Aller au contenu
Warhammer Forum
Ajax

5 - Ma première armée

Recommended Posts

Les conseils à suivre pour être en mesure de créer sa première force digne de ce nom... Modifié par Ajax

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je veux bien travailler sur cette partie (ça me motivera à peindre les hordes de figurines qui dorment dans mes tiroirs). Je me souviens d'un trèèès vieux WD dans lequel Rick Priestley donnait des conseils à ce sujet. Il s'agit de l'article de référence sur la peinture rapide d'armée, et je pense m'en inspirer.

Schattra, va plonger dans ses archives

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[quote name='otto von gruggen' timestamp='1365176054' post='2338607']
Donc on peut tirer les lignes suivantes pour les moins "avertis" :

A- projet à partir d'un théme.
1- choisir un sujet thème qui nous plaît à fond
2- choisir l'armée qui va avec ce thème (souvent ça cool de source, mais des fois il y a plusieurs options)
3- se renseigner sur le style de jeu et les particularité de l'armée si l'on se tourne vers le jeu. Si cela ne nous convient pas, retourner à l'étape une.
4- acheter le livre de l'armée concernée (ou se le faire prêter dans un premier temps) le lire, et lire les tacticas sur cette armée (beaucoup sont disponibles sur des forii)
5- à l'aide du livre d'armée et de notre thème, monter une liste d'armée.
6- essayer la liste d'armée avec des proxys (généralement des bouts de cartons représentant l'emprise au sol des unités) ou se la faire prêter. De ce test peut découler une modification de la liste pour mieux nous correspondre. Plusieurs tests peuvent être effectués.
7- monter une liste d'achats à partir de la liste d'armée. Découper cette liste en parties, ou vagues d'achats (acheter 1500 points d'un coup est cher et risque de décourager le peintre novice) la répartition des vagues doit permettre de ne pas causer une peinture trop monotomne.
8- se renseigner sur les lieux/sites où l'on peut acheter les figurines ou des équivalents produits par des concurrents. (mettre ici un lien vers une compilation de sites de proxy, de sites de ventes, et vers la carte GW des vendeurs et boutiques)
9- se renseigner sur le matériel nécessaire (bombes de sous couches, colle, couteau, pince, peinture, pinceau ...)
10- acheter les premières figurines (une boite de base peut suffire le temps de se familiariser avec le montage et la peinture des figurines) et du matériel de base nécessaire.
11- commencer le montage (peut faire l'objet d'un autre guide)
12- commencer la peinture (la aussi un guide de base des méthodes de peinture et de choix des couleurs peut s'avérer utile)
13- "floquer" les figurines (voir ci-dessus)
14- passer à la vague d'achats suivante
15- une fois ce projet terminé faire un bilan, puis envisager une augmentation de l'armée/un autre projet/une pause, en fonction de la conclusion du bilan.

B- Projet à partir d'une armée
1- se renseigner sur le style de jeu et les particularité des l'armées du jeu choisi, regarder les exemples d'armées peintes. Choisir l'armée qui nous plait le plus au niveau visuel et de son style de jeu.
2- monter un projet, choisir un thème, basé sur l'armée sélectionnée. Etape importante pour rester motivé dans la peinture, le théme doit nous plaire.
3- appliquer les étapes 4 à 15 ci dessus (A)




Ca peut aider des nouveaux joueurs, mais il faut faire le liens avec des tutos en tous genres.
Otto
[/quote]

Je ne sais pas s'il y a quelque chose de récupérable la dedans où s'il vaut mieux repartir de zéro ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a beaucoup de bonnes choses à tirer de cette liste. Moi j'étais plutôt parti sur des techniques de peintures permettant de terminer rapidement une armée, mais il n'y a pas de raison de ne pas traiter tout ce qui va avant (création de la liste, style de jeu, planification des achats...).

Schattra, recyclons!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le fil conducteur est bien. MAIS :whistling: ...
- il faut essayer de bannir les termes qui ne seront peut-être pas maîtrisés par les débutants ou les joueurs avec peu d'expérience comme "tacticas" ou "proxys".
- appuyer chaque étape de disons, deux exemples. Un de chez GW et un jeu d'une autre marque...

Exemple pour l'étape 1 :

1- choisir un sujet thème/jeu qui nous plaît à fond (voir les pages xxxxx pour la liste des différents jeux/systèmes dans ce guide).
- Romain a choisi le jeu Warhammer 40 000. Après avoir rapidement consulté les différentes armées disponibles, il remarque le visuel très typé des Space Wolves, que l'on peut, grosso modo, comparer à des Vikings du futur de l'espace...
- Alice ([i]et oui, pourquoi pas une fille, hein ![/i]) souhaite se lancer dans un jeu avec figurines. Elle élimine ceux réclamant trop de personnages en optant pour un jeu d'escarmouche, Infinity dont le visuel l'attire. En particulier celui de la faction Yu Jing car Alice s'intéresse au Japon.

Si personne ne se sent, je pourrais éventuellement retracer le "parcours" d'Alice en prenant en photo mes propres figs Yu Jing.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alice... In Chains? Je suis très favorable à ce qu'on donne des exemples avec autre chose que du système GW, même si ces derniers sont intéressants à couvrir dans cette section du guide parce que les 3 gros jeux (Warhammer Fantasy, Warhammer 40,000 et Le Hobbit) nécessitent une flopée de figurines. Monter rapidement une force pour un jeu d'escarmouche, ce n'est pas bien compliqué dans l'absolu, alors qu'avoir une armée jouable de skavens (au pif), ça demande déjà un peu plus d'organisation.

Schattra, go Alice!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Une première armée est, pour le débutant, toujours un projet émaillé de difficultés, parfois décourageant. On a l'impression de mal s'y prendre, commettre des erreurs... une fois une figurine finie, on a envie de revenir en arrière, corriger certains détails, ou pire, on s'aperçoit que la figurine choisie est inutile dans notre armée ou qu'elle ne correspond plus à ce que l'on souhaite.
Un postulat de départ s'impose au débutant : une première armée sera forcément un projet[u] SUR LA DUREE, LONG[/u]. Cela nécessite une certaine abnégation ! Il est impensable, même pour un jeu comptant peu de figurines monter et peindre une force en un ou deux jours... comptez au moins une heure et demie, deux heures de "travail" (voire plus) pour chacune des figurines (montage, sous-couche, socle, peinture).
En voici un exemple illustré de conseils avec une petite escouade pour le jeu [b]Infinity[/b](voir p.XX du Guide pour de plus amples informations sur ce jeu).

[u][b]1- Choisir un sujet thème/jeu qui nous plaît à fond (voir les pages xxxxx pour la liste des différents jeux/systèmes dans ce guide).[/b][/u]
Alice souhaite se lancer dans un jeu avec figurines. Elle élimine ceux réclamant trop de personnages en optant pour un jeu d'escarmouche, Infinity dont le visuel l'attire. En particulier celui de la faction Yu Jing car Alice s'intéresse au Japon.

[b][u]2- Choisir l'armée qui va avec ce thème (visuel, style de jeu, particularités...).[/u][/b]
Alice consulte le site officiel du jeu http://www.infinitythegame.com/infinity/fr/ ainsi que le forum francophone dédié http://forum.bureau-aegis.org/ . Après avoir glané des informations, elle se rend compte qu'il existe à Infinity des armées dites "sectorielles", c'est-à-dire ne représentant qu'une partie d'une force plus importante. Pour Yu Jing, on peut mettre sur pieds une armée sectorielle japonaise. Bref, Alice a trouvé son bonheur.


[b][u]3 - A l'aide du livre d'armée et de notre thème, monter une liste d'armée.[/u][/b]
Les listes d'armées d'Infinity sont disponibles gratuitement en ligne. Et ici, se trouve le premier gros écueil. Pour un joueur novice, la compréhension et la "prise en main " des listes d'armée d'Infinity peut paraitre très complexe. Et elle l'est véritablement !! Ainsi, pour débuter, il est fortement conseiller de consulter la liste des figurines disponibles mais surtout de demander de l'aide à un ou plusieurs joueurs "vétérans" (notamment via un club, des amis, un forum). Il existe même un outil très pratique, un "créateur d'armée" en ligne http://infinitythegame.com/army/.
Alice décide donc de monter une armée de 150 points maximum pour débuter. Alice opte pour le "starter pack" de l'armée sectorielle japonaise (http://www.infinitythegame.com/infinity/fr/2011/miniatures/japanese-sectorial-army/) auquel elle rajoute un Keitsosu (un soldat de base) armé d'un lance-missile ce qui représente presque les 150 points requis pour un total de 7 figurines.

[u][b]4- Planifier ses achats.[/b][/u]
Comme Alice n'a besoin que d'un nombre restreint de figurines, elle n'effectue qu'une seule et unique commande pour un montant de 45 euros. Si elle avait opté pour un jeu comprenant plus de figurines, Alice aurait pu étaler ses achats sur plusieurs fois.
[b][u]
5 - Le montage (voir "ma première figurine", p.XXX).[/u][/b]

[u][b]6 - La peinture (pour les bases, voir "ma première figurine", p.XXX)[/b][/u]
Alice décide de peindre chacune des figurines séparément. Elle tient à s'appliquer et prendre son temps afin de ne pas bâcler ses premières figurines. Elle organise son travail. Elle peindra d'abord les quatre soldats de base, les Keitsosu. Puis, elle s'occupera du Kempeitai, du Domaru pour finir avec l'Onibawan qui lui semble être la figurine la plus difficile à peindre. Toutes les figurines sont sous-couchées en même temps. Il faut maintenant pour Alice déterminer un "schéma de couleurs", c'est-à-dire les couleurs qu'elle va utiliser pour l'ensemble de ses figurines. Attention ! Noir et blanc sont vraisemblablement les deux couleurs les plus difficiles à maîtriser... une fois les couleurs dominantes choisies, Alice commence sa première figurine. LA réalisation de cette figurine risque d'être frustrante, ingrate... on a l'impression de faire de son mieux mais force est de reconnaitre qu'elle est loin d'être aussi jolie que celles vues sur Internet. Pas de panique ! Il ne faut jamais perdre de vue que vous êtres et débutant ET que certaines figurines visibles sur Internet sont l'oeuvre de peintres talentueux et pour certains professionnels. Bref, ne vous découragez pas. N'hésitez pas à montrer votre figurine à des peintres plus expérimentés qui vous permettront d'améliorer vos techniques.

[URL=http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=773569ing.jpg][IMG]http://img15.hostingpics.net/pics/773569ing.jpg[/IMG][/URL]
[i]Les quatre Keitsosu du commando d'Alice[/i]

[URL=http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=489337ing2.jpg][IMG]http://img15.hostingpics.net/pics/489337ing2.jpg[/IMG][/URL]
[i]De gauche à droite, le Kempeitai, le Domaru et l'Onibawan[/i]

[u][b]7 - La fin du projet ?[/b][/u]
Une fois les sept membres de sa force peints, Alice possède donc de quoi jouer. Ces sept figurines l'ont occupée un bon moment... Il est temps de faire le bilan.
Alice va devoir se poser une question essentielle. A-t-elle pris du plaisir à mettre sur pied sa petite force ?
- Si la réponse est non, elle n'est peut-être pas faite pour cet aspect du hobby et devra songer à faire peindre ses figurines par quelqu'un d'autre !
- Si la réponse est oui, elle peut désormais se tourner sereinement vers un nouveau projet. Oui mais lequel ? Agrandir cette force naissante ? Passer à un autre projet dans un autre univers/jeu. Seule elle connait la réponse ! Modifié par Ajax

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Voilà, c'est fait. Vos avis ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
C'est complet, clair et synthétique. J'aime beaucoup! Si tu as des photos de bonne qualité pour illustrer, n'hésite pas à les utiliser.
Pour ma part, j'ai retrouvé le vieux WD (n°21 - Jan. 96) dans lequel Rick Priestley donnait des astuces pour peindre une armée rapidement. Je ne sais pas s'il serait toléré de scanner l'article pour vous permettre de voir ce qu'il donne, mais le contenu me semble pertinent pour le guide.

Schattra, archiviste triomphant Modifié par Schattra

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 2 3 ... 7 8 9 10.
Pourquoi pas de 4 5 6 ?

Sinon c'est très bien fait, bravo.
Quelqu'un veux faire un autre cheminement pour un joueur garçon dans un jeu GW ? Ou je me charge de Maxime qui aime les nains de WHB ?

Paragraphe 9 : alice décide de peindre ? ou : alice décide peindre ?
Je pense qu'il manque un mot. Modifié par otto von gruggen

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Très bien fait, mais il me semble que cela rajoute encore un format un peu redondant par rapport à la chronique du débutant.

[quote]Ou je me charge de Maxime qui aime les nains de WHB ?[/quote]

Pourquoi "maxime"? Parce qu'il t'a fessé hier avec tes dark angels? :P Modifié par Newlight

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Petites fautes corrigées, merci Otto.
Sinon, la chronique du débutant est beaucoup plus détaillée, me semble-t-il. Il y a certains points qui sont plus profondément développés comme le matos, les socles... Modifié par Ajax

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je vois la Chronique du Débutant comme une "parenthèse" dans le guide, qui permet d'explorer plus à fond un sujet précis. À partir de là, il est normal qu'elle soit plus détaillée que la section à laquelle elle se rattache, qui donnera des conseils plus généralistes. Si les deux se chevauchent sur certains points, je ne pense pas que cela pose un gros problème, puisque la pédagogie est l'art de la répétition (comme Ajax pourra le confirmer ^_^ ).

J'essaie de poster un petit topo sur les trucs astuces de peinture de masse dans le courant de la semaine, pour compléter l'étape 6.

Schattra, bis repetita

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[quote name='Schattra' timestamp='1368308773' post='2361233']
Pour ma part, j'ai retrouvé le vieux WD (n°21 - Jan. 96) dans lequel Rick Priestley donnait des astuces pour peindre une armée rapidement. Je ne sais pas s'il serait tolérer de scanner l'article pour vous permettre de voir ce qu'il donne, mais le contenu me semble pertinent pour le guide.
[/quote]
En théorie, c'est pas autorisé sur forum (copyright tout ça)... mais bon, via MP ou mail...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Par mail tu peux nous faire partager le WD, mais on ne pourra pas le mettre dans le guide sans reformuler.
On en profitera pour ne garder que ce qui nous intéresse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'ai chargé le guide sur un PDF disponible [url="http://nebelheim.wordpress.com/2013/05/12/guide-de-peinture-darmee/"]ici[/url]. Pour des raisons de copyright, je supprimerai l'article dans 48h, donc ne traînez pas trop pour en prendre connaissance (et le télécharger... :whistling:).

Schattra, dealer sous le manteau

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[b]1- Choisir un sujet thème/jeu qui nous plaît à fond (voir les pages xxxxx pour la liste des différents jeux/systèmes dans ce guide).[/b]
Maxime a toujours été fan des figurines de nains fantastiques. Après s'être renseigné [url="http://www.tabletoptournaments.net/fr/clubs"]auprès du club le plus proche de chez lui,[/url] il se rend compte qu'il trouvera facilement des adversaires et aides pour Warhammer Battle.

[b]2- Choisir l'armée qui va avec ce thème (visuel, style de jeu, particularités...).[/b]
Maxime se rend sur [url="http://www.games-workshop.com/gws/home.jsp"]le site officiel du jeu[/url] et dans le magasin de figurines le plus proche de chez lui et se renseigne encore sur l'armée naine dans le jeu warhammer. Il aime le rendu des murs de boucliers nains et de rangées de machines de guerre, il découvre que cette façon de jouer est tout à fait possible. Après avoir passé en revue les figurines, il décide de se concentrer sur les figurines ayant des boucliers et les machines de guerres.

[b]3 - A l'aide du livre d'armée et de notre thème, monter une liste d'armée.[/b]
Maxime s'achète le Livre d'Armée Nains. Il commence à le lire, s'imprègne de l'historique et des visuels de l'armée, mais apprend qu'il faut un autre livre dit, de règles, pour jouer. Il retourne donc au club et se fait expliquer les principes de base par un joueur. Il décide d'acheter le livre de règles génériques et lit les règles.
Après avoir lu les règles, et conseillé par les joueurs de son club, Maxime monte une liste d'armée à un petit format afin de pouvoir l'agrandir en fonction de ses goûts de jeu. Comme il s'agit d'un investissement important et sur le long terme, il décide d'attendre d'autres points de vues avant de commencer à acheter. Il se rend donc sur le Warhammer Forum dont on lui a parlé et poste sa liste d'armée dans la partie qui est destinée à cela. Après avoir recueilli quelques avis, il décide de commencer son armée.

[b]4- Planifier ses achats.[/b]
Après avoir acheté le livre d'armée des nains et le livre de règles du jeu, Maxime a pris le temps de comprendre le jeu est constituer une liste d'arme, et donc, d'achats. Il décide d'acheter une boite, la monter, la peindre, avant de passer à la suivante. Cela lui impose d'étaler ses achats, mais lui permet à la fois de répartir le coût, d'avoir une armée peinte, et de pouvoir prendre son temps d'apprendre la peinture.

[b]5 - Le montage (voir "ma première figurine", p.XXX).[/b]
Maxime monte patiemment les figurines par groupes de 4. Cela lui permet de prendre le temps de les personnaliser un peu et de leur donner des poses intéressantes.

[b]6 - La peinture (pour les bases, voir "ma première figurine", p.XXX)[/b]
Maxime commence par un régiment de guerriers nains, la base de son armée. La boite contient 16 figurines, ce qui lui permettra de progresser sur de simples soldats. Il décide de terminer par l'état major du régiment (le chef, le musicien, le porte étendard) pour avoir déjà le coup de main car ceux ci se retrouveront au premier rang. Il sous couche les figurines par groupes de 4. Puis les peint, les unes après les autres, et attaque le groupe suivant. Il a choisit le schéma de couleurs lui plaisant le plus parmi ceux de son livre et s'est procuré les peintures nécessaires à son application.
Lorsque la première unité est peinte, Maxime choisit une machine de guerre, afin de ne pas peindre toujours la même chose et risquer de se lasser. Il monte ainsi son armée naine, petit à petit, respectant la liste fixée. Il décide de finir par les personnages de sa force, ce sont des pièces centrales qui attireront le regard, il veut s'être entraîné avant, il sait que le rendu sera surement loin de celui des héros peints par des professionnels, mais ça vient avec le temps, les joueurs du club le lui ont dit.

[b]7 - La fin du projet ?[/b]
Maxime a monté une armée de 1000 points de nains et commence les parties avec son armée. Il se pose donc quelques questions avant de planifier d'autres achats :
- a-t-il aimé monter et peindre cette armée ?
- a-t-il aimé le jeu quand il a essayé son armée ?
- a-t-il aimée cette armée ou préférerait-il essayer un autre style de jeu ?
Si il a aimé et veut continuer, Maxime planifiera probablement de nouveaux achats. Il pourra choisir de continuer cette armée en y ajoutant les régiments qui l'attirent ou ceux qui diversifieront son armée. Il pourra aussi monter une autre force et la jouer comme alliés de ses nains, ou pourquoi pas la prêter à un copain pour lui donner envie de se lancer lui aussi ? Modifié par otto von gruggen

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sur le fond, très bien, notamment la référence au forum :lol:

Sur la forme :
3ème paragraphe : Maxime se achète / un "s" à générique / Après avoir lu sans "t"
5ème paragraphe : répétition de prendre son temps.

Good job comme disent les Grands-Britons !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Corrigé, merci.
Pour générique, j'étais parti sur un livre générique, mais c'est vrai que ce sont plutôt les règles qui le sont.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le courant de la semaine courant jusqu'au dimanche en fin d'après-midi, je ne suis théoriquement pas en retard dans mon agenda. Théoriquement. :whistling:

Bref, voici ma contribution à cette partie, et plus particulièrement à la partie 5, selon l'échéancier défini par Ajax. Je me lance dans la partie 6 dès que je peux, et essaie de publier un retour dessus... dans le courant de la semaine prochaine. :shifty:

[quote]
[center][size="5"][b]…à ma première armée[/b][/size][/center]

[i]Maintenant que vous qvez assemblé et peint votre première figurine, il est temps de passer à l'étape suivante et de plannifier la mise sur pied d'une armée digne de ce nom. Peu nombreux en effet sont les systèmes de jeu prévus pour une seule figurine par camp, ce qui signifie que votre première recrue devra être rejointe par beaucoup d'autres avant que vous disposiez d'une force pleinement opérationnelle. À ce stade, il est probable que vous soyez un peu inquiets quant au temps qu'il vous faudra pour arriver à ce stade, car commes vous avez pu le constater par vous-même, la peinture sur figurine peut se révéler chronovore, pour peu qu'on accorde un peu d'importance au rendu final et aux détails du modèle que l'on peint. Heureusement, les modélistes ont développé des astuces pour accélérer cette étape, et cette section regroupe la plupart de ces trucs éprouvés par des cohortes de peintres, pour vous permettre d'avancer le plus rapidement et le plus facilement possible vers votre but ultime: livrer bataille avec une armée totalement peinte.[/i]

[b]Pourquoi peindre?[/b]

Voilà une question qui a taraudé tous les adeptes du wargaming à un moment ou à un autre de leur carrière, bien souvent après qu'ils aient jeté un œil aux hordes de figurines qu'ils leur restait à peindre pour terminer leur armée. Lorsque le découragement pointe à l'idée de devoir s'astreindre à de longues séances de peinture pour progresser vers son objectif final, il est compréhensible d'envisager de jouer avec des modèles peu ou pas peints. Après tout, la différence entre une figurine assemblée et collée sur son socle et une figurine peinte et soclée est purement esthétique, et n'a pas d'impact sur le bon déroulement d'une partie, dès lors que ladite figurine dispose d'un socle de la bonne taille et que son équipement est clairement représenté. Si une telle attitude est compréhensible, et est souvent acceptée dans le cadre amical, elle n'est en revanche pas tolérée en tournois et autres événements du même type, où le full paint (le fait de jouer avec une armée totalement peinte selon des standards pré-établis, le minimum étant généralement fixé à trois couleurs par figurine) est la norme. Voilà donc une motivation de taille pour vous forcer à terminer la peinture de cette escouade qui traîne sur votre bureau depuis des semaines! Même si vous ne fréquentez pas ce genre de manifestations, jouer avec une armée peinte est une marque de respect envers vos adversaires, augmente sensiblement le plaisir de jeu et apporte une fierté légitime au peintre persévérant. Enfin, une croyance répandue parmi les wargamers veut qu'une figurine peinte se comporte mieux sur le champ de bataille... Aucune démonstration scientifique n'est venue pour l'instant corroborer cette hypothèse, mais aucune n'est venue la contredire non plus!



[center][size="4"][b]5. LE MONTAGE[/b][/size][/center]

[i]Une fois que vous avez acheté les figurines et les outils nécessaires, vous pouvez passer à l'assemblage. Il s'agit sans doute d'une des étapes les plus gratifiantes dans la mise sur pied d'une armée, car c'est pendant cette dernière que le métal, la résine et le plastique se transforment en fiers guerriers prêts à défendre votre cause sur le champ de bataille. De plus, le processus de montage est somme toute assez rapide par rapport à d'autres étapes, comme la peinture, ce qui permet d'entretenir la motivation. Enfin, comme il est possible (à condition de ne pas en abuser, voir l'encadré Pourquoi peindre?) d'inclure des figurines à ses parties dès lors qu'elles aient été assemblées, vous pourrez livrer bataille avec vos nouvelles recrues sans attendre, et vous rendre compte de leur potentiel sur le terrain. À votre pince coupante![/i]

[u]Le dégrappage:[/u]

La majorité des figurines sont vendues sur grappe, c'est à dire séparées en plusieurs composants attachés à un support de plastique, résine ou métal. La première étape consiste donc à détacher délicatement les pièces de leur grappe, en utilisant pour cela une pince coupante. Dégrappez la totalité des éléments, en n'omettant pas les plus petits, et stockez les temporairement dans un récipient à bords montants (verre, assiette creuse, tupperware...) pour être sûr de ne rien perdre.

[u]L'ébarbage:[/u]

Une étape fastidieuse et répétitive, un vrai travail de fourmi, une corvée assommante... certes. Mais il faudra en passer par là pour obtenir des figurines impeccables, sachant que rien ne se remarque plus qu'une ligne de moulage disgracieuse sur un modèle peint avec amour. Respirez un grand coup, installez-vous confortablement devant votre établi, mettez un bon disque en fond sonore, prenez votre cutter/scalpel et vos limes de modélisme, et lancez-vous. Faîtes des poses régulières pour vous changer les idées, et dîtes vous que ce qui est fait n'est plus à faire, et que vos figurines vous le rendront en accomplissant maints hauts-faits sur le champ de bataille. Prévoyez un deuxième récipient à bords montants pour accueillir les pièces ébarbées au fur et à mesure, et prenez courage en voyant le tas du « fait » croître en même temps que celui du « à faire » fond.

