Jump to content
Warhammer Forum

The Last Sword

Membres
  • Content Count

    175
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About The Last Sword

  • Birthday 06/29/1987

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0

Profile Information

  • Location
    Plaisir

Previous Fields

  • Jeux
    W40k Space Marines

Recent Profile Visitors

1,923 profile views
  1. On dirait que seuls les tomes 4 et 6 ont droit à ce traitement, dommage... J'aurais pu me laisser tenter par une version "discount" des 3 premiers livres.
  2. Bonjour à tous, Je vous propose un rapport de bataille à 1500 pts qui opposait mes Space Marines aux Space Marines du Chaos de Génie du Mal. La partie était jouée en V5, parce que nous sommes restés bloqués dans le passé, à une époque où les grosses armes utilisaient des gabarits à déviation et où les véhicules avaient un blindage. Je ne dis pas que c'était mieux avant, juste que c'était différent ! Ma liste d’armée : · QG : 1 Archiviste · Elite : 1 escouade Terminator avec lance-missile cyclone et poing tronçonneur, 1 Dreadnought avec arme de CàC, lance-flammes lourd intégré et canon d’assaut · Troupe : 3 escouades tactiques (une de 9 marines et deux de 10) dont 2 en Rhino · Attaque Rapide : 1 escouade d’assaut avec gantelet et bombes à fusion, 1 Landspeeder avec multi-fuseur · Soutien : 1 escouade Devastator avec 4 lance-missile La liste d’armée de Génie du Mal : · QG : 1 Prince-démon ailé · Elite : 1 escouade Terminator avec gantelets et autocanon faucheur · Troupe : 2 escouade de marines en Rhino, 1 escouade de Thousand Sons · Attaque rapide : 1 escouade de Rapaces · Soutien : 3 Obliterators répartis en 2 escouades Contexte Pendant la Noctis Aeterna, le système solaire abritant le monde chapitral des Metamarines est attaqué par les renégats de la Bannière Noire et leurs alliés du Chaos. Les combats se concentrent sur Pelennor (les premiers colons étaient des fans de Tolkien), un monde agricole qui est aussi le premier verrou défensif du système. Terrain Le terrain représente une zone d’atterrissage des Space Marines du Chaos installée dans les ruines d’une cité impériale. Le Thunderhawk en milieu est en scratchbuild, par Génie du Mal. Mission Je gagne le jet pour jouer en premier, et nous tirons au sort la mission « Prendre et tenir » (1 objectif dans chaque zone de déploiement). Nous tirons au sort le déploiement « Brouillard de guerre » (max 1 QG et 2 troupes déployés sur le terrain, le reste est en réserve ou arrive au premier tour). Nous choisissons chacun un objectif : pour moi il s’agit d’une statue à la gloire des Space Marines, pour Génie du Mal ce sera un pion à l’angle d’un bâtiment. Déploiement Je place mon escouade tactique à pied au sommet d’un bastion impérial, en surplomb de mon objectif, et une escouade tactique en Rhino avec l’Archiviste au plus près de l’objectif adverse. Le reste arrivera au 1er tour, sauf les Terminators et le Landspeeder qui sont en réserve. Mon adversaire prend des risques : il ne déploie qu’une seule escouade en Rhino, au plus près de mon objectif, et met tout le reste en réserve. Génie du Mal tente de me voler l’initiative, sans succès. Tour 1 Je fais arriver mon escouade d’assaut, mon escouade Devastator et mon Dreadnought en défense de mon objectif. Le second Rhino rejoint le premier et les deux foncent vers l’objectif adverse. Tour 2 Je réalise une impressionnante série de jets pour toucher ratés (canon-laser, lance-plasma, etc.). Le Rhino du Chaos est la seule cible mais il s’en tire sans une seule égratignure, et l’escouade d’assaut lance sa bombe à fusion et grenades dans le vide car le Rhino ne peut être touché que sur 6+ à cause de sa vitesse. A l’autre bout du terrain, le Rhino de tête fait une pause pour attendre le second, et je ne pense pas à lancer mes fumigènes. C’est une erreur que je paie tout de suite : mon adversaire fait frapper en profondeur deux Obliterators qui l’immobilisent… Du côté de mon objectif, les marines du Chaos débarquent de leur Rhino et ouvrent le feu sur mon escouade d’assaut à bout portant. Les Rapaces frappent en profondeur, puis dans un moment d’égarement ils chargent en toute illégalité mes Devastators. Carton rouge ! On ne charge pas juste après une frappe en profondeur ! Malgré toute la puissance de feu déployée, le Rhino n'a rien. Rien de catastrophique, mais