Aller au contenu
Warhammer Forum
FreDrich_00

[40K][Série HH]Thousand Sons

Recommended Posts

Je viens de finir de finir Thousand Sons. Après la fin de Fulgrim où Mac neil m’a laissé un mauvais gout dans la bouche, je me méfiais de ce qu’il allait faire à Magnus. Et après l’histoire catastrophique sur les World Bearers, je m’attendais même à ne pas être au cœur de l’action de Prospero. J’entame donc le livre en étant plus que méfiant.

Ca commence mal : Magnus n’est pas un cyclope, mais il est borgne. Mais par contre, dès le début, ya des bonnes idées : l’organisation des Thousand Sons en temples en fonction de leurs pouvoirs majeurs, les tutelarie …. Ho, et puis ya des bouts de Collegia Cybernetica, ho, et puis les personnages sont sympas… Hooooo, mais ils ont même des réactions cohérentes …..

Et au final, j’ai beaucoup apprécié. Mc Neil n’élude pas l’action comme certains auteurs de la BI : on est avec Magnus, on le suit, on a tous les évènements attendu clairement décris. Il ne se fout pas de nous, et c’est clairement un bon point pour le bouquin. L’histoire des Thousand Sons est une bonne histoire à la base, et l’auteur réussit à ne pas la gâcher.

Il fait du Mc Neil : on sent qu’il connaît le fluff, mais qu’il n’a pas de remord à changer ce qui l’emmerde. L’œil de Magnus est un exemple, il y en a d’autres plus fondamentaux.

Le pacte de Magnus avec Croa pour sauver le génome de sa légion, par exemple. Et qu’Ahriman se déclare loyal à l’empereur à la fin.

Mais à coté de ça, il est aussi plein de bonnes idées, il ajoute des éléments bien foutus qui s’insèrent dans le fluff (comme ce qu’on a vu avec Legion, quoi).. Il rajoute un peu de trotro mystérieux (« There’s no wolf on Fenris »), mais je pense que ça sera résolu dans le prochain bouquin (les burnes de Prospero).

Je regrette aussi qu’on passe trop de temps avec ce Lemuel et ses bitches qui ne servent au final pas à grand-chose.

Et puis, il y a la fin :

On ne sait pas ce qui prend à Magnus de descendre quand même au final se fighter avec Leman Russ. Peut être à t’il céder aux insistances du warp, et à t’il signé à nouveau un pacte avec eul diable. M’enfin c’est dommage qu’il ai eu la flemme, à la toute fin, de nous pondre 10 pages de plus.

M’enfin, pas déçu, clairement.

FD

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens aussi de finir A Thousand Sons, et je donne mes deux neurones sur la chose.

L’histoire

On suit donc l’histoire principalement à travers les yeux d’Ahriman et de quelques remembrance(u)rs. On en apprend aussi pas mal sur Magnus, la Grande Croisade, les relations entre frangins primarques, et même pépé. Faut dire que dans les 550 pages du bouquin, peu sont finalement consacrées aux combats, et que l’histoire est vraiment centrée sur les Thousand Sons, ce qui donne un bon résultat car on a le sentiment d’apprendre tout ce qu’il faut savoir de cette légion sur la période. On la suit à travers les événements d’Ullanor, de Nikaea et de Prospero, et à chaque étape, comme l’a très bien dit FreDrich_00 on nous donne les éléments qu’on peut attendre, on se fout pas de nous, et rien n’est gâché.

Le fluff

Du point du fluff, le bouquin est vraiment très riche. L’organisation de la légion, les histoires personnelles d’Ahriman et de Magnus, et l’évolution des Thousand Sons sont bien traitées, et la version de McNeill me paraît complète. J’apprécie particulièrement les descriptions détaillées comme-il-faut d’événements majeurs de la Grande Croisade et n’avais pas eu cette sensation d’épique depuis les tout premiers volumes.

On apprend que la malédiction de la Légion était vraiment écrite dés le début, la dégénérescence génétique originelle et les mutations dues au Chaos étant maintenant la même chose, et c'est donc pour la combattre que Magnus a donné un de ses yeux et qu'Arhiman mettra au point l'Effacement.

