Jump to content
Warhammer Forum

Miles

Membres
  • Content Count

    303
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

Recent Profile Visitors

434 profile views
  1. Yep. En plus depuis qu'ils ont ouvert la boîte de pandore de la Retcon, on peu plus se fier à rien... Je vous laisse, je vais passer ma table basse à la question. J'ai un doute...
  2. Ah non, tout les chapitres rebelles, hormis les Astral Claw/Tiger Claws de Huron sont rentré dans le rang (avec confiscation de mondes chapitraux au profit des loyalistes et croisade de pénitence sous la surveillance de l'Inquisition) Les Lamenters ont d'ailleurs continuer à pas avoir de bol en allant se faire bouffer par les Nides.Les Mantis Warrior continuent le boulot avec leur effectif qui s'érode salement. Quand aux Executionners, fin 41ème ils en étaient pépère à 80 piges de croisade rondement menée avec les Salamenders qui se portent garant pour la resistution de leurs fiefs après les 100 ans de pénitence.
  3. Ha? Ils ont pas été réabilité, les Mantis Warriors et ces pauvres Lamenters?
  4. Rah, condamne pas le sujet avant qu'il dérive ^^ Bah, vu le coté répressif et violant de l'Impérium, ça rentre certes carrément dans le pack "hérésie et assimilé", mais je pense que c'est incroyablement banal. Donc bon y'en as un peu partout, c'est acté, faut juste pas que ça dégénère (qu'une planète soit mise hors jeu et gros) et l'impérium continue son bonhomme de chemin... Puis avant que l'Impérium s'en mèle, les autorités locales (qui veulent pas d'amalgame) vont déjà lutter contre. Concernant les entorses à la règle "on élimine tout ce qui à été en contact avec des démons/chaoteux", il y en as déjà avant le Reboot et sa cicatrixe. Cadia, mais aussi Mordia et Ptet aussi Talarn... (non pas la commune catalane).
  5. 1ère guerre... ^^ (coquille j'imagine) Après c'est sur un privilégie le matos sur l'Humain. Mais l'humain reste une ressource. On veut bien jeter l'eau de la citerne si elle as été contaminé, et on est prêt à en sacrifier d'autre pour rincer et avoir une citerne utilisable, mais ça veut pas dire qu'on est prêt à utiliser de l'eau potable pour laver la voiture quatre fois par semaine.
  6. C'est magnifique! Le seul défaut, c'est d'être destiné à un Diorama ^^
  7. Je vois les chose de la même manière que toi Aeneas. Pour la guerre asymétrique, effectivement, embusquer des soldats impériaux avec des arcs et des flèches risque d'être peu productif (sauf si on est des Ewok), mais je propose de revoir les capacités de nuisance en terme de guerrilla par le fait de s'attaquer non pas aux forces impériales déployé dans le coin, mais aux civils qui collaborent avec l'Impérium. Bref à ceux qui paye les impôts. La rentabilité de la planète peut en être salement affecté. Quand à l'Auspex, il ne détecte que les formes de vie, de manière plus ou moins précise. Il ne fait pas la distinction entre un civil loyal, un hérétique, où un Jokaeros qui passait par là... Et tuer tout le monde, ce n'est pas un crime contre les individu du point de vue impérial, mais même pour les commandants les moins empathique, le but est de reconquérir autre chose que des cendres et des Cadavres...
  8. C'est un postulat pas forcément vrai, les gouverneurs ne sont pas forcément adepte de l'Administratum (bon je sais les romans sont pas forcément bien écrit mais tu vois cela dans le premier roman de la série d'Uriel Ventris. Taran et le Lexicanum me donne respectivement le rangd'adepte pour le premier et l'appartenance à l'Adeptus Terra pour le second. "Interprétation synthèse" pour le premier, livre de règle V7 Pour le second. Les deux articles me disent que les gouverneurs sont bel et bien libre de faire ce qu'ils veulent sur leur planète tant que la Dîme rentre... Sans doute aussi question d'ennemi et de propagande. Si on envois les gardes s'occuper d'un bled où "Vous vous rendez comptes, nos braves frères humains dirigé par leur courageux Gouverneur tienne tête depuis deux ans à une monstrueuse armée Xenos, c'est notre devoir d'aller les aider", il auront peut être plus de respect à l'arrivée... ^^ Tient je sais pas qui est gouverneur d'Armageddon pendant la troisième guerre. A la seconde, c'est encore un naze.Je crois même qu'il fini par faire du Business avec les orks ^^ Oui, dure tâche que la nôtre ^^ Après si on rame, je pense c'est parce que l'Arbites comme de nombreux élément de 40k, à probablement été crée à l'époque sur un coup de tête fun. Genre vu le look "Avoir des Judge Dread de l'espace". Le fluff est sans doute venu après...
