Jump to content
Warhammer Forum
Sign in to follow this  
Red Qafe

[40k] Lectures de Red Qafe

Recommended Posts

36) Croisade et autres récits (recueil de nouvelles sorties pour la V8)

 

Je vais juste résumer très brièvement les histoires, plusieurs d'entre elles sont plutôt sympa, d'autres intéressantes ou correctes sans être transcendantes.

 

Croisade par Andy Clark

Nous suivons le lieutenant Cassian des Primaris Ultramarines, faisant partie avec ses troupes d'une force de frappe basée sur le croiseur d'attaque nommé "L'épée du Primarque", faisant partie de la Croisade Indomitus. Séparés du reste de la Croisade, leur croiseur se retrouve dans le système Kalides, en proie à une attaque de la Death Guard. Ils vont débarquer sur la planète principale pour combattre la Death Guard en supériorité numérique et tenter de se replier dans la tour astropathique largement défendue.

Bon, la nouvelle sert à introduire les Primaris et leurs unités de la V8, faire une histoire Ultramarines vs Death Guard (comme dans la trilogie sur Guilliman) et donc n'a rien de spécial pour quiconque lit les autres livres.

On va juste citer que Cassian est approché par des Aeldaris qui lui disent qu'il sauvera leur vaisseau monde ou un truc comme ça, et à la fin de l'histoire il est placé dans un sarcophage Dreadnought.

 

Le roi perdu par Robbie Mac Niven

Cette histoire raconte un petit bout de scénario lié à une attaque contre les Space Wolves et leurs mondes. Logan Grimnar est présumé mort, disparu dans des souterrains alors que se pointent des Dark Angels et d'autres impériaux qui veulent poser des questions aux Space Wolves concernant les Wulfen. Cette histoire se déroule lors de la campagne WarZone Fenris de 2016.

Je rappelle que cette histoire se terminait par la présence du Changelin sur le Roc (la base des Dark Angels), le démon fouillant les entrailles de la structure et passant sans doute non loin de Lion El Johnson et libérant peut être Luther.

 

Extinction par Aaron Dembsky Bowden

Je pense avoir déjà lu ce texte, sans me souvenir d'où exactement.

Cela parle de plusieurs défaites des Sons of Horus face à d'autres chaoteux après la défaite du Siège de Terra.

Et au loin, Abaddon regarde ces évènements se dérouler.

C'est une introduction aux livres sur la Légion Noire du même auteur.

 

Sarcophage par David Annandale

Sur Armageddon, le Commissaire Yarrick se retrouve seul survivant d'un convoi de blindés, enfermé dans la carcasse d'un Leman Russ retourné.

Il va passer des heures à  tenter de s'extraire de la carcasse, attirant l'attention d'une bande d'Orks qu'il va parvenir à repousser jusqu'à ce que des Space Marines du Chapitre des Black Dragons survolant la zone voient le rassemblement et abattent les Orks, sauvant finalement Yarrick.

 

La pureté de l'ignorance par John French

Cette nouvelle se relie aux romans Les Guerres Horusiennes du même auteur parlant de guerres internes à l'Inquisition.

On suit ici la lieutenant Ianthe, qui oeuvre pour l'Inquisiteur Covenant en tant que Troupe de Choc de l'Inquisition, avec la mémoire effacée entre chaque mission et tout et tout.

Et l'Inquisiteur attaque le siège d'un Gouverneur corrompu... qui n'en a pas conscience mais qui est irrémédiablement condamné par le démon de Slaanesh qui s'est invité à sa cour.

 

Rouge et Noir par James Swallow

Des Soeurs de Bataille sont envoyées vers un monde Impérial récemment ressorti de derrière une tempête warp, guidés par une émissaire de ce monde qui veut leur prouver qu'ils sont restés purs et respectent encore le Credo Impérial. Pourtant, cette émissaire est un clone, et il semble que l'Ecclésiarchie et le représentant du Mechanicus qui accompagne les Soeurs aient leurs propres opinions concernant ce genre de créatures.

Il s'avère que sur la planète se trouvent aussi bien des humains naturels que des clones, créés à l'origine comme Serviteurs et finalement devenus partie de la population. Les clones insistent sur le fait qu'ils aient altérés leur génétique pour être totalement pacifiques. Pourtant, des attaques de "Rouges", des variantes de clones à la peau rouge et très agressifs ont lieu dans la population. Les humains se sentent relégués au second plan par les clones qui ont pris le réel pouvoir sur la planète, et utilisent ces Rouges pour les déstabiliser.

Les Soeurs et le Magos qui les accompagnent rendent leur verdict : les clones ne deviendront pas citoyens impériaux, mais devront se soumettre à l'autorité du Mechanicus qui veut étudier leur génétique. En apprenant cela, les humains de la planète lancent leur révolution pour détrôner les clones... et révèlent par la même occasion qu'ils sont en fait corrompus par Tzeentch sans savoir qu'il n'est PAS l'Empereur.

Le Magos réactive finalement des gênes d'agressivité chez les clones pacifistes, les transformant en Rouges, et les envoie éliminer les Tzeentchistes.

 

Le testament de Zheng par Josh Reynolds

Cette histoire raconte comment une Kill Team du Mechanicus traverse un monde forge envahi par les Tyranides pour atteindre le dernier bastion où une vingtaine d'humains survivent tant bien que mal.

Les Skitarii sont venus extraire une relique (le testament qui donne son titre au récit) que ces humains ont trouvé sur un site de fouille. Lorsque les humains comprennent que les Skitarii ne les sauveront pas, et qu'en plus leur simple contact (radioactif) les a condamnés, ils essaient d'abattre leurs non-sauveurs qui les éliminent froidement.

Les Skitarii vont repousser les Tyranides jusqu'à l'arrivée d'une navette venue récupérer la relique, et rester sur place mourir.

 

Le Sanctuaire des Vers de Peter Fehervari

Sur une planète que les T'au ont arraché à l'Impérium, une petite expédition traverse des marécages et une jungle pour atteindre une zone à cartographier et explorer.

Ils tombent sur un bunker (de l'Inquisition) contenant des cadavres de Space Marines (Deathwatch) et des créatures inconnues.

Il s'avère en fait qu'il s'agit d'une souche Tyranide qui était étudiée dans ce laboratoire, et qui a fusionné avec des spores de la jungle qui infectent les êtres vivants. Certains membres de l'expédition vont muter et se retourner contre les autres et les tuer. La narratrice, une jeune membre de la caste de l'eau, se sachant contaminée, confiera son enregistrement à la Guerrière de Feu qui assurait la protection du groupe pour qu'elle ramène le témoignage au reste de l'Empire T'au.

 

Le cri de la Banshee par Gav Thorpe

Un groupe d'Aeldari de l'aspect de la Banshee vont accompagner une expédition du vaisseau monde Biel-Tan vers le vaisseau monde corrompu Lanimayesh, perdu dans l'Oeil de la Terreur et en train de définitivement devenir un gros portail warp capable d'envoyer des démons vers d'autres vaisseaux mondes. Leur but est de réveiller le circuit d'infinité de Lanimayesh pour provoquer son auto destruction et empêcher sa chute finale. L'autarque des Banshees sera tuée au cours des affrontements, et l'une des nouvelles membre du groupe sera définitivement scellée dans la Voie de la Banshee.

 

 

Les seigneurs de Borsis par LJ Goulding

On a ici un récit intéressant, de plusieurs aristocrates qui s'insurgent envers leur seigneur qui semble incapable de prendre des décisions alors que les frontières de leurs territoires sont attaquées.

L'un d'eux provoque le seigneur en duel pour être abattu par le garde du corps de ce dernier. Les autres décident alors de monter un complot pour le renverser de façon moins directe... Mais ils sont trahis et arrêtés par les gardes de leur seigneur.

L'un d'eux parvient tout de même à planter son poignard entre les côtes de son seigneur mais celui ci semble ne pas s'en rendre compte.

Révélation

Ce sont en fait des Nécrons, et plusieurs d'entre eux se croient encore faits de chair et de sang de Necrontyrs...

 

La Tour Foudroyée par Dan Abnett

Cette fameuse nouvelle décrit comment Rogal Dorn, désolé de devoir convertir l'architecture artistique du Palais Impérial en forteresse hérissée de défenses, va trouver du réconfort auprès de Malcador le Sigillite qui va lui parler du Tarot Impérial. Dorn semble avoir peur. Peur d'un jour comprendre les raisons pour lesquelles Horus se retourne contre l'Empereur, et de les approuver. Peur de Curze, qui est la peur incarnée et qui l'a déjà attaqué. Peur de la Tour Foudroyée, qu'il considère comme un symbole de victoire obtenue au prix d'un grand sacrifice.

 

Décimer la horde par Steve Parker

Un groupe de Crimson Fists sur leur planète Rynn envahie par les Orks. Ils fouillent un corps de ferme et tombent dans une embuscade. Un scout va prouver sa valeur en abattant plus de la moitié des assaillants.

 

La voie du dévoreur de David Annandale

Deux demi-légions de Titans sont envoyés à la rescousse d'un monde attaqué par les Tyranides. Le chef de l'un des deux groupes, en aristo hautain, s'accapare le commandement total des opérations... Mais se précipite dans les combats sans se soucier de ses compagnons (plusieurs membres de son groupe sont laissés en arrière voire subissent des dommages car il fonce en avant)Un membre de l'autre demi légion parvient à le suivre et les deux Titans Warlords vont faire face à un bio-titan Tyranide.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

37) L'Ere du Loup (série Aube de Feu tome 3) par Gav Thorpe

 

Alors que la Croisade Indomitus progresse en direction de la Grande Faille (et a déjà duré 3 ans), les Orks se font de plus en plus nombreux.

Les Space Wolves dirigés par Logan Grimnar tentent de défaire une armée Ork présente à bord d'un Space Hulk, mais les sorciers Orks sont extrêmement puissants.

Le vaisseau porte flambeau censé apporter la technologie Primaris vers Fenris semble n'être jamais arrivé à destination.

 

Pendant ce temps, une autre Grande Compagnie rencontre les Space Marines Primaris, en particulier des Primaris Ecu Gris issus du génogerme de Leman Russ.

Une escouade de Primaris est intégrée de façon officieuse à ladite Grande Compagnie, ce qui leur permettra d'être présents sur l'Aett (ou quel que soit le nom sous lequel vous nommez la forteresse monastère des Space Wolves)

 

Car Logan Grimnar refuse que les vaisseaux bourrés de Primaris se posent sur Fenris. Il semble avoir peur que Guilliman essaie de contrôler les Space Wolves, ou de diluer leur culture avec ces nouvelles recrues qui ne sont pas Fenrissiennes et n'ont jamais grandi ou vécu sur Fenris ni passé les épreuves faisant d'adolescents de ce monde glacé des Space Wolves.

Les vaisseaux sont donc obligés de rester en bordure du système le temps que Logan ne se décide.

 

Pendant ce temps, Njal Apporte Tempête, le chef du "Librarius" des Space Wolves, accepte l'arrivée de quatre Historitors menés par Mundire (l'un des "quatre fondateurs" de l'ordre) et de Vychellan (le Custodes chargé de les protéger) afin de discuter de l'évolution de la galaxie, des évènements récents etc. Les historitors, eux, sont là pour apprendre de la part des Wolves tout ce qu'ils savent à propos de Bucharis, et en particulier toute information qui leur permettrait de comprendre l'arme déployée sur la planète cathédrale dans le tome précédent.

Mais le vaisseau à partir de laquelle est déployée la navette des historitors est pris pour cible par l'un des systèmes de défense de la planète. Pas de tirs, juste le ciblage, mais cela suffit à créer d'énormes tensions supplémentaires, le capitaines menaçant de tirer sur la batterie de défense et Logan promettant de détruire le vaisseau si jamais il tire.

 

Les Wolves, eux, constatent que les gardes postés à la batterie en question ne répondent pas.

Ils envoient plusieurs escouades, dont celle de Primaris qui a été recrutée dans une Grande Compagnie, mener l'enquête.

Il s'avère que les gardes de la batterie ont été massacrés par des cultistes au service des Thousand Sons, restés sur la planète après l'invasion de ces derniers.

Les cultistes sont éliminés, une escouade reste en place pour protéger les lieux le temps qu'on envoie d'autres gardes nettoyer l'endroit et des technoprêtres remettre le tout en état de marche.

Les cultistes n'auraient pas su tirer sur le vaisseau de toutes façons.

 

Pendant le retour en Thunderhawk, le sergent de l'escouade Primaris, Titus, en a marre de l'attitude des Fenrissiens à son égard et à celui de son escouade.

Ils ne cessent de rabaisser les Primaris, leur rappelant sans arrêt qu'ils ne sont pas de Fenris, pas de vrais Space Wolves, juste des pièces rapportées.