La façon dont Magnus est corrompu est simple, mais mieux ficelée que (au hasard) celle de Fulgrim, et colle tout à fait au futur champion de Tzeentch. Les rivalités naissante avec Mortarion et Leman Russ sont bien montrées, et la relation particulière entre pépé et Magnus est bien décrite. Pépé parle et fait plus que dans n'importe quel bouquin, mais est aussi gland peu réactif que d'habitude face aux desseins des puissances du Chaos :D.

Les puristes regretteront un certain nombre de modifications du vieux fluff: Magnus n'est plus cyclope, les Thousand Sons sont tous sorciers, ils ne se battent pas aux cotés d'autres légions renégates, le livre de Magnus n'est transmis à Ahriman que tout à la fin, le bombardement de Prospero est sans effet, les Thousand Sons s'échappent de Prospero par magie et non dans leurs vaisseaux... etc. Bref, c'est une "version" de l'histoire à laquelle tout le monde n'adhérera pas forcément. Personnellement je trouve qu'on y gagne sur pas mal de petites précisions. Notamment les différents "temples" de la légion, les noms de capitaines, et même le chiffre très précis de TS survivants à l'Hérésie: 1170 *!* (1242-72)

A noter aussi que la corruption de Magnus suit (ironiquement) le même chemin que celle de Mortarion: confronté à la dégénérescence de sa légion, il fait appel aux puissances du Warp qui acceptent de l'aider, mais avec des petits caractères dans le contrat. Ironiquement aussi, l'aveuglement de Magnus face aux puissances du Warp n'a rien à envier à celui de pépé, qu'il faut toujours écouter et obéir (parce qu'il sait tout), mais qui n'explique jamais rien à personne (parce que c'est trop dur pour le dieu qu'il est).

Enfin pour conclure, c'est un bon cru, et les Thousand Sons y gagnent en caractère: je ne serais pas surpris si les armées de TS heresy era se répandaient, car leur histoire un peu tragique fait d'eux des "gentils" en puissance. D'ailleurs la toute fin du bouquin mentionnée par FreDrich_00

avec Ahriman qui se dit loyaliste

montre bien comment l'on peut devenir un jouet de Tzeentch avec les meilleures intentions du monde.

Rip'

Modifié par Rippounet

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Visiblement, le bouquin a vraiment plu au plus grand nombre, puisqu'il est était 22e des ventes aux USA lors de sa sortie dans la catégorie "Paperback Mass-Market Fiction", d'après le NY Times. C'est le meilleur score d'un bouquin de la Black Library aux USA, d'après les intéressés.

Frixou, qui se retient de le lire parce qu'il n'en est qu'au 4e tome de la saga...

Modifié par Frixou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Petite remarque sur ce que dit Rippounet :

le bombardement de Prospero est sans effet,

Ca pète quand même intégralement la planète à l'exception de la cité principale protégée par les pouvoirs zobscurs des TS. J'ai justement bien aimé qu'on sente que le marines n'a pas spécialement besoin de descendre de son vaisseau si l'ordre est de tout casser.

Tiens, et tant qu'on est dans une balise spoiler, le bouquin rend aussi très bien la façon dont Magnus casse les jouxjoux de Pépé en voulant le prévenir de la trahison d'Horus, et justifit donc entièrement que ce dernier ai assez les boules pour ordonner de le réduire en cendre.

je ne serais pas surpris si les armées de TS heresy era se répandaient, car leur histoire un peu tragique fait d'eux des "gentils" en puissance.

Oui, et ça en est vraiment agréable dans ce livre : au final, ces cons de TS, ils sont sympas. Cons, aveugles, mais fondamentalement sympas. On ne leur souhaite même pas de se faire casser les dents, et le bouquin rend Leman Russ très peu sympatique. Je me demande comment Abnett fera pour lui redonner son image de mec cool dans le prochain bouquin.

FD

Modifié par FreDrich_00

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Petite remarque sur ce que dit Rippounet :
Ca pète quand même intégralement la planète à l'exception de la cité principale protégée par les pouvoirs zobscurs des TS
Je voulais dire... sans effet sur les Thousand Sons, alors que dans le vieux fluff, c'est le bombardement qui est censé les zapper presque tous.
Oui, et ça en est vraiment agréable dans ce livre : au final, ces cons de TS, ils sont sympas. Cons, aveugles, mais fondamentalement sympas. On ne leur souhaite même pas de se faire casser les dents, et le bouquin rend Leman Russ très peu sympatique. Je me demande comment Abnett fera pour lui redonner son image de mec cool dans le prochain bouquin.
Je me suis fait la même réflexion, mais je m'inquiète pas trop. Les loulous possèdent pas mal de traits qui peuvent les rendre sympathiques aux yeux des lecteurs: ils ont des poils, ils boivent de la bière, ils se prennent pas la tête avec les bouquins compliqués... etc :D:wink:. Du coup ce "diptyque" devrait être très réussi, ce qui me donne de l'espoir pour la suite de la série. The First Heretic a aussi un potentiel monstrueux et j'espère qu'il ne sera pas gâché.

