Jump to content
Warhammer Forum
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt

SexyTartiflette

Membres
  • Content Count

    1,000
  • Joined

  • Last visited

About SexyTartiflette

  • Birthday 04/03/1989

Profile Information

  • Location
    Toulouse

Previous Fields

  • Jeux
    Warhammer 40k : Emperor's Children

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Petite question. Sachant que.. - La V8 s'inspire largement d'AoS - Que chaque sortie V8 s'accompagne d'un décor (Atelier Ork, Sacristan Imperial Knight, Stargate chaotique, Foreuse GS, skull altar, l'arbre à patate -pardon à féculent-) - Que bizarrement toutes ces fortifications ont le même coût en point/PP (non en vrai la Noctilithe est à 5PP/100 points, l'altar également, tous les autres sont à 4/80) - Que, de ce que j'ai compris, personne ne joue les fortifications car, indépendamment de leur ratio puissance/cout, elles coutent un détachement Est-ce qu'on aura pas une règle (éventuellement béta) qui dit que, tout comme AoS, chaque armée à droit à une fortification Gratis* ? Après c'est peut être encore trop tôt, beaucoup d'armée n'ont pas de décors attitré. *Gratis en terme de point et de détachement j'entends. Il va falloir quand même sortir la CB ^^
  2. Très très sympa. Franchement content de voir que le KoS va être hautement personnalisable (oui j'étais jaloux de Khorn et de ces 342 Buveurs de sang). Comme dit par @Yllithian il va falloir voir si ce buff de datasheet se traduit aussi sur les PP et le coût en point pour voir à quel point la bestiole est sortable. D'ailleurs la main sinistre se combine avec la relique voleuse d'âme apparemment (bon c'est peutêtre de l'overheal Xd) Pour le "PD" pas emballé, mais surement parce que l'aspect de la figurine me rebute pour le moment. Le miroir par contre gros coup de coeur. Déjà c'est psyker, et ça c'est bien. Mais surtout ça capacité de Fascination, génial. On voit clairement la direction prise pour une armée de Slaanesh : ça (a pour but) de faire peur car ça va être rapide, l'armée la plus rapide de 40k, et si ça arrive au close ça va tanker sévère : Aura de soumission, mains sinistre, aura hypnotisante, voleuse d'âme, gemme interdite, privilège de séduction etc... Et si on rajoute le musc des bêtes et la fascination du miroir on a deux sources différentes pour empecher le fall back. On se retrouve avec l'armée d'engluement par excellence. Après reste à voir les couts en point et les autres bonus parce qu'il reste le problème du tir avant ça. Encore que sur une bonne table ça peut être très sympa. +4PV c'est toujours bien. Après le meilleur tanking c'est encore de ne pas être cher en point pour en mettre plusieurs.
  3. Encore une belle perfomance de l'équipe de communication, ca tease ça tease. Et ça le fait bien. Bon donc ça parle de contraste, je continue sur mon idée de nouvelles peintures "technical", de nouveaux glazes ? nouvelles encres ?
  4. Ca existe des armoires en longueur ? Je trouve toujours ça dommage de "couper" une armée en plusieurs petits bouts déposés verticalement ?
  5. Je persiste dans mon idée postée plus tôt : des peintures types Caméléon de Greenstuff word pour des effets métalliques/dégradés en une seule couche.
  6. Ou tout simplement un "Overwatch" de CàC, une unité au CaC avec une unité qui se désengage l'attaque avec ces armes qui ne touchent que sur du 6 non modifiable.