  9. Haha, ouf, je ne suis pas tout seul à avoir cette vision ^^ Tant mieux, si on était juste là pour s'insulter parce qu'on pense pas pareil, ça serai dommage ^^ En fait par Noblesse stellaire, j'entends tout noblesse transplanétaire. Une maison marchande implanté dans plusieurs système compte, tout comme des Navigators, des conseillers d'un Commandeur de Secteur, les amiraux, effectivement... Bref tout ces gens influent à l'échelle stellaire mais pas nécessairement que la flotte. C'est un point intéressant à soulever: La possibilité de faire copain copain avec des Xenos est exclue. Mais y'a il où non une politique étrangère à mener avec les autres mondes humains Impériaux? Peut être... Par exemple, un monde ruche qui serait dépendant d'un Agrimonde chercherai surement à placer des billes dessus pour être sur que le lien ne rompe pas... S'assurer les bonnes grâces d'un monde forge à concurrence avec d'autres planètes pourrais aussi être un cas de figure envisageable... Dans 40 K l'Arbites est policier/juge/bourreau donc pas de séparation. Yep, c'est ça! Ben en fait, je me rapelle pas avoir vu des bébés vaisseaux ailleurs que chez Abnett. Battlefleet Gothique ne mentionne rien de plus petite qu'une corvette ailliant des moteurs warps. Pareil dans Rogue Trader. C'est un peu contradictoire: Ils font tout, circulation comprise, mais sont pas présent partout... C'est de qui ce bouquin? Le Gouverneur à le rang d'Adepte de l'Administratum... Bon apres l'idée qu'il y ai des visites d'inspections me choquent pas. Un peu comme l'Inspection sanitaire vient voir ton resto de temps en temps. Au contraire: Certains point de fluff (peut être un peu vieux) insistent sur le fait que les mondes peuvent être livré à eux même sur de longues périodes et que même les mondes ruches sont autosuffisant par recyclage. De plus la catégorisations des mondes Impériaux (notamment la catégorie "Monde civilisé") nous montre qu'il y as des palanquées de monde non spécialisé. Les mondes forges sont à part, il ne font pas partie du régime global. Et on vois rarement la volonté de "changer" les mondes. Ils ont plutôt tendance à faire leur vie. Sinon, les mondes médiévaux auraient été transformé depuis longtemps (et qu'on me parle pas de recrutement de la garde, une population médiévale est plus dure à adapter aux armes moderne et bien moins nombreuse qu'une population d'ère industrielle.) Lis les Cipahias Cain, tu verras la vision de la garde des FDP et du gouverneur d'une planète, Lis feux croisés tu verras ce que pense l'Arbites des autorités locales et les romans sur Einsehorn ou Ravenor où grosso modo on évite de trop en dire aux autorités locales. J'ai bien envie de lire Cipahias Cain, parce que ça à l'air rigolo. Après la vision des autorités locales... Tout les mecs que tu cite (garde comprise) sont des Fédéraux qui interviennent de l'extérieur parce que le Gouverneur et sa pop' ont plus ou moins faillis. Ca aide pas pour le respect... Mouais, moyennement convaincu. La narration type à 40K c'est l'Embrouille (de préférence guerrière) à l'échelle planétaire. Le maillon faible de l'Histoire étant toujours le gouverneur. Je pense que ça donne une version caricaturale du rôle et du titre. Tout les Cowboy ne se battait pas en duel en ville, après avoir joué les chasseurs de primes solitaires. Pourtant les westerns nous ont abreuvé de cette image parce qu'elle servait leur narration... Héhé je confond pas! Il y'as des planètes où la masse mutante ouvrière mutante est très importante. Au moins un white dwarf proposait des règles pour jouer des levées mutantes issus de tels bleds (je te rassure, ils étaient là plus pour attraper les balles que les médailles), des références existes quand à l'existence de troupes mutantes Impériales lors de la grande croisade et du vieux fluff nous parle même d'homme bêtes dans la garde. (Je te rassure encore, ce sont de gentils hommes bêtes: des qui ont compris qu'ils étaient coupables de vivre et qu'il valait mieux se racheter en tuant et en mourant pour l'Empereur!) Des mutants sont aussi susceptibles de servir dans les légions pénales (surtout si on considère le "mutation=crime"). Donc bon toute les situations sont pas identique, même si au bout du compte, la vie de mutant, c'est quand même de la merde. Bah s'ils ont des Auspex, des antennes qui captent toutes les conversations, etc.... Ils vont pas fouiller la moyenne-ruche, ils vont débarquer, rafler les coupables, se barrer XD Encore une fois, la quantité donnée à traiter! A l'échelle d'une ruche! Plusieurs milliards d'Habitants! Avec sans doute des quartiers où la simple apparition d'un uniforme peut lancer une émeute! Et ça, c'est si c'était techniquement possible. Parce que si c'était le cas et que les données soit traitable, y'aurait pas besoins de l'Inquisition. Ca dépend de ce qu'on appelle officiel. Je veux bien ergoter sur la défense de bâtiments officiels de l'Impérium (Fédéraux) mais une église de quartier où une "mairie", c'est définitivement pas un point critique à l'Echelle d'une planète.
