Aller au contenu
Warhammer Forum
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
Melcor

Organisation régimentaires de l'Astra Militarum

Recommended Posts

Bonjour!

 

Souhaitant intégré plusieurs régiments dans une croisade de taille modestes prenant place dans la période actuel de Warhammer 40 000, j'aimerais connaitre de façon un peu plus précise l'organisation exact des régiments de l'Astra. 

 

Le codex parle de régiments blindés et de régiments d'infanteries, mais cela englobe t'il tout les types de régiments, ou y'a t'il aussi des régiments d'artilleries, de parachutiste, d'infanteries mécanisées?  

Pour moi la réponse est oui, compte tenu de l'orientation de la Death Korps ou des paras Elysiens. Mais j'aimerais, si leurs existences est avérés, connaitre un peu plus précisément leur organisations interne. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors j'avais commencé il y a quelque temps une traduction de page anglaise du lexicanum.

Alors ça risque de prendre de la place

 

Régiment de la garde impériale

Un régiment est la principale unité organisationnelle de la Garde Impériale, et des forces terrestres de l'Armée Impériale avant cela. La taille et la composition des régiments de la Garde impériale n'est pas normalisée à travers l'Imperium. Le nombre de gardes individuels peut à lui seul varier énormément entre les régiments, de seulement quelques centaines d’homme formé à la fondation, tandis que d'autres possèdent des dizaines de milliers de combattants.

Vue d'ensemble

L’origine de cette non-normalisation est le fait que chaque monde qui entraine des régiments de la Garde Impériale a ses propres traditions martiales, ses pratiques et ses expériences, qui se combinent tous pour dicter la manière dont les habitants de ce monde choisissent de faire la guerre. Malgré cela, il est possible de classer les régiments de la Garde Impériale en différents types par la nature de leurs équipements, de leurs formations ou leurs rôles sur le champ de bataille. Un point important de similitude entre les régiments est également présent dans leur organisation; Chaque type de régiment différent est divisé d'une manière assez similaire dans cette classification.

Un régiment est divisé en un certain nombre d'unités de combat nommées théoriquement compagnies, chacune avec un personnel de commandement de ses propres. Chaque compagnie peut se composer d'un certain nombre d'autres sous-unités encore une fois nommées théoriquement pelotons, chaque peloton étant à son tour constitué d'un certain nombre d'escouades individuelles de gardes. Les termes utilisés pour ces unités de combat, leur nombre et leur équipement varient quelque peu entre les régiments.

Commandement Régimentaire

Révélation

 

En raison de la taille de beaucoup de régiments, le colonel (ou autre officier supérieur) au commandement du régiment est souvent conseillé par un personnel régimentaire. Tiré du régiment lui-même et d'autres services administratifs, ce corps d'officiers et de personnel enrôlé aide le colonel à coordonner et à documenter le régiment et toutes ses activités. Les membres du Commissariat, Adeptus Ministorum et Adeptus Mechanicus rattachés au régiment ne sont pas considérés comme faisant partie d'un personnel régimentaire mais travaillent à ses côtés. [3a] Souvent, le personnel est subdivisé en plusieurs sections, chacune ayant ses propres fonctions, Suivant:

·         Opérations - Cette section est chargée d'émettre des ordres sur le terrain, de préparer des plans de combat et de compiler des données sur la situation du régiment. Dans bien des cas, c'est la section la plus âgée du personnel et commandée par le commandant en second du régiment. [3a]

·         Intelligence - Responsable de recueillir, d'analyser et de diffuser des informations sur les forces ennemies, principalement à la Section des opérations et au commandant du régiment sous forme de rapports quotidiens de renseignement. Souvent, cette section comprendra des équipes de liaison attachées, telles que de la Marine Impériale pour la reconnaissance aérienne ou les Ordres Dialogous pour aider à interroger les Xenos capturés. Si le quartier général du régiment a des unités de reconnaissance dédiées qui lui sont rattachées, il est commandé directement par la Section des renseignements pour mener des missions de dépistage spécifiques. [3a]