alors que j’espérais profiter de la stratégie de Génie du Mal pour éliminer ses unités une à une, la chance est de son côté et son avant-garde me neutralise ! Tour 3 J’oublie complètement que mon Rhino peut tenter une réparation et je débarque mon Archiviste et son escouade tactique pour massacrer les Obliterators. C’est encore un festival de jets de dés ratés et je n’inflige qu’une seule blessure. Le second Rhino avance vers l’objectif ennemi qui est encore loin… Le deuxième Rhino adverse et les Thousand Sons viennent défendre leur objectif. J’aurais dû foncer au tour précédent, je paie mon erreur une seconde fois... Les Obliterators chargent mon Archiviste et son escorte, mais les deux camps essayent de faire le plus de 1 possible aux jets et rien ne se passe. Mes Terminators sont disponibles, je les fais arriver sur les arrières du Rhino adverse. L’idée est de le détruire pour dégager les lignes de vue, mais le lance-missile cyclone ne parvient qu’à l’immobiliser. Je charge les marines du Chaos avec mon escouade d’assaut et mon Dreadnought. Là encore les jets sont assez mauvais et les chaoteux se défendent bien. Leur profil est l’équivalent de mes marines d’assaut, ça va être compliqué… Mon adversaire fait arriver son dernier Obliterator et ses Terminators en plein milieu de mon dispositif. Seul l’Obliterator dévie et est détruit. La situation commence à sérieusement m’échapper. Oh le beau blindage arrière ! Quel dommage qu'on ne sache pas viser... Le Dreadnought essaie d'attendrir la viande au lance-flammes avant de charger. Tour 4 Mon Landspeeder arrive et tente de casser le Rhino qui défend l’objectif adverse : c’est un échec. Heureusement il survit aux tirs de riposte malgré son blindage en papier. Mon dernier Rhino continue à foncer et lance ses fumigènes en prévision du retour de bâton. L’Archiviste se réveille et fait tâter de son arme de force aux Obliterators, le dernier fuit et se fait rattraper par la percée. Les Thousand Sons viennent se placer entre l’objectif et mes troupes. Dans ma zone de déploiement, c’est la débandade. Mes Devastator se font lentement massacrer mais ont au moins le mérite de retenir les Rapaces. Les Terminators du Chaos et le Rhino immobilisé empêchent mon escouade tactique de rejoindre mon objectif. Elle sort quand même de son bastion et tente de faire mal aux Terminators ennemis, sans grand succès même si leur sauvegarde à 2+ craque un peu face à la saturation. En retour ils prennent cher au tir puis au corps à corps. Les marines du Chaos continuent d’engluer mon escouade d’assaut et mon Dreadnought… Le Landspeeder tente de sniper le Rhino... Le Prince-démon arrive et il n'est pas content ! Tour 5 Si la partie s’arrête à la fin de ce tour, mon adversaire contrôle un objectif et moi aucun… Mon dernier Rhino continue à avancer tandis que l’Archiviste lutte pour achever le dernier Obliterator. A l’autre bout de la table, les choses empirent encore. Mon escouade d’assaut est réduite au seul sergent, qui fuit puis se planque dans un coin. Le Prince-démon ennemi arrive à toutes ailes… Je fais traverser des barbelés à mes Terminators pour tenter de le ralentir : au mieux il rate sa charge, au pire il tape à Initiative 1 c'est-à-dire en même temps que mes gantelets. La tactique fonctionne et à la fin du tour il n’a plus qu’un point de vie. La route est encombrée mais j'ai un char pour dégager la voie ! Ma zone de déploiement est THE place to be... Tour 6 Je joue mon va-tout et je lance une attaque de char droit sur l’objectif ennemi. Les Thousand Sons reculent en bon ordre et je percute le Rhino ennemi, sans effet. L’escouade tactique débarque et parvient à 3 pas de l’objectif, qui devient contesté ! L’Archiviste arrive derrière avec son escorte, les armes d’assaut tirent puis tout le monde charge pour empêcher les Thousand Sons d’utiliser la PA3 de leurs Bols Inferno contre l’escouade tactique qui va peut-être me sauver la mise… De l’autre coté du bâtiment, le Landspeeder fait enfin sauter le Rhino. Sur mon objectif, par contre, c’est la mise à mort. Mon sergent d’assaut se planque derrière mon objectif pour le contester, au cas où, mais il est rattrapé et achevé par les Rapaces qui viennent de finir les Devastator. Mes Terminators sont balayés par le Prince-démon, sauf un Termi qui le blesse deux fois… mais l’hérétique réussit ses deux sauvegardes