  10. Pourquoi donc? Un seigneur médiéval occidental était propriétaire de ses terres, tout en étant leur gouvernant et ces terres n'en était pas moins soumise à Dieu. C'est pas un peu en contradiction avec la Noblesse stellaire Impériale et son assise? Ben non, "Les Pouvoirs Régaliens" ça signifie, les pouvoir réservé à l'Etat. Donc le terme ne fait pas de parallèle avec quoi que ce soit. C'est un outil qui permet de définir le fonctionnement politique d'un état. Soit c'est l'Anarchie, soit y'as des Pouvoirs Régaliens. On n'est pas d'accord sur qui les exerces à quel niveau, c'est tout. A titre personnel, j'envisage les planètes de l'Impérium comme des Etats à part entières (où des confédérations d'états), membres d'une fédération (l'Impérium). Il est donc logique d'envisager que les planètes disposent de pouvoirs régaliens. D'ailleurs la sécurité extérieure, qui est largement considéré comme un pouvoir régalien est à charge du Gouverneur sans conteste (FDP). Attention à la sur-interprétation j'ai dit "que sa population considère comme". Je pensait au Gouverneur qui vit dans sa station spatiale au dessus de sa planète peuplé de dinosaures et de tribu sauvages qui fait descendre ses navettes une foi l'an pour récupérer la dîme quelle qu'elle soit et colle un coup de canon orbital quand il est pas content. Il encourage que dalle et soutient même activement les missionaires du Ministorum. On parlait d'une séparation des pouvoirs à l'échelon local (au maximum planétaire). Et ce que tu cite n'est pas une séparation des pouvoirs (exepté entre le civil et le religieux) mais un fractionnement des pouvoirs (pour éviter que les militaires ne soit trop puissant). Et en plus le religieux n'était pas compris dans l'Impérium à la base. La séparation des pouvoirs en terme judiciaire c'est quand le mec qui fait la loi ne commande pas le mec qui arrête le contrevenant et que ce dernier ne décide pas de la peine à appliquer. Je te conseille la lecture de Titanicus de Dan Abnett, le Mechanicus tolère pour la forme un représentant impérial sur ses mondes mais ce qui se passe dans les enclaves du Mechanicus bah le Gouverneur il peut rien y faire. Dire partenaire et accord négocié c'est un peu réducteur, sur un monde forge c'est le Mechanicus qui commande sans rendre de compte à personne d'autres qu'à leur hiérarchie. On parle pas de monde du Méchanicus là, on parle d'Enclave du Mechanicus sur des planètes tierces. Et la présence du Mechanicus est négocié. C'est à dire que que si le mechanicus à une enclave extraterritoriale sur la planète où il fait régner ses propres lois cette présence à été enterrinné par l'autorité locale. Peut être sous la menace, peut être au bénéfice mutuel, ça c'est de la politique. Mais le méchanicus ne débarque pas juste sur ta planète pour remplacer ton palais par une sacroforge sans préavis. Sinon c'est un conflit entre toi et le Mechanicus et les instances Impériales s'en mêlent. Si l'Impérium veut des rapports sur un monde, l'Impérium demande au Taulier, c'est son job! Et si l'Impérium n'as pas confiance dans le Taulier, c'est l'Inquisition qui vas radiner jeter un oeil. Faut arrêter avec l'idée que le gouverneur son seul job c'est "rebelle en devenir". Si il est en place c'est que l'Imperium à confiance en lui pour faire son taf. J'apprend l'existance de Feu croisés. Peut tu nous en dire plus? Ravenor est sympa, mais n'y as il pas des conflits de