Jump to content
Warhammer Forum

Inquisiteur Thorstein

Membres
  • Content Count

    10,097
  • Joined

  • Last visited

2 Followers

About Inquisiteur Thorstein

  • Birthday 07/21/1989

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Profile Information

  • Location
    clermont de l'oise

Recent Profile Visitors

25,372 profile views
  1. Les guerriers du chaos ont toujours été plutôt grands ^^ Ce ne sont pas non plus de simples humains. S'ils avaient eu la taille des SE ça n'aurait pas été particulièrement "choquant".
  2. Mais les SM ont des vaisseaux et donc des forges, normalement. Autant certains équipements très particuliers pourraient être acheté à l'AdM (mais lesquels ? Franchement j'en vois pas trop) autant la grande majorité de l'équipement SM est censé être fabriqué dans leur forge et par leurs techmarines... Après tout pourquoi aller chercher l'AdM puisqu'on a déjà des über technoprêtres SM sur place ? Les bolters et les munitions sont très clairement fabriqués et entretenus par le chapitre. Les véhicules aussi. Les armures évidemment. Les armes très spéciales à la limite (plasma surtout) pourraient être achetées ailleurs mais elles sont faites à la main bon donc... C'est surement au niveau de la flotte que ça s'applique : un chapitre errant n'a certainement pas de port spatial pour effectuer des grosses réparations, ni pour construire des vaisseaux. A ce niveau là clairement faut passer par un monde forge. Mais je suis pas certain que ce soit réservé aux errants ce problème.
  3. Après attention : si on veut filer la métaphore jusqu'au bout les SM sont les "paladins" d'un empire d'alignement "loyal mauvais", "loyal neutre" dans le meilleur des cas. Donc ils défendent un empire, des gouverneurs, des installations, qui ne sont pas nécessairement "bienveillantes" en elles-même. (Dans D&D ils suivraient la classe de paladin alternatif de Despote ou de Paladin de la tyrannie ). Typiquement le SM protège la fabrique de serviteurs qui transforme des condamnés à mort en esclaves robotisés... Pas glop. Surtout si ces condamnés à mort le sont par un système judiciaire pour le moins défaillant (ou du moins un système judiciaire qui a besoin de vendre des condamnés à mort à la fabrique de serviteurs...). C'est le genre de "boucle" typique de 40k. L'honneur n'implique pas la moralité du système. Des mafieux peuvent se targuer d'avoir de l'honneur et d'agir selon des règles, tout comme il existe des "crimes d'honneur" qui nous paraissent barbares (à raison). Un SM "pur" et "vertueux" selon les valeurs de l'Imperium nous apparaitra sans doute aveuglé, fanatique, immoral. Une position "enviée" par la société impériale pour son caractère sacrée pourrait nous apparaitre affreuse, typiquement les serviteurs sont censés se "repentir", être lavés de leurs péchés, pour autant c'est un état de "demi-vie" qui semble terrible. Les impériaux ne sont pas forcément dupes, d'ailleurs (les SM sont craints, autant voir bien davantage que vénérés). Un bel exemple de ça se trouve dans la société britannique du 19eme siècle : l'ordre, la moral, la vertu, sont poussés jusqu'à l'étouffement, la société est ultra rigide, ya des "valeurs" et des normes partout, et dans le même temps des inégalités incroyables maintenues par la société et... ses valeurs, justement. Le siècle de la morale victorienne est celui est grandes prostituées, personnages emblématiques de l'époque, et d'Oliver Twist. Le "gardien de l'ordre / de la loi / de la morale" d'une tel société peut avoir les meilleures intentions du monde on sait bien, nous, ce qu'il défend. C'est ce que Ser Eddar dénonce à longueur de poste : l'Imperium est mauvais. Ca n'empêche pas, selon moi, ses membres d'être "vertueux" selon le système de valeurs tordu de l'empire, et de défendre sincèrement ses semblables, fussent-ils des travailleurs pauvres sans libertés (encore que la notion de liberté est variable ^^). Certaines planètes seront plus cool que d'autres, mais il planera quand même