Aller au contenu
Warhammer Forum
Yen Lo Wang

Des bons bouquins de Space Opera

Recommended Posts

Petite actualisation parce que je viens de tomber sur deux bouquins bien sympas:

Le cycle des Partenaires

Auteur: Anne Mccaffrey

Tome 1: Le vaisseau qui chantait

Tome 2: Le vasseau cyborg

Edité chez Pockett

Il y a sûrement une suite mais je n'ai pour l'instant lu que ces deux là.

L'histoire se passe dans un futur plutôt lointain. L'homme a essaimné un peu partout dans la galaxie et le voyage interstellaire est monnaie courante. Au sein de cette fédération, il existe un service spécial: le Service Courrier Intergalactique, qui se charge de moult missions diverses (transport de diplomates, missions humanitaires, ...). Il existe aussi un programme qui permet d'aider les enfants donc le corps chétif ne permettrait normalement pas de survivre à avoir une vie quand même. La technologie permet de séparer leurs cerveaux de leur corps et de les maintenir en vie. Après un entrainement rigoureux qui prend tout le début de la vie de ces enfants (jusqu'à leurs 16 ans si mes souvenirs sont bons), leur cerveau est connecté à différentes installations spatiales (bases orbitales, vaisseaux ...) afin d'en être les pilotes.

La fusion leur permet en fait de sentir le vaisseau comme leur corps, ce qui dans l'univers du livre apporte moult avantages en termes de pilotage que je ne détaillerai pas ici. Ce qui est intéressant (comme souvent avec Mccaffrey), c'est que les personnalités des différents personnages sont très travaillées, notamment les impression et les réflexions de ces fameux vaisseaux cyborgs, humains à part entière engoncés dans les coques de vaisseaux gigantesques. Les deux livres sont indépendants, et chacun suit une fille de ce programme: Helva dans le premier tome et Nancia dans le deuxième. Le premier bouquin est assez poétique et j'ai retrouvé quelques traces de ce qui m'avait transporté dans l'ambiance onirique d'Hyperion. Faut dire qu'une femme - vaisseau cyborg qui chante, c'est pas banal et assez poétique je trouve.

Enfin, c'est le genre de bouquins qui ne plaira pas forcément à tout le monde, comme le cycle de l'assassin royal de Robin Hobb en fantasy: soit on est captivé par l'ambiance qui se dégage du bouquin, soit on n'accroche pas et çà peut paraître long. Personnellement j'ai été touché par la description des personnages ainsi que l'espèce de parcours initiatique de ces jeunes cyborg, déphasés avec leurs congénères mais pourtant humains.

Personnellement je vous le recommande, mais je préviens c'est pas un bouquin de batailles spatiales, juste du Space Opera Onirique et c'est rare.

Modifié par Yen Lo Wang

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Moi je vous propose "Les Cantos d'Hyperion" de Dan Simmons composés de :

1. Hypérion

2. La chute d'Hypérion

3. Endymion

4. L'Eveil d'Endymion

c'est trop compliqué pour résumé en 1 post : il y a des Extro, un gritche (ou seigneur de la douleur ... ), des IA...

Tout ça pour dire que c'est bien fait... Les intrigues politiques y sont bien faites, par contre pas ou peu de combats spaciaux si je me rappelle bien (je les ai lu ya longtemps ce qui me fait penser va falloir je les relise :whistling: )

j'ai bien aimé mais Hyperion est quand même tres noir a mon goût

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonsoir bonsoir.

Bon.

Sujet interressant, je vais rajouter quelques références du genre.

Tout d'abord....

Peter F Hamilton

Trois cycles qui se suivent pour donner un space op monumental :

- Rupture dans le réel ( en trois bouquins : Genèse, Emergence et Expansion )

- L’alchimiste du Neutronium (en 2 bouquins : Consolidation et Conflit )

- Le dieu nu ( en 2 bouquins : Résistance et Révélation )

Chacun de ses bouquins constituent un space op a lui tout seul, on a environ 800/900 pages par bouquin mais ca vaut franchement le coup.

Pour une description poussée Wikipédia (meme si j'aime pas).

L'histoirel mise en bouche:

- Dans une civilisation spatiale unie autour de la Fédération, de scientifiques enquétes sur la disparitions d'une race il y seulement quelques milliers d'année. Un certain Josh Calvert va faire fortune en découvrant un artefact de cette race.