  7. - La règle d'invocation nécessite toujours d'être revu. C'est une règle stratégiquement interessante mais trop de contrainte, la preuve en est que le MoP qui peut la switcher en sort est plutôt joué. - L'autocannon hades sur un Heldrake est toujours aussi inutile, il mérite un remplacement par un Helldrake autocannon Hades qui passerait en Tir rapide 2 par exemple. - J'étends ça à l'ensemble des machines démons (exception faite des Ferrocerbèrus) : faites quelques choses pour des véhicules a CT4+, fait pour bouger, sans le Daemonic machin spirit (machine démon je rappelle) et avec des armes lourdes. Le pli a été pris pour le Venomcrawler avec des armes d'assauts. Si ça pouvait s'étendre au Defilers et autres. De même passer les armes de tirs démoniaques en F+X et non FY ça permet de pouvoir jouer sur la synergie avec les +1 en force des héralds et autres buff démoniaques. Encore une fois avoir des règles cohérentes entre l'ensemble des machines démons.* - J'attends toujours la révision des règles pour les anciens "gros gabarits d’artillerie". Canon du Defiler, canon vindicator (loyaliste ou chaotique). Un truc genre nombre de tir = nombre de modèle/3 dans l'unité visée. - Remettre le Land Raider en véhicule d'assaut, en permettant par exemple de débarquer une unité à la fin du mouvement du LR (et non avant), unité qui pourrait par la suite faire son mouvement + charge. Evidemment tout autant valable pour le LR chaotique et loyaliste. *En vrai je ne m'attends pas à des modifs pour les machines démons qui ont déjà été traité dans Ombrelance. Mais il reste des déséquilibres forts intra-codex avec des trucs jamais joué (vindicator, Land raider) qui méritent de tester des règles béta.
  8. Sortie Chevalier impérial = batiment Sortie ork = bâtiment Sortie Culte Genestealer = Batiment Sortie Chaos = Batiment
  9. D'un autre côté là on a une armure faite pour s'infiltrer. Donc l'esprit de la machine il sera peut être, au contraire, grognon à être peint en jaune poussin.
  10. Bonjour à tous, En visitant certains topics du forum, je me suis rendu compte que peu de personne ne connaissait l'Heresie de Rogal Dorn. Et j'espère pouvoir ici apporter un début de réponse : L'Hérésie de Dorn, kezako : L'hérésie de Dorn est, à la base, une fan-fiction de M. Aurelius Rex. Le pitch de départ est un "What If". Un What If quesque c'est ? C'est quand on réécrit une histoire, ou l'Histoire en changeant un petit détail et de s'amuser alors de voir l'ensemble des conséquences qui en découle. Voici un petit exemple. Je pourrais aussi citer les comics qui aiment bien faire des What If, généralement en One shot. Le principe, vous l'aurez comprit, c'est que le petit détail entraîne des conséquences généralement désastreuse. What If Spiderman n'avait pas rejeté le symbiote, What If Iron Man était mort pendant la guerre civile. Parfois le "petit" détail n'est pas si petit et les conséquence sont tellement terrible qu'on entre dans le cadre de l'uchronie. Là encore dans un contexte initialement historique (The man in the hight castle) ou sur une oeuvre de base fictive (par exemple avec le meilleur comic jamais écrit). L'Hérésie de Dorn se base sur un concept : les primarques ne sont pas intrinsèquement loyaux ou corrompus. Dans l'histoire canon le chaos a su trouver écho dans la personnalité de certains d'entre eux, favorisé par des évènements vécus, leurs éducations, des rencontres particulière. Dans l'histoire de l'hérésie Dornienne ce sont les primarques que nous connaissons comme loyaux (Dorn, Guilliman, Corax...) qui vont être corrompu par le warp. Et au contraire ce sont ceux que nous connaissons comme corrompu qui vont se révéler être des parangons de pureté et défendre l'Empereur. Voyons donc l'histoire en 30k What If le chaos avait corrompu d'autres primarques. Le concept a tellement plu au wargamers que beaucoup de gens sont venus se greffer à cette création désormais collective en complétant l'histoire, dessinant des artworks, voir en créant sur la table de jeu des armées issu de cette histoire alternative. Je vais ici traduire l'oeuvre réalisé par Aurelius Rex. Ce ne sera pas une traduction se voulant exhaustive ou même bien écrite. Je veux juste donner un accès un peu plus facile aux anglophobes, en espérant que tout ceci vous inspire dans la compréhension du fluff, voir peut être motiver quelques projets