Titus, souhaitant plus que tout être intégré aux Wolves, ayant appris tout ce qu'il pouvait de leur culture grâce à un livre trouvé par Mundire, le vocabulaire entre autres, décide qu'il va sauter du Thunderhawk sans armure, survivre seul dans la nature hostile et retourner seul au Croc / Aett sur le continent d'à côté.

Il veut ainsi prouver aux Wolves qu'il peut réussir une épreuve similaire à celle que les apprentis Wolves passent pour être acceptés. Plus difficile même vu que les Wolves n'ont qu'à traverser le continent.

 

Pendant ce temps, Njal explique aux Historitors que les informations qu'ils cherchent pourraient se trouver sur une lune où les Wolves envoient officiellement leurs archives pour les donner à l'Impérium. Par contre, le vaisseau censé faire la liaison entre le Croc et l'archive a quelques siècles de retard, mais c'est sûrement rien.

Pendant le trajet, ils vont recevoir un appel de détresse et atteindre le système duquel il provient... Pour se faire attaquer par un vaisseau d'origine impérial détourné par les Orks. Embuscade.

Ils parviendront à faire prisonnier l'un des humains esclaves, et trouveront le nom du vaisseau : il s'agit du porte flambeau qui devait apporter la technologie Primaris aux Wolves ! Le vaisseau a carrément été sorti du Warp pas une arme Ork, son équipage tué ou réduit en esclavage.
(Je croyais que ces vaisseaux contenaient des Custodes et Soeurs du Silence pour veiller sur la technologie ?)

 

Pendant que Titus traverse un premier continent, combattant divers monstres locaux, il finit par croiser la route d'une tribu d'humains de Fenris. Ceux-ci ont également traversé un continent et sont en train de construire des navires afin de traverser l'océan. Titus ne souhaite pas leur demander de l'aide, se disant que cela rendrait caduque sa tentative de prouver aux Wolves qu'il peut réussir son épreuve sans aide. Mais il se fait blesser sérieusement par un monstre (une Crinière Noire) et les humains le trouvent et comprenant qu'il s'agit d'un des Hommes du Ciel, ils le recueillent et le soignent autant qu'ils le peuvent.

Titus se réveille au cours du trajet en navire, va défendre les humains contre un Kraken, et finir le trajet avec eux.

Ces humains ont décidé d'entreprendre ce dangereux voyage pour une seule raison : la femme du forgeron subit des rêves où elle reconnait des hommes dorés, des trucs en vert (des Orks) et les protecteurs de Fenris, les Hommes du Ciel, les Space Wolves. Elle veut avertir les Wolves de ses rêves, mais n'ayant aucun moyen de les contacter, elle espère pouvoir leur amener l'information en personne. (C'est donc une psyker latente, elle se doute que son avenir est incertain mais elle doit avertir les Hommes du Ciel)


Une fois le groupe débarqué sur le continent où l'on voit le Croc, la femme et quelques chasseurs prennent la route du Croc tandis que les autres se constituent un nouveau village. Titus leur dit qu'il ne peut pas revenir parmi les Wolves et veut rester dans la forêt, se disant qu'il a échoué son épreuve.

Sur la route, une navette se pose dans une clairière devant le groupe, en débarquent des hommes armés relativement agressifs. Comprenant que la femme est une psyker, ils veulent l'amener directement à un Vaisseau Noir, peu importe si elle veut parler aux Wolves avant, et comme elle refuse de leur obéir, ils la menacent et abattent l'un des chasseurs... Titus sort de la forêt et massacre à mains nues plusieurs des Scions du Tempestus avant que ceux ci ne comprennent qu'ils font face à un Primaris et que la femme est sous sa protection. Ils sont obligés de les amener au Croc, mais espèrent tout de même amener la femme aux Vaisseaux Noirs après et Titus devant une cour martiale parce qu'il a tué plusieurs Scions.

 

Si les Scions sont aussi nerveux, c'est parce que Guilliman en personne a débarqué sur Fenris pour tenter de discuter avec Logan. Ce dernier se montre borné, têtu, se dit que l'ouverture de la Faille est un signe de l'ère du loup, que Russ va également revenir, et qu'il veut juste retourner au space hulk infesté d'Orks avec TOUT ce qui reste de son Chapitre (qui est tout de même moribond après toutes les campagnes récentes) pour un baroud d'honneur.

Mais ce qui va permettre à Logan de changer d'avis, outre le fait que Guilliman dit ne pas vouloir donner d'ordres aux Wolves qui se débrouillent déjà très bien pour faire le nécessaire pour défendre l'Imperium, c'est d'apprendre qu'un Primaris a réussi à traverser une épreuve plus difficile que celle des aspirants Wolves.


Logan va donc attaquer le Space Hulk avec ses Wolves et les très nombreux écus gris que lui offre Guilliman. Le hulk va par la suite servir de base secondaire aux Wolves, entre autres un Titus rebaptisé et désormais entièrement accepté par les Wolves, fera passer une épreuve de survie aux Primaris : traverser toute une zone hostile du hulk, toujours peuplée de xenos et d'Orks, pour atteindre une enclave des Wolves.

 

Quant à Mudire et sa clique, ils ont atteint la lune qu'ils cherchaient, et y ont trouvé des informations qu'ils cherchaient... au prix de la vie d'un des Historitors dans des circonstances non développées...
Leur prisonnier leur ayant décrit d'importantes forteresses Orks et l'assemblée de nombreux Boss sous la bannière de Ghazkgull Thaka, Guilliman est ennuyé. Certes il va laisser les Wolves mener le combat contre les Orks (Psychic Awakening et je crois une boîte de jeux Primaris Wolves contre Orks ?) mais ne veut pas que l'information ne s'ébruite : les Hauts Seigneurs pourraient détourner une partie des forces de la Croisade pour revenir défendre Terra ou combattre les Orks. Le prisonnier est transféré dans une légion pénale où il mourra en attaquant l'une des forteresses Ork.

 

Njal quant à lui est troublé par les révélations de la psyker et va effectuer un voyage par lui même...

(à rapprocher du roman Les cendres de Prospero ?)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 21/06/2022 à 14:42, Red Qafe a dit :

(à rapprocher du roman Les cendres de Prospero ?)

 

C'est exactement ça^^ tel un McNeil de la grande époque il se fait un peu de pub :)

 

D’ailleurs il y'a plusieurs clin d'oeil a d'autre livre ou série dans ce roman.

 

Merci pour le résumé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 25/06/2022 à 16:47, gilian a dit :

 

C'est exactement ça^^ tel un McNeil de la grande époque il se fait un peu de pub :)

 

D’ailleurs il y'a plusieurs clin d'oeil a d'autre livre ou série dans ce roman.

 

Merci pour le résumé.

 

En l'occurence, le War Zone Fenris, et Psychic Awakening

Tant mieux que le roman fasse des références même indirectes à des livres de jeu parce que c'est justement quelque chose qui manque énormément

(me souviens de l'histoire de Macharius : les romans et les livres de jeu n'ont AUCUNE planète en commun)

C'est comme ça qu'on finira par relier les joueurs des lecteurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

38) Les Déments et les Damnés (recueil d'Horreur)

 

Ce livre est comme un certain genre de films à sketches, où l'on a un fil rouge qui permet de donner une raison pour laquelle on a les différents segments, les différentes sous histoires.

 

Silence

Sur un monde-cimetière impérial se croisent trois individus qui ne savent pas trop ce qu'ils font ici.

Ils vont se raconter leur histoire, la dernière chose dont ils se souviennent.

 

La bête dans les tranchées (Josh Reynolds)

Révélation

 

Le Commissaire impérial Egin Valemar est rattaché à un régiment dont le nom ne sera jamais évoqué, dirigé par un colonel qu'il respecte.

Il a reçu cette attribution grâce au colonel en question, qui ayant perdu son commissaire a fait la demande d'avoir Valemar en remplacement.

Le régiment est actuellement stationné dans un réseau de tranchées boueuses, une boue légèrement toxique qui peut avaler les soldats et qui digère leurs vêtements et leurs chairs, laissant parfois ressortir les os. Une pluie, légèrement toxique également, tombe la majorité du temps. En face se trouve l'ennemi, que personne n'a jamais vu. Les artilleries se font face et se tirent dessus à longueur de temps, quelques snipers abattent des soldats parfois, mais aucun corps à corps n'a eu lieu, ni même aucune charge : les ordres sont de tenir la position, pas de déloger l'ennemi.

Ils sont stationnés là depuis un petit moment. Suffisamment pour que le Commissaire commence à repérer un relâchement parmi les soldats.

Sauf qu'il commence à voir autre chose : certains soldats se mettent à avoir un éclat bleuté dans les yeux, qui sont censés être marron. Il commence à devoir abattre sur place un jeune soldat rendu fou par la vision des os régurgités par la boue, puis élimine un autre soldat au comportement relâché et qui a tenté de le suriner à la baïonnette lorsqu'il lui a donné des jours de corvée pour avoir laissé son arme sous la pluie. Il finit par devoir éliminer une autre soldate.

Le colonel n'est pas content que le commissaire s'amuse à abattre ses hommes comme ça, il demande à Valemar de ne pas les abattre ainsi, mais plutôt de lui rapporter ce genre de situations indésirables pour qu'ils prennent ensemble la meilleure décision. Le moral des hommes est bas, pas la peine de le faire descendre encore plus.

Valemar ne lui parle pas des yeux bleus, mais commence à soupçonner certains officiers d'avoir ces éclats. Il soupçonne une sorte de contamination, ou une mutation, dans tous les cas un danger qu'il va vouloir traiter lui même, au moins apporter des preuves au colonel. Il va pour cela organiser des infiltrations, où lui et un autre homme désigné par le colonel ou un officier vont s'approcher des lignes ennemies, soit disant pour récolter des informations, en réalité pour que Valemar soit seul avec des suspects et puisse les interroger (et dans ce cas là, le suspect en question ne reviendra pas)

Il finit par faire cette manoeuvre avec l'officier qu'il soupçonne. Ce dernier va tenter de montrer à Valemar une vérité de leur situation : d'après lui le régiment est face à un autre régiment de la Garde, un quelconque stratège s'est emmêlé les pinceaux et a mis face à face deux régiments alliés et leur a dit de se tirer dessus.

Lorsque Valemar revient, seul, il finit par voir l'éclat bleu dans les yeux du colonel. Il va le tuer et considérer le régiment entier comme corrompu, va alors au dépôt de munitions pour le faire sauter, entraînant l'ensevelissement de tout le réseau de tranchées par la boue.

Et finalement, il sera retrouvé par des alliés, qui vont le féliciter pour sa réussite et l'envoyer sur Silence...

 

 

La femme emmurée (Phil Kelly)

Révélation

 

Leana Vandersen est une sous officière ambitieuse d'un groupe militaire contenant plusieurs régiments d'origines différentes. Alors que la promotion qu'elle convoitait a été attribuée à sa rivale, Thorne, bien plus compétente qu'elle, Vandersen envoie des complices à elle, quelques Chem Dogs de Savlar, chez Thorne pour la passer à tabac... Sauf que l'on retrouve Thorne morte, le corps en piteux état. Les Savlars lui expliquent qu'elle s'était trop bien défendue, avait tué l'un des leurs, et eux avaient dû la tuer pour ne pas subir le même sort.

Leana Vandersen obtient donc sa promotion, au moins de façon temporaire le temps qu'elle soit officialisée. Elle contribue donc à la fin de la campagne sur la planète Oong Tem.

Les troupes embarquent dans un vaisseau direction le champ de bataille suivant.

 

Mais au cours du trajet, Vandersen n'a plus de nouvelles des Savlars. Elle se fait renseigner par un cuistot homme-rat, et va finir par retrouver la cheffe de son petit groupe de complices, morte enfermée dans sa chambre, dans un état similaire à celui dans lequel ils avaient mis sa rivale. Elle a l'impression de voir des ombres bouger sur les murs...

Elle ne dit rien à sa hiérarchie mais le corps sera finalement retrouvé. Le colonel Bhulvadt n'est pas content de la situation, et le fait savoir à Vandersen.

Elle parvient à voir les quatre autres survivants du groupe de Savlars, grâce au cuistot, dans une écurie où se trouvent les bêtes de la cavalerie (pas des chevaux mais des bestioles bien moins jolies)

L'un d'eux semble terrifié par les ombres et se sépare du groupe et semble se faire massacrer par l'un des animaux. Son corps est donné à manger aux bêtes pour le cacher.

Vandersen essaie de comprendre ce qui se passe, discutant avec un autre de ses contacts, une technaugure, qui lui assure qu'il n'y a pas d'Assassin impérial dans leur unité.

