Jump to content
Warhammer Forum

Swompy Time

Membres
  • Content Count

    520
  • Joined

  • Last visited

Recent Profile Visitors

1,895 profile views
  1. Ouah je suis en retard ... le bouleau m'a sauté à la gorge ... comme promis, 4 figs de nains ninja portugais de l'espace. Ils sont basés sur des joueurs de bloodbowl evidemment convertis. Cliquez pour les voir en grand : Tiago Srokimm, le duelliste Sandro Vaogrut, l'amateur de grenades Léandro Mirat, le spécialiste des sprints Miguel Zarit, le moins subtil de la bande L'unité "Chaînon Manquant" a été constitué par le Lieutenant-Medicae Blastein, connu pour son zèle et son goût de l'aventure. Elle ne compte que des ab-humains aux spécialités diverses. Son objectif est de reprendre contact avec des mondes émergeant de tempête warp. Elle doit particulièrement évaluer la conformité génétique des humains qui y sont présents et spécifier les nouvelles espèces ab-humaines susceptibles d'être découvertes. Les quatre premiers membres sont des squats issus de la guilde Borgson, de redoutables chasseurs tapis dans les ombres ...
  2. Je rentre tout juste au pays. Je posterai dans les prochains jours dés que ma résine verte sera sèche.
  3. Il a la classe l'IF. Entre son air renfrogné, la main démusé et la pose "je vais te mettre un bourre-pif", ça se pose là. C'est marrant de voir les différents chapitres s'approprier le matos de Cawl. Lui, on sent qu'il n'est pas là pour enfiler des perles. Par contre, IIIème compagnie ... Lysander, es-tu encore perdu dans le Warp ? Ou a-t-il eu sa très mérité promotion en tant que maître ?
  4. La grosse question que je me pose, c'est finalement : qu'est-ce que l'on regrette ? Les figs ? Elles existent encore. Les règles ? Elles n'ont pas disparues non plus. Du coup, se qui coince, c'est plus le manque de suivit des figs et du fluff dans le vieux monde, en gros c'est ça ? Les figs qui sortent actuellement sont encore dans la charte du vieux monde. Ou on sent les inspis. Ou alors c'est vraiment nouveau. Quand on les mets côte à côte, c'est encore assez harmonieux. Bon, de temps en temps bof, mais en règle général, ça passe, surtout pour tout se qui a été sculté en 3D : Les orks noirs ont été les premiers à bénéficier de cette technologie, et ils s'en sortent jusqu'à maintenant plutôt bien. Et c'est pareil pour toutes figs après celles-ci. Du coup, l'univers et le fluff ? L'histoire du vieux monde était quand même à bout de soufle. Tempête de Magie et Tempête du Chaos montraient assez bien les limites de l'équation : proposer des vrais nouveautés de fluff mettaient à mal la structure même de l'univers. La Fin des Temps offrait ... une fin qui était somme toute logique dans les enjeux, etc. ... Sans ça, on reprenait pour 30 ans de statu quo. Mais c'était un peu soulant au bout d'un moment d'être toujours à 1 an de Gringor qui rase la civilisation humaine, 1 an du retour de Nagash, 1 an du retour d'Archaon, 1 an du retour de Mannfred, 1 an de la Reconquista de Settra, 1 an de la mort programmé de tel Comte électeur, 1 an de la civilisation skaven du nouveau monde, 1 an de la prédiction de tel prophète du Chaos, 1 an de ... Un moment c'était ridicule.
  5. J'arrive en terre de France ce week-end, avec et de la peinture, et des fig', et un appareil photo qu'y est pas dégueu. A moi les nains ninjas portugais !
  6. GW est principalement un vendeur de figurine qui se base sur une esthétique forte. Même s'il ont "abandonné" le vieux monde, ils n'ont pas de raison de laisser tomber se qui faisait leur patte. De plus, ils n'allaient pas non plus arrêter de vendre des produits qui s'écoullaient bien. La fin de Battle a été brutal, mais difficile à regretter : - le système de jeu accusait de son âge. J'ai vu beaucoup de gens se mettre à AoS avec le plaisir simple des mouvements fluides et des règles accessibles. Le 9ème Âge est un échec "populaire", et les gens restés à la v8 sont rares. - le fluff arrivait aussi à son bout. Il avait réussit à repousser une fois la fin des temps, une seconde fois aurait été compliqué. Certe, on n'a jamais eu de Cathais ou autre. Mais les choses tournaient en rond, encore et encore - les figurines étaient très belles, mais certaines références étaient franchement poussièreuses, sans assurance qu'une refonte permette une réussite "commerciale". Ils ont tout viré, fait table rase. Comme d'habitude, ils ont fait des figurines, très différentes mais totalement dans leur esthétique habituel, rococo, délirant, avec des crânes jusqu'au débile, exhubérant, etc. ... puis des illustrations, puis du fluff. Ils ne peuvent pas avoir d'univers parfaitement construit ou véritablement solide : l'histoire s'écrit en fonction de la parution de leurs figurines. Rien que les romans, quand on y regarde, n'explorent jamais de nouvelles factions. Alors qu'à Battle, le monde étant calqué sur le notre, il semblait plus consistant. Comme les Cathais pas exemple, que l'on peut imaginer même si on n'a du avoir qu'une poignée de texte en 20 ans. C'est aussi les jeux de rôle qui l'on beaucoup détaillé.
