Aller au contenu
Warhammer Forum
  • Annonces

    • Crilest

      Facebook, Twitch et Youtube Warfo!   29/01/2017

      Facebook, Twitch et Youtube Warfo! N'hésitez pas à vous abonner! (Cliquez pour avoir les liens directs) :
      Twitch https://www.twitch.tv/warfo_ // Youtube https://www.youtube.com/channel/UCdfGqlNnp_NRXtUkD9zB1Uw // Facebook https://www.facebook.com/groups/28144942833/

BBLeodium

Membres
  • Compteur de contenus

    315
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de BBLeodium

  • Date de naissance 03/10/1979

Profile Information

  • Lieu
    Liège (Belgique)

Previous Fields

  • Jeux
    Blood Bowl, AoS, 40k (Adepta Sororitas, Imperium)

Visiteurs récents du profil

494 visualisations du profil
  1. Return of Reckoning - Retour de WarOnline

    Wow. Je ne m'attendais pas à ce que ce jeu ressurgisse. Merci pour le lien, Crilest. Le jeu a l'air d'avoir sacrément changé du temps où j'avais joué (l'année de sa première sortie)....
  2. [Gw] Politique de Gw, le retour

    Parce que j'aime bien les socles carrés. Parce que je me suis dit que ça serait cool d'avoir un régiment de tueurs nains plastique pour jouer des berserkers nains à Kings of War. Ce que je veux dire, c'est que le design des figurines Battle a été longtemps influencé par cette restriction régimentaire. Tu le vois bien avec les capes des corsaires/elfes sylvains/guerriers fantômes, qui ont cette pose débile uniquement pour la seule raison que c'était pratique pour les mettre en régiments. Si ces kits avaient été conçus avec AoS en tête, tu peux être certain que les capes auraient été bien plus flottantes à l'arrière, et que les figurines pouvaient avoir des poses plus diversifiées. C'est toute la différence. Tu as la restriction supplémentaire du pourcentage. Tu es obligé de le faire. Ce qui implique, selon les armées et le coût en points des figurines, d'être contraint de prendre un certain nombre de figurines que tu n'as pas forcément envie de prendre au début. Donc tu es moins libre de jouer ce dont tu as envie. Ce qui n'était pas tout à fait la même situation à 40k...il y avait des restrictions également, mais différentes...et surtout plus légères. Je pouvais très bien commencer mon armée Tau avec un commandeur et 2x 5 guerriers de feu au coût ridicule. Si je devais respecter le pourcentage en plus, ça impliquerait de rassembler bien plus de pioupious juste pour avoir le droit de commencer à jouer. Cela peut paraître un détail, et c'en est un, mais c'est quelque chose qui s'ajoute au reste. Quand tu accumules tous ces petits détails aux autres, et bien, ça devient restrictif. Et quand tu compares avec une autre possibilité à côté...c'est tout ce qui peut te pousser à te dire "finalement, je vais commencer l'autre jeu". Soyons clairs, j'ai joué à Battle pendant plus de 15 ans et même depuis que AoS a commencé, encore maintenant, je me souviens des règles et des différents tableaux à utiliser. Bon, le fait que je joue encore à Mordheim aide à garder les tableaux en tête, certes, mais la question n'est pas là : j'ai tellement pratiqué le jeu que les mécanismes font désormais partie de moi. C'est comme le vélo, ça revient une fois qu'on recommence - je suis certain que si je rejouais, je retrouverais rapidement mes réflexes. J'aurais certainement besoin d'un petit rafraichissement, certes, mais les grandes lignes, elles sont toujours dans un coin de ma tête. Pour moi, ce n'est donc pas complexe, parce que j'ai tellement pratiqué le jeu que c'est naturel. Cependant, j'ai fait de nombreuses parties de démonstration pour des jeunes joueurs qui n'y connaissaient rien ou qui venaient de 40k. C'est là que je vois la différence. Ceux qui viennent de 40k ont en effet déjà une base et sont familiers avec certains éléments, mais quant on leur explique que l'angle de vue des charges est 90 degrés stricts et que si la cible est en dehors, même si à 40k elle est clairement dans l'angle de vue de ton unité, tu ne peux pas charger à Battle, ça prend un peu de temps pour qu'ils s'habituent. Même chose pour les résultats de combat : oui, ce sont des maths et oui il y a juste "quelques" conditions supplémentaires, voire très situationnelles qui s'additionnent au nombre de blessures, mais ça leur prend un peu de temps aussi pour s'en rappeler à chaque fois. Et cela s'ajoute çà tout le reste : les restrictions strictes de mouvement, les différents tests de psychologie, etc. Quant à la diversité de jeu, pour avoir joué à de nombreux jeux simples voire même considérés pour gosses, je ne suis pas certain que rajouter tout un tas de restrictions artificielles ajoute tant que ça à la diversité de jeu. Je dirais même que ça a tendance à générer un effet contraire : à force de restreindre, tu "tues" les possibilités d'armées "fun" pour finalement n'avoir que des listes dans un même moule, parce que jugés comme étant la seule option valable pour jouer. Impact sur les ventes de systèmes de jeu, certainement. Impact sur les ventes de figurines, pas forcément - surtout si les dit systèmes utilisent les mêmes. Ce que je veux dire, c'est que la liberté d'agir des sculpteurs est liée au système de jeu utilisé, et aux contraintes dans lesquelles la figurine créée est utilisée. Un jeu de type escarmouche où les figurines ne sont pas obligées d'être en contact socle à socle et dont le volume ne doit pas dépasser le cadre d'un socle de taille x, cela permet d'avoir des poses beaucoup plus dynamiques et diversifiées que celles pour un jeu prévu pour un autre. Et ça aussi ça influe sur l'effet "waow" de la figurine que tu proposes à la vente. Si elle a une pose neutre, elle n'aura pas forcément la même attirance. Cela a une influence sur le côté commercial autant qu'artistique. Du coup, passer d'un style de jeu à un autre a également un sens si on désire "libérer" ces horizons pour les figurines créées à l'avenir. Le fait que l'échelle passe clairement à une version 32 mm héroïque n'est pas étranger au fait que les vieux socles carrés n'étaient plus du tout adaptés pour elles. Je pense que cet aspect également a joué dans la transition ; tu imagines si on avait dû dire aux joueurs de Battle "désolé, mais la taille de socle 20 mm n'est plus suffisante, on passe à du 25 pour tout le monde pour que les nouvelles figurines soient compatibles avec les anciennes, vous allez devoir changer les socles de vos figurines concernées pour continuer à jouer à la nouvelle édition de Battle" ? On aurait eu la révolte, j'en suis sûr.
  3. [Gw] Politique de Gw, le retour

