Jump to content
Warhammer Forum
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt

Search the Community

Showing results for tags 'kingdom death'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Général & Associatif
    • /!\ Annonces Importantes /!\
    • Suggestions & Forum
    • Association, projets et évenements Warfo
  • Communauté
    • Autour du Warfo
    • Rapports de Batailles
    • Animations Warfo
    • Récits, Poésie et Dessins
    • Rencontres entre joueurs
  • Modélisme
    • Figurines
    • Armée Unique
    • Armées Multiples
    • Décors
    • Animations Warfo
    • Choix des Armes
    • Techniques
    • Tutoriels
  • Warhammer 40K
    • 40K - Général
    • 40K - Rumeurs et Nouveautés
    • 40K - Règles
    • 40K - Armées
    • 40K - Création & Développement
    • 40K - Background
    • 40K - Manifestations
    • KillTeam
    • Necromunda
    • BlackstoneFortress
  • Warhammer Age of Sigmar
    • AoS - Général
    • AoS - Rumeurs et Nouveautés
    • AoS - Règles
    • AoS - Armées
    • AoS - Création et Développement
    • AoS - Background
    • AoS - Manifestations
    • Warhammer Underworlds
    • BloodBowl
    • Warcry
  • Jeux du Seigneur des Anneaux
  • Specialist Games & Associés GW
  • Autres Wargames
  • Autres Types de Jeux
  • Brocante du Warfo
  • Archives

