• Annonces

    • Crilest

      Facebook, Twitch et Youtube Warfo!   29/01/2017

      Facebook, Twitch et Youtube Warfo! N'hésitez pas à vous abonner! (Cliquez pour avoir les liens directs) :
      Twitch https://www.twitch.tv/warfo_ // Youtube https://www.youtube.com/channel/UCdfGqlNnp_NRXtUkD9zB1Uw // Facebook https://www.facebook.com/groups/28144942833/

Ser Eddard

Membres
  • Compteur de contenus

    2 183
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Ser Eddard

  • Date de naissance 19/06/1984

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0

Previous Fields

  • Jeux
    Warhammer battle: Hauts elfes, Elfes sylvains, Empire. Warhammer 40000:Space marines (Light Bearers (chapitre perso), Space Wolves) SDA: Galadhrims

Visiteurs récents du profil

10 648 visualisations du profil
  1. J'ai été très agréablement surpris par la qualité des fig de black plague (avec quelques bémol parmis les persos, mais d'autres sont vraiment très fins): beaucoup de petits détails, figurines monoblocs mais relativement dynamique (grâce à de très beaux drapés), échelle réaliste (pas d'énormes mains ou énormes armes) et le tout pour un prix aux antipodes de GW (bon la matière est merdique, faut bien qu'il y ait une contrepartie... les lignes de moulage sont un cauchemar à ébarder sans flinguer des détails, pour la peinture, ça change pas grand chose). Et c'est sûr qu'on retrouve pas la qualité de moulage des fig GW et leurs transitions entre les zones hyper nettes et claires qui rendent leur peinture si agréable. Mais pour le tarif, c'est vraiment de la très bonne qualité. Si on accepte les petits inconvénients techniques que je mentionne ci-dessus, c'est même de la très belle figurine. Là je sais pas, il semble que la conception des figurines soit différente que pour Black Plague (sculpture informatique alors qu'il me semble que celles de BP étaient sculptées "à la main" (certaines sont signées Rémy Tramblay). A voir, en tous cas, je trouve le design des persos très chouette (notamment l'elfe).
  2. Je rebondis juste là dessus parce que pour le reste, admettons. CE n'est pas seulement la faiblesse des premiers capétiens qui induit cette idée, mais bien la tradition germanique (et celtique avant elle) qui voulait que le roi n'était qu'un guide choisi parmi ses pairs. Dans les civilisations celtiques et germano nordiques, le roi a un pouvoir très limité. C'est un chef de guerre et un redistributeur de richesses avant tout (élément que l'on retrouve en filigrane dans le légendaire arthurien) entouré d'une "suite" de fidèles qui attendent qu'il les traite comme des égaux. Le premier en "France", à avoir remis ça en question, c'est Clovis (avec l'épisode semi légendaire du vase de Soissons), mais c'est resté bien présent tout le Moyen Age dans les mentalités, et est un élément fondateur de la féodalité. C'est d'autant plus vrai chez les anglo saxons, vikings et autres celtes dont les mythes et légendes ont tout de même servis de source première à Tokien.
