Jump to content
Warhammer Forum

Red Qafe

Membres
  • Content Count

    290
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by Red Qafe


  1. 35) Valdor : la naissance de l'Imperium par Chris Wraight

     

    Cette histoire se déroule... Quelques mois après le massacre des Thunder Warriors/Guerriers Tonnerre, aussi nommés Cataegis, sur le mont Ararat., lors de la campagne de Maulland Sen.

    Le Palais est en cours de construction, mais ses souterrains sont déjà largement exploités pour de nombreux projets.

    Les Primarques auraient disparu quelques temps plus tôt.

    Il n'y a que quatre Hauts Seigneurs : le Seigneur Commandant Militant des armées impériales, le Maître de l'Administratum, le Prévôt-Maréchal de la Divisio Arbites et le Chancelier des Domaines de l'Imperium.

    Révélation

     

    On a une Haute Seigneuresse, la Prévôt-Maréchal de la Divisio Arbites, nommée Uwoma Kandawire, qui vient d'obtenir des preuves du massacre des Guerriers Tonnerre par les Gardes Custodiens.

    Elle veut donc confronter Constantin Valdor, le chef des Custodiens, et lui faire avouer qu'il a assassiné l'un des autres corps militaires de l'Imperium naissant, sans doute par orgueil ou par peur que ses Custodiens soient remplacés à terme, et le faire arrêter, ou que, maintenant que les armées ont à peu près conquis la planète entière, elles ne se retournent contre le peuple.

    Elle croit que les Custodiens sont juste un corps militaire géno amélioré différent des Guerriers Tonnerre.

    Bien sûr, elle ne peut pas connaître le véritable sens de ce qui se passe. Elle pense que l'Imperium apporte réellement la paix sur Terra... Et son rôle à elle est d'établir et faire appliquer la loi...

    Sauf que comme nous le savons, l'Empereur, Malcador et les Custodiens sont au dessus de la loi.

     

    Comprenant que Valdor n'avouera pas, et ne se laissera pas arrêter et juger malgré les preuves dont elle dispose, elle quitte le palais et compte l'investir par la force pour démettre Valdor.

    Pour cela, elle a assemblé une armée composée des Guerriers Tonnerre survivants, dont l'un de leurs "Primarques" : Ushotan, ainsi que de nombreux soldats/mercenaires souvent transhumains (modifiés génétiquement ou avec des augmentiques) qui ne trouveront pas leur place dans le nouvel ordre qu'apporte l'Imperium.

    Face à eux ne se montre que Valdor en personne...

    Sauf qu'après la petite discussion entre Valdor, Ushotan et Kandawire, au cours de laquelle cette dernière veut proposer une dernière fois à ce dernier de se rendre, ils s'aperçoivent qu'au coeur de la tempête, masqués par des brouilleurs divers, se trouvent des alliés de Valdor... au moment où les optiques rouges de leurs casques s'allument. Il s'agit des premiers Space Marines, de la Première Légion (il semble que la symbolique des Primarques existait déjà lorsqu'ils étaient encore en cuve, avant leur disparition), en armure noire, avec des armes qualifiées de sortes de lance grenades (s'il s'agit sans doute de Bolters, ils sont décrits comme ayant une crosse ?? )

     

    Mais pendant que Valdor surveille la première utilisation des Space Marines et massacre les derniers Guerriers Tonnerre, l'un de ses Custodiens est occupé dans le Palais, à autre chose.

    Samonas découvre qu'une unité de soldats, les Castellan Exemplars, trahissent et placent des bombes dans le Senatorum en construction.

    Mais il sait que leur réelle cible est toute autre.

    En réalité, Samonas et d'autres Custodiens vont se précipiter dans les souterrains, réduisant les Castellan Exemplars à zéro, et Samonas va atteindre une zone spéciale, précise...

    Une chambre large de dix mètres mais longue et haute de bien plus. La réserve dans laquelle sont conservés tous les échantillons à partir desquels seront créés les Space Marines. Ce que les scientifiques de l'Imperium, avec à leur tête Amar Astarte, ont réussi à sauver lors de la disparition des "sujets d'origine" que sont les Primarques.

    Amar Astarte... en réalité c'est elle qui a retourné les Castellan Exemplars. Son but à elle est de détruire ces échantillons, réduire à néant tous ces efforts. Elle estime que les Guerriers Tonnerre, voués à souffrir et à mourir, étaient une erreur, et que les Space Marines, surtout sans leurs Primarques pour s'assurer de leur stabilité, sont également voués à l'échec. Elle refuse de créer une nouvelle génération d'être géno modifiés voués à une souffrance constante et veut détruire tout ce qui reste des travaux pour l'empêcher.

    (D'ailleurs, il est possible qu'elle ait agi sous le coup d'un début de corruption, car elle a passé des heures à tenter de récupérer ce qui le pouvait des laboratoires après la disparition des Primarques, et a entendu des voix... alors que la plupart des autres humains devenaient fous, agressifs, s'auto mutilaient ou attaquaient les autres personnes...)

    Samonas va parvenir à faire tomber Astarte d'une plate forme, tout droit dans la salle de stockage en cours d'explosion. Le Custodien va s'en sortir blessé, persuadé d'avoir échoué.

     

    En réalité, les échantillons qui ont été détruits ne représentaient pas tout ce dont ils disposaient. Il semblerait que Valdor et Malcador soient déjà en train de planifier, voire aient commencé, les tractations avec Luna pour qu'ils leur crééent leur armée de Space Marines.

    Ils ont fait croire que leurs stocks ont été détruits par Astarte afin de tromper leurs ennemis.

    (Ils sont donc sans doute au courant de l'existence du Chaos etc, les tiennent pour responsables de la disparition des Primarques, et veulent poursuivre leur oeuvre un peu plus discrètement, pour le moment... Mais bientôt ils pourront lancer la Grande Croisade...)

     

    L'histoire est donc racontée à travers les yeux de Kandawire, des enregistrements qu'elle a fait de ses entretiens avec Valdor quand elle tentait de le faire avouer ses crimes, de Samonas, et de quelques autres personnes comme l'un des mercenaires poussés à la révolte contre l'Imperium car ne trouvant pas sa place dans ce dernier.

    On nous explique entre autres que Kandawire a grandi au sud est de l'Afrique, dans une zone relativement sûre, où elle parvint à obtenir un petit peu d'éducation grâce aux livres de la bibliothèque de ses parents, jusqu'à un certain moment où son village fut détruit par des pillards. Elle fut sauvée par un autre survivant du village, ils finirent en Inde où elle devint une sorte de magistrate jusqu'à ce qu'elle soit nommée à son poste de Haute Seigneuresse. Après sa tentative de destituer Valdor, relativement légitime, Valdor l'a laissée en vie. Il lui a dit qu'elle avait le droit de partir vivre ailleurs. Il lui a fait comprendre que l'Imperium, promettant d'apporter la loi, l'ordre, agissait en réalité dans des objectifs dépassant largement l'entendement des humains de l'époque.

     

     

    Bref, bien des descriptions intéressantes d'une époque qu'on connait assez peu.

    Rien de très transcendant à part l'histoire d'Astarte, enfin, et juste la période à laquelle ça se déroule.

    Après c'est assez bien écrit.


  2. 14) L'Aigle et le marteau (partie AoS/Battle)

     

    Petit rappel : AoS et Battle ne m'attirent pas vraiment. Certes comprendre des éléments de leur univers pourquoi pas, mais je préfère m'intéresser à 40k et à d'autres univers.

    Cela dit, ce recueil de nouvelles était à terminer, et la partie consacrée à ces univers de fantasy contenait finalement plusieurs nouvelles qui m'ont plutôt plu.

    Pas assez pour me mettre à cet univers (j'ai déjà pas le temps de lire tous les romans que j'ai en réserve) mais ce genre de petits bouts (tout comme les nouvelles courtes publiées dans White Dwarf) me suffisent.

     

    Les Fantômes de Demesnus par Josh Reynolds (J'ai bien aimé)

    On commence par l'histoire d'un membre des Eternels de l'Orage qui se pose bien des questions sur sa vie antérieure et décide (avec l'autorisation de son supérieur) de retourner dans la ville dans laquelle il avait vécu et dans laquelle il était mort aux mains de ce qu'il appelle des "mange-peaux". L'homme se rend compte que les lieux ont bien changé, mais il finit par parvenir à trouver l'établissement de soin où il officiait. Souci : le lieu, qui tombe en ruines, est squatté par des malades qui disent avoir entendu un appel, et un propriétaire terrien prétend être entré en possession du lieu et souhaite le détruire pour y faire un champ, et il compte bien déloger les malades par la force s'il le faut.

    Demesnus entend lui aussi une sorte d'appel pour le lieu. Il finit par se rendre compte qu'une entité surnaturelle est née suite à la mort et à l'enterrement directement dans le sol d'une des salles de nombreuses personnes (sans doute aussi victimes des "mange-peaux"). Alors qu'il veut la détruire, le propriétaire arrive avec une poignée de mercenaires pour déloger les malades.

    Demesnus fait parler le propriétaire, qui finit par révéler qu'il est en fait un cultiste de Nurgle (dans son aspect "vie" puisqu'il produit de la nourriture etc) et qu'il veut corrompre l'entité surnaturelle (déjà maléfique mais non affiliée au Chaos)

    Bref, l'Eternel va tuer le monstre et le cultiste, les mercenaires sont juste attirés par l'argent et s'enfuient en voyant un lépreux les menacer avec ses deux béquilles, et Demesnus repart en laissant les malades rester dans ce qui reste de son sanatorium.

     

    Sans surveillance par David Guymer (trouvé moyen)

    Une histoire de Gotrek Gurnisson dans AoS. Il semble accompagné d'une aelfe qui veut juste l'assassiner pour récupérer la puissante rune qui est gravée sur la peau du héros et la ramener à ses maîtres (qui semblent pourtant être en Azyr, que je croyais être un monde éclairé et dirigé par Sigmar... faut croire que cet univers aussi contient son lot de non manichéisme)

    Bref, ils accompagnent un petit groupe de gens dans les catacombes sous une cité pour chercher un enfant qui s'y est aventuré seul, combattent quelques Skaven de la peste et une Banshee (un héros qui aurait refusé que Sigmar l'enlève par la foudre pour en faire un Eternel) puis Gotrek dit qu'il veut remonter chercher une bière qu'ils avaient laissé à la taverne sans surveillance...

    Je sais pas ce qui m'a le plus chiffonné dans ce texte : le fait qu'il soit vu à travers les yeux d'un personnage qui dit tout le temps vouloir tuer Gotrek et qui l'accompagne, le fait que même le combat contre les Skavens était pénible à lire, ou le fait que ça ne m'a tout simplement pas donné envie d'en savoir plus sur Gotrek qui pourtant semble être l'un des plus importants héros de Battle ET AoS...

     

    La Danse des Crânes par David Annandale

    Déjà lu dans l'un des Black Library Celebration (le 2019 je crois... Au fait, j'ai raté le 2022 alors qu'elle contenait une nouvelle du Dark Coil !!! et zut)

    On suit ici Neferata, l'un des seigneurs vampires, qui doit participer à un bal donné par deux cités qui sont alliées contre elle.

    Elle va s'attendre à un piège, il y aura un piège (un assassin parmi des esclaves censés lui servir de goûter, cadeau de la dirigeante de l'une des deux cités ennemies), elle le retourne contre eux (reprogramme l'assassin pour qu'il tue la dirigeante précédemment citée tout en mettant dans sa poche un anneau appartenant au dirigeant de l'autre cité pour le faire accuser).

    Résultat, les deux cités alliées entre elles mais ennemies de Neferata se déclarent la guerre et s'entredéchirent et elle y gagne en puissance.

    Intéressant même si le style est peu exceptionnel. En prime, la fameuse danse des crânes semble être une danse rituelle qui consiste à verser des litres de sang issus d'esclaves dans des coupes sans en faire tomber une goutte par terre... je trouve ça compliqué et peu crédible.

     

    Callis & Toll : Les Vieux us par Nick North (j'ai aimé)

    Nous voici dans une autre nouvelle que j'ai apprécié. On suit un enquêteur et son second, envoyés depuis une cité vers un village marécageux pour résoudre le meurtre du fils d'un notable qui accuse son rival d'en être responsable. Les deux notables sont issus de puissantes familles, mais l'enquêteur les prévient qu'il les fera exécuter tous les deux en vertu de la loi (leur querelle va empêcher la livraison de ressources importantes, ce qui est un crime) s'ils ne se calment pas et ne le laissent pas faire son travail plutôt que de s'accuser l'un l'autre.

    Un témoin déclare avoir vu la victime quitter le village, suivi par plusieurs gardes de la maison rivale.

    Callis et Toll, accompagnés de trois gardes d'une des maisons et un ranger travaillant pour la victime, vont donc dans le marécage suivre cette piste.

    Le groupe trouvera les cadavres des gardes puis se feront attaquer par des morts vivants. Callis et Toll tomberont dans un piège, comprendront que le ranger les a trahi. Ils vont affronter et chasser une banshee et trouveront le corps du fils du noble. En ressortant, ils feront exécuter le ranger après qu'il ait expliqué son geste.

    La banshee est une Dame Blanche, qui reviendrait même si elle est chassée ou détruite. Il lui a livré le nobliau en espérant calmer son courroux provoqué par le déboisement/l'assèchement de zones locales par les deux familles pour faire des cultures.

    J'ai beaucoup apprécié ce texte car c'est un registre que je trouve trop peu mais avec beaucoup de plaisir : une enquête dans un univers de fantasy.

     

    Rats de Cale par C.L.Werner (j'ai aimé)

    On suit ici l'histoire d'un équipage de Kharadons Nains du Ciel malchanceux : ils ont pris des céréales, mais se sont aperçus que des rats sont montés à bord de leur navire.

    Ils vont voir une lamasserie pour demander de chasser les rats avec une préparation d'herbes à brûler pour faire de la fumée.

    Les lamas leur offrent des tapisseries (pouvant coûter très cher à la revente) puis leur proposent de rencontrer leur saint momifié.

    Les nains se rendent compte que des Skaven ont mis la peau du saint sur un automate pour faire croire aux lamas à un miracle et les manipulent.

    Les nains vont combattre les Skaven et quitter les lieux avec plus de tapisseries à revendre.

     

    Chroniqueurs par David Guymer

    Encore une histoire (très courte) concernant Gotrek , mais cette fois ci dans le monde de Battle, le monde qui fut. 

    Apparemment Gotrek raccompagne Felix chez lui, et a un nouveau chroniqueur, et je crois comprendre que les personnages considèrent que c'est la fin des temps.


  3. Le 20/04/2022 à 22:51, gilian a dit :

    @Red Qafe tu as lu juste le livre ou tu t'es taper aussi les deux petites nouvelles?

     

    Je trouve que la serie était bien partie mais que plus ça va plus c'est moyen (et les deux nouvelles sont totalement hallucinantes...)

     

    Ben l'un des nouvelles, pour le coup, je l'ai mentionnée. Avec sa statue de saint qui sèche les vêtements, quel miracle !

    Perso dès le premier tome j'avais de gros doutes. Le seul truc intéressant dans cette série c'est le fait qu'ils aient face à eux des hérétiques non chaoteux.


  4. 34) Le Roc aux Traîtres tome 3 de la série Cadia/Minka Lesk

     

    Petit rappel : le tome 1 s'appelait Cadia Tiendra et présentait la 13ème Croisade Noire du point de vue de Cadia, en particulier à travers les yeux de Minka Lesk et du Général Bendikt.

    Le tome 2 s'appelait L'honneur Cadien et mettait le 101ème Cadien (dont font partie Lesk et Bendikt) aux prises avec une révolte d'hérétiques non chaotiques : des suivants de Goge Vandire.

    Il y a une nouvelle qui racontait une attaque contre une ruche par les souterrains, où des Marines du Chaos ont massacré les loyalistes, et Minka finissait par avoir un miracle : une statue d'un saint qui séchait ses vêtements (bon à chacun son miracle, c'est quand même loin d'une aide réellement utile)

    Et le tome 3... Les met à nouveau aux prises avec une révolte d'hérétiques se disant suivre les préceptes de Goge Vandire.

