• Annonces

    • Crilest

      Facebook, Twitch et Youtube Warfo!   29/01/2017

      Facebook, Twitch et Youtube Warfo! N'hésitez pas à vous abonner! (Cliquez pour avoir les liens directs) :
      Twitch https://www.twitch.tv/warfo_ // Youtube https://www.youtube.com/channel/UCdfGqlNnp_NRXtUkD9zB1Uw // Facebook https://www.facebook.com/groups/28144942833/

Poupi

Membres
  • Compteur de contenus

    1 748
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Poupi

  • Date de naissance 11/09/1991

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Profile Information

  • Lieu
    Anjou

Previous Fields

  • Jeux
    Plus grand chose

Visiteurs récents du profil

8 947 visualisations du profil
  1. Salut, c'est Marco (de Nyoiseau), alias Krakus sur le warfo....nous n'avons pas particulièrement discuter ce dernier samedi...tu as du parler beaucoup devant ces spectateurs ce soir là....mais je ne crois pas te connaître pour autant ! Sans équivoque, je serais très heureux de pouvoir discuter avec toi, du faîte de tes connaissances, cela va de soi, et de te connaître, c'est simple à écrire, mais ta culture m’interpelle, je ne suis pas un inculte (euh, je me la pète pas là, j'ai ma culture et mes connaissances, humblement tout cela est écrit, hein, il faut le/me croire). 

    Je connais quelques bars sur Angers la Douce (bref, la douceur angevine....lol), dans ton debrief tu dis être aller dans le pub le plus chers[...] [j'sais pas l'écrire ce mot là pour le coup] des bars de feu- le royaume des Plantagenêts,mais toute bonne bière à son coût...et il faut bien le comprendre, le Kent c'est/c'était un bar de m'As-tu vu, toi même tu disais que la place te convenait...(La place de la Maison d'Adam), et puis

    .un de nos comparses désirait aller dans un autre troquet....Bref, tu étais la 'vedette', ton choix a fait loi....C’était hier...

    Je ne suis riche que la première quinzaine du mois, ainsi je me propose de t'offrir une bière dans un autre lieu, dans ce début du mois de juin...une bonne bière, bien brassée...

    En toute sympathie, tes connaissances me plaisent, ton personnage je ne le connais point, pourquoi pas une bonne bière et discuter, puisque la bière sert à cela entre autre...Marco

     

    1. KRAKUS13

      KRAKUS13

      j'espère que c'est privé comme conversation....ou comme communication ! Sinon, et bien bonne lecture aux non concernés ! lol

       

       

