Jump to content
Warhammer Forum

Zugrub

Membres
  • Content Count

    875
  • Joined

  • Last visited

2 Followers

Profile Information

  • Location
    Marseille

Previous Fields

  • Jeux
    WHB : Empire, Orcs & Gobelins, Comtes Vampires. W40K : Orks, Spaces Marines, Death Guard, World Eathers

Recent Profile Visitors

10,105 profile views
  1. Bonjour les boyz Et voilou le ch'tit avant goût situationnel A donc été posté le "décor" relatif au scénario du mois ici, mais qui est dévoilé plus amplement ici. Si ce mois-ci, l'Gran Moss est un des décors de la bataille à venir, un objectif en fait, à protéger pour les peaux vertes et à détruire pour les Sylvaniens, il sera bel est bien une unité combattante en tant que machine de guerre kolossale lors du scénario 8 où aura lieu un grand siège de château fort ! ...à moins que les Sylvaniens ne parviennent à le détruire ici !... GJ : Grand Johan, Capitaine de l’Empire, général des Sylvaniens pour la bataille. Equipé d’un bâton de combat (F+1, I-1, Svg +1, Svg ennemie +1). 2XP. Possède la compétence Vétéran, qui lui octroie une relance de 1 dé par partie. 1 : Milice de Johann : 19 Miliciens des Franches Compagnies, équipé avec deux armes de base. Comprend un porte étendard et un musicien. 2XP. Possèdent CC+1. HZ : Captain Herr Zigh, Cogneur Ogre, équipé de deux armes de base et d’une armure légère. Dans ce scénario, Captain Herr Zigh est considéré en tous points comme un Personnage, à ceci près qu’il ne peut pas quitter son unité. 2 : Ogres du Captain Herr Zigh : 3 Ogres, avec arme de base et armure légère. 3 : Les Spadassins de Ramirez : 14 épéistes ; avec arme de base, bouclier et armure légère. L’unité comprend un état-major complet dont Tigrescou le champion. Les Spadassins possèdent CC4 et Cd8. 1XP. Aguerris et Déterminés : l’unité relance tout test de moral raté. Don Ramirez en personne dirige l’unité, il est considéré comme un Champion, mais possède le profil suivant : M CC CT F E PV I A Cd Svg 4 5 4 3 3 1 5 2 8 5+ Il est équipé comme le reste de l’unité, et possède les règles spéciales Coup Fatal, et Vétéran (une relance de 1 dé par partie). De plus, tant qu’il est présent, l’unité est Tenace. 4 : Les Flèches d’Argent : 20 Archers, avec arc et arme de base et armure légère ; dont Julian Vriard le champion. 1XP. Tir à Longue Portée : ne souffre pas de -1 pour toucher lorsqu’elle effectue des tirs à longue portée. 5 : Volontaires Civils : 20 civils, avec arme de base. CC2 et Cd6. 6 : Les Patrouilleurs de Karl : 5 Patrouilleurs ruraux, avec arme de base, arbalète et armure légère, sur destrier. Karl est le sergent de patrouille (champion) 7 : Flèches Noires : 6 Chasseurs, avec arc et arme de base. 2XP. +1 Cd. Mortellement Précis : +1CT s’ils ne se déplacent pas. Toutes les unités possèdent des torches afin de mettre le feu aux machines de guerre des peaux vertes (voir règles spéciales du scénario). L : Ludruk : Grand Chef Orque, général des peaux vertes pour la bataille. Equipé d’une arme lourde et d’une armure de plates trop petite pour lui ! (Svg 4+, Frappe toujours en dernier). S : Skroudj’ : Chamane Gobelin Mineur, Niveau 2. Equipé d’une arme de base. Il possède les sorts Feu d'Artifiss' et Gork y s'en charge ! 1 : Les Sparssiats : 23 Lanciers Orques ; avec de lance, bouclier et armure légère. Etat-major complet, dont Gludrud le champion. 2 : Les Lutins Maudits : 49 Archers Gobelins Mineurs ; avec arc court et arme de base. Etat-major complet, dont Lutin Ouarchieff le champion. 3 : Les Gards : 25 Gobelins Mineurs ; avec lance et bouclier. L’unité comprend Grouj le champion. 4 : La Maindeuvr’ : 25 Gobelins et 1 Brute Orque : Grishnak L’Fouétar. Les gobelins sont équipés avec arme de base et Grishnak possède en plus un fouet et une armure légère. Voir règle spéciale concernant Grishnak et son unité. 5 : Les Zinjénieurs : 12 Gobelins Mineurs et leur équipe de fouettard. Les gobelins sont équipés avec arme de base. Sur un même socle sont regroupé Djyll le redoutable Hobgobelin, et Sharpné son second. Tous deux possèdent une arme de base, un fouet et une armure légère, mais ont un seul et même profil : M CC CT F E PV I A Cd Svg 4 3 2 3 4 2 3 4 7 6+ 6 : Tarhkin et ses Grobras. Les Grobras sont des Trolls, mais possèdent une règle spéciale qui leur est propre : Lancé de rochers. Tarhkin est une Brute Orque et est équipé d’une arme de base et d’une armure légère. Il est sur un gros socle avec son fidèle assistant Slug l’Supervizeur, et le tout est considéré comme une figurine avec un même profil : M CC CT F E PV I A Cd Svg 4 4 3 4 5 3 2 3 8 6+ 7 : Les Zoeils : 5 Gobelins sur loup ; avec arc court, arme de base et armure légère. L’unité comprend un musicien et Atola le champion. 8 : Krazfass : Lance Rocs avec trois servants Gobelins et une Brute Orque. La brute orque est équipé d’une arme de base et d’une armure légère, et les gobelins d’arme de base. 9 : La Arponeuz : Baliste avec trois servants Gobelins, équipés d’arme de base. A noter que la force peau verte possède un bonus de 100 points pour avoir remporté la partie précédente. Et voilà pour les forces en présence du scénario Machination Machinicide, histoire de vous mettre quelque chose sous la dent en attendant le rapport de bataille du mois Bon hobby à tousss