·         Communications / Signaux - Supervise toutes les communications entre le quartier général du régiment et ses sous-unités, entre les sous-unités du régiment et entre le régiment et le commandement supérieur. Cette section entretient également des communications avec d'autres unités de la Garde impériale qui opèrent dans le théâtre et est responsable de l'écoute sur les communications de l'ennemi qui est ensuite transmis à la section des renseignements. Si le siège du régiment comprend une société de communication dédiée, il relève directement de Communications / Signals, tandis qu'un membre de la mécanique Adeptus spécialisée dans les technologies de communication peut également être joint à cette section. [3a]

·         Transport / Approvisionnement - Cette section est responsable de la planification et de la coordination du transport non-combat du régiment et de son réapprovisionnement par le Département Munitorum. Au cours du combat, il est responsable de la régulation de l'échelon arrière du régiment, comme le maintien du trafic et la sécurité des dépôts d'approvisionnement et des lignes de communication, et la section des opérations fournit des troupes pour accomplir cette mission. Souvent, cette section est commandée par un fonctionnaire supérieur de Départements Munitorum et est en contact direct avec toutes les colonnes d'approvisionnement de Départements Munitorum affectées au transport du matériel des stocks arrière vers les dépôts d'approvisionnement du régiment [3a]

·         Statistiques / Administration - La Section des statistiques et de l'administration traite de toutes les questions relatives au personnel et de la tenue de dossiers au sein du régiment. Cela comprend le maintien des tables d'organisation et d'équipement et le remplacement des pertes de combat, ainsi que la tenue d'un dossier de l'histoire du régiment lui-même. Il est souvent commandé par un haut fonctionnaire de l'Administration et doté d'ordres et de scribes. [3a]

D'autres unités non-combat souvent rattachées au quartier général du régiment peuvent inclure une compagnie médicale, qui relève du chirurgien en chef du régiment. La compagnie médicale est chargée de fournir des Médecins aux sous-unités d'un régiment et maintient une station d'aide pour traiter les blessés sur le terrain. Il est également chargé de transporter les cas graves vers un hospice de campagne situé à l'arrière, avec les membres de l'Ordre hospitalier. [3a]

 

Types de régiment de la garde impériale

Régiment d'infanterie légère

Révélation

Les régiments formés sans véhicules de transports ou de combat sont connu comme des régiments d'infanterie légère. Ces régiments montrent une tendance vers l'infiltration et la reconnaissance du champ de bataille, une grandes l'habileté à se déplacer dans toutes sortes de terrain difficile et possèdent souvent des équipes de sniper très efficaces. En revanche, ils ont tendance à être quelque peu déficient dans les options d'armes lourdes. [2]

 

Régiment aéroporté

Révélation

 

Certains régiments au sein de la garde impériale se spécialisent dans le déploiement  sur le champ de bataille depuis le ciel. Ces régiments sont appelés régiments de troupes aéroporté. Légèrement armés et équipés (mais pas aussi légers que l'infanterie légère), les troupes du régiment aéroporté attaquent généralement derrière les lignes ennemies ou sont déposés directement sur les défenses ennemies. Toute l’infanterie d'un régiment aéroporté pourra être équipé de grav-chutes, des packages dorsaux qui permette de ralentir la chute voir même de faire de faire des remontés grâce à une technologie de répulsion gravitationnel. Il ne s’agit pas de leurs seules méthodes d'attaque et de tels régiments comporte également une grande quantité de véhicules aéroportés tels que le transport aérien Valkyrie ou le vaisseau d’appui-feu Vulture.

