Jump to content
Warhammer Forum
Sokiar

[40K-ENoirs] Cabale du Crépuscule / Coterie du Cercle Noir

Recommended Posts

Salut à tous,

 

Me revoilà aprés notre tournoi en équipe à 1650pts 3pm, où j'ai sorti mes Eldars Noirs dans une compo à... 1pm. scénar type Inter-région

 

Cela faisait particulièrement longtemps que je n'avais pas fait de tournoi, (environ 5 à 6 ans) du coup sa aura été une bonne expérience!

 

Rapidement je vais vous faire un petit débrief de mes 4 parties sur 5 (étant président de l'assoc' j'ai laissé mon armée à un pote pour qu'il joue la dernière afin de commencer à ranger les cuisines les tables en trop faire les allers retours entre la salle du tournoi et le local etc...)

 

1ere partie déploiement en diagonale contre un joueur Space wolf, super sympa, la partie s'est bien passée mais hélas pour lui il comptait sur ses réserves (Dreadnought x2, un en drop, un dans un volant, son unité solide sur loups, et un autre volant celui des spaces wolves.)

Il commence la partie bien caché avec 3 petites unités derrière un bloquant, et sais pertinemment que si il en sort je risque de tout lui raser. Du coup je peux scorer au maelstrom et j'abrase au compte goutte les quelques unités qui arrivent en réserve l'une aprés l'autre. 

Au final il ne lui restera pas grand chose, quelques membres de son escouade QG aprés avoir dégrossi une bonne partie, et les volants.

15-5 pour moi, partie un peu à sens unique à cause des réserves qui ont foirées chez lui, mais un bon moment!

 

2nd partie, déploiement en longueur contre un chaos... oulalala je le sens mal, principalement à cause de be'lakor et des 2 autres helldrakes, à coté il avait un prince de tzeentch ailé avec brandon, un pack d'enfant du chaos, 3x2 oblitérators et 2 escouades de cultistes.

Il ne déploie que ses 2 princes démon, mais j'ai le premier tour, je me place afin de pouvoir tiré sur Be'lakor mais je commence à flippé à cause du brandon et du mouvement en vol de son autre gus', alors je me replace et tente de pas trop m'éloigner de la zone safe, et surtout de faire attention aux mouvements des Helldrakes quand ils arriveront car c'est clairement l'une des pires atrocités du jeu pour mes eldars noirs. Je tire avec le peu à portée et parviens à lui faire un Pv sur Be'lakor de mémoire. Mais surtout je remporte le first blood en tuant les enfants du chaos qui eux étaient plus avancés.

A son tour il rend invisible son prince de tzeentch et avance, il me semble qu'à ce tour il flamme un raider (ou venom?) et doit l'immobiliser. Et c'est tout Be'lakor restant bien collé au fond de sa table.

A mon 2eme tour je décide d'avancer pour attraper Be'lakor et je me place de façon à éviter de trop prendre la foudre au tour d'aprés avec les drakes. Be'lakor meurt et j'entame l'autre prince qui ne se crash pas.

A son 2eme tour ses cultistes arrivent sur l'unique morceau de son coté qui n'est pas bloqué par mes reavers, et ses Helldrakes commencent à faire mal, par chance pour moi une unité d'oblit repart en réserve et l'autre n'arrive pas, du coup seuls 2 oblit sont sur la table.

A mon 3eme tour je tue le prince et les oblit, en essayant de scorer comme je peux, les drakes me font vraiment peur et surtout je ne leur fait rien. Mes volants ne font pas grand chose, ils sont équipés pour l'anti-troupe.

En bref la partie continuera, dans la même veine, les drakes me harcèlent, je vais faire des erreurs dû à mon manque de pratique, là ou mon adversaire lui maitrise bien le jeu.

Au final cela fera 11-9 pour moi.

 

La 3eme partie, déploiement sur la largeur contre un Khorne Daemonkin, je connais le codex dans les grandes lignes pour l'avoir survolé mais c'est tout. A ce stade j'en est raz la casquette de pousser de la fig^^. Il se déploie pour me rentré vite dedans et me vole l'init... SUPER!! Du coup j'ai ses chiens de khorne, moto, et ferro bien proche de ma tronche... A mon tour je foire absolument et lamentablement mes tirs à croire que des orks appuient sur la gachette... je suis acculé au fond de mon bord... sa pue...

A son 2 eme tour il m'invoque dans mes lignes sans dévier son broyeur d'ames (je ne connaissais pas le coup des sanguinaires en frappe qui utilisent leur icône pour faire arrivé sans dévié le gros thon en réserve...)

Bref pour vous la faire courte c'est rapide mais douloureux

20-0 dans mes dents.

 

La 4eme partie j'affronte un joueur qui comme moi n'est pas venu avec dans l'esprit de tout poutrer^^ il joue démon multi marque et on joue la relique sur un déploiement en largeur.

Il se déploie en premier mais me laisse commencé! C'est bien sympa pour moi, du coup je lache tout l'antichar sur un des broyeur d'ames (il en a 2 avec obusier) et tout le reste dans les mouches avec son patron sur palanquin.... je retire 2 pv à son seigneur et 2 pv à une mouche et 2 PC au broyeur... on dirait bien que les Orks ont encore l'oeil dans le viseur... Il encaisse biiiiiien plus que prévu.

A son tour il avance planque son patron au milieu des mouches, lance invulnérabilité sur les mouches mais se prend un péril... du coup ce que je n'arrivais pas a tomber avec mes 5 venoms et quelques désintégrateur gagne feel no pain à 4+. Les 2 broyeurs fond un peu mal mais sans plus, une arme pété sur un raider...

A mon tour je tente d'exploiter son mouvement où il s'est mis un peu à découvert avec ses mouches... Sauf que bah les mêmes orks visent et surtout il aura une chance sur ses jets de couverts ou invu et feel no pain absolument folle.

A son tour seuls 2 socles de nurgling arrivent , et le patron de khorne dans les chiens sont restés en réserve. Les Broyeurs finissent les fléaux et tape du raider.

A mon tour je profite d'une erreur de sa part pour caler 4 venoms en ligne direct sur son patron resté à la traine vu que lui est sur palanquin, et aprés tous mes tirs dans sa tronche, c'est finalement un Kabalite dans un raider qui avait Zigzagué qui arrive à le tué (si j'avais eu vent de la FAQ qui arrivait quelques jours aprés, ce kabalite serait devenu Archon), un des 2 broyeurs explose. L'action combiné du void, du razor et du reste arrivent à faire mal aux mouches.

A son tour les chiens arrivent, et d'autres nurgling, il me reste quand meme beaucoup de choses, mais je n'arrive pas bien à scoré aux maelstrom car je dois tomber les mouches qui ont la relique.

Enfin dernier tour avant la fin de partie, je fini les mouches et utilise tout mes mouvements au max pour créer un cordon de sécurité pour pas me faire chourer la relique.

Ses Hurleurs arrivent au tour 4 il tente de faire des attaques au passage, essaie pas mal de truc avec ses chiens, mais au final n'arrivera pas à me choper la relique.

12 - 8 pour moi. Et je n'ai pas parlé de la pluie de khorne à F8 où il m'a collé 5 fois des 6 sur mes véhicules...

 

La dernière partie mon pote se coltine un eldars bien optimisé et se prend un 20 - 0 je détaille pas trop car j'ai pas suivit mais mon pote fini par me dire, non mais les eldars noirs c'est injouable. Je lui répond qu'en effet faut pas se louper et pas tombé sur des tops codexs, mais c'était ce que je pensais avant la FAQ...

 

Donc voilà un tournoi bien cool, où tous le monde à passé un bon moment et ça c'est le principal!

 

Rapidement ma liste :

 

Lhamaean venom

Lhamaean venom

 

5 Kaba dislo dans raider bouclier voile lance

5 Kaba dislo dans raider bouclier voile lance

5 Kaba dislo dans raider bouclier lance

5 Kaba dislo dans raider bouclier lance

 

6 reavers 2 caltraps (qui auront eu 2 fois une endu 5 héhéhéhé merci les drogues!)

5 fléaux disrupteurs

1 venom

1 venom

1 venom

1 Razorwing, monofaux désintégrateur

 

1 Ravageur désintégrateur bouclier

1 Ravageur désintégrateur bouclier

1 voidraven avec les tirs F8 PA 2 gab

 

Sinon désolé j'avais zappé l'appareil photo, mais je gagne le prix de peinture^^ enfin vite fait car bon en tant que président sa l'a fout mal du coup j'ai redonné le lot à l'assoc' pour un prochain tournoi^^

 

A+ Rod

 

PS: Vu la gueule de la FAQ et à moins d'un miracle ma motivation à quelque peut baissée du coup je vais me consacré à la coterie mais je suis pas pressé^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

Aprés une petite pause, je reviens ce coup-ci avec des talos, je me suis enfin décidé à en faire quelque chose!

