Jump to content
Warhammer Forum

Jaguar_Flemmard

Membres
  • Content Count

    595
  • Joined

  • Last visited

About Jaguar_Flemmard

  • Birthday 09/03/1987

Profile Information

  • Location
    Sur une branche, au calme.

Previous Fields

  • Jeux
    Battle / Blackhammer: Gobelins, Mercennaires et Elfes Sylvains

Recent Profile Visitors

3,618 profile views
  1. Mon cher Zugrub, je suis bien d'accord avec toi. Les projets de figs (je pense que ça marche aussi pour les décors) casse la monotonie de peindre militaires en action ou près à l'être. Finalement, comparé à l’immensité des possibles de personnages, on est "contraint" à un tout petit espace de l'imagination et des histoires qu'on peut raconter. C'est comme le ton "héroique 1er degré" (voir super héroïque) qui plait énormément au début (ado?) mais qui avec le temps à besoin de trouver des représentations qui contrastent pour encore garder de l'intérêt. J'aime vraiment tes deux derrières créations. Ce spécialiste du porte à porte est un vrai ami des animaux parce (sauf si les contenant sont pleins de métal) ses mules ne sont pas surchargées. Junior n'est pas en reste avec son campement qui va bien. En plus, mis à part le scénario spécial, avec son caractère lunatique c'est le type de figurine-décors qui tu peux t'amuser à replacer dans les pourtours de ton champs de bataille lors de partie n'ayant rien à voir (dans l'arrière cours d'une auberge ou d'une ferme, au milieu d'un bois, etc... ). Le mec vivant sa petite vie égoïste pendant que le reste du monde continu à tourner (pas rond) sans lui. ^^ Je commence à avoir pas mal de retard niveau collection de marchand... Va falloir que j'avance de ce côté là un peu un de ses jours (j'avais dit que j'arrêtais de me dispersé en début d'été mais c'est raté ^^). Et justement, je serais curieux de connaitre ta méthode pour fabriquer le chargement du nain. Ça pourrait me servir pour une ou deux pièces que j'ai en tête.
  2. Et donc si on te spam tu créés du contenu plus vite? ^^
  3. Le resoclage... C'est quand même un des pires trucs qu'on puisse trouver dans le monde de la fig. C'est une pratique "forcée" due à des écritures de règles annexes aux besoins de simulation du système et une obsolescence programmé du à "l’incapacité" de certains à tenir son échelle. Faut vraiment être très bon à la mesure (et s'illusionner sur sa compétence) pour penser qu'un socle carré pose problème à AoS. ^^ Dans le cas de battle, on part d'un vieux système de JdR écrit du temps où le "simulationisme" était la norme dans ce milieu et où on se posait assez moyennement de question sur la construction du système. On faisait des règles parce que ça semblait logique. Depuis les choses ont quand même vachement changé dans l'univers de la conception. Vu que le principe de battle, c'est de jouer des pavés: qu'est qu'on s'en fiche que les gobelins qu'on a en face soient 5 ou 6 à front égal? Ça vient seulement du fait qu'on partait de règle gérant tout fig à fig et qui sont demeuré alors que le système s'intéressait de plus en plus au groupe. A la limite, la surface au sol peu avoir une incidence mais pareil, ça compte vraiment quand la différence est réelle (genre les tailles d'unités à la Mantic). Et comme Overlord, j'espère qu'on reviendra sur un nombre de figurine cohérent avec l'échelle. Pas question de me faire des régiments de gobelins à 60 fig comme en v8 ou 9ème âge...
  4. J'ai fait une erreur logique en appliquant le ratio à ton coût individuel sur 16figs au lieu de l'appliquer sur le coût pour 10 figs utilisé. Effectivement, ça revient au même mais cela montre aussi que tu réduits quand même drastiquement ton investissement (-40% quoi) par rapport à ta manière de compter initiale. Parce que je maintient que tu as basé ta réaction sur une liste picorée basé uniquement sur des critères de jeu (ce que tu dis toi même) et non pas un groupe de boite qui te permettrait de jouer. Un bon exemple c'est que dans ta boite avec le Nisse Sniper l' Aquila HMG, la troisième figurine que tu jugeais inutile... C'est un hacker alors que tu en achètes un à côté... Et le médic ne peut pas être représenté par le quatrième fusilier? D'ailleurs pour le médic (si je me plante pas de réf: paramédic echo bravo), je crois que tu as oublié de compter qu'il y a deux figs dans la boite... C'est con mais comme tu comptes le petit robot chez les ORC c'est normal de le compter aussi chez le médic. Ce qui change le résultat final de 10% à l'échelle où l'on est. On est d'accord, je chipote aussi un peu sur les détails mais c'est surtout pour montrer que ta présentation des choses n'était pas du tout objective. Si par dessus ça bigbubu à raison sur la différence entre les formats, que le type de jeu n'est pas le même (escarmouche contre masse) qu'on tient compte que le moulage métal est moins rentable à la pièce (donc un léger surcoût est normal) et que les sculptures sont bien plus fines chez Corvus * (vu que c'est un argument sur Mantic faut bien que ça marche pour tout le monde)... Dans l'absolu, le prix unitaire est un peu plus chère mais pour obtenir ce résultat "positif", tu compares aussi à l'une des autres marques les plus chères... Est-ce que c'est vraiment significatif au vu de ce qu'on vient de dire? Alors que de l'autre côté, quand on parle vraiment figurines en plastique... On divise les prix GW par 4... *: Je joues pas à Infinity ou w40k mais j'ai pu comparer les primaris avec le contenu de la boite Kaldlstrom chez les copains.
  5. La liste qui t'as été proposé utilise tout le matériel acheté et est relativement crédible sur le contenu (aller un perso de moins et un véhicule de plus) qu'un joueur pourrait prendre. A ça, tu répliques en créant une liste picorant de si de là (je dirais pas "exprès" parce que moi aussi j'ai tendance à acheter des trucs non opti parce que je veux certains trucs) mais tu vois bien que cela fausse totalement le comparatif avec un coût initial trop haut. Sinon on peux te répondre avec plein de listes utilisant des escouades GW à 4/6/11 figs pour faire grimper le nombre de boites... Ensuite tu fais semblant de tout utiliser pour rentabiliser ton achat mais tu oublis de dire que ta deuxième liste est à un format plus gros que le premier. Tu aurais dû mettre moins de boite dans ta liste ou appliquer un ratio pour remettre le coût unitaire à l'échelle. Et pas qu'un peu! Si on fait l'approximation que tu as acheté 1.6x trop de fig (je joues pas à Infinity): en première approximation fait repassé le coût unitaire sous celui de GW... Tout cela pour dire qu'à un même usage (faire une partie à un format standard), l'armée de GW est encore la plus chère mais le seul critère qui compte c'est le prix unitaire* donc ça va... *: ce qui, en plus, n'est pas valable car ça néglige tous les paramètres comme mode de prod/de volume de vente/... Sinon passé au 2mm les mecs : c'est le top du top! ^^ Si on néglige l'aspect construction de liste et qu'on prend le coût unitaire le plus "avantageux" pour GW avec ses 4.5€ la figurine de base... Je suis vraiment étonné que tu considères ça comme bon marché... On est très loin des prix pratiqués par qu'autre marques faisant aussi de la grappe en plastique dur: Mantic (1.25€), Perry Miniatures (~0.85€), Wargame Atlantic (~1€), Victrix (0.5€)... Quand GW c'est lancé à fond dans le plastique, on avait 20 figs pour 20€ (soit 25€ actuellement avec l'inflation). Soit les prix pratiqués par Mantic actuellement... Et c'était le top de ce que savait faire GW donc c'était une histoire de pièce au rabais et ça leur coûtait pas moins cher à produire. Et qu'on me parle pas du fait qu'il faut faire de la conception pour la fig fantastique: en histo tu as le même volume de travail à faire en documentation et autant de choix de DA à faire sur ce qu'on met ou pas... C'est pas ça qui fait la différence de prix: se faire sculpter à l'ancienne une fig unique de A à Z par un pro bossant en freelance: c'est ~800 balles. Même si on triche en multipliant par 10 pour une escouade de fig (alors qu'avec la sculpture 3d on peut travailler avec une banque d'items à réutiliser), amorti le volume d'un grosse boite comme GW on se rend bien compte que ce n'est pas ça qui fait le prix (mais on est d'accord cela participe à la valeur perçu) de ta figurine.