toujours un petit quelque chose de nauséabond (du moins c'est l'essence même de 40k). Je suis pas sûr qu'il y ai beaucoup de zadistes dans l'Imperium, m'voyez. La nouvelle écrite sur Taran est très bien faite à ce niveau (bon ok en vrai c'est en grande partie elle qui m'a donné cette vision de l'Imperium donc c'est normal mais absurde que je la considère comme une bonne ref), avec une "association étudiante" qui milite contre la guerre que se livre la planète et sa voisine, une guerre qui dure depuis bien trop longtemps , et cette association finalement plutôt anodine (des pacifistes quoi) se fait exploser par les autorités. Il ne fait pas bon d'occuper la Sorbonne à 40k. Tout me laisse penser (et c'est sans doute écrit quelque part) que les chapitres errants possèdent bien des moyens de s'équiper eux-même. Ca peut même être un sujet très sensible dans leurs relations avec les planètes du secteur qu'ils traversent : quand un chapitre met la main sur une mine dont il a besoin, que ce soit par une acquisition financière agressive (oui, les SM ont de l'argent) ou par l'appropriation d'une zone non revendiquée, ou par la capture pure et simple d'une installation qui appartient déjà à quelqu'un, ils créent du trouble, ils s'imposent, en bref ils font chier. Imagine tu es un gouverneur planétaire tu te développes tranquillement et là un chapitre errant arrive et revendique toute la ceinture d'astéroïde comme étant sa propriétaire exclusive. T'es bien niqué avec tes projets d'expansion et d'exploitation économique de la ceinture que tu mettais en place depuis 40 ans. Même si les SM font ça "pour la protection du secteur" en tant que gouverneur qui a pas vu un conflit depuis 200 ans et qui n'en verra peut-être jamais tu peux l'avoir mauvaise. Le fluff nous dit bien que les chapitres peuvent se taper dessus pour des questions de territoires, donc de ressources. Ce sont pas non plus des saints, ce sont aussi des puissances autonomes et économiques et rien ne les empêche d'être des sales cons (ce que sont les États après tout, à froid et en prenant du recul).
  4. Les sœurs n'ont pas fait l'Hérésie d'Horus. Les SM si. Les sœurs sont humaines. Les SM non. Du reste, n'importe quel gardien un peu parano (donc un custode) se méfie de tout corps militaire un tant soi peu sérieux. Puis bon elles étaient pas du bon côté lors du Règne du sang (même si c'était pas tout à fait pareil, en un sens ce sont les dernières à avoir trahi ).
  5. De bien belles figurines sur le reliquaire, de quoi les utiliser pour tout et n'importe quoi ! Un bel ajout à la gamme 40k tout ça. Hâte de voir le kit comme d'habitude. Je trouve toujours aussi dommage que les repentias aient un "marcel-short" au lieu d'une toge bien déchirée ou carrément des parchemins agrafés en guise de vêtements, elles y gagneraient énormément.
  6. C'est là que le côté "soldats/chevaliers du turfu" des SM entre en compte : si ils font serment de servir quelqu'un a priori ils rigolent pas, ils servent. La mentalité de 40k est différente de la nôtre et globalement on peut quand même s'attendre à ce que nos fiers tueurs de masse tiennent leurs engagements, et que les gouverneurs/rogue trader les tiennent aussi. Au delà du côté "real politik" qui empeste notre époque ya quand même quelques notions de base à 40k qui nuancent et renforcent les relations : l'Empereur est un dieu, le servir est un devoir, le statut officiel d'un impérial est pour ainsi dire acquis par attribution divine, etc Si on devait faire un parallèle le gouverneur impérial moyen est un roi de droit divin, choisi par Dieu. Certes il a des responsabilités et il peut chier dans la colle et être puni mais ça reste un mec avec un statut aussi bien temporel que spirituel, les deux n'étant pas vraiment séparés (se rebeller est une hérésie). Faut pas sous-estimer le pouvoir du tabou, de la tradition, du "spirituel". Du coup le SM a quand même pour devoir primaire de servir, de défendre, de tuer les ennemis de l'humanité. Le gouverneur a