Jump to content
Warhammer Forum

Search the Community

Showing results for tags 'archaon'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Général & Associatif
    • /!\ Annonces Importantes /!\
    • Suggestions & Forum
    • Association, projets et évenements Warfo
  • Communauté
    • Autour du Warfo
    • Rapports de Batailles
    • Animations Warfo
    • Récits, Poésie et Dessins
    • Rencontres entre joueurs
  • Modélisme
    • Figurines
    • Armée Unique
    • Armées Multiples
    • Décors
    • Animations Warfo
    • Choix des Armes
    • Techniques
    • Tutoriels
  • 41/31 st Millénium
    • 40K - Général
    • 40K - Rumeurs et Nouveautés
    • 40K - Règles
    • 40K - Armées
    • 40K - Création & Développement
    • 40K - Background
    • 40K - Manifestations
    • KillTeam
    • Necromunda
    • WQ-Blackstone Forteress
    • Epic / Adeptus Titanicus
    • Aeronautica Imperialis
    • Horus Heresy
    • Anciens Jeux
  • Mortal Realms
    • AoS - Général
    • AoS - Rumeurs et Nouveautés
    • AoS - Règles
    • AoS - Armées
    • AoS - Création et Développement
    • AoS - Background
    • AoS - Manifestations
    • Warhammer Underworlds
    • Warcry
    • WQ-la Cité Maudite et précédents
    • Anciens Jeux
  • Terre du Milieu
    • SdA/Hobbit - Général
    • SDA/Hobbit - Rumeurs et Nouveautés
    • SdA/Hobbit - Règles
    • SdA/Hobbit - Armées
    • SdA/Hobbit - Création et Développement
    • SdA/Hobbit - Background
    • SdA/Hobbit - Manifestations
    • Anciens Jeux
  • Monde-qui-Fut
    • TOW - Général
    • TOW - Rumeurs et Nouveautés
    • TOW - Règles
    • TOW - Armées
    • TOW - Créations et Développement
    • TOW - Background
    • TOW - Manifestations
    • BloodBowl
    • Anciens Jeux
  • Autres Wargames
    • AW - Général
    • AW - Rumeurs et Nouveautés
    • AW - Le 9e Âge (T9A)
    • AW - Règles & Armées
    • AW - Background
    • AW - Manifestations
  • Autres Types de Jeux
    • Jeux de Plateaux
    • Jeux de Rôles
    • Jeux Vidéos
  • Brocante du Warfo
    • Achats/Ventes/Echanges

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Location


Jeux

Found 8 results

  1. Bonjour, je vends le lot suivant composé de figurines du Chaos pour Warhammer battle ou AOS. Le lot contient: - Archaon (métal) - 15 élus guerriers du chaos avec état-major (finecast) - 10 chiens du chaos sur grappe (dans leur boîte d’origine) Prix: 85€ Paiement par PayPal, remise en main propre à Montpellier ou envoi à la charge de l’acheteur. Bonne journée, Vincent
  2. Bonjour à toutes & à tous, je cherche le ou les livres relatant l'intégralité de l'histoire d'Archaon depuis ses débuts avec l'Empire / Sigmar jusqu'à sa "croisade" pour le Chaos après la destruction du Vieux Monde par lui-même et le Chaos réunis. Quels sont les livres que je dois me procurer ? J'ai vu sur black library 2-3 bouquins mais pas un seul en français et je suis pas du tout capable de lire 500 ou 600 pages en anglais. Merci de votre aide. Cordialement,
  3. Bonjour, je cherche un moyen de me procurer la figurine d’archaon (la nouvelle version) mais sans sa monture. J’en ai besoin pour me faire une base pour ma conversion mais je n’est pas envie de payer 125€ alors que la monture ne me sert à rien, j’ai cherché sur plusieurs sites de bits warhammer mais je tombe toujours sur des « solde out » interminable. Des conseils ?
  4. Bonsoir à tous ! Je créer ce topic pour vous présenter mes pitoux. Plutôt que de montrer une nième escouade de guerrier du chaos ou une escouade de libérators que l'on voit un peu partout sur le forum je vais tâcher de mettre uniquement les figurines "rares" : c'est à dire que l'on ne voit pas souvent (ou pas du tout) sur le forum. Je commence par une que je n'ai jamais vu ici (bien qu'il y en ait surement un autre) : Archaon l'élu éternel ! Petit Zoom qui va bien : Ne faites pas attention au verre : j'ai eu une grosse casse et je tente de le recoller correctement. Je prendrais d'autre photos dès qu'il sera bien solide ! Chaotiquement vôtre ! PS : La suite arrivera bientôt ! EDIT : Gros soucis de taille de photos je les corrige demain EDIT 2 : Photos modifiées
  5. Bonjour, J'ai une petite question concernant Archaon : La règles : LA TUEUSE DE ROIS "Si Archaon dirige toutes ses attaques effectuées avec la Tueuse de Rois contre le même HERO ou MONSTER, et si au moins deux jets de blessures donnent 6 ou plus, le démon enfermé dans la lame se réveille et la cible est tuée instantanément." Cette capacité est-elle sensible à la réduction des jets de wound? Exemple : je buff Archaon pour qu'il wound à -1. Est se que je peux trigger le pouvoir avec 2 dés 5 au lieu de 2 dés 6?
