Jump to content
Warhammer Forum

Thalantir

Membres
  • Content Count

    112
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About Thalantir

  • Birthday 05/08/1980

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0

Profile Information

  • Location
    Munster près de Colmar

Previous Fields

  • Jeux
    Hail Caesar, Black Powder, Mordheim, WHB, KoW

Recent Profile Visitors

1,992 profile views
  1. Nouveau petit rapport romancé de Vanguard. Et nocturne car il s'agissait d'étrenner mon nouveau décor de cimetière. Avec l'ami tharaniel nous avons tiré le scénario "délivrer la princesse". Il tirait le rôle du défenseur avec ses elfes et moi d'attaquant avec mes morts-vivants. Vu le type d'opposition nous avons estimé plus logique que les morts vivants veuille capturer la princesse plutôt que la sauver (ce qui ne change rien aux mécanisme du scénario cela dit.) Les deux listes (à 200pts, format standard) était les suivantes Elfes : Prince avec arme lourde Mage Fauve de combat Rôdeur sylvain (représenté ici par un ours géant, normalement c'est un homme arbre mais mon adversaire n'avait pas la figurine) 5 lanciers Morts-vivants : 2 Nécromanciens 1 loup garou 1 spectre 1 faucheur d'âme 4 zombis 2 revenants 1 nuée de rats squelettes Comme il serait très long et fastidieux de faire un rapport didactique vu le nombre de figurine en raison de l'activation alternée qui nécessite de prendre une photo et note de ce que fait chaque figurine, j'opte là aussi pour une version romancée et de nuit (en raison du background). J'ai donc concocté un ptit fluff. Le Commandant Thariel et sa troupe étaient sur la route depuis deux jours déjà. La guerre contre les morts vivants faisait rage dans la principauté de Sordolia. Le Prince Ecthion avait ordonné l'évacuation de l'ambassadrice elfique qui n'était autre que sa soeur Erinadoria. L'exfiltration s'était passée dans la précipitation, mais ils avaient pu s'enfuir de Szobov avant que la ville ne tombe. Le groupe emprunta une vieille route serpentant dans une vallée sinistre. Ce n'était guère idéal, mais il n'y avait pas le choix. Alors que le groupe s'était arrêté pour la nuit, un effroyable hurlement déchira la nuit, son écho se répercutant dans toute la vallée. Sentant le danger, Thariel, ordonna de continuer en pressant le pas. La troupe avança sur un plateau boisée dans une ambiance tendue. La lune était pleine et les sous bois obscurs qui bordaient la route, menaçants. Tout à coup, il arrivèrent en vue d'une vieille chapelle et d'un immense cimetière, abandonné visiblement depuis de nombreuses années. Les elfes commencèrent à s'avancer entre les tombes, vigilants, quand la lueur de la lune leur révéla des silhouettes titubantes s'avançant vers eux. Des morts vivants ! Il fallait protéger la princesse. les elfes se positionnèrent près d'une petite colline, formant un cordon autour d'Erinadoria. Le rôdeur gardien de Thariel, ici un ours géant ainsi que 4 lanciers protégaient la princesse. Thariel et Phalas le mage scrutaient les environs depuis le monticule. En face d'eux à l'est, le nécromancien Randolf dirigeait un premier groupe de cadavres ambulant. Au centre, son compère Mortimer dirigeait un second groupe assisté de Cassius le faucheur d'âme. L'Ouest semblait sûr à première vue, mais Thariel se méfiait. A juste titre puisque un spectre s'était matérialisé. Mais également un terrifiant loup-garou, celui qui les traquait depuis un moment, les avait contourné pour se placer près de la chapelle, dans l'ombre. Mortimer lança un déferlement et la horde avança à grande vitesse vers les elfes. des zombies contournaient la position des elfes par l'est, accompagnés de chiens zombis. le rôdeur écarta violemment les branches des arbres pour aller à la rencontre de l'ennemi. Mortimer ordonnait à se serviteurs d'avancer. Thariel et deux lanciers s'avancèrent vigilants. Deux revenants faisaient face au rôdeurs, derrière eux, une nuée de rats squelettiques approchait Phalas sentait que quelque chose n'allait pas et rejoignit les lancier et le capitaine. Son instinct ne le trompait pas. Le spectre venait de flotter vers la colline et se trouvait derrière le petit groupe. Quant au loup garou, il avait courut dans un bosquet et les observait tapis dans un fourré. Cassius rejoignit les revenants tandis que Mortimer fit sortir un squelette