Jump to content
Warhammer Forum
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt

$word

Membres
  • Content Count

    260
  • Joined

  • Last visited

Profile Information

  • Location
    Suisse

Previous Fields

  • Jeux
    Wharhammer 40'000 : Garde Impériale ; Inquisition ; Adeptus Astartes

Recent Profile Visitors

8,362 profile views
  1. Effectivement. Mais ce que je voulais dire, c'est que le fluff que @Red connaît reste valable. En gros, ce qui était en 999M41 en V2-V3 est toujours le même (sauf les Nécrons bien sûr). L'évolution de la timeline redistribue les cartes et modifie grandement le contexte (et encore, seulement si on décide de jouer à la fin de la timeline), mais seule cette avancée est un élément nouveau à creuser. Tout ce qui s'est passé avant la Chute de Cadia, les événements, le fonctionnement de l'univers et des institutions impériales par exemple sont pareils. C'est clair que GW est un pro de la tempête dans le verre d'eau. Vigilus -dont personne ne parlait avant- est submergée par le Chaos, notamment son seigneur de guerre le plus puissant, mais finalement ça tient. Biel Tan prend cher mais finalement ça tient. Les Space Wolves se font ravager Fenris et leurs effectifs par les hordes du Chaos, mais 100 ans plus tard, ça va. Les Taus font all in dans le Golfe de Damoclès et partent en gros clash avec l'Imperium, mais finalement ça va. C'est finalement le plus gros défaut de cette avancée du fluff à mon avis: on nous présente à chaque fois de terrifiants adversaires, présentés comme extrêmement puissants (Abbaddon, je pense à toi), mais ils ne gagnent jamais. On alors, "ils ont été repoussé, mais en fait ont atteint leurs objectifs".
  2. En termes de fluff, cette faction va être développée je pense. Sur le principe, une prophétie Eldar annonçait la création d'un nouveau dieu dans le Warp: Ynnead, dieu de la mort, dont le destin serait d’annihiler Slaanesh. Fin M41, Ynnead a commencé à se former. Eldrad Ultrhad avait mis en place un rituel en utilisant des âmes récupérées dans les circuits d'infinité de plusieurs Vaisseaux-Mondes pour procéder à son éveil, mais il a échoué à cause de l'intervention de la Deathwatch. Malgré cela, la conscience d'Ynnead s'est quand même éveillée même si sa naissance n'est pas complète je crois. De nombreux Eldars se sont ralliés sous l'égide d'Ynnead, conduits par Yvraine, sa grande prêtresse. En termes de figurine, on a donc Yvraine, grande prêtresse d'Ynnead (ou un truc dans le genre) accompagnée de son garde du corps et l'Yncarne, un démon majeur d'Ynnead en gros. Après, le reste, ce sont en fait un conglomérat des factions Eldars. Une armée Ynnari aligne des unités provenant des Vaisseaux-Mondes, des Corsaires (non jouables), des Eldars Noirs et des Arlequins. Peut-être dans le fluff y a-t-il des Exodites, mais je ne suis pas sûr. C'est pour ça que cette faction n'a que trois figurines: leurs unités existent déjà, la particularité est qu'elles combattent ensemble. Leur nouveau fluff indique d'abord que tous les C'tans ont été détruits lors de la Guerre Céleste contre les Slaans ou exterminés par après par les Nécrons qui se sont rebellés, ce qu'il en reste ne sont que des échardes: une petite fraction des créatures mythiques du passé. De plus, les Nécrons ont maintenant une conscience et chaque dynastie (organisation sociale de l'époque necrontyr) agit indépendamment des autres. Des guerres entre eux n'est pas impossible à priori. Du fait d'avoir une conscience, ils ne se limitent plus à vouloir exterminer la galaxie comme des Dalek. Chaque dynastie a ses propres objectifs induits pour certaines par des dysfonctionnements ayant eu lieu pendant leur sommeil: certaines croient encore être en guerre contre les Slaans par exemple. D'autres se sont lancés dans une quête pour retrouver une enveloppe charnelle, etc. Ce n'est plus une force unie dirigée par une pensée unique et simpliste. Malgré leur technologie de fou, ça n'en fait plus une puissance ridiculement dangereuse comme en V3 et ça laisse pas mal de possibilités à exploiter. En fait, la faille n'est pas parfaitement continue et son intensité varie. Il y a plusieurs points de passage possibles permettant de traverser, mais ça reste compliqué. Guilleman et sa Croisade ont par exemple réussi à passer et on sauvé le monde chapitral de Blood Angels au passage. Après, l'Imperium fonctionne selon un système hautement décentralisé qui peut continuer à fonctionner malgré la difficulté de joindre l'autre côté. En effet, le mode de recrutement de la Garde permet permet de continuer la levée de régiments. Il existe plusieurs mondes-forges il me semble ainsi que des chapitres de l'Astartes. Cette partie "Nord-Est" est appelé Imperium Nihilus et Guilleman a placé Dante comme régent de cette zone. Par contre, la gestion des psykers, qui est très centralisée, doit être compliquée, voire impossible. Je me pose la question de comment ça se passe à ce niveau là mais je n'ai pour l'instant rien lu qui l'explique. Disons qu'il est encore plus au bord de la fin ^^ Non, il est toujours sur le Trône à maintenir l'Astronomican. Par contre, les Senseï et Illuminatis n'ont plus été abordés dans le fluff depuis la V2. Rien ne dit que ce fluff a disparu, mais il n'a pas été réutilisé en tout cas. Je doute donc qu'il soit exploité, mais on ne sait jamais. Sinon, le Starchild n'est plus non plus abordé (en tout cas le terme n'est plus utilisé), mais plusieurs événements laissent penser que l'Empereur est une entité naissante dans le Warp, comme avant. Si la timeline continue à avancer, j'espère qu'au moins cette partie de l'ancien fluff sera exploitée. ça dépend de ce qui t'intéresse dans le fluff. Vers quelle armée t'orientes-tu?