  3. Mais l'idée est vieille. L'idée qu'il y a un Dieu, un Royaume et donc un roi, ça remonte à la Christianisation de l'empire romain (récupération politique de l'idée d'universalisme derrière le Christianisme). Charlemagne a essayé de repiquer le truc mais ça ne survit pas à ses successeurs. Au passage, c'est "grâce" à cette idée que des Etats royaux centralisés se sont imposés en Scandinavie. Au Moyen Age "central", dès Philippe Auguste, en France, les grands féodaux comprennent bien qu'il faut composer avec le roi (en comparaison du siècle passé ou Foulques Nera, Guillaume IX d'Aquitaine (le grand père d'Aliénor) ou Guillaume le Conquérant se soucient du soi disant roi de France comme de leur première paire de chausses. Bref, je m'écarte du sujet (mais c'est pour dire que la conception assez unilatérale de la monarchie chez Tolkien peut surprendre sachant que son inspiration est avant tout le légendaire nordique et celtique.... mais aussi chrétien, ça doit être ça). En fait, que ce soit chez les elfes, les nains ou les humains, le modèle du roi hiératique à l'autorité absolue et indiscutable semble indéboulonnable... j'ai pas d'exemples qui me viennent chez Tolkien d'un autre système d'organisation politique.... Esgaroth? Comme Bree, il ne s'agit que d'un reliquat de royaume qui attend le retour du roi... Mais c'est vrai que les elfes ont toujours eu des rois, de leur naissance à leur.... ah bah non! A la fin, à part Thranduil, y a pas un roi elfe en Terre du Milieu. Elrond est un sage mais qui n'a pas de fonction politique particulière, et Galadriel est une elfe tellement âgée, sage et puissante qu'elle fait office de "déesse" de la forêt du coin. Il est amusant d'ailleurs de constater que même chez les elfes, il y a des "sous races" qui doivent être dirigées par des races plus nobles: les noldor règnent sur les autres (Thingol, par son lien avec une maïa est une exception, après le premier âge, TOUS les royaumes elfes sont dirigés soit par des noldor, soit par des sindar, les autres, ceux n'ayant pas répondu à l'appel n'étant que des damnés condamné à constituer les classes laborieuses des elfes), et en leur absence, les Sindar règnent sur les elfes moindres (termes souvent utilisé pour décrire certains peuples "hommes moindres" notamment, en opposition aux Dunedain dont le droit à diriger est établi par leur naissance et leur appartenance à un certain peuple: qu'on me dise pas que sur ce point là, Tolkien n'était pas un peu raide. De la même manière, même des peuples "libres", comme les rohirims sont assujettis aux dunedain de façon "naturelle", parce qu'ils sont des hommes "moindres". C'est d'ailleurs le passage qui me fait tiquer à chaque fois: à partir du moment où Aragorn arrive à Meduseld, il se comporte comme en terrain conquis: je suis le roi des hommes, suivez moi et fermez là (que ça fasse plusieurs siècles que mes ancêtres vous aient lâché et que vous ayez du vous démerder tout seul, on s'en fout). De façon générale, il y a l'idée chez Tolkien que la naissance et l'appartenance à un peuple en particulier conditionne le droit à régner et à diriger: le statut social.... et ça, on ne peut pas dire que c'est avant-gardiste. Vraiment? J'ai jamais eu cette lecture là, mais j'ai peut-être loupé quelque chose. Euh oui, mais en quoi c'est logique que ces peuples là en particulier soient des sbires du seigneur des ténèbres??? C'est pas qu'il y ait une répartition ethnique comparable à l'Europe et au monde en général qui m'interpelle, c'est que ces "ethnies" soient réparties de façon si radicales entre "peuples libres" et "esclaves du mal" en fonction desdites appartenance ethniques. https://fr.wikipedia.org/wiki/Primus_inter_pares Même si évidemment au XVIIème siècle, ce n'était plus que sur le papier. Mais Au Moyen Age, c'est resté longtemps une idée associée à la royauté (héritée des anciens modèles germaniques de l'assemblée des hommes libres). Hugues Capet a été élu par une assemblée et c'est pour cela que Louis VII croyait encore bon d'associer son fils (Philippe Auguste pour le coup) au trône avant sa mort (l'hérédité n'allait pas de soit), et que lors de l’extinction de la branche principale des capétiens, ce fut un vrai bordel, avec un valois qui tenait encore son pouvoir d'un conseil des grands nobles. L'idée qu'Aragorn, héritier d'un roi mort des siècles et des siècles avant, ait pu hériter de ce roi un droit incontestable à régner aurait été une idée totalement saugrenue au Moyen Age. Il y a vraiment l'idée que la royauté est sacrée et se transmet par une hérédité qui transcende le temps et l'espace (Aragorn est l'héritier d'Arnor, pas de Gondor, rapporté à notre Moyen Age, Denethor lui aurait pondu une bonne petite loi salique qui l'aurait renvoyé sur les roses). J'ai pas une culture très étendue sur l'ensemble du légendaire et des mythes de l'Europe à travers les siècles. En matière de légendaire et de mythes nordiques et celtique j'ose dire que je me suis quand même intéressé à la question et hormis quelques peuples exotiques faisant rarement référence à de réelles ethnies historiques (et même dans la culture classique, les amazones...bon...) ou alors bien spécifiques (les sames dans les saga islandaises), ça me paraît quand même léger par rapport à ce que Tolkien a intégré dans son oeuvre à ce niveau. C'est ce que je voulais dire par "on peut le tordre comme on veut". Oui, on peut avoir une interprétation cryptico-intello de la chose qui fait que ça nuance vraiment. Mais si on caricature (et quelqu'un qui ne s'intéresse pas particulièrement à Tolkien mais qui lit ses bouquins aura cette vision assez facilement): les "peuples libres" sont blancs et de culture plutôt européenne, et les "méchants" inféodés au mal sont des noirs, des orientaux et des "mongoloïdes" (il me semble que c'est ce terme, ou approchant, que Tolkien utilisait pour décrire l'apparence physique des orcs) habitant des régions (déserts, contrées lointaines et exotiques, nomades envahisseurs) qui rappellent l'Afrique ou l'Asie, contrées assujetties par l'Empire Britannique dans lequel Tolkien a passé toute sa jeunesse. Et même pour un génie visionnaire, la culture et la mentalité dans lesquelles on a grandi, ça laisse des traces, mêmes inconscientes, même si sa conscience s'y oppose (combien de "contestataires" du système actuel, décroissant, anar, hippies et autres, ont des réflexes et des idées totalement induits par ledit système?). Et encore une fois, ça ne m'empêche pas d'avoir une grande admiration et un affect très poussé pour l'oeuvre de Tolkien.