de terre. Randolf fit de même peu après. Shalga le fauve de combat et Uldan le lancier s'était avancé près d'une remise en ruine quand soudain, ils furent assaillit par des zombis et des rats squelettes. Uldan résista mais Shalga fut mise au sol et achevée. Thariel opta pour l'attaque également et ordonna à un lancier et au rôdeur de charger. La lancier pensait tuer le zombi mais la présence de Mortimer fit que même au sol, le cadavre bougeait toujours. Le rôdeur eut le même problème avec les deux revenant, il en envoya un au tapis sans le tuer et blessa le second, mais dans la passe d'arme il fut également blessé par les ripostes des morts vivants. les autres lanciers chargèrent à la suite du rôdeur. Phalas lança un éclair qui mit un zombi à terre, permettant à un lancier de l'achever. A peine ceci fait que le squelette convoqué prit la place du zombi et mit le lancier à terre. La mêlée centrale est disputée, mais les elfes étaient complètement débordés à l'est. Repérant le spectre en train de s'infiltrer, Thariel retourna en arrière et l'engagea. En quelques passes d'armes il parvint à le dissiper même s'il fut blessé au passage. Il constata cependant avec horreur que le loup-garou avait profité de son départ pour bondir sur Phalas. Enragé, le lycanthrope s'acharna pour massacrer l'infortuné mage. La bête tourna ses crocs dégoulinant de sang vers Erinadoria terrifiée. Au centre le combat s'éternisait. Chaque fois que les elfes pensaient détruire un zombi, ce dernier se relevait. Le rôdeur, engagé par deux revenants ne parvenait pas non plus à s'en débarrasser. A l'est les zombies déboulaient dans l'allée ou se trouvait la princesse. faisant un effort supplémentaire, Thariel se faufila derrière le loup garou dont l'attention était focalisée vers Erinadoria. A l'est Uldan déjà assailli par une nuée rats squelettes fut en plus prit de flanc par un squelette et mis en pièces. Un lancier courageux chargea Mortimer mais ce dernier, ayant invoqué un sort de bouclier dévia ses attaques. Mortimer appela Randolf à l'aide car ses serviteurs étaient tous à terre. Thariel chargea le loup garou par derrière et mit toutes ses forces dans la bataille. Malgré son arme lourde et un nombre conséquent de touches, le lycanthrope esquiva ou encaissa toutes ses attaques. Sa riposte blessa le prince elfe et une seconde attaque réduisit le commandant elfe à l'état de poupée désarticulée. La Princesse ayant assistée à la scène poussa un cri d'horreur. Mortimer fut transpercé d'un coup de lance et manqua de peu de mourir. Un zombi se saisit d'Erinadoria Un lancier tente d'embrocher le dernier zombi de Mortimer mais ce dernier riposta tel un champion de boxe, enchaînant les coups pour mettre au tapis le malheureux elfe qui n'en revenait pas. puis il alla aider son camarade squelette qui venait d'être mis au sol. après avoir attendu patiemment que le rôdeur se fatigue sur les revenants, Cassius l'attaqua par surprise, le blessant fortement mais sans parvenir à le tuer. Pendant ce temps Randolf se rapprocha et soigna Mortimer. Le loup garou chargea à son tour et enivré par sa soif de sang, il tua finalement le rôdeur. Mortimer parvint à rompre le combat avec son adversaire et Cassius décapita l'elfe. Pendant ce temps, le dernier lancier encore en vie repoussa ses adversaires avant de filer. Poussée au centre du cimetière par ses geôliers morts vivants et toujours terrifiée par le loup garou qui respirait bruyamment dans son dos, Erinadora se retrouva devant les deux Nécromanciens. "Je suis Randalf" dit l'un "et moi Mortimer" dit l'autre. "Bienvenue princesse, vous tombez à pic pour l'heure du repas. Un carrosse vous attends derrière ce bosquet. Le Baron Holstein a hâte de vous rencontrer."
  2. Un grand merci pour vos retour messieurs. Je suis content que ce petit rapport à l'ancienne plaise. Oui GIMP c'est un genre de photoshop en licence libre.
  3. Merci beaucoup, ton retour fait plaisir. C'était le but, nous avions essayé de faire un petit background autour de l'affrontement, à partir du scénario tiré. Pour les photos, le plus long fut de trouver comment faire la "nuit américaine" sur gimp, en pratique c'était pas long (4 clicks et hop) l'éclairage était un peu plus aléatoire, mais j'avais pas la prétention de faire un truc pro non plus. L'essentiel était de rendre un peu vivant le récit.