  2. Les interventions ont été enregistrées pour que nous puissions nous plagier les uns les autres entre collègues du château. ça m'étonnerait grave que j'ai le droit d'en livrer un iota sur la place publique, mais je vous en reparlerai peut-être dans les jours à venir.
  3. Comme promis, un débrief pour donner envie aux absents de venir l'année prochaine D'abord et avant de parler de ma petite personne, c'était donc la première fois que le Château d'Angers participait à la Nuit des Musées, et l'expérience est certainement à ranger dans la catégorie des réussites, avec un public nombreux et enthousiaste, des horaires (à peu près) respectés et une expérience tout à fait unique pour les guides comme pour les spectateurs : voir se succéder 10 points de vue complètement différents sur un chef d’œuvre de l'art médiéval. Ce jour est à marquer d'une pierre blanche dans l'histoire du Centre des Monuments Nationaux, de la République française et de l'illumination de l'Humanité. En ce qui concerne ma propre prestation, je dois d'abord remercier les trois Hommes de l'Ouest venus défendre les couleurs du Warfo, et qui m'ont ensuite permis d'effectuer un débrief immédiat et très intéressant autour d'une bonne bière (bon, ils m'ont fait consommer dans la taverne la plus coûteuse de tout l'Empire Plantagenêt, mais personne n'est parfait ). Mon propos se situait au milieu de la soirée (22h), le public était donc vraiment nombreux, et présentait une grande diversité d'âges et de conditions. Il y a donc fort à parier qu'ils devaient avoir des rapports tout à fait hétérogènes à Tolkien, mais tous ont eu une réaction très enthousiaste à mon propos. Après le débrief sus-mentionné, je crois que je peux dire ce qui a fonctionné : -pour ceux qui ne connaissaient que très peu Tolkien : je pense qu'aujourd'hui, non seulement tout le monde a entendu parler de Tolkien, mais tout le monde a entendu que c'est un auteur qui a une grande profondeur culturelle, même si beaucoup ne savent pas exactement en quoi consiste cette profondeur. Pour ces gens, découvrir Tolkien à travers une tapisserie du XIV° siècle a été comme l'ouverture d'une porte sur cette richesse dont ils avaient entendu parlé sans pouvoir se la représenter concrètement. Certains m'ont dit en sortant que la principale conclusion qu'ils tiraient de ma visite, c'est qu'ils devaient lire le Seigneur des Anneaux et le Silmarillion. ça me semble une bonne conclusion. -mais tout en parlant aux béotiens qui découvraient l’œuvre du Professeur, la visite a aussi beaucoup plus à de plus grands érudits (comme les Hommes de l'Ouest sus-mentionnés). Durant le débrief alcoolisé, j'ai eu la réflexion qu'en fait, chez les admirateurs de Tolkien, la profondeur culturelle de son œuvre est connue, la profondeur religieuse de son œuvre est connue, mais sa profondeur apocalyptique est toujours très méconnue ! Si je dis "Pour écrire le Silmarillion, Tolkien s'est inspiré de le Genèse", beaucoup me répondront "Merci on était déjà au courant", si je dis "Pour écrire le Silmarillion et le SdA il s'est inspiré de l'Apocalypse", ça leur sera déjà plus brumeux. Cette visite a été pour ces gens l'occasion de découvrir que l'Apocalypse fait véritablement partie des sources-clés pour comprendre de très célèbre passages du Légendaire (ex : les premières pages du Silmarillion que l'on assimile très souvent à la Genèse et qui reposent en fait sur une liturgie céleste issue de l'Apocalypse ; ou alors, le rôle des peuples exotiques qui assiègent Minas Tirith et reprennent les postures de Gog et Magog dans l'Apocalypse). Cela m'a raffermi dans ma conviction que mon propos est utile et même, soyons fous, a sa pierre à apporter dans la diffusion d'une meilleur compréhension de l’œuvre du Professeur. Bref, comme je le disais samedi soir, si vous voulez approfondir votre connaissance de Tolkien, que vous veniez de le découvrir ou que vous l'ayez relu 37 fois, vous pouvez venir au Château d'Angers et découvrir des tapisseries qui fourmillent de clés en la matière.