hobbyistique. Les récits complets peuvent se trouver sur le Lexicanum anglais ou le forum Bolter&Chainsword. Pour un petit aperçu, quoi de mieux que mon chapitre loyaliste de coeur : Raven Guard : Origines : Quand les primarques se sont retrouvés éparpillés aux confins de la galaxie, la plupart ont atterris sur des planètes sauvages, hors du giron de l'Imperium naissant. Corvus Corax, lui, échoua sur une petite lune contrôlée par l'Impérium : Lycaeus. Un astre faisant office de prison géante où les détenus passaient leurs peines à créer des armes pour les armées impériales, et creuser les filons de minerais. Les conditions de détentions et de travail y étaient insupportables, et rapidement mortelles, mais toute rébellion était matée sans la moindre pitié. Au pire les matons pouvaient toujours larguer certains pans de la colonie lunaire dans le vide spatiale, si jamais une émeute devenait trop compliquée à contenir. Quand Corax alunit, il fut recueilli par les prisonniers. Ceux-ci virent très vite le potentiel de l'enfant, et ils eurent raison. Corax grandit, et fut rapidement le centre de la résistance des détenus. Il fit un rêve étrange une nuit, où un grand oiseau, possiblement un corbeau, lui promit une destinée exceptionnelle, et un rôle primordiale dans la protection de l'humanité tout entière. Sans armement, et avec la crainte de voir des blocs entiers de prisonnier largué dans le vide spatial au moindre signe de résistance, une bataille rangée était impossible. Le primarque dut donc se spécialiser dans l'embuscade, la guérilla et l'infiltration pour combattre. Malgré le désavantage certains la rébellion pris de l'ampleur, jusqu'à nécessiter la venue de l'armée impériale pour soutenir les matons. Mais le convoi impérial ne transportait rien de moins que l'Empereur en personne, qui ayant reconnu dans l'exploit des prisonniers la maestria d'un de ces fils, était venu rencontrer Corax. Corax reçut donc le commandement de sa propre légion de Space marine. En souvenir de son rêve, il la nomma la Raven Guard, même si après avoir vu son Empereur de père et son icone, Corax pensa que c'était en fait l'Aigle Impérial qu'il avait vu en rêve. Grande Croisade : La Raven Guard calqua son approche de la guerre sur celle de son Primarque. Embuscade, frappe éclair, assaut par drop pod et attaque des lignes de ravitaillement étaient privilégiés. Au contraire des guerres d'usure et des approches plus brutales et directes privilégiés par d'autre légion. Ce style de combat a naturellement fragmenté la Raven Guard en petit groupe de combat. Au lieu de mener ces propres batailles dans la grande croisade, les corbeaux étaient assignés en soutient à d'autre légion. Certains disent que beaucoup de victoires clamées par Horus, lui avait en réalité été offertes sur un plateau par le travail de sape des Raven guards. A noter deux exceptions cependant. La première était Rogal Dorn. Il rabrouait les techniques de guerre du fils de Lycaeus qu'il assimilait à de la couardise. Le grand Dorn ne s’embarrassait pas de tel stratégie, menant avec brio la guerre comme il l'entendait : brutale, directe. La deuxième était les Thousand Son : Corax détesta les pratiques occultes des fils de Magnus et refusa de leurs envoyer ces propres hommes en soutien. Il fut même parmi les plus fervent accusateur de Magnus lors du Concile de Nikkae. La veille du jugement de l'Empereur sur Magnus, Corax refit un rêve avec le grand oiseau. Le Corbeau était déjà revenu plusieurs fois conseillé le primarque en songe, et ces conseils avaient toujours été avisés. Mais cette fois-ci la présence n'était ni réconfortante, ni bienveillante. Elle semblait épier le primarque sans vouloir répondre à ces interrogations et ces doutes. En cela le rêve fut prémonitoire de la décision de l’Empereur... En effet, l'Empereur donna raison à Magnus lors du concile. Il autorisa les