  4. Vyvice est plongé dans le noir. Seule sa taverne bruissait des échos festifs venant des nains. Les soldats Buvaient force bières en racontant leurs exploits guerriers. Dehors, à l'est du hameau, Anthas et Koldas, deux cuirassiers avaient été affectés à la garde de l'entrepôt contenant les vivres de la compagnie. Le bâtiment était dans un état assez mauvais, une partie du mur de l'étage était déjà effondrée. "Travail d'humain...." gromelèrent les nains. Mais il était suffisamment grand pour accueillir les caisses. Une partie attendait encore dehors dans la rue d'ailleurs, attendant d'être mise dans le rez de chaussée qui était encore vide. la plupart des soldat de Ruarch se trouvaient avec lui dans la taverne en train de festoyer. Soudain, un hurlement à glacer le sang retentit et déchira la nuit. Les rires cessèrent et les soldats comme les habitants présents se regardèrent nerveusement. Le sergent contempla la pleine lune à travers la fenêtre, prit ses armes et donna l'ordre à ses hommes de faire de même. Alors qu'il faisait sa ronde, Kaldas discerna une forme sombre de grande taille foncer vers lui. Elle sortait de la forêt et dépassa les premières habitations. "ALERTE !" Le cri attira l'attention de Miri et de Dupont Ainsi que celui de Anthas qui revint vers l'avant du bâtiment et repéra avec horreur une forme canine embusquée derrière les caisses sur la place. "LOUP GAROU !!!!" cria-t-il. Thori, le garde de fer sorti en trombe de la taverne. Surgissant de la forêt, des silhouettes titubantes s'avançaient vers Ruarch et ses soldats. Avisant un squelette avancé sur sa gauche, Orgis épaula son mousquet et l'abattit. "Bien joué !" cria Naugri à son camarade De son côté Squyk'Sho convoqua un nouveau squelette. "Il faut protéger l'entrepôt !" cria le sergent Rurarch. Les nains coururent aussi vit que leurs courtes jambes le leur permettaient. Un revenant surgit sur la droite de Thori, mais le Père Gravat incanta un sortilège de coup de boutoir pour le mettre au sol. Diada le spectre flotta jusqu'à l'entrepôt et y démarra un incendie, mais Kaldas l'engagea. Ayant pris conscience d'avoir été repéré par ce nain, Croc de lune se jeta sur lui et le tailla en pièces. Avant de retourner se cacher dans l'ombre. Le feu commença à prendre. "Il en sort de partout !" hurla Orgis. La sentinelle de fer rechargea son arme et abattit une goule qui s'était approchée. Le Docteur Canine fonça depuis la ruine où il était caché pour jeter, lui aussi, une torche dans la fenêtre du premier étage. Squyk'Sho venait de perdre Rosie, sa goule préférée (une ancienne amante). Il allait devoir la réparer après la bataille, toutefois, cet arquebusier diablement précis l'inquiétait et il préféra rester en retrait, tandis que ses serviteurs envahissaient la place centrale sous les cris d'horreur des clients de l'auberge et des habitants réveillés. Naugri et Miri, les deux brisefers se collèrent chacun contre un mur de bâtiment. Dupont sortit des fourrés et scruta les environs. Le museau, puis la gueule du loup garou émergèrent des ténèbres au coin du mur. "Il est énorme" Souffla Dupont. Alors que Orgis rechargeait son arme, de plus en plus de morts vivants arrivaient. Le garde de fer Thori hurla au sergent Ruarch : "Allez vers l'entrepôt, je me charge de les retenir". Cela semblait être de la folie, mais l'officier acquiesça et poursuivit vers l'est. Thori frappa sa hache sur son bouclier : "Par ici ! Je vous attends !" Orgis épaula son mousquet et abattit un nouveau Zombi. Son sergent demanda un repli tactique et l'arquebusier alla se planquer dans un buisson plus loin. Le reste du groupe parvint à atteindre le petit bois et à rejoindre les brisefers. Flammisch, ralenti par son équipement, décida de rester avec Thori et Orgis. Miri ouvrit la porte arrière de l'entrepôt et y entra, il prit un seau et le remplit dans un tonneau d'eau pour limiter la propagation du feu. Thori vit la marée de morts s'avancer sur lui et se dit qu'il avait peut être été téméraire, mais il se prépara à une fin héroïque. Quand soudain une gerbe de flammes carbonisa le zombi et les squelettes devant le garde de fer, les vaporisant dans un souffle mortel. Flammisch se tenait derrière lui et faisait une fois de plus la preuve de sa redoutable efficacité. Surmontant sa peur, Dupond décocha un carreau qui blessa le loup garou. Le lycanthrope hurla de rage. Tandis que Diada et Kaldas