Jump to content
Warhammer Forum

Apofis

Membres
  • Content Count

    111
  • Joined

  • Last visited

About Apofis

  • Birthday 11/18/1994

Profile Information

  • Location
    Nevers

Previous Fields

  • Jeux
    W40k, Astra Militarum

Recent Profile Visitors

909 profile views
  1. Salut Capitaine taverne, merci pour ton com. Content que ça te plaise. Après 2 mois en dents de scie, notamment car les pots de peintures (blanche surtout!) se font rare en magasin, j'ai enfin pu finir mon psyker primaris, qui du coup n'aura pas vu le concours. Les photos : Je n'avais pas vraiment de plan en tête pour le peindre. Je veux que mes officiers se distinguent le plus possible de la troupe, sans pour autant oublier les couleurs de mon régiment. Je suis partie sur une peau sombre car je n'avais plus de beige, mais finalement je suis plutôt content du résultat, c'est une couleur de peau très sympa à travailler. Je vais lui trouver un bout de fluff pour coller au personnage.. J'avoue qu'avec toutes les couleurs que j'ai cumulé dessus, j'ai eu un peu peur de l'effet clown, mais une fois fini je pense que ça passe.. A vos cailloux ! Pour la suite => on va tente de finir les bullgryns, puis il y a un bon paquet de figurines trouvées sur le bon coin qui attend. Apofis
  2. Bonsoir Fat Noob Vraiment sympa tes Word Bearers. J''aime beaucoup ton rouge sombre. Le choix restreint des zones d'armure éclaircies donne vraiment beaucoup de personnalité à tes figurines. Ca colle vraiment bien à l'idée qu'on peut se faire des renégats de cette légion. J'attendrais la suite ! Apofis
  3. Comme toujours, ton schéma met bien en valeur les tanks, et cette chimère ne fait pas exception. Pour les chenilles, difficile à dire en photo : sur une même photo tu peux avoir de nombreuses variations de teintes, surtout sur des peintures métalliques. En l'état, je préfère celle de droite, qui fait plus patinée/usée et donc semble mieux coller à l'idée qu'on peut se faire d'une chenille qui a subit des 100aines de km sur divers champs de batailles. Bon maintenant il va te falloir du troufions pour accompagner cette force blindée ! Que prévois-tu après ? Apofis
  4. Magnifique ces soeurs Johan_G ! Je ne saurais vraiment pas te faire de remarque, ta peinture est simplement magnifique. C'est un savant mélange d'usures et de détails, que je trouve tu as très bien dosé. Comme mes collègues, je suis preneur d'une photo détaillé de ton "petit free hand" comme tu l'appelles : une bonne source d'inspiration je pense Si je devais te faire une critique constructive, qui n'engage que mon avis => je trouve tes socles un peu vide en l'état. Des petites touffes d'herbes séchées/brulées ou des pierres/ruines apporteraient plus de profondeur. Sujet à suivre ! Apofis
  5. Fin du carnodon. Restera les battles damages. Bon la tourelle ne sera surement pas aux gouts de tout le monde.. j'ai d'ailleurs mis du temps à me convaincre. Mais bon il me fallait du rouge quelque part et je voulais le rendre unique au sein de l'armée (c'est une relique de l'hérésie quand même). A vos cailloux. A venir : - peinture des bullgryns, - décapage/conversion et peinture de 8 équipes d'armes lourdes - primaris psyker pour le concours du Warfo. Apofis
