Jump to content
Warhammer Forum
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
Sign in to follow this  
Guest Hans von Erwin

Livre dont vous êtes le héros

Recommended Posts

Guest Hans von Erwin

Introduction :

Bonjour à tous ! Je m’appelle Yann. J’ai eu récemment l’idée de créer un livre donc vous être le héros mettant en scène un garde impériale dans l’univers sans pitié de WH40k.

Comme vous le constaterez vite, les règles sont totalement inspirées de celles de warhammer (40k et battle), plus une touche personnelle.

Le livre étant encore en cours de rédaction, ne vous étonnez pas s’il vous est demandé d’aller a un chapitre qui n’existe pas : C’est que je ne l’ai pas encore rédigé !

D’autre part, le livre est encore en teste question expérience, quantité de points de vie au départ, et autres, donc si vous trouvez qu’il y des points pas assez équilibrés, je vous demanderai de me le signaler par MP, ainsi que vos suggestion, ou encore vos correction des éventuelles erreurs de flouf que j’aurai pu commettre.

N’hésitez pas a me communiquer vos feuille de jeu lorsque vous étés arrivé à la fin provisoire de l’histoire, en pensant à ajouter le dernier chapitre que vous aurez visité, ce qui me permettra de mettre au points certains détailles.

Voilà, alors… que l’Empereur vous protège soldat !

feuille de jeu

Je peux vous mailer une feuille de jeu version word sur demande

Nom du héros :

Niveau : 1

CC : 3

CT : 3

F : 3

E : 3

I fusillade : 3

I CàC : 3

A : 1

PV max : 10

PV actuels : 10

Expérience : 0

Arme de corps à corps :

Règles spéciales :

Arme de poing :

Force :

Vitesse de tir :

Règles spéciales :

Arme de tir :

Force :

Vitesse de tir :

Règles spéciales :

Armure :

Sav :

Invu :

Equipement :

Vous ne pouvez porter que deux armes, dont une seule de chaque type.

Expérience

Lorsque vous tuez un adversaire, vous gagnez un nombre de points d’expérience (exp) indiqué dans son profil. Lorsque vous atteignez une certaine quantité d’expérience, vous gagnez un niveau.

Chaque niveau vous fait augmenter vos capacité. Si deux évolution sont proposées, choisissez en une.

Regardez ici pour connaître votre niveau et ses effets :

Niveau 2 ; Expérience nécessaire : 10 ; Bonus : +1A

Niveau 3 ; Expérience nécessaire : 30 ; Bonus : +1CC ou +1CT

Niveau 4 ; Expérience nécessaire : 60 ; Bonus : +1F ou +1E

Niveau 5 ; Expérience nécessaire : 100 ; Bonus : +1I fusillade ou +1I CàC

Niveau 6 ; Expérience nécessaire : 150 ; Bonus : +1F ou +1E

Niveau 7 ; Expérience nécessaire : 210 ; Bonus : +1CC ou +1CT

Niveau 8 ; Expérience nécessaire : 180 ; Bonus : +1I fusillade ou +1I CàC

Niveau 9 ; Expérience nécessaire : 360 ; Bonus : +5PV max

Niveau 10 ; Expérience nécessaire : 450 ; Bonus : +1A

Niveau 11 ; Expérience nécessaire : 550 ; Bonus : +1CC ou +1CT

Niveau 12 ; Expérience nécessaire : 660 ; Bonus : +1I fusillade ou +1I CàC

Niveau 13 ; Expérience nécessaire : 780 ; Bonus : +1CC ou +1CT

Niveau 14 ; Expérience nécessaire : 910 ; Bonus : +1F ou +1E

Niveau 15 ; Expérience nécessaire : 1050 ; Bonus : Pouvoir psy : Arc Electrique : Utilisable uniquement lors d’une fusillade et en ne maniant pas d’arme de tir (armes de poing autorisées). Inflige 1D6 touche de F3 sur 7+ sur 2D6

Règles de combat

Les règles de combats sont assez semblable a celles de Warhammer.

Lors d’un corps a corps :

1) Comparez les initiatives de corps à corps (I CàC) ; le plus grand nombre frappe en premier.

2) Comparez la capacité de combat (CC) de celui qui frappe a celle de celui qui est frappé dans le tableau « Jet pour toucher » de la partie « 3 : Assaut » de la fiche de référence WH40K. Le tableau indique le nombre minimum que l’attaquant doit avoir sur un dés pour toucher le défenseur.

3) Jetez un nombre de dés égal au nombre d’attaque (A) défini dans le profil de l’attaquant. Retirez chaque dé qui n’a pas atteint le chiffre minimum affiché dans le tableau.

4) Comparez la force (F) de celui qui frappe a l’endurance (E) de celui qui est frappé dans le tableau « Jet pour blesser » de la partie « 3 : Assaut » de la fiche de référence WH40K.

5) Jetez un nombre de dés égal au nombre de dés restant a la fin du 3). Chaque dé qui a atteint le minimum requit dans le tableau est compté comme une blessure.

6) Si le défenseur a une sauvegarde d’armure (sav), il peut lancer un dé pour chaque blessure qui lui est infligée. Retirez un a ce dé pour chaque point de force au dessus de 3 qu’a l’attaquant. Si le dé donne un nombre supérieur ou égal au minimum requis par la sauvegarde, la blessure est annulée. Exemple : Si le porteur d’un gilet part balle (sav à 5+) se fait frapper par un Marine (F4), il devra faire un 6 pour réussir sa sauvegarde.

7) Si l’adversaire ne peut pas utiliser sa sauvegarde d’armure normale (due a une diminution a 7+ a cause de la force, ou due a une arme énergétique par exemple) il peut tenter, s’il en possède une, une sauvegarde invulnérable. Elle fonction de la même manière, mais le malus due a la force n’est pas appliqué, et elle n’est pas annulée par les armes annulant les sauvegardes.

8) Chaque blessure non sauvegardée fait perdre un point de vie. Recommencez jusqu'à ce que l’un des deux adversaires n’ai plus de points de vie.

Règles de fusillade

Lors d’une fusillade :

1) Comparez les initiatives de fusillade (I Fusillade) ; le plus grand nombre tir en premier. S’il y a plusieurs cibles, choisissez quelle cible vous allez viser.

2) Lancez un nombre de dé égal a la vitesse (V) de votre arme (Consultez la partie « Armes et équipements » pour la connaître). Si vous utilisez une arme de poing, retirez un au résulta de chaque dé. Consultez le tableau « Jet pour toucher » de la partie « 2 : Tir » de la fiche de rappel de Warhammer 40.000 pour savoir quel est le nombre minimum a avoir sur un dé pour toucher lors d’une fusillade selon votre capacité de tir (CT). Retirez chaque dé n’atteignant pas ce minimum.

3) Lancez chaque dé restant. Comparez la force de l’arme a l’endurance de la cible via le tableau « Jet pour blesser » de la section « 2 : tir » de la fiche de rappel de Warhammer 40.000 pour savoir quel nombre minimum le dé doit afficher pour blesser. Retirez les dés n’ayant pas atteint ce nombre.

4) Si le défenseur a une sauvegarde d’armure (sav), il peut lancer un dé pour chaque blessure qui lui est infligée. Retirez 1 à ce dé pour chaque point de force au dessus de 3 qu’a l’arme. Si le dé donne un nombre supérieur ou égal au minimum requis par la sauvegarde, la blessure est annulée. Exemple : Si le porteur d’un gilet part balle (sav à 5+) se fait tirer dessus par une arme F4, il devra faire un 6 pour réussir sa sauvegarde.

5) Si l’adversaire ne peut pas utiliser sa sauvegarde d’armure normale (due a une diminution a 7+ a cause de la force par exemple) il peut tenter, s’il en possède une, une sauvegarde invulnérable. Elle fonction de la même manière, mais le malus due a la force n’est pas appliqué, et elle n’est pas annulée par les armes annulant les sauvegardes.

6) Chaque blessure non sauvegardée fait perdre un point de vie. Recommencez jusqu'à ce que l’un des deux camps n’ait plus de points de vie.

guardsman.gif

Armes et équipements de l’imperium

Armes de corps a corps :

Si vous portez deux armes de corps a corps, ou une arme de corps a corps et une arme de poing, ajoutez +1 à votre caractéristique d’attaque (A).

L’utilisation d’une arme de corps a corps donne plus un à l’initiative de corps a corps (I CàC).

Posséder deux fois la même arme ne permet pas de cumuler les bonus (Ex : Porter deux Haches tronçonneuses ne vous donne que plus un à la force, et non pas plus deux)

- Epée tronçonneuse : Pas de règle spéciale.

- Hache tronçonneuse : Plus un à la force.

- Epée énergétique : Pas de sauvegarde possible pour l’adversaire.

- Hache énergétique : Pas de sauvegarde possible pour l’adversaire, plus un à la force.

- Gantelet énergétique : Pas de sauvegarde possible pour l’adversaire, force multipliée par deux, initiative réduite à 1.

Armes de poing :

L’utilisation d’une arme de poing lors d’une fusillade donne un bonus de plus un à l’initiative de fusillade (I Fusillade).

Pistolet laser

F : 3

V : 1

Pistolet radiant laser

F : 3

V : 1

Règle spé : Compte comme force 4 pour les sav

Pistolet bolter

F : 4

V : 1

Pistolet a plasma

F : 7

V : 1

Règle spé : Lors d’une fusillade, un 1 pour toucher (sans modificateur) devient une blessure automatique pour le porteur de l’arme (sav autorisées).

Armes de tir :

Fusil laser

F : 3

V : 2

Fusil radiant laser

F : 3

V : 2

Règle spé : Compte comme force 4 pour les sav

Fusil à pompe

F : 3

V : 4

Règle spé : Moins un au jet pour toucher lors d’une fusillade.

Bolter

F : 4

V : 2

Fulgurant

F : 4

V : 4

Lance flammes

F : 4

V : 1

Règle spé : Utilisable suivant les règles de fusillades (sans riposte possible) avant le premier tour d’un corps a corps avec V6

Lance grenades

F : 3/6

V : 4/1

Règle spé : Deux tir possible : Fragmentation : F3 V4 où Antichar : F6 V1

grenade.jpg

Lance plasma

F : 7

V : 2

Règle spé : Lors d’une fusillade, un 1 pour toucher (sans modificateur) devient une blessure automatique pour le porteur de l’arme (sav autorisées).

plasma.jpg

Fuseur

F : 8

V : 2

Règle spé : Moins un au jet pour toucher lors d’une fusillade.

melta.jpg

Fusil de sniper

F : X

V : 1

Règle spé : Touche automatiquement ; blesse toujours sur 4+ ; ne modifie pas la sav ; Initiative de fusillade réduite à 1

Mitrailleuse

F : 4

V : 8

Règle spé : Initiative de fusillade réduite à 1

Armures :

Gilet part balles : Sav à 5+

Armure carapace : Sav à 4+

Armure énergétique : Sav à 3+

Armure Terminator : Sav à 2+ / Invu à 5+

Equipement :

- Grenade a fragmentation : Une seule utilisation. Utilisable en corps a corps à la place des attaques normales, inflige une touche automatique de force 3 à chaque adversaire engagé dans le corps a corps.

- Grenade antichar : Une seule utilisation. Utilisable en corps a corps à la place des attaques normales, inflige une touche automatique de force 6 à un adversaire.

- Bombe a fusion : Une seule utilisation. Utilisable en corps a corps à la place des attaques normales, inflige une touche automatique de force 8 à un adversaire

- Champ réfracteur : Donne a son porteur une sauvegarde invulnérable de 5+

- Kit de survie : Utilisable lors du passage d’un chapitre à un autre. Permet de récupérer 2PV sans pour autant dépasser le total de départ

- Medikit : Utilisable lors du passage d’un chapitre à un autre. Permet de récupérer 5PV sans pour autant dépasser le total de départ

CHAPITRES

1

Vous avez été convoqué dans les quartiers du Lieutenant Schneider, 96ème Cadien, chef du peloton dont votre escouade d’infanterie fait partie. Votre régiment a été réquisitionné par l’inquisiteur Durron dans le cadre de ses recherches sur un étrange artefact retrouvé sur Anoth, planète du Segmentum Pacificus. Vous rentriez a peine d’une patrouille lorsque l’intendant vous a fait part de votre convocation. Vous avez alors déposé votre équipement a l’armurerie, et vous vous êtes dirigé ici. Vous poussez la porte et entrez.

- Vous m’avez fait demander monsieur ?

- Ah, oui, bien sur, entrez donc soldat, asseyez vous.

- Merci monsieur.

Vous vous asseyez.

- C’est à quel propos ?

- A propos de çà, soldat.

Il vous tend un insigne de sergent, et un pistolet laser [Arme de poing ; Notez le sur votre fiche]

- Votre promotion !

- Ma… promotion ?

- Vous êtes désormais le Sergent de la 2ème Escouade d’infanterie du 3ème Peloton d’infanterie de la 5ème Compagnie du 96ème Cadien !

- M… Merci monsieur !

Votre supérieur allait ajouter quelque chose lorsque l’alarme retentie.

- Attendez moi là, je vais voir de quoi il s’agi, dit il.

Puis il dégaine son pistolet laser et quitte la pièce, vous laissant seul.

Allez vous l’attendre sagement comme il l’a demandé ? Si oui rendez vous au 34

Ou préférez vous vous diriger vers l’armurerie, comme il vous est demandé de le faire en cas d’alerte ? Dirigez vous alors au 46

A moins que vous ne préfériez fouiner un peu dans les appartements de l’officier… Auquel cas, rendez vous au 31.

2

Quand on est curieux, on l’est jusqu’au bout ! Vous continuez à suivre Durron dans la ville. Bientôt, il s’engage dans une ruelle obscure et disparaît.

Mais où a-t-il pu bien aller ?

Oh mais, là… oui, vous voyez bien un porte ; sans doute la porte arrière de la maison la plus délabrée de la ville.

Mais qu’est ce qu’un inquisiteur peut bien aller faire là !?

Vous poussez doucement la porte, qui grince quand même… La pièce est obscure. Vous cherchez dans votre ceinture la lampe de poche standard de la garde, que vous gardez toujours à portée de main, et vous l’allumez.

