Jump to content
Warhammer Forum

Rhydysann

Membres
  • Content Count

    369
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

Previous Fields

  • Jeux
    WHB(ES),WH40K(GIMP) et BB(Humain/Elfes Pros/Nain)

Recent Profile Visitors

6,052 profile views
  1. Propre, pas grand-chose d'à dire. La peinture qui fait vieillotte j'aime beaucoup. Et ce token!
  2. Je ne peux m'empêcher de faire un rapprochement entre la non-traduction des romans AOS et de ce qui fut la même chose pour WHB dans le temps. Quelle déception. À croire que seul WH40K existe dans le cœur des lecteurs( GW?). Après les livres peuvent très bien sortir plus tard, le suivi des sorties en VF par la BL est de toute façon catastrophique. @Schattra Comment sais-tu que pour le moment seul ces romans seront traduits en VF?
  3. Sympa mais le KS manque quand même d'un homme arbre chaotique...
  4. Encore une fois merci pour les retours. Sinon pour la nouvelle Blood Bowl, attention WHB n'est pas BB (enfin officiellement). J'aime autant l'un que l'autre mais les deux sont bien différents. Exemple les loups-garous n'existent pas à WHB. Bon on en a eu dans une nouvelle de gotrek et Felix c'est vrai mais ce ne sont pas des loups tels quels. Pour le comique/parodie je n'ai pas lu la nouvelle mais encore une fois l'univers se veut assez déjanté comme tu le dis. Mais libre a toi de faire ta propre interprétation de l'univers. Je te conseille néanmoins les quatre romans BB de Matt Forbeck qui je pense sont plus dans l'optique que tu te fais de BB par exemple. WHB et BB pouvant "cohabiter" assez bien. Quoi qu'il en soit à quand une traduction en VF de toutes ces nouvelles BB !!!
  5. @Albrecht de NulnPour le deuxième point je pense que c'est un point discutable selon la vision du lecteur tout simplement. Moi cela passe mi-figue mi-raisin. Toi tu apprécies. D'autres encore détesteront.^^ @Schattra: non, non si je ne pose pas de critique ici c'est seulement car j'ai la flemme de faire un copier-coller et de refaire une mise en page. Puis le black librarium à une énorme base de données d'info et de critique, donc j'aime bien tout regrouper là-bas. Mais il n'y a aucune "concurrence" entre les deux forums, enfin à mon avis. Warhammer forum c'est un forum général, Black Librarium principalement porté sur les bouquins tout simplement. Pour le bouquin apocalypse je ne sais pas qui compte le lire mais sans moi. J'ai déjà donné pendant un temps à lire des catalogues de figurine romans BL sans intérêt. (diptyque sur les techmarine de Sanders par exemple, alors que l'auteur est bon). Si Reynold quitte la BL, ce que je ne pense pas, AOS oui souffrira énormément et les ventes en pâtiront... En même temps vu le nombre de bouquins qu'écrit Reynolds il doit avoir envie de faire une pause. Et pour la couverture ce sont des figurines en plastique type action man cela ne voit-il pas?
  6. Fais rare qui ce reproduira peut-être de temps en temps selon la qualité de certains bouquins, je poste ma critique faite sur le Black Librarium Une semaine que j'ai lu le bouquin, et j'ai eu beaucoup de mal à faire une critique constructive. Critique certifié sans spoiler. - Scénario et mise en scène = 4/5 Le scénario prend place intégralement sur un monde monastère nommé « le monde cierge ». Un monde totalement contrôlé par l’adeptus sororitas(ou sœur de bataille) accueillant les sœurs de bataille fidèle à leur propre saint nommé le « le prophète torturé ». L’histoire peut être découpée en deux parties. Une bonne partie de 200 pages environ ou les protagonistes de l’histoire rejoignent le couvent des sœurs à bateaux et une partie ce déroulant dans ce dit couvent. Je reviendrai plus tard sur ces deux parties. Et le scénario en général. Parlons tout d’abord des personnages du roman. Le roman met en place principalement deux personnages principaux et deux personnages secondaires. La sœur Asenath Hyades, ancienne sœur du couvent du cierge éternel, revenu afin de soigner des soldats spécialistes des assauts dans l’espace nommé les « briseurs ». Sœur au passé tumultueux que le lecteur découvrira tout au long de la lecture de l’œuvre et à l’esprit torturé. Tout l’intérêt du personnage résulte d’ailleurs dans le fait que l’héroïne est sujette à des hallucinations, ou non. L’on suit d’ailleurs sa lente décadence dans la folie, notamment car l’héroïne écrit dans un journal intime son aventure, et livre ces sentiments, que le lecteur lit à chaque début de chapitre. Mais plus l’histoire avance, plus ce journal narre ou raconte des faits sans queue ni tête. Le second est le mystérieux faux prêcheur Jonah Dyme, cherchant sa vengeance sur son ennemie de toujours présentée dès les premières lignes du roman. Une sorte d’antihéros étrange qui doit remplir un livre avec son propre sang. Viens ensuite le héros du régiment des briseurs qui doit faire face à une entité lui refusant de mourir et un commissaire essayant de remettre sur le droit chemin son régiment décimé. Puis il y a une pléthore de personnage secondaire que je ne présenterai pas mais assez détaille pour avoir une réelle petite personnalité. Revenons donc au scénario en commençant par la partie sur le bateau. Comme dit précédemment la sœur Hyades accompagne le régiment des briseurs dans le couvent des sœurs du cierge afin de soigner les briseurs s’étant pris une sacrée déculotté par des Xenos étrange, surement des eldars noirs. Sauf que tout ne se passe pas comme prévu, des briseurs sont retrouvés morts et non suite à leurs blessures, l’héroine commence à avoir