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Location


Jeux

Found 4 results

  1. Bonjour à tous, Quelques-unes de mes dernières fig's. Survivants Zombicides : Panoceanian de Operation Icestorm : Septimus de Arena Rex : Satan, une des deux jumelles de chez Kingdom Death. Plus de photos sur mon blog. A bientôt.
  2. Bonjour le Warfo, J'inaugure ma galerie ici avec un bon vieux classique édité par feu Rackham, un nain de Mid-Nor. Toujours sympa à peindre et l'occasion de se lâcher sur les couleurs. http://www.puttyandpaint.com/projects/10864 Et pour ceux tentés de jeter un coup d'œil à mes précédents travaux, ça se passe sur Putty & Paint ou CMON. Enjoy ! Ce sujet a bien mérité un Coup de Projo
  3. Bonjour Je suis dans le hobby depuis bientôt 4 ans. Je n'avais jusque là jamais osé montré mes réalisations. Avec la réception de Kingdom Death j'ose me lancer. N'hésitez pas à commenter, critiquer, voir même me pourrir pour la qualité médiocre des mes réalisations et des photos. J'essaierais d'améliorer ces deux aspects. Voici donc mes premiers survivants à kingdom death. Ils sont presques fini. Je ne suis pas entièrement satisfait du résultat mais je suis indulgent avec moi-même dans la mesure où c'est la première fois que je tente une source de lumière qui ne soit pas zénithale.
  4. Nous avons commencé notre première campagne de Kingdom Death : Monster. Ce jeu hors norme se déroule uniquement en campagne où nous allons suivre un groupe de survivants dans un univers glauque et sombre où règne une nuit perpétuelle et terriblement profonde. Seul la lumière des lanternes de pierre que possèdent nos survivants apeurés apportent un peu d’espoir. La campagne se déroule en Année de la Lanterne, une année est composée de 3 phases distinctes : la phase de chasse où nos survivants vont partir en quête de nourriture et de ressource, une phase de confrontation, où nos survivants auront trouvés leur proie et la phase de colonie, phase où notre petite communauté essaiera de se développer tant bien que mal. J’ai choisi de faire des rapports de nos sessions car ce jeu est réellement un Ovni dans son genre : le storytelling est tellement fort, mixé avec des règles de jeu de figurines et saupoudré d’une composante Rpg papier où nos choix collectifs sont réellement décisifs pour la suite de l’aventure, qu’il me paraît indispensable de compulser par des notes et des photos cette expérience de jeu “rogue-like-esque”. Laissez moi vous conter cette histoire... ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ Lantern Year 1 ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ Il était une fois, un lieu pavé de visages de pierre. Un homme avec une lanterne dormait d’un sommeil profond, sans rêves. L’homme n’avait conscience de rien. Un jour, l’homme s’éveilla. Il effaça l’encre noir sec qui recouvrait ses yeux et fébrilement les ouvrit. Autour de lui, il vit d’autres personnes s’agiter, plus loin encore n’était qu’un horizon de ténèbres insondables. Une femme s’approcha de l’homme à la lanterne. Sa main douce et chaude lui caressa le visage. Ils n’avaient pas de mots ; ils étaient un mystère l’un pour l’autre. Soudain un monstre surgit des ténèbres, ses yeux étaient remplis d’une colère bestiale et sauvage. Il attaqua. Le groupe ne pouvait rien faire contre cet animal. Il déchira leur chair et brisa leurs os entre ses dents comme de vulgaire brindilles. Il les dévorait entièrement. Submergé par la terreur et le ressentiment, l’homme à la lanterne s’effondra sur le sol. Les pierres froides meurtrissaient son corps ; il n’y avait pas d’échappatoire. Mais l’homme ne voulait pas mourir. Tâtonnant désespérément les froids visages de pierre, il trouva une brèche et tira de toutes ses forces. Un morceau de pierre céda, affûte et mortel. L’homme à la lanterne se remit sur ses pieds, son arme au creux de sa main. Il prit une profonde inspiration et hurla dans les ténèbres. Quelque part dans cet endroit, aux visages de pierres, des hommes et des femmes sans noms se tiennent côtes à côtes. Ils n’ont rien à part le besoin de survivre et une lanterne pour éclairer leur lutte. C’est alors que ce monstre à crinière blanche se décida d’attaquer le plus frêle d’entre eux, tétanisé par la peur. Une jeune femme à la chevelure rousse s’apprête de peu à lui arracher une de ses pattes qui ressemble à tout point à une main géante. Fou de douleur, le jeune lion s’isola avant de sentir à nouveau où se trouve ses proies. Un assaut coordonné permit aux survivants de prendre l’avantage en frappant la bête de toute leur force, l’un lui sectionna un tendon, l’autre le frappant à la rotule et enfin le dernier le tapant de toutes ses forces à la mâchoire. Mais la bête ne céda pas, elle sauta à la gorge de la menace la plus proche pour la mettre à terre et commença à vouloir lui arracher la tête. Alors que le groupe essaya de sauver l’homme au sol, le lion se mit à rugir de toute ses force, effrayant les pauvres survivants. La bête décida alors de se jeter sur la seule et unique proie qui était restée devant elle, tétanisée de peur devant ce majestueux prédateur. Un second assaut permettra au survivant d’amocher le lion, l’homme frêle décida de lancer de toute ses forces son morceau de caillou qui alla se ficher dans le dos de la bête réduisant sa précision. Cette douleur rendit fou le lion qui se jeta de tout son poids sur l’homme barbu, celui-ci ayant déjà était mis à terre par la bête, se retrouva à nouveaux sous un déluge de griffe et d’écume chaude de la bête mais l’instinct de survie de l’homme lui permettra de sortir in-extremis de la gueule du fauve qui fit claquer ses dents dans les airs… La bête se relèva, agonisante et toujours dangereuse, elle faucha la femme à la chevelure bleue pour la mettre au sol mais dans un ultime sursaut, l’homme à la barbe sauta sur la nuque du jeune lion pour lui asséner un