Pendant la nuit, elle sent quelque chose la griffer à plusieurs endroits du corps.

Un peu plus tard, Vandersen trouve l'un des autres Savlars, suicidé dans sa chambre, laissant derrière lui des dessins dont certains semblent représenter un fantôme de Thorne couvert de griffes...

Vandersen va alors soupçonner qu'il s'agit d'une sorte de fantôme de Thorne, venu se venger de ce qu'on lui a fait subir. Elle suppose que lorsque le vaisseau sortira du Warp, dans quelques jours, le fantôme ne pourra plus l'atteindre.

Voulant faire en sorte que l'homme-rat lui donne un alibi, elle tombe dans un piège tendu par des Savlars la rendant responsable de la situation actuelle. Ils veulent la tuer comme leurs amis ont été tués, mais une véritable boucherie survient, tuant le groupe. Vandersen s'enfuit, se cache, désormais recherchée par Bhulvadt et ses hommes.

Elle trouve le dernier survivant de son groupe caché quelque part dans l'enginarium, terrifié, prêt à attaquer le fantôme au lance flammes... En vain, le fantôme le tuera aussi sûrement que les autres.

 

Terrifiée, Vandersen décide de se cacher dans des cellules inoccupées. Elle est parvenue à se faire prêter de l'Aqua Sanctus (de l'eau bénite) par l'aumonier, elle qui n'est pas particulièrement dévôte, cherchant toutes les protections possibles. Elle trace un cercle d'eau bénite autour de son lit, et pendant la nuit, le fantôme sort littéralement du mur, mais disparaît en traversant le cercle d'eau bénite.

Vandersen se croit sauvée. Elle est également parvenue à convaincre sa technaugure de la faire protéger : quatre servitors de combat l'entourent, prêts à tirer des bolts sur lesquels elle a versé un peu d'eau bénite, dès qu'ils apercevraient le fantôme...

Sauf que c'est d'abord Bhulvadt qui la trouve, avec quelques soldats d'élite à sa recherche. Elle les fait tuer par les servitors de combat, refusant de quitter l'abri représenté par son cercle d'eau bénite pour répondre à leur jugement.

La nuit suivante, le fantôme se laisse simplement tomber du plafond. Vandersen sent la douleur de ses chairs blessées, déchirées, découpées...

Mais se réveille le lendemain. Elle retrouve le cuistot homme rat, lui fait sortir de sa chambre froide le cadavre d'un des Savlars que le fantôme avait massacré dans la cuisine, et veut lui faire porter le chapeau (l'homme rat a gardé les cadavres pour en faire de la viande... pour le régiment. Beurk)

Avec l'aide de l'homme rat et de la technaugure, Vandersen fait donc porter le chapeau pour toutes les morts à un des Savlars, qui passe pour un tueur en série complètement fou qui aurait également abattu le colonel et sa suite lorsqu'il a été débusqué.

Elle se retrouve de facto diriger le groupe de combat, qui débarque sur Silence.

 

 

La foi et la chair (David Annandale)

Révélation

 

Oswick Marrikus fait partie d'une famille d'ecclésiarques. Mais il fait partie d'une branche mineure, et n'est pas destiné à devenir cardinal, mais simple missionnaire. Cela ne l'intéresse pas spécialement, il n'est pas spécialement dévot non plus. Il se retrouve attribué à des groupes de combat, où il se contente de soutenir moralement les gens à l'arrière des lignes par ses prêches convaincantes malgré sa sensation qu'elles sont vides de sens.

Au cours de la libération d'une planète, il a rencontré Rowne, une femme dont il est tombé amoureux. Elle faisait partie des forces de libération mais n'était pas réellement soldate, et s'est trouvée un boulot une fois le système libéré, alors que lui fait le tour du système pour apporter un soutien spirituel à plusieurs planètes privées de prêtres. 

Rowne, pendant ce temps, fait partie d'une petite équipe, située dans une station éloignée du système, chargée de démanteler des vaisseaux de tous tonnages. Eloignée du système car s'il y a le moindre incident (un réacteur à fusion qui explose) seule la station et ses cinq occupants (et les servitors remplaçables) en seront victimes. Marrikus utilise ses fonds personnels pour aller la voir de temps en temps. Il l'aime.

 

Mais voilà que ses ordres sont arrivés : l'armée va quitter ce système pour reprendre la guerre dans un autre système et Marrikus va devoir suivre. Mais il ne veut pas quitter Rowne.

Il retourne donc la voir, ne sachant pas trop s'il veut déserter pour rester avec elle, ou lui demander de venir avec lui... Aucune des solutions n'est viable.

Celle ci lui dit qu'il est censé suivre ce que l'Empereur a choisi pour eux. Elle croit plus que lui, qui est pourtant missionnaire. Quelle ironie.

 

L'un des vaisseaux à démanteler contient, étrangement, un space marine en stase, son armure fondue à ses pieds, une explosion proche également en stase.

Marrikus voit l'extase religieuse sur le visage du space marine en stase. Alors que les occupants de la station envoient un message pour demander quoi faire (au pire, un quelconque chapitre de Space Marines devrait pouvoir venir prendre l'inconnu et faire le nécessaire pour le ramener chez lui, même si ça demanderait du temps), Marrikus décide d'attendre la nuit pour aller le libérer de sa stase, espérant atteindre ainsi une révélation.

 

Sauf que le Space Marine, une fois libéré de sa stase, se met à hurler "Gloire au dieu du changement" et mute sous les yeux horrifiés du missionnaire !

La créature va tuer l'un des ouvriers, semblant absorber son visage au sein de son corps, avant que le groupe ne parvienne à l'enfermer dans une zone de vaisseau sous vide.

Mais elle disparaît soudainement des images de surveillance, et se retrouve avec eux. Elle tue un autre ouvrier, et absorbe de même son visage.

Marrikus, Rowne et le dernier survivant vont parvenir à enfermer le monstre dans un vaisseau et décrocher ce dernier de la station, l'envoyant donc dans l'espace. Ils constatent que la créature semble se décomposer grâce aux images de surveillance et se croient enfin à l'abri (le temps que le vaisseau de routine les rejoigne dans une poignée de jours, après quoi Marrikus pense qu'ils finiront interrogés et exécutés par une organisation impériale)

 

Mais les cris du monstre leur parviennent à nouveau. Ils se rendent compte que, alors qu'ils avaient jeté au broyeur une tentacule de la créature coupée par un sas se refermant, la tentacule avait contaminé le système d'évacuation relié au broyeur, et de là la station entière était en train de se transformer, devenant le corps du monstre.

Le trio essaie à nouveau de s'enfuit, mais la créature atteint le troisième survivant.

Marrikus et Rowne se dirigent vers la capsule de secours, qui devrait leur permettre de tenir seulement la moitié du temps restant avant que le vaisseau de routine ne les rejoigne, mais tant pis.

Marrikus se rend compte que Rowne ne l'aime plus, à cause de son hésitation religieuse. Il l'abandonne à son sort et prend la capsule de survie.

 

 

Silence, à nouveau.

Révélation

 

Les trois personnages voient autour d'eux des servitors du monde cimetière, qui les fixent de leurs yeux rouges.

Vandersen découvre un cadavre et s'aperçoit, stupéfaite, que c'est elle, elle déchiquetée par le fantôme. Elle n'a donc pas survécu en réalité.

Marrikus, de même, trouve son propre corps.

Et Valdemar se met à avoir mal à la tête, et se souvient enfin qu'il n'a pas détruit le dépôt de munitions: l'aide de camp du colonel est parvenu à lui loger une balle dans la tête.

 

 

Analyse/critique/conclusion

Révélation

Concernant Valdemar, on peut se rendre compte en lisant son histoire que l'homme est un psychopathe. Il mentionne à deux reprises qu'il torturait des oiseaux avant même d'avoir rejoint la Schola Progenium qui a fait de lui un Commissaire. Il mentionne également avoir assommé un autre élève qui le maltraitait, dans la porcherie, et avoir laissé le garçon se faire dévorer par les porcs.

Quelle que soit la vérité concernant la guerre dans laquelle il se trouvait (qu'il y ait eu ou pas d'autres impériaux en face par erreur), je pense que le fait qu'il se soit mis à voir des éclats bleus dans les yeux de soldats n'est qu'un effet de sa folie. Il s'est quand même amusé à tuer gratuitement et discrètement plusieurs soldats, presque pour se passer les nerfs, et pouvait ensuite prétendre qu'il avait fait ça car il avait vu cet éclat dans leurs yeux, une trace de corruption mentale ou de mutation qui justifiait selon lui le fait qu'il les ait tué.

 

Vandersen quant à elle semble ne pas avoir survécu à sa dernière confrontation avec le fantôme. Dans son histoire, elle dit clairement avoir été torturée par la créature lorsqu'elle est sortie du plafond de sa cellule (pour éviter le cercle d'eau bénite) et le reste (le maquillage de tous les morts, état major inclus, en faisant passer ça pour un tueur en série, et le fait qu'elle a dirigé le groupe) n'est pas arrivé.

 

Enfin, Marrikus, j'ai un peu plus de doutes quant au moment où il pense s'en être sorti alors que non, mais on peut supposer que même sa capsule de survie était contaminée finalement.

 

Maintenant que penser de ce recueil de nouvelles d'Horreur ?

Que la première présente la folie humaine, la deuxième est une histoire de fantôme vengeur et la troisième... Désolé Annandale mais ton Marine transformé en monstre ça fait pas peur.

La lecture en valait la peine tout de même.

 

Par contre, je dois vraiment ne pas laisser de livre sur ma table de chevet : un coin en a été bouffé par cette créature warpienne appelée gyrinx de compagnie...

 

Edited by Red Qafe

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

39) Invocations (recueil de nouvelles Horreur)

 

Ce recueil contient 12 nouvelles type Horreur aussi bien de 40k que de Age of Sigmar.

Il est à noter qu'un mot revient dans la majorité des nouvelles : Mhurghast pour AoS et Valgaast pour 40k.

Si je n'ai pas retenu de réelles informations concernant Mhurghast, pour ce qui est de Valgaast il s'agit soit d'une planète, soit d'une cité-ruche sur une planète, et en viennent des régiments de l'Astra Militarum.

Du coup je sais que quelqu'un a déjà parlé de ce recueil.

 

La Traque (David Annandale, AoS)

Révélation

Nous commençons avec l'histoire d'un chasseur de sorcières qui souffre d'insomnies : il voit des fantômes qui s'approchent lentement de lui, toujours plus proches nuit après nuit.

Il est persuadé qu'ils viennent l'emporter pour le punir d'avoir fui un avant poste où il devait protéger la ville avec d'autres personnes, qui se sont toutes, sauf lui et une autre, fait massacrer.

A noter que ce massacre aurait eu lieu lors de l'apparition en ville des guerriers de Sigmar.

Et le voilà qui doit enquêter sur un possible culte. Il se retrouve à combattre, et tue, ce qui semble être un cultiste dans un entrepôt. Tatoué sur le cadavre, l'insigne représentant le fameux avant-poste.

Il va donc demander de l'aide à l'autre survivante du massacre. Si les cultistes sont liés à leur passé commun, autant qu'ils aillent résoudre la situation ensemble.

En fait, il sait qu'il veut être accompagné pour deux raisons : lui demander si elle lui pardonne le fait qu'il ait fui, et pour ne pas être seul car c'est cette nuit que les fantômes vont le rattraper.

Ils vont donc dans les ruines de l'avant poste, et les fantômes apparaissent effectivement, les poursuivant dans les couloirs jusqu'à ce qu'ils parviennent à l'endroit où la femme s'était cachée pour survivre... Et elle y enferme le chasseur de sorcières...

 

En réalité, elle avait survécu en se vendant à l'ennemi (Slaanesh)

Les fantômes venaient pour protéger le chasseur de sorcières de la traitresse.

Et l'histoire est racontée à la deuxième personne : quelqu'un s'adresse au chasseur de sorcières, raconte son aventure en lui parlant... Il s'agit d'un Seigneur des Secrets.

 

La Confession du Détenu Kline (Justin D Hill, 40k)

Révélation

On nous raconte ici l'histoire d'un confesseur impérial, qui propose à tout hérétique un dernier repentir et les exécute s'ils refusent.

Et il doit en exécuter beaucoup.

(Les repentants sont transformés en Serviteurs ou en Arco-Flagellants...)

Voilà qu'il passe une longue journée, beaucoup de personnes à juger au nom de l'Empereur.

Il est fatigué, et doit terminer sa journée avec un hérétique particulier : Kline, qui est lui-même un prêtre qui aurait assassiné plusieurs personnes tel un tueur en série.