se battaient sans se départager, le docteur Canine continuait d'allumer des torches. Mais les clapotis venant de l'intérieur lui signalèrent que quelqu'un travaillait à éteindre l'incendie. Et il n'aimait pas du tout qu'on entrave son travail. Croc de Lune arracha le carreau de sa cuisse et fila se cacher derrière une autre maison. Mais Père Gravat distingua sa forme grâce à la lueur de la lune et celle de l'incendie et il incanta un coup de boutoir qui mit la créature au sol. Dans un grognement de frustration, le lycanthrope fournit un nouvel effort pour se remettre debout. Deux zombies chargèrent de façon coordonnée sur Thori qui était en posture défensive près du puits, leur attaques maladroites ne parvinrent cependant pas à transpercer son armure de mithril et il riposta à chaque attaque abattant son adversaire à chaque fois. "Dhzalaou !!!! C'est tout ce que vous avez ?" hurla-t-il à l'endroit de Squyk'Sho. Ignorant la menace du loup garou qui était pourtant certainement encore tapis dans l'ombre, le commandant Ruarch courut vers l'entrepôt un saut d'eau à la main. "Ce n'est pas très prudent chef." fit observer Naugri Squyk'Sho était épouvanté par le carnage que ces trois nains causaient sur ses troupes. Voulant éviter un autre massacre, il ordonna à un revenant d'attaquer le lance-flammes. Naugri ne voyait pas le loup garou, mais le sort du vieux Gravat lui avait confirmé qu'il était tapis quelque part de l'autre côté de la maison où il était lui même adossé. Serrant fort son marteau de brise-fer, Naugri courut hors de sa cachette et fit le tour de la maison pour s'enfoncer dans la pénombre. Il ne tarda pas à tomber sur la bête et il frappa un peu en panique, manquant complètement son adversaire. Heureusement pour lui, le loup garou était encore fatigué et ne riposta pas immédiatement. Mais il ne tarderait pas à reprendre ses esprits Squyk'Sho convoqua un nouveau squelette tandis qu'un lancier s'avançait vers Thori. Miri sortit par la porte de devant de l'entrepôt et repéra un guerrier en armure noir qui alimentait l'incendie. Il se jeta sur lui et lui donna un coup de marteau qui le blessa. L'homme à la peau blafarde riposta à une vitesse surhumaine, et blessa à son tour le nain. La vue du sang, sembla plonger son adversaire dans une frénésie meurtrière. Cela n'annonçait rien de bon. "Un fichu vampire !" grommela Miri. Avant que Thori ne puisse agir, un second revenant surgit de la taverne où il s'était embusqué pour frapper Flammisch en traitre. Le prêtre de la flammes tomba au sol. Voyant ses hommes en difficulté, le sergent Ruarch jeta son sceau d'eau puis couru vers l'entrée de l'entrepôt. Mais c'était trop tard, il ne put que voir, impuissant, le faucheur d'âme décapiter le brave Miri. Pendant ce temps, le loup garou mit le brave Naugri au sol d'un coup de griffe. Kaldas cependant continuait de se battre contre le spectre et parvint à le blesser. Flammisch se releva tant bien que mal... Le Loup garou s'acharna à nouveau sur le malheureux Naugri encore au sol et l'éviscéra avant de bondir sur le sergent nain. Ce dernier, épuisé, frappa la créature de son marteau, sans succès. Il cria cependant à Gravat d'aller à l'intérieur pour éteindre le feu. Pendant ce temps, les deux revenants vinrent à bout de Flammisch. L'un d'eux engagea Thori tandis que le second continua vers l'est. Kaldas finit par venir à bout du spectre qui se dissipa dans les airs. Le loup garou déchaîna sa fureur contre Ruarch et le sergent fut éventré par la créature. Alors qu'il retournait vers l'entrée en hurlant son triomphe, Croc de lune senti une vive douleur dans son flanc. Un carreau y était planté. Il tourna la tête et vit l'arbalétrier au coin d'une maison qui rechargeait son arme. Le Docteur Canine entre dans l'entrepôt et tomba nez à nez avec Père Gravat qui tentait d'éteindre les flammes. Le vampire l'attaqua et décapita le prêtre d'un revers de son épée. Alors qu'il était pourtant en position d'éteindre l'incendie, Kaldas entendant les hurlements d'agonie de son commandant et du Père Gravat, perdit ses nerfs et s'enfuit du village. Résistant à l'envie de se jeter sur l'arbalétrier le loup garou ramassa un tison et le lança dans le bâtiment afin de parachever le feu de joie... Thori acheva un premier revenant, puis il fut assaillit par le second qui ne lui fit rien, il le blessa en retour et le mit à terre. Un squelette le chargea alors