  3. Le fluff n'a globalement presque pas changé, les grandes lignes restent les mêmes que ce qu'on trouve sur Taran, le fluff du livre de règles des dernières édition est même souvent une reprise des textes V2, légèrement retravaillée sur la forme. Même si plusieurs petits détails ont été modifiés avec le temps, tu peux toujours te baser sur Taran, tu tomberas rarement à côté. Puis creuser les thèmes qui t'intéressent le plus via Lexicanum et/ou les codex pour voir les changements. Par contre, comme l'explique @sion-8, la timelime a avancé d'environ 100 ou 200 ans et beaucoup de choses se sont passées depuis. Pour ce qui est des sources, il n'existe pas de site tel que Taran pour le néofluff, qui reprend les textes stricto sensus, mais des wikis existent, notamment Lexicanum. ça te donnera une bonne vision d'ensemble de ce qui s'est passé. Bon, il y a quand même eu deux gros changements dans le fluff: - l'Hérésie d'Horus: traitée par une série de romans qui arrive peu à peu à son terme, cette période a été beaucoup approfondie et plusieurs changements ont été faits par rapport à la V2. Si cette période t'intéresse peu, ce qu'en dit Taran suffit puisque le pitch et le résultat restent plus ou moins les mêmes. Mais si elle t'intéresse, il y a pas mal à rattraper. Tellement même que si tu n'est pas un mordu de romans, je te conseillerais plutôt les bouquins Forge World traitant l'Hérésie ou Lexicanum. - les Nécrons: si tu as connu la V3, tu as sûrement connu leur fluff de cette version. La V5 a vu une refonte importante de leur background qui fait du bien (parce qu'en V3, c'était quand même pas le top je trouve) Sinon, sur la forme, les supports ont un peu changé, le background est principalement enrichi par des romans qui racontent des histoires contextualisées dans le cadre général du fluff. ça permet de faire vivre cet univers et de l'illustrer dans des histoires. Le vieux fluff (qui explique/détaille) et le nouveau fluff (qui illustre/met en scène) se complètent assez bien je trouve. Par contre, le gros défaut: faut aimer lire des romans
  4. Un chapitre de l'Astartes s'engage dans des conflits de grande envergure. Rébellion ou sédition d'un monde, flottes pirates, défense/libération d'un monde attaqué, etc... Des événements de premier plan susceptibles de justifier des messages astropathiques d'appel à l'aide. Là où la Deathwatch intervient à plus petite échelle contre des menaces potentiellement importantes mais plus insidieuses et plus floues. Et je me demande comment cette organisation parvient à obtenir ses renseignements et comment elle investigue sans l'Inquisition, qui est spécialisée dans ce type de job. J'ai bien compris que les deux institutions bossaient souvent ensemble mais si elles sont indépendantes, ça sous-entend que la Deathwatch est capable de travailler seule. Mais avec quel réseau d'informations et quels agents? Là où l'Inquisition peut assumer son rôle sans la Deathwatch, qui est juste un plus. C'est justement l'indépendance de l'Astartes que tu décris si bien qui explique en partie l'intérêt de la Deathwatch (subordonnée à l'Inquisition dans l'ancien fluff): il est souvent compliqué pour les Inquisiteurs de travailler avec des Marines. Bien qu'ils aient théoriquement toute autorité pour réquisitionner un compagnie de combat, c'est tout de suite plus complexe dans les faits. Pas terrible lorsqu'un déploiement urgent est nécessaire. Du coup, avoir des petites forces disponibles disséminées dans l'Imperium, ça apportait de la flexibilité et de la stabilité à l'Ordo. Bon, ce sont des critiques et des questions qui me viennent à priori, hein. Il faut que je lise ce nouveau fluff et si ça se trouve, il est très bien. C'est juste que la Deathwatch comme force de frappe au service de l'Inquisition, ça me plaisait bien. Par contre, pour le puritanisme de la Deathwatch, on repassera: quand on voit tout leur arsenal xéno, ils sont plus proches des Inquisiteurs radicaux que des puritains. Oui, en plus des questions pratiques, je me pose les mêmes questions je dois dire. J'espère que le nouveau codex y répondra. Mais on est d'accord qu'un tel comportement ne sera sûrement pas accepté par plusieurs officiers: la Deathwatch est souvent déployée en petites unités. Il