  2. Merci W@rrior Et bien justement, voilà la suite.... Alors oui, il ne s'agit pas d'un élément de décor à proprement parler, puisque c'est une machine de guerre peau verte... Mais elle est tellement titanesque que je l'ai inclu dans les projets décors à réaliser cette année dans le cadre de ma Campagne de Douze Mois. Il s'agit donc du projet de juillet? Voici le : GRAN MOSS J'ai réalisé l'ensemble comme un petit diorama montrant les servants autour de l'énorme trébuchet. Chaque élément est amovible pour les besoin du jeu. L'Gran Moss est lui aussi amovible, et servira d'ailleurs comme un élément de décor à détruire / protéger lors du scénario à venir (Campagne des Douze Mois). Le Grand Moss, immense ! Iic et là on été peint des effets visant à renforcer l'aspect rudimentaire et (im)propre aux peaux vertes : rouille, moisissures, éléments bancals etc... Un très grand nombre de boucliers ont été mis sur la machines de guerre... plus de quarante ahah ! J'aime à penser que ces boucliers sont comme les offrandes superstitieuses de plusieurs guerriers / unités / tribus, placés ici sur l'Gran Moss : une machine de guerre si colossale qu'elle est sans doute vue comme une effigie de Gork ! ... à moins que ce ne soit Mork héhé. Si plus de détails sur l'ensemble vous intéressent, notamment la pléthore de servants, j'ai posté tout cela sur le sujet Armée Unique de ma Waaagh Grosstorgnoll. Allez, je m'atèle sans plus attendre au projet suivant, qui lui aussi sera peau verte... En attendant, bon hobby à vous
  3. Héhé merci Snorri Oui ce n'est pas la rigueur disciplinaire qui transparaît ! ...et ce malgré les coups de fouets vigoureux haha Allez quelques autres photos complémentaires : Allez une photo de la machine de guerre, pour vous montrer un peu le travail du bois, que j'ai voulu très sombre. J'ai profité des zones métalliques, que l'on retrouve aussi sur les boucliers rajoutés par milliards, pour appliquer l'aspect rouille afin de donner du vécu à l'ensemble, et puis bon, c'est une machine peau verte ! Pour ces mêmes raisons, en de nombreux endroit j'ai fais des moisissures et de la mousse sur le bois. Sur le plateau diorama : la chaîne de servants chargés d'emmener les projectiles... sous les coups de fouets ! Justement, voici les différents groupes, avec donc boss Tarhkin à droite, et les fouettards. Le groupe chargé des rochers, avec les gobs qui les emmènent aux trolls, qui les chargent dans le bras du trébuchet. Les réparateurs de fortune. Comme l'on peut donc aisément constater : pour les peaux vertes, tout peut se réparer à grands coups de marteaux haha ! Le pointeur et ... et ... un snot absorbé par son affaire Les snotlings qui s'bastonnent, excellents. Et enfin tout l'ensemble, assez nombreux pour être capable d'en remontrer à quiconque aura l'audace de s'attaquer à la machine de guerre ! Et voilou. J'ai aussi élaboré deux trois règles appropriées pour faire de Gran Moss et tous ses servants une unité spéciale. Je les mettrais sur mon site. Feu ! Braaaaakkk !!
  4. Bonjour la boyzerie ! Et voilou pour un p'tit retour avec un grozélément ! Fait dans le cadre de ma Campagne des Douze Mois, j'ai enfin réalisé ce projet que j'avais de très longue date ! Mais sans pluzattendre : Et voilà le MAXI PROJET GRAN MOSS ! Héhé, réalisé "à l'ancienne", sous forme de graaaand diorama, qui donne vie à l'ensemble par quelques scénettes. La base est en cartes plastiques, avec les emplacements creusés pour y insérer les socles de la pléthores de servants. Tarhkin, l'boss orque qui commande l'ensemble hétéroclite de servants. Placé sur un rocher pour lui permettre de voir tout le monde, mais aussi de faire ressortir cette figurine dans la scénette. Slug L'supervizeur, un snot en chaiff, familier de Tarhkin, qui prend un plaisir sans limite à recopier chaque mimique de son maître Djyll, le sévère hobgobelin à droite, avec une bonne barbe à l'ancienne haha. Les hobgobelins avaient souvent auparavant des postes de chefs d'équipes de machines ou de groupes d'esclaves (voir de meutes)... ce qui est souvent la même chose à leurs yeux héhé. Et Sharpné, son fidèle bras droit, tout aussi sévère que le hobgob, ce vil fouettard prend un malin plaisir à martyriser ses semblables gobelins. Héhé et sur le socle P'tijibi leur squig de garde ! Pas très effrayant, à moins que l'on soit un snotling -et les équipes de servants en comptent beaucoup ! L'Gran Moss est une machine si énorme que des trolls sont nécessaires pour armer le bras de l'immense trébuchet. J'aime particulièrement celui-ci, très réaliste. Comme plusieurs autres figurines de l'ensemble, il vient de chez Knightmare Miniature. Le second troll du groupe, vous aurez reconnu le troll de Col du Crâne. C'est le troisième