  6. Bonjour BadKarma, merci pour ton com, c'est toujours un plaisir de voir passer un commentaire d'un des modos, surtout quand je vois la qualité de ta peinture ! Bon le Carnodon se prépare à sortir de l'atelier de révision, mais en attendant voici du fluff pour poser mon régiment et leur planète dans la galaxie de W40k : ++++++++++++++++++++++++++ Archives Imperial n° 30K-14590-******code corrompu +++++++++++++++++++++++++++++++++++++ ++++++++++++++ Sujet : Planète Vlandia (prononciation en haut gothique Vé-landiia) +++++++++++++++++++++ ++++++++++++++ Découverte : Grande Croisade de l'Empereur de l'Humanité, archives incomplètes +++++++++++++++++++++++++ +++++++++++++ Informations Générales +++++++++++++++++++ Type : planète minérale, monde forge Diamètre : 50 000 km Particularité : recouverte en grande majorité d'oxyde de fer, dispose de gigantesques ressources minérales. Population : 20 Milliards d'habitants, répartis dans l'équivalent de 20 cités ruches. Chaque cité ruche est située au dessus d'un océan souterrain. Localisation : Imperium Sanctus, Ultima Segmentum Statut : loyaliste ++++++++++ Fin de la séquence ++++++++++++++++++++++ +++++++++++ Archive Impériale n°31K-18750 : Soulèvement du système de Vlandia ++++++++++++++++++++ +++++++++++++++++ Mise à jour n°2645 : Chute de Cadia +++++++++++++++++++++++++ Administrator : Profibius Sven Année : M42 du calendrier Impérial L'archi-traitre arrive. Après le massacre sur Istvaan IV, et le meurtre de milliers de fils de l'Empereur, Horus marche maintenant vers Terra, corrompant le cœurs des hommes et la nature de toute chose sur son passage. L'information de cette trahison mit plusieurs mois pour atteindre le système de Vlandia, comme la plupart des autre systèmes de l'Impérium naissant. Organisé autour d'une institution très militarisée, le pouvoir sur Vlandia n'était détenu que par une poignée de familles d'aristocrates, incestueux et cruels, ayant profités de la venue des fils de l'Empereur après la Longue Nuit pour assurer leur autorité. Là où les nobles se complaisent dans l'opulence et le luxe, la population se tue dans les fonderies et les usines de productions de la planète, se raccrochant à leur foi en la vision de l'Empereur pour un Empire Galactique humain, illusion d'une paix pour l'humanité. Autrefois, tournée vers des valeurs d'honneur, de mérite, et d'égalité des hommes, Vlandia était devenue comme tant d'autres mondes, ralliés par l'Impérium, une réserve de ressources, nourrissant l'appétit sans fin de la machine de guerre humaine, laissant l'humain au second plan. Cette aire sombre pour les vlandiens avait vu l'arrivée au pouvoir de familles nobles, perfides, profitant des nouvelles exigences impériales pour imposer un régime totalitaire et tyrannique, pour le bien de l'humanité. Or tout cela n'allait par perdurer. Avec la trahison d'Horus, le gouverneur planétaire Otto VonBruck dû choisir son camps et, à l'image de sa misérable existence, il se laissa tenter par l'offre de l'archi-traitre : pouvoir et richesses. Il ne lui en fallait pas plus pour abandonner les crédos de l'Empereur et mener son système dans l'infamie. Toutefois, guidé par la peur du courroux du maitre de Guerre, il commis une grave erreur, en organisant des sacrifices humains sur plusieurs sites industriels de la planète, en l'honneur de sombres dieux.. Croyant dompter ainsi les quelques poches de résistances qui se formèrent dans son système, cela ne fit qu'exacerber la haine du peuple envers ses dirigeants, qui les vouaient à la damnation sans leur consentement. Et plus surprenant encore, la révolution vint de l'intérieur du pouvoir. La Générale Alice Averne, garde du corps en chef du gouverneur mais aussi responsable du corps d'élite armée de Vlandia, fut la première à se soulever ouvertement. Fille d'une des familles historiques de Vlandia, descendante de l'ancien dirigeant planétaire, évincé du pouvoir par l'arrivée de l'Impérium, elle avait vécu sa vie loin de l'opulence des nobles, gravissant les échelons jusqu'au grade de général. Quand il lui fut ordonné de massacrer toutes les femmes et les enfants d'une des cités de la planète, pour satisfaire au plaisir de quelques divinités horrifiques, elle ne put s'y résoudre, rappelée par ses vœux de protection envers sa terre, et son humanité. C'est ainsi qu'elle assiégea le palais du