    Essaie de mettre les Fyreslayers en mode régimentaire sur des socles carrés 20 mm, et tu comprendras ce que je veux dire. Monter des figurines à battle (ou King of War dans une certaine mesure), ça implique de s'assurer qu'elles s'insèrent bien dans une unité. Il n'y a rien de pire qu'une arme qui dépasse et pousse celle d'à côté, endommageant potentiellement sa peinture. Je parle ici des poses des figurines à l'état final, pas des options d'assemblage dans les boîtes, qui sont deux choses totalement différentes. Par rapport à l'édition de Battle de l'époque ? Et bien, le fait que les unités ne sont pas en formation régimentaire stricte, que les charges ne sont pas soumises à des conditions d'angle de vue bien spécifique, que les mouvements se font dans un ordre bien précis, que les corps à corps impliquent un calcul plus complexe pour le résultat de combat, que les mouvements sont beaucoup plus limités dans les manoeuvres (sans parler des fuites), que la façon de constituer sa liste d'armée était également soumise à des restrictions moins modulables que les schémas d'armée 40k,... je pourrais continuer, mais honnêtement, même 40k V7 n'avait franchement rien à voir niveau complexité/contraintes par rapport à Battle. - Moins de joueurs signifient moins d'acheteurs. Un joueur a une limite de figurines qu'il peut acheter pour lui. - Et on a vu ce que ça donnait vers la fin...les chiffres de vente montraient bien un déclin constant pour Battle. Même à 1000 points, même à 500 points, les restrictions de constitution d'armée de Battle restaient les mêmes : socles régimentaires, préparation d'un nombre strict d'unités. Cette excuse de l'époque ne changeait rien au fait que Battle étant un jeu "de bataille de masse" dans l'esprit des gens, du fait qu'il était basé sur les régiments, les joueurs poussaient naturellement vers le format 2000 points, parce que ça donnait l'impression d'une "vraie bataille de masse" par rapport aux "petites escarmouches pour commencer". C'était dans l'esprit des gens de l'époque, et ça persistait, malgré le fait qu'on pouvait effectivement jouer à des formats plus petits. Simplement le nombre potentiel de nouveaux joueurs que cela peut amener. Si tu vois qu'un jeu semble n'être joué que par une petite élite de joueurs qui semblent pas mal imbus d'eux-mêmes et te regardent de haut parce que tu joues à un jeu "inférieur", tout le monde est loin d'être attiré par cette attitude et donne envie de rejoindre leur cercle. C'est tout. Oui. Le fait que GW a "délaissé" graduellement Battle a amplifié le phénomène. Maintenant, si GW a fait ça, peut-être que c'était également lié au fait que les gens achetaient moins de Battle à l'origine par rapport à 40k. Ce n'était pas juste lié au nombre de nouveautés pour Battle. Le jeu avait des contraintes/défauts intrinsèques qui sont restés et lui ont été fatals, malgré les rustines apposés au fil des éditions/suppléments. Non, je n'ai pas dit ça. Je dis juste que les raisons sont multiples.
  4. [Gw] Politique de Gw, le retour