Kline semble coopératif, il dit vouloir confesser ses pêchés. (Il est déjà passé entre les mains de l'Inquisition qui lui ont enlevé, entre autres, les deux mains et des chaînes sont plantées dans ses moignons)

Kline explique qu'il avait commis son premier crime après une longue journée. Il était troublé par une confession qu'il avait entendu. Ses voisins du dessous criaient, les enfants jouaient, tous faisaient du bruit, et lui voulait se reposer après avoir prié. Il a voulu leur dire de faire moins de bruit mais cela a fini en charcutage d'une famille ligotée dans sa cuisine.

Il confesse ensuite plusieurs meurtres... qui ne peuvent pas être de son fait : certains ont eu lieu alors qu'il n'était pas encore sur la planète, d'autres avant même sa naissance.

Le confesseur qui l'écoute finit par perdre patience et déclare qu'il ment, et le fait exécuter.

 

Le confesseur rentre ensuite chez lui, troublé par sa fin de journée, et fatigué. Il fait ses prières du soir, mais est dérangé par les cris de la famille voisine.

Il se réveille couvert de sang, tandis que des cris d'horreur retentissent dans le bâtiment, et que quelqu'un frappe à sa porte pour lui demander s'il va bien...

 

On aurait ici une sorte de "virus" transmis d'ecclésiarque en ecclésiarque via la confession, un virus (sans doute chaotique, type Khorneux) qui provoque une impatience importante chez la personne au point qu'elle perd le contrôle et finit par tuer d'autres personnes...

 

Le Festin Eternel (Lora Gray, AoS)

Révélation

Un des cuisiniers d'un seigneur est embêté lorsqu'il trouve près de son poste de cuisine un enfant qui lui fait peur et qui disparaît subitement.

Il est légèrement malmené par son frère, un chasseur qui ramène encore et encore son gibier pour le festin du seigneur.

Le cuisinier revoit l'enfant, qui l'accuse de l'avoir tué.

Il essaie de parler à son frère, et s'aperçoit qu'il ne se souvient pas de son passé, avant d'être cuisinier dans ce château. Son frère le malmène encore, furieux qu'il doute de leur seigneur qui les a accueilli et les loge et les nourrit. Mais derrière cette colère, il y a de la peur.

Le cuisinier finit par revoir l'enfant, et se souvient...

 

Son frère et lui ont été recueillis par des Goules, qui les ont forcé à manger de la viande humaine (dont l'enfant et sa famille)

Ils sont sous une illusion : eux et les autres sont des monstres décharnés, le château est en ruines, le gibier est composé d'humains, les cuisines sont dégueulasses et produisent des mixtures horribles.

 

Le cuisinier s'enfuit. Il finit par atteindre une route, et, déguisé sous un capuchon, parvient à se faire prendre en carriole, direction une ville quelconque. Il déclare qu'il sait cuisiner, et sera donc de bonne compagnie et saura travailler...

 

Sutures (Nick Kyme, AoS)

Révélation

Un médecin de l'Astra Militarum, d'un régiment de Valgaast, semble incompétent : la majorité des patients qu'il essaie de sauver meurent.

(L'un d'eux semble bouffé par des vers géants, et il faut que des lance flammes brûlent ce patient, et malheureusement pour eux les autres patients autour, pour éviter une contamination)

Il a tellement perdu confiance en ses capacités qu'il s'est mis à boire, ce qui n'arrange rien. Il a peur. S'il est inapte en tant que médecin, il sera envoyé sur le front avec un fusil.

 

Et voilà qu'un soir, alors qu'il vient encore de perdre un patient, il entend un bruit mou, spongieux, quelque chose qui semble s'être écrasé par terre.

Il finit par s'apercevoir qu'il s'agit de poumons, tout propres, alors que le soldat qui vient de mourir avait justement un souci aux poumons.

Le médecin avait pris l'habitude de récolter des organes sur les morts, afin d'avoir une réserve pour faire des greffes, mais vu son inaptitude, il n'a pas eu l'occasion de les utiliser.

Une idée étrange lui vient : il va greffer ces poumons au soldat qui vient de mourir.

Etonnamment, le soldat revient à lui quelques heures après la greffe.

Le médecin croit à un miracle.

En attendant, cela lui permet de rester à son poste.

 

Dans les jours qui suivent, il se met à sauver la vie de nombreux soldats, leur greffant des organes issus de sa réserve, organes qui semblent se présenter d'eux-mêmes à lui.

Sa réussite est telle que le colonel du régiment lui adjoint un infirmier, que le médecin déteste, pour le former afin de gagner en efficacité. Le médecin est persuadé que l'infirmier veut prendre sa place, et qu'il ne va pas pouvoir continuer à faire ces miracles si quelqu'un d'autre est là.

Il finit par tuer l'infirmier, lui écrasant la tête avec un marteau médical... Et ce faisant passe des heures à faire disparaître le corps, et renouvelant sa collection d'organes au passage.

 

Quelques temps plus tard, le médecin se rend compte qu'il n'a plus aucun blessé qui lui arrive. Il trouve même que le camp est devenu bien silencieux.

Il sort de son antre, et s'aperçoit que tout le régiment est désormais composé de cadavres ambulants.

Son "don miraculeux" était en fait issu de Nurgle, afin de transformer tout le régiment en serviteurs...

 

La Guérisseuse (Steven Sheil, AoS)

Révélation

Une fillette va trouver la guérisseuse de la vallée. Elle veut lui demander de l'aide car son père est malade.

La guérisseuse, une vieille femme qui va de village en village en roulotte pour guérir les gens depuis des décennies, accepte de venir aider.

Elle ne demande aucun paiement, seulement de quoi se nourrir.

Elle utilise une sorte de pouvoir pour faire sortir la maladie hors du corps du malade, et demande ensuite qu'on la laisse seule se reposer dans sa roulotte, épuisée.

Et le lendemain, elle se représente, en bien meilleure forme, et soigne une autre personne.

 

Elle va passer ainsi plusieurs jours à soigner des gens, généralement une personne par jour et se reposer dans sa roulotte jusqu'au lendemain.

Une seule personne dans le village semble ne pas l'apprécier : le forgeron, qui semble vouer un culte à Nurgle et prétend qu'elle va leur apporter malheur en empêchant le Grand Père de faire son office naturel.

Pendant ce temps, la curiosité de la fillette ne cesse de grandir. L'enfant pense qu'elle pourrait elle même devenir guérisseuse, aider la vieille dame. Et elle se demande ce qui se trouve dans la roulotte.

Un soir, la vieille dame est appelée en urgence, alors qu'elle vient déjà d'aider quelqu'un. Elle est épuisée, mais devant l'urgence, accepte d'aider une deuxième personne sans se reposer.

Pendant ce temps, la fillette va voir dans la roulotte et....

 

... se fait tuer par un monstre difforme qui sort de la roulotte et se met à attaquer quiconque essaie de l'arrêter. Ceux qui ne font que le toucher meurent quasiment immédiatement de toutes sortes de maladies spontanées.

Des villageois menacent la vieille guérisseuse, lui demandent d'arrêter le monstre, mais elle est trop épuisée et il ne l'écoute pas. Alors l'un d'eux la poignarde. Et elle voit son fils, fou de douleur, de peur, de chagrin, qui massacre les villageois alors qu'elle se vide de son sang.

Seul le forgeron parviendra à l'arrêter, en lui disant qu'il est un don du Grand Père Nurgle. Ils vont ensemble dans la forêt, sans doute répandre plus de maladies.

 

Le monstre c'est son fils. Elle absorbe la maladie des gens, et la dépose dans le corps de son fils, qui est devenu un réceptacle à maladies, difforme.

Elle ne fait pas ça gratuitement : pour une raison ou une autre, elle pense qu'en se sacrifiant ainsi l'un et l'autre, ils attireront l'attention de Sigmar qui fera d'eux des Stormcasts.

 

Le Sacrifice Suprême (Peter McLean, 40k)

Révélation

Un groupe de Gardes Impériaux se rend dans un hôpital abandonné pour y récupérer un paquet (contrebande, tout ça)

Et se fait attaquer par ce qui semble être des Servitors de combat issus d'un Technoprêtre dément.

 

Rien de particulier à raconter : quelques personnages sont un peu décrits, ils vont chercher le paquet, se font attaquer, décident de fouiller l'endroit et d'arrêter quiconque transforme des gangers ou des ouvriers en monstres. Et ils subissent de lourdes pertes. Finissent par trouver un type qui leur explique qu'il fait du commerce avec une technoprêtresse. Ils le tuent.

Ils pensent que ces Servitors vont être envoyés protéger les riches dans la spire pendant qu'eux essaieraient de protéger les usines et les ouvriers d'une attaque Ork.

Ils veulent tuer la technoprêtresse mais n'y parviennent pas et les deux seuls survivants vont servir de corps pour faire deux nouveaux servirors de combat, bien meilleurs que ceux qu'ils ont affronté puisqu'ils ont l'entraînement physique de la Garde.

 

J'ai l'impression d'avoir lu un scénario de film d'horreur / slasher, avec le savant fou qui charcute les gens.

Pas mal.

 

Les Saisons de la Vie (Richard Strachan, AoS)

Révélation

Dans une vallée isolée, les villageois s'apprêtent à faire une fête liée au passage des saisons, aux moissons, aux récoltes... (ils font beaucoup de fêtes liées à leur unique moyen de survie : l'agriculture. Ils fêtent et vénèrent la Vie)

Mais ils sont interrompus par le retour du fils aîné du chef du village, qui était parti à l'aventure bien des années plus tôt. Si le jeune homme est froidement accueilli par son père, au début, il se fait une place dans la communauté en allant aider un peu partout et en racontant ce qu'il a vu au fil des années.

 

Alors que la communauté va célébrer la fête suivante, le temps est maussade, et il semble que certaines personnes soient tombées malades.

Le chef du village doit égorger une chèvre, offrande à la Vie, mais de la plaie de l'animal tombe une pluie d'asticots, souillant la terre et rendant malades plusieurs autres personnes.

 

Les cultures meurent. Les gens tombent malades. Certains prétendent voir des chèvres marcher avec une bouche au niveau du ventre. D'autres parlent à des tumeurs qui leur sont apparues, et celles ci leur répondent.

Le chef réunit la communauté. Il veut les rassurer, tout rentrera dans l'ordre. Mais ils ont peur. Isoler le bétail ne ralentit pas les contaminations. Certains disent que la maladie est propagée par les vers, ou les mouches, ou les rats, les oiseaux, voire même des farfadets qui se promènent la nuit. Certains accusent le fils revenu de l'étranger.

Certains disent qu'ils ont offensé la Vie, les deux dernières cérémonies se sont mal passées et ils sont punis.

Le chef parvient à les convaincre de rester dans la vallée : s'ils sont malades, contagieux, alors autant ne pas quitter les lieux, pour ne pas risquer de propager la maladie...

 

Quelques temps plus tard, le chef du village et d'autres habitants se sont constitués en milices. Ils surveillent la bonne tenue des quarantaines, mais il semble que quelqu'un décloue les planches pour laisser sortir des contaminés. Ils rattrapent l'un des fuyards, un vieillard qui ressemble plus à un cadavre ambulant, et le ramènent chez lui... le vieil homme semble vivre avec le cadavre de sa femme, mais la quarantaine doit être préservée.

Alors que le chef rentre chez lui, il croise d'autres personnes, qui ont capturé le fils. Ils l'accusent de l'avoir trouvé en train de déclouer la maison d'un contaminé (sans doute mort) mais lui dit qu'il a entendu du bruit et voulait s'assurer qu'il ne tombe pas sur la personne qui libère les contaminés. Le chef défend son fils, se bat contre l'un des hommes, finit par dire à tout le monde de rentrer chez soi, et à son fils de se cacher.

Il décide de se mettre en quarantaine avec sa femme et ses deux autres enfants. Mais l'un d'eux a un ver dans l'oeil.

 

Enfin, le chef est seul au rez de chaussée de sa maison. Sa femme et ses enfants, à l'étage, sont contaminés, peut être morts et revenus à la vie. Lui a des ulcères aux mains. Il met le feu à la maison, souhaitant mourir avec sa famille.

Par la fenêtre, il voit son fils aîné, avec un baluchon sur l'épaule, qui s'en va tranquillement...

 

(Le fils aîné est sans aucun doute un serviteur de Nurgle, qui a transformé une vallée paradisiaque en jardin du Grand Père)

 

Supplication (Jake Ozga, AoS)

Révélation

Un vieil homme vient de perdre sa femme.

Ils s'étaient isolés de leur village car sa femme était accusée d'être une sorcière. Lui l'aimait, ils ont vécu leur vie dans l'isolement, et maintenant elle est morte.

Il a quitté leur demeure, gardant avec lui le crâne de sa défunte épouse, qui lui parle même à travers la mort.

