Aller au contenu
Warhammer Forum

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'imperium'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Général & Associatif
    • /!\ Annonces Importantes /!\
    • Suggestions & Forum
    • Association, projets et évenements Warfo
  • Communauté
    • Autour du Warfo
    • Rapports de Batailles
    • Animations Warfo
    • Récits, Poésie et Dessins
    • Rencontres entre joueurs
  • Modélisme
    • Figurines
    • Armée Unique
    • Armées Multiples
    • Décors
    • Animations Warfo
    • Choix des Armes
    • Techniques
    • Tutoriels
  • Warhammer 40K
    • 40K - Général
    • 40K - Rumeurs et Nouveautés
    • 40K - Règles
    • 40K - Armées
    • 40K - Création & Développement
    • 40K - Background
    • 40K - Manifestations
  • Warhammer Age of Sigmar
    • AoS - Général
    • AoS - Rumeurs et Nouveautés
    • AoS - Règles
    • AoS - Armées
    • AoS - Création et Développement
    • AoS - Background
    • AoS - Manifestations
  • Jeux du Seigneur des Anneaux
    • SDA - Général
    • SDA - Rumeurs et Nouveautés
    • SDA - Règles
    • SDA - Armées
    • SDA - Création et Développement
    • SDA - Background
    • SDA - Battle of Five Armies
    • SDA - Manifestations
  • Specialist Games & Dérivés GW
    • SG&D - Batailles Fantastiques : Le 9e Âge (T9A)
    • SG&D - 40K Anciennes Versions
    • SG&D - Specialist Games & Dérivés 40K
    • SG&D - WHB Anciennes Versions
    • SG&D - Specialist Games & Dérivés WH
    • SG&D - Manifestations
  • Autres Wargames
    • AW - Général
    • AW - Rumeurs et Nouveautés
    • AW - Règles & Armées
    • AW - Background
    • AW - Manifestations
  • Autres Types de Jeux
    • Jeux de Plateaux
    • Jeux de Rôles
    • Jeux Vidéos
  • Brocante du Warfo
    • Achats/Ventes/Echanges
  • Archives
    • Archives Jeux
    • Archives Projets
    • Archives Diverses
    • Gamesplanet

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Lieu


Jeux

9 résultats trouvés

  1. Salut à tous. Bon ben le codex est là donc première liste en 1700pts. J'ai pris la maison Raven afin de justement pouvoir disposer d'une possibilité de prise de mouvement tout en me permettant d'utiliser mon castellan, mes Warglaives et mon Warden au max de leurs armes de tir . De même j'ai inclus pour le Castellan la Colère de Cawl afin de permettre à son plasma d'être vraiment efficace contre les troupes types marines et associé, il est également équipé du trait "Rempart Ionique (vu que normalement il doit être en retrait du CAC). Concernant le Gallant il va au cac flanqué des Warglaives, le Warden tentant le multi-support et le Castellan le gardien de but dans mon camps pour mes objos. PLAYER : Heimmenrich PRIMARY DETACHMENT : Imperial Knights Lord of War1 : 2 Armiger Warglaives(160 + 1*160), 2 Bitronçonneur Reaper, 2 Lance thermique, 2 Mitrailleuse(8) [328] Lord of War2 : Knight Gallant(1*285) [354] Lord of War3 : Knight Warden(1*285) [411] Lord of War4 : Knight Castellan(1*510), 2 Canon Siegebreaker jumelé(70), 2 Fuseur jumelé, 2 Missile Shieldbreaker(24), Colère de Cawl [QM], [Codex] Rempart Ionique [604] Total detachment : 1697 ARMY TOTAL [1697]
  2. Bonjour à tous, Suite à une discussion qui a commencé sur ce sujet et qui a donc un peu dévié, il nous a semblé utile d'ouvrir un nouveau post. Nous sommes au fait du problème inhérent aux Chevaliers Gris : très difficile d'arriver au close à cause des cordons bon marché en face d'une part, et manque d'anti-char à distance d'autre part. L'idée de ce sujet est donc simple : quelles sont selon vous les unités les plus complémentaires à une liste Grey Knights pour pallier ses faiblesses ? Merci à tous de votre participation !
  3. Salut les copains ! Pour mon premier message sur le forum je viens présenter (et demander vos avis/conseils) sur un chapitre le plus 'fluffique' possible. Bon pour le nom les Stranglers, petite référence à un groupe anglais mais aussi un nom très imagé x) Mon but original était donc de faire un chapitre perso en utilisant l'héraldique et le pack de conversion black templars qui me fait les yeux doux depuis quelques temps ^^ Le soucis c'est que les archivistes ne sont pas autorisés et moi je les trouve cool ! Voilà donc comment je comptais expliquer cette fondation pour le moins particulière ... Le maitre de chapitre était au départ un scout BT fanatisé comme ses frères pour la chasse aux sorcières mais lors d'une mission dont la fin semblait inéluctable, une escouade de chevalier gris débarquent, et sauve ce qu'il reste de la compagnie avec un déluge d'éclairs psychiques ! C'est ainsi que ce jeune scout fut ébranlé dans ses croyances envers les psykers et comprenant leur utilité sur le champ de bataille. Des siècles plus tard, lors d'une fondation (je ne sais pas encore laquelle), il a été choisit pour diriger un chapitre successeur des BT dont il conserva les symboles (chaînes, croix, etc) mais y inclut les archivistes et suivit le codex astartes en changeant quelques noms habituellement utilisés, mais rien qui affecte les règles SM. Bien, ça c'est la version courte de l'origine du chapitre, d'autres détails viendront. Ce qui me pose le plus de problème sur toute cette histoire, c'est surtout le jeune BT qui "renie" les dogmes de son chapitre. Ca me paraît assez peu probable, mais j'attend vos réponses. Merci d'avance pour les coms ! Ah et voici le schéma de couleurs pour le frère de bataille standard
  4. Sgt. Reppep

    Scouts space marines et casques

    Salut le Warfo, Une question simple à propos des scouts space marines : pourquoi ces derniers n'ont-ils pas de casque ? Connait-on une raison fluffique à cela ? J'entends bien qu'ils sont plus légèrement équipés que les space marines plus expérimentés mais plus légèrement équipés n'est pas incompatible avec casque, loin de là.