gouverneur avec l'ensemble des forces loyalistes. Après des jours de combats, et la morts d'hommes par milliers, le palais tomba. Dans la pure tradition vlandienne, le gouverneur félon fut décapité, ainsi que tous les nobles et les membres du gouvernement qui avaient ouvertement soutenu cette traitrise. Alice Averne prit la régence de Vlandia, en attendant la formation d'un gouvernement et l'élection d'un nouveau gouverneur. Sa première action fut de lancer un message aux autorités impériales, indiquant la loyauté de Vlandia envers l'Empereur et l'Impérium. Rapidement, elle mit par terre toutes les lois hors d'âges et supprima les statues de la noblesse. Les quelques nobles encore en vie ne trouvèrent bizarrement rien à redire. Dorénavant, tout vlandien souhaitant s'élever dans les classes sociales le pourrait, au prix d'efforts et de travail, et non plus par le pouvoir de sa naissance. Ces changements radicaux donnèrent un nouvel élan à la population, et les forces militaires se virent bientôt renforcées de centaines de milliers de volontaires, anciens nobles ou prolétaires, prêts à faire leurs preuves pour défendre les richesses de leur terre. Par tradition, chaque vlandien pouvait, en complément de l'équipement régimentaire, arborer des accessoires propre à sa famille ou sa maison. Casques, plumes, épées et boucliers aux armoiries variées des anciens nobles en quête de rédemption se mélangeaient ainsi aux uniformes standards des recrues, issues des milieux les plus pauvres. Une année complète passa, jusqu'au jour où le revers de la médaille se présenta en périphérie du système. Quarante-cinq navires de guerres Astartes, noir de jais, sortir du Warp à proximité des systèmes de défense extérieurs. L'œil unique, sans pupille, présent sur la totalité des bâtiments ne laissait aucun doute : l'archi-traitre ne laisserait pas un système avec de telles ressources minérales aux mains du faux Empereur, quitte à éradiquer la totalité de sa population. Abaddon lui-même menait la flotte, assurant ainsi un dénouement rapide aux combats. L'issue fut tout autre. Galvanisé par ses nouvelles conditions de vie, et fortement attaché à sa planète, le peuple de Vlandia se mobilisa pour défendre son monde contre cette effrayante menace. La Longue Nuit n'avait pas eu raison d'eux, et ces traitres adorateurs de sombres dieux ne feraient pas mieux. La flotte Astartes, habituée à envahir des mondes désorganisés et en proie au chaos, fut surprise par l'organisation sans faille mise en place par Alice Averne. Ce qui devait être plié en quelques jours n'était pas fini au bout d'un an. Si des centaines de milliers de cadavres de gardes planétaires et de civiles jonchaient le sol rouge de Vlandia, il en restait encore des centaines de milliers prêts à mourir pour leur terre. Chaque centimètre de progression coûtait aux renégats bien trop cher. Le fort attrait stratégique de Vlandia avait conduit l'Armée Impériale à laisser d'énormes ressources militaires sur place, notamment des détachements de tanks superlourds qui creusaient des sillons dans les rangs des traitres à chaque affrontement. Un des titans rapatrié en urgence face à la résistance fût annihilé dès son atterrissage par des tirs d'une extrême précision de la part d'un trio de Shadowsword. Toutefois, malgré leurs lourdes pertes, l'avancée des renégats était inéluctable, et bientôt la capitale de Vlandia, Autendorf, fut assiégée. La population fut évacuée vers le réseau souterrain de communication, qui reliait les 20 grandes cités entre elles, permettant d'éviter les grandes étendues désertiques d'oxyde de fer. Quartier après quartier, la garde cédait du terrain. Ceux qui avaient survécus à plusieurs combats étaient méconnaissables. Les effusions de sang et la poussière rouge caractéristique de