Jump to content
Warhammer Forum
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
Sign in to follow this  
Red Qafe

[40k] Lectures de Red Qafe

Recommended Posts

En même temps pour attendre quelque chose de Hinks faut être très très optimiste (avis purement personnel). J'ai de même lu le bouquin et ce fut une nouvelle fois une réelle déception, pour ne pas changer. Je pense même ouvrir un sujet ici pour compiler tous mes retours (négatif) du bonhomme pour dissuader tout lecteur de s'aventurer à tester du Hinks. C'est Annandale tiers Hinks, voire pire...

 

Pareil lu le dernier roman sur Ciaphas Cain. Et tout comme toi  j'ai passé un agréable moment. Mais bon Ciaphas Cain fait partie de mes séries/romans préférées du catalogue de la BL, je suis donc très peu objectif.

 

Merci pour les retours.

Edited by Rhydysann

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 28/12/2020 à 20:45, Schattra a dit :

Schattra, un petit dernier pour 2020?

 

Oh mais bien sûr que oui !!!

 

10) Cardinal Carmin (Kal Jerico 2 par Will McDermott)

 

Alors que Kal, Scabbs et Yolanda viennent de récupérer une prime, Kal profite de la confusion créée dans leur bar favori par l'arrivée d'un petit bonhomme de la haute ruche (Kal pense que c'est un recouvreur de dettes qui vient lui demander de régler l'achat de nouveaux pistolets laser) pour s'enfuir avec tout le magot et son cyber-mastiff Wotan.

Mais Kal, irrécupérable, perd tout dans une salle de jeux clandestine qui s'avère être tenue par nul autre que son adversaire récurrent Nemo. Nemo confisque donc Wotan et promet de le rendre à Kal s'il parvient à lui ramener un étrange prophète que la moitié de la sous-ruche semble vouloir tuer...

Révélation

 

Pendant ce temps, Scabbs se fait capturer par des esclavagistes qui tentent de dégager tous les débris d'un dôme dans lequel un membre de la Guilde compte se faire construire un manoir pour ses vieux jours. Les lieux sont soumis à de fréquents accidents, d'où la nécessité de capturer de la main d'oeuvre forcée dans la rue pour compenser les nombreuses pertes. Yolanda essaie de venir en aide à Scabbs, mais dans le même temps elle est poursuivie par un gang de Goliath très remontés contre elle.

 

Kal ne trouvera pas de meilleure façon de trouver sa cible que de se faire capturer et torturer par le Cardinal Carmin, chef d'un culte/gang très puissant de Rédemptionnistes (ceux qui massacrent en chaîne Psyker, Mutants et Hérétiques, et accusent ceux qu'ils n'aiment pas d'hérétiques pour avoir le droit de les tuer) des Cawdor (d'ailleurs le groupe du Cardinal passe son temps à tuer d'autres gangs Cawdor en les traitant d'hérétiques). Le Cardinal a une grosse dent contre Kal : en effet, ce dernier avait fait tomber l'homme qu'il était dans une fosse remplie d'acides toxiques, le défigurant et le brûlant profondément sur tout le corps (le Cardinal adore tuer les hérétiques en les jetant dans la même substance). Kal sera finalement libéré par l'un des petits espions de la sous-ruche.

 

Le prophète que tout le monde recherche a fini par trouver refuge auprès du seul contact qui lui reste. L'homme était autrefois un sous-chef de gang Cawdor, et il a vu le chef d'un gang rival assassiner son propre chef. Le second du rivalavait tenté de les prévenir en vain, et a finalement envoyé son homologue en exil, d'où il est revenu en tant que prophète. Depuis, le rival avait disparu, son second était devenu une sorte de comptable, et tout le monde les avait oubliés.

Mais alors que les deux hommes sont endormis, un assassin tue le propriétaire de la maison, forçant le prophète à s'enfuir à nouveau.

 

Yolanda finit par trouver un peu d'aide grâce à son ancien gang Escher, mais alors que certaines essaient de l'aider à retrouver Scabbs, les autres se font attaquer à nouveau par les Goliath.

Scabbs, lui, se retrouve étrangement à mener une révolte des esclaves après qu'ils aient découvert un corps étrangement préservé qu'ils croient être celui d'un saint... Ce n'est pas du goût du Guilder, qui va tenter de pousser ses larbins à tuer les esclaves une bonne fois pour toute.

 

Comme dans le précédent tome, les différents groupes vont finir par tous se retrouver pour un gros affrontement dans le fameux dôme du saint :

Kal qui cherche toujours le prophète, le prophète en question (le saint étant en réalité son chef), les forces du Cardinal (ce dernier étant en réalité le fameux rival de l'époque qui veut effacer ses traces), le Guilder et ses larbins esclavagistes,  Scabbs et les autres esclaves révoltés, Yolanda et ses Escher, et les Goliath qui leur en veulent, et même je ne sais plus quelle force "officielle" qui se demande ce que c'est que ce bazar (peut être des soldats de la Guilde)

 

L'affrontement se finira par la mort du Guilder par le Cardinal complètement fêlé (ce qui devrait placer ce dernier sur la liste des Recherchés Morts de la Guilde), la mort du Prophète (après qu'il ait transmis ce qu'il savait du Cardinal à Kal, qu'il voit comme celui qui fera tomber le Cardinal), la mort des Goliath, et carrément l'effondrement du dôme, ensevelissant pour de bon le corps du "saint".

 

Kal récupèrera son chien en faisant peur aux jumeaux larbins de Nemo, et avec Scabbs et Yolanda ils iront boire un verre à leur bar préféré.

Mais l'homme de la haute ruche du début réapparaît. Il n'est pas un agent de recouvrement de dettes. Il est envoyé pour convier Kal à un mariage. SON mariage.

 

 

La suite dans le troisième tome.

 

Alors, j'en ai pensé quoi ?

J'avais fait plusieurs reproches au premier tome, et garde une impression mitigée/positive du deuxième.

Alors, j'essaie de nuancer mes propos : ce ne sont pas de mauvaises histoires, on a des séquences assez drôles, d'autres assez effrayantes (et ce ne sont que des humains), mais un ton assez léger pour que le tout se lise sans se prendre la tête, une structure qui part dans plusieurs directions qui finalement se recoupent (ce qui est tout de même un exercice pas toujours facile à écrire), et c'est le bazar un peu partout dans la sous ruche.

Je me dis juste que les aventures de Kal prennent peut être moins avec moi, pour une raison ou une autre. Peut être cette sensation d'inachevé (le fait que le premier s'adressait peut être aux gens qui avaient lu les histories graphiques que BL ne nous a pas fourni, par exemple ?), ou le fait que Kal soit une grosse tête à claques insupportable qui marche sur les plates-bandes de Cain (histoires relativement drôles et héros ultra-chanceux) avec une similaire habitude de se fourrer dans des situations pas possibles (mais là où Cain s'y met en cherchant à les éviter, Kal cherche tout le temps à ce qu'il lui arrive des problèmes) ou autre chose?

Bref, c'est pas mauvais, mais j'arrive pas à savoir pourquoi quelque chose ne me satisfait pas quand je les lis.

Edited by Red Qafe

Share this post


Link to post
Share on other sites

11) Lion El Jonson Seigneur de la Première (roman Primarque par David Guymer)

 

Alors, on va commencer par ma vision des Dark Angels : j'ai envie des les jeter dans un Soleil pour qu'ils y crâment de la même façon que j'ai tendance à pas aimer les Inquisiteurs Radicaux ou les Puritains fanatiques prêts à faire brûler ceux qui essaient de sauver l'Imperium (en fait j'aime les Inquisiteurs qui protègent l'Imperium et pas ceux qui préfèrent s'entre-tuer)

Vu que leur historique est rempli de "ils ont tué ou fait disparaître des témoins de l'existence des Déchus" alors que même les légions loyalistes avaient des membres qui avaient rejoint Horus...

Et aussi leur goût pour le secret paranoïaque, au point que même les amis de longue date ne se connaissent plus.

 

Eh bien ce roman a au moins pu nuancer ma vision de ce dernier souci que j'ai avec ce Chapitre/Légion.

 

Alors que L'Empereur est sur le point de fêter Ullanor, Lion et sa Légion sont dans un coin reculé du nord-nord ouest galactique où ils vont combattre un ennemi surpuissant de l'Imperium : les Khraves.

Le goût du secret des Dark Angels leur permettent de rendre plus difficile toute tentative de leur extirper des informations, chaque Marine ne sachant que ce qu'il est censé savoir (et leurs serviteurs en savent encore moins), ce qui va permettre à l'un des groupes de sortir de leurs cachettes des armes (interdites) efficaces contre cette engeance Xeno.

 

(armes interdites, datant du moyen âge technologique, du genre que les Radicaux adorent utiliser, comme des bolters capables d'annihiler l'âme de leur cible, des Hommes de Fer reconfigurés comme les Kastelan Robots de l'AdMech pour obéir à un guide, et des bombes nucléaires

mais leur possession et leur usage est secrètement autorisé par l'Empereur, la Première Légion servant justement à disposer de ces équipements)

 

Car les Khraves sont des parasites psychiques, capables de prendre le contrôle d'armées entières (seuls les Marines sont épargnés, pas leurs serviteurs humains). Ils disposent d'un corps d'origine et possèdent d'autres corps, et disposent de véhicules et technologies psychiques dérivées de leurs propres esprits. Car ils sont finalement juste des esprits reliés à un esprit d'origine, qui leur sert de chef.

 

Et la Première Légion sert effectivement à garder dans le plus grand secret des armes interdites afin de faire face à d'éventuels ennemis contre lesquels elles seraient efficaces.

Dont une bombe nucléaire qui servira à tuer un Titan khrave.

 

Le Lion lui même s'attaquera directement au chef de cette engeance, et profitera de la confusion créée par la destruction du Titan pour en venir à bout.

 

(Les Khraves existent pourtant toujours au 41ème millénaire, ils ont donc survécu à la mort de leur chef/créateur/membre originel)

 

Conclusion : OUI. Pour nuancer ma vision des Dark Angels et pour présenter un ennemi puissant et dangereux. (Par contre, la qualité d'écriture est peut être moyenne, mais l'auteur est parvenu à limiter la casse en faisant une histoire pas trop longue... Ou peut être qu'il maitrise bien le sujet et a bien écrit pour que ça passe.)

Edited by Red Qafe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour cette dernière ligne droite 2020 menée tambour battant et ces deux ultimes fiches de lecture! :)

 

J'étais particulièrement intéressé par un retour sur le dernier bouquin Primarques, et je m'attendais à de plus grosses révélations que ça. Je ne sais qu'il ne faut pas prendre ça pour argent comptant, mais le sous titre 'Master of the First' m'évoquait plutôt la constitution des Legiones Astartes, et la période où les D.A. étaient vraiment LA Légion de Space Marines, tant en termes de réputation que d'effectifs. J'ai peut-être été influencé par la lecture de la nouvelle 'First Legion' de Chris Wraight dans 'Scions of the Emperor' ceci dit.

 

Ou peut-être que les D.A. placent la barre tellement haut en matière de secrets borderline qu'apprendre qu'ils ont "juste" des armes sales et méchantes (et pas vraiment pire que les autres Légions, cf le bouquin Primarques sur Roboute Guilliman, qui se finit par une irradiation en bonne et due forme) est un peu décevant. En tous cas, content d'apprendre que Guymer a plutôt réussi son coup (je le trouve assez inconstant).

 

Schattra, toussa pour ça

Share this post


Link to post
Share on other sites

12) L'Infini et le Divin (roman Nécrons par Robert Rath)

Personnages : Trazyn l'Infini et Orikan le Devin

 

Orikan le Devin est un rival de Trazyn. Son truc à lui, c'est faire des prédictions (il avait d'ailleurs prédit que les C'tan mentaient aux Nécrontyrs lorsqu'ils leur ont proposé de remplacer leurs corps de chair cancéreuse par des corps de métal), et de remonter le temps pour s'assurer qu'elles se réalisent. Et de piquer des trucs à Trazyn. En l'occurence, il veut piquer à Trazyn un artefact qui serait la clé d'un tombeau renfermant le corps d'un Nécrontyr qui ne souffrait pas de la dégénérescence cancéreuse de leur espèce.

 

Il profite pour ce faire d'un moment d'absence du collectionneur, occupé à ravager un monde Exodite pour récupérer une gemme-âme issue de leur monde, précipitant la fin de l'occupation Exodite dudit monde.

 

Trazyn va porter plainte auprès d'une espèce de tribunal mis en place en attendant le réveil, contre Orikan parce que ce dernier a saccagé certaines de ses collections.

