Jump to content
Warhammer Forum

Lagnar

Membres
  • Content Count

    153
  • Joined

  • Last visited

Previous Fields

  • Jeux
    W40K- Dark Angels et Tau

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Tiens d'ailleurs, pourquoi cette pratique ? Ca t'apporte quelque chose en terme de lecture ?
  2. Bonjour à tous Ca fait un moment que je n'étais pas intervenu ici, attendant avec impatience la sortie du nouveau tome du Siège de Terra, Echos d'Éternité. Reçu mercredi soir, terminé hier soir, j'ai dévoré ce roman. Même si ce dernier n'apporte pas de "révélations" au niveau de ce qu'on a pu voir dans Saturnine par exemple, je trouve qu'il retranscrit une fois de plus parfaitement l'état d'esprit des deux camps et je dois dire que le point de vue des hérétiques est très intéressant. On voit par ailleurs, plusieurs peittes scènes où de simples soldats, démons ou autre combattants meurent de façon plus ou moins anonyme dans les deux camps et ces petits interludes m'ont beaucoup plu et permettre de se rendre compte de la boucherie qui se déroule depuis des mois et qu'il n'y a pas que les héros Space Marines qui meurent mais bien tout le monde. Difficile de développer plus que ça mon avis mais j'avoue que ce roman m'a donné des frissons tant je me sentait aux côtés des défenseurs qui semblent au comble du désespoir mais qui continuent de combattre par devoir et conviction. Les duels attendus (en tout cas LE duel attendu) est à la hauteur de mon point de vue et c'est d'ailleurs intéressant de voir le point de vue des deux protagonistes durant ce duel, ça apporte, je trouve, des informations intéressantes, notamment dans les pensées du combattant hérétique. Mention spécial pour l'épilogue qui, sans spoil, m'a fait passer, là aussi, un petit frisson même si en soit ça ne raconte rien que l'on ne sache ou devine déjà. J'attend avec impatience la suite mais surtout le résumé de @gilian
  3. Le pitch de base me plait bien, je me laisserais surement tenté pour voir car c'est clairement un sujet qui n'est pas vraiment abordé en général, c'est cool =)
  4. Je vois ce message bien trop tard mais merci à toi @gilian ! Etant en attente de la sortie de la suite du Siege de Terra, je n'étais pas repassé depuis un moment :p Ton travail est tout simplement impressionnant et tes résumés/avis m'ont beaucoup aidé tout au long de ma lecture de l'hérésie, notamment en chroniquant des trucs qui ne sont pas sortis en VF ou en permettant de faire le lien entre les différents textes qui peuvent sortir à droite et à gauche.
  5. Terminé ce week-end =) Le livre se lit bien et on apprend des choses intéressantes je trouve même si le livre aurait juste dut s’appeler "Naissance de l'Imperium" tant Valdor ne m’apparaît pas primordial au récit. Malgré tout on en apprend quand même pas mal sur la psyché de Constantin et un peu aussi sur la Legio Custodes, on comprend d'autant plus qu'ils ne sont vraiment pas juste de Super Space Marines mais ont un fonctionnement, notamment psychologique, qui est totalement différent. En ce sens le développement de Valdor est intéressant. Concernant les autres histoires abordés, je les trouvent intéressantes dans ce qu'elles montrent de la naissance de l'Imperium et de ce que cela engendre comme questionnements. Toujours intéressant de voir le côté plus sombre de l'Imperium qui remplace quelque chose de moche mais est-ce que ce qui le remplace est mieux ? Question intéressante. Globalement un roman intéressant mais loin d'être indispensable. Je reste plus curieux de lire Luther par exemple.
  6. Personnellement j'ai mon revendeur qui m'a dis qu'il pouvait les commander, il en a déjà préco 3 de chaque pour l'instant. J'ai été surpris d'ailleurs, 23€ c'est correct. Perso j'ai réservé l'IF, la fig est incroyable, moins fan du Blood mais je me demande si la peinture ne lui fait pas perdre des points.
