Jump to content
Warhammer Forum

Schattra

Membres
  • Content Count

    1,023
  • Joined

  • Last visited

About Schattra

  • Birthday 10/30/1989

Contact Methods

  • Website URL
    http://nebelheim.wordpress.com/

Profile Information

  • Location
    Levallois-Perret

Previous Fields

  • Jeux
    Warhammer ; Empire+Nains

Recent Profile Visitors

9,082 profile views
  1. En même temps la plèbe impériale, on ne lui demande pas son avis, et quand elle le donne, le mépris poli d'un dirigeant compatissant est le mieux qu'elle puisse attendre. En supposant que l'abandon des Blood Angels soit communiqué à large échelle, ce qui n'est ni intéressant pour les autorités, ni techniquement aisé. Donc je ne pense pas que la côte d'amour des Vampiros Chiquitos fasse pencher la décision, si décision il y a. Le scénario brossé par @Aeneas me semble plausible, mais cela signifierait que le fluff refasse un bond de quelques siècles pour se concrétiser réellement. Or maintenant qu'on a des marqueurs ponctuels comme RG, j'aurais plutôt tendance à penser qu'on est reparti pour une joyeuse stagnation. Schattra, de Tzeetch en Nurgle
  2. Guiliman est tellement moderne qu'il prend des consultants externes pour réaliser des missions d'analyse. Gui a toujours été décrit comme un gars pratique, et même s'il tend à tourner religieux sur ses vieux jours, je lui fais confiance pour prendre la décision logique pour l'Imperium. C'est d'ailleurs ce qui l'a conduit à créer l'Imperium Secondus et a de facto laisser tomber la boutique paternelle: il avait toutes les raisons de croire que c'était le seul moyen de sauver les meubles. À l'inverse, une tête de mule masochiste comme Dorn ou un idéaliste // philanthrope comme Sanguinius // Vulkan auraient logiquement décidé de ne pas abandonner le terrain, quoi qu'il en coûte. Dans un empire d'un million de mondes, il doit être de toutes façons assez courant de procéder à des retraits tactiques de temps à autres, quitte à lancer une croisade pour reprendre possession des lieux X années // siècles // millénaires plus tard. Macharius et Slaydo ont construit leur réputation sur ce genre d'entreprise, qui peuvent concerner des dizaines voire des centaines de mondes. L'Imperium Nihilus serait inédit par sa taille, mais l'abandon de terrain n'est pas un concept étranger aux autorités Terranes. On peut d'ailleurs penser que l'arrivée des Tyranides leur a fait comprendre qu'il était important de choisir ses combats. Après, est-ce que cette piste sera exploitée ? ADB est un gars qui compte dans la BL et qui peut faire passer l'idée, mais il faut voir quelles en seraient les conséquences d'un point de vue background pour les chapitres SM laissés en plan. Si on va jusqu'au bout du concept, cela revient à condamner à mort ceux qui ont des bases de recrutement fixes. Les aspirants se feront de plus en plus rares, les mutations de plus en plus fréquentes, sans compter les assauts des forces chaotiques et l'incapacité de recevoir du nouveau matos de la part de l'Imperium. GW peut étaler cette déchéance sur plusieurs années, mais si au final rien ne se passe de concret pour l'arrière garde loyaliste, ce serait une grosse déception. Schattra, Benchmark & Assessment
  3. Je concours pleinement au retour positif de @Alvaten à propos des liseuses. Je suis passé au numérique pour une raison de manque de place de stockage, et je ne me vois pas du tout retourner aux copies physiques si une alternative existe. Et pourtant je suis un amoureux des livres. Ajoutez à cela le fait que la BL joue vraiment le jeu de la numérisation en proposant des versions moins chères quand dématérialisées, et que la VF coûte (bizarrement mais on ne va pas s'en plaindre) moins cher que la VO, et on a une vraie raison budget de passer à l'ebook. Les liseuses premier prix sont vite amorties, et les conditions de garantie sont assez favorables (en tout cas pour la Fnac et ses Kobo). Le seul inconvénient est que l'on ne bénéficie jamais des niveaux de prix que l'on peut trouver sur Amazon ou Ebay pour certaines occasions, mais cela s'applique de toute façon rarement pour les bouquins de l'Hérésie. Schattra, Mobi Freak
