Jump to content
Warhammer Forum

[40K-Divers] Shadow War Inquisimunda (MàJ : Rapport de bataille)


Recommended Posts

Bonsoir tout le monde,

depuis un an bientôt je me suis lancé dans le merveilleux univers de l'Inquisition grâce à la forte influence de Inq28 et l'arrivée du jeu Shadow War Armagaddon dans lequel on peut jouer l'Ordo Xenos.

 

A tout seigneur tout honneur, voici venir devant vous l'Inquisiteur Foulques Nerrah 

 

20171112_161502

20171112_161450

20171112_161409

20171112_161419

 

Pour l'occasion, voilà une tartine de fluff, bien médiévale comme il faut, puisque je m'inspire largement du personnage historique Foulque le Noir :

 

Né sur Ingelgerie, monde impérial féodal, on sait fort peu de chose sur la jeunesse de Foulques. La chronique de Moracce nous dit seulement qu ' il s'adonna aux exercices militaires, et qu'il fut ensuite envoyé à la cour des gouverneurs planétaires Lotharen et Ouys V. Nous n'insisterons pas là-dessus. 

 

C ' est en 937M41, à la mort de son père, que Foulques Nerrah, prit possession du comté d'Anjou et des places fortifiées dont son père le comte Grisgoneyle avait hérité ou qu'il avait acquis par les armes, dans la Tropie et le Vidbora. Ces terres étaient belles, les places qui les couvraient étaient fortes pour la plupart; mais Foulques était environné d'ennemis puissants et ambitieux, qui avaient déjà profité de la vieillesse de Grisgoneyle pour entrer sur ses domaines, et qui comptaient bien profiter de l'inexpérience du nouveau comte pour le dépouiller. A la tête de ces ennemis, et le plus redoutable d'entre eux, se montrait Eufl I er , comte d'Opith, en Tropie. Les autres n'étaient guère que ses vassaux ; mais ils avaient une valeur peu commune, ils brillaient de s'agrandir et gardaient un dévouement sans bornes à leur seigneur et maître.L'entrée en possession de Foulques ne lui promettait donc que des troubles, et l'enchevêtrement de quelques-uns de ses domaines avec ceux de ses ennemis, n'était pas fait pour les dissiper. C'était du côté de la Tropie que l'orage devait se former.

 

C'était Ghtinays qui obsédait surtout le comte d'Opith. Nichée au coeur de la Tropie, entre sa capitale Tahurs et la cité du compte Eulf Ier,Opith, Ghtinays était un affront pour l'unité de la région. Ce fut cette position dont il résolut d'abord de se rendre maître. Landry, son fidèle, et l'un des ennemis les plus ardents des comtes d'Anjou, dont il avait été le vassal, possédait dans Ghtinays même une maison très bien fortifiée. C'était sans doute un de ces plessis que les antiques Yndopéens avaient bâties, et dont les murs renforcés à l'époque des invasions orkes, pouvaient, jusqu'à un certain point, supporter un siège. Landry avait longtemps été contenu par un amis fidèle de Foulques, le Quaestor Sulpyce, mais sa volonté n'y suffisait plus.

 

Le moment semblait favorable aux ennemis de Foulques, pour entreprendre contre lui et le chasser peut-être de la Tropie. Devant Ghtinays  se réunirent donc les troupes du comte d'Opith. Il les commandait en personne, et autour de lui se montraient Landry, le félon que nous connaissons déjà, Gelduin de Samur, vassal d'Eulf Ier, le plus terrible ennemi des comtes d'Anjou, dont nous aurons occasion de parler bientôt, et nombre d'autres seigneurs puissants.

 

S'emparer de Ghtinays  et des territoires qui en dépendaient, se porter ensuite sur Lokhres, au Sud, et prendre cette ville avec son astroport, tel était, parait-il, le plan du comte d'Opith. Le Quaestor Sulpyce avait fait prévenir Foulques Nerrah du danger de sa position. Foulques réunit à la hâte tout ce qu'il peut appeler de chevaliers et de gardes. Il arrive devant Ghtinays; mais, soit que Sulpyce ait obtenu un avantage sur l'ennemi après une résistance héroïque, soit que celui-ci en apprenant la marche du comte d'Anjou, ait crû devoir changer ses plans, Foulques ne trouve plus personne avec qui se mesurer. Furieux, il se porte sur Opith, par un mouvement rapide, ravageant sur son passage les terres de ses ennemis, et de là, sans s'arrêter, pointa vers le Nord et la région du Tarei, traversant la Sylva longa qui servait de marche au territoire, tenant peu de compte de la ligne de défense de Marchenoir que Ramh le Tricheur avait bâtie sur la lisière occidentale de cette forêt pour en défendre le passage, il se jette sur la partie découverte du plateau de la Bosse, la traverse et paraît devant la forteresse de Trore XXXVII .

 

Pourquoi cette marche sur la capitale du Tarei ? Les chroniques ne nous le disent pas et ne le laissent pas comprendre davantage. Suivant la logique des choses militaires, on est forcé d'admettre que l'armée du comte d'Opith avait battu en retraite dans cette direction pour se rallier derrière les murailles d'une forteresse notoirement robuste, et que Foulques la poursuivait. Mais pourquoi cette retraite elle-même, lorsque nous ne voyons pas trace d'un combat sérieux qui ait pu la motiver? C'est peut-être le sentiment de cette singulière situation qui a porté quelques écrivains modernes à admettre qu'Eufl Ier avait d'abord été battu devant Ghtinays, Il n'y a là rien d'impossible, quoique les chroniques ne le disent pas. Toutefois, Opith était plus à portée pour recevoir les débris de l'armée vaincue, et ses défenses ne le cédaient pas à celles de Trore XXXVII.