  5. Vae victis

    M32

    Sujet précédent : L'Hérésie d'Horus M32 Sujet suivant : L'Astra Militarum SOMMAIRE : Contexte L'Empereur-Dieu de l'Humanité Les institutions post-Hérésie Le Palais impérial Sources Contexte Terra a tenu bon lors de la Guerre de l'Hérésie qui s'est déroulée plus de mille ans auparavant402-p.239. Après le siège, Russ a foulé les cendres du Palais, ses bottes s'enfonçant dans les restes des trépassés. Il est arrivé en retard pour l'acte final, cette culpabilité ne l'a jamais quitté. Il se déroulait toujours quelques combats, ici ou là, sur la carcasse du Monde-Cœur, et ils se prolongeraient durant des mois, mais Russ n'a pas pu se décider à les rejoindre, car l'essentiel était passé. Le Lion est également arrivé trop tard, puis il est rentré sur Caliban. Il a poursuivi le combat contre le Grand Ennemi. Il n'a jamais participé à ces conseils durant lesquels Guilliman et Dorn ont décidé de l'avenir et du nouveau dessin de l'Imperium. Ceux qui ont survécu à l'effroyable assaut d'Horus ont erré sur les remparts en proie à une sorte de stupeur. Le cadavre de Sanguinius a été emporté. Dorn a porté le corps de l'Empereur, les halls ont été scellés, les dernières paroles du Maître de l'Humanité ont été entendues et accomplies. Il n'était plus, emprisonné dans une montagne de sa propre conception, hors d'atteinte même de ses fils501-p.185,192. Puis les Primarques loyalistes sont morts400-p.126 ; 404-p.287. Retour sommaire L'Empereur-Dieu de l'Humanité L'Empereur est un mort divin enchâssé sur le Trône d'Or400-p.21. Toutefois, sa présence reste titanesque, son esprit est une montagne au milieu de l'océan de démence de l'Autremer, il émet une lueur aveuglante. Cette terrible présence retient les Grandes Puissances hors du Palais404-p.24. L'encens sacré du Saint Empereur, dont on dit que la fragrance évoque la pureté incorruptible de Sa Forme Éternelle, est un mélange de camphre, de bois de sceptre, de cendrerose et de parvum400-p.21. Sur Terra, quelques bouts de métal censés provenir de l'armure de l'Empereur et conservés en état de stase, peuvent être observés dans la basilique centrale de la cathédrale de l'Empereur Sauveur. L'avenue des Martyrs qui permet d'y accéder connaît quotidiennement une queue de cinq kilomètres de long. Il faut des jours, voire des semaines pour quiconque souhaite visiter la cathédrale, et la demande est telle qu'il faut encore trois jours de procession pour aller des portes imposantes de l'entrée jusqu'à l'autel de la basilique centrale. Chaque pèlerin peut y passer environ trois secondes en présence des reliques402-p.219. Les gens ont des tentes, des charrettes et des poêles portables pour cuisiner. On trouve des familles, des groupes, voire des communautés entières qui ont effectué le voyage interminable et harassant jusqu'au cœur de l'Imperium. La plupart, même ceux qu'on aurait pu considérer comme des riches au moment du départ, ont dilapidé toutes leurs ressources pour payer la traversée. Certains ont dû travailler de système en système, voyageant au petit bonheur d'étoile en étoile, se rapprochant toujours un peu plus de leur destination. On trouve des modes vestimentaires provenant de milliers de mondes différents. Des voyous des sous-ruches avec leurs coupes de cheveux extravagantes et leurs tatouages, touchés par la lumière de l'Empereur, font sagement la queue aux côtés d'ouvriers vêtus de bleus de travail et de blouses cousues main. Divers individus issus des noblesses planétaires fendent sereinement la foule à bord de chaises à porteurs soulevées par des serviteurs augmentés, ou se retranchent à l'intérieur de chariots tractés par des serviteurs, recouverts de panneaux et de tentures richement brodées. Aucun véhicule motorisé n'est autorisé sur l'avenue des Martyrs, à l'exception des transports de patrouille de l'Adeptus Arbites, pas plus que les animaux, si bien que tous les trajets doivent s'effectuer à pied ou à l'aide de moyens de transport propulsés par l'Homme402-p.220. Un certain nombre sont d'ex-militaires : des anciens de la Garde et de la Marine qui ont gagné le droit d'effectuer ce pèlerinage, par la conquête ou la bravoure. Ce droit les a amenés sur Terra, mais ne leur permet pas de couper la queue. Inversement, la partie ouest de la route est réservée exclusivement aux membres de l'Ecclésiarchie. Des prêcheurs et des missionnaires munis de lettres de recommandation écrites par les cardinaux de diocèses reconnus ont reçu l'autorisation de passer, aux côtés de quelques rares chanceux des Frateris, en récompense de services rendus. Parmi les soutanes, les uniformes et les robes, on distingue les membres des familles des classes supérieures à la mise impeccable, et dont la dévotion à l'Adeptus Ministorum relève plus du financier que du physique ou du spirituel402-p221. Des colporteurs de toutes sortes arpentent dans les deux sens les colonnes de la file d'attente des pèlerins. Leurs produits vont du banal à l'extraordinaire. Beaucoup vendent de la nourriture et des vêtements, d'autres des babioles et des souvenirs prétendument en provenance de la cathédrale elle-même. On y trouve des collecteurs d'excréments, équipés de bouteilles et de seaux en synthé-cuir ainsi que de paravents portables aux couleurs criardes pour permettre aux pèlerins de se soulager sans perdre leur place. Certains individus vendent leurs services de substituts dans la file d'attente : contre rémunération, ils se font un plaisir de faire la queue à la place d'un pèlerin afin que celui-ci puisse se reposer un jour ou deux dans une cellule de dortoir, ou bien visiter l'une des attractions secondaires du Palais Impérial. Les personnes modifiées sont plus exotiques. Les télés-bénies ont les yeux remplacés par des lentilles optiques et le boîtier imposant d'un disque de stockage, percé de câbles multiples, saillant du côté de leur crâne. Les télé-bénies se rendent à l'intérieur du saint-sépulcre de la cathédrale et permettent à d'autres, contre rémunération, d'accéder à leurs images, à