canons? (Genre les mini-vaisseaux interstellaires?) Par contre, je défend une version où l'Arbites se tapent aucune tâche indispensable à l'échellon local. D'autres ici défendent le fait qu'il intervient dans la vie de tout les jours/à tout le moins qu'il accomplis des tâches indispensables en local. Sauf que si il est plus présent partout, c'est mal barré pour la seconde version. Et même moi ça me choque un peu. Comment faire si ils ne sont pas là pour s'assurer qu'une version fiable du dictat impérialis est disponible en cas de conflit inter-impérial (comme ces cons de Mechanicus qui débarquent prospecter du Minerai dans mon système sans donner de compensations par ex?) Un Gouverneur qui veut vivre en autarcie verra rapidement des régiments de la garde venir lui rappeler ses obligations et mettre à sa place quelqu'un de plus loyal à l'Impérium. Heu... Non, une planète doit être auto-suffisante (c'est un idéal). Le truc c'est pas de vouloir vivre en autarcie que d'en avoir la capacité. Notamment en cas de tempête warp. Les communications peuvent être coupée pendant des siècles. De plus, là je ne parlais pas de gouvernement planétaire mais de gouvernement sub-locaux (comme le chef de clan de Knut, le flic Viking sur Otarie). Les clans des Déserts des cendres de Nécromunda ne sont pas soumis aux mêmes loi au quotidiens que les membres de la maison Orlock*, ceux de la maison Esher* où les Ratskin par exemple... *Pour les disparités entre Orlock et Esher, j'avoue que n'ayant pas lu la nouvelle version de Nécromunda je peu me planter. Mais dans l'ancienne version, les maisons était des états à part entière avec des pouvoirs régaliens... Mais en tout cas entre les Ruchiers et les clans des deserts et Ratskins ça marche. Où ça? C'est mal vu, la religion veut que ce soit un signe de corruption intérieure et les perspectives de vie sont plafonné mais l'Impérium lui même "tolère" les mutants. Y'en as dans la garde, certaines planètes respecté se basent sur eux pour leur force de travail... Et des tas de planètes les crament à vus. C'est une questions de politique locale. La politique "Générale dit juste "c'est de la merde, les laissez pas accéder à des postes à responsabilité" Même la moyenne ruche... C'est immense! Et peuplé de gens qui ont pas envie de les voir! Et y'as plusieurs ruches! La quantité d'Arbites qu'il faudrait! Ma vision d'agitation dans une cité ruche, renvois fortement à des oeuvres cyber-punk, comme Robocop, JudgeDread, Akira, Jin-Roh... Au vus de la population entassé et des conditions sordides, des émeutes localisé, il doit y en avoir plus que régulièrement. La promiscuité, la violence quotidienne (quel monde ruche n'est pas décris avec ces gangs? Même Abnet aime nous présenter des "cogneurs des clans tatoués") doivent régulièrement dégénérer. Et comme on réprime en cognant, rien ne s'arrange (en fait si, ça régule la population à balle réelles). Donc des émeutes de quelques centaines de personnes armés, il doit y en avoir quelque par sur la planète toute les semaines... Oui pour la juridiction, mais pour le "pas confiance" aux autorités locale, ça vire un peu au running gag. Après le soucis c'est que le roman que j'ai lu avec le plus de contrebande c'est Ravenor et il présente des vaisseaux interstellaires qui me semble très éloigné du canon (à savoir des barcasses de 40 ploucs d'équipage commandé par des rogues traders) et du coup un trafic extrèmement dense.