  7. Oui mais non : Guilliman n'arrive pas à voir son apparence, ne se souvient plus de la taille de l'Empereur alors que sa mémoire est infaillible. Même si l'Empereur le voulait, son pouvoir s'exprime instinctivement. Car quand tu regardes la psycho de Guilliman, c'est un mec qui a toujours eu une relation ambigue avec le pouvoir : - il n'a été "que" un Haut Seigneur de Terra - il n'a été "que" un membre du Triumvirat de l'Imperium Secondus - il n'a "que" écrit le Codex Astartes pour éviter que les autres légions fassent n'imp' Guilliman a toujours été subtil, se cachant sous de faux airs pour ne paraître pour un tyran. Alors que l'Empereur a toujours été sincère. Par exemple, il était très attaché à Horus, il ne le considérait absolument pas comme un outil, mais comme son fils préféré, au point de ne pas vouloir lui mettre un coup d'épée. Il a passé beaucoup de temps à l'élever. La seule chose qu'il a caché, c'est le warp. Mais pour le reste, il a toujours été clair.
  8. Thor a fait son job. Mais c'est pas des pouilleux avec deux fusils lasers qui feraient flipper un Haut Seigneur. Quand un space marine veut ta peau, il a toute les chances de l'avoir. Un truc auquel il faut faire gaffe avec l'Empereur, c'est sa capacité de faire entendre et voir aux autres se que ceci veulent voir. Et c'est souvent une version "idéalisée" d'eux même. Un mec du Mechanicus le verra comme l'Omni-messie, la connaissance absolue faîte cher. Horus, très paternel avec ses propres hommes, le voyait comme un père. Le Khan, très idéaliste, comme l'espoir de l'Humanité. Angron, qui se percevait comme un monstre torturé, voyait l'Empereur comme un bouché. Mortarion a vu en lui le tyran qu'il était en réalité lui-même. Etc. ... L'Empereur, c'est pour les soeurs du silence un bête type pas extraordinaire assis sur un trône et qui ne cause pas. Personne (à part les soeurs) n'a jamais vu l'Empereur respirer ou parler. Et seul Corax a vu son vrai visage sans être un null. D'ailleurs c'est du coup assez marrant de voir que les gens le pensait très ressemblant à Lorgar, quand on sait que Lorgar projetait ses délires mystiques sur lui. C'est ce pouvoir psy qui l'a fait devenir l'Empereur qui a entraîné l'Hérésie. Donc quand une adoratrice de l'Empereur-Dieu qui pensait avoir une mission divine à accomplir à rencontré l'Empereur, certainement qu'elle l'a perçu comme un dieu lui confiant une mission ; et quand Guilliman a son entretien, il ne voit finalement que son reflet : car Guilliman se conduit comme un tyran absolu traitant les autres comme des outils. Et il est clairement affecté par les pouvoir de son père, car il n'arrive pas à se souvenir de sa taille ou de son apparance exacte. Car l'Empereur, on sait qu'il a un amour et une dévotion absolue envers l'humanité, pour laquelle il subit depuis 10.000 ans la pire des tortures, alors qu'il pourrait tout lacher pour oublier son tourmant et sa douleur.