pour rôle de protéger son monde et il le gère comme il l'entend. Tout ce beau monde est fait pour s'entendre. C'est d'ailleurs là que la morale impériale devient toute chelou : des ultramarines ultra rigoureux sur les lois et les devoirs pourront être bien moins "cool" que des Ravenguards pourtant considérés comme bien plus borderline. Renverser un gouverneur tyrannique parce qu'il est méchant n'est pas un acte "légal" et n'est même pas forcément considéré comme "moral" à 40k. C'est d'ailleurs parfois un souci que de coller une moralité très contemporaine sur des personnages aussi différents de nous (Abnett a ce défaut même si c'est pas toujours flagrants/gênants non plus). Des fois j'ai l'impression que de nos jours c'est surprenant, presque moqué, de tenir des engagements "sacrés/solennels" tant on a tendance à danser au bal des salopards, mais le 41eme est un peu différent. 40k est moyenâgeux en réalité, après tout. Ca brouille beaucoup de repères. Il n'est pas exclue qu'à 40k un personnage peu impressionnant (une jeune fille de très haute naissance, un confesseur en surpoids, un vieil envoyé du Munitorum) en impose énormément à des SM, ou du moins soit traité avec un immense respect, totalement indépendamment de sa capacité à casser des culs. D'ailleurs ce respect pourrait là aussi grandement varié et pas forcément comme on s'y attendrait : les Ultramarines pourraient là encore être très respectueux du statut tandis que des Space wolf, à la culture bien plus guerrière, pourraient être moins attachés à ces valeurs "pas très fenrissiennes". Alors même que les SW pourraient par ailleurs agir bien plus humainement vis à vis de la population ou de combattants alliés.
  7. Il faut garder à l'esprit que l'Imperium semble réagir un peu "automatiquement" et selon un schéma éprouvé. Une planète est attaquée -> un signal est envoyé -> des troupes sont levées et acheminées. C'est la base de l'Imperium et c'est même, pour ainsi dire, l'unique fonction de l'Imperium (la dîme servant au final à faire fonctionner ce système). Ce système de fonctionnement est l'Imperium, oserais-je dire ; au minimum il concrétise son existence. Rien ne laisse penser que des lourdeurs administratives viennent se greffer là dedans, en tout cas rien d'insurmontable. On se trompe souvent sur ce point (qui est un détail) je trouve : c'est pas d'être un géant de 2m40 qui intimide, fondamentalement. C'est le vaisseau de guerre avec lequel on vient frapper à la porte. Ce vaisseau peut détruire des villes entières par bombardement orbital et peut être bien supérieur aux vaisseaux "locaux" non-warp. En gros c'est le porte-avion stratégiquement situé, et non le côté badass du mec envoyé discuter, qui fait beaucoup. C'est même le principal (voir unique) atout politique et militaire des SM, ils ont leur propre flotte. Sans elle ce sont des péquenots comme les autres qui lèvent le pouce et attendent la flotte impériale. Par contre évidemment la réputation, l'apparence, l'efficacité des SM, ont un poids énorme dans les discussions. Mais il ne faut pas non plus oublier comment les choses peuvent fonctionner : le gouverneur peut très bien dire "oui oui on fait comme ça" et cesser l'approvisionnement, ou mal le faire, ou conspirer "politiquement" contre le chapitre, un an après, cinq ans, dix ans, etc En gros quand le conflit est là et que les SM débarquent on ferme les yeux on serre les fesses et on laisse faire les grands garçons, qu'on a de toute façon pas les moyens d'empêcher d'agir, mais après le gouverneur reste le maître de son monde et de ses industries, infrastructures, populations, et a donc un pouvoir immense. Sur son monde. N'oublions pas que l'Imperium de 40k étant ce qu'il est le SM de 2m40 n'intimide pas forcément tout le monde en face à face. Les maisons nobles de 40k peuvent compter sur de la technologie très avancée, très dangereuse, sur des gardes du corps meurtriers, etc Le gouverneur qui a un fuseur dans sa bague jokero, un champ de force et qui est un