 

Il est donc probable qu'en entraînant Foulques Nerrah dans le Tarei, loin de ses forteresses et de ses ravitaillements, Eulf avait la pensée de l'y écraser à son aise et de trancher d'un coup toutes les difficultés. Trore XXXVII est bâti à l'extrémité d'un plateau vaste et uni qui, vers le nord-ouest, dans la partie où se trouve la ville, domine la vallée du Voir. A peu près inattaquable du côté de la plaine, comme toutes les villes situées sur des hauteurs, c ' était par le plateau seulement que Trore XXXVII  pouvait être assiégée. De fortes murailles la défendaient, avec une place forte puissante. C'était là, derrière ces remparts, qu 'Eulf attendait Foulques.

Dès que le comte d'Anjou parut avec son armée, les habitants de la ville, euxmêmes, soutenus par les soldats du comte d'Opith, se préparèrent à une défense énergique, et, après avoir mesuré du haut de leurs murailles le nombre des ennemis, on les vit s'élancer avec les troupes de leur seigneur. Dans une sortie vigoureuse, ils tombèrent comme la foudre sur les Angevins dont ils croyaient, sans doute, avoir facilement raison. Mais les troupes de Foulques Nerrah, repoussant l'attaque avec énergie, refoulent les assaillants dans la ville.

 

Une nouvelle sortie, plus furieuse, ne produit pas plus d'effet, et, durant tout l'aprèsmidi, les attaques se renouvellent sans cesse, et sans cesse elles sont repoussées. Déjà le jour baisse. Lassés de combattre, les hommes d'Eulf semblent décidés à ne plus quitter leurs remparts. Les Angevins, de leur côté, songent à se retirer pour passer la nuit en sûreté. Ce mouvement de retraite est pris pour une fuite. Les troupes de la ville s'élancent pleines de confiance. Foulques s'en aperçoit, il est serré de près, sa marche va devenir impossible. ll fait alors volte-face, et plaçant ses fidèles en tête, par un mouvement rapide il reprend une vigoureuse offensive. Les troupe du comte d'Opith, surprises par ce retour inattendu, sont saisies de frayeur et songent à la fuite. Les troupes de Foulques les poursuivent en désordre et les rejettent si vivement sous les murs de la ville, que quelques-uns, à peine, peuvent retrouver les portes.

 

Presque tout est passé par la baïonnette ou mis au bûcher; vingt dignitaires restent entre les mains du vainqueur. Foulques Nerrah passa la nuit sur le champ de bataille jonché de morts. Ne voulant pas donner à son ennemi le temps de se reconnaître après un pareil désastre, trois jours après, il reparaissait devant Ghtinays, attaquait la maison fortifiée de Landry et la serrait de si près, que ceux qui la défendaient, craignant sa vengeance s'ils étaient pris les armes à la main, et n'espérant pas de secours de leur seigneur, se rendirent sous la seule condition de la vie. Foulques prit possession de la forteresse de Landry ; mais ce fut pour la détruire de fond en comble et en arracher même les fondements. Tels furent les premiers faits d'armes par lesquels Foulques Nerrah révéla du même coup son audace, sa prodigieuse activité et son intelligence des choses de la guerre.

 

Eulf Ier dut se trouver surpris d'avoir à compter avec un tel homme. Aussi resta-t-il quelque temps sans rien entreprendre sur le comte d'Anjou. Mais Foulques sentait fort bien que l'antagonisme naturel existant entre les comtes d'Opith et lui, ramènerait souvent de pareilles luttes. Il fallait que l'une des deux puissances engloutit l'autre; et les comtes d'Opith étaient de beaucoup les plus forts. A défaut d'une ambition que tout peut faire supposer, la nécessité de se conserver prescrivait donc à Foulques Nerrah, des mesures intelligentes et promptes. Pour assurer ses possessions dans la région, il ne vit d'autre moyen que de la conquérir tout entière, et pour y réussir, il résolut de s'emparer successivement des points stratégiques les plus importants, et d'y bâtir des forteresses, capables de favoriser ses approches, autant que de soutenir, au besoin, l'attaque de la ville de Tahurs elle-même, capitale de la région. Ce plan bien arrêté, Foulques ne songea plus qu'à le mettre à exécution par tous les moyens. Nous verrons bientôt comment, sur ces entrefaites, s'offrit à lui l 'occasion de brusquer la fortune. Mais nous devrons auparavant rapporter ici un incident caractéristique, dont les causes cachées, aussi bien que les conséquences, appelleront une sérieuse attention...

---

Je n'ai aucun mérite, c'est tout bonnement un récit de la vie du personnage réel écrit en 1874 que j'arrange à la sauce 40K, et ça m'amuse beaucoup. Je pense développer ça avec quelques cartes d’ailleurs, parce que là c'est un peu flou.

 

Bonne soirée de Beltaine à tous :)

Edited by Slagash le Lascif
Link to comment
Share on other sites

Pfou j'avais oublié à quel point un sujet pouvait descendre par ici ^^

 

La suite avec la première acolyte de Foulques Nerrah, Luithegarde, tireuse de précision, ancien assassin d'une cité ruche qui abat désormais les impurs Xenos à l'aide de balles empoisonnées :

 

20171112_161557

 

20171112_161615

 

20171112_161641

 

20171112_161702

 

Je suis assez vexé que le travail du manteau ne se voit pas, il est sur une base de camouflage allemand, assombrit au rouge, j'en suis assez content tout de même. 

