Jump to content
Warhammer Forum

Red Qafe

Membres
  • Content Count

    290
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Red Qafe

  1. Moi j'ai un gros souci : les services d'UPS disent avoir livré la boite avant hier, or je ne l'ai pas reçue... Edit : alors que je commençais à chercher comment faire une réclamation à UPS, un voisin m'a sonné : il me l'avait gardé. Merci voisin !
  2. Ah, un autre lien entre plusieurs romans récents : L'un des personnages principaux du Fils Vengeur est Messinus, un Space Marine du Chapitre des White Consuls. Ceux ci ont envoyé la majorité du Chapitre défendre la Porte Cadienne, et Messinus, le Capitaine de la 10ème Compagnie (les Scouts), a été envoyé en Ultramar demander des renforts. Mais le réveil de Guilliman a fait que Messinus a accompagné ce dernier sur Terra et fait maintenant partie de la Croisade Indomitus. Bref, les White Consuls, c'est le Chapitre que les Seigneurs du Silence, un ost de la Death Guard, a achevé en attaquant la Forteresse Monastère sur le monde de Sabbatine
  3. Bonsoir, j'ai également reçu un email précisant que ma commande va enfin être livrée. Normalement je crois qu'elle devait arriver à domicile, et d'après le livreur (UPS) ça devrait carrément arriver mardi !
  4. Le Fils Vengeur est clairement désigné comme le tome n°1 d'une série nommé l'Aube de Feu. Les mentions "Un roman de l'Aube de Feu" et le chiffre romain I sur la tranche le laissent bien entendre en tous cas. Par contre, nouvelle Hérésie... on peut supposer qu'il y a de l'idée, vu certains éléments du texte (rien que l'introduction est un écho au premier tome de l'Hérésie)
  5. Je suis en train de lire Le Fils Vengeur, donc le premier tome de l'Aube de Feu. Et le résumé de Gilian peut être complété en y associant d'autres histoires se déroulant bel et bien autour de la même période : - les romans Gardiens du Trône sur les Serres de l'Empereur : le Custodes et la Soeur du Silence étaient justement partis vers Vorlese empêcher les armées d'Abaddon de finir d'isoler Terra... et vont participer à la suite des évènements de Terra une fois la Croisade Indomitus partie. (les romans de l'Inquisition Les Archives Interdites se situant aussi sur Terra autour de l'ouverture de la Faille, se croisant avec les précédents; de plus ils dépeignaient également la décadence de l'Administratum) - Rites de Passage , le roman sur la Navigatrice Chettamandey Vula Brobantis, se déroule aussi autour de Vorlese !!! Encore une fois je trouve très bien que la Black Library essaye de faire en sorte que toutes ces histoires se déroulent dans un tout relativement cohérent (qu'il y ait au moins des mentions et références aux lieux, personnages et évènements censés avoir au moins une légère influence les uns sur les autres)
  6. Si les Perpétuels est la nouvelle version des Sensei ou équivalent... Il se peut tout simplement que ceux qui ont essayé de faire quelque chose se soient fait chasser par l'Ecclésiarchie ou l'Inquisition. Après tout, ils sont déjà assez débiles pour attaquer les Soeurs du Silence, c'est à dire le bras gauche de l'Empereur... (d'ailleurs c'est pas de l'hérésie, que d'attaquer les propres serviteurs directs de l'Empereur ???) En parlant de ça, si Astarte est elle même une Perpétuelle (certes tombée en disgrâce) pourquoi on ne l'a jamais vue ?? Je crois qu'elle a été mentionnée une ou deux fois, mais jamais apparue, et surtout, elle est devenue quoi ?? A la limite, Ollanius (quelque soit la façon dont on peut écrire son nom), Erda et surtout Grammaticus sont peut être morts lors du Siège, mais Astarté ? Et les autres qui sont juste mentionnés ? On les a utilisés comme carburant pour le Trône d'Or ?
