Aller au contenu
Warhammer Forum
HeresyEveryWhere

Guilliman dans guerre et peste.

Recommended Posts

Posté(e) (modifié)

Oui, guerre et peste ma fait douter.

 

On voit bien que dans le roman, Guilliman a un statut privilégier, il y a la cicatrix maledictum et il arrive à ne pas être ralentit par les voyage warp, voyage qui sont décris comme "très calme". Le mec se fait sauvé par une fille qui arrête le temps, qui est possédé par un truc, et qui défonce du démon, démon qui crient "ANATHÈME !! CODE ROUGE, CODE ROUGE ". La fille met des patates de forain à un chevalier de l'oubli, elle évapore des chaines hexagamique. Bref, empereur/20 .

 

Je pense que l'empereur à proposé une sorte d'accord avec Guilliman de façon indirect.

 

L'empereur aide le seigneur Schtroumpfs à sauvé Ultramar en personne (d'ou le sacrifice de psyker quadruplé).

Et Guilli sauve son imperium en contre partie.

 

Toutefois dans Guerre et peste Guilliman refuse de dire que l'empereur l'aide...

ET JE NE COMPREND PAS POURQUOI !!!

 

BORDEL A LA FIN PÈTE UN CÂBLE (de façon sévère) POUR DIRE "GNEU GNEU L'ECLESIARCHIE, PAPA AIDE PAS, LA FOI C D LA MER**" .

 

et après il jette enfin un coup d'oeil au bouquin de Lorgar.

 

Je pense qu’enfaîte, il a peur d'avoir la foi. Pourtant dans le premier tome, il a supplier son père de le sauver.

Vraiment spécial ce Guilliman.

Il pourrait confirmé son pouvoir en disant "wesh, l'empereur m'a aidé"... 

 

Modifié par HeresyEveryWhere

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 29 minutes, HeresyEveryWhere a dit :

Je pense que l'empereur à proposé une sorte d'accord avec Guilliman de façon indirect.

 

 

il y a 29 minutes, HeresyEveryWhere a dit :

'empereur aide le seigneur Schtroumpfs à sauvé Ultramar en personne (d'ou le sacrifice de psyker quadruplé).

Et Guilli sauve son imperium en contre partie.

 

Tu te pose des question sur une supposition qui repose sur du vent , si guilleman ne crie pas que l'empereur l'aide c'est peut etre parcque a part l'épée l'empereur a autre chose a faire que de booster un primarque qui n'en a pas besoin 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avoue ne pas avoir tout compris, et même partiellement, au message initial.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'après la description (succinte) que fait Guilliman de son entrevue avec l'Empereur, je pense que le concept de négociation pour des sujets aussi triviaux n'est plus du tout dans ses considérations, ça lui passe au-dessus de la tête. C'était déjà un peu le cas à la fin de l'Hérésie, ça ne s'est pas arrangé depuis. 

Du coup, pour le peu que j'ai compris à ton post, je ne pense pas qu'il y ait un deal quelconque aussi trivial. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, HeresyEveryWhere a dit :

il pourrait confirmé son pouvoir en disant "wesh, l'empereur m'a aidé"

 

Moi je le trouve très clair justement Gulliman. C'est Descartes puissance 10. L'empereur, son père est l'un des êtres les plus puissants de l'univers.

Donc soit il lui parle et lui dit clairement les choses soit non. Or a aucun moment l'empereur intervient quelque soit la forme du message (comme dans le maitre de l'humanité avec le custode) pour dire clairement : "coucou fils je vais t'aider"  ou " fait gaffe la petite c'est moi". Non rien, aucun message de l'empereur ..... et quand on sait en prime

que l'empereur déteste la foie, la religion et ne voulait pas être adulé ..... il y a justement de quoi se poser beaucoup de questions et ne pas croire.

 

Pour le coup il a toutes les raisons de douter et ça se serait plutôt a l'empereur de confirmer ses actes ce qui serait beaucoup plus simple, hors il ne le fait pas ....