Pendant ce temps, sur Lalonde, une planete de l'empire en cours de colonisation, un étrange phénoméne va permettre le retour des morts de l'humanité.

Un conflit entre les possédés et les vivants à l'échelle galactique commence alors.

Une gigantesque fresque qui confronte l'humanité à son pire ennemie, la mort.

A lire absolument.

=====

Il est tard, d'autres bouquin demain :whistling:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sylvaticus

Bonjour,

Je vous recommande Mainline écrit par Deborah Christian.

Lien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Martel

Je tiens a faire, tout comme Ar Shaun, la promo de Hamilton, qui reste relativement peu connu en depit de sa COLOSSALE ouvre "rupture dans le reel".

Il reussit a y meler une sf bien detaillée (c'est pas Lucas mais on comprend tres bien comment fonctionnent leur matos) et assez plosible dans l'ensemble (evolution des religions, mondes afro-ethniques, sino-ethniques, franco-ethniques...), quelques inovations merveilleuses (une faction de l'humanité utilise des vaisseau vivants devellopés a l'origine en laboratoire, et auquels ils sont reliés mentalement, ou meme des asteroide vivant, concus de la meme maniere, egalement reliés a leurs habitants), et du pure fantastiques avec les morts qui reviennent posseder les vivants.

C'est grandiose.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité gritche

je me permet de vous recommander les cycles Elevation et Redemption de David Brin

ainsi que les guerriers du silence et ses suites de Piere Bordage

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une nouvelle trouvaille pour moi, une série de trois bouquins auxquels j'ai vraiment accroché:

Alistair Reynolds

- L'espace de la Révélation

- La Cité du Gouffre

- L'arche de la Rédemption

Edité chez Presse Pockett

Alors, maintenant décrivons un peu. C'est une tâche ardue sans laisser des pistes sur l'intrigue car les bouquins se focalisent sur peu de persos chacuns.

Globalement, ces livres s'inscrivent un peu dans la Hard Science, les principes fondamentaux des sciences actuelles sont peu remis en cause, pas d'hyperespace ni de téléportation par exemple. Les vaisseaux mettent toujours des années à faire un trajet entre deux étoiles. Mais essayons de faire ça proprement:

L'histoire se passe dans les années 2600 (de mémoire). Les humains ont colonisé plusieurs systèmes solaires, et se sont inévitablement scindés en plusieurs factions. On y trouve parmi les plus exotiques les Ultras, sortes de spationautes cybernétisés qui forment en général les équipage des vaisseaux interstellaires (appellés Gobe-Lumens), les Conjoineurs qui à l'aide d'implants vivent dans une sorte de gestalt où chacun peut percevoir les émotions et pensées de son voisin, et d'autres assez sympathiques qu'il faut découvrir dans le livre.

L'histoire se situe principalement autour de deux planètes: Yellowstone et Resurgam. Pour vous donner une idée de l'univers, prenons l'exemple de Yellowstone.

Yellowstone comporte une cité principale: Chasm City (la Cité du Gouffre), qui a connu un age d'or jusqu'il y a quelques dizaines d'années. Une technologie évoluée servait de base à tout, de la construction de bâtiments qui pouvaient changer de forme suivant les désideratas des habitants aux petites Medichines, nanomachines qui rendaient la population quasi immortelle. Et en cas d'accident, des "scrappeurs" permettaient de scanner l'esprit de quelqu'un et de le compiler en une simulation informatique qui continuait ainsi sa vie en cas de mort accidentelle. Et puis est arrivée ce qui est appellé la Pourriture Fondante, une chose qui ressemble à un virus mais dont l'origine et la nature restent dans une zone d'ombre qui laisse au lecteur la joie d'imaginer ce que ça peut être. Ce virus a détraqué les nanomachines grâce auxquelles survivaient les habitants, ainsi que tout: bâtiments, réseaux d'information, habitats orbitaux ... Les batiments ont changé de forme de façon chaotique et l'impression générale de la ville après coup lui donne un air d'être sorti d'un cauchemar de dément. Les humains utilisant les nanomachines ont eux aussi mué avec leurs implants en des choses. Le terme utilisé dans le livre décrit bien le malaise qui s'empare du lecteur à la description du résultat. En gros un amalgame de chair et d'implants, mais chacun étant une oeuvre d'art unique. Et a présent, on vit sans implants, ou ceux qui continuent passent leur vie dans des sortes de sarcophages hermétiques (appellés Palanquins) pour éviter que la Peste ne s'infiltre.

