Jump to content
Warhammer Forum

Search the Community

Showing results for tags 'chaos'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Calendars

  • Calendrier

Forums

  • Général & Associatif
    • /!\ Annonces Importantes /!\
    • Suggestions & Forum
    • Association, projets et évenements Warfo
  • Communauté
    • Autour du Warfo
    • Rapports de Batailles
    • Animations Warfo
    • Récits, Poésie et Dessins
    • Rencontres entre joueurs
  • Modélisme
    • Figurines
    • Armée Unique
    • Armées Multiples
    • Décors
    • Animations Warfo
    • Choix des Armes
    • Techniques
    • Tutoriels
  • 41/31 st Millénium
    • 40K - Général
    • 40K - Rumeurs et Nouveautés
    • 40K - Règles
    • 40K - Armées
    • 40K - Création & Développement
    • 40K - Background
    • 40K - Manifestations
    • KillTeam
    • Necromunda
    • WQ-Blackstone Forteress
    • Epic / Adeptus Titanicus
    • Aeronautica Imperialis
    • Horus Heresy
    • Anciens Jeux
  • Mortal Realms
    • AoS - Général
    • AoS - Rumeurs et Nouveautés
    • AoS - Règles
    • AoS - Armées
    • AoS - Création et Développement
    • AoS - Background
    • AoS - Manifestations
    • Warhammer Underworlds
    • Warcry
    • WQ-la Cité Maudite et précédents
    • Anciens Jeux
  • Terre du Milieu
    • SdA/Hobbit - Général
    • SDA/Hobbit - Rumeurs et Nouveautés
    • SdA/Hobbit - Règles
    • SdA/Hobbit - Armées
    • SdA/Hobbit - Création et Développement
    • SdA/Hobbit - Background
    • SdA/Hobbit - Manifestations
    • Anciens Jeux
  • Monde-qui-Fut
    • TOW - Général
    • TOW - Rumeurs et Nouveautés
    • TOW - Règles
    • TOW - Armées
    • TOW - Créations et Développement
    • TOW - Background
    • TOW - Manifestations
    • BloodBowl
    • Anciens Jeux
  • Autres Wargames
    • AW - Général
    • AW - Rumeurs et Nouveautés
    • AW - Le 9e Âge (T9A)
    • AW - Règles & Armées
    • AW - Background
    • AW - Manifestations
  • Autres Types de Jeux
    • Jeux de Plateaux
    • Jeux de Rôles
    • Jeux Vidéos
  • Brocante du Warfo
    • Achats/Ventes/Echanges

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Location


Jeux

  1. Bonjour, Je suis (re) nouveau sur le forum (passage éclair il y a quelques années juste avant de faire une très longue pause), et j'aimerai vous montrer mes créations les plus récentes. J'ai commencé Warhammer il y a environ 20 ans, avec un peu plus de 750 peintes à mon actif. Dans ce topic je vous montrerai mes armées de battle : nains, elfes sylvains et empire (je ne suis jamais passé à AoS, qui est d'ailleurs la raison de ma dernière pause), mais surtout 40K : space marines (2 schémas); space wolves, space marines du chaos, catachans et leagues of Votann. J'ai aussi quelques figs de l'admech, custodes, un chevalier impérial, mais ça ne sera pas de grosses armées. Première photo, des heathkin warrior des leagues of Votann, avec le schéma de couleur trans hyperian alliance. Pour le socle c'est de la texture noire avec vernis brillant, et recouvert de neige, pour donner un côté un peu hostile et faire ressortir la figurine. La chope vient d'un vieux kit de guerriers nains. Orcrist
  2. Bonjour à tous ! Je crée ce sujet afin de centraliser mes diverses avancées en peinture. J'ai principalement 3 collections dans 40k : - Chaos avec des night lords (visible sur mon sujet armée unique) - Nécrons avec un schéma proche de Szarekhan - Spaces marines avec des Blood Ravens. Après je fais des petites bons de ça et la quand j'en ai marre de faire des dorures chaotiques ou juste pour vider le stock de boîtes ! Le but est de rendre au warfo un peu de l'inspiration qu'il a su me donner ces dernières années, et qui sait, peut être inspirer d'autres personnes à prendre les pinceaux ! On va commencer par les derniers travaux de peinture avec la fin de la peinture des SM de la boîte Leviathan ! Les vétérans d'appui et les marines infernus : Le balistus et les terminators : Les personnages : Pour ceux que ça intéresse, j'ai mis un comparatif de taille entre un garde de Krieg, un cultistes, un SMC, un primaris et un nouveau Terminator.
  3. Bonjour, je recherche les bidules suivants : - une abomination skaven - rats ogres et rats géants - guerriers des clans - stormfiends skaven - guerriers des clans, esclaves - Horreurs en métal mais potentiellement tout peut m'interesser en métal. - en rabiot, les bras ' tendus ' du kit mega gargant son of behemat . a l’échange : ( les prix de vente sont au début des lots entre parenthèses , paypal et envoi la poste ) 20 archers orcs : 1 lot bretonnien des chevaliers bret ( il n'y a pas les bras sur la photos mais ils sont bien la en vrai ) tristan le barde : des archers ( en tout 25) : mes échanges de bouquins (livres d'armées v8) : https://www.warhammer-forum.com/index.php?/topic/291208-echange-livres-40k-contre-chaos-battle/
  4. Bonjours. J'ai un doute. Je joue dans une de mes listes sm chaos une maree de cultistes de tzeench escortant deux metabrutus et un techmarine. L'aura d'un metabrutus donne aux unités le droit d'avoir les deux bonus ( soutenue et fatale ) sur les unités dans l'aura. La marque de tzeentch des cultistes et metabrutus leur donne touche critique sur 5+ si fatale est choisie. Question : j'applique le critique a 5+ pour fatale et 6+ pour soutenue OU 5+ pour les deux ? Perso je prend le fatale5+/ soutenue6+ pour le moment mais je voudrais être sûr. Sur 2x20 cultistes ça fait quelques tirs en plus. Sans parler sur les lascan des metabrutus Puisqu'ils se buffent l'un l'autre
  5. Bonjour, Je recherche - le plus urgent des icones du chaos universel, des barres de piques de la grappe véhicule du chaos, bref de quoi chaotiser un ordinatus Armageddon ! - 1 chevalier abominant ou autre du chaos - Un baneblade - Du rabiot chevalier du chaos et maulerfiend toute version. Je peux régler en PayPal ou virement.
  6. Bonjour à tous ! Souhaitant me faire une armée de Démons pour 40k (et accessoirement l'utiliser aussi pour AoS et ToW), je suis à la recherche d'une gamme de figurines de démons "génériques". Par "générique", j'entends des figurines qui se ressemblent les unes les autres, qui ont la même identité, dont le visuel global est lié. Donc l'inverse total des démons de GW qui, du fait des 4 Dieux, ont une identité trés marqué les uns des autres, chose que je n'aime pas du tout visuellement sur table. Autant une armée full Nurgle ou slaanesh, je trouve ça beau, autant voir des Portespestes à côté de Démonettes, ça me va pas du tout. Le mono-dieu ne m'intéresse pas, car je vais chercher à optimiser mes listes. Pour vous donner un exemple, j'adore le visuel de Belakor et du Prince démon, et idéalement une gamme dont toutes les figurines quelle que soit leur taile et leur rôle a un visuel dans ce genre là serait parfaite. En gros, une armée de démons du chaos universel, que je pourrai jouer en count as quoi Si un peu de conversion/sculpture est nécessaire, ce n'est pas un problème (comme rajouter des flammes pour faire des incendiaires par exemple). Je suis preneur de toute gamme plastique/résine/impression 3D, idées de conversion a partir de figurines GW, y compris le SDA, peu importe tant que ça peut marcher. Merci !