n'est pas envisageable d'avoir un soldat (sur cinq ou dix souvent) qui rompt la formation et mette donc en danger toute son équipe. Au début, il est possible que les officiers de la Deathwatch se contentent d'émettre une plainte aux BA pour leur avoir envoyés un branquignole (que les BA vont classer sans suite, sachant ce qu'il en est réellement). Mais après plusieurs cas où c'est toujours le marine issu du même chapitre qui met en danger l'équipe et la mission en partant en live, des questions doivent se poser, non? J'ai bien compris l'esprit de fraternité et d'entraide qui peut exister au sein de la Deathwatch, mais ça ne marche que tant que le membre incriminé fait proprement son job. On ne couvre pas un incompétent indigne de confiance (parce que pour quelqu'un qui ne connaît pas le secret des BA, ce sera vu comme ça).
  5. Ha ben j'étais pas au courant de cette évolution, faudra que je m'achète le codex pour me mettre à jour. A priori, je ne trouve pas ça plus logique: sans l'Inquisition, comment peuvent-ils savoir quels engagements mener? Oui, c'est possible. Mais avec l'ancien fluff, même si un capitaine de la Deathwatch était prêt à mentir, ça devait être plus compliqué vu que l'Inquisition gravitait autour d'eux presque constamment. Maintenant, c'est plus probable que le secret puisse être gardé. Après, je serais étonné que tous les officiers de la Deathwatch soient prêts à couvrir ça: il doit bien y en avoir qui considèrent que si un Marine est instable, ça met la mission en danger, ou que ça salit l'honneur de leur unité, etc. J'imagine mal un capitaine couvrir un Marine si la mission (et ses hommes) a été menacée par un membre parti en rage noire.
  6. Concernant les mutations, on peut supposer que les tâches habituelles des apothicaires ne permettent pas de les déceler. D'ailleurs, les chapitres doivent livrer une partie de leur stock à l'Adeptus Mechanicus qui procède à des contrôles. Pourtant, à priori, leurs tares génétiques sont restées un secret, donc ça doit être difficilement perceptible. Selon leur charte, chaque chapitre se doit d'envoyer 5% de son matériel génétique à l'Adeptus Mechanicus de Terra. Cette obligation a deux objectifs. Premièrement, il permet à l'Adeptus Mechanicus de contrôler la santé de chaque chapitre. Deuxièmement, il permet à l'Adeptus Mechanicus de stocker les génomes en vu de créer de nouveaux chapitres si besoin. Un nouveau chapitre ne peut pas être fondé instantanément. Dans un premier temps, il faut sélectionner les génomes appropriés pour chaque zygote. Les zygotes sont alors cultivé, puis implanté dans des esclaves humains. Ces esclaves se doivent d'être biologiquement compatibles et sans la moindre mutation. Les cobayes passent ainsi leur vie entière attachés dans des capsules expérimentales. De cet esclave va naître deux glandes Progenoïdes dont les génomes vont être à leur tour implanter dans 4 nouveaux esclaves, et ainsi de suite jusqu'à produire 1000 sets d'organes sains. Cela prends généralement 55 ans pour produire ces 1000 sets. Ceux-ci doivent alors être officiellement validés par le maître de l'Adeptus Mechanicus, puis par l'Empereur lui-même. Seul l'Empereur peut donner l'autorisation de créer un nouveau chapitre. Par contre, le problème d'un BA qui part en rage noire au sein de la Deathwatch, je n'y avais jamais pensé. D'autant plus que le phénomène paraît quand même bien plus grave qu'une singularité génétique, le Marine devient fou furieux. Est-ce abordé dans le Codex? ça m'intéresse aussi. Après, la Deathwatch est chapeautée par un Ordo de l'Inquisition quand même, donc parvenir à maintenir de tels secrets à ceux qui bossent étroitement avec la Deathwatch, et qui les commandent d'ailleurs, ça me paraît compliqué. Si le secret n'a pas fuité, c'est que la Deathwatch elle-même n'en n'a jamais rien su à mon avis. On voit une équipe de la Deathwatch dans Xeno, le premier bouquin de la trilogie, et Eisenhorn se bat aux côtés d'un Marine lors de l'assaut de la planète avec les xénos marqués par le Chaos (dont le nom m'échappe). Mais l'équipe n'est pas sous ses ordres: c'est son Seigneur Inquisiteur qui l'a rejoint avec des renforts de la Flotte, de la Garde, une cellule d'Inquisiteurs et justement cette équipe.