  6. Bonjour, Je vais bientôt affronter un joueur, alignant une liste du Chaos, contenant Archaon, des Slaves of Darkness ainsi que des Démons de Khorne. J'aurais aimé recevoir des conseils sur la manière d'affronter Archaon, et ainsi adapter ma liste en fonction. Merci !
  7. Bonjour à tous, Arrivant à la fin de la peinture de mes mortels (Plaguetouched cavalerie et Blightguard) je commence à réfléchir au prochain projet. Mais plutôt que de commencer une nouvelle armée (oui, désolé les Pestiliens, ça le fait peur les 120 moines à monter et peindre) je pense juste me faire plaisir avec des entrées pas spécialement opti, mais pour le plaisir. Bref, et Seigneur Gros Thon en personne, ça peut être sympa. Donc voilà une idée de liste pour tenter d'en faire qqchose : Donc, on a tout le monde dans la Plaguetouched sauf 2*10 maraudeurs. Les 15 chevaliers sont là pour l'enclume, avec le seigneur monture démoniaque pour donner un petit +1 pour toucher, histoire de faire bien mal en charge. Le sorcier est bien entendu là pour donner la puissance démoniaque à Archaon ou les chevaliers et la vision d'Oracle à l'autre. Le Lord of Chaos vient donner son don du chaos à celui qui n'a pas reçu la puissance démoniaque, ou en cas de sort raté/ dissipé. Et bien entendu le Harbringer met tout le monde à 7" sous une 5+. Bref, mon uber seigneur Prout a donc: -1 pour toucher Une 2+ relance des 1 si le bouclier mystique passe + vision d'Oracle ou puissance démoniaque Une 4+ pour annuler les sorts (Everchosen) Une 5+ contre les mortelles (Chaos Shield) Et une 5+ contre les blessures et blessures mortelles (harbringer) Vient avec ton portail démoniaque satané Lord of Change !!! ? Bon, et à côté de ça, ça reste un bourrin avec les relances des 1 de la puissance démoniaque. À la base c'est une liste fun, mais je le dis qu'il y a limite moyen de la sortie en petit tournoi local. Vous en pensez quoi? Edit: question subsidiaire : Une conversion basé sur Montarion avec 3 bouches sortant du bide, un gros bouclier et rehaussé pour atteindre la hauteur d'Archaon, ça vous semble convainquant ?
  8. Ce récit se déroule dans l’univers de Warhammer. Je tiens à remercier Frédérick Demangeot pour ses corrections. Résumé : Fried est né humble, il est le fils d’un bûcheron. Il connaîtra des moments de bonheur et des tragédies. Cela ne l’empêche pas d’être ambitieux, de chercher à dépasser sa condition sociale. Problème petit à petit les ténèbres envahissent son cœur. Succombera t-il à l’appel de l’infamie ou parviendra t-il à rester vertueux ? Chapitre 1 : Fried était un templier exemplaire du dieu Sigmar, il démontrait un zèle ardent à combattre les créatures infâmes du Chaos. Toutefois il ne tombait pas dans les travers de certains de ses pairs, il n’était pas un traditionnaliste rigide. Par exemple bien qu’il affectionne le combat à l’épée ou au marteau, il ne regardait pas avec mépris les utilisateurs d’armes à feu. Pour lui la loyauté à l’égard de l’empire comptait plus que des querelles liées à telle invention technologique. En outre il faisait preuve d’une certaine modération. Quand il découvrait un adorateur des puissances sombres dans un village, il n’ordonnait pas l’extermination de tous les villageois pour satisfaire des pulsions de pureté. Fried donnait une excellente image de son culte grâce à ses agissements. Ses performances en tant qu’agent pour traquer les ennemis de l’empire, et les cultistes des puissances de la ruine, lui attiraient l’estime de la majorité de ses camarades et ses supérieurs. Sa vocation guerrière faillit être contrecarrée par son père. Il n’était pas destiné à devenir un templier, son père bûcheron désirait que son fils suive une carrière similaire, d’ailleurs il ne comprenait pas l’attachement intense de sa progéniture pour Sigmar le protecteur de l’empire. Il croyait avec beaucoup plus de ferveur dans Taal la divinité de la nature. Néanmoins la mère de Fried avait d’autres ambitions pour son rejeton unique, elle désirait que son enfant s’élève au-dessus de sa condition, ainsi elle le confia à un prédicateur religieux qui passait par moment dans leur village. Fried eut la chance d’avoir un mentor compatissant et généreux qui lui apprit à lire, écrire et manier différentes armes sans exiger de contrepartie, à part une promesse de faire le maximum pour protéger l’empire. Ainsi il développa des