de dos mais son armure le protégea, il tua le sac d'os en retour. Puis Ce fut un éclair de Squyk'Sho qui le blessa pour la première fois. Le champion nain était une véritable plaie pour le nécromancien. Il venait de détruire 4 de ses morts-vivants. A eux trois avec son ami arquebusier et le lance flammes ils avaient démoli 10 de ses serviteurs !! Orgis, caché dans son buisson, tenta de prendre le nécromancien pour cible, mais le bouclier magique incanté par Squyk'Sho dévia la balle. Mettant la dernière touche à l'incendie final, le docteur Canine sortie tranquillement de l'entrepôt. Thori prit le commandement et sonna la retraite. Dupont visa le loup garou et manqua de peu de le tuer, la créature tomba au sol avec un autre carreau dans la gorge, mais il n'avait pas le temps d'achever le travail, l'arbalétrier décrocha et alla rejoindre les autres, c'était fini, les morts vivants avaient réussi leur coup. Squyk'Sho lança un éclair qui tua le courageux Ogris. De rage, Thori acheva le revenant et se tourna vers le nécromancien. La tentation de le tuer était grande, mais il devait sauver son escouade avant tout et prévenir ses commandants. Il jura de se venger et partit rejoindre Dupont pour aller chercher des renforts. Squyk'Sho quant à lui rappela ses serviteurs, satisfait.
  5. Salut, Alors la ligue de Rhordia c'est principalement des figurines de l'Empire de Warhammer Battle, sauf les piquiers qui sont des Lansquenets (Landsknecht) de chez Warlord Games
  6. Un grand bravo au rusé Grosnag pour sa victoire et un grand bravo à vous pour ce joli final et plus généralement pour cette sympathique campagne narrative. Encore merci !
  7. Vu comme se sont comportés mes héroïques lanciers gobelins lors de ma dernière bataille je ne peut qu'acquiescer
  8. Ca aurait pu être un final épique tout ça ! Un gros bravo à Gorsnag, tuer des demi-dieux ça n'arrive pas tous les jours ^^ Bon maintenant la seconde bataille commence on dirait.
  9. Après sa victoire sur les forces du Duc de Corlune, le Baron Holstein a passé les semaines suivantes à dévaster le duché. Mais son éminence grise le roi liche Squyk'Sho en pillant le monastère de Dravan a découvert l'emplacement des 7 tomes de la nécromantique de Kott. Ils avait été enterrés dans un coffre scellé non loin d'un petit marécage et devant un rocher solitaire à quelques encablures du village de Schallersdorf. Aucun signe distinctif ou monument n'avait été laissé pour ne pas attirer les curieux. Le Roi Liche parvint à convaincre Holstein de mettre la main sur ce trésor. Mais les espions du duc eurent vent de ces plans et ce dernier fit appel a la croisade de Nicodémus récemment arrivée sur ses terres pour chasser l'engeance morte vivante. Bien que réticent à faire appel à des Basiléens, le Duc a finalement accepté de les appeler à l'aide. Nicodémus et son comparse Melchior, deux zélotes très en vue à la cour de l'Hégémon avait reçu de celui-ci le droit de lever une force de croisade pour combattre les forces maléfiques sur les marches septentrionales et, en échange d'un juste défraiement et de donation aux temple des Célestes, ils avaient l'autorisation d'aider tout seigneur en paix avec Basiléa qui appelerait à l'aide. Les Renforts de la Ligue tardant à venir, le Duc de Corlune n'avait pas eu le choix s'il voulait repousser l'armée du Baron Holstein. Le Scénario tiré fut Domination : à la fin de la partie on additionne la PU de toutes les unités dont l'empreinte est située majoritairement à 12 ps du centre de table. Le camp qui dispose du plus haut score remporte la victoire. Près de la ferme abandonnée, l'aile droite des morts vivants se compose d'une catapulte funèbre d'un régiment de lanciers squelettes et d'un régiment de goules. En face d'eux, des Elohis ayant hâte de purger l'impur. Le centre gauche basiléen est composée d'épéistes, des gardes du palais ogres et de deux balistes en retrait. Le centre droit se compose des paladins et du second régiment d'épéistes. L'aile est formée des chevaliers paladins et d'un second régiment d'élohis; En face d'eux spectres et goules forment le centre mort vivant supervisé par Squyk'Sho. Holstein est à la droite des spectres. L'aile gauche de la non vie est formée de la meute de loups garous supervisée par Croque Mort le Lykanis et appuyés par une baliste. Soucieux de sécuriser les reliques, Nicodémus fait avancer sa ligne. Ses balistes infligent 