  4. Je sors le pop khorne et j'attends l'ouverture des hostilités ! Je n'ai pas prévu de lire le bouquin tout de suite mais apparemment, il est spécial, et plutôt costaud en termes de pages. Un bon moyen de commencer dignement cette apothéose. Schattra, qui peut toujours scourir
  5. Hello tout le monde. Pas mal de news sont tombées au cours des derniers jours, et même si le Warhammer Fest s'est montré pingre en termes d'annonces pour le futur de la BL (disons qu'ils se réservent pour le Black Library Live du 1er Juin), nous autres bibliophiles délaissés avons tout de même hérités d'un joli site dédié à la série Siege of Terra pour notre peine (ici). Tout est en anglais pour le moment, et les mises à jour seront logiquement signalées par la newsletter BL VO. L'intérêt de ce dernier est de regrouper toutes les infos et ressources officielles de SoT en un seul endroit, notamment les interviews des auteurs, éditeurs et illustrateurs de la saga. Les contenus graphiques, comme la carte du système solaire et la galerie de portraits des protagonistes et antagonistes de The Solar War (ci dessous) valent également le détour. À s'intéresser de près à la formulation des textes de description, on a la confirmation que la série Siege of Terra comportera 8 romans, et donc aucune anthologie de nouvelles... à proprement parler. Il me paraîtrait assez étonnant que la BL ne sorte pas des courts formats et audio dramas pour meubler son octologie, d'autant plus que le WD de Mai contient une nouvelle qui pourrait être la première du lot. Il se pourrait donc que les éditeurs de Nottingham ne considèrent simplement pas ce type d'ouvrage dans le listing officiel de la série, sans pour autant y renoncer. On peut toutefois en déduire que deux des six "Hauts Seigneurs" passeront à table deux fois de suite pour arriver au nombre fétiche de Khorne. Double ration d'Abnett et d'ADB? Je ne dirais pas non. En parlant de l'homme au bonnet, c'est son tour de nous entretenir de son rôle au sein de SoT, dans la désormais traditionnelle interview BL. Reconnu et apprécié pour sa capacité à présenter des angles d'attaque novateurs et intéressants dans ses travaux de plume, ADB ne faillit pas à sa réputation de trublion dans cet exercice oral, en commençant par avouer qu'il est content d'arriver enfin au Siège de Terra (la partie de l'Hérésie qui l'intéresse le plus) et qu'il appréciera retourner à des projets plus personnels et personnalisés (alors que l'Hérésie d'Horus est intrinsèquement une œuvre collective). Ça nous change des litanies de remerciements des autres auteurs, pour lesquels l'HH semble avoir été une merveille d'un bout à l'autre. Évidemment, il reconnaît également avoir beaucoup apprécié avoir travaillé sur cette saga, mais cette (légère) remise en question n'est pas inintéressante. Arrive le moment où, comme pour tous ses petits camarades avant lui, Dembski-Bowden doit élaborer sur le sujet de la tragédie de l'Hérésie d'Horus. Et là, il commence à se marrer. Pour lui, et d'un point de vue strictement littéraire, l'Hérésie n'a en effet pas grand chose de tragique en raison de l'absence d'une catharsis digne de ce nom en conclusion du pathos enduré par les protagonistes. On sent le "L" qui parle, et rien que d'imaginer la tête du grouillot de la BL qui lui a posé la question et se retrouve à devoir encaisser un exposé d'histoire de la littérature mérite le visionnage. Mais la réflexion qu'il porte est également intéressante, car on peut effectivement considérer l'HH comme un genre différent de la tragédie (dans son acceptation classique), une sorte de puits sans fond ou de trou noir de pathos, duquel aucune conclusion satisfaisante ne peut être trouvée (ce qui n'est pas sans engendrer de très intéressantes discussions dans la partie Background du Warfo ^^). On apprend qu'il a été drafté par les éditeurs de la BL pour l'écriture de l'Hérésie au