Aller au contenu
Warhammer Forum

BBLeodium

Membres
  • Compteur de contenus

    638
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de BBLeodium

  • Date de naissance 03/10/1979

Profile Information

  • Lieu
    Liège (Belgique)

Previous Fields

  • Jeux
    Blood Bowl, AoS, 40k (Adepta Sororitas, Imperium)

Visiteurs récents du profil

1 474 visualisations du profil
  1. BBLeodium

    Forgotten World par Fireforge Games

    Il y a quelques petits "à-coups" pour le moment, mais la barre est repassée à 130.066 € au moment où j'écris ces lignes. Cela devrait être bon, du coup.
  2. Non ça c'est clair que ce n'est pas une option. Le 9th Age a été pensé et conçu avec ces principes de base, les remettre en cause maintenant signifie une implosion pure et simple du système entier (sans parler des joueurs mécontents qui vont clairement claquer la porte). Autant dire que ça signe l'arrêt de mort du jeu dans sa forme actuelle. Il faut donc faire avec et s'adapter. Pour moi, la solution la plus viable sur le long terme est effectivement une prise en charge des nouveaux joueurs, de les aider à construire leur collection petit à petit et à faire des batailles graduelles adaptées à leur collection du moment plutôt que de chercher à leur faire acheter une armée de 4000 points d'un coup. Les faire jouer en alliance (soit entre nouveaux joueurs, soit en binôme avec un joueur vétéran) peut aussi donner de bons résultats pour les impliquer dans de "vraies" parties tout en leur permettant de jouer leurs figurines. Un peu comme le "Choix des Armes" de l'époque de WFB. Ce système demande une infrastructure en place pour être pleinement efficace - un club a clairement plus d'outils pour gérer ce genre de situation qu'un joueur isolé. Cela demande beaucoup de travail et de suivi sur une longue période, mais à mon sens c'est ce qui est le plus susceptible de porter ses fruits. En gros, le principe est de ne pas juste leur donner une canne à pêche dans les mains, de leur indiquer un endroit où pêcher et leur dire "vas y fils, pêche maintenant!", mais de les accompagner sur plusieurs sessions, leur montrer comment faire, chercher avec eux les asticots/faire les achats des accessoires nécessaires et pêcher avec eux jusqu'à ce qu'ils finissent pas devenir de véritables pêcheurs. C'est plus long et demande beaucoup d'énergie, mais vous allez avoir moins de découragements/abandons en cours de route de cette façon.
  3. BBLeodium

    [Gw] Politique de Gw, le retour

    Ce n'est que mon avis personnel, mais je pense simplement que ça n'a juste pas d'importance pour GW. Je n'ai jamais compris les gens qui mettaient l'ETC comme si c'était quelque chose d'universellement reconnu - ce n'est en réalité qu'une niche dans la niche compétitive, et ça ne touche réellement que ceux qui y participent. Ni plus, ni moins.
  4. BBLeodium