 

Le but étant d'en faire des machines de mort, des trucs qui en un simple coup d'oeil on se dise, mieux vaut ne pas être en face.

De plus j'essaie de garder l'aspect torturé, sans queue ni tête, et surtout trés brut.

 

Voici donc mon 1er talos, converti à partir de carte plastique et de fils de fer.

Celui ci je l'ai commencé avec vraiment en tête des scies circulaires de partout, vraiment avoir une créature qui lévite sur le champ de bataille et qui met des coups de scie à tout va.

Je l'avais d'abord imaginé tenant des démonettes enchainées, et les ramenant vers sa scie du bras inférieur droit, comme pour "jouer" de façon sadique, mais bon le tout sur un socle de 60 sa ne tenait pas je me suis donc rabattu sur des membres supérieurs de type crochets et au final sa rend pas mal, sa lui donne je trouve un coté boucher.

Les cheminées au dessus sont faites à partir de tubes métalliques que j'ai percé au dremel.

Les bras inférieurs sont fait à partir de pinces broyeuses hypertrophiées de carni

 

dsc_0014.jpg

 

dsc_0015.jpg

 

dsc_0013.jpg

 

dsc_0012.jpg

 

dsc_0010.jpg

 

Voilà pour le 1er.

 

Pour le second, l'idée était différente j'imaginais, une espèce de colosse avec une sorte de grosse masse d'arme, puis au final je me suis dis qu'une espèce de grosse chaine barbelée avec de lourds éléments qui voleraient à chaque tournée de bras rendraient encore mieux dans l'aspect "informel" que je souhaite avoir.

 

Pour les membres inférieurs là j'ai voulu faire comme une espèce de rouleau bardé de piques et de chaines qui viennent littéralement labourer violemment  le sol en tournant trés vite (un peu comme les chars démineurs en 40).

 

Du coup l'idée était de faire une créature qui brasse les airs avec son énorme chaine et ses contrepoids éclatant tout ce qui se trouve à portée, et qui massacre, broie les choses plus basses grâce au rouleau qui s'enfonce dans le sol sous les rotations rapides des chaines. Je trouve que cela renforce l'aspect lourdeau mais inexorable du bousin. Je voulais un coté presque too much pour lui.

 

Voici les photos du 2eme

 

dsc_0021.jpg

 

dsc_0022.jpg

 

dsc_0023.jpg

 

dsc_0017.jpg

 

dsc_0019.jpg

 

C'est donc tout pour le moment, il me reste 2 Talos à faire mais j'ai pas trop d'idée là pour eux et 1 Cronos qui lui sera plus une espèce de créature avec de gros lance flamme bien archaique sous son corps.

 

Sinon n'hésitez pas à me donner vos impressions!

 

Merci a+ Rod

 

Désolé pour le coté bleu des photos...

 

Je vous poste des photos de groupes dés que la limitation me le permet, elle vous aideront à mieux lire les figurines.

Edited by Sokiar

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pardon pour le double post, mais voici les photos de groupe.

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/411]dsc_0027.jpg[/url]

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/412]dsc_0028.jpg[/url]

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/413]dsc_0029.jpg[/url]

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/410]dsc_0026.jpg[/url]

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/409]dsc_0025.jpg[/url]

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/408]dsc_0024.jpg[/url]

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/414]dsc_0030.jpg[/url]

Edited by Sokiar

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les conversions sont superbes et nous donnent deux talos véritablement flippants.
Et rien de too much, il en faut toujours plus :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir, 

 

Effectivement ils sont superbes ! Pas de too much et on perçoit bien le côté agressif...on a certainement pas envie de se trouver en face !

Vivement la mise en peinture !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ils sont vraiment violent!

Hâte de les voir en peinture.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je plussoie le mouvement général, ils ne sont pas du tout abusés, au contraire. Ils ont un air vicieux dès le premier coup d'oeil !

 

On va te ban du forum à cause de la pub quick pour dissimuler notre jalousie, c'est tout ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

Merci à vous pour vos messages! C'est vrai qu'ils me plaisent beaucoup mais bon sa n'aurait pu être qu'un avis personnel, vous me rassurez^^

 

Voici donc le 3eme de la bande,

 

Ici je joue la carte du tentaculaire, je voulais une créature qui puisse agripper ses cibles avec plein de protubérances et qui donne l'impression de "grouiller" de partout, qui puisse inoculer toutes sortes de liquides hormonaux.

 

Je suis donc partie sur les bras avec les grosses serringues dont le gauche qui tient une malheureuse démonette, je me suis ensuite dis que sa faisait trop 2 bras identiques, et je ne trouvais pas la place pour mettre le canon éclateur, la queue étant réservée pour mettre cet équipement qui fait trés "électrique" et qui sied à merveille dans le délire je paralyse ma proie.

Du coup je me suis dit, inspiré par la nature du kit, qu'il pourrait avoir plusieurs bras qu'il pourrait "plugger" à loisir selon ses besoins, du coup on se retrouve avec le deuxieme bras seringue sur le dessus de sa carcasse tenue par des pinces et des tentacules et le canon éclateur jumelé pluggé sur son bras.

 

La figurine étant trop écrasé j'ai décidé de l'aggrandir en lui sculptant un corps entre le haut et le bas du kit, soyez indulgent c'est la première fois que je tente réélement un truc avec de la green (heureusement les outils de green stuff world m'ont bien aidé, c'est vraiment une tuerie ces "pinceaux" durs)

 

Donc voilà le 3eme Talos

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/419]dsc_0014.jpg[/url]

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/421]dsc_0016.jpg[/url]

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/420]dsc_0015.jpg[/url]

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/422]dsc_0017.jpg[/url]

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/423]dsc_0018.jpg[/url]

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/418]dsc_0013.jpg[/url]

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/417]dsc_0012.jpg[/url]

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/416]dsc_0011.jpg[/url]

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/415]dsc_0010.jpg[/url]

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/424]dsc_0019.jpg[/url]

 

Comme d'habitude n'hésitez pas à commentez!

 

Pour le moment la queue, les 3 kits de tentacules du bas et le bras canon éclateur ainsi que le cable vert sont juste contre percés pour tenir, mais ne sont pas collés pour facilité la peinture, et la démonette n'a pas encore de tête.

 

A+ Rod.

Edited by Sokiar

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je lève mon chapeau devant tant de conversions...

Et te souhaite bonne chance pour la peinture - va y avoir du boulot pour faufiler le pinceau!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Me revoilà,

 

Merci à vous 3, pour la référence Epic faudra que je check ça, car là ça ne me parle pas du tout!

 

Et Haemacolyte, oui! sur les 2 premiers sa risque d'être très galère, c'est pour ça que sur le 3eme je n'ai pas fixé les parties qui auraient gênées pendant la peinture.

 

Bon alors en principe je le fais pas mais là j'en ai un peu marre du coup je fais une petite pause, et je me suis dis tient ce sera l'occaz' de faire un ptit WIP.

 

Pour ce 4eme talos, j'étais embêté car il devait être bardé le lances flammes avec une grosse cuve malsaine et avoir un aspect lourdeau et inexorable.  Mais j'ai pas les pièces adéquates, du coup je l'ai mis en standby et attaqué le dernier qui du coup devient le 4eme^^ sa va on me suit???

Donc pour ce 4eme je suis parti au feeling sans réelles idées précises hormis que je voulais utiliser les bras fléaux et faire des trucs qui tournent.

 

Voici les photos en cours d'assemblage.

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/425]dsc_0020.jpg[/url]

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/426]dsc_0021.jpg[/url]

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/427]dsc_0022.jpg[/url]

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/428]dsc_0023.jpg[/url]

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/429]dsc_0024.jpg[/url]

 

Je suis partie sur une base comme le précédent avec un raccord entre les deux à la greenstuff.

Car de 1 : sa me permet de pratiquer^^

Et de 2 : baaah je me rend compte que j'adore ça!

 

Puis j'ai rajouté des fils barbelés vu que celui-ci va adopter une posture allongée, je me suis dis qu'il fallait continuer le mouvement général que je souhaitais qu'il ait.

 

Pour le moment je n'ai plus assez de crochets de talos donc je suis entrain d'essayer d'en mouler pour les mettre au bout des fléaux qui tournoient.

Je vais rajouter d'autres chaines et barbelés sur le corps, faire le 2eme bras comme le 1er (donc virer les chaines plastiques et mettre du barbelé) et ça devrait être fini. Ptet demain sinon mardi je pense!