moment de la soumission de son second roman, Soul Hunter, qui a donc vraiment du impressionner en haut lieu, qu'il a fait tout ce qu'il a pu pour tuer Lorgar ("comme un chien" en plus, ce qui en dit long sur la relation que ces deux chauves entretiennent) sans succès, que Gavin Thorpe et Guy Haley seront les auteurs qui traiteront le plus en profondeur le siège depuis le point de vue de "simples" humains, que ses passages préférés à écrire sont les "moments calmes" avant la bataille, et qu'il considère l'issue de l'Hérésie comme une victoire "morale" de la part des Dieux du Chaos, car même si leur champion se fait botter les fesses et leurs armées repousser par les impériaux, la naissance de l'Imperium post-Empereur est une défaite cinglante pour ce dernier, et l'anéantissement de tout ce qu'il avait espéré pour l'humanité... Enfin au niveau des sorties, rien de particulièrement notable/surprenant/inattendu. La trilogie consacrée par l'éternel C. L. Werner aux guerres skaven (The Black Plague) et la réédition de Genevieve Undead du tutélaire Jack Yeovil/Kim Newman viennent démontrer que le monde qui fut n'est pas encore le monde qui eut été. Un moment enfin sur ce que l'on peut assez facilement considérer comme la tentative la plus aboutie de la BL de se mettre à la mode de la série, c'est à dire les audio drama Agent of Throne de John French. Avec la sortie du troisième "épisode" des aventures de Ianthe et Cie (Ashes and Oathes), c'est un arc narratif en puissance qui se met doucement en place, et tant le format (une heure de narration, parti pris thriller inquisitorial plutôt que bolter porn) que les visuels me semblent lorgner vers les codes sériels. De là à rêver d'une adaptation en bonne et due forme sur le petit écran, il y a tout de même une marche, mais avec la fin prochaine de l'Hérésie d'Horus, il faudra bien que la BL trouve de nouveaux chevaux de bataille pour suppléer aux fourberies du Faucon... Schattra, wait (for sure) and see (maybe?)
  6. II Merci pour vos réponses chers condisciples. Je n'en prends connaissance que maintenant pour cause d'accès internet compliqué ces derniers jours. Cela m'a permis de réfléchir à nouveau au sujet, et je me suis dit qu'un moyen "objectif" de juger de l'évolution ou de la persistance des caractéristiques civilisationnelles des factions et races entre WFB et AoS serait d'utiliser la bonne vieille grille des alignements (bon/neutre/mauvais/chaotique/civilisé...plus si affinités). Pour reprendre l'exemple des Peaux Vertes, le simple fait que leur divinité tutélaire se soit alliée à Sigmar contre le Chaos, même si de manière ponctuelle, constitue une évolution majeure en termes de background. Dommage qu'aucune faction jouable ne reflète cela à l'heure actuelle. Un Stormcast d'origine orque, ça aurait la classe tout de même ! Schattra, green is the new gold
  7. C'est peut-être La Voix/The Voice de James Swallow (Chroniques de l'Hérésie/Tales of Heresy). C'est la version senior de la stagiaire d'Amendera Kendel qui réussit à trouver un moyen de s'incarner dans le passé pour tenter de prévenir l'Hérésie. Comme sa méthode implique un détournement de mineurs psykers alors même que ces derniers étaient tranquilles sur leur Vaisseau Noir, la rivale de Kendel transforme l'innocente bizute en Kebab pour mettre fin au délire. Conclusion assez brouillon d'une nouvelle qui avait pourtant un potentiel certain... Schattra, qui a oublié les œufs de caille
  8. Lothon et Ted Rouquin n'ont pas le même dénominatif que leurs comparses à pieds poilus (Vagabonds contre Personnalités). Dans le bouquin, le premier est le pantin de Sharkou, le deuxième un collaborateur enthousiaste du Magicien Blanc déchu. Ils seront donc sans doute jouables dans le camp du Mal, ce qui serait peut-être une nouveauté? Schattra, "Saroumane, Saroumane, nous voilàààààà"