Link to comment
Share on other sites

M'as pas l'air d'être franchement puritain cet Inquisiteur... surtout à la vue de sa cicatrice! ^^

 

C'est très bon en tout cas, bravo, et notamment avec ce style de peinture qui emprunte un peu à du John Blanche, tout en etant moins trash et du coup très lisible.

 

Je crois que c'est la seule figurine "sigmarite" que j'aime, lol.

 

Bon courage pour la suite.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Mâhar Lankôth a dit :

M'as pas l'air d'être franchement puritain cet Inquisiteur... surtout à la vue de sa cicatrice! ^^

 

Bon, je te l'accorde, la cicatrice n'aide pas, mais j'en ai fait un monodominant tout ce qu'il peut y avoir de plus puritain, par ici tu ne verras pas de hideuse technologie xenos hérétique et ceux qui en utilisent doivent recevoir un juste châtiment.

 

Il y a 11 heures, Mâhar Lankôth a dit :

C'est très bon en tout cas, bravo, et notamment avec ce style de peinture qui emprunte un peu à du John Blanche, tout en etant moins trash et du coup très lisible.

 

Ça me fait très plaisir, j'essaye de trouver ma voie et je profite de ce style moins "académique" pour tester plein de choses.

 

Il y a 11 heures, Mâhar Lankôth a dit :

Je crois que c'est la seule figurine "sigmarite" que j'aime, lol.

 

Hé bien, je me sens honoré :lol:

 

La suite avec un rapport de bataille illustré qui vous permet d'entrapercevoir le reste de la suite de mon Inquisiteur :

 

 

+++ TRANSMISSION EN COURS +++

+++ Indicateur FID - Alpha +++

+++ Via Astropath 8F4S88S1 +++

+++ Source - Inquisiteur Foulques Nerrah +++

+++ OBJET : Evenements de Whilon TSD +++

 

Monseigneur,

Cela fait quatre mois standards que mon équipe et moi même enquêtions sur la piste du sujet Tropja sur la planète Kladius  IV. Les contacts noués sur les sites chimico-industriels nous conduisîmes sur les traces d'une secte déviante du Culte de la Machine, usant des infrastructures pour le compte de notre suspect. Je fit appel aux autorités locales pour boucler le site incriminé de Whilon TSD, nous évacuâmes les quelques centaines d'ouvriers présents vers un centre de détention provisoire. Il nous faudra du temps pour mener les interrogatoires à leur terme, mais aucune informations ne doit nous échapper.

A ce sujet, je vous fais la demande officielle d'un tortionnaire Crucio agréé de niveau Obsecra pour la durée des interrogatoires. 

Lorsque nous progression sur le site W-TSD à la recherche d'indices, nous détectâmes ce qui semblait être des membres du corps mystérieux des Skitarii de l'Adeptus Mechanicus. Ordre leur fut donné de se rendre immédiatement à la Sainte Inquisition de Terra, mais nous n'eûmes pour seule réponse qu'un déploiement agressif des sept individus. 

Le servo-crâne 8584G-XX a pu prendre des enregistrements des événements qui ont suivis. 

 

1

 

Le site de W-TSD

2

 

Je progressai sur le flanc gauche, accompagné de mon officier de la garde Ingelgerienne

3

 

4

 

L'acolyte Luithegarde s'éleva afin de pouvoir couvrir notre progression, mais elle fut mise à terre par un tir ennemi. Par cette agression, les individus s'excluèrent immédiatement du giron de l'Empereur Dieu et il était de notre devoir que de mettre fin à leurs agissements. 

5

 

Sir Moth de Böhr et son écuyer Dmysäl progressèrent au centre de la zone. 

6

 

7

 

Accompagné d'un garde ingelgerien, le magos biologi Carrel essaya de trouver une position avantageuse sur le flanc droit. 

8

 

9

 

10

 

L'ennemi était largement dissimulé. 

11

 

12

 

Un apperçu des Skitarii renégats : le meneur à gauche et deux tireurs à découvert. 

13

 

Moth de Böhr et Dmysäl se retrouvèrent sous le feu du porteur d'arme lourd ennemi.  Notez qu'ici le servo-crâne a mis en transparence la plate-forme supérieure. 

14

 

Il fut difficile pour mes acolytes d'avoir des lignes de vues claires sur leurs cibles, ils furent obligés de se mettre également à découvert pour essayer de les neutraliser. 

15

 

16

 

17

 

18

 

Luithegarde à terre, il me fallut prendre l'initiative en tirant sur le tireur le plus proche, mais mon pistolet à aiguille se bloqua et devient complètement inutile. Il est à envisager que nos ennemis aient utilisé leur technologie hérétique pour provoquer de tels dysfonctionnements. 

19

 

Me retrouvant directement exposés, j'encaissai néanmoins les tirs en récitant le Psaumes LCIV du Judicium. 

20

 

21

 

L'officier Ingelgérien abattu promptement un hérétique de son pistolet à plasma et l'ennemi recula, effrayé de nous voir progresser malgré leur tir nourri. 

22

 

23

 

Après que son écuyer ait été gravement blessé, le croisé fut immobilisé par les tirs combiné des armes exotiques des hérétiques. Cependant il ne fut à aucun moment mis hors de combat et pu même se relever malgré les tirs à bouts portant. L'Empereur protège ! 

24

 

25

 

Luithegarde à terre, les skitarri maitrisèrent rapidement les points hauts de la zone de combat ce qui leur permis d'accentuer encore la pression son mon équipe. 