  7. Je crois qu'il y avait un ou deux Thunder Warriors qui avaient survécu à la purge, je crois que leur situation avait été laissée en suspens. Les commémorateurs présents sur Prospero, qui se sont enfuis juste avant l'attaque des Wolves/Soeurs/Custodes, je sais pas s'ils ont eu droit à une suite. La situation sur Mars, qui devra bien être résolue un jour ou l'autre (d'ailleurs, que sont devenus les personnages du roman Mechanicum ? Je crois que l'un d'elles avait peut être d'ailleurs vu le Dragon ?) Je crois qu'il n'y aurait aucun intérêt à rajouter quelque chose sur Kyril, entre l'Hérésie, le Siège et l'Eveil on aura à peu près fait le tour du personnage (assez complexe tout de même)
  8. ça y est, j'ai fini de lire ce livre et... Abnett joue une partition magistrale, comme ça lui arrive souvent. C'est vrai qu'il est dommage que ce ne soit pas Abnett qui conclue le Siège. On aurait eu un écho tellement important avec le début de l'Hérésie !!! "J'étais là." aimait dire Garviel Loken, bien avant que ces mots ne deviennent si terribles. "J'étais là, le jour où Horus a tué l'Empereur" On a droit ici à des informations d'importance sur les Perpétuels et l'Empereur, sur la dissémination des Primarques dans la galaxie, sur la création des Interrogateurs par Kyril Sindermann (certains se souviennent comment il a fini celui-là ? Moi oui ), sur la perte du deuxième astroport du Palais Impérial, sur la disparition du chef d'une des deux Serres de l'Empereur, sur l'évolution des Emperor's Children au cours du Siège, et surtout, SURTOUT, la bataille qui donne son nom au livre... C'était INTENSE !!!!! Il y a des morts des deux côtés, et pas des moindres !!! Bon sang, je suis presque désolé pour plusieurs personnages des deux camps (moins pour ceux que je connais moins, ayant lu l'Hérésie jusqu'au tome 15) Et la fin, c'est encore un gros coup de pied ! C'est juste que, subtilement, on ne sait pas à qui il va être donné, ce coup de pied ! Il reste quels auteurs qui n'ont pas encore donné leur copie du Siège ? Est-ce qu'il y en a qui seront capables de faire aussi bien ? Je connais deux ou trois autres auteurs d'un aussi bon niveau mais je crois que l'un d'eux ne participe pas au Siège, et un autre est sûrement déjà passé...
  9. J'ai raté l'Ultraschtroumpf. Je prendrais bien l'Imperial Poussin mais ça fait mal au portefeuille... C'est pas un peu exagéré ces prix ?
  10. Tiens, je me pose une question Je viens de recevoir les numéros 36 à 39 J'ai trois classeurs... Mais seulement deux séries d'intercalaires. Il m'en manque pas une ?
  11. Je comprends peut être mal (c'est vraiment possible) Il faut toujours se méfier lorsqu'on lit/entend des retours positifs sur une oeuvre à ne pas la considérer comme un messie (pas trouvé de meilleur mot) alors qu'elle est juste bonne ou bien écrite, traduite et interprétée. (et parfois juste bon ça change d'un océan de moyen ou de médiocre, j'ai déjà vu ça) Fehervari a un style assez différent de celui de la plupart des autres auteurs (qui ont quand même des styles assez variés) Il va poser une histoire, des intrigues, des mystères, des personnages, avec beaucoup de personnalité et de détails descriptifs, beaucoup de références à ses autres histoires (il décrit plusieurs histoires se déroulant au sein d'un seul secteur, et au final c'est plus un gros puzzle dont on aime bien chercher à comprendre les références, comme quand l'Inquisiteur Gideon Ravenor est cité comme étant un bon auteur par le Colonel Commissaire Ibram Gaunt pour les histoires de Dan Abnett) Mais les enjeux ne sont pas clairs du tout (pour être honnête ils ne sont même pas résolus à la fin des histoires que j'ai lu) Et pour ce qui est du changement de police d'écriture, disons que c'est une façon d'intégrer un élément qui marche généralement mieux au cinéma... Un changement d'ambiance ou quelque chose de similaire, par exemple. Une image déformée, un flash, un bruit de scratch, quelque chose de différent qui va juste permettre de comprendre que c'est pas tout