Rip'

Modifié par Rippounet

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hop je donnes mon grain de sel. A thousand sons est très sympathique et probablement un des meilleurs de la série HH (voir le meilleurs d'après moi).

Malgré les quelques libertés fluffique cités au dessus et quelques longueurs inutiles avec les rembrancers (qui sont d'ailleurs laissé en plan dans le récit tout à la fin de façon assez spectaculaire tellement ils servent à rien, on se demande même si c'est pas fait exprès pour les ressortir dans une autre histoire) Graham est cohérent et confirme ça capacité à produire de bon roman sur l'univers 40K et 30k.

Globalement c'est l'histoire d'une légion et d'un primarque qui croyait pouvoir contrôler le warp mieux que papa et lorsque ça tourne mal va droit dans le mur légèrement aidé par Magnus qui se résout à aider ça légion qu'à la fin et comme l'a dit un intervenant pour des raisons un peu passé sous silence par l'auteur. On lui pardonnera cependant vue la palette d'évènement épique pour warhammer décris relativement ben voir très bien durant tout le livre, de ullanor à Nikea et la chute de pospero. Comme dit au dessus on se prends d'affection pour ces gentils messieurs qui ne voulaient que bien faire et qui en prennent plein la tronche à cause de leur primarque et de l'imbécillité de l'empereur inhérente au flulff de l'hérésie (à throstein: ce que je voulais dire que comme l'issue de l'histoire est connue le lecteur voit les erreurs commises et qui doivent être commise pour que le récit aille là où il doit aller, c'est à la fois exaspérant et tout à fait plaisant). C'est une bonne vielle application d'histoire du genre "l'enfer est pavé de bonne intention" comme on en connais beaucoup et ben ça marche pour pas changer.

Bref ça promet pour Prospero Burns car les loulous en chi*** lors de l'attaque de tizca et je compte sur Dan pour être à la hauteur de A Thousand Sons.

Modifié par Lord Macragge

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tu vas dire que pas affronter angron lors de sa téléportation c'était intelligent?

Quelqu'un sait quand le bouquin sera traduit?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le problème est que quand des auteurs pas forcement tous bien malins doivent représenter des personnages à l'intelligence surhumaine, ça crée forcément des problèmes de cohérence.

le squat

et encore "pas bien malin" c'est une moyenne, yen a...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Etant de base un grand fan des Thousand Sons, et après avoir lu vos critiques assez positives sur le bouquin, je me suis décidé à le lire, en tant que premier roman sur 40k que j'entames.

Eh bien franchement, je ne suis pas déçu je dois dire. Les changements apportés par l'auteur furent assez appréciés, ayant déjà toujours préféré voir Magnus comme un borgne, mais en plus découvrir plus en profondeur le passé d'Arhiman, un de mes personnages préféré, fut des plus plaisants, d'autant que cela rend sa personnalité plus riche ainsi.

L'auteur voyait visiblement la légion de la même manière que moi, et je me suis surpris à imaginer la peine de Magnus quand il est trainé dans la boue à Nikea, ou quand il réalise qu'il vient de réduire à néant le projet de son père, alors qu'il se voulait doué des meilleures intentions du monde.

J'ai également aimé voir justement l'aspect d'Astartes se passionnant pour d'autres choses que le combat ou la guerre, comme pour montrer qu'il reste toujours une part humaine en eux, et qu'ils ne sont pas juste des soldats décérébrés comme ils sont souvent décrits.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai pas encore eu la chance de lire Un Millier de Fils mais la Bibliothèque Interdite a annoncé que Graham McNeill sera en dédicace à l'occasion de la sortie des livres Empire et Un Millier de Fils en France :