     

    Bon, en gros, sur une planète qui servait de lieu de ralliement/stockage de troupes et de matériel et de vivres avant un envoi vers Cadia... L'Administratum n'a pas pigé que Cadia était plus là et continue à leur envoyer des ressources, en toujours plus grand nombre, au point que toute la planète commence à craquer (des régiments entiers meurent de faim, abandonnés à leur sort alors qu'ils attendent un redéploiement par exemple). Et là, un prêtre jeûne quelques jours, et le manque de nourriture et d'eau le fait délirer, il a une vision de l'Empereur qui lui dit de rejeter le Ministorum et d'embrasser les préceptes de Vandire. Il plante un panneau où il décrit sa vision, et un général lui déclare être l'homme qu'il faut pour mener ce mouvement qui compte remettre l'Imperium en ordre.

     

    On est 5 ans après la Chute de Cadia et le 101ème Cadien, dirigé par le Général Bendikt, est envoyé sur la planète résoudre le problème. Bendikt devient de facto le plus haut gradé des loyalistes et déclare qu'il fera tomber les hérétiques, retranchés dans une île-forteresse surnommée le Roc aux Traîtres, en 50 jours alors que les autres loyalistes sont enlisés dans ce conflit depuis des mois.

    Bendikt compte sur une chose importante : son régiment de Cadiens, qui sont censés être bien meilleurs que la majorité des autres régiments de la Garde (sont présentés, à part les Mordians à peu près aussi efficaces que les Cadiens mais trop peu imaginatifs, plusieurs régiments issus de mondes sauvages ou reculés, et donc présentés comme très inefficaces par rapport aux Cadiens)


     

    Révélation

     

    Bon, niveau stratégie, Bendikt me semble au final être l'archétype du type qui va juste noyer son ennemi dans le sang des troupes de second rang dont il dispose avant d'envoyer ses Cadiens finir le boulot.

    Et pas que. A un moment, il envoie les Cadiens, secondés par deux autres sous régiments, prendre une forteresse secondaire, située sur un îlot (comprenez qu'un débarquement signifie généralement d'énormes pertes), attend que l'ennemi envoie, au bout de plusieurs jours de combat, ses troupes d'élites... Pour faire évacuer les loyalistes en faisant en sorte que l'ennemi ne s'en rende pas compte et ensuite FAIRE SAUTER TOUT L'ÎLOT, creusant un trou donnant carrément sur de la lave (et noyant au passage plusieurs régiments loyalistes à cause du raz de marée et détruisant deux véhicules de siège type léviathans fournis par le Mechanicus)

     

    Minka pendant ce temps... Ben elle était promue sergent dans le deuxième tome. Lorsqu'elle fait partie de l'attaque de l'îlot, la lieutenant Dido qui est au dessus d'elle dans la hiérarchie se fait grièvement blesser et Minka assure le rôle de lieutenant par intérim. Par contre, lorsqu'elle est censée se replier en même temps qu'un groupe de Drookiens, un des régiments de sauvages qu'elle s'était mis à dos en interdisant à leurs véhicules de profiter des mouvements des Cadiens sur le continent pour eux-mêmes se frayer leur chemin parmi la circulation, elle se rend compte que ces Drookiens se sont déjà barrés sans elle et ses troupes.

    D'ailleurs, Minka et ses hommes vont se retrouver coincés sur l'îlot lors de l'explosion de ce dernier, et tout le monde va les croire morts pendant quelques jours. Ils vont réussir à envoyer un signal (des clics, comme du morse, que seuls les Cadiens peuvent reconnaître) pour signaler leur survie. L'équipe envoyée les récupérer, deux vaisseaux escorteurs et un transporteurs, parviendront à ramener la poignée de survivants, mais les deux escorteurs seront détruits pour protéger l'escorteur, et les pilotes de ce dernier brûleront vifs à l'atterrissage... Perdre trois vaisseaux pour sauver moins d'une dizaine de Cadiens je suis pas sûr que ce soit rentable, mais bon... le moral tout ça.

     

    Tout au long du livre, on apprend également que des survivants de Cadia ont lancé un programme de formation de Boucliers Blancs en enrôlant les volontaires des caravanes qui suivent les troupes Cadiennes un peu partout (souvent dans ces caravanes se trouvent des enfants de soldats par exemple). Même si les Cadiens sont d'abord horrifiés d'entendre qu'on essaie de créer de nouvelles troupes Cadiennes sans Cadia (même si ces troupes sont issues de Cadiens), petit à petit les survivants de ces Boucliers Blancs vont prouver leur valeur et être intégrés dans le 101ème. Deux d'entre eux seront placés parmi les troupes de Minka, et prouveront encore et encore leur valeur.

    (Encore une fois, ils disent que le programme de Boucliers Blancs démarre avec plus de 10.000 postulants mais que lors de leur baptême du feu, il en reste à peine 1000, et ils seront encore envoyés se faire massacrer en première ligne avant que les quelques survivants puissent rejoindre un régiment... Je sais qu'il faut que ce soient des soldats d'élite mais je crois pas que ce soit rentable)

     

    Tandis que Dido, ayant constaté qu'elle a perdu l'usage de ses jambes et ne pourra pas se battre à nouveau, décide de s'empiffrer de cachetons, la section qu'elle commandait et qui a été confiée à Minka utilise des restes de câbles de funiculaire pour atteindre le sommet du Roc aux Traîtres et le péter depuis le sommet (où se trouve l'artillerie ennemie) tandis que Bendikt prend le reste du 101ème pour attaquer depuis la base, et le général croisera le fer avec le chef ennemi et l'abattra sans souci grâce à son épée énergétique.

    (pour rappel, dans l'histoire précédente, Bendikt s'est assuré le soutien d'une haute représentante d'une grande famille de nobles du secteur, et celle-ci a décidé de suivre le 101ème avec le corps-relique de son ancêtre, un saint célèbre dans tout le secteur. Il a donc l'épée énergétique de qualité supérieure de cette famille noble, et un gros soutien politique supplémentaire)

     

     

    Conclusion : C'est vraiment loiiiiin en dessous des Fantômes de Gaunt en termes de qualité d'écriture, et j'aurais préféré avoir une série Severina Raine plutôt que cette série de Cadiens vraiment bof bof.

     

    Maintenant, je pense que je ne vais pas m'infliger tout de suite les bouquins de Matthew Farrer, je vais plutôt lire Celestine, ou Ephraël Stern, ou même les trois recueils "épouvante" (Invocations, Malédictions, et Les déments et les damnés)


  5. Le 07/04/2022 à 19:08, Krinvitz a dit :

    @Red Qafe 

    J’ai lu aussi les deux premiers, je m’étais arrêté là.

    Le premier tome est l’adaptation littéraire de la BD jedi vs sith, qui raccrochait elle même plusieurs éléments de background épars (notamment de jeux vidéo). Le livre est plutôt intéressant, j’ai cependant du mal avec la manie de Karpyshyn de détailler ses combats à grands renforts de style de combat de sabre laser (mais c’est un avis personnel). Mention spéciale pour l’histoire de Zannah et ses cousins.

    J’ai eu beaucoup plus de mal avec le 2e tome, la première partie (voyage et obtention des orbalisques) est une reprise d’une nouvelle d’un autre auteur, Kevin J Anderson (qui faisait suite à la BD). Le reste est 100% nouveau, et c’est là que j’ai décroché. 
    En effet, comment expliquer que les Jedi connaissent la règle des deux si pour eux tous les sith sont morts avant l’adoption de ladite règle ? C’est ce que tente cette histoire, et si le règlement de compte final est fort en tension, la conclusion fait passer l’ordre jedi pour des imbeciles finis… 

    J’avais donc laissé là l’expérience et revendu mes bouquins, et je suis l’un des rares à les considérer comme mauvais. Pas que Drew Karpyshyn écrive mal, mais son objectif de raccommodage du background n’est pas atteint (ou très maladroitement).

    Niveau Star Wars, mes connaissances sont très limitées : les films, même pas l'ensemble des séries animées modernes, les séries live modernes, et La Croisade Noire du Jedi Fou. Eventuellement quelques vidéos sur YouTube.

    Pour le fait que les Jedi soient au courant de la règle des deux, on peut supposer qu'au fil du temps, déjà ils aient fini par comprendre qu'il y avait des Sith quelque part malgré tout. Je me souviens également avoir vu quelque part qu'un Jedi Noir avait révélé la règle des deux aux Jedi.

     

    Après que ce soit Star Wars ou Warhammer 40.000, niveau romans je suis bon public. J'aime lire, et même un livre que je n'aime pas je lui chercherai des qualités. Je lis pour m'évader, et si les univers complexes sont toujours intéressants à étudier,  si ma lecture m'a permis de passer un bon moment ça me satisfait.

    (Exemples de livres que je n'ai pas aimé ou trouvé moyens voire pénibles : La Voie de l'Eldar, La Voie de l'Eldar Noir, les trois premiers tomes sur Ragnar Crinière Noire, les deux romans Blood Angels Deux Sanguinius (?) et Deus Encarmine... Malgré tout j'apprécie tous les petits détails que ces romans m'apportent sur le lore, ou certains personnages, ou...)


  6. 33) Les Têtes Brûlées tome 3 Mission Annihilation par Gav Thorpe

     

    Troisième tome de la trilogie des Têtes Brûlées, qui raconte l'histoire du lieutenant d'une légion pénale, Kage, menée par le colonel Schaeffer.

    Dans le premier tome, on a vu comment le régiment pénal, composé d'un bon millier de personnes, a été écrémé au cours de nombreux conflits pour finalement se retrouver réduit à une poignée de personnes, qui ont été envoyées détruire de l'intérieur une cité-forteresse tenue par des traîtres... ou en réalité par un culte genestealer issu d'un spécimen qui est parvenu à échapper à des Inquisiteurs qui voulaient l'étudier (donc en gros on nettoie le bazar dont l'Inquisition est responsable). En ayant survécu à tout cela, Kage avait eu droit à une réhabilitation, il avait rejoint un régiment de la Garde Impériale, mais avait à nouveau tué un officier, et Schaeffer l'a renvoyé dans une prison.

    Dans le deuxième tome, Schaeffer demande à Kage de constituer une équipe à partir des prisonniers (tous des Gardes ou des pilotes ayant commis une faute les ayant envoyé dans les légions pénales), dans le but d'aller assassiner un commandant T'au (qui je crois est recloné par les T'au) avant qu'il ne lance une grosse guerre contre l'Imperium. Kage n'aura pas droit à une deuxième réhabilitation, par contre parmi les péripéties, il tue ou fait tuer plusieurs gardiens et pilotes pour forces Schaeffer à l'emmener avec lui (le rôle de Kage était de constituer et former l'équipe, pas d'en faire partie). On apprend sur la fin, de la bouche de l'inquisiteur Oriel (pour qui travaille Schaeffer), que Kage est sans doute un psyker latent qui n'avait jamais été repéré.

     

    Et donc dans ce troisième tome, Kage et tout un régiment, toujours menés par Schaeffer, sont à bord d'un vaisseau de transport qui les fait voyager pendant une année entière (!) dans le warp, pour déboucher... A Armageddon !!! Ben oui, ils ont traversé la moitié de la galaxie pour aller sur une zone de guerre où la situation n'évolue pas depuis une vingtaine d'années.

    On apprend au cours du livre qu'on est sans doute au début de la Troisième Guerre d'Armageddon. (Rappel : première guerre = invasion du chaos, défenseurs exécutés. Deuxième guerre = Ghazkgull Thaka contre Yarrick, et Troisième Guerre = retour de Ghazkgull...). Entre la deuxième et la troisième guerre, en réalité, les conflits n'ont pas cessé car les Orks sont toujours présents en quantités astronomiques sur la planète. C'est réellement un conflit qui s'éternise.

    Mais le souci c'est que le transport qui doit poser le régiment sur Armageddon se fait attaquer dans l'espace par des Orks, très doués pour créer de petites forteresses dans les champs d'astéroides décidément. Du coup, on se retrouve avec Schaeffer, Kage, quatre autres pénaux, un Navigateur et un Adepte (un administratif, même si celui ci gérait l'armement du régiment) dans une capsule de survie qui se crashe dans les jungles d'Armageddon.

    Révélation

     

    Ils se font sauver par des chasseurs d'orks, des soldats sûrement typés Catachans qui sont nés et ont grandi sur la planète même et donc se sont toujours battus contre les Orks, mais spécialistes des jungles. Schaeffer se débrouille pour que l'un d'eux soit placé sous son autorité (Légion pénale, commissariat, tout ça) afin d'avoir un soldat en plus vu que le reste du régiment a même pas atteint la planète.

     

    Comme d'habitude, le colonel sait où il va et où il emmène ses hommes, mais il ne dit rien.

    Le groupe va traverser plusieurs zones de guerre, ruines, jungles, suivre une rivière et monter dans un train, combattre un tank Ork, voir des Gargants sur le point d'attaquer de l'infanterie impériale, atteindre une cache de l'Inquisition où ils vont pouvoir récupérer du matériel, et seulement enfin le colonel Schaeffer va expliquer leur mission : infiltrer la ruche Achéron, retrouver l'ancien gouverneur von Strabb, évaluer son allégeance (s'il s'est rangé du côté des Orks ou s'il reste fidèle à l'Imperium malgré le fait que sa ruche soit occupée par les Orks qui réduisent les humains en esclavage), et l'exfiltrer ou l'assassiner. En cas d'échec, la ruche Achéron, certes occupée par des Orks mais contenant nombre de citoyens impériaux, dont beaucoup de résistants, Inquisiteurs et autres combattants de l'Imperium, la ruche Achéron donc sera détruite par la flotte depuis l'espace. Von Strabb a encore beaucoup d'influence sur la planète, il a commencé à rassembler une "Armée de libération" mais comme il n'a pas déclaré son allégeance, que ce soit à l'Imperium ou aux Orks... S'il rallie les Orks, il va provoquer une guerre civile parmi les défenseurs de la planète et réduire le moral des impériaux.

     

    Bref, le groupe va traverser une partie du territoire entre les ruines de la ruche Hadès, toujours tenues par les impériaux sans doute ralliés à Yarrick, et la ruche Achéron, leur objectif. C'est un véritable no man"s land, un désert pollué, où ils sont obligés de porter des masques respiratoires, où la peau leur brûle, et où le danger reste omniprésent, qu'il s'agisse d'Orks, d'impériaux auxquels on n'a pas le temps d'expliquer ce qu'on fait là, ou même de peuples nomades locaux qui voudront sans doute faire un gigot de nos corps. Et bien sûr, il y a de gros combats à quelques dizaines de kilomètres, tout le temps.

     

    Ils vont arriver à Achéron par des conduites de prométhium, déboucher dans ce qui doit être une usine abandonnée, abattre quelques témoins et se trouver un guide local qu'ils vont forcer à les conduire vers leur cible. Au passage, ils vont se retrouver face à une sorte de tribu qui gère des hauts fourneaux, mais qui en réalité est réduite en esclavage par son chef qui est à la solde des Orks.

    Puis Kage et un autre membre du groupe sont envoyés en éclaireur...

     

    Et c'est là que tout bascule : Kage massacre l'autre type, et va chercher tout seul von Strabb, ses soldats, sa cour... pour leur annoncer la venue d'assassins !

    Il se retrouve accepté dans la cour de von Strabb, où des gens complètement dépassés par leur situation essaient tant que mal de survivre entre les Orks et leur chef à moitié fou.

    Le second de von Strabb essaie de comprendre Kage, c'est un Inquisiteur qui est au courant de la mission en cours, et qui se demande si Kage est en train de tout faire capoter ou s'il a un plan.

    Mais non, Kage mène directement à la capture du reste de son groupe par des Orks présents pour surveiller von Strabb pour le compte de Ghazkgull.

    Et il va voir Schaeffer maintenant en prison. Et c'est là que, si le lecteur n'avait pas compris les allusions faites dans le roman jusque là, on comprend la réalité.

    Kage, à la fin du deuxième tome, a été révélé comme étant peut être un psyker latent. Au début du troisième tome, on lit un court passage laissant entendre qu'une entité est entrée dans le vaisseau à travers une faille dans le champ de Geller... Kage a un démon en lui, un démon qui tente de prendre le contrôle du corps, et qui commence même à le transformer, les mains par exemple dont les doigts s'allongent et se renforcent pour devenir des griffes... Schaeffer tente de tabasser le démon dans le corps de Kage, disant que Kage est à lui (Schaeffer est un individu extrêmement droit dans ses bottes, qui dirige des légions pénales qu'il fait massacrer, au nom des inquisiteurs, il a eu plusieurs fois des membres arrachés et reconstitués par l'Inquisition, il est passé par tellement de trucs qu'un démon possédant l'un de ses hommes ne lui fait pas peur) mais le démon prend le contrôle et brise le bras du colonel.