peu bionique par ci par là parce qu'il 400 ans n'est pas forcément moins badass que le Capitaine SM. Même si en réalité la grosseur des couilles ne compte pas vraiment. En toute logique les régiments de FDP qui doivent aller dans la garde sont certainement déjà "prêts" à ça et pré-sélectionnés depuis longtemps. On peut imaginer par exemple que "le 1er régiment de choc de la planète Astrolabe VI est toujours envoyé dans la Garde impériale, tous les 10 ans" (bon en vrai faut changer de nom et tout mais on s'en fout pour l'exemple). Et que les soldats qui iront dans la garde sont donc de facto assignés à ce régiment, et savent très bien qu'ils partiront sur demande. La dîme peut même très certainement être levée de façon parfaitement irrégulière : chaque année le gouverneur "prend" (virtuellement) une partie de ses troupes qui est prête pour aller dans la garde, puis l'année suivante il en rajoute, puis l'année suivante, etc Quand l'Imperium arrive avec sa petite sonnette d'alarme ya peut-être 10 ans de "dîme" qui attendent sur la planète, soldats, matériels, tanks, etc. Reste plus qu'à tout prendre grâce aux vaisseaux qui arrivent. Peut-être que la proportion de "GI en attente" augmentera par rapport aux FDP présents au lieu d'accumuler des soldats "inutiles" qui partiront dans la Garde, mais quelle importance ? Le gouverneur aura tout le temps de reformer ses forces de défense jusqu'à ce qu'elles atteignent la taille souhaitée. Ca peut se faire en quelques années et c'est rien quelques années. Pourquoi occuper des vaisseaux à aller chercher des régiments dont on a pas besoin sur le moment ? Il n'y a aucun problème à ce que la dîme "s'accumule" quelque part. Ca peut être une vilaine surprise pour le gouverneur imprévoyant, par contre, c'est sûr. Après l'Imperium étant toujours en guerre quelque part ya sans doute des raisons pour aller chercher régulièrement des régiments, mais c'est pas forcément une obligation pour autant. Les FDP ne vont pas faner si on vient pas les chercher. ps pour en dessous : les SM se soumettent certainement au commandement stratégique de la GI et/ou aux désirs d'un gouverneur suffisamment puissant (comme le seigneur d'un monde ruche). Le Capitaine SM n'est pas si élevé que ça dans la hiérarchie. Le haut commandement de la GI lui donne des ordres, même si c'est plus tourné comme une demande, en gros c'est une question d'ego et d'honneur mais concrètement on attend des SM qu'ils obéissent. C'est bien différent quand ils interviennent "seuls". Évidemment c'est aussi à mettre en parallèle avec la faible capacité dle prise de décision d'un officier impérial. Là encore "l'indépendance" du SM vient de son autonomie opérationnelle : il possède ses propres moyens de transport (notamment aérien), le GI non. C'est pas tant qu'il peut faire des doigts à tout le monde en salle de réunion, mais plutôt qu'il a les moyens, techniques, opérationnels, d'agir comme il lui semble bon d'agir. Le GI doit compter sur le haut commandement pour coordonner les différents corps d'armée. Aucun colonel de régiment ne "possède" les tanks ni les valkyries ni l'artillerie auquel il fait appel. Le SM si.
  8. Le plus coûteux c'est le vaisseau interstellaire qui amène tous ces petits bonhommes et leur matos quelque part. Et c'est même pas forcément une question de "coût" mais de rareté. Si les transporteurs sont très courants c'est pas forcément le cas de l'escorte qui va avec. Les temps de trajet sont variables, les besoins en vaisseaux sont permanents, on peut en perdre un (ou plusieurs) dans le warp ou ils peuvent arriver bien trop tard, etc Perdre 20 000 soldats lors d'un assaut général hasardeux peut impliquer d'attendre longtemps avant que les renforts n'arrivent. L'équipement qui est venu avec n'est pas toujours bricolable sur place, même si heureusement la Garde utilise des armes et des véhicules normés, standards, et très répandus (donc les usines aussi). La garde reste une armée d'élite. Les FDP sont bien moins "coûteux" (même