 

A+ Rod

Edited by Sokiar

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est peut-être un peau beaucoup de fils dans tous les sens ? J'ai peur que tu abimes facilement la fig en transportant ou jouant. Mais sinon c'est beau et surtout on se dit que ça doit cingler salement quand on s'en prend un !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hello,

Perso j'aime beaucoup le 4/5, même si il risque effectivement d'être compliqué à manipuler ;-) !
Par contre, j'aime loin le 3. En effet, je trouve que le côté tentaculaire fait perdre une peu le côté acéré... Pourtant les tentacules sont pointues, mais je sais pas, j'aurais peut-être bien vu des piques quelque part, au bout ? Mais bon, cela reste néanmoins bien évidemment magnifique !!!

Je trouve juste que les trois autres me semblent plus cohérents...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Magnifique !  C'est vrai que pour des machines sensées être issues des délires de leur créateur le kit GW laisse peu de possibilités en termes de modularité au final.

 

Enfin rien qu'un peu de green stuff ne peut arranger la preuve !  

 

Sinon je trouve le dernier un peu surchargé avec tout ces fils, sans parler des soucis de manipulation. Perso je garderai seulement ceux au bout des bras, l'utilisation

 

des autres est peu crédible en situation de combat je trouve et le bas de la figurine est déjà bien convertie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis resté scotché sur ton sujet. Tombé complètement par hasard dessus, je suis maintenant accro et je vais suivre avec impatience la suite.

Ta peinture a un style incroyable et tes conversions sont très inspirées.

Félicitations pour ce beau travail et bonne continuation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut, éh béh si je m'attendais à ça! Cagn en personne^^ tu dois sans doute avoir l'armée eldars noirs qui m'inspire le plus à ce jour alors c'est dire à quel point je suis touché par ton message! Moi qui venait posté l'historique pour ma Coterie que j'ai enfin fini, sa me motive pour poursuivre malgré les dernières FaQ qui m'ont bien plongé au fond du trou lol!

 

Bref Merci!

 

Sinon comme prévu voici l'historique développé de ce que j'avais déjà écris la page d'avant et qui inspirera ma prochaine partie d'armée à savoir la coterie qui asservie des démons de slaanesh (voir venom avec démonettes)

 

 

 

Commoragh, la cité crépusculaire… Perdue dans une dimension au-delà de la réalité, à travers les vestiges de la toile des anciens, d’une taille dépassant la fiction et ou les lois de la physique ne s’appliquent pas, elle qui à toujours abrité les pires atrocités de la galaxie et d’ailleurs.

En permanence des cris venant du plus profond de ses entrailles ténébreuses lacèrent les cieux, les rires de folie et le bruit des armes retentissent, le hurlement des moteurs fendent les airs, le tout surplombé par la silhouette pesante des spires où vie la noblesse, si hautes, menaçantes, écrasantes même.

Ici pour le commun des oubliés, la vie n’a aucune valeur, seuls le pouvoir, la cruauté et les complots aussi éphémères et risibles soient-ils, permettent de subsister, coûte que coûte.

Pourtant, alors que l’on pourrait croire que rien ne peut rivaliser avec cette atmosphère d’horreur dans cette cité toujours en sursaut, le silence, lui, quand il se fait absolu, devient pire que tout…

En de très rares occasions, des secteurs entiers se voilent et le silence se fait assourdissant. Les plus faibles d’esprits cèdent à la folie tandis que les réflexes paranoïaques ou mégalomanes des autres se voient exacerbés à leur paroxysme, les terrant dans un profond mutisme mu par la peur ou la contemplation, selon le degré de dérangement de chacun.

 

Les causes d’une telle paralysie globale ne sont pas nombreuses, mais les coteries des Tourmenteurs y parviennent parfois, quand leurs créations dégénérées se font chef d’œuvre à leurs yeux. Alors nait dans la douleur une ignominie tellement horrible qu’aucun cerveau sain ne peut l’imaginer, les limites organiques et physiques des corps torturés sont transcendées dans un spectacle macabre, tel La Grande Fresque des Corps, œuvre morbide visible depuis l’espace, entassant des milliards de corps déformés et représentant un art que seuls les initiés arrivent à ressentir et admirer. Chacun retient son souffle quelques instants, le silence se fait roi, les battements de cœurs ralentissent et une sueur glaciale perle sur les visages… Puis la frénésie reprend de plus belle.

Cependant ce jour-là, la coterie du Cercle Noir allait déverser son courroux sur un secteur esseulé de Commoragh. Alors le silence risquerait de durer plus qu’à son habitude…

 

 

Tout débuta plusieurs décennies avant cela, au sein du Noir Credo, un des nombreux conglomérats de puissants Maitres Tourmenteurs au sein de Commoragh dont les activités variées vont du remplacement d’un membre, d’un squelette, voir même du corps entier de clients fortunés, à la transformation des malheureux qui ont croisés leurs chemins en monstres dégénérés à leurs ordres. Ce jour-là durant un raid mené sur un système proche de la tempête warp Maëlstrom, les Tourmenteurs avaient décidés que de nouveaux sujets devaient être
« recrutés » pour leurs expériences. Après plusieurs rafles sur les populations autochtones, la cabale engagée sous les ordres des sombres maitres décida de rentrer. Il y avait là bien assez d’esclaves déportés pour satisfaire les délires créatifs de leurs nouveaux bourreaux.

Toutefois un Tourmenteur restait sur sa faim, Vulkys Kyarth, c’est ainsi qu’on le nommait, il s’était lassé des expérimentations sur les corps des eldars, des humains et des autres espèces xenos, il aspirait à quelque chose de plus grand, quelque chose qui instille la peur au plus profond de chacun, qui réveille l’effroi, et qui soit plus mortel encore.

Alors dans son laboratoire, au milieu de ses sujets d’expérimentations, il entreprit de reprendre à zéro la longue tache qu’est l’étude de la psyché des eldars, comprendre les moindres stimuli afin d’identifier peut-être quelque chose qui lui aurait échappé, inlassablement il parcouru les systèmes solaires, recueillit toutes sortes d’informations, retranscrit des mythes propre à chaque espèce mais en vain… Rien qui ne trouvait à ses yeux la grâce suffisante pour devenir l’œuvre de sa vie, quelque chose d’inédit, d’insoupçonné, tel l’artiste précurseur en quête de la perfection. A tout cette peine venait en plus s’ajouter les pressions exercées par la haute autorité du Noir Credo qui commençait sérieusement à remettre en doute la pertinence de son travail et la légitimité des fonds engloutis pour ses recherches…

Tout ce temps passé et ces contrariétés, avait engendré un sentiment de frustration qui n’avait d’égal que sa volonté de prouver à tous quel immense génie il était.

Mais bientôt la révélation arriverait à lui, plus vite et d’une façon plus inattendue qu’il ne l’espérait…

 

Lors d’un nouveau raid sur une planète en proie au désarroi et oppressée par des forces démoniaques, la barge raider où se trouvait Kyarth fut abattue, comme une boule de feu elle se fracassa violement sur le basalte effilé et tranchant.

Et là, au milieu des débris, se tenait devant lui un des fils de Slaanesh, un Gardien des Secrets. Un colosse haut de plusieurs mètres à la fulgurante rapidité et doté de grands pouvoirs psychiques capable de conquérir des mondes entiers à la tête de nombreuses hordes démoniaques.

Les yeux écarquillés, Kyarth ressenti un sentiment bien plus profond et ancestral que la peur, son être se glaçait et ses sens étaient partagés entre effroi et orgasme, jamais il n’avait ressenti pareille émotion de peur face à la mort. Ce sentiment nouveau n’était pas partagé par les autres commorites qui fuirent immédiatement à la vue du démon majeur, terrorisés par les souvenirs de la naissance de l’Assoiffée, Slaanesh, quatrième divinité du Chaos engendrée à cause de leur dépravation, et dont le hurlement psychique avait éradiqué la race des eldars à plus de 90%. Seuls ceux qui avaient pressentis le cataclysme et fuis aux confins de la galaxie ou qui s’étaient cachés dans la Toile y avait échappé.

Le Tourmenteur reprit ses esprits et ordonna à ses Grotesques, de gigantesques corps écervelés, déformés, améliorés et dopés aux stéroïdes qui constituaient sa garde, de se jeter sur le héraut de Slaanesh. En un éclair les monstres se ruèrent sans réfléchir dans un ballet sanglant, le spectacle était grandiose, de gros morceaux de chairs volaient dans les airs, et le sang qui maculait le sol et le mouchetait à d’autres endroits semblait peindre une toile. Les fluides organiques acides rongeaient les pierres calcaires donnant du relief à cette œuvre éphémère, et, tandis qu’une à une les sculptures de chairs du Tourmenteur tombaient devant lui, il comprit qu’il devait intervenir.