leurs souvenirs, afin de profiter de ce lieu saint sans cette attente irritante. Des chérubins messagers, des créatures ailées créées en laboratoire avec des visages d'anges et des yeux morts, volettent en tous sens à travers les brumes d'encens au-dessus de la foule en mouvement, portant des missives en provenance et à destination des bureaux de la cathédrale402-p.223. Retour sommaire Les institutions post-Hérésie Les institutions impériales sont devenues des organisations bouffies402-p.84. Le Senatorum Imperialis Il est constitué de douze Hauts Seigneurs représentant les principales institutions de l'Imperium d'après-guerre. C'est un lieu de pouvoir, les Hauts Seigneurs dirigent dorénavant l'Imperium400-p.31. Les Douze Originels se voient régulièrement et gèrent spécifiquement des questions de première importance. Tout le reste est délégué aux strates inférieures des organes de gouvernement et à l'Administratum400-p.65. Le Senatorum Imperialis est constitué par le Seigneur Commandeur Militant de l'Astra Militarum, le Seigneur Grand Amiral de la Marine Imperiale, l'Ecclésiarque de l'Adeptus Ministorum, le Représentant de l'Inquisition, le représentant de l'Adeptus Astartes, le Maître de l'Administratum, le Fabricator Général de l'Adeptus Mechanicus, le Grand Maréchal Prévôt de l'Adeptus Arbitrators, l'Envoyé Paternoval des navigators, le Maître de l'Astronomican, le Maître de l'Adeptus Astra Telepathica, et le Représentant des Capitaines Cartographeurs400-p.31. Le Seigneur Commandeur de l'Imperium est le commandant en chef de toutes les ressources militaires impériales. Il agit en dehors de la discipline et de tous les autres corps d'armée de la machine de guerre impériale. Le titre honorifique et formel de cet office est le nom du premier Seigneur Commandeur : Guilliman de Macragge400-p.35. Lorsque Roboute Guilliman a endossé cette charge, a été joué par la fanfare le morceau Gloire au Sauveur402-p.253. Aujourd'hui, le Senatorum est bouffi et obèse, débordant à craquer de parasites et de fonctionnaires mineurs. Ils tiennent session sous n'importe quel prétexte. Les problèmes s'accumulent, la plupart trop triviaux pour qu'on convoque l'auguste institution qu'est le Senatorum. Les procédures traînent en longueur, personne ne sait argumenter convenablement, le moindre vote en comité dure des lustres, à chaque discours, à chaque paragraphe, les querelles et les rivalités internes aux Douze Haut Seigneurs rejaillissent et rongent les rouages du gouvernement comme de l'acide, ralentissant toutes les procédures400-p.66. Les ambitions personnelles affaiblissent le Senatorum et le rendent inefficace400-p.72. Moins d'un siècle auparavant, l'un des sièges permanents des Hauts Seigneurs avait appartenu au Grand Maître de l'Officio Assassinorum. Le Ministère faisait partie des Douze Anciens qui siégeaient pour gouverner l'Imperium depuis la création du Senatorum. Les temps étaient en train de changer. Certains Ministères au premier rang desquels celui des assassins, étaient désormais considérés au mieux comme obsolètes, au pire archaïques ou primitifs. On les avait fait sortir du cercle des douze ; certains avaient été purement et simplement dissous, alors que d'autres avaient été relégués aux sièges subalternes en dehors du Haut Cercle. D'autres officines plus récentes avaient pris leur place. Certaines institutions plus récentes de l'Imperium méritaient sans conteste un siège à la table : les agents de l'Inquisition et les ecclésiarques du Ministorum devaient être représentés parmi les Hauts Seigneurs depuis la Guerre de l'Hérésie. Ils constituent des pièces fondamentales de l'Imperium moderne400-p.31. Tous les membres du Senatorum offrent une bénédiction ou expriment leur dévotion d'une manière ou d'une autre avant de prendre place pour les sessions, afin que la volonté de l'Empereur-Dieu puisse guider leurs pensées et leur inspirer la sagesse400-p.23. Les Hauts Seigneurs se réunissent dans la même salle que leurs ancêtres, la Grande Chambre, construite pour faire office de parlement. Elle est le siège du pouvoir sur Terra depuis la construction du Palais. C'est un stade gigantesque, un véritable Colisée avec une plate-forme centrale et des sièges pour les Hauts Seigneurs, puis de vastes rangées de fauteuils pour les officiels et les seigneurs mineurs, les fonctionnaires subalternes, les pétitionnaires et ainsi de suite. Il peut contenir jusqu'à un demi-million de personnes. Il a été endommagé durant le Siège, mais a été restauré et réparé avec amour. Une énorme statue de Rogal Dorn a été érigée au niveau de la tribune est afin de commémorer ses aptitudes surhumaines dans le domaine des tactiques défensives en général, et en particulier sa bataille de la Chambre même. Dorn n'a rien demandé, Guilliman a ordonné que la statue soit érigée400-p.26,29. Au cours des dernières décennies, le Senatorum Imperialis a commencé à tenir séance dans d'autres lieux. La Grande Chambre était trop vaste en dehors des sessions plénières, trop bruyante, trop formelle. On privilégie maintenant les sessions en petit comité, dans des salles plus modestes, pour jouir de plus d'intimité et d'efficacité. La Bibliothèque du Clanium est très souvent utilisée, presque comme un cabinet privé. Parfois, les Hauts Seigneurs se donnent rendez-vous dans la Chapelle Anésidorienne. La majorité préfère le Cerebrium, une pièce lambrissée d'une taille plus raisonnable située au sommet de la Tour Antihoraire. On raconte que l'Empereur privilégiait les salles de cette tour pour méditer et réfléchir, tout particulièrement le Cerebrium. Celui-ci possède une immense table en bois sculptée en son centre, et cette table ne peut accueillir que douze fauteuils. Seuls les douze membres du Haut Senatorum peuvent siéger ensemble. Les officiels de second rang sont obligés de rester tapis dans l'ombre ou de s'asseoir le long du mur. Le Cerebrium est une pièce agréable, meublée avec goût, et propose une ambiance exquise. Lorsque les volets sont ouverts, la pièce offre une