    [Gw] Politique de Gw, le retour

    Les articles du White Dwarf et de Warhammer Community, principalement. Certaines de leurs vidéos sur Warhammer TV y font mention. C'est juste que tous les numéros/vidéos ne se focalisent pas forcément sur un seul sujet, ils tentent clairement de s'adresser à toutes les franges de leur communauté. Après, l'inconvénient est que le lecteur en arrive à ne lire que ce qui l'intéresse et zappe le reste, ce qui lui permet de rester dans sa "bulle". Mais ça, c'est un phénomène de société qui va au-delà du Hobby GW en général. Et oui, GW a toujours eu cette tendance "pluraliste" vis à vis de leurs jeux. C'est d'ailleurs le reproche principal des joueurs compétitifs à leur égard, de ne pas se focaliser "assez" sur le fameux équilibrage. Cela déplaît énormément à une partie de la scène compétitive de ne pas être leur seul centre d'attention. Honnêtement, je pense que c'est bien ainsi - on voit les dérives quand un seul groupe est au centre chez d'autres éditeurs/créateurs de jeu, et ça cause des problèmes chez ces derniers lors des périodes de vaches maigres. On peut prendre pour exemple les soucis d'image qu'a Privateer Press en dehors de sa fanbase compétitive ou encore le faible taux de recrutement du 9th Age. Entendons-nous bien, tout ne se résume pas à cela, mais je pense sincèrement que ça joue un rôle dans ce qui leur arrive. Concernant les points de puissance (je suppose que c'est ça, les PP ?), c'est uniquement une question de construction de liste. Personnellement, le centre d'intérêt des rapports de bataille n'est pas vraiment là-dessus, c'est plutôt ce qui se passe lors de la partie. On voit plusieurs tendances dans les joueurs qui y participent ; certains justifient leurs choix pour des raisons d'optimisation, d'autres de thèmes, d'autres encore pour des raisons narratives ou simplement parce qu'ils voulaient jouer leur dernière unité peinte. Après, certes, il y a sans doute une part où l'on cherche à "mettre en avant" l'armée qui bénéficie de sorties récentes et c'est de bonne guerre. Si tu lis les rapports de bataille récents, tu as souvent de petites mentions des joueurs qui s'arrangent entre eux d'une manière ou d'une autre - par exemple, c'est un petit détail mais le numéro d'octobre avec le rapport entre les hommes-bêtes et les stormcast, Rhu a laissé son adversaire dépasser les 2500 points et pris un point de commandement comme compensation, pour ne pas le forcer à retirer une unité de son armée. Ce n'est clairement pas une démarche compétitive "dure" et je connais des joueurs qui n'hésiteraient pas à refuser par principe même, peu importe le contexte ("non 2500 c'est 2500, pas 2560 !!"). Après, tout dépend de l'ouverture d'esprit du lecteur. S'il est cynique, il va certainement dévaloriser ces petites touches et trouver des justifications s'accordant à sa tendance. Toujours est-il qu'elles sont là, et qu'il est bon de les reconnaître de temps en temps. Ceci étant, GW est parfaitement conscient que le jeu égal est de loin celui qui revient souvent en ligne (parfois en termes conflictuels par ses défenseurs, qui dévalorisent à dessein les autres modes) et ça se voit dans le White Dwarf. S'il leur arrive de jouer en PP ou même sans points du tout, ce n'est effectivement pas la majorité. Même ainsi, on lit souvent entre les lignes que ce n'est pas vraiment le coût en points qui est le centre d'intérêt premier des participants.
  5. BBLeodium

    [Gw] Politique de Gw, le retour

    Merci Rippounet. L'esprit de compétition, c'est un état d'esprit, ce n'est pas une étiquette propre aux participants de l'ETC (qui, soit dit en passant, n'a aucune influence par rapport aux "gros" tournois anglophones que GW apprécie de prendre en compte depuis leur nouvelle politique). Je pense que tu confonds au niveau des définitions que tu mets derrière ces termes, Toupitite. La "peur" de se faire rouler par un gros bill anonyme sans scrupules, ça vient de cette vision compétitive. C'est d'ailleurs l'argument typique qui revient chez les défenseurs de l'équilibre à tout prix. Le gars qui joue entre amis pour s'amuser, il n'en a rien à faire parce que de toute façon, il joue généralement en circuit fermé et il connaît souvent son groupe de jeu. Cela arrive d'avoir des amis qui sont littéralement des salopards, mais la plupart du temps, les gens évitent de se comporter comme tels avec ceux qu'ils fréquentent sur une base régulière pour jouer. C'est pour ça que j'apprécie la communication de GW de manière générale concernant ce domaine, et la volonté certes commerciale de promouvoir les trois modes de jeu sur un pied d'égalité. C'est très politiquement correct, je vous l'accorde, mais ça a le mérite de rappeler aux joueurs d'avoir un certain esprit d'ouverture par rapport au jeu dans son ensemble et de ne pas s'enfermer dans une seule vision (même si malheureusement, beaucoup le font quand même). C'est important par les temps qui courent. C'est aussi pour ça que je comprends la tourmente que traversent d'autres éditeurs/créateurs de jeu en misant trop sur l'aspect compétitif et la notion d'équilibrage.
  6. BBLeodium