  6. Les frontières du duché de Moussillon reprennent le tracé originel avant que le duché de Lyonnesse ne s'empare de la plupart à la suite guerre civile due de la mort du roi dans un duel contre Mérovée. Ce qui voudrait dire que la carte représente un moment antérieur à 1814 CI. Le blason me dit rien mais comme rien de dit dans le fluff que les ducs de Moussillon font parti de la même branche directe (voir de la même famille) ce n'est pas surprenant. Ça colle toujours à la période des trois empereurs (qui commence en 1500 CI) par contre ça nous éloigne vachement des guerres vampiriques (2000 CI) ou d'une l'invasion du chaos du temps de Magnus (2300 CI) qui est souligné dans les réponses du dernier article. Sauf s'ils exploitent pour ça un des élus du chaos (et son attaque) qui n'a pas encore été définis. Après, on est pas non plus à l'abri d'une petit coquille ou d'une réécriture qui rapprocherait des évènements temporellement. Par exemple que Moussilon soit dépecé sous Maldred ce qui collerait bien à la période Magnus ce coup-ci (mais pas au blason connu de celui-ci)... Après, le nombre de symbole orques autours des soeurs pâles et "Roi Louen Tueur d'orque" au dessus du blason de Bastogne n'est pas non plus là par hasard dans une publication teasing (où alors le chat du graphiste c'est amusé pendant qu'il avait le dos tourné) et je pense que c'est un meilleur indice que ce que j'ai soulevé en premier.
  7. @Litrik : La chanson marche super bien avec le contexte et le personnage. Et sans grand chose à modifier derrière. Le premier complet (absent pour représenter l'éloignement du chanteur qui avance) aurait demandé un peu plus de travail que la suite. J'ai été faignant. ^^ Mes nobz sont sur des socles 20x20mm aux dimensions tout à fait standards. La seule originalité que j'ai sur le soclage de cette armée, c'est que je préfère utiliser des socles totalement plat (de chez remanda plutôt que ceux avec bordure type GW. Les nobz remplissent bien les socles mais rien de particulièrement compliqué pour un habitué des régiments. Enfin remplissent, remplissent... Cela dépend de la figurine car, comme tu as dû remarquer, les gabarits varies pas mal entre les gobs de l'unité. J'ai bien à penser que certains sont là surtout parce qu'ils sont des fils à papa. ^^ @Miles : Si tu veux te faire une poignée de figurines de gobelins en référence à Shogun, je crois que tu trouveras des trucs qui peuvent te plaire du côté de chez la marque qui fait Legend of Sigmun ou du recast de la gamme Confrontation. Pour l'époque, j'avoue que je n'avais pas vraiment réfléchit à ce problème en faisant le fluff de mon armée... Pour tout dire, je n'avais pas fixé de période "historique" du tout: les scénarios qu'on jouent (avec ma compagne) n'impliquent que nos forces et pas la géopolitique générale du vieux monde... Je n'avais pas vu, non plus, que Zugrub en avait déterminé une date pour sa campagne de douze mois (c'est pas que je lis de travers: c'est que ça remonte)... Si on réfléchit aux détails: - le CARGO lui même peut-être présent sur une grosse période de temps comme les royaumes humains ou les tribus de peaux-verte. Seuls les personnages nommées décris imposent des contraintes et sont, pour le moment, tous contemporains les uns des autres (rien contre ouvrir ce point mais je préfère décrire une cours à la galerie fournie plutôt qu'une succession de monarque). - Pour moi, la fin des temps n'existe pas et n'existera jamais. D'ailleurs ne ne sait pas pourquoi je parle de ça et je ne sais même pas ce que ça veut dire! ^^ - J'ai un bon souvenir de la tempête du chaos (même s'il y a eu une fin bâclée à l'envie) et je crois que j'avais bien aimé comment elle était intégré à Warhammer JdR v2 (mais mes souvenirs sont flous). C'est pas la meilleure période pour le commerce dans le nord (quoi que les survivants sont moins apte à imposer leurs conditions ^^ ) mais j'ai rien contre. - Zugrub à fixer son invasion de la Sylvanie à 2506. Soit 15 ans avant la tempête du chaos, ce qui rend mes persos compatibles avec les deux si on ne va pas chercher trop loin dans le futur. Par contre, c'est pas du tout la période de la grande guerre contre le chaos puisque celle-ci se passe deux siècle avant sous Magnus le Pieux. - Pour le texte au dessus lui même, je mettais assez rapidement dirigé vers l'idée de faire intervenir Zathan comme un élément du "passé" de mes personnages dont le détail éclaire ce qu'on peut lire dans leurs backgrounds que j'ai posté ici jusqu'à maintenant. Juste l’intégrer (sur table) au CARGO ne me paraissait pas correspondre à l'idée de Zugrub de mettre à la retraite le personnage et j'avais déjà une idée de personnage pour ma fig. L'idée d'en faire le maitre de Dourak ne collait pas au fait qu'on ne sait pas s'il a la moindre compétence martiale réelle ou s'il est le gobelin le plus chanceux du monde. Szonja correspondait beaucoup plus au stéréotype de film d'art martiaux de l'apprentie pleine de potentielle ayant reçue (à la dur) le savoir d'un maître. La logique voudrait qu'elle ait une poignée d'année de moins dans le texte que dans son BG. Cela aussi l'avantage d'évacuer le problème de la présence de Dourak (en plus) pendant le banquet: Szonja à autre chose à faire que d'être "femme de". Pour Dunkelhoff: je vois de quoi tu parles... Mais je pense pas que cela t'aide beaucoup à choisir un schéma. J'avais pensé te proposer d'en faire un avec les couleurs de chacun de tes chasseurs. Une sorte d'avertissement du destin. ^^ Mais je sais pas si cela peu coller avec tes zombis actuels visuellement. Quand a faire ta propre version de Zlathan, cela amuse pas mal de monde en ce moment alors pourquoi pas toi?