Archivistes Space marine, sous réserve que tout psyker subissent un rituel le protégeant des tentations de la sorcellerie. Nombreux fut les primarques écœurés par cette décision, dont Corvus. Mais l'Empereur sembla ne rien deviner de leur émoi. La Grande Croisade se poursuivi, l'Empereur retourna sur Terra réalisé un projet secret. Horus fut sacré maître de guerre. Malheureusement celui-ci fut subitement, et inexplicablement, indisposé. En son absence des rumeurs se mirent à circuler sur Guilliman. Le primarque des Ultramarines avait réuni les 500 mondes d'Ultramar en un empire merveilleux, mimant en miniature le souhait de l'Empereur pour toute l'humanité. Mais le primarque semblait sur le point de faire sécession avec l'imperium. Les rumeurs se faisant de plus en plus insistante, et en l'absence du maitre de guerre, s'est Rogal Dorn qui prit les choses en mains. La trahison d'Istvaan : Istvaan V était la planète sur laquelle l'état-major de Guilliman était regroupé. C'était donc là que les forces loyalistes devait frapper. Le plan de guerre était simple : Rogal et ces Imperial Fist serait l'avant-garde. Les talents de briseur de siège du Prétorien et de sa légion étaient reconnu de tous. Les autres légions sur place, la Raven Guard, les Emperor's Children et les World Eater attendrait en orbite. Une fois les murs brisés par les talents poliorcétique sans comparaison des Imperial Fist, les 3 légions interviendraient pour porter le Coup de Grace. Corax proposa son aide pour mener l'assaut initial, mais elle fut rejetée par Dorn : Citation "Ne me demande pas de livrer cette bataille subtilement, de me terrer dans les ombres, ou d'approcher mes ennemies discrètement. Je suis Rogal Dorn. Le Poing Imperial, Space Marine, Champion de l'Empereur. C'est à eux de se terrer quand ils entendront le tonnerre de mes pas, c'est à eux de trembler en me voyant arriver." La veille de l'attaque, les rêves de Corax furent à nouveau visités par la présence aviaire. Comme au conseil de Nikaea elle ne prodigua aucun conseil, mais plutôt une terrible prophétie : La bataille d'Istvaan serait un massacre, la Raven Guard allait se retrouver au bord de l'extinction et Corax devrait fuir comme le lâche dépeint par Rogal Dorn. L'alternative était simple, Corax devait trahir son père et embrasser un nouveau maitre se faisant appeler le Dieu du Changement. Se faisant l'oiseau gigantesque colora ces ailes noires de bleu, et Corax lui trouva désormais plus de ressemblance avec un vautour qu'avec un corbeau ou un aigle. Fou de rage par cet appel à la trahison, il attaque l'oiseau qui s'enfuit dans une dernière menace. Le rêve perturba Corax. Il revérifia les plans de Dorn concernant l'attaque imminente contre le sécessionniste Guilliman... Mais ne trouva rien d'autre qu'un plan sans faille. Dorn, à nouveau, était fidèle à sa réputation. Affronter pour la première fois des frères Astartes était certe dérangeant, mais même en revérifiant les plans de guerre rien ne laissait envisager le "massacre" de la Raven Guard. Et l'attaque fut lancée. L'assaut par drop pod étant une des tactiques préférées de la Raven Guard, la légion était confiante. Pourtant, avant même d'atterrir, il était évident que quelque chose de terrible était en train d'arriver. Les drops pod et les escouades d'assaut se faisaient oblitérer avec une efficacité impossible pour la seule légion Ultramarine. L'horreur de la trahison apparu alors : Rogal Dorn et Roboute Guilliman était allié depuis le début. Et Rogal n'était pas venu en avant garde pour briser les défenses ultramarines, mais pour exercer son autre spécialité : fortifier les positions des traitres. Au milieu du massacre Corax ne put penser qu'aux railleries oniriques du vautour "ta légion sera brisée et tu fuiras comme un lâche". Il se jura alors de trouver Rogal Dorn, et de le tuer sur le champ. Les pertes pour sa légion furent