     

    Von Strabb organise une exécution publique des assassins. Il va les faire jeter dans une faille qui s'est creusée sous le poids de la ruche et au fond de laquelle on voit le magma en fusion de la planète.

    Les Orks jettent l'un des légionnaires pénaux, puis le navigateur. Kage-démon va alors vers Schaeffer pour en faire la victime suivante mais...

    L'un des autres pénaux est en réalité un anti-psyker, un Paria, sans doute envoyé par l'inquisiteur Oriel pour surveiller Kage et ses pouvoirs latents. La puissance du démon met à mal le corps du Paria, mais l'aura de ce dernier parvient à remettre Kage aux commandes de son corps.

    Alors, comprenant qu'il risque de faire capoter toute la mission, Kage a une révélation, sur le sens du sacrifice au nom de l'Imperium et de l'Empereur.

    Il saisir von Strabb par la taille et se jette avec lui dans le gouffre...

     

     

    Conclusion : Je continue à dire que ces trois romans sont plutôt très bons dans leur écriture. On est loin de la lourdeur qu'on peut parfois reprocher au même auteur lorsqu'il traite des Aeldari ou des Dark Angels par exemple. L'histoire est racontée par Kage lui même, et son point de vue a tendance à être relativement simple et direct : c'est un soldat, pas un inquisiteur ou un tacticien. Son truc c'est de survivre et de tuer l'ennemi. Je suis vraiment content qu'on puisse enfin lire ces histoires, même avec 20 ans de retard.


  7. Le 30/03/2022 à 15:48, Krinvitz a dit :

    Moi j’ai été interpellé par ta lecture des Dark Bane, je serais curieux de savoir ce que tu en as pensé !

    J'en ai pensé que c'était très bon. On suit la vie d'un personnage qui nait dans des mines, et qui n'a aucun moyen d'en sortir, qui va se faire embrigader par l'une des deux grandes factions en guerre (la république galactique contre une "armée sith" menée par des utilisateurs du côté obscur secondés par une armée plus régulière), puis être formé aux arts Sith, puis traité en paria, développer ses propres capacités et surtout connaissances, et va détruire l'ordre sith de son époque pour créer la règle des deux que l'on retrouve dans les films. Et ensuite, on voit comment il va former son apprentie, comment celle-ci va faire pour le détrôner... Il y a suffisamment de rebondissements pour que le tout soit encore plus intéressant, et on voit surtout que ce duo est régulièrement confronté à des conséquences de leurs actes précédents : souvent leurs adversaires sont des gens auxquels ils ont fait du tort et qui veulent se venger ou les arrêter. J'ai vraiment beaucoup apprécié cette trilogie.


  8. 32) Derniers Retranchements (Ciaphas Cain tome 8 je crois, écrit par Sandy Mitchell)

     

    Ciaphas Cain, toujours affecté au 597è Valhallan, est envoyé sur Nusquam Fundumentibus (on dira juste "Nusquam") pour lutter contre des Orks qui sont en train de faire quelques dégâts. Il y serait déjà allé quelques décennies plus tôt pour y affronter les mêmes Orks, et on aurait aujourd'hui le retour de ces mêmes xenos.

    (fluffiquement on dit que les Orks émettent des spores en mourant, et ces spores permettent la création de nouveaux Orks qui relancent le combat quelques décennies après la défaite de leurs parents)

     

    Mais déjà ils sont envoyés vers la planète à bord d'un cargo civil franchement mal entretenu... Au point que lors de la sortie du warp l'un des servitors de la passerelle se fait posséder par un démon, détruisant l'ensemble des commandes du vaisseau, empêchant donc ce dernier de manoeuvrer ou de ralentir pour se mettre en orbite autour de Nusquam ou permettre à des secours d'évacuer tout le monde.

    Au bout d'un moment, il est décider qu'au lieu de ralentir, il faudra accélérer... pour écraser le vaisseau sur la planète ! C'est la seule solution envisageable.

    Au cours du crash, le vaisseau frôle carrément les docks spatiaux de Nusquam (propulsant sans doute une poignée d'ouvriers dans l'espace en provoquant une petite brèche)

    L'entrée dans l'atmosphère fait que le vaisseau chauffe considérablement...

    Mais heureusement, Nusquam est une planète de glace, et l'engin va certes faire fondre d'énormes quantités de neige, mais finir par arriver juste sur le bord d'un lac gelé.

     

    Où des Orks vont se pointer, attirés par la perspective d'une baston.

    Si Cain et le 597ème vont parvenir à repousser les peaux vertes, entre autres en écartant le gros de leurs forces du vaisseau en faisant exploser plus de glace, le commissaire a l'impression que quelque chose cloche, sans trop savoir quoi...

     

    Quelques temps plus tard, le groupe, tentant tant bien que mal de travailler en équipe avec les Forces de Défense Planétaire et un régiment de Gardes Impériaux levé parmi la population même de Nusquam, finira par envoyer une équipe vérifier un avant-poste/génératorium avec lequel le contact a été perdu...

     

    Révélation

    Et là, surprise, Cain se retrouve face non pas à des Orks mais à des Tyranides !!!

    Laissant le génératorium péter, il est envoyé aider les Gardes de Nusquam envoyés vérifier un agricomplexe avec lequel le contact avait également été perdu, et là aussi, des Tytys.

     

    En fait, les Tyranides seraient présents sur la planète depuis plus longtemps que les Orks, auraient été réveillés par le crash du vaisseau qui convoyait Cain et les Valhallans, et se nourrissent des Orks et des civils pour accroitre leur nombre. Cain en trouve congelés dans la glace, et il est d'abord supposé qu'ils seraient issus d'un vaisseau ruche qui pourrait être encore en dormance quelque part dans le système, mais que les Forces de Défense du Système ne parviennent pas à trouver.

    Le souci est que les Tytys se font de plus en plus nombreux, de plus en plus agressifs.

    Bien sûr, des renforts sont appelés, et Cain fait également envoyer un message à l'Inquisitrice Amberley Vail. Mais les renforts, des Gardes et même apparemment quelques Space Marines, vont mettre quelques temps à arriver... Et il va falloir trouver et détruire le vaisseau ruche avant qu'il n'appelle lui aussi des renforts !

     

    Au cours de l'histoire, Cain va se confronter à des Termagaunts (les troupes qui tirent des insectes bouffeurs de chair), des Trygons, qui sont des creuseurs de tunnels par lesquels passent ensuite les troupes en nombre, et même un Tervigon qui est une horreur qui pond littéralement des Termagaunt en plein combat !!

     

    Bref, parlons géologie.

    La capitale de Nusquam se nomme Primetanière, et c'est une cité creusée dans la roche au milieu d'un immense cratère de glace provoqué par la chute d'une météorite de nombreux siècles plus tôt. L'énergie vient de la géothermie : bien en dessous de ces cités se trouvent des chambres magmatiques, et l'Adeptus Mechanicus est parvenu à atteindre des grottes reliées à ces chambres pour en extraire la chaleur/énergie. Le génératorum précédemment cité était conçu de la même façon. Le souci, c'est que les Tytys semblent venir des mêmes grottes.

    Le magos calcule alors que les Tytys trouvés piégés dans la glace datent d'il y a deux millénaires. La même période que la chute de la météorite qui a créé le cratère.

    En fait, c'est pas une météorite, c'est carrément le vaisseau ruche qui s'était écrasé sur la planète, longtemps avant sa colonisation par l'humanité.

     

    Bref, Cain va une fois de plus être envoyé en mission suicide, poser des charges sur le génératorum principal de la capitale qu'il a fait évacuer depuis quelques semaines et que les Gardes défendent contre les Tytys qui croient que c'est toujours la plus forte concentration de biomasse/bouffe, tandis que tout le reste des soldats évacuent...

    Il va se retrouver isolé avec Jurgen et ils vont prendre des motos half-traks pour remonter le tunnel d'un Trygon afin de fuir alors que la capitale pète et libère le magma sur les restes du vaisseau ruche. Ils débouchent à l'air libre quelque part sur la glace... Et sont récupérés par un Thunderhawk : les renforts space marines viennent d'arriver.

     

    Et les Space Marines les ramènent directement à Amberley, qui vient d'arriver avec son propre vaisseau, et va les envoyer sur une mission à son compte...

     

    Conclusion

    C'est toujours aussi drôle, toutes les piques, l'ironie etc de ces histoires m'amusent toujours énormément.

    Révélation

    Par contre, Amberley dit bien que les Tyranides ne sont alors connus que depuis deux siècles (Behemoth)

    A ce moment là, l'Imperium n'a pas encore rencontré les autres flottes ruches

    Mais justement, le vaisseau ruche de Nusquam daterait donc de plus de deux millénaires plus tôt... Donc il pourrait y avoir des Tyranides planqués en dormance sous plein de planètes impériales (tout comme c'est le cas pour les Nécrons après tout)

    Cela dit, elle dit également que les archives de l'Ordo Xenos ont des références qui semblent être des contacts avec les Tyranides remontant jusqu'à M35 !

    Comme quoi, le Diable de Catachan qui semble être un organisme coupé des ruches tyranides n'est peut être pas un cas isolé...

     

    Sinon, je l'ai pas mentionné, mais entre Les Chroniques de Sabbat et le Faucon, j'ai lu la Trilogie Dark Bane de l'univers Star Wars. ça me changeait de façon bienvenue et rafraichissante de Warhammer 40.000, et le sujet était super intéressant.


  9. 31) Le Faucon, sixième roman du Siège de Terra par Chris Wraight (le volume "Les Fils Brisés" n'étant apparemment pas à compter comme étant l'un des tomes numérotés du Siège)

     

    Comme toujours, on a plusieurs arcs narratifs qui se déroulent en même temps.

     

    Le principal arc de ce volume est la reprise du spatioport de la porte aux lions par les White Scars, menés par Jaghataï Khan en personne, des mains de la Death Guard, dirigée par Mortarion.

    On voit par les yeux d'un équipage de tank Leman Russ que la Vème légion a rassemblé une quantité phénoménale de chars de combat grâce à Ilya Ravallion, l'une de leurs conseillères. Ilya a fait le tour des dépôts restant pour réquisitionner chars et équipages et s'assurer que tous aient des filtres à air, sceaux, masques et combinaisons de protections etc viables pour prévoir le combat contre la Death Guard.

    Alors que les troupes ennemies ont enfoncé certaines murailles et s'avancent peu à peu vers le Sanctum, la Vème et ses chars vont patienter dans une forteresse cachée, se laisser dépasser par le front, et lancer leur contre offensive vers le spatioport.

    Les combats seront longs, difficiles, plusieurs White Scars d'importance vont tomber (Naranbaatar, qui semble être le chef des prophètes des tempêtes, Qin Fai qui est le meilleur bretteur), Shiban va mener l'un des fronts, et on voit aussi le jeune Jangsai (qui n'est pas Chogorien, les White Scars ont recruté comme ils le pouvaient au cours de la guerre) qui va faire ses preuves.

    Mais bien sûr, ce qu'on attend, c'est le duel entre Mortarion et Jaghatai. Quel duel ! Jaghatai est largement dépassé par la puissance démoniaque de Mortarion, mais il est inarrêtable, et Jaghatai va parvenir à remporter la victoire après avoir eu la majorité des os brisés, son armure réduite en lambeaux, son corps en charpie, son visage réduit à de la pulpe, il se fait embrocher par la faux de Mortarion et, dans un dernier effort, parvient à décapiter ce dernier !!!

    L'explosion d'énergie qui suit détruit une partie des terrasses extérieures du spatioport. Pire encore, les White Scars ressentent la mort de leur primarque et tournent berserk, tandis que les Death Guard voient l'espèce de voile brumeux qui couvre leur esprit se lever et ressentent le dégoût pour ce qu'ils sont devenus.

    Jangsai trouve le corps du Primarque. Ilya arrive avec un vaisseau (elle a traversé le champ de bataille et miraculeusement survécu, son pilote est un White Scar et a failli les crasher en sentant la mort de son primarque) et le convainc de la laisser ramener le corps à Malcador, au Sanctum. Jangsai va ensuite trouver Shiban pour sortir les Scars de leur état de Berserk.

    Ilya va ramener le corps de Jaghatai à Malcador, qui va la remercier chaleureusement, et sans doute le ressusciter...

    Les Scars restant au spatioport vont alors... utiliser les défenses du bâtiment pour attaquer la flotte d'Horus, en orbite, afin de pouvoir dégager un peu le ciel. (ils disaient également plus tôt que le spatioport permettrait bien sûr de permettre à Guilliman de débarquer lorsque ce dernier arriverait)

    Mortarion avait officiellement envoyé Typhus reprendre l'Astronomican, pris par une unité de Dark Angels menés par Corswain, mais Typhus attend sagement dehors de voir ce qui va se passer pour reprendre la tête de la Death Guard, et ils se dirigent vers le Sanctum.

    => Mortarion out !

     

    Parmi les autres arcs, on a l'équipe de John Grammaticus et Oll qui poursuit sa route vers le palais, dans un vaisseau que John pilote. Le duo se méfie toujours de l'Alpharius et Actae qui sont avec eux, mais pour le moment leur direction est la même. Actae émet à un moment l'idée que tout ce petit groupe, comprenant également une psyker non déclarée, un servitor et Leude le proto space marine, pourrait être un microcosme représentant l'Impérium actuel. Peut être qu'ils sont là pour que l'Empereur voie ce qu'est l'Imperium...

     

    Autre élément : Erda. La perpétuelle est restée chez elle et a reçu une visite inattendue : Erebus !! Ce dernier semble être la présence qui suivait le groupe d'Oll lors de sa traversée du Warp. Erebus essaie de comprendre le geste d'Erda (le fait qu'elle ait éparpillé les Primarques), essaie de la convaincre qu'elle a fait cela pour les Dieux du Chaos, lui propose de rejoindre les chaoteux qui la prendraient comme leur reine... Mais Erda refuse. Erebus va invoquer quatre démons (un représentant de chacun des dieux), qu'Erda va combattre, mais au final, le type qui mérite deux balles (c'est un meme, si on a un Bolter avec deux balles et qu'on est dans une pièce avec Horus, Abaddon et Erebus, on tire deux fois sur Erebus) va la tuer... Erebus songe que ce qui reste à faire (la fin du siège) ne le concerne pas.

     

    Dorn, qui commence à sérieusement fatiguer (il retrouvera de la vigueur lorsque Jaghatai va abattre Mortarion) confie une épée importante à Sigismund.

    Ce dernier va se placer sur le front (rappel : les murs tombent et l'ennemi ne peut qu'avancer vers le Sanctum) pour éliminer un maximum de traîtres. Il va carrément éliminer des capitaines des Sons of Horus qu'il ne reconnaît pas et pour cause : ils ont été nommés pour remplacer Aximand et Torgaddon lorsqu'ils ont été tués par Loken. Lesdits capitaines étaient juste des parvenus, largement en dessous de leurs prédecesseurs. Il va également faire un duel contre Kharn, et parviendra à tuer (?) ce dernier !! En retournant vers le Sanctum sur ordre de Dorn, Sigismund se dit qu'il lui reste une cible principale à abattre : Abaddon...

     

    Amon Tauromachian, le Custodes, essaie de poursuivre Basilio Fo, l'un des prisonniers de l'Empereur qui prétend pouvoir créer une sorte d'arme chimique qui ne détruirait que les Space Marines et les Primarques. Fo avait été libéré de la prison par une sélénite lors d'un tome précédent. Mais Amon commence à avoir trop de difficultés, et demande carrément à Valdor s'il peut prendre la suite.