  7. J'en ai déjà pas mal parlé avec @gilian en MP mais je vais en profiter pour revenir sur mon avis ici aussi ? Déjà le livre parvient pratiquement à se hisser au niveau de Saturnine et ce n'est pas un mince exploit ! Si Saturnine offre des révélations plus importantes en ce qui concerne la mythologie globale de 40k, je pense que le Faucon est supérieure en terme de style et d'écriture avec malgré tout quelques révélations et éclaircissements sur le déroulés des opérations qui en font un des tous meilleurs romans de l'hérésie pour moi. Pour ce qui est de mon avis sur le contenu je vais passer en spoiler mais en tout cas j'en retiens que du positif ? Pour conclure, un sacré morceau encore que ce Faucon mais un plaisir indéniable à la lecture avec quelques conclusions à plusieurs histoires/arcs de personnages. On sent que l'étau se resserre et qu'on approche du dénouement, les acteurs sont de moins en moins nombreux, la tension monte et le prochain tome s'annonce encore plus épique !
  8. Je lis principalement en physique mais comme toi, certains romans introuvable en physique je les lis en ePub mais je n'ai jamais eu de soucis de ce genre. J'utilise une tablette Kobo.
  9. Oui j'ai beaucoup aimé le passage avec Perturabo, le pauvre est pas aidé par ceux qu'il sert ^^ Oui Les Emperor's Children j'ai été agréablement surpris des les revoir, je pensais qu'on les laisserais juste tomber mais j'ai bien aimé leur passage. Clairement la guerre devient autre chose et les passages avec l'Empereur ou l'intrigue autour de Keller voir même d'Oll le montre bien.
  10. Quelques temps après @gilian j'arrive au terme de ce qui est sorti pour le Siège de Terra =) Je m'attendais à un tome un peu de transition et c'est en quelque sorte ce que "Mortis" est mais si ce dernier permet de mettre les personnages en place pour la fin du Siège, le roman nous offre malgré tout pas mal de révélations et intrigues plaisantes. J'ai beaucoup aimé le sentiment de désespoir qui transpire dans les rangs loyalistes, on sent encore plus que la situation est désespérée et, même en connaissant l'issue, on se demande comment ils vont pouvoir s'en sortir ^^ J'ai trouvé que malgré la multiplicité des histoires, l'auteur parvenait à garder le récit fluide et la montée en pression des différents fronts est bien amené, un vrai plaisir de lecture dans la droite lignée de Saturnine te Fury of Magnus. Ça va me faire tout drôle de devoir attendre décembre pour pouvoir lire la suite...
  11. J'ai finis le roman hier, pff quelle claque ? C'est peut-être une réaction à chaud mais pour moi c'est le meilleur roman de cette hérésie. On y retrouve de l'action, du développement de personnage, du développement de fluff, l'histoire avance concrètement etc... J'avais de grosses attentes sur ce livre étant donné sa réputation et malgré tout je ne suis pas déçu et même sacrément enthousiaste ! Aux rares qui hésiteraient encore, foncez le lire ! Afin d'éviter les risques de spoils éventuels, je passe la suite en caché.