  11. Justement, j'aurais tendance à dire qu'il ne faut pas voir les planètes de l'impérium comme ressemblant à "Chez nous". Mais pour soutenir l'Inverse. On est d'accord sur ces deux points. Néanmoins, comme beaucoup de planètes connue sont décrite comme des mondes ruches ubuesques que ces derniers sont "important" (donc que l'encadrement impérial y est "prioritaire"), pour parler de présence importante de l'Arbites et de controntation avec des épisodes de violence civile, ça me paraissait approprié. De plus l'Arbites, vous en conviendrez, à pour caractéristique d'être déployé sur des tas de mondes différents en temps de paix. Son organisation et ses tâches doivent donc être compatible avec cette diversité. Même si il y'as une infinité de situation locale différente, l'Arbites, ses devoirs et ses prérogatives restent relativement similaires d'une planète à l'autre. En bref, il faut pour que ça fonctionne que l'Arbites soit aussi bien compatible avec Nécromunda, qu'avec Catachan, qu'avec Palladia qu'avec Vostroya etc etc. Là encore je pense que faire un paralléle avec notre monde actuel est difficile. Je ne fait pas ici un parallèle avec un état nation "à la Française". J'aurais plutôt tendance à voir l'Impérium sous l'angle du droit Féodal primaire. Chez nous, en France, y'a une seule justice et personne n'est perçu comme "propriétaire" de ses subordonnés et responsable devant la Foi... Les pouvoirs régaliens impliquent la Justice. De plus celle ci ne peu tout simplement pas être là même d'une planète à l'autre, même si les romans nous laissent entrevoir un univers impérial ultra homogène. Oui, le gouverneur n'as pas de droit sur les institutions non autochtone, mais ça personne ne le nie. Celà étant, le Méchanicus présent, c'est un partenaire: Si il est là, c'est qu'il as des accords négocié avec le gouverneur. La Garde, si elle est là, c'est que le monde est en guerre, la situation est donc exceptionnelle. L'Arbites est une instance de Surveillance, une sorte d'Ambassade armée qui fait partit du pack "Planète impériale" et le Ministorum s'occupe de tâche "Spirituelle". Et bien sur Nobody expect le dernier. Maintenant, tout le reste c'est son domaine. Il verse la dîme en temps que propriétaire de la planète (d'un point de vue de l'Impérium) pas en temps qu'Exploitant. Yep, exactement! Et pour l'Impérium ce bonhomme est la façade de la planète, l'Interlocuteur. En cas de merde il sera tenu pour responsable quel que soit la réalité du terrain. Maintenant que sa planète soit une dictature militaire mondiale où une assemblée de petit pouvoir indépendant, à lui de faire en sorte que ça tourne. Pour l'Imperium, tout ça n'est que subtilité locale. Que le Gouverneur "représente" sa planète au nom de sa noblesse, de sa population, qu'il soit considéré par elle comme un dieu vivant où que les habitants n'ai jamais entendu de lui n'importe pas. Si l'Impérium doit s'adresser à la planète, il passera par le gouverneur. Ce dernier puissant où pas relayera de la manière dont la réalité du terrain le veux. Sa charge à la base, c 'est surtout de centraliser la dîme et de s'assurer qu'elle est versé. Bref tout ce que tu dit est vrai, mais ne vas absolument pas à l'encontre de mon propos; Je ne comprend pas. La police locale c'est Virtuellement n'importe quoi. Elle peut être assuré par des Vikings monté sur des Otaries, être l'oeuvre d'une caste de Moines-Jurées, être exercé par des citoyens tiré au sort tout les six mois où que sais je encore. Et elle peut exister sous de multiple avatar indépendant entre eux sur un même monde: Rien n'empêche des tas de gouvernements locaux d'avoir leur propre police, leurs propres lois et de vivre en autarcie. Donc aussi bien Knut, monté sur sa fidèle Otarie ne rend aucun compte au Gouverneur. Ce dernier négociant directement avec son chef de Clan qui verse un tribu de casque à corne chaque année pour le Dieu des étoiles. Aussi bien chaque flic de la planète prête serment de loyauté au Gouverneur et est trié sur le volet pour être d'un fanatisme à toute épreuve envers lui. L'indépendance des pouvoirs, pour le coup, c'est une pure vision de notre époque. (Ravenor à tendance pour le coup à se dérouler sur des planètes très proche de notre réalité sociale: Bagnoles, embouteillage sur le périf, guerre des services dans la police et jolie n'église à visiter. Ca ne me dérange pas, mais bon, c'est pas une super base pour penser le truc comme radicalement différent de notre monde) Ca par contre... L'intérêt de la Garnison de l'Arbites c'est avant tout prévenir en cas de trahison planétaire. Ca implique donc qu'il y ai des Garnisons partout. Les flottes c'est plus pour venir remplacer les Garnisons disparue où défaillante rapidement.
