Jump to content
Warhammer Forum

Lucius Cornelius

Grands Modérateurs
  • Content Count

    6,046
  • Joined

  • Last visited

2 Followers

About Lucius Cornelius

  • Rank
    Grand Modérateur SDA
  • Birthday 03/21/1982

Profile Information

  • Location
    Nogent-le-Rotrou

Previous Fields

  • Jeux
    SDA : Communauté, Rohan, Isengard, Gondor, Mordor, Erebor..

Recent Profile Visitors

20,964 profile views
  1. Et bien voilà une vidéo qui, à part annoncer le titre, laisse sur sa faim. Pas un bout de décors, de costume, pas un personnage entrevu... Un peu tristoune, ce "teaser".
  2. Made to order pour de vieilles figurines en lien avec la prochaine sortie de supplément Défense du Nord, en férier : Helfes d'haldir avec sabres Elfes d'haldir avec arcs : Galadriel, protectrice de Lorien Elfes de Lorien avec arc, métal Capitaine de Dale : Bande d'Orientaux en métal (avec état-major) Shaman Gobelin de la Moria Capitaine et guerriers gobelins de la Moria métal
  3. Ah, non rétrograde c'est par rapport au moment présent : vouloir retourner dans le passer. C'est pas l'usage qu'on en ferait après. Que tu veuille faire du sur place n'a rien à voir avec le fait que d'autre voudraient plus tard faire marche arrière pour aller là ou tu était. Au propre comme au figuré. Si, globalement quand tu dis que quelqu'un qu'il est rétrograde (idem pour réactionnaire). D'ailleurs quand tu l'utilises pour Tolkien, ce n'est pas pour le complimenter. Parce qu'il reste dans l'inspiration des sagas et mythologie dont il avait l'ambition d'en recréer une pour l'Angleterre anglosaxonne. Qu'il n'en ait pas fait un hymne au féminisme n'en fait quelqu'un de rétrograde pour l'époque. C'est ce que je disais, d'ailleurs, mais ça me semble objectivement plus coller aux positions de Tolkien. Bien sûr. Mais on ne peut pas dire que l'époque était ringarde, patriarcale, etc. par rapport à aujourd'hui et sous-entendre que Tolkien était une anomalie qui voulait revenir à un temps ancien. Vu la situation du monde d'aujourd'hui sur bien des points, ça montre bien que s'il n'était pas sur certains points dans le sens de l'histoire (en tout cas en Occident pour l'égalité hommes-femmes)? Quand il est mort, les femmes cheffes d'Etats ou de gouvernement n'étaient pas bien nombreuse, et 50 après, il y a encore beaucoup de boulot. Alors sur ce point là, la place des femmes dans la géopolitique de la Terre du Milieu, il n'y avait pas besoin de remonter dans les siècles pour trouver un équivalent dans le réel, elle était, dans les faits, encore très représentative de l'époque. Et bien regarde l'évolution des politiques et des sociétés sur les dernières décennies et les derniers siècles : - quel est le mot magique d'un candidatà une élection ? Réforme. Et ça consiste en quoi, dans une situation d'alternance politique? A revenir sur la réforme précédente fait par quelqu'un d'autre pour qui le mot n'avait pas la même traduction ans les faits, et qui lui-même avait annulé la réforme du prédécesseur. Et à chaque fois avec moults références aux personnes, aux programmes et aux slogans déjà formulés de décennies avant ("revenir au programme du CNR", "Make America Great Again", nouveau New Deal", etc. - traduction, ça ressemble beaucoup à du canoë : un coup de pagaie à droite, un coup à gauche, et ainsi on fait des aller-retours entre tolérance et intolérance religieuse, protectionnisme et ouverture des frontières, dirigisme étatique et libéralisme économique, rigueur budgétaire et soutien à l'économie, autoritarisme et libéralisme, recul et retour du religieux, beaucoup d'impôt ou le moins possible, centralisation et décentralisation, sévérité et mansuétude judiciaire, plus ou moins de focntionnaires, etc. Attention, je n'ai pas dit que c'était moderne ou bien sur tous les plans, et qu'on y reviendrait forcément. Je mets juste en garde sur le coté jugement moral des mots utilisés et des prises de positions. Au regard de l'histoire, mieux vaut être prudent. l'évolution