26

 

Forcé d'essayer d'appréhender les hérétiques par l'épée, ce n'est pas moi qui ai pu neutraliser le meneur ennemi, mais encore une fois le tir habile de l'Ingelgerien armé du pistolet à plasma, il semble que ce soit la seule arme à notre disposition qui permis de percer la cuirasse de nos adversaires. 

27

 

28

 

29

 

C'est lorsque la confrontation frontale allait avoir lieu que les renforts des autorités locales sont arrivées sur la zone après avoir entendu les échanges de tirs. Les skitarii se replièrent alors sans que nous ne puissions les rattraper. 

Monseigneur, je peux vous assurer que toute la lumière sera faite sur les agissements de ce skitarii renégats et sur leurs liens avec notre principal suspect. Nous avons déjà pu recueillir un indice précieux : l'arme d'un de nos ennemis. Nos recherches nous ont permis de remonter sa source à une obscure cité ruche. Je compte envoyer sur place mon l'Interrogatrice Savitri pour en apprendre plus. 

 

L'Empereur nous garde.

Foulques Nerrah

Link to comment
Share on other sites

Nouvelle tête rejoignant la suite de l'Inquisiteur :

 

 

Sir Moth de Böhr, le croisé

Originaire du monde féodal de Fuman, ce fanatique membre d'un ordre de chevaliers errants a rencontré Foulques Nerrah au cours d'une enquêté menée sur les agissements d'un culte xénophile. Lorsqu'il arriva sur Fuman, il ouïe des rumeurs sur un mystérieux individu masqué qui semblait suivre la même piste. Foulques et Moth unirent leur force et Moth saisit l'opportunité de punir les infidèles en rejoignant la Sainte Inquisition. 

20180311_135638

 

J'ai essayé de donner un effet nacré au masque en mélangeant du blanc et du chrome PA. Pour l'armure j'ai suivi le tutoriel de Ana Polanscak .

20180311_135653

 

Les deux fleurs de lys et le crâne surmontant le symbole de l'Inquisition ont été volontairement atténués pour donner un aspect ancien au bouclier.

20180311_135703

Link to comment
Share on other sites

Tes figurines ont beaucoup de personnalité et ta peinture les met bien en valeur :) Super le métal, je testerais la recette à l'occaz. Et comme quoi, on peut faire des choses sympa avec des Stormcasts ahah ^^

Hâte d'en voir plus!

Edited by Libal
Link to comment
Share on other sites

Le 13/05/2018 à 23:14, Libal a dit :

Tes figurines ont beaucoup de personnalité et ta peinture les met bien en valeur :) Super le métal, je testerais la recette à l'occaz. Et comme quoi, on peut faire des choses sympa avec des Stormcasts ahah ^^

 

Merci Libal, je suis heureux que ça te plaise, et même de te faire apprécier des bouts de Stormcast par ci par là ^^

 

Le 13/05/2018 à 23:14, Libal a dit :

 Hâte d'en voir plus!

Et te voilà servi

 

La Garde Ingelgerienne 

Depuis la nuit des temps, l'élite de la planète d'origine de Foulques Nerrah, Ingelgerie, est composée de soldats sinistres et anonymes qui ont dédié leur vie à la protection de leur monde. On ne sait pas comment Foulques Nerrah en a recruté, ni combien sont à son service, mais ils constituent la colonne vertébrale de sa suite. 

20180311_135719

Peu de choses à dire ici, la peinture a été assez simple et rapide. J'aimais bien l'idée d'un uniforme rouge et noir et ce petit liseré me satisfait dans sa sobriété. Le rougeoiment du casque permet de lier les figurines aux autres membres de la suite qui en ont tous, et en bonus ça leur donne un aspect inquiétant tout à fait approprié. 

20180311_135730

20180311_135750

20180311_135800

20180311_135818

20180311_135837

20180311_135855

20180311_135909

 

Link to comment
Share on other sites

Bravo pour le peinture de cet inquisiteur qui est de toute beauté (et j'ai eu la chance de le voir en vrai !). Les photos de la partie sont particulièrement réussies (elle rend super bien la table du squig ! ?).

Link to comment
Share on other sites

Fort sympathique également, les casques du Mechanicus sont de petites merveilles, ils s'accordent avec tout en amenant un super cachet je trouve. La peau des mains sur les quelques uns aux mains nues fait un peu bâclé, surtout le premier o°ù tu n'as semble-t-il pas mis de lavis entre les doigts.

 

Un petit éclaircissement dessus après et ce sera tout bon :) 

Edited by Libal
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Le 18/5/2018 à 19:22, Giempé a dit :

Bravo pour le peinture de cet inquisiteur qui est de toute beauté (et j'ai eu la chance de le voir en vrai !). Les photos de la partie sont particulièrement réussies (elle rend super bien la table du squig ! ?).

Merci Giempé ! Je ne manquerai pas de mettre les photos de la partie de vendredi aussi ;)

 

Le 19/5/2018 à 11:56, Libal a dit :

Fort sympathique également, les casques du Mechanicus sont de petites merveilles, ils s'accordent avec tout en amenant un super cachet je trouve. La peau des mains sur les quelques uns aux mains nues fait un peu bâclé, surtout le premier o°ù tu n'as semble-t-il pas mis de lavis entre les doigts.

 

Pourtant elles sont travaillées, ça se voit plus sur la deuxième photo du premier soldat. Mais merci de tes compliments :)

 

Pour la suite

 

L'écuyer Dmsysäl

Dmysäl est une énigme. Âme damnée de Moth, il semble étrangement lié à ce dernier. Personne ne semble avoir eu le cran de le questionner à ce sujet. Le bruit court que l'Inquisiteur lui même n'en sait pas plus que vous et moi...