vue imprenable sur la toiture du Palais, jusqu'aux portes circulaires et les flancs blindés du monde400-p.30. L'Astra Militarum L'Armée Impériale a été fragmentée, afin qu'aucun individu ne détienne le pouvoir incommensurable de la flotte et des troupes au sol402-p.21. Bien que le Poing de l'Empereur403-p.67 soit le corps militaire le plus grand de l'Imperium, dans les faits il est relégué au troisième rang derrière l'Adeptus Astartes et la Marine Impériale400-p.33. Le Departmento Munitorum est une branche nouvellement créée de la Garde Impériale, qui exerce une partie du contrôle sur le matériel militaire au détriment de l'Administratum. Il opère dans les mêmes ailes et les mêmes bâtiments du Palais Impérial, mais sous la supervision de colonels quartier-maîtres et de majors-logistarius. Des clercs dont les familles ont loyalement servi l'Administratum pendant cinq générations ou plus font maintenant partie de la Garde Impériale, à la surprise des percepteurs de la dîme et des assesseurs eux-mêmes402-p.82. La Marine Impériale L'une après l'autre, les institutions qui composent l'Imperium se rendent compte combien elles dépendent de la bienveillance de la Marine Impériale. Seule la Marine peut leur donner les moyens militaires de se battre ou de protéger les dignitaires en leur donnant les moyens de fuir400-p.19. Le credo officieux de la Marine Impériale est “La gloire ou la mort”402-p.235. Il existe une certaine unité entre l'Astra Militarum et la Marine, bien que certains Hauts Seigneurs considèrent cette situation comme dangeureuse402-p.21 : les Noirs de Lucifer (voir notamment Légion de Dan Abnett et Vulkan est vivant de Nick Kyme) , qui se sont illustrés lors de l'Hérésie, constituent les gardes du corps de l'élite de la Marine impériale. Les premiers d'entre eux ont combattu durant les Guerres d'Unification, et se sont brillamment distingués pour leur loyauté et leur expertise. Ils ne sont à peine plus que des ornements hautement entraînés et bien équipés, destinés à l'apparat. Chaque Lucifer porte une armure carapace noire laquée par-dessus un maillage dense de fils antibalistiques. De grands caques à visière réfléchissante masque leur visage402-p.18,20. L'Ecclésiarchie Des dizaines de milliers d'individus se massent sur Terra pour rendre hommage à l'Empereur-Dieu de l'Humanité. L'Ecclésiarchie oeuvre à l'échelle de l'Imperium et canalise ces pélerinages402-p.219. Les membres armés des Milices Frateris servent l'Ecclésiarque. Ces fervents adorateurs du Dieu-Empereur sont menés par des démagogues fanatiques et des cardinaux manipulateurs402-p.83. L'Inquisition L'inquisition est reconnue officiellement par le Senatorum Imperialis et le reste de l'Imperium, mais elle ne bénéficie pas de structure, de devoirs et de prérogatives formellement établis. Fondamentalement, il n'y a pas d'Inquisition en tant que telle, juste des inquisiteurs. Chaque inquisiteur, porteur du Sceau de l'Empereur, est une puissance à lui seul. Personne ne sait vraiment qui a nommé les premiers inquisiteurs, ni même s'ils ont été nommés par quiconque, ou s'ils ont tout simplement endossé ce rôle d'eux-mêmes. Plus d'un millier d'années après la création de cette institution, seul un inquisiteur est habilité à accorder le Sceau de l'Empereur à un autre. Ni les Hauts Seigneurs, ni l'Adeptus Terra tout entier, ni même le Mechanicus, ne peuvent conférer un tel pouvoir à quiconque. Au fil des siècles, les solutions apportées pour doter l'institution d'un minimum d'infrastructure et de soutiens, ont acquis un caractère solennel et une influence qui en a fait une institution quasi formelle. L'Inquisition, en tant qu'entité, a grandi, tout comme le rôle de son Émissaire. Au cours des premières décennies, l’Émissaire était tout inquisiteur présent et disponible à ce moment-là sur Terra. C'était à l'époque où l'Inquisition était plus tournée vers l'extérieur que vers l'intérieur402-p195. L'Inquisition possède des vaisseaux et des soldats, des forteresses et des bibliothèques, des réseaux de communication, des protocoles de sécurité, des cellules dormantes, des équipes d'élimination, des postes de relais, des centres de recherche et un nombre indéfini d'hommes de main, d'espions, d'agents infiltrés, de serviteurs asservis, de pilotes... La raison d'être du Sceau de l'Empereur, l'autorité qu'il représente, est de mettre les ressources entières de l'Imperium à la disposition d'un inquisiteur. S'il a besoin d'une armée, la Garde Impériale doit accéder à sa requête. Si un inquisiteur a besoin d'un vaisseau, la Marine doit lui en fournir un. S'il faut tuer quelqu'un, il y a l'Officio Assassinorum402-p.196. L'Officio Assassinorum Cet Officio était autrefois puissant, il est désormais considéré comme un reliquat atavique d'une époque plus brutale400-p.22. Un grand nombre d'officines et d'agences semblent ne pas saisir à propos du vénérable Officio Assassinorum qu'il n'est pas une machine à tuer médiévale, tapie dans l'ombre pour répandre le chaos et l'anarchie au gré d'un Grand Maître lunatique, qui empoisonne et poignarde à tout va. Ce n'est pas une épée assoiffée accrochée sur un râtelier, avide de faire couler le sang. C'est un feu purificateur nécessaire, c'est le dernier recours, la fin de toute conversation, c'est l'espoir et le salut. L'Officio Assassinorum est le plus noble, le plus pur de tous les Ministères de Terra. L'Empereur l'a compris, c'est pourquoi il a créé le Ministère et lui a permis de fonctionner de son vivant. Il a compris la nécessité d'une ultime sanction. Le Ministère existe afin d'exercer cette fonction au niveau de la cour400-p.24. L'Astartes Les Legiones Astartes ont été dissoutes par décret impérial402-p.21,97 il y a mille trois-cents ans404-p.9, ne subsistent que des chapitres constitués de mille combattants400-p.126 suite aux réformes du Seigneur Guilliman402-p.79. Après la Purge404-p.8, la guerre est en train de disparaître dans l'Imperium. Les raisons qui ont présidé à la création de l'Adeptus Astartes sont en train de