  7. @Autnagrag: ta citation est de l'Inquisiteur, pas de moi. Effectivement, les régiments de la Garde sont issus des FDP. Chaque monde peuplé de l'Imperium a sa propre force de défense planétaire, levée parmi ses habitants. La lex imperia de munimenta publica impose à chaque planète de lever et maintenir une force de défense planétaire et d'autres décrets stipulent que ces dernières doivent fournir des recrues pour la Garde Impériale. Le recrutement de la Garde Impériale concerne l'élite des forces de défense planétaire, selon une série de quotas fixés par l'Administratum. Utilisant un système complexe de calculs probabilistes et de prévisions de bataille appuyés sur le Tarot impérial, l'Administratum publie un besoin en troupes qui est transmis aux gouverneurs des planètes concernées. Le gouverneur peut donc éditer sa politique de contrôle de sa population pour la prochaine génération tant pour les nécessités de l'Administratum que pour ses propres projets. Les quotas sont normalement fixés pour chaque génération mais, lorsque le besoin s'en fait sentir, l'Administratum peut solliciter une planète pour deux levées ou plus en une seule génération. Pendant les guerres de l'Hérésie d'Horus par exemple, Necromunda fut sollicitée pour plusieurs douzaines de recrutement séparés, fournissant des centaines de millions de soldats. De nombreux mondes ruches subissaient de tels fardeaux, tandis que, d'un autre coté, certains mondes agricoles ou primitifs étaient presque dépouillés de leur maigre population et laissés de coté durant plusieurs générations pour permettre à leur population de se renouveler. Après, comme le dit Tao, la notion de "l'élite" est suffisamment vague pour qu'un gouverneur planétaire ait une certaine flexibilité quand à ses unités envoyées à la Garde. Il me semble que ce que voulait dire @Inquisiteur Thorstein , c'est que si un FDP quitte son monde en intégrant la Garde, il n'est donc plus un FDP. Mais il est possible que des FDP quittent leur planète en restant membres des FDP: le fluff explique que certains Gouverneurs planétaires contrôlent plus qu'une planète, leur autorité peut s'étendre à un système. Voire même plusieurs mais ce dernier cas est extrêmement rare puisqu'il faudrait des vaisseaux à propulsion Warp, dont l'écrasante majorité appartient à la Flotte impériale. Bref, certains gouverneurs contrôlent plusieurs planètes et donc leurs Forces de Défense Planétaire doit se déplacer parmi ces possessions. Elles sont donc susceptibles de quitter leur monde en gardant leur statut de FDP (et n'ont donc pas de lien avec la Garde). On en a une illustration dans Necropolis où des FDP des Fonderies Nord je crois ont participé à un conflit sur la lune colonisée de la planète. Bon là, c'est juste un satellite, pas une autre planète, mais l'idée est là. On avait aussi les FDP Cadiennes qui étaient envoyées en garnison sur des mondes forteresses du système (mais ça c'était avant... ) L'Inquisiteur supposait donc que le Gouverneur de Terra pouvait contrôler tout le système Sol (sauf Titan et Mars je suppose) et que les FDP de Terra puissent donc quitter leur monde en gardant leur statut. Probabilité assez élevée au vu de la puissance, notamment politique, de ce monde.
  8. Même sans planète, il doit quand même commander un chapitre entier, ce qui n'est pas évident au vu de l'éclatement des compagnies et de sa Flotte. De plus, le recrutement est un processus sûrement plus lourd pour un chapitre errant puisqu'il ne peut pas recruter parmi une population qui lui appartient, et dont le recrutement est souvent devenu une tradition voire un rituel pour le peuple. Il ne soit pas s'ennuyer le bonhomme. Il y a aussi approvisionnement qui est plus compliqué, là où un chapitre sédentaire n'a qu'à lever des impôts. Du coup, le titre de régent se prête plutôt bien même dans ton cas je trouve. Sinon, Commandant en second., ou encore Lieutenant Commander, fonction qui existait dans le vieux fluff. @J-C: les Star Phantoms sont un chapitre officiel qui a participé à la guerre de Badab côté loyalistes. Ce sont eux qui ont lancé l'assaut contre le Palais des Ronces du Tyran. Forge World avait sorti un double Imperial Armor sur ce conflit où ce chapitre est approfondi, mais il n'est plus édité. Sinon, l'ancien supplément Guerres Urbaines avait un bout de fluff sur l'assaut du Palais par les Star Phantoms.