Le tribunal va réveiller un autre Nécron pour qu'il statue sur la situation et... le verdict ne plaisant pas à Orikan, ce dernier va remonter le temps pour qu'un autre soit consulté, et encore un autre... Jusqu'à ce que le verdict lui plaise (Trazyn ne s'en rend compte qu'à ce moment là)

Verdict : la clé, et ce qu'elle ouvre, appartient au peuple Nécron dans son ensemble, Orikan peut la garder mais n'importe qui a le droit de le tuer pour récupérer la clé.

Trazyn va faire diverses tentatives pour tuer Orikan en vain, et se contentera de l'espionner (Trazyn peut prendre possession d'autres corps Nécrons) pendant des milliers d'années.

 

Le duo va passer des millénaires à se faire des coups bas (ils disent eux mêmes se battre comme les petits vieux pluri-millénaires qu'ils sont), tenter de s'assassiner l'un l'autre, et dépenser de vastes ressources de leur espèce encore endormie pour tenter de percer les mystères de cette clé (comme trouver l'emplacement du tombeau qu'elle ouvre)

 

Révélation

Le monde renfermant le tombeau en question... est celui dont Trazyn a chassé les Exodites !

Il est désormais occupé par des Orks, qui pompent l'eau de la planète pour refroidir les moteurs de leurs vaisseaux.

 

Trazyn et Orikan décident de "coopérer" pour passer outre les Orks et atteindre le tombeau. Mais une fois arrivé devant la porte de ce dernier, ils recommencent à se battre jusqu'à ce qu'une représentante du tribunal intervienne pour les arrêter, car ils ont fait en sorte que des Nécrons se battent contre d'autres Nécrons, gâchant des ressources de leur empire.

 

Le tribunal les oblige à réellement coopérer. De toutes façons, la clé est programmée pour ne fonctionner qu'à des périodes précises, et ce n'est toujours pas maintenant.

Le duo va donc continuer à étudier les lieux pendant des milliers d'années.

L'Impérium va à son tour occuper la planète au tombeau. Un élément de la culture qui s'y développe semble influencé par une sorte d'émission de donnée cyclique issue du tombeau.

(Malgré cette coopération forcée, Trazyn et Orikan continuent à se chamailler. Entre autres, Trazyn libère un Genestealer sur Orikan sans savoir à l'époque ce dont il s'agit réellement)

Le duo s'aperçoit finalement que l'émission est issue d'une DEUXIEME porte du tombeau, qu'ils finissent par trouver.

 

Orikan calcule la prochaine date à laquelle la clé sera efficace, afin d'ouvrir cette deuxième porte, ce qui aura lieu dans quelques siècles. Le duo s'y rend alors, alors que la planète se voit ravagée par un Exterminatus, car le Genestealer a fondé un Culte qui ravage désormais la planète. Orikan est enterré à côté de la deuxième porte et Trazyn s'enfuit.

 

Pour revenir lors de l'activation suivante, à l'époque à laquelle les Nécrons se réveillent enfin. Il retrouve Orikan, les deux se battent une fois de plus car Orikan dit que l'émission codée indique qu'il ne faut PAS ouvrir le tombeau, puis Trazyn ouvre enfin la porte...

 

Le tombeau contient en réalité des Echardes C'Tan du Mystificateur (le Deceiver doré ?) et le duo va devoir coopérer pour les vaincre, ce qui se fera lorsque Orikan accèdera temporairement à un niveau de divinité affamée (il va carrément absorber la puissance des échardes)

Le duo refermera finalement le tombeau, chaque écharde étant dans un Labyrinthe Tesseract, chacun dans une pièce isolée des autres.

 

Sauf que Trazyn a gardé une Echarde pour l'interroger. Ses dernières questions portent sur la Grande Faille.

Et Orikan est à nouveau sur le point d'attaquer Trazyn, espérant ré-accéder à son niveau divin en absorbant cette Echarde.

 

Alors.

- L'histoire se déroule sur des millénaires, avec des ellipses de plusieurs siècles ou millénaires. Vu la longévité des personnages, c'est normal.

- Le duo va influencer une planète entière à travers le temps, en chassant et en y introduisant plusieurs espèces et s'y battant jusqu'à ce que l'Imperium y fasse un Exterminatus

- Les deux savants ont clairement conscience de se battre comme des petits vieux. Leurs actions et conséquences ne sont pas anodines pourtant.

- Il y a du coup un sentiment de vertige en considérant que l'histoire se déroule sur des millénaires et l'influence du duo sur une planète et sur les leurs.

- Malgré un certain respect voire un peu d'amitié née entre les deux, ils restent des rivaux mortels et continuent à se battre comme des petits vieux.

 

Conclusion : Positif.

Par son sujet, les descriptions, la durée, les évènements dans le temps, les méthodes des deux rivaux, les factions qu'ils influencent...

Le roman est très bon.

 

Edit : j'oubliais. Lors de la Chute de Cadia, Trazyn s'amusait à libérer le contenu de ses Labyrinthes Tesseract, jetant contre les chaoteux jusqu'à des Custodes (et capturant Creed à la fin) comme un lanceur de Pokéball. Dans ce roman, on trouve à plusieurs reprises cet élément, Trazyn s'amusant à capturer de tout lors de ses aventures pour les relancer contre ses ennemis. Il est à noter que les Gardes impériaux par exemple sentent qu'ils ont des alliés à leurs côtés, pour ne pas tourner la tête et voir qu'ils luttent aux côtés de Nécrons.

Edited by Red Qafe

Share this post


Link to post
Share on other sites

13) Dans la loyauté et la foi (roman Severina Raine par Rachel Harrison)

Nous voici dans un cas particulier (bon, chaque cas est particulier, mais enfin...)

Nous avons ici une sorte de "copie" des Fantômes de Gaunt, le rapprochement entre ces oeuvres étant quasiment automatique.

 

On suit un Commissaire Impérial, Severina Raine, avec un passé compliqué (mère dirigeante de Croisade décédée, père exécuté pour lâcheté, soeur exécutée pour trahison)

attachée à un régiment qui peut être considéré comme sauvage ou arriéré par des régiments issus de milieux plus nobles, marqués par une forte identité liée à leur monde natal

qui va se retrouver à lutter contre une trahison ayant lieu dans les échelons supérieurs de la Croisade.

 

Me dites pas que c'est pas ressemblant à Premier et Unique !

 

Bon, ce qui est intéressant, c'est la subtilité, les détails. On suit finalement un total de quoi cinq personnages : Severina, le chef d'un groupe de Scions du régiment, la psyker du régiment, un sergent du régiment, et la seconde du chef de ce groupe de Scions. Les quatre premiers sont les plus importants, très marqués par leur personnalité et leur histoire.

 

Par contre, le roman pêche sur la traduction. C'est pas sa faute, mais celle de Black Library/Games Workshop.

Déjà, les noms d'unités en anglais. "Commissar" ça me donne envie d'aller hurler dans les oreilles des décisionnaires (Primarch etc pour d'autres romans)

Ensuite, c'est bourré de coquilles et de fautes diverses. J'exagère en disant qu'il y en a deux par page, mais c'est l'impression que j'avais lors de ma lecture.

 

Pour l'histoire elle même, elle est pas mauvaise en soi. Les quatre personnages semblent être assez bien caractérisés, leurs exploits et aventures relativement bien décrits, le fil du scénario correct.

Cela dit, il manque un genre de personnage essentiel vu le dernier acte...

 

Révélation

Un Inquisiteur.

Car le successeur de la mère de Severina à la tête de la Croisade a utilisé des procédés volés aux Chaoteux pour se maintenir en vie alors qu'il aurait dû mourir, entraînant dans son sillage plusieurs autres chefs de la Croisade et au moins un régiment dans le détournement de ressources, armes et psykers afin de maintenir la Croisade elle même et surtout sa propre vie.

L'individu en question étant au final corrompu (techniquement, il aurait carrément dû être possédé par un démon de Tzeentch vu les descriptions, mais non, il était soit disant encore lui même)

Mais bon, un Inquisiteur aurait peut être exécuté même les loyalistes qui ont découvert la supercherie alors... passons.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

14) L'Aigle et le Marteau (recueil de nouvelles) (lecture en cours)

 

Endurer par Chris Wraight

à relier avec l'excellent roman Les Seigneurs du Silence du même auteur

Endurer nous présente le Space Marine Sarrien qui se retrouve isolé sur une planète en train de tomber entre les mains des forces de Nurgle. L'Imperium a perdu, le Marine a reçu l'ordre de se battre jusqu'au bout, et peut être que des renforts arriveront ou le sortiront de là.

Dans le même temps, un Marine de la Peste nommé Dragan intercepte justement un vaisseau impérial se dirigeant vers cette même planète, et, attiré par l'envie de combats, Dragan s'y dirige à son tour pour se retrouver face à des Iron Warriors.

Révélation

Il s'avère qu'en réalité, Sarrien finit par accepter la corruption de Nurgle afin de survivre à cette trahison/son abandon par l'Imperium, et qu'il est devenu Dragan... Il retourne donc sur une même planète après plusieurs décennies/siècles sans s'en rendre compte.

 

Exécution par Rachel Harrisson

à relier avec Dans la loyauté et la foi (Severina Raine) du même auteur, la nouvelle se déroule peu de temps avant ce roman

Il s'agit d'une présentation du Commissaire Severina Raine et du régiment de fusiliers Antari avec lequel elle sert lors d'une bataille, avec la présentation de quelques personnages que l'on revoit dans le roman. Le groupe va prendre d'assaut une forteresse ennemie, saboter ses boucliers et se retirer car le sabotage va juste annihiler les forces censées être protégées par ce bouclier (ou à peu près ça)

Rien d'exceptionnel, mais la caractérisation du régiment Antari reste plutôt bien écrite.

 

La Bataille de Markgraaf par Justin D Hill

à relier avec les romans Cadia tiendra et L'Honneur Cadien du même auteur. La nouvelle se déroule entre ces deux romans.

Minka Lesk et les Cadiens se retrouvent à lutter pour leur survie dans des grottes sous une cité ruche que le commandement espère prendre par les niveaux inférieurs en plaçant un maximum de soldats dans des foreuses. Mais les grottes sont remplies d'ennemis, et quelques Berzerks de Khorne se trouvent parmi les cultistes. L'histoire se termine lorsque Minka et un autre survivant prient une statue de sainte qui sèche leurs vêtements... alors qu'ils sont toujours dans la panade. Bref, toujours rien de très intéressant à tirer de cette série.

Révélation

(pour rappel, L'Honneur Cadien au moins mettait en place un ennemi hérétique mais qui vénérait l'Empereur... des descendants de partisans de Goge Vandire)

 

Le moindre détail de Sandy Mitchell

à relier avec les romans Ciaphas Cain du même auteur

Jurgen fait le tour des différents magasins et entrepôts des forces impériales et des Forces de Défense Planétaires du coin, afin de pouvoir dégoter tout ce qui sera utile ou demandé par Ciaphas (ce dernier est d'ailleurs généralement ravi de voir que son aide est si efficace, sans trop lui demander pourquoi) lorsqu'il se fait attaquer par des membres des FDP qui veulent apparemment cacher qu'ils volent dans les entrepôts pour revendre des choses au marché noir... Jurgen va donc aider à démanteler le groupe de trafiquants, non pas par conviction, car il se moque de ce qu'ils font, mais juste parce qu'ils s'en sont pris à lui (et il préfère éliminer les dangers potentiels envers lui et Ciaphas)

Intéressant de voir un bout d'histoire par les yeux de Jurgen, même si l'histoire en elle même n'a rien de passionnant.

 

L'Empreinte de leur vie hante les ruines de leur cité par Dan Abnett

à relier avec les romans Les Fantômes de Gaunt, du même auteur (je crois avoir déjà lu cette nouvelle dans un autre recueil)

Entre la fuite de Tanith et le premier roman des Fantômes de Gaunt, le Premier de Tanith a vécu une poignée d'opérations (certaines étaient d'ailleurs décrites dans le deuxième roman de la série)

Je crois d'ailleurs que cette histoire se déroule juste après que Gaunt ait donné un coup de poing à un chef de régiment d'artillerie qui a bombardé les Fantômes sur les ordres de Noches Sturm.

Bref, les Fantômes sont assignés à la reprise d'une ville en ruines et Gaunt, qui est encore peu apprécié de ses hommes qui lui reprochent encore de ne pas les avoir laissé mourir avec leur planète, va accompagner une équipe de reconnaissance... qui va se retrouver prise en embuscade par les survivants corrompus de la ville en ruines.