coup fatal. Tremblant de tous leurs membres, le groupe de survivant se regarda, cherchant à comprendre ces 10 dernières minutes. Tout est allé si vite, si intense. La douleur engourdit chaque survivant qui, après quelques secondes à croiser leur regards, décidèrent de ce jeter sur la carcasse de la bête afin de la dépecer et de se nourrir de sa chair encore chaude. C’est alors que le groupe aperçu au loin une lueur, faible mais bien persistante. Avançant avec leurs lanternes de pierre et tirant le reste du lion, ils s’approchèrent de la grotte où le petit groupe trouva une immense colonne de lumière constitué de lanterne. Phare dans l’obscurité omniprésente, d’autres hommes et femmes arrivèrent auprès de cet étrange monument. Des regards s’échangèrent entre les membres de ce fragment d’humanité, certains étaient plus âgés que d’autres, certains n’avaient pas la même couleur de peau mais ils ressentirent tous à ce moment là un réconfort, voir même une lueur d’espoir, surtout à la vue du cadavre du félin entre nos quatre survivants. C’est alors que l’homme à la barbe ayant asséner le coup fatal à la bête, murmura avec beaucoup de fébrilité et sans savoir pourquoi le mot “...li-on”. Cela faisait déjà quelques jours qui s’étaient écoulés, hommes et femmes trouvèrent le moyen d’échanger et de communiquer avec la même langue, comme si celle-ci était en sommeil en eux. Le groupe ayant tué le félin pu finir de dépecer la bête pour distribuer sa chair comme nourriture à cette colonie et faisant sécher le reste des morceaux de viande. Ils trouvèrent dans l’estomac un étrange flacon rose et décidèrent de le mettre en évidence devant la colonne de lumière comme une sorte de trophée. Tout en récupérant ces précieuses ressources (os, peau, organes) les survivants commencèrent à se donner des noms. La femme aux cheveux rouge se proclama Lust, elle était la première à se donner un nom. Il ne fallut que peu de temps avant que les autres fassent de même. L’homme frêle décida de s’appeler Georges alors que la femme aux cheveux bleu, décida du nom d’Olympe. Enfin tout 3 désigna l’homme à la barbe comme leur dirigeant, le nommant Hannibal, chef de ce nouveau groupe de survivant. Hannibal accepta ce rôle et regarda cette étrange colonne de lumière et de pierre. Le poids de cette responsabilité lui écrasant les épaules mais il ne put à ce moment précis comprendre cet émotion. Des semaines passèrent et la colonie fabriqua une sorte d’établi de visages de pierre pour travailler les os du lion. Taillant avec des pierres et attachant avec des ligaments, une sorte de petit couteau fût la première vraie arme du campement. Fort de cette expérience, hommes et femmes s’attelèrent au travail pour créer d’autres supports afin de travailler et tanner la peau et y broyer les organes du monstres pour y extraire les fluides utiles, surtout qu’ils commencèrent à devenir sec... Se nourrissant des restes de viandes séchés de l’immense monstres et de quelques racines trouvées sur les cloisons de terres entre quelques visages de pierre de la grotte, le groupe commencèrent à développer un début de société. Une organisation du camp permit de fabriquer les premiers morceaux de protections : un turban pour protéger la tête ou encore des lames de peau pour soigner des blessures profondes. Deux membres du camps, Salomon et Cassiopée se rapprochèrent un soir du trophée trouvé dans le ventre du lion blanc. Ils étaient obnubilés par ce liquide d’apparence si doux. Alors que le camp dormait, ils ouvrèrent le flacon et sentirent la fragrance si délicate. Ça avait un goût sucré, bien qu’ils ne put le définir et ils avalèrent le contenu de la fiole. Un peu titubant, notre jeune couple alla se cacher derrière la colonne de lumière… Quelques mois plus tard, c’est avec un ventre rond que Cassiopée s’attelait à ces différentes tâches comme ramasser les racines noires et amères des parois de la grottes. Elle ne pouvait le définir mais elle savait que la vie était au plus profond de ses entrailles. Des jumeaux. C’étaient des jumeaux en pleines santé qui naquirent. Émerveillés, le camp comprirent que le sens de la vie étaient le bien le plus précieux de ce monde sombre et âpre. Le camp décidèrent de leurs noms et c’est avec énormément de tendresse que chaque membre de la colonie caressa le front de chaque enfant. Ils devaient tous participer à leur éducation pour les préparer à ce monde hostile. Pouvait-on parler de camp où alors d’une société au final ? Chaque membre devrait plutôt s'entraider pour qu’il y ait un futur pour les enfants. Une société était née avec ces enfants. C’est alors qu’une vieille femme apparut, elle se posa près de la colonne. Tous avaient peur, tous ? Non car nos quatre fondateurs s’approchèrent de la femme. A peine le dialogue s’engagea qu’Olympe, Lust et Hannibal fut submergé par la peur que la femme dégageait. Cette aura n’était pas malfaisante mais elle était singulièrement triste, comme si tout espoir avait disparu. Il n’y a que Georges qui dialogua avec cette vieille femme. Il utilisait des mots étranges même s’il était resté le même. Il convaincu les autres à ce que la vieille femme resta dans le camp, mais elle ne devait pas se mélanger avec les autres et encore moins s’approcher des enfants. Les ressources devenaient plus que limité. Cela faisait des mois que les survivants mangèrent des racines. S’ils ne se décident pas rapidement d’explorer plus les environs et d’aller chasser d’autres lions blancs, ils seront condamnés. Il fallait repartir dans les ténèbres. C’est pendant les préparatifs de la chasse qu’une des lanternes de la colonne s’éteignit. Le camp fut inquiet de ce phénomène : ils n’avaient jamais vu de lanterne s’éteindre. Peut être que le temps leur est compté, peut être que le temps nous est compté ? Suite au prochain épisode...
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.