Ajoutez à ceci des vaisseaux spatiaux bâtis selon les mêmes principes que les batiments (c'est à dire qui peuvent se reconfigurer, vous extruder un siège au besoin, ou même reconfigurer entièrement leur coque) et la frontière entre l'aspect mecanique et organique devient floue. Les décors décris dans le livres sont tous ciselés et permettent à Reynolds de faire ressortir vraiment l'image qu'il avait à l'esprit. Et son style est efficace, ce qui fait que si les descriptions sont précises, elle n'en deviennent pas lourdes.

Au milieu de tout ça, on suit quelques personnages (une dizaine par livre) qui servent de vecteur pour découvrir cet univers onirique et vraiment original. Parler plus avant risque, je le répète, de divulger la trame des ouvrages, donc j'essaye de rester succint. Le premier livre suit entre autre l'équipage d'un Gobe Lumen qui recherche un scientifique nommé Sylvestre pour aider leur capitaine chimérique (c'est à dire gavé d'implants) qui vit mal la rencontre avec la Peste. On apprend au passage que le vaisseau abrite une série d'armes de fin du monde, et on ne sait absolument pas ce que ça fout là, mais tout semble logique quand Reynolds le décrit donc on continue d'être transporté par l'ambiance étrange de tout ceci. Pour continuer leur poursuite de Sylvestre. Le précédent membre d'équipage étant devenu fou en se connectant à l'ordinateur de la salle d'arme, hurlant qu'il était habité par un certains Voleur de Soleil. Après une longue traque dans le vaisseau de plusieurs kilomètres de long, la nécessité d'avoir un nouvel artilleur, Volvoya, recrute un nouveau membre: Ana Khouri sur Yellowstone. Mais cette Ana est en fait envoyée par une Hermétique pour tuer Sylvestre pour empêcher une menace terrible. Et tout ce petit monde part pour Resurgam, où Sylvestre étudie les vestiges d'une race pensante qui semble avoir disparu violemment (comme toutes les races intelligentes non humaines jusqu'alors découvertes).

En termes de races non humaines, le parti pris du livre est simple: ce sont toutes des civilisations disparues, laissant uniquement des ruines à deux exceptions près: les Vélaires et les Schemes Mystifs. Les premiers sont en gros une sorte de Voile infranchissable qui semble contenir quelque chose, mais tous les scientifiques se cassent les dents sur cette énigme. Les secondes sont une sorte de Gestalt à l'échelle planétaire, ne vivant que sur des planètes océanes et qui ont la particularité de "changer" ceux qui se baignent dans leurs eaux. Ou qui les tuent, c'est selon. Et les changements sont uniques à chaque fois et jamais physiques, en gros ça reconfigure l'esprit des visiteurs.

Et tout se déroule ainsi, lorsque quelque chose de nouveau arrive dans le livre, on ne comprend pas forcément ce que ça représente exactement. Et au bout de plusieurs pages, on l'a assimilé comme si on parlait d'un mixer, mais ça garde son côté étrange. Et les évenements s'enchainent, et un détail bien signalé 200 pages avant prend tout à coup son importance. Cette faculté de ciseler ses livres se retrouve dans les trois bouquins, et le bonheur c'est de voir le lien qu'il y a entre les trois, qui ne sont pas évidents au début. Certes c'est une trilogie donc on prescent qu'il y a un lien, mais c'est si bien amené que c'est naturel et permet à l'auteur de nous présenter une trilogie cohérente sans le clivage entre tomes qui semble souvent artificiel, ou un simple changement de partie dans l'histoire. Ajoutez des idées originales et vraiment décoiffantes (la conclusion du premier bouquin est vraiment bonne), ce qui passerait pour de la démesure ou un concept fumé dans des bouquins moins bien écrits est ici une conclusion trappue et qui coupe le souffle, même si on peut trouver ça cappillotracté (personnellement j'ai vraiment accroché).