  9. Je suis d'accord mais il n'est pas non plus complétement improbable d'imaginer des forces de la Garde sur Terra. Imaginer des régiments temporairement présents n'est pas irréaliste. Typiquement, les Lucifers Noirs sont issus de la Garde Impériale et non des FDP. D'autant plus que Terra s'est quand même mangée une invasion démoniaque de grande ampleur fin M41, ça a dû générer: - une baisse importante de la population (dû à l'assaut lui-même et dû au probable "nettoyage" des corrompus ensuite) - un renforcement du dispositif de sécurité du système Totalement.
  10. La force de la Garde Impériale quand tu crées un background, c'est que tu peux inventer à peu près n'importe quoi, le cadre fluff est très permissif car totalement basé sur la diversité des cultures/stratégies/équipement/modes de recrutement. En soi, je n'ai jamais rien lu traitant des Solar Auxilia en M41. Donc à priori rien n'interdit qu'elles existent toujours (sauf si leur dissolution/destruction a été ou sera actée dans l'Hérésie d'Horus) En résumé, tu peux te faire une force de Solar Auxilia avec 3 fluffs différents: - tu joues en 30K: ce sont des Solar Auxilia tels que décrits dans l'HH - tu joues en 40K: ce sont des Solar Auxilia dont l'organisation a légèrement changé, ce qui est probable en 10'000 ans (le changement d'orga, c'est pour les jouer avec le Codex: Garde Impériale) - tu joues en 40K: ce sont des Gardes Impériaux qui n'ont rien à voir avec la Solar Auxilia et qui sont issus de la planète Bidule IV dont l'équipement de pointe est expliqué par le fluff que tu leur inventes. Très utile si tu joues contre des Taus par exemple qui n'ont rien à faire dans le système Sol Pour le jeu en M41, je te conseille vivement la page Taran sur la Garde Impériale, dont le contenu n'a globalement pas changé jusqu'à maintenant: https://taran.pagesperso-orange.fr/garde.htm Tu y liras notamment: - la différence entre Forces de Défense Planétaire et Garde Impériale que mentionne l'Inquisiteur - les modes de recrutement (Dîme et réaction immédiate) - la diversité possible dans l'invention d'un fluff / adaptation du fluff 30K - la différence entre unités issues des FDP et celles issues de l'Administratum, sans lien avec le monde d'un régiment (psykers, troupes de choc, commissaires) - l'agent chimique X La différence entre Forces de Défense Planétaire et Garde Impériale est plutôt centrale, donc c'est jamais inutile de le rappeler. Cela dit, il me semble qu'il est possible de voir des régiments de la Garde Impériale déposées en garnison sur un monde en appui des FDP. Soit pour le maintien de l'ordre au sein de la société, soit pour prévenir des raids pirates, ou encore en attente d'une campagne en phase de préparation par exemple. Même si la majorité des forces armées d'un monde en paix sont membres des FDP, il n'est pas improbable qu'il y ait aussi des régiments appartenant à la Garde. C'est d'autant plus probable dans un système aussi important que le Sol.
  11. Il est quand même très rare de voir des vétérans disposant encore de glandes sur eux à part ça. de Taran: Les marines portent deux de ces glandes, l'une située dans le cou, l'autre dans la cage thoracique. Ces glandes sont importantes pour la survie des Chapitres Space Marine. Chaque organe qui se développe dans le marine absorbe les stimulus hormonaux et le matériel génétique des autres implants. Après cinq années, la glande de cou est "mûre" et prête pour l'ablation. A dix années, la glande de la cage thoracique le devient à son tour et peut être enlevée. Une glande peut être enlevée n'importe quand après qu'elle ait "mûri". Ces glandes représentent la seule source d'un chapitre en gènes-graines. Chaque glande contient un gène-graine correspondant à chaque zygote implanté dans le marine. Une fois enlevé par chirurgie, les Progénoïdes doit être soigneusement préparés, ses différents gènes-graines doivent être vérifiés, et les sains sont stockés. Les gènes-graines peuvent être stockées indéfiniment dans des conditions stables. En admettant l'hypothèse qu'un vétéran de la Deathwatch aura plus de 10 ans de service comme Marine, il devrait s'être fait retirer ses glandes. Après, comme le souligne l'Inquisiteur, certains chapitres gardent plus longtemps la deuxième glande par rituel, mais ce doit être rare. Du coup, le rapatriement des glandes au Chapitre est plausible: le nombre de rapatriements doit être très faible finalement. Mais le plus logique à mon sens serait que la Deathwatch impose à ses nouveaux arrivants se s'être faits retirer leurs glandes avant incorporation. ça évite une complication logistique totalement inutile. Je n'ai plus le fluff V3 de la Deathwatch sous les yeux, mais à l'époque, une escouade de vétérans était commandée par un Capitaine, parfois secondé par un archiviste. En termes de règles, il me semble qu'on disposait d'une escouade constituée de: 1-1 capitaine, 4-8 vétérans, 0-1 archiviste. Je n'ai pas souvenir d'une mention explicite de spécialistes au sein des équipes d'extermination. Cela dit, je ne crois pas non plus avoir lu quelque chose l'interdisant. Leur fluff était très concis à l'époque, on n'a jamais eu le Codex: Chasseurs de xénos qu'on nous avait promis. Mais en tout cas, l'incorporation d'apothicaires au sein des équipes n'était pas un pilier du fluff Deathwatch.