s'éteindre. Ils ont accompli leur tâche, la paix règne sur un milliards de mondes400-p.47. Les Adeptus Astartes sont une espèce en voie d'extinction. Plus le temps passe, plus leur héritage et leur patrimoine génétiques se diluent. La vigueur d'antan s'est fanée, et elle est bien loin l'époque où, avant l'Hérésie, des dizaines de milliers de Space Marines arpentaient les étoiles. Le fiel amer de l'Hérésie les a dépouillés, a amputé leurs légions de moitié, décimé les loyalistes survivants et drastiquement réduit les capacités des chapitres à produire de nouveaux Space Marines dans les mêmes proportions qu'autrefois. Avec la notable exception des Ultramarines, le nombre d'Adeptus Astartes est en train de diminuer. Ils constituent une ressource limitée, qu'on utilise uniquement pour les missions et les entreprises les plus délicates. Ils sont en train de s'éteindre, lentement, très lentement400-p.127. Depuis les premiers jours de l'Imperium, les Imperial Fists, l'Antique Septième400-p.126, sont les principaux défenseurs de Terra. D'autres chapitres – les légions, comme on les appelait alors, jusqu'à la Grande Hérésie et l'Instauration du Codex – pouvaient partir en croisade, explorer ou porter la guerre aux confins de l'Espace Imperial. Mais les Imperial Fists sont les principaux gardiens de Terra et du Noyau. C'est leur rôle depuis toujours. C'est le devoir que leur bien-aimé Primarque leur a imposé lorsqu'il les a quittés. C'est leur héritage400-p.14. Les frères de rempart du VIIème chapitre demeurent au Palais pour le restant de leur carrière. Leurs compagnies portent le nom des remparts le long desquels les Fists patrouillent jour et nuit400-p.26. Seuls les meilleurs reçoivent l'honneur d'être élevés au rang de frère de rempart, mais cela équivaut à une punition, car cela les éloigne de la gloire des champs de bataille et les force à passer le restant de leurs jours à monter la garde dans les halls venteux du Palais de Terra400-p.108. Lors de leur intronisation, les Imperial Fists oublient leur nom de baptême, leur nom d'avant l'élévation. Les frères gratifient chacun d'entre eux d'un nom qui correspond à leur personnalité ou à leur comportement : un nom de rempart. Ce sont des noms honorifiques employés au sein de la confrérie400-p.11. Leur credo durant leur défense du Palais était le serment du Rempart402-p.37. Ils disposent toujours du Phalanx dans leur arsenal400-p.108. Le protocole du Dernier Rempart est une mesure extrême, établie par Rogal Dorn en personne il y a mille ans. C'est un manquement patent aux serments jurés après la Guerre de l'Hérésie. Dans l'éventualité où Terra serait menacée par un grave danger, voire tombée, les fils de Dorn (Chapitres des Imperial Fists, des Black Templars, des Excoriators, des Fist Exemplar, des Crimson Fists, des Iron Knights et des Soul Drinkers) devront se réunir dans le système de Phall pour régler le problème ensemble et reformer la légion402-p.79,96 ; 404-p.10. Comme tous les chapitres des Imperial Fists de la Seconde Fondation, le caractère des chapitres successeurs est la somme de leurs représentants. Les croisés et zélotes se sont tournés vers Sigismund, tandis qu'Alexis Polux a attiré les frères les plus jeunes, les plus impressionnables. Nombre des guerriers qui allaient constituer les Excoriators ont tenu les murs du Palais lors du Siège de Terra et se sont liés d'amitié avec Demetrius Katafalque. Les frères de bataille progressistes tels que le capitaine Oriax Dantalion qui ont dès le début compris la nécessité de se rallier à la sagesse de Guilliman, comme finit par le faire Dorn en personne, ont formé un chapitre considéré comme un modèle du nouvel ordre, les Fists Exemplar401-p.240. Toutefois, Dorn n'a jamais été réellement persuadé de la sagesse de cette solution405-p.13. L'Administratum Le Maître de l'Administratum dispose, théoriquement, des connaissances nécessaires pour résoudre presque tous les problèmes de l'Imperium, et en prévenir une bonne partie. Il peut s'appuyer sur une multitude de départements byzantins pour remplir ses missions tels que la Chambre Notarium des Dîmes, l'ordozarchie du Munitorum, l'Officio Officium, ou le Logis Strategos401-p.81. L'Adeptus Mechanicus Les serviteurs du Dieu-Machine constituent un empire allié, mais néanmoins distinct de l'Imperium de l'Empereur et gouverné depuis la rouge majesté de Mars401-p.106. Les institutions psy L'Astronomican, l'Adeptus Astra Telepathica et les navigators ont contribué à la création de la toile complexe de routes de translation immatérielles et de conduits astrotélépathiques qui maillent l'Imperium. Sans leur domination empyréale et leurs réseaux d'appui, l'Imperium finirait par s'immobiliser comme une machine rouillée401-p.79 Retour sommaire Le Palais impérial Le Sanctum Imperialis Ce lieu renferme l'Empereur de l'Humanité dépérissant. L'Adeptus Custodes garde toujours les allées du Palais Impérial401-p.75. Mais le temps les a rendu prudents, à présent on ne les trouve qu'aux alentours de la Salle du Trône de leur seigneur, soucieux de préserver le peu de vie mortelle qui subsiste en lui404-p.44. Ces géants en armure de plates dorées et armés de longues hampes sont désormais drapés de capes noires404-p.44. Leur capitaine-général porte quant à lui un grand panache violet404-p.49. Le Sanctum Imperialis est également protégé par deux titans Warhound recouverts d'ornements artistiques404-p.48. La Retraite du Sigillite Comme tant d'autres parties du Palais, ce petit jardin clos a été coupé du reste par des bastions effondrés et des murs écroulés, isolé par la dévastation qu'a connue Terra pendant la Guerre de l'Hérésie.Seule une note en signalait son existence dans les vieilles annales. Il aura fallu trois années d'enquête minutieuse pour identifier son emplacement, et six de plus pour excaver un passage dissimulé permettant d'accéder au jardin. Celui-ci est carré, d'environ dix mètres de côté, cerné par des murs de trois mètres de haut. Un simple tronc coupé en deux dans le sens de la longueur