La pièce est pleine de poussière et de saleté. Il n’y a aucun meuble, aucune décoration. Le papier peint des mur est défraîchi et le planché semble peu stable…

Sur le sol, vous distinguez de nombreuses traces de pas, donnant vers toute la porte et l’escalier menant au 1er, qui sont les deux issues de cette pièce.

Mais… !?

Vous venez d’apercevoir une robe d’inquisiteur, semblable à celle que portait Durron la dernière fois que vous l’avez vu, qui traîne sur la 3ème marche de l’escalier !

Vous la pliez et la rangez dans votre besace.

Aller vous appeler « Durron ! » en vous rendant au 51, ou monter cet escalier jusqu’au 40 ?

3

A peine avez-vous atteint vos quartiers que l’alarme se déclanche.

« ALERT ! UNE PRESENCE CHAOTIQUE A ETE DETECTE SUR LA PLANETE ! TENNEZ VOUS PRET AU COMBAT ! » crachent les hauts parleurs.

Encore tout équipé, vous vous dirigez vers l’armurerie.

Vos points de vie sont ramenés à votre total de départ.

Si vous avez servi dans les troupes de chocs lors de la précédente bataille, allez au 44

Si vous étiez sergent d’une escouade d’infanterie, alors c’est au 27 que vous devez vous rendre.

4

Vous traversez doucement la forêt qui environne le monolithe. Bientôt, vous voilà en vu de l’armée necrontyr : Une trentaine de formes métalliques humanoïdes portant d’étranges armes projetant une lumière jaune/verte autour d’eux, menés par ce qui semble être un seigneur necron portant une sphère lumineuse dans sa main et une faucille dans l’autre, et entourés par des dizaines et des dizaines de petits scarabées de métal.

Vous voilà a portée de tir des guerriers. « Feu ! » hurla Boby. Les deux lances plasma se firent entendre, bientôt suivi par le sifflement caractéristique des fusils lasers. Vous épauliez votre arme à votre tour au moment où les premiers guerriers, semblant ne pas sentir les tirs de laser et se relevant après ceux de plasma, se tournèrent vers vous pour engager la fusillade. « Je prend celui de droite ! » criez vous avant d’ouvrir le feu sur votre cible.

Guerrier necron

CT : 4

E : 4

I fusillade : 2

PV : 1

Sav : 3+ / Invu : 4+

Exp : 18

F de l’arme : 4

V de l’arme : 2

Lorsque vous l’avez vaincu, rendez vous au 26

warrior.gif

5

Vos hommes vous suivent enfin, et vous décidez de poursuivre l’avancée.

Des plaintes se font entendre à l’arrière de la petite troupaille que vous formez, mais vous décidez que vu les circonstances, vous passez l’éponge.

Vous débarquez dans ce qui semble être un vieux bureau. Les mur en aussi mauvais état que ceux de toute la maison, une fenêtre dont un carreau est brisé, la poussière omniprésente, une pièce tout a fait normale dans cette maison en somme.

Vous observez par la fenêtre. Elle ouvre sur une coure intérieure.

Bon sang, mais cette maison est bien plus grande qu’il n’y parait !

Vous distinguez du mouvement.

« Que quelqu’un éclaire cette coure ! »

Un soldat pointe sa lampe torche au travers de la fenêtre.

Par l’Empereur !?

Toute la coure est remplie d’adorateurs, formant un cercle autour d’un prince démon et d’un Space Marine en armure Terminator, qui semble être un seigneur.

Ce dernier, voyant le faisceau de la lampe torche, se retourne vers vous en pointant un doit en votre direction! Une déflagration de missile à fragmentation fait exploser la fenêtre et vous projette a l’autre bout de la pièce, vous et votre homme.

A peine vous relevez vous que vous voyez le seigneur se diriger vers une porte près de l’endroit où vous vous trouvez.

C’en est trop ! Là, je préfère attendre l’arrivée de l’Adeptus Astartes !

« Retraite, retraite ! » ordonnez-vous… inutilement, puisque vos hommes avaient déjà pris leurs jambes à leurs cous !

Vous quittez la pièce et alliez vous engager dans un couloir qui vous mènerait vers la sortie, lorsque le seigneur du chaos fit son apparition.

Vous continuez a fuir, en ouvrant le feu derrière vous, mais il semble gagner du terrain, et commence a faire parler ses bolters jumelés, trouant quelques uns de vos hommes au passage.

C’en est trop : vous vous retournez, et criez « Pour l’Empereur ! » en tirant comme un malade en direction de l’hérétique.

Seigneur du Chaos

CT : 5

E : 4

I fusillade : 5

PV : 3

Sav : 2+ / Invu : 5+

Exp : 100

F de l’arme : 4

V de l’arme : 2

Règle spé : L’utilisateur d’une arme jumelée peut relancer ses jet pour toucher raté au tir.

Il est équipé de bolters jumelés et d’un gantelet énergétique, qui sont tout deux incrusté dans l’armure et qu’il vous sera impossible de récupérer après l’avoir tué.

Grâce a son armure Terminator le Seigneur tir tout en avançant vers vous, ce qui vous laisse 5 tours pour l’allumer.

Si vous réussissez (l’Empereur ne sais comment !) à le tuer avant qu’il engage le corps à corps, allez au 19. S’il survie, vous n’êtes pas assez fou pour l’engager au corps à corps : fuiez au 15 !

6

« Je vous assigne deux escouades, c’est le mieux que je puisse faire. » lui dites vous avant de rappeler le vox-op pour lui demander de transmettre cet ordre.

Bientôt, vous observez le lieutenant Mannleiter s’enfoncer à nouveau dans la maison de l’horreur, suivi de vingt de vos hommes.

Que l’Empereur les protèges…

Puis vous partez faire le tour du secteur avec votre escorte jusqu’au 18.

7

Vous vous installez, comme vos hommes, dans le couloir, en position de tir.

Quinze hommes dans ce couloir, c’est serré quand même…

En effet, certain d’entre eux sont couché a même le sol, d’autre sont accroupis…

Prions pour qu’ils n’utilisent pas d’armes explosives…

Vous vous trouvez une place parmi eux, et pointez votre fulgurant en direction de la porte.

Puis vous attendez.

Bientôt, vous distinguez des rougeurs autour de la porte

Ils la découpent a coup de chalumeaux !

D’un coup, la porte tombe au sol, et des pirates orks entrent.

« Feu ! » hurlez vous en tirant

Les bolts explosifs déchiquettent tout ce qui tente d’entrer dans le vaisseau dans un bruit de tonnerre, et des cadavres tapissent déjà le sol.

Pour le moment, aucune riposte ne se fait entendre.

Mais déjà les chargeurs commencent a se vider, et, alors que plusieurs de vos hommes rechargeaient, les pirates redoublent le assaut en tirant. Cette fois, ce ne sont pas des orks, remarquez vous, mais des Eldars.

Ils esquivent la plupart des tirs et cinq de vos hommes sont déjà au sol, sans vie. Mais ils atteignent l’intersection, et l’équipe deux les prend part surprise

Ca marche ! pensez vous en voyant les extra-terrestres tomber sous les tir croisés

Mais des pirates de toutes races continuent à entrer. Cette fois, une équipe humaine armée comme des troupes de chocs entre en escortant ce qui semble être un des chefs de pirates.

Celui là il faut le descendre tout de suite !

L’équipe qui a pris les Eldars a revers s’est faite écrasé, et vous avez subie beaucoup de perte… vous voilà maintenant a 5 contre les pirates !

La fusillade est repartie de plus belle…

Pirate humain 1

CT : 4

E : 3

I Fusillade : 3

PV : 1

Sav : 4+

F de l’arme : 3

V de l’arme : 2

Règle spé : Compte comme F4 pour les sav

Exp : 10

Pirate humain 2

CT : 4

E : 3

I Fusillade : 3

PV : 1

Sav : 4+

F de l’arme : 3

V de l’arme : 2

Règle spé : Compte comme F4 pour les sav

Exp : 10

Pirate humain 3

CT : 4

E : 3

I Fusillade : 3

PV : 1

Sav : 4+

F de l’arme : 3

V de l’arme : 2

Règle spé : Compte comme F4 pour les sav

Exp : 10

Pirate Eldar 1

CT : 4

E : 3

I Fusillade : 4

PV : 1

Sav : 5+

F de l’arme : 4

V de l’arme : 2

Règle spé : Un six (sans modificateur) pour toucher blesse automatiquement sans sauvegarde possible.

Exp : 10

Pirate Eldar 2

CT : 4

E : 3

I Fusillade : 4

PV : 1

Sav : 5+

F de l’arme : 4

V de l’arme : 2

Règle spé : Un six (sans modificateur) pour toucher blesse automatiquement sans sauvegarde possible.

Exp : 10

Les pirates humains sont équipé de fusil radiant laser [arme de tir], et les pirates eldars des catapultes shuriken [arme de tir] que ne pourrez pas récupérer, car tels sont vos ordres.

De votre coté, vous avez quatre hommes qui vous couvrent. Ils ont tous le profil suivant :

Homme d’arme

CT : 3

E : 3

I Fusillade : 3

PV : 1

Sav : 4+

F de l’arme : 4

V de l’arme : 4

Vous pouvez choisir pour eux quelle cible ils viseront à chaque tour.

Lorsque c’est le tour des pirates, lancez un dé pour chaque pirate : de 1 à 3, il tirent sur un de vos hommes, de 4 à 6 c’est sur vous. Lorsque tous vos hommes sont morts, ils ne tirent bien sur que sur vous.

Lorsque la fusillade est finie, occupez vous du meneur en vous rendant au 73

8

Vous arrivez dans le secteur de la fameuse maison juste assez tôt pour voir le dernier soldat de choc entrer dedans. Vous commencez à donner des ordres pour sécuriser le secteur.

« Je veux une escouade à chaque angle de la rue, et une à chaque entrée de la ruelle, ainsi qu’une en permanence devant la porte de la maison, prête a prêté main forte au troupes de chocs en cas de besoin. Exécution ! »

Et vous regardez fièrement vos hommes exécuter vos ordres.

Soudainement, le vox-op de votre escorte vous interpelle :

- Monsieur, l’escouade 4 rencontre de la résistance avec des gangers !

- Que mon escorte reste devant la porte en cas de besoin ; je vais aller voir ces gangers.

Vous rejoignez l’escouade 4 au coin de la rue, et vous la trouvez aux prises avec un sniper isolé tirant depuis le toit d’un immeuble. Plusieurs soldats sont morts, gisant sur le sol. Vous distinguez aussi les cadavres de quelques rebus de la société, équipé d’armes en tout genre, dont aucune ne vous inspire confiance. Il est clair que vous devez intervenir, pour montrer a vos hommes que ce n’est pas pour rien que vous êtes le chef.

« Faite de la place, je vais le descendre d’ici ! » : 13

« Occupez le quelques minutes, le temps que je monte lui dire bonjour ! » : 29

9

Le Chaotique survivant se replie et emprunte un couloir perpendiculaire a celui dans lequel vous vous trouvez. Vous lui courez après, et au moment de vous engouffrer dans le couloir vous êtes stoppé net par un coup de coude : Il vous attendait a l’embranchement !

Vous perdez un point de vie, et vous vous lancez dans le corps a corps !

Space Marine du Chaos 1

CC : 4

F : 4

E : 4

PV : 1

I CàC : 4

Sav : 3+

Exp : 15

Pour le corps à corps, il n’est armé que de ses main, mais vous pourrez récupérer son arme de tir après l’avoir terrassé (reportez vous au chapitre 70 pour savoir quelle était son arme).

Une fois que vous l’avez vaincu, vous courez en direction de la passerelle.

La porte s’ouvre, vous entrez.

Jetez un dé. Sur un résultat de 1 à 3, allez au 67. De 4 à 6 rendez vous au 77.

10

Vous avancez en direction de la ville à la suite de la silhouette. C’est une petite ville, assez peu avancée technologiquement. Anoth étant une planète agricole, les fermiers n’ont que faire de l’avancée de l’imperium, du moment qu’ils peuvent vivre leur vie tranquillement… Ah, c’est beau un monde en paix ! Travailler la journée, et rentrer au foyer le soir voir sa femme et ses enfants… quelle utopie lorsqu’on voie l’univers en guerre perpétuelle dans lequel nous vivons… Oh, la silhouette se dirige vers le centre ville ! Vous la suivez en rasant les murs. Mais… C’est l’inquisiteur Durron ! Ah bravo, vous avez pris en filature un inquisiteur ! On ne se mêle pas des affaires d’un inquisiteur sans risques, si jamais l’Ordos l’apprend, vous être bon pour une exécution sommaire !

« Mieux vaut rejoindre le camp au 3, et oublier ce que j’ai vu... »

« Si déjà je suis là, autant continuer jusqu’au 2, j’suis plus à ça près… »

11

Vous rejoignez votre escouade et lisez le briefing qui vous a été transmis. Il vous y est demandé de vous diriger vers un « monolithe necron » et d’ouvrir le feu sur toute cible non alliée que vous trouvez, sans sommation. Vous en faite part a vos hommes, puis vous quittez la base en direction du point indiqué.

Vous n’avez pas le temps de voir ce qu’est un monolithe necron quand une nuée de petites créatures métalliques se jettent sur vous !

« Mais qu’est ce que… ! » criez vous, avant de commencer le corps à corps avec trois d’entre elles.

Nuée de scarabées

CC : 2

F : 3

E : 3

I CàC : 2

A : 3

PV : 3

Sav : 5+

Exp : 12

Les scarabées ne disposent pas d’armes de corps à corps. Une blessure infligée aux scarabées avec une grenade a fragmentation ou un lance flammes leur fait perdre tout leurs points de vie d’un coup.

Lorsque vous les avez vaincu, allez au 26

12

Vous entrez dans la maison des horreurs.

Vous entendez les murmures angoissés de vos hommes tout le long du chemin.

« Voilà, c’est ici que nous avons cessé notre avancé lieutenant. » vous dit à voix basse Mannleiter lorsque vous arrivez dans un coin de la maison couvert traces de plasma.

Vous continuez votre chemin, en vous demandant quand la chose qui à agressé les soldats de chocs reviendra.

Mais vous n’avez pas beaucoup à attendre : déjà, un soldat tombe au sol, tranché en deux par un trait de plasma.