  7. Bonjour à tous, Je mets à jour cette annonce au fur et à mesure du temps qui s'écoule inexorablement... les prix sont fdp in. Envoi des figurines par Mondial Relais. Paiement par Paypal. VENTE (de ci et de ça... et gros débarrassage), j'ai encore beaucoup de ménage à faire, donc pas mal d'autres trucs viendront dans le même style, n'hésitez pas à me demander par MP pour infos, négociations, et plus de photos. ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- HORUS HERESY : Imperial Fist : https://photos.app.goo.gl/w2oCsW4gXs1UWvkL6 - 1 Alexis Pollux + socle scenique : 30€ (Vendu à @HappyFuneral) - 5 Imperial Fist Legion Phalanx Warder : 25€ (Vendu) - 5 Imperial Fist Legion Templar Brethen : 25€ (Vendu) - 34 SM Legion MKIII (20 sous couchés + 14 encore sur grappe) : 50€ (Vendu à @HappyFuneral) - 2 Sets de portes pour Land Raider : 16€ - 1 Set résine d'icône pour IF ou Crimson Fist : 8€ Sons Of Horus (HH) : - 1 QG (1champion et 1 porte bannière des Sons Of Horus), manque juste un pack, les épaulettes ne sont pas sur la photo mais sont inclus évidemment, j'ai retrouvé et fixé le casque sur le porteur de la bannière : 15€ fdp in (23€) les deux figurines (https://photos.app.goo.gl/NCTBrF9MKia5RV4S9) ou échange possible avec demandes ci-dessous. ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- WARHAMMER 40k : SMC lot 1 : échange avec @glooping Death Guard : vente avec @skyvince Space Wolves : échange avec @glooping Thousand Sons : échange avec @glooping SMC : https://photos.app.goo.gl/5CTVCivfK5w8dZn86 - 1 Decimator (avec 1 Siege Claw et 1 Soul Burner) : 45€ fdp in (Vendu) World Eaters : https://photos.app.goo.gl/dh5dVYL9TWHz4CU99 (Lot Vendu à @Sign) - 1 Land Raider avec porte FW : 45€ - 1 Rhino avec porte FW : 25€ - 1 escouade de 7 WE avec kit torses + têtes FW et jambes nouveaux SMC : 20€ - 1 escouade de 10 WE : 25€ - 1 WE avec eviscerator : 10€ - 1 WE avec grande hache : 10€ - 1 Dreadnought FW : 40€ le lot à 115€ fdp in (145€ / 175€) Possibilité d'échange du lot contre les recherches ci-dessous : DEMANDES - RECHERCHES (Echange possible avec les figurine(s) ou lot(s) ci-dessus contre des références Orks / Imperial Guard) : Imperial Guard : - 3 Commissaires (divers modèles de la GI existant, metal ou plastique ou résine). - Kits armes spéciale Cadian Hostile World plasma et fuseur (Forgeworld ou recast, je prends quand même, complet ou juste les torses avec les armes spé). - Lame de bulldozer pour Leman Russ (x2) ORKS : - 6 à 9 Mega Nobz (à l'achat en direct). - 1 Ork Fighta Bomber FW ou Recast. ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- N'hésitez pas à me MP pour tout renseignements ou photos supplémentaires. ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- EDIT : du 04/03/2023 : mise à jour recherche de persos Orks metal ou resine finecast. EDIT : du 17/03/2023 : mise à jour suite à achats GI avec @Death : ancien QG metal GI + 1 blister de ratlings metal. EDIT : du 26/03/2023 : mise à jour suite à achats Marines MKIII, figurines Orks OOP metal avec @kurti EDIT : du 06/07/2023 : Merci à @drognar, @Xaros et @L'Grot Patrouilleur pour leur sérieux, très bonnes affaires ensemble. EDIT : du 01/08/2023 : Merci à @Arnofigurines pour notre transaction. EDIT : du 21/08/2023 : Merci à @glooping pour notre transaction, toujours nickel et très sérieux. EDIT : du 30/08/2023 : Up des recherches, merci de me MP. EDIT : du 25/09/2023 : Merci à @glooping, @skyvince, @zywey pour les derniers échanges, achats. Très sérieux. EDIT : du 09/11/2023 : Merci à @Pasdechance, et @HappyFuneral pour leur sérieux, je recommande. EDIT : du 21/12/2023 : Mise à jour des ventes. Merci de m'avoir lu, Et bonne continuation à tous ! Prenez soin de vous, et de vos proches. Ben
  8. Le nouveau codex SMC débarque samedi ! La review de FWS :
  9. Bonjour tout le monde Actuellement, je suis en train de peindre une force d'Alpha Légionnaires loyaux à l'Imperium Mais par la suite je souhaite me monter une force de Space Marines du Chaos, mon choix se porte actuellement sur la Black Legion Donc je réfléchis déjà à comment organiser ça niveau fluff Mais... autant si pour organiser une force de SM loyaux il n'y a qu'a partir de l'organisation codex d'un chapitre et ensuite ont adapte, pour le pendant chaotique c'est pas clair pour moi Par exemple, mes AL sont montés et organisés en compagnie en suivant le codex SM, la seule liberté étant l'absence de marquage volontaire pour une partie fluffiquement récente des effectif Autant pour leur pendant chaotique, ont peux le dire, pour moi c'est le chaos ! Je n'arrive pas à comprendre comment s'organisent ces gars là, entre Warband, Légion, et Warband qui suivent une légion j'ai du mal... Par exemple, pour la Black Legion, j'ai bien compris Abaddon était le suprême leader, donc l'équivalent d'un Maître de chapitre Mais ensuite ? Haarken par exemple, quel est son rang exact ? Un chaos Lord ? Un Exalted Champion ? Il est l'équivalent d'un Capitaine ? Mais vus qu'Abaddon existe, il ne peux pas y avoir de Chaos Lord dans la BL ? Si Chaos Lord il y a, celui-ci est forcément membre d'une Warband externe du coup ? Une Warband peut-elle être considérée comme l'équivalent d'une compagnie chez les Space Marines ? Ou d'un chapitre ? Du coup ont pourrait avoir par exemple Abaddon dirigeant plusieurs Warband ayant chacune un Chaos Lord à leurs tête ? Dans le même genre de question, combien d'Exalted Champion compte (ou peut compter) une Warband ou une légion SMC ? Ils me font penser aux lieutenants SM, est chez les "gentils" c'est en général deux lieutenants par compagnie par exemple (je me souvient même plus d'où vient cette info) Je me demande aussi où sont les Sorcerer quand il n'y a pas de batailles en cours Tous les librarian d'un chapitre SM sont réunis dans le Librarius du chapitre et rejoigne une compagnie quand le besoin s'en fait sentir Il y a un équivalent pour leurs cousins chaotiques ? Idem avec les autres spécialistes types Warpsmith, Master of Possession, etc... Bref, vous l'aurez compris, énormément de question ici J'ai cru comprendre que par définition une "armée" SMC c'est un peux le bordel niveau organisation mais bon... Si les gars arrivent à organiser des Croisades Noires c'est qu'il y a un minimum de hiérarchie et il s'agit d'ancien SM, donc rodée à une bonne organisation militaire SI certains ici peuvent m'éclairer, merci
  10. Je crée ce sujet pour présenter mon armée d'esclaves ténèbres au service de Papy Nurgle. J'ai commencé cette armée en 2022 lors du cda multi-20 et elle prend un nouvel escarre, pardon, essor avec le cda multi-25. Je vais commencé par les petites mains de la horde, les fidèles, les pouilleux, les sacrifiables, la chair à canon en somme. Il s'agit d'une tribu de mutants à base de goules GW plus ou moins converties et toutes plus affreuses que l'original. Il s'agit des Pinces d'Homard. Commençons par le chef de ces valeureux guerriers Homard Matué, un chef de guerre maraudeur. Il s'agit d'une figurine Celtos avec une légère conversion pour lui donner sa fameuse pince. Je vous joins l'histoire palpitante de sa légendaire mutation... Alors qu'il n'était qu'un maraudeur aux goûts vestimentaires douteux, comprendre qu'il affectionnait de porter des crânes de bestioles tellement enfoncés sur la tête qu'il fallait les briser pour les enlever et qu'il ne comprenait pas que les lanières de cuir ça n'arrête pas les coups d'épée, alors qu'il n'était qu'un maraudeur disais-je, il se distingua par mégarde en tombant dans un marais à sucre. Qu'est-ce qu' un marais à sucre me direz-vous. Eh bien, déjà ce n'est pas un marais. C'est en réalité l'équivalent de la gueule d'une plante carnivore mais en plus grand. Hein ? Oui plus grand. De quoi avaler une charrette sans coup férir. Donc notre jeune gaillard se baladait innocemment à la recherche de quelque chose à sacrifier à ses dieux, lorsqu'il chut par mégarde dans le-dit marais et se retrouva englué dans ce mélange de sucre, de sucs et de douleurs. Se faisant lentement mastiquer par la gentille plante ghuréenne à grand renfort de bactéries nécrosantes et desquamantes, Homard attira l'hilarité de Grand Père Nurgle. Plaisamment divertit par les gémissements et les prières de ntore infortuné, il décida de le bénir... Il fusionna son casque avec sa tête, la fourrure avec son corps en ajoutant la pelade verdâtre en bonus fidélité... Il s'agit d'une maladie de peau provoquant moult éructations et desquamations, elle oxyde aussi les métaux mais c'est un détail mineur... Enfin il trouva amusant de faire muter un des bracelets... Si le bras est coupé avant le bracelet, le bras repousse humain jusqu'au métal, puis une pince de homard apparaît. La pince tombe automatiquement une fois par mois. Chaque chute de pince induit une crise de pelade verdâtre qui provoque d'horribles démangeaisons... En revenant dans sa tribu, le jeune devint rapidement un chef de guerre redouté et impitoyable, le terrible Homard Matué. Depuis sa tribu ne sacrifie plus qu'à Nurgle et voit sa population toujours plus dégénérée et déliquescente. Il est secondé par son homme-lige Kin Nœil . Il s'agit de la fusion de deux figurines failcast drukhari, le bas et la tête d'une méduse, le torse de l'espèce de vampire. Kin Nœil est à la fois le classique fidèle chaotique à la recherche de plus de puissance mais également un étrange parangon de fidélité à son chef. Il a bénéficié d'une mutation cérébrale lourde qui vit son crâne exploser sous la pression et la fusion de ses yeux en un. Depuis il le protège sous un lourd masque doré. Il manie une lourde hache récupéré sur un guerrier du chaos vaincu par son seigneur. Cette arme est désormais connu comme l'exécutrice, elle a étêté de nombreux ennemis de Nurgle, ainsi que toute pince suffisamment stupide pour remettre en cause son seigneur...
  11. Salut, Je vends 5 space marine du chaos possédés => 25€ (frais de port à rajouter) Figurines non peintes et encore sur grappe, Notice, décalco et boite incluses. Pas de socles. Paiement via Paypal (frais supplémentaires à votre charge). Remise en mains propre possible entre Nantes et La Roche sur Yon (dans ce cas, paiement en espèces). Merci,
  12. Bonjour à tous ! Voilà, on se lance dans une campagne au cœur de la Lustrie avec @MacDuriz. Elle va s'articuler autour d'un intrigue concernant une plaque sacrée des Hommes-Lézards, la tristement célèbre Plaque Maudite. Cette plaque a servi durant la lointaine époque de l'Apparition du Chaos. Elle dévoile des secrets sur la manipulation des vents de magie, offrant une grande puissance à son utilisateur, mais n'en reste pas moins souillée par les miasmes du chaos d'antan. Quiconque ose encore s'en servir prend de grands risques, et il a fallu de nombreuses années aux Hommes-Lézards pour contenir la corruption de la Plaque Maudite grâce à leur Toile Géomantique. N'osant se résoudre à la détruire, du fait de l'aspect sacré qu'elle revêt, ils ont dû se résoudre à la sceller dans un temple secret, à l'écart de leurs cités pour ne pas risquer de voir la corruption du chaos venir teinter les bassins de fraie. Hélas, pareil artefact ne reste jamais longtemps dans l'oubli, surtout pour ceux qui convoitent une puissance sans égale, en faisant fi de sa provenance ou des risques encourus. C'est ainsi qu'un seigneur druchii a eu vent de l'emplacement de la Plaque Maudite par le biais d'une sorcière elfe noire. Aussi peu fiable que puissent être les informations fournies par pareille source, druchii et de surcroît lié à la sorcellerie, force est d'admettre que ce seigneur druchii était acculé du fait de sa fâcheuse posture dans les jeux d'intrigue à la cour de Naggaroth. Il avait essuyé plusieurs échecs retentissants et échappé de justesse à trois tentatives d'assassinats qui en avaient découlées (les signes de faiblesses chez les elfes noirs sont synonymes d'opportunités ou de châtiments). La seule indication de valeur qu'avait pu obtenir ce seigneur en disgrâce était que les dispositifs arcaniques des Hommes-Lézards les informeraient immédiatement de la présence d'un mage hostile s'il advenait que pareil imprudent s'aventure vers le sanctuaire de la Plaque Maudite. A moins que ça ne soit une excuse toute trouvée de la sorcière qui tombait à point nommé pour justifier le fait qu'elle ne l'accompagnerait pas dans cette expédition périlleuse… Objectif du scénario : avoir le contrôle de l'entrée du temple de la Plaque Maudite à la fin de la partie, déterminé en fonction de la PU cumulée la plus forte parmi les figurines de chaque camps en présence à 6ps autour de l'élément de décor. Décors : nombre aléatoire de décors, avec un décor de temple au centre de la table, constituant l'objectif du scénario. ??Intro?? Ma liste d'armée Elfes noirs 2k5 pts ? ??My dark elves 2k5 pts army list?? Stratégie envisagée par moi-même ??Intended strategy??