  12. Je suis bien d'accord. Mais tu admettras que l'information est différente dans un roman et dans le GBR: - le roman BL raconte une histoire, donc les informations qu'on y trouve (et que je ne remets pas en cause) sont spécifiques à l'histoire racontée. - le texte de fluff GBR/Taran explique le fonctionnement général d'un élément du fluff et n'exclut cas des cas particuliers même s'ils sont moindres Quand un événement tiré d'un roman semble être en contradiction avec le fluff GBR, ce n'est finalement pas une incohérence: le GBR dit comment ça se passe en général et le roman explique ce qu'est c'est passé dans une situation donnée. Le roman, bien que prioritaire dans la hiérarchie, ne peut pas invalider le background général (puisqu'il est propre à une situation). De la même manière, le fluff général laisse suffisamment de portes ouvertes pour permettre ce qui s'est passé dans le roman. Avec un exemple, c'est mieux (inventé pour pas éveiller les passions et exagéré au possible) : - Un roman explique que pendant la campagne sur Pluton IV un général de la Garde a envoyé à la mort deux millions de soldats pour prendre une colline sans intérêt stratégique parce qu'il avait oublié sa montre là-bas. - Le fluff absolu nous dit qu'un officier qui utilise mal ses troupes (pertes importantes ne valant pas le gain obtenu) sera jugé et exécuté - Dans le roman, le général n'est pas exécuté malgré son incompétence Dans cet exemple, toutes les sources sont cohérentes et peuvent coexister: le fluff général dit qu'en principe ça ne se passe pas comme ça, mais rien n'interdit les cas particuliers. De la même manière, le roman ne peut en aucun cas invalider le fluff général puisqu'il présente un cas spécifique, à partir duquel on ne peut sortir de généralités par essence. Là où je veux en venir, c'est que la hiérarchie change aussi selon la question qui est posée: - "comment se passe le recrutement de la Garde la plupart du temps? Je veux écrire le fluff de mon armée?": ici, le fluff général issu du GBR ou de Taran est très pertinent puisqu'il explique justement comment ça se déroule sur le principe. Il y aura sans doute des romans qui présenteront des cas qui diffèrent du GBR, ils donneront des exemples de comment ça peut aussi se passer dans certains cas mais ils ne peuvent pas prendre le pas sur le GBR/Taran, puisque ce sont des cas particuliers. - "comment s'est passé le recrutement du 33e Cadien début M41? J'aime bien ce régiment, mais je connais pas sa création.": ici, on parle d'un cas particulier. Si aucun roman/aucun texte n'a traité ce sujet, le fluff GBR/Taran peut nous informer en disant comment il est probable que ça se soit passé (mais au final, on en sait rien). Si ce sujet a été abordé dans un roman, ce document est clairement la source la plus fiable et la plus intéressante à exploiter. Et même s'il va à l'encontre du fluff global, puisque ce dernier est la plupart du temps suffisamment permissif pour avoir ses exceptions. Au delà du nouveau/ancien, on a aussi une autre dimension, qui est généralités/spécificités. Et c'est peut-être aussi de là que des incompréhensions se créent je dirais. J'ai lu plusieurs fois des posts expliquant que le fluff général n'était plus d'actualité puisqu'un bouquin de la BL présentait une situation différente. Et sûrement autant de fois des posts expliquant que la scène d'un roman ne pouvait exister puisqu'elle n'était pas en ligne avec le fluff général. Pourtant, souvent, les deux peuvent coexister. Bien qu'il y ait de véritables modifications du fluff en 30 ans, il y a à mon sens beaucoup moins d'incohérences que ce qui se dit parfois.