    [Gw] Politique de Gw, le retour

    Non, j'ai dit que les joueurs compétitifs sont les plus vocaux sur ce sujet, parce que c'est quelque chose qui leur apparaît comme vital (voire prioritaire) dans un jeu (cf le sacro-saint "équilibre" dans d'autres sujets). Les autres types de joueurs ayant d'autres priorités, ils n'ont pas la même "véhémence" dans ce domaine. Par exemple, la question de l'importance d'avoir les mêmes types de socles dans AoS, ce ne sont pas les joueurs occasionnels ou narratifs qui étaient le plus vocaux sur le sujet : c'était plus les joueurs destinés à un jeu plus compétitif, à mon sens. C'est juste une question de perception de joueur. Et c'est un fait avéré qu'un joueur compétitif aura tendance à chercher plus la virgule dans l'écriture des règles qu'un autre qui recherche davantage l'intérêt de raconter une histoire via une bataille, aligner sa nouvelle armée peinte/convertie de main de maître ou, simplement, s'amuser avec ses amis dans une ambiance décontractée. Ce n'est pas une question de bien et de mal, ou encore de savoir si le joueur "veut faire chier" ou pas, non. C'est juste une constatation par rapport au style et au but recherché par un joueur, selon sa propre vision du jeu.
  7. La question du nombre de figurines requises pour jouer une partie type a toujours été pertinente, que ce soit pour 9th Age ou tout autre système de jeu concernant une représentation de bataille rangée. L'échelle choisie pour les figurines en est une autre. Dites-vous bien que si des jeux comme Warhammer Fantasy Battle et même Kings of War ont toujours eu du mal à garder la tête haute sur le marché, c'est qu'il y a bien une raison derrière. Pour moi, c'est surtout une question d'investissement et de temps. Le temps de jeu (ou "temps libre alloué au jeu") n'est pas extensible à l'infini. Si vous proposez un système de jeu très détaillé/complexe, qui requiert un investissement en temps/argent important pour rassembler de quoi pouvoir jouer, ne vous étonnez pas si vous vous retrouvez avec un public sensiblement plus restreint que pour un système de jeu plus "simple", proposant un investissement moindre. Et cela, sans parler du problème de trouver des partenaires pour jouer sur une base régulière et "rentabiliser" tout cet investissement. Ce n'est également pas pour rien que d'autres systèmes de jeu de bataille de masse se dirigent plutôt vers l'échelle 10, 15 voire 20 mm - des figurines plus petites mais aussi moins détaillées, ce qui revient moins cher pour une quantité similaire/voire plus importante et demande un temps de montage/peinture proportionnellement moindre (sans parler du rangement et de la fabrication de décors à une échelle plus réduite, réduisant également la taille de tout ce petit bouzin sur vos étagères/dans vos armoires ou valises de transport). 9Th Age a décidé de garder plusieurs principes fondateurs de WFB, pour des raisons évidentes - mais cela implique également les défauts/désavantages inhérents à ces choix. Cela a des conséquences, qu'on voit bien ici. Après, oui, il y a des joueurs qui adorent passer énormément de temps là-dedans et collectionner de vastes armées de figurines 28 mm, parce que ça en jette sur la table une fois qu'on arrive au bout. J'en fais également partie, même si j'avoue que je préfère la simplicité de KoW aux règles de 9th Age. Maintenant, je ne peux nier également la place que prend mon armée de gobelins dans ma vitrine, ainsi que tous les décors Fantasy pour jouer sur une surface suffisamment grande permettant d'apprécier les mouvements de manoeuvre lors d'une bataille de masse qui donne cet effet épique si particulier. Je ne peux aussi que constater le temps sur lequel j'ai construit cette dite collection, et l'argent que j'ai dépensé pour la constituer. Cela m'a pris plusieurs années pour arriver à ce niveau (certes, pas besoin d'aller jusque là pour faire une partie "classique", mais je dois dire que jouer 300 gobelins sur la table donne un sentiment particulier, à mon sens ). Et encore, ce n'est pas fini car il me reste énormément à peindre...et je voudrais même rajouter des unités ! Ces considérations, il est normal qu'un nouveau joueur les ait et les prenne en compte. Et c'est tout à fait normal que beaucoup soient découragés/démotivés par rapport à l'amplitude des tâches requises pour jouer. Même moi, en tant que joueur vétéran, j'ai ces considérations à prendre en compte si je veux collectionner une nouvelle armée. D'un côté, j'ai envie de jouer d'autres styles/factions mais de l'autre, je me dis rationnellement que je n'ai ni le temps, ni l'argent ni la place à consacrer à cela, et que ça n'en vaut pas la peine pour le nombre de parties que je fais actuellement par mois (pour le moment, ce serait plutôt par année...). Du coup, je reste sur mes gobelins pour le moment.
  8. BBLeodium