  13. On aime tous les pirates que ça soit, Barbe Noir, Luffy, Long John Silver ou notre Surcouf national, alors laisser moi vous compter l'histoire d'une compagnie au bord du gouffre et de son voyage à travers la galaxie. Ils sont bien loin de chez eux, bien loin du Maelström. Ils sont chargés d'escorter un Magos du Mechanicus noir sur la planète Olosh IV, pour chercher une arme ancienne et la rapporter à Huron. La 4e compagnie à était choisie, est ce vraiment un honneur ou plus une punition ? Depuis Badab, elle n'est plus que l'ombre d'elle-même. Son nouveau chef Malkos ne fait pas l'unanimité chez ses hommes, car d'après des rumeurs il a eu sa promotion en fricotent avec les puissances de la ruine et les sorciers d'Huron. Malkos sait que tant qu'il à l'élite de la compagnie de son côté le reste suivra. Est ce que la 4e compagnie restera soudée face au danger et l'adversité ou elle s'autodétruira et ne sera plus qu'un lointain souvenir ? Gedeon, ancien Iron Warrior, mainteant Red Corsairs. Groupe de combat de Ssalukar Note conception : La main de Huron est faite au stylo d'architecte de mine 02 (ultra pratique pour dessiner sur des figs et ça tien). Le prochain qui arrivera sera Ssalukar, le serpent, ancien champion de la compagnie et maintenant Executor de la bande EDIT : vous faites comment pour mettre des images avec l'URL, perso je galère de fou je dois faire pleins de truc pour que ça marche
  14. Les démons du chaos, le retour ! En route pour le codex V9. Pour patienter, la review toute fraîche chez FWS :
  15. J'ai acheté il y a pas mal d'année la boîte bataille pour maccrage sur un coup de tête, et tant qu'à faire d'avoir les figurines j'ai décidé de m'en servir pour faire des conversion de space marine du chaos (parce que les space marines classiques ne me tentent pas du tout). En reprennant la peinture après 5 ans d'interruption j'ai eu envie de continuer mes conversions, et voici ce que ça donne aujourd'hui. Le niveau n'est pas extraordinaire, et de plus assez inégal (je trouve), mais comme je suis quand même content des conversion au moins, je vous les montre. Les conversions sont faites à partir du contenu de la boite battaille pour maccrage, plus des bouts d'orcs et de nains de mid nor rackham, plus d'autres trucs divers. Attention, c'est surement pas fluff du tout, vu que je ne connais l'univers 40k que de loin. Voici ma dernière née, une princesse démone. J'ai utilisé le dos, les extensions sur le dos et les bras droit du prince démon, une pince de crabe, et le reste est de la sculpture (les autres morceaux me servent à faire un autre prince démon, actuellement en WIP) : Mes space marine du chaos les plus recents (avec le lieutenant Varras) (lien pour les voir en grand :http://www.coolminiornot.com/pics/pics16/img58b3256732d8c.jpg) : et enfin le reste, un mélange des plus anciennes et de relativement nouvelles (lien pour les voir en grand : http://www.coolminiornot.com/pics/pics16/img58721eb5615fb.jpg )
  16. Bonjour à tous, EDIT : je vous laisse ici une map donnant le contexte de ce début de campagne pour mieux vous y repérer. Cette partie est une intro, donc je ne donne pas tout de suite le but. Le théâtre de cette escalade se déroule entre Erengrad et le Pays des Trolls. Voici les forces en présence. C'est avec une pointe d'anticipation que je poste dans la rubrique Rapport de Bataille car les hostilités n'ont pas encore eu lieux, mais je pense que la communauté peut m'apporter un équilibrage plus juste avant d'en découdre avec les dés. Je vous explique le contexte : on se retrouve entre 5 amis le weekend du 15-16 février, et on a prévu plein de réjouissances, dont une initiation à WFB pour 2 de ces amis qui n'y ont jamais joué, et un qui n'a pas touché au jeux depuis 10 ans. Donc pour réussir à tous jouer ensemble, je sers de "maître de jeu" et j'ai créé les scénarios et les listes d'armées qui suivent. Je dois préciser que ces listes sont tirées des livres V9 créés par Mathias Eliasson, car je les trouve super fluff et collant mieux à l'esprit que je me fais de Warhammer, même si ce sera une première expérience pour moi dans cette version. Thème : 5 joueurs, un weekend, 500/1000pts, scénarisé et simple pour débutants Scénario 1 : Rencontres - Raptoryx : M8 CC4 CT0 F4 E4 PV2 I4 A2 Cd4/Frénétique, Rapide, Touche d’impact 1, Perfo. Disposés en 3 nids de 2 bêtes en couple. Si une des bêtes du couple a été tué ou capturée, l’autre bête obtient +1A et touches d’impact (2) pour le reste de la partie. Des œufs de raptorix peuvent être trouvés dans les bosquets sur un résultat de 6 sur 1D6, pouvant être mangé au début de n’importe quel tour ensuite et donnant +1F pendant le tour d’un joueur. Map (EDIT : photo du vrai début de partie, mieux au'un long texte d'explication) - Durée : 4 tours, à la fin du 4e, sur 4+ il y a un 5e tour, puis encore lancer à la fin du 5e, sur 6+ il y en a un 6ème . [Objectifs respectifs & listes d'armées] - OGRES (Affamés) : Déployés dans le hameau vide. Ils ont mangé tous les humains qu’ils ont croisé car ils étaient affamés depuis plusieurs jours. Cherchent à se remplir encore la panse en bouffant le plus de figs possible : o + 3 pts par figs tuées par eux au CàC o Impossible de poursuivre, trop occupés à dévorer les cadavres. Tour après un CàC victorieux : faire un jet d’Appétit = lancer un D6, sur 2+, le régiment agit normalement, sur résultat de 1, les ogres se goinfrent encore ce tour mais n’ont plus besoin de faire de jet d’Appétit pour le reste de la partie. o Les gnoblars fouillent les maisons pour trouver des « truk ki brill’ » : à chaque nouveau bâtiment dans lequel rentre en garnison les Gnoblars, faire un jet de Fouilles : lancer 1D6, sur 4+, de quoi équiper des trappeurs a été trouvés, dès 2 jets de Fouilles réussis, l'amélioration Trappeurs Gnoblars est effective immédiatement. [EDIT : merci @Miles] De plus, si un jet de Fouille a été réussi, cela veut dire que le phylactère elfique a été emporté par les gnoblars et le régiment est considéré comme le détenteur de cet objets, tel une bannière, ne pouvant être récupéré que par annihilation de l'unité au corps à corps. Si l'unité fuie, elle est considéré comme ayant encore la relique car un si beau « truk ki brill’ » ne saurait être abandonné par des gnoblars. En cas de massacre de l'unité à distance, mettre un jeton rappelant là où le phylactère a été lâché. o Bonus scénario présent et suivants : option Trappeurs Gnoblars effective et gratuite selon les résultats de fouille. Si le phylactère est toujours en possession des gnoblars à la fin de partie, le Lance-ferraille arborera le nouveau porte-bonheur des ferrailleurs en l'objet de la relique, ce qui offre la chance de relancer les dés d'artillerie provoquant des incidents de tir car les ferrailleurs sont aux petits soins avec leur nouvelle trouvaille. Une relance ne peut jamais être relancée. - SKAVENS (Moulder & Skryre) : Profitent de la disparition des choses-hommes dans les environs du hameau pour capturer des Raptoryx sauvages (en forêt) sur ordre du clan Moulder pour leurs expérimentations. Le clan Skryre ne veut pas rester dans l’ombre de ces bons à rien du clan Moulder : ordre est donné de superviser l’aménagement du moulin à aube près du terrier des choses-hommes pour fournir l’énergie nécessaire à l’industrie du clan Skryre. o +30 pts par bête capturées, -50pts si Maître corrupteur tué o Jet de Capture à distance = Arme de tir, tir lent, portée 5ps, provoque test de F du Raptoryx, raté = capturé. Nécessite régiment mini de 5 skavens non engagées au CàC (malus à la F du Raptoryx de -1 par rang supplémentaire complet du régiment de capture) o Jet de capture au CàC = possible d’affecter chaque tranche de 5 skavens du régiment à la capture d’un spécimen différent en contact. Une tentative de capture ratée donne un bonus au Raptoryx de +1 pour toucher pour le tour et inflige D3 touches F3 au régiment. Les skavens impliqés dans la capture ne peuvent pas attaquer le même tour. o +30 pts si régiment skavens en garnison dans le moulin à la fin de la partie, Plan de chantier : +10 points par tour passé par le Technomage dans le moulin sans rien faire, -30 pts si Technomage tué et perte des plans de chantier, -100 pts si moulin endommagé (gabarit utilisé dessus). o Bonus scénarios suivant : - Pour 1 Raptoryx capturé = 1 promotion à 15pts offerte de Rat-Ogre en Rat-Ogre de Maître (=champion d’unité) en remerciement du clan Moulder - Pour 3+ Raptoryx capturés = un Rat-Ogre offert. - Si le moulin est possédé par les skavens à la fin de la partie, le technomage reçoit un mousquet à malepierre et des bésicles de technomage gratuitement à la prochaine partie. - CHAOS (Chasseurs maraudeurs) : La tribu de maraudeurs était partie traquer pour rapporter quelques glorieux trophées de chasse. Leurs molosses avaient flairé des Raptoryx et ils s’étaient répartis dans la forêt pour rabattre ce gibier féroce. Mais la meute hurla bientôt et fût difficile à maîtriser : de nouvelles proies inattendues s’invitaient à la chasse ! Ils allaient pouvoir peut-être attirer le regard des dieux en ce jour béni. o +20 pts par Raptorix tué o +15 pts par bannière capturée (en plus des 25pts habituels) o +10 points par champions/hero abattu [EDIT] - Gain d'autant de "Crâne de contagion" pour le champion du scénario 2 que le nombre de personnages tués pendant le scénario 1 et gardés comme des trophées, selon les règles des bannières. Arme de tir à usage unique, 12 ps, touche sur 2+, D6 tests E sans sauvegarde d'armure. - ELFES NOIRS (Raid corsaire) : raid druchii en cours sur la côte non loin, cette avant-garde est en repérage pour trouver des esclaves potentiels. Les indices trahissant la présence de skavens dans les parages laissaient deviner la présence d’un terrier skavens dans les environs, autrement ils ne se montreraient pas si facilement. Leurs sales habitudes de vivre en dessous des villes humaines voulait qu’une de leurs entrées de terrier était proche ou dans le hameau humain. Ces créatures faisaient de piètres esclaves, mais c’est leur quantité et leur aspect peureux et docile qui rendait la