Enfin bref, vu le pavé que je vous ai écris d'une traite, vous aurez compris que ces trois livres m'ont emballé, je suis en cours de lecture du troisième, mais je me suis dit que ça pourrait fournir une bonne trilogie pour le mois d'août à des gens. Certes l'inspiration Hard Science est présent, donc il y a quelques passages qui peuvent sembler rébarbatifs à certains (notamment une page ou deux sur le vide quantique, mais on est loin du "Samurai Virtuel" de Stephenson où on vous narre par le menu sur dix pages les implications géostratégiques de la production de papier toilettes ou une histoire des babylonniens sur 40 pages ...)

M'enfin, c'est comme "Un Feu sur l'Abime", c'est original, mais si on accroche c'est vraiment un bouquin (enfin trois ici) qui ressortent avec un univers très original et ciselé. D'ailleurs il faudra que je vous présente aussi "Un feu sur L'Abime" de Vernor Vinge dans un prochain post.

Modifié par Yen Lo Wang

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
les guerriers du silence et ses suites de Piere Bordage

+1

1°) Les guerriers du silence

2°) Terra Mater

3°) La citadelle hyponéros

Que du bonheur

Et pour ce qui ne veulent pas se prendre trop au sérieux, on a du Starship Titanic, écrit par nul autre que Terry Jones (sisis celui des monty python, selon la légende il aurait écrit le roman nu devant sa machine à écrire) et Douglas adams bien sur.

L'intrigue repose sur le vol inagural d'un vaisseau spécial dernier cri où sont embarqués: Un savant, un perroquet, un journaliste, trois humains, un expert comptable et une bombe. Je vous laisse découvrr cette perle de non sens. Ne manquez pas l'introduction particuilièrement dejantée elle aussi. alles bonne vacance!!!

Lord Paladin

Modifié par Lord Paladin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et pour ce qui ne veulent pas se prendre trop au sérieux, on a du Starship Titanic, écrit par nul autre que Terry Jones (sisis celui des monty python, selon la légende il aurait écrit le roman nu devant sa machine à écrire) et Douglas adams bien sur.

L'intrigue repose sur le vol inagural d'un vaisseau spécial dernier cri où sont embarqués: Un savant, un perroquet, un journaliste, trois humains, un expert comptable et une bombe. Je vous laisse découvrr cette perle de non sens. Ne manquez pas l'introduction particuilièrement dejantée elle aussi. alles bonne vacance!!!

Lord Paladin

Je sais maintenant ce que caricature l'idée de base de..... merde la saga MP3 sur le vaisseau spatial.... j'ai oublié............le survivaure voilà...

Bon, faut que je me trouve les bouquins de weber, recherchant depuis quelques temps du vrai space opéra...

A quand execution hour en français :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité hark

Han !

Le Cycle de Dunes malheureux !

LA saga de SF a ne pas louper.

Du maître Herbert , cette saga épique est a ne absolument pas rater !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Encore_Toinou

Bonjour déjà (j'suis nouveau dans le coin ^^)

Je me lève pour vous signaler un bijou de Space Opéra que je n'ai pas vu citer précedemment (ou alors il m'a echappé) Il s'agit du diptique "Les légions immortelles" + "Le secret de l'empire" de Scott Westerfeld. Ce livre parle entre autre de l'humanité et de la machine ( "Où commence la machine, où finit l'humanité ?" il avait déjà fait une incursion sur le sujet dans "l'IA et son double"), dans l'histoire se mèle politique, philosophie... Et le deuxième tome est presque pour moitié consacré à une bataille spatiale entre l'empire et les Rix (des humaines mécanisées qui vénérent des Consciences Composites, IA qui a atteint un statut autonome)

Voilà, donc je résume

-Succession 1 : Les légions immortelles

-Succession 2 : Le secret de l'empire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjours,

Pour ma part, Je vous recommanderai une série de livres : LES BERSERKERS de Fred SABERHAGEN, écris entre 1967 et 1979, Traduit et publié aux éditions L'ATALANTE en 91 et 92.

Ne sachant pas très bien raconter, je vous recopierai donc la quatrième de couverture :

Dans les légendes scandinaves, le mot " berserker " désignait le guerrier revêtu de sa fourrure d'ours et qui, à la veille de la bataille, entrait dans une transe furieuse pour n'être plus qu'une machine à tuer.