Il retourna dans la carcasse brulante du raider et arracha le canon désintégrateur fixé à l’avant, ses chairs collaient sous l’effet de la chaleur, et alors qu’une de ses prothèses injectait quelques décoctions d’endorphine et autres hormones à son corps famélique et nécrosé, il parvint à saisir la lourde artillerie dont il fit cracher à bout portant plusieurs rafales de lumière noire sur le démon déjà très affaibli par le déchainement de rage dont avaient fait preuve ses assaillants.

Pourtant la bête avançait encore plus proche, avec un cri si aigu que les tympans de Kyarth éclatèrent, et ce jusqu’ à ce qu’il puisse voir dans les yeux de cette perversion son propre reflet alors même que le canon rentrait dans l’abdomen du démon, les tirs finirent enfin par transpercer l’engeance du chaos.

La lourde atrocité tituba sur quelques mètres en arrière puis s’effondra de tout son poids. Ses chairs transpercées et fondues formaient une bouillie brûlante d’où s’extirpait un lourd panache de fumée noire à travers laquelle l’air portait une odeur ferreuse de sang dont les ichors des grotesques à ses pieds se mêlaient de manière particulièrement désagréable.

Mais voilà, on y était, toute cette attente avait aboutie à ce moment précis, ici même, alors que chacun des stimuli sensoriels éveillaient ses synapses engourdies par toute une vie de lassitude, il venait de toucher la mort du bout des doigts, la damnation éternelle réservée à ceux de sa race, et cette expérience l’avait transcendé. Il venait d’avoir sa révélation tant désirée… Il ne se vouerait désormais qu’à cet unique projet, l’œuvre de sa vie éternelle, l’asservissement des enfants de Slaanesh.

 

De retour dans les dédales de Commoragh, au sein des souterrains composants le domaine des coteries du Noir Credo, Kyarth entreprit de réunir un conclave afin de l’aider dans son travail, il demanda une audience auprès des Maitres Tourmenteurs de son ordre et leurs exposa ses idées. Après de longues heures de réflexion le conseil préféra décliner dans un premier temps, en effet le risque politique était trop grand, si les Archons des grandes familles venaient à l’apprendre aucun ne toléreraient qu’une telle infamie ne soit commise et déchaineraient la puissance de leurs cabales respectives pour anéantir le Noir Credo.

Toutefois dans un second temps, l’idée avait fait mouche dans la tête des Maitres, eux même passionnés par l’expérimentation de nouvelles formes d’asservissement et de souffrance. Ils lui proposèrent alors de diriger son propre conclave clandestin qui officiellement n’aurait rien à voir avec le Noir Credo, mais qui dans l’ombre disposerait de son soutien. Ainsi ils leurs seraient facile de se retourner en cas de problèmes. Kyarth les jugea faibles d’avoir pris une telle décision et compris qu’ils ne réalisaient pas le potentiel militaire de son projet. Il garda cependant ses états d’âme pour lui et se réjouissait de pouvoir entamer ses recherches.

Il allait devoir trier son équipe sur le volet, afin de garantir que seuls les meilleurs l’épauleraient. De plus les Maitres n’avaient pas totalement tort, la discrétion était primordiale.

C’est ainsi que les raids du Noir Credo commencèrent à accueillir un détachement dit spécialisé pour les tests sur le terrain. Cela était enfaite une couverture permettant au conclave clandestin d’opérer dans l’ombre pour capturer des séides de Slaanesh.

Kyarth était entouré de ses Gorgones les plus aguerries pour l’aider dans le prélèvement de tissus et autres organes, tandis que les Grotesques avaient en charge la partie la moins délicate… celle de mater les démons.  Les débuts étaient difficiles et particulièrement déconcertants, car les entités démoniaques tuées sont bannies dans le warp, or très peu restaient en vie et le peu qui y parvenaient était tôt ou tard rappelées à leur maître.

Mais avec du temps et de la pratique ils parvinrent à opérer de plus en plus vite, leur permettant de prolonger leurs expériences avant que les démons ne se dissipent à travers le voile de la réalité.

 

Lors d’une séance avec les Maitres, Kyarth aborda le problème désormais récurant de l’instabilité démoniaque qui empêchait ses proies de rester longtemps sur le même plan dimensionnel, les recherches ne pouvaient aller plus loin à cause de ce souci.

C’est alors qu’un des Tourmenteurs proposa de mettre à profit leur alliance avec les Mandrakes, ces entités ancestrales de l’ombre et vivant sur d’autres plans. L’idée était bonne car cela permettrait d’être dans une dimension éthérée à mi-chemin entre la réalité et le warp, le lien démoniaque serait beaucoup plus fort et suffirait peut-être à donner le temps nécessaire aux Tourmenteurs pour mener à bien leurs travaux. Mais avant il allait falloir convaincre les Mandrakes…

Le conclave se chargea de rentrer en contact avec eux et introduisirent Kyarth avant de le laisser gérer seul la suite. Personne ne sut vraiment ce qu’il avait convenu, beaucoup disaient que la dîme en esclave était si lourde que la majorité de ses missions en raids servaient à s’en affranchir, d’autres encore pensaient que le Tourmenteur leur avait offert une partie de son essence vitale en guise de paiement.

En réalité tout cela était vrai, mais la véritable tribu était connu de Kyarth seul, il avait accepté de donner son vrai nom aux Mandrakes… Pour le commun des mortels cela signifiait peu, mais pour un immortel cela signifiait un lien éternel, une dette qui jamais ne serait payée car les ombres se souviennent à jamais et si Kyarth ne pouvait un jour s’affranchir de sa dime en esclave, alors les ténèbres de ces entités le retrouveraient absolument n’importe où et le plongerait à jamais dans l’obscurité…

 

Avec l’autorisation d’utiliser une parcelle de la dimension parallèle des Mandrakes pour leurs expérimentations, le conclave fit de considérables avancées dans leurs recherches sur les démons. Toutefois ils n’arrivèrent pas à leur faire courber l’échine, la volonté démoniaque des enfants de Slaanesh couplée à leur nature dépravée en faisait des sujets particulièrement résilients à la torture, sous n’importe quelle forme puisse t’elle se manifester.

Kyarth réussi finalement à comprendre le procédé qui lui permettrait de réduire à l’esclavage les démons. Mais pour cela, il allait avoir besoin de pierres esprits de ses cousins des vaisseaux mondes, et il y avait peu de chances qu’ils acceptent, ces derniers étaient si hautins qu’ils ne comprendraient sans doute rien aux arts charnels et ésotériques de la transdomination…

 

Quelques jours plus tard, un rendez-vous fût organisé avec des pirates mercenaires eldars de passage à Commoragh. Kyarth ne respectait pas du tout ces vauriens, à vrai dire il lui aurait été plaisant de les « améliorés », cependant il avait besoin d’eux.

Le rendez-vous se fit dans un des secteurs désolé de la cité au beau milieu de la plèbe locale.

Kyarth n’en avait pas besoin, car les oubliés craignent les Tourmenteurs, mais il était escorté par une troupe de guerriers Fléaux à la solde d’un Archon montant en puissance qu’il avait aidé par le passé en régénérant maintes fois son corps meurtri, et qui en reconnaissance, se joignait parfois aux raids de Kyarth sur des peuples primitifs afin de l’aider à payer la dime.

L’endroit du rendez-vous était particulièrement lugubre, des tirs et des cris retentissaient autours d’eux, des oubliés rampaient à leurs pieds et essayaient de leurs subtiliser quelques richesses avant de détaler en distinguant avec stupeur la silhouette de Kyarth, si malfaisante et menaçante, se déplaçant avec fluidité sur des prothèses de chairs de métal et d’os greffées à son dos, il donnait littéralement l’impression de léviter au-dessus de la crasse environnante. Puis les mercenaires firent leur apparition, après quelques échanges, les pirates comprirent que la demande était on ne peut plus risquée et ils demandèrent une somme si exorbitante que le solarite de la garde de Fléaux en fut même impressionné. Kyarth accepta sans broncher le montant des pirates, le Noir Credo était riche, c’était connu… Les pirates exigèrent cependant l’acquittement de la moitié de la prime avant la mission, le Tourmenteur détourna les yeux dans un sifflement de mécontentement, aussitôt le solarite repris d’une voix claire mais menaçante, qu’il n’était pas question que soit versé plus d’un quart du montant total, les pirates rétorquèrent que les fonds allaient aussi servir à l’acquisition de matériel et de renforts.

A cet instant Kyarth compris dès lors que la rencontre venait de tourner définitivement en sa faveur.