que je peint, il est sympa pour une fig générique de (vieille) boite de base. Un quatrième exemplaire est déjà sur mon établit pour le mois prochain haha ! Quelques gobelinoÏdes sont chargés d'amener des pierres aux trolls, mais pour ces pauvres créatures, il est bien moins aisé de porter les lourds blocs ! Ce demi orque n'en peut plus tant le rocher est lourd, et son expression faciale est délirante ! Cet orque au regard perçant et affûté est le pointeur, il donne les indications sur la position de l'ennemi, ainsi que sa distance etc. Il y a de nombreux "réparateurs de fortune dans l'urgence'', voici leur chef, qui donne les zindikassions oukifotaper ! Parfois de bons coups de maillet sont nécessaires ! Ce gobelin semble prendre un malin plaisir à s'en assurer ! Plus rapides et plus lestes pour atteindre les zones supérieures de la machine, ces snotlings ont aussi un rôle de réparateur de fortune. Avec un si grand nombre de gobelinoïdes, ça dégénère parfois en dispute voir en pugilat généralisé... avant que les fouettard entrent en scène dans la violence qui les caractérise haha ! Autre scène de bagarre avec ces deux autres snots haha, ça m'a beaucoup amusé de peindre ce genre de figurines. Et le fait de faire différentes couleurs de peaux comme j'en ai coutume aide à améliorer la lisibilité de la scène. Haha une autre vieille figurine qui m'amuse beaucoup -je sais il en faut peu !- ce snot qui est très occupé à trifouiller dans sa narine Trois autres snotlings sont présents sur l'Gran Moss. Celui ci est la vigie, qui du sommet du trébuchet voit très loin ! Ce snot -en réalité une figurine de gnoblar- indique aux trolls où poser les rochers ! ...naturellement, vu où lui-même se trouve, un accident est bien susceptible de l'envoyer au loin en même temps que les projectiles haha......... ...Justement ! Ce snot maladroit en train de tomber s'accroche à la roue qui actionne le bras du trébuchet ! Et une prise de vue de face. Le trébuchet est en réalité un jouet d'enfant récupéré dans un vide grenier à vil prix voilà plus de dix ans ! J'attendais le moment propice pour le "peauvertifier" ! C'est enfin fait. J'ai eu pas mal de travail dessus, notamment pour faire disparaître toutes les lignes de moulage, voir resculpter les endroits où celà était nécessaire. Comme vous pouvez le voir, j'ai également collé en TRES grand nombre de boucliers de toutes sortes (orques et gobs pour l'immense majorité). Quelques autres photos suivront. Bon hobby
  5. Bonsoir Charly09 Et bien il suffit de demander Héhé, plus sérieusement, j'e viens enfin de terminer le "projet décor" de juillet, pour ledit scénario. Bon en fait ce n'est pas vraiment un décor.. quoi que oui tant il est grand... Mais pas que ... Bref, je prend tout ça en photo et le poste dans la rubrique appropriée, qui pour le coup sera plus détaillé sur mon sujet Waaagh Grosstrgnoll (Armée Unique) ; et dans la foulée je vais tâcher aussi de prendre en photo les différents belligérants du scénario à venir, avec naturellement les petits morceaux de background dedans, comme je le fais depuis quelques mois. Tout ça devrait être posté d'ici ce week end. En attendant, et malgré la chaleur, bon hobby
  6. Allez, les conclusions de la bataille. J’ai fais des efforts pour que ce soit plus attrayant que du simple texte brut… Et voilou. Merci d'avoir suivi. Bon hobby à tousss
  7. Haha merci Jaguar Flemmard. Oui tu as tout compris : un bon général orque est un général qui sait bien utiliser ses gobelins ! C’est-à-dire qui les envois bien là où ça chauffe, au front attendrir l’ennemi et sur les zones à hauts risques héhé (sourire carnassier et sadique d’orque). Pour cette bataille, nous aussi avons bien redouté qu’elle soit rapidement à sens unique, d’un côté ou de l’autre, mais finalement nous avons été comblés au-delà de tout ce que nous aurions pu espérer ! Même un peu trop si je puis dire car sur le pont personne n’a cédé ! Mais cela n’est pas pour déplaire car ça ce fut héroïque au possible de part et d’autre ! Quant à la table de jeu et aux jolis décors, effectivement elle est de toute beauté ! Je suis resté moi-même agréablement surpris de voir combien tout cela rendait bien sur les photos ! Je suis content de mes sections de rivière, et la couleur rend vraiment bien. Et comme tu le soulignes, les éléments de chez Tabletop World sont à tomber ! Haha et non je ne suis pas sponsorisé par eux ! C’est vrai que c’est un sacré investissement, mais ils sont, et de loin, ce qui se fait de mieux en terme de décors. Il faut « juste » s’appliquer au maximum sans se presser pour leur rendre justice en terme de peinture. Alors pour répondre à tes questions, au sujet des sections de rivière en alu, et bien non ce n’est pas fragile ! On pourrait le penser pourtant. Mais en réalité plusieurs choses sont là pour protéger les fameuses parties eau. Tout d’abord la colle PVA passée dessous est très longue à sécher (car diluée et à l’abri de l’air), de sorte que même deux/ trois jours