    [Gw] Politique de Gw, le retour

    C'est juste que la scène compétitive a tendance à être plus vocale en ligne, sur les forums et les canaux officiels. Ceux qui se contentent de jouer pour le plaisir ont tendance à le faire entre eux et ne voient pas trop d'intérêt à faire remonter leurs retours de la même façon, parce qu'ils n'ont pas les mêmes priorités. Les joueurs compétitifs sont les seuls qui veulent officialiser tout à tout prix, par nature même - pour beaucoup, ils ont le sentiment que c'est un besoin, pour avoir l'autorité nécessaire pour leurs arguments/tactiques/débats sur les règles. Ici, il ne s'agit pas de discuter avec leur partenaire de jeu pour trouver un résultat satisfaisant pour les partis impliqués, mais de gagner un avantage contre un adversaire afin de gagner. Ils veulent être sûrs que l'interprétation des règles sur lesquelles ils se basent est la bonne pour tous, sans équivoque, pour cette raison. C'est le problème de la compétition et de voir les autres systématiquement comme des rivaux/ennemis potentiels. C'est une vision du monde, également. En ce qui concerne le Warfo, les joueurs compétitifs ont historiquement toujours été particulièrement présents dans les discussions. Plusieurs modérateurs sont très favorables à ce style de jeu également. Je pense que GW est parfaitement conscient de la proportion réelle de leur clientèle vraiment intéressé par le jeu compétitif "pur et dur". Il est évident qu'il y a un intérêt commercial à les courtiser - ce genre de joueurs est particulièrement sensible aux achats concernant le jeu en tant que tel (livres d'armée, outils de jeu, mises à jour style manuel du général, etc) ainsi que tous les "gimmicks" qui vont avec (les accessoires pour Shadespire, par exemple), en plus du fait qu'ils ont tendance à être assez organisés et participent aux différents événements de la région. Maintenant, en termes de représentation dans la communauté globale concernée, je ne suis pas certain qu'ils soient aussi nombreux qu'ils aimeraient bien le croire.
  9. BBLeodium

    Forgotten World par Fireforge Games

    Nouvel update : https://www.kickstarter.com/projects/fireforgegames/forgotten-world-fantasy-figures-for-wargames-and-r/posts/2313685 En gros, le General Pledge reçoit aussi les figurines unlocked si les palliers sont atteint, et ils ont ajouté la possibilité de prendre leur équipe Blood Bowl Amazon Smashers en add on à un taux plus avantageux qu'en retail. On verra après le week-end ce que cela donne.
  10. BBLeodium

    Forgotten World par Fireforge Games

    C'est juste pour dire que si les gens veulent du Game of Throne, ils n'ont pas besoin du projet Forgotten Realms de Fireforge. Ils ont largement de quoi faire ailleurs et ne sont pas intéressés par ce Kickstarter à priori. Et oui, les règles sont relativement classiques avec juste deux trois petites particularités, comme la gestion de la Stamina comme ressource secondaire pour certaines actions. C'est sûr que le marché ne manque pas de système de jeu med/fan à tendance escarmouche/bataille de masse. Ceci dit, je comprends tout à fait la démarche de Fireforge, qui a du sens pour sa volonté de développer une gamme fantastique sur le long terme (Forgotten Realms ne va clairement pas se contenter de nordiques et de morts-vivants) et d'entretenir sa relation avec les retailers "en dur" sur le continent européen. Mais ce n'est pas ce que les backers recherchent sur Kickstarter, il faut bien le reconnaître...
  11. BBLeodium

    Forgotten World par Fireforge Games

    Des kits, non. Des figurines, il y en a à la pelle. C'est ça le problème de ce Kickstarter. Les kits en eux-mêmes ont un intérêt sur le marché (de bons kits modulables en "vrai" plastique de modélisme), mais les gens n'en ont pas spécialement besoin tant qu'ils peuvent acheter des morts-vivants monopose PVC en quantité pour pas cher ou les kits Mantic/GW actuels. Pour les nordiques, les kits historiques sont légions. Et puis il y a le Kickstarter Cmon sur le thème de Game of Thrones...
  12. BBLeodium

    Quelles armées risquent de me charger T1 ?