  9. Hello tout le monde. Quelques news du front littéraire, en attendant les annonces du Warhammer Fest, qui devraient englober la Black Library (il n'y a pas de raisons!). Il serait fort probable que le nom du troisième tome de la série Siege of Terra soit annoncé, ainsi que la couverture de The Lost and the Damned (2ème bouquin d'icelle), ou mini-révélation cruchy de ce type. On peut rêver plus grand, comme l'annonce de ce qui viendra après la fin de l'Hérésie d'Horus (car oui, on y arrive), mais modérons nos attentes et ne soyons qu'agréablement surpris, comme on dit sur Catachan. Comme j'avais débuté ce sujet pour mettre en avant les promotions de la BL, autant commencer par la dernière en date. Pour toute pré-commande de Guerre Solaire, le téléchargement de la nouvelle teaser de cette dernière, Now Peals Midnight, est offert. Pour avoir lu cette dernière, elle ne casse pas trois pattes à un Gol Vorbak, car il ne se passe absolument rien dedans, autre qu'un passage en revue de la galeries des personnages loyalistes préférés de French qui se trouvent sur Terra à ce moment fatidique. Cela dit, c'est toujours 2,99€ d'économisés. La nouvelle est en VO seulement, si je ne m'abuse. Il est également possible d'acquérir la panoplie complète du parfait siege boy pour la modique (?) somme de 48,50€. Cela vous achètera le bouquin, un set de sous verres et un jeu de cartes illustré. De quoi égayer vos sessions de kems. À quand une version deluxe du Tarot de l'Empereur, en cristal véritable ? Plus intéressant pour ceux qui ont prévu d'attaquer le Siege of Terra en même temps qu'Horus, Track of Words a publié hier une interview très complète de John French au sujet de ce bouquin. Contrairement à la vidéo officielle sortie par la BL il y a quelques semaines, cet échange n'est pas avare en détails, et se paie même le luxe de quelques mini-spoilers. Un vrai bon moyen de se hyper avant le 18 Mai. En plus, French déclare à la fin de l'interview sur quoi il est en train de bosser actuellement, et cela consiste notamment en un projet d'audio drama de grande envergure… Peut-être the next big thing pour la BL? Enfin, le 3ème numéro d'Inferno! est désormais disponible. Il coûte certes plus cher (11,99€), mais il est également plus long que les précédents (302 pages). Il contient 11 nouvelles, dont une malheureusement posthume (The Emperor's Light de Robert Leahy), et un extrait du Deathwatch: Shadowbreaker de Steve Parker. Le mot d'introduction confirme également que le 4ème numéro est d'ores et déjà prévu, voire complété (la note a été rédigée en Octobre 2018), car ces anthologies ont visiblement trouvé leur public, ce qui fait toujours plaisir. Schattra, quand il n'y en a plus...
  10. Wait, il a une figurine neuve? J'étais resté sur Mister monocle & moufles avec petite cape fashion et crew assorti... Les ravages de la vieillesse. Du coup je te rejoins, les planètes n'étaient pas du tout alignées pour une disparition de l'adjudant. Il n'y a qu'à Battle que GW sortait des héros déjà morts (Gorthor, Marius Leitdorf, Azhag...). Bref, avec Sicarius qui va se prendre un bouquin BL dans pas longtemps, la liste des morts en puissance chez la bleusaille se réduit de manière significative. Chronus, maybe ? Après tout, ce n'est que la moitié d'une fig (kind of) , et il est tellement lisse en termes de design qu'il est facilement récupérable comme chef de tank vanille. Schattra, "Eh, Abby ! Tire sur mon doigt." Sgt Chronus - Last words
  11. Les planètes étaient parfaitement alignées pour une disparition de Calgar, c'est dommage que GW n'ait pas saisi la perche. Tuer un héros, c'est toujours porteur de valeur ajoutée en termes d'intensité et de background. On se dit qu'il s'est vraiment passé quelque chose, qu'il y a un avant et un après, etc. Calgar, avec son obsolescence avérée en termes fluffique, stratégique et figurinistique, et la tendance masochiste / expiatrice qui s'est développée chez lui depuis le retour de RG, faisait une victime parfaite pour Abaddon. Un beau duel au sommet, comme à l'époque de l'Heresie, et un tomber de rideau digne du statut de Marnie. Schattra, "oh Marnie, oh Marnie, Marnie blues, oh Marnie blues" (air connu)