  9. Les institutions impériales sont très hostiles aux chapitres spaces marines : ces derniers jouissent d'une indépendance totale, sauf pour les Navigators. A par celà, ils ont leurs vaisseaux, leurs militaires, leurs cultes (sensés être athés), leurs forges et puis le reste. Ils jalousent la prospérité de leur domaine. Et flippent totalement (à raison) : les spaces marines ont déjà trahi en faisant de gros (gros) dégâts, tout le monde devient un peu parano quand un chapitre s'installe pas loin. Encore plus quand se sont des gros psychos qui sont à la batte (Blood Drinker, Relictor, Exorcistes, des gars que l'on veut comme voisin). Les chapitres restent éloignés des conflits internes de l'Imperium. Mais quand ils interviennent ... pour rappel, la fin de Vandire, c'est quand les Black Templar en ont eu marre et sont allés faire le siège de Terra. Voilà. Les défections de chapitres sont se qui est le plus craint, même si c'est très rare. On ne connait que 3 chapitres étant devenu renégats : un corrompu dés la racine par l'Alpha Legion, l'autre d'une boîte de base où Khorne avait maudit des gars à les rendre fous, et les Astral Claw/Tiger. Ces derniers ont fait un beau foutoir, et encore, celà avait demandé la mobilisation de pas mal de ressources. Et là arrive Guilliman. Guilliman qui n'est pas croyant. Guilliman qui dégage de Hauts Seigneurs. Guilliman qui a un Empire de 500 planètes, conjointement géré par des maîtres et des capitaines des Ultramarines, des Doom Eagles et des Genesis (donc bien plus qu'Huron). Guilliman qui badine avec Cawl, le dernier des insortables. Il fonde aussi des chapitres en veux tu en voilà sans passer par les Hauts Seigneurs (cette décision leur revenaient), et de loin, binh ça ressemble un peu à refaire sa Légion. Et dans son entourage, on trouve des gens ayant été à deux doigts de finir au bûcher, comme cette noble qui ne croit pas à la divinité de l'Empereur. L'Inquisition est au dessus de tout et de tout le monde. Un inquisiteur pourrait (en théorie) aller chez Guilliman et réquisitionner son armure, son épée, son slip et ses lauriers. Dans les faits, c'est un peu plus compliqué ... Chose intéressante, comme déjà dit il commence à bouquiner le Livre de Lorgar. Les deux primarques étant proches dans la conception des empires pérennes, rien ne dit que Guilliman n'aura pas envie de faire appliquer le texte ... qui pourrait être très différent du dogme contemporain, et pourrait mener à un schisme religieux.
  10. L'obtention d'une lettre de marque est très rare et difficile : à l'origine, c'était l'Empereur en personne qui les offrait, avec un vaisseau au passage. Depuis, les gens devenant des Rogues Traders sont soit : - des héros de guerre à la Shepard de Mass Effect - des types immensément riches qui ont pu acheter montrer à quel point ils étaient méritants auprès des grosses pontes de Terra - des mecs super puissants, genre Haut Seigneur de Terra ou Inquisiteur, à qui ont a filé une lettre de marque pour exiler le-dit bonhomme sans qu'il puisse la ramener. Donc oui, la plupart du temps, un navire est offert. Où le nouveau Rogue Trader a les moyens de s'en acheter un. Les générations suivantes peuvent en hériter et en acheter d'autres. Après, quand un Rogue Trader "perd" son navire, l'Imperium n'a pas à le remplacer. Dans le RPG, ça permet de jouer des équipes avec plusieurs Rogues Traders, qui mettent leurs moyens en commun pour en récupérer un nouveau. Taran dit : Les nouveaux mondes potentiels, les civilisations extraterrestres et les ressources inimaginables ont stimulé l'apparition d'agents impériaux indépendant connu sous le nom de Rogue Trader [Marauder]. Autorisés et équipés par l'Adeptus Terra, les Rogue Traders sont libres d'explorer les régions lointaines de la galaxie, les zones au-delà l'Astronomican et celles à l'intérieur de celui-ci, encore inexplorées. Des Rogue Traders ont même tenté de traverser le vide de l'espace intergalactique, mais sur telles distances même les pouvoirs de communication des astropathes sont inutiles et tant et si bien que l'on ignore si de telles missions ont réussie. Opérant loin de l'autorité de l'Imperium, un Rogue Trader doit décider comment réagir aux cultures extraterrestres, aux nouvelles découvertes et aux menaces. S'il juge une race potentiellement dangereuse, il peut tenter de la détruire, ou rassembler autant d'informations que possible pour que d'autres puissent le faire. S'il décide qu'une race peut être utile à l'humanité, il peut tenter d'établir des contacts et des relations. Si une planète est simplement riche en minéraux ou technologies, elle pourra être pillée, et le Rogue Trader retournera sur Terra chargé des trésors de l'espace, d'artefacts extraterrestres, de minéraux rares et précieux et de technologies inimaginables. Les Rogue Traders sont des individus qui ont atteint un position certaine dans la hiérarchie impériale. Ils viennent de l'Adeptus Terra, de l'Inquisition, de la Garde ou de la Flotte - quelques-uns sont des civils influents, parmi lesquels ceux issus des familles de Navigateurs sont les plus fameux. La politique oblige parfois cette nomination, les Rogue Trader sont commodément loin du réel pouvoir impérial. Ils ont la réputation d'être proscrits, beaucoup d'entre eux sont des gens que l'Adeptus Terra préfèrent garder à distance : des leaders Space Marines vociférants, les Navigateurs influents, des Inquisiteurs à l'esprit libéral et des Commandeurs impériaux rebelles.