après lorsque j’ai peint le dessus, ça a permis d’aplatir certaines zones, en regroupant de ci de là de petits amoncellements de colle qui contribuent à former les fameuses vaguelettes, et ont fini par sécher en consolidant le tout. Mais surtout, c’est les nombreuses couches de vernis marin qui renforce le tout. En ai passé trois couches, et pense peut-être en faire une quatrième si j’en ai le courage. Ces couches ont de très nombreux avantages : elles durcissent les vaguelettes tout en arrondissant les arêtes, offrent des couches de protection, augmentent l’aspect vernis brillant et tendent même à lier les dégradés de teintes de l’eau. Et pour le fameux pont de chez Tabletop World, effectivement : la pente est un peu trop prononcée. Il faut mettre des petites baguettes fines pour permettre aux figurines de tenir sans avoir à s’en arracher les cheveux ! C’est ce que j’ai fait. On ne le voit pas mais en y faisant attention, parfois on devine qu’il y a quelque chose sous les socles des figs. Je compte d’ailleurs me faire quelques petites tiges de section triangulaire exprès pour. Mais franchement, la beauté du pont rattrape cet inconvénient, et il y a moyen de contourner ce problème avec un petit peu d’ingéniosité. Bon hobby à toi
  8. Hahaha !!!! Excellentissime ! Un peu d’humour dans ce monde de brute ! Beaucoup même ! Hahaha quels bons goûts ! Je me suis éclaté ! La relève est assurée après ce cher Kuntz. Merci cher Miles ! Oui moi aussi je suis scié de constater l’efficacité de ces sergents de Sylvanie, qui sont d’une autre trempe que les planqués des Provinces « plus civilisées » ! Le pire c’est que bien souvent les deux attaques passent et blessent ! Et comme ils frappent avant leurs adversaires peaux vertes, et bien c’est rondement mené ! Là il a fallu que Roustass Ozor, le célèbre sabreur de Katay, s’en mêle ! Punaise toujours aussi plaisant ces chants guerriers ! C’est fou comme ça remue les tripes et donne du cœur à combattre !! Je sais c’est fait pour… L’on s’y croirait presque ! Du coup, grâce à toi, hier en peignant j’ai écouté plus de 1h30 de chants guerriers similaires. Un régal ! En écoutant ça, je comprends mieux que tout le monde soit derrières les Impériaux ! Effectivement, les Chevaliers Panthère sont d’un héroïsme digne de leur Ordre ! Allez la suite ET FIN ! ! TOUR 7 Décidément trop ralentis par le Lieutenant Klaus Dietrich à la jambe de bois, les hallebardiers lourds tentent vainement de charger les gobelins de la baliste. Dans l’échange de tirs sans merci, les Arquebusiers de Sylvanie plombent deux gobelins supplémentaires. Prenant leur temps pour ajuster adroitement leur cible tout en bandant leurs arcs au maximum, les Flèches d’Argent décochent une volée qui crible les deux servants de la baliste ! Toujours armés de leurs lourds kikoups à deux mains, les Ironskoulz font un véritable massacre, tuant quatre des six adversaires leur faisant face. Seul le Major Otto Bhuss parvient à tuer un orque sombre. Le héros Chevalier Panthère arrive in extremis à se replier avant d’être encerclé. Les orques sombres parviennent à s’emparer de la bannière ennemi, mais pas à rattraper le dernier survivant. Sur le pont, le terrible combat se poursuit. Roustass Ozor assène une violente estocade à Lucien Vogel son homologue, qui bien que blessé demeure implacable. Gênés par leur carrure volumineuse, seuls quelques Kostos peuvent combattre, et tuent un joueur d’épée. De Brünhoff trouve encore une ouverture chez son lent adversaire, mais une fois de plus, Grosstorgnoll est sauvé par son armure magique. Profitant de l’opportunité, il blesse le général Sylvanien. Frappant en dernier avec leurs lourdes épées, les Vétérans du Baron tuent quatre orques supplémentaires. Surclassés de peu une fois de plus, Grosstorgnoll et ses Kostos demeurent fermement résolu eux aussi à poursuivre le combat jusqu’à la mort ! Les Ironskoulz, avides de massacre, parviennent à charger le Maître Chevalier Panthère dans sa fuite, l’éliminent sous une pluie de coups, sous les yeux des Vétérans de Rivebois, qui en ont vu d’autre. Les Bléros font à nouveau pleuvoir une volée sur les Arquebusiers de Sylvanie, tuant trois d’entre eux… …Cette fois ça en est trop pour les arquebusiers, qui préfèrent se replier face au trop grand nombre de pertes accumulées. Malgré le carnage de part et d’autre, la fatigue, et la multitude de corps jonchant le pont, les deux unités d’élite et leurs commandants continuent à se livrer un corps à corps sanglant. Cette fois c’est Lucien Vogel qui prend le dessus sur Roustass'Ozor le porteur de la Grande Bannière peau verte, en le blessant à la jambe. Au paroxysme de a mêlée, de Brünhoff et Grosstorgnoll parviennent tous deux trouver la faille, mais une fois de plus les protections magiques des protagonistes les sauvent. La pluie de coups de kikoups des kostos fauche quatre joueurs d’épée, dont la réplique élimine trois orques. Malgré le petit avantage des Sylvaniens, une fois encore les peaux vertes ne montrent