Il proposa donc en plus du paiement d’un quart de la prime de base, de fournir des troupes jusqu'à déduire le total du second quart que les pirates voulaient plus un petit extra, après tous les esclaves étaient une ressource comme les autres. Les mercenaires sautèrent sur l’occasion, ils allaient pouvoir se remplir les poches en sacrifiant des vies qui leurs importaient peu. Le nouveau lieu d’échange fixé, la mission commencerait ensuite. Les deux protagonistes se serrèrent longuement les mains en se jaugeant une dernière fois avant de mettre fin à la rencontre.

 

Le jour du rendez-vous arriva, des centaines d’esclaves dopés aux hormones et asservis via des neuro-récepteurs montèrent à bord des vaisseaux mercenaires, puis l’ost de pirates s’en alla mener à bien leur mission. Le solarite et ses guerriers Fléaux embarquèrent eux aussi dans leur vaisseau, mais pour mener à bien un tout autre contrat…

Le raid se passa et les pirates réussirent plus ou moins leur coup, les esclaves avaient bien rempli leur rôle hormis quelques dizaines qui connaissaient quelques défaillances synaptiques et qui refusaient de bouger tels des poids morts, mais le Tourmenteur avait averti que quelques-uns pouvaient se montrés facétieux…

Sur le trajet du retour le navire des fléaux intercepta l’ost des pirates, visiblement les vaisseaux mercenaires avaient rencontrés plus de résistance que prévue et était sacrément amoindrie et endommagée. Une fois à bord le solarite demanda à voir les pierres esprits, le pirate s’exécuta, elles étaient là devant lui protégées par un champ de stase inviolable, comme à l’accoutumée, cela servait à protéger le butin en cas de tromperie…

Le solarite esquissa un signe de tête en guise de satisfaction et s’en alla sans dire un mot, puis remonta à bord de sa frégate. Quelques minutes passèrent et tandis que le chef des pirates se réjouissait de bientôt pouvoir se vautrer dans ses richesses durement acquises, de fortes explosions détruisirent un à un ses vaisseaux restants. Il se précipita aux commandes et engagea une manœuvre de fuite pensant être attaqué par la coterie du Noir Credo, la barge des fléaux suivait à une distance raisonnable le navire des fuyards. Le pirate hurlait de rage et jura de se venger à travers l’holocommunicateur.

Après quelques minutes de course poursuite, arrivèrent sur le pont du mercenaire quelques une des gorgones défaillantes qui n’étaient pas allées au combat, leur corps bouffis luisaient d’une lumière provenant de leurs entrailles, le pirate n’eut pas le temps de dire un mot, que les esclaves explosèrent anéantissant le vaisseau.

Les fléaux s’avancèrent alors dans le champ de débris qui flottaient dorénavant dans le vide de l’espace et n’eurent plus qu’à scanner les restes de l’épave pour récupérer les pierres esprits toujours protégées par leur champ de stase.

De retour dans la Cité Crépusculaire le solarite remit en main propre au Tourmenteur le butin qui avait tant fait couler le sang. Il ne lui restait plus qu’à régénérer le corps du chef des pirates à partir des cellules prélevées lors de leur serrage de main pour forcer le futur réincarné à utiliser ses empreintes digitales et briser la protection. Kyarth avait tout planifié depuis le début…

 

Une dizaine de jours passa, et les cuves d’incubation du Tourmenteur accouchèrent d’un amas de cellules issues du pirate, ces dernières reformaient une main, et Kyarth n’en avait pas besoin de plus pour finalement pouvoir s’emparé de ce qu’il convoitait tant. Il plaça la main froide encore couverte de liquide gluant sur les lecteurs palmaires, aussitôt le champ de stase s’effondra libérant les gemmes tant convoitées.

Une fois les pierres esprits récupérées, les expérimentations sur les démons allaient pouvoir reprendre de plus belle. Le principe était simple, il était calqué sur la même technique qui sert à régénérer les Archons morts à quelques différences prés. Dans le procédé habituel l’Archon scinde une partie de son âme et l’enferme, puis si un malheur survient, le Tourmenteur reforme à partir du corps mutilé ou bien d’une partie de celui-ci un nouveau corps neuf et y insuffle l’âme de son propriétaire, le Maitre Urien Rakarth est même parvenu à recréer à la perfection le corps de son client à partir d’une simple main.

Ici le protocole diffère un peu, on met en culture des cellules souches dans une cuve d’incubation, puis on instille une partie de l’essence du démon. Cette dernière sera au préalable divisée suffisamment de fois pour limiter la résilience de l’esprit face aux drogues qui seront injectés dans le futur corps du démon. Ensuite et c’est là que le procédé diffère, on laisse l’essence démoniaque de l’âme modeler les cellules jusqu’à reformer un nouveau corps. Cela permet de priver le démon de sa faculté à rejoindre le warp en l’enfermant dans un réceptacle bien physique.

Fait étrange, les séides de Slaanesh peuvent normalement changer de forme, cependant ici le nouveau corps reprend automatiquement l’apparence que le démon avait avant que soit extrait son âme, cela correspond à un réflexe leur permettant d’avoir une forme originelle. Cette particularité amusa Kyarth, finalement les démons aussi avait un subconscient et un besoin d’identité, et qui dit subconscient dit peur… cela constituerait un divertissement des plus exotiques que de percer ce qui peut faire peur à un démon. Mais ce n’était pas pour tout de suite, il y avait encore tellement à faire…

 

Petit à petit la masse de démons asservis commença à grossir et à ressembler à une petite armée qui avait davantage l’apparence d’une horde, et bien qu’ils restaient tous très dangereux, les canules de drogues greffées à leurs corps permettaient un contrôle relatif, tout du  moins suffisant pour les envoyer dans la mêlée ou les garder dans un état léthargique.

Kyarth était persuadé de pouvoir asservir un démon majeur, l’idée le hantait depuis ce jour où il failli mourir et il employa toutes ses ressources à la capture d’un gardien des secrets. La tâche était passablement ardue, il fallait déjà commencer par en localiser un, chose qui en temps normal avec des moyens conventionnels tenait du miracle. Mais Kyarth savait que les Mandrakes pourraient à condition d’avoir le nom du démon en trouver un. Il décida donc de mettre à profit toute la masse de démons à disposition pour leur faire cracher le nom d’un démon majeur. Jamais il ne se serait douté qu’il utiliserait ses créations pour la première fois de cette manière, le destin était vraiment farceur.

Après des semaines à droguer les démons en les plongeant dans des états ectasiques, les gorgones parvinrent à capter pléthore de noms à travers les délires hallucinatoires.

Ses noms furent précieusement retranscrits sur des rouleaux en peau, et apporté aux Mandrakes, seul Kyarth aurait la permission d’assisté au rituel des ombres permettant de localiser leur proie…

 

Après plusieurs longues heures de minutieuses préparations, la cérémonie allait débuter, un des Mandrakes qui semblait plus anciens que tous les autres, prononça les incantations dans une langue maudite puis annonça le premier nom. Rien ne se passa. Kyarth se crispa, le nom n’existait pas… en était-il de même pour tous les autres ? Le rituel continua et les déceptions s’accumulèrent, tous les noms étaient faux, pourtant les démons n’avaient pas menti, ils ne connaissaient juste pas le vrai nom de leur maître… Car les démons majeurs avaient des centaines de noms et seul un était vrai.

Parfois des noms d’êtres humains ou xénos apparaissaient et le rituel réagissait, aussitôt les Mandrakes disparaissaient dans les ombres et allaient prendre leur dû. Puis la recherche reprenait inlassablement. Kyarth fini même par en perdre la notion du temps, ici, dans ce sous espace, terré aux confins de la Toile à travers les ombres millénaires…

Les noms s’enchainaient inlassablement tout comme les déceptions, quand soudainement après plusieurs éternités d’attentes un nom fit écho et résonna dans les ténèbres, les Mandrakes levèrent la tête mais ne disparurent pas dans les ombres, le démon avait finalement été trouvé. Mais il résidait dans le warp dans un des nombreux domaines de Slaanesh, les Mandrakes ne se risqueraient pas en ces lieux. Ils attendraient patiemment que leur nouvelle proie se manifeste sur un des mondes physiques de la galaxie.

Kyarth était fébrile il jubilait intérieurement car tôt ou tard l’entité démoniaque se manifesterait et ce jour-là il serait prêt pour sa capture…

 

Plusieurs mois passèrent, et les expérimentations d’asservissements devenaient de vraies réussites, Le Tourmenteur commença même à modifier les structures organiques des démons, en leurs greffant des ailes, ou encore en augmentant la taille de leurs pinces.