  11. Pas mandaté : autorisé. La lettre de marque donne 3 privilèges qui sont uniques et réservés aux rogues traders : - autorisation de quitter l'espace imperial (pas que la frontière "extérieur", mais aussi le gruyère inérant à la taille de l'Imperium). - autorisation de communiquer (et marchander) avec des xénos, tant que celà ne contrevient pas à l'ordre impérial - autorisation à revendiquer un monde tout juste découvers, et à prendre possession de ses territoires et de ses ressources. Et la planète autant que tel, aussi. Un marchand n'a aucun de ces privilèges. Ni personne d'autre : un gouverneur planétaire ou un maître de chapitre n'a pas le droit de discuter avec des xénos (avec une certaine lattitude : accepter l'aide opportuniste des eldars, ça "peut" le faire en cas de fin du monde, c'est pas glop pour juste se faire du pognon). La possession d'un vaisseau spatial n'est pas soumis à contraite : tout citoyen impérial a le droit d'en avoir un. Mais ils sont extrêmement rares, précieux et couteux. La plupart sont des reliques millénaires. Rien que les moteurs warp ou les lances valent leur pesant de cacahuète. Il faut aussi un gros lien avec le Mechanicus pour avoir des techniciens compétents et opérationnels. Et tout le monde n'a pas ce genre d'entrée.
  12. C'est une pièce qu'il est possible d'aménager sur le vaisseau dans le RPG. Ca fait un peu baisser le moral de l'équipage ... Dans le roman (le premier ?) de l'arbitor féminin, les vaccins sont faits par le mago biologis du coin, avec force de rituels et de cérémonies. Dans le roman Dark Imperium il y a un moment où ça parle de médecine dans le cas d'une flotte de guerre, mais je me rappelle pas des détails. Le Regimental Standard y a un article consacré. Avec la foi rien n'est impossible. L'Empereur protège ^^. Comme tout dans wh40k, la médecine ne doit pas être super bien comprise. C'est pas impossible que tout ne soit que rythmes et superstitions. Et ça marche, hein, la médecine chinoise, c'est efficace mais c'est le fruit d'une recherche aléatoire, pas une science exacte. A côté, il doit y avoir pas mal de gens "formés sur le tas". Un peu comme les médecins de guerre durant la WWI ou les barbier-chiurgiens (à la belle époque où être le seul à avoir un bon couteau permettait d'accéder au rang de médecin en chef). Concernant la médecine général de wh40k, à bien y réfléchir, c'est un peu comme les orks : les augmentiques sont omniprésentes, au point où le moindre toubib doit avoir des compétences en mécanique. Au niveau de la formation professionnel, beaucoup de choses passent par les adeptus. L'Adeptus Mechanicus à ses "universités" où les "laïques" et les religieux peuvent suivre un enseignement "Imperium approved". Et certainement que dans les cours, la fidélité du monde-forge de tutelle (et bien-sûr de Mars) doit faire partie du cursus. Ca doit être pareil pour devenir garagiste, forgeron, expert en balistique ou astronome ... y'aurait moyen d'en faire une série à la Buffie et les Vampires, tiens ...