  12. Petit double post au sujet de mon avancée au sein du Siere de Terra ? La Guerre Solaire : Enfin nous y sommes ! Après 54 tomes, nous arrivons en vu système Sol et le dénouement de tout cette histoire ? Sans spoiler, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman. Si nous ne sommes pas encore sur les murs du Palais de l'Empereur, c'est un réel plaisir d'en arriver enfin à la "vrai" bataille qui scellera le sort de cette hérésie. Le gros point positif concernant cette série reste que, si proche du but, on ne se perds plus en histoire sans intérêt ou en nouvelles qui n'ont pas de lien avec ce qui se passe et c'est tout de même un point plutôt plaisant après l'Hérésie. Je n'ai pas grand chose à ajouter concernant l'histoire en elle-même, on y voit bien les stratégies des deux camps, on retrouve plusieurs des personnages que nous suivons depuis un moment et certains rencontrent leur destin. Une bonne entame et pourtant ce n'était pas gagné vu la taille du champs de bataille initiale ! Les Égares et les Damnés : On commence à entrer dans le vif du sujet en suivant notamment les conscrits qui sont censés être la première ligne de défense. On ressent bien toute la crainte et l’inexpérience de cette bande de soldat balancés en première ligne sans autre but que de mourir en masse pour ralentir l'ennemi et ainsi préserver les Spaces Marines pour les vrais combats. Assez symbolique du fonctionnement de l'armée impériale avec des soldats humains qui sont une vrai ressource au même titre que les munitions. Et malgré tout, ces petits hommes combattent avec le courage qu'ils peuvent trouver, affrontant les horreurs qu'on leur envoie sans qu'ils n'aient été réellement préparés. Mention spéciale à notre petit Katsuhiro. Côté hérétiques, j'ai trouvé intéressant les passages qui montrent les Primarques et notamment la difficulté que ça peut être de gérer leurs envies. On voit d'ailleurs bien à quel point les forces d'Horus sont largement supérieures en nombre aux défenseurs, ce qui renforce d'autant plus le sentiment d'inéluctabilité du siège et le fait que l'arrivée de Guiliman soit le seul réel espoir de victoire pour les défenseurs qui doivent "juste" tenir le plus longtemps possible. Je ne vais pas m’appesantir plus que cela mais une fois de plus je trouve que ce roman est une réussite en cela qu'il montre bien l'état d'esprit des deux camps, les problématiques auxquelles les deux camps doivent faire face (le peu de ressource en défense d'un côté et les défenses physiques et psychiques en attaque). Le Premier Rempart (je reprend ce que je disais dans le sujet dédié) : Globalement j'ai bien aimé ce roman, on suit vraiment les deux camps avec leurs réflexions et leurs doutes ainsi que toute la stratégie que les deux camps mettent en place. Clairement le contrat est rempli en ce qui concerne les promesses de ce Siege de Terra. Je vais passer en spoiler pour la suite. Les Fils de Selenar : Suite aux conseils de @gilian, j'ai décidé de lire "Sons of Selenar" avant "Saturnine" et je lirais "Fury of Magnus" après même si les deux romans sont regroupés au sein des "Fils Brisées". Pour le coup, nous sommes sur un roman bien plus court qui se focalise sur le Sisypheum et son équipage qui ont réussis après moult péripéties à rallier Terra. Je ne vais pas trop entrer dans les détails pour ne pas spoiler mais j'ai beaucoup aimé ce roman également. Comme @gilian, j'ai un vrai coup de cœur pour cette petite bande de marines qui auront fait littéralement tout ce qui est en leur pouvoir pour ralentir et gêner les traîtres sur la route de Terra. Maintenant qu'ils sont arrivés dans le Systeme Sol, ils pensent pouvoir rallier le monde trône et le défendre avec les autres défenseurs mais un mystérieux appel les amènent sur Luna pour une ultime mission capitale. Et tout est dis, sans spoiler ce qui se passe, on retrouve l'équipage que l'on connait, fidèle jusqu'au bout à Terra, décidé à tout tenter même s'ils n'ont aucune chance et tout ça fonctionne vraiment bien. J'avais été déçu par la fin de l'arc narratif autour de Meduson, ici pas de déception, j'ai beaucoup aimé cet acte final et cet équipage restera dans les points éminemment positifs de cette hérésie. Prochaine étape, le fameux "Saturnine" que j'ai commencé hier ?
  13. Afin d'éviter un double poste dans le sujet principal de l'hérésie je vais me permettre un petit retour sur ma lecture. Globalement j'ai bien aimé ce roman, on suit vraiment les deux camps avec leurs réflexions et leurs doutes ainsi que toute la stratégie que les deux camps mettent en place. Clairement le contrat est rempli en ce qui concerne les promesses de ce Siege de Terra. Je vais passer en spoiler pour la suite.