à fait la même chose que juste avant. Pour moi, c'est pas pire que les chapitres qui portent trois titres (déjà vu plusieurs fois chez Abnett, ce qui fait que je ne lis même plus les titres de chapitres) ou les citations dont on cherche parfois encore l'intérêt après avoir lu le chapitre, la partie du roman ou le livre entier. Pour la qualité d'écriture, c'est pas toujours évident de l'apprécier à sa juste valeur (je rappelle qu'en plus de la qualité d'écriture de l'auteur, on se tape aussi le filtre de la qualité de traduction et d'interprétation, du temps de relecture de la version traduite et sans doute d'une poignée d'autres choses que je ne connais pas forcément, c'est à dire que même un auteur qui écrit bien peut avoir droit à une traduction sans saveur qui va ruiner son oeuvre dans une autre langue, dans le cas de GW/BL on a déjà eu plusieurs livres avec des coquilles ou des erreurs, comme par exemple la quatrième de couverture de l'Omnibus Ciaphas Cain pour l'une des plus récentes, sans compter l'usage de termes en anglais alors que des mots français existent bien, comme Commissaire ou Primarque, et moi c'est plutôt ça qui me fait pousser des poils là où je m'en passerais bien) (et pour la différence entre une traduction google et le boulot d'un traducteur, pour ceux qui ont fait le dernier jeu vidéo de la série Metal Gear Solid, l'un des personnages explique bien la différence entre comprendre une langue et être capable de la traduire pour ceux qui ne la comprennent pas sans en perdre les subtilités) Surtout que cette appréciation contient également une part de subjectif (on peut apprécier selon l'humeur ou nos attentes en général une histoire simple écrite simplement, et parfois traduite tout aussi simplement, par exemple des romans de science fiction édités par Fleuve Noir dans les années 70 ou 80, ou une histoire complexe et lourdement écrite et réclamant du lecteur qu'il prenne du paracétamol en fin de lecture, je pense aux romans du cycle de Dune qui m'ont fait vider mes armoires à pharmacie) Bref, c'est dommage que cela ne t'ait pas plus emballé que ça, mais je pense que si tu présentais un livre que tu as pris comme une grosse claque et que je le lisais ensuite, il se pourrait que j'aie la même réaction, c'est juste ce qui fait qu'on est des êtres uniques, dotés de personnalités différentes, et pas des robots incapables de penser autre chose que ce qu'on leur a programmé de penser. Tant pis.
  12. Je pense qu'effectivement c'est plutôt que ça ne correspond pas à ce que tu cherches. Certains voudront des histoires "bolt-porn" où des Space Marines massacreront des hérétiques par milliers (d'ailleurs, je ferai remarquer qu'il est censé y avoir 1000 Chapitres Space Marines environ, mais que la plupart des livres se concentrent sur 4 ou 5 d'entre eux, qui auront participé à 300 batailles la même année que la 13ème croisade noire et auront perdu à plusieurs reprises, toujours la même année, la moitié de leurs effectifs) Certains préfèrent les romans de la Garde Impériale où les bidasses essaieront de survivre à des conflits qui les dépassent totalement (d'ailleurs ils devraient la plupart du temps être exécutés à la fin de la campagne, voire de la bataille) Certains préfèrent les romans type Inquisition où l'on peut voir toute la corruption cachée de l'Imperium (l'ennemi de l'Inquisition est l'Inquisition, coucou Eisenhorn, Ravenor, Covenant et Crowl) Certains préfèrent les romans de xenos où il faut créer des chapitres de Space Marines méchants pour avoir un méchant (coucou les Scar Lords), ou trouver un moyen d'expliquer que l'Imperium ait accepté de pas massacrer les Xenos (on a porté un coup important à un vaisseau monde Eldar mais on va se retirer parce que le Gouverneur qui nous a demandé de les attaquer était un traître) Certains vont aimer les histoires qui vont bien développer l'ambiance et le côté sinistre de l'univers 40k (dont Fehervari semble être un bon exemple) Ou les histoires plus marrantes comme celles de Ciaphas Cain.