manœuvre intéressante. Il allait maintenant falloir s’assurer que le terrier était bien là et trouver une entrée puis rapporter cette information au plus vite à l’arche noire pour demander des renforts et faire une razzia d’esclaves. o +50 points si entrée du terrier trouvée et armée elfes noirs pas éradiquée. o Un seul bâtiment possède un tunnel visible pour une garnison entrée dedans. Joueur skaven génère secrètement quel bâtiment spécifique au hasard sur 1D6. Si garnison elfe noir entre dedans, alors joueur skaven annonce que l’entrée est trouvée. o Les Ombres savent pister mieux que quiconque et peuvent trouver une des autres entrées du terrier en fouillant la forêt alentour. Effectuer un jet de fouille quand le régiment d’ombre entre dans un bosquet de raptorix, sur 5+, ils ont trouvé une entrée vers le terrier. o Maîtres esclavagistes : les corsaires ont 1D6 en poursuite mais rapportent le double de la valeur en points des figs qu’ils capturent si rattrapées. [EDIT] - gain d'un régiment d'autant d'esclaves pour le scénario 2 que de figurines capturées par les corsaires en poursuite lors du scénario 1, accompagnés d'un maître esclavagiste. - HAUTS ELFES (Interception) : le raid druchii n'a pas échappé aux patrouilles maritimes des asurs. L'ennemi juré ne saurait rester impuni pour ses incursions malfaisantes. Déjà, un détachement de patrouilleurs marins file comme le vent, à la rencontre de l'avant-garde des elfes noirs. [EDIT : merci @Miles] Les mages de Hoeth ont ressenti la présence d'une relique ancestrale, perdue depuis des temps immémoriaux. Le dernier signe de sa présence a été signalé dans un village humain, mais qui sait ce qui a provoqué cet écho magique en provenance d'un objets si sophistiqué, que même les plus grands mages actuels auraient du mal à faire fonctionner. Les patrouilleurs allaient devoir rester prudent devant le risque de rencontrer un sorcier surclassant de loin leurs forces, ou que sais-je de pire encore ... o +2 pts par figurine elfe noire tuée o +50 pts de victoire si le phylactère est récupéré en fouillant les maisons (trouvé sur 4+) ou repris des mains du porteur surpuissant qui l'aura trouvé… - Anneau Rubis de Ruine gratuit pour le Mage présent au scénario 2 si le phylactère a été récupéré. Je pense que les objectifs respectifs vont éviter les gestions compliquées de règles comme un CàC avec 3 races différentes impliquées. Je pense faire résoudre les ordres de frappe par initiative, voir les résultats de combat après un tour complet révolu d'une unité engagée, et je dois encore réfléchir pour certains détails que vous allez peut-être relever ^^ Et pour la magie, je pense que pour l'instant, il y aura peu de déséquilibre car pas des sorciers surchargés aux hormones à côté d'armée démunie, et les dés de pouvoir seront générés normalement, tandis que les dés de dissipation seront générés pour le joueur ciblé par le sort et serons conservé durant tout un roulement de jeu pour ce joueur (exemple : je joue et génère 3+2 D de pouvoir, ce qui fait que mon adversaire ciblé par mon sort a maintenant 3 D de dissipation, qu'il conservera en réserve jusqu'à ce que je génère à nouveau mes dés de pouvoir). Les dissipations ne pourrons être tentées que lorsque l'on est la cible d'un sort, afin d'éviter tout acharnement sur le peu de sorcier présent qui seraient alors bloqué à chaque lancement. Voilà, je vous laisse me donner vos avis, doutes, craintes, propositions, etc... (PS : je me demande si l'abondance d'arme de tir des hauts-elfes ne va pas les transformer en campeurs trop avantagés…). Il y a néanmoins les Cavaliers Noirs, les Ombres, la Méduse, et le Cannibale qui peuvent les menacer et ne pas les laisser camper trop facilement, donc j'imagine que ça va aller. Le scénario 2 est déjà écris mais les armées pas encore finies. Je clôture ça prochainement ? Merci de m'avoir lu !
  17. Salut à tous, Je me lance dans une campagne de désintoxe avec mon adversaire habituel, comprendre : arrêter d'optimiser trop avec des combos qui piquent et laisser la part belle aux troupes de base et aux objets/pouvoir marrants/pas opti ? Le contexte de cette campagne, vous l'aurez sûrement compris, va concerner des cultistes dans l'empire, dans le Talabecland plus précisément. Afin de clarifier, et pour faire simple, nous avons eu un parti pris avec mon adversaire pour assurer un équilibrage correct sans prise de tête : je joue avec le livre d'armée du chaos classique, et je dois utiliser des unités qui font sens au travers des scénarios et du contexte de l'histoire. Alors ne vous étonnez pas de voir apparaître des "maraudeurs" en plein cœur de l'Empire, ce sont bien des concitoyens passés à l'ennemi. Et niveau stats, la CC4 des maraudeurs revient au même que des épéistes de l'Empire, donc on reste raccord ? Bref, place au vif du sujet, et vous commencez peut-être à connaître ma plume, aussi si ce n'est pas le cas, ne vous effrayez pas des 4 pages d'intro narratives de chaque bataille ? Contexte géographique : 1ère bataille : Un chasseur sachant chasser… Le bourgmestre David Von Hazelhof, membre de la famille fondatrice du village d’Hazelhof, devait s'absenter régulièrement de son charmant village du Talabecland pour hautes affaires commerciales auprès du Comte Manfred von Schirach basé à Krugenheim. Le comte dirigeait un commerce très lucratif depuis sa ville de 4500 âmes, le long du fleuve Stir. Pour cela, il avait notamment besoin d’essences rares de bois qui poussaient en abondance dans la forêt environnant Hazelhof. David étant de moins en moins présent, il avait nommé pour intendant Sigmund, déjà en charge de la sécurité de la bourgade. Son intendant se montra maintes fois plein de ressources dans la gestion du domaine. Même lorsque des incursions mineures d’hommes-bêtes vinrent assaillir les nombreux camps de bûcherons disséminés dans la forêt alentour, Sigmund leva une milice prompte à rétablir la sécurité des travailleurs. Dès lors, face au danger qui rôdait, il mit en place la Garde des Veneurs, tirant son nom de la traque implacable qui était donnée aux monstruosités bestiales rôdant dans les forêts environnantes. Le zèle dont fit preuve Sigmund à éradiquer toutes menaces abouti non plus à un service de milice mais à une petite garnison permanente, de métier, répondant aux ordres de l’intendant. Il mettait un point d’honneur à chevaucher à la tête de ses Veneurs comme ils s’étaient nommés. Bientôt, la lisière des forêts recula toujours plus faces aux cognées des bûcherons pouvant travailler sereinement sous la houlette de leurs protecteurs. Les années passèrent et Sigmund se surpris à s’ennuyer face à la quiétude des environs. Il repoussa de plus en plus le périmètre de ses rondes avec ses hommes. Les patrouilles se muèrent petit à petit en parties de chasse montée avec ses Veneurs, traquant les plus beaux gibiers du Talabecland dans une forêt qui n’avait plus de secret pour lui, du moins c’est ce qu’il croyait… Un jour, alors que ses valets de limier avaient fait leur rapport et indiqué quelles brisées étaient les plus prometteuses, il avait donné la chasse à un noble cerf aux proportions prodigieuses. Grisé par le frisson de la chasse, il n’avait découvert la supercherie de la bête que trop tard. Cette dernière ne révéla sa terrible nature qu’au dernier moment, alors qu’elle avait fait croire qu’elle était acculée pour mieux leur tendre une embuscade. Des ailes d’un cuir déchiqueté firent leur apparition, tandis que les yeux rouge de la créature suintant d’une envie de meurtres vicieuse purent enfin être aperçus. L’œuvre des dieux sombres à coup sûr ! Révulsé par cette vision cauchemardesque, Sigmund sût qu’il ne pourrait pas lutter contre pareille abomination avec la seule poignée de Veneurs qui l’accompagnait dans sa partie de chasse. Il avait été imprudent à s’aventurer ainsi et il faillit le payer de sa vie ce jour-là. De retour dans la sécurité réconfortante de son foyer, sa bande de fiers cavaliers faisait peine à voir, ne devant sa survit qu’au lourd sacrifice de leurs vénérables montures abandonnées aux crocs du monstre mutant. Les proches de Sigmund virent depuis ce jour s’allumer dans son regarde l’étincelle de la folie. L’intendant venait de goûter à la sensation d’être la proie et il se jura que plus jamais il ne quitterait le rôle du prédateur ! Il sombra dès lors dans une frénésie à vaincre cette bête démente qui lui valut un caractère irascible dont il ne se défie plus jamais. En sa qualité d’intendant, il fit lever une taxe supplémentaire sur le peuple de Hazelhof pour équiper mieux ses Veneurs. David faisait tellement confiance à son intendant qu’il ne s’attardait plus à considérer les détails des comptes de son domaine, s’en remettant depuis longtemps à son discernement. Même après sa mésaventure, le bourgmestre n’avait jamais douté de la capacité de son intendant à surmonter cette nouvelle épreuve. Le peuple, au départ solidaire de la mésaventure de leur protecteur, avait contribué à cet effort pécunier supplémentaire avec abnégation et dévotion. Sigmund utilisa également une partie de ces fonds pour recruter des mercenaires afin qu’ils accompagnent ses parties de chasse et débusquent la monstruosité autrefois aperçue. Malgré les nombreux trophées impressionnants qui venaient s’accumuler de mois en mois pour orner la maison longue des Veneurs, sa véhémence ne désenflait pas. La Bête du Gavaudan, comme le peuple l’appelait depuis cette fâcheuse rencontre au bosquet éponyme, restait introuvable. L’opinion publique commença à basculer lorsque Sigmund utilisa les mercenaires comme appât lors de ses chasses, leur ordonnant de se déployer de plus en plus loin pour que les bêtes qui rôdaient viennent tenter leur chance avec du gibier plus accessible. Il était dit même qu’il donnait la chasse aux hommes qui refusaient ses ordres lors de ces traques à grande échelle. Avec le temps, des désertions ou des disparitions eurent lieu au sein des mercenaires et même des Veneurs. Personne ne savait dire si ces personnes avaient fuient la folie de leur maître ou s’étaient fait mettre à mort en essayant. On retrouva