    Je pense que c'est plus une question de marché et de temps que les clients peuvent consacrer à un jeu : on a tellement de jeux de nos jours qu'il n'est pas rare qu'un joueur en pratique plusieurs, et comme le temps libre n'est lui pas extensible à l'infini et que nous avons de plus en plus des vies "chargées" (dans le sens qu'on essaie d'y caser de plus en plus de choses alors que la durée d'une journée reste fixe, elle), et bien il faut faire plus de choix. La compétition, elle se fait aussi sur le temps consacré au jeu et à sa préparation. S'il devient plus compliqué de réunir des gens pour faire une partie, naturellement les joueurs y joueront moins souvent. Ce qui peut frustrer et pousser le joueur à trouver quelque chose de plus adapté ; comme le marché est plus riche, les options ne manquent donc pas. Mettre la simplification des règles sur "la faible intellectualité des jeunes", ça me paraît une excuse un peu trop facile (et tendancieuse) pour expliquer la situation. Surtout que je continue à penser que le public cible de GW est bien plus nuancé que ce qu'on voit régulièrement revenir sur ce sujet. Pour Age of Sigmar, le sentiment de complexité ne vaut que si on cherche à jouer toutes les factions, toutes les unités. Le nombre de Warscrolls à étudier/garder en tête peut facilement submerger le joueur. Ceci étant, la majorité se focalise sur une faction en particulier, et se contente de jouer avec toujours les mêmes Warscrolls. La plupart laisse leurs adversaires gérer les leurs et leur indiquer ce que leurs unités font sur le champ de bataille. Chercher à tout connaître par coeur devient effectivement plus compliqué parce que les règles sont majoritairement décentralisées et ne sont pas forcément les mêmes pour celles qui sont similaires, parce qu'écrites différemment à l'époque. Mais de toute façon, le gros point fort d'AoS est justement le nombre de règles minimum à connaître avant de jouer ; en gros, le message d'AoS, c'est de lire les 4 pages ainsi que les warscrolls de ce que vous voulez jouer. Et vous pouvez jouer avec les quelques figurines que vous venez d'acheter, vous n'êtes pas obligé d'avoir une centaine de figurines pour commencer à faire une partie valable. Ce qui se passe, c'est la multiplication des systèmes de règles dans l'univers d'AoS. Les figurines restent les mêmes, ce sont les manières de les utiliser en jeu qui changent (parfois marginalement). En gros, c'est un ratissage plus large chez les joueurs, qui peuvent prendre ce qui leur convient comme ils le désirent, tout en continuant de vendre des figurines. On peut effectivement se sentir perdu en ne sachant plus trop quoi jouer, du coup - mais ce n'est pas lié au fait que les règles sont plus complexes, c'est juste qu'on a plusieurs choix de jeux/modes de jeu différents qu'avant, et qu'ils ont chacun de petites nuances. En ce qui concerne Battle, à mon sens, les raisons du naufrage sont multiples. Il serait facile de dire que ce que GW a fait lors du passage à AoS est le seul coupable - pour moi, le déclin de Battle était bien antérieur à cela et était surtout lié au fait que ce n'était pas un jeu facile pour un nouveau joueur. Ce n'est pas seulement lié aux règles qu'il fallait connaître et le fait qu'elles étaient assez lourdes/vieilles ou utilisaient des tableaux qui étaient différents selon le type de jet, mais aussi au minimum "entendu" pour commencer à jouer et l'investissement en temps conséquent pour préparer une partie (monter les figurines, les peindre, les mettre sur un socle régimentaire modulable, transporter tout ça, bloquer une après midi pour jouer, etc). 