  13. Le Culte de la Spirale Sacrée (roman) + L'Ombre affamée (nouvelle) par Peter Fehervari = Dark Coil ! Alors, de quoi ça parle ? Sans spoiler (la couverture et le tout premier chapitre / l'introduction du livre) ça va parler d'un culte Genestealer... Le truc, c'est que l'histoire se déroule sur la même planète que Requiem Infernal , et sur l'Anneau de Koronatus ! Mais... Pas à la même époque, non. Le Culte de la Spirale Sacrée se déroule vraisemblablement APRES Requiem Infernal , plusieurs éléments permettent d'en être sûrs, ne serait-ce que la géologie (les océans se sont évaporés, l'ambiance humide a fait place à une ambiance désertique, et au fond du lit océanique se trouve désormais un océan... de lave) ou le fait qu'il soit mentionné que les Spires (montagnes) entourant l'Anneau sont dans leur ensemble abandonnées. Les Spires entourent désormais une sorte de grand plateau simplement nommé la Dalle. Un astroport se trouve au sud de la Dalle, le Culte de la Spirale Sacrée est basé au nord, sur la Spire Veritas, et une cité nommée Espérance se trouve au milieu. Un chemin de fer relie l'astroport à Veritas en passant par Espérance. Une garnison de l'Astra Militarum ,les Drapeaux Noirs de Vassago, s'est construit sa base nommée le Casier autour de l'Astroport. Menée par le Colonel Kangre Talasca, dit le Rédempteur, dont les gardes du corps, les Paladins, sont des Ogryns (ou des Bullgryns avec un bouclier et une matraque énergétique ?) La planète Vytarn sera renommée Rédemption (numéro 219 vu qu'il y a des centaines de planètes de ce nom) par Vetala Aveline, une Soeur de Bataille de l'Epine Eternelle qui y avait une petite garnison de soeurs avant que le Culte de la Spirale Sacrée ne prenne de l'importance. Et il y a désormais des tempêtes / orages appelés Blizzards Noirs, charriant des cendres qui s'infiltrent dans les poumons de toute personne ne portant pas de masque/filtre. Il y a bien des choses à comprendre, des liens à tisser avec d'autres histoires de Peter Fehervari, j'ai d'ailleurs trouvé une image sur Reddit, quelqu'un a essayé de placer les différents textes de l'auteur et de les relier entre eux (ça fait une toile d'araignée) par les lieux , personnages , concepts ou organisations. (Par contre le Lexicanum n'arrive pas à se tenir à jour, la liste des textes de l'auteur est incomplète mais les fiches pour les textes manquants existent) (Et je crois qu'il faudra que je me trouve le livre Croisades et autres nouvelles car il contiendrait une des nouvelles du Dark Coil) Pour qui ça intéresse : une carte du Dark Coil que j'ai trouvée sur Reddit Techniquement, L'Ombre Affamée se déroule entre l'introduction du Culte de la Spirale Sacrée et les chapitres suivants. Bref, de quoi ça parle ? Les débuts du culte L'histoire "actuelle" Ce livre présente plusieurs personnages, lieux et concepts liés à d'autres histoires du Dark Coil. Les Drapeaux Noirs par exemple font référence à plusieurs mondes, dont ils sont originaires ou sur lesquels ils se sont battus, qui sont apparus dans d'autres histoires. Je crois sincèrement que Black Library devrait se rendre compte de la pépite qu'ils ont entre les mains. Donc Peter Fehervari : deuxième lecture, deuxième positif. Même si la claque n'est pas la même, la profondeur du Dark Coil est bel et bien ressentie.
  14. Je pense avant... et peu importe, il n'a pas besoin de la Cicatrix pour son univers, crois moi
  15. J'arrive pas à bien suivre tout ce qui sort mais je peux dire que je suis comblé en terme de lectures. Lors de mon dernier passage en magasin, je suis reparti avec pas mal de lectures qui se sont ajoutées à celles que j'avais déjà. Maintenant que j'ai fini Indomitus, j'ai commencé un livre mystère (vous verrez quand j'en parlerai), et du coup attendent Saturnine (je vais le garder pour le plaisir), l'Aigle et le Marteau, le troisième Ahriman, Cardinal Carmin (Kal Jericho), Dans la loyauté et la foi (Severina Raine), et Malédictions (qui j'espère me procurera de bonnes sensations) Et j'attends l'Aube de Feu et la Forteresse Noire Ascension...