  13. Y'a effectivement des médecins "normaux" dans la garde. Mais quand on regarde le package médical d'un cadien (soit le must), les types ont du fil, une Bible et de l'eau bénite. Bof quoi. Le Rogue Trader n'a pas vraiment besoin de fusil : il a son vaisseau. Avec, il y a largement de quoi prendre en otage une capitale planétaire. Le RPG met surtout en avant le dialogue avec les intelligences aliens (pas les ork, quoi) où le rogue trader est autant un représentant de commerce, qu'un émissaire et un espion. Concernant la force militaire, il faut se dire qu'un rogue est immensément riche : il fait le commerce de produits chers et rares, sa famille (voir lui même) possède des planètes ; pour rappel, l'argent n'a quasiment pas d'impact dans le RPG, la valeur d'un objet fait juste dépendre le temps qu'il est nécessaire pour le commander et le faire venir à bon port. Si tu veux des pistolets d'artificier de LV78, c'est gratuit, mais il faut attendre 15 jours. Donc un rogue peut avoir autant de gars qu'il veut, c'est pour ainsi dire gratuit. Sans compter que des soldats, y'en a à la pelle. 50.000 gus, c'est pas grand chose. La Corée du Nord, c'est 1.000.000 de soldats. C'est très rare qu'un rogue ai un space marine dans son équipage, c'est souvent en réparation d'une dette, du genre l'aide de dernière minute quasi-suicidaire. Y'a pas non plus besoin d'avoir masse de gars pour prendre ou défendre un vaisseau : les points sensibles sont nombreux : - plus de navigator ? Kaput - la passerelle est prise ? Kaput - la salle des moteurs est occupé ? Kaput - le générateur de bouclier Geller est bloqué ? Achtung Le codex Space Marine du Chaos v? l'expliquait plutôt bien : y'a pas mal de gens préférant faire sauter les moteurs plutôt que de laisser le vaisseau se faire prendre. Du coup, c'est un peu fufu, il faut pas y aller à fond, pour laisser à la cible l'espoir que si elle se bat, ça passe. Et quand on regarde les sièges historiques, une poignée de gars peut tenir contre des adversaires bien plus nombreux. Et quand général, c'est une kill-team qui brise le siège, en s'introduisant dans la place par les flatteries, les égouts, etc. ... ou un type réussissant à corrompre des soldats ou des mercenaires qui sont déjà dedans ; la plupart des assauts frontaux n'ont jamais donné grand chose.
  14. Le Mechanicus ne gère pas que la partie machine, mais aussi la recherche biologique, les soins médicaux, les centres de vaccinations, les autels de cybernétisations ... En cas de mutinerie, en plus de devoir gérer des mecs vachement dangereux, il y a un gros risque de ne plus avoir de médecins compétents. Au niveau du personnel, on doit compter les médecins "classiques", mais aussi les maternités, sûrement des agriculteurs, les gars gérant les déchets, les plombiers, les électriciens, les frigoristes (pour ne pas canner à cause d'une clim' mal réglée), mais certainement aussi des gardes d'enfants, des instituteurs (même basiques), ... Mais aussi des forgerons pour entretenir et refaire les écrous et les vis, les chefs cuisiniers, les gestionnaires de stocks, les messagers, ... Et les scribes qui tienne la compta de tout ce bazar. Le personnel militaire est souvent assez rare dans un navire Rogue Trader. Le libre-marchand fait surtout du commerce et peut compter sur les macro-canons de son vaisseau en cas de besoin. C'est assez rare qu'il se lance dans une conquête ou une croisade en gueulant Deus Vult !. On rajoute aussi qu'avoir plein de gars surarmés peut rendre les abordages plus compliqués : on augmente les risques de foirage (oups, le coup de fuseur dans le réacteur). Les risques de rebellions ne doivent pas être énormes. La plupart des gens travaillant sur un vaisseau spatial y sont nés : - ils sont très fidèles envers leur seigneur (il y a un vrai lien féodal) - ils sont assez pu corruptibles par le warp (y savent que des xénos du warp chuchotent des trucs à ne pas écouter) - ils ne savent pas se qu'ils foutraient avec un vaisseau : aucun n'a envie de devenir un rampant (aka un habitant de planète), sans lettre de marque se ne sont que des hors-la-loi, et ils n'ont pas plus de velléités de conquête que n'importe qui
  15. Un avatar de World of Warcraft consomme en moyenne plus d'énergie par jour qu'un somalien ... (en calorie) Y'a Fabius qui peut aussi se joindre à la danse pour récupérer des primaris à découper. Pis y'a la III' légion qui avance bien son travail de reconstruction, et c'est moi, ou y'a que les Emperor Children qui n'ont pas eu de refonte récente ? En plus ça collerai à de l'implication eldar ... Bien vu le ticket ; on aura du psycker, c'est chouette ! A tout les coup, avec un nouveau codex Chapitre non-Codex ! Un truc qui est sympas dans le fluff récent, c'est que Guilliman commence à s'intéresser au Livre de Lorgar et à le bouquiner. A voir comment il en ressort, ultra-motivé par le scientisme ou bien bigot. Car on pourrait avoir carrément une nouvelle faction : des humains tournés vers le psy mais non Imperial et non Chaotique. Du jamais vu en terme de jeu (et du super rare pour le fluff). Ca justifierai un coup de guerre civile (ça fait longtemps) et le retour d'un Primarque (mais dans le troisième camp). Genre Corvax. qui pourrait arrivé en même temps que son codex d'ici peu de temps : - on sait qu'il est vivant - on sait qu'il est actif - en plus on le décrit comme un genre de démon-pas démon d'ombre méga-classe, le parfait cadeau de Noël !
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.