Vos hommes sont en proie à la panique.

« Arrêtez de criez comme des femmelettes bande de bon à rien, et empoignez moi vos foutu fusil laser pour arroser la source de se tir, et que ça saute ! » hurlez-vous.

Vous-même, vous commencez à tirer au hasard en direction de l’origine du plasma.

Alors, une silhouette se dessine dans l’obscurité : un Space Marine du chaos, à l’armure noire et or, avançant d’un pas lent, mais sur, en votre direction pointent son pistolet a plasma en direction de Mannleiter. Un trait de lumière traversa la poitrine du soldat de choc,, qui s’écroula, mort. Derrière vous, vos hommes sont compétemment terrifiés, et certains commencent à fuir.

« Restez ici bon sang ! Pas de retraite ! Feu a volonté ! Tirez ! » hurlez-vous.

Vos hommes hésitèrent a s’arrêter pour suivre vos ordres, lorsqu’un autre tir de plasma les en dissuada.

Vous décidez alors de montrer l’exemple et ouvrez le feu sur le chaotique

Aspirant champion

CT : 4

E : 4

I fusillade : 4 (5)

PV : 1

Sav : 3+

Exp : 35

F de l’arme : 7

V de l’arme : 1

Règle spé : Lors d’une fusillade, un 1 pour toucher (sans modificateur) devient une blessure automatique pour le porteur de l’arme (sav autorisées).

L’aspirant champion est armé d’un pistolet à plasma [Arme de poing] et d’une hache énergétique [Arme de CàC] que vous pourrez récupérer si vous le terrassez.

Il avance vers vous a vitesse constante, et si vous ne l’avez pas tué en deux tour de tir, il engagera le corps à corps.

Si vous l’avez tué, allez au 5. Si les deux tour de tir sont passé sans que vous l’ayez tué, ou si vous préférez engager tout de suite le corps a corps plutôt que de lui tirer dessus, aller au 23.

13

Les soldats s’écartent sur votre passage. L’un d’entre eux vous propose sont fusil laser [si vous acceptez, ne le notez pas, vous le lui rendrez a la fin du combat ; vous n’avez pas à vous séparer d’une arme pour le prendre].

Vous ajustez votre arme et tirez

Ganger

E : 3

I fusillade : 3 (1)

PV : 1

Exp : 20

F de l’arme : X

V de l’arme : 1

Règle spé : Touche automatiquement ; blesse toujours sur 4+ ; ne modifie pas la sav ; Initiative de fusillade réduite à 1

Le ganger n’a pas d’armure, mais il est planqué sur le toit d’un immeuble, ce qui vous donne un malus de moins un a votre capacité de tir le temps de ce combat.

Une fois que vous l’aurez réduit au silence sous les regards ébahit de vos hommes, rejoignez votre escorte au 24.

14

Vous entrez dans la « maison de l’horreur » comme vos hommes l’appellent déjà. Des lampes accrochées aux fusils de vos hommes sont votre seul éclairage dans cet endroit lugubre. La pièce n’offre que deux passage : Une porte en bois dévoré par le temps ou un escalier à l’air tout aussi peu engageant… Qu’allez vous ordonner ?

« On passe par cette porte ! » : 47

« On monte l’escalier ! » : 28

16

Vous quittez la maison en courant, sans chercher à cacher votre présence, et vous vous dirigez vers votre base.

« Où puis-je trouver le chef de compagnie ? » hurlez vous en entrant dans la base

Tout le monde se retourne vers vous, et vous dévisage. Enfin, quelqu’un tend un doit vers un couloir et vous y courez sans dire mot… pour vous retrouver face à un cercueil.

- Mort lors de la bataille, en se faisant sauter avec une bombe a fusion pour vaincre le seigneur necron, vous dit l’intendant.

Vous restez bouche bé. Puis vous reprenez vos esprits.

- Où puis-je trouver un officier ?

- Suivez moi, je vous y mène.

Vous le suivez jusqu’une chambre plus grande que les quartiers de Schneider

- Le chef de régiment va vous recevoir.

Vous le remerciez et vous vous installez dans un fauteuil de ce qui semble être une salle d’attente. Bientôt, le Colonel vous fait entrer dans son bureau.

- C’est à quel propos ?

- L’inquisiteur Durron monsieur. C’est un traître.

L’officier lève un sourcil.

- Pardon ?

- C’est un traître. Il a pactisé avec des Chaotique. Tenez, j’ai réussi a retrouver sa robe avant d’essuyer une attaque.

- Par l’Empereur tout puissant, murmure le Capitaine en observant le vêtement.

- Il y a dans la ville une maison qui semble inhabité qui serre de QG aux forces chaotiques en présence sur cette planète. Je suggère que nous lancions un assaut dès que possible pour profiter de l’effet de surpris.

- Accordé sergent ! Retournez dans vos quartiers au 3, je vais donner, l’alarme.

15

Vous courez comme un marathonien dans les couloires de la maison des horreurs, et vous passez enfin la porte… pour voir des adorateurs du Chaos repousser les soldats chargés de garder le secteur ! Vous commencez à tirer en direction des adorateurs, lorsque vous réalisez qu’ils sont bien trop nombreux. Vous suivez donc le groupe et vous vous rendez a la base en courant jusqu’au 70

18

Vous commencez votre ronde. Le secteur semble calme hors de la maison.

Trop calme, même… non, pas si calme en fait : vous entendez des hurlements venant du secteur ouest ! Vous vous y dirigez. Les hurlement sont bientôt couvert pas des cris de batailles sortant des bouches de centaines d’adorateurs du Chaos qui se ruent vers vous et vos hommes !

Vous dégainez votre arme et commencez a tirer sur le flot incessant de ces fanatiques.

Trois d’entre eux vous remarquent et commencent la fusillade :

Adorateur du Chaos 1

CT : 2

E : 3

PV : 1

I : 3

Exp : 4

F de l’arme : 3

V de l’arme : 4

Règle Spé : Moins un au jet pour toucher lors d’une fusillade.

Adorateur du Chaos 2

CT : 2

E : 3

PV : 1

I : 3

Exp : 11

F de l’arme : 3/6

V de l’arme : 4/1

Règle Spé : Deux tir possible : Fragmentation : F3 V4 où Antichar : F6 V1

Adorateur du Chaos 3

CT : 2

E : 3

PV : 1

I : 3 (1)

Exp : 8

F de l’arme : 4

V de l’arme : 8

Règle Spé : Initiative de fusillade réduite à 1

L’adorateur 1 possède un fusil à pompe [Arme de tir]|/b], l’adorateur 2 un lance grenades [Arme de tir] et l’adorateur 3 une mitrailleuse [Arme de tir]. Aucun d’entre eux n’a de sauvegarde d’armure.

Ils tirent chacun à leur tour d’initiative. Lorsque vous en tuez un, il ne tirera plus, mais vous ne pourrez pas récupérer son arme avant d’avoir tuer les deux autres.

Au début du tour de l’adorateur n°2, lancez un dé. Sur un résultat de 1, 2 ou 3, il tirera une grenade a fragmentation, sur 4, 5 ou 6 il tirera une grenade antichar.

Lorsque vous les avez abattu, sonnez la retraite au 59.

19

A peine avez-vous terrassé ce monstre de vos tirs que voilà le Prince Démon qui fait son entrée. La créature est terrifiante, et a l’air d’être redoutable…

Si vous êtes le genre motivé et suicidaire, allez donc le défier au corps à corps, il n’attend que ça… d’ailleurs il se dirige vers vous pour vous le prouver, donc si ça ne vous tante pas, fuiez tout de suite !

« J’suis un dur, le fait qu’il y ai des centaines de fanatiques qui risque de débarquer ça m’fait pas peur, j’vais lui montrer a ce démon ce que c’est que la garde impériale ! » : 60

« Même le plus courageux héros doit être capable de fuir lorsque l’adversaire est supérieure en force et en nombre… » : 54

20

- Hé, Boby ! Lance le Lieutenant Schneider une fois a l’armurerie, j’ai quelqu’un pour ton escouade !

- Sérieux ? répond Boby. Mon ami t’es le meilleur !

Puis il s’adresse à vous :

- Alors, c’est toi le nouveau ? Bien. On a un problème avec l’artefact necrontyr, y à des trucs qui en sortent, donc on file tout de suite là bas. Attrape une armure carapace [Armure], un fusil radiant laser [Arme de tir], une grenade à fragmentation [Equipement] et une grenade antichar [Equipement] [Notez tout sur votre fiche], puis suis moi.

Vous le suivez, et vous arrivez dans les vestiaires des troupes de chocs. Apres avoir été rapidement présenté aux autres membres de votre nouvelle escouade, et une fois tout le monde en tenue de combat, vous quittez le camp discrètement en direction de l’artefact necrontyr. « De drôles de robots sont sorti d’une sorte de monolithe, dit Boby. Nous allons contourner la petite armée qu’ils forment et attaquer leurs flancs tandis que l’infanterie combattra de front. Notre but est de les affaiblir à distance avec nos fusils et les deux lances plasma dont nous disposons. Go go go ! »

Allez au 4

kasrkingroup.jpg

22

Attention, le voilà ! Désarmé et blessé, mais bien là, le seigneur necron tend une main menaçante (bien que grinçante) vers vous en engageant le corps a corps.

Seigneur necron blessé

CC : 4

F : 4

E : 5

I CàC : 3

A : 2

PV : 1

Sav : 2+ / Invu : 4+

Exp : 50

Lorsque vous l’avez vaincu, courez au coté de votre supérieur au 49 !

23

C’est parti pour un corps à corps sanglant !

Aspirant champion

CC : 4

F : 4 (5)

E : 4

I CàC : 4 (5)

A : 2 (3)

PV : 1

Sav : 3+

Exp : 40

Il utilise un pistolet à plasma [Arme de poing] une hache énergétique [Arme de corps à corps] (qui annule vos sauvegardes d’armures) que vous pourrez récupérer après le combat.

Une fois le monstre défait, allez rattraper vos hommes et les prier de vous suivre au 5

24

A peine avez-vous rejoint vos gorilles devant la maison que trois soldats de chocs en sortent en courant !

L’un d’eux, celui qui semble commander ce qu’il reste de l’escouade, se dirige vers vous et vous dit :

- Lieutenant Mannleiter au rapport. Nous avons rencontré une trop grande résistance chaotique monsieur, je vous demande expressément des renforts pour une offensive d’envergure.

- Désolé lieutenant, mais nous n’avons pas les hommes nécessaire pour une offensive d’envergure. Je n’ai a ma disposition qu’un seul peloton d’infanterie. Je vous rappel que nous ne somme qu’une petite compagnie ici pour escorter l’inquisiteur Durron dans ses fouilles, et que nous rentrons d’une bataille contre des necrontyr !

- Vous avez raison, malheureusement… mais nous ne pouvons pas laisser ces chaotiques sans rien faire !?

- Non en effet… Vox-op !

Un petit homme s’approche, une grosse radio sur le dos.

- Prévenez la base que la menace est plus importante que nous le pensions ; et qu’ils contactent le chapitre le plus proche pour demander de l’assistance pour contrer une menace hérétique. Exécution !

L’homme se retire

- Bien, voila qui devrai faire l’affaire, dit Mannleiter, l’air rassuré.

- En effet… il semblerait qu’il ne nous reste plus qu’à patienter, en espérant que les chaotiques restent sages jusqu’à l’arrivée de l’Adeptus Astartes…

- Lieutenant, je me dois tout de même de rééditer ma demande de renfort : Donnez moi quelques hommes et nous allons retenter une attaque contre les chaotiques. Nous ne pouvons pas nous permettre de leur laisser le temps de rassembler leurs forces.

Il a raison… mais je n’ai pas beaucoup d’hommes ! Que faire ? Lui confier deux escouades au 6 ? Ou appeler mon escorte et aller au 12 avec lui et une escouade ?

25

Vous quittiez a peine les quartier de l’officier qu’un soldat vous met en joue et vous dit :

« Main en l’air ! Au nom de l’Empereur, veuillez me suivre ! »

Malheur ! Vous n’avez pas été assez discret : vous êtes bon pour l’exécution sommaire…

Vous êtes mort déshonoré, honte sur vous ! Voila ce qui arrive quand on ne respecte pas la loi. Hop, déchirez votre feuille de jeu, jetez la à la poubelle, réimprimez en une autre, et retournez au chapitre 1.

26

A peine avez-vous terminé votre combat que le monolithe, masse imposante de métal surplombée d’un énorme diamant aux reflets verts, commence à bouger dans votre direction. Un trait de lumière verte part du diamant en votre direction, et a peine avez-vous eu le temps de vous baisser que vous voyez avec horreur tous vos coéquipiers se faire happer par cette lumière. Quelques secondes plus tard, il ne reste rien de votre unité : vous êtes seul !

Vous observez autour de vous. La bataille fait rage. Au loin, vous distinguez une petite ville… et une silhouette qui s’y dirige semblant venir du champ de bataille ! Allez vous essayer de suivre cette silhouette jusqu’au 10 pour savoir de quoi il s’agi, ou préférez-vous rejoindre la ligne de front au 35 pour donner un coup de main aux unités encore engagées?

27

Vous rejoigniez l’armurerie.

Mais qu’est ce que je vais faire, mon unité a été détruite…

- Ah, Sergent ! Vous tombez à pique, vous dit un intendant.

- Heu… oui ? Que puis-je faire pour vous ?

- Message de la part du Colonel, vous êtes promu Lieutenant et prenez le commandement du 3ème Peloton d’infanterie de la 5ème Compagnie du 96ème Cadien. Le responsable de l’armurerie va vous proposer un choix d’équipement allant avec votre grade, puis je vais vous mener a vos hommes.

L’armurier vous propose ceci :

- Une Epée tronçonneuse [Arme de CàC]

- Une Epée énergétique [Arme de CàC]

- Un Pistolet laser [Arme de poing]

- Un Pistolet bolter [Arme de poing]

- Un Fusil laser [Arme de tir]

- Un Fusil à pompe [Arme de tir]

- Un Bolter [Arme de tir]

- Un Gilet part balles [Armure]

- Une Grenade à fragmentation [Equipement]

- Une Grenade antichar [Equipement]

- Une Bombe a fusion [Equipement]

- Un Kit de survie [Equipement]

Prenez ce que vous voulez dans ces articles, mais souvenez vous que vous ne pouvez porter que deux armes, dont une seule de chaque type, et une seule armure. Ensuite, l’intendant vous emmène hors de la base, là où vos cinq escouades et votre escorte vous attendent, puis commence un briefing.