La plus grosse difficulté était cependant de réussir à se faire obéir, l’unique méthode consistait à relâcher dans l’organisme du démon suffisamment de psychotropes pour que ce dernier hallucine, puis grâce à des stimuli neuronaux qu’il attaque la bonne cible, enfin en théorie, c’est pourquoi des gorgones équipées de longues piques délivrant des décharges neurolysantes «recadraient» les démons qui partaient dans la mauvaise direction…

Puis un jour alors que Kyarth s’amusait à tenter des transformations de Grotesques à partir de démons mineurs, les ombres se manifestèrent nimbant la salle de ténèbres. On y était, le gardien des secrets s’était matérialisé sur un monde physique… Le réel défi allait commencer.

L’ost de capture était en permanence prêt à partir pour la traque, Kyarth et la Cabale de l’Archon qui l’épaulait depuis le début déployèrent un raid d’une très grosse ampleur, car pour que le démon se manifeste, l’invasion démoniaque serait certainement importante.

Empruntant les couloirs de la toile à travers le Warp, l’Ost se manifesta au plus prés du démon grâce à la précision surnaturelle des Mandrakes. L’Ost arriva au beau milieu d’un conflit avec les forces de l’Impérium.

Kyarth serra les poings, il aurait préféré que l’Impérium ne soit pas témoin de la capture du Gardien des secrets. Mais il fallait se ressaisir car L’Ost ne pourrait tenir longtemps entre deux fronts.

Les Guerriers kabalites faisaient cracher leurs armes de mort sur les troupes Humaines pour les empêcher de trop abimer les démons, qui eux, étaient raflés par dizaine dans des raiders spéciaux occupés par des gorgones, qui il fallait bien l’avouer étaient devenues particulièrement expertes dans ce domaine.

 

Kyarth quant à lui arrivait enfin à portée d’interception avec ses barges remplies de Grotesques.

Le démon eu d’abord l’air surpris puis tandis qu’il sondait les esprits décérébrés des Grotesques, il parvient à ressentir les intentions du Tourmenteur et cela l’amusa vraiment. A peine eut-il fini de le défier télépathiquement, que les Grotesques se jetèrent déjà sur lui avec une telle virulence que même sa rapidité impressionnante de Gardien des Secrets ne lui permettait pas de tous les massacrer. Des filets électriques lestés, et de très forts anesthésiants musculaires assaillir le démon en prime, tandis que les Gorgones dans les barges plantaient dans la chair du démon de lourdes entraves.

Kyarth bondit de sa barge et se rua sur sa capture, il déclencha son artefact arcanique et créa un portail Warp. Il leva les yeux un court instant et croisa le regard d’un sergent impérial témoin de la scène, il grinça des dents, et les Grotesques encore en vie démembrèrent dans une rage indicible le malheureux, il n’en fallait pas plus à ces créatures pour exécuter un ordre…

Les quelques indiscrets aux alentours subir le même destin puis Kyarth et le reste de l’Ost disparurent comme ils étaient arrivés, laissant les forces humaines en présence stupéfaites de cette frappe éclair sans qu’ils n’y comprennent quoi que ce soit.

 

De retour sur les quais de son secteur à Commorragh, le Tourmenteur jubilait de voir sa proie tant désirée enfin à sa merci, et tandis qu’il commença à le faire transférer vers son domaine en toute discrétion, la voix du démon résonna dans la tête de Kyarth… Ce dernier se figea, glacer dans tout son être. Le perfide Gardien des Secrets s’était visiblement laisser faire, il fit voler en éclats ses entraves et dans une virulence foudroyante décapita toutes les Gorgones chargées de son transport. Il siffla alors :

-Présomptueux eldars vous n’avez donc rien appris, vois ce que ton orgueil me permet !

Et immédiatement le voile de la réalité se perturba et des hordes de démons de Slaanesh se répandirent dans les dessous des quartiers. La panique se propagea aussi vite que les horreurs du warp dévastaient tout sur leur passage, ici dans ces quartiers désolés, où s’entassaient des centaines de milliers d’esclaves et d’oubliés, aucuns n’allaient survivre…

Les plus Grands Archons furent rapidement informés de cette invasion insensée, le grand Asdrubaël Vect lui-même ordonna de vaporiser le secteur tout entier… Kyarth échappa de peu aux assauts du démon, ses derniers Grotesques se sacrifièrent immédiatement pour lui donner le temps de rejoindre les ombres d’où les Mandrakes l’emmenèrent en sureté. Peu de temps après la silhouette inquiétante d’une flotte de bombardier Voidraven fit son apparition dans un bruit qui semblait déchirer les cieux, une pluie de missiles décalorifères lacéra le sol et en un instant le secteur tout entier se cristallisa l’espace d’une demi-seconde avant que les charges soniques des missiles retentissent faisant tout voler en éclat. Les démons, les esclaves, les habitants et les structures explosèrent en milliards de morceaux, la menace venait d’être éradiqué et avec elles des centaines de milliers de vies.

 

Les guerriers Incubes à la solde de Vect cherchèrent des jours durant ce qui causa cette incursion, ils découvrirent parmi les corps en morceaux, des membres de gorgones affiliés à un Tourmenteur leur étant inconnu, ainsi que son laboratoire où des cuves éclatées laissaient entrevoir des corps de Grotesques modifiés avec des greffes de démons… Mais aucunes traces du Tourmenteur. Les Incubes firent leurs rapports aux Archons de Vect et ils reçurent l’ordre de découvrir l’identité du responsable. L’échec n’étant pas toléré par le Maître de la Cité Crépusculaire, des moyens colossaux furent déployés pour retrouver le Tourmenteur, n’hésitant pas à tuer ou torturer pour soutirer la moindre bribe d’information concernant l’identité du fugitif. Des rafles sur des secteurs entiers furent opérés et à mesure que le temps passait l’étau se resserrait sur Kyarth, certains individus échangeaient même volontiers des renseignements contre des faveurs de n’importe quelle nature…

Au final les inquisiteurs de Vect parvinrent à remonter jusqu’à la cabale qui épaulait Kyarth dans ses raids. L’Ost des complices vivait ses dernières heures…

La frappe fut d’une rare fulgurance, et malgré la prudence dont faisaient preuve chaque membre de la cabale compte tenu du climat de terreur instauré, personne n’avait eu vent du danger imminent qui s’était profilé sur eux. Les Incubes d’Asdrubaël étaient d’une discrétion qui n’avait d’égal que leurs méthodes impitoyables. Tous les guerriers de second rang furent sommairement exécutés sans aucune autre forme de procès et les Sybarites de chaque escouade ainsi que l’Archon furent capturés pour être torturés par les Tourmenteurs de l’ordre. La Cabale fut réduite à néant en un instant…ou presque.

Par chance un groupe de raid était parti en pillage depuis quelques temps déjà, ils ne le savaient pas encore mais ils étaient les tout derniers survivants du carnage...

Quelques heures passèrent dans les souterrains du domaine du Cœur Noir et déjà les Tourmenteurs s’affairaient à soutirer des informations aux prisonniers, les premières supplications ne tardèrent pas et avec elles suivirent le lot de renseignements plus ou moins importants. L’Archon fini par passer en dernier sous les griffes expertes des bourreaux, Asdrubaël Vect en personne assistait à la scène.

Le malheureux se montrait fort résilient face aux diverses tortures qui lui était infligé, cela était dû en grande partie aux interventions de Kyarth sur ses lobes cérébraux et la pose d’implants neurobloquants, réduisant drastiquement les informations envoyées au cerveau en cas de nécessité. Mais il ne fallut pas longtemps aux Tourmenteurs avant qu’ils ne s’en rendent compte, et très vite l’Archon n’eut d’autre alternative pour abréger son calvaire que de donner l’identité du fugitif, Vulkys Kyarth du Noir Credo…

Le nom fut craché dans la souffrance et tandis que l’Archon contemplait ses organes hors de son corps grâce à ses yeux eux aussi sortis de leurs orbites et tenus par de lourdes pinces, Vect vint à son oreille et lui murmura doucement que le sort réservé à son frère serait le même à son retour… Un des sybarites de la cabale avait certainement dû cracher le morceau. Puis doucement il caressa les yeux, les saisis dans ses mains et les porta devant ses propres yeux, l’Archon pu alors plonger au plus profond de la noirceur de l’âme de Vect, il n’y sonda aucune pitié, juste une résolution de fer et une cruauté sans limite. Il reposa les yeux dans leurs logements et quitta la pièce, mais avant le seigneur suprême esquissa un rictus et ordonna une descente punitive dans les coteries du Noir Credo, et quant au démembré que l’on fasse de lui une horreur au service des Tourmenteurs mais que le malheureux garde suffisamment de conscience pour comprendre ce qui lui arrive…  Toutefois dans les ombres omniprésentes de cette salle de torture les Mandrakes avaient assistés à la scène sur les ordres de Kyarth et lui rendirent compte de tout ce qu’il s’y était passé.