monstrueuses. Quand Corax demande le soutient des 2 autres légions, les Emperor's Children et World Eater, se fut pour se rendre compte qu'elles avaient opter pour la bien plus sage option de la fuite. Ce n'est que bien trop tard que Corvus se rendit compte de son erreur, en voulant fuir le destin promit par l'oiseau, il n'avait fait que le précipité. Et c'est bel et bien avec une légion brisé au-delà de tout espoir et en lâche que Corax et les quelques rescapés Raven Guard ont fui Istvaan V. La Chute : Après ce massacre, Corax savait qu'à moins d'un miracle sa légion ne survivrait pas. Hanté par la honte le jour, et par le vautour la nuit, Corax fit tout pour recréer de nouveau Space marine. Devant son échec, le primarque fut obligé de demander l'aide d'un mystérieux Maitre en clonage, qui serait capable de créer de nouveaux Space marines, même sans l'aide des glandes progénoïdes Raven Guard, probablement encore en train de pourrir sur Istvaan V. Mais le primarque fut trompé, capturé et son propre code génétique volé par le maître cloneur. Au lieu d'éliminer toute corruption dans les gènes de ces nouveaux Space marines, le cloneur rendit l'ADN des fils de Corax toujours plus instable. Les nouveaux Space marines étaient mutée au-delà de toute raison, capable de changer d'apparence, et même de corrompre leurs armures. De plus, ils étaient désormais quasiment tous doué de capacités psychiques. Cette nouvelle légion créée par, et pour le Dieu Tzeencht commença à attaquer l'Impérium. 40k : La Raven Guard est désormais une légion chaotique monothéiste, totalement soumise aux caprices de Tzeencht, leurs matériels génétiques altérés par le maitre Cloneur au-delà de toute raison. Certains des implants SM ne fonctionnent plus, alors que d'autres ont mutés pour servir d'autre propos. Le nœud cataléptique des Raven Guard par exemple, leur permet d'amplifier leur pouvoir psychique. L'ossomodula et le Biscopea mutés des Raven Guard leurs permettent de gagner des ailes. Mais ce sont bel et bien leurs formidables pouvoir psychiques qui transforment également leurs armures pour épouser ces nouveaux membres. Les légionnaires gardent néanmoins le teint pâle et les yeux noirs nuit de leur primarque. Mais est-ce une réminiscence de leur héritage génétique trop profond pour être enlevé, ou une ultime moquerie du Dieu du changement envers Corax ? La Raven Guard ne dispose plus de monde forteresse. La lune Lycaeus a été abandonné, et ils n'ont revendiqué aucun monde démon, préférant errer sans cesse. La légion a gardé les préférences de son primarques pour l'infiltration, l'embuscade, l'assassinat. Avant l'Hérésie, les Raven Guard avaient déjà développé une technologie de bouclier très particulière, permettant à leurs vaisseaux d'être quasiment indétectable par les auspex et scanner. Désormais ils sont également aidés par leurs mutations et leurs pouvoirs psychiques. En effet grâce à leur pouvoir de prescience les sorciers Raven Guard peuvent savoir où et quand frapper, comment éviter les patrouilles, par où passent les lignes de ravitaillement. Et en plus de leurs transports camouflés, de leurs escouades d'assaut ailés se mouvant sans un seul bruit de jet pack, certains rapports font état de légionnaire pouvant directement se téléporter sans un bruit. Aucune forteresse n'est à l'abris d'un assaut aérien furtif de la Raven Guard, où d'une infiltration par des Space marines assassins mutés apparaissant simplement derrière les murs. La légion nouvellement formée par le maitre cloneur s'est rapidement fragmenté en multiples Couvent. Corax n'a plus jamais été revu depuis Istvaan V. La Raven Guard se reposant désormais sur ces formidables pouvoirs psychiques, la meilleure arme de l'Impérium contre eux s'avère être les Thousand Son. Seule la légion de Magnus peut piéger les fils du corbeau à leurs propres jeux, en usant de leurs propres pouvoirs de prescience pour contrer ceux des Sorciers Raven Guard, en protégeant leurs lignes et leurs forteresses contre une téléportation impromptue ou en usant de leurs visions psychiques pour voir à travers les camouflages technologiques et maléfiques des vaisseaux noirs. Leurs deux légions se sont affrontés à de multiples reprises jusqu'à devenir la Némésis l'une de l'autre.