  4. C'est bien pour cela que je reste un inconditionnel de Tolkien dont l'oeuvre me parle toujours énormément et où beaucoup des idées que tu évoques font écho avec beaucoup de mes convictions. Le "vieux con" barré était affectif et j'ai tout de même le soucis de nuancer mon idée du bonhomme (j'ai eu le plaisir il y a une dizaine d'années de converser avec quelqu'un qui l'avait eu comme prof à Oxford, un prof d'anglais de la fac où j'étais, et il m'avait laissé entendre qu'avec les étudiants, c'était un peu une terreur, un mec ultra sérieux, intransigeant et cassant) que j'aurais tendance à défendre même parfois contre des éléments évidents. Et on peut tordre certains trucs comme on le veut, le fait est que les peuples ayant choisi le camp du "mal" sont pour la plupart des peuples orientaux et basanés. Les orcs sont décrit comme mongoloïdes.... Même les peuples servant Morgoth à Beleriand au premier âge sont noirs de cheveux (ok, les noldor aussi, c'est un de mes principaux arguments quand je suis confronté à ce genre de propos) et foncés de teint face aux ancêtres des numénoréens qui sont blond et clairs de peau. Certes, Tolkien n'était pas un raciste convaincu, mais comment expliquer ce fait sinon par des "réflexes" que l'on pourrait qualifier avec retenue d'"ethno centrés" de son époque. Et je trouve l'argument qu'il s'inspire du légendaire européen ne tient pas: dans ces légendes, il est très peu fait mention de peuples non européens (et quand c'est le cas, ils sont décrits exactement comme des européens de la même époque), pourquoi en avoir inclus dans la Terre du Milieu, surtout pour en faire des agents du mal? De la même manière, des personnages comme Elessar, hiératique et sûr de son droit à régner (le passage, dans les Deux Tours, du personnage plutôt sympathique de Grand Pas au roi intransigeant et presque inhumain m'a toujours surpris, même après de nombreuses relectures), et on pourrait assez facilement trouver d'autres exemples. Ca dénote tout de même d'un rapport au pouvoir assez réactionnaire. Tout n'est pas blanc ou noir, et bien que beaucoup de choses chez Tolkien m'aient infiniment touché (et ont même forgé ou tout du moins renforcé certaines de mes convictions les plus profondes, n'ayons pas peur des mots!), il y a toujours un certain nombre de choses qui m'interpellent dans le sens où j'ai du mal à leur donner une autre explication qu'un côté réac, au bas mot. Conservateur si tu veux, mais c'est jouer sur les mots. Et ça n'est pas toujours péjoratif hein, en matière d'écologie, de technologie, et même au niveau économique, une forme de réaction est assez pertinente. C'est pas faux notamment du fait qu'avant la Guerre de Cent Ans, les identités nationales n'ont pas beaucoup de sens (c'est même anachroniques) et que les rois d'Angleterre ont un pied de chaque côté de la Manche (plus continental qu'anglais d'ailleurs) et sont issus d'une famille "française" (d'Anjou et de Normandie avec des bouts d'Aquitaine pour être précis). Mais le fait est que dès le XIIIème siècle, la monarchie anglaise a pris des chemins assez différents que la monarchie française. La figure d'Arthur est en grande partie, d'ailleurs, issue de cette époque où le pouvoir royal se renforce, se mêle à une idée de roi sacré dont le pouvoir est d'origine divine. Ce serait anachronique de parler de propagande, mais on en est pas loin! En particulier chez les Plantagenêts, qui très tôt (Henri II) se sont servis du légendaire arthurien pour légitimer leur lignée. Le personnage d'Aragorn-Elessar participe pas mal de cette construction politique que du légendaire pur et du personnage primitif d'Arthur (issu de réminiscence de personnages historiques et de héros celtiques insulaires). La légende arthurienne dès le XIIème siècle est une incarnation de l'idéal monarchique et féodal du Moyen Age central et du Bas Moyen Age (à ce titre, le Morte d'Arthur, qui supprime toute référence au merveilleux ou au surnaturel, est édifiant).