Il se remémore... Leur peuple avait été un peuple de guerriers du plan de Ghur. Ils s'étaient tous battus, dès leur plus jeune âge, animés d'une colère bienvenue...

Mais ils avaient décidé de laisser cette vie derrière eux, s'étaient construit un village isolé, et étaient devenus des fermiers.

 

Le vieil homme se dit qu'il va retourner au village, voir ce qui s'est passé pendant toutes ces années. Il se rend peu à peu compte qu'il y a un souci. Les plantes, les animaux, quelque chose de bizarre. Et il se cache sur un côté de la route, voyant passer des gens qui ne sont pas de son peuple mais d'un peuple ennemi, avec un blason constitué d'une orbe et de deux croissants.

Il veut quand même aller au village. Le village a sans doute été attaqué et pris il y a un moment. Mais il veut le revoir.

 

Il traverse des toiles d'araignées dans les arbres, et s'aperçoit qu'elles portent une substance hallucinogène. Il essaie de ne pas se laisser emporter par la folie, et finit par trouver un corps humain, fusionné avec un arbre, avec une silhouette qui danse autour au son des gémissements de la victime : un démon. La démonette se tourne soudain vers le vieillard, qui se sent paralysé, et elle dit vouloir jouer avec lui, mais qu'il a une autre destinée. Il s'évanouit.

 

Il se réveille, plus près du village. Il s'y rend. Des vestiges de combat s'y trouvent. Sur la place du village, un autel dédié à l'orbe et aux deux croissants.

Ce qui semble être un démon majeur s'y trouve et se dirige vers l'homme. Le crâne de sa femme lui dit qu'il est seul, comme lui, qu'il veut retrouver les faveurs d'un dieu qui l'a abandonné.

Le démon prend le crâne et l'absorbe dans son corps. Le vieillard le charge en hurlant "Du sang pour le dieu du sang !" et plante son poignard dans le ventre du monstre... 

... et s'aperçoit que le ventre lui a arraché les mains.

Le crâne de sa femme continue à lui parler, à lui dire qu'il souffre, qu'elle souffre depuis longtemps, qu'elle a appris à aimer la souffrance et que lui aussi va aimer la souffrance.

 

Et il rejoint les autres villageois, dans une masse de chair informe où douleur et plaisir se mêlent à l'infini.

 

 

La Proie du Silence (David Annandale, 40k)

Révélation

Un vieux prêtre sur son lit de mort à demandé à se confesser auprès d'un Inquisiteur de l'Ordo Malleus.

Il confie à l'Inquisitrice qui s'est rendue à son chevet qu'il était, dans sa jeunesse, l'acolyte d'un Inquisiteur à l'autre bout de la galaxie.

Ils devaient enquêter sur une accusation proférée anonymement à l'encontre d'une importante famille de Valgaast.

 

Mais alors qu'ils voulaient pénétrer incognito sur les terres de ladite famille, déguisés en ouvriers parmi la foule, l'Inquisiteur s'était senti mal. Ils étaient retournés à leur cachette.

L'Inquisiteur décida alors de mener son enquête seul, il partit une journée récolter des informations, et revint préparer ses armes en disant qu'il allait aller seul voir les terres de la famille suspecte.

Mais l'Inquisiteur ne reparut pas.

 

Après deux jours d'attente, l'acolyte décida d'aller chercher son maître, persuadé qu'il était retenu quelque part. Mais il commença par aller faire du repérage de jour, et à son retour, les affaires de son maître avaient disparu... Il se prépara alors et repartit vers les terres suspectes.

 

Le portail s'ouvrit mystérieusement devant lui. Puis il trouva, sur son chemin, l'insigne inquisitorial de son maître. Et un peu plus loin le manteau de son maître. Et derrière... Une forme sombre qui bougeait, un prédateur qui semait les affaires de l'Inquisiteur comme pour baliser une route menant sa proie directement à lui.

 

L'acolyte prit peur et s'enfuit. L'Inquisition ne se souvenait pas de son maître, et lui laissa la vie sauve après interrogatoire parce qu'il portait les marquages l'identifiant comme l'un de leurs serfs. Il traversa la galaxie, s'établit dans l'Ecclésiarchie, fit voeu de pauvreté et voua sa vie à faire le bien, autant que possible. Maintenant qu'il est sur son lit de mort, il se confesse donc à une Inquisitrice qui le prend pour un fou.

 

Mais un vent se lève, terrifiant le prêtre mourant. Un fracas retentit ailleurs dans le bâtiment, et l'Inquisitrice va voir, arme au poing. Lorsqu'elle revient, le prêtre a tout simplement disparu. Le servocrâne avec lequel elle enregistrait la confession est détruit, les bobines irrémédiablement endommagées. Même l'insigne inquisitorial du maître du prêtre a disparu. Comme si, après que l'Inquisiteur ait totalement disparu de l'existence, archives comprises, son acolyte avait fait de même...

 

Vengeance d'Outre-Tombe (C L Werner, AoS)

Révélation

Dans un territoire, des météorites tombent régulièrement dans le marais. Des prospecteurs les marquent pour en revendre le métal à une guilde de nains forgerons.

Mais l'un des prospecteurs se fait étrangement tuer, on ne retrouve que son corps calciné.

Puis c'est le patriarche d'une famille importante du village qui se fait tuer, cette fois devant témoins, par ce qui semble être une boule de foudre.

Au cours des jours qui suivent, ce sont plusieurs personnes, surtout des membres de la même famille, qui se font assassiner par cette boule de foudre.

 

Une femme, dont le métier est d'évaluer la valeur des minerais trouvés par les prospecteurs, est témoin de certains de ces meurtres. Elle comprend que la famille visée est celle de son fiancé, parti dix ans plus tôt à la guerre, envoyé par son père qui ne voulait pas de leur mariage. Elle est heureuse que son fiancé ne soit pas là.

Un plan est établi, avec l'aide de plusieurs nains dotés d'armes à feu et représentant la guilde, venus défendre leurs intérêts face à cette menace qui diminue leur apport en métal.

Les survivants de la famille vont servir d'appâts, et les nains vont tirer sur la boule de foudre pour... espérer lui faire mal j'imagine ?

Bref, le plan, voué à l'échec, échoue, les tireur sont blessés ou tués, et les survivants de la famille sont tués.

 

Un chevalier-incantor, un Eternel de l'orage, se présente à la femme. Il pense pouvoir récupérer cette boule de foudre, la capturer pour en débarrasser la région. Et pour cela, il pense utiliser la femme comme appât. Il la place donc dans un cercle magique, et effectivement, la boule de foudre arrive et s'avère incapable de la toucher.

L'Eternel essaie alors de la capturer avec un artefact dédié mais échoue et est projeté contre un mur.

 

La femme comprend alors que la boule de foudre est l'esprit défunt de son fiancé. Elle veut lui parler, sort du cercle de protection, et... est tuée bêtement.

La boule de foudre esprit pousse un hurlement et se précipite alors vers le stock de minerais dont le magnétisme important la détruit...

 

Le chevalier incantor savait qui était la boule de foudre. Le fiancé tant attendu avait si bien prouvé sa valeur qu'il avait été choisi pour devenir un Eternel de l'orage. Il était mort lors d'une bataille, mais alors qu'il devait être reforgé, son esprit parvint à s'enfuir, et retourna là d'où il venait.

Le chevalier incantor voulait le capturer et l'étudier, espérant obtenir des informations sur la disparition des souvenirs des esprits des Eternels à chaque mort.

 

De Chair et de Sang (Ray Cluley, AoS)

Révélation

Un village isolé sur une île.

Les villageois ont ce qu'ils appellent des commissaires aux dîmes. Ils envoient leurs vieillards, leurs malades, leurs blessés (et sans doute leurs criminels) en dîme à l'île voisine, peuplée de Goules.

En échange, les Goules ne les attaquent pas.

Des rumeurs circulent disant que les Goules ont pris deux membres de l'équipage du navire qui leur amène la dîme, car celle ci ne leur convenait pas : elle est trop petite, ou ils ont faim.

 

Un jour, l'un des commissaires voit le navire revenant de son apport de dîme trop tôt. Le navire s'échoue sur les quais de la ville et en sortent des dizaines de goules qui massacrent et dévorent la population.

Il parvient à s'enfuir, voyant les monstres surpasser la garde et toute résistance. On voit même à un moment une matriarche qui essaie de faire boire une mixture à un bébé, sans doute pour le convertir.

Le commissaire parvient à échapper aux massacres, laissant derrière lui nombre de citoyens déchiquetés par les monstres.

Il se rend chez lui, se barricade le mieux possible (inutilement) et va dans la chambre.

 

Sa mère est malade, et il ne l'a pas donnée à la dîme.

Les monstres entrent finalement et les dévorent.

 

L'Appel des Ombres (David Annandale)

Révélation

Sur une planète polluée, un membre de l'Administratum fait son travail d'archivage de données.

La planète est économiquement moribonde. La dîme impériale est tellement importante que nombre de citoyens ont été confiés à la Garde, même des enfants.

L'homme a ainsi vu sa femme et leurs jumeaux de 10 ans partir. Lui y a échappé en raison de sa constitution fragile. C'était il y a des années. Il n'a pas eu de nouvelles.

 

Il voit une ombre du coin de l'oeil, mais lorsqu'il regarde elle a disparu. Il va quand même voir, et voit une autre ombre, qu'il suit à son tour, jusqu'à tomber sur un papier.

Un vaisseau de transport parti de la planète a vu son étanchéité mise à mal à la sortie du Warp, tuant la plupart des occupants. Dans la liste des victimes, l'homme trouve les noms de sa femme et leurs enfants. Ils sont morts pour rien, juste après avoir quitté la planète. L'Empereur ne protège pas.

 

Malgré son désespoir, il termine sa journée de travail. Il rentre chez lui, traversant nombre de rues désertes, tellement la population a été envoyée à la Garde.

Il sent qu'il est accompagné, par les ombres, qui sont celles de ses jumeaux et de sa femme. Mais il ne peut les voir que du coin de l'oeil.

Il implore alors de pouvoir les voir.

Puis il entend des bruits de pas, lourds, patauds.

Terrifié, il court jusqu'à chez lui, poursuivi par ces bruits.

 

Quelque chose éclate sa porte. Un monstre, constitué des corps fusionné des membres de sa famille.

Ils lui disent "C'est ta faute" et le dévorent.

 

 

Conclusion :

Des histoires inégales, certaines complètement cousues de fil blanc d'autres bien plus intéressantes.

 

A la fin du livre sont mentionnés deux autres recueils : Malédictions (qui est sans doute ma prochaine lecture) et Anathèmes (que je n'ai pas apparemment... je l'ai raté ?)

Edited by Red Qafe

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 26/07/2022 à 10:58, Red Qafe a dit :

A la fin du livre sont mentionnés deux autres recueils : Malédictions (qui est sans doute ma prochaine lecture) et Anathèmes (que je n'ai pas apparemment... je l'ai raté ?)

 

Pas encore traduit. Ils ont vraiment ralenti sur les traductions en se moment la Blacklibrary.

 

En tout cas merci pour tes retours, j'aurais pas eu le temps de les lires^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

40) Malédictions (recueil de nouvelles Horreur AoS et 40k)


Avec ce tome j'aurai terminé ma lecture des recueils de nouvelles Horreur dont on dispose, puisque Anathèmes n'est pas sorti.
Bon niveau horreur c'est parfois limité, disons que c'est souvent plus un malaise ou un léger frisson qu'une horreur pure, vu tout ce à quoi on est habitué dans cet univers (Chaos, démons, mutants etc), mais certaines histoires sont parfois bien foutues ou prenantes, pour diverses raisons.


Le Népenthès par Cassandra Khaw

Révélation

 

Des membres du Clergé de Mars poursuivent un vaisseau humain perdu dans le Warp depuis longtemps avant la naissance de l'Impérium. Un vaisseau de plaisance, doté de technologies oubliées dont une permettant la reconfiguration de sa propre structure, créant des plate forme d'aterrissage pour vaisseau par exemple.
Mais lorsque l'équipe débarque sur le Népenthès, elle se retrouve vite face à des Génovores de la souche Ymgarl (ceux avec les tentacules qui pendent sous la bouche, censée avoir été détruite)

 

Parmi l'équipe, deux frères qui ont découvert des informations supplémentaires concernant le Népenthès. Ils suivent une sorte d'appel et trouvent un corps féminin rattaché aux systèmes du vaisseau. L'appel, une voix féminine, leur explique alors être ce qu'ils appellent un psyker, qu'elle est DEVENUE le vaisseau, et qu'elle protège les Génovores 
Les deux frères parviennent à se faire accepter par la psyker, ils veulent juste rester avec elle. Le reste de l'équipe a été anéantie. Ils appellent alors le vaisseau du Mechanicus, où attend encore le magos qui dirigé la mission, lui disent que les Génovores ont été détruits, et l'enjoignent à venir voir ce qu'ils ont trouvé...