Paris: Vendredi 26 novembre à la FNAC Forum Les Halles, de 16h à 19h

Lille: Samedi 27 novembre au Furet du Nord de 16h à 19h

Ce sera sympa de le rencontrer. En espérant qu'ensuite ce sera Dan Abnett qui fera le déplacement pour la sortie d'un de ses romans en France.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui il va bientôt sortir dans l'hexagone ce millier de fils et par pure fainéantise intellectuel, je lis les version de la bibliothèque interdite. Plutot que la Vo de la black library.

je me permet cependant de remarquer un point de neo/archo fluff conflictuel.

magnus le borgne n'est pas le FAIT de graham mc neil.

les jalons de l'hérésie d'horus des années 2000 furent posé dans le jeu de carte à collectionner Horus Heresy qui fut supervisé par alan merett au niveau de la "cohérence " de license et l'établissement d'une trame scénarisée plus étoffé que les quelque paragraphe des codex v2.

Ceci a donné 4 beaux artbook d'un beau gabarit, et une version regroupant les 4.

Et dans ces artbooks : magnus est très grand, très rouge et BORGNE !

ce sont les illustrateurs et les "scénaristes" du CCG qui ont fait passé magnus de la cyclopie à l'infirmité.

je tenais à le signaler.

L.M.A jète un œil !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu que je n'ai pas les artbooks Horus Heresy, je ne savais pas ce détail. Merci de l'information.

J’achèterais ça, à l'occasion.

FD

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, alors mes premières impressions :

Très bien, très plaisant avec pas mal de petites trouvailles SAUF :

- Pour le concile de Nikea qui est une véritable blague

- Pour la fin ridiculeusement vite expédiée

Ces deux parties du roman ont été baclées et m'ont gâché un peu le reste. En fait, vivement "Prospero burns"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La fin du roman ne me gêne pas trop. Ca renforce l'impression du destin précipité des TS.

Tout allait pas trop mal avant Nikea, puis après, la fatalité s'en mêle, et les TSons voient leur fin arriver à grande vitesse.

Puis, en même temps, entre Nikea et la chute de Prospero, il ne se passe pas grand chose, étant donné qu'ils restent sur leur planète pour étudier. S'appesantir dessus aurait vraiment été indigeste.

Alors que je trouve que la bataille et le rituel de magnus pour prévenir l'Empereur sont bien traités, le premier rituel de Magnus pour sauver Horus, lui est très très évasivement abordé. La ca pêche, je te l'accorde.

Moi j'ai beaucoup aimé le bouquin. BL nous sort des trucs pas trop mauvais ces temps ci.

Les Thousand Sons sont vraiment bourrins au combat. Ca c'est un truc qui me reste à l'esprit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme une large majorité des personnes du topic, j'ai aimé. C'est bien foutu, ce qui aura le plus retenu ma préférence aura été une partialité diffuse pour les TS tout au long de l'œuvre. J'espère sincèrement qu'Abnett parviendra a créer autant d'empathie pour les SW.

Question ouverte : Ahriman merite-t-il toujours une place dans le codex des puissances de la ruine ? On peut regretter qu'en terme de règle, avec GW ce soit noir (chaos) ou blanc (Imperioum). Une catégorie "séparatiste" non-chaos aurait mis plus de piquant.

Oui, et ça en est vraiment agréable dans ce livre : au final, ces cons de TS, ils sont sympas. Cons, aveugles, mais fondamentalement sympas. On ne leur souhaite même pas de se faire casser les dents, et le bouquin rend Leman Russ très peu sympatique. Je me demande comment Abnett fera pour lui redonner son image de mec cool dans le prochain bouquin.
Je me suis fait la même réflexion, mais je m'inquiète pas trop. Les loulous possèdent pas mal de traits qui peuvent les rendre sympathiques aux yeux des lecteurs: ils ont des poils, ils boivent de la bière, ils se prennent pas la tête avec les bouquins compliqués... etc :):wink:.
Pas forcément, je pense qu'il y a aussi un truc pas clair. Peut être que d'ailleurs vous pourrez m'éclairer si je suis passé à côté d'un élément :

Je ne me souviens plus du nom de la planète mais lorsque les 3 primarques, Logar, Russ, Magnus et leurs légions, mènent ensemble le combat final sur la dernière planète résistante de la coalition rebelle, on suit Ahriman qui tarde à rejoindre la bibliothèque lorsqu'un cri psychique les troublent tous. Son arrivée tardive au point de ralliement donne lieu à une première anicroche entre la 5ème Cie de Russ et l'entière légion de Magnus.