aucune intention de se replier ! Néanmoins, les deux armées sont meurtries et les pertes monumentales dans les deux camps. D’un côté du pont, une dizaine de gobelins mineurs ont mis en déroute les derniers adversaires sur ce flanc… Sur l’autre flanc, les dernières unités encore en état de combattre demeurent éloignées du pont, objectif de la bataille. Alors que sur le pont où le combat s’est éternisé, les deux camps exténués sont contraints de faire une trêve, car le nombre de corps jonchant le parterre de pierre ne permet même plus de poursuivre le combat ! Le Seigneur de Guerre Grosstorgnoll est blessé, de même que son champion Roustass'Ozor, porteur de la Grande Bannière, et les Kostos ne sont plus que sept. Face à eux, le Commandant Jean de Brünhoff est également blessé, tout comme son garde du corps Lucien Vogel, porteur de la Grande Bannière de Sylvanie, et les joueurs d’épée sont réduits à neuf. Et c'est ainsi que ce termine ce terrible affrontement. Et voilà pour cette monumentale et palpitante bataille ! Merci de l'avoir suivi. Dans les jours qui viennent, la conclusion de ce cinquième scénario, avec l'expérience acquise des combattants, les blessures des Personnages, quelques notes, et tout et tout... Bon hobby à tousss
  9. Héhé Artp, affrontement au sommet en perspective… Merci Shann, et quand en plus les deux camps donnent le meilleur d’eux même !... Tu ne crois pas si bien dire Solkills… Allez la suite ! TOUR 6 Déterminés à engager l’ennemi, les Chevaliers Panthère se lancent sur les orques sombres. Malheureusement, ces derniers s’avèrent trop loin, et les cavaliers d’élite se trouvent désormais exposés à être eux-mêmes chargés ! Les Vétérans de Rivebois sont encore bien loin d’atteindre les deux derniers gobelinoïdes sur ce flanc. Le commandant Jean de Brünhoff et sa garde d’élite arrivent au somment du pont, revendiquant celui-ci… …alors que devant eux le corps à corps sanglant fait rage. Les Arquebusiers de Sylvanie, déterminés à prendre le dessus dans le duel de tirs, envoient une volée sur les archers gobelins, fauchant quatre d’entre eux. Les archers mercenaires tentent à nouveau de tirer sur les servants de la baliste à portée extrême, mais les flèches viennent se ficher au sol quelques mètres au-devant de leur cible. Une fois de plus, Grosstorgnoll et ses Kostos font une hécatombe dans les rangs ennemis, tuant huit hallebardiers ; ces derniers esseulés et sans le Prêtre Guerrier précédemment tombé ne tuent qu’un orque. Ca en est trop pour eux et leur moral flanche mais ils se retrouvent piégés, coincés sur le pont, les derniers hallebardiers n’ont aucun couloir de fuite, et finissent tous massacrés… Les Kostos se saisissent de la bannière ennemie tombée au sol, et tournent désormais leur attention vers la dernière unité leur faisant face… Les deux généraux se font enfin face à face ! Grosstorgnoll et ses redoutables kostos s’apprêtent à jeter toute leur hargne dans ce dernier combat ! Au centre du pont, De Brünhoff et sa garde rapprochée se dressent avec vaillance et dignité, tous prêts à combattre jusque à la mort plutôt que de reculer d’un seul pas ! Le corps à corps qui décidera de l’issue de la bataille débute enfin entre les deux généraux et leur garde d’élite. Profitant de la charge ennemie ratée, les terribles orques sombres assaillent les Chevaliers Panthère. Les deux derniers servants s'accusent mutuellement de la pire incompétence et en viennent maintenant aux mains en se battent comme de chiffonniers !! Les Bléros décochent une nouvelle volée et tuent deux arquebusiers supplémentaires. Le major Otto Bhuss défi le chef orque sombre, qui naturellement se dresse de toute sa carrure imposante. Mais le Maître Chevalier Panthère est un adversaire hors du commun, qui parvient à éliminer son redoutable ennemi avant que celui-ci ait pu abattre son énorme kikoup. Les Chevaliers Panthère tuent trois orques sombres de plus, mais les coups de leurs adversaires sont terriblement puissant, et parviennent, malgré les armures de plates, à faire tomber au bas de leur selle deux d’entre eux. Bien que chargés, submergés par le nombre et la poussée, les chevaliers tiennent ferme. A proximité, le fameux combat sur le pont est tout aussi terrible. Face à face, les deux généraux s’affrontent, mais sont tous deux sauvés par leurs protections magiques. De même, les deux porteurs de Grande Bannière, également combattant hors pairs, ne parviennent à prendre le dessus l’un sur l’autre. Les Kostos tuent deux joueurs d’épée, et la réplique des Vétérans du Baron est meurtrière, avec quatre orques pourfendus. Bien que surclassé de peu, Grosstorgnoll et ses Kostos ne sont pas prêts à céder ! A l'issue de ce sixième tour, il y avait deux chances sur trois que la partie se termine, nous avons regardé le dé roulé avec attention et tension et... 6 ! Un septième et dernier tour fut joué ....... et sûrement le dénouement ultime de cette bataille épique ! Je vous partage ce dernier tour demain... Oldhammer pawa !