Sans chars ou autres véhicules lourdement blindés pour atterrir pendant un assaut, les régiments aéroporté mobiles sont souvent chargés de former la tête de pont initiale dans un assaut ou de capturer et de tenir un emplacement important jusqu'à ce que les renforts blindés puissent arriver pour les soutenir. Cela signifie que le taux de blessés parmi les régiments aéroporté tend à être plus élevé que celui des unités de la garde impériale "régulières", car les régiments sont mal équipés pour un combat prolongé contre une force supérieure.

Les régiments aéroportés utilisent souvent des équipements spécialement adaptés tels que les sentinelles de largage, des véhicules de démolition de cyclopes et les pistolets de sentinelle. Ces machines sont souvent abandonnées dans le combat par l'intermédiaire de Grav-chutes aux côtés des soldats ou déployées via  des Valkyries modifié. [3x]

 

Régiment d'infanterie

Révélation

 Un régiment de garde impériale «standard» comporte une prédominance de gardes impériaux, ainsi qu'un certain nombre de véhicules de combat  et de transport. En dépit d'être perçu comme le plus commun des types de régiment, les variations entre les régiments d'infanteries de mondes différents peuvent être très distinct.

Régiment d'infanterie lourde

Révélation

Similaire dans le style aux régiments d'infanterie, les régiments d’infanteries lourdes se démarquent par l'équipement personnel de leurs gardes. Presque tous les soldats d'un régiment d’infanteries lourdes seront équipés d'armures lourdes, telles que l'armure de carapace ou d’une variante plus exotique unique à leur monde d'origine. De même, les armes fournis seront de nature «plus lourde», avec une prépondérance de plasma ou d'armes de haute qualité similaires émises par des spécialistes et des équipes. Il est connu pour tous les soldats d'un régiment d'infanterie lourde d'être armés de fusil radiant laser au lieu de l'arme standard de la garde, le fusil laser [4].

Régiment d'infanterie mécanisée

Révélation

Il s’agit d’un régiment où toutes les unités d'infanterie possèdent leurs propres transports. Les régiments mécanisés comportent principalement des véhicules Chimère, mais peuvent également inclure d'autres véhicules de transport, y compris des modèles uniques à leur monde d'origine. Des formations mécanisées peuvent souvent être utilisé pour soutenir des unités blindées et posséder une armure propre, entre autres variantes de véhicule de combat [2].

Régiment blindé

Révélation

Le marteau de la Garde Impériale, les régiments blindés sont composés entièrement de véhicules de combat, et on peut s'attendre à un champ très élevé nombre de chars de combat Leman Russ ou de ses variantes. Ils sont généralement dépourvus d'infanterie, mais beaucoup contiennent leurs propres chars d'artillerie et d’anti-aérien. Certains régiments blindés peuvent également posséder des unités de chars super-lourds. [3]

Régiment d'artillerie

Révélation

Les régiments composés entièrement de pièces d'artillerie sont appelés régiments d'artillerie. Ces régiments peuvent déployer différents types d'armes destructrices ou peuvent se spécialiser dans un modèle particulier d'artillerie à longue portée. Certains de ces régiments contiennent un petit contingent d'infanterie et sont susceptibles de contenir de grandes quantités de véhicules de transport et anti-aériens. Puisque les régiments d'artillerie ne sont pas destinés au combat direct en première ligne, ils sont généralement beaucoup plus petits que les autres régiments de la Garde impériale. Pour cette raison, les régiments d'artillerie sont souvent attachés comme unités auxiliaires à des régiments plus importants ou placés sous le contrôle direct de l'officier commandant de l'état-major local [5].