A la fin, Russ accuse Magnus d'avoir du sang wolves sur les mains, or, dans le descriptif que nous avons aucun wolves n'est tué. Y'aurait-il eu des morts côté wolves avant que qu'Ahriman arrive sur place ?

- Pour le concile de Nikea qui est une véritable blague
A ce sujet, si l'Empereur a dit niet aux psykers chez les SM, comment justifier que 10K-années plus tard toutes les legions en comptent ? Ils y a eu un autre concile qui corrigé le tir ?

Que de questions !

Bien à vous...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
A la fin, Russ accuse Magnus d'avoir du sang wolves sur les mains, or, dans le descriptif que nous avons aucun wolves n'est tué. Y'aurait-il eu des morts côté wolves avant que qu'Ahriman arrive sur place ?
Une bonne question. J'ai relu le passage sans toruver de réponses. Des loups meurent, et les Space Wolves sont malmenés par la puissance psychique des Thousand Sons, mais aucun sang ne semble couler.

Peut-être une manipulation de Lorgar? Cela expliquerait bien des choses (le hurlement psychique de Russ notamment) et correspondrait tout à fait au fluff. On verra bien dans Propero Burns...

A ce sujet, si l'Empereur a dit niet aux psykers chez les SM, comment justifier que 10K-années plus tard toutes les legions en comptent ? Ils y a eu un autre concile qui corrigé le tir ?
Question récurrente à laquelle il n'y a pas de réponse très claire. Disons juste que l'Empereur fut presque mortellement blessé par Horus peu de temps après, et que nombre de ses décisions ne furent pas respectées ensuite par Guilliman.

Rip'

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comment expliquer aussi qu'en tête des détracteurs des Archivistes (et surtout des TSons) se trouve... Un Archiviste? :/

Du coté des trucs bizarres, il y aussi l'idée "il n'y a pas de Loups sur Fenris" que je n'ai pas totalement comprise. Ne sont ils que des esprits du warp dont la forme a été façonnée par l'inconscient des Fenrisiens?

Quant au sang wolve, il n'est peut être pas nécessaire qu'un SW meure. Peut être que le fait que les gars de Magnus aient usé de leurs pouvoirs sur ses hommes suffit à Russ pour s'énerver. (il lui en faut peu apparemment.)

Modifié par Fiasco Boy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Rippounet : Merci de ta réponse. Moralité, Wait & See comme on dirait dans la section News & Rumeurs ^^.

@Fiasco Boy : Justement, je me suis rendu compte que j'avais aussi oublié de mettre cette question... Cependant, en section Background, Draganthyr a aussi lancé ce sujet : http://forum.warhammer-forum.com/index.php?showtopic=160826

Rendez-vous là-bas :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Question récurrente à laquelle il n'y a pas de réponse très claire. Disons juste que l'Empereur fut presque mortellement blessé par Horus peu de temps après, et que nombre de ses décisions ne furent pas respectées ensuite par Guilliman.

Désolé de mettre mon grain de sel mais j'ai sous la main un Index Astartes sur les TS qui pourrait peut-être aider.

A Nikaea, se trouve donc les répurgateurs qui critiquent l'utilisation des pouvoirs psy. Puis arrive Magnus et nous fait le coup du fameux: "I'm a Primarch. Your argument is invalid" capte la foule avec son charisme, etc... Enfin arrive un dernier groupe composé d'Archivistes des "plus illustres légions" (lesquelles ? ne le sont-elles pas toutes ? :'( ) qui demande à ce que l'éducation des psykers soit priorité impériale afin qu'ils servent l'Humanité. Dès qu'ils sont détectés, paf entrainement. Si ils ne sont pas éduqués, c'est de l'hérésie. Cela plait à l'Empereur qui la met en vigueur. Et là petite citation : "Les Edits de Nikaea demeurent l'attitude impériale officielle concernant la mutation psychique humaine".

En espérant ne pas avoir trop dérangé :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oulaaaahh!

Ben c'est pas du tout comme ca que ca c'est passé dans le bouquin, ou dans tout le fluff récent que j'ai pu lire la dessus. (en fait, la série de l'hérésie d'Horus)

D'après chacun des auteurs, c'est interdiction des Psyker, point barre, et coup de couteau dans la glotte aux contrevenants.