la planète avait rapidement coloré les pantalons d'un rouge vif. Les vétérans furent rapidement surnommés les "Red Pants". Bientôt réduit à quelques milliers d'hommes, coupés des renforts possibles en provenance des autres cités, ils se barricadèrent avec la Gouverneur Averne dans le palais impérial. Un à un, ils tombèrent, réussissant l'exploit d'emporter des surhommes en armures énergétiques dans leurs douloureuses morts. Bientôt réduit à un baroud d'honneur, Alice Averne s'avança fasse au capitaine ennemi. Abaddon n'avait pas dénié descendre sur la planète, vexé de la lenteur de la conquête et appelé par ailleurs sur d'autres zones de guerre par son Maitre. Armée de son espadon, héritage de sa maison, elle s'avança sous les coups de son adversaire. Elle surprit ce dernier sur quelques passes d'arme, mais l'avantage tourna vite au traitre, qui brisa l'épée de sa poigne surhumaine. Se saisissant d'Alice, il approcha son visage du sien pour lui murmurer les horreurs que son âme subirait fasse aux immondices sans nom cachées dans le Warp. Sur le point de la tuer, il ne perçut que trop tard son sourire : dans un dernier effort, elle dévoila une bombe à fusion à verrouillage magnétique qu'elle fixa au buste du traitre. L'horreur et la honte qu'elle put lire sur son visage furent pour elle un soulagement bienvenu, avant de rendre son dernier souffle. L'explosion balaya toute la pièce et fut la première d'une longue série qui ravagea la totalité du palais. Les Red Pants, acculés, avaient décidé d'emporter dans leur tombe autant de traitres que possible. Ce jour là 347 renégats périrent dans l'explosion, détruisant au passage une bonne partie de l'état major de la force de frappe planétaire. Ce laps de temps permis aux forces de défense planétaire de se réorganiser, prêtes à vendre chèrement leur peau pour faire honneur à leur planète. Ils n'en eurent pas besoin. Des modules d'atterrissages d'un bleu cobalt s'écrasèrent avec méthodes parmi les positions de la Black Légion et, en levant la tête, la garde de Vlandia aperçut une flotte vengeresse aux prises avec les traitres, abattant un à un leurs navires stellaires. La flotte renégate préparait sa retraite vers le Warp, abandonnant ses forces au sol et admettant ainsi une défaite cuisante face à de simples hommes, si fragiles et faibles. Des modules d'atterrissages sortaient des géants en armure bleue, arborant le symbole de l'Ultima. Un ThunderHawk se posa alors à proximité de ce qu'il restait de l'état major, et en sortit alors un géant parmi les géants. "Je suis Roboute Guilliman, primarque des Ultramarines. L'Empereur est en vie et Terra n'est pas tombée. Je fais route vers le système de Sol pour porter un coup fatal au Maitre de Guerre. Ma légion sollicite vos ressources industrielles pour supporter notre effort de guerre. Votre combat ici est terminé, et au nom de l'Empereur je remercie les filles et fils de Vlandia pour leur résistance". Depuis lors, Vlandia est restée une position très stratégique pour l'Impérium. Ces innombrables ressources minières et ses capacités industrielles en font un centre névralgique de l'effort de guerre de l'Astra Militarum. Les Red Pants forment la force de défense planétaire de Vlandia. D'une discipline de fer, ils arborent un pantalon d'un rouge vif, symbole du sacrifice de Alice Averne et sa garde rapprochée face aux horreurs et aux traitres. L'étendard représente d'ailleurs Alice Averne, l'arme à la main, dans un bouclier, défendant sa planète en arrière plan. Depuis la disparition de Cadia, Vlandia a été sollicité pour déployer des régiments pour l'effort de guerre de l'Astra Militarum (chose dont le gouvernement Vlandien était dispensé jusqu'alors, fournissant des quantités astronomiques de ressources en contre partie). C'est ainsi que