20180311_135922(0)

Pour Dmysäl je voulais avoir un look qui tranche avec le reste de la bande, d'où l'emploi du violet et du beige. Je me suis amusé à lui rajouter quelques rabiots pour montrer qu'il transporte tout l'atirail de Moth sur son dos. Le sac à dos vient des Scions de la garde impériale, le bouclier est d'origine skaven et l'os (sans doute une relique) vient des anciennes bannières génériques de Warhammer Battle. 

20180311_135941

20180311_135952

 

Magos Biologi Carrel 

Le Magos biologi Carrel poursuit une quête personnelle, une obsession, trouver l'agent infectieux ultime qui s'attaquerait à toutes les formes de vie Xenos. Dans cette quête folle, il accompagne Foulques Nerrah afin d'augmenter sa base de donner sur le sujet et avoir des cobyes sur lesquels tester ses créations. C'est lui qui fourni les toxines qu'utilisent Foulques et Luithegarde dans leurs armes de tir. 

20180311_140008

Ici j'ai repris le schéma gris-vert que j'avais utilisé sur le manteau de Luithegarde, mais ce fut après deux essais infructueux d'où le côté brossé un peu sale qui en résulte. J'ai ajouté à la conversion de base deux bras mécaniques issus des kataphrons, le bras avec malette vient des Scions et le pistolet d'une grappe eldar noir. Je me suis amusé à rendre un effet de liquide à l'intérieur pour représenter les essais de toxines. 

20180311_140016

20180311_140026

20180311_140039

 

Link to comment
Share on other sites

Interrogatrice Savitri 

Élève très douée de Foulques Nerrah, l'interrogatrice Savitri est promise à une belle carrière dans l'Ordo Xenos. Sa promotion au rang d'inquisitrice ne saurait tarder, en attendant elle se voit confier de plus en plus de responsabilités dans les enquêtes de son maître et tisse son propre réseau. Amalathienne, elle sait être moins absolue que Foulques et ajoute une des subtilités parfois bienvenue à l'équipe, sous l'oeil sévère et très attentif de l'inquisiteur monodominant. 

20180311_140056

 

Je n'ai évidemment pas touché à cette figurine, tirée du célèbre dessin de John Blanche, toutefois je l'ai peinte selon mon bon vouloit, à savoir en rendant évident le lien entre elle et Foulques (armure dorée, épée de force rouillée à champs bleu, poignée de bolter violette...). J'ai souffert sur cette figurine achetée d'occasion, malgré le glanzer je n'ai pas évacué entièrement l'ancienne peinture et j'ai cassé la lame en brossant pourtant délicatement avec une brosse à dent. 

Je n'en suis pas mécontent pour autant. 

20180311_140121

 

Link to comment
Share on other sites

Hello !

 

Super sujet. Les conversions sont bien trouvées. J'adore le Magos. 

 

Je trouve cependant le visage de l'interrogatrice Savitri un peu en dessous du reste. Alors c'est surement dû aux difficultés que tu évoques. 

 

L'inquisiteur Nerrah est génial quant à lieu. Les conversions et la peinture sont clairement maîtrisées. 

 

La suite? ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 17 heures, Bharkâ a dit :

Super sujet. Les conversions sont bien trouvées. J'adore le Magos. 

 

Merci beaucoup, j'espère mettre bientôt de meilleures photos, avec les figurines soclées :)

 

Il y a 17 heures, Bharkâ a dit :

Je trouve cependant le visage de l'interrogatrice Savitri un peu en dessous du reste. Alors c'est surement dû aux difficultés que tu évoques. 

 

Alors, oui, j'ai galéré et je me suis un peu découragé, mais j'ai préféré la finir plutôt que d'y passer trop de temps. Bref, je suis bien conscient qu'elle n'est pas la pièce maitresse qu'elle aurait pu être :(

 

Il y a 17 heures, Bharkâ a dit :

L'inquisiteur Nerrah est génial quant à lieu. Les conversions et la peinture sont clairement maîtrisées. 

 

Lui en revanche j'en suis vraiment très content. L'idée ne m'était pas venue au départ, mais maintenant j'aime le fait que, au milieu de toutes les autres figurines, il ressorte énormément, il dénote par ses couleurs, je le vois un peu comme une apparition sortie tout droit d'une enluminure, avec ses dorures et ses couleurs, qui contraste complètement avec la suite gris, noire, rouge et sombre. 

 

Tiens par contre je m'apperçois que les photos de Luithegarde sont des WIP, il va falloir remédier à ça... 

Link to comment
Share on other sites

Les Inquisiteurs ont-ils un dressing ?

 

Derrière cette question énigmatique se cache une idée toute bête que j'ai eu après avoir converti et peint deux nouvelles figurines pour mon équipe Shadow War.

Tout à commencé suite à une partie de Shadow War au club à trois : chevaliers gris, eldars et Inquisition. Jusque là tout va bien, sauf que je me rend compte très rapidement (lors des phases de tirs en fait) que chacun de mes adversaires possède des armes à tir soutenu de série. En gros ils lancent TOUS 1D3 de tirs. Et ça fait mal, très mal.

Je ne m'étais pas trop posé la question des fulgurant (oui j'aime bien cette vieille dénomination des Storm bolter) auparavant parce que je n'avais pas de bitz sous la main et surtout que je n'avais pas tellement fait attention aux caractéristiques de cette arme. Mais le tir soutenu à force 4 c'est alléchant quand même.

Ni une ni deux, j'ai fouillé longtemps, longtemps, sur le web pour trouver des moyen de convertir des fulgurant pour de nouvelles recrues. 