Rawne, resté au camp, sera prévenu que quelque chose ne va pas par Milo (qui a vraiment de trop importantes intuitions pour que cela ne soit pas suspect), mais sera surtout convaincu d'agir par Dorden, qui lui fera comprendre que si Gaunt meurt, celui qui prendra sa place ne sera pas aussi sympathique avec les Fantômes...

 

Miséricorde par Danie Ware

à relier avec les différentes nouvelles mettant en scènes les mêmes Soeurs de Bataille par le même auteur.

Encore un "les cinq Soeurs de Bataille massacrent des ennemis par centaines" que je ne sais plus qui prend toujours plaisir à décrier.

Cette histoire se déroule avant le Roman Court Série 1 du même auteur.

 

Aiguillon requiert Eperon par Dan Abnett

à relier avec les trilogies de l'Inquisition Eisenhorn et Ravenor du même auteur. Nouvelle déjà lue dans Magos parmi les nouvelles associées

Ravenor et son équipe se posent sur une planète aux mains d'une secte voyant certains évènements futurs et agissant de sorte à ce que ces évènements se produisent, au détriment de l'Impérium, et ce afin d'y retrouver Eisenhorn qui va prévenir son ancien élève qu'il sera lié à l'apparition du démon Slyt sur le monde capitale d'Eustis Majoris (ce qui est l'intrigue de la trilogie Ravenor).

 

L'Epave par David Annandale

Mettant en scène le (alors) jeune Commissaire Yarrick qui lutte auprès d'un régiment de Gardes contre des hérétiques chaoteux.

Son régiment va se faire bombarder suite à la prise du vaisseau par les hérétiques, et les survivants, séparés en deux groupes pourchassés par une poignées de Marines du Chaos, vont se cacher parmi des ruines mises à jour par le bombardement pour tenter de leur échapper. Le groupe de Yarrick parviendra difficilement à tuer l'un des Marines, mais l'autre groupe, sachant être dans l'incapacité de vaincre les quatre autres Marines, vont s'enfoncer plus profondément dans les ruines pour faire se confronter leur ennemi aux résidents des lieux, au prix de leur propre sacrifice.

(Vu leur description, les ruines sont d'origine Nécron)

Share this post


Link to post
Share on other sites

15) Pénitente (Bequin tome 2 par San Abnett)

Voici enfin la suite de Paria, et du coup le milieu de la troisième trilogie Inquisition par Dan Abnett.

 

Petit rappel (spoilant les trilogies Eisenhorn et Ravenor)

 

- Gregor Eisenhorn est un Inquisiteur de l'Ordo Xenos, qui au cours de sa carrière, s'est retrouvé confronté à la famille hérétique Glaw, à l'Inquisiteur renégat Quixos qui voulait activer un pylone de Cadia (peut être qu'il avait la même idée que Belisarius Cawl quelques siècles plus tard, mais Quixos est devenu un Radical puis un renégat, usant de connaissances et méthodes interdites afin de poursuivre ses propres plans, quitte à assassiner d'autres Inquisiteurs et à attaquer l'Imperium, commettant un attentat lors d'un défilé de victoire afin d'enlever des psykers, et s'attachant les services de démons contrôlés par l'intermédiaire d'un corps humain, ce qu'on appelle un possédé), a rencontré Alizabeth Bequin avec laquelle il entretenait une relation impossible, la dame étant une Paria/Intouchable/Sans-âme/Anti-psyker alors que lui est un psyker. Au cours de ses aventures, il va devoir user de méthodes de plus en plus radicales, principalement afin d'affronter ses adversaires, et Bequin sera plongée dans un profond coma/sera tuée lorsqu'il essayera carrément d'utiliser ses pouvoirs nullificateurs pour anéantir un titan du chaos, et il finira par devenir maître de Chérubael, un des Possédés de Quixos.

 

- Gideon Ravenor était l'Interrogateur (apprenti Inquisiteur) d'Eisenhorn, mais il a été grièvement blessé lors de l'attentat de Quixos. Enfermé dans une chaise-sarcophage (un peu comme un dreadnought) qui le maintient en vie, il a vu ses capacités psychiques se développer pour compenser ses incapacités physiques. Au cours de sa carrière, il va révéler que le Gouverneur d'Eustis Majoris, capitale d'un sous secteur, n'était autre qu'un membre de la Cognitae, une société secrète rivale de l'Inquisition mais dévouée à la chute de l'Imperium, et devra entrer dans la clandestinité pour traquer et vaincre l'individu en question alors que les Ordos lui demandent des comptes pour les ravages subis par Eustis Majoris. Il se révèlera que son Interrogateur servira de porte d'entrée pour un démon majeur que Ravenor parviendra à vaincre avant de se rendre aux Ordos.

 

- A savoir que le corps d'Alizabeth Bequin sera gardé par Ravenor, qui voit d'un très mauvais oeil l'évolution de son mentor.

 

Rappel de Paria

Révélation

Nous suivons une jeune Alizabeth Bequin, élevée par une école aux côtés d'autres Parias, sur le monde de Sancour, dans la cité ruche Reine-mab.

Le lecteur comprendra vite que ce ne peut pas être la même Alizabeth Bequin que celle dont était épris Eisenhorn.

L'école en question dit à ses élèves qu'elle les forme pour qu'ils soient membres de l'Inquisition, ce qui ne paraît pas anormal vu qu'Eisenhorn avait fondé une telle organisation à son époque.

Les élèves disposent de bracelets qui masquent leur aura négative, les faisant passer pour des personnes normales, et ils peuvent activer et désactiver les effets de l'objet.

 

Mais un jour, l'école est attaquée. Lors de sa fuite, Bequin se rend compte que l'une des soeurs de la Scholam voisine, une femme qui a contribué à l'élever, est en réalité un agent de l'Inquisition nommé Médéa Bétancore (que le lecteur connaît comme étant la pilote d'Eisenhorn), et elle va affronter Patience Kys, une psyker de la suite de Ravenor.

Livrée à elle même, Bequin essaye de trouver un moyen de survivre et éventuellement de retrouver d'autres survivants de son école.

 

Elle va se retrouver liée à Renner, un maledyctus, une sorte de criminel aux yeux de l'Ecclésiarchie qui rachète ses fautes en portant celles des autres et en servant de mercenaire. Renner va lui servir de garde du corps, et malgré des débuts difficiles, une sorte d'amitié va naître entre ces deux parias.

 

Bequin va apprendre plusieurs choses : elle est un clone de l'Alizabeth Bequin d'origine, dont le corps fut volé par la Cognitae à Ravenor. L'école est en réalité une base de la Cognitae, qui élève des Parias dans le but de les utiliser comme hôtes pour une sorte de parasite psychique qui les transforme en armes psychiques. Eisenhorn et Ravenor veulent tous les deux mettre la main sur Bequin, sans doute troublés par son identité, et semblent être en guerre l'un contre l'autre.

Eisenhorn est allé trop loin : les Ordos l'ont déclaré hérétique et ont chargé Ravenor de le ramener pour le juger.

Cependant, tous les deux sont en réalité en chasse d'un individu nommé le Roi Jaune, qui semble avoir un lien avec la Cognitae. Le Roi Jaune vivrait dans une réalité extime, une sorte de dimension de poche entre la réalité et le warp, superposée à Reine-mab et surnommée la Cité de Poussière.

 

On se rend également compte que nombre d'autres individus sont en chasse du Roi Jaune.

Eisenhorn semble s'être lié avec un membre de l'Alpha Legion.

L'Ecclesiarchie locale s'est liée avec des Word Bearers.

Une descendante de la famille Glaw s'est liée avec un Emperors Children qui va passer un temps à essayer de capturer Bequin avant d'être tué par l'Alpha légionnaire.

Ladite descendante Glaw vit dans un manoir qui pourrait servir à pénétrer dans la Cité de Poussière.

 

Au cours de l'histoire, Bequin va entrer en possession d'un carnet signé Lilean Chase, la chef de la Cognitae, mais il est rédigé dans un langage codé et seul le nombre 119 est lisible.

 

Au final, Bequin tombe entre les mains de Ravenor, qui déclare être celui qui a envoyé Renner. Il efface la mémoire de ce dernier et le renvoie dans la rue.

Bequin se fait alors libérer par Chérubael, mais celui ci la terrifie.

 

Et maintenant, dans Pénitente

Révélation

Bequin et Eisenhorn essaient de trouver un moyen d'entrer dans la Cité de Poussière. Ils suivent une piste : un astronome qui aurait écrit un article concernant des constellations qui ne sont pas celles de Sancour... Il aurait peut être vu celles de la Cité de Poussière. Ils parviennent à rencontrer l'astronome, et Bequin lui demande de réfléchir au nombre 119, le chiffre inscrit sur le carnet de Lilean Chase.

Au cours de la soirée, une voyante semble servir d'intermédiaire à quelqu'un d'autre pour essayer d'entrer en contact avec Eisenhorn, mais elle est immédiatement tuée par l'un des Graels, les créatures psychiques créées par la Cognitae avec les Parias.

 

Alors qu'Eisenhorn essaie de faire parler le cadavre, Bequin décide de partir à la recherche de Renner.

Elle parvient à le retrouver dans des catacombes, où il participe à une sorte de course survie afin d'avoir quelques sous.

Renner ne la reconnait évidemment pas, mais ils sont forcés de s'entraider pour survivre face au clan des gardiens fous de l'ossuaire.

On nous laisse entendre que ces gardiens sont censés vivre plus profondément, mais qu'ils remontent vers la surface, comme si leurs tanières les plus profondes étaient peu à peu inondées...

Le duo finit d'ailleurs par trouver ce qui semble être une sorte de mer souterraine, mais ressentent une intense répulsion, comme s'ils ne devaient pas tenter de la traverser... Et de la mer en question arrive une sorte d'ange qui va les attaquer ! Bequin va désactiver son bracelet, calmant la créature... Il s'agit d'un Blood Angel, et l'aura nulle atténue sa Soif Rouge ! Ne parvenant pas à se souvenir d'autre chose que de son nom, le Blood Angel va jurer fidélité à Bequin.

(elle a ainsi trouvé un ange, qui va symboliquement l'aider à dépasser la terreur provoquée en elle par le Possédé)

 

Lorsque Bequin et Renner retournent à la planque d'Eisenhorn, ils voient que celle ci est en feu ! Ne pouvant se jeter dans une potentielle attaque, Bequin décide de se cacher dans une autre planque désignée par Eisenhorn en cas de besoin. Harlon Nayl, l'un des suivants d'Eisenhorn, les y rejoindra, persuadé que les autres sont morts.

Bequin va le convaincre de contacter Ravenor pour négocier une trêve et échanger des informations.

 

Ravenor déclare ne pas être celui qui a attaqué Eisenhorn. Avec les informations que Bequin lui rapporte, il pense que l'espèce de mer souterraine est une entrée vers la Cité de Poussière, mais Bequin insiste sur le fait que ce n'est pas une bonne idée, vu la répulsion que le lieu provoque, traverser cette mer tuerait sans doute quiconque essayerait.

Bequin est troublée par le fait que Ravenor s'est adjoint les services du maître d'armes de son école. L'homme se serait rendu amnésique afin de ne pas pouvoir révéler quoi que ce soit en cas de capture, et l'Inquisiteur a décidé de le garder comme combattant, au cas où.

 

Essayant de retrouver l'astronome, le groupe se fait attaquer par un assassin de la Cognitae, qui sera finalement vaincu par le maître d'armes.

Bequin va pousser Ravenor à faire parler le cadavre (comme Eisenhorn l'avait fait avec la voyante), et celui ci va leur révéler deux choses : la Cognitae a été trahie par le Roi Jaune, et ce dernier cherche à séparer/isoler et détruire ses cadres. L'assassin servait de garde du corps à l'une de ces cadres, et Bequin se rend compte que ladite cadre était la directrice de son école, Mam Mordant.

L'autre information est que Mordant songe à se trouver de nouveaux alliés, par désespoir. Ravenor le force à prononcer le nom de ces alliés, le Collège Invisible, mais cela les invoque sous la forme de spectres tentant de rentrer dans le bâtiment. Ravenor parvient à les tenir à distance avec ses pouvoirs psychiques jusqu'à l'aube, où ils partent. Il a reconnu que l'un d'eux est un Thousand Son.

 

Bequin, Renner et le maître d'armes vont alors à la rencontre de Mordant, espérant la convaincre de s'allier à eux contre le Roi Jaune, ou au moins qu'elle leur donne des informations.