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Kaptain a dit :

D'après la description (succinte) que fait Guilliman de son entrevue avec l'Empereur

Il est possible de relater ce que dit Guilliman à propos de son entrevue avec L'Empereur de L'Humanité.

Ça m'intéresse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a 55 minutes, Rogal_Dorn a dit :

Il est possible de relater ce que dit Guilliman à propos de son entrevue avec L'Empereur de L'Humanité.

Ça m'intéresse.

Enfaite on n'a pas le dialogue, c'est ça le truc on a juste Guilli qui se souvient du truc, attend je te le cite dans quelque minute :

 

(DSL pour le double post, mais je suis obligé de faire comme ça.)

 

 

Modifié par HeresyEveryWhere

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
Révélation

Il avait tant redouté le moment de cette audience, craignant plus que tout ce qu’il allait découvrir au cœur du Palais Impérial. Y trouverait-il son père mort ? Ou pire, dément ? Pourraient-ils même se parler ? Quand on lui avait ouvert les portes de la salle du trône et qu’il avait pu s’approcher du Trône d’Or, il était entré avec la même révérence noyée de chagrin qu’aux funérailles de Konor, son père adoptif, et l’espérance fragile que tout serait parfait. Entre le moment où l’Empereur avait été placé sur le Trône d’Or et la mort de Guilliman, le maître de l’humanité ne s’était pas exprimé une seule fois. En se présentant à Lui pour la première fois depuis dix mille ans, le Primarque s’était demandé comment le moindre souvenir de Sa personne pouvait avoir subsisté après tant de siècles. Dans le saint des saints de Terra, il avait trouvé un cadavre momifié, emprisonné dans un sarcophage mécanique gémissant, l’épée reposant sur Ses genoux. Tout dans ce tombeau était imprégné de peine et de douleur. En découvrant quels sacrifices étaient nécessaires à la survie de son père – s’Il était encore en vie – Guilliman avait été écœuré. L’Empereur semblait tellement mort que Guilliman avait d’abord cru inutiles ces révoltantes offrandes de vies humaines. En réalité,

il ne s’attendait plus à rien.
            C’était alors qu’Il avait parlé.
            Proférant des mots de lumière et de flammes, l’Empereur avait conféré avec Son Primarque prodigue, la dernière de Ses créations les plus parfaites à fonctionner comme Il l’avait voulu.
            Une création, pas un fils.
            De Son vivant, l’Empereur avait été un être subtil, aussi doué pour dissimuler Ses pensées que pour déceler celles d’autrui. Ce qui restait de Lui détenait encore une puissance qui dépassait l’entendement, mais Il avait perdu la finesse de Ses jours parmi les hommes. Parler avec Lui revenait à s’entretenir avec une étoile. Chacun de Ses mots avait brûlé l’âme de Roboute Guilliman comme un fer rouge.
            Pourtant, les blessures les plus profondes lui avaient été infligées par les non-dits.
            L’Empereur l’avait accueilli non pas comme un père retrouve un fils, mais comme un artisan redécouvre l’un de ses outils favoris qu’il croyait perdu. Il s’était comporté comme un homme prisonnier d’une cage de fer à qui l’on apporte une lime.
            Guilliman ne s’était fait aucune illusion. Il n’était pas le porteur de la lime ; il était la lime.
            Du temps où Il parcourait encore les étoiles, l’Empereur avait enveloppé Ses manipulations d’un simulacre d’amour. Il avait laissé Ses Primarques l’appeler père et les avait même