Régiment de siège

Révélation

Les régiments spécialement formés pour la guerre de siège contiennent souvent plus d’artilleries, lourdes et légères que les régiments standards de la garde impériale. Les régiments de siège sont souvent plus grands et mieux équipés que d'autres types de régiments car ils sont censés rester et combattre dans une zone de guerre pendant au moins plusieurs années si ce n’est des décennies quand la guerre est particulièrement brutale. En raison des pertes importantes que ces régiments prendront inévitablement, les forces spécialisées dans le siège ont souvent de gros contingents de conscrits, de sorte que les effectifs du régiment restent toujours élevés. Les régiments de siège travaillent souvent de concert avec de l'infanterie légère ou les régiments blindés afin qu'une brèche dans les lignes ennemies puisse être rapidement renforcée et, si possible, poussée plus en avant. Les régiments de siège bien équipés ont souvent un grand nombre de chars lourds et superlourds. [6]

Régiment auxiliaire Abhuman

Révélation

Les mondes peuplés d'Abhuman élèvent leurs propres régiments pour la garde impériale, bien que très peu nombreux. En raison des niveaux spécifiques de compétence et / ou de compétences possédés par les Abhumains, ces régiments ne sont normalement élevés que pour être immédiatement divisés en petites unités, qui sont ensuite partagées et rattachées à d'autres régiments de la Garde Impériale [7].

Sources

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sinon il y a le premier post épinglé de cette section, avec l'énorme travail de Vae Victis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour combler quelques manques :

 

Régiment de cavalerie

 

Révélation

La Garde Impériale recrute ses cavaliers sur les mondes où les guerriers se battent à cheval. Sur de telles planètes, de féroces clans nomades ont perfectionné l'art du combat monté au fil d'années de guerres sanglantes. Les Cavaliers Impériaux conservent les traditions de leur monde d'origine, comme les scarifications rituelles et le tatouage. Leurs montures sont endurantes et souvent aussi dangereuses que leurs cavalier (en plus d'être dotées du même mauvais caractère proverbial). Elles sont élevées pour leur force, et beaucoup reçoivent des traitement biochimiques qui améliorent leur potentiel au combat. Ces montures sont destinées avant tout à la guerre ; elles y sont habituées dès leur plus jeune âge, et ne paniquent pas aussi facilement que les chevaux ordinaires.

 

Bien que la plupart des cavaliers impériaux soient recrutés sur des mondes féodaux, ce n'est pas toujours le cas. Sur certaines planètes, chevaucher une monture est un honneur réservé à l'élite, une aristocratie qui jouit d'une expérience vieille de plusieurs générations.

 

Malgré les légions de chars de la Garde Impériale, les cavaliers impériaux occupent une niche bien spécifique. Leurs régiments sont parfois déployés au complet surtout si le terrain n'est pas propice aux véhicules chenillés. Un escadron de cavaliers peut remplir le rôle de troupes d'assaut et de tirailleurs en se déplaçant rapidement à travers le terrain difficile, qu'il s'agisse de pentes raides ou de ravins accidentés.

 

Cependant, il est plus commun de répartir les effectifs du régiment entre différentes compagnies d'infanterie. Les cavaliers font alors office d'éclaireurs, forment des patrouilles ou servent de réserves mobiles. Ils sont habitués à opérés seuls, coupés des lignes de communication et de ravitaillement, le plus souvent en territoire ennemi. Ils sont capables de survivre avec un minimum de matériel, en puisant dans les ressources locales. Comme ils se servent d'animaux plutôt que de machines, ils n'ont pas besoin de mécaniciens ou de carburant, et ne peuvent pas être facilement repérés à l'aide d'auspex ou de radars. Ils sont donc parfaits pour harceler l'ennemi et tendre des embuscades.

 

La mobilité et la vitesse des cavaliers font d'eux une force d'intervention efficace sur le champ de bataille. Ils peuvent servir de fer de lance lors d'un assaut ou effectuer des prises de flanc. Ils portent un armement varié, mais leur équipement le plus meurtrier est sans conteste la lance explosive dérivée des armes qu'ils maniaient sur leur monde d'origine pour chasser et faire la guerre. Lorsqu'ils approchent de l'ennemi, ils lancent leurs montures au galop pour maximiser l'efficacité de ces lances, puis se saisissent de leurs fusils et de leurs pistolets laser après le choc initial. Une charge de cavaliers impériaux ne laisse généralement dans son sillage que des corps démembrés, car ceux qui échappent aux charges explosives de leurs lances finissent piétinés sous les sabots de leurs puissantes montures.