« Des chaotiques ont été repéré dans la ville. Etant la force impériale la plus proche, nous nous devons d’intervenir. Des troupes de chocs seront envoyé dans la maison qui serre de QG aux hérétiques, tandis que votre peloton sera chargé de sécuriser la zone alentour. Vous répondrez maintenant aux ordre du Lieutenant que voila (Il vous montre du doit). Rompez ! »

Puis vous menez votre peloton au point 8.

28

Vous montez les escalier, lentement, histoire de ne pas tester la solidité de cette antiquité…

Vous débouchez sur une porte. Vous l’ouvrez. La pièce dans laquelle vous débarquez est aussi peu décorée que la précédente. La tapisserie est brûlée par endroits, le planchée est troué, et la poussière est omniprésente. Mais ce qui est le moins accueillant, ce sont les deux space marines en armure rouge et or qui vous sautent dessus en hurlant « Du sang pour le dieu du sang ! »

Le premier tombe dans vos hommes et commence un carnage, tandis que le deuxième brandis sa hache vers vous !

Berzerk de Khorne

CC : 4

F : 4 (5)

E : 4

I CàC : 4 (5)

PV : 1

A : 1 (2)

Sav : 3+

Exp : 20

Il est équipé d’un Pistolet bolter [Arme de poing] et d’une Hache tronçonneuse [Arme de corps à corps] (Les bonus sont déjà dans le profil), que vous pourrez récupérer après l’avoir terrassé.

Une fois la menace des Berzerk maîtrisée, rendez vous au 52.

29

Vos soldats commencent a tirer un peu n’importe comment pour forcer le sniper a se replier, ce qui vous permet de vous introduire discrètement dans l’immeuble.

Vous enfoncez la porte d’un coup d’épaule, et vous courez en direction des escaliers.

L’immeuble n’est pas très haut, et vous voilà bientôt face a la porte du toit.

Vous ouvrez précautionneusement la porte, et vous jetez un œil sur le toit : Le sniper est en train d’ajuster son tir, vous laissant son dos a découvert.

Vous approchez a pas de loup, et lui donnez un violant coup dans le dos… avant de vous rendre compte qu’il ne s’agissait que d’un épouvantail !

Lancez un dé. Sur 4+, vous subissez une blessure (sauvegarde autorisée) due à un tir de sniper dans votre dos !

Puis vous vous retournez et foncez sur le ganger pour engager le corps à corps.

Ganger

CC : 3

F : 3

E : 3

I CàC : 3

A : 1

PV : 1

Exp : 10

Le ganger n’a ni d’armure ni arme de corps à corps, mais il est armé d’un Fusil de sniper [Arme de tir] (inutilisable en corps à corps, mais que vous pourrez récupérer une fois que vous aurez mis la racaille au tapis).

Une fois que vous avez fini le sale bouleau, vous rejoignez votre escorte au 24.

31

Vous regardez un peu autour de vous : La pièce est assez sombre, les seuls meubles sont une table, deux chaises, un lit de camp et une armoire, sur laquelle est posée un épée énergétique. Une épée énergétique ? Géniale ! Personne à gauche ? Personne à droite ? Vous empoignez l’épée et commencez à faire quelques mouvements avec. Parade a gauche, fente, vous n’en pouvez plus a force de jouer… quand le Lieutenant revient !

- Mais que faite vous donc sergent… ?

Aie… C’est le moment d’improviser ! Allez vous essayer de lui expliquer ? C’est au 37

A moins que vous ne soyez complètement tombé amoureux de cette épée, au point de frapper un officier pour la garder ? Cà, c’est au 41

33

Le berzerk vous atteint et pousse un hurlement en brandissant ses haches.

Berzerk de Khorne

CC : 4

F : 4 (5)

E : 4

I CàC : 4 (5)

PV : 1

A : 1 (2)

Sav : 3+

Exp : 20

Il est armé de deux haches tronçonneuses (tous les bonus sont déjà dans le profil).

Lorsque vous l’avez défait, allez au 39.

34

Vous attendez gentiment que votre Lieutenant revienne. Une dizaine de minutes passe, et le revoilà enfin.

- Un problème avec l’artefact, il va falloir y aller. Mais avant ça, je voudrai terminer ce que je disais : ça vous dirait de servir dans les troupes de chocs ? Vous avez le tempérament et les capacité pour. Ca serait un bon coup de pouce pour votre carrière…

- Les troupes… heu…

Etre dans les troupes de choc est un honneur, mais c’est aussi risqué !

Si vous acceptez de servir dans les troupes de choc, suivez le Lieutenant Schneider jusqu’au 20.

Sinon, rejoignez seul l’armurerie au 46.

35

Vous vous dirigez vers une colline qui surplombe les combats. De là haut, vous pouvez voir le monolithe necrontyr exploser après une dizaine de rafales de canon laser, éclairant le champ de bataille d’une gerbe de flammes.

Sur votre droite, un peloton de Cadets en proie à la panique se défend tant bien que mal face à des guerriers necrons, et vous entendez le meneur ordonner la retraite, tandis que les guerriers continuent leur avancée implacablement.

Sur votre gauche, vous distinguez la silhouette du chef de votre compagnie engagé avec le seigneur necron. Ce dernier encaisse des tirs de bolter a bout portant sans broncher tandis que le champ réfracteur de l’officier arrête difficilement les coups de la faux que porte le seigneur…

Allez vous prendre le commandement des Cadets et les rallier pour combattre les guerriers necron restant au 53 ; où pensez vous qu’il est plus impératif de tirer votre supérieur du pétrin où il s’est fourré en défiant le seigneur adverse, en vous dirigeant vers le 38 ?

36

Vous abordez le chef de peloton et lui dites :

- Lieutenant Mannleiter? Nous avons rencontré une trop grande résistance chaotique monsieur, je vous demande expressément des renforts pour une offensive d’envergure.

- Désolé lieutenant, mais nous n’avons pas les hommes nécessaire pour une offensive d’envergure. Je n’ai a ma disposition qu’un seul peloton d’infanterie. Je vous rappel que nous ne somme qu’une petite compagnie ici pour escorter l’inquisiteur Durron dans ses fouilles, et que nous rentrons d’une bataille contre des necrontyr !

- Vous avez raison, malheureusement… mais nous ne pouvons pas laisser ces chaotiques sans rien faire !?

- Non en effet… Vox-op !

Un petit homme s’approche, une grosse radio sur le dos.

- Prévenez la base que la menace est plus importante que nous le pensions ; et qu’ils contactent le chapitre le plus proche pour demander de l’assistance pour contrer une menace hérétique. Exécution !

L’homme se retire.

- Bien, voila qui devrai faire l’affaire, dites vous.

- En effet… il semblerait qu’il ne nous reste plus qu’à patienter, en espérant que les chaotiques restent sages jusqu’à l’arrivée de l’Adeptus Astartes…

- Lieutenant, je me dois tout de même de rééditer ma demande de renfort : Donnez moi quelques hommes et nous allons retenter une attaque contre les chaotiques. Nous ne pouvons pas nous permettre de leur laisser le temps de rassembler leurs forces !

L’homme réfléchit quelques secondes, puis dit

- Oui, vous avez raison.

Il dégaine un pistolet bolter, puis ajoute :

- Je viens avec vous. Avec mon escorte et une escouade d’infanterie. C’est le mieux que je puisse faire…

Vous lui souriez, puis répondez :

- Et ça suffira ! Allez, c’est reparti, allons au 45 botter le cul a ces foutu chaotiques !

37

- Heu… et bien en fait mon plus grand rêve c’est d’être sergent d’une escouade de troupes de chocs, alors quand j’ai vue votre épée…

Il vous dévisage lentement.

Merde, c’était peut être trop bidon comme excuse ?

Puis éclate de rire.

- Vous voulez être dans les troupes de chocs ? dit il en souriant. Vous me plaisez p’tit gars ! Vous avez de la chance : Je connais personnellement le sergent d’une unité de troupes de chocs, je peux vous transférer discrètement dans son unité si vous voulez ?

- Vous feriez çà ? Bien sur que je le veux !

- Très bien ! Alors suivez moi jusqu’au 20 !

38

Vous courez a toutes jambes vers le Capitaine qui commende votre compagnie pour lui porter secourt. Au moment où vous arriviez a porté, vous ne pouvez que rester sur place et observer la scène : Votre supérieur déchargea son chargeur de bolts explosifs sur la sphère que le Xenos tenait en main, et celle-ci se fendit puis explosa en un millier de fragments. Le seigneur necron tendis alors sa main libre, empoigna l’officier, et le souleva du sol en se préparant a donner un ultime coup de son arme en forme de faux. Le Capitaine lâcha alors son bolter, décrocha une bombe a fusion de sa ceinture, la dégoupilla, et sourie a l’extra-terrestre avec un rictus, dont l’image vous hante encore alors que l’explosion a complètement défiguré l’officier qui gît a présent, sans vie, au pied du seigneur necron, toujours debout malgré de graves « blessures » (a supposer qu’une telle chose puisse être blessée !) et la destruction de son arme en forme de faux. Vous attrapez votre arme, et vous ouvrez le feu en criant « Pour l’Empereur ! ».

Le seigneur necron n’a pas d’arme de tir, mais il se dirige vers vous, lentement mais sûrement, et si vous ne l’avez pas tué après un tour de tir, rendez vous au 22 pour continuer le combat au corps a corps (vous ne gagnez l’expérience affiché ci-dessous que si vous le tuez au tir).

Seigneur Necron

E : 5

Sav : 2+ / Invu : 4+

Exp : 50

Si vous réussissez a l’abattre, allez au 49 examiner le corps de votre supérieur.

neclord.gif

39

Vous fouillez le cadavre du chaotique avec précaution.

Vous ne trouvez rien d’utilisable que ses deux Hache Tronçonneuse [Arme de corps a corps ; si vous voulez en garder une ou deux, notez le sur votre feuille de jeu].

Puis, vous réfléchissez.

L’inquisiteur Durron est un traître ! Il a pactisé avec le chaos ! Il faut que je prévienne la base.

Et vous fuiez au 16.

40

Vous enjambez les marches avec précaution en direction du premier étage. Elle provoquent un grincement qui vous fait serrer les dents a chaque pas. Vous arrivez enfin au 1er. Une porte entrouverte est face à l’escalier. Elle est la seule porte de l’étage. Vous la poussez discrètement… et vous voyez l’inquisiteur Durron discuter avec un Space Marine en armure Terminator. Vous souriez.

Moi qui allais imaginer l’Empereur ne sais quoi !

Cependant, bien que ça soit la première fois que vous voyez un Marine de votre vie, vous trouvez celui-ci… bizarre. Son casque est surplombé de deux cornes de taureau, son armure est bleue nuit et or, et son gantelet énergétique, qui semble lui être greffé à la peau, est incrusté de nombreuses têtes de morts.

Hérétique !

Ce terme vous vient à l’esprit au moment où vous vous rappelez le peu que vous savez sur l’hérésie d’Horus.

L’inquisiteur Durron est un traître ! Je dois prévenir la base !

Vous alliez tourner les talons et quitter la maison lorsqu’un bolt explosif fit exploser la porte et vous projeta en arrière.

« Ce n’est qu’un pauvre soldat imperial Seigneur, je m’en charge, allez rejoindre nos fidèles et préparer l’assaut. » lança l’inquisiteur-traître avant de pointer son pistolet bolter sur vous. Vous ouvrez alors le feu.

Inquisiteur possédé

CT : 5

E : 3

I Fusillade : 4 (5)

Sav : 5+

PV : 2

Exp : 20

F de l’arme : 4

V de l’arme : 1

L’inquisiteur possède un Pistolet Bolter [Arme de poing] (bonus en initiative inclus dans le profil) et une Epée Energétique [Arme de corps à corps], que vous pourrez récupérer après l’avoir défait, avant de vous rendre au 16.

41

Vous vous appropriez l’Epée Energétique [Arme de CàC ; Notez la sur votre fiche] et vous vous jetez sur Schneider pour l’engager au corps à corps. Ses caractéristiques sont les suivantes :

Lieutenant

CC : 4

F : 3

E : 3

I CàC : 3

A : 2

PV l : 1

Exp : 10

Il n’a pas d’arme de corps a corps ni d’armure.

Lorsque vous l’avez vaincu, vous rengainez vos armes et vous vous dirigez vers l’armurerie, en espérant que personne ne vous a entendu…

Jettez un dés à six faces

Si vous faites entre 1 et 3, allez au 46

Si vous faites entre 4 et 6, allez au 25

43

Vous retournez aux docks rejoindre la navette de Vicinelli pour rentrer sur le Classe Cobra et lui faites un rapport détaillé tandis que la navette quitte la station en direction du destroyer. Vous constatez que, bientôt, tout le monde en fait autant : des centaines de navettes quittent la station spatiale pour rejoindre la flotte… qui est aux prises avec un croiseur classe Lunar et des frégates classe Sword de la flotte impériale!

Malheureusement, l’empire est en bien mauvaise posture, la flotte pirate maîtrise plutôt bien la situation.

Vous distinguez des gerbes de flammes juste avant de voir le croiseur exploser, emportant avec lui plusieurs vaisseaux pirates, ainsi que les frégates Sword restantes.

Lorsque vous atteignez le plancher du Wild Vicinelli, il n’y a plus de traces du combat.

Vous traversez les couloires en direction de vos quartiers. En chemin, vous croisez une jolie blonde à forte poitrine qui vous lâche un sourire a faire fondre un Valhalan en moins de deux, que vous lui rendez, bien sur.

Puis, vous atteignez vos quartiers au 57

44

Vous rejoigniez l’armurerie.

Mais qu’est ce que je vais faire, mon unité a été détruite…

- Ah, Sergent ! Vous tombez à pique, vous dit un intendant.

- Heu… oui ? Que puis-je faire pour vous ?

- Message de la part du Colonel, vous êtes promu Lieutenant et prenez le commandement de l’escouade de troupe de choc bêta. Venez, le responsable de l’armurerie va vous montrer vos choix d’équipement, et je vais ensuite vous présenter à l’escouade.