  5. Commande reçue! Expédition lundi, juste après la commande, et reçue 2 jours plus tard: impec. Figurines très soigneusement emballées et vendeur très sympa, je recommande (et y reviendrai si y a quelque chose d'autre qui m'intéresse )
  6. Discussion fort intéressante que je n'ai malheureusement pas eu le temps de lire en entier (mais j'y reviendrai). Juste un truc qui m'a donné envie d'appuyer: En plus, la monarchie anglaise a une Histoire très différente de la monarchie française: dès le XIIIème siècle, la Magna Carta pose les bases de la monarchie constitutionnelle, tout du moins parlementaire, qui est encore celle de l'Angleterre aujourd'hui, alors qu'en France, le Moyen Age puis la période moderne voient un renforcement progressif des pouvoirs du roi jusqu'à "l'absolutisme" de Louis XIV et de ses successeurs. Il est d'ailleurs étonnant de la part de Tolkien que son modèle de roi semble plus être le roi absolu à la française que le modèle royal anglais..... encore qu'on a jamais une idée claire de l'exercice du pouvoir de la part des rois dans la Terre du Milieu: on sait qu'ils sont rois, mais on ne les voit pas gouverner, que ce soient Théoden (d'ailleurs le pouvoir politique des rois anglo saxons du Haut Moyen Age, hérité d'un modèle germain, était très faible, et même en France au Moyen Age le roi n'est que "le premier parmis les pairs"), Aragorn ou même, il me semble, dans le Silmarillion. Il n'y a que Thingol que l'on voit clairement exercer la justice de façon personnelle, mais ça cadre avec le pouvoir de justice attribuée à la royauté au Moyen Age (encore que ce pouvoir était bien souvent tombé entre les mains de féodaux... Tolkien ne semble d'ailleurs jamais évoquer une forme de féodalité). En fait, le roi chez Tolkien (pour les hommes en tous cas, et en particulier Numenor), m'évoque une sorte de mélange entre le roi médiéval et l'empereur de l'antiquité tardive. Sur les aspects soit-disant identitaires de Tolkien il y aurait long à dire. Le fait que les peuples inféodés à Sauron sont des orientaux et des "arabo-africains" (les haradrim quoi) m'a toujours interpellé. Heureusement, on voit que des peuples moins connotés ethniquement, ou qui semblent en tous cas posséder des traits "européens" dans leur look et leur situation géographique, peuvent être inféodés à Sauron également: dunlendings, Rudhaur, Cardolan, et surtout numénoréens noirs (d'ailleurs, Umbar est un port numénoréen à la base). Je me demande d'ailleurs quelle était sa position vis à vis du colonialisme sachant qu'il a vécu dans ce qui était encore "l'empire sur lequel le soleil ne se couche jamais". Après, que Tolkien ait été un vieux con homme de son temps, c'est indéniable. D'autres auteurs comme Moorcock, qui lui était fondamentalement anti colonialiste et anti impérialiste (il dit clairement que Melnibonée, c'est l'Empire Britannique mourant et décadent), ont pas hésité à qualifier l'oeuvre de Tolkien de crypto fasciste (je parle pas de tous les pseudo intello qui ont essayé de dire que Tolkien était nazi.... mais de la part de Moorcock, que j'adore aussi, ça m'interpelle plus), mais c'était un autre temps. Et ça ne m'empêche pas d'apprécier la poésie, la beauté et les ambiances extraordinaires qui se dégagent de l'oeuvre de Tokien. Je suis d'ailleurs fasciné par le fait que Tolkien parle autant à des gens qui ont des idées si diamétralement opposées (hippies vs fachos). Mais c'est vrai que j'ai toujours largement préféré la Communauté de l'Anneau plutôt que les deux autres en ce qui conerne le SDA. En outre, le contenu mythique (et pas seulement européen) confère à son oeuvre une richesse extraordinaire en mettant au goût du jour d'anciens mythes pour lesquels j'ai un attachement particulier (mais surtout sans en faire un repère identitaire ou je sais pas quoi, on peut apprécier une culture sans l'opposer à une autre!).