d’abord des corps déchiquetés tantôt au petit matin, les lendemains où Morrslieb était pleine dans le ciel, tantôt au crépuscule lorsque les bûcherons rentraient de leur dur labeur. Les exploitations forestières virent leur productivité chuter avec ce climat de terreur qui régnait. Pour la première fois depuis bien longtemps, le bourgmestre revint prendre place plus que quelques jours d’affilée dans son foyer d’origine pour essayer de mieux comprendre le mal qui s’était installé dans la région. Cette histoire de bête du Gavaudan ne pouvait tout simplement être que des racontars, tout comme ces personnes retrouvées sans vie devait être le fruit de l’exagération populaire. David avait l’habitude de voir le peuple amplifier les récits dans la ville de Krugenheim, qui lui était devenue plus familière que son propre lieu de naissance avec le temps qu’il y passait. Le bourgmestre fut d’abord surpris de constater l’ambiance oppressante qui régnait sur toute la région, même jusque dans la longue maison des Veneurs, autrefois chaleureuse et accueillante. David commençait à s’inquiéter de constater qu’un mal semblait planer sur la bourgade elle-même. C’était une chose que des dangers rôdent en forêt, mais c’en était une autre que son foyer soit meurtri de l’intérieur sans qu’il n’en comprenne l’origine. Qui plus est, son fidèle intendant Sigmund, devenu un ami depuis le temps, était à présent méconnaissable, tant par son physique que par son comportement. Autrefois d’humeur joviale et chaleureuse, il était maintenant froid et cassant, quand ce n’était tout bonnement pas tyrannique avec les serviteurs. David était peiné de voir son ami comme écorché vif intérieurement, et en même temps il admirait sa résilience. Bien peu d’homme aurait survécu à une rencontre aussi terrible qu’avec la bête du Gavaudan ! Le bourgmestre se surpris à envier la détermination qui émanait de son ami et se força à se remettre à ses recherches… Avec le retour de cet idiot de David, Sigmund se retrouvait en parti entravé dans ses manœuvres pour enfin débusquer cette bête qui l’avait humilié. Il organisa des battues nocturnes contre l’avis de son supérieur avec une aisance à laquelle il ne se serait pas attendu. Mais rien d’extravagant en somme : ce misérable nobliaux, plus concerné par l’argent que les menaces qui rôdaient sur son domaine, ne pouvait pas lutter avec sa propre expérience en terme de politique de sécurité. Encore heureux qu’il n’avait pas le toupet de se mettre en travers de son chemin ! Profitant de la sombre clarté verdâtre de Morrslieb, les battues nocturnes eurent donc lieu. Ses plus fidèles hommes le suivirent dans cette traque exaltante mais ô combien frustrante jusque-là. Ils s’étaient enfoncés de manière toujours plus déraisonnable loin dans les terres, au point d’en être arrivé en lisière de forêt au nord. Là commençait les Collines de Kôlsa, bordant la frontière avec l’Ostermark. Ces collines étaient en grande partie inhabitées mais connues pour les édifices de pierre surnaturels qui en couronnaient de nombreux sommets. Sigmund distingua le premier une silhouette qui semblait parcourir un sentier reliant ces structures de pierre. D’un hululement de chouette, il donna le signal et ses Veneurs s’élancèrent à sa suite, droit sur l’être mystérieux. La cavalcade faisait gronder un roulement de tonnerre entre les collines avec les sabots des chevaux martelant le sol au galop. Pourtant, ce tapage ne sembla pas émouvoir leur proie qui se retourna pour leur faire face, leur ouvrant grand les bras comme pour les accueillir, le sourire aux lèvres. Il leur restait encore une centaine de pas à parcourir lorsque des hurlements de loups, longs et sinistres, mirent en panique les fier destriers qui freinèrent des quatre fers et stoppèrent tout net leur charge. Trois ombres massives et souples sortirent alors des ombres qui les dissimulaient, de part et d’autre de l’inconnu. Sigmund, qui s’était juré de ne plus jamais jouer le rôle de proie, s’avança pourtant, faisant par là même une magnifique démonstration de maîtrise de sa monture qu’il força à avancer au pas pour braver le défi des bêtes aux gueules écumantes. L’inconnu se présenta sous le nom de Hermann, et lui annonça que Lanshor l’avait prévenu que cette rencontre aurait lieu. Sigmund ne connaissait pas de Lanshor, mais quelque chose vibrait en lui à l’évocation de ce nom. Hermann lui expliqua alors être là pour lui donner le moyen d’atteindre sa quête et enfin pouvoir terrasser la Bête du Gavaudan. Prêt à toutes les extrémités, l’intendant ignora royalement les loups bipèdes qui pourtant l’encerclaient maintenant, comme pour le jauger, et mordit à l’hameçon que venait de tendre à son orgueil l’ermite. Hermann lui révéla alors son plan : mettre en place un culte de Taal au bosquet de Gavaudan, et attirer les faveurs du dieu des espaces sauvages pour enfin donner la traque à la proie qu’il convoitait plus que tout. Il lui suffirait de bénir l’amulette que Hermann lui donna avec le sang de ses trophées de chasse… Le bourgmestre se réjouit de constater que le temps avait fait son œuvre en apaisant la souffrance de son ami. Il avait vu Sigmund mener activement un culte pour Taal depuis plusieurs mois maintenant et trouver enfin la paix intérieure après toutes ces tourmentes. Son intendant avait retrouvé de sa superbe et les mœurs des hazelhofers étaient au beau fixe. David était heureux de voir à nouveau son peuple en pleine cohésion et apaisé. La ferveur dont ils faisaient preuve à satisfaire le dieu des espaces sauvages était même enthousiasmante ! Certes, le gibier pris par les chasseurs était de plus en plus souvent offert au culte et donc ne venait pas remplir les greniers en prévision de l’hiver, mais force était d’admettre que les faveurs de Taal étaient sur eux. Avant de repartir à nouveau de manière prolongée pour ses affaires commerciales à Krugenheim, David avait tenu à participer à une chasse avec ses gens. Cette fois, la traque les avait mené jusqu’à la tanière d’un ours et le bourgmestre avait failli mouiller ses chausses devant le grizzly qui s’était extirpé de sa grotte. L’ursidé était au mieux de sa forme, fort et gras de longs mois chauds passés à se gaver pour aller bientôt hiberner avec le froid qui commençait à s’installer. Ce mâle adulte, à n’en point douter au vu de sa carrure impressionnante, semblait insensible aux flèches que lui décochaient les valets de limiers venu le débusquer. Il en avait une bonne dizaine d’enfoncée d’une paume seulement au travers de son cuir épais, ne diminuant en rien sa férocité. Pourtant, les chasseurs le harcelaient et tenaient bon autour de lui, tous plus ou moins grièvement blessés, semblants presque revigorés par la mort qui les frôlaient en chaque instant. Il était vrai que David avait remarqué cette nouvelle pratique de scarifications rituelles en l’honneur de Taal chez les chasseurs qui aurait fait s’évanouir de douleur le premier talabeclander venu. Eux, en revanche, semblaient y prendre un plaisir aussi grand que la foi qu’ils vouaient à leur dieu tutélaire. L’hallali fût donné par un Sigmund d’une majesté à couper le souffle. David comprenait maintenant comment son intendant avait obtenu autant le respect de ses Veneurs. Il fonça droit sur le grizzly, lance baissée sur l’encolure de son destrier à qui il fit faire une embardée au dernier instant, esquivant d’un cheveux la large patte qui sifflait vers sa cuisse. Bêtes comme hommes semblaient comme suspendu devant la magnificence du cavalier qui chargeait, époustouflés devant cette grâce et cette célérité. La lance de cavalerie vibra en plongeant sans coup férir sous la clavicule du colosse, l’envoyant s’étaler de tout son long. Le coup aurait été fatal si Sigmund l’avait voulu, mais il avait évité le cœur exprès pour garder la bête agonisante, paralysée par la lance fichée au travers de ses poumons, dans sa colonne vertébrale. De quelques ordres brefs, les Veneurs attelèrent leur trophée à leurs chevaux et se hâtèrent de le rapporter jusqu’à leur autel de Taal au bosquet du Gavaudan. Là, ils entreprirent de dépecer la bête vivante pour « baptiser leur autel » comme ils disaient. David n’arrivait pas à soutenir des yeux ce spectacle sordide, d’autant que la bête essayant vainement de se débattre tandis que les coutelas sectionnaient son épiderme. Le bourgmestre se dit que définitivement, il n’était pas fait pour la chasse et que ces choses étaient faites pour ces hommes aux cœurs plus durs que le sien. Il ne jugeait pas nécessaire pareilles tourmentes pour l’animal, mais il n’osait s’opposer à leurs pratiques religieuses qui avaient cimenté un nouvel ordre sociale dans la région. C’est malgré tout profondément gêné qu’il retourna à ses affaires florissantes auprès du comte à Krugenheim, désireux d’oublier cet épisode traumatisant… Au cours de l’hiver, Sigmund était à nouveau tel ces lions exotiques du zoo d’Atldorf en cage. Il avait retrouvé son humeur irascible car il n’avait plus de trophées à offrir à Taal, l’hiver n’apportant pas beaucoup de gibier à chasser. Il partit consulter l’ermite Hermann et lui demander des comptes vis-à-vis des prétendues faveurs qui devait lui offrir la tête de la bête du Gavaudan, toujours introuvable depuis une année maintenant. Même lorsqu’il empoigna le vieux fou par le col pour le faire parler, les loups-garous n’osèrent défendre leur maître, trop intimidés par l’aura de sombre majesté dégagée par l’intrus. Une lueur de peur, ou de malice, Sigmund n’aurait sût le dire, s’alluma dans le regard de l’ermite. Il lui parla à nouveau de Lanshor et cette fois, Von Sturzkampf compris la supercherie qui l’avais dupé en croyant servir Taal. Mais là où Hermann se trompait, c’est que Sigmund avait une arrogance sans borne et ne se laissa pas déstabilisé par cette simple révélation, car il le savait depuis toujours sans se l’avouer. En effet, il avait déjà offert son âme à Lanshor sans le savoir le jour où il avait survécut à l’attaque de la bête du Gavaudan. Il ne s’était pas contenté de se jurer qu’il ne serait plus jamais la proie plutôt que le prédateur : il avait