Mais alors qu'ils gravissent la tour où elle se cache, Ravenor contacte Bequin pour lui dire qu'il a un imprévu et qu'il ne peut pas assurer le soutien, et qu'ils devraient peut être annuler l'opération.

Bequin frustrée qu'il ne veuille même pas dire ce qui se passe, décide de continuer. Elle finit par demander à son Blood Angel de l'amener directement en haut de la tour pour qu'elle puisse parler à Mordant.

Mordant se terre dans une tanière pleine de miroirs à secrets, des miroirs magiques permettant d'espionner d'autres personnes. Elle révèle à Bequin que le Roi Jaune veut effectivement se débarrasser de la Cognitae, estimant ne plus avoir besoin d'eux, et qu'il utilise les Graels qu'ils ont créé pour lui contre eux. Elle dispose également d'armes possiblement utiles contre les Graels. Elle déclare également que les Aeldaris sont entrés dans la partie !

Mais lorsque Renner et le Maître d'armes les rejoignent, ce dernier se rend compte/se souvient. Il a été utilisé comme un pion par le Roi Jaune pour attirer des Graels lorsqu'il trouverait Mordant ! Il demande à cette dernière de l'achever, ce qu'elle fait.

Bequin Renner et Mordant essaient donc de survivre à une attaque de très nombreux Graels, mais voyant qu'ils ne vont pas s'en sortir, Mordant invoque le Collège Invisible.

Le Collège Invisible n'est pas un groupe de Thousand Sons. Certes, l'un d'eux en est un, mais parmi les autres se trouvent un Night Lord, et même un Iron Hand et un Raven Guard !!! Ceux ci s'attaquent aux Graels, mais dans la confusion, Mordant disparaît sous les yeux de Bequin (comme si elle avait été désintégrée)

Bequin et Renner essaient de s'enfuir, mais le Night Lord les poursuit et Bequin use des armes fournies par Mordant puis de son allié Blood Angel pour l'arrêter.

 

Encore une fois livrés à eux seuls, Bequin et Renner retournent voir l'Astronome. Ce dernier a réfléchi à l'énigme du nombre 119, et émet de nombreux concepts à ce sujet... Il estime que l'Enuncia, le langage magique que la Cognitae a essayé de posséder, peut être résumé en simples nombres. Il pense qu'à par le Binaire, l'Adeptus Mechanicus doit également utiliser un code Hexadécimal (le carnet semble être écrit avec des symboles liés à un code hexadécimal)

Entre autres, il pense que le Roi Jaune serait l'un des deux Primarques Inconnus !!!!!

Mais Ravenor contacte alors Bequin et lui demande de revenir à leur planque. Bequin accepte à contrecoeur, et laisse Renner avec l'Astronome pour que ce dernier puisse déchiffrer le carnet.

 

Ravenor... est en discussions avec des Aeldaris. Bequin le prend très mal. Patience Kys également.

Ravenor, au début de sa carrière d'Inquisiteur, s'était allié avec des Eldars, profitant de leurs dons de voyance. Cela avait d'ailleurs aidé Eisenhorn à empêcher l'un des Glaw d'entrer en possession d'une sorte de vaisseau-artefact démoniaque d'une puissance inimaginable. Mais il avait par la suite pris ses distances, se rendant compte que c'était une mauvaise idée.

Il en avait gardé des pendentifs en moelle spectrale qu'il utilisait pour prendre possession du corps de ses subordonnés de temps en temps.

Les Eldars partent en se téléportant, et Eisenhorn décide de revenir à ce moment là...

 

Les deux Inquisiteurs se menacent (et leurs subordonnés se menacent également), s'envoient au moins deux siècles de rancunes et de mesquineries diverses à la tronche (Ravenor au final avec ses amitiés avec les eldars vaut pas mieux qu'Eisenhorn et son Possédé), et Bequin décide de les planter là et de partir.

Patience l'accompagne, définitivement écoeurée par Ravenor.

Bequin a en fait eu une idée pour trouver un moyen viable d'entrer dans la Cité des Poussières : elle pense que Mordant a utilisé ses miroirs à secrets comme porte d'entrée ! Et il y avait des miroirs à secrets dans l'école où elle a été formée ! Les deux femmes parcourent donc les ruines de l'école, et finissent par trouver l'un des miroirs (Bequin lance son Blood Angel contre Chérubael lorsque ce dernier vient en prétendant les ramener).

 

Bequin parvient à passer le miroir et se retrouve dans la Cité de Poussière... Qui est immense, extrêmement immense au point qu'elle s'évanouit. On peut voir un oeil dans ce ciel, représentant l'oeil de la terreur. Des combats ont lieu tout en haut des murs. Elle voit un vaisseau doré la survoler. Elle est réveillée par des personnages en uniformes d'officiers... Dont plusieurs sont, comme elle, des clones d'Alizabeth Bequin ! Les élèves, clones de Parias, formés par la Cognitae pour servir le Roi Jaune.

Ces personnages croient d'abord qu'elle est une recrue non annoncée, puis commencent à avoir des soupçons. Elle finit par utiliser l'Enuncia contre eux pour s'enfuir, et est rejetée par le miroir par lequel elle était entrée. Kys lui dit qu'elle n'est partie que depuis cinq minutes.

 

Les deux femmes décident de retourner voir Eisenhorn et Ravenor pour leur dire qu'elles ont trouvé un moyen d'entrer dans la Cité de Poussière.

Les deux Inquisiteurs sont parvenus à une certaine forme d'accord, même si leurs rancunes restent tenaces.

Bequin semble réellement s'affirmer face à eux deux.

 

Renner la contacte alors avec un vox. Il lui dit que l'Astronome a déchiffré le carnet.

Il s'agit du nom réel du Roi Jaune.

 

ICI SE TROUVE LE SPOILER DE LA FIN DU LIVRE !!!!!

Révélation

Le nom du Roi Jaune est constitué de millions de caractères...

Ce n'est pas un Primarque Inconnu.

Le nom du Roi Jaune commence par...

Constantin Valdor.

BORDEL !!!!!!!

 

Pour ceux qui ne le savaient pas déjà, Abnett semble avoir reçu le droit de foutre d'énormes coups de pieds dans l'histoire de l'univers Warhammer 40.000 afin de faire d'importantes révélations.

On l'a vu dans sa participation au Siège de Terra, et il semble qu'ici c'est également le cas.

Pour ceux qui auront lu le livre ou juste lu mon spoiler final, je pense qu'il vaut mieux éviter de parler trop ouvertement de ça pour le moment (créer un sujet bardé de spoilers ou un groupe de message privé si ça existe...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour le retour @Red Qafe enfin je sais pas si je dois dire merci^^ parce que du coup je sais ce que je vais devoir attaquer apres la fin de l'hérésie (le cycle inquisiteur d'Abnet).

 

Sinon:

Révélation

 

Pour les révélation sur Valdor, le terrain a été préparer par Chris Wraight avec en premier Two Metaphysical Blades ou a la fin du récit Valdor nous apprend que c'est lui qui a demandé a Russ de partir en laissant son arme et qu'il doit donc faire pareil. Ils ont quelques chose a finir.

 

Et ensuite avec Valdor naissance d'un empire, avec le passage très cryptique d'introduction ou il semble que l'empereur questionne Valdor

 

 

Et sinon Track of Words ce met a faire comme moi et a classer les romans sauf qu'eux peuvent demander directement a l'écrivain.

 

https://www.trackofwords.com/2021/02/14/a-guide-to-dan-abnetts-inquisition-series/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, le cycle Inquisiteur d'Abnett est, aux côtés de sa série des Fantômes de Gaunt, parmi les premières et les meilleures histoires que j'ai lu de la Black Library.

J'ai toujours souvenir d'avoir dévoré le deuxième Ravenor en une après midi tellement ça m'avait happé.

 

16) Lignées sanglantes un roman Crimes/Enquête du Probator Agusto Zidarov écrit par Chris Wraight (qui je crois essaie de suivre Abnett sur la route des romans nombreux, divers et de qualité)

 

Agusto Zidarov est un Probator, un enquêteur/inspecteur pour l'Adeptus Arbites (ou les forces de l'ordre locales qui essaient de se faire passer pour, selon Ciaphas Cain) de la Ruche Varangantua sur la planète (?).

Un jour, il est envoyé voir Udmil Terashova, à la tête avec son mari Mordach des entreprises commerciales de ce dernier, car leur fils, Adéard a disparu... Sachant qu'ils ont sûrement les ressources nécessaires pour engager toutes sortes de mercenaires (sans compter leurs gardes et porte-flingues) pour faire ça plutôt que de passer par les forces de l'ordre.

 

L'enquête de Zidarov va le mener vers un trafic de "ponction cellulaire". S'il y a des laboratoires qui produisent artificiellement les composants biologiques et organiques nécessaires pour effectuer des réjunévations coûteuses pour étendre la durée de vie des plus riches citoyens de l'Imperium, il semble qu'il y ait en ce moment plus de demande que d'offre... Donc les gangs enlèvent des gens au hasard pour les brancher sur des lits médicaux qui vont les vider littéralement de leur vie au cours d'un processus long et très douloureux.

 

Après avoir organisé un raid contre un entrepôt où un gang effectue ladite ponction cellulaire, raid raté car quelqu'un les a prévenu et ils se sont enfuis avec tout leur matériel et en effaçant leurs traces, Zidarov se tourne vers l'astroport lorsque l'enquêtrice qui qui lui avait donné sa piste est grièvement blessée, tandis que ses collègues échauffés poursuivent les raids en ciblant le cartel criminel Vidora.

 

Il apprendra qu'Adéard avait été placé quelque part pour tenter de le faire travailler un peu dans le monde des affaires, mais qu'il s'est vite acoquiné avec la Vidora pour tenter de travailler dans le secteur de la ponction cellulaire.

Le chef de la Vidora finira par demander à parlementer avec Vongella, la supérieure de Zidarov, et insistera sur le fait qu'il n'a pas attaqué l'enquêtrice, et qu'il n'y est pour rien dans la disparition d'Adéard (et au passage laisse entendre qu'il va laisser tomber les activités de ponction cellulaire)

 

Les forces de l'ordre sont assez contentes du résultat, à part Zidarov qui n'a pas trouvé son disparu... Et voilà que les Terashova lui envoient un message demandant de classer l'affaire, soit disant qu'ils auraient retrouvé Adéard et qu'ils l'ont envoyé se promener hors-monde.

Mais Zidarov n'est pas dupe.

Au niveau de l'astroport, il a découvert une autre planque dans laquelle s'effectue la ponction cellulaire... Pas par la Vidora. En fait, les forces de l'ordre ont forcé cette dernière à se reculer, mais cela a laissé la place vacante pour une autre organisation qu'il n'a pas encore identifiée. Par contre, il lui semble que celui qui dirige ces affaires illégales (pour un chef encore inconnu) est un hors-monde dont on lui a déjà parlé mais il est persuadé de l'avoir déjà vu quelque part. Comme il cherche encore preuves et informations, et qu'il ne peut pas organiser un autre raid, il se contente de fouiller.

Il a découvert entre autres choses qu'Udmil n'est pas la mère biologique d'Adéard (elle était ruinée et a accepté un mariage d'affaires avec Mordach, avec en clause le fait de devenir officiellement la mère du garçon) et qu'elle a une liaison avec Avro Lascile, le chef du conglomérat Jazc, qui entre autres finance beaucoup les forces de l'ordre.

 

Ce qui va se passer, c'est qu'Udmil va quitter Mordach avec la moitié de ses entreprises pour rejoindre Avro.

Sauf que le hors-monde qui poursuit la ponction cellulaire travaille pour Avro.

Et Zidarov finit par découvrir la vérité : Udmil avait eu une fille, victime de ponction cellulaire. Suite à cette mort, Udmil avait fait une dépression, et avait accepté le mariage avec Mordach uniquement pour empêcher ses entreprises de couler. Sauf qu'Adéard, soutenu par Mordach, avait fini par vouloir faire de la ponction cellulaire. Udmil a donc décidé de faire disparaître le batard et de se venger de son mari.

Sauf qu'elle l'a donc quitté pour un autre type qui fait aussi du trafic de ponction cellulaire !

Zidarov va donc informer Udmil de la situation en organisant un carambolage afin de pouvoir l'approcher (et il butera le hors-monde au passage)

 

Il va se réveiller une semaine plus tard à l'hôpital des forces de l'ordre, où on va l'informer que Avro est mort d'une crise cardiaque et qu'Udmil est désormais chef de Jazc.