40k en comparaison était beaucoup plus "libre", même si le nombre de figurines n'étaient pas forcément moindre au final - l'entrée était plus facilement "modulable", et il y avait moins de contraintes/règles par rapport à Battle. Battle est également longtemps resté sur un statut "élitiste" par rapport à 40k. C'était très flagrant chez une certaine tranche de joueurs à l'époque et ça a pris de plus en plus de place au fil du temps, à mon humble avis et selon ma propre expérience. Cette réputation a, à mon sens, aussi joué en défaveur de Battle pour attirer de nouveaux joueurs. L' échelle héroïque que GW a utilisé graduellement posait également d'autres problèmes par rapport au "dynamisme" des figurines en ce qui concernait Battle. En effet, il y avait la contrainte de tenir compte de l'obligation de mettre les figurines en unités régimentaires strictement en contact socle à socle. Comme la taille des figurines a sensiblement évolué par rapport au "vrai" 28 mm d'origine et que la taille des socles classiques, elle, n'a pas changé, ça posait des problèmes de place ou de poses extrêmement similaires/figées. En effet, les socles carré 20 mm devenaient trop étroit pour certaines figurines, et pour une raison historique, GW n'a jamais changé ça malgré les nouvelles éditions et le fait que ça serait justifié. C'est d'ailleurs amusant que Kings of War a gardé cette contrainte des socles, clairement pour des raisons de compatibilité/charme envers les anciens joueurs de Battle, et que maintenant on voit que le jeu pose parfois des soucis de cohérence entre les unités aux socles 25 mm et celles de socle 20 mm (la place qu'elles prennent sur la table est un élément dont certains joueurs tirent profit). Non pour moi, GW était bloqué avec son "monstre sacré". Qu'ils aient voulu faire table rase est finalement logique - c'est sûr qu'ils auraient pu faire différemment ou encore amener la chose de manière plus diplomatique, mais qu'ils gardent au final un seul système de jeu me paraît cohérent au niveau commercial et ludique sur le long terme. S'ils avaient gardé Battle, soyons honnêtes, ça aurait aussi posé des problèmes (celui que je soupçonne le plus est simplement la bataille entre les pro-battle et les pro-AoS pour savoir quel système est le mieux et la tentative constante de l'un ou l'autre communauté d'attirer de nouveaux joueurs vers leur "jeu supérieur"), sans parler des remontrances à GW sur le fait que tel système ne dispose pas de l'attention méritée au niveau du suivi, alors que les équipes de designers ne sont pas extensibles à l'infini. L'on pourrait alors dire "oui mais maintenant que GW fait tout un tas de systèmes de jeu différents, ils auraient pu garder Battle, non ?". Et je répondrais que non, pour une raison simple : le but est de garder les figurines vendues compatibles. Si à AoS, le socle n'a pas d'importance, à Battle ce n'est pas du tout le cas. Dès lors, faire revenir Battle maintenant va poser des soucis de compatibilité, soucis qui vont inévitablement être reprochés davantage à GW pour le fait de ne pas avoir anticiper ça. Or pour moi, c'était anticipé...mais uniquement dans le sens Battle => AoS. AoS est vraiment pensé pour remplacer Battle. Du coup, si Battle doit revenir, pour moi ce sera sous une forme différente. Qui sait, s'ils veulent vraiment garder l'échelle actuelle, autant créer des socles régimentaires façon Guerre de l'Anneau et avoir un jeu comme tel...même si le fait que ce jeu n'ayant pas réussi à prendre n'est pas non plus anodin (je pense toujours que c'est une question d'échelle, principalement).
  5. [Gw] Politique de Gw, le retour