traités comme Ses fils. Guilliman n’avait compris qu’après sa propre résurrection que l’Empereur n’utilisait que très rarement ces mots Lui-même et que, lorsqu’Il l’avait fait, cela avait été sans aucune sincérité. C’était comme si un voile qui pendait jusque-là devant les yeux du Fils Vengeur avait été arraché, soufflé par la puissance brute de la volonté de l’Empereur libérée des contraintes de la chair.
            L’Empereur les avait autorisés à l’aimer et, en retour, leur avait présenté un mirage de l’amour paternel. Si convaincant qu’Il se soit montré, cela n’en restait pas moins un mensonge. À Ses yeux, les Primarques étaient des outils, des armes, rien de plus.
            Malgré l’immensité de Son pouvoir, qui était peut-être encore plus grand qu’avant Son ascension, il était évident qu’Il avait abandonné tout semblant d’humanité. Désormais qu’Il n’avait plus le recours d’un masque de chair pour dissimuler et moduler Ses pensées, Sa lumière était aveuglante. Finalement, à travers cet éclat qui englobait tout, Guilliman était parvenu à percevoir l’ensemble de Son pouvoir. L’entité qu’il avait un jour considéré comme son père ne pouvait plus rien lui cacher.
            L’Empereur n’éprouvait aucun amour envers Ses prétendus fils. Guilliman et tous ses frères n’avaient jamais été que des instruments. Leur existence, rien de plus qu’un moyen pour parvenir à Ses fins.
            Mathieu lui sourit.
            — Monseigneur, Il est notre père à tous, désormais. Ne vous a-t-Il pas confié la vérité de sa divinité lors de votre révélation ?
            Le Primarque fit la moue et lui jeta un regard courroucé, une expression calculée afin de montrer juste assez de colère pour réduire le prêtre au silence.
            — Mes précédents apostoliques-militants avaient très vite appris à ne pas me harceler pour découvrir ce qui s’était passé dans la salle du trône lors de mon retour sur Terra, lâcha Guilliman sur un ton d’avertissement. Que cela vous serve de leçon. Maintenant, trêve de débats théologiques, il est temps de priver l’ennemi de son avantage sur Espandor.
            D’un geste fluide, il tira l’épée de son père. À cette vue, Mathieu eut le souffle coupé. Il avait beau avoir contemplé l’Épée de l’Empereur à de multiples reprises, cette vision ne manquait jamais de le plonger en extase, comme si un miracle se produisait à chaque fois sous ses yeux. Au sortir du fourreau, la lame s’enveloppa de flammes orangées.
            Pour une fois, le Primarque n’aurait su reprocher son émerveillement au prêtre. L’arme était un prodige d’art ésotérique. Quand le capitaine-général de l’Adeptus Custodes l’avait retirée du giron décrépit de son porteur originel et la lui avait remise, elle avait spontanément changé de forme pour s’adapter à sa stature. Guilliman grimaça brièvement en essayant de se souvenir de la taille de l’Empereur. Son image vivante refusait d’être capturée et examinée, même par un esprit comme celui du Fils de Macragge. Dans certaines de ses réminiscences, il se Le remémorait comme un colosse aussi grand que lui. Dans d’autres, Il faisait la taille d’un homme ordinaire.
            — Je peux sentir Sa présence ! s’enthousiasma Mathieu.
            Le moine fixait les ombres changeantes projetées par les flammes avec des yeux écarquillés, comme si l’Empereur lui-même s’y trouvait et lui rendait son regard.
            — Il est tout autour de nous, Son pouvoir nous protège, je le sens !
            Guilliman plongea son regard dans le flamboiement qui ornait le fil de la lame. Quand il la brandissait, lui aussi pouvait sentir Sa présence par-dessus son épaule. Par le passé, d’autres endroits et d’autres objets avaient conservé des échos du toucher de l’Empereur, bien longtemps après Son passage, mais cette épée était la Sienne. Celle-là même qui avait pourfendu Horus et mit fin à la guerre de l’Hérésie. Du moins, c’était ce que tous avaient cru à l’époque.
            Le Primarque la soupesa pensivement, l’éclat des flammes se reflétant dans ses yeux. Contrairement à ce que pouvaient laisser croire les nombreux détails mécaniques de sa lame et de sa garde, ce n’était pas une prouesse d’ingénierie qui la faisait brûler ainsi, mais un enchantement issu du warp. Son créateur et premier porteur avait été un génie dans les domaines de la science et de la sorcellerie, surpassant de loin n’importe quel autre humain. L’artefact avait résisté à toutes les tentatives de Guilliman d’en percer les secrets, et jamais il n’aurait consenti à en confier l’étude à qui que ce soit d’autre.
            Et dire qu’ils avaient condamné Magnus pour l’exercice de ce même art. En exécutant des représailles disproportionnées pour un avertissement envoyé en toute bonne foi, ils s’étaient attiré les foudres d’un nouvel et terrible ennemi. Encore une erreur de calcul de la part de leur père. Il n’y avait qu’un humain pour commettre de telles erreurs.
            Non. Il n’est pas un dieu.
            Cependant, force était de reconnaître qu’aucun autre homme n’avait jamais autant excellé que Lui.
         