A présent une course contre la montre allait débuter pour retrouver le futur Archon qui dirigeait les derniers membres de la cabale anéantie avant le Cœur Noir.

Kyarth sélectionna les quelques gorgones qui étaient restées dans les royaumes des ombres avec lui et parti immédiatement à sa recherche. Les Mandrakes avaient tenté de le localiser, mais ce dernier visiblement voyageait à travers la toile dans un sous espace qui rendait la tache particulièrement compliquée. Plusieurs jours passèrent et finalement L’Ost fut enfin localisé, il était rentré à Commoragh, Kyarth avait la gorge nouée si les Incubes mettaient la main dessus avant lui, il aurait définitivement tout perdu, car il lui serait alors impossible d’honorer son contrat et serait à jamais esclave des Mandrakes.

 

Arrivant sur le Quai Kyarth constata que les troupes du Cœur Noir venait tout juste d’entamer la capture, il arrivait trop tard… Alors dans un élan désespéré il fit feu sur les barges ennemies, par chance le futur Archon n’était pas encore capturé seuls les premiers vaisseaux rentrant du pillage avaient été interceptés. Ce dernier ne comprenant rien à la situation fut contacté via Holo-communicateur par Kyarth qui lui expliqua brièvement la situation et lui demanda de fuir et de se tenir à l’écoute des ombres. Aussitôt le Cœur Noir compris en interceptant la communication que le paria était juste là entre leurs griffes… Ils délaissèrent volontairement le reste de la flotte de l’Archon et misèrent tout sur la capture du Tourmenteur qui n’eut d’autre choix que de se résigner face à l’impressionnante armada.

Les incubes tuèrent sommairement les gorgones qui protégeaient leur maître puis attrapèrent leur proie et l’emmenèrent devant Vect.

Durant le transport les regards se croisaient et Kyarth jaugeait son tortionnaire, un impressionnant Klaivex à la musculature dessinée, exagérée par les contours de son armure, le rendant vraiment très intimidant. Sa gemme couleur sang incrusté sur son plastron indiquait son importance, ce devait être un très grand bretteur, impitoyable certes comme tous les Incubes mais surtout doté d’un don rare chez les eldars noirs : la loyauté. Par conséquent Kyarth n’essaya même pas de proposer un accord au Klaivex, il garda le silence, et se concentra sur les évènements à venir…

Arrivées dans le domaine du Cœur Noir, les barges se posèrent, Kyarth fut alors saisi par ses multiples bras et jeté à terre, tel une bête, la tête retenue par une lourde lame qui faisait saigner ses chairs. Au dessus de lui vrombissait le bruit inquiétant d’une plateforme gravitique, il lui était impossible de la voir tant la lame appuyait sur son cou. Puis soudain à mesure que la plateforme approchait du sol, plusieurs silhouettes descendirent et défilèrent devant lui, des toges, des robes mais aussi des corps serpentiformes puis il vit une botte se poser avec grâce devant lui et une longue cape qui accompagnait son mouvement, enfin la deuxième botte se posa, elles étaient toutes les deux finement ornées de cranes et de pointes.  Tous autour mirent un genou au sol et baissèrent les yeux…C’était lui, Asdrubaël Vect en personne…

 Il inspira une grande bouffée d’air puis gémis de satisfaction, pas un seul son ne s’échappa alors, personne n’osait bouger tandis que le Seigneur Suprême faisait le tour de Kyarth il fini enfin par prendre la parole brisant la lourdeur de l’ambiance sinistre.

-Enfin nous nous rencontrons…

-Sais-tu que cela fait un moment que je te recherche ?

Kyarth ne savais pas quoi dire.

-(…)

-Tu ne dis rien? Pourtant tu n’as pas encore perdu l’usage de la parole…

-Tu as raison nous aurons largement le temps de faire plus amples connaissances. Toutefois une question m’obnubile, m’obsède même ! Mes hommes m’ont rapporté que tu menais des expériences sur des rejetons du warp dans ton laboratoire, dans quel but ? Et cette fois je ne saurais que trop te conseiller de retrouver promptement l’usage de ta sale langue.

Kyarth bafouilla puis se ressaisit :

- Jj..je cherchais ni plus ni moins à greffer des membres démoniaques sur des corps modifiés vu leur efficacité je me disais que…

Vect lui coupa la parole sèchement.

-Oh non ! N’essaie pas de me faire croire ça. Les données que nous avons retrouvées et les quelques informations que l’on a eu indique clairement que tu es parvenu à « dresser » ces saletés !

Le Tourmenteur se terra à nouveau dans le mutisme.

Tournant les talons Vect conclu :

-Très bien ! Mes sujets sauront te rendre plus loquace, nous extrairons de ta cervelle jusqu’à la moindre donnée… Emmenez-le !

A peine Vect fut remonté sur sa plateforme que des ombres tentaculaires assaillir la passerelle de toute part.

Kyarth n’en revenait pas, il reprit ses esprits et comme pour narguer le Maitre Suprême lança :

-Ne vous offusquez pas mais je vais devoir décliner cette invitation, votre compagnie n’est décidément pas à mon goût…

Immédiatement des Mandrakes prirent forme autour de Kyarth et le firent disparaitre dans le sol devenu un gouffre ténébreux sous sa silhouette. La lourde lame qui appuyait sur son cou se perdit dans les ombres et se fit couper nette lorsque les ténèbres se refermèrent sur elle.

Vect témoin de la scène serra les poings, les Mandrakes protégeant Kyarth, les choses allaient être bien plus délicates qu’il ne l’envisageait.

 

De l’autre côté du miroir, dans les ténèbres du royaume des ombres, le morceau de lame coupé s’était planté dans les chairs de Kyarth durant le glissement à travers les deux réalités. Cette dernière s’était nichée dans son dos sectionnant sa colonne vertébrale principale, et bien que la douleur ait été fatale pour beaucoup, le Tourmenteur, lui, l’a trouva savoureusement inédite.

Les Mandrakes venaient de le sauver d’une fin particulièrement atroce. C’est derniers tenaient à ce que Kyarth honore son contrat le plus longtemps possible tant il leur était profitable…

Kyarth se régénéra doucement et vit reclus pendant des mois à travers la dimension labyrinthique des ombres où il allait librement à sa guise dans la plupart des secteurs. Les Mandrakes prirent contact avec le nouvel Archon que le Tourmenteur avait sauvé, les deux eldars noirs entreprirent alors de se venger de Vect. Ainsi naquit les deux entités : la Cabale du Crépuscule avec en son sein la Coterie du Cercle Noir.

 

 

Ainsi durant plusieurs années Kyarth continua ses expériences sans le moindre contact avec la cité Commorite. L’Archon, lui, enrôla tous ceux qui avait subit les dommages collatéraux de la fureur de Vect et qui souhaitaient se venger. Petit à petit la Cabale grossie, indépendante. L’héraldique restait celle de son ancienne coterie, qui n’avait pas soutenu Kyarth et même n’avait pas hésité à donner des renseignements sur lui après la descente des forces du Seigneur Suprême, ainsi les agissements de la Cabale étaient souvent interprétés comme les ordres du Noir Credo ce qui valaient aux Anciens Maitres de nombreux problèmes politiques.

Les expériences sur les démons allaient dorénavant beaucoup plus loin et étaient toujours mieux maitrisées. A tel point que les démons étaient dorénavant utilisés à la place des Grotesques bien plus compliqués à produire. La seule chose qui différait était la manière de les amener au combat, là où les anciens serviteurs se tenaient aux côtés du maitre, les démons, eux sont enchainés et trainés sous les barges raider ou venom aux côtés de chaines et autres lames qui lacèrent le sol, cela aiguiserait leur férocité d’après Kyarth et ça ne pouvait pas être une mauvaise chose ! Pourtant beaucoup décédaient après avoir perdu des membres voir même carrément leur corps en entier, mais le Tourmenteur n’en avait cure car dorénavant les démons mineurs étaient une ressource quasi inépuisable à sa disposition tant il en avait capturé surtout depuis qu’avec une unique âme scindée de démon il pouvait former plusieurs dizaines de corps. Son armée grandissait patiemment dans les ombres...

 

Mais en premier lieu le Tourmenteur souhaite distiller la peur dans Commoragh afin qu’elle saisisse la cité aux entrailles, que Vect comprenne petit à petit son erreur et qu’il voit s’effondrer doucement son empire.