Sans voix, vous le suivez.

L’armurier vous propose ceci :

- Une Epée tronçonneuse [Arme de CàC]

- Une Epée énergétique [Arme de CàC]

- Un Pistolet radiant laser [Arme de poing]

- Un Pistolet bolter [Arme de poing]

- Un Fusil radiant laser [Arme de tir]

- Un Bolter [Arme de tir]

- Une Armure Carapace [Armure]

- Une Grenade à fragmentation [Equipement]

- Une Grenade antichar [Equipement]

- Un Kit de survie [Equipement]

Prenez ce que vous voulez dans ces articles, mais souvenez vous que vous ne pouvez porter que deux armes, dont une seule de chaque type, et une seule armure. Ensuite, l’intendant vous emmène au vestiaire des troupes de chocs et vous présente votre escouade, puis commence un briefing.

« Des chaotiques ont été repéré dans la ville. Etant la force impériale la plus proche, nous nous devons d’intervenir. Votre escouade sera le fer de lance de notre assaut : Vous entrerez dans une vieille maison et exterminerez tout ce que vous y trouverez tandis qu’un peloton entier d’infanterie sécurisera le secteur alentour. Des questions ? Non ? Bien. Rompez ! »

Quittez la base par la porte 14.

45

Vous revoilà encore dans cette foutu maison…

Vous entendez les murmures angoissés des soldats d’infanterie lorsque vous atteignez l’endroit où les tir de plasma vous ont forcé a fuir. Vous remarquez que les cadavres de feu vos hommes ont disparut…

« Voilà, c’est ici que nous avons cessé notre avancé lieutenant. » dites-vous à voix basse Mannleiter.

Vous continuez votre chemin, en vous demandant quand la chose qui vous à agressé reviendra.

Mais vous n’avez pas beaucoup à attendre : déjà, un soldat tombe au sol, tranché en deux par un trait de plasma.

Les hommes sont en proie à la panique. Vous entendez le lieutenant leur ordonner de se calmer et d’ouvrir le feu.

Vous-même, vous commencez à tirer au hasard en direction de l’origine du plasma.

Alors, une silhouette se dessine dans l’obscurité : un Space Marine du chaos, à l’armure noire et or, avançant d’un pas lent, mais sur, en votre direction pointent son pistolet a plasma en direction de Mannleiter. Un trait de lumière traversa la poitrine de l’officier, qui s’écroula, mort. Derrière vous, les soldats sont compétemment terrifiés, et certains commencent à fuir.

« Restez ici bon sang ! Pas de retraite ! Feu a volonté ! Tirez ! » hurlez-vous.

Les homme de Mannleiter – vos hommes a présent – hésitèrent a s’arrêter pour suivre vos ordres, lorsqu’un autre tir de plasma les en dissuada.

Vous décidez alors de montrer l’exemple et ouvrez le feu sur le chaotique

Aspirant champion

CT : 4

E : 4

I fusillade : 4 (5)

PV : 1

Sav : 3+

Exp : 35

F de l’arme : 7

V de l’arme : 1

Règle spé : Lors d’une fusillade, un 1 pour toucher (sans modificateur) devient une blessure automatique pour le porteur de l’arme (sav autorisées).

L’aspirant champion est armé d’un pistolet à plasma [Arme de poing] et d’une hache énergétique [Arme de CàC] que vous pourrez récupérer si vous le terrassez.

Il avance vers vous a vitesse constante, et si vous ne l’avez pas tué en deux tour de tir, il engagera le corps à corps.

Si vous l’avez tué, allez au 5. Si les deux tour de tir sont passé sans que vous l’ayez tué, ou si vous préférez engager tout de suite le corps a corps plutôt que de lui tirer dessus, aller au 23.

46

Vous arrivez a l’armurerie. Le responsable voit votre insigne et vous dit « Un sergent hein… t’as le droit à ça » puis vous montre les articles suivants :

- Une Epée tronçonneuse [Arme de CàC]

- Un Pistolet laser [Arme de poing]

- Un Fusil laser [Arme de tir]

- Un Fusil à pompe [Arme de tir]

- Un Gilet part balle [Armure]

- Une Grenade à fragmentation [Equipement]

- Une Grenade antichar [Equipement]

- Un Kit de survie [Equipement]

Prenez ce que vous voulez dans ces articles, mais souvenez vous que vous ne pouvez porter que deux armes, dont une seule de chaque type, et une seule armure, puis rendez vous au 11.

47

Vous poussez la porte, qui refuse de s’ouvrir. Vous l’enfoncez d’un gros coup de pied, ce qui ouvre le passage dans un fracas de bois cassé. Derrière la porte se trouve un long couloir. Vous vous y engagez. Chacun de vos pas soulève une quantité énorme de poussière, effaçant les nombreuses traces de pas qui décoraient le sol.

Soudainement, un tir de bolter illumine le couloire, et le bolt vient exploser contre l’armure d’un de vos hommes

« Y a pas de casse ! » vous rassura celui-ci en vous voyant vous tourner vers lui.

Puis vous vous retournez vers le tireur : Un marine du chaos, en armure énergétique, brandissant un bolter, et entouré de deux autres marines.

« Je prend le chef, occupez vous des deux autres ! » Hurlez vous en ouvrant le feu

Space Marine du Chaos

CT : 4

E : 4

I fusillade : 4

PV : 1

Sav : 3+

Exp : 15

F de l’arme : 4

V de l’arme : 2

Il est équipé d’un Bolter [Arme de tir] que vous pourrez récupérer après l’avoir défait.

Une fois les marines du chaos éliminés, continuez votre avancée jusqu’au 52

49

Vous atteignez essoufflé le corps immobile du chef de compagnie. Rien a faire, il est bel est bien mort… Apres une brève prière à l’Empereur, vous le fouillez pour récupérer tout ce qui pourrait vous être utile. Vous trouvez beaucoup de matériel endommagé, mais le Champ Réfracteur [Equipement] semble fonctionner, et son Bolter [Arme de tir] n’a rien. [Notez ce que vous souhaitez garder].

Apres quoi, vous vous dirigez le cœur gros en direction de la base.

Cet homme était un héros, un vrai.

Allez au chapitre 3.

51

« Inquisiteur Durron ! Vous êtes là ? Houhou ! Inquisiteur Durron ! »

Pas de réponse.

Mais que diable ce passe-t-il ici ?

Soudain, vous entendez un bruit.

Une voie dit « Allez voir ce qu’il se passe ! ».

Une autre répond « Tout de suite inquisiteur ».

Inquisiteur ? Ouf, l’inquisiteur n’a rien !

La porte s’ouvre. Mais ce qui en sort est loin d’être ce que vous attendez !

Un Space Marine en armure rouge, au casque cornu et armé de deux haches tronçonneuses entre dans la pièce. Il vous regarde un instant, puis commence à courir en votre direction !

Vous empoignez votre arme et vous préparez à une fusillade.

Berzerk de Khorne

E : 4

Sav : 3+

PV : 1

Exp : 20

N’étant pas armé pour le tir, le berzerk ne peut reposter. Cependant, il se dirige vers vous en courant, ce qui ne vous laissera qu’un seul tour de tir avant d’engager le corps a corps.

Si vous le tuez au premier tour de tir, rendez vous au 39, sinon, le combat continue au 33.

52

Apres un bref check-up, vous alliez vous remettre en route lorsque vous entendez un cri qui vous glace le sang. Vous pointez une lampe torche en direction de ce son, mais tout ce que vous avez l’occasion de voir c’est un rayon de lumière colorée, caractéristique d’une arme a plasma, qui laisse un gros trou fumant dans la poitrine d’un de vos hommes.

« Vous avez vu d’où ça venait ? Ouvrez le feu en cette direction ! » ordonnez-vous

Vos hommes se mettent en position de tir, laissant des marques noires sur les murs, mais sans résultats. Soudainement, un autre tir de plasma arrache un bras a un autre de vos hommes, qui tombe à genoux en criant.

Et là, c’en est trop : « Retraite ! Retraite ! » hurlez-vous avant de prendre vos jambes à votre cou.

Vous revenez sur vos pas en courant, et lorsque vous quittez enfin cette maison maudite, vous vous rendez compte que seul deux de vos hommes ont réussi a vous suivre vivant.

Par l’Empereur tout puissant, quel mal ronge cette foutu planète !?

Vous allez rejoindre le lieutenant qui s’est chargé de sécuriser le secteur autour de la maison pour lui faire un rapport et lui demander des renforts au 36.

La suite est plus bas

Edited by Hans von Erwin

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Gazghkul

félicitations pour avoir tappé tout ça ! :wub:

Sinon, c'est pas un peu fort de commencé en tuant son officier pour lui piquer son épée sans avoir de sanction ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Hans von Erwin

Merci :wub:

Bah ecoute pour l'officier j'admet que c'est tiré par les cheveux, mais c'est assez dur de mettre une sanction autre que "vous vous etes fait callé, vous etes executé, vous avez perdu" dans le jeu, car il faut que celui-ci continue...

Et ca me dit moyen de taper toute une nouvelle histoire parallele racontant les avanture d'un GI renega...

Le mieux, c'est de suposer qu'a cause de la bataille personne n'a pu s'occuper de ca, et qu'une fois que l'assassina a ete decouvert, il ne restait pas assez de trace pour remonter jusque vous.

Share this post


Link to post
Share on other sites

sympa. Peu être un peu compliqué pour un livre dont vous êtes le héros. Bonne continuation.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest laurian le bien

OUF C'EST TROP BIEN :wub::clap:^_^:D:D:D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Hans von Erwin

@ Herken

Je voulais un systeme proche de warhammer (dont deja compliqué en soit) mais il m'a falu l'adapter au principe d'un livre dont vous êtes le heros ("J'avance de 3 pas et demi, et je tir, si j'ai pas raté mon estimation tu ne poura pas me charger au tour suivant!" ca marche pas trop dans un livre...), ce qui il est vrai demande un leger temps d'adaptation, mais un joueur de WH deverai être capable d'assimiller suffisament les bases en ne lisant une seule fois les regles.

@ tous

Merci pour vos encouragement!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Tarhar le surpuissant

A chaque livre dont vous êtes le héros que j'ai "lu", je m'était dit que les écrivain etait des boss (imagination, présentation, ...). Ben là c'est pareil. Bon juste qu'il est un peu court, mais ça c'est pas un problème, on se retrouve bien dans l'univers 40 000, il est vraiment très bien fait.

Bref, RESPECT POUR HANS VON ERWIN !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est bien mais il faudrait ajouter des enigmes et je trouve qu'on peut pas mourir assez facilement

Bah ecoute pour l'officier j'admet que c'est tiré par les cheveux, mais c'est assez dur de mettre une sanction autre que "vous vous etes fait callé, vous etes executé, vous avez perdu" dans le jeu, car il faut que celui-ci continue...

justement, dans tous les livres jeux que j'ai lu, il y a plein de facons de mourir ainsi

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Hans von Erwin

Je vais reflechir a des enigmes, ok.

Quant à la mort instantanée, et bien... en fait quand je joue un livre dont vous êtes le héros je deteste tomber sur ce genre de chapitre, donc je ne voulais pas en mettre... mais je supose que ca fait perdre un peu du charme du jeu, donc je vais voir aussi pour inclure ca.

Merci pour les suggestions et les encouragements :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Popo

Bon j'était au numero 5, je met une grosse avoinée au seigneur du chaos a grands coups de pistolets à plasma (qui m'aurais fait perdre un paquet de pvs d'ailleurs)...

Et la stupeur, y'a pas de numero 19 :lol:

La suite, la suite !!! Mon pistolet a à peine chauffé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Hans von Erwin

Ca me fait chaud au coeur de lire ca :lol:

J'y travail, j'y travail!

Share this post


Link to post
Share on other sites
en fait quand je joue un livre dont vous êtes le héros je deteste tomber sur ce genre de chapitre

moi aussi, mais ca depend quelle genre de mort instantanee aussi!

si c'est "il y a 4 boutons, leuquel choissisez vous?" et t'as donc 3 chances sur 4 de mourir sans la moindre logique, par pur hasard, c'est nul

mais si ca implique une enigme ou alors un comportement inadequat, comme avec l'officier, eh bien c'est pas pareil(enfin pour moi)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ceal à l'air très bien, d'autant plus qu'il y a une réelle demande ! ( j'avais moi-même commencé avec les taus mais c'est tombé dans l'oubli...)

Bon j'esayerai quand j'aurai le temps, en ce moment je suis très très pris...

Mais continue comme ça ! Il faut des gens comme toi, qui innovent !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Zératul

Alors là chapeau!!! C'est génial comme idée et en plus tu t'en sort bien, même si les morts instantannés ne semblent pas exister... Mais bon on s'y fait.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand je disais ça, Hans von, je voulais dire que la plupart des livres dont ovus êtes le héros utilise une carac habileté (CC et CT), une carac Endurance ( E et PV), et Chance (un truc sympa qui permet de faire + de dégâts ou d'en recevoir moins). Les "Tentez votre Chance", c'est un truc sympa. Et, pour en revenir aux carac, la force de l'arme peut être un bonus à l'habileté et/ou aux dégâts, et il reste le type de l'arme, Assaut 2 permettant d'attaquer 2 fois par tour. Mais c'est toi qui choisis, je te faisait juste quelques remarques. Après tout, c'est toi l'boss!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Hans von Erwin

@ Turgon

Tu as raison. J'ai ajouté 50% de chance de mort instantané pour le meurtre de l'officier, et a quelques autres chapitres bien choisi ;-)

@ Zeratul

Si tu parles de mort instantané via un chapitre, c'est reglé. Par contre si c'est mort instantané a la 40k, et bien en fait, ca m'aurai embété de voir le héros mourir en se prenant un coup de plasma qui lui enleverai 10pv au lieu d'un...

@ Herken

Je suis parti sur la base que seuls des joueurs de WH le joueront, et que par consequent je peux me permettre de mettre un systeme de jeu plus complexe et a moitié (voir plus) tiré de W40k sans que cela de derange trop. Cela permet une plus rapide adaptation des profils de WH au livre, et le joueur se sent en terrain conquis.