  4. Plaît-il ? Les légendaires européens médiévaux regorgent de peuples cynocéphales, pygmées et monopodes habitant les contrées lointaines. Le roman Baudolino de Umberto Eco est très rigolo là-dessus. Et quid des Hyperboréens, des Amazones, et autres hurluberlus ? Et quid des représentations fantasmées de l'Inde, de l’Égypte, etc. ? Quant au sujet que tu évoques (la place des hommes exotiques chez Tolkien), comme je suis un monstre de nécromancie et de narcissisme, je te recrache un paragraphe que j'avais pondu sur ce forum il y a quelques éons, et qui après tout va très bien avec ce sujet (mythes européens chez Tolkien) ici : Franchement, dans le bouquin, Aragorn montre dès la rencontre de Bree son côté "tu es mignon mais c'est moi qui commandes alors obéis." Je ne pense pas qu'il faille y voir une conception dictatoriale du pouvoir chez Tolkien, ça irait à l'encontre de tout ce qu'il écrit par ailleurs. C'est plutôt à lier à la perfection totale d'Aragorn qui le rend incontestable dans ses décisions. Une sorte d'infaillibilité pontificale... Mais tout à fait ! Je pense qu'il n'y a aucun mal à dire que Tolkien avait un côté réac (à condition de ne pas le réduire à ça), parce que lui-même l'aurait sans doute pris comme un compliment, dans sa révolte contre la modernité. Ce qui me dérange, c'est de dire "oh, c'est juste un homme de son temps", ce qui est une manière pour moi de lui chercher des excuses dont il n'a pas besoin. Tolkien n'est pas Hergé, et il n'y a pas à lui reprocher d'avoir écrit Tintin ou Congo. Tout à fait. D'ailleurs, à tous ceux qui voudraient découvrir les origines de cette passionnante famille, il faut recommander de venir visiter le Château d'Angers, par exemple lors de la Nuit des Musées samedi prochain. D'ailleurs, vous ne vous êtes jamais demandé quels liens existaient entre Tolkien et la Tapisserie de l'Apocalypse ? Mais renseignez-vous ! (comment ça, je m'éloigne du sujet ?)
  5. Certes. Mais par exemple, l'attitude déférente d'Eomer devant l'épée Anduril rejoint ce que je disais (et ça allait dans le sens de Royaume, pour le coup) sur Aragorn qui fonde son retour du roi sur son swag/vertu personnel. Les historiens du droit me contrediront peut-être, mais cette divergence entre l'absolutisme français et le modèle royal anglais, est-ce qu'elle ne relève pas plutôt des Temps Modernes et est un peu anachronique au Moyen-Âge ? Il me semblait qu'en ces temps là, la monarchie anglaise était plutôt dans l'imitation de la monarchie française, même si les barons locaux imposent des spécificités (Magna Carta, etc.) qui préparent les divergences futures mais ne constituent pas encore une vraie rupture entre deux régimes opposés. Et puis, l'inspiration de Tolkien, est-ce qu'elle n'est pas légendaire avant d'être historique ? Je veux dire, quand les auteurs anglais du Moyen-Âge ou même d'après racontent les aventures du Roi Arthur, est que M. Pendragon soumet ses édits à la chambre des lords et la chambre des communes ? ça rejoint ce que dit Tiki sur les buts du SdA : la pratique du pouvoir d'Aragorn, autoritaire mais respectueuse des lois et des traditions, me semble assez proche du modèle arthurien, Grand-Breton s'il en est. Eh ben moi monsieur, je suis pas d'accord ; ou plutôt, je pense qu'il faut franchement nuancer ça : Tolkien n'a pas été n'importe quel homme de son temps. D'abord, il n'a pas attendu Moorcock pour être anti-colonialiste et anti-impérialiste (l'histoire de Numénor est assez explicite là-dessus, sans parler de ses Lettres). Il s'est aussi alarmé de choses comme l'antisémitisme, le nazisme ou l'apartheid sud-africain avant que ça soit à la mode ; ce qui rend d'autant plus détestables les accusations de racisme à son encontre. ça demanderait des pages de développement, mais en bref, les convictions de Tolkien s'inscrivent dans un amour de la nature, des traditions et de la religion catholique qui le rendent très pessimiste vis-à-vis de la modernité, qu'il définit dans ses lettres comme le "triomphe de la Machine" ; mais ça ne fait pas de lui un reackinéplupertinendenojour, au contraire, ça le rend très actuel ! La question écologique, l'alternative entre le capitalisme vert ou la décroissance radicale, ça n'est pas un sujet du XXI° siècle ? Quand dans une de ces lettres, il écrit (à peu près mot pour mot) que "bientôt, l'américanisation du monde aura standardisé jusqu'aux dernières tribus de Sibérie", c'est une parole de vieux con de 1950 qui n'a rien à nous dire aujourd'hui, peut-être ? Et le rapport à Dieu, ça ne nous pose pas quelques problèmes ces derniers temps ? A la limite, la dénonciation tolkienienne du triomphe de la Machine, dans ses œuvres de fiction comme dans