  8. @Litrik Je comprends et je m'en excuse, j'aurais du me méfier plus sachant qu'on est sur un forum grand public... Je vais de ce pas en racheter une boite pour faire un compte rond... Donc 26 + 10 = 36... Non il m'en faut une seconde... +10 = 46... Raté... +10= 56... Peut-être qu'avec une quatrième je vais obtenir un compte rond... 66! Toujours pas! Bon... Je suis désolé Litrik mais je crois qu'a moins de lancer un financement participatif, j'aurais pas les moyens pour acheter assez de boites pour faire un compte rond... Pour la cape, j'assume totalement mon choix étrange. Il est parti d'une envie "artistique" plus que d'une démarche figurative. Et je comprend tout à fait que cela fasse un peu des noeuds au cerveau à certains. Dans la vraie vie, on a pas de gobelin donc je dirais que le problème est réglé. ^^ Après dans un univers med-fan, l'effet lave-ou-autre-avec-la-chaleur-qui-vient-des-plis est ce que j'avais en tête en me lançant dans cette peinture... Donc d'un certain point de vu, l'effet est réussi non? xD Le fluff que tu proposes m'a bien amusé et c'est tout à fait dans l'esprit du CARGO. Après, de là à dire que c'est une caricature du capitalisme (et de sa religion le néo-libéralisme): j'irais peut-être pas jusque là. Je trouve toutes ses histoires plutôt réaliste moi. ^^ Après comme dit Miles la référence est drôle et marche foutrement bien mais elle est un peu trop appuyée. Quoi que, bizarrement, cela me fait moins bizarre d'un nom. Peut-être parce que le fluff peut-être lu mais ne revient pas tout le temps quand on construit par dessus une histoire autours de la table alors qu'avec un nom: on le répète souvent: machin fait ceci, machin fait un test de svg, etc... Si ça te dérange pas, je vais garder tes idées sous le coude pour des personnages à venir. Ça te va? J'ai mis un moment à comprend la référence pourtant évidente... Je m'étais perdu dans une histoire de référence au théâtre (les applaudisseurs pro) dont je comprenais pas les tenants et aboutissement de la blague... Et c'est pas pour rien. xD Par contre, je sèche sur le choix du nom. Pas impossible que ce pauvre pionce, dans sa peur de mourir donc de vieillir, ai fait décroché ses portraits de sa tente pour les cacher loin de son regard. ^^ Et tu serais pas en train de nous raconter la fin de carrière de ce pauvre Henri Bateleur Bretonnien de son état?! (et j'espère que c'était pas le pote de Gotrek!!!) J'aime beaucoup ton texte, on sent bien la descente progressive vers la folie et le fait de prendre une expression humaine au pied de la lettre est très bien vu. Ça me donne vraiment envi d'approfondir cette histoire de tissu du point de vu du "héro". ------------------------------- Sinon à mon tour de faire ma petit contribution narrative! Elle prend place quelques temps après la fameuse campagne Bourre Pif dans l'Groin et s'attache à raconter un épisode de la vie d'après de l'un des protagonistes. Ceux qui n'ont pas encore lu la campagne n'ont aucune excuse! Si vous aimez pas les spoils, arrêtez vous tout de suite de me lire et cliquez sur le lien! Aller! On se dépèche! C'est bon? On est entre nous maintenant? C'est un peu compliqué de résumé ce qui m'a poussé à écrire ce texte mais j'en retiendrais : - rendre hommage et faire plaisir à Zugrub qui nous régale de ses aventures ludiques et de son fluff - rebondir sur une excellente idée jeté en l'air par Litrik qui ne s'attendait peut-être pas à ce qu'elle lui revienne toute cuite ^^ - l'envi de mettre un peu en scène des personnages du CARGO - mettre ensemble des références à deux œuvres qui m'ont marqués jeune (la réponse à la fin pour les curieux incultes ). Bien que je ne les aient pas connu du temps de leurs sorties (j'étais à peine née quand certains jouaient déjà à Battle ). Au début de l’hiver, en fin d’après midi, dans l’énorme tente collective des hautes sphères du Convoi Arctique de Ravitaillement Gobelin : le déjeuner allait tranquillement sur sa fin dans une atmosphère avachie. Les restes de trop nombreux plats (et de trop nombreux services) gisaient sur des tables derrière lesquelles des nobz ventrus et repus glissaient doucement dans le sommeil. Oubliant pour un temps leurs querelles et complots. L’orchestre s’était tu, n’ayant plus personne à distraire, et essayait de ramasser un en-cas entre les chaises. Tout d’un coup, un bruit de lutte se fit entendre à l’extérieur. Une grosse bourrasque gelée ouvrit largement l’entrée de la tente et découvrit deux nobz en méga-armure. Ils étaient au travail : c’est à dire au prise avec un troisième gobelin qu’ils essayaient d’empêcher d’entrer. Celui-ci portait des vêtements très épais à la mode des voyageurs méridionaux ayant peur (à raison) de se frigorifier sur place mais ayant fait un peu trop de zèle. Ce gobelin portait en travers de ses épaules un loup géant de fort belle taille. Tournant et virant sur lui même, il cognait les sentinelles avec son fardeau. Les importuns à terre (et après un bon coup de pied là où il faut pour faire bonne mesure), il repartit de l’avant et entra dans la tente. Tout le monde était tourné vers lui et certains s’étaient levés. Des gardes pointaient déjà le fer de leur arme vers lui (peu enclins à se faire rosser comme leurs collègues). Abasourdi par l’apparition, le dirigeant de la caravane murmura un « Mé ky cé ce… Ce... » mal réveillé. Comme pour lui répondre, un de ses chevaucheurs de loup apparut, le visage tuméfié, de dernière l’intrus et déclara tout fort : « F’lathan ! Le grand et puiF’ant F’ef de guerre du F’ud, ta GrandiloF’ence… Y F’eu voir le boF’ du F’oin... - J’vois. Laissez le v’nir... » L’on releva les piques en l’air et l’étranger s’avança en regardant l’assemblée de haut. L’orchestre s’était remis à sa place et, dans un esprit taquin, improvisait une musique pompeuse et très descriptive de la scène. L’intrus marchait lentement mais il faisait de grands pas : comme s’il voulait appuyer par sa démarche d’avantage le poids de sa présence que celui de son fardeau. À son cou, pendaient deux colliers : l’un de grosses dents d’orques et l’autre de petite ratiches de zoms… Arrivé devant la table haute, il se planta devant le maître des lieux et fit un signe de tête : « Salut ta Granditude ! Tu devrais apprendre l’hospitali… hostili… A être sympa avec les voyageurs ! V’là t’y pas ke j’me pointe à la porte de ta tente avec c’te gros tas viande qu’té larbins affamés ont essayé d’me le voler ! Tu d’vrais les nourris : ils bosseraient mieux! » Et comme pour ponctuer sa