 

 

La Marée des Veuves par Richard Strachan

Révélation

Dans un village de pêcheurs, Katalina ne parvient pas à faire son deuil. Son mari a disparu en mer, son corps n'a pas été retrouvé, et il n'a pas de tombe.
Une nuit, elle découvre sur la plage un corps à peine vivant, et le cache chez elle pour tenter de sauver cet individu étrange, sans en parler au reste du village qui se contenterait de l'achever par pure haine.
Mais alors que l'être a repris quelques forces, les villageois finissent par comprendre qu'elle le cache et attaquent sa maison. Katalina et l'être sont obligés de se défendre et de fuir.
Ils se cachent au cimetière, et Katalina, épuisée, se sent partir...
(J'imagine que l'être est un représentant des Idoneth, et qu'il lui a pris son âme, d'une façon ou d'une autre...)


Le Mieux est l'Ennemi du Bien par Graham McNeill

Révélation

 

Des orphelins d'une Schola Progenium dont la réputation et les moyens ont plus que décliné (en train de tomber en ruines; on est trois siècles après qu'une partie des officiers formés par cette Schola ont mené une révolte, entâchant définitivement la réputation de l'établissement) trouvent un individu dans une fosse de rejets de la haute ruche. Un vieil homme, étrangement encore en vie malgré sa chute et son passage dans des eaux disons pas propres. Décidant de suivre les enseignements de la Soeur qui s'occupe d'eux, ils le ramènent à la Schola pour tenter de le soigner.

 

L'un des enfants vient de perdre son frère. De nombreuses maladies sévissent et il n'y a plus de moyens pour les soigner correctement. Le vieil homme, reprenant des forces, dit ne pas se souvenir de qui il était, mais se souvient qu'il était médecin. Il décide alors de soigner les enfants de la Schola.
Mais un jour, deux des enfants se réveillent. Seuls dans les dortoirs, avec une mauvaise sensation au réveil. Cherchant les autres, ils finissent par trouver la Soeur, qui semble s'être éclaté le crâne contre le sol, un des autres enfants, super agressif et qui essaie de les tuer.

 

Et finalement le vieil homme. Qui leur explique qu'il se souvient de qui il est avant de les utiliser comme sujets d'expériences.
C'est un Space Marine. Mais pas n'importe lequel. Il a un tatouage de l'aigle sur l'épaule. L'aigle impérial. Mais il explique que c'est l'Aquila Palatin. C'est un Emperor's Children ! Les siens se sont battus aux côtés de chiens d'Abaddon dans la haute ruche et ont été chassés par les Imperial Fists. Lui a survécu, dépouillé de son armure, et grâce aux enfants a pu se remettre.
Il les remercie en faisant des expériences sur eux, puis met le feu à la Schola et s'en va.

 


Neiges Ecarlates par Lora Gray

Révélation

 

Dans une forêt se battent des armées du Chaos contre des sylvaneths. Des dryades, trop jeunes pousses pour se battre, attendent et prennent soin des blessés.
L'une d'elles va tenter de trouver des blessés une fois la bataille terminée. Elle tombe sur un "paria", un sylvaneth à peau bleue, réputé pour être fou. Il rend son dernier soupir devant elle.
La jeune dryade sent petit à petit des choses étranges. Elle fait des rêves bizarres, voir du sang à la place de la neige, s'imagine tuer son amie... Elle se rend compte que quelque chose a pris racine en elle. Un Lumineux, qui lui dit avoir froid et chercher la chaleur.

 

Mais qui en même temps essaie de la rendre agressive, de lui faire apprécier le sang et sa chaleur, de l'inciter à tuer d'autres jeunes pousses pour se réchauffer dans leur sang.
Terrifiée, la jeune dryade finit par tomber d'une falaise et se brise l'échine. Sa dernière vision est celle d'une de ses amies en larmes...
L'amie en question ne comprend pas ce qui s'est passé. Elle veut ramener le corps de son amie, mais sur la route, elle voit qu'au lieu de neige, c'est du sang qui tombe...
(Les Sylvaneth incluent peut être ce qu'ils appellent des parias, des individus devenus fous à cause d'une sorte de parasite. Je connais pas assez AoS pour en savoir plus)

 

 

Le Dernier du Sang par C.L. Werner

Révélation

Les derniers survivants du clan Nagashiro, certains par le sang, d'autres par mariage, sont convoqués et réunis dans ce qui reste du palais du clan par le seigneur actuel. Il leur explique qu'ils sont victimes d'une malédiction : tous les cent ans, le spectre d'un bourreau chargé d'exécuter leur famille vient tenter d'exécuter tous les survivants en question.
Mais le seigneur du clan a une idée : il pense pouvoir faire en sorte de berner le spectre. On met tous les survivants dans un cercle de protection, les rendant invisibles au spectre, on invoque ce dernier, et comme il ne les voit pas, il pense qu'il ne reste plus de descendant du clan à tuer et donc s'en va.

 

Sauf que lorsqu'il invoque le spectre, il l'invoque DANS le cercle de protection et est la première victime. Les autres tentent de s'enfuir et sont décapités l'un après l'autre. Mais deux des survivants se rendent compte que quelque chose cloche : les victimes du bourreau ne saignent pas, mais le premier mort saignait abondamment.
Ils retournent sur les lieux du rituel pour trouver le seigneur bien vivant. Il leur explique qu'en réalité, c'est le bourreau qui est victime d'une malédiction. Il revient tous les cent ans tuer les survivants du clan SAUF UN car à l'époque, il avait accepté d'en laisser un en vie contre de l'argent. Le seigneur a rassemblé les autres pour les faire tuer, tandis que lui restait à l'abri d'un vrai cercle de protection et créait une illusion pour faire croire à sa mort.

 

Le bourreau arrive alors et se dirige vers l'un des deux survivants (sans compter le seigneur). L'autre, une femme entrée dans le clan par mariage, prend l'un des braseros ayant servi au rituel et fracasse le crâne du seigneur. Le bourreau... disparaît alors.
Pourquoi reste-t-il deux survivants ? Parce que la femme, entrée dans le clan par mariage, n'a jamais consommé ce dernier, son mari préférant les hommes. Il ne reste donc qu'un seul survivant du clan en réalité. Et celui-ci n'a pas d'enfants et ne compte pas en avoir. Avec lui se terminerait donc la malédiction, le bourreau n'aurait donc plus à revenir chasser les descendants du clan.

 

L'Aigle Prédateur par Peter McLean

Révélation

Sur une planète jungle, des gardes impériaux se battent contre les Orks.
Une section parcourt la jungle à la recherche d'un boss Ork mais chaque nuit, l'un d'entre eux est retrouvé cloué à un arbre, les mains en aquila et le ventre ouvert. Le chef de la section déclare à ses sergents que c'est un Kommando, puis un Drukhari, comme s'ils avaient pas assez de soucis comme ça (la guerre a déjà tué deux millions de gardes)
Alors que le chef de section se refuse à admettre l'évidence, plusieurs des autres le font. Ce qui les tue est un autre Garde, disparu depuis trois mois, sans doute rendu fou par les tortures subies aux mains des Orks, et qui écrème les rangs de leur section des individus les moins performants afin de ne garder que les meilleurs.

 

Ils doublent et triplent la garde de nuit, posent des pièges mais rien n'y fait. Ils massacrent les Orks qu'ils cherchaient, s'aperçoivent qu'un de leurs officiers incompétents s'est fait égorger juste derrière le chef de section.
C'est alors que la snipeuse du groupe entend un bruit. Elle tire. Et abat leur ancien équipier.
Les Gardes sont formés pour tuer. Tuer. Tuer. Ils ne servent qu'à ça...
(Alors faut savoir que cette nouvelle a une suite. Il semble que l'un des sergents a fini par étrangler le chef de section... La suite, c'est une nouvelle déjà décrite dans ma précédente lecture, les gardes qui se font massacrer par des servitors dans un hôpital)

 

L'Ultime Ascension de Dominic Seroff par David Annandale

Révélation

Dominic Seroff est un Commissaire impérial qui a été formé aux côtés de Sebastian Yarrick. Il avait gravi les échelons plus vite que le héros, avait tenté de ralentir ce dernier. Et était resté aux côtés de von Strab trop longtemps avant de s'en éloigner. Cela avait suffi à briser sa carrière. Il avait été envoyé sur une planète quasiment en ruines, Eremus.
Il y a rencontré l'Inquisitrice Schenk. Celle ci faisait partie d'une faction nommée les Revivificateurs, qui veulent ramener l'Empereur à la vie. Pour cela, ils ont entre autres tenté de comprendre des maladies et virus, en les répandant directement dans la population impériale... Jusqu'à ce que Yarrick les arrête.
Schenk et Seroff sont donc sur Eremus, un placard d'où ils ne sortiront jamais, leur carrière est finie. Seroff doit lever des Gardes mais la population ne pourra que servir de chair à canon. Schenk essaie encore de faire quelques expériences, mais les habitants de la planète ne sont déjà pas en bonne forme...

 

Bref, ils trinquent en regardant la planète se détruite petit à petit. Eremus n'a plus de ressources. Ses ruches sont en ruines, les bâtiments s'effondrent petit à petit, et des vaisseaux en miettes sortent régulièrement du point de Mandeville, ce qui fait que souvent des morceaux viennent s'écraser sur la planète, détruisant encore plus ce qu'il en reste.
Mais un truc différent s'écrase quelque part sous leurs yeux. Ils décident d'aller voir ce dont il s'agit. Ils voient des gens fuir la zone de l'impact. L'un d'eux mute monstrueusement sous leurs yeux. Puis les bâtiments se mettent à muter à leur tour, dévoilant des gueules pleines de crocs et des tentacules, avalant d'autres personnes avant qu'elles ne mutent à leur tour.
Schenk et Seroff veulent s'enfuir mais... Pas moyen de rejoindre l'astroport à temps, l'infection mutagène se propage trop vite. Ils finissent par s'enfermer dans la tour où Seroff a élu domicile, mais celle ci mute à son tour et semble s'élever, s'élever, s'élever...

 

Seroff se réveille dans ce qui semble être la soute d'un vaisseau, remplie d'odeurs nauséabondes. Schenk est à côté de lui et devant eux se tient... un Space Marine.
Ils l'identifient vite : Typhus de la Death Guard. Celui-ci voulait retrouver Schenk pour la punir d'avoir joué avec SES virus et maladies sans son autorisation. En comprenant cela, Schenk mute à son tour, se transforme en horrible monstre.
Seroff se rend alors compte qu'il n'a aucun espoir de s'en sortir. Et mute également.

 

Traumas par Paul Kane

Révélation

Tobias Grail est un ancien de la Garde Impériale. Il est parvenu à se hisser jusqu'au poste de Gouverneur d'un monde minier nommé Aranium, et son ami de l'époque, Russart, lui sert de chef de sécurité et garde du corps.
Grail fait des cauchemars depuis quelques temps. Il rêve qu'il est entouré de ses richesses, mais que quelqu'un dans l'ombre veut les lui prendre. Il en perd la tête petit à petit, devenant paranoïaque, entend des voix...
Alors qu'il effectue une transaction avec des pirates, qui lui ramènent des esclaves pour ses mines en échange de quelque quantité de minerai, il a l'impression de voir une forme humanoïde dans les ombres.
Alors qu'il prend du plaisir dans une maison close, il rêve qu'il est entouré de monstres.
Alors qu'il est seul dans sa chambre, il croit qu'il y a quelqu'un avec lui, dans l'ombre.

 

Il passe ses nerfs en engueulant Russart, lui reprochant de ne pas bien faire son travail, et d'ailleurs où était-il ? En train de s'assurer d'avoir tout prévu pour que le bal de demain se déroule en parfaite sécurité. Le bal de demain ? Ah oui.
Ben Grail a encore des visions au cours du bal, et finit par réclamer que tout le monde s'en aille.
Il se réfugie dans sa chambre, où il voit Russart en train de fouiller ses affaires. Russart lui explique qu'il en a marre d'être dans l'ombre alors que Grail a pu devenir Gouverneur. Russart abat Grail d'un tir de pistolet laser.
Avant de sombrer, Grail revoit la médaille qu'il avait reçu pour s'être tiré avec Russart d'un champ de bataille contre les Orks, où ils étaient les deux seuls survivants. La médaille s'est ternie à son revers, couverte de symboles étranges et horribles.
Pour survivre, Grail avait promis des choses. Il devait affaiblir Aranium, laisser la planète se faire affaiblir pour faciliter sa prise par le Chaos.
Mais la personne qui a tué Grail n'est pas le vrai Russart. Celui ci sera arrêté et jugé pour ce meurtre, mais il s'agissait en réalité d'un Assassin impérial qui a exécuté sa fonction...