Ceux qui les avaient crées avaint disparu de l'univers depuis des milliers de siècles. Leurs seul héritage, c'était ces immences machines de mort, ces léviathans de l'espace à l'intelligence froide et aux armes quasiment invincibles.

Leurs unique programation : la destruction de toute vie.

Voici qu'ils ateignirent les frontières de l'empire des hommes... qui plus jamais ne connaîtraient la paix.

Le thème des berserkers, c'est celui, immémorial, de l'ennemi absolu ; le minéral contre le vivant, le métal contre le sang, la pensée artificielle et malveillante contre le cerveau immaginatif de l'homme.

Les huit livres publiés des Berserkers ( Les machines de mort, Frère assassin, La planète du berserker, Le sourire du berserker, L'homme berserker, Le trône berserker, Léviathan, l'ombre bleue et La base berserker) sont regroupés en deux tomes, que j'ai trouvé à la FNAC à 25.15 € le premier et 28 € le deuxième.

Un petit mot tout de même à propos de ces livres, qui pourraient paraître assez " hard sf ", mais qui en réalité sont particulièrement à l'opposé de tout ce que j'ai pu voir ou lire : La technologie présentée dès le premier livre est cohérente tout au long des sept autres, l'auteur va jusqu'à mélanger fantaisy et science-fiction ( planètes primitives ou les hommes joutent à l'épée et à la hache), tout en traitant de pratiquement tous les secteurs de la science-fiction ( voyage temporel du à des failles espaces/temps, modes de propulsions, races extraterrestres,....).

Bref, je vous le recommande.

Juste une petite mise en garde : Lorsque l'on a fini de lire ces huit livres magnifiquement écrits ( et je pèse mes mots), il est difficile de trouver derrière cela un autre livre qui ne soit pas plat ou long à lire ( si si !!!).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors je vais conseiller un livre,je ne sais pas si on peut le considérer comme adapté à ce sujet mais au cas où...

le nom c'est

Space OPA (ou Space O.P.A. je ne sais plus)

Ce bouquin raconte l'histoire d'une invasion extra terrestre qui ne dit pas son nom... Mais très différente de tout ce dont les romans habituels ont l'habitude.

Pour ceux qui n'auraient pas compris, les extra terrestes vont sur Terre pour y faire du commerce, ruinant l'éconnomie....

Pour moi c'est un petit bijou.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mes ajouts a votre liste deja longue:

+1 pour dune, hyperion, les guerriers du silence (meme si jai moins accroché sur les 2 derniers tomes), rupture dans le reel (superbe et tres long, on peut s'immerger dedans a fond!), les armuriers d'ysher (pas aimé les non-A), Ender (que le 1er, pas aimé les autres)

Ensuite je ne saurais que vous recommander chaudement un maitre de la SF assez meconnu parmis vous, jai nommé Asimov :innocent:

avec les cylces fondation (absolument a tomber par terre) et celui des robots (plus policiers je precise)

Pour les Dune, le fiston Herbert a fait qq suites enfin des predune assez reussi, litterature plus pop corn que le paternel

De Frank Herbert toujours, sa serie sur le programme conscience "destination vide, l'incident jesus et l'effet lazare"(pas de space battle attention, mais de la reflexion sur la conscience, l'existence, la vie et la religion au dernier degres)

Un autre de mes favoris, Jack Williamson avec les humanoides. Genial.

meme auteur et un des meilleurs space opera a l'ancienne (des monstres bien cracra, une belle a sauver, un beau qui va la sauver avec un croiseur en plein territoire ennemi, grand classique) les Trois tomes de "ceux de la legion", "la legion de l'espace" etant le plus connu.

Toujours dans un cote plus politique, les galaxiales de Michel Demuth (sont nom vous dira qqch, il a traduit une bonne partie des SF americaines), ou levolution possible de l'humanite grace a la decouverte du teleporteur! Le concept est sympa, des plombes pour en poser un sur une planete et une fois que c'est fait c'est instantane X-/

Meme registre, Smith Cordwainer avec "les seigneurs de l'instrumentalité" (tres politique)

Incontournable Robert Heinlein avec "Etoiles garde a vous !" (Starship troopers c'est lui !), "histoires du futur" et le reste de son oeuvre (ya matiere)

Pour finir, une perle humoristique plus fantastique que SF, "Martians go home !" de Frederic Brown

En esperant vous avoir donné qq idees, je file acheter la serie honnor harrington !