    Valdor massacre des démons en train de se former dans les souterrains, signe supplémentaire que tout est en train de se déliter. Il accepte de reprendre la traque, et s'inquiète de voir que Fo est tout de même plutôt doué pour brouiller les pistes et avancer. Cela dit, Fo finit par rencontrer quelques difficultés : alors qu'il est en train de créer l'un des composants d'une de ses mixtures dans un petit laboratoire abandonné, il entend l'arrivée d'un space marine. Il sait qu'il pourrait convaincre la plupart d'entre eux de l'intérêt de ce qu'il fait... mais en face de lui se trouve un Night Lord, dont le seul plaisir sera de lui faire peur et de le faire souffrir... Fo se prend des éclats de bolter dans les jambes, manque de se faire tuer par le Night Lord lorsque Valdor se pointe pour tuer le marine et ramener Fo dans les geôles des Custodes... Où il semble lui permettre de créer tout de même quelque chose...

     

    Garviel Loken traverse également le front (qui est désormais juste un immense massacre à l'échelle du palais) pour chercher à retrouver Euphrati Keeler. Celle ci avait également été libérée mais son convoi avait été attaqué. (Kyril Sindermann est juste mentionné, aucune idée de ce qui a pu lui arriver à ce moment). Keeler est parvenue à rester en vie, même mieux, elle a miraculeusement échappé à la vue de marines du chaos situés à même pas 15 mètres d'elle. Elle a fini par prendre avec elle un crâne, et l'emmène avec elle.

    Et petit à petit, des humains, civils ou militaires survivants, se sont rassemblés autour d'elle, prenant également chacun un crâne en guise de symbole, et constituent un groupe disparate qui essaie de se battre contre l'envahisseur. Loken retrouve Katsuhiro à un moment, le soldat a encore avec lui le bébé que Shiban avait transporté avec lui lors de sa traversée du no man's land de la porte au lion. Katsuhiro explique qu'ils perdent tous leurs combats (des humains épuisés et désarmés face à des marines du chaos) mais qu'ils continuent à se battre malgré tout.

    Loken parvient à retrouver Euphrati. Ensemble, ils regardent, à travers des jumelles, le duel de Sigismund contre Kharn. Loken décide de rester avec Euphrati, plutôt que de la ramener.

     

    Le dernier chapitre de ce livre se nomme Conséquences, et traite du point de vue de Dorn, Valdor, Erebus, John et Oll, Sigismund, la Death Guard et Typhus, l'équipage de Leman Russ (qui apprend que leur pilote désignée au dernier moment est en fait une auxilia de Dorn, qui avait envoyé 73 agents observer et aider les Scars à prendre le spatioport), Ilya et Shiban. Chaque réflexion d'un personnage mène à la réflexion du personnage suivant, c'est plutôt sympa à lire, ça relie un peu tout.

     

    Bon, du coup, vu que l'ennemi ne cesse d'avancer vers le Sanctum, et que malgré la disparition de toujours plus de personnages des deux camps, les évènements semblent commencer à se précipiter (il reste deux romans pour terminer le Siège je crois ?)... Je pense qu'il faut s'attendre à finir sur un paquet supplémentaire de disparitions et révélations. L'étau se resserre autour de l'Empereur et de ses défenseurs, et malgré tout l'acharnement de ceux-ci ils restent en sous-nombre. Et on sait comment certains arcs vont se terminer.

    Cela dit, je me demande si l'histoire de Valdor, qui commence à se dire qu'il va faire disparaître les Marines et les Primarques comme il a fait disparaître les Thunder Warriors, que cela aurait eu lieu même sans la trahison d'Horus... Bref, je me demande si ça a un lien avec ses actes supposés dans un certain autre volume... 

     


  10. Le truc c'est que la création des Custodes, tout comme au final les guerres de l'unifications avec les Thunder Warriors, leur création et leur anéantissement, c'est comme les deux Légions disparues, ça fait partie des éléments très secrets que Games Library veut garder... On en a des mentions, de petits détails,  mais rien de concret ni de complet.

    Après on a bien l'Hérésie et le Siège, on peut peut être s'attendre à quelques romans sur la Débâcle qui a suivi le Siège par la suite, et pourquoi pas un jour enfin quelque chose de plus précis sur ce qui s'est passé avant.


  11. 30) Les Chroniques de Sabbat tome 1 La Guerre de Sabbat (Recueil de nouvelles)

     

    Ce recueil de 10 nouvelles se veut la suite de deux autres recueils déjà parus autour des histoires des Fantômes de Gaunt : Les Mondes de Sabbat et La Croisade de Sabbat.

     

    Le Parfum de la victoire par Dan Abnett

    Sur Urdesh, maintenant que la victoire est déclarée par l'Imperium, on pend les cadavres des troupes de l'archi-ennemi, et après quelques jours on crame les cadavres. Du coup, ça pue.

    Mach Bonin, réputé pour sa chance (et je crois que c'est l'un des éclaireurs de Mkoll, mais je suis plus tout à fait sûr), s'aperçoit que quelqu'un trifouille la bouche des pendus, et se retrouve à traquer un ennemi qui a réussi à échapper au massacre... Et il résout la situation.

    La capitaine Zhukova décide d'être rétrogradée afin de pouvoir intégrer l'unité d'éclaireurs de Mkoll, elle en serait la première femme.

    Brostin, à l'hôpital depuis qu'il s'est pris des blocs de béton sur le dos, demande à quelques amis de lui trouver sa flasque de sacra, distillation de Bragg... Mais celle ci est cassée. Ses amis trouvent alors un spécialiste qui va leur faire une flasque identique, pour essayer de donner le change.

    Enfin, le sergent Haller voulant réparer le costume de cérémonie de la major Pacha Petrushkevskaya parvient à faire comprendre que la compagnie V, la fanfare présumée inutile, va prendre de l'importance puisque les Fantômes vont devenir la garde personnelle de Gaunt le-bras-droit-du-maître-de-guerre et qu'ils vont devoir apprendre à se tenir droit pour les cérémonies...

    Dans le même temps, les officiers supérieurs du Premier et Unique de Tanith, sous la supervision du Commissaire Viktor Hark, se réunissent pour nommer de nouveaux chefs de peloton pour remplacer ceux qu'ils ont perdu. Cela donne lieu à de nombreuses discussions, et quelques révélations pour certains d'entre eux, comme le retour de Brin Milo, la difficulté à trouver un remplaçant pour Gol Kolea, le fait que personne ne veut de la compagnie de ce traître de Meryn... Tona Criid et Ban Daur avancent difficilement mais sûrement dans leur deuil, Rawne est encore à l'hôpital, et le sergent Haller sera nommé pour diriger la compagnie V .

     

    Celui que nul n'entend plus par Graham McNeill

    On a là l'histoire d'une poignée de personnes, d'anciens gardes impériaux forcés de rejoindre les Fils de Sek (qui étaient devenus une unité aussi puissante et crainte que le Pacte du Sang, quasiment aussi disciplinés que la Garde) et qui n'arrivent pas tout à fait à accepter leur propre retournement de veste (en un mot ils sont dans un état de choc immense, prêts à se laisser mourir ou à devenir fous). Mais la mort de Sek parvient jusqu'au vaisseau dans lequel ils sont parqués, puis le fait que le vaisseau est attaqué par des Space Marines. Le petit groupe va décider de faire ce qu'il peut, c'est à dire prendre les armes contre les sekkites, vu qu'ils sont condamnés de toutes façons...

     

    Les Ailes de la Gloire par Robert Rath

    Sur Herodor, malgré la défaite principale des forces de l'ennemi racontée dans le roman des Fantômes, les combats se sont poursuivis quelques temps. On suit ici une unité aérienne chargée de convoyer les cercueils d'officiers impériaux morts d'un lieu à un autre, et ils se font attaquer par des avions ennemis. On a donc droit à quelques cabrioles aériennes, et quelques notions liées au transport des héros morts qui existent tout logiquement au sein de l'univers que l'on connaît.

     

    La mort du prophète par Marc Collins

    A la mort de Sek, plusieurs de ses officiers s'entretuent au cours d'un rituel afin que l'esprit de leur anarque défunt investisse le corps de l'un d'eux. Je ne suis pas sûr d'avoir bien compris la fin, mais s'il y a tout simplement un nouvel anarque remplaçant Sek, les actions des Fantômes n'ont servi à rien...

     

    Dix-neuf-trois cap sur le coeur galactique par Matthew Farrer

    Nous voici dans une enquête policière à bord d'un vaisseau de transport de pèlerins. On nous décrit les différences de classes sociales, les pèlerins pauvres et les riches n'ont pas le même traitement, et surtout le personnel n'a pas du tout le même traitement en fonction de l'endroit où ils sont censés travailler. On a donc un "commissaire de bord" censé travailler dans le secteur "des pauvres" qui va mener une enquête sur la découverte d'un corps dans un conduit de plasma, le menant dans le secteur "des riches" où il va croiser celle qu'on connaît sous le nom de Sania, et découvrir que des traîtres se faisaient passer pour du personnel afin de désacraliser des objets de culte jusqu'à ce que l'un ait une révélation en voyant "Le visage de la sainte", un groupe d'étoiles censé représenter ce que son nom indique.

    Le commissaire aura droit à des félicitations (après avoir été plusieurs fois réprimandé pour vouloir mener une enquête jugée inutile) et quelques années plus tard verra des picts de la Sainte et y reconnaîtra celle qu'il avait rencontré lors de cette enquête.

     

    La tombe de Vichres par Justin D Hill

    Cette histoire racontée dans le désordre explique qu'une fille d'un prêtre impérial grandit dans un camp sur une planète prise par le Pacte de Sang. Elle parvint à intégrer les troupes se battant pour le Pacte, et promit à son chef de lui ramener la tête du seigneur militant Vichres. Elle parviendra à faire tuer ce dernier, grâce au cadavre réanimé par la vengeance du confesseur d'un officier destitué par Vichres, et au bout d'une quinzaine d'années parviendra à retourner auprès de son maître pour lui ramener la tête promise. L'histoire se conclut alors que la femme observe l'établissement d'un nouveau camp sur sa planète natale.

     

    Dans le tréfonds par Edoardo Albert

    L'histoire d'une unité des Creuseurs de Roane, spécialiste en creusage de mines (dans notre monde réel, les galeries souterraines de type mine servent, à la guerre, à faire exploser des bombes sous les défenses ennemies afin de les détruire lors de sièges) qui parviennent difficilement à faire leur boulot (ils passent trois semaines coupés de la surface, pour creuser des trous afin de faire péter l'ennemi par en dessous. C'est impressionnant). Ils reviennent à la surface pour apprendre que leur unité qui devait profiter de leur travail de sape pour prendre une position ennemie a été envoyée sur un front suicide par le général, afin de donner toute la gloire aux Sang Bleu de Volpone.

    L'histoire se conclut par Macaroth le maître de guerre qui donne l'ordre au Commissariat de passer sous silence que les Creuseurs ont sûrement tué leur général par vengeance en faisant tomber sa tente dans l'un de leurs trous de mine.

     

    Armaduke par John French

    On fait partir de Verghast trois vaisseaux bons pour la casse, dont l'Armaduke dirigé par Spika (qui est décrit comme ayant sûrement été placé là pour raisons politiques, un preneur de décisions au dessus de lui ne l'aimant pas), chargés chacun de deux ou trois caisses contenant les "corps" de machines de malheur d'Asphodel (on sait ce que deux d'entre elles ont fait récemment...) en direction d'un monde où l'Inquisition/Commissariat/AdMech les étudiera. Les vaisseaux relient leur champ de Geller afin de voler "en formation" dans le Warp.

    Souci, les machines ne sont pas forcément toutes mortes. L'Armaduke sera le seul des trois vaisseaux à s'en sortir, et de justesse, alors que l'une des machines à son bord et dans l'un des deux autres vaisseaux étaient encore en vie.

     

    L'Indomptable par Rachel Harrison

    Cette histoire de combats aériens ne raconte pas l'histoire d'un personnage mais d'un chasseur impérial qui passera par plusieurs désignations et couleurs, et sera même pris par l'ennemi qu'il refusera de servir (l'esprit de la machine, j'imagine).

     

    Celui qui part revient par Dan Abnett

    Enfin, le retour de Brin Milo au sein des Fantômes. Il se sent abandonné par la Sainte, qu'il n'entend plus, et par les autres suivants de cette dernière, qui disent que s'il ne l'entend plus c'est qu'elle veut qu'il retourne aux Fantômes. Il ne sait pas quoi dire à ses anciens amis, et eux sont aussi perdus que lui. C'est en discutant avec Zhukova, qui essaie de faire ses preuves en volant le poignard de Mkoll pendant son sommeil, qu'il va réussir à trouver un début de réponse.

    Au final, Mkoll et d'autres Fantômes vont rejoindre Milo dans une taverne, incités par Zhukova, et vont tabasser des Urdeshites anti-impériaux à ses côtés.

    Enfin, Gaunt va enfin pouvoir prendre le temps de voir Milo (il dit que c'était Hark qui devait le voir mais qu'il est allé se chercher un café, et que lui, Gaunt, est en train de faire attendre des pontes de l'armée pour parler à Milo). Gaunt dit qu'il faudra qu'il puisse rendre la cornemuse à Milo, et ce dernier se sent enfin de retour parmi les Fantômes avec l'idée que ça fait partie du plan de la Sainte.

     

     

    Conclusion : C'est assez bon pour moi, on a des histoires liées aux Fantômes ou à certains de leurs alliés/régiments voisins, d'autres parlant du côté de l'ennemi, l'ensemble dresse un tableau assez varié de nombreux aspects de la Croisade et autour d'elle. C'est ce que j'apprécie souvent, le fait de développer l'univers.


  12. 29) Ciaphas Cain La Fine Fleur de l'Imperium (série Ciaphas Cain, tome 7, par Sandy Mitchell)

     

    Nous voici un roman qui va raconter la (relativement courte, au final) période au cours de laquelle le Commissaire Ciaphas Cain a oeuvré en tant qu'officier de liaison pour le Chapitre de Space Marines des Reclaimers (j'ai cherché vite fait des informations à leur sujet, mais les informations viennent justement du roman ici décrit... Donc on ne sait rien de plus que ce que Sandy Mitchell a énoncé à leur sujet)

     

    Ce roman fait suite à une nouvelle parue dans l'omnibus qui reprenait la première trilogie de romans de Cain. Celui-ci travaillait à l'époque dans un bureau, avec un chef qu'il décrit comme essayant de l'envoyer sur les missions dangereuses parce qu'il avait déjà une réputation héroïque, et avait accepté d'aller servir d'agent de liaison pour les Reclaimers lors d'une affaire qui les aurait mis en contact avec l'Astra Militarum et en général les autres forces impériales strictement humaines (Arbites, Forces de Défense Planétaire, et Forces de Défense du Système (les FDS sont rarement décrites mais logiquement présentes, c'est tout simplement les vaisseaux qui vont défendre un système dans l'espace alors que les FDP défendent leur planète au sol), Gouverneur etc)

    Dans ladite nouvelle, donc, Cain avait accompagné un vaisseau de l'Adeptus Mechanicus en route pour une rencontre avec les Reclaimers en question, lorsqu'ils avaient capté un signal qui les avait amené à débarquer au fond d'un immense crevasse d'une planète inhabitable, pour se rendre compte qu'il s'agissait d'un tombeau nécron. Cain était parvenu à survivre tant bien que mal, prenant carrément un téléporteur le menant dans un vaisseau nécron pour tomber sur les Reclaimers qui justement étaient en train d'aborder ledit vaisseau. Il s'était évanoui dans leurs bras en constatant qu'il avait deux ou trois doigts qui avaient été désintégrés par les armes nécrons.

     

    Et donc, dans ce roman, Cain commence par se réveiller dans le vaisseau des Reclaimers, dans l'infirmerie, avec des doigts augmentiques (les fameux doigts qu'il mentionne de temps à autre)

    Les Reclaimers sont un Chapitre de Space Marines de fondation et de primogénitor inconnus (peut être pas connus par Cain mais connus par l'Imperium mais vu que la seule source d'information connue à leur sujet c'est justement les écrits de Cain...) Ils ont de forts liens avec l'Adeptus Mechanicus, faisant même le signe du rouage plutôt que l'aquila, et ayant plus de techmarines que la moyenne.

    C'est justement un techmarine qui a créé les augmentiques sur mesure pour Ciaphas, un techmarine avec lequel Ciaphas développera une certaine amitié (autant qu'on puisse être ami avec un Space Marine quand on est un Commissaire Impérial)

    Bref, ce sont effectivement les Reclaimers avec lesquels il devait justement travailler, ça tombe bien !