  14. Concernant les tempêtes Warp qui gênent les loyalistes et pas "trop" les hérétiques c'est tout la difficulté pour les défenseurs, c'est q'uHorus dispose de moyens de "gérer" le Warp que eux n'ont pas. On nous présente d'ailleurs tout au long de l'hérésie un système qui permet aux primarques renégats de communiquer via une epsèce de possession d'esclave qui leur permet de matérialiser une projection style holographique ce qui falicite et clarifie les communications de ce côté là. Et en effet, la croisade des ombres c'est WE et WB contre les Ultras. Les NL (enfin plutôt Curze) arrivent après quand le Lion rallie Ultramar après la campagne de Thramas. Plus globalement, je ne trouve pas de si grosses incohérences que cela en lisant l'hérésie au final, tout ce qui pourrait paraître bizarre a toujours une raison assez logique pour l'expliquer bien que cela soit facilité par la versatilité du warp ça c'est sûr mais comme ils ne cessent de le répéter, la guerre ne se déroule pas que sur le plan physique ?
  15. Bon bon bon, je ressors de 3 semaines de vacances et j'ai ainsi pu finir les derniers romans de l'hérésie (et même le premier du Siège de Terra), je vais essayer de faire un petit retour sur les derniers romans et mon ressenti global au sorti de cette hérésie (en réservant une partie de mon jugement avant le Siege de Terra évidemment) Forgé dans les Flammes : Plutôt intéressant pour approfondir et en apprendre plus sur les Salamanders mais pour le coup, à ce stade de l'hérésie, je ne suis pas sûr que ce soit le meilleur choix même si les nouvelles se lisent bien. Esclave des ténèbres : La réelle pièce finale de l'hérésie avec la mise en route des Primarques renégats vers Terra. Assez cours (peut-être trop) mais intéressant notamment pour mettre en exergue l'état psychologique des primarques à l'orée du siège de Terra. Après un Forgé par les Flammes dispensable je pense, ce roman est intéressant, notamment concernant Fulgrim que l'on a pas vu depuis un moment et Horus pour conclure son passage vers le chaos. Hérault du Siège : Moi qui sature des recueil de nouvelles, je ne peux que valider celui-ci qui apporte pas mal de choses à des personnages que l'on a croisé tout au long de l'hérésie et permet de poser les dernières pierres du Siège côté Loyalistes, un recueil avec quasiment un sans faute qui permet soit de conclure l'histoire de certains personnages ou d'apporter de vrais informations pour le Siège. Rien à redire. La Mort des Titans : Comme l'explique bien @gilian, ce roman arrive malheureusement dans le mauvais ordre de parution puisqu'on y détaille une bataille dont l'issue est expliquée dans les romans précédents... Si ce dernier se lit plutôt bien et la brutalité des combats y transparaît bien, j'avoue qu'il aurait gagné à arriver plus tôt. L'un des intérêt majeure reste la partie avec Sanguinius qui nous permet de voir son état d'esprit avant la dernière bataille et son avis sur l'Empereur est intéressant. La Dague enfouie : Dernier roman de l'hérésie, on y découvre le dernier acte des chevaliers errants, c'est plutôt intéressant notamment les discutions sur leur utilité, j'ai apprécié cette partie. Concernant l'arc de la Death Guard, j'avoue que connaissant l'issue, j'ai trouvé un peu grossier la manière dont c'est amené et notamment la manière dont Typhus "manipule" et prend en main les choses pour "forcer" Mortarion à subir ce que Nurgle a prévu mais ça se lit bien et on conclu bien le passage du primarque aux ordres du chaos. Alors que dire après 54 tomes ? Contrairement à @gilian je n'ai pris aucune note au cours de cette hérésie et donc ses résumés m'ont été très utile pour mieux appréhender certains points ou pour me souvenir de quelques éléments lus parfois 30 tomes auparavant... Le premier point sur lequel je souhaites rebondir c'est vraiment le "désordre" qui règne au sein de cette hérésie. On se retrouve trop souvent à lire des nouvelles qui concernent un roman passé ou à venir, ou alors lire un roman qui n'aura son explication que via un roman qui sortira 5 à 10 tomes plus tard expliquant la génère de quelque chose etc.. Certains romans auraient gagnés à avoir les nouvelles associées