    Les règles, ce sont celles d'Age of Sigmar. Les compendiums pour jouer les anciennes factions de Battle n'ont pas disparu et tout est disponible sur leur site. Ce ne sont certes pas les règles de Battle, mais Total War Warhammer ne les utilise pas non plus. Faites-vous une raison, GW ne va pas ranimer Battle comme c'était auparavant. C'est Age of Sigmar, désormais. Et s'ils veulent refaire un jeu de bataille de masse comme était censé l'être Battle, pour moi, ils referont un tout nouveau jeu, mieux adapté et avec une échelle cohérente. La sortie du jeu vidéo permet effectivement l'achat compulsif de figurines qu'on voit dans le jeu, du moins pour une partie des joueurs. Mais une fois la "hype" passée, les ventes reviennent à leur statut normal. C'est un effet de mode. Ce n'est pas à mon sens suffisant pour relancer un jeu de figurine qui était moribond à l'époque pour de nombreuses raisons précédent la décision de GW de passer à AoS.
  6. [Gw] Politique de Gw, le retour

    S'il y a un retour de Battle dans l'esprit que Total War Warhammer montre, j'aurais franchement tendance à penser que ce serait sous la forme d'un jeu similaire à Warmaster. Soyons clairs : les batailles présentées dans le jeu vidéo ont une échelle totalement différente de Warhammer Battle. Là, on peut dire que ce sont de vraies armées, avec de vrais régiments - c'est autre chose que les unités de 10-20 figurines accompagnant occasionnellement une "horde" de 40 à 60 pitous dans la version originelle du jeu utilisant les figurines 28-32 mm. L'échelle n'est absolument pas comparable, et l'excuse "oui mais on peut partir du principe qu'une figurine représente plusieurs dizaines d'hommes en réalité" n'est rien de plus que ça : une excuse pour tenter de justifier la dissonance de l'échelle utilisée. Total War Warhammer rend vraiment justice aux batailles de masse censées se passer dans l'univers du Vieux Monde. Seulement voilà; l'échelle utilisée, le nombre de factions et le fait de rajouter d'autres qui n'ont jamais vraiment eu d'armée bien à elle à Battle (Norsca), ce sont des choses qui sont bien plus facilement implémentées dans un jeu vidéo ; cela ne prend pas de place chez soi, c'est facile de lancer une partie rapidement, ça en jette visuellement parlant et les vidéos qu'on peut faire à partir de ça donnent vraiment une impression de grandiose (cf les youtubers qui se spécialisent dans ce domaine). Imaginez ce que ça coûterait de refaire une armée fidèle à une partie de Total War Warhammer. Cela dépasserait de très loin le cadre des armées classiques. A côté, les parties de l'ancien Battle ressemblent à une escarmouche ridicule. Pour moi, Total War Warhammer est principalement un hommage à cet héritage. C'est une façon de rendre justice à cet univers et aux cadres des batailles de masse, là où le jeu de figurine n'a jamais vraiment pu atteindre ce niveau de bataille de masse. Warmaster était bien plus adapté pour traduire cette échelle. Si GW voulait se relancer dans une telle expérience (ce dont je doute, mais on ne sait jamais), je pense qu'ils se tourneraient vers une autre échelle pour plus de cohérence et de facilité, et vraiment baser le jeu sur les régiments plutôt que les figurines individuelles. 15-10 mm, c'est parfait pour de la masse tout en gardant un certain niveau de détail. AoS est davantage un jeu d'escarmouche, comme 40k. Battle était toujours resté bloqué sur son statut de jeu régimentaire, qui ne collait pas parfaitement avec l'échelle "héroïque" actuelle de GW. D'ailleurs, on voit le même problème avec KoW et le 9th Age : le nombre de figurines requis est dantesque, et un frein assez conséquent pour entrer dans les jeux, peu importe à quel point ils sont géniaux. Peindre et monter tout ça à du 28 mm, c'est un projet conséquent. Si vous faites ça à une échelle moindre (10-15 mm), c'est également du travail mais si tout est pensé pour du régimentaire et que les figurines sont créées pour (notamment en bande de x troupiers sur une seule base), c'est beaucoup plus rapide. Je ne parle même pas de la taille des décors/tables, qui vont forcément de pair avec l'échelle utilisée - une table de 1m80 sur 1m20 n'a pas le même effet lorsqu'elle est utilisée pour du 28-32 mm que pour du 10-15 mm, la hauteur des collines non plus, etc. Et bien sûr, le coût de tout cela s'en ressent...sans parler de la place prise chez soi pour stocker tout ça.
  7. [kickstarter] Equipe Amazone