Et j'ai trouvé cette très belle équipe :

Résultat de recherche d'images pour "shadow war armageddon storm bolter conversion"

Comme vous pouvez le voir, à droite il y a deux conversion à base de lance flamme et de lance grenade de garde impériaux. Et ça, j'ai !

 

Donc c'est parti, et voilà le résultat :

IMGP0455

IMGP0456

IMGP0458

IMGP0459

IMGP0460

IMGP0461

 

Les plus observateurs d'entre vous auront vu qu'il y a une ressemblance avec deux autres acolytes de l'équipe : Carrel et Luithegarde :

IMGP0441

IMGP0444

 

Ce n'était pas vraiment voulu, mais je n'ai pas non plus 36 possibilités de corps et je ne voulait pas réutiliser des corps de GI, sauf qu'après coup, mis côte à côte ça me génait un peu.

Jusqu'à ce que j'ai cette idée : "Mais en fait, ce sont les mêmes".

J'avais justé créé de nouvelles versions de Carrel et Luithegarde, qui, après tout, peuvent tout à fait changer de vêtements et d'armes. 

D'un point de vue fluff ça me plait beaucoup, et logiquement en terme de jeu ça implique que si je veux un sniper, je ne pourrais avoir qu'un seul fulgurant. Luithegarde a donc une garde robe discrète pour son rôle de sniper, mais quand il s'agit d'envoyer du bolt dans tous les sens on peut comprendre que la discretion des vêtements ne soit pas la priorité. Quant à Carrel, il peut simplement être équipé de son pistolet laser ou du fulgurant, je considère que les grenades Rad peuvent être portées par les deux versions. 

Et voilà comment j'ai eu, a posteriori, une idée qui me pait beaucoup.

 

Slagash

Link to comment
Share on other sites

Dans la nouvelle version de Necromunda cela est justement possible d’avoir plusieurs « build » pour ses chefs et champions avant de représenter leur dressing ;) 

 

Je trouve cela logique d’adapter ses armes à la mission et aux adversaires.

 

Les figurines sont toujours au top! 

 

Pour lzs cultistes avec masques c’est des têtes d elves sylvains + les masques à gaz cadian ? 

Link to comment
Share on other sites

Très sympa le lance - grenade --> fulgurant. Je pique aussi.....

 En ce moment, je suis en phase d 'accumulation de fig / bitz / idées ( et de décapage) pour mes acolytes qui seront wysiwyg niveau armement.

Donc je plagiat tout ce que je peux trouver qui me plait !! et le fulgu sur base lg c'est à la fois une conversion (ce que je recherche) mais çà reste identifiable visuellement.Parfait.

Link to comment
Share on other sites

Le 08/06/2018 à 12:06, Bharkâ a dit :

Dans la nouvelle version de Necromunda cela est justement possible d’avoir plusieurs « build » pour ses chefs et champions avant de représenter leur dressing ;) 

 

Ah, une bonne idée en effet ! Je ne me suis pas encore penché sur le jeu, qui me parait plus "lourd" en terme de règles et moins permissif en terme de figurines (mais je finirai par y passer ^^).

Le 08/06/2018 à 12:06, Bharkâ a dit :

Les figurines sont toujours au top! 

 

Merci beaucoup !

Le 08/06/2018 à 12:06, Bharkâ a dit :

Pour lzs cultistes avec masques c’est des têtes d elves sylvains + les masques à gaz cadian ? 

Ça m'en à l'air, faudrait retrouver le post d'origine.

 

Le 09/06/2018 à 08:34, stormfox a dit :

Très sympa le lance - grenade --> fulgurant. Je pique aussi.....

 

Je t'en prie, pique, pique, j'ai moi même complètement plagié ^^ 

 

Le 09/06/2018 à 08:34, stormfox a dit :

 Donc je plagiat tout ce que je peux trouver qui me plait !! et le fulgu sur base lg c'est à la fois une conversion (ce que je recherche) mais çà reste identifiable visuellement.Parfait.

Je trouve ça plus "équilibré" que de coller un fulgurant dans les mains d'un humain de taille normale. 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 2 months later...

Quelques nouvelles

 

 

J'ai fini mon chasseur de prime, figurine que j'ai assemblé pour le plaisir sans savoir comment je pourrai l'utiliser avec les règles de Shadow War. Ce sera une sorte de PNJ ou de mercennaire dont il faudra que je créé le profil. Il sera tout à fait utilisable pour Inq28 aussi (j'ai récemment reçu le livre de base de Inquisitor (joie) et j'ai les suppléments en pdf). 

Tout ça pour dire que Plotos est fini, avec son bras tronçonneuse et son énorme flingue/lance grenade. Les photos ne sont pas géniales, mais suffisent à donner une bonne idée du rendu final. J'ai tester le liquide de masquage sur l'armure mais je pense que c'était une surface trop réduite pour avoir un bon rendu. Les crânes sur la cape paraissent ton sur ton mais sont en fait dégradé à partir de vert et donc ressortent plus qu'il ne parait. Enfin je me suis assez amusé à faire de la rouille avec une technique vraiment très rapide qui consiste à mélanger de l'orange vif à tout ce que je peux trouver comme peinture sur ma palette, étaler ce mélange comme un malpropre sur l'endroit voulu et enlever le surplus avec mon doigt pour que la couleur reste dans les creux. Je complète en passant sur les arrêtes avec du Chrome PA. 