phrase, il fit sauter le loup de ses épaules pour l’étaler sur la table ! « - Avec les compliments Gork et Mork ! Il est où Sconila l’Flemmard ? - Qu’ils t’zécoutent ! T’as l’air d’un gob bien monté ! Zlathan… J’t’aime bien. » A la droite du tyran, sa fille Szonja regardait la scène en coin avec un air réprobateur. Tableau difficile à louper : la semi-gobeline dépassait de presque 3 bonnes tête la plupart de l’assemblée. Si elle n’avait été courbée au dessus de son assiette (pour faire semblant de s’y intéresser) : Zlathan n’aurait pas pu voir son visage à cause de sa capuche. Il aurait fallu être fou ou stupide pour ne pas sentir qu’elle pensait plus à la grosse hache (posée contre son accoudoir) qu’au saucisson qu’elle découpait sur son pouce. « - Cé sympa, ta chefferie. Mais j’mire ke ta femelle é pas dakodak avec ça : r’garder là comme elle est à tirer la gueule… Alors qu’est-ce qui se passe gamine ? Té à cours d’saucisson? - Grrr… Mé avi k’je saurais bien où m’en trancher un nouv… » L’humaine qui était assise de l’autre côté de Grotfeller se leva d’un bond. Elle était richement vêtue d’un épais manteau de fourrure et d’une robe élégante. La première des concubines était à peine marquée par sa trentaine finissante et avait le regard acier de celle qui avaient du composer avec une vie de contraintes et dangers constants… Et ce tournant vers son époux : « - Excusez moi, mais je ne tolérerais pas qu’un va-nu-pieds entre chez moi et commence à nous humilier de… - Assis toi. Assis toi… Ma doudoune… Eul Zlathan peu nous faire k’dalle… Ha, oui ! La poly-tresse t’aime ça… Euh… Zlathan : ma meuf à moi. Doudoune : Zlathan. Cé ça chérie ? - Salut Doudoune ! « Repris Zlathan sur un ton toujours aussi volontairement provocateur. » J’espère k’zavez pas peur des puces avec votre truc ? - Vos espérances m’indiffère totalement… - Haha ! Bien dit ! Prend z’y dé trucs ma fille… » Commenta Grotfeler. « V’là comme faut clouer le bec aux gars plus p’tits k’toi ! Les potes… Les potes ! VO GUEULES !! Bon… Je disais... Les potes : V’là le grand Zlathan ky vient du Sud ki fé cho ! Y paraît k’eul Zlathan cé un grand boss de guerre et tou ça… Ky tuent même des orks noirs ! Hé ! Toi : Kasse toi d’là qu’il puisse s’asseoir son derche. Et lé grouillots ! Amenez d’la bouff pour k’eul Grand Zlathan nous raconte ses fées d’armes. Histoire qu’on voit à quel point cé un menteur et pourkoi kil é tou seul comm’ un pauv’ type… » Ceci fait, l’étranger commença à manger et à raconter calmement sa vie. Histoire qui, il faut le dire, valait le détour mais manquait un peu de réalisme… C’est connu que n’est pas le gros Grom qui veut ! C’était merveilleux d’imaginer ces gros benêts d’orques mordre la poussière les un après les autres devant un gobelin… M’enfin, on vit pas dans un monde imaginaire, hein ? Pourquoi un si grand guerrier n’aurait pas sa propre waaagh ou, en attendant, sa propre tribu ? Avant d’arriver au meilleur, l’orateur s’interrompit : « - Mé chu pas v’nu là pour baver des niaiseries à dé snots… J’suis venu voir vot chef ! Il é où Sconila l’Flemmard ? Eul marchand Jagouar y m’a dit k’cé lui qu’il fo kosé pour monter dans le nord. Le vré de vré où k’ya dé monstre kon veu pas voir… - Mon vieil oncl’ ? Lé mort et cé moi le boss suprèm des grands boss des boss des gobs d’eul caravane maintenant ! - Ça veut dire que t’as été le meilleur ? K’t’as cogné plu fort é plu vite k’lui ? » L’oeil de Zlathan s’était tout à coup allumé d’un éclat inquiétant. On pouvait y lire l’intérêt mais aussi une petite graine de folie. L’assemblé partie dans un rire gras et sonore. « - Bah cé pas tou à fait ça… Il é mort dans son bain… » Avoua un Grotfeler railleur mais aussi légèrement mal à l’aise. Son instinct de survie de gobelin (sur-développé) sonnait le tocsin mais il n’avait pas encore mis le doigt sur le problème exact… Il se dit que c’était pas la peine de donner des détails superflus : comme le rôle qu’avaient eu le couteau, la corde, le pistolet, la bouteille de poison et le haut de la falaise dans ce malheureux enchaînement d’évènements tragiques. Et puis il avait ses gardes et ses loups, que risquait-il ? « - Donc maintenant c’est moi le boss ici… Y a un gob qui veut dire le contraire ? Iznogob ? - Non p’pa… - Schlabadam ? - Cé toi le plus mieux boss… - Shab’Gro ? Slig ? - Non ! Non ! T’es plus riche cé sur ! - Et notre bo parleur : Zlathan ? » Celui-ci lâchât un énorme glaviot jaunâtre et visqueux devant lui… « -Cé pa bon ? Ton bide aime pa un honnête festin ? - Un festin honnête ouais mé j’aim pa lé traîtres… - Cé à moi qu’tu causes ? - Ouais… A toi ! Et à tou lé gobbos qui sont là et qui sont trop des lâch’ pour prendre ta place ! » Szonja s’était levée le manche de sa hache dans la main droite. « - P’pa ! Laisse moi lui faire bouffer ses menteries ! - Nan… Doucement… On va se marrer encor’un peu… Et qu’est k’tu veux faire Zlathan ? - Vé te péter la gueule ! - Ha ! Rien ke ça ? - Nan ! J’ai aussi foutre des coups pié et j’vais prendre tes dents pour ma collection ! - Buter le ! Buter le!! » Le pieux d’un garde, qui devait se tenir prêt, transperça le dossier du fauteuil de Zlathan et ressorti à quelques centimètres de son nez. Le gobelin loucha dessus : surpris mais pas paralysé, il fit basculer son siège en arrière et roula sur lui-même formant une boule de ses longs vêtements. Cela aurait pu être risible si la manœuvre n’avait pas terminé avec un Zlathan debout, le dos au foyer central, fermement campé sur ses appuis et ses deux kitranchs en garde au dessus de sa tête ! Quelques instants plus tard, les gobelins et les loups se ruèrent de tous côtés sur lui pour la curée. Mer de dents, de métal, de poils et de méchanceté. Que dire ? Ce fut horrible… Un tel déséquilibre des forces… Un massacre furieux ! Une ode à la violence, un hymne à la cruauté, une danse de mort, un autel dressé au culte de la barbarie, une répétition générale des chorales de l’apocalypse! En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, Zlathan laissa un sillon sanglant jusqu’à la table haute et il bondit dessus pour abattre ses lames sur le crâne de Grotfeler. Celui-ci était déjà vert clair et convaincu de rencontrer Gork et Mork quand le fer de hache de Szonja s’y opposa ! D’une patate de forain, elle envoya l’assaillant bouler dans les plats et les verres. Montant également sur la table, elle se rua sur le gobelin qui s’était une nouvelle fois remis sur pied pour se défendre. Les couverts se brisaient et volaient au rythme de leur tango