ses écrits théoriques en font presque un type hyper en avance sur son temps, car il avait cerné le grand enjeu des générations à venir, au-delà des contingences politiques de son époque, comme Heidegger ou Jacques Ellul qui écrivait au même moment que "la Guerre froide est un épi-phénomène" (!) car de toute façon, l'URSS comme les USA étaient gagnés par le technicisme qui était la vraie question pour l'avenir de l'Humanité. Quand il écrit ça à son époque, ses contemporains le prennent pour un taré, mais aujourd'hui, c'est d'une pertinence extraordinaire ! On retrouve pratiquement le même propos chez Tolkien, qui en pleine Seconde Guerre mondiale choisit de façon provocante de ne pas définir ce conflit comme la lutte entre le Bien et le Nazisme, mais comme "la Guerre des Machines" qui est "remportée par les Machines". On est très loin de la propagande british, ni même du bonhomme enfoncé dans le petit contexte de son époque, au contraire, on est face à un grand esprit qui au-delà de Hitler comprend les enjeux des siècles à venir ! Non mais ! Poupi, si si, je suis dans le sujet, je ne floode pas
  6. Yo, ce que tu racontes est moultement intéressant, quoique je trouve tes conclusions un peu péremptoires. Je te soumets quelques remarques qui font en plus un lien facile avec Tolkien. ça n'est pas une invention des lumières, et notamment, il y a toute une tradition judéo-chrétienne de profonde défiance vis-à-vis du pouvoir politique, dès le récit du Royaume d'Israël, qui est assez hallucinante pour un texte biblique tant elle est anti-théocratique : Dieu explique mot pour mot que si les Juifs veulent un roi "Cela veut dire qu'ils ne veulent pas de Moi", ce qui condamne la royauté dans son principe même. A cette condamnation juridico-théologique s'ajoute une condamnation morale de toutes les personnes qui pourraient viser la royauté, dans la fable des arbres (livre des Juges) : Le message est clair : les êtres bons et utiles (l'olivier, le figuier, la vigne) ont autre chose à foutre que de briguer la royauté, et il n'y a que les salopards (le buisson d'épines) qui veulent "s'agiter et se balancer au-dessus des autres", d'abord sois-disant pour les protéger, mais rapidement, en devant utiliser la menace pour assurer leur pouvoir (cf. les derniers mots du buisson : bon obéissez-moi ou vous serez tous cramés). A titre personnelle, je surkiffe cette fable. Au Moyen-Âge, puisque c'est ce dont on cause, cette tradition est très présente, et notamment incarnée dans le nolo episcopari : on disait que pour choisir un évêque, il fallait refuser ceux qui aspiraient à cette fonction de pouvoir, et forcer ceux qui n'en voulaient pas à l'assumer. Évidemment, c'est un beau principe spirituel qui est loin d'avoir été universellement appliqué dans les méandres de la politique ecclésiale, mais tous l'avaient en tête, non seulement les clercs, mais aussi le petit peuple qui le connaissait grâce à des exemples de saints célèbres qui étaient devenus évêques contre leur gré (ex : Saint Martin, Saint Augustin...). Le lien avec Tolkien est assez évident : le but n'est pas de confier l'Anneau de Pouvoir à l'olivier Aragorn ou au figuier Gandalf, le but est de détruire l'Anneau de Pouvoir. Pour le coup, ce que tu dis est tout à fait faux et assez euro-centré, si je puis me permettre. Dans toutes les cultures que tu cites, et dans beaucoup d'autres, le souverain fonde sa légitimité non sur la seule force ou sur le simple naissance, mais aussi sur sa vertu qui en fait un lien entre le ciel et la terre. Pour te répondre précisément sur la Chine, lorsque les premiers Empereurs du Milieu ont du choisir leur idéologie officielle parmi toutes les philosophies chinoises, ils ont rejeté les légistes qui disaient "le peuple est un troupeau de moutons, y'a qu'à couper des têtes pour les faire obéir" et choisi le confucianisme pour qui le souverain devait sans cesse montrer l'exemple de la vertu à ses sujets pour se faire aimer et en même temps assurer le bon fonctionnement de tout le royaume. Le lien avec Tolkien est aussi assez clair, puisque Aragorn, par tout où il passe, fait renaître les sentiments monarchiques dans le coeur de ses sujets (Eomer, Eowyn, Boromir...) par l'admiration de sa vertu personnelle. Ouh, je pense aussi qu'il faut sérieusement nuancer ce que tu dis là. Certes, Tolkien n'a pas rédigé le Code Pénal du