Aller au contenu
Warhammer Forum
Cyrill

[40K] Night Lord par Simon Spurrier

Recommended Posts

Bon il me semble que personne n'a encore parlé de Night Lord de Simon Spurrier...

C'est un bon roman de la BI. L'histoire est intéressante, niveau du fluff, elle ne m'a pas trop choquée *mais 'tention je ne suis pas un méga archi prophète du fluff qui sent le camphre donc je peux me planter violemment*

Les +

Le basculement entre deux points vues est très sympathique et le portrait de Konrad qui est donné est très bon.

Zso Sahaal, le "héros", est un renégat intéressant, je le trouve moins manichéen que la plupart des mauvais de la BI mais je me trompe peut être.

Les -

Mon dieu que de fautes ! Je sais c'est récurrent mais là, même moi, qui ne suis pas particulièrement sensible à ce genre de choses ça m'a choqué !

La fin un peu... un peu comme un soufflé qui retombe... sauf s'il y a une suite mais ça ne me semble pas obligatoire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens de finir "Night Lord".

Bref résumé sans trop de SPOIL: Un Night Lord esseulé se crache plus ou moins sur une planète impériale et se fait voler juste après le crash un objet auxquel il tient beaucoup, il va pénétrer dans la ruche avoisinnante et le rechercher. D'un autre côté une psyker appartenant à la suite d'un inquisiteur arrive également dans la ruche et va devoir faire face aux "problèmes" qu'entraine l'arrivée du Space marine chaotique.

Côté plus:

Dans la lignée des bouquins de l'HH, on n'a pas un chaotique super trotro dark mais un marine avec une vraie personnalité, un passé qu'on découvre peu à peu et des objectifs crédibles. Il en devient même parfois organisé!

Du fluff plus que sympa concernant les Night Lords et leur primarque, c'est du fluff BL bien sur et du point de vue chaotique mais j'accroche. On découvre une nouvelle raison du passage au chaos intéressante mais ça reste partial.

L'action se passe dans une ruche, nottamment dans les quartiers les plus pauvres d'où un fluff sympatique concernant le fonctionnement de ceux-ci bien que pas très développé.

Une psyker "interrogatrice" qui va faire face aux craintes et préjugés vis-à-vis des psykers, on découvre ses doutes et convictions, bref le dilème qui concerne cette classe de la population, d'autant plus en tant que membre de l'inquisition.

Côté moins:

Des facilités dans le scénario, voir même certaines invraisemblances qui nuisent à l'histoire ainsi que quelques passages baclés; dommage :ermm: .

Une fin très mais alors très prévisible.

Et comme souligné quelques posts plus haut, des fautes d'orthographe parfois énormes. J'ai du relire une ou deux phrases à plusieurs reprises pour en comprendre le sens...

En bref un bouquin qui traite d'un thème sympa, qui ammène du fulff sympa mais parfois gaché par des erreures sur le fond comme sur la forme. J'ai lu mieux mais également pire.

Modifié par Oblonsky

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Night Lord de Simon Spurrier

Résumé: Night Lord nous raconte l'histoire de deux personnages, Zso Sahaal ancien capitaine de la légion des Night Lords, emprisonné à bord de son vaisseau depuis dix milles ans et qui est libéré lorsque ce dernier s'écrase sur le monde-ruche d'Equixus. Sur les lieux du crash, un groupe de pillards lui dérobent un trésor inestimable et dés lors il fera tout pour le retrouver. L'autre personnage principal du livre est une psyker, interrogatrice de l'inquisiteur Kaustus, qui se lance dans une traque du space marine renégat.

Critique: Je dois dire que lorsque j'ai commencé la lecture du bouquin, je n'ai franchement pas été emballé, c'est plutôt grossier au niveau de l'écriture et les ficelles me semblaient assez énormes. Cela dit une fois entré c'est finalement pas trop mal, pourquoi ? Parce que les deux personnages principaux (en fait surtout celui de Zso Sahaal, je trouve) gagnent en profondeur à mesure que l'intrigue se déroule et que cette dernière est au final pas trop mal ficelée et laisse la place à pas mal de possibilités futures. Je dois dire aussi qu'il y a pas mal de background sur les Night Lords et Konrad Kurze est loin d'être une carricature dans le bouquin. Bref au final, si on passe la dimension écriture pas top top, l'intrigue, elle, est plutôt pas mal et on passe un agréable moment, je trouve.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je l'ai lu.

Comme pas mal de bouquins BI (ou alors je fais des mauvais choix) j'ai eu le sentiment un peu désagréable que le livre passe à côté de son sujet. Je pensais voir une attaque Night lord (comme décrit dans un WD) dans un style proche d'un film de zombies (héros survivants, méchants, ruines apocalypse tout ça tout ça).

Et on se retrouve avec un gros méchant à la recherche de son objet perdu. Moui. Bon. Les scènes d'actions sont pas toujours extraordinaires.

Même si le point de vue de la psyker est pas mal (Probablement plus "old school" que dans Eisenhorn ou Ravenor) je n'ai pas pu m'empêcher de me demander quel était l'intérêt de prendre la moitié du bouquin alors qu'on voulait voir du Night lord, du gros du vrai, qui tâche.

Bref, on apprend presque rien sur les Night lord et je trouve le personnage principal un peu monomaniaque, voir "con" ou enfantin, comme beaucoup de space marines en fait (à croire que devenir SM rend bêta).

Ceci dit j'ai beaucoup apprécié le techno-prêtre.

(et pour ceux qui veulent vraiment voir un "Konrad Curze" je les invite à regarder le film Apocalypse Now, car le "colonel" correspond parfaitement au primarque, et ses arguments / tourments sont excellents. En fait on peut voir dans ce film le face à face "Night Hunter vs l'assassin impérial").

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Important Information

By using this site, you agree to our Conditions d’utilisation.