martial. Les assauts de la femme étaient sauvages et furieux. Même s’ils ne rivalisaient pas avec la force d’ours d’un chef de guerre orque noir, Zlathan ne pouvait gérer ces coups par une opposition frontale. Son endurance était déjà entamé par le tour de force dont il avait fait preuve seul contre tous. Il appliqua tout son art à dévier, fendre et feindre. Plusieurs fois, ses propres enchaînements, parfaitement exécutés, l’amenèrent à blesser son opposante et, plusieurs fois, il fut surpris par une contre-attaque pugnace, rageuse et spontanée. Ce vent de fraîcheur, peut-être un peu naïf, dans la manière d’approcher le combat… Cela remontait si loin pour lui… Étrangement, il se senti ému… Son esprit était déjà loin dans le passé, détaché du combat qu’il avait globalement maîtrisé de bout en bout quand il fit tomber Szonja sur le dos et lui fit lâché son arme. Mécaniquement, il lui mit le pied sur la poitrine pour l’empêcher de bouger et posa une de ses lames sur sa gorge pour appuyer la menace : « -T’as perdu. Boug’ plu ou j’te crèv. J’rien contre toi ou lé otres. Veu k’lui... - Va chier ! » La femme ramassa un couteau sur la table et lui planta dans le mollet. Geste dérisoire purement symbolique : avec leurs constitutions de peau-verte, il aurait pu finir le travail, s’enfuir et s’occuper de ça après. Il leva son arme pour accomplir ses menaces et plongea ses yeux dans ceux de sa victime… Il y trouva quelque chose d’intéressant : la froide détermination de celle qui est acculée alors qu’elle défend les siens… Il l’avait déjà vu dans les terres des zoms ! Une chose étrange pour un gobelin naturellement égoïste et surtout pour quelqu’un d’aussi solitaire que Zlathan… Une idée étrange lui traversa l’esprit : qu’importe la source tant que la volonté de gagner un combat est là. Qu’est-ce qu’il en avait à faire de ce qu’elle pouvait en faire ? Il releva le nez vers le trône derrière lequel Grotfeler et sa compagne avait trouvé refuge : « - J’vais pas t’buter... Cé elle qui s’en chargera quand ça lui f’ra plaisir. Tu vas m’fair préparer une bête avec tout ce qui fo pour aller dans l’nord, le vré de vré, et d’la bouff pour deux. Quand elle s’ra prête, elle r’viendra vou voir… Dakodak ? » Trois ans plus tard, en Kisley, Szonja regardait son maître s’éloigner dans la plaine en tirant le drôle d’oiseau qui portait son barda. Dans quelques instants, dans une autre direction, elle ferait de même pour chercher les siens. Sa peau, trop exposée pour la saison, était parsemé de cicatrices. Elles venaient moins de mauvais rencontre dans le pays des trolls que de la main de son professeur. Ça avait été dur mais il lui avait offert quelque chose de particulièrement précieux dans cette région… Elle sourit quand le vent lui amena, une dernière fois, l’air que Zlathan chantonnait tout le temps lors de leurs voyages : « […] J'suis une waaagh de gobz, à moi tout seul. J'suis une waaagh de gobz, je fends des gueules. Je suis le chef et le grand chef, je suis Fraklan le rigolo, je suis le p'tit gros à sornette, je suis Rogbut le grand costaud. Y'a plus d'problème de hiérarchie car c'est toujours moi qui commande, c'est toujours moi qui obéis, faut d'la discipline dans une bande. J'suis une waaagh de gobz, à moi tout seul. J'suis une waaagh de gobz, je fends des gueules. Quand j'débarque au hameau du coin et pis qu'un ogre veut m'agresser, ben moi aussitôt j'interviens, c'est beau la solidarité. Quand je croise la bande à Brolot, Y sont beaucoup plus nombreux, ça bastonne comme à Mirragliano, c'est vrai qu'dans sa waaagh y sont deux. J'suis une waaagh de gobz, à moi tout seul. J'suis une waaagh de gobz, je fends des gueules. [...] »
  9. Franchement, pour cette histoire de ruine, je trouve la dernière photo très rassurante. Il y aura deux figurines de plus à l'avant pour sortir de la ruine et le rang de profondeur que tu comptes ajouter fera que, à moins de jouer coller le nez à la table, on verra des elfes derrière la pierre. Pour la couleur, je suis d'accord avec toi. Le MNM métalique me faisait douter un peu (gris pierre + gris acier) mais tes hallebardiers ont aussi leurs capes et leurs cimiers qui seront coloré et très visible. Bonne courage pour la peinture!
  10. Même si on ne peut pas dénier le rôle important des autres univers de fantasy dans la construction de warhammer, il ne faut pas voir tout écart comme un bien. Avec la diminution de la place donné au fluff dans les bouquins et la répétition à travers les versions, on peut aussi avoir des appauvrissements et des caricatures qui se déploient et deviennent canon comme tu dis. Le traitement des peaux-vertes en est un bon exemple, on passe d'un peuple, certes rustique et sauvage, qui cohabitent de manière plus ou moins conflictuelle avec les autres espèces à une espèce asexuée dont la vie quotidienne est complètement occultée (on a l'impression qu'ils attendent juste la prochaine waagh sans rien faire) et qui n'a plus de contact non violent avec le reste du monde... Les nains n'étant jamais décris comme imperméables à la magie, il est normal qu'ils puissent aussi la manipuler "normalement" même si cela reste plus rare (et donc pas couvert par les LA mais le jdr). D'ailleurs, les maitres des runes ne sont rien d'autre que des magiciens qui ont une approche culturelle bien particulière de la chose. Ceux ne sont pas juste des forgerons experts qui appliquent une technique de fabrication scientifiquement établie. La preuve étant qu'ils peuvent, comme tout les sorciers, manipuler les vents de magie pour s'opposer aux sorts du camp d'en face. Après chacun à ses préférences et se fait sa petite sauce perso pour le fluff, je vois pas l'intérêt de se contraindre pour simplement suivre une norme. Sinon pour revenir un peu aux barbus présentés: J'aime beaucoup ton sorcier, la figurine est très sympa et je trouve que tu as parfaitement souligné par ta peinture sa trogne et le côté un peu décalé du personnage. Les guerriers sont bien réalisés et j'aime bien le thème général du guerrier qui a traversé des épreuves et qui n'en est pas ressorti indemne. Déjà parce que cela colle bien avec le côté drame de l'histoire générale des nains (la fameuse longue pente glissante) et parce que cela donne un côté plus "humains"(tu me passeras l'expression) aux personnages. C'est dur de décrire des personnages tous "trop trop forts" sans être un peu redondant ou involontairement ridicule. Je trouve ton parti pris aide beaucoup à éviter ça malgré leurs sacré pédigrée individuels.