Gondor ; m'enfin, on trouve dans son légendaire de multiples références au droit coutumier, au travail législatif de certains rois comme Isildur... Je n'ai pas les références précises en tête et j'ai la flemme de chercher, mais c'est assez présent. Et pour reprendre ton exemple sur le gouvernement du Gondor, il y a quand même un certain nombre de renseignements précis. Bref, dans toutes tes conclusions, je trouve que tu sépares les choses de façon un peu trop caricaturale : un Moyen-Âge qui serait optimiste sur la vertu du souverain, une modernité qui serait pessimiste sur cette question ; un Occident qui s'intéresserait à la vertu du souverain et un Orient qui s'en foutrait ; un Tolkien qui s'intéresserait à la vertu du prince et pas à la vertu du régime, comme le Moyen-Âge... C'est marrant, tu m'as dit que tu bossais sur l'imperium au Moyen-Âge : si je peux m'aventurer sur ton terrain, est-ce que tu n'as pas vu que le Moyen-Âge classique était aussi une époque très légaliste, qui se passionnait pour la redécouverte du droit positif romain, tout en le mêlant à son bordel féodal et à ses strates de droit coutumier ? On retrouve très bien cette ambiance chez Tolkien, où les personnages évoquent tantôt les antiques lois héritées de Numenor (qui pour le coup jouit un peu du même prestige lointain que la Rome antique pour les médiévaux), tantôt les serments féodaux qui relient les hommes entre eux, tantôt les coutumes locales qu'il convient de respecter, le tout évidemment en le mêlant à la vertu du prince ; d'ailleurs tu le dis toi-même : Les traditions, les lois, les coutumes, ce sont des institutions ! Ce n'est pas du constitutionnalisme moderne parce que la part de droit positif y est beaucoup moins importante, mais c'est du droit ! Est-ce que je dis des bêtises ? Je reprends une dernière fois ta première affirmation sur les Lumières : Mais bon sang, à la fin de ton paragraphe, tu dis toi-même que le roi médiéval (et le roi tolkiennien) était déjà encadré par la tradition, la loi, le conseil... La loi et la tradition, ça n'est pas un cadre peut-être ? Je m'excite, mais je comprends pas comment tu peux sortir des argumentaires avec des exemples aussi riches et pertinent et des conclusions aussi étrangement péremptoires que "aux Temps Modernes, on encadre le pouvoir ; au Moyen Âge, on fait confiance au souverain" (WTF?) Je rajoute à ce message un millier de poutous virtuels si jamais mon entrain paraît par trop agressif Poupi, soyons francs : ça m'avait manqué
  7. J'étais devant. C'est un documentaire sympathique qu'on peut recommander à ceux qui découvrent la vie et l’œuvre de Tolkien (genre, ceux qui ne connaissent pas sa biographie ou qui ne connaissent son œuvre qu'à travers les adaptations cinématographiques). Sinon, en ce qui me concerne, c'est toujours émouvant de voir quelques images du Professeur et aussi de son fils Christopher, qui je trouve respire l'humanité dans chacun de ses propos. Sur le fond, le docu évoque le contenu des trois principaux ouvrages de Tolkien (le Hobbit, le SdA, le Silmarillion), résume sa biographie et l'histoire de la réception de son œuvre, ainsi que les grands traits de ses goûts et de sa personnalité. J'ai trouvé le portrait assez juste et encore une fois plutôt émouvant. Si je devais faire du pinaillage, je l'ai trouvé pas très adroit dans sa manière d'aborder l'aspect politique et religieux de cette réception : pas assez véhément à mon goût dans la réfutation des accusations de racisme (bordel, Tolkien a dénoncé le nazisme et l'apartheid avant que ça soit à la mode), en partie déséquilibré dans le traitement des récupérations politiques d'extrême-gauche et d'extrême-droite (le docu insiste sur le fait que les lecteurs d'extrême-droite ont déformé l’œuvre de Tolkien, ce qui est vrai, mais ne dit pas la même chose de ses lecteurs d'extrême-gauche, alors que c'est vrai pour eux aussi), et vraiment mince dans l'évocation de sa dimension religieuse (peur du prosélytisme ? je m'en foutisme religieux du réalisateur ?). Poupi, chroniqueur zombi
  8. Bonjour, aurais-tu la sympathie de m'indiquer ta plage horaire pendant la nuit des musées...je n'avais pas prêté attention au fait que tu ne puisses pas le communiquer au public. Au plaisir de lire ta réponse...Marco de Nyoiseau (le Haut Angevin déjà mentionné dans le topic correspondant sur le warfo). A +