juré qu’il ne reculerait devant rien pour obtenir la force nécessaire à cela. Dès lors, Lanshor, Shornaal, ou bien encore Slaanesh, peut importait le nom dont on affublait le Prince du Chaos, s’était amusé des vices démesurés de cette âme vagabonde. Il avait alors tantôt attisé ses désirs, tantôt accédé à ses caprices, et s’amusait parfois à constater la suffisance dont faisait preuve son nouveau jouet. En cet instant donc, Hermann compris son erreur à avoir voulu se jouer d’un des favoris de son dieu et compris que c’est lui qui avait été le pion sur ce vaste échiquier divin. A partir de cet instant, Sigmund pris en main son destin et ramena avec lui Hermann contre sa volonté à Hazelhof. Ses loups écorcheurs durent rester dans les bois sans leur maître et hurlèrent de longs jours durant depuis la forêt alentour. L’intendant de la ville se servi du prétexte que les loups d’Ulric, le dieu de l’hiver étaient sur eux pour les punir. Grâce à la superstition sotte du peuple, il fit donc mettre en place un autel en son honneur au cœur de la maison longue des Veneurs. Là, durant les longs mois d’un hiver plus rude que jamais, un culte journalier fut dispensé par Hermann qui se faisait passer pour un prêtre ulricain. Les dévots devaient venir asperger de leur sang l’autel pourfaire délivrer leurs terres de la colère d’Ulric. L’ironie de la situation était telle que la crédulité du peuple faisait rire intérieurement Sigmund. Plus ils s’adonnaient aux cultes, plus la fureur d’Ulric semblait redoubler de violence à vouloir châtier le mal impie qui s’emparait du cœur des hommes. Plus le frimas s’intensifiait, et plus les ignares se pressaient d’aller faire leurs offrandes au faux autel d’Ulric. Le temps qui passait ne faisait qu’effriter de plus en plus le moral des gens qui semblaient pris d’actes compulsifs de débauche, comme pour se réchauffer le cœur à défaut de pouvoir réchauffer leurs chaumières face au courroux glacé du dieu de l’hiver. Sigmund évidemment laissait libre court à ces pratiques déviantes et fût satisfait de voir s’installer l’influence de son dieu tutélaire dans les mœurs des païens qu’il gouvernait. Il était déjà parvenu à faire prêter allégeance au Prince du Chaos à tous ses fidèles Veneurs et valets de limiers. Les quelques récalcitrants avaient finis offerts en tant que sacrifices humains à la gloire de Slaanesh, et s’étaient vu supplicier des manières les plus cruelles et abjectes qu’il soit. L’attention de Shornall se penchait avec délectation au-dessus de ce village en proie aux machinations de son jeune poulain. Il ne tarda pas à Sigmund de se voir récompenser pour son entreprise d’une excroissance souple et sinueuse, tel un tentacule dont il pouvait se servir de bien des manières… Les sacrifices humains s’intensifièrent alors, parfois maquillés sous la forme de patrouilles dans le blizzard pour revenir avec quelques hommes en moins suite à des « attaques de loups ». Inévitablement, ces fausses patrouilles allaient sacrifier quelques membres sceptiques des pratiques qui se développaient au sein de Hazelhof. Etrangement, le blizzard ne les accablaient pas, comme si Lanshor protégeait ses dévots de l’accablant frimas qui s’abattait partout alentour. Les Veneurs semblaient trouver leur chemin avec aisance envers et contre toute la difficulté qu’il devrait y avoir à évoluer au milieu des congères et autre environnement glacé. D’autres fois, les sacrifices humains avaient lieu de manière innatendue lorsqu’une orgie dans la maison longue, activité devenu fréquente, devenait incontrôlable. Toujours était-il que l’hiver se passa chaleureusement pour certains, tandis que la mort glacée étreignait les plus chanceux, alors que les plus mal lotis voyaient leur âme offerte en pâture à Slaanesh après des jours d’agonie et de souffrances indicible. L’amulette de Hermann palpitait d’un pouvoir de plus en plus palpable à mesure que les sacrifices la gorgeait de force vitale, véritable fanal captant l’attention divine de Shornaal. Ulric parvint à déjouer la malveillante protection qu’offrait Slaanesh à ses dépravés le jour où une fillette, témoin d’un sacrifice humain sauvage et incontrôlé dans les rues du village, s’enfuit dans les bois environnants à en perdre haleine. Le blizzard s’intensifia, la piquant de ses échardes glacées mais l’épargnant relativement néanmoins. Ainsi couverte par les éléments, les fidèles de Sigmund ne purent la retrouver tout de suite. Ils lui donnèrent la traque dans ce maelstrom glaciaire mais le dieu de l’hiver veillait. Ceux qui ne bénéficiaient pas de la protection de leur dieu sombre périssaient en quelques minutes, le corps glacé sur place. La gamine trouva la sécurité après ce qui lui sembla une éternité, en la personne d’un homme qu’elle pris d’abord pour un bûcheron. Le dieu de l’hiver l’avait protégé mais elle était en piteux état. A bien y regarder, quelqu’un de mieux informé aurait pu reconnaître les signes distinctif sur ledit bûcheron pour l’identifier comme un chevalier des Plaines Verdoyantes. Il décida de mener la gamine immédiatement jusqu’à Krugenheim pour la présenter aux autorités compétentes, afin qu’elle leur délivre le message alarmant qu’elle venait de lui partager. C’est ainsi que le chevalier solitaire constata que l’hiver était surtout accablant sur les terres de Hazelhof, mais pas lorsque l’on se rapprochait de Krugenheim. Sa tâche n’en fût que facilitée et il se hâta de la présenter à David après avoir demandé une audience urgente. Choqué des révélations des atrocités commises dans sa bourgade, David mandata immédiatement les hommes d’armes qui assuraient la protection de sa villa d’aller lever des troupes de volontaires sur le champ pour aller libérer son foyer du mal qui le rongeait. Les hommes rudes de la région avaient pour habitude de se venir en aide lorsque des dangers importants rôdaient. David fut soulagé de voir des centaines de ces bonnes gens rejoindre les troupes régulières de Krugenheim qu’il avait obtenu de la part du comte Manfred von Schirach. Afin de purifier le mal qui était maintenant lourdement enraciné dans toute sa bourgade, il convoqua l’inquisition et l’ordre de Sigmar et leur supplia de lui venir en aide. Vigo Morgenstern, un des répurgateurs les plus zélés de la région, fût sans surprise le plus prompt à s’emparer de cette affaire, mais c’est le père Kristoff qui se vit confier les rênes de l’expédition. Ayant nombre de ses ouailles qui prenaient les armes contre les dieux impies, il tenait à porter le châtiment divin de Sigmar sur leurs suppôts et protéger les justes qui l’accompagnaient. Inévitablement, une cohorte de flagellants fraîchement formée, avec l’ébruitement du mal ayant pris racine à Hazelhof, vint se joindre à eux. Vigo, le répurgateur, n’en était pas à son coup d’essai et savait qu’il avait quartier libre pour lever toutes forces nécessaires à l’éradication du mal. Il mis à profit une opportunité de taille en la présence de six ogres mercenaires qui venaient d’être débarqués sur les quais de Krugenheim sans solde car ils avaient dévoré la cargaison qu’ils étaient chargés de protéger jusqu’à bon port. Les colosses furent bien vite enrôlés pour aller débouter les sombres adorateurs, trop heureux de pouvoir déjà se remplir la bourse et manger à leur faim gargantuesque. Le temps d’organiser autant de guerriers et de canaliser les plus frénétiques des zélotes, le chevalier solitaire, fervant serviteur de Taal, était aller quérir l’aide d’un druide dénommé Rolfgéir. Il témoigna de la fureur d’Ulric qu’il avait vu à l’œuvre, et le druide sût qu’il devait se rendre sur place pour purifier au plus vite le faux autel de Taal qui était une souillure et un affront à la pureté sauvage de son dieu. Il convoqua tous les chevaliers errant au service de Taal dans les environs par le biais de familiers animaux. Cette troupe format rapidement un contingent d’éclaireurs habiles qui ouvrirent la voie aux citoyens et soldats en ordre de marche dès leur sortie de Krugenheim. Hazelhof n’était désormais plus que chaos et anarchie. Un quart de la population avait été sacrifiée sur l’autel de Slaanesh tout au long de l’hiver. Moitié des habitants avaient rejoints l’allégeance de Sigmund, tandis que le peu d’âmes restantes encore non corrompues leur servait de jouets vivants. Les pulsions les plus primitives comme les plus sophistiquées se côtoyaient, dans une écœurante palpitation de corps enchevêtrés à même le sol partout où le regard pouvait se poser. Sigmund, dont l’âme et le corps étaient définitivement dépravés maintenant, relâcha l’étreinte de son tentacule sur le cou d’Hermann. L’ermite s’effondra, suffoquant au sol pour retrouver de l’air dans ses poumons. Ce dernier était devenu le souffre-douleur de l’intendant avec le temps qui passait, qui en avait assez d’attendre après les promesses de puissance qu’avait annoncé le vieux fou. Tel un enfant gâté inconscient des cadeaux qui lui étaient déjà offerts, Sigmund réclamait la tête de la bête du Gavaudan, encore et toujours. C’est alors que le corps de Hermann fût pris de convulsions tous purent entendre ce qu’il énonçait au travers de sa vision. Ils devaient se rendre au bosquet du Gavaudan afin de convoquer les forces de leur dieu tutélaire. Là, ses traqueurs démoniaques prendrait en chasse la trace persistante de la bête. Tels étaient les mots du Prince Noir, et rien ni personne n’échappait aux traques de Slaanesh… Sur le champ, les derniers réticents aux charmes du Prince du Chaos furent emporté dans la neige molle qui commençait à fondre avec la fin de l’hiver. Arrivés au bosquet, les cultistes empalèrent les innocents sur des pieux qui furent dressés sur l’autel dans la clairière. De part et d’autre fut érigé d’autres autels sacrificiels autour desquels Hermann et ses acolytes commencèrent à gesticuler et à psalmodier, implorant Slaanesh de venir les rejoindre dans cette chasse qui s’annonçait excitante. Le voile de la réalité commençait déjà à se déchirer et les Veneurs aux premières loges du spectacle furent balayés par les vents mutagènes du chaos, leurs membres fondant pour se remodeler selon