  16. ça y est je l'ai lu (et je spoilerai que ma prochaine lecture, déjà bien entamée cette nuit, concernera un auteur et son sous univers qui m'a déjà bien plu par le passé) On a un capitaine orgueilleux, un lieutenant téméraire et un autre plus expérimenté et plus réfléchi. Chacun a des qualités et des défauts mais franchement Aeschelus est un imbécile et Praxamedes aurait mérité plus que lui d'être capitaine... (Nemetus lui est à peu près à sa place) Ils vont d'abord combattre des hérétiques au sein de la croisade... (par contre, un jour, faudra expliquer le fait que lors de la croisade le concept du chapitre ultramarines de 1000 gugusses a été temporairement mis à la poubelle, parce que là on a carrément une compagnie entière, avec son capitaine et deux lieutenants, livrés à eux mêmes au milieu d'un des segments de la croisade... je trouve déjà le concept des 1000 marines peu crédible vu qu'à chaque bouquin leurs morts se comptent par dizaines, mais de là à carrément balancer des forces aussi importantes pour un chapitre dans la galaxie au petit bonheur la chance...) Et ensuite trouver face à eux un parvenu inapte, tellement paranoïaque qu'il restreint les capacités de ses propres subordonnés. Oui le livre fait parfois catalogue, mais propose également plusieurs trucs. Les points de vue des trois nécrons principaux, avec derrière eux plusieurs factions/sous factions différentes, est assez intéressant. Les effets de leur nouveau joujou sont clairement décrits (par contre s'en défendre par la simple présence d'un astropathe ?) Plus quelques bouts d'informations sur les astropathes et les navigateurs et leurs liens avec le warp. Disons qu'il sert d'introduction à la V9 mais c'est vraiment de l'introduction, pas le coeur d'intérêt...
  17. Rites de Passage Où l'on suit les mésaventures de la nouvellement veuve Chetta Brobantis, une Navigatrice qui revient de Necromunda avec le corps de son mari qu'elle a fait assassiner... Lors du voyage du retour, le vaisseau passe près d'un problème Warp, que Chetta identifie comme étant le fait qu'une planète impériale vient d'être absorbée dans le Warp, tout simplement. De retour sur la planète Vorlese, Chetta va tenter de comprendre ce qui s'est passé, et surtout enquêter pour s'assurer que cela n'arrive pas également à Vorlese, tout en manoeuvrant entre les nombreuses magouilles des maisons de Navigators... Le bouquin est plutôt sympa, bien écrit, parle d'une faction impériale qu'on voit très peu malgré son omniprésence, et se relie à plusieurs autres éléments plus souvent vus dans les romans (mais pas par la population impériale). Bref, à voir si Brooks voudra approfondir ce pan extrêmement méconnu de l'univers 40k, ou s'il passera à autre chose.
  18. Les Vieux Briscards ne meurent jamais par Sandy Mitchell série Ciaphas Cain , Novella (donc pas un Tome) Aventure relativement courte (peut être parce que je l'ai lu en deux jours, et justement parce que c'est une novella) du Commissaire Ciaphas Cain, avec le retour de son régiment de Valhalla. Ils sont envoyés sur une planète C'est un plaisir de retrouver une histoire de Cain, même si en tant que novella elle ne peut pas se permettre de proposer le même genre de plot twist que les trois premiers romans de la série. Les traits d'humour habituels sont par contre toujours là : la conduite de Jurgen, son odeur corporelle et sa capacité à tout interpréter à la lettre, la mention des hauts nobles qui ne s'intéressent qu'à leur pouvoir, les Valhallans qui crèvent de chaud en bras de chemise, Kasteen qui attire les regards, Cain qui se jette à chaque fois dans des situations pas possibles et qui s'en sort au coup de chance... J'espère tout simplement que Black Library France continuera à nous abreuver des aventures du plus chanceux des Commissaires impériaux.
  19. Pour le coup Hachette m'a répondu quasiment tout de suite qu'ils renverront l'article manquant au plus vite et que je peux garder le doublon. Le doublon en question étant un décor de tuyaux, moi qui veut travailler les décors, ça me va.