Et après avoir battu Qaramar

Révélation

— En vérité, seigneur régent, je vous en conjure, implora-t-il. Dites-moi, est-ce que l’Empereur nous aime ? S’il vous plaît, ne dites pas que j’ai tort !
            Guilliman connaissait sa réponse.
            L’Empereur n’aime personne, car Il ne peut Se permettre la faiblesse d’une quelconque affection. Et, en toute honnêteté, c’est la seule réponse pratique qui permette de faire face aux problèmes impossibles qui se présentent au maître de l’humanité. Il n’a jamais aimé Ses fils, pas plus qu’Il n’a éprouvé d’amour pour un humain ou un autre. Mais Il aime l’humanité. Pourtant, j’ai du mal à Lui pardonner. Était-il nécessaire de bâtir Sa solution sur tant de mensonges imbriqués ?

 

@Rogal_Dorn je te tag, bonne appétit. 

Modifié par HeresyEveryWhere

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 26 minutes, HeresyEveryWhere a dit :

je te le cite dans quelque minute :

Merci Beaucoup.

 

Très intéressant.

 

Le Pauvre Roboute qui  ouvre les yeux face à L'Empereur et ses révélations.

Ce même Roboute seul sans aucun de ses frères pour l'épauler.

Psychologiquement pas facile

 

 

il y a 15 minutes, HeresyEveryWhere a dit :

L’Empereur n’aime personne, car Il ne peut Se permettre la faiblesse d’une quelconque affection. Et, en toute honnêteté, c’est la seule réponse pratique qui permette de faire face aux problèmes impossibles qui se présentent au maître de l’humanité. Il n’a jamais aimé Ses fils, pas plus qu’Il n’a éprouvé d’amour pour un humain ou un autre. Mais Il aime l’humanité.

Ce passage est Top.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, Rogal_Dorn a dit :

Merci Beaucoup.

 

Très intéressant.

 

Le Pauvre Roboute qui  ouvre les yeux face à L'Empereur et ses révélations.

Ce même Roboute seul sans aucun de ses frères pour l'épauler.

Psychologiquement pas facile

 

Il y a 11 heures, Racen a dit :

J'avoue ne pas avoir tout compris, et même partiellement, au message initial.

 

En gros je résume pour ceux qui n'ont pas les roman en tête (j'avoue que c'est récent chez moi) :

 

_ Quand Guilliman est à l'agonie contre fulgrim au début du Tome I il supplie papa de venir l'aider, il est en position "PPDR".

La PPDR (primarque pleurnicher dépressif et ridicule) c'est un syndrome qu'on retrouve chez les primarques en train de mourir (ex : horus sur Davin). 

 

Donc en gros il va être en mode "Veu pa mourir papa, kommen lion et le kanne vont faire sen mouwa" et donc il supplie sont père de lui venir en aide. 

 

_Ensuite il revient, et là il voit l'ecclesia etc... il en mode "l'empereur n'est pas un dieu".

Et paf il se prend une claque pendant l’audience (voir les extrait ci dessus).

 

_Ensuite mathieu (le prêtre qui lui colle au fesse) va lui faire sa propagande et guilliman va se vénère à plusieurs reprise en disant "IL N'EST PAS UN DIEU BORDEL".

les gens autour de lui vont un peu le saouler (en parlant des voyages warp calme, du fait que Mortarion est ralentit et que Guilliman arrive a détruire les horloges).

 

Tout ça Guilliman le voit et puis il insiste en disant "ce n'est pas mon père, ce n'est pas un dieu, c'est LE HASARD" :)

 

Ensuite on a la phase ou la sainte sauve guilliman, et grace à l'interrogatoire de la soeur de bataille (qui a amené la fille à guilliman), on est certains que c'est l'empereur, le truc est complètement cheaté. 