  9. Eh bien ! Apparemment, il suffit que je sorte de mon tombeau pour plonger toute la section dans le silence et les ténèbres... M'enfin, je choisis ces temps d'apocalypse électorale pour vous rappeler que dans la France d'après-dans-8-jours, la rue peut battre le pavé, l'Elysée peut brûler et la République se paralyser, mais la nuit européenne des musées aura bien lieu le 20 mai prochain ; et si vous voulez savoir ce que le Professeur Tolkien aurait à vous dire en ces heures difficiles, venez découvrir de nouveaux aspects de son œuvre devant les Tapisseries de l'Apocalypse ! (récupérer d'aussi graves circonstances à des fins de réclame personnelle... franchement, je me dégoûte moi-même. Mais sur le fond philosophique, ce que je dis n'est pas faux). Pour ne pas faire que de la redite, je peux vous donner quelques idées des autres thématiques qui seront abordées au cours de la soirée : il y aura bien sûr une présentation globale des Tapisseries de l'Apocalypse, les commentaires de quelques scènes cultes (ex : les fameux 4 cavaliers de l'apocalypse), des commentaires de certains motifs qui reviennent tout au long de la Tapisserie (ex : les livres, les anges, les nombres...), et bien sûr, des commentaires d'ouverture vers d'autres chefs d’œuvres artistiques (littérature, cinéma...) dont la visite de votre serviteur axée sur Tolkien. Les portes du château restant ouvertes tout le long de la soirée, vous avez tout le loisir d'entrer pour écouter les visites qui vous intéressent le plus et de zapper celles qui vous intéressent moins ! Ce qui reste aussi valable, c'est de me MP pour obtenir un gîte angevin dans la nuit du 20 au 21, ou bien l'horaire précis de ma visite sur Tolkien (que je n'ai pas pour le moment et que je ne peux pas afficher sur un forum public, alors MPez-moi si l'info vous intéresse). Encore une fois, je ne saurai exprimer la joie qui serait mienne à vous rencontrer en une telle occasion. Sinon, nous nous retrouverons tous lorsque le Bereliand sera remonté des eaux et la Jérusalem Nouvelle descendue des cieux. Poupi, "le monde a changé..."
  10. Disons que je me réclame de toute la rigueur académique possible et j'ai d'ailleurs ôté de mon propos tous les rapprochements qui paraissaient davantage tenir de la coïncidence que de la corrélation. Pour te répondre selon tes termes, on peut dire que j'affirme à chaque fois le caractère volontaire des références que je souligne, mais que comme tout ce qui touche aux sciences littéraires, la discussion reste toujours ouverte. C'est quelque chose que j'ai découvert entre autres sur ce forum : figurez vous qu'il y a des gens qui ont l'outrecuidance de ne pas être d'accord avec moi ! Est-ce que ça n'est pas scandaleux, je vous le demande ! Pour le dire autrement, j'établis à chaque fois des corrélations d'une façon que j'estime indubitable, et à partir du moment où il y a corrélation indubitable, on peut estimer qu'il y a volonté d'auteur. Pour moi, c'est cela le rôle des sciences littéraires : établir des corrélations, pas prétendre lire directement la volonté d'un auteur, car comme dirait Saint Jean, Dieu seul sonde les cœurs et les reins (il doit y avoir un dicton du même genre dans l’œuvre de Tolkien mais j'ai la flemme de le rechercher maintenant).