Modifié par baygon_choco

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ajoute mon grain de sel :

Ouf, Azimov a enfin été cité ! Jesus très peur !

Pour le super hyper et plus encore space opéra,je nomme la série des Fulgurs, paru il y a des lustres dans la collection SF d'Albin Michel (couvertures style papier alu) auteur : E. E. "Doc" Smith !

Des gros rayon d'enérgie quasi solide à tour de bras, c'est quitch, mais très bien à lire dans l'avion.

Pour Mc CAffrey (plus connue pour la ballade de Pern, mais c'est de la Fantasy) il y un livre de la collection SF d'Albin MIchel : Reconstituée, et la série du vol du pégase, bien que reposant sur des pouvoirs mentaux.

Un autre Hamilton, Edward : Avec ses deux livres, Les rois des Etoiles et retour aux étoiles : Un homme du 20° sciècle échange son corps avec celui dun prince des étoiles engagé dans une guerre galactique et même intergalactique, avant de revenir chez lui.

Le deuxième opus le voit transféré en chair et en os dans le futur, et reprndre le combat !

Chez "J'ai Lu"

Enfin CJ CHERRYH : le cycle de Chanur, toujours chez J'ai lu !

A+

Note : attention, la majorité de ces livres ne se trouvent plus que chez les bouquinistes, c'est bien fait pour vous, les Djeunz's

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Illydan

Bonjour à tous,

bon ben je relance un peu le topic ^^

en bref pour moi les musts sont évidemment le Cycle d'hypérion Dan Simmons (sinon il a fait d'autres très très bon livres hors space opéra)

Les Dune de Herbert

qui ont déjà été cités

Pour les nouveaux : (bah à vrai dire c'est de la SF mais bon ca part aussi dans le space opéra)

Némésis d'Asimov (asimov déjà cité mais bon ^^)

La planète des ouragans de serge brussolo

et je vais m'attarder sur un livre car à lire absolument !!!Ce qui mordait de ciel... de serge brussolo

L'arrière du livre

" Rien de plus varié que les rituels funéraires des planètes habitées. Mais pour la Compagnie Intergalactique de Pompes Funèbres, il n'existe aucun cérémonial, si compliqué soit-il, dont elle ne puisse s'acquitter. Du moins en principe. Et sauf erreur...

Comme celle qui consiste à expédier à la mauvaise adresse et sous la mauvaise étiquette un produit destiné à développer autour d'un cadavre un agglomérat cristallin indestructible.

C'est ce qui s'est passé sur la planète Sumar, où de gigantesques ruminants, les thomocks, ont été vaccinés avec ledit produit. Dépéché sur Sumar par la C.I.P.F. pour rendre compte de la situation, David débarque dans un monde en pleine métamorphose auquel les autochtones tentent de s'adapter, ajoutant leur folie à celle du paysage."

je citerais juste quelques exemples de ces "autochtones" qui pour certains vivent dans des maisons en amiante car certains cristaux concentrent la lumière à certaines heures et plutot que de déplacer la ville hors de ces rayons ils ont choisis de rester sur place et de survivre avec des périodes d'heures qui font atteindre les 1000°C dans les rues :wub: (alors vaut mieux rester dans sa bonne maison en amiante si on veut pas devenir tout feu tout flamme :innocent: )

Bref un roman très sympa avec beaucoup d'absurde comme nous y a habitué brussolo (mais c'est l'un des ses meilleurs selon moi, les idées sont totalement délirantes !!!)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le sujet étant plus ou moins moribond, et une section étant désormais dédiée à ce genre de discussion, je ferme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans la mesure où ce topic peut être utile pour discuter de livres divers zé variés de SF, avec des petites critiques qui ne se prennent pas la tête et qui ont pour but de faire découvrir de nouvelles oeuvres, je déplace ici et rouvre :wink:

Puisse ce travail n'être pas perdu :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vais apporter ma petite pierre à cette sélection :

La Flotte Perdue de Jack Campbell (6 tomes) :