et sculpté par des charpentiers constitue un banc en forme de croix au centre du jardin, à la croisée des diagonales des quatre arches par lesquelles ont peut accéder au cloître. Les sentiers sont composés de graviers d'un blanc immaculé entre des lits de pierres plus grosses, gris foncé et noires, disposées selon un agencement qui évoque un plan d'étage, même si on peut deviner que des principes plus symboliques et métaphysiques ont présidé à son élaboration402-p.45. La Galerie des Héros Ses immenses fenêtres, miraculeusement épargnées par l'intense pilonnage du Siège, donnent sur les jardins immaculés nichés contre la Porte d'Eternité depuis près de vingt-cinq siècles400-p.21. La Galerie des Triomphes Avec son dôme de presque deux cens mètres de rayon et cent de haut, doté de contreforts et de voûtes d'arêtes comme la tour d'un château, la Galerie des Triomphes est le lieu où Rogal Dorn et ses confrères Primarques se sont réunis la veille du Siège du Palais impérial. Le marbre poli gris et noir du sol est orné d'une spirale de noms écrits en lettres d'or ; les noms des endroits où les serviteurs de l'Empereur se sont battus, là où ils sont tombés. Pas même des victoires, juste des planètes et des vaisseaux spatiaux, des stations orbitales et des épaves à la dérive où le sang a été versé pour la cause de l'Imperium et de son souverain immortel. La liste fait trois fois le tour de l'imposante galerie, la plupart remontant à la Guerre de l'Hérésie402-p.17. Retour sommaire Les menaces Les forces du Chaos ont été repoussées jusque dans l'Oeil de la Terreur330-p.107. Seules des escarmouches lointaines et des conflits anecdotiques agitent les abords de la frontière, pour la plupart des campagnes d'éradication interminables contre les omniprésentes hordes d'orks . Les Veridi Giganticus403-p.103 finissent toujours par revenir. Toutefois, ils ne représentent plus une menace sérieuse, tangible, depuis qu'ils ont été stoppés à Ullanor par le bien-aimé Empereur en personne400-p.47. Les flottes du Seigneur Grand Amiral sont engagées aux frontières de l'Imperium où elles défendent des mondes et des routes commerciales des ferrailleurs, korsaires peaux-vertes et seigneurs de guerre parvenus qui déclarent des guerres depuis leurs space hulks crachés par le Warp401-p.82. Si les orks constituent depuis toujours une menace401-p.82, le Seigneur Commandeur Militant de l'Astra Militarum se jette à corps perdu dans les croisades et les engagements stratégiques interminables : expansions de la nuée de Q'orl, migration de hruds à l'échelle du Segmentum Solar, flottes expéditionnaires de la République de Nadirax, apparitions du belliqueux vaisseau eldar Biel'Tann qui se dirige vers le noyau, transplantes carnivores montant une invasion de spores des systèmes impériaux entourant le monde hostile de Nepenthis, mouvements de mercenaires tarelliens dans le secteur Phidas, émergence des Semblables, des similisworn xerontien ou de l'Ubergast401-p.82. Les Black Templars sont engagés dans la Croisade Vulpius avec des éléments de la Marine : ils mènent une action de purge contre les noulias dans les Mondes de Weald401-p.141. Retour sommaire Sources Récits complets : 330Khârn, le dévoreur de mondes, Anthony Reynolds Série L'Eveil de la Bête : 400Mon nom est carnage, Dan Abnett 401Prédateur, proie, Rob Sanders 402Au nom de l'Empereur, Gav Thorpe 403Le dernier rempart, David Annandale 404Monde Trône, Guy Haley 405Les Échos de la Longue Guerre, David Guymer Série Les Primarques : 501Leman Russ, Le Loup Suprême, Chris Wraight Retour sommaire
  6. Bonjour à tous, Je suis récemment tombé sur un de mes vieux cartons en déménagent, qui contenait mes toutes premières figouzes, des dark angels (qui j'ai plus tard repeinte aux couleurs de la black legion quand le Haines Codex est sortie). Plutôt que de m'en faire des plague marines et en avoir ad nauseam (surtout que bon,voilà leurs utilités en v8... ), je me dis que je peux boucler le cycle en me faisant une force de déchu (vieux fantasme de joueurs DA). Le truc c'est que, quoi faire? Que ce soit 40k ou de l'armure énergétique, suis trop déconnecté par ma pause Aos pour savoir comment ajuster tout ça. Dans le carton, il y avait: 33 bolters 2 lances flammes 1 bolter lourd 1 canon laser 2 plasma lourd 1 lance missiles 1 fuser 2 plasma 8 possédés pistolet bolter 4 veterans épées énergétiques pistolets 1 power fist épée énergétique 1 pisto plasma épée 1 pisto bolter masse énergétiques 2 rhino 1 lord totor double fist 1 lord double claws jet pack 1 lord combifuser hache 1 prince démon double griffe. bref, pour un premier jet, je pensais à ça: Avec, dans l'idée de faire; Les 3*5 déchus bolter lourds en fond de table, qui ne bougent pas (donc relance des 1). A l'origine, j'avais mis des canons lasers, mais j'ai peur de n'avoir rien contre la troupaille, là où le mur de plasma pourra faire l'affaire contre les gros trucs. Les 2*10 5 plasma, justement, avance en milieu de terrain, à portée de Cypher pendant ce déplacement pour la relance des 1, jusqu'à se poser dans un décor et doucher de plasma ce qui passe à portée. Et les 10 derniers, ben c'est le kit ou double qui fonce chez l'ennemi. Alors, oui, c'est du pietons qui ne peut pas avoir de rhino, je sais. Mais je me dis que, au pire, ils se prennent les tirs, et ça laisse mes plasma souffler. Au mieux on les oublie et là ça peut piquer avec les 4 doubles épées tronçonneuses qui envoient 16 attaques (merci la Faq), les 5 restants, 15 attaques , et le champion, soit 34 attaques, ça à de quoi piquer (avec la relance des 1 de Cypher). Bref, pour du mou, ça peut aller non? Ou alors vraiment laisser tomber les bolter lourd pour du lasers et oublier le délire épée énergétiques? Puis bon, ça me fait une excuse pour commander de l'équipement Heresy, c'est une bonne excuse non? Dans le meilleur des monde, je pousserai le délire d'une force borderline en rajoutant du chevaliers impérial pour monter à 2000 points et avoir un truc que je peux aligner côté chaos, comme Imperium.