naquit au 41 ème millénaire le 1er régiment des Red Pants, qui arborent 2 épée en formes de V en plus du bouclier habituel sur son héraldique, pour signifier son changement de statut, de force de défense planétaire à régiment de l'Astra. Contre toute attente, les disparités d'uniformes entre les gardes, en vigueur depuis la révolte pendant l'hérésie d'Horus, n'ont pas été pointées du doigt pas l'Adeptus Administratum. Cette tolérance n'est pas sans lien avec les nombreuses ressources militaires de Vlandia et notamment sa production de chars et ses ateliers d'entretiens pour les SuperLourds. +++++++++++++++++++++++++++++ Fin de séquence ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ J'espère que cette petite présentation permettra de mieux situer mon régiment et ce que je compte en faire. PS : c'est mon premier texte donc si vous avez des remarques pour l'améliorer, notamment syntaxe et déroulé, n'hésitez pas. Apofis.
  7. Bon y a pas foule par ici ! On va rameuter le reste des bullgryns : Pour m'entrainer à la greenstuff, il y a encore quelque replacements de bras et des petites poches sur les pantalons. Bon on est loin de l'armure Bullgryn officielle, mais pour un régiment qui se balade avec des boucliers, des plumes, et des épées, je me dis que le côté archaïque de ces bullgryns n'est pas trop déconnant. Je suis en train de préparer un bout de fluff pour peaufiner le background du régiment. A vos cailloux.
  8. Bonsoir, Petit-up avec la suite et fin de la figurine test pour mes Bullgryns "homemade". Pas mécontent d'avoir fait qu'un seul guguss, car finalement le bouclier/pavois n'a pas eu du tout le résultat escompté in fine.. ça faisait une trop grande surface bleu, lisse, plate, difficile à lier au reste de la figurine. J'ai donc changé de braqué, en remplaçant le pavois par un petit bouclier type rondache (bouclier très léger, très utilisé par l'infanterie musulmane au moyen âge si je ne dis pas de bêtises). Le petit bonhomme en question : PS : mon blanc vient de me lâcher, je n'ai donc pas pu finir les battles damages... Je suis plutôt content du résultat, il s'intègre parfaitement dans le reste du régiment. Plus qu'à dupliquer sur 4-5 autres bullgryns ! Apofis
  9. Bonsoir Alvaten, Tu comptes êtres aussi pléthorique et prolifique que sur tes Blood Ravens ? Je ne connaissais pas cette gamme/ce jeu, je trouve que tu met très bien les figurines en couleurs. J'aime particulièrement tes drapées, qui sont parfois très tranchés (surtout ton premier jaune) mais ça donne un effet visuel bien sympa ! Chapeau aussi pour le visage de Brienne, qui est très subtilement mis en lumière. Hâte de découvrir d'autres figurines de cet univers peintes par tes soins. Apofis.
  10. WIP du bullgryn custom : Reste le noir, les métaux et les marquages. Apofis
  11. Salut Signundus, merci pour le compliment ! Petit WIP d'un bullgryn sur base d'ogre WHB : C'est une modeste conversion, je n'ai quasiment rien modifié de l'ogre de base : - une poche sur le pantalon, - lissage du bouclier ventral, - un peu de green stuff pour modifier le placement du bras portant le bouclier, - un bouclier custom réalisé avec un bout de module d'atterrissage et des bouts de grappe plastique pour la poignet, - une grande plume d'un cheval des chevaliers de l'empire WHB. J'ai hésité à mettre un peu de GS à sa base mais au final j'ai trouvé que le contre-perçage se suffisait à lui même. Ca manque peut-être un peu de "40k-isation", notamment sur la massue..je compte sur la peinture pour apporter un peu de futuriste sur la figurine. A suivre la peinture finalisé sur ce premier gros bonhomme. Apofis
