Aller au contenu
Warhammer Forum

Ghiznuk

Membres
  • Compteur de contenus

    571
  • Inscription

  • Dernière visite

Contact Methods

  • Website URL
    http://www.aazarh-lln.forumactif.com
  • ICQ
    0

Profile Information

  • Lieu
    Abidjan, Côte d'Ivoire

Previous Fields

  • Jeux
    9 Âge version carton/plastique miniature

Visiteurs récents du profil

1 560 visualisations du profil
  1. Pour revenir à « l'Empire est faible en CàC », je pense que c'est aussi la seule armée qui a une Cavalerie lourde en Base avec Off 3 / Fo 3. Les gars sont vraiment nuls nuls nuls nuls nuls au combat, c'est juste qu'ils durent longtemps parce qu'ils ont une grosse armure et une Dis correcte.
  2. @hénuel Aaaaaah ok, c'est un peu bizarre, du coup, vu que nous ne sommes pas Warhammer, enfin bref… ! ^^' En tout cas, ça vous en fait des jeux !! Très sympa cette idée de tableau ! Et concernant votre adresse FB / site / forum du club et la personne de contact ?
  3. @hénuel Excuse-moi, je regarde ton tableau les yeux grands ouverts mais je ne vois pas que vous jouez à 9 Âge ??
  4. p.88 Démons griffus Les démons griffus sont de grandes créatures dotées d'un exosquelette rudimentaire, qui fondent sur leurs proies avec une vitesse terrifiante tout en jacassant. Contrairement aux autres démons, qui semblent tuer par pur plaisir, ces monstruosités hybrides, mi-centaures mi-scorpions, se comportent comme de petits chiots, en plus sinistre : amicaux, enthousiastes, raffolant d'attention, mais mortellement dangereux. Dès qu'un de ces démons trouve un mortel paraissant réceptif, il l'étouffe de son amour perverti, inconscient de sa propre force ou du tranchant de ses griffes. Sitôt que son nouvel ami cesse de bouger, il se met à la recherche d'un nouveau compagnon de jeu. On raconte que les elfes silexiens du Dathen méridional seraient parvenus à dompter ces créatures et à les alimenter en magie pour leur permettre de subsister de façon prolongée dans le Royaume mortel ; ils les utiliseraient même comme montures au combat. J'ai cependant conclu, suite à mes propres essais sur les démons griffus (dont témoignent les cicatrices sur mes omoplates), que ces récits ne sont sans doute rien d'autre qu'une légende. Ceci dit, ces démons sont capables de fournir d'importantes connaissances pour les invocateurs les plus expérimentés, qui s'en servent en tant qu'espions dans le Royaume immortel. – Extrait du Grimoire des Légions infinies, par Georges Sybellicus, Mag.L., M.Div. (M.Hon.) (Eicht.), Fons necromanticorum, astrologue et Magus secundus
  5. p.83 Ophidiens du Voile
  6. p.77 Chars titanicides
  7. p.76 Lémures De nombreuses cultures confondent la plaie que représentent les démons avec la menace constante posée par les morts-vivants ; les lémures ne font d'ailleurs qu'ajouter à cette confusion. Leur nom provient de l'antique mythologie avrasienne : c'est par ce nom en effet que les Anciens désignaient les esprits vengeurs des corps non enterrés. On trouve également des traces de telles croyances dans la légende des draugars des pics des Jötunns. Ces spectres sans repos ne sont en fait pas des démons au sens strict, contrairement aux lémures, qui sont bel et bien des surnaturels capables de se manifester en adoptant une multitude de formes. Ces démons déconcertants revêtent cependant la plupart du temps l'apparence de mortels atteints de graves maladies ou de cadavres décomposés, ressemblant de très près, du fait de leur teinte grisâtre à verdâtre, aux goules et zombies ranimés d'entre les morts. Mais il leur arrive aussi de prendre un aspect entièrement indéfini, bêtes mutantes et boursouflées capables de changer de forme à volonté, au point que certains les prennent par erreur pour des démons mineurs de Cupidité. Dans tous les cas, leur forme malléable est capable d'endurer les plus graves blessures. C'est pourquoi, dans de nombreuses cultures sur tous les continents, ces démons tiennent lieu d'incarnation du caractère inéluctable de la mort. Même après des années d'étude, leurs intentions demeurent impénétrables. Mes propres expériences suggèrent que la seule manière de s'assurer qu'un lémure soit bel et bien mort est de le dissoudre dans une grande baignoire remplie d'eau traitée avec de la chaux. – Extrait du Grimoire des Légions infinies, par Georges Sybellicus, Mag.L., M.Div. (M.Hon.) (Eicht.), Fons necromanticorum, astrologue et Magus secundus
  8. p.74 Chiens démoniaques
  9. p.72 De la magie démoniaque
  10. p.70 Systèmes de classification des légions
×

Important Information

By using this site, you agree to our Conditions d’utilisation.