  11. Merci @gibsvance mais tu sais ma bannière c'est plus de la patience et un peu de méthode que de la compétence. Comme je disais, c'est la première fois que je tente un freehand un minimum "complexe" et je ne sais pas dessiné. L'important, à mon avis, pour faire un truc simple et efficace: des aplats entourés d'une ligne noire. Tu dessines d'abords des croquis sur du papier histoire d'avoir une bonne idée des proportions et des détails que tu peux caser. Puis tu traces (ici au noir) les contours de ton dessis et les grandes formes en allant ensuite vers les détails. Jusqu'ici pas d'une grande précision. Le tout c'est que la forme soit bonne. Ensuite, tu fais comme dans un livre de coloriage: tu remplis des espaces (en partant du centre de ceux-ci). C'est là que tu vas obtenir des traits "propres" qui on l'air (j'insiste sur ce point) plus ou moins réguliers en affinant le tracé des deux côtés. En cas de débordement, pas besoin de refaire la ligne: il faut juste faire un petit trait noir juste sur l'endroit qui pose problème et revenir ajuster celui-ci avec ton coloriage. Après, un ou deux petits glacis pour donner du volume et hop! C'est vrai @Miles que l'option de leur faire un profil identique m'avait bien tenté et je te suis totalement d'accord avec toi sur l'ironie que cela donnerait. Après, le truc c'est que j'ai aussi envi que cette unité se démarque en terme de sensations sur la table (pas forcément plus fort juste différent). Côté armure, c'est effectivement rigolo de les imaginer avec un assortiment mal fagotés de pièces cliquetant de tout bord mais cela ne correspondrait pas trop à leur description. Surtout que armure légère sans bouclier et sans initiative ça finit par être très léger non? Vu le design des armures (et même si comme dans beaucoup de production de fantasy il y aurait à redire sur le plan technique/cohérence des pièces), on est quand même sur du matos lourd et bien couvrant pour la majorité. Certains sont plus légers que d'autres mais historiquement les carrés de hallebardiers ou de piquiers plaçaient les hommes les mieux équipés devant, les mecs vieillissants (mais expérimentés) à l'arrière et les jeunes coincés au milieu pour qu'ils puissent pas bouger et faire masse. Tout ça pour dire que j'étais pas loin de leur filer une armure de plate (certaines versions des joueurs d'épée sont pas beaucoup plus couvertes) mais je me dis que le point d'endurance en plus, je me disais peu être une bonne abstraction de ce niveau de protection. En plus, j'ai aussi tendance à penser que la "méritocratie" peaux-vertes est une illusion (comme la vrai d'ailleurs) : certes certains doivent bien avoir une bonne base génétique c'est aussi une conséquence des avantages matériels objectifs de leurs statu: les chefs mieux nourris que la moyenne peuvent développer un potentiel latent chez bien plus de monde dans la tribu. Et comme ils sont "plus fort" il conservent leurs privilèges donc leurs avantages concurrentiel. C'est avant tout l'organisation sociale dysfonctionnelle qui pose soucis. Pour le côté discipline, c'est exactement ça: les gobelins des collines ont de fois plus tendance à souffrir de l'animosité que les autres (sur 1 ou 2 au lieu de 1) sauf s'il y a des orques "amis" dans le coin (mais ça n'arrivera pas!). Et là c'est leur fluff que j'ai fait collé à cette règle pour lui donner une patte plus en accord avec le ton et le propos du CARGO. Pour le chef... L'idée me fait sourire mais je suis pas 100% à l'aise à une référence aussi transparente à un truc récent qui me gène (moins le personnage lui même que la servilité avec laquelle la majorité des médias ont traités l'affaire). Moyen envi d'y faire hommage (même si c'est aussi une manière de s'en moquer)... Après j'avoue que c'est totalement subjectif parce que il y en a d'autres qui me choquent pas: Szonja c'est assez transparent (mais positif), le Zlathan de Zugrub bah maintenant sait que c'est un joueur de foot un peu particulier mais c'est un peu nébuleux, vous finirais par voir Grotfeler qui fait aussi référence à un vrai sale type mais dont l'aspect lointain et très caricaturale me gène moins... Peut-être qu'un anagrame suffirait à résoudre ce soucis, comme ça je le sait mais cela saute pas non plus au visage dès que tu dis/écris le nom du personnage... Je retiens l'idée des cabossages en trompe l'oeil @Chogoris c'est une bonne idée. C'est vrai que je me suis laissé guider sans trop me poser de questions car, si elle garde la patte irrégulière de la sculpture physique, l'équipement c'est pas spécialement endommagé pour la plupart. Ha mais si les gobelins mineurs ne sont pas au premier rangs, c'est parce que tu ne sais pas que serrer l'ordre de serrer les rangs dans les unités gobelines se fait avec les premiers rangs qui reculent! Et hop "l'état-major" au premier rang: On est soucieux du respect des concepteurs du jeu chez nous! ^^ Pour le chef, bien rebondit sur l'idée de Miles! J'aime beaucoup cette idée de morceaux volé dont le propriétaire rumine sa vengeance et son retour. ^^ Après à voir si c'est un morceau de cape, d'une tenture de lit, d'une nape ou d'une serviette de bain... Maintenant cela soulève d'autres question: Il a quoi de magique ce tissu? Est-ce que le fait qu'il soit déchiré change quelque chose? Genre: est-ce que son apparence spéciale c'est pas une concéquence de la magie qui fuite? En terme de hobby total, je sais que j'ai l'avis d'un expert sur le sujet @Snatch Sombre-toison! Ca me fait plaisir que tu dises ça. Quand à les retrouver, n'hésite pas à m'écrire quand tu passes dans le coin. Il y a de la bière de champi au frigo.