    Amazones côté mythologie grecque, oui. On dirait que c'est leur premier Kickstarter. Les figurines sont très sympathiques, il y a juste les cheerleaders que je trouve un peu étrange (on dirait plus des danseuses, comme ça). A suivre!
  8. [kickstarter] Equipe Halfling

    Ah oui, SP Miniatures...ils font du beau boulot avec leurs figurines. J'aurais cru que le printemps était la saison des halflings, mais apparemment ça tombe plus souvent vers l'automne. Hm, dommage que les cheerleaders halflings soient à un niveau un peu élevé...on manque vraiment de figurines de ce genre chez les demi-portions!
  9. [Gw] Politique de Gw, le retour

    Honnêtement, le prix d'entrée devient un peu plus compliqué à définir pour les jeux GW. Pour 40k, c'est relativement plus clair, mais pour AoS, avec les différents systèmes proposés (dont un complémentaire qui va encore sortir, et qui ressemble un peu à Mighty Empires revisité), on ne peut pas dire que GW pousse à l'armée de 2000 points directement. Le prix d'entrée dans les jeux Mantic Games varie aussi énormément selon le jeu pratiqué. Si vous vous lancez dans KoW, ce n'est pas avec deux trois figurines comme à Walking Dead, et le prix de revient par figurine change énormément. Il varie aussi selon la qualité/ancienneté du kit, sans parler du matériau utilisé. Bref, ce n'est pas si simple et "blanc/noir", quelque soit le producteur. Ce qui se passe avec GW, et c'est surtout flagrant à AoS, ce sont les différentes "offres" proposées au cours du temps et qui permettent vraiment de bâtir sa collection au rythme qui convient le mieux à chaque joueur. AoS Escarmouches permet de commencer avec une poignée de figurines, Path to Glory est une échelle intermédiaire qui permet, à terme, de construire une véritable armée tout en suivant un arc narratif - et maintenant, on a l'extension Mighty Empires-like, à laquelle les armées plus "conséquentes" me paraissent relativement adaptées, même si l'échelle n'est pas obligatoirement la plus élevée possible. Je me demande s'ils vont suivre le même principe pour 40k dans les années à venir - 40k Escarmouche (on peut dire que Shadow Wars ressemble un peu à une version similaire), 40k Path to Glory (ça serait parfaitement valable pour les bandes de Space Marines du Chaos, pourquoi pas une extension Oeil de la Terreur?), etc...
  10. Ligue BB2017 - Histoire d'une légende gobeline

    Très sympa ton équipe, Barbarus. Le jaune est une valeur sûre pour les gobos. On voit la différence de taille avec les figurines "proxis", mais ce n'est pas bien grave. Cela donne un peu de variation dans l'équipe. Tu as essayé de convertir les gobs plastiques ? J'ai pas encore eu l'occasion de mettre la main dessus, je pense qu'il y a moyen d'en changer quelques uns en spécialistes en ajoutant une tronçonneuse ici, une bombe par là...
  11. [kickstarter] Terrain transportable - solide