  20. Je viens de recevoir un colis contenant les numéros 32 33 33 et 35 Oui, j'ai le 33 en double, et pas le 34. J'espère qu'Hachette me corrigera ça... (et qu'ils sont plus efficaces que GW parce que j'attends le manuel français du Zoat depuis un mois)
  21. Oui, c'est d'ailleurs la fuite des Jardins qui marque le début du premier tome de l'Ascension des Ynnaris. Yvraine a récupéré un artefact pour Guilliman mais on n'en sait pas plus.
  22. Voilà la réponse à la question. Et étrangement, je crois que ça arrive extrêmement souvent que le Seigneur du Chaos s'enfuie et laisse sa garde personnelle se faire démonter.
  23. Bon, j'ai fini de lire ce livre (et j'enchaîne directement avec Rites de Passage et surtout l'histoire de Ciaphas Cain que je viens de recevoir) Comment résumer la chose ? - Félix , tétrarque d'une région d'Ultramar nommé par Guilliman dans les romans "La Guerre de la Peste", reste traumatisé par les expériences et méthodes de Cawl pour transformer des novices en Primaris au cours des 10.000 ans qui se sont écoulés depuis l'Hérésie d'Horus. Il comprend très bien la portée et l'importance de ce qu'il a subi, mais en garde une espèce de malaise vis à vis de Cawl. Il a des gardes du corps issus de plusieurs chapitres successeurs des Ultramarines, dont le chef est un Son of Orar tellement droit dans ses bottes que Félix le fait s'éloigner de peur qu'il ne se retienne pas d'attaquer le Pharos les armes à la main là où le groupe veut d'abord étudier et comprendre. D'un point de vue narratif, Félix est le personnage servant d'identifiant au lecteur. - Cawl lui-même considère les Primaris comme ses enfants, connaissant leur matricule et leur nom à chacun d'entre eux. Vu que Le Grand Oeuvre se passe après la Guerre de la Peste, et donc après la partie Indomitus où les Primaris ont vécu leurs premières expériences de combat réel, il doit bien être au courant que beaucoup d'entre eux sont morts du fait de leur inexpérience... Il considère Félix comme l'un de ses meilleurs "enfants" même s'il est parfois trop terre à terre... Bon après les Space Marines sont pas connus pour leur imagination, mais le Mechanicus non plus et Cawl... Cawl est physiquement représentatif des étrangetés du Mechanicus mais pas mentalement. Non, lui est bien plus scientifique curieux (avec les dangers que cela comprend) qu'un prêtre de l'Omnimessie. Cawl est effectivement le moteur et le sujet de l'histoire. Juste après le Siège de Terra, un haut scientifique de l'Empereur l'a fait chercher à travers la galaxie afin d'effectuer sur lui un transfert de conscience (parce que Cawl avait été formé par un Magos précis dont le scientifique voulait catégoriquement l'un des disciples). Contre toute attente, c'est la personnalité de Cawl qui a dominé celle du scientifique, mais leurs souvenirs ont été mêlés. Par la suite, Cawl aurait fait subir la même chose à d'autres personnes, accumulant ainsi une quantité phénoménale de connaissance SCIENTIFIQUES, lui permettant de maîtriser nombre de techniques et de capacités qui lui ont été utiles, entre autres, lorsqu'il a créé les Primaris. La deuxième facette de Cawl que l'on voit dans le livre est celle qui va se confronter aux Nécrons. Le Pharos dispose d'une intelligence (je n'ai pas compris si c'était une IA ou celle du dernier fragment de Ctan en vie) et Cawl parvient à plusieurs reprises à s'y confronter et à s'en sortir. Il dispose, encore une fois, de capacités, connaissances et artefacts dépassant de loin ce qu'on peut s'attendre de la part d'un Technoprêtre. Ah, et l'espèce d'IA que Cawl a confié à Guilliman et qui demande à ce que Cawl soit nommé maître du Mechanicus... Cawl ne veut pas de ce poste, qui l'empêcherait de faire ses recherches. - Alpha Primus est le premier Primaris... ou pas. Guilliman avait confié à Cawl un artefact/une base de données afin qu'il puisse améliorer les Space Marines, et Alpha est le seul survivant de la première série d'expériences. Il est plus grand qu'un Primaris, bien plus