5 blessures aux spectres. A droite, les élohis foncent hors de vue des loups-garous qui sont obligés de se tourner vers eux; Croque-mort, beaucoup trop confiant s'avance sur la colline. Le centre mort-vivant s'avance prudemment. Holstein trépigne d'impatience, la soif de sang le tiraille et il escompte que ces paysans se disperseront à sa vue. Les chevaliers paladins de l'ordre de la Sainte Lance s'élancent contre le Lykanis imprudemment avancé et devant la violence du choc, le lycanthrope déroute. Pendant ce temps, sans surprise, les élohis démolissent la baliste de droite et se préparent à recevoir les loups garous. Leurs camarades de la gauche comptaient faire de même mais les goules ont fait un astucieux barrage de leurs corps devant la machine. Les anges sont ensuite surpris par la charge sauvage des cannibales mais ils restent stoïques devant l'avalanche d'attaques assez maladroites. N'en pouvant plus, le baron vampire charge frontalement (et témérairement) la garde du palais ogres. Malgrés 6 blessures, les ogres tiennent bon. Le vampire a sous-estimé la volonté de fer de ses adversaires. Peinant à suivre leur maître, les squelettes progressent face aux épéistes. Les spectres ont encore subit des tirs de balistes mais cette fois sans gravité. La horde de zombie se précipite sur les templiers mais malgré l'aide de la magie de Squyk'Sho, les dévôts des Célestes ne flanchent pas. Etonnamment les spectres décident de ne pas charger. Loups garous et Elohis s'engagent dans un furieux combat de fureur, d'acier, de griffes, de fourrure et de plumes ! Melchior soigne les gardes du palais de son mieux et ces derniers encore sous le choc, n'infligent que des égratignures au baron vampire., le vampire riposte ce qui lui permet de soigner ses blessures également. Sur la droite Nicodemus réagit rapidement à l'attaque des morts. Il ordonne aux épéistes de porter secours aux templiers en enfonçant le flanc des zombies, et aux paladins de charger les spectres, leur récitant les cantiques sacrés du Fléau pour les renforcer. Les épéistes de gauche décident de charger également les lanciers squelettes, mais ils se heurtent à un mur. Les spectres résistent à la charge des paladins mais les zombies sont massacrés. Squyk'Sho décide de lancer un sort d'absorption vitale sur les épéistes et de soigner ses troupes. Les Elohis frappent les goules qui continuent de les assaillir sans répit. Sans surprise les templiers chargent le flanc des spectres et avec l'aide des paladins, les dissipent définitivement. Pire encore, Le baron Holstein abat avec rage son épée sur les ogres en armure mais entre leur volonté de fer et les soins de leur prêtre Melchior, ces derniers tiennent non seulement le choc, mais après un très bon round de combat, ils parviennent à pousser le vampire à la déroute. Dépité, Holstein fait faire volte face à sa monture et quitte le champ de bataille en jurant de se venger. Sans doute épuisés par ces nécrophages frénétiques, les élohis ne parviennent pas à en tuer suffisamment. et ils subissent un grand nombre de blessures. Heureusement leur volonté de fer permet de tenir le coup. Au centre, alors que les forces basiléennes victorieuses sécurisent l'emplacement des Tomes de Kott, Squyk'Sho, désespéré virevolte entre les unités ennemies pour déchaîner sa magie, mais l'entraînement des zélotes font qu'ils ne rompent pas les rangs. Dépité, le Roi Liche, file rejoindre son maître. Les Elohis sur la droite ont finalement triomphé des loups garous et arrivent prêter main-forte à leurs camarades. Squelettes et épéistes se livrent un combat acharné, mais au termes de celui-ci, les lanciers squelettes, très efficaces abattront les épéistes basiléens, mais ce sera trop tard pour sauver la situation. A gauche, honteux de leur faiblesse, les elohis se ressaisirent et abattent leurs épées de feu avec détermination pour finalement triompher des goules qui fuient effrayées par le courroux divin. Le Baron Holstein hurla sa rage sur Squyk'Sho pour l'avoir conduit à cet endroit maudit. Il venait de perdre son armée et était désormais obligé de se replier et d'évacuer le duché de Corlune pour retourner dans sa baronnie. Pire encore il venait d'être humilié par ce binôme de prêtres basiléens et leurs grenouilles de bénitier. Le Roi LIche avait intérêt à cravacher pour lui reconstituer une armée. Il allait se venger. Et tout le monde allait payer !