  12. C'est dans le livre compilant les armées v3, mais c'est sur que la liste est très juste (2 personnages et 2 unités). http://verrahrubicon.free.fr/documents/wfb3_armees.pdf Sinon, en non officiel et en anglais, il y a le livre de Mathis Eliasson écrit pour la v8: https://drive.google.com/file/d/0B_Redi9cZJ5iR0Y3N1ZPZWdHWVU/view?resourcekey=0-awbp3xiYeCvbGf8rczXzQw
  13. Salut les verts et les autres tout roses et tout mou! Pendant que certains font du zèle en dessinant la trame des tissus sur le moindre de leur gob (bonjour le burn out à venir ), je me suis ménagé un peu plus en m'attelant à la finition d'un régiment déjà entamé il y a une éternité (avant le covid c'est dire!) en me disant que cela ferait un peu avancer ma pile de la honte et que cela serait plus simple. Vous vous en doutez, ça c'est pas passé comme prévu. Comme je m'étais un peu entrainé entre temps avec les pinceaux... Il y a avait un "petit" décalage entre les gobbos nouvellement barbouillés (oui parce que faut revenir un peu à la réalité hein... c'est pas du master class qu'on trouve par ici) et les anciens. Ça a donc été un peu laborieux de finir: c'est pas très rigolo les retouches. Surtout que vous allez voir qu'il y a un truc qui est largement dominant dans cet unité et qui a rendu le travail de retouche un peu monotone. Et puis il a fallu que je me sermonne aussi pour pas toucher à tout (sinon c'était le clacage assuré) donc il y a des p'tits détails qui sont pas toujours égaux et qui auraient pu être mieux... Donc vous m'excuserez de ça et de la luminosité pas toujours égale sur les photos (que j'ai pris ça par un temps mitigé en ayant marre d'attendre depuis une semaine un jour de vrai soleil) Laissons maintenant la place au fluff et aux photos: Contrairement aux apparences, c'est pas des stormcasts même s'ils sont pas très loin d'être aussi forts. ^^ Ceux qui trouvaient déjà mon schéma de couleur un peu violant... J'avais bien prévu mon coup pour avoir l'équivalent de 25 socles, j'ai tout acheté et monté... Puis je suis tombé sur la fig du chef... Pas grave: le type d'en face se dépêchera surement de régler ce petit soucis d’arrondit. ^^ Le chef de l'unité représenté par une superbe figurine résine sculpté par Lux Thantor qui outre d'avoir le bon goût d'être un sculpteur Français de talent possède une petite gamme perso de gobelin plutôt originaux. Pas impossible que je craque pour quelques autres lorsque j'aurais diminuer ma pile mon stock de plastique gris. Côté peinture, je m'apperçois sur les photos que j'ai un peu petit soucis de verni sur sa cape. Ça ce voit en vrai mais là c'est exacerbé par l'éclairage... Faut que je corrige ça. Sinon: je me suis fait plaisir en lui peignant un cape magique avec un ombrage/éclairci absolument pas réaliste. Ça été un vrai plaisir à faire. Mon idée de base était d'imaginer la chaleur de la lave dans les plis et le froid de la glace dans les parties les plus exposées. Mais les copains qui l'on vu en avant première ont chacun eu leur interprétation, l'un d'eux m'a parlé d'une teinture elfique qui changerait en fonction de l'angle d'exposition à la lumière. Ce qui m’amène au point suivant: je lui ai pas fait de fluff... Pas un problème de manque d'inspiration mais comme je sais qu'il y a quelques esprits inventifs à la plume créative dans les lecteurs de mon humble sujet, je me suis dit que cela serait très sympa que quelqu'un d'autre apporte sa pierre à l'édifice... Le seul truc, c'est que j'ai pas envi que cela tourne au concours avec un sélectionné et les autres à rejeter... Peut-être une création collective si plusieurs personnes sont intéressés? J'ai eu un crêve coeur pour cette pièce: j'ai du la convertir pour enlever des trucs. Le gob avait une gâchette pour déclencher de système énergétique de la lame (fil + cuivre conducteur dans l'arme). L'idée était vraiment super mais je trouvais que cela collais vraiment pas avec le niveau technologique de mon armée. J'ai également du retirer un gros pic/lame à angle droit et diminuer la longue de la hampe, l’ensemble était trop massif par rapport aux autres figs et gâchait un peu l'effet de groupe. C'était bien proportionné sur la fig mais comme le gobelin est lui même très gros (normal c'est le chef)... L'oeuvre originale: Cette sympathique fig de chez Raeper Miniatures a été à un endroit un peu improbable... Pour la petite histoire, je cherchais une autre figurine de la même marque pour faire un dragon impressionnant pour l'armée d'elfe en 10mm de ma femme (le temple dragon pour ceux qui seraient curieux). Là, je me confronte à la difficulté de trouver un revendeur pour la marque en europe... C'était rare et ils avaient pas forcément beaucoup de choix. Le site européen de Reaper l'avait pas et les frais de port depuis le western triplait le prix de la fig (on parle d'un truc de taille moyenne en plastique mou)... Un peu découragé, je tombe dans mes recherches sur une archive d'un forum dans lequel des types ont fait des listes d'endroit où trouver des figs Reaper Miniatures... Bien sûr tous les liens sont morts : les petits enfants des auteurs des posts devant commencer à se renseigner pour leur retraite... Tous? Non! Un lien résiste encore et toujours aux injures du temps! Je tombe sur un site vraisemblablement fait en amateur avec les technologies des années 90s... Site qui vend: du matériel de pêche! Mais avec une section figurine et un dernier exemplaire de mon dragon! Pour récompenser autant de dévouement à la cause de ses passions, je lui en ai pris d'autre (dont celle-ci dessus) qui me plaisait et en me disant que j'en ferais bien quelque chose un jour. ^^ Mission accomplie. Le free-hand sur la bannière est ma première tentative "sérieuse" dans le domaine. Si on exclu les quelques runes très simples sur les boucliers d'elfe mentionnés dans le paragraphe du dessus. Comme quoi: tout est lié! J'étais pas confiant du tout du tout mais je me voyais pas laissé un drapeau uniforme ou vaguement découpé en champ... Au final, j'ai bien transpiré pendant une après midi mais je suis plutôt content de mon résultat. Le background que je m'étais imposé (matière + objet représenté) limitait les teintes (j'ai essayé de faire un fond plutôt bronze pour compenser) donc il manque un peu de contraste de loin. Je me suis aussi un peu fait avoir sur l'épaisseur des traits noirs. A distance de peinture c'est très bien mais j'aurais du les faire un peu plus large (toujours pour être plus lisible de loin). Une pièce vraiment agréable à peindre avec une bonne sculpture (j'étais étonné) et une belle diversité de matière et de détails. Vous avez noté la petite roue très pratique installé dans le bas du manche? Même marque et même origine que le drapeau. Un unit-filer bien reposant presque sans métal. Et @Miles ne râlera pas parce qu'il 4 trucs (3 gobbos et un gros tambour) sur ce socle de 40mm. Toutes les figurines qui suivent sont issues de la même marque Knightmare Miniatures qui produit beaucoup de peau-verte old-school sculpté par Kevin Adams (ou du moins une bonne partie). C'est du métal, c'est lourd mais c'est super sympas. Seul vrai inconvénient, pour la taille de mon régiment, j'ai été obligé d'avoir chaque figurine en double... J'ai fait de mon mieux pour varier les métaux et le positionnement des couleurs principales et j'ai l'impression que cela passe très bien quand elles sont mélangés dans le régiment... J'aime bien la variété et le soucis du détail des équipements. C'est aussi amusant que GW et Knightmare aient sortis à peu près en même temps la même ré-utilisation des bassinets à bac pour faire rentrer le nez de nos petits amis. J'espère que mon rouge est moins plat qu'avant. J'ai toujours pas réussi à me convaincre d'avoir des points de lumière orange alors j'ai passé un glacis de rouge fluo pour donner de l'éclat à la zone tout en restant rouge. Je pense que les figurines ont été pensés pour être jambe nues et ce que j'avais suivit sans réfléchir mais... Avec le climat de mon fluff et le statu de mon régiment cela aurait été un peu bizarre. J'en ai donc repris plusieurs pour les mettre en pantalons. Les sculptures mélanges bien l'esprit des gobs que j'aime: ils se prennent au sérieux, il faut s'en méfier mais sont toujours un peu ridicules... Ceux de droites ont un casque qui a l'air de tenir sur grâce à leurs épaules et les deux de gauches ont vraiment l'air engoncés dans leur armure: sûrement bien protéger "mais si on danse?" comme dirait l'autre. Enfin, il va me falloir une profil spécifique pour cette unité (et pas question de les jouer en count-as orque!!). Je me disais que partir sur le profil des gobelins des collines paru dans un vieux white dwarf serait simple et élégant. En changeant juste l'équipement (armure lourde/de plate + hallebarde) pour correspondre au figurines et ajuster le coût. Mais si quelqu'un à des idées ne suit preneur.
