Aller au contenu
Warhammer Forum
latribuneludique

[WARMASTER] La Fuite d'Ulthuan - Chapitre II

Recommended Posts

La Fuite d'Ulthuan est une campagne narrative multi-systèmes jouée au Crazy Orc. Elle met en scène une flotte Haut-Elfe qui fuit Ulthuan alors que la guerre civile y fait rage entre le Roi Phénix Malekith et Tyrion l'incarnation de Khaine.

 

Le Chapitre I de la campagne expliquait comment, dans la Mer des Griffes, les navires Hauts-Elfes et leurs poursuivants Elfes Noirs étaient tombés dans une embuscade tendue par des Nains du Chaos. Le compte-rendu de la bataille navale The Uncharted Seas est disponible ici.

 

16465646_12498323...082112_n-519c19c.jpg

 

Le Chapitre II de la campagne met en scène la flotte Haut-Elfe qui a subi de gros dégâts lors de l'embuscade et qui débarque une armée sur l'île de Mustaemara pour s'emparer d'un comptoir commercial Arabien et de ses ressources... Voici le compte-rendu de la bataille Warmaster jouée il y a deux semaines.

 

Alors qu'Ulthuan plongeait un peu plus dans la guerre civile, l'amiral Elianor menait toujours sa flotte vers Kazad Lok où il espérait trouver un refuge pour son peuple. Dans la Mer des Griffes, les navires Hauts-Elfes étaient tombés dans une embuscade tendue par des Nains du Chaos et après de rudes mais rapides combats, la flotte avait réussi à échapper à ses ennemis. Tel n'était pas le cas de ses poursuivants Elfes Noirs qui avaient souffert face aux adorateurs des entités du Warp.
Malgré leur bonne fortune, les Hauts-Elfes avaient subi des pertes et plusieurs de leurs navires étaient gravement endommagés. Elianor décida alors de dévier sa route vers la petite île de Mustaemara, un comptoir commercial Arabien, où il espérait pouvoir trouver refuge le temps de se réapprovisionner et d'effectuer quelques réparations d'urgence.
Mais en ces temps troublés où la Fin des Temps semblait avoir sonné, les refuges autrefois accueillants s'étaient transformés en des forteresses assiégées et les autorités de Mustaemara n'était pas enclines à faire bon accueil aux elfes...


Du haut des plus hauts remparts de Mustaemara, le vizir Yahi et son aide de camps Khasim observaient le rapide navire haut-elfe quitter le port fortifié. L'émissaire de l'amiral Elianor s'était montré hautain et arrogant, il avait exigé l'aide des Arabiens pour ravitailler et réparer les navires de la flotte qui mouillait à proximité du port. Et lorsque  ses interlocuteurs lui avaient opposé une fin de non recevoir, il était passé aux menaces directe. Il n'ignorait pourtant pas que, malgré les récentes attaques des morts-vivants et des serviteurs du Chaos, les fortifications et les défenses de Mustaemara étaient assez puissantes pour repousser toute tentative d'assaut des navires elfes. Tout cela laissait Yahi fort perplexe.

- Vous avez agi sagement, seigneur, finit par lâcher Khasim. En ces temps troublés nous ne pouvions pas venir en aide à ces elfes errants. Nous devons restés fermes alors que nous sommes régulièrement menacés par les flottes des pillards du Chaos et des non morts.

Son maître restant silencieux, Khasim s'enhardit à poser une question.

- Je ne comprends cependant pas pourquoi cet émissaire est venu nous menacer et perdre son temps...

- Perdre son temps ? s'interrogea à voix haute Yahi. Perdre son temps ou gagner du temps ?

- Seigneur ?

Le vizir tourna le dos au port pour scruter les collines et les bois s'étendant au-delà de la ville. Il agrippa son aide de camp par le bras.

- Rassemble la garnison, Khasim ! Ce fils de chien ne venait pas négocier, il détournait notre attention. Ils ne peuvent nous atteindre par la mer, ils ont profité des pourparlers pour débarquer des troupes dans notre dos !

 

17268244_27437161...011456_n-51dc989.jpg

Modifié par latribuneludique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici le compte-rendu romancé de la bataille opposant les Hauts-Elfes de Seb Seb et les Arabiens de Bob Bob. N'ayant pas pu suivre le détail de la bataille (mes Skavens affrontaient les Nains de Magnus, rapport à suivre), j'ai essayé de construire mon récit autour des gros événements qui ont ponctué la bataille tels que je les ai compris. J'espère que les deux protagonistes me pardonneront les inévitables erreurs que cette méthode implique.