  12. Merci pour ces retours my good fellows. C'est en effet assez maigre. En termes purement "événementiel", je pense même que la libération de Slaanesh n'est pas pour tout de suite. C'est très bien de souligner dans le background qu'il est en possibilité de... mais la logique voudrait au contraire que la future armée de Teclis jaillisse de son chapeau pointu pour faire échouer le Prison Break. D'autant plus que son emprisonnement ne semble pas le gêner pour ourdir des méfaits de son côté. Si libération il doit y avoir, je parierais sur le Battle Tome... V3. Schattra, qui va piano va s(la)an(eshi)o
  13. C'est sûr ça ? Il m'avait semblé la lire au hasard d'un bouquin tout ce qu'il y a de plus canon il y a quelques années. Et ça colle plutôt bien au tempérament du gonze, en plus d'être assez logique de la part d'une Légion dont ni le style de combat (porciolitique), ni les attributions (défense de Terra), ni l'héraldique (it's not yellow it's chicken) ne vont dans le sens d'un usage fort des techniques d'infiltration. Peut-être qu'en cherchant, on trouverait l'opinion inverse de la part de Corax. Schattra, "Jour... Nuit. Jour... Nuit!!" (réplique culte)
  14. Merci pour la galerie @Inquisiteur Thorstein! On m'aurait demandé d'identifier la race de ces gonzes, je n'aurais pas parié sur des Orcs. Des Elfes sylvains (parce que verts, ça vaut ce que ça vaut) oui, des Orcs non. Et pourtant ce sont littéralement des Peaux Vertes. J'attends sans doute de mes orcoïdes une certaine grossièreté des traits, qui n'est pas du tout présente ici. Schattra, les ravages de la chirurgie esthétique
  15. Question très intéressante, qui m'a fait réfléchir au sujet sous un nouvel angle. D'un point de vue personnel, les races archétypales de la fantasy doivent plus être identifiables d'un point de vue physique que culturel. Un Orque, pour moi, c'est un humanoïde bestial, souvent vert mais pas uniquement, avec des traits grossiers et disgracieux (ça m'a fait réaliser à quel point la représentation de l'Orque avec mâchoire prognathe, crocs apparents, arcade sourcilière bombée et nez embryonnaire était répandue aujourd'hui: c'est le modèle de GW, mais Blizzard a aussi suivi le pas, et même des séries sensées être indépendantes ont repris ces codes, comme Orcs et Gobelins ci-dessous). Sorti de ces spécifications, on peut me vendre un Orque poète, courtisan, sommelier, danseur étoile, fleuriste… Ca ne me choquerait pas plus que ça. Ma première réaction serait certes de me dire "ça change!", mais si le background est crédible, et pas juste un délire d'auteur qui a voulu justement se faire plaisir en inversant les codes de la fantasy pour le lol, ça passerait. Si un Humain peut être tous ces personnages de manière crédible, (presque) toutes les autres races de fantasy peuvent l'être également. Je te rejoins sur le fait que les factions de l'Ordre sont plus bigarrées et innovantes que celles de la Mort et de la Destruction, mais j'ai l'impression qu'il y a des aspects culturels que GW a sacralisé, peut-être pour des raisons d'identité visuelle et de défense du copyright d'ailleurs, et c'est ce panachage entre le neuf et l'ancien qui m'intéresse particulièrement. Jusqu'où un Fyreslayer est-il différent/similaire à un Tueur de Troll? On est resté sur l'image du guerrier berserk à longue barbe (orange d'ailleurs… c'est justifié quelque part pourquoi les FS ont une barbe de cette couleur?) et mohawk, courant à la bataille presque nu armé de hache presque aussi grande que lui. Pour le Tueur de Troll, tout était justifié dans le fluff (berserk sans peur et sans armure car déshonoré et à la recherche d'une mort honorable, crête et barbe orange/rouge en hommage au premier tueur, qui s'est fait une permanente avec du sang de troll). N'ayant pas lu le Battle Tome Fyreslayer, je serai incapable d'expliquer pourquoi ces nabots-ci font du cosplay de Gotrek, avec quelques ajouts comme les runes d'ur-gold et les armes calorifiques. Schattra, "Eh Snorri, des ersatz"
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.