  12. En fait, la divergence entre nous vient je pense de ça: Pour moi, les cocktails molotov, les barres à mines et les voitures qui brulent, voire les fusils, ce sont les simples manifs. Si on part du postulat que notre planète "type" est un régime Autoritaire et répressif, régnant sur une population entassé, laborieuse, tenue par la peur et susceptible de compter des agitateurs violents de tout poils (cultes à la con, gangs sur-armés, milices privées diverses et variés...) J'imagine que quand les gens descendent dans la rue malgré la peur d'être fiché comme "subversif" et arrêté/torturé/exécuté c'est qu'ils ont plus rien à perdre et se contenterons pas de chanter "Gouverneur rend l'argent". Ils irons tout casser en espérant vaguement que ça passe: seule chance pour eux de survivre. Quand je l'écris noir sur blanc, je me dit que c'est pas forcément le cas: Que l'on peut imaginer des manifs plus calmes, des marches silencieuses, des protestations encadré par l'Eclésiarchie ce genre de truc... Mais dans le contexte "cités ruches surpeuplés, armes qui circulent de partout et répression sans pitié", je pense au guerre des blocs de Judge Dread, aux émeutes dans Akira... Bref, à des mouvement bien plus violant et désespéré quand ils éclatent. Tout à fait d'accord. Mais ça ne signifie pas non plus que le Gouverneur n'as pas de pouvoir Judiciaire et que l'Arbites gère/à juridiction sur des activités de niveau local. Si sur une planète écrire Empereur sans majuscule est un crime puni de mort, l'Arbites ne se fera jamais chier à courir après les dyslexique et les plaisantins où à faire la leçon comme quoi c'est pas si grave. Les indigènes se démerdent.
  13. Les nécrons sont abominable à ce jeux là... ^^ Ils arrivent à ignorer facilement les dégâts, là où la flotte impériale encaisse, mais dans la douleur.
  14. Hahaha, c'est ce qu'on appelle la Foi! ^^ (En fait c'est à double tranchant: Ils ont plus de chance de mourir d'une simple bastos, mais il n'ont plus la frustration tout calculer pour mettre en premier une balle dans la tête du vilain pour que ce dernier riposte et les tue parce que la première attaque ne fait qu'enlever des pvs ^^)
  15. Franchement... non. Les exceptions que je présente sont vraiment présente dans mon esprit... Quelque part oui, si "mon sens" c'est "essayer d'interpréter les textes de manière à avoir un univers cohérent". Je reconnais qu'il y as une part d'interprétation. Mais je cherche pas à avoir raison pour avoir raison... ^^ Par rapport à ce texte, effectivement il me pose soucis parce que s'il est valide comme description véridique de l'activité de l'Arbites, ça entre pour moi en contradiction complète avec la place et le rôle du Gouverneur... C'est un peu pareil... Le gouverneur est sensé contrôler son monde et avoir pouvoir judiciaire. Si il doit appeler l'Impérium à la rescousse à chaque manif... A noter (a contrario pour les manifs), que Dans le bouquin de Dark Hérésy, il est dit que les Arbites interviennent parfois pour casser du Manifestant dans la ruche Sibellus et qu'ils se concentre sur "La sédition, les trafics susceptibles d'affecter la dîme et certaines activités de cultistes où psyker" et que "ses forces paramilitaires interviennent également dans la répressions des émeutes les plus importantes" Ca donne des Arbites bien plus intervensionistes que ce que moi et Kaptain envisagions... Néanmoins on notera le "certaines" activités de cultistes et de Psyker le caractère impérial des délits poursuivit. La Sédition, c'est vague. Mais on est quand même dans une Capitale de secteur. La possibilité d'influer sur d'autre monde et de séditier à grande échelle existe. Reste les émeutes. La, je dois bien admettre que ça vas un peu à l'encontre de mon propos. Où alors c'est du sport pour pas perdre la main? (Ca me dérange pas de donner des sources qui peuvent entrer en contradiction avec ce que je pense hein, encore une fois mon but c'est d'arriver à développer une idée cohérente du truc, comprendre la logique et si il y en as une) Ben, moins que ce qui est de la séditions, j'ai l'impression que c'est sur l'échelle d'importance des actes et sur la place du gouverneur qu'on n'arrive pas à s'entendre...
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.