 

Dans les Ténèbres par Josh Reynolds

Révélation

Un groupe d'égoutiers d'une cité est allé chercher un autre groupe qui n'est pas revenu.
Les deux groupes sont menés par des vétérans, qui se rendent bien compte que la ville s'est énormément étendue, que les égoûts sont devenus très dangereux, et que les nouvelles générations d'égoutiers sont... peu efficaces.

 

Ils remontent une route à peu près sûre, et petit à petit se rendent compte de deux choses : il y a des spores et des champignons qu'ils ne connaissaient pas jusque là, et certains d'entre eux disparaissent peu à peu...
Le vétéran finit par se retrouver tout seul, fuyant les corps envahis de spores de ses équipiers, contrôlés par ce qui semble être une sorte d'esprit de la nature qui veut se venger de la destruction de son habitat pour créer et développer cette cité...

 

La Maraudeuse est en Vie par J.C. Stearns

Révélation

L'histoire d'une ex-Interrogatrice qui fut abandonnée à une attaque des Eldars Noirs / Drukharis par son Inquisitrice tandis que celle-ci sauvait d'autres personnes d'une planète subissant un raid.
Elle fut capturée, enfermée, torturée pendant des années. A chaque fois, on lui faisait croire, on lui laissait croire qu'elle pouvait s'échapper, on lui laissait miroiter une échappatoire possible... Et on lui révélait alors qu'elle ne POUVAIT pas s'échapper, réduisant ses espoirs à néant... Et ça recommençait.
Alors qu'elle était sur une barge comme animal de compagnir de la chef du groupe de pillards, lors d'un raid, elle fit un pari avec la chef. Celle ci lui confia un pistolet avec un seul tir et paria avec elle qu'elle ne pourrait pas la tuer. L'interrogatrice, se doutant qu'il y avait une enterloupe comme toujours... abattit plutôt le pilote, faisant s'écraser la barge, faisant disparaître la chef Drukhari.

 

Elle fut recueillie par son Inquisitrice, qui la plaça dans un sanatorium, car sa psyché était irrémédiablement atteinte (paranoïa, entre autres, elle met des HEURES à manger un plateau repas servi dans sa chambre, de peur que ce soit empoisonné), et l'Inquisitrice venait régulièrement la voir, s'inquiétant de son état et de sa santé... et lui demandant toutes sortes d'information sur la vie quotidienne des Drukharis telle qu'elle l'avait vue.
Mais petit à petit, soit la paranoïa augmente, soit... soit la chef Drukhari est revenue la chercher.

 

L'interrogatrice parvient à tuer un Eldar Noir, doit tuer des gardiens qu'elle pense être au service des Eldars Noirs, elle veut rejoindre son Inquisitrice qui doit passer la nuit ici mais elle n'est pas dans ses appartements et sa navette est encore là. La Soeur supérieure lui dit que l'Inquisitrice a été réclamée pour une urgence, qu'elle est partie avec une autre navette, mais l'interrogatrice ne la croit pas et l'abat.
Elle s'enfuit à bord de la navette de son Inquisitrice alors que le sanatorium est la proie des flammes.
(A terme, on ne sait PAS si elle a juste pété un plomb et tué plusieurs serviteurs loyaux de l'Empereur ou si les Drukharis sont réellement revenus)

 

Les Nullâmes par Alec Worley

Révélation

Dans une vallée isolée se trouve un village. Les habitants de DOIVENT PAS quitter la vallée. Celle-ci est entourée de pierres gardiennes qu'ils ne doivent pas dépasser.
Pourtant, il est notoire que plusieurs d'entre eux sont nés EN DEHORS de la vallée, et y ont été apportés alors qu'ils venaient de naître. Certains se posent des questions, mais on leur répond de s'en tenir à leurs croyances en le Père Cornu.


Un jour, une des ado ou préado, déjà mal vue parce qu'elle pose trop de questions, passe les pierres. Malheureusement pour elle, le reste du village s'est rendu compte de ce qu'elle veut faire et la poursuit.
Un garçon de son âge la voit alors qu'elle vient de passer les pierres... et qu'elle revient en courant, terrifiée. Derrière elle, des ombres la poursuivent !!! Le garçon parvient à l'aider à revenir à l'intérieur, mais les pierres se désagrègent sous leurs yeux, laissant entrer les ombres dans la vallée.
Des ombres dont la proximité leur fait mal à la tête.
Les deux ados parviennent tant bien que mal à échapper aux ombres mais entendent des bruits de combat venant du village. La fille se sent responsable de ce qui arrive, des monstres sont en train de détruire leur village !


Ils se retrouvent obligés de passer sous une cascade, et finissent par découvrir une sorte de tunnel creusé sous la statue du Père Cornu. Un tunnel qui rejoint d'autres tunnels, aux parois en métal... Il y a un réseau de tunnels cachés sous la vallée !
Mais ils sont toujours poursuivis par les ombres. Ils finissent par se retrouver face à une porte, et... par désespoir ils la défoncent sans la toucher !!
Poursuivant leur route, ils finissent par déboucher dehors, toujours poursuivis par les ombres. La nuit est tombée. Ils prient le Père Cornu de leur envoyer de l'aide, et il finit par leur répondre en leur envoyant ce qui semble être un de ses avatars, une monture qui pourrait aider l'un des deux à fuir. Le garçon met la fille sur le dos de l'animal et tandis qu'elle s'éloigne, il finit par être rattrapé par les ombres, non sans s'être défendu... et avoir arraché une oreille à l'une d'elles !


Les ombres... Sont des soeurs du Silence !!! Une novice de l'ordre, n'ayant pas encore prononcé son voeu de silence, peut parler avec le garçon. Elle lui explique qu'elles ne leur veulent pas de mal, que les gens du village ne sont pas morts. Elles veulent surtout les protéger de ce qui pourrait arriver s'ils ne font pas attention... Les pierres protégeaient la vallée du regard des Soeurs, elles savaient qu'il y avait quelque chose mais ne pouvaient le voir. Les pierres empêchaient aussi les villageois de développer leurs pouvoirs... car ce sont des psykers !


Le garçon se rend compte que l'avatar du Père Cornu est en fait un monstre ! Il dit aux Soeurs que cette chose doit être arrêtée avant qu'elle ne consume la fille. Les Soeurs sont encore plus inquiètes (un démon pourrait utiliser la psyker pour ouvrir un portail laissant entrer d'autres démons). S'ensuit une grande bataille des Soeurs contre le monstre. La fille est sauvée.
Alors qu'ils attendent la navette qui va les mener au Vaisseau Noir, le garçon a une vision, il la voit, resplendissante, puissante, massacrant des ennemis au nom de l'Empereur (le vrai nom du Père Cornu)... jusqu'à ce qu'elle se fasse à son tour tuer par un monstre ! (et lui... servira sans doute de combustible au Trône d'Or)


(C'était pas mal comme histoire, on passe un bon moment sans se rendre compte que c'est du 40k)

 

Le Journal de la Colonelle par Graham McNeill

Révélation

Une archiviste, retraitée depuis quelques temps et tout juste veuve, est contactée par le fils d'une importante Colonelle de la Garde impériale du Secteur afin d'archiver la bibliothèque de la Colonelle, qui vient de décéder. L'archiviste, pour tenter d'oublier son chagrin, accepte.

 

La Colonelle est célèbre, une héroine de guerre, qui aurait vaincu les traitres lors d'un évènement nommé l'Aube du Soleil Noir.
Elle est amenée depuis la ruche vers le village côtier où s'était installée la Colonelle à la retraite, dans une voiture conduite par un servitor. Elle est accueillie au manoir par le fils en question, qui lui explique que sa mère avait rassemblé une collection de livre importante qu'il veut faire lister, et aussi évaluer. Son père appartient à une famille marchande qui ne veut pas éponger les dettes de la Colonelle, alors ils veulent vendre le manoir et son contenu dont les livres.
Par contre, si au cours de son travail elle trouve le journal personnel de la Colonelle, ce serait une bonne chose car il ne sait pas où ce livre peut se trouver.

 

L'archiviste commence son travail. De temps en temps, elle s'accorde du temps de repos, elle explore le village. Elle apprend entre autres qu'une tempête l'a frappé il y a quelques temps, au cours de laquelle un éclair a mis le feu au temple local, et c'est également à ce moment que la Colonelle a péri, apparemment elle est tombée de la falaise de son manoir.
Le servitor qui conduisait la voiture est celui de la Colonelle. Il nettoie aussi le manoir, entre autres choses, refait les draps des chambres... L'archiviste a la mauvaise surprise de trouver posé sur son lit un uniforme ayant vraisemblablement appartenu à la Colonelle. Et une autre nuit, elle a la sensation d'étouffer, et se réveille en voyant le Servitor à côté de son lit avec des draps dans les mains !
Le fils de la Colonelle trouve ça bizarre mais sans plus. Il va amener le servitor à un connaisseur du village pour le faire vérifier.

 

Une autre fois, l'archiviste trouve un carnet dans sa chambre. C'est celui de l'individu qui gérait la bibliothèque de la Colonelle avant sa mort ! Elle trouve les initiales sur le carnet. Elle demande en ville où est le bibliothécaire et finit par trouver son domicile. Elle est accueillie par la femme du bibliothécaire, qui lui explique et montre... Son mari s'est arraché les yeux, coupé la langue, tranché les doigts d'une main et cassé les doigts de l'autre un soir en revenant de son travail, il y a peu de temps. Son travail l'a rendu fou. La Colonelle devait posséder quelque chose d'anormal. Il a juste laissé une série de nombres avant de se charcuter.

 

Une série de nombres... L'archiviste comprend qu'il s'agit d'un code, désignant des rayonnages de la bibliothèque. En pressant les nombres concernés, cela ouvre un passage secret dans le sol de la bibliothèque ! Ce sous-sol ne devrait pas exister. Sous la bibliothèque il y a la salle à manger. Dans cet espace impossible se trouve des rayonnages majoritairement vides, mais les quelques livres qui restent mettent l'archiviste mal à l'aise, par exemple l'un d'eux semble avoir une couverture en peau humaine !
Et un bureau avec deux livres posés dessus : l'un d'eux est le catalogue de cette bibliothèque, dont les livres ont été offerts un peu partout dans le sous secteur, dont certains à l'ancien travail de l'archiviste... L'autre est le fameux Journal de la Colonelle ! 
Et celui-ci révèle... que la Colonelle est en réalité celle qui était la traitresse lors de l'Aube du Soleil Noir ! Elle avait plongé le secteur dans la guerre, et était parvenue à faire croire qu'elle en était l'héroine qui avait mis fin à la guerre !!! Et au cours de sa carrière dans la Garde, elle s'était constituée une collection de livres, aussi bien des livres rares et autorisés (des premières éditions de livres écrits par Gideon Ravenor) que des livres... interdits, qui étaient pour la plupart cachés dans cette salle secrète.

 

L'archiviste se rend alors compte que le servitor l'a suivie dans cette pièce secrète ! Elle lui jette une lampe à huile dessus, mettant le feu à ses vêtements et par extension à la pièce... Elle remonte les escaliers et se retrouve donc dans la bibliothèque, où sont exposées les armes de la Colonelle. Elle parvient à réactiver l'épée énergétique et surprise par un bruit à côté d'elle, coupe en deux... le fils de la Colonelle !

 

Le Servitor remonte malgré tout les escaliers et revient dans la bibliothèque, tandis que la salle secrète est en feu. L'archiviste horrifiée d'avoir tué un être humain s'enfuit tant qu'elle peut. Elle sort du manoir, se cache dans le labyrinthe qu'elle avait pris le temps de bien connaître, et attend au centre, où se trouve une étrange statue...
... de laquelle sort quelque chose, comme d'un cocon de chair et de sang ! Et cette chose n'est autre que la Colonelle, portant toujours les traces de sa mort (le crâne fracassé). La Colonelle parle alors à l'archiviste, elle peut lui rendre la jeunesse, veut qu'elle porte la vie... Et enfonce sa langue dans la bouche de l'archiviste pour lui pondre un truc (sans doute comme les Genestealers mais elle est chaotique, pas xeno)


L'archiviste parvient à se reprendre... Elle passe ses mains derrière la tête de la Colonelle et arrache des morceaux du crâne ouvert. Elle mord le truc qui est dans sa bouche, le coupe, le recrache. Le servitor arrive alors, armé d'un fusil laser et... il vide le chargeur sur la Colonelle, la réduisant en charpie !