     

    Ils vont d'abord intervenir sur un monde où le Gouverneur est aux prises avec une énorme rébellion constituée de trois groupes qui semblent s'affronter les uns les autres.

    Révélation

    Alors déjà, les Space Marines vont tout simplement faire comprendre que les trois groupes rebelles sont en réalité un seul groupe qui fait semblant d'être constitué de trois qui se tapent dessus.

    Ils vont aller s'attaquer à des batteries de défense anti aériennes contrôlées par l'ennemi, ce qui permettrait à leur Thunderhawk de servir de soutien aérien (ou de tout péter à partir du ciel vu la puissance de l'engin), tandis que Cain va aller détruire une autre batterie avec une escouade de gardes du palais et Mira, la fille du Gouverneur qui se considère comme officier de la garde.

    Mais Cain se retrouve vite seul avec la demoiselle pour étudier le terrain tandis que les gardes attendent dans les égouts, mais quand ils retournent voir les gardes, impossible de les trouver...

    Le duo se fait attaquer, et Cain finit par comprendre que c'est les gardes qui les attaquent... Car il ne s'agit pas de simples gardes... Les rebelles sont en réalité un Culte Genestealer !!!

    Le duo se fera sauver par l'arrivée par téléportation d'une escouade de Reclaimers en armure terminator (ils ont eu la position de Cain grâce à un appel à l'aide qu'il a réussi à passer par radio)

    La Mira décide qu'elle apprécie Cain et partage son lit avec lui les jours suivants, pendant que Cain organise les défenseurs impériaux pour éliminer la menace présentée par ce culte genestealer.

    (Jurgen arrive pendant ce temps)

     

    Puis Gries, le capitaine des Reclaimers, se pointe au palais et demande (ou exige, parce qu'on ne peut pas refuser quelque chose à un space marine) des informations concernant un élément qui serait apparu dans le système et en aurait disparu quelques années plus tôt. Le gouvernement avait signalé l'anomalie mais vu que ça avait disparu, n'avait rien pu faire de plus.

    Les Space Marines disent alors qu'il s'agit sûrement d'un Space Hulk, par lequel serait arrivée la contamination genestealer responsable de la situation actuelle de la planète.

    Les Marines vont se lancer à la poursuite du Space Hulk, et Ciaphas va les accompagner puisque ça fait partie de son travail.

    Mais Mira décide au dernier moment de l'accompagner dans ce voyage.

     

    Les Marines peuvent plus ou moins calculer là où le Space Hulk est ressorti du Warp.

    Mais là où ils sortent, il se retrouvent dans un système envahi d'Orks, et doivent repousser une attaque (les Orks étant autant capable que les Marines d'envahir un vaisseau) avant de repartir.

     

    Pendant le trajet, Mira semble faire comprendre qu'elle apprécierait d'épouser l'héroïque commissaire pour assurer sa position d'héritière du gouverneur.

    Cain ne parvient pas à lui faire comprendre qu'un Commissaire ne peut pas quitter son poste pour vivre avec son épouse sur une planète, même si l'épouse en question est un gouverneur

    (ça reste une désertion, mais Mira ne comprend rien à la réalité des fonctions d'un commissaire)

     

    A l'arrêt suivant, ils se retrouvent dans un système impérial, ayant devancé de peu le Hulk et donc Ciaphas a le temps d'organiser les défenses avec les FDP, FDS, Arbites etc.

    Sauf que les Marines veulent monter à bord du Hulk pour en piller quelques connaissances archéo technologiques, et Ciaphas est incité à les accompagner.

     

    Vous avez déjà joué au jeu Space Hulk ? Moi non, mais vu que les Genestealers sont capables de démonter facilement les armures terminator, ça tourne vite au grand n'importe quoi.

    Cain et Jurgen se retrouvent perdus dans les couloirs du Hulk avec des Genestealers aux trousses...

    Et finissent par découvrir que des Orks étaient également montés à bord du Hulk.

    (il sera dit que les Orks peuvent être manipulés par les Genestealer de la même façon que les humains)

    Ils vont parvenir à faire en sorte que les Orks et les Genestealer se battent les uns contre les autres, vont réussir à capter le signal radio des Marines, et ceux-ci vont carrément les téléporter pour les ramener !

     

    Cain et Jurgen se retrouvent à nouveau sur le vaisseau des Space Marines, hors de danger.

    Ils descendent voir le Gouverneur local, et Cain apprend que Mira s'est fiancée à ce dernier alors que lui était présumé mort dans le Hulk.

    Tant mieux, ça le débarrasse d'une prétendante complètement irréaliste.

     

    Conclusion : Toujours sympa les aventures de Cain. J'espère que s'il y a suite(s) on aura une troisième trilogie.

    La première trilogie était thématique (trois aventures de Cain avec un même régiment)

    La deuxième tournait autour d'un artefact.


  13. 28) Equipe de choc par Gav Thorpe, Tome 2 de la série Les Têtes Brûlées

     

    Ben oui j'ai lu le deuxième tome dans la foulée. Faut croire que ça m'a suffisamment plu. Et que j'avais le temps.

     

    Comme je l'avais dit précédemment, une nouvelle située entre 13ème légion et Equipe de choc explique que le Colonel Schaeffer a abandonné Kage dans une tour-île-prison pour le laisser mariner quelques temps.

     

    Dans Equipe de choc, on se retrouve six mois plus tard. Schaeffer revient chercher Kage et lui donne accès aux dossiers des autres prisonniers, pour lui ordonner de monter une petite équipe de spécialistes en vue d'un coup similaire à celui qu'ils ont fait à la fin du roman précédent. Kage rassemble donc une poignée de spécialistes pour Schaeffer.

    Il y a donc : une snipeuse, un commissaire (apparemment envoyé ici plus ou moins pour s'en débarrasser), un éclaireur, un pilote, un petit doué que le Mechanicus n'aimerait pas, un spécialiste en démolition (l'Officio Sabatorum, est-ce un temple mineur des Assassins ?),  un chirurgien qui s'est drogué avec une substance de son cru, et un artilleur qui pillait les cadavres.

     

    Révélation

    L'artilleur refuse de participer à la mission, ce qui donne droit à son exécution au pistolet bolter. Après tout, il n'était resté en vie, dans cette prison, que pour avoir l'occasion de servir à nouveau l'Empereur à travers le genre de mission suicide de Schaeffer, donc son refus signifie qu'il ne sert à rien et donc boum.

     

    Scheffer fait monter le groupe à bord d'un vaisseau, et donne deux mois à Kage pour former l'équipe à à peu près tout ce qu'ils pourraient rencontrer, le temps du transit par le warp.

    Ils sont apparemment mandatés pour effectuer un assassinat. Pas celui d'un Gouverneur impérial, mais d'un commandant Xenos.

     

    Bref, Kage se la joue sergent instructeur, il fait en sorte que toute l'équipe soit un peu de mauvaise humeur contre lui.

    Quelques exemples de ses méthodes : une nuit, il attend que les autres dorment tous, et leur laisse un petit papier où il est écrit "t'es mort" sur le lit, ce qui les forcera à s'organiser des tours de garde même dans le vaisseau. Et justement, Kage demande aux gars du Mechanicus de faire en sorte que les jours et surtout les nuits ne durent pas tout le temps la même durée, juste pour déstabiliser le groupe. Et bien sûr, il hésite pas à les castagner quand il estime qu'ils lui manquent de respect. Une autre chose : il leur donne à tous des surnoms. Dans le mille pour la snipeuse, Héros pour le commissaire, Dynamito etc, surnoms qui devront être employés à la place de leurs vrais noms. Lui-même est surnommé Dernière Chance par Schaeffer, qui lui restera le Colonel.

     

    On apprend petit à petit que la cible serait un commandeur T'au : Brightsword (qui est l'un des lieutenants de Farsight dans les livres de ce dernier, en réalité Brightsword pourrait être un surnom donné à plusieurs commandeurs différents... Ou la réalité c'est que les T'au clonent Brightsword. Il est donc possible que ce dernier soit revenu dans l'empire à partir des enclaves Farsight, ou que les T'au l'aient recloné tout simplement. Plusieurs mentions sont faites sur le fait que Farsight soit un renégat aux yeux de l'empire T'au... Mais le bouquin a 20 ans, il n'est peut être tout simplement plus tout à fait à jour sur ce point)

     

    Trois évènements d'importance sont à noter au cours du trajet :

    - D'abord, le chirurgien sera tué par accident par la snipeuse alors que le groupe fait un exercice censé simuler l'assassinat qu'ils sont censés effectuer. La snipeuse restera choquée de ce tir allié (ayant déjà apparemment tué des enfants dans une explosion provoquée par ses tirs), et risquerait de ne pas pouvoir faire le tir censé abattre la cible.

    - Ensuite, au cours d'un exercice au couteau, l'éclaireur sera blessé par le petit génie, et Kage ordonnera au petit génie d'achever l'éclaireur. Vous savez, le "on créée des machines à tuer, alors autant faire en sorte qu'ils s'entretuent à l'exercice" (j'ai toujours trouvé ça contre productif, dans le sens où ils pourraient tuer quelqu'un de plus utile que celui qui survit mais enfin, c'est pas moi le sergent instructeur d'une armée de psychopathes)

    - Enfin, lors d'un exercice plus important, sur un terrain simulant des champs et un corps de ferme, Kage se sentira mal, très mal. Il va avoir l'impression d'étouffer et de s'évanouir... Rêvera de tirs, d'explosions, de coups... et se réveillera entièrement immobilisé, même impossible de bouger la tête. Le chirurgien (pas encore mort à ce moment là) et un Mechanicus lui expliquent que dans le cerveau de Kage se formaient des espèces de vapeurs qui lui ont fait péter un câble, qu'il s'est montré extrêmement agressif (a essayé de se charcuter tout seul au couteau) et que les autres ont eu un mal fou à le tenir. Le chirurgien lui aurait ouvert le crâne pour évacuer ces vapeurs, mais cette histoire les laisse tous avec une sensation étrange et la peur que Kage péte à nouveau un plomb. Pendant qu'il est en convalescence, c'est Schaeffer qui dirige les exercices.

     

    Le vaisseau est d'un genre très rare, on dit qu'il y en a deux douzaines dans tout l'Impérium de ce genre. Il contient plusieurs soutes/baies qui ont été aménagées par le Mechanicus de sorte à reproduire des terrains tels qu'on pourrait les trouver sur des champs de bataille : une cité plus ou moins en ruines, des champs, une jungle... c'est pas juste des décors : dans ces soutes les murs et le plafond doivent être des sortes d'hologrammes simulant la continuité des lieux et le ciel. Il y a même des pluies, un cycle jour nuit etc. Et même les portes par lesquelles on entre dans ces soutes semblent carrément disparaître quand elles sont refermées, sans doute un camouflage pour donner encore plus de réalisme aux lieux simulés.

     

    Bref, les deux mois s'écoulent donc, et le vaisseau arrive sur la fin de son périple.

    C'est alors que Schaeffer convoque Kage dans son bureau. Kage remarque la présence de deux gardes armés... qui sont là pour éviter tout débordement de sa part lorsque Schaeffer lui explique que Kage ne participera pas à la mission ! Kage est complètement déboussolé par l'information, il croyait qu'il participerait, il VEUT se battre tellement il s'ennuie à mourir en prison, mais Schaeffer lui rappelle son pétage de plomb, et qu'il lui a jamais dit qu'il participerait, seulement qu'il devait former les autres.

    Kage est alors amené sur une navette sous bonne garde des deux gardes. Direction un autre vaisseau, qui l'amènerait dans un pénitencier le temps que Schaeffer ait à nouveau besoin de lui.

    Mais Kage ne l'entend pas de cette oreille. En bon psychopathe, il parvient à se libérer, massacre les deux gardes et la poignée d'autres gardes présents sur la navette, assomme l'un des pilotes et force l'autre à faire faire demi tour à la navette. Il veut juste retourner sur l'autre vaisseau et convaincre Schaeffer de le laisser participer à la mission.

    Alors autant dire que la navette se fait tirer dessus, vu qu'elle agit pas comme elle le devrait. Le compartiment arrière, dans lequel se trouvent juste les cadavres des gardes, est dépressurisé suite à un tir. Mais ils parviennent à faire se poser la navette dans le vaisseau. Kage pousse le pilote sous les tirs du comité d'accueil, d'autres gardes menés par Schaeffer, et gueule qu'il veut participer à la mission (un vrai psychopathe, quand même, il aura tué une dizaine de personnes censées être dans son camp pour participer à une mission suicide). Schaeffer semble pas vouloir mais une autre voix se fait entendre. Une voix que Kage pensait ne jamais réentendre.

    La voix de l'Inquisiteur Oriel, que Kage pensait avoir laissé mourir dans l'explosion de la forteresse à la fin du précédent livre. Oriel, le chef de Schaeffer, qui est donc toujours en vie et reprend en main la situation. Oriel décide d'accepter la participation de Kage.

     

    La mission va consister à s'infiltrer parmi les T'au, en se faisant passer pour une délégation diplomatique impériale. Oriel a des contacts parmi les T'au, en réalité les T'au voudraient également la mort de Brightsword car ce dernier semble être sur le point de déclarer une guerre à l'Impérium, une guerre que ni les T'au ni les humains ne veulent (les humains ayant besoin de leurs ressources pour gérer la menace Tyranide). Oriel et Schaeffer participent bien sûr à la mission.

    Bref, le groupe monte à bord d'un vaisseau T'au qui va les amener sur une planète T'au pour qu'ils effectuent une mission diplomatique. Ils sont accueillis et guidés par un membre de la caste de l'eau. Alors les descriptions du vaisseau ne correspondent pas tout à fait à ce que je m'attends de la part des T'au, mais encore une fois le livre a 20 ans, certains élément ont peut être été mieux fixés depuis. Cela dit, le choc des cultures est quand même très intéressant : les T'au viennent d'un monde un peu plus chaud que ce à quoi les humains sont habitués. Leurs pièces ne sont pas carrées/rectangles mais légèrement arrondies. Les portes sont quasiment invisibles et s'ouvrent comme des pétales qui entrent dans le mur. Et la nourriture et les boissons ne correspondent forcément pas (à noter que les T'au ne mangeraient pas de viande). Quant à la lumière, elle est là, simplement, pas d'ampoules, néons ou lumiglobes, la lumière est peut être juste émise par les surfaces. Et bien sûr, il y a l'omniprésence de Drones, qui servent de messagers, qui portent les plats, qui servent à un peu tout

    Bien sûr, au cours du trajet, les personnages sont très méfiants, et surtout sur les nerfs tellement ils sont dans une situation inconfortable pour la majorité des impériaux. En plus, ils s'en doutent les T'au les surveillent sûrement pour essayer d'apprendre la moindre information possible sur les humains.

     

    Mais bon, ils finissent quand même par arriver, et au spatioport de la planète T'au, ils voient leurs premiers Guerriers de Feu, et surtout les premières Armures T'au. Si jamais ils ont à se battre contre ça...

    Le contact d'Oriel est un membre haut placé de la caste de l'eau, Coldwind. Ce dernier réexplique que Brightsword va lancer une guerre que aucun des deux camps ne veut.

    Le groupe passe une soirée chez Coldwind et aperçoit un éthéré. Coldwind explique que sa simple présence dans la même pièce que les impériaux est un honneur pour eux, qu'il ne leur adressera pas la parole, parce que c'est la caste de l'eau qui s'occupe de la diplomatie et pas les éthérés.

    Le lendemain, alors que Coldwind veut faire visiter la ville au groupe, leur véhicule est attaqué (officiellement par des extrêmistes T'au voulant tuer de l'impérial, en fait sans doute organisé par Coldwind pour permettre aux autres de lui fausse compagnie). Le groupe s'enfuit donc et va dans un quartier multiethnique, où se trouvent nombre de Xenos non T'au (dont les humains). Dans un bar, ils voient même des Orks, des Hruds (les hommes rats sous leurs haillons) et nombre d'espèces inconnues.

    (on comprend à travers ça que même si les T'au accueillent n'importe qui dans leur empire, tout non T'au restera un citoyen de seconde zone, chose qu'on pouvait comprendre dans les livres Farsight où les non T'au peuvent accéder à des postes importants mais toujours subordonnés à des T'au)

    La scène du bar termine en bataille de bar, où notre groupe aux côtés de mercenaires humains se battent contre un peu tout ce qui se trouve là, jusqu'à ce que des Kroots viennent en aide aux humains et les fassent quitter les lieux.