les désirs de leur dieu. Des plaintes d’extases commençaient à parcourir leurs rangs tandis que Slaanesh faisait fusionner leurs membres avec leur propre chair. Les chevaux sous eux s’effondrèrent en un amas de chairs palpitantes tandis qu’un instant plus tard ils se relevaient, refaçonnés à l’image de la perfection du Prince du Chaos. Des vivas et des chants extatiques se faisaient entendre partout dans la clairière. La débauche d’énergie démoniaque agissait telle un phare sur toutes les créatures sensibles à leur présence. On pouvait voir ça et là des parodies grotesques et changeantes d’hommes en armures difformes rejoindre la clairière. Ils répondaient à l’appel de leur dieu et sortaient de leurs tanières et autres antres où ils se terraient d’habitude. Rolfgéir le druide se révéla fort utile pour guider les troupes directement où était rassemblés les cultistes. Sa seconde vue lui permit de repérer les afflux de magie qui convergeaient vers des points bien précis dans la forêt. La cohorte d’impériaux se pressa de couvrir la distance et resta à couvert le temps d’organiser les troupes en ordre de bataille. Le troisième œil du druide lui permit de remarquer que le voile de la réalité s’effaçait déjà face aux imprécations impies. Ils n’allaient pas avoir le temps de se frayer un chemin au travers de cette masse d’adorateurs sur le pied de guerre. Soudain, le destin sourit aux impériaux par l’apparition d’une bête hideuse, contre-nature. Les dépravés donnèrent l’alerte et en une fraction de seconde, un charivari de cri strident siffla dans l’air tandis que tous s’élançaient sur leur proie. Celle-ci fila dans le sous-bois d’un battement d’aile, les Veneurs aux trousses. Au moment où Sigmund jubilait d’excitation à l’idée d’avoir réussi à attirer sa proie pour enfin l’abattre et laver son honneur, un son tonitruant éclata dans la clairière, le stoppant net. Les clairons des soldats réguliers de l’empire donnaient le signal de l’assaut des autels impies. Il fût repris en écho par des cris sortis d’une centaine de gorges des citoyens ayant pris les armes pour venger leurs familles et leurs proches mort entre les mains de ces dégénérés ou ayant succombé à l’appel des dieux sombres… Si Ulric avait dû s’avouer vaincu à l’issue de la saison où il est pourtant le plus fort, il laissait maintenant la place à Taal, son frère. Le printemps n’était pas encore arrivé, mais il n’allait pas laisser plus longtemps s’installer cette souillure du chaos… Le rapport narratif de bataille avec photos détaillées arrive ? A bientôt cher compagnons hobbyistes
  18. Nouveau sujet pour un nouveau codex. Je viens de récupérer la boîte aujourd'hui, hâte de me faire péter le codex ce soir en rentrant du boulot. En attendant, on va pouvoir tout centraliser par ici. Gloire aux dieux du Chaos !
  19. Bonjour, après avoir poster mon codex maison Culte du Chaos sur le forum, les retours positif m'on donner envie de continuer à poster et je reviens donc avec mon supplément de codex Emperor's Children maison. Il est certe peu develloper mais s'ajoute aux codex SMC de base donc pas si petit que ça. J'attend vos avis. Bonne lecture et bon Wargame. Le Supplement : https://docs.google.com/document/d/1AqgbgzqLNnO_I6Y8SKql6kb55axGMgkO_Wv2RalaB50/edit?usp=sharing
  20. Amis chaoteux bien le bonjour ! ^^ J'ouvre se sujet très large pour que ensemble nous puissions discuter de cette grande famille qu'est le chaos et que ensemble nous voyons se qu'il est possible de faire que se soit en fun, en fort, jusque où les règles d'alliance nous permettent elle se pousser se vis qui je l'avoue est le miens de vouloir constamment faire des alliance entre codex ^^ Donc voila hésité pas à donner vos idées et à en débattre ^^
  21. Bonjour à tous ! Suite à mon sujet sur les différentes alliance chaotique possible je me suis demandé autres chose .... Maintenant on va avoir un codex par dieux (TS, DG, WE, EC) que penseriez vous d'un système à la AOS avec chaque démons de dieux dans le même codex que les mortel de se dieux ? Cela serait il possible ? Jouable ? Fort/faible ? Voilà mon avis perso et que j'adorerais ça car pour moi jouer mes TS sans des démons de tzeench à côté c'est pas fluff et pas fun ^^
  22. Les éclaireurs gobelins de Morglock le Sauvage avaient repéré une armée d'adorateurs de Nurgle en marche vers le sud. Pour le seigneur de guerre orque noir, c'était là un défi lancé à sa personne : nul ne pouvait revendiquer le droit de piller les terres de Kazad Lok, c'était son domaine privilégié. Et puis il n'était pas contre une bonne petite baston. Ainsi la Waaagh! Morglock se mit-elle en marche pour intercepter la horde de Vytor le Corrompu. Et pour le plus grand malheur de Bourg le Sigmar, la rencontre entre les deux armées se fit au niveau du hameau, scellant ainsi son funeste destin après des décennies de survie précaire face aux attaques répétées des peaux-vertes et des barbares du nord... Les deux armées se déployèrent de part et d'autre de Bourg le Sigmar. Vytor le Corrompu avait pris la tête du gros de l'armée, un régiment de guerriers du Chaos, trois hardes d'hommes-bêtes et deux meutes de bêtes de Nurgle. Sur son flanc gauche, il avait laissé le commandement de sa cavalerie, un escadron de chars et deux hardes de centigors, au démon majeur Burp. De son côté, Morglock le Sauvage avait adopté un déploiement identique. Ses deux bandes de chevaucheurs de sangliers commandés par Zurgug le Borge sur sa vouivre tenaient son flanc droit tandis que le gros de sa Waaagh!, une bande d'orques noirs, trois bandes de guerriers orques, deux bandes de gobelins de la nuit et deux bandes de chevaucheurs de loups, était placé sous son commandement direct. Les Orques et le Chaos se sont déployés de part et d'autres du hameau de Bourg le Sigmar WAAAGH! MORGLOCK - 1000 POINTS 3 Bandes de Guerriers Orques 2 Bandes de Gobelins 1 Bande d'Orques Noirs 2 Bandes de Chevaucheurs Sanglier 2 Bandes de Chevaucheurs de Loups Morglock le Sauvage Zurgug le Borgne (Vouivre) Zlog Vidarok (Chaman Orque) Squiz l'Eclair (Chaman Gobelin) Point de rupture : 5 HORDE DE VYTOR LE CORROMPU - 1000 POINTS 1 Régiment de Guerriers du Chaos 3 Hardes d'Hommes-Bêtes (count as Maraudeurs) 2 Meutes de Bêtes de Nurgle (count as Chiens du Chaos) 2 Hardes de Centigors (count as Cavaliers Maraudeurs) 1 Escadron de Chars Vytor le Corrompu Démon Majeur Burp (count as Sorcier sur Dragon) + Parchemin Anti Magie Point de rupture : 5 Le démon majeur Burp mène la cavalerie du Chaos C'est Morglock le Sauvage lui-même qui dirige le gros de la Waaagh! Le seigneur de guerre orque Bongoflo69 donne ses ordres ! La bataille commença sur le flanc des deux armées alors que leur cavalerie s'élançait. A ce petit jeu les orques furent les plus rapides et les chevaucheurs de sangliers frappèrent en premier les chars du Chaos et les hardes de centigors. Les chars furent rapidement détruits mais les Centigors montrèrent une résistance quasi surnaturelle. Le reste de la bataille vit ainsi une série de petites escarmouches entre les survivants des deux cavaleries. Malgré l'intervention des meutes de bêtes de Nurgle, les orques finirent par prendre l'avantage. Les chevaucheurs de sangliers coupent à travers champs pour mieux aller au combat ! Zurgug le Borgne et sa vouivre La charge des orques ! Les bêtes de Nurgle traquent les survivants d'une bande de chevaucheurs de sangliers Les derniers centigors sont massacrés... De l'autre côté du champ de bataille, les orques et les gobelins avançaient lentement à travers les forêts et les champs. Leur indiscipline légendaire et la difficulté du terrain les ralentissaient terriblement. Cela permit à l'infanterie de Vytor le Corrompu de manoeuvrer tranquillement pour menacer leur flanc. C'est ainsi que les chevaucheurs de loups se firent surprendre et massacrés. Mais Gork n'avait pas abandonné ses enfants ! Alors que Vytor comptait bien s'abattre sur le flanc de l'infanterie de Morglock, ses chamans firent tomber une pluie de sorts sur ses rangs, disloquant la formation des guerriers du Chaos et des hommes-bêtes et les empêchant de lancer leur charge. Les gobelins de la nuit progressent lentement dans une forêt Sous les ordres de Vytor le Corrompu, l'infanterie du Chaos manoeuvre avec discipline Malgré son échec avec la cavalerie, le démon majeur Burp prend la tête de l'assaut de l'infanterie Burp préfère manoeuvrer plutôt que de charger les orques de front Les chevaucheurs de loups sont massacrés ! Menacés sur leur flanc, les orques seront sauvés par leurs chamans qui parviendront à bloquer les manœuvres du Chaos grâce au sort Mandale Après huit heures de combat et en ayant perdu le gros de sa cavalerie, Vytor le Corrompu décida de rompre le combat et de repartir vers le nord. Et pour fêter leur victoire, les peaux-vertes rasèrent ce qui restait de Bourg le Sigmar... --------------------------------- Belle petite bataille Warmaster Évolution à l'occasion de l'initiation de Bongoflo69 vendredi dernier ! Mon nouvel adversaire régulier à Epic ne souhaitait pas forcément se lancer dans le jeu mais il était curieux d'en savoir plus à son propos et de mon côté cela me faisait une petite partie d'échauffement avant le week-end d'Oizon 2022, le Réveil du Bélier Funèbre ! Et cela a vraiment été une partie passionnante faite de manœuvres, de contre-manœuvres, de sorts Orques provoquant la confusion dans les rangs du Chaos au pire moment et de jets de dés aux résultats improbables (Gork et Nurgle protégeaient visiblement leurs serviteurs). La bataille s'est arrêtée au bout de 8 tours sans que l'une des deux armées ne batte en retraite, les Orques étaient le plus près de la rupture mais ils menaient de 45 points de victoire, cela représente bien la réalité du terrain où aucun camp ne prenait franchement l'avantage sur l'autre. Bref une partie comme je les aime avec beaucoup de bonne humeur autour du champ de bataille ! Seul bémol de l'après-midi, cela se passait dans le garage de Bongoflo69 et la lumière y est horrible, d'où des photos mettant bien en avant la piètre peinture de mes vieilles figurines Orques & Gobelines.