Il reçoit plus tard un audio d'Udmil le remerciant pour ce qu'il a fait, et lui disant qu'elle va faire augmenter la production par les usines légales de cellules pour éviter que le trafic de ponction cellulaire ne reprenne. Elle s'en sort vengée et plus puissante.

 

(parmi les sous intrigues, il y a deux éléments :

- au niveau de l'astroport, on raconte qu'il y a des problèmes, les routes warp sont compliquées etc... je ne sais pas s'il s'agit de l'ouverture de la Grande Faille ou autre.

- les problèmes personnels de Zidarov : son épouse est infirmière, leur fille suit un camp d'entraînement et espère devenir Garde Impériale, ce que ses parents n'apprécient pas, puisqu'elle n'en reviendrait pas, préférant qu'elle rejoigne l'Arbites ou les Forces de Défense Planétaires. On croit également que Zidarov trompe sa femme et entretient une liaison avec une collègue, puis on nous fait comprendre qu'en fait il participe à un groupe/culte vénérant l'Empereur sous la forme d'un serpent (le symbole de la planète est un Ouroboros) mais qui n'est pas bien vu par le Ministorum. Et à la fin j'ai cru comprendre qu'en fait sa fille fait aussi partie de ce culte. Je ne sais pas si c'est un culte hérétique dans le sens chaotique, mais il n'est pas approuvé par le Ministorum)

 

Conclusion : c'est un polar, comme on peut en lire bien d'autres, mais qui se passe dans l'univers de 40k. En cela il est assez bien écrit, j'ai trouvé une structure et une description assez similaire à ce que je m'attends à lire dans un roman policier d'origine anglophone. J'ai honnêtement perçu une ambiance générale à la Blade Runner, avec sa cité étouffante et je rappelle que l'univers cyberpunk définit bel et bien un pan de l'univers de 40k. Et bien sûr c'est un roman présentant un univers civil, là où on reste trop habitué à la guerre (de par le jeu)

Bref, pour qui veut une enquête policière dans l'univers 40k, c'est un bon livre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

17) Noces à bout portant tome 3 de la trilogie Kal Jerico, écrit par Will McDermott

 

Je crois avoir trouvé pourquoi ces romans ont un quelque chose qui me chafouine. J'ai juste envie de mettre des baffes à Kal Jerico, qui passe trop de temps à se mettre dans des situations improbables et à y jeter ses compagnons sans se soucier de leur avis.

 

Bref, le précédent tome se terminait sur un cliffhanger : un petit bonhomme venu de la haute ruche venait annoncer à Kal qu'il allait se marier.

On commence avec ce qui se passe immédiatement après cette scène : Kal essaie de s'enfuir et se fait capturer par la Garde Royale sous les rires de Yolanda.

 

Comme pour les deux précédents volumes, Kal va suivre sa propre histoire, Scabbs et Yolanda la leur, et d'autres personnages la leur, et le tout va se recroiser et se réunir.

On a des criminels qui essaient de récupérer un objet transporté dans un vaisseau de la maison Helmawr qu'ils ont abattu, Kal qui essaie de comprendre qui/comment/pourquoi on va le marier, Scabbs et Yolanda qui essaient de chasser des primes et se faire de l'argent, Wotan (le cyber-mastiff de Kal) qui essaie de retrouver ce dernier, Bobo (un espion qui se retrouve souvent à aider Kal) qui cherche le commanditaire d'un assassinat...

 

On a de l'humour, de l'aventure, des mystères, des personnages hauts en couleur...

Et aussi beaucoup de parallèles entre la vie de la sous ruche et celle de la haute ruche.

 

Le fin mot de l'histoire:

Révélation

Quelqu'un a voulu tuer Gerontius Helmawr, le Gouverneur et père de Kal et de beaucoup d'autres enfants, avec une toxine.

Les gérants de la maison Helmawr (et du coup véritables gouverneurs, vu que Gerontius est sénile) le font passer pour mort, et désignent Kal comme successeur dans le but d'essayer de faire sortir l'assassin de sa cachette. Avec un mariage organisé avec une autre maison (et pour qui se souvient, Yolanda aussi vient d'une maison noble, les Catallus)

Pendant ce temps, un vaisseau doit ramener l'anti poison mais des mercenaires engagés par l'assassin (ou par Nemo, le maître espion de la sous ruche qui veut sûrement le revendre pour se faire de l'argent) abattent le vaisseau et volent l'anti poison.

Du coup, Kal cherchera l'anti poison et l'assassin, Yolanda se fera enlever par son père pour la marier à Kal, et l'assassin se révèlera lors du mariage, où il sera arrêté par Kal et Yolanda juste avant que Gerontius fasse son apparition.

 

Bon, j'arrive toujours pas à finir le dernier tome de la trilogie Ahriman (je m'ennuie véritablement !)

Du coup je vais enchaîner avec un autre livre... A savoir que je viens de récupérer 12 (!) livres dont deux Ciaphas Cain et bien d'autres choses

Share this post


Link to post
Share on other sites

18 ) La Porte des Ossements (L'Aube de Feu tome 2)

par Andy Clark

 

Aujourd'hui je vais juste faire un résumé rapide.

Petit rappel :

- Valerian des Custodes et Aleya des Soeurs du Silence ont empêché les forces d'Abaddon le Fléau de prendre l'une des huit routes Warp liées à la Terre, le monde de Vorlese, permettant ainsi d'empêcher l'isolement total de la Terre.

- Guilliman a lancé sa croisade Indomitus, laissant le duo sur Terre s'occuper de gérer les Hauts Seigneurs de Terra qui voudraient préserver l'agonie de l'Imperium. Dans le premier tome de l'Aube de Feu, on a vu que l'une des Flottes a retardé son départ suite à un sabotage, tandis que les combats faisaient rage pour créer des têtes de pont dans l'Imperium Sanctus (la moitié de l'Imperium pouvant bénéficier de la lumière de l'Astronomican une fois ce dernier remis en état. (Je rappelle ainsi qu'on a au moins trois séries de romans se déroulant autour des mêmes évènements)

 

On va cette fois s'intéresser à la libération de Gathalamor qui fera partie des têtes de pont de la Flotte Primus (celle dans laquelle se trouve Guilliman), et en particulier de sa capitale Imprezentia.

Gathalamor est un monde sanctuaire, dans lequel les citoyens de l'Imperium font des pelerinages pour rendre hommage aux innombrables saints enterrés dans ses catacombes.

 

On apprend vite, par l'intermédiaire de l'un des Historitors de Guilliman (Fabien, rencontré dans le premier roman, celui auquel l'Empereur voulait transmettre l'information du Nexus Necron mais qui a été recruté par Guilliman avant que l'information ne lui parvienne), que le fait que Gathalamor soit un monde sanctuaire est basé sur une hérésie. En effet, Bucharis, un cardinal de Gathalamor, à l'époque monde peu important, voulait rendre sa planète plus puissante. Il a détourné des ressources de l'Imperium, taillant un sous-empire à sa propre gloire. Il fallut une petite croisade pour stopper ses ambitions. Le sanctuaire s'est finalement construit pour honorer les morts de ladite croisade.

 

Guilliman organise un grand conseil de guerre, au cours duquel il fait venir un Aeldari représentant d'Eldrad Ulthran qui explique aux forces de l'Imperium que quelque chose de très dangereux s'organise sur Gathalamor, quelque chose qui pourrait détruire tous les efforts du Primarque avant même que la Croisade ne puisse réellement débuter. (bien sûr la majorité des impériaux ont juste envie de tuer l'Aeldari et Guilliman lui même déclare ne pas faire confiance aux Aeldari mais que les avoir comme alliés contre le Chaos est une bonne chose)

 

Il est finalement décidé d'envoyer cinq Custodiens et une petite force de Bouclier Gris Primaris, issus des gènes de Dorn, sur Gathalamor préparer voire commencer la libération avant que la flotte n'arrive (d'abord une avant garde puis la partie principale dont fait partie Guilliman)

Ces Custodiens sont menés par Marcus Achallor, qui est secondé par son ami Vychellan (l'un des deux est plus ou moins sur la voie de considérer l'Empereur comme un Dieu) et les Primaris par Racej Lucerne (qui lui aurait été prêtre si Cawl n'en avait pas fait un Primaris; il espère rejoindre les Black Templars qui partagent sa vision de l'Empereur une fois la Croisade terminée)

Le petit groupe est mené par un vaisseau appartenant aux Custodiens (ils possèdent leur propre flotte)

 

Sur Gathalamor, les choses sont assez compliquées.

- Nombre de prêtres, de pélerins et de citoyens ont renié l'Empereur et rejoint un culte du Chaos. Les chaoteux eux mêmes sont dirigés par un certain Tenebrus, qui est un lieutenant d'Abaddon. Derrière Tenebrus se trouvent des Word Bearers menés par Kar Gatharr et des tankistes Iron Warriors menés par Torvann Lokk (noter que Kar Gatharr et Lokk sont amis, Kar Gatharr aurait présidé la Loge qui aurait corrompu Lokk lors de la Grande Croisade. Les deux estiment que s'ils meurent ici ce ne serait pas grave car selon eux la Grande Guerre touche à sa fin). Kar Gatharr va prendre sous son aile une cultiste psyker du nom de Tharador Yheng.

- Les défenseurs sont relativement isolés, car les chaoteux tiennent les centres de commandement, et diffusent un brouillage vox sur toute la planète, ce qui fait que les défenseurs de la capitale ne peuvent communiquer avec les forces des autres cités.

- Les défenseurs de la capitale sont retranchés dans le spatioport, protégés par des boucliers Void qui tiennent tant bien que mal.

On a principalement des Mordians menés par le général Luthor Dvorgin (ce dernier favorise une sergent éclaireuse de son régiment, estimant qu'elle aurait l'âge d'un enfant qu'il aurait refusé de faire à sa femme juste avant son départ de Mordia), des Chevaliers menés par Jessivayne Y'Kamidar, des Soeurs de Bataille menées par Imelda Veritas, et un régiment de blindés.

 

Kar Gatharr et Yheng creusent les catacombes, les Mordians essaient vainement de comprendre pourquoi.

En fait ils cherchent le tombeau de Bucharis. Ils y récupèrent un anneau qui est bien imprégné d'énergies chaotiques, et que les chaoteux vont utiliser pour leur super arme : un canon construit avec des os trouvés dans les catacombes, saturé en énergies psychiques, et alimenté par une énorme pile de cadavres des citoyens de la ville.

 

Les impériaux, ayant reçu l'aide du quintet de Custodiens, vont reprendre le centre de commandement et lever le brouillage radar.

Sans prendre le temps de se reposer, ils vont se lancer à l'assaut du QG ennemi : la Macro-cathédrale construite par le Cardinal loyaliste ayant succédé à Bucharis.

 

L'arme va être utilisée et va annihiler l'avant garde de la flotte primus. Le prochain tir prévu (le temps que l'arme se recharge) serait pour Guilliman quant il arriverait avec la flotte principale.

L'arme tire donc un énorme rayon annihilateur, dont les effets secondaires sont l'apparition de fantômes (des croyants morts de la planète) qui attaquent les vivants (chaoteux comme impériaux)

 

Trois des Custodes, avec quelques Soeurs et quelques éclaireurs Mordians, vont essayer de s'infiltrer pour prendre à revers l'ennemi et détruire directement la super arme tandis que les autres vont se battre pour la Cathédrale.

Tenebrus et Yheng vont fuir avec l'anneau de Bucharis, et Kar Gatharr va se transformer (élu des puissances de la ruine) pour aller affronter le petit groupe d'impériaux. Achellor va y mourir.

Lokk va tuer la chef des Chevaliers avant de se replier

 

Gathalamor est libérée.

 

(On reverra donc sûrement Tenebrus, Yheng et Lokk, et sans doute Lucerne (je crois avoir déjà vu son nom quelque part))

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ce retour @Red Qafe!

 

C'est peut-être seulement une impression, mais ce deuxième tome ne fait pas vraiment avancer l'intrigue de la série, non? Ça m'inquiète un peu pour une saga présentée comme l'héritière de l'Hérésie d'Horus, et qui contrairement à cette dernière, n'est pas limitée par une conclusion connue d'avance.

 

Je passe sur les brouettées de nouveaux personnages que Clark introduit (la couverture du bouquin ne mentait pas à ce sujet!): dans l'absolu je ne suis pas fan de cette approche, mais si c'est suffisamment bien fait, pourquoi pas.