facilités avec l’épée et le marteau de guerre, mais pas l’arc ou l’arbalète, ou d’autres armes à distance. Une fois devenu adolescent Fried postula au sein d’un ordre guerrier. De par son habitude du milieu forestier, il porta son choix sur les Chasseurs de Sigmar, une organisation qui traquait les hommes-bêtes et d’autres monstruosités qui se cachaient dans les bois. Il commença au bas de l’échelle de l’ordre en tant que personne attachée aux soins des chevaux, et affiliée au ravitaillement en nourriture et boisson. Toutefois il progressa rapidement dans la hiérarchie, il battit plusieurs combattants au bras de fer, et dans des duels martiaux. Alors un chef lui donna l’occasion de participer à une battue contre des créatures mutantes. Fried ne faillit pas dès son premier engagement, il prouva sa valeur. Il tailla en pièces vingt hommes-bêtes, et réussit même à défaire en combat singulier un minotaure. Le monstre à corps humain et tête de taureau faisait plus de trois mètres de haut, maniait sans difficulté une hache de plus de deux mètres de long, d’un poids supérieur à vingt kilos. Il était capable de broyer avec un seul de ses poings le crâne d’un homme. Pourtant Fried l’affronta sans fléchir, il compensait la différence de force physique par une technique irréprochable à l’épée. Cinquante fois le minotaure tenta de mettre en pièces son adversaire, cinquante fois Fried évita ses coups et répliquait par une attaque qui faisait mouche. Il n’infligeait que des blessures légères voire des égratignures à cause du cuir très épais de son ennemi, mais il n’abandonna pas la lutte, pas un instant il ne douta de la justesse de sa cause. Résultat malgré sa vigueur impie, le monstre finit pas périr, il perdit trop de sang pour continuer à vivre. Suite à son action d’éclat des vivats accueillirent Fried qui devint un membre à part entière des Chasseurs de Sigmar. Il se sentait très bien parmi ses pairs, et n’aurait pas été contre passer sa vie entière à chasser dans les bois des créatures, mais des sigmaristes influents l’envoyèrent participer à un débat à Altdorf la capitale de l’empire. Au début Fried reçut des moqueries à cause de ses cheveux roux, et du fait qu’il appartienne à un ordre de guerriers moins porté sur l’apparat que les autres. Toutefois il fit taire les jacasseries et les mots blessants, en démontrant un savoir qui prit au dépourvu les plus respectés des membres de l’assemblée. En effet il parvint à citer de manière précise et cohérente le contenu de dizaines de livres, et surtout il témoigna une foi pure, sincère et élogieuse qui gonfla d’allégresse le cœur de la majorité des personnes qui l’entendit. Résultat Fried fut obligé de cesser de jouer les chasseurs de monstres dans les forêts, et de travailler dans la capitale. Au début il renâcla à abandonner ses anciens camarades, et il regrettait les moments d’intenses actions dans les bois. Mais il trouva de grandes consolations, notamment grâce à l’accès à des milliers d’ouvrages. Il adorait lire, et s’instruire, il pensait que le savoir constituait un moyen aussi important que la foi pour combattre les ténèbres. En outre Altdorf n’était pas totalement dépourvue de personnes à traquer, il n’y avait pas les hommes-bêtes, par contre la ville contenait des cultistes du Chaos. Malgré la vigilance des autorités sigmaristes, plusieurs religions interdites comptaient dans leurs rangs des notables qui usaient dans de leur influence pour inciter à rejeter les dieux de l’empire, et se tourner vers les divinités de la ruine. Fried ressentit pendant quelques temps, un certain remords à traquer des hommes, le doute s’installa dans son cœur. Toutefois quand il vit les dépravations de certains cultistes, il perdit rapidement ses hésitations. Problème plus Fried combattait le Chaos, plus il attirait sur lui l’attention des puissances de la déchéance. Arel : Je trouve que les autorités sont trop gentilles avec les criminels, certains juges condamnent à une peine symbolique des voleurs sous prétexte qu’ils sont pauvres, c’est n’importe quoi. Fried : Savoir pardonner quand le repentir est sincère est très louable. Arel : Cela sert surtout à nous donner plus de travail à nous les templiers. Fried : Même les plus illustres de nos supérieurs ont commis des pêchés. Sigmar en personne a fait des erreurs quand il était un homme. Arel : Il n’empêche que plus de