Mais la version de cet Index Astartes semblerait plus logique, et expliquerait la présence d'archivistes aujourd'hui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comment expliquer aussi qu'en tête des détracteurs des Archivistes (et surtout des TSons) se trouve... Un Archiviste? :/

Mais n'oublie pas que l'archiviste des SW, comme ses camarades très peu dégrossi, déclare tirer ses pouvoirs de Fenris même (fils de la tempête).

Au contraire d'Ahriman qui sait qu'il tire ses pouvoir du grand océan, donc est du coté obscur ...

Sinon sentiments mitigés à propos de ce bouquin, les TS sont bien détaillés, on ne s'emmerde pas trop malgré l'absence relative d'action.

Mais je trouve un peu limite certains détails: A mon sens le concile de Nikaea aurait gagner à être développé. C'est un peu trop Veni,vidi,vici. Pepe prend tout le monde a contre-sens en énonçant son interdiction du librarium mais sans réellement développer ses raisons.

J'ai remarqué une tendance a décrire le warp pré-hérésie de façon naïve comme si personne ne connaissait les dangers, ni les big four. Comme si l'Empereur n'avait jamais éduqué ses rejetons sur la vrai nature du warp. D'autant plus dans le cas de Magnus, qui déclare n'avoir jamais perdu contact avec son daron, meme durant sa gestation dans la couveuse ou il faisait déjà des voyages warpiques avec Pépé (ça se dit warpique ?), donc Magnus était l'un des fistons le mieux a même de connaître les dangers qui s'y cachait.

Et aussi le coup de l'avertissement de Magnus à son père, cause de l'envoi des SW pour un ravalement de façade sur Propero: En gros ce n'est pas tellement le fait que Magnus est utilisé ses pouvoirs pour prévenir Pépé de la trahison d'Horus et de son passage au chaos qui a mis son papounet furax. Mais que son intervention est au passage détruit la machinerie complexe que l'Empereur mettait en place afin de contrôler le portail eldar, donc mettre la toile à sa botte et s'affranchir du voyage warp.

Par contre j'espère que les prochains bouquins ne vont pas trop utiliser cette nouvelle ficelle développée dans Légion et TS : je bascule dans le chaos mais je suis loyal. Mais qu'on nous donne des mecs qui s'immergent dans le chaos parce que simplement c'est chouette ...

Modifié par Conan

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On a déjà les Emperor's Children, dans Fulgrim qui sombrent joyeusement du coté obscur, et qui n'essaient même pas de résister.

Ca serait trop simpliste de s'adonner au chaos "parce que c'est chouette" et ne donnerait peut être pas un super fil directeur au bouquin.

Cependant... Si un bouquin évoque la trahison des WE, ca promet d'être joyeusement bourrin. (voire trop...)

Parce que eux, pour le coup, on voit très bien d'ou vient la corruption, et qu'elle sera très facile.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On a déjà les Emperor's Children, dans Fulgrim qui sombrent joyeusement du coté obscur, et qui n'essaient même pas de résister.

Euh sombrent joyeusement, vite dit ...

En tout cas pas de leurs plein gré puisqu'ils subissent l'influence de la lame démon laers puis des modifications appliquées par Fabius

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai remarqué une tendance a décrire le warp pré-hérésie de façon naïve comme si personne ne connaissait les dangers, ni les big four. Comme si l'Empereur n'avait jamais éduqué ses rejetons sur la vrai nature du warp. D'autant plus dans le cas de Magnus, qui déclare n'avoir jamais perdu contact avec son daron, meme durant sa gestation dans la couveuse ou il faisait déjà des voyages warpiques avec Pépé (ça se dit warpique ?), donc Magnus était l'un des fistons le mieux a même de connaître les dangers qui s'y cachait.

.

Les marins de l'antiquité savaient utiliser les vents et les courrants et naturellement admettaient leur existence sans pour autant comprendre exactement comment ils fonctionnaient. On peut utiliser les choses tout simplement de manière empirique ou alors avoir une vague connaissance des choses sans plus.

Ainsi Magnus connaissait l'existence du warp et l'utilisait sans doute sans vraiment exactement savoir comment ça fonctionnait. Peut-être même connaissait-il l'existence d'une forme de vie dans le warp sans avoir vraiment conscience de sa vrai nature.

PS: Je précise que je n'ai pas lu le livre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Important Information

By using this site, you agree to our Conditions d’utilisation.