proposées avec ledit roman etc.. Passé ce écueil, je garde un bon souvenir global de cette lecture. En me lançant j'avoue avoir eu un peu peur puisque la réputation qui précède l'hérésie n'est pas flatteuse et force est de constaté que je ne comprends pas bien toutes les critiques qui tombent sur cette série. Bien sûr tous les romans ne sont pas égaux en qualité, certains sont même carrément dispensables et n'apportent rien ou presque mais dans l'ensemble il y a tout de même une Histoire plutôt passionnante. Il reste des défauts évident (sauf retournement durant le Cycle du Siège de Terra) comme le fait que l'Empereur semble avoir une grosse part de responsabilité dans tout ça etc... Mais de façon globale, on comprends mieux les tenants et aboutissants de la chute des Primarques, de la mentalité des légions et ça au final je pense que c'est le gros point positif de cet Hérésie. Je vais essayer de balayer un peu les points positifs et négatifs de mon point de vue : Positif : (l'ordre n'a pas d'importance ici) - Les Dark Angels : Là on va dire que c'est plutôt un soulagement qu'un réel point positif haha. J'avais entendu/lu depuis un moment que les romans Dark Angels étaient pourris et la réputation de traître des Dark Angels flottait violemment sur les forums et autres sujets de discutions. Non pas que la trilogie Dark Angels soit devenu un trio de Best Seller mais clairement ils ne sont pas si mauvais que ça et apportent vraiment de la profondeur aux DA et notamment sur ce qui a mené au Schisme. Il faut néanmoins admettre que la lecture des nouvelles eparpillées au sein de l'hérésie aident en ce se sens et elles auraient gagnées à être groupées avec les romans. - Jaghatai Khan : Bonne surprise que la "découverte" du Primarch des White Scars qui ressort grandit de cette hérésie pour moi, sa mentalité, son developpement etc.. Tout ça me donne hâte de voir la suite sur Terra. Du côté de sa Legion malheureusement celle-ci n'a le droit qu'à peu d'exposition même si le Schisme est intéressant et bien mené. - Leman Russ : Je ne dirais pas que les Space Wolf sortent vraiment grandis (ni amoindris) de cette hérésie mais j'ai été agréablement surpris de découvrir un Russ plus profond et "intelligent" que la réputation qui le précède, on comprends mieux le fonctionnement de la légion et la sienne au travers de nombreux passages intéressant. Son choix final de l'hérésie reste toutefois réellement discutable sur tous les points mais sans entâcher le travail fait auparavant sur le personnage (et c'est même plutôt dans la droite lignée) - Angron & les World Eaters : Même si Angron n'est pas le Primarque que l'on voit le plus, il gagne en profondeur à l'image de sa Légion et on en vient presque même à le(s) plaindre(nt) et ça c'était pas gagné vu la réputation qu'ils ont. - Ultramarines : Non pas que les UM soient particulièrement impressionnant ou réhaussé dans cette hérésie mais j'ai trouvé leur développement, que ce soit d'un point de vue loyaliste qu'hérétique, assez prenant avec un réel respect des adversaires qui se justifie totalement en les voyant à l'oeuvre. Clairement pas une Légion qui me donne envie de monter une force de jeu mais qui gagne en respect je trouve. - Magnus & les Thousand Sons : Clairement parmi les grands gagnants de cette hérésie je trouve. Magnus est l'un des Primarques les plus développés et on suit clairement tout le cheminement qui le mène à la damnation, un réel plaisir et un crève cœur à suivre. Arhiman et le reste des Thousand Sons ne sont pas en reste et c'est un vrai plaisir de suivre la Légion (bien que les romans sont un peu alourdis par une surabondance de termes techniques). Leur côté érudit est très intéressant et les opposent pas mal aux autres légions. Vrai coup de cœur de l'hérésie. - l'Alpha Legion & Cabale : J'ai beaucoup aimé les arcs autour de l'Alpha Legion et de la Cabale. Même si les romans ou les choix sont parfois étrangement complexes pour pas grand chose, on découvre avec ces deux "factions" un autre type de guerre et je trouve que c'est assez plaisant même si je comprends mieux les "mêmes" et autres blagues sur l'alignement de l'Alpha Legion. - Méduson, Sharowkyn