  11. Gloire au Ségréen ! Sans faire de spoiler, le but est de montrer que l'Apocalypse de Saint Jean et l’œuvre de Tolkien (principalement le SdA et le Silmarillion) s'éclairent mutuellement, et qu'un bon moyen d'approfondir sa connaissance de Tolkien est de contempler la meilleure illustration qu'on ait jamais faite de l'Apocalypse (aka : les tapisseries du Château d'Angers) qui fourmille de clés en la matière. Pour ne vous citer que quelques éléments, vous pourrez voir sur une tapisserie du XIV° siècle Gandalf le Gris devenir Gandalf le Blanc, le Balrog rejoindre Morgoth dans sa chute, et même une représentation fidèle de la bataille des Champs du Pelennor. Est-ce que ça n'est pas un trailer qui donne envie, ça ?
  12. Oyez oyez bonnes gens Le samedi 20 mai 2017 aura lieu la Nuit des musées, belle tradition européenne s'il en est. A cette occasion et pour la première fois, le Château d'Angers qui abrite les célèbres Tapisseries de l'Apocalypse ouvrira ses portes de 19h à 24h, pour une soirée appelée "L'Apocalypse de l'alpha à l'oméga" : guides et conférenciers s'enchaîneront non-stop pour offrir une série de regards croisés sur cette œuvre majestueuse (5h non-stop de conférence sur une tapisserie du XIV° siècle... est-ce que ça n'est pas le Paradis, ça ?). Évidemment, les portes ouvertes permettront à tout un chacun d'entrer et de sortir à sa guise sans forcément assister aux cinq heures de spectacle... Parmi les nombreux acteurs de cette formidable soirée, j'aurai le privilège de proposer entre autres une courte visite (35 min) intitulée : "L'Apocalypse et Tolkien" Il n'est point de mot dans la langue des Elfes, des Nains ou des Hommes qui puisse exprimer l'émotion qui me saisirait jusques aux larmes si parmi la foule anonyme des chalands intéressés je devais croiser l'un de vos regards. Bref, si certains parmi vous sont des Hommes de l'Ouest et veulent saisir l'opportunité d'une IRL sympa, qu'ils n'hésitent pas (un MP peut même arranger une nuitée dans un cul-de-sac angevin si nécessaire). Cordialement, Poupi les mauvaises langues diront que mon retour sur le Warfo est égoïste et intéressé. Moi, je dis que nous ne choisissons pas le temps qui nous est imparti, mais que nous décidons ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti.
  13. Ceci est extrêmement juste. C'est fou les sujets de malade qu'on peut louper sur ce forum. Je me sens tel un Elfe revenu du Deuxième Âge et découvrant d'un coup tout ce qui s'est passé en son absence. Poupi, flooder des cavernes de Mandos
  14. Tous ces personnages sont des inventions de GW ou d'autres marchands du Temple de produits dérivés et ne figurent pas dans les écrits de Tolkien, comme l'atteste cett page : http://lotr.wikia.com/wiki/List_of_Non-Canonical_Orcs   Mais en fait, c'est plutôt pratique pour ta question de "comment faire ma liste", car ces persos inventés pour le jeu de figurine sont faits pour être en lien avec certaines autres figouzes (comme à WHB il y avait un personnage spécial Lion Blanc, un personnage spécial Reiksguard...). Par exemple, pour le dénommé Ashrâk, il semblerait (recherche google rapide) qu'il ait un fluff du genre "méga-harmonie avec les araignées", ce qui n'a pas grad chose à voir avec la façon dont Tolkien construit ses personnages mais qui est clairement fait pour te proposer une liste à thème précis. à l'inverse, Durburz est censé être "roi de la moria" est censé pouvoir accéder à tous types de troupes, etc.   Les boucliers de Gunbadad sont aussi une invention de GW, mais ils sont nommés d'après une montagne située beaucoup plus au Nord que la Moria.
  15. Une querelle qu'il était temps de la conclure   Edit Lucius : déplacé dans le sujet approprié.  :wink2: