Jump to content
Warhammer Forum
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
tipex

Chevalier Impérial

Recommended Posts

Salut à tous,
On va faire simple: Qu'elle différence y'a t'il entre les chevalier impériaux affiliés à un maisoné, à l'adeptus mechanicus et les sans-fiefs ?Les plus énigmatique pour moi reste les sans-fiefs, si vous avez des précisions, liens, etc... à donner je prends !
Merci d'avance !

Share this post


Link to post
Share on other sites
La différence est... euh... l'allégance ? :innocent:/>/>
Je ne suis pas sûr de comprendre ta question. Les chevaliers sont issus de maisonnées basées sur des [i]mondes chevaliers[/i], et ces mondes sont généralement liés à l'Adeptus Mechanicus pour leur fournir de la nourriture.
Un chevalier sans fief est, comme son nom semble l'indiquer, sans fief (sans domaine), mais j'ai rien lu à ce sujet en fait.

Donc un chevalier est affilié à une maisonnée, de base, et va servir l'AM ou l'Imperium s'il est appelé pour la bataille. Les pilotes qui partent au combat se voient offrir une machine, j'imagine qu'un chevalier fournit par l'AM peut avoir une apparence plus "typée" qu'un autre construit sur un monde chevalier, mais là je suis dans la supposition.

(il n'y a donc aucune différence, à ce qu'il me semble) Edited by Inquisiteur Thorstein

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il suffit juste de se rappeler que les Maisonnées de chevaliers ne font en fait ni partie de l'Imperium, ni du Mechanicum, mais prêtent allégeance à l'un ou l'autre par intérêts mutuels (nourriture/réparation vs protection).

A partir de là, se retrouver avec des chevaliers sans fief (sans allégeance) n'est pas une aberration.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Beuh beuh beuh !
Les mondes chevaliers sont des mondes impériaux, même s'ils peuvent posséder une certaine autonomie (comme plein de mondes) et un système de gouvernement leur étant propre. Ces mondes sont même très souvent [u]liés[/u] à l'Adeptus Mechanicus (qui est techniquement une organisation [i]impériale[/i], ne jouons pas sur les mots).
Cf le fluff :
[quote] LA REDECOUVERTE

Des milliers d'années plus tard, ces planètes furent rattachée au nouvel Imperium. Lorsque le rogue trader Jeffers les redécouvrit, il mentionna leurs habitants sous le nom de Chevaliers, insistant sur leurs vertus chevaleresques. Il souligna la valeur de ces mondes pour l'Empire comme une source d'alimentation et de guerriers. L'Administratum partagea ses vues et découvrit rapidement les autres mondes Chevaliers. A leur grande satisfaction, ils ont constaté que 2/3 des mondes d'origine étaient toujours occupés par des hommes ayant reproduit peu ou prou le même modèle social. Les autres mondes étaient occupés par des Exodites et des Chevaliers humains ou tenus exclusivement par des clans eldars fortement liés à des vaisseaux-mondes. Ces derniers échangeant des matières premières naturelles pour de la technologie.

La plupart du temps, les mondes Chevaliers furent affiliés à un monde-forge de l'Adeptus Mechanicus. Ils leur fournissent des vivres et les Sacristains furent placés sous le contrôle de l'Adeptus Mechanicus. Ces mondes ont été laissés avec un grand degré d'autonomie pourvu qu'ils produisent de la nourriture et qu'ils obéissent à l'ordre de mobilisation quand celui-ci est donné.

Le Culte Impérial a été présenté d'une telle façon que les chevaliers peuvent être invités à entrer en croisade au nom de l'Empereur.[/quote] Edited by Inquisiteur Thorstein

Share this post


Link to post
Share on other sites
[quote]
[color=#330000][size=2] Les pilotes qui partent au combat se voient offrir une machine[/size][/color]
[/quote]
Je croyait que les chevaliers (la machine) était transmise de façon héréditaire dans les maisonnées. Ce qui n'empêche que la machine de base est était produite par l'AM.
Je conçois le concept du "[i]chevalier errant[/i]" mais comment entretenir un machine comme un chevalier sans l'aide de l'AM ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce sont les sacristains qui s'occupent des chevaliers !
Ils sont rattachés à l'AM et possèdent les connaissances techniques pour construire et réparer les machines (on notera qu'ils forment l'équivalent de l'église catholique du moyen-âge, les chevaliers étant l'équivalent des... chevaliers... c'était pas dur à trouver j'admet).

[quote]Je croyait que les chevaliers (la machine) était transmise de façon héréditaire dans les maisonnées[/quote].
Les châteaux et les domaines aussi, au moyen-âge, pourtant on est d'accord qu'entre le moment où un homme devient adulte et le moment où son père décède/prend sa retraite, il peut se passer un sacré nombre d'années.
Les jeunes pilotes n'ont donc pas besoin d'attendre de longues années pour avoir leur propre chevalier, il suffit d'aller se battre pour l'Imperium.
C'est un arrangement très logique d'ailleurs, et puis un pilote peut avoir plusieurs enfants, il faut bien qu'ils aient aussi une machine, sinon le nombre de chevaliers n'augmenterait jamais, et comment compenser les pertes alors ? Sans oublier le prix que doit coûter une tel machine... de toutes façons le background des chevaliers est très bien foutu et complètement calqué sur les vrais chevaliers, donc toutes les raisons qui font d'un vrai chevalier un "mercenaire errant" sont valables à 40k, le prix d'un cheval / d'une armure devient le prix d'une machine de guerre, les problèmes d'héritage en cas de nombreux fils sont les même, etc

Petit bout de fluff :
[quote]Le Culte Impérial a été présenté d'une telle façon que les chevaliers peuvent être invités à entrer en croisade au nom de l'Empereur. Les vieilles rivalités sont oubliées et les chevaliers (particulièrement les plus jeunes) se rassemblent en maisonnée pour se battre avec les Légions Titaniques ou dans la Garde Impériale. Les jeunes nobles n'ont souvent pas leur propre Chevalier. Mais, s'ils se battent pour l'Imperium, c'est l'Adeptus Mechanicus qui leur offre. Les Chevaliers combattent d'habitude en unités rassemblant des nobles d'une même maison, et après la croisade, ils rentrent chez eux récompensés par le pillage et la machine sur laquelle ils ont combattu. Ils sont capables de manœuvrer le Chevalier de leur père et peuvent hériter, former leur propre maison ou devenir Veilleurs.[/quote]

Pour le chevalier errant, eh bien on peut pas l'entretenir, ce qui fait que c'est un concept bancal. A moins d'avoir un "employeur" capable de fournir les pièces (comme une maison noble). Ou bien un noble qui aurait quitté son monde avec ses techniciens et une partie de son ex-maisonnée (des survivants d'une guerre entre maisonnée par exemple, même si une tel guerre serait très rare, les chevaliers ne se massacrent pas trop entre eux).

Share this post


Link to post
Share on other sites
[quote name='Inquisiteur Thorstein' timestamp='1393233388' post='2523624']
Les châteaux et les domaines aussi, au moyen-âge, pourtant on est d'accord qu'entre le moment où un homme devient adulte et le moment où son père décède/prend sa retraite, il peut se passer un sacré nombre d'années.
Les jeunes pilotes n'ont donc pas besoin d'attendre de longues années pour avoir leur propre chevalier, il suffit d'aller se battre pour l'Imperium.
C'est un arrangement très logique d'ailleurs, et puis un pilote peut avoir plusieurs enfants, il faut bien qu'ils aient aussi une machine, sinon le nombre de chevaliers n'augmenterait jamais, et comment compenser les pertes alors ? Sans oublier le prix que doit coûter une tel machine... de toutes façons le background des chevaliers est très bien foutu et complètement calqué sur les vrais chevaliers, donc toutes les raisons qui font d'un vrai chevalier un "mercenaire errant" sont valables à 40k, le prix d'un cheval / d'une armure devient le prix d'une machine de guerre, les problèmes d'héritage en cas de nombreux fils sont les même, etc

[/quote]

Donc pas possible d'avoir un trip à la façon des meta-barons ("il ne peut y en avoir qu'un") avec patricide rituel et tout le bazar ?

Accessoirement le fluff précise que les Chevaliers sont originaires des mondes Chevaliers... mais est-ce alors la seule source comptemporaine (en M41) ? Des maisons nobles des cités ruches ou de toute autre planète entretenant une culture martiale similaire peuvent-elles avoir des maisonées de Chevaliers (éventuellement d'une provenance hors-monde) ?

D'ailleurs, est-ce que la caractéristique "Chevalier" est t elle primaire ou secondaire dans la catégorisation des mondes de l'Imperium (comme un monde peut être Ruche/Cardinal ou Agri/Shrine) ? C'est ce que semble indiquer le Lexicanum [url="http://wh40k.lexicanum.com/wiki/Class_(planet)"]ici[/url] mais est-ce juste ? Car dans l'article les concernant [url="http://wh40k.lexicanum.com/wiki/Knight_World"]là[/url] il est spécifié que ce sous-statu est réservé aux mondes féodaux technologiquement avancé... Edited by JutRed

Share this post


Link to post
Share on other sites
Faut voir aussi qu'un chevalier est conçu, à la base, comme une sorte de gros berger, pour garder des troupeaux de bestioles géantes, sur des mondes assez spécifiques, avec un système spécifique (unique source de nourriture, etc).
Je crois qu'il est assez important de rappeler le caractère relativement exceptionnel, ou au moins "assez rare" des chevaliers. Ya une tendance actuelle dans le fluff à rendre tout disponible partout (ya qu'a voir les SMC...), parfois au détriment de la cohérence du fluff établi.
Les chevaliers viennent de mondes qui ont besoin d'eux. Comment une maison noble d'une flotte ruche pourrait avoir besoin de marcheurs de 15 mètres de haut "pour sa défense" ? ("Mais non m'sieur l'arbites je vous jure, c'est pour la protection du foyer" :huh: ).

Je ne suis pas certain que la technologie soit très accessible d'ailleurs.

Mais sinon oui après tout pourquoi pas, en théorie ça doit pouvoir se trouver dans plein d'endroits. De là à en faire une force de combat... faut bien comprendre que les chevaliers viennent de mondes où ils sont assez nombreux, établis, entrainés pour la guerre (à quoi servirait un chevalier pour défendre une maison noble ? Il passerait son temps à glander), et surtout autorisés par le mechanicum car ces mondes fournissent de la nourriture aux mondes forges.

Ca me parait être des trucs vachement circonstanciés (au même titre que les cavaliers impériaux ou les ogryns, ça se trouve pas à tous les coins de rue).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je pense comme toi sauf sur les cavaliers impériaux.

La dîme impériale se payant le plus souvent en hommes, nourriture, matière première et en produits manufacturés.

Les planètes à faible niveau technologique ont souvent que des troupes à offrir; leur meilleure troupes.

Ce qui sera souvent des cavaliers.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Petite question, une maisonnée toute entière peut elle n'avoir aucun lien avec l'AM et l'Imperium, (tout en restant des défenseurs de l'humanité) et donc afficher les lauriers fidelis?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Heu non, une armée qui ne sert pas l'Imperium est hérétique. Par ailleurs au 40e millénaire, se détourner de l'Empereur c'est se jeter à plus ou moins long terme dans les bras cajoleurs des Puissances de la ruine.

Donc une telle maisonnée risque fort de finir en engrais à grox si elle croit pouvoir de pointer la fleur au fusil à côtés d'impériaux réguliers.

Share this post


Link to post
Share on other sites
[quote name='Shas'o Benoît' timestamp='1394669942' post='2533744']Heu non, une armée qui ne sert pas l'Imperium est hérétique. [/quote] Pour les impériaux, certes.

[quote name='Shas'o Benoît' timestamp='1394669942' post='2533744']Par ailleurs au 40e millénaire, se détourner de l'Empereur c'est se jeter à plus ou moins long terme dans les bras cajoleurs des Puissances de la ruine.[/quote] Si je suis d'accord sur la règle (ne pas vénérer l'Empereur est très risqué au 41ème millénaire), le fluff abonde d'exceptions qui la confirment. Des desperados sans foi ni loi aux gens rongés par le doute, en passant par certains marines et inquisiteurs plus ou moins renégats. Parce que c'est rare, les mecs de la Black Library aiment glisser de semblables individus dans leurs romans de temps à autre ; soit parce qu'ils ont foi en des trucs plus proches de notre époque (le pouvoir ou l'argent pour les méchants, l'humanité ou une puissance supérieure pour les gentils) et permettent au lecteur de s'identifier à eux plus facilement, soit parce qu'au contraire ces gens sont idéaux pour être le témoin d'un 'miracle' de l'Empereur, ce qui fait tro coole.
Je n'ai pas lu le fluff du Codex:Chevaliers, il faudrait donc voir comment sont décrites les alliances entre les maisonnées et l'Imperium (sachant que le codex se concentre sur certaines maisonnées bien précises je crois). Après tout, l'Imperium est parfois ouvert sur les pratiques religieuses, pour peu qu'elles puissent être assimilées à un culte impérial (un monothéisme en vaut parfois un autre en somme) et dans le cas d'alliés aussi puissants et intéressants que les maisonnées de chevaliers, il peut y avoir de la marge de manoeuvre.
Donc, à voir.

Après tout, Abnett nous a récemment appris que
[spoiler] Ollanius Pius vénère encore Dieu et non l'Empereur. Il a rencontré l'Empereur, mais bien qu'ayant reconnu en lui une entité bénéfique, a gardé une foi comparable à celles de notre époque. Sa 'piété' est donc très très spéciale... Mais semble pourtant l'aider contre les démons. [/spoiler]

Share this post


Link to post
Share on other sites
En fait ce qui est intéressant c'est que la plupart des "desperados", des mercenaires, et même des hérétiques adeptes des cultes du chaos, sont ... des citoyens impériaux :)/>/>
Au delà de ce qu'ils font, ils ont souvent un statut officiel, dont ils peuvent être très éloignés dans les faits, mais un statut quand même (un inquisiteur radical au dernier degré est un [i]Adepte[/i] malgré tout, un renégat l'est si il a été déclaré comme tel, sa survie est censée être problématique).

Des pirates peuvent avoir un statut officiel de marchands de Grox interstellaires, et être pourtant de dangereux criminels recherchés. Tout comme "de nos jours" tout le monde a une nationnalité, même si on la cache, si on vit dans un autre pays, etc.


[quote]Après tout, Abnett nous a récemment appris que [/quote]
Abnett baisse dans mon estime tout d'un coup. Les romans de la BL sur l'hérésie occultent complètement l'ère des luttes et le moyen-âge technologique pour faire beaucoup trop de parallèles avec notre monde [i]actuel[/i]. C'est ridicule.

On peut imaginer un monde chevalier coupé de l'Imperium depuis des siècles (tempête warp) et étant quasiment redevenu "indépendant", sans pour autant être officiellement autre chose qu'un monde impérial. On peut même avoir un nouveau monde chevalier découvert, à la limite.
On pourrait aussi avoir un secteur tellement bordélique (ravages xenos, dissenssions politiques graves...) que l'allégeance devienne quelque chose de flou.
Il faut rappeler que les gouverneurs peuvent se faire la guerre entre eux, et qu'une planète peut être annexée par une autre. Réfléchissez à toutes les intrigues et les situations que ça permet, vous aurez tous les prétextes du monde à jouer ce que vous voulez jouer.
L'Imperium n'est qu'une entité fédératrice, il n'y a même pas besoin d'une maisonnée "non impériale" ou d'un chevalier "sans fief" pour faire tout ce que vous voulez.
Une maisonnée peut très bien décider de soutenir les actions très entreprenantes d'un gouverneur du sous-secteur, et d'être donc à la fois totalement impériale, et en même temps très... "libre" (oui oui, on peut tabasser des FDP ennemis et se fritter avec des SM doit même pouvoir être justifié). Edited by Inquisiteur Thorstein

Share this post


Link to post
Share on other sites
[quote]Heu non, une armée qui ne sert pas l'Imperium est hérétique.[/quote]
Attention à ne pas confondre hérétique et renégat.
Un renégat c'est celui qui dit: "tu commences à me les briser avec tes préchi précha, je me casse!"
Un hérétique, c'est celui qui dit: "tu commences à me les briser avec tes préchi précha, je me casse chez Khorne, c'est mieux!"
Le renégat et celui qui renonce à son dieu, après il fait ce qu'il veut. L'hérétique va voir ailleurs et foutre le boxon ;)

Pour Abnett:
[spoiler]étant donné que Pius a fait Thermopyles (si je ne me trompe pas), Verdun et autre, il a pu s'accrocher à une divinité unique quelle qu'elle soit. Ca ne me paraît pas absurde. Il aurait vu le jour pendant l'ère des Luttes, ça aurait pareil. Il me semble pas qu'il soit marqué Dieu mais dieu.[/spoiler]

Le concept du sans fief est intéressant mais faut le background derrière. Je vois mal un mec prendre ses cliques et ses claques et de se rendre compte que pour se balader dans la galaxie, ou du moins son secteur, il va lui falloir pèle mêle: vaisseau, navigateur, gens de maison, héraut, sacristains, technoprêtre, pièce de rechange, traducteur, munitions....
Certains cas peuvent se justifier: sa maisonnée se fait détruire pendant une bataille avec la Garde à côté, bon bah il fait un arrêt à son château embarque ce qui reste et se barre en stop dans un vaisseau de la Navy.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Renégat ou hérétique c'est du pareil au même pour l'Imperium. Tout ce qui ne vénère pas l'Empereur s'est coupé de l'humanité, car l'Empereur c'est l'Humanité. Un traître ne vaut pas mieux qu'un Xenos.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Notos tout de même que le crédo impérial est suffisamment souple pour accepter plusieurs versions différentes voire contradictoire de l'Empereur. On peut voir ça comme une volonté racoleuse de régenter le max de monde possible. Donc le renégat de l'un sera le bienveillant frère de congrégation pour l'autre ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
[quote]Renégat ou hérétique c'est du pareil au même pour l'Imperium. [/quote]
Pour l'Imperium "oui"... Mais pour un observateur extérieur?

Barbarus : les distinctions visent parfois à rappeler que le seul point de vue Impérial n'est pas LA vérité... Bien que l'Imperium le croit!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et puis renégats et hérétiques ne sont pas vus de la meme facon par l'imperium...
Le renégat est soigne avec une bonne dose de garde imperiale, et/ou une piqure de rappel SM, et a une chance de survivre au traitement, l'hérétique se voit traité par l'inquisition. On y retrouve les remèdes classiques, GI et SM, agrémentés de Soeurs de bataille et dans les cas extrèmes de chevaliers gris, mais à dose de cheval, voir d'élephant... Et l'Inquisition fera son possible pour éradiquer toute l'infection, quitte à racler jusqu'a l'os, parce que laisser un seul survivant risque de contaminer à. nouveau le monde.

Le renegat est quelques fois excusable, et peut éventuellement revenir au sein de l'Empire, après une pénitence convenable, l'hérétique jamais. Son sort le plus doux sera l'exécution sommaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
[quote][color="#330000"][size="2"]Et puis renégats et hérétiques ne sont pas vus de la meme facon par l'imperium...[/size][/color] [/quote]

Oui mais puisque l'Imperium est une théocratie à la base, un acte renégat relève tôt ou tard de l'hérésie (et souvent plutôt tôt que tard d'ailleurs).
Shas'o a raison (à mon sens).

Exemples :
- Déserter l'Imperium pour aller rejoindre les Tau (par exemple) est une hérésie en soi.
- Faire sécession - même avec les meilleurs intentions du monde et sans intervention du Chaos - relève de l'hérésie également (après tout, il ne paie plus la dîme).

Quelque soient les raisons qui ont poussé le monde (ou le groupe de personnes) à la dissidence, il se retrouvera mis hors de la communauté des mondes impériaux. Autrement dit, il se retrouvera excommunié (littéralement, que cela soit de son fait ou par décision d'un organisme impérial quelconque).

[quote][color="#330000"][size="2"]Barbarus : les distinctions visent parfois à rappeler que le seul point de vue Impérial n'est pas LA vérité... Bien que l'Imperium le croit![/size][/color] [/quote]
Je serais, au contraire, tenté de dire que ce que croit l'Imperium EST la vérité... même si d'un point de vue extérieur on peut voir la différence (et que cette croyance et les moyens mis en oeuvre peuvent pousser de simples renégats à devenir de réels hérétiques[img]http://www.warhammer-forum.com/public/style_emoticons/default/happy.gif[/img]).
La "vérité" impériale a en tous cas le mérite de fournir des points de repère. Edited by Ocrane

Share this post


Link to post
Share on other sites
[quote]La "vérité" impériale a en tous cas le mérite de fournir des points de repère. [/quote]
C'est un peu simpliste :P/>/>
D'autant qu'on sait que plusieurs points fondamentaux de l'univers de 40k sont ignorés des impériaux, ou du moins cachés à la majorité. On ne peut pas à la fois connaitre parfaitement la physionomie des space marines, connaitre l'existence des démons, l'origine des navigateurs, la vérité sur le moyen-âge technologique, et dans le même temps considérer le point de vue impérial comme "la vérité".
Un fluffiste doit connaitre la vérité "du concepteur", pour ensuite mettre par dessus la couche roleplay de la vérité "impériale", mais on est tous comme des MJ, on doit savoir les choses concrètement.
(Si, à warhammer jdr, le paysan moyen pense que de l'ail éloigne les vampires, un MJ doit savoir si oui ou non c'est le cas, il ne peut pas se contenter du point de vue des personnages).

Une excellente illustration de cette notion d'hérésie est trouvable dans le jeu Dishonored. Les circonstances et l'univers sont totalement différentes, mais il y a une phrase intéressante, un haut parleur d'annonce officielle, dans une raffinerie de carburant dont les ouvriers, traités comme des bêtes, font grève.
"Nous rappelons que les actions collectives dans les usines jugées d'intérêt vital pour l'état sont désormais considéres comme un une trahison".
On prend une situation de crise, on fait des lois, et pouf soudain un truc social devient contraire à la loi, une trahison, pourquoi pas une hérésie ?
C'est une bonne façon d'illustrer ce que peut être "l'hérésie" dans l'Imperium.

Par contre oui clairement ya renégats et hérétiques, la guerre de Badab par exemple a clairement opposé l'Imperium à des renégats, qui allaient contre l'Administratum et des règles impériales, sans toutefois remettre en cause le statut de l'Empereur. Ils ne remettaient probablement même pas en doute l'enseignement de l'ecclesiarchie !
Apres ok, les Astral claws ont mal tourné. Edited by Inquisiteur Thorstein

Share this post


Link to post
Share on other sites
[quote][color="#330000"][size="2"]C'est un peu simpliste[/size][/color] [/quote]
C'est pour cela que je parlais de "points de repère"... En tenant compte, bien entendu, que la vision impériale in media res est largement biaisée.
Ce point de vue est justement à prendre en compte pour la différence entre "renégats" et "hérétiques" puisque religieux et profane ont une facheuse tendance à se confondre dans l'Imperium de 40k, même au sein d'entité qu'il serait convenu de considérer de prime abord comme "non-religieuses" (la GI ou, justement, l'Administratum).

[quote][color="#330000"][size="2"]Un fluffiste doit connaitre la vérité "du concepteur", pour ensuite mettre par dessus la couche roleplay de la vérité "impériale", mais on est tous comme des MJ, on doit savoir les choses concrètement.[/size][/color][/quote]
Le soucis, à mon sens, c'est qu'il n'y a pas vraiment de "vérité du concepteur" (quoique je me demande si je n'ai pas mal compris ton propos, en fait [img]http://www.warhammer-forum.com/public/style_emoticons/default/tongue.gif[/img] qu'à cela ne tienne, je poursuis) :
40k est en création et remaniement perpétuel depuis bientôt 30 ans par des concepteurs (ou des équipes) qui se suivent, travaillent en parallèles et parfois se contredisent (et c'est encore pire depuis la diffusion des bouquins de BL).
Chacun d'entre eux y va de sa petite touche plus ou moins originale et du coup bah... en tant que fluffiste de base c'est un peu le cirque pour reconstituer le puzzle (j'en veux pour preuve les incohérences et trous divers et variés comme le taux de mortalité des Space Marines de différents chapitres qui, si on additionne les pertes des Ultramarines - par exemple - sur le seul M41 devrait avoir provoqué six fois la disparition du chapitre (ok, je sors ce chiffre de nul part mais c'est pour l'exemple)).

Du coup, c'est là que réfléchir du "point de vue impérial" prend tout son intérêt puisque (en partant du principe que ce point de vue est biaisé et qu'on le sait) on peut effectuer (en extrapolant et en jouant avec les mots) un synthèse de ce que pourrait probablement être la vision DES concepteurs.

A l'inverse de Dishonored (par exemple) ou des Terres du Milieu (qui sont des univers fini, vision d'un auteur (ou d'un petit groupe coordonné) et, pour le deuxième exemple, largement documenté et analysé), l'univers de 40k est en mutation constante et où le tentacule droit n'est pas foutu de s'accorder avec le gauche.

En justification de ce que j'avance, je citerai Albrecht de Nuln sur la thread "Chevalier imperiaux et Chevaliers Gris" (c'est recevable d'argumenter en citant un membre ? Je prends le risque...[img]http://www.warhammer-forum.com/public/style_emoticons/default/happy.gif[/img])
[quote name='Albrecht de Nuln' timestamp='1394702467' post='2533855']
Phil Kelly, lors d'un Citadel Event de 2013, avait déclaré que le travail fait sur le codex Chevaliers Gris en avait dérangé plus d'un dans le studio GW et qu'il était conscient que les joueurs n'avaient pas apprécié non plus.

ça ne changera sûrement rien dans les faits mais c'est bien la seule fois où j'ai lu qu'un travail de GW était désavoué de l'intérieur. C'est dire l'étendue du massacre perpétré par Matt Ward et ses acolytes...
[/quote]


En conclusion (qui en fait n'a pas grand chose à voir avec mes propos précédents) :
L'idée est que le Reniement est une forme d'Hérésie.


La logique étant la suivante :

- L'Imperium est une théocratie (littéralement, puisque les institutions qui gouvernent, administrent les domaines de l'Empereur-Dieu [i]en Son nom[/i])

- Se considérer (ou être considéré) comme Renégat de l'Imperium, c'est rejeter (tout ou en partie) ses règles.
Lesquelles sont édictées [i]au nom[/i] de l'Empereur et de son Oeuvre (ok, il n'en a probablement pas pondu une seule personnellement mais - et c'est là que prendre en compte le point de vue interne prend son importance - c'est ce sur quoi se base le pouvoir impérial : l'Administratum... administre Ses domaine et son chef est le plus influent de l'Adeptus Terra qui, elle même, gouverne au nom de l'Empereur)

- Alors, être "renégat" c'est faire preuve d'une pensée hérétique (i.e. dans ce cas : qui n'est pas autorisée par les insititution imperiale et l'Empereur-Dieu sait qu'elle peuvent au final avoir l'esprit large, tant que la dîme afflue)
Pire encore, au final, être renégat c'est synonyme d'être apostat (et on retombe par les deux bouts dans la conception religieuse de l'Imperium)

- Donc : si un hérétique n'est pas forcement renégat ; un renégat, quant à lui, est bien un hérétique.

Sources (ou plutôt : là où j'ai pioché mes infos pour monter mon raisonnement) : Lexicanum-EN Edited by Ocrane

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.