@ Tous

Merci beaucoup pour votre soutien! :P

Je viens de rajouter quelques chapitre et d'en corriger quelques autres, et surtout, j'ai organisé la suite des evenements dans mes brouillons :o

Je ne vais pas trop tarder a rediger encore.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Popo

Coriace le prince démon...

Il a tenu 3 rounds :P

J'ai surtout réussi mes attaques, et lui foiré ses sauvegardes... Mais bon, il me reste plus que 3pvs...

La suite, la suite ! :o

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Hans von Erwin

Bon, y a plus de place sur le sujet d'origine, donc je vais continuer là.

53

Vous courez à toute jambe vers les Cadets, qui tombent comme des mouches face aux guerriers. « Arrêtez de fuir ! Au nom de l’Empereur, suivez moi, et retournez vous battre ! » dites-vous. Les Cadets lèvent les yeux vers vous, et vous voient, droit, inflexible, ne laissant passer aucune trace de peur. Dès lors, le courage semble leur revenir, et ils cessent leur fuite pour ouvrir le feu sur leurs poursuivants. Vous alliez lever votre arme pour engager la fusillade, lorsque vous voyez, a vos pieds, un cadavre de Cadet armé d’un Lance Flammes [Arme de tir ; si vous décidez de le prendre, notez le sur votre feuille de jeu].

Les tirs fusent autour de vous, et les guerriers necrons sont écrasés sous le nombre des boucliers blancs. Vous décidez de vous joindre a eux en attaquant un des guerriers au tir. Un des pioupious décide de vous donner un coup de main, néanmoins il reste planqué derrière vous…

Guerrier necron

CT : 4

E : 4

I fusillade : 2

PV : 1

Sav : 3+ / Invu : 4+

Exp : 18

F de l’arme : 4

V de l’arme : 2

Cadet

CT : 2

I fusillade : 3

F de l’arme : 3

V de l’arme : 2

Le pioupiou tir chaque tour sur le guerrier necron a l’initiative 3, mais le guerrier necron ne tir que sur vous. Si c’est le cadet qui tue le guerrier necron, vous ne gagnez que la moitié de l’expérience notée dans le profile du necron (en cas de tir simultané, vous gagnez la totalité de l’expérience).

Une fois la fusillade terminée, vous constatez que la bataille est finie autour de vous. Rentrez à la base, sous les « hourra ! » des cadets a votre honneur, jusqu’au n°3.

cadian.gif

54

Vous courez comme un marathonien dans les couloires de la maison des horreurs, et vous passez enfin la porte… pour voir des adorateurs du Chaos repousser les soldats chargés de garder le secteur ! Vous commencez à tirer en direction des adorateurs, lorsque vous réalisez qu’ils sont bien trop nombreux. Vous suivez donc le groupe et vous vous rendez a la base en courant jusqu’au 70

56

A peine avez-vous retiré votre couteau couvert de sang de l’épaule du pirate xenos, que celui-ci semble se relâcher, et abandonne sa position de combat comme s’il avait gagné.

« Tu te débrouilles bien, pour un humain, dit-il alors. Mais pourquoi résister vainement ? Rend toi, et joins toi à nous. Un élément de ton niveau nous serait fort utile. »

Passer de lieutenant de l’armée Cadienne a chef d’une armée privée ok, mais pirate de l’espace, il ne faut pas abuser non plus !

Pour toute réponse, vous vous jetez sur lui, votre lame pointé vers sa gorge… mais êtes stoppé en plein vol, comme par magie, et êtes projeté contre un mur avec force. Vous perdez un point de vie.

- Inutile de résister, humain, ce combat est perdu d’avance. J’ai des siècles d’expérience de plus que toi. Je te le demande une dernière fois, joins-toi a nous, ou tu mourras.

Vous vous relevez douloureusement, et vous alliez lui rétorquer quelque chose de cassant avant de vous battre pour vendre chèrement votre peau, lorsqu’une voix s’élève derrière vous.

- Acceptez lieutenant. Ca ne servirai a rien de mourir maintenant, vous dit Vicinelli. Puis, il se retourne vers l’eldar. Vous avez gagné. Mon vaisseau et mon équipage est votre. Je suppose que vous voulez transvaser notre cargaison ailleurs ?

Le pirate observa Vicinelli une longue minute, puis dit enfin.

- Un navigateur… Sachez, navigateur, que si vous comptez fuir après avoir rejoint nous flotte, nous nous feront un plaisir de vous retrouver et de vous le faire regretter…

- Oui. Mais ça n’arrivera pas car vous allez me coller une équipe sur le dos pour me surveiller n’est ce pas ?

L’Eldar hausse un de ses sourcils.

- Comment avez-vous eu vent de nos méthodes ? demande-t-il

- C’est vous le devin, à vous de me le dire, rétorque le navigateur

Le pirate sourie

- Je m’en voudrai d’abîmer votre cerveau dans la manœuvre. Mais je suppose que je n’apprendrai rien : Les navigateurs ont leurs réseaux de renseignements et il n’est pas étonnant qu’ils aient entendu parler de ma flotte.

- Une flotte pirate de cette taille, ce n’est pas très commun. Et des croiseurs Dauntless pilotés par des eldars, ça fini par faire parler, confirme Vicinelli. Bien, je pense que tout est dit ?

- Oui en effet. Mon équipe va arriver, mais en attendant, je vous convie à mon bord pour mettre au point les règles du jeu.

A ce moment, le pirate se retourne et repart vers son vaisseau, suivi du navigateur.

Vous regardez autour de vous : Des cadavres traînent partout, et le couloir est couvert de sang.

Vous remarquez que le squat avait accompagné Vicinelli jusqu’ici.

- Des pirates… dit-il avec mépris, avant de cracher sur le sol.

- Ca n’a pas l’air de déranger votre patron plus que ça de rejoindre des hors la loi sanguinaires, lui faite vous remarquer.

- Détrompez vous, ça ne lui plaît pas plus que vous, mais c’est ça ou la mort et il le sait bien.

- Alors quoi ? Il va jouer les pirates et tentera de s’enfuir dès qu’il le pourra ? Les pirates le retrouveront, ils l’ont bien dit.

- En effet, mais ce n’est pas ça qu’il fera. Il va plutôt négocier notre liberté et celle du vaisseau.

- Quoi ? Négocier ? Avec des pirates ? Vous rêvez ! A suposer qu’il leur verse une grande somme d’argent, les pirate le tueront dès qu’il l’aura fait et s’empareront du vaisseau.

- Non, non, non, rahh pourquoi les humains ont il si peu de cerveau ? L’eldar veut agrandir sa flotte, et comment pourrait-il s’il tuait le navigateur et tout son équipage ? Il a besoin de notre coopération.

- Sa flotte est grande, qui vous dit qu’il ait vraiment quelque chose a fou*** d’un Cobra de plus ou de moins ? Si sa flotte grandie trop elle ne passera plus assez inaperçue et l’Empire interviendra.

- La flotte de l’empire humain a suffisamment de problèmes, avec la flotte renegate, avec l’empire Tau, avec les flottes ruches tyranides et ses milles et un autres adveraires pour s’occuper de pirates, jeune sot idéaliste! Quant est ce que les humains comprendront que leur « empire » n‘est pas tout puissant !?

- Il suffit ! Je m’en vais dans mes quartiers, qu’on me laisse tranquil sauf demande venant de Vicinelli.

Sur ce, vous quittez le squat et vous rentrez dans vos quartiers au 68, après avoir lâché une bonne dose de jurons exprimant votre amour des xenos de son type.

57

Vous vous installez dans votre chambre, jetez vos affaires dans un coin de la pièce, vous affalez sur votre lit et sombrez immédiatement dans le sommeil.

Un temps plus tard vous êtes réveillé par un de bruit… quelqu’un frappe a la porte !

Vous ouvrez. C’est la jolie blonde de tout à l’heure !

« Bonjour lieutenant, dit elle avec son beau sourire, je peux entrer ? »

C’est un clin d’œil qu’elle m’a fait !? Bien sur qu’elle peut rentrer ! C’est parti pour le 69 !

L’idée est tentante, mais là j’suis trop naze pour flirter, j’prefere retourner me coucher au 62

58

Vous courez comme un marathonien dans les couloires de la maison des horreurs, et vous passez enfin la porte… Vous regardez derriere vous : Il n’a pas réussi a vous ratrapper ! Vous l’avez semé ! Puis, vous regardez enfin dehors… pour voir des adorateurs du Chaos repousser les soldats chargés de garder le secteur ! Vous commencez à tirer en direction des adorateurs, lorsque vous réalisez qu’ils sont bien trop nombreux. Vous suivez donc le groupe et vous vous rendez a la base en courant jusqu’au 70

59

« Retraite ! Retraite ! Ils sont trop nombreux, fuiez et rendez vous a la base ! » ordonnez vous.

Puis vous commencez vous-même a partir en direction de la base.

Bon sang, ils sont incroyablement nombreux !

Puis vous entrez au 70

60

« Pour l’Empereur ! » hurlez vous en vous jetant sur le démon, qui vous reçoit avec un hurlement de défie.

Prince Démon

CC : 6

F : 5

E : 4

PV : 3

I : 5

A : 3

Sav : 3+ / Invu : 5+

Exp : 100

Il n’utilise pas d’armes, mais vous ne pouvez tout de même pas utiliser de sauvegardes normales contre lui. Il dispose d’une sauvegarde invulnérable de 5+.

Il est impossible de savoir précisément quand est ce que les fanatiques viendront se joindre a lui. Avant de commencer le combat, lancez 1D6, et ajoutez deux au résultat. C’est le nombre de tours de corps à corps dont vous disposerez pour le terrasser.

Si vous réussissez a le vaincre, rendez vous au 71. Si les fanatiques viennent interrompre votre combat, allez au 74.

61

Vous étiez toujours en train de dormir lorsque vous êtes réveillé par une alarme.

Vous sautez sur vos jambes, courez hors de votre chambre, et vous vous dirigez vers l’armurerie… avant de vous rappeler que vous n’êtes plus a la base mais dans le Wild Vicinelli, et que vous ne savez même pas si ce destroyer est équipé d’une armurerie.

Vous courez à la passerelle.

« Que se passe-t-il !? » hurlez vous une fois là bas.

Mais vous n’avez pas besoin de réponse : l’écran de contrôle principal montre une flotte d’une trentaine de vaisseaux dont le plus grand est un croiseur léger. Vous observez attentivement la constitution de la flotte. Plusieurs engins sont de conception Impérial, notamment l’escadron de croiseurs légers classe Dauntless au centre de la formation, mais il y a aussi énormément d’engins que vous n’arrivez pas a reconnaître.

« Des pirates, dit calmement Vicinelli. Une flotte pirate en embuscade.. D’implacables engins Impériaux, de fins vaisseaux Eldars, des tas de ferraille Orks, et d’autres encore. Il vont nous aborder et voler notre cargaison après nous avoir massacré. Lieutenant, je veux que vous organisiez une défense. Il vont nous aborder a l’ancienne, en se collant a nous et en découpant un morceau de la coque pour faire entrer leurs hommes. Je vais vous indiquer le coin qu’ils vont le plus probablement percer, et vous allez faire tout votre possible pour les arrêter. »

Il vous tend une radio. Vous acquiescez et obéissez.

Le petit destroyer transporte une vingtaine d’hommes d’armes

Ils portent tous le même uniforme gris clair que vous, et la même ceinture de cuire noir à laquelle sont accroché un pistolet laser et un couteau. Chacun d’eux est aussi armé d’un fulgurant.

Le capitaine est vraiment bien organisé. On croirait un régiment de la Navy !

[D’après leur vecteur d’approche, je pense qu’ils vont forcer le sas bâbord.] crache la radio.

Le sas bâbord est au bout d’un couloir de deux mètre de large qui, cinq mètres après le sas, est perpendiculaire à un des couloirs principaux, qui va des moteurs à la passerelle.

Vous briefez vos hommes :

« Nous allons les prendre en feu croisé. Une première équipe de quinze hommes va se mettre dans le couloir qui donne au sas à dix mètres de l’intersection avec le couloir principal. Les cinq hommes restant se mettront en embuscade dans le couloir principal. La première équipe ouvrira le feu en continu tandis que la 2ed équipe prendra les pirates a revers lorsqu’ils arriveront a leur niveau. J’appartiendrai a la 1ere équipe. Des questions ? Non ? Bien. Rompez ! »

Allez maintenant vous mettre en position au 7.

62

« Non, je suis désolé, mais j’étais en train de dormir et je suis vraiment crevé… Mais laisse moi ton nom, et on pourra peut être se voir a un autre moment ? » lui dites vous.

Elle parait déçue, mais elle accepte néanmoins, puis s’en va tandis que vous fermez la porte.

Vous retournez sur le lit et vous vous apprêtiez a vous rendormir lorsque votre porte vole en éclats !

La jolie blonde est là, mais elle a perdu son sourire et se met en position de combat.

Vous avez tout juste le temps d’attraper les deux haches accrochées au dessus de votre lit avant qu’elle ne se jette sur vous pour engager le corps à corps !

Lors de ce combat, vous n’avez ni armes ni armures ni équipements autre que les deux haches (qui comptent comme deux hache tronçonneuses).

Jolie blonde à forte poitrine

CC : 5

F : 4

E : 4

PV : 2

I : 5

A : 3

Sauvegarde invulnérable de 4+

Exp : 50

Lorsque vous lui aurez fait mordre la poussière, rendez vous au 72

64

Vous entrez dans la bijouterie… ou du moins dans ce qui fut un jour une bijouterie.

Les vitrines sont brisées, les employés raides morts, et il ne reste pas un bijou en stock…

Tiens, il y a quelque chose qui brille dans cette mare de sang…

Vous observez ça de plus près et trouvez une broche en forme d’aquila, le double aigle impérial, fait d’or et sertie d’émeraudes… Vous la mettez en poche [Notez « Aquila » dans votre équipement] et vous sortez.

Hélas ! au moment où vous quittez la bijouterie, une escouade complète de soldats de la défense spatiale, donc l’uniforme gris sombre est couvert par des plaque de blindage gris clair, s’avance dans le couloire dans votre direction ! Déjà, des traits de laser noircissent les murs près de vous.

Vous dégainez et entamez la fusillade.