IMGP1329

IMGP1330

IMGP1333

IMGP1335

IMGP1337

 

Et un nouveau :

 

L'Archi-Hereticus Techno-Blasphemator sub-Xenophilius MMXCIII, ou plus simplement L'hérétique xénophile Tropja est un Libre Marchand obsédé par la technologie qui s'est fait remarqué par l'Inquisition lorsqu'il a commencé à trop se pencher sur les secrets des Prêtres de Mars. La ligne fut franchie lorsqu'il se rendit coupable de vol de restes de skitarii et de kataphron sur un champs de bataille. Il est depuis soupçonné d'avoir fomenté l'affrontement justement pour lui fournir une telle opportunité. Sa quête effrennée l'a finalement menée à se pencher sur les technologies xenos et plus particulièrement Eldar, race dont il s'est pris de passion et dont il essaye de comprendre les codes et les façons de penser en expérimentant lui-même leur mode de vie. Si la chirurgie lui a permit de transformer ses traits facilement, il lui faut maintenant acquérir l'immortalité afin de changer les paradigmes de pensée de sa race mortelle d'origine. 

Il est depuis longtemps traqué par Foulques Nerrah, et au cours d'un affrontement sur Juntus, l'Inquisiteur pensait l'avoir neutralisé pour de bon en l'atteignant à la cuisse avec une aiguille empoisonnée, mais Tropja préféra littéralement se trancher la partie inférieure du corps pour se débarasser de la toxine et put être évacué par ses hommes de main. Il s'est depuis construit un engin chenillé lui permettant de se mouvoir en puisant dans les technologies de l'Adeptus Mechanicus qu'il avait dérobé. 

IMGP1489

IMGP1490

IMGP1491

IMGP1493

 

***

Pour la création de Tropja, je voulais absolument utiliser cette basse de Kataphron que j'adore, mais j'ai mis un peu de temps à trouver qui engoncer là dedans. C'est une razzia sur des bits stocké chez mes parents qui m'ont permis de réunirs des morceaux de hauts elfes qui donnèrent les premières lignes de son background. 

Les décorations léonines viennent aussi des lions blancs, la main droite et l'ordinateur embarqué viennent des sicarians infiltrators ainsi que la mitraillette d'épaule. Cette dernière est inspirée de l'artbook de John Blanche "Voodoo Forest" où l'on retrouve beaucoup ce principe d'arme d'épaule :

4a34797f499ad4c8c61c9bc0d422a3a1

 

Je ne sais pas encore quelles seront les couleurs utilisées pour le peindre, mais j'ai d'ores et déjà prévu une garde rapprochée lourdement armée sur base de Scions et probablement que j'ajouterai par la suite des mercennaires xenos. 

 

Link to comment
Share on other sites

N'étant pas un joueur historique de Warhammer 40k, j'ai un manque chronique de décors adaptés à Shadow War. Pour ce faire j'ai d'abord profité des décors de Klip n Play (je lorgnais dessus et madame Slagash m'en a offert un, depuis j'en ai repris deux autres) :

batiment-industriel-1818

batiment-ruine-1218

batiments-ruines-1212-et-66

Ils possèdent pour eux de ces avantages :

  • Ils sont très faciles à monter, en 5 minutes, le décors peut être posé sur la table
  • Ils sont beaux et déjà près, pas de peinture à prévoir, pas de colle obligatoire
  • Ils sont bons marchés, comptez 15-18€ pour un bâtiment

Ce qui fait que je prévois d'en prendre quelques uns en plus.

Secondo, je me suis tourné vers les décors en papier. J'ai imprimé un bar et quelques conteneurs. Je n'ai réalisé que le bar pour le moment et j'ai franchement fait pas mal d'erreurs et approximations. Mais il tient debout, alors ça me convient quand même.

Puis je me suis mis à faire des passerelles. Je suis allé au plus simple : bandes de carton fort coupées à la largeur du tulle que je colle ensuite dessus pour simuler du grillage. La peinture est très rapide : noir, brossage au boltgun metal, taches de rouilles et brossage au chrome. Là aussi ça pourrait être plus détaillé, mais ça fait le job.

Enfin, le plus récent, des barricades. Inspiré de l'article de Eternal Hunt je me suis lancé avec ce que j'avais sous la main.

 

Carton, carton ondulé, grappes, "cartouches" d'ampoules (je ne sais pas d'où ça vient on en a des tas au club), tulle... :

IMGP1786

IMGP1787

 

Les couches de base.

 :
IMGP1788

IMGP1789IMGP1797

IMGP1798

IMGP1799

IMGP1800

IMGP1802

 

IMGP1803

IMGP1804

IMGP1805

IMGP1806

IMGP1807

 

IMGP1808

IMGP1809

IMGP1810

 

Et voilà pour la peinture. A la réflexion j'ai fait ces deux barricades un peu hautes, mais ça passe encore.

Quand je réunis tout ça voilà ce que ça donne :

IMGP1790

 

Ici j'ai ajouté la voiture-test du maskol et quelques piliers trouvés chez Noz et repeints. Ça donne une surface de jeu de environ 70*70cm. C'est évidemment encore un peu juste pour du Shadow War mais c'est une bonne base. 

IMGP1791

IMGP1793

IMGP1794

IMGP1795

Link to comment
Share on other sites

Ça vous dit un rapport de bataille ? 

 

Deux tables de trois joueurs ont été montées, au programme : Eldars vs Eldars vs Skitarii et Scouts vs Death Guard vs Inquisition.

J'affrontais donc Giempé et sa magnifique Death Guard composées d'un chef équipé d'un gantelet énergétique et d'un pistolet plasma, de deux marines dont un avec bolter et grenade bubonique et l'autre avec bolter lourd. Le tout accompagné de trois cultistes. Tortue quant à lui alignait quatre scouts déterminés, lames de combat, pistolet bolter, un sniper et un bolter lourd. 