     

    Ce soir là, notre groupe est gentiment accueilli par les Kroots. Ceux ci leur ont préparé de la viande (les personnages comprennent après en avoir mangé un peu que c'est de la viande que les Kroots ont récolté sur des ennemis vaincus, donc peut être de l'humain, et ça les rend un peu malades). Le chef du groupe leur sort carrément un cerveau (sans doute humain) et demande lequel d'entre eux sera capable d'en manger. Kage se dévoue, même si l'idée le rend malade, car les Kroots insistent sur le fait qu'il s'agit d'un grand honneur.

    En réalité c'est surtout un test, et après que Kage ait pris une bouchée du cerveau, les Kroots leur sortent de la nourriture plus adaptée à leurs hôtes.

    Ils considèrent ainsi Kage comme un guerrier courageux, et le groupe comme des amis.

     

    Le lendemain, le groupe force un train à s'arrêter (le petit génie parvient à couper temporairement le courant sur les rails) et massacre les T'au présents à bord du wagon. Le véhicule doit les mener droit à la base de Brightsword, où ils pourront enfin accomplir leur mission. Juste avant d'arriver à la base, le plan est répété brièvement une dernière fois. Le pilote doit aller prendre un vaisseau humain pour la fuite. Le démolisseur va faire péter des trucs pour attirer l'attention des soldats T'au, pour rendre Brightword plus accessible. Oriel, Schaeffer et le commissaire vont faire une autre diversion dans la base. Kage, le génie et la snipeuse vont devoir se mettre en place pour abattre la cible.

     

     

    Que la fête commence ! C'est vraiment le bordel, les T'au sont pris au dépourvu, nombre d'entre eux se font abattre par l'effet de surprise.

    Mais la snipeuse, lorsqu'elle a Brightsword en ligne de mire, ne parvient pas à tirer. Le commandeur et son cadre vont donc se planquer dans l'armurerie, où ils vont revêtir leurs armures de combat (les armures T'au type Crisis avec leurs trois mètres de haut et leurs jet pack) autant dire que face à ça nos personnages vont avoir du mal.

    Le génie trouve un groupe d'armures inoccupées, il monte dans l'une d'elles en pensant pouvoir la manipuler, l'armure se referme et... se rouvre sur le cadavre crâmé de l'humain (dispositif antivol)

     

    Alors que la situation devient mauvaise, l'équilibre semble revenir lorsque débarque carrément un Space Marine ! L'un des atouts cachés d'Oriel ! Le Space Marine, peut être de la Deathwatch au vu de la description (armure noire et symbole de l'inquisition) est armé d'un bolter et d'une épée énergétique.

    Je rappelle qu'on suit des humains qui voient jamais de Space Marine, et là ils ont face à lui un demi dieu de la guerre qui les aide à combattre les T'au. De quoi être sur le cul.

    Bref, au bout d'un moment la snipeuse parvient à dépasser son problème et se met à tirer, mais maintenant que Brightsword est dans une armure ce sera pas aussi évident de l'abattre.

    Mais avec de la chance et l'aide du Marine, ils parviennent à abîmer son armure au point que le commandeur est éjecté de cette dernière. Kage va juste lui éclater la tête à coups de crosse.

     

    Reste à essayer de s'enfuit. Le groupe trouve Coldwind, qui leur indique une direction... Mais bien sûr c'est un piège (faire tuer les assassins pour effacer les traces, classique) et l'aide du Marine s'avère indispensable pour s'en sortir. Kage parviendra à retrouver Coldwind dans la cohue et ira lui briser les cervicales après que ce dernier ait annoncé que le pilote les avait également trahi, espérant trouver chez les T'au une meilleure situation que mort ou prisonnier chez les humains.

    A noter que la base de Brightsword est un dôme de guerre, qui contient comme le vaisseau humain des reproductions de lieux pour s'entraîner comme une jungle ou une cité impériale.

     

    Le saboteur finit par faire péter un bout de mur de l'enceinte pour que le groupe puisse sortir.

    Et là se trouve une autre carte secrète de l'Inquisiteur : une petite armée d'humains, donc les faux mercenaires du bar, qui attaquent la planète T'au. C'est des gardes impériaux issus de nombreux régiments et rassemblés par l'Inquisiteur pour ce genre de situations, ils ont carrément des Leman Russ et sont censés foutre le bazar pour permettre au groupe de pouvoir partir.

    (la mission consistait à éliminer Brightsword, mais bon, c'est des xenos, une fois le commandeur éliminé une attaque en règle pour prouver la puissance de l'Impérium... 

    Cela dit ils ont pas peur que les T'au contre attaquent et que la fameuse guerre qu'ils voulaient éviter n'arrive quand même... bon...)

    Kage croit apercevoir, parmi les impériaux combattant, une femme qui faisait partie de la 13ème légion et qu'il pensait avoir été tuée dans l'explosion de la forteresse à la fin du livre précédent. Il est fort possible qu'Oriel l'ait ramenée avec lui quand il a réussi à quitter de justesse l'explosion.

     

    La mission est donc une réussite. Du groupe n'ont survécu que la snipeuse et le saboteur, qui ont droit à leur grâce.

    Kage ayant déjà sabordé sa propre grâce retournera sûrement en taule.

     

    Conclusion : rythme différent du précédent livre (normal en un sens), descriptions très intéressantes dans le troisième acte.

    J'espère qu'on aura droit au troisième roman en français, qui est censé apporter une conclusion à l'histoire de Kage.


  14. 27) 13ème Légion par Gav Thorpe, Tome 1 de la Série Les Têtes Brûlées

     

    Je savais pas trop à quoi m'attendre avec cette histoire, qui date sans doute d'environ deux décennies, voire un peu plus.

    Je crois que j'avais juste eu un aperçu à travers une nouvelle (sans doute parue dans Paroles de Sang publié par Bibliothèque Interdite il y a 15 ans) où un certain Lieutenant Kage s'évadait de sa cellule pour s'apercevoir que sa prison était une tour-île sans échappatoire, l'océan s'étendant à perte de vue et plein de tempêtes, et il hurlait à la nuit qu'il se vengerait du Colonel Schaeffer qui l'a mis là. (ou c'est ce que je crois me souvenir).

    Cette nouvelle se situe sans doute entre les deux premiers livres de la série, et ça tombe bien, maintenant que ces deux premiers livres sont parus en français, je peux mieux me donner un contexte.

     

    Des légions pénales, je sais à peu près seulement ce que j'en ai vu dans un tome des Fantômes de Gaunt, où deux des Fantômes s'y retrouvent, apparemment pour que l'un d'eux y reçoive un équivalent de formation pour en faire un garde et l'autre je crois parce qu'il se laisse complètement aller.  En gros, ce sont des unités dirigées par un Commissaire du genre à abattre les Gardes à la première occasion, la plupart des gars qui s'y trouvent sont des criminels au sein de leur propre unité d'origine qui les a envoyé là se faire oublier. Déjà que les Gardes et les conscrits sont de la chair à canon, les unités pénales le sont encore plus, la valeur de la vie de leurs membres étant encore moindres, et on les envoie facilement dans des missions-suicide.

     

    Mais la 13ème Légion Pénale semble être encore pire.

    Etrangement, cette Légion n'a pas de Commissaire, mais un Colonel nommé Schaeffer (le nom vient d'un film, à vrai dire il semble que le concept entier soit inspiré d'un film), un type très peu émotif, avec des yeux bleus glaciaux, un pistolet bolter et une épée énergétique, un uniforme noir avec long manteau et casquette, et j'imagine des cheveux blonds coupés au carré descendant aux épaules, et une gueule balafrée. Vraiment un genre de personnage légèrement psychopathe qu'on voit incarner un méchant ou un salaud dans plein d'histoires. Bon, Schaeffer a le droit d'exécuter n'importe lequel de ses hommes, il semble avoir la capacité de maîtriser n'importe lequel au combat et de ne jamais perdre son sang froid, il traite ses hommes de déchets etc mais en même temps ceux qui se contentent de le suivre sans rien dire il les maltraite pas plus que ça. Par contre, c'est lui qui sélectionne personnellement chacun des membre de son unité, il se contente pas de remplir les soutes de son vaisseau avec le tout venant d'un pénitencier.

    Et il semble avoir des droits, des accréditations, une certaine liberté de manoeuvre, la possibilité de choisir où il veut jeter ses troupes.

     

    Juste avant le roman il y a une nouvelle (qui aurait peut être mieux été intégrée au roman mais bon, on doit pouvoir la trouver dans un des recueils récents, Croisade, ou Nexus, ou celui qui regroupe des nouvelles de 40k et AoS) qui voit l'unité complète (4000 hommes) se battre contre des Tyranides pour protéger Délivrance, une mission ecclésiastique dans un monde jungle. Les pertes sont énormes, bien sûr.

     

    La nouvelle et le roman sont racontés du point de vue de Kage. Le Lieutenant Kage, l'un des membres de la 13ème Légion. Après le massacre d'une grosse partie des 4000 hommes par les Tyranides, il se retrouve de facto le seul officier/sous officier à devoir organiser les survivants en escouades et sergents. En gros quand ils sont pas en train de se battre, ils sont empilés dans une grosse soute de navire, d'où ils ne sortent que pour faire des exercices ou retourner au combat. Le Colonel pendant ce temps, il est pas là vu que lui est pas prisonnier.

     

    Résumé

    Révélation

     

    Le roman consiste principalement à voir les Têtes Brûlées aller de lieu de massacre en lieu de massacre, leur nombre s'amenuisant petit à petit, pendant que le Colonel (qui semble invincible) les mène d'un endroit à l'autre. On nous parle donc du retour de Délivrance où Kage réorganise les survivants de l'unité, un monde jungle où une colonie s'est faite bouffer par une sorte de plante xenos manipulant les esprits pour absorber les humains, un crash au milieu d'un nid de gros insectes bouffeurs de chair (et voulant bouffer le métal de la navette avant qu'elle soit réparée pour redécoller) sur une planète glacée à l'air irrespirable (masques respiratoires) où le Colonel espérait en vain trouver de nouveaux membres pour l'unité dans le pénitencier...

     

    Et puis le Colonel semble vouloir aller quelque part, mais malgré son autorité on détourne le vaisseau pour répondre à un appel urgent. Le vaisseau est attaqué par des pirates Eldars alors que la quarantaine de survivants sont en train d'embarquer pour descendre sur la planète, et ils en perdent encore plusieurs, obligés d'ouvrir des sas sur le vide pour éliminer les pirates qui assaillent le vaisseau. La vingtaine restant débarque sur la planète ayant émis l'appel, attaquée par des Orks, et après une bataille pour défendre une ligne, le Colonel décide de faire rebrousser chemin à son unité. Ils vont marcher dans le froid, perdre encore quelques personnes, et revenir au centre de commandement, où les commandants locaux ne sont pas contents que le Colonel et sa poignée d'hommes soient revenus leur dire que les Orks contournent les lignes de défense. Le Colonel décide de les laisser à leur sort et ramène sa poignée de survivants aux navettes pour quitter ce trou.

     

    Et finalement, ils arrivent à leur objectif final : Typhos Prime, où se déroule une rébellion, les rebelles étant particulièrement bien retranchés dans une forteresse impénétrable. L'objectif du Colonel, c'est que lui et sa poignée de rescapés (ils sont moins de 10) s'infiltrent dans la forteresse pour en faire péter les réacteurs à plasma. En gros, le Colonel a mené ses hommes dans diverses missions suicide pour que ceux qui restent soient les meilleurs et ceux qui ont le plus d'aptitudes pour survivre à cette dernière mission tout aussi suicidaire. La mission va prendre plusieurs jours, s'infiltrer dans une forteresse étant loin d'être une mince affaire, et le groupe semble disposer d'un allié... Qui se révèle quand ils atteignent le réacteur. Il s'agit d'un Inquisiteur, pour qui travaille Schaeffer. Alors que le groupe perd encore des hommes pour lancer la destruction du réacteur, on commence à comprendre le pot aux roses.

     

    Cette forteresse est dirigée par des commandants de la Garde Impériale, contaminés par un Genestealer/Génovore. En dessous de ces commandants, les "rebelles" croient être dans le bon camp et que c'est les autres, les rebelles. Mais de là, ils seraient en capacité de faire douter n'importe qui (dans le sens où si on répond à un appel à l'aide, qu'on voit deux camps se taper dessus en disant que c'est l'autre qui a trahi, on fait comment pour savoir qui dit la vérité ?) et plonger le secteur dans le chaos avant d'attirer une flotte ruche.

    Le groupe qui essaie de fuir la forteresse sur le point de péter ne consiste plus qu'en cet Inquisiteur, le Colonel Schaeffer, Kage et un infiltrateur de la Marine qui les a accompagné. Kage se rend alors compte que le Génovore, s'il est là, c'est la faute de l'Inquisiteur. En effet, l'Inquisition voulant étudier la bêbête en a capturé une, qui s'est échappée et a commencé à se tailler son début de culte... Du coup, tous les morts de la 13ème Légion pour en arriver là, c'est la faute de ce type. Et également la mise en danger d'à peu près cinquante voire cinq cent milliards de personnes si jamais la flotte ruche débarque. Du coup Kage abandonne l'Inquisiteur à son sort tandis que lui et les deux autres parviennent à s'en aller en navette et à échapper à l'explosion de la forteresse.

     

    On apprend au cours de l'histoire que le Colonel accorde le pardon de l'Empereur aux morts de l'unité. En gros, il fait des papiers officiels disant que ces personnes sont pardonnées de leurs crimes à titre posthume, pour avoir été tuées au service de l'Empereur. Kage a survécu à tout ça, il est le seul à recevoir ce pardon de son vivant.

    Il décide de réintégrer la garde, garde son titre de lieutenant... et se retrouve à diriger une unité loin du front, à faire des parades... Il s'ennuie, picole, finit par tuer trois autres officiers qui n'ont peut être jamais vu de combat.

    Et se réveille de sa cuite pour voir Schaeffer déchirer le papier du pardon.

     

     

     

    Conclusion : C'est du bon.


  15. 26) Farsight : l'Empire des mensonges de Phil Kelly (qui semble être celui qui écrit les histoires sur les T'au)

    C'est la suite de Farsight Foi en Crise, du même auteur, dans lequel Farsight accompagnait une expédition T'au attaquée par le chapitre des Scar Lords.

     

    L'expédition Farsight s'étend au delà du Golfe de Damoclès, par rapport à l'Empire T'au.

    Le Golfe de Damoclès étant une zone séparant un espace impérial des zones T'au.

    L'expédition Farsight avait franchi le Golfe pour étendre l'empire T'au en reprenant les conflits avec l'Impérium, libérant une planète volcanique puis d'autres mondes qui rejoignent officiellement l'Empire T'au en tant que colonies, créant les Enclaves Farsight.

     

    Dans l'Empire des mensonges, on va apprendre comment Farsight va entrer en possession de sa célèbre épée, et comment son expédition a vu tous les Ethérés qui l'accompagnaient se faire tuer.


    En résumé,

    Révélation

     

    la frontière entre le Golfe de Damoclès et les Enclaves est marquée par un champ d'astéroïdes peuplé d'Orks. Ceux-ci vont s'allier au Korsair Badrukk pour traverser le Golfe, porter la guerre sur les mondes frontaliers de l'Empire T'au, sachant que Farsight les suivra en estimant devoir les arrêter... et pendant ce temps le plus gros des forces Orks attaqueraient les Enclaves.

    (au passage, Farsight sauve la vie d'un amiral de la caste de l'Air d'une attaque Ork. Les Ethérés envoient immédiatement le même amiral se faire tuer dans une mission de reconnaissance, laissant entendre qu'ils voulaient le faire disparaître)

     

    Farsight poursuit effectivement les Orks, qui ont écrasé l'un de leurs astéroïdes sur un monde T'au, mais les Ethérés lui reprochent d'avoir quitté les Enclaves, disant qu'il aurait dû rester dans la région qui lui était assignée, et que les défenseurs de l'Empire T'au sont aptes à gérer les Orks sans lui.