Guilliman trouve la sainte, il constate que la fille a été possédé et que le pouvoir va la tuer ! MAIS IL S'OBSTINE ! il se demande si c'est son père ou magnus (oui il est très con).

 

Ensuite Guilliman JUGE la soeur de bataille pour avoir désobéi, il en profite pour discuté 'calmement avec mathieu' et l'accuse d'avoir fomenté un complot avec la soeur de bataille pour ramener la fille (oui le mec est parano). (bon c'est un peu vrai). Il ajoute que la fille n'est qu'une psyker très puissante et que son père ne l'a pas sauvé :)

 

 

Ce que je comprend pas c'est cette obsession de dire "MON PER IL M A PAS SAUVAI !" 

 

 

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 11 minutes, HeresyEveryWhere a dit :

Guilliman trouve la sainte, il constate que la fille a été possédé et que le pouvoir va la tuer ! MAIS IL S'OBSTINE ! il se demande si c'est son père ou magnus (oui il est très con)

 

Oui le pouvoir , mais de qui ? si c'est l'empereur pourquoi il ne le dit pas ? Donc il est surtout LOGIQUE

 

il y a 14 minutes, HeresyEveryWhere a dit :

Il ajoute que la fille n'est qu'une psyker très puissante et que son père ne l'a pas sauvé

 

Tout a fait possible, pourquoi ce serait l'empereur ? il n’aime ni les saintes, ni la religion .

 

il y a 15 minutes, HeresyEveryWhere a dit :

Ce que je comprend pas c'est cette obsession de dire "MON PER IL M A PAS SAUVAI !" 

 

Ben c'est normal, son père sait parler et ne lui arien dit lol

 

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 51 minutes, HeresyEveryWhere a dit :

Tout ça Guilliman le voit et puis il insiste en disant "ce n'est pas mon père, ce n'est pas un dieu, c'est LE HASARD"

Il ne dit jamais ça tout comme personne ne dit que c'est grace a l'empereur que Guilleman réussis , quand l'empereur est évoqué c'est toujours dans le style " l'empereur veille sur nous , l'empereur nous aime et nous protège " c'est du symbolisme religieux pas des actions concrètes 

 

lL'empereur quand il veut aider quelqu'un ou l'imperium il n'a jamais fait dans la finesse , sainte celestine en est la preuve , le tarot de l'empereur c'est pareil , la compagnie de la mort idem , fin les aides qu'on peut lui imputer de manière directe ou indirecte sont jamais subtiles , il a autre chose a faire que aider subtilement guilleman alors qu'il affronte les 4Fab dans le warp et qu'il est proche de la folie

 

Et la position de Roboute sur l'empereur a toujours était très clair , l'empereur est un homme , surement l'apogée de l'humanité mais il n'en reste pas moins un homme , pour Roboute il n'est pas un dieu et il a raison même si au vus de l’évolution des pouvoir de l'empereur il se pose quand même la question de manière pragmatique en jouant sur la définition du mot Dieu

 

Aprés faut pas oublier que Roboute sort de 10000 ans de stase , et qu'il trouve un imperium a l'opposée des valeur de l'empereur , au début il quand meme vachement sonné et met du temps a s'adapter a ce nouvelle imperium , a ses regles et ses factions dirigeantes , dans Sombre imperium il va deja beaucoup mieux et dans ce roman il reconnait la puissance de l'empereur mais dit bien que ce n'est pas un dieu et qu'il comprend les agissement ultra pragmatique de son "pere" car au final c'etait le seule moyen de sauver l'humanité 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 12 minutes, tealc a dit :

Il ne dit jamais ça tout comme personne ne dit que c'est grace a l'empereur que Guilleman réussis , quand l'empereur est évoqué c'est toujours dans le style " l'empereur veille sur nous , l'empereur nous aime et nous protège " c'est du symbolisme religieux pas des actions concrètes 

 

En vérité j'exagère en disant, il cherche surtout à esquivé la question quand ce n'est pas mathieu, y a que mathieu qui force pour entrer en débat avec lui. Et il l'oblige à réfléchir.