des hallucinations. Des actes blasphématoires sont retrouvés dans le navire. Bref c’est la panique et aucun héros ne comprend ce qu’il se passe. C’est assurément la meilleure partie du roman, les dialogues sont savoureux que ce soit entre Dyme ou Hyades, ou cette dernière et le commissaire. La tension est à son comble, l’horreur même si littérairement ne me fasse pas beaucoup d’effet est bien présente. On est loin d’une surenchère stupide de monstre à gogo sans aucun intérêt à trucider à l’épée tronçonneuse. Ici tout est psychologique, lent à se mettre en place. Bref tout est bon à prendre lors de la lecture de cette partie. Si je devais noter unique cette dernière je lui mettrais assurément un bon 19/20, cela fait partie des meilleurs débuts de bouquins que j’ai pu lire. Malheureusement la seconde l’est bien moins. Même s'il y a un bon début avec la découverte de ce monde cierge et quelques péripéties intéressantes (avec la vieille sœur hospitalière notamment) l’auteur tombe un peu dans de la surenchère horrifique un peu inutile. Ou tout fini à la fin avec des bons gros combats, même si cela reste loin du Bolt Porn je trouve cela dommage. J’aurai largement préféré que l’histoire continue d’exister sans une invasion de toute sorte d’horreur. Puis à mettre trop de péril en avant cela en éclipse certains qui alors en comparaison ont l’air dérisoire, notamment l’ennemie du prêtre Jonah Dyme. Puis pourquoi on ne peut jamais avoir des histoires sans avoir dix milles ennemis comme dans "feux croisés" de Mathew Farrer Je ne parle pas de certaines parties pris par l’auteur assez étrange, que ce soit par le développement de sœur Hyades Ou par l’histoire du commissaire Puis il existe plein de point d’ombre que l’auteur ne se donne pas la peine d’expliquer alors qu’il le devrait, je pense surtout à cette histoire de « faucheur » qui décime les briseurs et les force à venir s’abriter sur le monde cierge. Heureusement la fin est assez intéressante, que ce soit celle de Jonah Dyme, l’arrivée de héros inconnu, de certains survivants ou bien encore la découverte de la relique. Mais ce qui est extrêmement déconcertant ce sont les dernières lignes du bouquin qui revienne mettre en doute tout ce que le lecteur a pu lire de l’histoire. - Style et écriture = 4/5 Là c’est plutôt du bon, très bon même. L’univers est sombre, les péripéties sont assez mystérieuses pour que le lecteur veuille avoir le fin mot de l’histoire, les personnages sont concrètement tous assez cohérent. L’horreur en tout cas dans la première partie du roman est bien présente. Les descriptions sont excellentes aussi, j’en ai pas beaucoup parlé mais je trouve que l’auteur met vraiment dans l’ambiance le lecteur notamment par les descriptions du roman. Certaines scènes sont quand même assez mémorables, la discussion des deux héros en haut du phare, la fin de Dyme ou bien encore la fin d’un des briseurs avec les derniers arrivants de l’histoire. Les sœurs de bataille sont loin des cruches que Smallow nous avait données lors de son diptyque moyen mais sont des vraies sœurs de bataille. Les personnages d’ailleurs sont très intéressants et loin des standards habituels de la BL. Déjà car l’un des personnages principaux ne croit pas en l’Empereur Dieu mais n’est pas pour autant un hérétique. - Intérêt fluffique = 3/5 Au niveau du fluff ce n’est pas de la garde donc je ne vais pas trop m’attarder dessus comme d’habitude. Ce qu’il y a à savoir c’est la création d’un nouveau monde et de son couvent des sœurs. Que ce soit par leur organisation ou leur façon de penser ou d’agir. Sans compter l’ordre actuel de sœur Hyades qui exècre les massacres au nom de l’empereur Dieu et les fanatiques. Beaucoup de fluff sur les sœurs mais aussi un peu sur le régiment des « briseurs », ces soldats de l’espace. Il y a comme dit plus haut quelques interrogations fluffique assez étrange qui surement dégoûteront les puritains, donc attention. - Appréciation personnelle = 4/5 Hum…comme dit plus haut critique compliqué à écrire. Ce livre est un très étrange que ce soit par son scénario ou son aspect général. On est loin de tout ce que j’ai pu actuellement lire chez la BL, et pourtant j’ai quand même pas mal lu de roman de la maison d’édition. C’est un roman très étrange que nous offre ici Peter Fehervari qui ne conviendra surement pas à tous mais devrait néanmoins satisfaire la plupart des lecteurs. Pour un premier roman de l’auteur que je prends la peine de lire (j’ai aussi fire caster en ma possession mais toujours pas lue, , car je prends trois ans à lire un livre en VO) je suis plutôt comblé. À voir ses futurs romans, tout comme Rachel Harrison auteur à suivre. Pour le meilleur ou le pire. « Le culte de l'Aube-Spirale » devrait sortir en août donc on verra bien si l’auteur va rejoindre le haut du panier de la BL ou rejoindre Hink, Annandale et bien d'autres tout en bas de l’échelle de la BL. J'ai oublié de préciser que pour ceux qui veulent des combats ce livre n'est pas forcément pour vous. Noté bon, proche de l’excellent mais il y a trop d’aspects négatifs qui me gêne. Je conseille néanmoins la lecture pour se changer des standards habituels de la BL. - Note globale = Total des points 15/20 J'ai décidé que certaines des critiques que je fais sur le Black Librarium seront occasionnellement posté ici(dans cette section du forum) si le bouquin en question est loin des standards habituel de la BL et change radicalement de ce qu'on a eu jusqu'à aujourd'hui.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.