    Revenu du côté de ses enclaves, il va trouver une solution pour vaincre les Orks sur les mondes des enclaves en utilisant les forces naturelles de ces planètes, mêlant symboliquement plusieurs éléments à chaque fois (exemple : il provoque des tempêtes de feu pour éliminer les Orks d'un monde volcanique). C'est totalement contraire aux préceptes de l'Empire T'au, le T'au'va, qui refuse de mêler les éléments qui composent l'Empire (les castes sont censées ne pas se mélanger)

     

    Il va également insérer un engramme de l'esprit de son maître Puretide dans l'esprit d'un commandant blessé, dotant sa suite d'un individu ayant une partie des pensées de Puretide.

     

    Les derniers combats auront lieu sur une planète abandonnée nommée Atras Moloch.

    Farsight et ses lieutenants viennent se battre contre les Orks, mais les combats ouvrent carrément une faille Warp de laquelle sortiront des démons de Khorne !

    (Et quelques uns de Tzeentch également)

    Farsight sera blessé et rapatrié. Il sera enfermé dans une cuve de produits censés soigner ses blessures. Les trois Ethérés toujours présents dans son expédition lui feront comprendre qu'ils ne sont pas contents, qu'il aurait dû essayer de demander aux "Molochites" (les démons, qu'ils prétendent être une espèce issue de la planète Atras Moloch) s'ils voulaient rejoindre l'Empire T'au au lieu de les attaquer (des démons de Khorne ? C'est eux qui ont attaqué sans sommation)

     

    Farsight sera libéré de la cuve par l'humaine qui accompagne sa suite (une Inquisitrice de l'Ordo Xenos censée infiltrer les T'au pour tenter de les mener à leur perte, mais qui s'est mise à avoir de l'empathie pour les T'au et pour Farsight. Dans le livre précédent, elle avait été la cible du démon qui avait pris possession d'un membre de la caste de l'Eau, qui avait bêtement touché le moteur Warp d'un vaisseau de l'Imperium, et elle sent qu'une part du démon se cache en elle)

    Il rassemblera ses lieutenants et retournera sur la planète reprendre le combat, en même temps que les trois Ethérés de l'expédition qui veulent voir les "Molochites" pour évaluer s'ils peuvent rejoindre l'Empire T'au.

     

    L'arrivée des Ethérés provoquera l'arrivée de démons de Tzeentch qui vont les cibler en priorité et les tuer sans trop de difficultés malgré leur garde rapprochée.

     

    Farsight, aux prises avec des démons qui détruisent son armure, sera jeté au sol pendant les combats, et sous ses doigts il trouvera une épée, tombée d'une statue, et l'utilisera pour combattre...

    Tuer des Orks avec l'arme soignera ses blessures (son coeur semble avoir été blessé lors de l'affrontement précédent) et semble carrément rajeunir le commandeur (qui malgré plusieurs passages en cryogénie commence à se faire vieux)

    Il finira par se rendre compte que les démons évitent plusieurs statues, que celles-ci portent des espèces de colliers hexagrammiques (étoile à 6 branches ?) et il jettera plusieurs de ces colliers dans la faille Warp ce qui refermera cette dernière et fera disparaître les démons de la planète

    (au passage, l'inquisitrice utilisera l'un de ces colliers pour détruire le démon qui était encore en elle)

     

    La victoire au prix de la mort des trois Ethérés est un coup dur pour l'Expédition Farsight... Mais ce dernier n'en informe pas le reste de l'Empire. 

    Il laisse ses lieutenants gouverner en groupe (les Huit ?), laisse son armure et surtout l'épée dans le "musée" de son meilleur inventeur de la caste de la Terre, et s'exile dans le désert brûlant de la planète qu'il avait libéré du joug de l'Impérium...

     

     

     

    Bon, l'histoire est relativement moyenne, il y a trop d'ellipses (les différentes traversées du golfe par exemple), aucun réel marqueur temporel, ce qui fait qu'on ne sait jamais combien de temps s'est écoulé entre un moment et un autre...

    Mais reste intéressante pour connaître les T'au et l'histoire de Farsight.

     

     

    Il faut savoir que la caste du Feu révère son meilleur commandant, Puretide. Celui-ci avait formé plusieurs autres commandants aujourd'hui légendaires : Farsight, Shadowsun (on laisse entendre qu'elle et Farsight ont une affection profonde l'un pour l'autre, mais que lui la redoute), Kais (je crois avoir entendu ce nom quelque part, il serait spécialisé dans des actions type infiltration/combats en solo)...

    Et les Ethérés ont voulu cartographier le cerveau de Puretide, espérant peut-être lui créer des clones ou des intelligences artificielles pour guides les forces T'au un peu partout dans l'Empire. Sauf que ça a mal tourné, et si la cartographie a fonctionné, cela a tué Puretide (les Ethérés se gardent bien de dire que c'est leur volonté qui est responsable de la perte de leur meilleur chef, mais ses élèves le savent bien). C'est sans doute le premier élément qui fait que Farsight a un problème avec les Ethérés.

     

    A cela on ajoute justement les nombreuses décisions des Ethérés en général

    - (ils ont laissé mourir une partie de l'expédition en cryogénie dans le livre précédent, leurs systèmes de survie ayant été endommagés par les Scar Lords, alors qu'il aurait été possible de réveiller ces personnes et de leur donner le choix de rester éveillées pendant les années de la traversée du Golfe ou d'effectivement accepter de se laisser mourir en sommeil cryogénique)

    - la mort d'un amiral au début du livre

    - et au final la certitude que les Ethérés savent ce que sont les démons, le cachent à l'Empire T'au et sacrifient délibérément leurs troupes pour analyser les démons.

    (et la possibilité qu'en fait, le pouvoir qu'exercent les Ethérés sur les T'au soit une forme de contrôle mental, un pouvoir psychique)

     

    Il est clair que le fait que cette épée qui maintient Farsight en vie au delà de l'espérance de vie de son espèce est clairement issue d'une manipulation de Tzeentch mais à quelle fin on ne sait pas. On me laisse entendre que Farsight pourrait être pour l'Empire T'au l'équivalent d'Horus pour l'Impérium, mais contrairement à Horus Farsight ne veut pas détruire l'empire dont il fait partie ni le gouverner, il s'est contenté de rester à l'écart... En tous cas, quelle que soit sa destinée, le Chaos tente de l'utiliser...


  16. 25) Fléau Divin, tome 3 de la série/trilogie(?) Sombre Impérium par Guy Haley

     

    Guilliman et sa Croisade Indomitus se posent sur Iax, où les attendent Mortarion et Ku'Gath, le démon majeur numéro 1 de Nurgle. Ceux-ci ont refusé de suivre Typhus et le reste des forces de Nurgle qui sont en train de quitter Ultramar pour les Astres Fléaux, où les quelques planètes de Nurgle se font attaquer par du Tzeentch.

     

    Ku'Gath prépare le Fléau Divin, un virus qui devrait tuer Guilliman jusqu'à son âme, et qui pourrait également tuer Mortarion et tout autre Primarque... Il utilise pour cela une goutte du sang de Guilliman, sans doute récupérée lors du tome précédent. Il dit aussi que son bras droit est réellement mort, détruit définitivement par Guilliman, il ne peut pas être régénéré dans le jardin de Nurgle et revenir à ses côtés. Son rival, Rotigus, le numéro 2 de Nurgle vient le narguer et lui rappelle que s'il rate son coup ils risquent d'échanger leur position.

     

    Pendant ce temps, l'Historitor Fabian est sur une planète Macragge également attaquée par des forces de Nurgle. Il se lamente de ne pouvoir aller dans la bibliothèque de Ptolémée, fermée par Guilliman.

    (Fabian est le personnage introduit dans la série l'Aube du Feu, il est dit que Calgar devra retourner sur Vigilus une fois la région libérée) Fabian est ami avec Lucerne, un Primaris apparu dans le deuxième tome de l'Aube du Feu, et devenu Black Templar depuis.

     

    Sur Iax, Guilliman envoie tous les survivants à l'abri dans la flotte Primus, tandis que lui et tous ses Space Marines vont tenir la forteresse qui a résisté jusque là.

    (Aux côtés de Guilliman se tient Felix, qui retrouvera Cawl APRES cette histoire pour le roman Le Grand Oeuvre)

    Mais une force militaro-religieuse, dirigée par le Frère Mathieu, celui que Guilliman avait nommé pour représenter l'Ecclésiarchie à ses côtés et qui avait trahi sa confiance, débarque sur la planète avant les forces de Guilliman pour libérer le spatioport (ce qui facilite Guilliman)

    Bref, tandis que les forces principales vont défendre la ville-forteresse, celles de Mathieu vont s'enfoncer dans la planète, guidée par le religieux, et une petite force de frappe de Primaris des Novamarines envoyée de l'autre côté de la planète.

     

    En gros, pendant que Guilliman et la majorité de ses troupes vont se confronter à Mortarion et à la majorité des forces chaotiques pour protéger la cité,

    deux forces secondaires (une religieuse et une Primaris Novamarines) vont se diriger vers l'endroit où Ku'gath se trouve pour l'éliminer et détruire le bout du Chaudron de Nurgle qui sert à transformer Iax (et de là le reste d'Ultramar) cela se fera au prix de la vie de Mathieu (qui sera sûrement canonisé) et de plusieurs Novamarines dont le chef.

     

    Pendant ce temps, Fabian va poursuivre un démon dans la Forteresse d'Héra, après avoir prévenu par radio de sa présence, jusque dans la Bibliothèque de Ptolémée. En fait il s'agit d'une subtile manoeuvre de Rotigus pour que Fabian trouve un livre parlant de "l'empereur Sanguinius", donc de l'Imperium Secundus, justement ce que Guilliman voulait cacher en fermant la bibliothèque.

     

    Mortarion va parvenir à infecter Guilliman avec le Fléau Divin, mais Guilliman sera sauvé par la puissance de l'Empereur à travers lui, qui va carrément crâmer une partie du Jardin de Nurgle à travers eux !!!

    Conséquence: Ku'gath va être tenu pour responsable de la situation, et va rester dans une cosse pendant un très long moment, et Rotigus devenir le numéro 1.

     

    Guilliman discutera à nouveau de la nature de l'Empereur et de la définition d'un dieu.

    Il dit qu'il sent l'Empereur se réveiller petit à petit, mais en même temps, ce n'est plus l'Empereur qui s'était assis sur le Trône d'Or, il a changé en 10.000 ans.

    On a aussi une description plus complète de ce que Guilliman a vu quand il a rendu visite à son papounet... L'expérience était éprouvante et il n'est pas sûr de ce qui s'est passé.

     

    Bon, qu'en penser ? J'ai ressenti un léger décalage,  je crois que c'est parce que les deux premiers tomes ont sans doute reçu des modifications que je ne connais pas (dont sans doute la présence de Fabian) et que ce tome 3 est la suite d'autres versions des deux premiers que j'ai lu.

    On apprend plus d'éléments sur Guilliman et sa visite à son papounet. Et Fabian risque d'apprendre des trucs qui vont saper l'autorité de Guilliman.


  17. 24) La Der des Der de Cain (Série Ciaphas Cain tome 6 par Sandy Mitchell)

     

    Petit rappel : La première trilogie de Ciaphas Cain concernait la période passée auprès d'un régiment de Valhalla qu'il a littéralement dû construire à partir de deux régiments fusionnés par l'Administratum.

    La deuxième se concentre sur un artefact xenos dont il aura croisé la route trois fois : l'ombréclat.

    Dans le tome 4, Cain traversait un continent de la planète Perlia envahie d'Orks, faisant croire à ces derniers que lui et sa caravane de survivants étaient une énorme armée repoussant les Orks vers la vraie armée. Ce faisant, ils ont noyé une grosse armée Ork en faisant sauter un barrage, et ont traversé un autel du Mechanicus rempli de cadavres d'adeptes et de Skitarii...

    Dans le tome 5, il se retrouvait (avec ce fameux régiment de Valhalla) sur une planète en cours d'attaque par un Culte Genestealer et se retrouvait en fait dans les feux croisés entre deux Inquisiteurs, l'un d'eux étant celui qui avait massacré les Mechanicus de Perlia pour leur voler l'Ombréclat, qu'il utilisait pour transformer des gens normaux en psykers...

     

    Dans ce tome 6, il est à nouveau sur Perlia, cette fois en tant que retraité du Commissariat, formant des cadets à la Schola Progenium de Perlia.

     

    Un jour, lui et ses cadets sont envoyés avec des FDP sur un astéroide minier dont les mineurs ont disparu... Et tombent sur quelques Genestealer. Cain ne parvient pas à se sortir de la tête l'idée qu'il y avait, quelque part, des Nécrons... Peu après, des nouvelles de l'attaque de Cadia par les forces d'Abaddon le Fléau (13ème Croisade Noire) parviennent à leur Schola. Ils sont à l'autre bout de la galaxie (dans le secteur voisin des T'au) mais Cain et trois autres vétérans de la Schola décident de se préparer au pire...

    ... qui finit par arriver : une flotille de chaoteux se dirige vers Perlia !

     

    Révélation

     

    Cain reçoit dans le même temps l'ordre de récupérer l'Ombréclat, revenu dans l'autel du Méchanicus, de la part de l'Inquisitrice Amberly Vail (pour laquelle il travaille de temps en temps)... Mais l'Ombréclat, à l'origine de forme prismatique et transportable à la main, a été associé à d'autres artefacts trouvés lors de fouilles, et le tout est intransportable.

    Du coup, lors de l'invasion des chaoteux, Cain et sa clique vont se redéployer dans les environs de l'autel pour secrètement protéger l'Ombréclat, qui est sûrement la cible des chaoteux.

     

    Lors de la première attaque, il apprend que le chef des chaoteux dispose d'un pouvoir de persuasion : le fait de l'entendre parler va convaincre tout loyaliste de se détourner de l'Empereur et d'embrasser le Chaos (cet effet est endormi par la proximité de Jurgen, mais si celui-ci reprend de la distance la personne redevient esclave du chef chaoteux... Aucun remède réel donc)

     

    La solution va être de faire croire au chef chaoteux que Cain (accompagné de Jurgen pour ne pas subir le pouvoir du méchant) va parlementer pour poser la reddition de ses forces...

    Le méchant utilise carrément comme gardes du corps des Soeurs de Bataille qu'il a lui-même corrompu ! Le pouvoir de Jurgen va les pousser à se jeter d'une falaise. Et pour se débarrasser du méchant, Cain le fera tomber de la même falaise.

     

    Dans le même temps, des Nécrons font sentir leur présence. Cain décide de les laisser prendre l'Ombréclat, pour éviter que les chaoteux ne reviennent réessayer de le prendre.

     

     

    Bon, ça m'a fait du bien de lire du Ciaphas Cain. Même si je trouve ce tome moins drôle que les autres, ça reste bien plus léger que bien d'autres romans de l'univers 40k.

    On conclut donc la deuxième trilogie de romans sur le Commissaire le plus chanceux de l'Impérium sur une victoire à la Pyrrhus.

    Et parmi les détails de l'histoire, il est dit que les Soeurs de Bataille n'ont pas fait voeu de chasteté et ont le droit d'avoir une vie sentimentale, c'est juste qu'elles ont rarement le temps d'en avoir...


  18. 23) Alpharius, La Tête de l'Hydre (roman Primarque par Mike Brooks)

     

    Déjà ravi de Ruze Brutale qui dépeignait l'attaque d'un monde forge par des Orks par le même auteur, je me disais que ce 14ème tome de l'inégale série Primarchs (donc il en reste 4 ? On y reviendra) serait peut-être une bonne lecture.

    Et c'était le cas ! On y apprend tellement de trucs sur l'Alpha Legion et surtout sur Alpharius (et un peu Omegon) que pour moi qui n'ai que la lecture de Legion (Hérésie d'Horus par Dan Abnett) comme élément de comparaison concernant la Vingtième Légion, c'était très intéressant.

     

    On va commencer par le début, avec Alpharius qui prépare un assaut contre le Vengeful Spirit. Hein, quoi ? Quand et comment un tel truc est arrivé ? Je me disais qu'il s'agissait sans doute d'une simulation, comme pour Corax, mais même pas... C'est l'introduction du livre, et le fin mot de cet évènement sera décrit dans la conclusion du livre.

     

    Le roman lui même se porte donc sur la vie d'Alpharius, racontée par lui-même, et sa genèse (TROP de romans de la série Primarchs ne portent PAS sur la jeunesse des Primarques en question, c'était pourtant un concept évident, et cela rend d'autant plus appréciables pour moi ceux qui l'accomplissent)... Et je vais immédiatement devoir mettre le reste sous spoilers tellement c'est impactant.