J'avais quant à moi essayé d'équilibrer mon commando entre tir et corps à corps. Mon inquisiteur était classiquement équipé de son pistolet à aiguilles empoisonnées, armure énergétique et épée énergétique. Deux acolytes en soutien avec un sniper avec balles empoisonnées et un fulgurant. Un croisé avec épée tronçonneuse, un acolyte épée tronçonneuse et pistolet laser et deux recrues avec fusil.
 

Quatre objectifs placés bien en vue à récupérer, vu la puissance de tir de chacun ça allait être drôle...

 

Mes soutiens trouvent un placement idéal en hauteur et me permettront d'avoir une excellente couverture. En bas, une recrue s'en va récupérer l'objectif le plus proche :

IMGP2219

 

Une bonne moitié du commando progresse en face de la Death Guard cachée à couvert :

IMGP2220

 

Les scouts, un peu trop téméraires, se mettront à découverts (sniper compris, probablement sous l'influence de Tzeentch...) :

IMGP2221

IMGP2222

IMGP2224

 

L'Inquisiteur progresse en parallèle du groupe du croisé :

IMGP2225

 

Le bolter lourd de la Death Guard rugit, 5 tirs, le premier abat le sniper mais soudain l'arme s'enraye et évite au reste de l'équipe d'être décimée au premier tour :

IMGP2227

 

Foulques Nerrah arrive vers le milieu de la table, mais fera demi tour pour se retrouver en face des Spaces Marines hérétiques :

IMGP2228

 

Ces derniers n'ont plus qu'à avancer vers le corps à corps, leur bolter lourd inutilisable :

IMGP2229

 

Un cultiste arrive au contact d'un objectif :

IMGP2230

IMGP2231

 

Après que le sniper ait succombé, Tortue rate son test de déroute. Nous convenons de continuer la partie comme si de rien n'était, le but est surtout de se roder aux règles. C'est également ce qui arrive à Giempé après que son cultiste se soit fait désouder au corps à corps et que mon fulgurant ait abattu un autre Marine de la Peste (Jet pour toucher : 6, jet de munition réussi, jet pour blesser : 6, sauvegarde d'armure ratée, jet de trauma : 6...).

IMGP2235

 

Le chef de section ne n'inspire pas du tout confiance, je sais les dégats que font un pistlet plasma et un gantelet énergétique, je lui tire donc allègrement dessus et mon inquisiteur le fait tomber dans le coma grâce à ses munitions empoisonnées (dans ce cas, de la sainte péniciline) :

IMGP2236

 

Lors du dernier tour joué, je l'achève en arrivant au contact :

IMGP2237

 

Victoire totale de l'Inquisition, grâce à des jets malheureux de mes adversaires, certes, mais surtout grâce à l'Empereur ! 

A côté de nous, les Skitarii de Lleman ont fièrement défendu la rafinerie arctique contre les équipes d'Eldars de Lord Claïgo et de Nikka. A cette occasion nous avons pu constater que l'on peut faire partie de la même race et tout de même s'envoyer des plombs avec générosité :

IMGP2223

 

IMGP2232

 

Une bien belle soirée au Squig à Lunettes, le jeu commence à bien prendre et la campagne se profile. Je ne sais toujours pas si je dois orienter ma future équipe tir ou l'équilibrer tir/càc. Le tir est certes très efficace (toute touche bloque un combattant pendant un tour) mais est moins létale et est soumis aux caprices des jets de munitions. Le corps à corps est plus rare mais bien plus violent et mortel. La composition de ce soir me parait plutôt bien équilibrée, même si je n'ai pas atteint le contact. 

Notre belle table est composée notamment des décors de Giempé (conteneurs, blocs industriles, caisses...), de Benhur (cuves, grillages, bouches d'aération...) et des miens (Batiments klip n play, passerelles, voiture, barricades). 

Link to comment
Share on other sites

Très sympa tes rapports de bataille. Les décors sont bien adaptés et les figurines correspondent bien à l'univers, ça donne envie ^^ 

 

D'ailleurs, petite question niveau décors :

- D'où proviennent exactement les barils ? Car vous en avez des paquets et donc ça doit se trouver assez facilement, mais je n'en ai jamais vu ^^ 

- Egalement, d'où proviennent les piliers sur la table où s'est jouée la partie avec les skitariis ? ça m'intéresse aussi grandement !

 

Sinon, vous comptez rester sur SWA, ou basculer sur KT ?

Link to comment
Share on other sites

Le 18/09/2018 à 10:49, Vorgan a dit :

Très sympa tes rapports de bataille. Les décors sont bien adaptés et les figurines correspondent bien à l'univers, ça donne envie ^^ 

 

Merci Vorgan :)

 

Le 18/09/2018 à 10:49, Vorgan a dit :

- D'où proviennent exactement les barils ? Car vous en avez des paquets et donc ça doit se trouver assez facilement, mais je n'en ai jamais vu ^^ 

- Egalement, d'où proviennent les piliers sur la table où s'est jouée la partie avec les skitariis ? ça m'intéresse aussi grandement !

Les barils sont des starter de néons usagés, on en a toute une boite.

Les piliers sont fait, je crois, avec un rail métallique perforé, mais je ne saurai te dire quel genre. Ils sont collé sur des gros morceaux de liège pour tenir debout et pouvoir supporter une plateforme.

 

Le 18/09/2018 à 10:49, Vorgan a dit :

Sinon, vous comptez rester sur SWA, ou basculer sur KT ?

Rester sur SWA pour le moment. Nous avons une campagne en court. On essaye KT en parallèle, on verra si on y passe à plus long terme. 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.