invulnérables. Mes marines tactiques sont dépecés par les Terminators du Chaos. Mon Dreadnought est détruit mais a le bon goût de ne pas exploser : son épave bloque l’espace entre le Rhino adverse et un bout de jungle, empêchant la dernière unité de Troupes adverse de rejoindre mon objectif ! Un vrai coup de bol. En plus, nous jouons un septième tour ! Tour 7 et conclusion Chez l’ennemi, j’achève le ménage et je contrôle l’objectif. Chez moi, il ne reste plus personne mais Génie du Mal n’a plus le temps de contourner l’obstacle. La chance est finalement revenue de mon côté sur cette fin de partie qui aurait pu s’achever sur une égalité, chacun contrôlant l’objectif de l’autre. Vae victis !
  3. Je me demandais justement si le fun était là en Zone Mortalis, avant d'investir de l'argent et du temps dans des décors spécifiques. Quel est ton avis après ces deux parties ?
  4. Encore un rapport bien agréable à lire. Qui avait gagnée la bataille à l'époque ?
  5. "Malevolence" est disponible à la pré-commande. Sanguinius aussi, avec sa version limitée avec le socle de présentation. Et enfin les "Crimson Paladins" aussi.
  6. "Malevolence" est disponible à la pré-commande. Sanguinius aussi, avec sa version limitée avec un le socle de présentation. Et enfin les Crimson Paladins aussi.
  7. Merci ! Ça m'avait échappé. Très bonne idée d'ailleurs de mettre en tête de gondole les liens vers toutes les photos, c'est super pratique.
  8. Propre, simple et efficace comme d'habitude ! L'Imperial Space Marine est top. Je suis jaloux, je n'avais pas réussi à mettre la main dessus à sa sortie ! Par curiosité, comment fais-tu les rochers sur les socles ?
  9. Vendeur sympa et vente rapide, je recommande !
  10. MP pour Marneus, le commander, les sternguard et le Thunderfire.
  11. J'ai repris mon exemplaire de La Fuite de l'Eisenstein, et si sa main laisse bien une trace, il n'est pas dit qu'elle est l'origine du fluide. De plus, juste au-dessus l'auteur fait enlever son casque à Temeter car le virus a déjà pénétré via la grille de respiration jusque dans ses poumons, donc son armure n'est pas étanche. La combustion ne devrait utiliser que l'oxygène de l'air et les gaz de décomposition, on peut supposer que l'oxygène est présent en quantité largement supérieure au besoin de la réaction chimique et que l'atmosphère reste donc respirable. C'est pas faux, on peut donc imaginer que la présence de survivants était anticipée mais que Angron n'a pas respecté les ordres (comme d'hab).
  12. C'est toujours chouette de voir ces belles armées 30k. Je ne te donnais pas beaucoup de chances de victoire avec 50% de ton armée en réserve, mais tu t'en es bien tiré. Petite question, c'est quoi ce dreadnought Cortus ? Je n'en ai jamais entendu parlé.
  13. C'est très beau, comme d'hab ! J'étais un peu sceptique sur tes socles pour ton infanterie, avec le relief, mais une fois texturé et peint ça rend très bien. Les décalco n'ont pas dû être faciles à poser mais elles apportent un vrai plus.
  14. Merci pour vos réponses, j'ai dû lire trop vite et ce détail sur les joints m'a échappé. Reste l'histoire des Sons of Horus à qui il suffit de descendre dans les catacombes ouvertes à tout vent pour se mettre à l'abri ?
  15. Bonjour à tous, Je vous soumets une question qui me trotte dans la tête depuis la lecture de "Galaxie en flammes" et "La fuite de l'Eisenstein". Istvaan III est détruite par un bombardement viral, qui est aussi capable d'infecter les space marines (au moins ceux de la Death Guard, c'est confirmé par écrit). Hors ceux-ci portent des armures énergétiques qui sont censées être étanches puisqu'elles peuvent servir dans le vide spatial (le Lexicanum et Taran confirment mes souvenirs, à partir de la Mk2, les armures peuvent servir au combat dans le vide absolu). A partir de là, comment imaginer que le virus puisse pénétrer dans l'armure si elle n'a pas été préalablement endommagée ? Passe encore s'ils n'avaient pas été prévenus et avaient oublié de fermer la grille de d'aération, mais justement Saul Tarvitz les avertit du danger. Et pendant ce temps, Garviel Loken et ses copains se protègent du virus en descendant au sous-sols de tombeaux pas étanches du tout... Y a-t-il une cohérence qui m'échappe ou est-ce un exemple de "cétrokoulétrotrodark" de la BL ? TLS
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.