    Je dirais le matériau utilisé. Le MDF est effectivement robuste, mais jusqu'à un certain niveau. On parle ici d'une "'valisette" en MDF constituée d'éléments qu'ils vont coller ensemble style "artisanal". Si c'est pour garder chez soi en économisant de la place pour le stockage, ça le fera sans souci. Si c'est pour un transport régulier...là je suis beaucoup moins sûr, surtout si tu es à pied et qu'il pleut. Ce produit n'est clairement pas destiné à un véritable transport sur le long terme. Le coût des frais de port est également un énorme rebutoir. 50 € pour l'UE...aouch. On parle de l'Espagne, là, c'est même pas une question de Brexit. Le poids et la taille y sont pour beaucoup, certes, mais quant on fait le calcul pour ce qui n'est qu'un terrain de jeu et que celui officiel n'est pas spécialement plus volumineux à transporter...voilà quoi. J'aime bien les dice towers et les gradins, mais il faut avouer que niveau détail, ça reste fort basique et pas très loin de ce qu'on peut faire chez soi à partir de bouts de scratch. Cela reste honnête comme campagne et c'est effectivement un produit artisanal.
  12. BloodBowl - Nouvelles figs made GW

    Oui, ce sont des joueuses. L'équipe reste fidèle à ses origines et effectivement, les elfes semblent un peu plus 'mastoc' qu'avant. Pour moi, c'est simplement une question d'échelle (32 mm, désormais, faut s'y faire). On va assister à des conversions pour les autres équipes d'elfes avec ça comme base, à mon sens. Il suffit juste de changer les têtes et ça permet d'avoir une toute autre personnalité.
  13. La fin de Spartan Games

    Pas trop, non...mais il a un peu de toutes les dernières sorties, et ça c'est bien.
  14. Manuel 2017 et nouveau visage d'Aos

    Je m'attendais à plus d'allégeances dans le Manuel du Général, je dois dire. On aurait peut-être gagné à avoir moins de battleplans et plus d'allégeances. Quel est l'intérêt d'avoir une liste d'alliés pour les factions qui n'ont pas d'allégeance dédiée ? Au final, ça ne change pas grand chose à ce que je joue - ma grande alliance Fyreslayers/Freeguild/Daughters of Khaine ne gagne rien de spécial, puisqu'ils ne sont pas vraiment dans la liste des alliés compatibles entre eux. Je resterais donc en Grande Alliance de l'Ordre, du coup. J'avais commencé une petite collection de grots Moonclan, ils ne gagnent strictement rien niveau allégeance. Je lorgne un peu vers les Bonesplitterz avec quelques alliés Spiderfang pour un thème "armée de sauvages". Les coûts en points modifiés permettent de caser une unité par ci et de garder des points par là. Les modes ont l'air fun, les batailles de siège me font plus l'effet d'un mode "sandbox" sur lequel se baser pour un développement fait maison. Mais oui, mon sentiment final est que j'en voulais plus. J'en demandais peut-être de trop pour l'édition 2017.
  15. La fin de Spartan Games

    C'est officiel, Spartan Games cesse ses activités. Ils avaient dernièrement lancé un Kickstarter pour la dernière version des règles de Firestorm Armada, qui peinait à atteindre son financement minimum de 50000 livres. Il a été annulé aujourd'hui. https://www.kickstarter.com/projects/921886974/firestorm-galaxy-expansion?lang=fr Le site officiel de Spartan Games est actuellement assailli, mais comporte cette annonce. Les clients ayant commandé quelque chose qu'ils n'ont pas encore reçu sont invités à prendre contact avec eux ou leur fournisseur de carte bancaire pour voir ce qu'il est possible de faire (au pire, demander un remboursement via paypall/fournisseur de carte bancaire). http://www.spartangames.co.uk/ Spartan Games, ce sont les jeux de figurine Halo (Fleet Battles et leur version terrestre), Firestorm Armada et Planetfall ainsi que Dystopian Wars et leurs jeux affiliés. Ils étaient également les producteurs du défunt Uncharted Seas. L' aventure s'est abruptement terminée en ce jour. L' avenir nous dira si certains de ces jeux trouveront un repreneur.
×

Important Information

By using this site, you agree to our Conditions d’utilisation.