[u]L'assemblage:[/u]

Enfin une étape amusante, il était temps! Prenez vos pièces soigneusement ébarbées et disposez les en tas de même « famille » (les jambes, les torses, les bras, les têtes...). Saisissez-vous de vos socles, dégrappés et ébarbés eux aussi, du type de colle adapté et commencez à créer vos soldats. En général, il est plus pratique de commencer par coller les jambes au socle, ce qui permet de donner une dynamique à la figurine et facilite la suite du montage. Si votre système de jeu comporte des formations régimentaires, faîtes attention à ne pas vous retrouver avec des poses trop volumineuses, ce qui se révèle problématique au moment de mettre l'unité en ordre de bataille. Sinon, faîtes vous plaisir et assemblez des guerriers que vous serez fiers de mener au combat!

[b]Important:[/b] Beaucoup de fabriquants fournissent plus de pièces qu'il est nécessaire pour assembler le nombre de figurines indiqué sur la boîte, surtout si ces dernières sont en plastique. Gardez précieusement les composant surnuméraires (connus sous le nom de bitz dans le jargon des wargamers), ils vous permettront de personnaliser vos figurines suivantes en mélangeant les références (pratique connue sous le nom de kit bashing dans le même jargon).

[b]Le mot de l'expert:[/b] Il est possible de varier les poses même au sein d'un régiment, pour peu que l'on tienne compte des contraintes de chaque posture en adaptant celles des figurines adjacentes. Le problème est alors de se rappeller qui va où, car les cas de voisinages conflictuels ont tendance à se multiplier dès lors que les postures se diversifient. Dès lors, il est préférable d'attribuer un numéro à chaque figurine (à peindre sous le socle, par exemple), pour pouvoir mettre l'unité en rang en un tour de main. Il est également possible d'opter pour des socles dits régimentaires, permettant d'accueillir plusieurs figurines au lieu d'une, ce qui autorise toutes les fantaisies en matière de pose.

[u]Le soclage:[/u]

Beaucoup de novices dans le wargaming ont tendance à considérer cette étape comme une coquetterie de vétérans, mais ce n'est pas (totalement) le cas. Le socle constitue en effet une partie très importante, car très visible, d'une figurine. À l'échelle d'une armée, cet effet est démultiplié, au point qu'il n'est pas outrancier de considérer que le traitement des socles détermine le rendu d'ensemble à hauteur de 50%, au bas mot. Dit autrement, une armée peint de manière basique mais disposant de socles travaillés aura meilleure allure qu'une autre peinte avec la plus grande minutie, mais disposée sur des socles nus. Heureusement, il est facile d'obtenir de bons résultats avec des matériaux basiques et en un minimum de temps.
Prenez vos figurines assemblées (une fois que la colle a eu le temps de sécher), un vieux pinceau, de la colle vinylique/PVA et un pot de sable de modélisme3. À l'aide du pinceau, badigeonnez la surface supérieure du socle de colle légèrement diluée, en évitant de recouvrir les pieds ou les pattes de votre figurine (ne vous inquiétez pas si vous débordez légèrement: la colle vinylique n'est pas aussi « tenace » que la colle plastique ou la superglue, et toute erreur pourra être facilement réparée en grattant la surface traitée par mégarde). Ceci fait, plongez le socle dans le pot: la colle est recouverte d'une fine couche de sable, qu'il convient à présent de laisser sécher, après avoir essuyé les éventuels débordements sur les tranches du socle avec le gras du pouce. Répétez l'opération autant de fois que vous avez de figurines à traiter: votre détachement est soclé4.

[b]Important:[/b] Beaucoup de systèmes de jeu utilisent le socle pour faire figurer des informations importantes au sujet de la figurine qui s'y trouve. Il est important que ces informations soient toujours clairement visibles en cours de jeu, par vous et vos adversaires, et votre soclage doit donc en tenir compte.

[b]Le mot de l'expert:[/b] La technique de soclage détaillée ci-dessus est la plus fréquemment employée, mais elle est très loin d'être la seule. Beaucoup de modélistes mettent un point d'honneur à doter leurs armées de socles uniques, en utilisant les matériaux les plus unusuels et les techniques les plus poussées. Il nous faudrait consacrer un guide à ce seul sujet pour lui rendre justice, aussi avons-nous préféré en rester là: le « simple » sable de modélisme permettant déjà d'obtenir des résultats aussi convaincants que variés avec le bon choix de couleur et l'ajout de détails bien sentis. N'hésitez pas à expérimenter de votre côté, et à promener un oeil de modéliste curieux sur votre environnement!