linéaire des choses et la caractère forcément mieux de la nouveauté, ça n'a rien d'universel, c'est plus compliqué que ça. Je reviens à l'écologie : on remets des tramways et des vélos dans les villes dont on les avaient chassé dans les années 1960 pour faire de la place aux automobiles. Et on revalorise (certes sans commune mesure avec ce que c'était avant l'arrivée du moteur) la traction animale. Idem, ça me parait un peu réducteur. En son temps le nucléaire paraissait une solution pour beaucoup de gens en termes d'énergie. Aujourd'hui, c'est remis en cause, et une des solutions pour le remplacer c'est l'éolien, qui est une forme de retour aux moulins à vent, avec des cotés meilleurs (polyvalence) et moins bien (impact sur la biodiversité) que ces anciens moulins. Et une autre c'est le grand retour du bois énergie, avec la résurrection du poêle qu'on croyait disparut pour de bon depuis longtemps. Dans mon boulot, l'environnement, je pourrais t'en citer pas mal, des retours en arrière et des recyclages de vieilles recettes (petite pensée pour les aides versées pour arracher les haies dans les années 60-70 et à celles versées pour les replanter aujourd'hui), parfois par les mêmes personnes d'ailleurs). Et à chaque fois, leurs promoteurs étaient surement convaincus d'être dans le vrai, et avaient (et ont) de bonnes raisons pour le faire. Alors la notion de progrès technologique, aux XXe et XXI siècle, c'est moins évident qu'avant. Et, malheureusement (jugement subjectif moral personnel), pour l'égalité hommes-femmes, c'est loin d'être un progrès (autre considération morale de ma part) aussi linéaire et global que certains semblent le croire (surtout à l'échelle mondiale). Avec une différence toutefois. Dans les temps plus ou moins ancien, on était plutôt sur le plagiat que sur l'adaptation, au sens que le public ne connaissait pas forcément le matériau antérieur et que l'auteur ne l'affichait pas. Je ne suis pas sûr par exemple que La Fontaine indiquait "adapté d'Esope" sur ces publications, ni que la majorité de son public en était conscient. Donc avant la légitimité, l'opportunité d'une adaptation ne se posait pas vraiment. Aujourd'hui, d'une part le fait que c'est une adaptation est facilement connu (dans les critiques et les fiches descriptives par exemple) et surtout souvent assumé quand l'objectif est de faire venir le public d'une œuvre à succès. Donc oui, tu vas forcément susciter des débats (on le voit ici) et sur le respect de l'œuvre et sur l'opportunité des modifications. Mis à part la question des droits d'auteurs, comme je le disais quelques pages plus haut, rien n'empêche de s'inspirer de Tolkien et faire quelques chose de nouveau, adapté à une autre époque et à un autre public, et ce sans se revendiquer de la création de Tolkien. Petit pensée pour une critique que j'ai lu il n'y pas longtemps et qui me fait dire que passé un certain niveau de modifications de la Terre du Milieu pour la future série, on doit pouvoir reprendre quelques éléments et faire le reste à sa sauce sans risque une poursuite pour violation des droits d'auteurs : Pour Faramir, c'est justement en comparant les films de PJ et la série GOT avec les livres dont ils ont été adaptés que je pense que quand un livre est bon, il vaut mieux lui être fidèle parce qu'on fait difficilement aussi bien (petite pensée pour la bataille du Pelennor dans le film, qui est un moment d'anthologie mais qui aurait été encore mieux s'il avait suivi le livre (notamment la fin bâclée)), quelle soit la cause des changements. Pour les remakes, ça marque surtout une non prise de risque commerciale et un manque d'audace créative. 3 séries de films Spiderman en 20 ans par le même producteur, ce n'est pas parce que la société change à toute vitesse. Le champion étant Disney sous ses diverses marques, et qui semble abandonner pour l'essentiel ses créations originales, ou tant tout cas qui avaient le mérite d'évoquer d'autres cultures que l'Europe du Moyen-Age jusqu'au XVIIIe siècle.