si potentiellement bien mieux équipés ; ou parfois bien moins ; et plus ou moins compétents selon le monde). Puis bon ça n'a pas forcément beaucoup de sens de "séparer" la formation du FDP du reste : "l'Imperium" c'est abstrait, concrètement le coût d'un soldat (si on devait le calculer) comprendrait son "coût total" depuis son éducation, enfance, etc, jusqu'à son arrivée au combat, voir après (ils sont payés ces gens là après tout). Ce sont les planètes qui payent ce coût d'une façon ou d'une autre. L'Imperium n'est pas autre chose qu'une assemblée de planètes, avec quelques institutions par dessus mais c'est pas celles qui produisent de la richesse ^^ (et pas elles qui "payent les coûts"). Même un truc qui a l'air homogène comme l'Adeptus Mechanicus au final c'est une succession de mondes forges et rien n'indique qu'il y ai une quelconque mise en commun. Ya pas une mastercard impérial sortie par un haut gradé qui vient régler les coûts de tout ça.
  9. De toute façon l'originalité d'un théâtre d'opération dépend toujours de l'auteur du récit. 40k n'existe pas en dehors du récit, qu'on le lise, qu'on l'écrive ou qu'on l'imagine seulement. Suffit de voir Abnett : il a fait du fantôme de Gaunt sur plein de bouquins et on y a jamais vu (ou presque ?) d'avions, puis il a fait une histoire entièrement basée sur l'aviation. Ya toujours une omission quelque part. Dans Titanicus ya des titans partout... mais ils sont aussi censés être présents sur plein de conflits "normaux", surtout les petits titans. On ajoute à ça tout l'aspect spatial "à la BFG" qui doit compter énormément. Prenons l'histoire qui se déroule sur le monde d'origine de la sainte Sabbat : les chaotiques arrivent et ... bah ils sont où les vaisseaux du chaos qui devraient défoncer tout le monde au bombardement orbital ? Ya pas. La flotte impériale ne semble guère plus présente non plus. A chaque fois ya plein de trucs qui sont pas traités, on part du principe qu'ils ne sont pas présents mais ils pourraient totalement l'être.
  10. Le fluff lui-même nous dit que les gardes impériaux ne doivent pas être sacrifiés en vain. Après faut définir ce qu'on entend par "en vain". Ecraser son adversaire dans une seule bataille ultra sanglante et décisive semble être la norme chez les impériaux, en tout cas ça n'émeut pas plus que ça. Le commandant qui se loupe pourrait très bien subir le regard très sourcilleux d'un commissaire, par contre (et plus si affinité, m'voyez). Si à la fin de la campagne militaire l'ennemi est vaincu et les forces impériales massacrées à 90% "ça passe", l'objectif est rempli, l'ennemi vaincu, et ça fait même moins de logistique à prévoir avec les survivants. C'est pas forcément le coup de l'année pour la carrière du Haut commandement, mais à la limite la mentalité impériale semble s'accommoder de ces pratiques.
  11. En fait c'est un sujet qui pourrait se discuter mais faut quand même différencier plusieurs choses. - La Garde - le régiment - Pépé le soldat La garde peut généralement compter sur des renforts et de toute façon elle est "inépuisable" en tant qu'organisation, donc il y aura toujours des gardes impériaux à envoyer au front. A ce niveau on pourrait dire qu'il est difficile d'écraser TOUTE la présence impériale d'un conflit dès lors qu'il y a des gardes impériaux qui y sont envoyés régulièrement. Un régiment est déjà plus sensible à la "mort", il peut être fondu avec un autre en cas de pertes importantes mais son nom et son numéro seront attribués à d'autres soldats issus de la planète qui formeront donc "à nouveau" le régiment. Historiquement parlant le régiment est immortel mais dans les faits il est dissout et reconstruit régulièrement et un régiment peut donc "disparaitre" d'un théâtre d'opération. Tout comme une compagnie de SM peut être éclatée au point d'à peu près disparaitre, sauf que eux pour le coup peuvent revenir au chapitre et reformer la compagnie avec les survivants. Le garde impérial est juste un petit bonhomme qui meurt quand