sévérité pour les crimes rendraient service aux honnêtes gens. Fried : Châtier encore et encore ne sert qu’à une chose, rendre haineux. Arel : Passons à autre chose, je parie que je peux tuer bien plus de cultistes du Chaos que toi aujourd’hui. Fried : Et pourquoi cela ? Arel : Ma nouvelle épée est redoutable, et surtout mon entraînement m’a permis de devenir bien plus fort que toi. Fried : On verra cela, je ne suis pas certain que tu me surpasses. Surtout que tu as gardé quelques points faibles, même si tu t’es renforcé. Arel : Vantard, je te parie deux couronnes d’or que je te mets la honte facilement. Fried : Non merci, je n’aime pas gaspiller mon argent pour des futilités. Arel : Avoue plutôt que tu as peur de perdre. Fried : Pas spécialement, je veux plutôt t’éviter de devenir pauvre. La mission du jour consistait à débusquer un groupe de cultistes qui empruntait des tunnels taillés sous la ville pour se réunir. D’après le principal informateur, les adorateurs du Chaos se chiffraient à une vingtaine, ils comptaient une ou deux fines lames, mais la plupart ne constituerait pas un danger trop important pour des templiers bien entraînés. Malheureusement un rebondissement inattendu compliqua terriblement la tâche des sigmaristes. En effet Fried et ses camarades intervinrent un jour où plusieurs chefs de sectes liées aux ténèbres organisèrent des rencontres communes. Ainsi les hérétiques des puissances de la ruine à combattre se révélèrent beaucoup plus nombreux que prévu, et surtout bien mieux armés. En outre il fallait compter sur un rassemblement de trente guerriers chevronnés pour épauler les cultistes. Par conséquent Fried et ses compagnons se firent largement dominer peu de temps après leur arrivée. Ils parvinrent avec l’effet de surprise à envoyer dans l’au-delà une dizaine d’ennemis. Cependant une fois l’embuscade éventée, les hérétiques se réorganisèrent et s’apprêtèrent à venger cruellement leurs semblables tombés. Pour l’instant les sigmaristes demeuraient vivants car les chefs adverses voulaient les capturer pour servir d’offrandes dans des rituels impies. Néanmoins encore quelques minutes et Fried et ses camarades finiraient prisonniers d’un groupe d’adorateurs du Chaos. De l’aide viendrait peut-être afin de les sauver, mais les souterrains formaient un véritable dédale. La probabilité de bénéficier d’un secours à temps, se révélait pratiquement nulle. Fried entra dans une colère noire à la perspective de la mort ignoble qui l’attendait, il puisa dans son ressentiment pour mettre en pièces ses ennemis. Un hérétique se souvint qu’il possédait une boule en verre renfermant du gaz soporifique, il s’employa alors à la lancer. Néanmoins Fried anticipa la manœuvre et balança un caillou d’un vigoureux coup de poignet. Résultat la boule provoqua le sommeil des meilleures troupes des cultistes. Ce retournement de situation glaça le cœur des suivants des ténèbres, et donna des motivations supplémentaires aux sigmaristes. Le cours de la bataille s’inversa, les suppôts des dieux sombres choisirent de battre en retraite. Quelques sigmaristes voulurent mettre en pièces les ennemis restants, mais la majorité resta en arrière. Fried faisait partie des prudents, il ne désirait pas connaître un massacre probable. Les cultistes avaient l’avantage du terrain, ils connaissaient comme leur poche les lieux, en outre les affronter de manière frontale dans ces boyaux étroits ne servirait qu’à alimenter de lourdes pertes. Les hérétiques disposaient encore d’assez de forces pour écraser sans trop de problème les sigmaristes. La lâcheté de leurs chefs ne les empêchait pas de demeurer assez nombreux pour causer des ennuis monumentaux à Fried et ses compagnons. En outre s’occuper des blessés constituait une priorité importante. Même si certains comme Arel touché à la jambe insistaient que l’on ne perde pas de temps à s’occuper d’eux. Finalement après trente secondes de palabres, les sigmaristes convinrent tous de lâcher l’affaire, ils avaient déjà accompli de belles actions d’éclat. Ils réussirent à porter un coup terrible à plusieurs sectes influentes liées aux dieux du Chaos. Arel l’insatisfait pestait un peu pour le principe d’avoir laissé des ennemis de sa foi s’échapper, mais même lui admettait que la journée se révéla très bonne. Au lieu d’une vingtaine de cultistes neutralisés définitivement, ce fut