  10. Merci. Ce tapis de jeu rend très bien en effet. Le projectile de catapulte était improvisé, à la base c'est un pion d'incendie pour warhammer 40 000, donc pas approprié je le crains. En fait l'effet de fumée que j'utilise (surtout à Black Powder d'ailleurs) ce n'est pas du coton c'est un genre de protection qui se trouvait dans un de mes colis et que j'ai conservé. Je trouvais ça plus solide que le coton, moins friable et moins salissant et en plus, un peu plus gris translucide, bref parfaitement adapté. Mais je ne saurais pas dire quelle matière c'était.
  11. Ca a l'air épique tout ça. Un grosse masse de vert face un petit détachement d'elfes, la gravité de la situation est bien rendue par le déploiement. Y a cependant du gros à abattre pour les orques, il va leur falloir l'aide de Gork et de Mork ^^
  12. C'est clair ! On va dire que ce n'est pas quelque chose de courant, d'habitude ils sont à la pointe de la déroute ! Mais je sais pas ce qu'ils avaient ces lanciers ce jour là, c'était leur jour quoi, ça ne s'explique pas...
  13. C'est vraiment super ces rapports de bataille à l'ancienne. Ca me rappelle tellement de bons souvenirs. Hâte de voir la suite, j'espère que les orques vont renverser la vapeur.
  14. Petit rapport de bataille pour fêter la fin de peinture du bataillon du padawan Loris. Toujours du 1500 pts. Le scénario tiré est Pillage : 5 pions objectifs ont été placés sur le terrain. Ils rapportent chacun 1 point de victoire au camp qui le contrôle à la fin de la partie. Après sa victoire sur les orques et les gobelins lors de son raid au sud, le Baron Holstein a reprit le contrôle de la baronnie. Après avoir en avoir déjà chassé les mercenaires ogres, le vampire a décidé de mener une campagne punitive sur les terres du duché de Corlune au nord. Le duché fait partie de la ligue de Rhordia et immédiatement le Duc a envoyé son mage de cour Siagrius à la tête d'une armée pour empêcher le pillage de ses terres par le baron vampire. Près du pont de Nachtkalb, les forces de la ligue se sont préparées à affronter les morts vivants. Sur sa droite, face au pont, le baron Holstein a déployé un régiment de squelettes et une catapultes. Non loin, annonçant leur arrivée par des hurlements à glacer le sang, Croque-mort et sa meute se préparaient à fondre sur les défenseurs. En face d'eux Siagrius menait les gardes à pied de Rhordia. Le flanc était tenu par les gardes d'honneur et un canon orgue. Autour du vieux Cairn qui était un des objectifs du vampire, les soldats rhordiens avait déployé deux imposants canons et un second canon orgue. Les piquiers mercenaires du Loup Noir défendaient le lieux sous les ordres de Sire Hoswald. Les hallebardiers du duc et le second régiment des Loups Noirs formaient l'aile gauche, soutenus par les chevaliers de l'ordre de Roc-Argent. En face d'eux, le baron Holstein en personne menait sa horde cadavéreuse de goules et de zombies, flanqué de son fidèle Squyk'Sho et d'une catapulte funèbre. Au centre un groupe de spectres sécurise un autre objectif sans doute, la sépulture de quelque ancien artefact. Les Rhordiens prennent l'initiative de l'attaque. Les canons orgues sont poussés à portée de tir tandis que les grands canon entament un bombardement des spectres, sans conséquence pour le moment. En face la meute de loups garous se place à portée de charge et les squelettes se positionnent sur le pont. Une seconde salve prend pour cible les spectres qui commencent à accuser le coup. A gauche les chevaliers déclenche une charge qui balaye les goules. Mais le baron Holstein les attaque immédiatement tandis que les zombies aidés par la magie de Squyk'Sho se jettent sur les piquiers. Après avoir complètement manqué leurs tirs, les défenseurs voient les loups garous leur foncer dessus à la vitesse de l'éclair. Dans un hurlement bestial, Croque-mort et sa meute chargent les gardes d'honneur faisant un carnage parmi eux, mais l'élite humaine tient bon. Siagrius