Sergent de la défense spatiale

CT : 4

E : 3

PV : 1

I fusillade : 3(4)

Sav : 4+

F de l’arme : 3

V de l’arme : 1

Règle spé : Aucune

Exp : 10

Soldat de la défense spatiale avec lance plasma

CT : 4

E : 3

PV : 1

I fusillade : 3

Sav : 4+

F de l’arme : 7

V de l’arme : 2

Règle spé : Lors d’une fusillade, un 1 pour toucher (sans modificateur) devient une blessure automatique pour le porteur de l’arme (sav autorisées).

Exp : 20

Soldat de la défense spatiale avec fuseur

CT : 4

E : 3

PV : 1

I fusillade : 3

Sav : 4+

F de l’arme : 8

V de l’arme : 2

Règle spé : Moins un au jet pour toucher lors d’une fusillade

Exp : 20

Soldat de la défense spatiale avec lance grenades

CT : 4

E : 3

PV : 1

I fusillade : 3

Sav : 4+

F de l’arme : 3/6

V de l’arme : 4/1

Règle spé : Deux tir possible : Fragmentation : F3 V4 ou Antichar : F6 V1

Exp : 18

Soldat de la défense spatiale avec lance flamme

CT : 4

E : 3

PV : 1

I fusillade : 3

Sav : 4+

F de l’arme : 4

V de l’arme : 1

Règle spé : Utilisable suivant les règles de fusillades (sans riposte possible) avant le premier tour d’un corps a corps avec V=6

Exp : 16

Soldat de la défense spatiale avec fusil laser 1

CT : 4

E : 3

PV : 1

I fusillade : 3

Sav : 4+

F de l’arme : 3

V de l’arme : 2

Règle spé : Aucune

Exp : 10

Soldat de la défense spatiale avec fusil laser 2

CT : 4

E : 3

PV : 1

I fusillade : 3

Sav : 4+

F de l’arme : 3

V de l’arme : 2

Règle spé : Aucune

Exp : 10

Soldat de la défense spatiale avec fusil laser 3

CT : 4

E : 3

PV : 1

I fusillade : 3

Sav : 4+

F de l’arme : 3

V de l’arme : 2

Règle spé : Aucune

Exp : 10

Soldat de la défense spatiale avec fusil laser 4

CT : 4

E : 3

PV : 1

I fusillade : 3

Sav : 4+

F de l’arme : 3

V de l’arme : 2

Règle spé : Aucune

Exp : 10

Soldat de la défense spatiale avec fusil laser 5

CT : 4

E : 3

PV : 1

I fusillade : 3

Sav : 4+

F de l’arme : 3

V de l’arme : 2

Règle spé : Aucune

Exp : 10

Le sergent est armé d’un pistolet laser [Arme de poing] et d’une épée tronçonneuse [Arme de CàC], quatre des soldats possèdent les armes de tir suivantes : Lance plasma, fuseur, lance grenades, lance flammes, les autres sont armés de fusils laser [Arme de tir]. Vous pourrez récupérer ce que vous voudrez après les avoir abattu.

Une fois ceci fait, retournez au 68 faire un nouveau choix.

65

Aïe aïe aïe, le démon vous a rattrapé ! Ses griffes aiguisées comme des rasoirs s’enfoncent dans votre dos, y laissant une plaie béante tandis que votre esprit tombe dans une inconscience qui précédera votre mort… C’en est fini ; vous êtes mort en fuyard, et vous resterez pour le commun des mortels un simple nom sur la liste des soldats morts au combats en ce jour…

67

Hélas ! Vous voilà devant un horrible spectacle : Tout l’équipage de la passerelle gis en morceaux sur le sol, dans une marre de sang et de boyaux…

D’après ce que vous voyez, le squat a tenté de stopper une attaque de Marines renégats, et en a emporté deux dans sa mort, mais cela ne change rien au fait : Vous êtes dans un vaisseau sans pilote et il y a une flotte chaotique a quelques centaines de kilomètres à peine.

Ne vous fiez pas a votre bonne étoile : Les Légions Astartes ne seront pas là a temps, vous êtes mort…

68

Vous passez une nuit agitée dans vos quartiers : le soldat rigoureux que vous êtes a du mal à assimiler le fait d’appartenir a une flotte pirate

Au matin, voilà qu’on frappe à la porte. Vous ouvrez sur Vicinelli.

- Bonjour lieutenant ! Bien dormi ? Non ? Dommage : On a du pain sur la planche. La flotte va attaquer une station spatiale. Ou plutôt, la flotte attaque une station. La totalité des armes de défenses de la station sont en morceaux, il ne nous reste plus qu’à aborder. Comme la quasi-totalité de mes hommes d’armes sont HS, vous me représenterez sur le terrain. Objections ?

- Oui. Je veux récupérer mon équipement de l’armée.

- Accordé. Suivez moi.

Il vous conduit à l’endroit où ont été stocké vos armes et autres [Notez que vous récupérez vos armes et votre équipement], puis vous quittez le vaisseau via navette de débarquement.

Avant de vous laisser, Vicinelli ajoute :

« Hum, lieutenant… soyez prévenu : Ce sont des pirates, pas des soldats. Ils pillent, violent et tuent, c’est leur métier. Attendez vous au chaos le plus total. Je ne vous demande pas de faire comme eux, mais essayez de dégotter des objets de valeur ok ? »

Vous acquiescez et quittez la navette.

Ce que vous voyez correspond en effet totalement à ce que le navigateur vous a dit. Vous avancez en regardant autour de vous. Il y a des cadavres partout, du matériel traîne partout. Ce qui était précieux a disparu et le reste a été détruit. Plus vous vous enfoncez dans la station, plus vous voyez de pirates en action. Le pillage a du commencer sans vous… Vous arrivez dans une zone commerciale. La plupart des magasins ont déjà été pillé et les pirates ont deja quitté la zone, mais peut être pouvez vous trouver quelque chose restant ?

Si vous comptez vous intéresser aux restes d’une bijouterie, allez au 64

Si vous préférez jeter un coup d’œil dans l’armurerie voir s’il n’y aurai pas de quoi mettre votre équipement a jour, rendez vous au 76

Si vous pensez en avoir assez fait dans la piraterie, rentrez au bercail au 43

69

Vous la faite entrer.

« C’est à quel propos ? » lui demandez vous.

La réponse est on ne peut plus claire : Elle vous colle un baiser sur la bouche !

Puis, soudainement, une douleur effroyable vous plie en deux : elle vous a frappé dans l’entrejambes ! Vous perdez deux point de vie.

Le corps à corps commence. Cela dit, vous n’êtes pas équipé, vous vous battrez donc mains nues et sans armure ni équipement !

Jolie blonde à forte poitrine

CC : 5

F : 4

E : 4

PV : 2

I : 5

A : 3

Sauvegarde invulnérable de 4+

Exp : 50

Lorsque vous l’aurez vaincu, rendez vous au 72

70

Vous voilà enfin « à la maison ». Vous empruntez un couloir en direction des quartiers du Colonel pour l’informer de la situation, et vous arrivez devant sa porte, qui est entrouverte. Il semble être occupé avec quelqu’un.

- Au fait, mon ami, quel chapitre avez-vous contacté ? entendez vous.

- Les chevaliers gris bien sur. Les démons c’est le job de l’Ordos Maleus.

- Quoi !? Mais enfin, tu es fou ! Tu connais la politique de l’Ordos dans ce genre de situation enfin !

- De quoi parles-tu ? Ils m’enverrons des renforts et c’est tout.

- Que tu es naïf ! La planète est entièrement corrompue, dans ce genre de cas, c’est l’Exteminatus !

L’Exterminatus ? Mais qu’est ce que c’est que ça?

- Que dis-tu ?

- Ne me demande pas d’explication, tu en sais déjà plus que tu ne le devrai. Commence l’evacuation.

- Il n’en est pas question. Je comprends que tu ne veuille pas m’en dire plus, mais je ne peux pas quitter la planète sans en avoir reçu l’ordre.

Evacuer ? J’ai un mauvais pressentiment… mieux vaut filer !

Vous quittez le couloir.

Où puis-je trouver des renseignements du genre top secret… Les navigateurs en savent plus que la moyenne…

Vous quittez la base en direction du spatioport le plus proche, dans l’espoir d’apprendre ce qu’est un Exterminatus.

Vous arrivez.

Spatioport est peut être un grand mot finalement pour qualifier cet endroit…

Trois grandes parcelles de routes en béton servent de pistes d’atterrissages pour les engins n’étant pas capable d’atterrir verticalement, et une vingtaine de rectangle de terre battue servent de parking aux autres. La « tour de contrôle » est en fait un petit bâtiment préfabriqué de forme rectangulaire avec une parabole sur le toit, et un deuxième bâtiment du même type, légèrement plus grand, porte l’affiche « Bar » écrit en rouge à la bombe directement au dessus de la porte d’entrée.

Le bar est sans doute le meilleur endroit pour trouver un navigateur qui connaît quelques uns des secrets de l’Imperium.

Vous poussez la porte de métal et entrez. Le bar est comme tout les bar de la galaxie : Sur votre droite, vous voyez le patron derrière le comptoir. Un grand miroir tapisse le mur derrière lui, ce qui lui permet de garder ses clients à l’œil même lorsqu’il a le dos tourné. Sur votre gauche, quelques tables et chaises sont à la disposition des clients. Vous vous avancez vers le comptoir et interpellez le patron. « A qui dois-je m’adresser pour obtenir un renseignement ? » demandez-vous à l’homme en pausant un crédit impérial sur le comptoir.

Il attrape le crédit et vous montre une table dans un des coins, occupée par un homme et un squat. Vous les rejoignez et vous vous asseyez avec eux.

- C’est pour quoi ? demande le squat, avec humeur.

- Un renseignement sur quelque chose que l’Empire classe top secret, répondez vous.

- Dans ce cas c’est a moi qu’il faut pauser votre question, dit calmement l’homme.

C’est un type plutôt maigre, l’air vieux mais vif, vêtu d’une simple combinaison grise, portant des gants noirs, des bottes noires, et un bandana noir autour du front.

- Mais sachez tout de même qu’un renseignement de ce genre n’est pas gratuit, ajout-il.

Aïe, je n’ai pas beaucoup d’argent sur moi…

- Dans ce cas, donnez moi votre prix avant de répondre, lui dites-vous.

- Cela me convient. Que voulez vous savoir ?

- Ce qu’est un Exterminatus.

L’homme lève un sourcil, hésitant soudainement.

- Je ne répondrai que si vous me dites où vous avez entendu ce terme, répond-t-il enfin. Tel sera mon prix.

- Lors d’une conversation entre mon supérieur et un autre, concernant l’avenir de cette planète, l’informez vous.

- Quoi !? crie-t-il a voie basse. Keif, viens, on file au vaisseau !

- Attendez, et ma réponse !?

- Venez avec nous, je vous expliquerai une fois en orbite, répond l’homme.

- Mais… je suis Lieutenant, je ne peux pas quitter la planète ainsi enfin !

- Faite moi confiance, c’est pour votre bien, suivez moi !

L’autre voulait faire évacuer la planète, et maintenant lui veut la quitter… Cet Exterminatus doit être dangereux !

Vous acceptez de le suivre, à contrecoeur, jusque dans sa navette.

C’est un étrange appareil long comme trois Chimères l’une derrière l’autre, et haut comme un Leman Russ.

- Vous êtes dans la navette que j’utilise pour mettre pied a terre depuis mon Destroyer Classe Cobra, le Wild Vicinelli (Vicinelli c’est moi), vous dit l’homme.

- Vous possédez un Cobra !? Mais c’est un model militaire qui appartient à l’Empire ! Comment l’avez-vous dégotté ?

- Je l’ai racheté à la casse. Lors de la guerre Gothic, de nombreux vaisseaux impériaux ont été détruit, il m’a suffit d’en acheter plusieurs et de recruter quelques bon meccanos pour avoir mon Destroyer privé.

- Ca a du vous coûter une fortune !

- Je suis navigateur, de la famille Vicinelli, et ça fait près de 200 ans que je pilote des vaisseaux dans le Warp. Croyez moi, l’argent, ma famille en a. D’ailleurs si ça ne tenait qu’a elle, je ne piloterais plus, je travaillerais pour notre « maison », mais j’aime trop piloter pour vouloir arrêter. Vous avez de la chance d’être tombé sur moi. La plupart des navigateurs ne restent pas assez longtemps pilote pour entendre autant de choses que j’en ai entendu, et vous auriez pu vous aussi subir l’Exterminatus, dit il tandis que la navette décolle et se dirige vers le Cobra.

- Oui alors, c’est quoi un Exterminatus ?

- C’est la réponse la plus expéditive qu’un Inquisiteur puisse donner a une menace a l’échelle planétaire : Les Spaces Marines préparent et envoient une bombe bactériologique qui transforme la planète en un cailloux sans vie ; emportant ainsi le mal et les témoins du mal.

- Ce qui veut dire que je suis désormais considéré comme « en fuite »…

Vicinelli sourit.

- En effet, mon Lieutenant, vous êtes en fuite, et soyez sur que si l’Imperium l’apprend, vous serez pourchassé. Mais je suis bon homme : Ca vous dit le job de garde du corps d’un vieux navigateur ? Vous demande-t-il avec un clin d’œil.

Vous souriez.

Garde du corps… je supose que je ne m’en tire pas trop mal vu ce qui m’etait destiné…

- J’accepte. Mais au fait, vous faites quoi dans la vie, a part naviguer ?

- Du commerce. Je suis un honnête commerçant interstellaire. Tenez, nous voilà arrivé dans le Wild Vicinelli, je vais vous montrer vos quartiers, et nous partiront tout de suite pour Macharia, je ne tiens pas a traîner dans le secteur.

Le Squat, silencieux jusqu’alors, intervient soudainement :

- Tout a fait d’accord : il y a une flotte Chaotique en orbite !

- Quoi !? hurle Vicinelli. Que l’équipage se tienne prêt, nous partons tout de suite, en avant toute !

ChaosInfidelRaider.jpg

Vous suivez le navigateur jusque sur la passerelle. De là, vous observez la situation : Un groupe de trois vaisseaux du gabarit d’un escorteur ont quitté la formation de la flotte du Chaos et se dirigent vers la poupe du Wild Vicinelli. Vous n’êtes pas dans la Navy, mais il ne faut pas être Amiral Stellaire pour savoir que votre vaisseau va se faire rattraper par cet escadron.