puissant, et dispose de pouvoirs psychiques puissants. Mais il souffre en permanence. Malgré cela, il semble être d'une loyauté sans faille envers Cawl, il semble même ne pas se poser de questions même s'il comprend une partie des divagations de son maître. - Les derniers survivants des Scythes of the Emperor : Les SoE est un Chapitre successeur des Ultramarines à qui a été confiée la planète Sotha, où se trouvait le Pharos. Il s'avère qu'un culte Genestealer s'est répandu parmi la population de Sotha, et a réussi à déjouer les tests visant à repérer toute corruption lors de l'intégration de serfs pour le Chapitre. Ainsi, lorsque les Tyranides de la Ruche Kraken a attaqué, les traîtres ont abaissé les défenses de la Forteresse Monastère, et alors que la plupart des SM essayaient de mourir avec leur planète, quelques uns sont parvenus à prendre la fuite... Pour se rendre compte par la suite que la corruption s'étendait même à travers les serfs constituant les équipages de leurs vaisseaux ! Il y a même la mention d'un prétendu Marine qui était également sous la coupe de l'Esprit de la Ruche, un Marine que personne ne connaissait mais qui était peut être revenu après des années passées à l'extérieur du Chapitre. Bref, les SoE ne sont plus nombreux, et vont profiter de cette expédition pour prétendre ramener les restes des derniers morts pour inhumation, et en réalité traquer le Pater Genestealer qui se cache dans les catacombes de leur ordre. Ils y resteront tous, mais mourront en sachant qu'ils ont vengé les leurs, et qu'ils offrent aux Primaris attribués à la reconstruction de leur Chapitre la liberté de se créer leurs propres traditions. - Le Pharos est donc une sorte de balise Nécron, peut être liée à leur système de voyage interstellaire (qui n'est pas lié au Warp, je le rappelle). Les pensées de Cawl laissent suggérer qu'il a rencontré un ou plusieurs autres Pharos, et il les étudie attentivement. Celui-ci contient d'ailleurs encore un Eclat de Ctan, qui a survécu en dévorant les autres Eclats enfermés avec lui. Cawl le libèrera, ne pouvant faire autrement, et lui laissera croire qu'il va le servir afin de pirater les données du Pharos avant d'ouvrir un portail expédiant le Ctan sur une quelconque étoile loin d'ici afin de s'en débarrasser. Au final, le Pharos s'effondre sur lui même à cause de la libération du Ctan, et les impériaux le détruisent totalement depuis l'espace pour éviter que cet effondrement ne créée un trou noir. => Pour conclure, le livre est très intéressant, et j'espère en revoir du même genre un jour ou l'autre. C'est pas du bolt-porn, les seuls ennemis au cours de l'histoire sont des Genestealers cachés et des araignées-drônes qui entretiennent le Pharos. Au fait, les Genestealers sont francisés en Génovores. Faut y penser, même si j'apprécie énormément de revenir à des mots français je suis pas habitué à Génovore. Le Grand Oeuvre de Cawl est tout simplement la fermeture de la Grande Faille. Par contre, au niveau chronologique... -> On a eu Gathering Storm, l'ouverture de la faille qui marque le passage de la V7 à la V8. -> La Croisade Indomitus qui va maintenant être développée avec la V9. -> L'Eveil Psychique se passe à la fois en même temps et après Indomitus. En particulier, le dernier tome parle d'une des flottes de la Croisade qui rencontre les Nécrons. -> La Guerre de la Peste qui marque la fin de la Croisade Indomitus, et qui est l'élément visuel central de la V8 (Ultramarines vs Death Guard) -> Le roman Le Grand Oeuvre se passe après la Guerre de la Peste, mais peut être pas loin. -> Vigilus, où Calgar est primarisé, se passe après la Guerre de la Peste. Je pense que c'est à peu près ça.
  24. Je suis incapable de dire QUAND j'ai eu ces livres exactement, mais c'était en boutique je crois bien.
  25. Dans ma pile de livres "à lire" il y a les BLC 2019 et 2020 Les deux sont bien en français, et le 2020 contient bien une nouvelle de Soeur Augusta.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.