Jump to content
Warhammer Forum

Shas'El'Hek'Tryk

Membres
  • Content Count

    2,190
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

Contact Methods

  • Website URL
    http://grenouilleetrosbif.blogspot.com/

Profile Information

  • Location
    Ancenis

Previous Fields

  • Jeux
    SDA, X-Wing, Star Wars Armada

Recent Profile Visitors

13,555 profile views
  1. Comment fonctionnent les règles d'altitude dans ce jeu, grosso modo ? Merci d'avance. Les figurines capables de pivoter sur leur axe dans toutes les directions sont un gros plus pour l'immersion, c'est très bien vu.
  2. Théodred est appelé à devenir roi et se fait faucher alors qu'il n"est qu'un héritier, et un héritier prometteur. Théoden meurt aussi, mais après avoir régné longtemps et redoré son blason terni par la décrépitude provoquée par Saruman. Théodred est l'exemple typique du héros qui mérite son zéro pointé en Destin, il n'a pas pu accomplir ce à quoi il était destiné contrairement à son père.
  3. Peux-tu nous dire pour quel motif les Dark Angels en sont réduits à s'allier avec des Xenos pour lutter contre un chapitre successeur ? Merci d'avance.
  4. Les nouvelles figurines sont sympas, mais pour ma part je retiens surtout les cartes de profil. Il s'agit clairement d'une influence du modèle de wargame développé par FFG (chez qui j'ai basculé depuis 5 ans avec X-Wing et compagnie), avec ses avantages (lisibilité des règles des combattants pour soi-même et pour l'adversaire) et ses inconvénients (les cartes sont gourmandes en place). En revanche il semble que rien n'a été prévu pour suivre l'état des caractéristiques "évolutives" (Points de Vie, Puissance, Volonté et Destin). FFG a recours a des tokens. Là je me demande si les cartes de GW ne peuvent carrément pas recevoir des coups de marqueur effaçable pour cocher les caractéristiques épuisées ; cela supposerait un revêtement plastifié. Ou alors des pions à poser sur les cases vides. Sans ce système de comptage, les cartes de GW perdraient quand même une bonne part de leur intérêt.
  5. Je sors du film et, Absalom, il est très loin de l'impression que la bande annonce t'a donnée. Elle ne m'avait d'ailleurs pas laissé cette impression lorsque je l'ai visionnée il y a quelques mois. Le film est plutôt bon, mais finit sur un goût d'inachevé. J'ai frissonné à chaque allusion au plaisir des langues et à la richesse des mots, alors qu'a priori il ne s'agissait pas de la partie la plus facile à amener au cinéma. Même si le film dégage une certaine poésie, il ne s'en tire jamais mieux que lorsqu'il le fait avec sobriété. En effet certaines évocations du fantastique sont parfois excessives, comme l'a regretté à raison l'ami Peredhil. A titre d'exemple voir un dragon sur la Somme m'a vraiment paru déplacé, alors que jusqu'à ce plan les suggestions étaient amplement suffisantes pour saisir le rapprochement. Le film a d'ailleurs un peu trop appuyé sur l'influence de l'expérience du front, alors que Tolkien a toujours tenu à la minorer. Il aurait été intéressant par exemple de montrer l'aversion de l'homme pour le monde industriel. Les thématiques centrales d'amour et d'amitié contrariés par les épreuves sont portés par des acteurs au niveau. Le film s'achève de façon un peu abrupte sans que l'on s'attarde sur le cheminement de l'écriture de l'oeuvre, long, fastidieux et marqué par une autre guerre vécue elle en tant que parent inquiet. La paternité de Tolkien est d'ailleurs trop rapidement évacuée, alors que c'est en tant que conteur d'histoires pour ses propres enfants que son oeuvre a pris corps. A mon avis le film s'est trop attardé sur la Première Guerre et fait l'impasse sur une part importante du processus créatif de Tolkien. Tiki, avec l'expertise qui est la tienne de l'oeuvre et des influences de Tolkien, j'apprécierais que tu nous livres un avis plus détaillé de ce biopic.
  6. Toi aussi tu écris une mythologie en plusieurs volumes pour la postérité ? C'est un peu ce que je crains. Pour ma part j'attends surtout un film poétique avec des intrusions subtiles du fantastique, un peu à la Neverland. L'exactitude et la nature du passé de Tolkien m'intéressent peu en l'espèce, tant qu'il n'est pas raconté n'importe quoi sur la personne. Je tâcherai de vous faire un petit retour après l'avoir vu.
  7. Salut Aira ! J'appartiens à un club de jeu basé à la Maison des Jeux sur l'Ile de Nantes. Nous jouons principalement à X-Wing mais quelques-uns parmi nous jouent aussi au SDA. Si tu souhaites passer un de ces quatre tu seras le bienvenu. Nous nous retrouvons le plus souvent le mardi soir à partir de 19-20h, contacte-moi si tu es intéressé.