  14. Pareil! Comme quoi les méchants ont jamais le soutien du public dans les séries populaires. ^^
  15. Salut @Joneone, bon courage pour ton projet de monter ta propre version d'un LA Mercenaire. Je n'aime pas la v8 donc je ne pourrais pas t'apporter de conseils précis sur l'adaptation, les détails techniques, etc... Mais je vais mettre ma petite pierre à l'édifice avec des remarques générales. .Niveau concept: - unité percutantes mais moral très moyen - unité "à la carte" très souple dans leurs options mais qui reste cadrés dans leur usage - éviter de faire "doublon en moins bien" des autres nations humaines Si ce n'est pas déjà fait, je te conseillerai de jeter un coup d'oeil au LA mercennaire pour Blackhammer (v7 fan made). Pour l'avoir pas mal joué, il y a beaucoup d'idée intéressantes et je penses une même volonté de mettre en avant une armée humaine de Tilée mais aussi avec sa composante cosmopolite. https://www.dropbox.com/s/odywmsdwvnd7h1j/Mercenaires.pdf?dl=0 Trouver des figs officielles est aujourd'hui compliqué et vraiment coûteux. Si tu veux faire un LA pour les gens voulant jouer de 100% figurines officielles tu t'adresses à une minorité (joueur v8), d'une petite minorité (joueur merco) d'une toute petite minorité (joueur ayant un stock datant de plus de 20ans). Surtout qu'il est aujourd'hui facile d'aller chercher dans plein de gammes de très belles pièces qui font aussi bien/meilleures/bien meilleures que les productions de l'époque. Les derniers projets d’armées mercenaires que j'ai vu passés contiennent des figs GW de l'ancienne (elles ont du charmes et il y a un côté nostalgie bien cool) mais c'est une composante parmi d'autres. Offrir des solutions pertinentes pour jouer ce qui existait en v5-v6 est très louable (voir nécessaire) ce limiter à ça: c'est un non sens pour moi. Tant du point de vu intérêt de jeu: s'il y a des trous à combler faut le faire et s'il y a des idées originales fait les éclore. Mais aussi du point de vu modélisme: c'est un vrai plaisir de trouver sa figurine coup de cœur et de la jouer grâce au concept cosmopolite de l'armée. Pour le fluff, je ne vois pas bien le soucis. Les nains sont des voisins tout proches géographiquement et des alliés commerciaux. Le fluff a toujours fait des clins d’œils au seigneur des anneaux sur la dualité casanier/aventuriers des halfings et ils ont été présents dans pas mal de LA. Les nordiques est-ce qu'il faut revenir sur l'aspect mercenaires des vickings? Surtout que tu as aussi l'option de faire des unités plus génériques dans le thème mais en gardant la mécanique (au pif "guerriers sanguinaires" peut tout aussi bien faire amazones, maraudeurs du chaos ou mercenaire des terres du sud). A mon avis, c'est une mauvaise idée. Tu n'as pas besoin de limiter le nombre d'entrée dans le LA pour donner de l'identité à l'armée. Tout ce que tu vas faire, c'est diminuer le nombre d'option secondaires concurrentes entre elles. Surtout que dans l'état ta liste peut permettre de jouer arbalétriers en base et de ogre et aux bourrins en unité de ligne. Dans le fluff, le coeur de l'armée c'est du piquier : il te faut du piquier. Une règle simple à mettre en place et qui propose de vrai choix intéressants dans la composition des listes est de dire que le nombre d'unité de chaque entrée de la liste qui n'est pas du piquier ne peut dépasser le nombre d'unité de piquier de ta liste. Autrement dit: si j'ai une unité de piquier, je peux prendre une unité d'arbalétriers, une unité de cavalier et une unité d'ogre mais si je veux un autre groupe d'ogre: je dois prendre une seconde unité de piquier. Cela a aussi l'avantage d'humaniser automatiquement ton armée (hors count-as). Pour rester dans le thème de l'armée de mercenaire italien du bas moyen-âge, début renaissance: je laisserai de côté le prince marchand pour mettre en avant le condottiere. En plus, cela renforce l'aspect exceptionnel des personnages spéciaux comme Borgio. Historiquement, un carré de piquier décidé ça roule sur n'importe quoi. Sans passé à l'excès de faire oublier les troupes exotiques, il faut que tu considères l'option que les piquiers peuvent être une certaines forme de réponse (ou au moins ne pas être vulnérable) à certaines menaces comme un monstre qui ne voudrait pas les contourner... Je pense qu'on doit oublier le canon normal. Ça rapproche trop l'armée de la norme et vu les avantages en terme de force contre les grosses bêtes (par rapport à un canon léger): ça pousse les joueurs dans la mauvaise direction. Je mettrais en spécial le canon léger qui peut bouger et tirer (figurine facile à trouver) et on a une option pour en faire un canon tracté. L'éventuel Bronzino étant un choix de personnage spé à cheval (pris à part donc) qui peut rejoindre une batterie comme un ingénieur. La cape n'a pas vraiment besoin d'une règle spéciale à mon sens. Elle peut très bien correspondre à l'utilisation d'une armure légère ou d'un bouclier en terme de règle. En option pour les duelistes, la paire de pistolet est quelque chose de très intéressant à jouer et qui donne du cachet. C'est compliqué cette unité. En fait, elle n'a rien de bien originale c'est des gens d'armes à pied très histo. Ce qui correspond totalement avec le thème que tu veux donner mais en plus sont "collés" au trésorier, alors que sans tu as le "choix" (dans le sens où même si la règle l'oblige pas c'est bizarre qu'il soit pas avec ses gardes du corps) de le mettre ailleurs (piquiers, ogre, nains, maraudeurs, cavaliers lourds...) et donc on "perd" en choix de composition. J'aurais tendance à proposer soit d'en faire un truc plus générique soit de les faire montre en spé en leur donnant plus de "saveur" à la manière du LA Blackahammer et sa compagnie noire. Depuis la v2, le fluff de l'empire à quand même pas mal glissé de technologiquement en allant toujours plus avant dans le côté rennaissance. Comparé aux canon tractés et aux canons impériaux, tel que représentés, la bombarde est clairement un canon hors d'âge. A mon avis, cela aura l'effet inverse que celui escompté. A mon avis, pas besoin de de différents profils pour les différents peuples humains, les options d'équipements très larges suffisent. Par contre, des choix de héros (pas de seigneurs) pour des nains, des elfes, des ogres ou des halfings c'est sympa si l'idée c'est de proposer un choix très typé : l'ogre tape fort mais commande mal, le nain est bon dans les deux mais ralenti l'unité d'humain qu'il accompagne, les halfings fait l'inverse de l'ogre (charismatique mais fragile)... Sinon en autre unité de choix rare: un dragon. Ca aime l'or les dragons.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.