  10. Merci The Frenchy C'est aussi l'idée de tout mon projet décor 2019, où justement chaque scénario joué a ses propres éléments de décors associés qui ont été réalisés pour l'occasion. Haha oui Artp, ce fut un moment aussi surprenant qu'amusant pour nous. Mais la règle spéciale avait été faite pour que cela le soit Et merci. TOUR 5 Les Chevaliers Panthère ignorent superbement le trio de gobelins incompétents et leur baliste, et galopent héroïquement vers les orques sombres. Sur les arrières, les hallebardiers lourds poursuivent leur progression vers la machine gobeline. Les Arquebusiers pivotent pour faire face à la nouvelle menace des archers gobelins ayant pris pieds sur leur rive. Peu enclins à charger le régiment de brutes ayant massacrés leurs frères d’arme sous leurs yeux, les Hallebardiers de Waldenhof s’avancent doucement, malgré la présence de Gotrik, le Prêtre Guerrier de Sigmar au premier rang, qui les harangue avec virulence. En prévision du choc inévitable, Gotrik implore le concours et la protection de Sigmar. Cette fois une détonation encore plus tonitruante signale à tous les environs sur des lieues à la ronde qu’un incident majeur s’est produit avec le canon ! Effectivement, celui-ci est complètement hors d’état... et c’est encore pire pour feu ses servants ! Ayant une fenêtre de tir très réduite à cause des Chevaliers Panthère passant au galop, quelques Flèches d’Argent tentent tout de même leur chance en prenant pour cible les servants de la baliste, et en tuent un malgré l’immense distance. Avec des hurlements rauques, Grosstorgnoll et son élite se ruent sur les zumins qui leur barrent l’accès au pont. La perspective d’une boucherie inéluctable se profile, alors que les deux régiments s’entrechoquent violemment. NOTE SPECIALE : L’étroitesse exigüe du pont et la violence des corps à corps qui y sont livrés empêchent tout défi entre personnages ou champions. En effet, les combattants y sont pressés et chacun ne peut que se mesurer aux adversaires lui faisant directement face (en contact socle à socle donc). Les Ironskoulz se placent de manière à protéger le flanc de Grosstorgnoll et ses Kostos, barrant ainsi la route aux Chevaliers Panthère, tout en les défiant de venir à leur rencontre ! Les Bléros enfin tous sur l’autre rive se préparent à des échanges de tirs avec leurs vis-à-vis. Continuant à tourner autour de leur machine, les servants désormais au nombre de deux ne parviennent toujours pas à trouver la corde pour tendre l’arc de la baliste ! Une autre volée de flèches s’abat sur les arquebusiers, en tuant deux de plus. Désormais plus nombreux que leurs vis-à-vis, les gobelins mineurs ont bien l’intention de décimer les zumins de leurs tirs incessants ! Mais c’est sur le pont que se déroule le cœur de la bataille. Plus rapides, les Hallebardiers de Waldenhof prélèvent un lourd tribut à grands coups d’armes d’hast sur les orques massés, tuant cinq Kostos. Roustass Ozor blesse le Prêtre Guerrier d’un coup fulgurant, mais Gotrik est déterminé à emporter Grosstorgnoll devant Morr, et abat son énorme marteau en plein sur le Seigneur de Guerre, le blessant au thorax. Ce dernier encaisse le coup qui aurait tué n'importe qui, et achève le Prêtre de Sigmar. Les Kostos pour leur part, peu nombreux à pouvoir combattre simultanément, ne tuent que deux hallebardiers. Les deux camps tiennent et le corps à corps se poursuit. Après jet de dé, et en toute logique, l'affrontement se poursuit par un sixième tour, à venir dès que possible... Bon hobby
  11. Merci Charly09. Le compliment me va droit au coeur car j'ai moi même bavé des heures et jours durant en admirant les vieux Dwarf, dès janvier / février 92 si ma mémoire est bonne (premier Dwarf en français). Mais n'y a-t-il donc personne qui apprécie et soutienne les peaux vertes !?! La suite TOUR 4 Galvanisés par leur victoire, les Dragons de Noailles impétueux chargent l’unité du seigneur orque et viennent percuter les massifs kostos. Sur leurs arrières, les Hallebardiers de Waldenhof progressent sur le pont Gotrik le Prêtre Guerrier de Sigmar à leur tête, suivis de près par De Brünhoff et ses Joueurs d’épée. Ralentis par leur lieutenant à la jambe de bois, les Vétérans de Rivebois mettent enfin pieds sur la berge opposée, alors que les Flèches d’Argent courent se mettre en position près de la rivière. Le lent passage à gué empêche les hallebardiers lourds de venir épauler les Chevaliers Panthère. Ursula tonne à nouveau… …Mais, au lieu de rebondir, le boulet s’enfonce dans le sol meuble juste devant les orques sombres. Les arquebusiers tirent une volée de plombs en direction du géant caché dans le bosquet, qui subit une blessure supplémentaire seulement, grâce l’abri relatif des arbres. Le Major Otto Bhuss défi en combat singulier le boss des mercenaires orques, et l’occis séant. Les chevaliers parviennent à tuer deux autres orques, alors que les peaux vertes sont incapables de trouver la moindre faille dans les armures de plates. Effrayés par ce combat dans lequel ils n’ont aucune chance, les archers tentent de prendre la fuite, mais sont littéralement labourés au sol par les destriers, alors que les Chevaliers Panthère récupèrent un second étendard en guise de trophée. Au pied du pont, le sergent Pitzel défi un champion peau verte, et c’est Bork le boss des Kostos qui s’avance. Bork est redoutable pour sa force, sa résistance et sa bêtise, mais pas pour sa célérité : il est mis hors combat par une passe d’arme efficace avant même d’avoir pu frapper ! Probablement surpris par la témérité des Dragons de Noailles, les Kostos n’en tuent qu’un seul, alors que Grosstorgnoll et son champion en tuent un chacun. Les hallebardiers mettent un totale de trois orques hors combat, et remportent donc l’assaut. Mais il en faudra plus, bien plus pour vaincre l’unité du seigneur de guerre orque ! Alors que les derniers gobelins mineurs affluent sur le petit pont de pierre du moulin à eau, Berthe en rosse cinq de plus, à grands coup de masse en travers de la gueule ! Malgré les pertes dues à la redoutable Berthe, les archers gobelins prennent pieds sur l’autre rive. Faisant trembler le sol de ses grandes foulées, Titi Jak charge avec un cri tonitruant ! Les Arquebusiers de Sylvanie font preuve de nerfs d’acier face à l’assaut terrifiant du géant, épaulent leurs armes et font feu à bouts portants ! Complètement criblé de plombs et ensanglanté de toutes parts, le géant est stoppé net dans son élan, et après avoir titubé, tombe à la renverse en cassant deux arbres. A cause de l’effondrement de tout le flanc droit des peaux vertes, les Ironskoulz sont désormais le dernier rempart face au débordement des Sylvaniens. Les orques noirs pivotent en faisant face à la cavalerie lourde plus au loin. Par conséquent, Grosstorgnoll et ses Kostos vont devoir eux-mêmes s’occuper de s’emparer du pont. Faisant preuve d’une incapacité peu commune, les servants de la baliste demeurent incapables de l’armer correctement ! Les Bléros, ou du moins ce qu’il en reste, décochent leurs flèches sur les arquebusiers encore en train de se féliciter d’avoir abattu le géant, et en tuent deux. Toujours aussi agressif, le sergent Pitzel jette un nouveau défi. Grosstorgnoll dédaigne à nouveau un ennemi si pitoyable, et envoi son champion personnel. Roustass Ozor, aux techniques de combat inégalées, d’un revers fulgurant, découpe net le pauvre humain ! Les Dragons de Noailles ne parviennent à blesser qu’un seul orque. Remis de la hargne initiale des hallebardiers, les Kostos massacrent six d’entre-eux, alors que le Seigneur de Guerre en élimine deux de plus. Submergés par cette débauche de violence, les hallebardiers tentent de fuir, mais sont massacrés jusqu’au dernier par les redoutables Kostos, qui capturent leur étendard. La suite demain Oldhammer pawa !