 

Je tique par contre sur le passage de Bucharis dans le camp des grands méchants chaoteux : il m'avait semblé qu'il était décrit dans le fluff comme "juste" un despote assoiffé de pouvoir, mais pas vraiment intéressé par les choses spirituelles (ce qui est d'autant plus intéressant pour un Cardinal). Révéler qu'il était en fait un agent de la Ruine, avec un anneau trotro puissant (qui lui aurait été utile pour conquérir Fenris, sans doute...), affaiblit cette partie du background plus qu'elle ne le renforce à mes yeux.

 

Schattra, tombé sur un os

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors Bucharis n'est pas exactement un agent du chaos, mais juste un hérétique par avarice/égoïsme.

Cependant, l'importance de ses actions et de leurs conséquences font que ses restes sont empreints d'un fort potentiel psychique (il a une espèce de fantôme qui essaie d'attaquer les chaoteux qui veulent récupérer son anneau) que les chaoteux vont détourner et utiliser à leur avantage.

 

Alors pour l'intrigue de la série, c'est pas avec deux tomes que je pourrai dire si elle avance ou pas.

Mais si c'est censé faire comme l'Hérésie d'Horus, faut s'attendre à ce que ça aille dans tous les sens avec plein de persos secondaires et de sous intrigues...

En soi si ça fait avancer la Croisade Indomitus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

19) Xenologie (un "beau livre" lié à la Forteresse Noire par Darius Hinks)

 

Alors on se méfie du monsieur qui a fait des nouvelles pourries par l'absence de réponses (mais c'est peut être Games qui lui a dit de faire comme ça)

Mais avec un traité de xénologie, ça devrait passer quand même.

 

On a donc un rapport de Janus Draik (bien sûr fallait s'y attendre)

qui profite de son séjour à Précipice pour récolter et compiler un tas d'informations sur diverses espèces Xenos, mêlant ce que racontent plusieurs habitants de Précipice (dont Grekh son Kroot) avec d'autres livres précédents similaires, écrits par des Magos et même un recueil de fables (dont les noms et histoires sont trop similaires à ce que Draik a découvert dans ses recherches)

 

Donc on a des infos sur les Abhumains, Kroots, Aeldaris, Ur-Ghuls, Orks, Sslyth, Jokaero, Loxatl, Gyrinx, Zoat, Vespides, Hruds, Tyranides, Khraves, Génovores, T'au et d'autres trucs dont divers trucs de Catachan (vraiment planète hostile, les gardes qui en sortent ont vraiment survécu à l'enfer) ou du sous monde de Nécromunda (qui contient aussi son lot d'horreurs létales)

 

Mais bien sûr, aucun shmiblick n'avance : les Jokaeros sont toujours considérés comme des animaux qui font des trucs géniaux avec la technologie par hasard alors qu'un vaisseau composé uniquement de Jokaeros se trouve à Précipice. Les Hruds, par exemple : sont mentionnés le vieillissement accéléré de leurs cibles, le fait qu'ils puissent vivre cachés dans les ombres des ponts inutilisés des vaisseaux impériaux (on nous mentionne leur présence dans un tunnel d'acheminement de matériel), le fait qu'un ancien texte parle de "guerriers nocturnes de Hrud" (le tout vieux livre où c'étaient des Rats ?).

A part une poignée d'infos rares (quelques explications concernant les Vespides et le fait que leur société a totalement été bouleversée/traditions détruites par les T'au par exemple) c'est juste intéressant mais n'apporte rien de plus à l'univers. Bien sûr, fallait pas s'attendre à ce que Games fasse évoluer une quelconque chose à travers ce livre.

 

On a tout de même quelques infos concernant des espèces inédites ou quasiment.

Edited by Red Qafe

Share this post


Link to post
Share on other sites

20) Mortis (tome 5? du Siège de Terra)

 

Alors, on va retrouver

- Katsuhiro, le conscrit qui est trimballé de partout depuis le début du siège. Il va tenir une portion de lignes difficilement, avec des morts-vivants en face, et verra le Blood Angel qui dirigeait sa section réduit à l'état de cadavre sanglant.

- Shiban Khan, qui a survécu à sa chute de l'ascenseur spatial, et qui va traverser le no man's land en souffrant (il doit avoir tous les os cassés), accompagné des esprits de plusieurs de ses amis morts (dont je crois l'Imperial Fist qui était dirigeait les défenses de la zone). Il trouvera un survivant humain, Cole, qui se fera tuer par des morts vivants, et ce dernier avait trouvé un bébé qu'ils vont essayer de ramener au Palais. Il arrivera justement à la ligne tenue par Katsuhiro.

- Oll le pieux le Perpétuel et sa clique qui sortent de leur trajet à travers le warp à coups d'anathème (un poignard magique). Je crois qu'ils y ont passé beaucoup de temps, poursuivis par quelque chose qui leur souffle dans le cou, et ils y sont depuis... si je comprends bien, des bouquins concernant les attaques des traitres contre des mondes d'Ultramar ? Bref, ils vont se retrouver sur Terre, se perdant dans une ruche transformée en jardin infernal par des Emperor's Children, retrouveront John Grammaticus, et seront sauvés par Actae (une transformée par le warp?) et un Alpharius.

Au passage, on apprend que Oll avait été le général de l'Empereur à travers l'histoire pendant des milliers d'années, jusqu'à ce qu'ils tombent sur des types qui essayaient de contrôler l'Enuncia. Oll voulait détruire la tour où ils avaient gravés les non mots, mais l'Empereur voulait utiliser ce pouvoir, ce qui créa la scission entre les deux. Oll a fait péter la tour avec l'Enuncia. (Il répète qu'il voit une tour foudroyée, un symbole décidément récurrent) et leurs chemins se sont séparés en mauvais termes.

- Enfin, l'élément majeur du livre : la Legio Mortis affiliée aux traîtres qui marche vers l'un des Murs. En face, les restes de la Legio Ignatum, de la Solaris, et des survivants d'une énorme bataille entre titans (ces derniers ne veulent pas se battre, de peur que leur Legio, dont il reste parfois un seul représentant, ne cesse d'exister). Il sera décidé de regrouper ces survivants et une partie de la Solaris dans une nouvelle Legio. On va même envoyer des Titans Psykers, se nourrissant de l'énergie warp de missiles vortex ! Mais malgré tout cela, Mortis sera vainqueur et atteindra le Mur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Red Qafe a dit :

- Oll le pieux le Perpétuel et sa clique qui sortent de leur trajet à travers le warp à coups d'anathème (un poignard magique). Je crois qu'ils y ont passé beaucoup de temps, poursuivis par quelque chose qui leur souffle dans le cou, et ils y sont depuis... si je comprends bien, des bouquins concernant les attaques des traitres contre des mondes d'Ultramar ? Bref, ils vont se retrouver sur Terre, se perdant dans une ruche transformée en jardin infernal par des Emperor's Children, retrouveront John Grammaticus, et seront sauvés par Actae (une transformée par le warp?) et un Alpharius.

En spoiler pour ceux qui veulent conserver le suspense:

Révélation

Oll est un perpétuel retiré de tout qui vit sur Calth au début de l'Hérésie. A l'aube de la bataille de Calth, Oll reçoit de John Grammaticus une mission. Ensuite kaboum, Calth est balayée par les Word Bearers, Grammaticus sauve un petit nombre de survivants et récupère un anathème d'un chef cultiste. Il s'enfuit dans le Warp avec ses nouveaux potes mais est pris en chasse par le démon M'Kar, finit par être rattrapé et le maintient à distance le temps que - à priori - Maloq Kartho des Word Bearers fusionne avec M'Kar ce qui lui fait quitter le Warp. Et si j'ai bien compris, c'est sur ces entre-faits qu'ils arrivent sur Terra pour la mystérieuse mission.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

21) La Trilogie Ahriman par John French

OUI, JE L'AI ENFIN TERMINEE !!!!!

 

Parce que oui, j'aurai mis très longtemps à parvenir à lire et digérer ce pavé, même en faisant beaucoup de pauses et en lisant beaucoup d'autres trucs entre temps, j'arrivais pas à le finir mais ça y est.

Je promets pas de pouvoir en faire du coup une bonne analyse, mais je vais essayer de tirer quelques points.

 

Alors, déjà la trilogie est composée de L'Exilé (2013), Le Sorcier (2014) et L'Immuable (2015) et a quelques liens avec le reste des travaux des différents auteurs de la BL concernant les chaoteux (entre autres il y a plusieurs mentions d'Iskandar Khayon, mon Thousand Son passé Black Legion préféré, et du fait qu'il existe toujours, quelque part, pendant que se déroule la trilogie, et surtout du fait qu'il avait tenté d'empêcher Ahriman de procéder à l'Effacement)

 

- Dans le premier livre, on trouve un Ahriman complètement coupé de ses pouvoirs, qui sert de subalterne à une bande de chaoteux de seconde zone. Quelques évènements dont une attaque de la part de membres de son ancienne Légion vont le forcer à se sortir de sa retraite en s'associant avec un groupe de survivants d'un Chapitre de Space Marines éradiqué sans explication par l'Imperium. Il va finir par se retrouver face à Amon, l'un des Thousand Sons déjà connu dans les romans de l'Hérésie d'Horus entre autre parce qu'il partageait son nom avec celui d'Amon Tauromachian des Custodes. Amon est d'ailleurs le propriétaire originel du casque à quatre cornes qu'on voit souvent utilisé pour représenter Ahriman, qui entrera en sa possession en abattant Amon. Cela placera Ahriman à la tête d'une bande de Thousand Sons, et il décidera de trouver un remède à l'Effacement, à rendre la vie aux Rubricae poussiéreux (certains d'entre eux d'ailleurs ont, malgré leur état, une légère empreinte psychique qui contient leur nom)

 

- Dans le deuxième livre, Ahriman va se mettre à la recherche de l'Athenaeum, un dispositif entre les mains de l'Inquisition qui était à l'origine le Remémorateur personnel de Magnus lors de la Grande Croisade. L'homme était psychiquement relié au Primarque, et il est finalement possible de remplacer le corps pour entretenir l'Athenaeum, qui écrit sans cesse toutes les pensées du Primarque. Avec l'Athenaeum, Ahriman espère trouver quelles modifications apporter à l'Effacement d'origine pour que son deuxième essai fonctionne.

Pour localiser l'Athenaeum, il va utiliser Asteros, l'un de ses alliés renégats pour attirer un conclave inquisitorial sur une planète afin d'enlever l'un de leurs membres, mais en faisant cela, il va condamner le Chapitre de son allié... car ils font cela en voyageant dans le temps ! Donc en leur livrant un membre d'un Chapitre loyaliste comme étant un renégat, l'Inquisition a décidé de détruire le Chapitre, menant à la fugue de quatre de ses membre et leur rencontre avec Ahriman, qui utilisera l'un d'eux pour attirer l'Inquisition... Une boucle.

Bref, il doit dans le même temps gérer une trahison au sein de sa bande, utilisera les autres renégats et sacrifiera plusieurs pions pour les vaincre, et utilisera carrément l'un de ses traîtres comme nouveau corps de l'Athenaeum.

 

- Dans le troisième livre, on a un grand dénouement. Ahriman revient sur ce qui reste de Prospero dans le but de rouvrir la porte par laquelle Magnus avait fait fuir les Thousand Sons lors de l'attaque de leur monde par les Space Wolves. L'Inquisition essaie de l'arrêter, et plusieurs autres Thousand Sons qui avaient quitté les restes de la légion sont aussi présents, dont Iskandar Khayon qui va attaquer les Impériaux pour donner du temps à Ahriman, sans doute dans l'espoir qu'il réussisse à réparer ses erreurs.

Ahriman et sa bande débarquent donc directement sur la Planète des Sorciers toutes armes dehors et une guerre éclate alors qu'il commence à lancer le Deuxième Effacement.

Plein d'évènements vont se croiser à ce moment : un bout de l'esprit d'Ahriman sous la forme d'une Inquisitrice qu'il avait tué pour accéder à l'Athenaeum rencontre deux Eclats de Magnus, Asteros va se pointer pour essayer d'empêcher Ahriman de réussir son sortilège pour se venger du fait que ce soit Ahriman qui ait fait condamner son Chapitre, le Changelin envoyé par Tzeentch va essayer de tuer Ahriman aussi... Au final, tous ces évènements se croisent et se mélangent.

Le Deuxième Effacement est un échec, Ahriman et les siens repartent, tandis que Magnus récupère son Eclat qui guidait Asteros, et que Tzeentch rappelle le Changelin.