    Les Maggotkin le peuvent via leurs capacités spéciales et aptitudes de commandement. Après, la meilleure solution pour empêcher les charges tour 1 est d'avoir un placement qui te permet de protéger les unités que tu ne veux pas qu'elles soient chargées - souvent par un bouclier d'unités "sacrifiables" dans le chemin.
  13. BBLeodium

    Forgotten World par Fireforge Games

    En parlant de règles : https://www.kickstarter.com/projects/fireforgegames/forgotten-world-fantasy-figures-for-wargames-and-r/posts/2310774 Il s'agit des règles "alpha" du jeu. Vendre un système de jeu avec les figurines affiliées est une façon classique d'inciter les gens à acheter leurs figurines chez eux selon leur packaging conçu pour le jeu. Juste vendre des proxis n'est pas suffisamment attirant sur le long terme, et se reposer sur la communauté d'un jeu "amateur" comme le 9th Age est trop incertain (de leur propre aveux, le soutien de la communauté 9th Age ne pèse pas lourd dans leur propre chiffre d'affaire, cf le post sur le forum 9th Age à ce sujet pour plus d'infos). Je ne pense pas que ce soit une question de copyright ici, la gamme est suffisamment générique pour rendre toute tentative hasardeuse au mieux. Pour le reste de tes arguments, je suis d'accord. Ce sont des guerriers nordiques et morts-vivants génériques. C'est leur force et leur faiblesse. Ici, c'est surtout le matériau et la modularité qui apportent un intérêt sur le marché...mais je crois que ce n'est pas suffisant, hélas. Les gens veulent soit de la vraie license, soit du "cheap" à tout prix, on dirait.
  14. Dès l'instant où tu ne considères qu'une seule voie, tu ne peux qu'être aveugle aux autres qui existent. Je sais parfaitement que l'équipe T9A considère ses règles dans une optique bien précise, en ignorant grossièrement le reste. C'est à la fois une force et une faiblesse. La situation actuelle de Privateer Press est un bon exemple de ce qui se passe quant on met tous les oeufs dans un même panier. Que vous ayez du mal à recruter n'est qu'une conséquence de tout cela, soyez en assurés.
  15. Je parle sur le long terme des listes formatées qui se répètent selon les armées concernées. C'est un problème récurrent en tournoi. C'est pour ça que les mises à jour régulières existent : pour que ça ne soit pas toujours les mêmes listes qui sortent et pour introduire un peu de variété dans tout ça. On a vite fait le tour de l'optimisation une fois qu'on sait comment ça fonctionne. *soupir* Ce genre de commentaire me font penser que certains joueurs de T9A restent sur les préjugés du temps de feu Warhammer Battle et ne vont pas plus loin. Je suppose que tu n'es pas conscient que GW sort désormais des FAQ et erratas à intervalles réguliers, après consultation / compilation des retours des joueurs et notamment organisateurs de grands tournois, un peu comme T9A fonctionne avec sa petite base. C'est juste qu'ils prennent aussi en compte les autres modes que le jeu égal, et que les modifications de coûts en points ne concernent que ce dernier. Ha. Si tu crois ça, c'est que tu n'as jamais essayé de faire un scénario de ce genre. Lorsque l'équilibre n'est plus la question centrale reste celle de l'intérêt de la partie. Un scénario qui ne se base sur l'équilibre demande également des tests et une certaine direction derrière, il ne s'agit pas juste de mettre ce qu'on veut n'importe comment. Un bon exemple est le fameux Dernier Carré de Grazer, le scénario 40k où une petite force de gardes impériaux doit faire face à des vagues successives d'Orks style guerriers Zulu et survivre à la fin. C'est un scénario complètement déséquilibré, où les forces en présence sont totalement inégales à tous les points de vue, mais le scénario en lui-même est solidement pensé et réfléchi sur sa mécanique pour le rendre intéressant. Les trois styles d'AoS et de 40k, c'est simplement la reconnaissance que tous les joueurs n'ont pas les mêmes aspirations pour le jeu, et que l'équilibre est loin d'être le souci de tous. L'équilibre est le centre du jeu égal, le jeu narratif se focalise plutôt sur l'histoire et le jeu libre...et bien, il dit parfaitement ce qu'il est. C'est bien pour ça que l'équipe T9A a fait ce virage pas très populaire à l'époque concernant le background. D'ailleurs, la pilule n'est toujours pas passée pour certains, d'après ce que j'ai pu voir. Après, il y a d'autres façons de s'organiser - notamment au niveau associatif et chercher à mettre en place une organisation de clubs labellés "T9A" répartis dans les territoires concernés, afin justement d'aider les joueurs à se regrouper et à avoir une infrastructure homogène. On peut aussi à un crowdfunding pour mettre en commun l'argent nécessaire à l'assemblage de cette infrastructure. Cela demande aussi un travail conséquent et une certaine direction au projet. Ici, je ne parle pas de faire de l'argent en vendant des produits T9A , juste de financer une organisation destinée à aider le regroupement, le recrutement et l'entretien de joueurs T9A.
×

Important Information

By using this site, you agree to our Conditions d’utilisation.