et les Légions brisées : Un mot sur toutes les petites bandes éparpillées que l'on suit au cours de l'hérésie et qui, à leur échelle, font leur maximum durant l'hérésie. Tous à leur échelle sont attachant et on en vient souvent à vouloir prendre les armes à leur côtés. On voit le désespoir de ceux qui ont perdu leur Primarch, ceux qui pensent avoir perdu le leur etc... Mais tout ce beau monde continue la lutte coûte que coûte, une vrai réussite. Mentions honorables : - Certains points sont à mon sens positifs mais ont manqué peut-être de plus de suivis au long de l'hérésie. Je pense notamment à Fulgrim et les Emperor's Children qui ont un Omnibus incroyable mais qui en dehors de ça ne semblent pas vraiment peser sur l'hérésie (même s'il y a des raisons à cette absence de poids, notamment les choix de Fulgrim). - Les Sons of Horus manquent aussi un peu d'impact je trouve passé la trilogie originelle et notamment Horus qui est, proportionnellement parlant, assez absent de cette hérésie considérant son importance dans celle-ci. - Les Chevliers Errants : Même si j'ai bien aimé suivre leurs histoires, il manque un je ne sais quoi qui permettrait d'apprécier pleinement tout cet arc de l'hérésie. Ma pettie déception concernant Loken qui est un vrai point fort de la trilogie originel mais qui devient assez terne une fois passé entre les mains de Malcador malheureusement. - J'ai longuement hésite concernant les Word Bearers, si leur développement est intéressant et plutôt bien amené, on les retrouve néanmoins très souvent dans une situation précaire ou avec des plans qui échouent ou fonctionnent à moitié. Leurs personnages sont un peu souvent identiques à savoir un être mystérieux persuadé d'avoir le savoir et parlant d'une voix douce aux oreilles des puissants. Lorgar est pareil d'ailleurs. Et très souvent, ces fameux "conseillers" finissent mal, tombent sur plus fort qu'eux, ou se rendent compte qu'ils ont pas été si malins que ça... Donc la Légion gagne en profondeur mais échouent vraiment souvent pour en ressortir réellement grandie je trouve. Déceptions : - Ferrus Manus et les Irond Hands : Clairement les grands perdants de l'hérésie à mon sens. Ferrus passe pour un incompétent notoire et sa Legion sombre petit à petit à l'exception de quelques personnages autour de Meduson. Si de nombreuses Légions m'ont donné envie de les peindre au fur et à mesure de mes lectures, les Iron Hands n'en ont jamais fait partie. Clairement l'une de mes grosses déceptions. - Iron Warriors : Si Perturabo s'en sort avec mes dernières lectures dans Esclave des ténèbres par exemple, je trouve quand même que les Iron Warriors sont les parents pauvres de cette hérésie du côté des hérétiques. Ils subissent deux sacrés revers des mains de Polux et de Dantioch sans donner l'impression de réussir quoi que ce soit. J'imagine que leur heure de gloire viendra avec le Siege de Terra mais en attendant ils sont assez décevants. - Les Custodes : Je ne sais même pas si on peut parler de déception à ce niveau... Vraiment LA grosse déception de l'hérésie de mon côté, ils en deviennent même ridicules d'incompétence et nullité c'en est réellement impressionnant. Entre celui qui se fait tuer par un space marines sans armure et à main nu, ceux qui se font pigeonner comme des bleus, ceux qui galèrent à tenir le choc contre un simple space marines etc... Alors on comprends bien que les meilleurs doivent être dans la Toile mais quand même... Et le pire c'est que je n'ai aucun espoir de voir une amélioration durant le Siege à venir... Moi qui joue Custodes à 40k j'avoue que ça m'a même cassé de ce côté là c'est assez triste ^^ Après Sigismund commence à avoir son heure de gloire au début du Siege de Terra, peut-être Valdor aura-t-il le sien mais bon.... Un peu brouillon je vous l'accorde mais voilà, j'y suis, l'hérésie est terminée, place au Siege de Terra. Malgré tout ce fut une belle aventure que de se plonger dans ce sacré morceau et je ne regrette pas =) Merci encore à @gilian, ton travail de résumé est vraiment incroyable et un superbe soutien à la lecture ! On se retrouve pour le Siege de Terra =)
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.