 

he_arabiens_01-51e2ec2.jpg
Seb Seb et Bob Bob déploient leurs troupes...

 

he_arabiens_08-51e2f1e.jpg
Le port fortifié de Mustaemara

 

he_arabiens_09-51e2f26.jpg
Le Temple d'Ormazd


La garnison de Mustaemara avait été réunie à la hâte et commençait à peine à se déployer que les premiers éléments de l'armée Haut-Elfe apparaissaient à l'horizon. L'intuition du vizir Yahi ne l'avait pas trompé, les négociations avec l'envoyé de d'Elianor n'était qu'un leurre. Les natifs d'Ulthuan étaient en effet au pied du mur, traqués par une flotte Elfe Noire et désespérés par la chute inévitable de leur terre natale. C'était à contrecœur que l'amiral Elianor avait opté pour cette traîtrise mais la fin justifiait les moyens : la flotte devait continuer sa route vers Kazad Lok à tout prix.
C'était le général Varaen qui menait les troupes elfiques, il avait opté pour une armée rapide comprenant de nombreuses unités de Heaumes d'Argent, de chars et de Patrouilleurs mais il n'avait pas tout misé sur la cavalerie comme les Arabiens allaient l'apprendre dans la douleur.
Le vizir Yahi n'était pas moins acculé que les elfes. Son comptoir était isolé dans la Mer des Griffes et les nouvelles du Vieux Monde étaient toutes plus catastrophiques les unes que les autres. Des armées étaient en marche contre Altdorf et les cités de Kazad Lok selon les dernières missives envoyées par son cousin al Bob Bob dont la caravane se dirigeait vers Bel Port pour amener la dépouille de son fils au duc de la Fouche. Yahi savait qu'aucune aide ne lui parviendrait plus et que les ressources dont avaient besoin les Hauts-Elfes lui feraient défaut dans les mois à venir. Il avait donc l'intention de défendre implacablement ses biens et il ordonna à ses troupes rapides de se lancer à l'assaut.
Ses éclaireurs sur tapis volant furent interceptés par la cavalerie elfique mais ses chevaliers et cavaliers du désert s'abattirent contre les rangs ennemis. De nombreux chars et Heaumes d'Argent périrent mais pas assez.

 

he_arabiens_02-51e2ed8.jpg

Les tapis volants Arabiens sont interceptés par les chars elfes

 

he_arabiens_03-51e2ee4.jpg
La cavalerie Arabienne charge les lignes elfiques

 

he_arabiens_05-51e2f00.jpg
Les Aigles Géants contrôlent le secteur du Temple d'Ormazd

 

Les éléphants Arabiens se mirent alors en marche faisant trembler le sol à chacun de leurs pas mais cette manoeuvre avait été anticipé par le général Varaen qui déploya son arme secrète. Deux batteries de balistes à répétition ouvrirent leur feu sur les mastodontes et les criblèrent de traits acérés.
L'infanterie Arabienne se prépara alors à un dernier carré, les courageux fantassins furent submergés par les Hauts-Elfes et périrent jusqu'au dernier.
Mustaemara était tombée.

 

he_arabiens_07-51e2f16.jpg
Les Eléphants Arabiens s'avancent

 

he_arabiens_06-51e2f0a.jpg
Les Balistes à Répétition se préparent à ouvrir le feu !

 

he_arabiens_04-51e2ef0.jpg
Les Hauts-Elfes submergent les Arabiens


Le général Varaen se tenait exactement à l'endroit où quelques heures plus tôt le vizir Yahi et son aide de camps observait le départ de l'émissaire Haut-Elfe. Les transports et les navires les plus endommagés de la flotte Haut-Elfe étaient en train de manoeuvrer pour entrer au port. Elianor avait ordonné que les réparations se fassent le plus vite possible et que les réserves du comptoir soient transférées à bord de la flotte. Tout devait aller très vite car les éclaireurs avaient repéré la flotte Elfe Noire qui se rapprochait rapidement de l'île.
Varaen eut une pensée pour les arabiens. La population avait reçu l'ordre de rester calfeutrée chez elle et les survivants de la garnison étaient tenus prisonniers dans le temple d'Ormazd. Le Haut-Elfe savait que les ressources dont la flotte était en train de s'emparer allaient manquer à Mustaemara mais tel était l'ordre des choses en ces temps troublés. Seule comptait la lutte pour la survie...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Important Information

By using this site, you agree to our Conditions d’utilisation.