Un siècle après sa défaite et sa disparition dans un combat spatial, le capitaine John Geary se réveille à bord d’un cuirassé dont il ne reconnaît ni l’équipage ni les coutumes. On lui apprend qu’on l’a récupéré dans une capsule d’hibernation. Il prend peu à peu conscience que la guerre à laquelle il participait et qui opposait deux blocs de la Galaxie, le Syndic et sa propre Alliance, perdure au bout de cent ans. Les belligérants ne sont pas loin d’être à genoux. La dernière manœuvre de l’Alliance, qui se voulait décisive, a totalement échoué, et sa flotte, déjà décapitée par le Syndic, est menacée de destruction totale. Or John Geary se rend compte que son dernier geste de résistance à l’ennemi, cent ans plus tôt, a fait de lui une figure de légende : l’héroïque « Black Jack » Geary, révéré, adulé par toute l’Alliance. Ce Rip Van Winkle du futur se voit bien malgré lui confier le sort de la flotte et, partant, celui de l’Alliance. En dépit de sa réticence et de l’écœurement que lui inspire l’idolâtrie dont il est l’objet, aura-t-il la force de ramener vers sa lointaine patrie l’armada de bâtiments blessés dont il est désormais responsable, avec la clef de l’hypernet du Syndic, atout majeur de cette guerre, cachée à bord de l’Intrépide, son vaisseau amiral…?

Très prenant, presque que de la bataille spatiale :wink: ;) :P Mais le tout avec un concept très intéressant qui rends les batailles d'autant plus passionnante : les délais de transmissions/vitesse/vision causés par les très grandes distances sur lesquelles s'affrontent les vaisseaux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Initialement érigé en triptyque, la saga du Vieil Homme et la guerre de John Scalzi en est au quatrième tome. C'est très très sympathique. Il y a de l'humour, de l'action, de bonnes idées et surtout ... des surprises. ça fait bien longtemps que je n'ai pas été étonné par un auteur de SF et ça, ça fait du bien.

Que faire quand on a soixante-quinze ans, qu’on a perdu sa femme? S’engager dans la Force de Défense coloniale, pardi ! Car soixante-quinze ans, c’est l’âge minimal requis pour rejoindre cette armée qui lutte dans le lointain espace contre des races extraterrestres, aussi exotiques qu’imprévisibles.

Et rien qu'aux titres, on devine aisément que c'est du space opéra. Par contre, on croit que c'est du space opéra militariste et, en fait, pas vraiment (ou pas seulement). A essayer donc.

- Le Vieil Homme et la guerre

- Les Brigades Fantômes

- La dernière colonie

- Zoé

Modifié par ziafab

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pour cet été j'ai envi de changer un peu. J'hésite entre la Fondation d'Asimov (grand classique, mais jamais lu :P ) et la trilogie du vide de Hamilton.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Osef d'Hamilton! Go pour Asimov.

Par contre pour pleinement savourer la fondation, faut le lire dans un certain ordre, et commencer par quelques nouvelles sur les enquêtes d'Elijah Bayley.
Une fois qu'on a mis le doigt dedans, on n'en sort pas indemne :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je profite de la réactivation du sujet pour demander quelques conseils : ayant fortement apprécié la composante combat des séries Honor Harrington et La Flotte perdue, mais étant de plus en plus blasé par le niveau médiocre du reste de ces livres, je voudrais vos avis sur de bonnes séries "militaristes" crédibles du point de vue physique/technique (donc pas de panpan pioupiou à la Star Wars ou Star Trek ^^), mais aussi avec des intrigues et personnages qui ne deviennent pas des chiffes molles à la Dallas (hein Weber...)

En gros, je me délecterai de trouver un équivalent Glen Cook dans l'espace, mais je trouve pas :-(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens de terminer la Saga d'Ildaran, sortie en 2016.

Fan de Weber et Hamilton, j'ai bien aimé même s'il faut attendre le tome 2 pour vraiment commencer à trouver de l'action. Après on ne décroche plus jusqu'à la fin en attendant avec impatience la sortie du second cycle.

L'univers d'ildaran : http://www.ildaran.com

La page de l'auteur sur Amazon : http://www.amazon.fr/Cris-Jerel/e/B01D8NELFK

collection.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Important Information

By using this site, you agree to our Conditions d’utilisation.