     

    Révélation

    Lors de la dispersion des Primarques, Alpharius... s'est écrasé sur Terra. Il a été quasiment immédiatement été retrouvé et recueilli par l'Empereur et Malcador l'a formé comme c'était prévu à l'origine. Ils ont fait d'Alpharius "l'épée dans les ténèbres", il s'est spécialisé dans les infiltrations, assassinats, mouvements clandestins etc. (mais je crois qu'ils disent que c'était pas son rôle, et qu'ils font ainsi parce que c'est tout ce qu'ils peuvent faire avec ce qu'ils ont)

    Alpharius était donc le VERITABLE premier Primarque retrouvé. Pas Horus. Mais vu sa fonction, il ne se sera révélé aux autres QUE une fois que tous auront été retrouvés.

     

    Alpharius va un jour se décider à tester les défenses du Palais en s'y infiltrant, assassinant carrément un Custodien sur sa route et se retrouvant lame contre lame avec Valdor alors qu'il était sur le point de tirer au Bolter sur Papa (non pas pour l'assassiner mais pour prouver qu'il était possible d'arriver jusqu'ici et donc de commettre ce genre d'attaque)

    Valdor, lui, n'apprit donc l'existence d'Alpharius qu'à ce moment là ! Il était sûrement furieux mais a sans doute compris l'objectif d'Alpharius lorsque Malcador et l'Empereur lui ont expliqué.

    (Quant au Custodien mort... S'il a réussi à se faire avoir par Alpharius infiltré parmi un chargement de Bolters livrés en pré-prévision de la Grande Croisade, c'est que c'était un naze)

     

    Alpharius va par la suite passer TOUTE la grande croisade à infiltrer sa Légion (humains comme astartes) dans plein de planètes pour les déstabiliser AVANT qu'un autre Primarque ne se pointe et calme la guerre civile en proposant aux locaux de rejoindre l'Imperium, l'alternative étant de voir les deux camps réduits en purée avant de recoloniser les lieux. Il mentionne par exemple Dorn.

    Les descriptions de leur fonctionnement sont assez simples mais tellement appréciables !

     

    Et petit à petit, il va se mettre à la recherche d'une sorte d'appel qu'il ressentait dans une certaine région de la galaxie.

    Il va finir par se rapprocher d'une zone où Lion El'Jonhson est en train de se battre férocement contre l'espèce Xeno des Rangdiens. (ceux du fameux xénocide)

    Il décide de leur présenter officiellement l'Alpha Legion, la faisant passer pour une Legion toute nouvelle qui n'a pas encore son Primarque, et désireuse de faire ses premières armes à ses côtés dans cette guerre. Le Lion les intègre donc à ses plans et leur donne des secteurs secondaires à visiter.

     

    Alpharius va personnellement prendre la direction d'une planète qu'il a identifié précédemment avec son deuxième Gloriana, le Beta, car il a laissé l'Alpha avec l'un de ses Légionnaires se faisant passer pour lui sous les feux des projecteurs. Sauf qu'une fois arrivés sur place, ils ne tombent pas sur des Rangdians, mais sur des Slaugth, qui mettent à mal le Beta. Alpharius se fait donc téléporter au plus proche possible d'une balise perçue sur la planète avec une équipe, tandis que le Beta doit rebrousser chemin et revenir avec des renforts.

    Sur la planète, le groupe va combattre des Slaughts (qui sont assez horribles et dangereux même pour des Astartes), et Alpharius va enfin rencontrer Omegon !

    Ils vont parvenir à quitter la planète au moment où les renforts arriveront.

    Omegon va expliquer qu'il s'est réveillé sur une planète inconnue et abandonnée, qu'il a volé un vaisseau pirate pour rejoindre l'espace de l'Imperium avant de se retrouver coincé sur la planète par la guerre avec les Rangdians. Omegon suppose d'ailleurs que lors de la dispersion des Primarques, il n'y avait qu'un seul Alpharius/Omegon, que le Warp a séparé en deux, créant une âme avec deux corps, et que l'Empereur n'est peut être pas au courant de l'existence d'Omegon.

    Alpharius et lui décideront qu'Omegon devra se présenter officiellement comme étant le Primarque de l'Alpha Legion à Horus, et on en revient à l'introduction...

    Où Omegon, après avoir tué quelques Luna Wolves est reconnu par Horus et se présente à lui comme étant Alpharius.

     

    L'Alpha Legion a un fonctionnement très différent des autres Légions. En un sens, son utilisation des humains non Astartes est assez unique.

    Ils ont, cachent, et vivent tellement de secrets, ne cherchent pas la gloire (contrairement aux autres Légions et Primarques), et ont une forme d'efficacité... pourtant sans passer par l'attaque directe.

    S'ils n'avaient pas écouté ce groupement de Xenos leur disant de rejoindre la trahison d'Horus POUR que ce dernier soit vaincu... S'il n'y avait pas eu l'Hérésie elle-même... Ou tout simplement si je pouvais savoir ce qu'ils accomplissent à l'époque de 40k !

     

    Bref, j'ai aimé ce livre.

     

    Concernant la série Primarques, si je me trompe pas, il en resterait donc quatre. A moins d'une surprise, genre les deux disparus ou Omegon, il reste Dorn, Horus, Sanguinius et Mortarion. (je crois qu'ils ont fait un recueil de nouvelles, non traduit, sous les couleurs de cette série)

    Et j'aimerais bien qu'on ait une traduction d'un roman sur Valdor...


  19. 22) Les Fils Brisés : deux nouvelles du Siège de Terra par Graham McNeill

     

    a) Fils des Selenar

    On (re)trouve ici une poignée de personnages ayant survécu du massacre d'Istvaan jusqu'au Siège de Terra assez miraculeusement. Plusieurs Iron Hands, un Salamander et un Raven Guard, qui mènent des actions de guérilla depuis plusieurs années au point que leur vaisseau et leurs armures sont terriblement abimés, rafistolés encore et encore, à l'agonie. Leurs munitions sont quasiment épuisées.

    Ils sont parvenus à traverser le système solaire alors que s'y presse l'infinie armée d'Horus, et espèrent peut être pouvoir jouer un quelconque rôle dans la défense de Terra.

    Mais un message leur parvient, un appel à l'aide émis depuis la Lune.

    Ils se rendent donc sur le berceau des Selenar, des zones qu'Abaddon a parcouru dans le premier livre du Siège, et c'est également de là que vient un personnage qu'on a rencontré dans Mortis.

    Les Selenar avaient acquis une science leur permettant de manipuler le code génétique humain à leur convenance. Elles ont coopéré avec l'Empereur pour créer les Astartes (l'alternative étant leur mort pure et simple) et aujourd'hui, alors que les traîtres essaient de piller leurs derniers secrets présents sur la Lune, l'une d'elles a appelé à l'aide des gueules cassées.

    Révélation

    De tout le groupe, une Selenar incluse, seul le Raven Guard va survivre, en possession d'un artefact que je soupçonne être l'objet que Guilliman aura confié à Cawl et qui aura permis à ce dernier de créer les Primaris.

     

     

    b) La Fureur de Magnus

    Magnus et son plus ou moins millier de fils sont présents sur Terra lors du Siège.

    Pour une raison que je continue à ne pas comprendre, ils sont aux côtés d'Horus alors que c'est ce dernier qui a dit à Russ de les détruire, là où l'Empereur voulait seulement les faire venir sur Terre.

    Magnus ressent qu'il y a un défaut quelque part dans les protections des défenseurs. Au lieu de le dire à Perturabo (de toutes façons refroidi par l'échec de Saturnine, dont seul Abaddon brisé est revenu), il lui propose simplement de participer à une offensive précise (qui aura lieu là où il a décelé la faiblesse) afin d'attirer les défenseurs en grand nombre.

    Après avoir maltraité les défenses en provoquant une explosion nucléaire, il traverse le point faible avec Ahriman, Amon, Menkaura et l'écuyer d'Ahriman. Il fait passer leur quintet pour des Blood Angels, merci sa magie, et ils se dirigent vers le grand observatoire du Palais. Car à cet endroit se trouve une porte liminale, dont Magnus connaît l'existence, faisant partie des conceptions des Hommes de Leng, présents avant la construction du Palais (je crois que le terme "Leng" me renvoie à des éléments lovecraftiens, ou à des concepts de jeu de rôle papier liés à un multivers d'héroic fantasy)

    Dans le même temps, Malcador recueille Alvina, l'ex gardienne de Moloch. Et Lemuel Gaumont, portant un pseudonyme, rallie trois Space Wolves et trois Salamanders pour poursuivre Magnus.

    Révélation

    Alors, Magnus va atteindre une sorte de mer souterraine, la grotte dans laquelle sont construites les fameuses villas pour les Primarques. Il est déclaré que c'était là qu'ils auraient grandi s'ils n'avaient pas été dispersés dans l'espace. Y aurait vécu un fragment de l'âme de Magnus. S'y trouvent Malcador et Alvina, en train de jouer au Régicide. Malcador essaie de raisonner Magnus, mais celui-ci dans un accès de colère lui brise la nuque, et l'écuyer d'Ahriman loge un bolt dans les omoplates d'Alvina. Celle-ci se réveillera un peu plus tard et semble donner son essence de Perpétuelle pour ressusciter Malcador (pourtant je croyais que lui aussi était un Perpétuel ?). Au passage, Magnus tue l'écuyer, puisque ordre était de ne pas tirer sans son ordre...

    Puis Magnus atteint carrément le Trône d'Or, et Vulkan et l'Empereur en personne essaient également de le raisonner. Il serait presque prêt à accepter de revenir vers son père, sauf quand il comprend que son plus ou moins millier de fils ne pourrait pas être sauvé. Il accepte alors de devenir un prince-démon et est rejeté du Palais par la barrière télésthésique.

    Bref, Magnus a donc définitivement tourné le dos à son père. Et rejoint Perturabo sur la liste des grands abrutis qui auraient pu trouver un compromis avec leur père plutôt que de le trahir.

    Quant aux Salamanders et Wolves, ils se promettent de poursuivre encore et encore Magnus.

     

    Conclusion :

    Si le premier texte revêt relativement peu d'intérêt pour moi (à part l'élément final si je l'ai bien identifié), le deuxième m'éclaire sur quelques éléments concernant Magnus (et me font le voir définitivement comme quelqu'un qui a sciemment choisi d'être un monstre)

     

    Je crois que ces histoires étaient censées être "hors série" dans le Siège de Terra. McNeill n'était même pas cité parmi les 6 auteurs censés porter les... huit je crois, huit livres du Siège.

    Je dois d'ailleurs mentionner que Abnett a écrit deux livres, et qu'Aaron Dembski-Bowden et Chris Wraight n'ont pas encore enlevé leur pierre à l'édifice de Dorn. J'apprécie ces deux auteurs (je crois que quelqu'un d'autre ici apprécie moins Wraight) et espère donc que leur travail me satisfaira encore.

    (J'ai vérifié Wraight a écrit Warhawk, le prochain tome de la série, qui n'a pas encore été traduit en français. Qui écrira donc la conclusion du Siège ? ADB ? Ou un autre auteur ayant déjà écrit une histoire ? Voire Abnett pour effectivement boucler la boucle entamée avec le premier tome de l'hérésie ? on le saura d'ici quelques mois)


  20. Le 24/09/2021 à 15:05, Kaelis a dit :

    J'ai fini la lecture du livre hier soir. J'avoue que j'ai du lire le livre en 30 fois en autant de soirées, avant d'aller se coucher et vraiment le bouquin m'a pas accroché. A la fin j'ai cru comprendre ça, mais à aucun moment je ne l'ai lu explicitement qu'il y avait eu voyage dans le temps, et comment. Parce que là c'est méga-fort. Pareil, y a de gros liens Cendrion (Grey Knight) et Astraeos (Sorcier Renégat) mais au final ce sont bien deux personnes différentes ou j'ai loupé quelque chose ?

      Masquer le contenu

    Pareil, à la fin y a quand même un Sorcier qui devient Prince Démon/Great Possessed sur un navire Grey Knight et qui démonte tout le monde avant de devenir un chef Thousand Sons. C'est fort de café d'un point de vue fluffique. Malcador doit faire des 360 dans sa tombe.

     

    Honnêtement je n'ai même pas le courage de rouvrir ce livre pour y chercher des réponses... Tu as l'air d'avoir eu les mêmes soucis que moi en essayant de le lire.

     

    Bon, je viens d'aménager une partie de ma bibliothèque.

    C'est très beau d'aligner enfin les séries Primarques et Siège de Terra, les Inquisiteurs d'Abnett, Ciaphas Cain et quelques Marines du Chaos.

     

    En cours de lecture, j'ai :

    - Les Fils Brisés (Siège de Terra, compilation de deux nouvelles de Graham McNeill)

    - L'Aigle et le Marteau (j'ai déjà parlé des nouvelles de 40k, j'ai pas encore attaqué celles d'AoS)

    - La Trilogie Dark Bane (Star Wars, juste par curiosité pour le personnage)

    - ... un roman historique dont je ne parviens pas à retenir le titre.

     

    Et en attente, j'ai :

    - Le Trône de Fer : Feu et Sang et Intégrale 1 (j'ai déjà lu l'Intégrale 1 il y a quoi dix ans)

    - ... un livre de culture G écrit par un Youtubeur.

    - Invocations et Malédictions, deux recueils de nouvelles "horreur" de Warhammer 40.000

    - Alpharius

    - Célestine

    - Farsight (deuxième roman)

    - Equipe de Choc et 13ème Légion (sur les Last Chancers, une légion pénale du Militarum)

    - Fléau Divin (le troisième roman sur la guerre entre Guilliman et Mortarion après la Croisade Indomitus)

    - La Guerre de Sabbat et Urdesh (des romans annexes aux Fantômes pour décrire la Croisade de Sabbat)

    - La Der des Der de Cain et La Fine Fleur de l'Empereur pour Ciaphas Cain (je m'y mettrais si j'ai un coup de mou, ça me fera du bien)

     

    Je me dis que j'ai un total de 4 en cours et 15 livres qui attendent... Sans compter ceux que j'ai pas compté (encore dans des cartons)

    J'ai l'impression que ça fait beaucoup.

     

    Puis je me dis que j'ai ouvert ce sujet il y a environ 20 mois et que j'y ai parlé d'environ 21 bouquins (plus ou moins importants) et que beaucoup de mes lectures ne sont pas référencées ici (Magos, les deux autres séries sur l'Inquisition, les bouquins sur la Légion de l'Empereur, celui sur la Navigatrice, les bouquins sur la Légion Noire ou Fabius...)

    Donc je crois que je peux réellement me taper ces 18 bouquins d'ici l'été prochain. Voire les avoir fini pour le printemps si je prends le temps de lire. Et il y a intérêt parce que je pense qu'il y aura bien d'autres publications d'ici là.

     

    J'AIME LIRE !!!


  21. Dune de Frank Herbert

    Comment ça c'est hors-sujet ?

     

    Dune est sûrement l'une des pierres angulaires qui a servi à construire l'univers de 40k.

    Impérium ? Ancienne guerre contre des machines intelligentes qui se sont retournées contre leurs créateurs ? Empereur-dieu ? Soldats à l'arme blanche dans un univers de SF ? Individus dotés de capacités psychiques ? Navigateurs sans lesquels le voyage interstellaire serait impossible ? Humains parfois monstrueux et utilisant des augmentiques ?

    Je pourrais même citer la Voix et le véhicule récolteur gigantesque des aventures d'Eisenhorn.

     

    Quant aux Mentats, ces humains se droguant pour calculer et remplacer les ordinateurs, c'est une drogue qui augmente l'intelligence dans les Fallout.

    Et l'Epice, on la retrouve par exemple dans Spore, c'est la ressource commerciale du jeu.

     

    Dune a considérablement marqué les esprits, de façon bien plus subtile que Star Wars par exemple. Les mentions à cet univers dans la culture ne manquent pas.

    Même moi je me suis rendu compte que parmi mes pseudonymes se trouve le nom d'un des personnages de ces livres.

     

    Tout ça pour dire que j'avais lu plusieurs des livres il y a une quinzaine d'années, et là je viens de voir le film de Denis Villeneuve, qui est une excellente claque.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.