 

Légions pénales

 

Révélation

Les légions pénales comptent dans leurs rangs les pires soudards de la galaxie, des soldats de la Garde Impériale qui ont commis des crimes atroces, et qui ont été condamnés à perpétuité à combattre pour racheter leurs crimes. Certains ont été rendus fous par la colère, d'autres par le remord. Privés d'une mort rapide à cause de leurs compétences au combat ou d'un instinct de survie particulièrement développé, ces malheureux comprennent des tueurs psychopathes parmi les plus instables de la galaxie.

 

Par nécessité, la discipline est rigoureuse au sein de la Garde Impériale, et les transgressions du règlement militaire entraînent toujours une punition. Même si parfois les officiers passent l'éponge sur une bagarre d'ivrognes, ils font preuve de la plus grande sévérité à l'encontre des crimes graves, comme ceux entraînant la mort - volontaire ou non - d'un homme. Les assassins, les voleurs, les lâches et les déserteurs doivent choisir entre la mort ou le service au sein des légions pénales. De plus il existe de nombreux crimes entraînant la peine capitale dans l'Imperium, si bien que les légions pénales ne manquent jamais de recrues.

 

Les hommes condamnés à servir au sein des légions pénales y passent le restant de leur misérable vie. Ils portent un lourd fardeau sur leurs épaules, car en ayant commis leur crime, ils ont également trahis l'Empereur. Les légionnaires qui tentent sincèrement de se repentir ont l'occasion de le faire en mourant au combat. Lors de circonstances particulièrement rares, les légionnaires qui ont accompli leur mission peuvent se voir accorder le Pardon de l'Empereur. Ils sont absous de leurs crimes et peuvent réintégrer les rangs de la Garde Impériale. Bien que n'arrivant qu'une poignée de fois par millénaire, cela reste une lueur d'espoir pour les âmes damnées qui finissent leur vie dans les légions pénales.

 

Les légionnaires ont la tête rasée et tatouée du symbole de leur unité, et un collier explosif est passé autour de leur cou. Ces colliers sont des équipements disciplinaires destinés à décourager leur porteur de déserter. En cas d'activation, le souffle est dirigé vers la tête de son porteur, si bien que ceux qui se trouvent à proximité ne sont pas atteints par autre chose que des esquilles d'os et des morceaux de cervelle. Au combat, les colliers sont déclenchés par un garde pénal lorsqu'il est nécessaire de rétablir l'ordre dans les rangs sans pour autant ruiner le moral des légionnaires.

 

Les légion pénales sont composées de parias de la pire espèce, mais on peut trouver parmi des guerriers d'un talent exceptionnel, des héros de l'ombre qui doivent continuer à servir l'Empereur. Les légionnaires sont rassemblés en escouades d'infiltrateurs et reçoivent les missions les plus dangereuses, où leurs compétences peu orthodoxes sont essentielles pour réussir. Ces escouades incluent des soldats de différents régiments, des âmes repentantes qui ont choisi de se battre et de racheter au combat les crimes qu'ils ont commis contre leurs camarades. Certains ne souhaitent que mourir et oublier leurs souffrances, mais d'autres, les plus forts, les plus redoutables, les tueurs nés, parviennent à survivre. Ainsi pour chaque millier de mécréants qui tombent sous les balles, un psychopathe émerge, triomphant, en hurlant sa rage.

 

 

Source : codex Garde Impériale V5, p41 et 44

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vous remercie tous les deux!

 

Cela va bien m'aider. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

du très bon travail.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Excellent le passage sur les Légions Pénales, je connaissais pas, merci :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Important Information

By using this site, you agree to our Conditions d’utilisation.