  4. Pour ma part, plus le temps passe, et plus ce premier film gagne des galons par rapport à ses suites. Sans doute car plus fidèle au livre, plus poétique avec pourtant des moments forts, et parce que PJ était encore bridé à cette époque, il n'avait pas encore versé dans la surenchère. Des combats plus logiques aussi. Pour la scène marquante, j'hésite entre le combat contre le Balrog, très intense et visuellement très beau, et l'embuscade à Amon Hen (bon plusieurs scènes du coup), forte en émotion et bien mise en scène. Ce sont des films qui ont très bien vieillis, à tout point de vue. Je vous recommande la version restaurée en 4K, on en prend plein les yeux, et le nouvel étalonnage pour se rapprocher des teintes du Hobbit ne choque pas, contrairement à ce que je craignais. Ils semblent mêmes rajeunis certains effets spéciaux numériques (les wargs par exemple, pour les Deux Tours)
  5. Attention avec ce mot de rétrograde. Comme progressiste, révolutionnaire, conservateur, etc., c'est une notion relative (la plupart des choses dans ce monde évoluant dans un schéma circulaire ou d'aller-retour : le révolutionnaire d'une époque ne fait souvent que revenir à quelque chose qui avait court avant, quand le conservateur lui défend des acquis qui lors de leur mise en place étaient révolutionnaire) et subjectif (puisque derrière il y a généralement une notion morale qui propre à chacun : je pense ça, j'ai raison, donc les autres ont tort et sont dans le camp du mal. Et come le mieux est l'ennemi du bien, les excès du radicalisme finissent généralement par ces excès de déconsidérer la cause auprès de ses propres soutiens originels). Rétrograde, ça veut dire vouloir revenir en arrière. En terme de mœurs, de société, Tolkien est sans doute plutôt conservateur que rétrograde, il est le reflet de son époque et voulait sans doute rester dans le temps de sa jeunesse. Par contre, on pourrait dire que son rapport à la Nature, à l'industrie et au progrès technologique était rétrograde pour son époque, tant du temps de sa naissance à l'époque du train et du charbon que lors de sa mort au temps du règle de l'automobile et du pétrole. Ce qui, paradoxalement, en ferait aujourd'hui quelqu'un de très moderne sur ce point pour certains. Pour le reste, j'attend avec impatience de voir ce qu'il restera de la Terre du Milieu avec tous les changements proposés... On peut pourtant faire tellement plus simple, avec un peu de courage et d'originalité.
  6. Les nouvelles de 2022. Commentaires à poster ici. Vous trouverez ici uniquement les nouveautés de la gamme officielle SDA/Hobbit fabriqué par Games Workshop ou Forge World. Pour les autres fabricants indépendants qui ont des gammes alternative mais clairement similaire à la gamme officielle, voir ici.
  7. Discussions autour des nouvelles du jeu SDA/Hobbits GW et Forge World (figurines, livrets...) pour 2022. Les images et infos sont centralisées ici. Si vous avez des infos à diffuser, postez les ici, elles seront reprises dans le sujet central au besoin. Vérifiez que ces infos ne figurent pas dans le sujet principal, ni dans ce sujet de discussion. Merci de donner le nom et le lien de vos sources. Les gammes alternative ont leur page de Nouveautés ICI et de discussion ICI. Et bonne année! Lucius
  8. Salut. Met une annonce dans la brocante du Warfo, ce sera plus simple.
  9. Normalement, les liens vers les deux référentiels (complet et allégé) sont accessibles sans mots de passe à présent.
  10. Pré-commandes aujourd'hui des ravageurs du Nord sur FW annoncées sur WC (FW, 27 €): Razgûsh, le capitaine : Muzgúr, le chamane
  11. Lancement d'un Made to order sur FW du 25/12 au 3/01: Bilbon, FW, 14 €: Thorin & Co, FC, 124 €
  12. Une revue SDA de l'année sur WC, avec une mise en appétit pour 2022:
  13. Oh t'es dur, ils nous quand même ressorti en Made to order de vieilles figurines hyper rares à trouver d'occasion...
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.