Jump to content
Warhammer Forum

Baramyne

Membres
  • Content Count

    343
  • Joined

  • Last visited

Profile Information

  • Location
    Thailande

Previous Fields

  • Jeux
    WK40K: Dark Angels, Dark Eldars SPACEHULK, HEROQUEST

Recent Profile Visitors

2,954 profile views
  1. Faut arrêter avec l'histoire de la finesse dans le métal. On peut faire du fin sans problème. Cf les figurines dirz ou encore la gamme helldorado. Des années 2000 hein. Les lames de certaines figs confrontation, c'est juste un choix esthétique ou une limite de compétence en sculpture. En aucun cas, une limite techniquecen terme de tirage métal.
  2. Avec un bon émeri, tu obtiens un angle nickel en plastic. Et au scalpel, encore mieux. Et si ils ont trop talqué les moules, ton tirage métal est tout émoussé. Métal et plastique se valent. Tout dépend de la maîtrise du fabricant. Perso, j'adore le métal. Étant joaillier, c'est du beurre pour moi à travailler. Mais pour l'utilisateur lamda, le plastique rassemble quand même bien plus d'avantage.
  3. Ils n'ont très probablement pas pu résoudre les contraintes de tirages résine ou plastique. Faire de la qualité en résine et en masse n'est pas donné à n'importe qui. Le métal.....déjà, j'imagine pas le poids du colis de ceux qui ont pris le full set. Et le frais de porc/douane qui va aller avec. D'un point de vue fidélité, le métal c'est pas mal quand même. Mais la tendance au plastique a montré une grosse perte d'interet pour les modèles en metal....mais là encore, les backers sont surtout des collectionneurs alors.... Et puis, ça reste prometteur pour la revente en occaz des lots non désirés dans les full sets.
  4. Il y a 4 grands types de figurine: - type 1: les figurines moches, même bien peintes. ex: Fenryll. - type 2: les figurines moches, mais dont on peut obtenir un bon résultat en s'arrachant en peinture. ex: Star Wars Legion. - type 3: les figurines belles, mais qui peuvent devenir lambda voir moches si mal peintes. ex: Confrontation. - type 4: les figurines belles, même mal peintes. ex: Games Workshop. En terme de choix stratégiques et commerciaux, quelle catégorie choisiriez vous si vous êtes capable de produire les 4 types ? La modularité, en plus des contraintes techniques de fabrication, a pour effet pervers de détruire (le mot est fort), d'altérer le look initial de la figurine, dans la mesure ou c'est le bon gout de l'utilisateur qui rejaillira à la fin... Imposer les statures est aussi un moyen de garder le contrôle de l'image du bonhomme. Et il y a également la satisfaction du débutant d'avoir in fine la figurine presque aussi belle que sur la boite. En montage tout du moins. Et c'est très important quand la cible avouée de la marque est le débutant autour de 14 ans.
  5. Il est aussi beau qu'une fig en plomb de 1992. Quand on voit Slambo du building d'en face, on se dit, merde, qu'est ce qu'il se passe. Symoa le token spé, ouai !
  6. Seulement 2 changements: - tête plus petite, placée plus haut dans la coiffe et correction du gorgerin. - triche niveau ceinture, avec boucle de ceinturon plus grosse et plaques de hanche plus longues plus haute pour combler le vide. Rien d'autre.
  7. 2 petits changements et ça passe mieux déjà.
  8. A mon avis, c'est simplement un archiviste terminator standard. Dans la veine des SPACE MARINES HEROES sortis initialement au japon: à savoir un design has been, mais avec la technique actuelle. On aime ou on aime pas l'intention...Perso je m'interroge toujours sur la sortie de vieux design à l'heure du grand remplacement mais bon. Question technique, c'est autre chose: je suis un grand fan de terminator, j'en ai converti des camions et celui ci à le symptome Forgeworld selon moi : des détails très sympas mais des proportions physionomiques dégueulasses. On peut clairement en faire quelque chose, mais pas en l'état. Contrairement aux primaris justement, et c'set ce qui me gène un peu en terme d'image de marque.
  9. Oh purée ! Matez la distance menton- ceinture. Donner un ventre à cet homme enfin....
  10. Tout ça prendra fin le jour ou les règles seront séparées du reste (fluff, artwork, gallerie 'Eavy Metal). Une sortie annuelle d'un bel ouvrage à 100 euros qui parle de toutes les factions et plein de contenu. Et les règles intégrales, complètement gratuite via le site web. Parceque finalement, quand tu as la possibilité de lire tous les codex, et que ton background figurinistique est bien fourni, ben t'as envi de faire plein d'armées et d'acheter plein de figs. Ce qui est, rappelons le, le cœur de leur business.
  11. Baramyne

    A supprimer

    Fait voir la tête de ta pièce endommagée. On peut peut-être bricoler dessus...
  12. Dit-il avec son pseudo anglophone... Battle, c'est une époque passée, donc assimilée comme connue, d'où le français confortable, qui fait appel à plein de référence bien réelles et ancrées dans nos cultures. 40k, c'est le futur, l'inconnu, le tout possible, donc l'anglais, et notre incompréhension relative de prime abord est plus acceptée. Sans compter la culture pop qui nous influence quotidiennement.
  13. Les possédés ont toujours fait cartoon. Et ce par le fait que les joueurs peingnent la peau en rosé generalement. Et les excroissances en rougeâtre. Donc effet arbre de Noël. Ça fait des figurines tricolores généralement, et c'est ce qui les rend ridicules. En desaturant on obtient des trucs bien plus dark et sympas mais c'est pas à la portée du plus grand nombre.
  14. Absolument, et leurs peintures étaient assez incroyable. Je me suis procuré les deux FW Imperial Armour Painting Masterclass, et ça envoi du lourd. Plein de techniques venues du modélisme traditionnel. Tellement de choses à apprendre dans ces livres. Et c'est là qu'est le hic : faire correspondre de la Garde Imperiale DeathKorps, réaliste comme jamais, avec les marines aux couleurs bariolés issus du même univers. Les deux styles ont leur charme, mais c'est pas évident de faire matcher les univers. Mais c'est possible: l'incroyable diorama enneigé des eldars face aux impériaux. Là ou c'est difficile, c'est ce style réaliste sur les fantassins. La sobriété requise ne mettrait pas les bonhommes en valeur. Inversement, si on met les fantassins en valeur, alors les blindés vont avoir un look plus fantasy et moins réaliste. Un compromis réussi entre les deux est un vrai challenge !
  15. C'est globalement l'idée du free-lance pour une société représentant la partie luxe du plus gros fabricant de figurines au monde qui est douteuse. À ce niveau là, recruter 5 gus full time pour lisser la qualité serait bien plus malin. N'y a t il vraiment aucun titulaire pour la peinture ?
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.