  13. Personnellement, plutôt que réfléchir en termes de sources (codex, romans, GBN, ...), je hiérarchise sur la variable: fluff objectif/fluff subjectif. Concernant les wikis, je les utilise mais j'ai assez peu confiance en ces sources qui sont rapportées et synthétisées, et je pense que les erreurs surviennent vite. Surtout si entre deux faits avérés, l'auteur pose une hypothèse pour concilier plusieurs sources en l'écrivant de manière absolue. En gros un texte objectif, absolu et original a toujours préséance sur le point de vue qu'un personnage exprime, ou sur une situation spécifique à une histoire. En effet, le point de vue d'un personnage n'est aucunement fiable à mon sens puisqu'il peut mentir ou simplement se tromper. Aussi, je prendrai toujours en compte une situation spécifique abordée dans une histoire, mais je pense qu'on ne peut décemment pas déduire une généralité à partir d'une particularité. D'autant plus avec un fluff qui permet beaucoup de largesses dans les histoires qui sont inventées. Dans mes (rares) interventions sur ce forum, je cite souvent Taran et je le conseille toujours. Mais ça ne veut pas dire que je méprise ou ignore le fluff plus nouveau du tout. Au contraire même, j'apprécie vraiment les Taus, les Eldars Noirs, Eisenhorn, John Grammaticus et le retour de Roboute par exemple. La force de Taran a mon sens est triple: - Ayant lu le volet fluff de tous les GBN depuis le V3, j'ai remarqué que le fluff est globalement resté très stable finalement. Ce sont généralement des détails assez mineurs qui ont changé mais le gros est le même. Par contre, dans un GBN, on n'a pas la masse d'informations qu'on trouve sur Taran, c'est compréhensible. Du coup, Taran est plutôt en ligne avec le fluff actuel et est bien plus complet (hors wiki, mais cf au dessus) - Ce sont des textes originaux en ligne ce qui simplifie beaucoup les quotes - Taran est principalement constitué de fluff objectif, que je considère comme plus fiable (mais Taran n'est de loin pas la seule source objective pour moi, hein) Là où effectivement la remarque de @Magnifique s'applique pour moi, c'est sur le fonctionnement du Warp, des dieux et des âmes: ces éléments sont expliqués de façon objective et le fonctionnement est détaillé. Depuis, je n'ai pas souvenir d'un texte aussi précis, absolu et premier degré. Du coup, quand je lis du néofluff, je vais toujours me demander: est-ce cohérent avec le fonctionnement général du machin que j'ai lu sur Taran (oui, c'est toi que je regarde, Kaldor Drago V5)? Sur ce sujet en particulier, je dirais que le vieux fluff n'est pas mieux, mais plutôt qu'il est un peu le seul finalement. Tu abordes le sujet des romans BL, qui est la source de beaucoup de désaccords et de mécompréhensions entre certains dans la section. Personnellement, je le considère comme canon au même titre que Taran ou les GBN, mais je considère que le format du roman a ses limites sur les points suivants: - il contient du fluff subjectif (les paroles d'un personnages ou un narrateur non omniscient) et la limite objectif/subjectif n'est pas toujours évidente - il illustre et raconte des faits particuliers, que je considère comme canon, mais qui selon moi ne peuvent être extrapolés comme étant des généralités ("ça se passe comme ça en général parce que ça s'est passé de telle manière dans ce cas-là.") - il doit faire parfois des raccourcis/entorses au nom du scénario (un peu comme le film Gladiator qui n'est pas toujours en ligne avec la réalité historique de l'empire romain, mais qui reste un bon film) Ces points ne sont pas un problème en soi, mais je ne trouve pas toujours facile de faire la part des choses quand je lis un roman. Et donc dans le doute, les textes purement objectifs et absolus ont toujours préséance chez moi s'il y a conflit.
  14. Tout à fait, c'est d'ailleurs explicitement écrit dans la règle Réserve tactique: Je compatis pour l'état désastreux de ce codex que je jouais du temps du Codex: Chasseurs de Démons. Les Chevaliers Gris sont dans le mal et ça fait plaisir de voir des motivés. Je connais mal le codex actuel, mais je voulais juste revenir sur une partie de la liste proposée par @Madakill: Quitte à ne pas jouer les arquebuses, ne serait-il pas mieux de sortir un bataillon de gardes? C'est vrai que ça coûte 15pts de plus et que tu perds le -1 à la touche (si je me trompe pas de monde forge). Mais tu gagnerais des PV et la possibilité de récupérer des PC sur 5+. Et surtout, en Maëlstrom, les Gardes bougent de 19ps par tour grâce à l'ordre qui donne double mouvement + advance. Tu te retrouverais avec une capacité de scorer nettement supérieure.