  7. MP pour le général sous blister ES et les 5 cavaliers ES métal.
  8. Ces renders 3D, c'est assez trompeur, mais ça claque quand même..... L'inspi Conan (le premier film) avec l'épée et le pendentif est assez nette. A voir ce que ça va donner ce "Green Horde". L'idée est pas mauvaise mais jusqu'à quand ils vont pouvoir tirer sur la corde? Non, parce que si les SG, c'est uniquement des persos inspirés de la culture pop, bof.... Avec BP et MD, des persos on en a!
  9. Ca me fait penser que la seule ville réellement connue et cartographiée d'AOS est un truc qui au bas mot fait la taille d'une grande ville moderne et abrite des millions de personnes.... avec une technologie médiévale (et tout ce que la magie peut apporter, certes.... mais me mettre des éléménts typés SF dans un univers med fan ça passe pas). Autant à 40K, cette grandiloquence délirante passe et fait même partie de cette idée d'un univers devenu fou et inhumain, autant là je vois pas l'intérêt.... Hamerhall aurait fait la taille de Constantinople au Moyen Age (soit environ 400 000 personnes) ça aurait été bien plus crédible et je vois pas ce que ça aurait enlevé à l'univers (au contraire même). Perso c'est cette grandiloquence absurde qui me fait décrocher.... des armées qui se battent sur un donut géant où les 4 saisons ont lieues en même temps ou sur une souche qui fait la taile d'une chaîne de montagne, j'arrive pas à me mettre dedans. Des univers faits de feu et de lave, les banaliser en en faisant un truc commun, ça vide la fantasy de son intérêt. Les univers fantastiques de ce type qui marquent, ils dosent le magique et le merveilleux (et le flippant aussi) qui gardent une part de mystère. Mettez des elfes et des dragons partout et ces créatures perdent totalement leur aura merveilleuse et fantastique. A Wow, on commence pas direct dans l'Outreterre. Le contour des continents oui. Les inspirations historiques lui apportaient quant à elle une grande part de sa richesse et de la crédibilité (qui manque à AOS justement). Tous les univers de fantasy parlent plus ou moins de notre monde hein, en reprenant ses mythes, ses cultures, ses civilisation, des éléments de son Histoire. C'est un peu le principe de la fantasy à la base de réecrire un passé mythique et légendaire à notre propre monde (Conan, le SDA, c'est censé être notre monde dans un passé lointain et oublié et c'est marrant mais ce sont surtout ces univers qu'on a retenu). Merci on avait remarqué.... Inspiré de plutôt que "c'est".... Sinon les SE, ce sont des statues baroques de la Renaissance, les Fireslayers des spartiates, les Sylvaneths des ents de Tolkien, les Kharadons c'est 20 000 lieues sous les mers....Etc. Quelle originalité! Et oui, GW avait réussi à reprendre les grands classiques de la fantasy, à les mettre ensemble, avec des inspirations historiques plutôt pointues (les comtes électeurs du SAint Empire Romain Germanique, c'est pas tout le monde qui connait). Cathay, Nippon, Fimirs, Zoats, Kislev, Arabie, Tilée, Estalie, Norsca, Albion, Indja, Amazones, et toutes les terres située à l'Est, au Nord et dans les Terres du Sud qui n'avaient pas ou très peu été détruites. Ces factions existent déjà depuis trois plombes, peuvent être développés, pas de soucis pour les "raccrocher" à l'univers. Et c'est arrivé que GW intègre une faction sans que ça choque grand monde.
  10. En effet, mais fantasy classique ne veut pas dire "plat", et un univers original genre épouvanto steampunk high fantasy peut être très fade. L'univers d'AOS, pour l'instant, c'est ni plat ni fade, mais y a pas une once de subtilité, c'est Goldorak mélangé aux chevaliers du Zodiak avec des couleurs et des énOOOOOOOOORme trucs de partout (à se demander si les gars de chez GW ont pas un problème en dessous de la ceinture à force de toujours mettre de partout des trucs énOOOOOOOOORmes).