même très facilement et est assez facile à remplacer, et a priori il est remplacé souvent. Du coup si la garde impériale a une durée de vie assez bonne il n'en va pas forcément de même pour le garde impérial, les tactiques impériales semblent être plutôt brutales ce qui veut dire qu'il y a quand même de sacrés risques (donc des morts). Remplacer les pertes d'une escouade afin qu'elle soit toujours opérationnelle et à plein effectif "occulte" un peu le fait qu'il y a quand même eu plein de morts. Sans forcément aller jusqu'à dire "chair à canon" au bout d'un moment quand il faut lancer un assaut massif c'est la garde qui s'y colle, quand il faut tenir la tranchée sous les canons c'est la garde qui s'y colle, quand il y a de la guérilla c'est la garde qui se la prend dans la gueule, etc C'est la guerre quoi Des guerres apparemment bien destructrices (Gaunt évoque le concept de "guerre totale" dans la doctrine impériale, avec l'idée d'écraser l'ennemi vite et bien ce qui ne va quand même pas trop avec l'idée de stratégies mûrement réfléchies pour être peu coûteuses en vies humaines). Et en plus les impériaux sont engagés sur une période qui excède de loin la durée "normale" d'engagement irl (je crois me souvenir qu'en à peine quelques années de conflit, grand maximum, un soldat perd toute utilité sur le terrain, il est juste ravagé par la guerre... C'est dans le bouquin Band of brothers mais j'ai plus les chiffres exacts en tête. ). La "solidité" d'un SM doit être ramenée à la fragilité extrême d'un humain normal, tant physique que psychologique. Une balle dans le bide et un homme est par terre à hurler ses grands morts. Le SM perd un bras et souffle du nez d'un air mécontent.
  12. Sans aller jusque là, ya quand même énormément de choses qui sont franchement vieilles. Je dirais que depuis la v2 peu de choses ont changé côté chaos et Imperium, les nécrons et les tau sont surement les plus gros ajouts. L'Imperium est posé depuis vraiment longtemps. Même le culte stealer est un truc assez vieux pour être cité sur Taran. Le coup de l'armée cachée dans un coin depuis des milliers d'années... On était pas loin de faire revenir une ou deux légions de l'Hérésie d'Horus à la faveur d'une tempête warp (ça aurait même été plus cohérent, bizarrement ^^). De toute façon l'erreur fondamentale c'est de vouloir faire avancer la timeline. Ca n'a aucun sens et le fluff n'est pas bâti pour ça à l'origine, c'est un contexte pour permettre des bastons et non un feuilleton/Marvel qui se renouvelle chaque année.
  13. Après, le SM du 1er post qui se tient debout bien droit et sert de référence n'est a priori pas bon, leur carrure était bien plus large (et artificielle, coucou les hormones). Et chaque dessin semble supposer que le SM a bien les pieds au sol (donc aucune "semelle"). Ca part aussi du principe que la taille de la figurine est toujours "parfaitement bonne" et que "l'échelle" est toujours la même d'une figurine à l'autre, ce qui n'est pas certain. Un SM de base ne devrait même pas avoir cette taille là mais celle d'un primaris. Bon, ya des figurines qui restent franchement bizarres. Ce croquis est un peu caricatural mais donne une idée :
  14. C'est tout le "souci" de la cicatrix : c'est fondamentalement une pure intervention de scénariste pour provoquer des changements énormes. C'est le cliché du film catastrophe "et pouf le champ magnétique terrestre s'arrête / la Terre arrête de tourner / les rayons du soleil font chauffer le noyau et pouf les eaux montent" et autres gros effets de cinéma pour justifier que la situation soit hyper ultra catastrophique. D'ailleurs c'est un peu le même artifice avec la guerre de la bête quand tout d'un coup pif paf pouf ya des orks absolument partout qui attaquent avec des moyens jamais vus. Avec ce genre de trucs forcément on fait tout et n'importe quoi, même détruire l'Imperium. Le temps du mythe n'est pas censé se mélanger autant avec le temps du jeu.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.