  7. Hello, reprise des rapports de bataille après une petite pause consacrée à la peinture d'une nouvelle armée que je voulais plus molle, et mon choix s'est donc porté sur des skitarii! http://armees-franssoue.blogspot.fr/2017/04/test-nouvelle-armee.html
  8. Cette partie d’Apocalypse, la seconde de 2016, est la suite de la première (compte-rendu ici !). C’est toujours mon ami Droopy qui s’occupe de l’organisation, mille mercis à lui ! L’idée de base est d’inverser les rôles : cette fois-ci, les Orks attaquent, et les Impériaux défendent. 15 000 points par cam, tout peint / tout Wysiwyg, 10 points de super lourds par cam (complètement non officiel, une tentative d’équilibrage : Reaver 4 points, Warhound 2 points, tout le reste 1 point). Les Orks parviendront-ils à reprendre leur Mega-Giga Gargant ? Suspense !! Fluff de la battle... « Demandez à vos guerriers de se préparer pour l’oubli. » La voix du chevalier gris était sans appel et sans inflexion particulière. Elle énonçait une procédure concernant des subalternes. Le Capitaine de compagnie Ultramarine ravala sa fierté. Pour la première fois, il prenait conscience de la façon dont il pouvait se comporter vis à vis de guerriers non génétiquement modifiés. Cette exaspération, additionnée à la longue expérience des combats contre les orks, termina de le motiver. « Parce que vous croyez réellement que cela est fini ? Les orks sont certainement moins impressionnants que les forces du chaos. Mais, croire qu’ils vont se retirer et nous laisser leur idole de métal sans se battre est une erreur. Il faut penser à nous préparer à nous défendre. Surtout que les orks qui se sont barricadés à l’intérieur refusent de se rendre. » Le chevalier gris sursauta et regarda avec attention le Space Marine. Il sentait télépathiquement la colère du guerrier devant son comportement. Rien de grave en soit… ces souvenirs seront effacés de toute façon. Mais, il sentait aussi que la remarque du guerrier était justifiée par une longue expérience. Une expérience que lui et ses frères de bataille n’avaient pas. Les rares batailles face aux Orks avaient été des victoires indiscutables pour lui et ses frères. Mais il s’agissait alors d’escarmouches. Là, il avait eu à faire face à une armée Ork importante… et les corps de ses frères de bataille gisaient en nombre beaucoup, trop important pour qu’il châtie le Space Marine pour son insolence et ignore sa remarque. Il serra les dents, la rage au ventre. Il activa le lien com de son armure et contacta l’ensemble des forces présentes. « Que les frères se préparent à une contre attaque possible des Orks. Tant que l’artefact n’est pas neutralisé et le méga gargant détruit, nous maintenons nos positions. » Il fixa le cadavre d’un de ses frères et il réfléchit silencieusement à la retraite des orks. Grâce à ses pouvoirs de psyker, il avait lu les humeurs des Orks lors de cette bataille. Ils avaient encore les moyens de faire des dégats monstrueux… mais ils étaient partis presque joyeusement. Presque en rigolant… comme s’ils allaient faire une bonne blague. Le chevalier gris réorienta le lien com vers la flotte de transport. « Je demande des renforts pour tenir la position jusqu’à ce que la mission soit accomplie. » Les Orks allaient revenir pour prendre leur revanche... Les règles... Quelles que soient les réflexions concernant les armes « D » que nous avons, je propose de garder les éléments et règles de la partie précédente. A savoir que la partie se déroulerait selon les règles classiques de W40K. Le jeu se déroule sur 4 tables groupées. Le méga gargant étant au milieu. L’Impérium et leurs alliés se déploient en premier autour et sur le méga-gargant. Il ne faut pas qu’ils soient à moins de 24 ps du bord. Ce sont les seuls à pouvoir disposer de fortifications. Seuls leurs aériens sont placés en réserve. Ce sont les orks et leurs alliés qui attaquent en premier. Toutes ses troupes se déploient depuis un bord d’attaque qu’ils choisissent à leur convenance. Le bord opposé devient automatiquement le bord « Impérium » (pour les fuites…). Le Méga gargant est considéré comme un immeuble. Depuis qu’un grot graisseur a bloqué les accès internes, les orks sont bloqués à l’intérieur et les impériaux à l’extérieur ne peuvent pas rentrer pour accomplir leur mission. On grimpe sur la coque extérieure… comme sur n’importe quel décor, mais plus vite grâce à des antigrav, la téléportation, des grappins… Ou tout autre dispositif. Toutefois, seule de l’infanterie peut se déplacer sur le Gargant et prendre les plate-formes. Les Dreadnoughts ne peuvent pas monter dessus. Ils sont trop massifs pour tenir sur la plateforme. En partant depuis le sol, alors qu’elle touche le méga Gargant, une escouade peut grimper verticalement vers les plates-formes. L’ascension vers une plate-forme se fait si l’on est juste au-dessous. On peut aller de plate-forme en plate-forme. Cela correspondra à chaque fois à un déplacement de 6 ps. Si une plate-forme est occupée par un adversaire, il doit y avoir une charge ! Remarque : les troupes d’assaut équipées de réacteurs dorsaux se déplacent dans les airs. De ce fait, elles peuvent charger les troupes dans une plate-forme du Gargant sans avoir à se positionner d’abord en dessous avant la charge. Elle évite d’avoir à considérer la hauteur des plate-formes où va s’effectuer la charge. Les plates-formes sont petites. On considère que seule une unité peut y rester. Une seule figurine suffit à montrer que son unité y est réellement. Lors du combat qui suit, le perdant (en nombre de PV ) est basculé par-dessus la rambarde et se retrouve au sol, juste en dessous. Il subit alors 1D6 touches de F3 Pa-. S’il y a une unité juste en dessous, elle subit 1D6 touches de F3 Pa-. Il n’y a pas de test de moral dans ce cas très particulier. La taille du méga gargant est réellement imposante (sinon, ce ne serait pas un méga gargant), donc les aériens ne peuvent pas faire feu sur les cibles situées de l’autre côté du méga gargant. Ce qui fait foi en cas de contestation est la « ligne de vue » entre l’aéronef et sa cible. Même chose pour les tirs de DCA. Les points de victoires acquis sont les suivants : Seigneurs de guerre, premier sang, et chaque plate-forme est à considérer comme un objectif à contrôler. Remarque : seules les troupes peuvent