  11. Je sais que ça cause pas beaucoup de jeux de vaisseaux par ici. Mais je me suis vraiment pris d'affection pour ce jeu aux règles vraiment sympas (j'ai pas beaucoup testé faute d'adversaire, mais à la lecture et avec quelques parties test, ça a l'air fun). C'est surtout le design des vaisseaux qui m'a le plus plu (et leur réalisation en fig qui est sublime) ainsi qu'un des seuls jeux (le seul?) qui ait un vrai background orignal (et pas l'exploitation d'une licence ou un truc très succin). Du coup, je me disais que ça pouvait être sympa d'ouvrir un sujet pour relayer les news par ici (en espérant qu'il y en ait pas déjà un que j'aurais zappé). Depuis que le kickstarter a été livré aux backers (ce qui n'est pas mon cas, à mon grand regret, mais je n'ai découvert le jeu que plus tard), y a d'une part des règles expérimentales qui sont sorties et qui contrebalancent un peu certains point de règles et proposent de nouvelles façon de jouer. Mais surtout, on a déjà eu droit (pour une petite boîte comme Hawk) à quelques sorties: - Les corvettes pour les 4 factions (il s'agit de vaisseaux importants en jeu car les seuls vaisseaux d'attaque capable d'aller faire la chasse aux vaisseaux de débarquement qui sont la clef de la victoire à Dropfleet): .. Ainsi qu'un croiseur léger limité dans le temps (Avril, je sais pas si c'est toujours possible de l'avoir à la sortie de ce sujet) Il s'agit exactement du même vaisseau qu'un de ceux dispo avec la grappe plastoc de croiseurs, mais avec un design différent. Et enfin, Hawk a dévoilé le look des croiseurs de bataille (des croiseurs de bataille kickstarter exclu étaient sortis au moment de la campagne, ceux là ce sont les définitifs, que tout le monde pourra commander), pour deux factions (Scourge et UCM):
  12. "classique" ne veut pas dire "générique". Runewars là, c'est passe partout, quand je vois les illu, ça pourrait être dans les royaumes oubliés. C'est générique. The witcher 3 je reconnais de suite ou presque de quel univers il s'agit malgré son aspect très historique, tout comme GOT. Ca on peut dire que c'est "classique". Deux jeux ayant le cul entre deux chaises entre jeux de fig et jeux de plateaux, dont l'un surfant sur une licence qui sera vite passée de mode et l'autre très générique justement, aux figurines pas extraordinaire l'un comme l'autre (ça a l'air un peu mieux pour GOT), je sais pas si on peut appeler ça des "locomotives". Ca fait 3 plombes que j'essaye justement d'argumenter là dessus; personne ne fait de la fantasy classique (après ouais, bien sûr, faut que y ait un certain talent et une certaine qualité, un truc de merde va pas fonctionner forcémment (mais on est capable de me dire "tu vois, la fantasy classique ça marche pas"), parce que tout le monde considère que c'est has been, qu'il y en a partout (alors que c'est un vrai désert dans les jeux de fig) et que ça se vend pas. Battle, ça se vendait pas parce que GW le délaissait complètement.... Les gens ne veulent que du SM ou autre soldat du futur en armure c'est bien connu! (parce que le SM se vend par palette.... ah, on me dit que le SM c'est ce qu'il y a le plus à vendre, largement même.... de là, on revient sur l'idée de la poule et de l'oeuf non?).