  12. TOUR 3 Poussant leur cri de guerre, les Dragons de Noailles chargent les gobelins au bas du pont. Tout gobelin normal aurait été effrayé, mais les redoutables Balaizgobs sont d’une toute autre trempe ! Ayant repéré le géant dans les bois, les Arquebusiers de Sylvanie se redéploient pour faire face à la menace, tout en rechargeant leurs armes à poudre. Sur le flanc gauche, les vétérans de la Patrouille Fluviale du Stir sont dans leur élément ! En retrait, les archers mercenaires s’approchent en encochant leurs flèches. Mais cette fois, entre la distance de leur cible et la résistance naturelle des orques, aucune flèche n’occasionne de dégât. Dans un bruit assourdissant, le Grand Canon Impérial fait feu en direction de l’unité du seigneur de guerre peau verte au loin… Quatre Kostos orques sont disloqués par le boulet de canon qui éventre leur régiment. Les Chevaliers Panthère parviennent à abattre les grands loups blancs et à détruire le char, tandis qu’Otto Bhuss blesse grièvement le grand chef gobelin. Celui-ci abat un autre chevalier mais se retrouve totalement submergé… Bien trop lent et obèse pour espérer s’enfuir, Grym est piétiné par les destriers avant d’avoir pu tourner le dos ! Sur le pont, les choses sérieuses débutent, et trois redoutables assassins gobelins surgissent au premier rang, éliminant six hallebardiers n’ayant pas eu le temps de réagir ! En réponse, ces derniers abattent trois balaizgobs. Mais il en faut bien davantage pour faire reculer les Dragons de Noailles, qui s’apprêtent à une guerre d’usure. Prouvant leurs aptitudes polyvalentes et leur vaillance, les mercenaires orques chargent le flanc de la cavalerie lourde. Prompt à analyser la situation, Grosstorgnoll donne enfin ses ordres : il ira lui-même prendre le pont à la tête de ses redoutables Kostos, tandis qu’Ironjaou et ses orques sombres tiendront son flanc. Confiant, Grosstorgnoll ordonne aux gobelins mineurs de passer par le petit pont plus loin… Alors que les archers gobelins mineurs pénètrent dans le moulin à eau pour traverser la rivière via le petit ponton, ils se retrouvent confrontés à la redoutable Berthe, qui défend âprement sa maison en mastardant quatre d’entre eux ! Profitant de l’abri relatif du bosquet, Titi Jak se rapproche dangereusement des arquebusiers. Réussira-t-il à franchir le terrain découvert pour aplatir les zumins !? Toujours aussi incompétents, les gobelins demeurent incapables de rendre leur baliste opérationnelle ! Désorganisés par cette charge de flanc, la cavalerie lourde ne parvient à blesser le moindre peau verte, mais ces derniers ne font pas mieux : les armures de plates protégeant les zumins des nombreux coups de kikoups qui leurs sont assénés. Loin de reculer, les Chevaliers Panthère pivotent pour mieux faire face à leurs assaillants. Sur le pont, le corps à corps se poursuit : les Dragons de Noailles du premier rang remis de leur surprise s'en prennent aux zigouillars et en abattent deux, tandis qu’un coup vertical d’arme d’hast du second rang pulvérise un troisième gobelin. Ces derniers éliminent seulement deux zumins et perdent le combat sous la poussée fatale des hallebardiers… … avant d’être annihilés impitoyablement jusqu’au dernier sous une pluie de coups mortels. Les Sylvaniens gardent ainsi le contrôle du pont. Et voilà pour ce tour 3, la suite demain. Bon hobby
  13. Merci W@rrior ! Haha bien vu !!! Jamais je n’aurais pensé qu’un hobbyste relève ce détail !! Mais oui, beau sens de l'observation : effectivement il n’y a aucun chapelet de gousses d’ails au Moulin Malibert, et c’est tout à fait délibéré. Berthe la redoutable ne craint rien ni personne, pas même les vampires ! Et merci pour tes compliments. Et bien voilà, enfin un gros projet terminé. Le suivant est déjà en cours, ce d’autant que cette fois il doit être bouclé dans les trois semaines ! Heureusement, il est nettement moins pharaonique ! Allez justement, je retourne à mes pinceaux. Bon hobby
  14. Merci Artp et merci Kanak, bien content que mon travail (et mon amusement !) procurent plaisir. La suite sera à la hauteur de toutes les attentes.... Merci Solkills. Héhé ton inspiration chevaleresque ennoblira le sujet en l'adoubant de ton sceau Allez, la suite TOUR 2 Eperonnant leurs destriers, les Chevaliers Panthère rattrapent les gobelins sur loups en fuite, et les dispersent définitivement. Les Dragons de Noailles continuent leur progression sur le pont, alors que les gobelins mineurs non loin libèrent un fanatique, qui manque de peu s’aplatir contre le muret de pierres ! Hurlant leur hargne du sommet du pont, les hallebardiers défient les peaux vertes d’approcher ! Les Vétérans de Rivebois continuent leur progression vers