une cinquantaine d’adorateurs qui se retrouvèrent tués ou capturés ; dont des chefs de premier ordre qui donneraient chacun sous la torture, ou d’autres moyens de persuasion, des dizaines de noms. Fried se sentit un peu honteux, il ne parvint pas à se concentrer convenablement à l’office du soir. Il s’inquiétait beaucoup de l’état de la jambe de son ami Arel. Il se montra assez distrait au moment de réciter les prières. Bien qu’il rencontra un médecin qui lui tint des propos assez rassurants, Fried ne pouvait s’empêcher d’éprouver de l’angoisse. D’habitude il ressentait un vif apaisement durant les moments de communion collective religieuse. Il constatait une intense paix dans son esprit durant les prêches et les autres sermons des gradés sigmaristes. Toutefois il n’arrivait pas à atteindre le calme spirituel habituel à cause de la force de son amitié, et de rumeurs inquiétantes. Les cultistes des ténèbres des environs auraient mis la main sur des poisons très efficaces aux effets certes lents, mais néanmoins terribles. Ils enduisaient sans vergogne leurs armes avec des toxines aux conséquences assez effroyables. Ainsi même si un blessé survivait au poison, il pouvait devenir un mutant. Des tentacules, des écailles et d’autres caractéristiques non humaines apparaissaient sur des victimes. Fried le vertueux essaya de faire taire ses inquiétudes, de se montrer raisonnable et rationnel, pourtant il peinait à contenir son émoi. Il ne considérait pas seulement Arel comme un camarade de bataille fiable. Il le voyait comme un ami très cher, presque un frère spirituel. Il ne supporterait pas qu’un vaillant et honorable sigmariste tel qu’Arel, devienne un objet de traque de la part des autorités, une cible à qui l’on n’accordait que la mort peu importe les services rendus à la communauté. Fried savait que beaucoup de ses compagnons templiers n’hésiteraient pas à tuer un allié qui développerait des mutations liées au Chaos. Pourtant le vertueux espérait de tout cœur que ce scénario ne se présente jamais à lui. Il priait souvent pour que les puissances de la ruine ne souillent pas l’esprit ou le corps de connaissances intimes. Fried savait que parfois des êtres gentils et pieux se transformaient en mutant par la faute de cultistes des forces des ténèbres. Le vertueux reconnaissait que la foi en Sigmar constituait un bon rempart contre le Chaos. Cependant il admettait qu’il arrivait que même le dévouement religieux le plus sincère dans les dieux de la lumière, ne suffise pas toujours à protéger de l’influence des puissances de la ruine. Fried se demandait s’il ne devait pas acquérir une bouteille d’eau bénie par une prêtresse de Shallya la divinité de la guérison pour l’offrir à son ami. Il ne voyait aucune honte à recourir à ce type d’agissement. Cependant il savait que certains sigmaristes traditionnalistes considéraient comme une faiblesse de compter sur une eau bénie par une personne d’un culte différent. Fried se tâtait pour élaborer une stratégie garantissant l’acceptation par Arel de son cadeau. Le vertueux se dit qu’il devrait peut-être mentir pour augmenter les chances que son présent ne soit pas refusé. Il considérait le mensonge dans un but d’enrichissement personnel comme un comportement méprisable. Toutefois il apprit à composer avec la vérité pour préserver des familles. Il cacha à des pères, des mères, des frères l’appartenance d’un tel à un culte des ténèbres, afin d’éviter d’ajouter du chagrin supplémentaire à la perte d’un proche. La religion sigmariste comptait de nombreux adeptes qui pratiquaient de manière poussée le secret, qui ne renseignaient que partiellement les gens, y compris les nobles et les riches. D’un autre côté Fried se sentait mal à l’aise de raconter des fables à un ami. Il savait qu’un mensonge découvert créait des complications. En outre cacher ses agissements se révélerait compliqué. Les prêtresses de Shallya officiaient souvent au grand jour et en public, et elles passaient pour des gens qui détestaient la mystification. De plus si la comédie du vertueux se trouvait découverte par des pairs, cela fera jaser, voire lui vaudra de la désapprobation. Néanmoins Fried était prêt à beaucoup de choses pour augmenter les chances de rétablissement heureux d’Arel. Ses amis comptaient plus que sa réputation professionnelle.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.