Mais à la fin ils se rendent compte qu'un Rubricae est bien redevenu humain !!! L'un de ceux dont Ahriman percevait l'empreinte psychique avec son nom. Il n'a plus aucun souvenir, juste une grande lumière blanche (l'Effacement) et le voilà.

 

Bon, que dire à part que c'était très long, bourré de métaphores à n'en plus finir (on comprend bien que l'histoire est pleine de circonvolutions comme un plan de Tzeentch) et que même si c'était très intéressant j'ai eu beaucoup de mal à le finir (décrochage).

Tout cela me rappelle que j'ai parmi les quelques bouquins de l'Hérésie que j'ai récupéré, un certain Roi Ecarlate qui m'avait été recommandé pour comprendre un peu mieux les soucis d'Eclats de Magnus... Il attendra au chaud mais je le lirai un jour. Pour le moment, j'ai commencé Légions Brisées, qui fait partie du Siège de Terra (mais je crois ne fait pas partie des 8 numéros prévus du Siège)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dune de Frank Herbert

Comment ça c'est hors-sujet ?

 

Dune est sûrement l'une des pierres angulaires qui a servi à construire l'univers de 40k.

Impérium ? Ancienne guerre contre des machines intelligentes qui se sont retournées contre leurs créateurs ? Empereur-dieu ? Soldats à l'arme blanche dans un univers de SF ? Individus dotés de capacités psychiques ? Navigateurs sans lesquels le voyage interstellaire serait impossible ? Humains parfois monstrueux et utilisant des augmentiques ?

Je pourrais même citer la Voix et le véhicule récolteur gigantesque des aventures d'Eisenhorn.

 

Quant aux Mentats, ces humains se droguant pour calculer et remplacer les ordinateurs, c'est une drogue qui augmente l'intelligence dans les Fallout.

Et l'Epice, on la retrouve par exemple dans Spore, c'est la ressource commerciale du jeu.

 

Dune a considérablement marqué les esprits, de façon bien plus subtile que Star Wars par exemple. Les mentions à cet univers dans la culture ne manquent pas.

Même moi je me suis rendu compte que parmi mes pseudonymes se trouve le nom d'un des personnages de ces livres.

 

Tout ça pour dire que j'avais lu plusieurs des livres il y a une quinzaine d'années, et là je viens de voir le film de Denis Villeneuve, qui est une excellente claque.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/09/2021 à 19:26, Red Qafe a dit :

Pour localiser l'Athenaeum, il va utiliser Asteros, l'un de ses alliés renégats pour attirer un conclave inquisitorial sur une planète afin d'enlever l'un de leurs membres, mais en faisant cela, il va condamner le Chapitre de son allié... car ils font cela en voyageant dans le temps ! Donc en leur livrant un membre d'un Chapitre loyaliste comme étant un renégat, l'Inquisition a décidé de détruire le Chapitre, menant à la fugue de quatre de ses membre et leur rencontre avec Ahriman, qui utilisera l'un d'eux pour attirer l'Inquisition... Une boucle.

J'ai fini la lecture du livre hier soir. J'avoue que j'ai du lire le livre en 30 fois en autant de soirées, avant d'aller se coucher et vraiment le bouquin m'a pas accroché. A la fin j'ai cru comprendre ça, mais à aucun moment je ne l'ai lu explicitement qu'il y avait eu voyage dans le temps, et comment. Parce que là c'est méga-fort. Pareil, y a de gros liens Cendrion (Grey Knight) et Astraeos (Sorcier Renégat) mais au final ce sont bien deux personnes différentes ou j'ai loupé quelque chose ?

Révélation

Pareil, à la fin y a quand même un Sorcier qui devient Prince Démon/Great Possessed sur un navire Grey Knight et qui démonte tout le monde avant de devenir un chef Thousand Sons. C'est fort de café d'un point de vue fluffique. Malcador doit faire des 360 dans sa tombe.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 24/09/2021 à 15:05, Kaelis a dit :

J'ai fini la lecture du livre hier soir. J'avoue que j'ai du lire le livre en 30 fois en autant de soirées, avant d'aller se coucher et vraiment le bouquin m'a pas accroché. A la fin j'ai cru comprendre ça, mais à aucun moment je ne l'ai lu explicitement qu'il y avait eu voyage dans le temps, et comment. Parce que là c'est méga-fort. Pareil, y a de gros liens Cendrion (Grey Knight) et Astraeos (Sorcier Renégat) mais au final ce sont bien deux personnes différentes ou j'ai loupé quelque chose ?

  Masquer le contenu

Pareil, à la fin y a quand même un Sorcier qui devient Prince Démon/Great Possessed sur un navire Grey Knight et qui démonte tout le monde avant de devenir un chef Thousand Sons. C'est fort de café d'un point de vue fluffique. Malcador doit faire des 360 dans sa tombe.

 

Honnêtement je n'ai même pas le courage de rouvrir ce livre pour y chercher des réponses... Tu as l'air d'avoir eu les mêmes soucis que moi en essayant de le lire.

 

Bon, je viens d'aménager une partie de ma bibliothèque.

C'est très beau d'aligner enfin les séries Primarques et Siège de Terra, les Inquisiteurs d'Abnett, Ciaphas Cain et quelques Marines du Chaos.

 

En cours de lecture, j'ai :

- Les Fils Brisés (Siège de Terra, compilation de deux nouvelles de Graham McNeill)

- L'Aigle et le Marteau (j'ai déjà parlé des nouvelles de 40k, j'ai pas encore attaqué celles d'AoS)

- La Trilogie Dark Bane (Star Wars, juste par curiosité pour le personnage)

- ... un roman historique dont je ne parviens pas à retenir le titre.

 

Et en attente, j'ai :

- Le Trône de Fer : Feu et Sang et Intégrale 1 (j'ai déjà lu l'Intégrale 1 il y a quoi dix ans)

- ... un livre de culture G écrit par un Youtubeur.

- Invocations et Malédictions, deux recueils de nouvelles "horreur" de Warhammer 40.000

- Alpharius

- Célestine

- Farsight (deuxième roman)

- Equipe de Choc et 13ème Légion (sur les Last Chancers, une légion pénale du Militarum)

- Fléau Divin (le troisième roman sur la guerre entre Guilliman et Mortarion après la Croisade Indomitus)

- La Guerre de Sabbat et Urdesh (des romans annexes aux Fantômes pour décrire la Croisade de Sabbat)

- La Der des Der de Cain et La Fine Fleur de l'Empereur pour Ciaphas Cain (je m'y mettrais si j'ai un coup de mou, ça me fera du bien)

 

Je me dis que j'ai un total de 4 en cours et 15 livres qui attendent... Sans compter ceux que j'ai pas compté (encore dans des cartons)

J'ai l'impression que ça fait beaucoup.

 

Puis je me dis que j'ai ouvert ce sujet il y a environ 20 mois et que j'y ai parlé d'environ 21 bouquins (plus ou moins importants) et que beaucoup de mes lectures ne sont pas référencées ici (Magos, les deux autres séries sur l'Inquisition, les bouquins sur la Légion de l'Empereur, celui sur la Navigatrice, les bouquins sur la Légion Noire ou Fabius...)

Donc je crois que je peux réellement me taper ces 18 bouquins d'ici l'été prochain. Voire les avoir fini pour le printemps si je prends le temps de lire. Et il y a intérêt parce que je pense qu'il y aura bien d'autres publications d'ici là.

 

J'AIME LIRE !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je sais pas comment tu fais pour avoir autant de livre en court en même temps mais bravo ^^.

 

En tout cas merci pour tes retours, il y'a trop de livre que je n'aurais jamais le temps de lire ça me permet de faire des choix.

Share this post


Link to post
Share on other sites

22) Les Fils Brisés : deux nouvelles du Siège de Terra par Graham McNeill

 

a) Fils des Selenar

On (re)trouve ici une poignée de personnages ayant survécu du massacre d'Istvaan jusqu'au Siège de Terra assez miraculeusement. Plusieurs Iron Hands, un Salamander et un Raven Guard, qui mènent des actions de guérilla depuis plusieurs années au point que leur vaisseau et leurs armures sont terriblement abimés, rafistolés encore et encore, à l'agonie. Leurs munitions sont quasiment épuisées.

Ils sont parvenus à traverser le système solaire alors que s'y presse l'infinie armée d'Horus, et espèrent peut être pouvoir jouer un quelconque rôle dans la défense de Terra.

Mais un message leur parvient, un appel à l'aide émis depuis la Lune.

Ils se rendent donc sur le berceau des Selenar, des zones qu'Abaddon a parcouru dans le premier livre du Siège, et c'est également de là que vient un personnage qu'on a rencontré dans Mortis.

Les Selenar avaient acquis une science leur permettant de manipuler le code génétique humain à leur convenance. Elles ont coopéré avec l'Empereur pour créer les Astartes (l'alternative étant leur mort pure et simple) et aujourd'hui, alors que les traîtres essaient de piller leurs derniers secrets présents sur la Lune, l'une d'elles a appelé à l'aide des gueules cassées.

Révélation

De tout le groupe, une Selenar incluse, seul le Raven Guard va survivre, en possession d'un artefact que je soupçonne être l'objet que Guilliman aura confié à Cawl et qui aura permis à ce dernier de créer les Primaris.

 

 

b) La Fureur de Magnus

Magnus et son plus ou moins millier de fils sont présents sur Terra lors du Siège.

Pour une raison que je continue à ne pas comprendre, ils sont aux côtés d'Horus alors que c'est ce dernier qui a dit à Russ de les détruire, là où l'Empereur voulait seulement les faire venir sur Terre.

Magnus ressent qu'il y a un défaut quelque part dans les protections des défenseurs. Au lieu de le dire à Perturabo (de toutes façons refroidi par l'échec de Saturnine, dont seul Abaddon brisé est revenu), il lui propose simplement de participer à une offensive précise (qui aura lieu là où il a décelé la faiblesse) afin d'attirer les défenseurs en grand nombre.

Après avoir maltraité les défenses en provoquant une explosion nucléaire, il traverse le point faible avec Ahriman, Amon, Menkaura et l'écuyer d'Ahriman. Il fait passer leur quintet pour des Blood Angels, merci sa magie, et ils se dirigent vers le grand observatoire du Palais. Car à cet endroit se trouve une porte liminale, dont Magnus connaît l'existence, faisant partie des conceptions des Hommes de Leng, présents avant la construction du Palais (je crois que le terme "Leng" me renvoie à des éléments lovecraftiens, ou à des concepts de jeu de rôle papier liés à un multivers d'héroic fantasy)

Dans le même temps, Malcador recueille Alvina, l'ex gardienne de Moloch. Et Lemuel Gaumont, portant un pseudonyme, rallie trois Space Wolves et trois Salamanders pour poursuivre Magnus.

Révélation

Alors, Magnus va atteindre une sorte de mer souterraine, la grotte dans laquelle sont construites les fameuses villas pour les Primarques. Il est déclaré que c'était là qu'ils auraient grandi s'ils n'avaient pas été dispersés dans l'espace. Y aurait vécu un fragment de l'âme de Magnus. S'y trouvent Malcador et Alvina, en train de jouer au Régicide. Malcador essaie de raisonner Magnus, mais celui-ci dans un accès de colère lui brise la nuque, et l'écuyer d'Ahriman loge un bolt dans les omoplates d'Alvina. Celle-ci se réveillera un peu plus tard et semble donner son essence de Perpétuelle pour ressusciter Malcador (pourtant je croyais que lui aussi était un Perpétuel ?). Au passage, Magnus tue l'écuyer, puisque ordre était de ne pas tirer sans son ordre...

Puis Magnus atteint carrément le Trône d'Or, et Vulkan et l'Empereur en personne essaient également de le raisonner. Il serait presque prêt à accepter de revenir vers son père, sauf quand il comprend que son plus ou moins millier de fils ne pourrait pas être sauvé. Il accepte alors de devenir un prince-démon et est rejeté du Palais par la barrière télésthésique.

Bref, Magnus a donc définitivement tourné le dos à son père. Et rejoint Perturabo sur la liste des grands abrutis qui auraient pu trouver un compromis avec leur père plutôt que de le trahir.

Quant aux Salamanders et Wolves, ils se promettent de poursuivre encore et encore Magnus.

 

Conclusion :

Si le premier texte revêt relativement peu d'intérêt pour moi (à part l'élément final si je l'ai bien identifié), le deuxième m'éclaire sur quelques éléments concernant Magnus (et me font le voir définitivement comme quelqu'un qui a sciemment choisi d'être un monstre)

 

Je crois que ces histoires étaient censées être "hors série" dans le Siège de Terra. McNeill n'était même pas cité parmi les 6 auteurs censés porter les... huit je crois, huit livres du Siège.