contrôler un objectif. Le méga gargant est une grosse bête. Ses plate-formes donnent une sauvegarde de couvert de 3+. Tout tir contre les plate-formes est aussi un tir contre le gargant. Il a un blindage frontal de 14, latéral de 13 et arrière de 12. Avec la bagatelle de 30 points de coque, il est très difficile à détruire. Toutefois, celui qui porterait le coup fatal… ferait perdre la partie à tout le monde ! Les figurines acceptées doivent être peintes, proxy et les scratch sont acceptés. On doit pouvoir reconnaître la figurine et ses équipements. Bien entendue, la réciproque est vraie. Chaque arme et équipement doit être payé en point. Les joueurs peuvent se prêter des figurines. Nous sommes plusieurs à posséder des figurines dans plusieurs armées. Et nous pouvons les mettre à disposition des autres joueurs pour la partie… même dans le camp adverse. On est là pour s’amuser avant tout ! Les codex utilisables sont les codex W40K, FW et Bols (sympa, mais un peu dépassé ! ). Par contre, chacun doit avoir le codex ou au moins la photocopie concernant les figurines jouées. Ce qui n’empêche pas, bien au contraire, de faire un petit résumé de toutes les forces déployées. Les formations sont acceptées. Attention, les bonus liés aux règles apocalypse (bonus de milieu de partie…) sont ignorés. Le jeu se déroule selon les règles de W40K. Les généraux ! 6 jours participeront à cette orgie de violence ludique ! Côté Impérial, on retrouve : Fantomas, avec ses Space Marines du chapitre des Death Templars et sa Garde ; Canvir, avec de la garde Impériale ; Kyssard, avec des Space Wolves et un Titan de Reconnaissance de classe Warhound ; votre serviteur, avec 4 Assassins, du super-lourd, 2 Technaugures, une Forteresse et 10 Ultramarines Tactiques (pour surveiller les Death Templars !!). Ha oui, et un Razorback aussi. Pas grand chose en nombre de figs, mais parmi les lourds, y a un Titan Lourd de classe Reaver quand même !! Chez les Orks, on retrouve : Droopy, avec... des Orks. Plein. Et des avions Orks de la ROF (Royal Ork Force), tout plein aussi ! Squ4t, avec... euh, des Orks aussi. Plein également, mais un peu moins d’avions que son camarade ! Squ4t et Droopy ! On se retrouve le samedi soir à 20h30 à l’AJV pour mettre la table en place et déployer l’armée impériale qui devra tenir le choc face au raz-de-marée Ork ! On mettra 2 heures (mais c’est parce qu’on a évidemment beaucoup bavardé, admiré les nouvelles figs fraîchement peintes...). Les forces impériales, comme prévu, sont massées autour du mega-gargant. Comme illustré ci-dessus, mon Reaver couvre une des 2 longueurs de table (le Warhound, Cave Canem, s’occupera de l’autre). Il faut que je baptise mon Reaver aussi, d’ailleurs ! On verra selon ses performances le lendemain ! Pourquoi couvrir prioritairement les longueurs de table, me direz-vous ? Parce que vu tout ce qui va arriver en face, ils ne pourront pas attaquer de flanc, il n’y aura tout simplement pas assez de place pour se déployer !! Droopy m’affirme qu’il n’en est rien, moi, je pense même que sur une longueur, ça ne passera déjà pas... Le Warhound Cave Canem est derrière ! Cave Canem, ça veut dire "attention au chien" en latin ! Vu de côté, ça donne ceci : Cette vue permet aussi d’admirer les 3 chars super-lourds Forge World magnifiquement peints de Canvir ! Vous voulez mieux les voir ? Mais vos désirs sont des ordres ! Les 2 autres côtés du carré défensif : Côté Warhound ! Le dernier côté du carré défensif. Des unités à moi : Mon Reaver ! Vieux modèle de chez Armorcast, sur socle surélevé pour lui donner la taille de l’actuel. Le petit toutou prêté à Kyssard ! Forteresse de la Rédemption. Canvir déploie bien curieusement son Taurox, d’après lui pour servir de "bouclier mobile" à ce qui est derrière : Les superbes louloups de Kyssard : En réserve, nous avons le Thunderhawk Pride of Macragge, transportant exceptionnellement des Space Wolves, ainsi que 2 Assassins Callidus. Le Pride of Macragge ! Et que va-t-on affronter ? Oh, trois fois rien... Une partie des forces Orks !!! Le Frakassor de Squ4t ! Les petits frères du mega-gargant ! La Royal Ork Force de Droopy ! Le mega-squiggoth de Droopy ! J’adore !!! Bon, on commence à jouer ?!?
  9. Bonjour à tous! Après plusieurs jours de réflexion, j'ai créé ma liste de tournoi que j'aimerai être dure/semi-dure de l’Astra militarum. Voici la liste : QG:  Escouade de commandement de compagnie, Equipe d'arme lourde : canon laser  (seigneur de guerre) 80 Tank commander : Leman russ punisher, knight commander pask  Leman russ executioner 365 Primaris psyker : niveau de maitrise 2 75 Primaris psyker : niveau de maitrise 2 75 Ministorum priest 25 Commissaire 25 Troupes  Peloton d'infantrie Attentiste :  Platoon command squad : equipe d'arme lourde avec canon laser 50 Escouade A1 : equipe d'arme lourde avec canon laser 70 Escouade A2 : equipe d'arme lourde avec canon laser 70 Peloton d'infanterie Baston :  Platoon command squad : lance flammes lourd, 2 lance flammes 50 Escouade B1 : lance flammes 55 Escouade B2 : lance flammes 55 Chimère 1 : multi-laser de tourelle et lance flammes lourd de coque 65 Veterans  10 vétérans: lance flammes lourd, 2 fuseurs 120 Conscrits : 40 conscrits 120 Soutien  Batterie de wyverns : 2 wyverns 130 Escadron de leman russ : leman russ eradicator 120 Attaque rapide  2 santinelles blindées : canon à plasma 100 Escadron de valkyries : 1 valkyrie : lance missiles multiples  135 Défenses  Ligne aegis+quadgun 50 Total 1835   Ma liste est articulée autour de deux gros pelotons d'infanterie: le premier derrière la ligne de défense aegis en fond de table avec Pask et son copain et le second avec la masse de lance-flammes pour aller chercher les objos et les tenir accompagnés de la chimère et du Leman Russ solo. Mes vétérans seront déployés via ma valkyrie là ou le besoin s'en fera sentir. J’ai mis une grosse escouade de conscrits afin de sécuriser le milieu de ma ligne de bataille. Avec un prêtre il feront le café^^ Cependant il me reste 15pts et je ne sais pas quoi en faire^^ Peut être une amélioration de véhicule mais laquelle? :P J'ai pensé à une lame de buldozer+missiles traqueur sur la chimère ou un filet de camouflage. En attendant vos retours, DoUmiii
×

Important Information

By using this site, you agree to our Conditions d’utilisation.