 

En cherchant j'ai trouvé ça :

 

Mortarion à Ku'Gath :

Citation

Le warp est apaisé, et même si Guilliman manque par trop d'imagination pour s'en apercevoir, une lumière honnie calme les tempêtes en aval de sa flotte. L'oeuvre de mon père peut-être. 

 

Est ce que ce manque d'imagination ne serait pas plutôt de l'ignorance délibéré. La seul fois ou on lui demande il esquive la question (c'est l'espionne au service de guilliman qui lui rappel que les voyages warp son calme et que c'est pas normal, guilliman se contente de répondre que en son temps (30k) c'est aussi calme...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En vous lisant j'ai l’impression que le Fluff loyaliste post Renaissance de Guilliman part en cou*^$ù.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est sur que si tu te bases sur les délires d'HeresyEverywhere, tu pourrais avoir peur. Mais rassure-toi, entre ce qu'il comprend de travers et ce qu'il raconte comme un pied, on est loin de ce qui est écrit dans les romans. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, HeresyEveryWhere a dit :

Est ce que ce manque d'imagination ne serait pas plutôt de l'ignorance délibéré. La seul fois ou on lui demande il esquive la question (c'est l'espionne au service de guilliman qui lui rappel que les voyages warp son calme et que c'est pas normal, guilliman se contente de répondre que en son temps (30k) c'est aussi calme...)

 

L'empereur a toujours aidées les flottes de l'imperium dés qu'il le pouvait c'est un peu son boulot depuis qu'il est sur le trone et une des rares chose qu'il peut véritablement influencer c'est juste qu'on a Mortarion comme interlocuteur du coup sa parle de papy plus directement mais il n'aide pas Guilleman personnellement si il l'aide c'est pour l'imperium il en a rien a foutre l'empereur des gens au niveau personnelle lui tout ce qui l'importe c'est l'humanité et la croisade de guilleman ainsi que le rétablissement des 500 monde estessentielle pour l'imperium 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Viens de finir le bouquin justement.

Guilli sait que l'Empereur est surpuissant, mais le considère juste comme un homme surpuissant, pas un dieu.

Mais depuis son entrevue avec la momie, il arrête pas de se poser des questions.

 

Il est juste tellement borné qu'il se refuse à dire "OK, Papa a juste insufflé de sa puissance dans une gamine pour me donner un coup de main"

Après, il est vacillant dans sa façon de penser. C'est normal, le monde qu'il voit aujourd'hui ne ressemble en rien à celui qui se créait sous ses yeux à l'époque. Il a juste beaucoup de mal à accepter que l'Empereur soit divinisé alors qu'il refusait de l'être à l'époque. Guilli souffre d'une variante de Stress post traumatique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouais enfin faut bien lire aussi.

Guilliman et Mortarion ne sont pas catégorique sur la personne/Dieu/Démon qui aide la flotte Ultramarine car justement la possibilité que ce soit une manipulation de Magnus, et donc de Tzeench, est tout à fait réelle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
Le 07/01/2019 à 13:22, Rogal_Dorn a dit :

En vous lisant j'ai l’impression que le Fluff loyaliste post Renaissance de Guilliman part en cou*^$ù.

C'est pas qu'il part en cou*** c'est que je comprend pas Guilliman quand il veut pas admettre que son père l'aide, il est dans le déni total.

Le 07/01/2019 à 12:46, tealc a dit :

lL'empereur quand il veut aider quelqu'un ou l'imperium il n'a jamais fait dans la finesse , sainte celestine en est la preuve , le tarot de l'empereur c'est pareil , la compagnie de la mort idem , fin les aides qu'on peut lui imputer de manière directe ou indirecte sont jamais subtiles , il a autre chose a faire que aider subtilement guilleman alors qu'il affronte les 4Fab dans le warp et qu'il est proche de la folie

Mais l'empereur ne fait pas la finesse il le dit clairement

Il y a 15 heures, Racen a dit :

Ouais enfin faut bien lire aussi.