  15. Concernant les chapitres successeurs, il y a une grande différence entre la deuxième fondation et les suivante. La deuxième fondation a été l'acte de diviser les légions en plus petites organisations, une seule d'entre elles gardant le nom, l'héraldique et le monde chapitral de la Légion d'origine. Donc tous les membres des chapitres étaient à ce moment-là des anciens légionnaires. La seconde fondation n'est pas la création de nouvelles troupes, mais leur réorganisation. Puis, lors des fondations suivantes, on parle véritablement de création de Marines qui vont servir une nouvelle organisation chapitrale. Pour se faire, le matériel génétique d'un chapitre existant est utilisé pour créer de nouvelles troupes. Je te conseille ces deux textes qui expliquent bien l'histoire des chapitres ainsi que son organisation (notamment pour une nouvelle fondation): http://taran.pagesperso-orange.fr/sm_intro.htm http://taran.pagesperso-orange.fr/smorga.htm Lors de la Seconde fondation: toutes les légions ont créé des chapitres successeurs à l'exception des Salamenders dont le cas a été expliqué plus haut. Dans mon premier lien, tu trouveras un tableau (non exhaustif, principalement pour les Ultras qui étaient très nombreux) des chapitres créés lors de cette fondation particulière. Lors des fondations suivantes, on sait que les Space Wolves n'ont jamais eu de successeurs (les Wolf Brothers sont de la deuxième) jusqu'à Ultima: les Wolves Spears. Merci @hénuel, je connaissais pas. Quand aux Salamenders, on ne sait pas. Il me semble qu'ils n'ont pas de successeur dont on soit sûr, mais il y a des doutes sur certains chapitres comme les Black Dragons. Pour les autres Légions, elles ont toutes eu des successeurs post-2ème fondation, j'ai juste un doute pour les Iron Hands. J'ai pas cherché longtemps, mais je ne suis tombé que sur des successeurs de la 2ème. Mais à priori, rien ne l'empêche dans le fluff. Oui, puisque les nouveaux Marines sont créés à partir du matériel génétique du chapitre d'origine. A ma connaissance, non. Mais ça veut peut-être juste dire que c'est un secret bien gardé On peut lister plusieurs éléments qui font la particularité d'un chapitre: - le matériel génétique - l'héritage de la légion affiliée - la culture de son monde chapitral - son histoire propre Tout ça pour dire qu'il est tout à fait possible que des chapitres se créent des traditions, une philosophie et une stratégie qui va grandement varier de sa Légion d'origine. D'autant plus que les chapitres vivent et combattent avec beaucoup d'indépendance, ce qui laisse beaucoup de lattitudes pour que les moeurs évoluent. D'autant plus sur un intervalle de temps aussi grand. Le 41ème millénaire est si éloigné du temps des Légions et de l'Hérésie que ce n'est qu'une mythologie probablement déformée et incomplète qui reste. Je ne connaissais pas les Scar Lords mais ça ne m'étonne pas que leurs idées différent tellement de leur Légion, que tout rattachement par analogie est impossible, et qu'ils puissent être devenus son inverse me semble plausible. Tels que présentés, on a envie de les lier aux White Scars, mais même si on apprenait qu'ils descendent en fait des Ultramarines, ça me semblerait cohérent. Pour le coup, tu mélanges deux époques qui sont tellement éloignées l'une de l'autre qu'elles n'ont plus rien en commun. D'autant plus que depuis l'Ecclésiarchie a été officialisée comme religion impériale et donc l’idolâtrie passe plutôt bien au sein de l'Imperium. Par contre, les chapitres Astartes en général ne reconnaissent pas l'Eglise car ne voient pas l'Empereur comme un Dieu, ce sont eux en fait qui sont plutôt borderline au 41ème. Concernant les Black Templars en particulier, je trouve que ça illustre assez bien ce que je disais plus haut: en 10'000 ans, avec son histoire et l'évolution des idées à l'interne, on se retrouve avec un chapitre dont l'identité est profondément différente de sa Légion. Concernant ta parenthèse, les chapelains ne prêchent pas l'Empereur-Dieu (bon, sauf chez les Black Templars sûrement). C'est vraie qu'ils ont un thème très prononcé "Moines" mais ce n'est pas leur fonction. On pourrait plus les comparer à des commissaires impériaux en fait: ils sont là pour maintenir la discipline, surveiller le mental des soldats, etc. Ou à des prêtres athées. Mais les termes utilisés en ce qui les concerne sont si fortement liés à la religion qu'on s'y perd un peu. De plus, dans le vieux fluff, toutes les Légions avant l'Hérésie possédaient des chapelains. Un petit texte sur le rapport entre chapelains et Eglise, tiré du Saint Taran (Taran n'est pas un Dieu, c'est juste un grand site ^^):
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.