manque de peu d'être écharpé par un crâne enflammé de la catapulte ennemi et il est ébranlé. Les gardes d'honneur tentent une contrecharge sur Croque-mort mais ne lui font que deux blessure. Le tir de canon orgue sur les loups garous n'occasionne que deux blessures. La riposte des chevaliers sur le baron Holstein est violente mais le vampire tient bon. A côté, les piquiers mercenaires reçoivent l'aide des hallebardiers qui permettent de renverser les zombis. Au centre, le matraquage continue de l'artillerie humaine finit par avoir raison des spectres. Tandis que Croque-mort étripe les derniers gardes d'honneur, les loups garous démolissent le canon-orgue. Siagrius à nouveau ébranlé par cette fichue catapulte diablement précise n'est pas rassuré par la présence de tous ces lycanthropes autour de la ferme. En signant un vrai massacre dans les chevaliers, le baron Holstein se tourne vers les hallebardiers "Vous êtes les prochains !" Pendant qu'il se repaissait de sang, Squyk'Sho et la catapulte déroutaient les piquiers mercenaires. Le canon-orgue survivant finit de pulvériser les squelettes qui gardent le pont, faisant perdre un objectif à la horde morte-vivante. Les hallebardiers se jettent sur Squyk'Sho le blessant à de nombreuses reprise, mais le Roi Liche a des nerfs d'acier et ne ressent aucune peur. Tandis que Croque-mort tient l'objectif de la ferme, il ordonne à ses comparses de revenir en arrière sur le pont, mais en faisant attention à ne pas donner de cible à l'artillerie ennemie. La redoutable catapulte funèbre située derrière le pont décide de bombarder le canon-orgue et le projectile tombe en plein milieu de la machine la faisant exploser et tuant tous ses servants ! Sans hésiter le baron Holstein charge dans les hallebardiers et en fauche un maximum, mais ils sont trop nombreux et la contre-attaque de ces derniers ébranle le vampire. Sur les conseils de son fidèle Squyk'Sho le vampire désengage et le Roi liche lance son absorption vitale sur les hallebardiers aidé par un nouveau tir précis de la catapulte qui fait dérouter les hommes d'armes rhordiens. Dans le même temps l'un des canons qui s'était avancer pour prendre les loups garous en enfilade subit le même sort et explose sous le choc d'un crâne explosif de la catapulte. Dans une dernière tentative, le canon restant ouvre le feu sur les lycanthrope et parvient à les blesser mais ces derniers tiennent bon et filent vers le pont. Les gardes à pieds font rempart devant le cairn, mais Croque-mort, bien installé sur son objectif n'a aucune intention de les charger et recule hors de portée. Holstein encourage ses artilleurs survoltés. Démoralisées, les troupes de Siagrius entament la retraite. Les Morts vivants restent maître du terrain. Avec 2 objectifs contre 1 c'est une victoire des Morts-Vivants.
  15. Ben la V8 me plaisait pas mal mais l'évolution de la vie aidant ça devenait compliqué d'organiser des parties et en multi ça prenait des plombes. Rétrospectivement j'ai toujours la nostalgie de la v6 qui était ma préférée. Après la fin des temps j'étais tellement dégouté que je suis passé à l'historique sur les systèmes Warlords Games et ce fut une vraie cure de bonheur : des figurines pas chères, des jeux certes avec beaucoup d'aléa mais fluides et instructifs (car en montant et en peignant des armées on se renseigne donc on apprend sur la période historique). Quand j'ai voulu me remettre au fantasy j'ai pris le livre KoW v2 pour tester et depuis je suis jamais revenu en arrière : le jeu est globalement équilibré, simple intuitif (j'ai fait jouer mes neveux c'est mille fois plus simple à appréhender pour eux) y a du choix et j'y ai retrouvé les mêmes sensations qu'à Black Powder ou Hail Caesar : un jeu de bataille de masse mais fluide et rapide (avec moins d'aléa certes... Et pourtant j'aime l'aléa). La v3 apporte des améliorations globalement bienvenues je trouve.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.