  8. Allez. Quelques réflexions générales autour des formations. Une formation est un groupe de guerriers entraînés à combattre en groupe afin de faire un usage collectif de leur armement. Une formation s'articule donc autour d'une arme. Toutes les armes ont un usage individuel, mais seulement certaines d'entre elles permettent un usage collectif : les armes de trait, les boucliers et les lances. Il faudrait partir de là : articuler les principales formations génériques autour de ces trois types d'armes. Les conditions de l'ancien Tir de Volée sont idéales : groupe de 10 figurines au moins en contact socle-à-socle. En effet l'actuel Mur de Boucliers est franchement risible avec son seuil établi à 3 pauvres figurines. Par ailleurs c'est aussi l'occasion de redéfénir les effets de la lance dans le jeu. Le soutien de la lance n'a de sens que dans le cadre d'une formation serrée et certainement pas dans un duel entre combattant isolés. Dans ce cadre-ci, la piste explorée par Gothy avait du sens avec un jet lors de la phase de mouvement, au moment de la charge, qui ferait écho à la lance de jet, le javelot. Une autre condition de l'ancien Tir de Volée est l'uniformité de l'arme. Ainsi une formation de Phalange devrait être exclusivement composée de lanciers, pour en finir avec ces lignes de batailles bigarrées qui n'honorent pas le jeu (boucliers et épées en première ligne, arcs et lances en seconde). On pourrait même aller jusqu'à exiger l'uniformité des troupes pour se prémunir du spectacle affligeant de Rangers du Gondor servant comme phalangistes avec des Guerriers de Minas Tirith, ou d'Elfes soutenant des Nains. Le cumul d'équipements de type arc plus lance devrait en outre être plus encadré avec des presciptions directement indiquées dans les profils si l'association est possible. Par exemple : - Un Guerrier de Minas Tirith porte un bouclier. Il peut remplacer son bouclier gratuitement par un arc ou avoir une lance en plus pour +1 point. - Un Ranger du Gondor porte un arc. Il peut avoir une lance en plus pour +1 point. Les combinaisons d'équipement sont ainsi limitées aux possibilités naturellement offertes par les figurines, sinon les joueurs abusent. Armes de trait * usage indiviuel - tir jusqu'à portée maximale de l'arme, touche selon la capacité de tir du tireur - déplacement limité à la moitié, malus en cas de déplacement * usage collectif - au moins 10 figurines de la même faction équipées du même type d'arme en contact (possibilité de mélanger Rangers du Gondor et Guerriers de Mians Tirith) - tir jusqu'au double de la portée maximale de l'arme, touche sur 6 - formation valide en cas d'immobilité Boucliers * usage individuel - +2 en Défense au corps-à-corps (plutôt que doubler les Attaques), pas de coup porté en cas de victoire - la figurine ne doit pas être au contact de plus de deux ennemis (l'encerclement ruine la protection du bouclier) * usage collectif - au moins 10 figurines de la même faction en contact - +2 en Défense au tir et au corps-à-corps, possibilité de blesser en cas de victoire - formation valide à mi-mouvement maximum Lances * usage individuel - +1 dé lors du duel s'il n'y a pas d'infériorité numérique ou règle de Gothy avec duel lors de la charge, je n'ai encore rien trouvé de pleinement satisfaisant * usage collectif - au moins dix figurines de la même faction en contact - +1 Attaque pour les figurines soutenues par une autre figurine de la formation - formation valide à mi-mouvement maximum Les formations pourraient également bonifier la discipline, par exemple +1 en Bravoure tant que la formation est maintenue. Les races indisciplinées ou peu martiales en seraient exemptées.
  9. Un jeu est sorti pour l'univers du Trône de Fer et il y a quelques éléments exploitables pour le SDA. Gondoriens (voire Elfes en remplaçant les têtes) : Dúnedain de la Compagnie Grise : Edition Lucius : ça vient d'ici.
  10. Ha ? Tu n'as pas connu les 24 à 15 euros au tout début ? Oui, ce serait génial, les écarts d'échelle sont vraiment gênants entre les premières figurines en plastique et les plus récentes. Mais franchement ça tiendrait du miracle. Ils n'ont jamais refait de troupes déjà sorties en plastique à la belle époque, je ne vois pas pourquoi ils le feraient maintenant.
  11. Tu sais flatter ton auditoire, toi. Ravi de te lire de nouveau en tout cas. Ton désoeuvrement serait-il suffisant pour nous dresser un topo des sorts et confrontations magiques dont tu as connaissance ? J'ai envie de me lancer sur ce chantier que nous n'avons que trop laissé en friche pour le jeu. Quels gens sont en mesure de lancer des sorts en Terre du Milieu ? Faut-il tester la réussite d'un sort ? Quels gens sont capables d'y résister, et par quels moyens ? Tant de questions existentielles qui doivent trouver réponse avant d'aller plus avant.