Je dois d'ailleurs mentionner que Abnett a écrit deux livres, et qu'Aaron Dembski-Bowden et Chris Wraight n'ont pas encore enlevé leur pierre à l'édifice de Dorn. J'apprécie ces deux auteurs (je crois que quelqu'un d'autre ici apprécie moins Wraight) et espère donc que leur travail me satisfaira encore.

(J'ai vérifié Wraight a écrit Warhawk, le prochain tome de la série, qui n'a pas encore été traduit en français. Qui écrira donc la conclusion du Siège ? ADB ? Ou un autre auteur ayant déjà écrit une histoire ? Voire Abnett pour effectivement boucler la boucle entamée avec le premier tome de l'hérésie ? on le saura d'ici quelques mois)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour faire comme @Red Qafe et pas spoil les gens je vais aussi passé en balise^^.

 

Pour les fils de Selenar:

Révélation

McNeill laisse le doute planner,

Nykona Sharrowkyn s'endors pour régénérer ces blessures mais il n'est pas sur de survivre.

Sabik Wayland par vers l'exterieur du système solaire en étant sur le point de mourir.

Les deux peuvent avoir rencontrer Robout Guilliman qui arrive avec ça flotte. Perso je serais tenté de penser que Wayland s'en sort, parce que sur Médusa il y'a une fresque qui raconte l'histoire de Wayland et Sharrowkyn mais bon^^ c'est juste une idée.

 

Il y'a une autre chose a retenir mais pour ça faut avoir suivit le groupe de héro depuis le début sinon on fait pas le raprochement, Magnus leur sauve encore la vie. ça fait plusieur fois qu'il sauve la vie a Sharrowkyn.

 

Pour la furreur de Magnus:

Révélation

Pour Malcador je me suis pausé la question: Je pense que Magnus lui a pas juste brisé la nuque, un peu comme Vulkan qui ne peut pas revenir a la vie seul a cause de la fulgurite.

Sinon quand eldrad ulthran pourchasse la cabale, on apprend qu'il y'a des perpétuel et des immortels. Certains ne peuvent pas mourir sauf de mort violente. Donc a voir pour Malcador. (d'ailleurs l'Empereur dit a Alvina que Malcador a encore quelque chose a accomplir.)

 

Magnus à décidé de resté avec ces fils plutot que de les laisser. Au final ça en fait surement le primarque le plus humain de la bande :)

mais c'est pas vraiment ça qui m'a interessé. Au départ j'ai pensé que l'empereur offrait les chevalier gris à Magnus mais au final... Je m'auto cite^^

Citation

 

L’empereur offre un choix impossible à Magnus (comme expliqué dans la description de Magnus plus haut). Mais il faut se pencher sur l’offre en elle-même. Il lui offre son pardon et lui propose de le rejoindre et de se battre à ses côtés. A eux deux, ils peuvent sauver la situation, mais pour ça il doit abandonner sa légion.

Et à la place l’Empereur lui donnerait une nouvelle légion : « je te donnerai une nouvelle légion, un ost puissant de guerriers plus grands que tous ceux qui vivent pour l’heure. Des plans ont déjà été tracés pour permettre leur création. Bientôt tu commanderas à des guerriers comme la galaxie n’en a encore jamais vus, dont la chair sera sans défaut, dont les poings seront d’acier et les cœurs couverts d’Adamantium ! »

Donc l’empereur propose les primaris à Magnus et lui avoue qu’il a déjà mis en marche le plan qui va permettre leur création (on pense a la conversation de l’empereur avec Ezekiel Sedayne dans « Belisarius Cawl : le grand Œuvre ». A la réflexion d’Heliosa-54 dans « Sons of Selenar », l’empereur nous pousse à faire ce qu’il veut en nous faisant peur, au fait que Magnus a peut être été manipulé dans ses vision pour sauver Sharrowkyn comme il a été manipulé par l’empereur pour entrer dans le palais impérial. Donc l’idée des primaris ne vient pas de Guilliman mais de l’empereur lui-même.

 

 

 

il y a une heure, Red Qafe a dit :

Je crois que ces histoires étaient censées être "hors série" dans le Siège de Terra. McNeill n'était même pas cité parmi les 6 auteurs censés porter les... huit je crois, huit livres du Siège.

Je dois d'ailleurs mentionner que Abnett a écrit deux livres, et qu'Aaron Dembski-Bowden et Chris Wraight n'ont pas encore enlevé leur pierre à l'édifice de Dorn. J'apprécie ces deux auteurs (je crois que quelqu'un d'autre ici apprécie moins Wraight) et espère donc que leur travail me satisfaira encore.

 

McNeill est partie travaillé pour Riot Game pendant un moment et n'est revenu qu'il y'a un an finir les histoire qu'il a laissé en suspend pendent l'hérésie. Il ne fait pas partie des Seigneurs de Terra nommée par la blacklibrary mais Dan Abnet a dit qu'il participait a pas mal de réunion et avait beaucoup œuvrer pour le siege de Terra.

Ces deux livres sont hors serie c'est en fait les volumes 3.5 et 4.5.

 

Pour le reste:

SoT 1 La Guerre Solaire John French

SoT 2 Les égarés et les Damnés Guy Haley

SoT 3 Le Premier Rempart Gav Thorpe

SoT 3.5 Sons of the Selenar Graham McNeill

SoT 4 Saturnine Dan Abnett

SoT 4.5 Fury of Magnus Graham McNeill

SoT 5 Mortis John French

SoT 6 Warhawk Chris Wraight

 

Il reste:

Aaron Dembski-Bowden

Nick Kyme

 

Je sais que tout le monde espère que Nick Kyme est cité parce qu'il est directeur de collection mais ............

 

Edit: il y'a Neil Roberts aussi mais lui c'est pour les illustrations

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

23) Alpharius, La Tête de l'Hydre (roman Primarque par Mike Brooks)

 

Déjà ravi de Ruze Brutale qui dépeignait l'attaque d'un monde forge par des Orks par le même auteur, je me disais que ce 14ème tome de l'inégale série Primarchs (donc il en reste 4 ? On y reviendra) serait peut-être une bonne lecture.

Et c'était le cas ! On y apprend tellement de trucs sur l'Alpha Legion et surtout sur Alpharius (et un peu Omegon) que pour moi qui n'ai que la lecture de Legion (Hérésie d'Horus par Dan Abnett) comme élément de comparaison concernant la Vingtième Légion, c'était très intéressant.

 

On va commencer par le début, avec Alpharius qui prépare un assaut contre le Vengeful Spirit. Hein, quoi ? Quand et comment un tel truc est arrivé ? Je me disais qu'il s'agissait sans doute d'une simulation, comme pour Corax, mais même pas... C'est l'introduction du livre, et le fin mot de cet évènement sera décrit dans la conclusion du livre.

 

Le roman lui même se porte donc sur la vie d'Alpharius, racontée par lui-même, et sa genèse (TROP de romans de la série Primarchs ne portent PAS sur la jeunesse des Primarques en question, c'était pourtant un concept évident, et cela rend d'autant plus appréciables pour moi ceux qui l'accomplissent)... Et je vais immédiatement devoir mettre le reste sous spoilers tellement c'est impactant.

 

Révélation

Lors de la dispersion des Primarques, Alpharius... s'est écrasé sur Terra. Il a été quasiment immédiatement été retrouvé et recueilli par l'Empereur et Malcador l'a formé comme c'était prévu à l'origine. Ils ont fait d'Alpharius "l'épée dans les ténèbres", il s'est spécialisé dans les infiltrations, assassinats, mouvements clandestins etc. (mais je crois qu'ils disent que c'était pas son rôle, et qu'ils font ainsi parce que c'est tout ce qu'ils peuvent faire avec ce qu'ils ont)

Alpharius était donc le VERITABLE premier Primarque retrouvé. Pas Horus. Mais vu sa fonction, il ne se sera révélé aux autres QUE une fois que tous auront été retrouvés.

 

Alpharius va un jour se décider à tester les défenses du Palais en s'y infiltrant, assassinant carrément un Custodien sur sa route et se retrouvant lame contre lame avec Valdor alors qu'il était sur le point de tirer au Bolter sur Papa (non pas pour l'assassiner mais pour prouver qu'il était possible d'arriver jusqu'ici et donc de commettre ce genre d'attaque)

Valdor, lui, n'apprit donc l'existence d'Alpharius qu'à ce moment là ! Il était sûrement furieux mais a sans doute compris l'objectif d'Alpharius lorsque Malcador et l'Empereur lui ont expliqué.

(Quant au Custodien mort... S'il a réussi à se faire avoir par Alpharius infiltré parmi un chargement de Bolters livrés en pré-prévision de la Grande Croisade, c'est que c'était un naze)

 

Alpharius va par la suite passer TOUTE la grande croisade à infiltrer sa Légion (humains comme astartes) dans plein de planètes pour les déstabiliser AVANT qu'un autre Primarque ne se pointe et calme la guerre civile en proposant aux locaux de rejoindre l'Imperium, l'alternative étant de voir les deux camps réduits en purée avant de recoloniser les lieux. Il mentionne par exemple Dorn.

Les descriptions de leur fonctionnement sont assez simples mais tellement appréciables !

 

Et petit à petit, il va se mettre à la recherche d'une sorte d'appel qu'il ressentait dans une certaine région de la galaxie.

Il va finir par se rapprocher d'une zone où Lion El'Jonhson est en train de se battre férocement contre l'espèce Xeno des Rangdiens. (ceux du fameux xénocide)

Il décide de leur présenter officiellement l'Alpha Legion, la faisant passer pour une Legion toute nouvelle qui n'a pas encore son Primarque, et désireuse de faire ses premières armes à ses côtés dans cette guerre. Le Lion les intègre donc à ses plans et leur donne des secteurs secondaires à visiter.

 

Alpharius va personnellement prendre la direction d'une planète qu'il a identifié précédemment avec son deuxième Gloriana, le Beta, car il a laissé l'Alpha avec l'un de ses Légionnaires se faisant passer pour lui sous les feux des projecteurs. Sauf qu'une fois arrivés sur place, ils ne tombent pas sur des Rangdians, mais sur des Slaugth, qui mettent à mal le Beta. Alpharius se fait donc téléporter au plus proche possible d'une balise perçue sur la planète avec une équipe, tandis que le Beta doit rebrousser chemin et revenir avec des renforts.

Sur la planète, le groupe va combattre des Slaughts (qui sont assez horribles et dangereux même pour des Astartes), et Alpharius va enfin rencontrer Omegon !

Ils vont parvenir à quitter la planète au moment où les renforts arriveront.

Omegon va expliquer qu'il s'est réveillé sur une planète inconnue et abandonnée, qu'il a volé un vaisseau pirate pour rejoindre l'espace de l'Imperium avant de se retrouver coincé sur la planète par la guerre avec les Rangdians. Omegon suppose d'ailleurs que lors de la dispersion des Primarques, il n'y avait qu'un seul Alpharius/Omegon, que le Warp a séparé en deux, créant une âme avec deux corps, et que l'Empereur n'est peut être pas au courant de l'existence d'Omegon.

Alpharius et lui décideront qu'Omegon devra se présenter officiellement comme étant le Primarque de l'Alpha Legion à Horus, et on en revient à l'introduction...

Où Omegon, après avoir tué quelques Luna Wolves est reconnu par Horus et se présente à lui comme étant Alpharius.

 

L'Alpha Legion a un fonctionnement très différent des autres Légions. En un sens, son utilisation des humains non Astartes est assez unique.

Ils ont, cachent, et vivent tellement de secrets, ne cherchent pas la gloire (contrairement aux autres Légions et Primarques), et ont une forme d'efficacité... pourtant sans passer par l'attaque directe.

S'ils n'avaient pas écouté ce groupement de Xenos leur disant de rejoindre la trahison d'Horus POUR que ce dernier soit vaincu... S'il n'y avait pas eu l'Hérésie elle-même... Ou tout simplement si je pouvais savoir ce qu'ils accomplissent à l'époque de 40k !

 

Bref, j'ai aimé ce livre.

 

Concernant la série Primarques, si je me trompe pas, il en resterait donc quatre. A moins d'une surprise, genre les deux disparus ou Omegon, il reste Dorn, Horus, Sanguinius et Mortarion. (je crois qu'ils ont fait un recueil de nouvelles, non traduit, sous les couleurs de cette série)

Et j'aimerais bien qu'on ait une traduction d'un roman sur Valdor...

Edited by Red Qafe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.