Guilliman et Mortarion ne sont pas catégorique sur la personne/Dieu/Démon qui aide la flotte Ultramarine car justement la possibilité que ce soit une manipulation de Magnus, et donc de Tzeench, est tout à fait réelle.

Dans guerre et peste il est dit EXPLICITEMENT que c'est l'empereur TOUT les points de vue son d'accord sauf guilliman. LA FILLE LE DIT DANS SON DERNIER SOUFFLE...

 

 

 

Citation

La sainte

Ce ne sont pas mes pouvoirs ce sont les Siens, [...] c'est Lui il me dit de me battre. Pourquoi me garde-t-ont ici, ce n'est pas ce qu'Il veut. (elle a dit ça pendant qu'une lueur mystique brillait dans ses yeux, ce qui est impossible car les chaines hexagratruc lui aurait brûler la peau). 

Citation

Chef des soeurs du silence 

Ses capacités sont atténuées par des chaines hexagrammachin. Elle est inhibée par le Chevalier de l'Oubli Voi. Si elle était un réceptacle  de la vonlonté de l'Empereur, aucune de ces mesures ne pourrait l'affecter

(bon après guilliman contredit en disant que si c'es magnus il peut, mais on a vu sur Luna ce que donne Magnus vs Paria...)

Citation

-êtes-vous l'empereur réincarné ? 

- Je ne suis pas Lui, [...] (guilliman qui répond)

-Vous lui ressemblez tellement dit-elle

 

Le truc le plus impressionnant : Iolanth (la soeur de bataille affronte Voi, mais elle se fait défoncer, pourtant il faut qu'elle la batte pour que la fille puisse rejoindre Guilliman

Citation

- STOP ! 

Une voix, Sa voix,[...] le mot été un clou enfoncer dans les typans

-Arrêtez sur le champ répéta la voix, je l'ordonne

La chevalier de l'oubli et Iolanth titubèrent, les mots exercé une pression douloureuse, la fille s'éleva et flottaient à un mètre du sol. les yeux qui brille etc. LES CHAINES HEXAGRAMMATIQUE VIRENT AU ROUGE, PUIS AU BLANC AVANT DE S’ÉVAPORER. 

Iolanth fait la pute, elle essaye de frapper Voi en traître, mais elle voit le coup venir, fait une parade en quelque sorte et avance pour la finir

- Non, asséna la voix DIVINE

Voi se prend une patate de gilet jaune dans le bas ventre, et s'envole, KO technique. (probablement dos cassé selon Iolanth...).

 

Bon vous avez compris le topo, même les démons savent que c'est l'empereur...

 

Contexte : Le custodian Colquan affronte un démon de Nurgle pendant la bataille final, en gros le démon ne parle pas, il a des bras énormes et des jambes aussi atrofier que Booba, la fille débarque et juste avant qu'elle arrête le temps :

Citation

Le démon levant un doigt tremblotant et s'exprima avec un sifflement évoquant un soufflet de forge rempli de terre sépulcrale.

-- An-ath-è-me 

Un mot. Un mot qui flotta dans l'air, dérivant vers la fille aussi doux que la soie portée par le vent.

 

ça ne peux pas être Tzeentch ou magnus car les chaines hexagrammatique aurait cramé directement la fille, et en plus la petite à été torturé, elle le dit elle même

Citation

Je les ai laissés me faire du mal. Je les ai laissés faire pour leur montrer que ce que je dis est vrai. L'Empereur. C'est Lui.

elle n'aurait pas pu passer tout les test du ministorum, surtout qu'ils sont violents.

Modifié par HeresyEveryWhere

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que tu sous estime les autres puissances du warp pouvant agir à sa place et qui sont moins courantes. On peut très bien imaginer que l'entité warp derrière la fille était Malal ou Cegorath le dieu moqueur. Eux ils sont assez tordus pour agir ainsi si cela sert leurs intérêts.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 16 minutes, Dias Irae a dit :

Je pense que tu sous estime les autres puissances du warp pouvant agir à sa place et qui sont moins courantes. On peut très bien imaginer que l'entité warp derrière la fille était Malal ou Cegorath le dieu moqueur. Eux ils sont assez tordus pour agir ainsi si cela sert leurs intérêts.