[u]Le sous-couchage:[/u]

Dernière étape avant la peinture, le sous-couchage n'est pas une formalité à traiter légèrement, comme cela a été clairement dit dans la section précédente du guide. La bonne nouvelle est que si vous savez sous-coucher une figurine, vous n'aurez pas de problème à en sous-coucher dix, vingt ou cinquante d'un coup. Le principal problème représenté par le sous-couchage de masse est de traiter convenablement chaque modèle sans passer par le bombage individuel, pratique aussi gourmande en temps qu'en aérosol. Plusieurs écoles s'affrontent sur ce sujet, certains recourant aux services d'une boîte à chaussure (ou équivalent) pour limiter les risques de dégâts collatéraux, tandis que d'autres préfèrent scotcher leurs figurines sur une baguette carrée ou hexagonale pour pouvoir accéder facilement à tous les détails de ces dernières. Où qu'aille votre préférence, souvenez-vous qu'il vous faut mieux multiplierles passages légers plutôt que de noyer vos figurines sous la peinture en une seule fois, et que vous devrez de toute façon finir le travail au pinceau.

[b]Le mot de l'expert:[/b] Quelle couleur de sous-couche choisir? Vaste question, qui ne peut se traiter qu'au cas par cas. De manière générale, il est courant de conseiller une sous-couche blanche/claire pour les peintres voulant obtenir un rendu lumineux, que l'on attache la plupart du temps aux armées du bien, et en particulier aux elfes, jamais timides en la matière, alors que la sous-couche noire/sombre sied mieux aux factions maléfiques. Voilà pour la théorie, et la réalité est évidemment bien plus complexe. Quel que soit votre choix, souvenez vous juste que l'on ne change pas impunément de couleur de sous-couche au milieu de la peinture d'une armée: cela se verra, et la cohérence globale en pâtira. Bref, prenez le temps de choisir, car les conséquences seront importantes.[/quote]

Voilà, je suis ouvert à toutes les remarques. Je trouve que la synergie est assez bonne avec les exemples d'Alice et de Maxime, qui permettent d'illustrer le propos avec de vraies mises en situation. D'ailleurs, si vous avez des photos exploitables pour les armées des deux compères, je pense que ça ajouterait vraiment quelque chose à cette partie. Sinon je veux bien essayer d'en trouver d'en faire de mon côté.

Schattra, it's not over 'til the fat lady sings Modifié par Schattra

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pour la faction INfinity d'Alice, c'est la mienne, donc je peux faire des photos... mais pas des figs en WIP, seulement finies !

Sinon, très bon texte, clair et pédagogique. Y'a deux trois fautes de frappe (des chiffres qui traînent...). Et dans la partie "Montage - important : kit bashing au lieu de kit bqshing, y'a eu glissade du doigt là :lol: ! Modifié par Ajax

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[quote]Pour la faction INfinity d'Alice, c'est la mienne, donc je peux faire des photos... mais pas des figs en WIP, seulement finies ![/quote]

J'en étais arrivé à la même conclusion. Du coup, je pense que ce serait mieux d'utiliser ces photos pour illustrer la fiche Infinity, ou pour alimenter une éventuelle galerie, si le guide en comporte une. Ou alors en toute fin de la section, pour montrer à quel type de résultat il faut tendre. Pour le pas à pas, j'ai réalisé que j'avais une boîte de Cadiens qui patientait sous mon bureau, donc je peux essayer de les utiliser pour la bonne cause.

[quote]Sinon, très bon texte, clair et pédagogique. Y'a deux trois fautes de frappe (des chiffres qui traînent...). Et dans la partie "Montage - important : kit bashing au lieu de kit bqshing, y'a eu glissade du doigt là ![/quote]

Merci! J'ai corrigé les fautes les plus évidentes, si vous avez le temps de relire, n'hésitez pas à m'indiquer les éventuelles survivantes. Et pour le kit bqshing, je l'avoue, mon ancien clavier qwerty me manque... :lol:

Schattra, en rééducation

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Photos pour Infinty ajoutées.
Ajax, mon obole du jour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sympa les photos, autant les figurines que la qualité de l'image! Tu utilises quoi comme appareil?

Schattra, et son numérique baveux

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Un Pentax Optio M50. Je plonge la pièce dans le noir, éclairége avec une ampoule à lumière blanche directe sur les figs (avec une bonne lampe de bureau) et appareil posé pour le stabilisé et clac.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Important Information

By using this site, you agree to our Conditions d’utilisation.