  13. Y a eu un gros emballement pour les films qui étaient quasi les premiers dans leur genre. On a essayé de refaire la même après, mais on a eu droit qu'à une ribambelle de navets de la pire espèce. Même Jackson s'est foiré avec le Hobbit (qu'on aime ou qu'on aime pas, je pense que c'est pas trop de mauvaise foi de dire qu'il a pas du tout réussi à retrouver la "magie" des premiers films (qui restent quand même des blockbusters qui tâchent hein!). Mais je pense que le monde de Tolkien reste extrêmement riche et qu'une belle gamme de fig dans cet univers pourrait attirer du monde... le problème à mon avis, qui fait qu'on voit pas ça arriver, ce sont les droits dont l'acquisition doit impliquer la vente d'un volume de fig comparable à ce que GW a vendu sur 10 ans (pt'êt pas, mais vous voyez l'idée). GOT prouve que la fantasy "réaliste" a encore une sacrée audience, au moins autant que l'epic fantasy pleine de couleurs (faite un film dans AOS, je vous dis pas le nanard, ceci dit GW a toujours tapé dans un certain Kitsche qui rend bien en fig mais qui devient ridicule à l'imaginer "en vrai".... sans dec, prenez la moindre épée elfe ou chaotique, même Khalidor en rougirait tellement ce serait kitsche et que ça ferait toc). Pour moi ce qu'on a oublié dans la fantasy actuelle (et même GOT ou la trotrodark fantasy qui plait tant aujourd'hui), c'est une part de son âme et de son essence, à savoir son aspect mythique. Le mythe a une portée universelle. C'est pour ça que Tolkien parle à tant de monde et a autant marqué son genre. GOT, ça parle de petits problèmes existentiels de gens modernes (ça se passe dans une sorte de Bas Moyen Age, mais les personnages ont des mentalités tout ce qu'il y a de plus contemporaine). Dans 10 ans, ce sera un bon souvenir pour geek (comme les films du SDA en fait qui justement ont un peu échangé l'aspect mythique et légendaire des bouquins pour le troquer par un truc plus mainstream). Et sinon, je me permet de reprendre une phrase d'Alethia: En jeux de fig, battle a laissé un grand néant... En jdr, y a plus de choses (DD a toujours la pêche et y a des petits bijoux d'univers comme Les Ombres d'Esteren ou Symbaroum), mais la tendance est plus à des trucs louffoques "dans des milliards d'années l'univers a été reconfiguré des dizaines de fois tellement on a eu des technologies de ouf, par contre biologiquement, l'évolution s'est arrêté et on a pas bougé ou presque" (oui Numénéra c'est à toi que je pense). L'originalité pour l'originalité qui donne des trucs incohérents, bof. En jv, on a eu des Skyrim et des Witcher qui ont fait un tabac (au point où maintenant, ça va être dur de refaire aussi bien). En littérature par contre, et paradoxalement, y a.... QUE DALLE..... que des univers originaux pour faire originaux. Les univers classiques se comptent sur les doigts d'une main ou alors c'est du gros navet, du roman de gare à 2 francs (quelques exceptions quand même comme le Vieux Royaume de Jaworski, de l'extase fantasy à l'état pur, GOT bien sûr mais qui a tendance à en faire un peu trop dans le "trotrodark même que tout le monde est méchant, regardez comme le monde est horrible *torture, torture, viole, tabasse, masscre* ou même un peu en deça Un monde sans dieux). J'ai dérivé et je m'en excuse, mais je trouve ça intéressant de replacer AOS dans son contexte (celui de la fantasy) avant d'affirmer que y a plus que la grosse epic fantasy qui tâche "que même je soulève des montagnes avec le petit doigt" qui marche.
  14. C'était encore plus le cas à l'âge d'or de battle y a 10/15 ans hein! On parle de jeux de figurines là. Le Tout venant, il joue pas aux jeux de figurine, et même en partant de ce constat, je suis sûr que le mot "Warhammer" va leur évoquer vaguement quelque chose. Parle leur de Warmachine par contre.... Sinon 40K c'est très peu connu aussi à côté de Star Wars, Star Trek, Dune et pourtant GW ne parle pas de le mettre à la poubelle parce que ça ne fait plus référence en SF.... Et autant des jeux de fig SF, il en existe d'autres (et à la pelle si on compte toutes les échelles), mais en fantasy..... Le truc, c'est que la SF bénéficie d'un plus grand dynamisme que la fantasy et ça donne aux gens l'impression que la fantasy est has been. Ben j'ai bien tripé sur W online moi, et c'est quand même un jeu qui a vécu plusieurs années au moment du boom des MMO qui essayaient de surfer sur la vague WOW. Et y avait de très bons trucs dedans. Pour en finir ici, parce qu'on lit quand même EXACTEMENT les mêmes choses depuis 2 ans dans le plus grand dialogue de sourds dogmatique et borné qu'on ait jamais vu dans l'histoire des jeux avec figurines, j'ai essayé d'aimer AOS. L'univers a du potentiel. Mais passé l'attrait de la nouveauté, j'arrive pas à rester accroché à cet univers. C'est trop superficiel, trop fourre tout. Et sortir des nains, magnifiques en tant que figurines, mais qui ne dépareilleraient pas à 40K, je vois pas l'intérêt.... Si vraiment y a que la SF qui les fait triper, qu'ils fassent de la SF et point barre.