le gué, tandis que les archers mercenaires s’approchent en bandant leurs arcs. Sous les directives de De Brünhoff, les Hallebardiers de Waldenhof prennent la direction du pont pour assurer une seconde ligne derrière les Dragons de Noailles. Ursula, le Grand Canon Impérial est enfin fonctionnel, alors que les servants l’arment pour faire feu dès que possible. De leur remarquable adresse, et malgré la distance, les Flèches d’Argent abattent trois archers orques au loin. Les Arquebusiers de Sylvanie prennent pour cible les gobelins archers sur l’autre rive, et en fauchent six. Titi Jak, de ses grandes enjambées, traverse la rivière avec facilité, et demeure hors de vue des arquebusiers qui l’ont déjà blessé. Les Balaizgobs tentent de charger les hallebardiers mais, sans doute impressionnés par les cris de guerre de leurs adversaires, ralentissent à la montée du pont. En digne tacticien, le seigneur Grosstorgnoll tempère ses orques en seconde ligne, et préfère attendre de voir l’évolution de la situation pour donner ses ordres. Le Maître de Meute Grym, enragé par la perte stupide de ses couards chevaucheurs de loups, jette son char sur la cavalerie lourde en vociférant. Alors que le char de Grym percute violemment les Chevaliers Panthère, les mercenaires archers orques se rapprochent du corps à corps qui s’engage. Les Balaizgobs serrent les rangs en comprenant qu’ils ne vont pas tarder à encaisser la charge du gros régiment leur faisant face. A quelques mètres de là, le fanatique gobelin incontrôlable revient vers ses propres lignes ! Grosstorgnoll reste attentif à tout ce qui se passe, et ordonne aux archers gobelins d’abattre le dangereux fanatique… …Une grêle de flèches transforme le misérable gobelin en porc-épic ! Tournant autour de la baliste, les servants ne parviennent pas à comprendre ce qui l’empêche de fonctionner ! L’impact du char élimine deux Chevaliers Panthère et Grym en hache un troisième à grands moulinets de sa redoutable arme lourde. Seul le major Otto Bhuss parvient à endommager l’engin à deux reprises... Mais il en faut beaucoup plus pour faire plier les Chevaliers Panthère, qui campent ferme sur leur position. La suite demain ou après demain Oldhammer pawa !
  15. En vertu de leur victoire lors du quatrième scénario de la Campagne, les Sylvaniens ont la possibilité de jouer en premier, ce dont ils ne se privent pas. TOUR 1 Les impétueux Chevaliers Panthère sont les premiers à s’élancer sur l’ennemi, qui préfère détaler devant cette menace mortelle… Comprenant que cela est probablement un piège, le Major Otto Bhuss et ses chevaliers ne reculent pas devant le danger de se retrouver seuls sur la rive opposée ! Le fameux régiment des Dragons de Noailles se rue sur le pont, ils sont les premiers à fouler celui-ci, prêts à bouter quiconque viendra à leur rencontre. Les forces Impériales sur le flanc se rapprochent du guet, afin de rejoindre la cavalerie lourde déjà loin. Les Flèches d’Argent décochent une volée à très longue portée, parvenant à battre un gobelin sur loup dans sa fuite. Dans la hâte, les servants du Grand Canon Impérial tentent de mettre leur pièce d’artillerie prête à fonctionner, mais cela demande du temps. Dans un vacarme de tonnerre, les arquebusiers font feu à portée extrême… Le colossal géant est criblé de plombs, trois d’entre eux parvenant à lui occasionner des blessures. Dès les premiers instants de la bataille, les Sylvaniens marquent leur ferme intention de prendre le pont et le garder sous contrôle. Incapable de rallier ses gobelins, Rapia et ses nombreux chevaucheurs de loups poursuivent leur fuite, passant devant le Maître de Meute Grym fulminant à bord de son char. Les servants de la baliste ne parviennent pas à mettre leur machine en fonction Devant la menace de la cavalerie lourde franchissant le guet, et comprenant qu’ils vont avoir à faire à forte partie, les Kiviz se mettent en formation plus compacte. Les peaux vertes aux abords du pont se mettent en branle sous les beuglements du seigneur de guerre Grosstorgnoll a tôt fait d’analyser la situation. Il envoie ses gobelins d’élite en avant-garde vers le pont. Les archers avance afin de pour avoir arroser l’ennemi sur l’autre rive, tandis que les redoutables orques sombres pivotent pour suivre l’évolution de leur flanc droit menacé au loin par la cavalerie lourde des zumins. Titi Jak, blessé, s’approche de la rivière à grandes foulées, profitant d’un bosquet d’arbres pour se dissimuler des dangereux arquebusiers. Les archers gobelins font pleuvoir une nuée de flèches sur l’ennemi le plus proche… …Une seule abattra un hallebardier. La suite dès que possible... Bon ouik
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.