  12. J'aimerais tout aussi bien partager avec vous votre communauté de mains, n'étant pas aussi doué de mes dix doigts. Laisses-tu entendre que Turner joue aussi au SDA ? Et vers quelle réflexion t'a poussé la remise en cause des caractéristiques héroïques ? C'est sans doute l'approche la plus louable pour appâter le chaland. Mais il ne faut pas se leurrer, ça relève quasiment de l'impossible. Par exemple si Aragorn obtenait une sauvegarde de 3+ à la place de ses trois points de Destin, il serait statistiquement beaucoup plus résistant et pourrait largement outrepasser les 6 Points de Vie potentiels que lui offrent actuellement les règles. Cela supposerait soit de revoir son coût, soit de limiter à deux Points de Vie les figurines de taille humaine (ce qui ne serait pas aberrant en comparaison d'un monstre tel qu'un Troll). Le conservatisme des Tolkiendili est bien légitime : heureusement qu'ils sont là pour nous prémunir des apprentis sorciers de mon espèce. Dans le cas que tu relèves, rien d'insurmontable : le jet pour blesser pourrait simplement être grevé d'un malus de 1 pour représenter l'extrême précision du tir. Ainsi Legolas tuerait un Orque à D5 sur un 6+ en mode sniper alors qu'il lui faudrait un 9+ en mode normal. Je n'ai pas dit que c'étaient des problèmes, seulement des conséquences du système. En l'occurrence je trouve que c'est justement une des retombées positives de celui-ci, étant donné que son fondement vise à fluidifier le déroulement des parties. Pas si on réinvente certains mécanismes. Dans le cas du Poison, tous les 1 pourraient compter comme des blessures automatiques à condition d'avoir gagné le duel ; c'est même à mon avis plus pertinent qu'une relance des 1 dont le résultat reste soumis à la Force alors qu'un poison est sournois et n'est en rien soumis à la puissance du coup porté. Et paf, une relance d'économisée et le jeu se fluidifie un peu plus ! Forcément c'est moins puissant avec un D12 qu'avec un D6, et c'est la raison pour laquelle il est à mon avis impossible de transposer les règles générées via le D12 au D6. On double sa réserve de dés d'attaques lors du duel et on ne porte pas de coup en cas de victoire, comme dans les règles officielles. Pour les armes lourdes rien ne change, à ceci près que le malus et le bonus sont déterminés à partir du même jet mais pas au même moment. Par exemple si une figurine avec arme lourde obtient un 9, le résultat est compté comme un 8 lors du duel et, en cas de victoire, comme un 10 pour apprécier une blessure éventuelle. Et là encore l'amplitude du D12 diminue grandement la portée du malus lors du duel, problème endémique des armes lourdes pendant longtemps. La grosse faiblesse actuelle de ce système de résolution des duels réside dans les combats multiples et la répartition des touches entre des ennemis présentant des valeurs de Défense différentes. Je ne me suis pas encore penché dessus mais là encore rien d'insurmontable. Je serais très heureux de vous voir jouter tous les deux sur ce sujet avant de me faire une opinion. Peut-être as-tu la citation en question à me soumettre en attendant. Absolument. Les jetons et autres aides ne doivent simplement pas polluer l'esthétisme de la surface de jeu, mais sinon en effet c'est ultra-pratique ; il est même étrange que GW n'y soit pas venu plus vite. Exact, je m'en souviens. La nuance est néamoins de taille sur l'usage que chacun de nous en propose : dans mon souvenir Durgrim suggérait presque de lancer un dé pour simuler le moindre moulinet d'épée alors que je cherche à dégager le résultat d'un combat le plus rapidement possible en limitant les lancers de dés à la portion congrue. Je n'ai pas toujours été ainsi, j'avoue . En tout cas il n'y a pas d'approche meilleure qu'une autre mais clairement des manières différentes d'envisager ce que doit être un wargame dans le rapport entre fluidité et simulation.
  13. Certes. Ce serait aussi moins systématique de ne se croire qu'entre mecs s'il y avait plus de participation féminine sur cette partie du forum. Le cliché en question repose sur un phénomène d'une réalité indéniable ; ne vous retenez surtout pas de le faire mentir. Quant à la suite imaginée pour le jeu, on peut supposer que GW va continuer à distribuer les nouveautés au compte-gouttes d'ici la sortie de la série : une nouvelle version en plastique d'un héros par ci, quelques troupes FW par là. Même si le jeu vient de regagner en attention, pour l'instant il s'agit surtout de faire du neuf avec du vieux ; on est bien loin de l'époque de la boîte Le Retour du Roi.
  14. Désolé, il y a eu une édition de post intempestive avant que je n'ai eu le temps de terminer. C'est corrigé.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.