  12. Bonsoir Signundus, Cette figurine est vraiment magique. Si tu veux des avis pour aller plus loin : - peut-être accentuer les dégradés sur le rouge, pour donner plus de profondeur sur cette teinte - éclaircir les métaux => on se dit qu'un mec comme Yarrick n'a pas du métal de **** comme un vulgaire garde impérial sur ces armes - tu as des parchemins peints en rouge => c'est le sang de ses ennemis ? D'autres figurines en prévision ? A+
  13. Bonsoir à tous, Merci Gekko, mais c'est une fille (c'est la Iron lady !) mais je suis d'accord que le côté féminin ne transpire pas beaucoup ! Pour la gabardine, en effet elle sort du lot, mais ça vient du fait que mes vétérans et autres troupes spéciales vont avoir des manteaux noirs (comme les sergents français WW1) avec pantalon rouge. Du coup sur le commandant de char en effet seul le manteau est visible. Tu ne crois pas si bien dire, enfin j'ai essayé, il faut bien pratiquer pour progresser. Merci de faire un tour sur mon sujet . pour le blanc ce qui me posait problème c'était les transitions entre ombre et lumière, sachant que cette bannière impériale n'a pas de base un sculpture très texturée, ce qui rend difficile le marquage des contrastes. Je reviens vers vous ce soir avec ENFIN : - fin des troupiers (insignes + battles damages + détails socles - fin de l'escouade de commandement Sans plus attendre les photos : La bannière régimentaire des Red Pants Sur la première face sont représentées : -2 épées et un bouclier, le symbole du régiment. Les épées rouge forge font références aux très grandes ressources minières de la planète Vlandia - le bouclier représente La dame de Vlandia, une alégorie de la planète Vlandia (que l'on aperçoit en haut du bouclier). Les habitants de Vlandia ont pris pour habitude de représenter leur planète par l'image d'une femme à l'air dur, en armure et portant une épée. Cela fait référence à la puissance de la planète, très favorisée pour ces ressources par l'Impérium, ainsi que des familles reignantes. - un parchemin au nom du "Vlandia 1st" La deuxième face : est un moyen pour Vlandia de confirmer son total dévouement à l'Impérium, via le classique aigle bicéphal. Je suis plutôt content de cette peinture, pour laquelle je me suis inspiré de certaines bannières GW de l'ancienne ville impériale de Talabheim. Il me reste des progrès à faire sur le traitement de la texture de la bannière en elle même : certaines retouches que j'ai du faire sur l'aigle impérial on créait des surépaisseurs sur le blanc... Passons à la suite : L'escouade de commandement au complet Quelques détails sur les boucliers des troupiers, en guise d'entrainement écriture gothique Et une photo de groupe un peu fouillis de la colonne des Red Pants prête à en découdre : Pour la suite, en plus du tank en attente, je suis retombé sur des grappes d'ogres dans mon rabiot, et une recherche innocente "conversion ogre en ogryn" sur le net m'a donné une très très bonne idée pour recycler mes ogres orphelins sur grappes... A vos cailloux.
  14. Merci @signundus Bon pas grand chose de nouveau cette semaine, juste un aplat sur le reste de l'état major, avec encrages. Il reste des débordements, notamment sur le métal, mais je traiterai cette teinte à la fin. Je passe beaucoup (trop) de temps sur la bannière, que j'ai voulu après moulte tergiversations faire en blanc. Mais du coup pour faire un dégradé c'est un peu le bordel, il faut des couches et des couches ultra diluées... Quelques photos du WIP : Bonne soirée. Apofis.
  15. Du beau travail tout ça. J'ai toujours aimé les BA mais là c'est vraiment bien traité : bravo à toi. Sur tes intercessors, très beaux soit dit en passant, je trouve qu'il manque une troisième couleur pour casser un peut ce schéma bi-teinte, qui est accentué par les énormes armures des Primaris. Par contre ça donne un côté très réaliste qui est appréciable. Hâte d'en voir plus ! Apofis
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.