Alors viendra le jour où l’Ost de guerre infernal du seigneur Kyarth déferlera dans les Spires du domaine du Cœur Noir alors tous trembleront devant son génie, tous comprendront qu’il est parvenu à faire plier la pire menace qui n’a jamais pesé sur sa race, qu’elle est son instrument, son jouet, la manifestation de sa résolution, et que sa vengeance est à portée de main.

 

Tout commencera ici dans ce secteur oublié, ce secteur témoin de la barbarie de Vect qui n’hésita pas à annihiler en un clin d’œil toute la population sous prétexte d’enrayer l’incursion démoniaque, toutes ces vies sacrifiées sur l’autel des machinations politique visant à affaiblir ses rivaux en rayant de la carte ce domaine puis en le reconquérant. Ici ou des dizaines de milliers d’âmes périrent, et où le fruit de ses premières recherches furent anéanties à jamais en un clin d’œil.

Oui tout va commencer ici…

 

 

 

 

J'espère que sa vous a plus et que c'est cohérent!

 

A+ Rod

Edited by Sokiar

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me suis arrêté lorsqu'il pense à mettre en esclavage un démon majeur. Mais j'ai trouvé ça bien. Enfin croiser des Eldars de toutes sortes me plait bien. Et c'est effectivement bien ficelé. On se prête à croire à ces procédés de capture de l'âme. Bien dans le ton. Seule faute de goût qui me reste, la mention des "plus de 90% d'Eldars anéantis": les Eldars ne parleraient jamais en pourcentage, mais toujours en essence, en substance, et tendance!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Me revoilà,

 

J'ai attaqué a défaut de trouver une idée qui me botte pour la conversion du dernier talos, j'ai commencé la peinture du premier.

 

Voici les photos, du travail en cours. Évidement il reste encore pas mal de truc à faire, d'autres à paufiner.

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/430]dsc_0025.jpg[/url]

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/432]dsc_0027.jpg[/url]

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/433]dsc_0028.jpg[/url]

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/434]dsc_0029.jpg[/url]

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/435]dsc_0030.jpg[/url]

 

[url=http://www.servimg.com/view/17836146/436]dsc_0031.jpg[/url]

Sur celle là j'ai tenté de faire un effet de chaleur comme ici sur le canon :

https://golden-demon.com/2016/07/12/singletank-bronze-warhammer-40000-tanks-2015/

Mais je n'y arrive pas vraiment...

Edited by Sokiar

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais pas capté qu'il était en monocycle façon disqueuse. J'aime beaucoup l'idée !

 

Le métal chauffé est bien dans l'idée et le dégradé, mais je pense que tu as pris de la peinture pas assez diluée pour le faire. Je pense qu'il faut plus des lavis successifs gardant un aspect un peu transparent.

 

Sur la première photo, les traits bleus et blanc en battle damages sont un peu décorrélés. Et un peu trop réguliers peut-être, ou trop nombreux.

 

Voila, j'ai dit surtout du négatif par ce que ça m'a sauté aux yeux mais tout le reste pfouuu c'est vraiment bien, surtout dans la conception. Le truc va assurer grave sur table.

 

Pour donner un peu plus de sensation de vitesse, tu peux essayer d'ajouter des giclures de sang sur la scie, dans le sens de rotation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si je peux me permettre il y a une petite erreur sur l'application de l'effet de chaleur.

Tu n'as pas pris la zone la plus simple faut dire.

La grille est le point d'émanation de la chaleur visiblement. De ce fait, je pense qu'il faudrait que cette grille soit bleuie. Comme le conseil marell, je pense que l'utilisation de lavis est assez approprié pour ce genre d'effet. En tous cas pour des peintres d'armée comme nous. Je te conseille de commencer avec un lavis bleu GW, puis du lavis violet GW et enfin une teinte un peu plus rouge comme le reikland. Le tout dégradé les un aux autres. Pour rehausser pour ma part je passe un linning de métallique sur les contours de la grille. Enfin un léger brossage de doré en transition entre le lavis reikland et l'acier de la carrosserie.

 

Autre chose, je te conseil d'utiliser de la tige plexi PMMA plutôt qu'une tige noire. Je trouve que ça fait plus soigné.

 

J'adore le style, l'effet sanguinolent sur la lame est top  :good:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ola!

Bon je reprend le sujet après une petite pause vacances.

 

Je note bien vos commentaires les gars, en effet les battle damages sont ptet un peu trop souligné, faudra que je corrige le tir.

Pour la grille et l'effet de chaleur faudra que j'essaie ça dès que j'aurais recup les bonnnes peinture lavis (je n'ai aucun bleu/violet hormis le coelia greenshade mais qui ne tire pas sur la bonne teinte pour cet exercice)

 

En tout cas voilà, pour le moment je stoppe les Talos, je les aient sortis l'autre jour et je sais pas si la stormsurge dans les mirettes ou les ghostkeels mais bon la partie était pliée au tour 2 et même si je le savais pertinemment ça m'a tellement saouler que j'ai jeter mon dévolu sur... MES GROTESQUES!!!

 

Alors j'ai acheté une vingtaine de Scorpions Dasyatis chéplutrokoi à l'époque pour jouer des enfants du chaos qui sont finalement devenus des grotesques, bien plus mous donc bien plus drôle (ou pas).

Bref le soucis étant que je devais les convertir, que j'avais la flemme, et qu'il fallait les repeindre, je les aient longtemps simplement jouer avec un traitement par dessus la peinture de base de Rackham (de l'encrage et du gros brossage à sec).

 

Mais là ce coup-ci c'est parti! J'ai attaqué les 3 premiers avec des conversions (ils devraient tous plus ou moins pour le moment rester dans l'esprit scie circulaire que j'adore)

Donc j'ai fait les tonfas tronçonneurs avec de la carte plastique et les tuyaux avec de la green et le truc magique qui sert a faire des tuyaux justement (acheté chez greenstuffworld) les torses et les bras sont repositionnés et les vides (entre torses et bassin, ainsi que les aisselles) comblés. J'ai rajouté des chaines autours des pagnes que j'ai fait.

Problème, la peinture est compliquée, car y'a deja la couche de base de rackham, la mienne par dessus meme si legere à l'époque, un gros coup de sous couche noir, et du coup la peinture actuelle à base de lavis et de brossage à sec. Donc pour compenser le fait que je ne puisse pas trop faire une peinture de qualité j'ai opter (avec plaisir) pour un style crasseux, vieux, usé. Ce qui m'a permis pour la première fois d'utiliser mes couleurs technical de typhus corrosion nurgle rot et nihilak oxyde, vraiment fun à utiliser même si je me rend compte qu'il va falloir que je les utilisent plus précisément et moins comme un sagouin!

Je mise sur les socles pour faire ressortir les figs et renforcer l'effet de groupe qui devrait je l'espere bien rendre quand ils seront tous peints, c'est un peu dommage car les photos ne rendent pas justice aux socles qui rendent bien en vrai.

Sans plus attendre les photos des 3 premiers Grotesques.

 

00000011.jpg

 

00000012.jpg

 

00000013.jpg

 

00000015.jpg

 

00000014.jpg

 

00000016.jpg

 

00000010.jpg

 

Voilà comme d'habitude n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, merci

 

A+ Rod.

 

Edit : Ah oui je dois leur rajouter des canules oranges fluo dans le dos mais j'en est pas assez pour le moment donc je met ça en standby!

 

Edited by Sokiar

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut, j'adore tes grotesque !!! 

C'est bien de partir d'une autre base, ainsi la on peu pensé que ton grand mechant maniaque du pistouri aurai capturé tout les spécimens d'une race pour en faire ces jouet d'experience 😂😂😂

Hâte de les voir tous !

Bonne continuation!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

@Maad-maaxxx222 Oui c'est exactement ça, une race alien inconnue qui se retrouvent malgré elle cobaye des expériences dégénérées des tourmenteurs, et aussi le prix ridiculement élevé de l'unique grotesque pondu par GW en failcast... Mais merci en tout cas! Content que les conversions te plaisent, car les armes sont assez relous à faire.

 

Ce coup-ci je reviens avec des harlequins récupèrés de Death Masque, je les joueraient en mode fun/fluff sur des ptits formats patrouilles.

 

Voici les photos, rien de bien transcendant :

 

harleq11.jpg

 

harleq14.jpg

 

harleq10.jpg

 

harleq12.jpg

 

harleq13.jpg

 

harleq15.jpg

 

harleq16.jpg

 

harleq17.jpg

 

harleq18.jpg

 

harleq19.jpg

 

harleq20.jpg

 

harleq21.jpg

 

Hésitez pas à commenter, il me reste du shadowseer (6), du solitaire (2), du deathjester (2), un véhicule, 2 motojets. La priorité allant aux shadowseer pour jouer des gros patés de grotesques en mode fun.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.