  23. Après plusieurs années sans jouer (ou très peu) mais tout en continuant à suivre de près le Hobby via : les livres, les forums, les amis... j'ai décidé de replonger dans les abysses et renouer avec les forces du Chaos, mais cette fois-ci en me focalisant sur les Word Bearers. Anciennement je jouais Space Marines du Chaos et Démons, sans véritablement m'aligner sur une faction. Les Word Bearers pourquoi ? 1) Le fluff : a - La légion est toujours unifiée sous la bannière de son Primarque, Lorgar. Elle compte dans ses rangs des personnages emblématiques tels que Kor Phareon ou encore Erebus. b - Premiers hérétiques et premiers possédés, pour ceux et celles qui aiment les bons (ou très mauvais) élèves. c - Des fous furieux qui prêchent universellement les Dieux du Chaos à grands renforts d'incantations et coups de crozius maudit ! 2) L'esthétisme : a - Principalement de couleur bordeaux, avec des touches de gris et de noir, le Word Bearers a plutôt très fière allure (les goûts et les couleurs, bien entendu). b - Une légion qui mélange à la fois démons, possédés, space marines et cultistes... tout se marie bien, en plus d'apporter profondeur et polyvalence dans le jeu (et les listes). 3) Avant de prendre la route : a - Je tiens simplement à préciser que je ne suis ni spécialiste, ni un joueur hardcore. Le but étant de réfléchir ensemble, si vous le souhaitez, aux possibilités qu'offrent cette Légion pour imaginer des listes fluff et un minimum solides. b - L'Éveil psychique – Foi et Fureur, loué soit ce livre, permet de se focaliser (ou pas) sur une légion. Quatre pages (traits de seigneurs de guerre, stratagèmes et reliques, objectifs tactiques) pour donner une réelle identité à sa légion, au-delà du fluff. Joie ! [PS : je reviendrai plus tard sur ce fil pour essayer de vous proposer une analyse en ce qui concerne la section dédiée aux Word Bearers.] c - Enfin, un gros big up aux membres du forum comme @roudairain et tous ceux et celles qui alimentent le contenu de la page des Khorneux ou ailleurs, avec passion et bienveillance. Une pensée également aux joueurs Word Bearers que j'ai pu découvrir dans différentes sections. Tout cela est à la fois motivant et inspirant, c'est dit, merci. - Sans plus attendre, voici ma première liste à 1000 points : DETACHMENT : Bataillon HQ1 : [Seigneur de Guerre] Daemon Prince ailé(1*155), Paire de Serres maléfiques (10), [Slaanesh] Elixir Enivrant, [DH], [Slaanesh] Délicieux Supplice, [Word Bearers] Murmures démoniaques [165] HQ2 : Master of Possession(1*80), Sceptre de Force(8), [Word Bearers] (psyker) Le Grimoire Maléfique, [Maléfique] Puissance Infernale, [Maléfique] Terre Maudite, [Maléfique] Vigueur Mutante [88] Troup1 : 13 Cultistes du Chaos(40 + 3*4), Champion Cultiste (0) [52] Troup2 : 5 Space Marines Du Chaos(55), Aspirant Champion (0) [55] Troup3 : 5 Space Marines Du Chaos(55), Aspirant Champion (0) [55] Elite1 : Greater Possessed(60) [60] Elite2 : 9 Possédés(85 + 4*17) [153] HS1 : 2 Obliterators(95 + 1*95) [190] HS2 : Venomcrawler(1*115) [115] Transport1 : Rhino du Chaos(1*65), Combi-Bolter(2) [67] Pour le Prince ailé, j'hésite entre l’Élixir enivrant et l'arme démon de Slaanesh Thaa'ris et Rhi'ol, les Serres Avides ? Dans un premier temps, il me semble que l’Élixir est plus stable, cependant je me rendrai mieux compte à l'usage. J'ai opté pour le trait Murmures démoniaques pour gagner 1D3PC, déjà parce que je trouve cela fort, mais aussi parce qu'il ne dépend pas de la survie de mon seigneur de guerre. D'autres traits sont également séduisants, encore une fois, il faut essayer. Le Master of Possession est équipé de la relique Grimoire infernale. Pour un sorcier qui peut lancer deux sorts, je trouve que c'est sur lui que cet artefact est le plus rentable. Ses pouvoirs offrent un paquet de synergies à l'armée. En troupe, j'évite de ne prendre que des cultistes, déjà parce que j'aime beaucoup les figurines de space marines du chaos mais aussi parce qu'elles sont trop emblématiques. Des possédés, parce que bon, on est Word Bearers quand même. Le tout au chaud, dans la limite du possible, dans le rhino. L'idée est de faire avancer l'Ost droit devant, les troupes en direction des objectifs, et faire tomber les obliterators pour tirer deux fois avec le stratagème pour faire sauter une menace trop importante. Entre les théories et le terrain, il y a bien entendu un grand écart. En tout cas, pour le moment je vais essayer de prendre cette direction. Affaires à suivre. Enfin, j'ai récemment acheté plusieurs figurines, l'idée est de commencer à prendre en main cette liste à 1000 points. Je sèche cependant pour les possédés, je trouve les figurines vieillissantes et j'aimerais trouver une alternative pour convertir une boîte de space marines du chaos de base. Le budget est limité donc je ne me précipite pas. - Si on peut, ensemble, faire évoluer et grandir ce sujet, partager nos expériences, nos idées... Rien n'est figé et cela ne peut qu'être enrichissant. Loué soit Lorgar, bénis soient les quatre !
  24. Bonjour à tous, J'ai une interrogation quand à l'allégeance ravageurs en StD. Les bandes de cultistes que l'on peux invoquer sont-elles marquables selon vous ? Je n'ai vu nulle part qu'elle ne l'étaient pas mais je voulais avoir votre avis sur la question. Merci d'avance et gloire au Chaos
  25. Salut la compagnie, j'espère que tout va bien malgré la canicule... C'est les Salamanders qui doivent être contents . Je voudrais vous présenter ma liste finale Night Lords à 3000pts. C'est une liste que j'ai faite pour m'amuser avec des unités que j'aime bien et en même temps je voulais rester dans le thème NL. Je pense qu'elle a un peu de potentiel... Attention, je ne joue pas en tournoi mais pour le fun. Night Lords 3000pts. Rite de guerre ''Assaut de terreur'' Trait de Seigneur de guerre ''Sire des Night Lords'' Ce qui il est entre ( ) sont les équipements optionnels et le nombre de figs par unité. QG: Konrad Curze 450pts Sevatar 220pts Centurion 105pts (griffe Escaton , combi lance-flammes, seigneur du meurtre) Élite: Escouade Contekar (5) 225pts (2 caviteurs volkite et 3 lances-flammes lourds) Dreadnought Castra Ferrum 145pts Poing énergétique avec combi-bolter, canon plasma gravis) Rapier destructeur laser 65pts Troupe: Escouade tactique (10) 130pts (épée énergétique + pistolet plasma, nuncio vox) Escouade nettoyeuse (10) 140pts (épée énergétique + 1 pistolet plasma, 2 pistolets lance flammes, nuncio vox) Escouade de reconnaissance (5) 95pts (épée énergétique + pistolet plasma) Escouade de reconnaissance (5) 100pts (gantelet énergétique + pistolet plasma) Rapaces Nocturnes (5) 185pts (2 épées tronçonneuses, 1 vouge tronçonneuse, 1 haché énergétique, 1 épée énergétique, 5 pistolets bolters) Escouade Terreur (10) 248pts (Gantelet, pistolet plasma, 6 bolters, 2 lances flammes, 1 chargeur volkite) Attaque Rapide : Sabre de légion (1) 115pts (sakre volkite, couleuvrine volkite, combi-fuseur, 2 missiles sabre) Veneur Céleste (3) 135pts (3 couleuvrines volkite, 3 serpentines volkite) Javelin de légion (1) 115pts (2 canons laser, multi-fuser, 2 missiles traqueurs) Soutien : Léviathan (1) 315pts (Quadritube Léviathan, 1 pince avec fuseur, 2 arquebuses volkite, déchargeur à phosphex) Doredeo (1) 210pts (2 fauconneaux volkite, 2 bolters lourds jumelés, lance-missiles Aiolos) La tactique est simple : Mettre la pression avec le Javelin, les Veneurs, les terreurs, Curze et les rapaces et le sabre au plus proche des lignes ennemies, et cela d'entrée de jeu pour faire mal et vite pendant que les deux escouades Recon se placeront vert les points stratégiques et que les Kontekars arriverons en frappe en profondeur (en fonction). Sevatar avec l'escouade nettoyeuse et le Centurion avec l'escouade tactiques avancerons à couvert vers les objectifs sous la protection du Léviathan (qui peut tout faire). Le Doredeo et le Rapier couvriront depuis le fond de table en fonction, le Dreadnought Castra Ferrum se la jouera électron libre en fonction de la demande. Je compte sur Assaut de terreur qui peut me permettre d'utiliser combat nocturne (j'en suis immunisé avec Konrad ) jusqu'au 3' tour si tout va bien... Je pense que c'est une liste assez offensive qui peut faire mal à tout. Elle me semble cool a jouer et j'ai presque fini de monter l'armée (encore 10 marines). Ce poste est là pour vous présenter ma liste et avoir vos avis en terme de game... Je ne changerai rien mais par contre savoir comment vous l'auriez construite autour de la même base m'intéresse. Voilà...Mort au faux Empereur !!! ( C'est Sevatar qui l'a dit en premier... Na! )
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.