Ma-Ma qui ? Malquoi? AAAHHHH Le dieu pas canon. 

 

Cegorath par contre, c'est possible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Je ne suis pas Lui." 

 

T'auras pas de meilleur point de vue. Du coup je ne comprends pas ta fixette. On ne sait pas, nous en tant que lecteurs. Le point de vue des personnages a une valeur relative. Que Guilliman et l'entité ELLE-MEME pensent que ce n'est pas l'Empereur suffit à ne pas pouvoir statuer. Et sûrement pas avec une conviction aussi psychorigide que la tienne, alors que tu t'es déjà de nombreuses fois planté en affirmant haut et fort des trucs que tu avais compris de travers. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, Kaptain a dit :

T'auras pas de meilleur point de vue. Du coup je ne comprends pas ta fixette. On ne sait pas, nous en tant que lecteurs. Le point de vue des personnages a une valeur relative. Que Guilliman et l'entité ELLE-MEME pensent que ce n'est pas l'Empereur suffit à ne pas pouvoir statuer. Et sûrement pas avec une conviction aussi psychorigide que la tienne, alors que tu t'es déjà de nombreuses fois planté en affirmant haut et fort des trucs que tu avais compris de travers

 

Pas besoin d’être méchant avec lui même si le fait qu'il parle comme sur le forum 18/25 peut en exaspérer plus d'un ( moi je m'en tape je squatte ce forum aussi :D )

 

Puis techniquement la sainte n'est pas l'empereur elle n'est qu'un receptable boosté , tout comme Horus n'etait pas Khorne ou Nurgle ou Tzeencht mais Horus :P , donc quand elle ne dit qu'elle n'est pas lui sa invalide pas le fait qu'elle tire sa puissance de l'empereur , m'enfin aprés on s'en tape un peu vus que le sujet c'est visiblement "pourquoi roboute est dans le déni"

 

Il y a une raison simple : il aime pas son père et n'as pas envie d'admettre que ce dernier l'aide plus qu'indirectement , sa lui fait clairement chier au début et il lui en veut a mort et meme aprés 100ans dans sombre imperium il a encore de la rancune c'est dire... Don bon logique qu'au début il soit en mode "je veux pas entendre parler de papy c'est un gros c*n " 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour repondre a la question initiale : c'est pas parce que tout le monde le dit ou le pense qu'il a forcement raison si ca se trouve ce n'est pas Guilliman qui se trompe mais le monde tout autour de lui

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Kaptain a dit :

"Je ne suis pas Lui." 

 

T'auras pas de meilleur point de vue. Du coup je ne comprends pas ta fixette. On ne sait pas, nous en tant que lecteurs. Le point de vue des personnages a une valeur relative. Que Guilliman et l'entité ELLE-MEME pensent que ce n'est pas l'Empereur suffit à ne pas pouvoir statuer. Et sûrement pas avec une conviction aussi psychorigide que la tienne, alors que tu t'es déjà de nombreuses fois planté en affirmant haut et fort des trucs que tu avais compris de travers. 

c'est guilliman qui répond, il parle à la fillette mourante.

 

J'aurais du préciser les perso, mais si tu as le livre, tu devrais t'en souvenir, c'est corrigé.

il y a une heure, tealc a dit :

Pas besoin d’être méchant avec lui même si le fait qu'il parle comme sur le forum 18/25 peut en exaspérer plus d'un ( moi je m'en tape je squatte ce forum aussi :D )

Calme toi khey... C'est un quiproquo voici le vrai texte plus clair 

 

Citation

-êtes-vous l'empereur réincarné ? 

- Je ne suis pas Lui, [...] (guilliman qui répond)

-Vous lui ressemblez tellement dit-elle

 

je vais même vous mettre toute la page : (dans quelque minute...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Important Information

By using this site, you agree to our Conditions d’utilisation.