Il se met alors, très difficilement, à parler... Ce n'est PAS un servitor !!! C'était un porte-drapeau, qui aurait été transformé en servitor suite à un état critique en se plaçant entre la Colonelle et un ennemi au cours des combats... En réalité, il a sans doute été transformé pour se moquer de lui, il était drogué et psychiquement contrôlé par la Colonelle. C'est LUI qui avait éclaté le crâne de cette dernière en lui tirant dessus alors qu'elle invoquait la tempête qui avait mis le feu au temple de l'Empereur du village, car elle ne pouvait pas maintenir son contrôle sur lui en même temps.
L'archiviste et le "servitor" retournent alors à la ruche, mettre le feu à la bibliothèque où l'archiviste travaillait avant, parce que la Colonelle y a tranféré plusieurs de ses livres maudits. Ils comptent rester brûler dans l'incendie. L'archiviste sent qu'il y a quelque chose qui remue dans son ventre et refuse de laisser cette chose, quoi qu'elle soit, arriver à maturité.

 

Conclusion :
Encore une fois, des histoires plus ou moins intéressantes, mais l'ambiance générale change par rapport à ce dont on a l'habitude (pas de bolt-porn...)
Je persiste à dire que pour moi qui suis pas intéressé par AoS, les nouvelles sont la meilleure façon pour moi d'apprécier cet univers.

Share this post


Link to post
Share on other sites

41) Dossiers Fantômes 1 : L'insurrection de Vincula par Dan Abnett

 

Qu'est-ce que ça fait plaisir de retrouver les Fantômes de Gaunt à leurs débuts, avant... avant leurs nombreuses pertes.

L'action se passe sur Voltemand, dans et autour de la ville de Vincula. Le Premier et Unique de Tanith et d'autres régiments ont été laissés en arrière pour servir de forces de l'ordre, finir le nettoyage, éliminer les dernières poches de résistance et occuper l'endroit en attendant qu'on leur dise de faire autre chose, tandis que la Croisade continue sans eux.

 

On a le Colonel Corbec, qui avec Dorden et quelques autres se trouve non loin du QG du général qui dirige l'ensemble des opérations. Corbec qui va se sentir mal à l'aise en uniforme d'apparat, et qui décidera de revenir à ce QG en tenue "normale" (le treillis noir avec la cape camouflage des Fantômes), pour le plus grand plaisir du général qui l'a à la bonne et va donner les ordres pour que les Fantômes puissent retourner parmi les régiments actifs de la croisade.

Révélation

Dans le même temps, Corbec sera pris à partie par le général et des gens des renseignements militaires qui vont lui montrer des photos d'un cadavre portant des tatouages très similaires à ceux des Fantômes. Il va demander à ce que Dorden le rejoigne, le vieux médecin étant le plus apte à connaître ces tatouages et leur sens exact. Dorden va leur dire que ce n'est pas des tatouages de Tanith, même si ça y ressemble. Par contre, il reconnaîtra un tatouage particulier qu'il attribuera aux Nalsheen, un ordre de guerriers légendaires de Tanith...

 

 

Dans le même temps, dans la ville de Vincula, Gaunt peste de la chaleur, peste de confondre Raglon et Rafflan, peste de devoir gérer le fait qu'un membre de l'Administratum avait une mine posée sur son fauteuil, peste du fait que les forces d'occupation soient dépassées. Il doit en plus gérer l'arrivée de membres supplémentaires de l'Administratum, leur faire rejoindre leurs quartiers attribués en toute sécurité, interroger ceux qui étaient présents dans le bâtiment où vient d'avoir lieu l'attaque, et faire ce qu'il peut...

 

Le major Rawne parvient à s'attribuer la garde d'une des arrivantes de l'Administratum, spécialisée dans les peuples et cultures des mondes de Sabbat. Elle tente entre autres de lui faire comprendre plusieurs choses (que les humains viennent TOUS de Terra à l'origine, que les peuples "libérés" par la Croisade trouvaient leur situation normale jusqu'à leur "libération" et donc l'occupation par des forces impériales leur semble anormale, donc c'est pour cela que certains vont faire de la guérilla, du sabotage etc...)

Révélation

Elle parviendra même à faire réfléchir Rawne au sens et à l'origine des tatouages des Tanith. Lui fera comprendre que les origines terriennes des Tanith est sans doute l'Ecosse.

Elle montrera à Rawne des photos de tatouages étrangement ressemblant à ceux des Fantômes, mais trouvés sur les corps d'autres guerriers, certains issus des rangs de l'ennemi.

Il y aurait donc, quelque part parmi les forces de l'ennemi, un autre peuple lui aussi originaire d'Ecosse, portant des tatouages très similaires mais pas identiques.

Entre autres, une sorte de cercle, en réalité un serpent qui se mord la queue, l'ouroboros, et sa variante ouverte, un serpent prêt à frapper, le tatouage que Dorden associe aux Nalsheen.

 

Malheureusement pour Rawne, après avoir échappé à des insurgés lors des attaques que je décrirais après, il a réussi à ramener la demoiselle chez elle et ils ont passé de bons moments ensemble, et alors qu'il la laissait quelques minutes pour tenter de contacter Gaunt, à son retour quelqu'un avait planqué une mine sous le lit de la demoiselle... 

 

Des groupes de Fantômes sillonnent la région à bord de Taurox. L'escouade du segent Bray, dans un véhicule conduit par Varl, doit s'arrêter devant un pont parce que des bergers font traverser leurs très nombreux grox de façon désordonnée. Larkin va alors se poster en haut d'un arbre pour surveiller les alentours.

Un peu plus loin, un quatuor d'éclaireurs (Mkoll, MkVenner, Caober et Doyl) sont en train de suivre une piste, et parviennent à trouver un groupe de "civils" un peu mal planqués avec diverses armes et une caisse de mines. Ils les abattent, en font fuir quelques uns, ont beaucoup de mal avec un ennemi étrangement doué et posté bien en hauteur qui parviendra à s'enfuir...

Le groupe qui a réussi à fuir est allé droit vers le pont où Larkin en abat quelques uns, alors qu'ils tirent autant sur les Fantômes, les grox et les bergers. Varl finit par prendre le contrôle de l'autocanon du Taurox et leur balance une grenade pour les calmer...

 

De retour en ville, Mkoll fait la gueule, celui qui lui a échappé est TROP fort. C'est pas un des guérilleros idiots de Vincula. Il suppose que c'est un spécialiste venu d'une autre planète.

 

Pendant ce temps, Brin Milo qui sait pas trop à quoi il peut servir, finit par servir de copilote à Bragg qui a insisté. Bragg doit amener quelques Administratum aux quartiers qui leur sont attribués, ainsi qu'un soldat d'un autre régiment, mais celui qui devait lui servir de copilote est pas venu. Ils arrivent à un checkpoint (il y en a un peu partout dans la ville) et Milo aperçoit un piéton, genre vieux fermier, qui a posé un sac de grains avant de passer le checkpoint et a laissé le sac. Il crie à Bragg de reculer, Bragg réagit assez vite pour les éloigner un peu mais pas assez : le sac était une bombe, qui détruit la moitié du bâtiment checkpoint, tue de nombreux soldats et civils, retourne les véhicules...

Révélation

Si Bragg et Milo parviennent à sortir de leur véhicule, retourné sur le côté, leurs trois passagers sont morts : le soldat empalé sur son fusil et les Administratum brûlés vifs.

Milo prend une arme et parvient à abattre des insurgés qui arrivent les armes à la main pour continuer à faire des dégâts. Il sauve une nouvelle fois Bragg, et ensemble ils trouvent refuge dans un bâtiment et vont tenter de survivre jusqu'à ce que d'autres Fantômes arrivent pour sauver leurs fesses.

 

D'autres bombes et d'autres attaques ont eu lieu, faisant des dizaines de morts parmi les soldats, parmi les civils et même parmi les insurgés qui semblent peu préoccupés par leur survie.

Mkoll et MkVenner se sont encore retrouvés confrontés au spécialiste, qui parvient à leur échapper alors qu'ils ne le voient pas, comme s'il avait grimpé un mur de cinq mètres de haut sans prises.

Mkoll a même failli se faire tuer, n'ayant la vie sauve que parce que MkVenner s'est jeté sur lui pour le sortir d'une ligne de tir.

 

Alors que Gaunt faisait le point sur la situation avec le chef de l'autre régiment, un type des renseignements militaires et Caffran qui sert d'ordonnance, Milo tacle Gaunt alors qu'ils se font tirer dessus. Le type des renseignements et l'autre chef sont abattus, Caffran n'a la vie sauve que parce que la tablette de données qu'il portait a pris le tir, et Gaunt parce que Milo l'a sauvé.

(C'est à ce moment que les éclaireurs ont essayé en vain de pourchasser le spécialiste)

 

Lors des débriefings, Gaunt comprend que Mkoll est VRAIMENT très énervé par le fait que ce spécialiste lui ait échappé deux fois. Gaunt ne lui en veut pas, mais comprend que Mkoll le prend personnellement.

Par contre, Gaunt n'est pas content que Milo se soit retrouvé au milieu des tirs. Il passe l'éponge sur Bragg, ne le punit pas parce que le petit n'a rien, mais lui conseille de ne pas se retrouver à nouveau dans ce genre de situation.

Et c'est là que Milo va révéler ses talents d'ordonnance, rangeant des trucs, en trouvant d'autres, devinant la place de plusieurs d'entre eux, bref...

 

Malgré tous ces évènements, le gouverneur régional décide de venir le lendemain, comme il l'avait prévu. Il va même avancer de quelques heures son arrivée. Gaunt doit se débrouiller pour faire venir les membres hauts placés de l'Administratum pour accueillir et écouter le discours du gouverneur, mais il parvient à s'accorder avec un type des renseignements militaires pour que le message ne parvienne pas auxdits Administratum, prétextant qu'un brouillage gêne les communications vox.

Du coup, le gouverneur arrive devant un public réduit. C'est vraisemblablement un idiot plus intéressé par sa carrière que par son efficacité, et l'officier qui l'accompagne est du même acabit.

Révélation

Gaunt s'attend à ce que le spécialiste attaque le gouverneur. Il reçoit alors un message de Corbec, qui est sorti de ses entrevues avec le général, et qui lui conseille de réfléchir à la façon dont lui et les Fantômes feraient à la place de l'ennemi. Gaunt comprend : ils feraient exactement ce que fait l'ennemi : déstabiliser les vrais rouages, l'Administratum, comme ils le font depuis le début.

Il comprend alors que le gouverneur ne sera pas la cible.

Et une autre bombe explose alors à quelques patés de maisons de là où ils sont.

 

Mkoll et MkVenner, associés aux snipers et aux autres éclaireurs de Tanith, veulent choper le spécialiste. Vivant de préférence, pour interrogatoire.

Une vigie voit un civil habillé en fermier dans une rue, alors que les Fantômes ont déjà ratissé la zone et se sont assurés que personne ne s'y trouvait. Une autre vigie ne voit pas le civil ressortir de l'autre côté et Mkoll comprend que c'est leur cible.

Les deux éclaireurs partent alors en chasse. Ils finissent par arriver dans la cour d'une usine à l'abandon et supposent que leur ennemi est passé par les égouts... MkVenner parvient à sauter sur Mkoll pour les éloigner alors que la grille d'égout explose, un piège de leur ennemi. S'ensuit un combat contre ce type quasi invisible, et disposant d'une force surnaturelle.

MkVenner parvient tant bien que mal à le faire fuit, il VOIT le type grimper un mur sans prises, et...

Et se prendre les tirs d'au moins quatre des snipers de Tanith qui attendaient de le voir.

 

Malgré tout ça, ils ne retrouvent pas le cadavre.

Les ordres de mission reçus par Corbec permettent aux Fantômes de réintégrer la Croisade.

Avant de partir, Gaunt essaie d'expliquer à l'officier du gouverneur local la difficulté de la situation, mais le type ne l'écoute pas. Rawne débarque alors, remonté que sa copine se soit fait tuer dans un bâtiment sécurisé, et commence à tenter d'expliquer à l'officier, mais celui ci demande à Gaunt de dire à Rawne de se taire. Gaunt dit à Rawne d'arrêter, ça ne sert à rien, l'officier est un idiot.

 

 

En conclusion spoilante

Révélation

Les forces de l'archonat disposent donc de spécialistes du niveau des Fantômes, ayant une origine commune, des Nalsheen comme ceux dont MkVenner aurait pu faire partie s'il les avait pas quitté, et ce depuis peu de temps après Balhaut, et renforcés par des capacités surnaturelles telles la force, capacité de grimper aux murs sans prises, une quasi invisibilité quand ils ont envie...

Des ennemis trèès dangereux.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.