  11. - Sanguinus est mort tué par Horus. - Le Khan est mort et/ou perdu dans la toile après s'être fait chopper par des Eldars noir - Corax est mort et/ou perdu dans le warp après un suicide en quête de redemption pour avoir créé des abominations mutantes en voulant renflouer sa Raven guard. - Horus est mort - Guilliman est quasi-mort empoisonné par Fulgrim, en stase. Il va être sortie de stase pour mourir définitivement puis ressuscité par les Ynnari (une branche religieuse Eldar) et essaie de diriger l'Impérium de son père. (Pour plus d'info voir Gathering Storm II, puis 2 bouquins sortie récemment dont je n'ai plus les nom en tête). - Leman Russ est mort/et ou perdu dans le warp ? - Alpharius est mort (ou est-ce son frère ?) ou pas. Enfin les carabistouilles trop dark qu'on sait pas la manipulation/théorie du complot toussa de l'Alpha légion ça me passe par dessus la tête. - Rogal Dorn est mort et/ou perdu dans le warp manchot. - Ferrus Magnus est mort, tué par Fulgrim (qui revient quasiement ex æquo avec Leman en terme de fratricide). - Vulkain est mort et/ou vivant parce que c'est un perpétuel et qu'il est donc occupé à ??? Là encore les élucubrations de la BL me laissent de marbre. - Angron est un prince démon de Khorn, a abandonné sa légion qu'il détestait de toute façon, lui préférant la compagnie de Buveur de Sang. A part quelques incursions notables (1ère guerre d'Armaguedon notamment) on ne sait pas trop ce qu'il fout. - Konrad est mort, tué/s'étant laissé tué par un assassin après avoir viré totalement fou. - Magnus utilise son intellect sans égal pour donner la fessé aux Spaces Wolfes (être le représentant d'un dieu aussi complexe et revenir pour n'accomplir que d'aussi basses besognes ?). Il a fait revenir la planète des sorciers aussi. - Mortarion est sorti de son hammam à pustule après 10 000 ans pour... donner la fessée à Guilliman. Alors pourquoi ?? Parce que la Death Guard ça fait vendre. Aucune idée, il n'a pas plus d'inimité que ça avec Guilliman (je veux dire il n'avait apparemment pas de raison pour revenir pendant 10 000 ans, il choisit subitement de revenir sans trop de raison). Et il échoue, son Grand papy lui rappelant qu'il n'a fait qu'échanger un tyran pour un autre en trahissant l'Empereur. (Nurgle le force à revenir jouer son rôle dans le Jeu Divin alors que Mortarion se battait contre Guilliman pour la conquète des mondes d'Ultramar). - Aurelian, prince démon (de qui ?) alors lui il avait vraiment de bonnes raisons de se déchainer en apprenant le retour de Guilliman et ..... Rien. Bon par contre on sait qu'il est sortie de sa méditation et qu'il est aussi actif dans le plan physique que Mortarion ou Magnus. - Fulgrim Prince du Prince du Chaos. Il envoi des petits cadeaux à son frère Guilliman (cf Gathering Storm II) et il est activement en train de Party Hard un peu partout dans l'imperium (cf Gathering Storm III). Et le mec il s'enjaille au son de Titan à armes soniques quand même. - Perturarbo a fini de jouer au légo démoniaques et use de poliorcétique (A ROOOULETTTTEEEE) sur les places fortes soit disant imprenables. - Le Lion fait dodo dans le Roc et SPOIL :
  12. L'armée d'Iron Hand de GMM studio est la plus grosse claque que je me sois jamais prise. Étant sur téléphone je ne peux pas poster d'image mais allez voir. Va vaut le coup
  13. Qui veut un petit "commentaires des développeurs" sur les nouvelles sorties SMC ? http://leskouzes.blogspot.com/
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.