- Mais pourquoi ne tirent-ils pas… ? demande Vicinelli a voix basse.

Vous observez ses écrans et voyez en effet un voyant affirmant que vous êtes a porté de tirs ennemis.

- Vous n’avez pas d’armes pointables vers la poupe ? demandez vous a Vicinelli.

- Non, ils nous attaquent par la partie la plus exposée du navire, et il serait trop long de manœuvrer pour se mettre en position de tir. Nous ne pouvons que pousser les moteurs a font et nous préparer à voyager dans le Warp.

- Dans combien de temps pourront nous quitter l’espace normal ?

- Trop longtemps. Je crois qu’ils veulent nous aborder, et ils en seront capables dans quelques secondes…

Vous entendez des hurlements terrifiés bientôt recouverts par le cri « Du sang pour le dieu du sang ! »

- Guerriers téléportés ! hurle Vicinelli. Lieutenant, allez couvrir la porte, il ne doivent surtout pas entrer sur la passerelle !

- Bien mon Capitaine ! Répondez vous avant de quitter la passerelle par la double porte blindée qui en est la seule entrée, et de vous mettre en poste devant, toutes armes dehors.

Soudainement, deux Spaces Marines du Chaos se font téléporter juste devant vous !

Vous n’avez pas le choix : vous tirez.

Space Marine du Chaos 1

CT : 4

E : 4

PV : 1

I Fusillade : 4

Sav : 3+

Exp : 30

F de l’arme : 7

V de l’arme : 2

Règle Spé : Lors d’une fusillade, un 1 pour toucher (sans modificateur) devient une blessure automatique pour le porteur de l’arme (sav autorisées).

Space Marine du Chaos 2

CT : 4

E : 4

PV : 1

I Fusillade : 4

Sav : 3+

Exp : 15

F de l’arme : 4

V de l’arme : 2

Règle Spé : Aucune

Le Space Marine du Chaos 1 possède un lance plasma [Arme de tir] et le Space Marine du Chaos 2 un Bolter [Arme de tir]. Il tirent tout les deux a l’initiative 4. Lorsque vous en avez tué un, vous pouvez prendre son arme et soit poursuivre l’autre jusqu’au 9, sachant que dans ce cas vous laissez la passerelle sans défense, soit vous contenter de prendre la porte rejoindre le Capitaine Vicinelli au 75

71

Vous avez a peine terrassé le démon que voila des dizaines d’adorateurs fanatiques qui arrivent et se ruent vers vous : Vous fuiez !

Vous courez comme un marathonien dans les couloires de la maison des horreurs, et vous passez enfin la porte… pour voir des adorateurs du Chaos repousser les soldats chargés de garder le secteur ! Vous commencez à tirer en direction des adorateurs, lorsque vous réalisez qu’ils sont bien trop nombreux… Vous suivez donc le groupe et vous vous rendez a la base en courant jusqu’au 70

72

Mais pourquoi une fille pareille m’a fait çà ? C’est pas normal…

Vous courez chercher Vicinelli.

Celui-ci observe le corps sans vie de la jeune femme.

Un homme vient a vous.

« Monsieur, nous avons fouillé la chambre de cette dame et nous n’avons trouvé que ce sac.

Le navigateur fouille a l’intérieur, et apres quelques « Oh ! » et « Aha ! », il vous dit enfin :

- La présence de polymorphine de trompe pas : C’est un assassin du temple Calidus.

- Un quoi !?

- Un assassin, de l’Officio Assassinorum. Il semblerait que l’empire ait déjà constaté votre disparition lieutenant…

- Oui je constate ca…

- Ecoutez, ca fait quelque temps que j’y pense, et il semble qu’il est le moment pour vous de rejoindre l’armée. Sous un autre nom bien sur, et après une opération chirurgicale pour vous changer le visage. Vous pourez reprendre votre carriere là où vous l’avez laissé.

- Oui, vous avez raison, j’ai moi-même hate d’etre de retour dans l’ordre et la discipline des Cadiens !

CECI EST L’ACTUELLE FIN DE CETTE HISTOIRE. JE LA REPRENDRAI PEUT ETRE LORS DES PROCHAINES VACANCES. FELICITATION A TOUS CEUX QUI SONT ARRIVES ICI :-)

73

La fumée due a la fusillade se dissipe lentement tandis que vous braquez votre fulgurant sur l’unique ombre encore mouvante : le meneur des pirates.

De toute évidence, il est de race Eldar. Il porte une longue cape noire à l’extérieur et violette à l’intérieur. Un ceinture de cuire brun laisse pendre un pistolet a plasma tandis qu’une épée énergétique pointée vers le sol se trouve dans sa main droite. Il vous regarde, vous, de ses yeux envoûtant...

[Lancez deux dés à six face. Si vous faites plus de 8, vous perdez deux points de vie car sont pouvoir psychique vous frappe mentalement. Si vous faite moins de 9, rien ne se passe.]

Pour une raison qui vous échappe, vous n’avez pas envie d’ouvrir le feu sur lui…

Le sommeil commence a vous emporter…

Puis vous vous rappelez ce qu’on vous a dit a propos des Eldars : Mieux vaut mourir que d’être fait prisonnier !

Vous vous réveillez et lui déchargez vos derniers bolts dans la figure… qu’il esquive d’un geste d’une vitesse incroyable !

Vous sortez votre couteau de votre fourreau et vous vous lancez dans un corps à corps avec lui.

. Meneur Eldar des Pirates

CC : 6

F : 4

E : 4

I CàC : 7(8)

A : 3

PV : 5

Sav : 5+

Il possède une arme énergétique ce qui ne vous laisse pas de sauvegarde.

De plus, ses talents de devin lui permet de relancer un jet pour toucher par tour, et un jet de sauvegarde d’armure par tour.

Lorsque vous aurez réussi a lui faire perdre deux points de vie, allez au 56

74

Vous êtes aux prises avec le Démon lorsque les fanatiques débarquent en masse !

Vous ne pouvez plus rester là, il faut que vous quittiez les lieux ou vous allez y rester… ou pire, vous pourriez devenir comme eux !

Par l’Empereur, plutôt mourir que de finir hérétique !

Vous commencez a fuir, mais le démon n’est pas d’accord : il vous poursuit !

Lancez un dé. Sur un résultat de 1, 2 ou 3, rendez vous au 58 ; sinon allez au 65.

75

- Ah, Lieutenant, fit Vicinelli, la chasse a été bonne ? dit il en souriant.

- Oui mon Capitaine, répondez vous en lui rendant son sourire.

En pleine bataille, alors qu’il est abordé, il garde son sang froid et … souri ?

- Où allons nous ? demandez vous.

- Marcharia. J’ai une cargaison a y déposer.

Il regarde vers vous puis ajoute

- Ne vous inquiétez pas, vous pourrez rester dans le Wild Vicinelli durant cette escale.

- Mais… je ne m’inquiétais pas. La communication est trop lente dans l’Empire pour que ma tête soit déjà mise a prix.

Vicinelli souri.

- Certes, mais n’importe quel garde se poserait des question en voyant quelqu’un de jeune et vigoureux comme vous a mon service. Vous êtes loin d’avoir perdu vos habitudes de soldat vous savez ?

A ce moment là, vous vous rendez compte que vous êtes droit comme un i, ainsi qu’il vous a été enseigné de le faire lorsque vous vous adressez a un officier supérieur.

Vous souriez, et vous vous relâchez.

- Vous avez raison, dite vous.

- Bien. Nous partons, avant que la flotte chaotique ne remarque que son raid a échoué et qu’elle ne décide qu’elle ferait bien de purement détruire mon destroyer. Lieutenant, dit il en se tournant vers vous, je viens d’avoir un rapport de mes hommes d’armes. Nous avons eu beaucoup de pertes, et nous avons perdu le commandeur de mon groupe armé. Je supose que ce poste ne deverai pas poser de probleme a un ex-lieutenant Cadien, je me trompe ?

- Non, bien sur que non, c’est mon job, dites vous, avant de vous reprendre. C’était mon job…

- Bien. Par soucis de rigueur, je pense que vous comprendrez que je vous demande de porter l’uniforme de mes hommes et que vous utilisiez le même équipement qu’eux. Vous trouverez le tout dans vos quartiers. Keif, dit il a l’attention du squat, dépose l’équipement du lieutenant à la réserve et montre lui ses quartiers.

Le squat acquiesce puis vous fait signe de le suivre. Apres avoir passé quelques couloirs, il s’arrête, vous montre une porte, et s’en va avec vos armes et équipements.

Vous entrez. La pièce est plus grande que vous ne vous y attendez pour une chambre d’un destroyer : quatre mètres sur quatre, un lit deux places, un bureau, quelques armoires et un terminal informatique. La décoration est relativement simple, à l’exception de deux haches croisées accrochées sur le mur au dessus de la tête de lit.

Vous retirez votre uniforme Cadien crasseux et déchiré, et l’échangez contre celui que vous trouvez dans les armoires : Un uniforme d’une seul couleur, gris clair, avec un simbole argenté en forme de V, le tout accompagné d’une ceinture de cuire noir a laquelle sont accroché un pistolet laser et un couteau. De plus, vous disposez aussi de plaques d’armures de même couleur, dont la protection équivaut à celle d’une armure carapace, ainsi qu’un fulgurant. Notez que vous êtes équipé d’une Armure Carapace [Armure], d’un Pistolet Laser [Arme de poing] et d’un fulgurant [Arme de Tir], mais gardez dans un coin la liste des armes et équipements que le squat a rangé dans un coin.

Vous vous rendez compte alors que ça fait une éternité que vous n’avez plus dormi !

Vous vous jetez lourdement sur le lit et vous sombrez dans un sommeil profond et réparateur…

Votre total de points de vie revient à son maximum.

Allez au 61.

76

Vous entrez dans l’armurerie. Vous constatez que la plupart des armes sont manquantes, les pillards qui sont passé avant vous se sont bien servis… Néanmoins, vous trouvez ici un pack de 3 bombes a fusions [Equipement]… et oh ! mais c’est un fusil de sniper [Arme de tir] qui traîne ici ! Et là, une mitrailleuse [Arme de tir] !

Alors que vous remarquiez ces armes, voilà que quelque chose d’autre attire votre attention : Un gantelet énergétique [Arme de CàC] !

A peine avez-vous le temps de noter ce qui vous décidez de prendre avec vous ou non qu’une rafale de pistolet mitrailleur vous fait vous retourner :

Des gangers de la cité de la station spatiale !

Attention, vous voilà sous le feu d’un lance flamme !

Vous subissez six touches de force 4. Lancez les jets pour blesser et sauvegarder normalement.

Vous tirez vos armes tant bien que mal et vous vous préparez à les affronter dans un corps a corps sanglant…

Chef de gang

CC : 4

F : 3(4)

E : 3

PV : 2

I CàC : 4(5)

A : 2(3)

Sav : 4+

Exp: 45

Il est équipé d’un pistolet mitrailleur [Arme de poing] (équivalent a un pistolet laser) et d’une hache énergétique [Arme de CàC] (bonus entre parenthèse dans le profil).

Ganger avec lance flammes

CC : 3

F : 3

E : 3

PV : 1

I CàC : 3

A : 1

Sav : Aucune

Exp : 5

Il ne possède qu’un lance flammes [Arme de tir] (inutile en CàC).

Ganger avec pistolet et arme de corps a corps

CC : 3

F : 3

E : 3

PV : 1

I CàC : 3(4)

A : 1(2)

Sav : Aucune

Exp : 5

Possède un pistolet mitrailleur [Arme de poing] (équivalent au pistolet laser) et une arme de corps a corps de type épée tronçonneuse [Arme de CàC].

Lorsque vous aurez mis tout vos adversaires au tapis, vous pourrez vous servir dans leur équipement, puis retournez au 68 faire un autre choix.

77

La chance est avec vous, car si la passerelle semble avoir subie une attaque, il est clair que le squat a repoussé l’envahisseur : deux cadavres de chaotiques sans vie gisent, le corps visiblement écrasé par une masse, qui ne devait être autre que le marteau tonnerre que le squat tient encore tout chaud entre ses mains ensanglantés.

Cet être trapu est plus dangereux qu’il n’en a l’air…

Allez au 75

Edited by Hans von Erwin

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est bien, le sujet prend une tournure interessante, mais j'ai quelques conjectures a faire:

si je me souviens bien, l'exterminatus n'est ni une bombe bacteriologique, ni prepare par des SM, ni reduit la plenete a l'etat d'un calliou sans vie

pour le chapitre tres long, t'aurais pu le decouper en plusieurs, c'est ce qu'on fait generalement

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Hans von Erwin

Tu es sur de ce que tu affirmes pour l'Exterminatus?

Car d'apres ce que j'ai lu dans Draco c'est ainsi que ca se passe, a moins que ma memoire ne deffaille ou que mon anglais soit a revoir...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Popo

Il me semble que ça détruit bien completement la planète.

Le fait que ce soit une bombe bacterio m'éttonne, il me semblais que c'était un bombardement orbital plutôt caustaud, mais bon, on s'en fout...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest warman

franchement j'ai lu beaucoup de livre donc vous êtes le heros et celui la est vraiment SUPER

respect

la suite la suite !

viva !!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Ro l'immortel

Ah ouais!!!C'est vraiment génial ^_^ , bravo ^_^ , et puis, t'as bien réussi car j'avais essayé ça avec des potes mais on avait plus trop d'idées à force alors ça devenait très ennuyant!Enfin, continu comme ça!

PS:ça t'as pris un bout de temps à taper tout ça non?félicitation quand même.

Edited by Ro l'immortel

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Yoshi-Blast

Kouin

Je veux mon 9 ^_^

Vraiment extra, quelques petites fautes de frappes de temps en temps (spatiauport :P ), mais rien de bien facheux.

On attend la suite avec impatience :clap: Commence à devenir costaud mon garde :

CC 3

CT 4

F 4

E 4

IF 4

I CaC 3

A 4

^_^

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Hans von Erwin

Voila un grand bout en plus, et une fin provisoire de l'histoire!

Regalez vous :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.