Jump to content
Warhammer Forum
Stargate1090

La tragédie du système Roxolan

Recommended Posts

Introduction à l'évènement.

 

Le système Roxolan se situe sur le bord nordique de la galaxie. Il a été colonisé il ya plusieurs milénaires pour être abandonné lors de l'hérésie d'Horus. Il fut recolonisé un peu moins de 1000 ans avant la période actuelle. Si l'interêt stratégique, économique ou industriel était négligeable aux yeux de l'impérium par rapport à d'autres systèmes, c'est son passé qui rendait la possession de ce système essentielle. En effet, lors d'une campagne de terraformation sur Roxolan Prime, planète la plus récemment découverte, les terra-bâtisseurs mirent à jour une chambre secrète construite avant l'hérésie dans lequel des holo-livres étaient contenus. Ces holo-livres contenaient, outre le traitement des métaux et des traités d'extension agricoles, des dizaines de SCS datant de la période pré-hérésie. Le vieux gouverneur planétaire Pantax, autrefois membre humble et zélé de l'administratum demanda à ses meilleurs savants de traduire les SCS et de compiler les informations dignes d'intérêts. Ce que les savants découvrirent dépassèrent toutes ses espérent toutes ses espérances. Parmis les antiques documents, 3 SCS constituaient des découvertes capitales. Le premier SCS contenait le secret de la fabrication du Juggernaut, un immense marcheur et de combat  capable de porter cinq canons Earthstreakers. Le second était le dispositif de téléportation Hermès, capable de télerporter une armée entières sur plusieurs dizaines de milliers de kilomètres. enfin, la découverte capitale des savants de Pantax était l'identification du prototype SCS de la bombe Space crusher, une bombe qui, larguée dans une faille warp, la refermait tout en causant la désintégration des éléments à l'extérieur comme à l'intérieur de celle-ci.

Pantax était abasourdi et terriblement inquiet par cette découverte car si elle pouvait bouleverser l'histoire de l'impérium, il pouvait tout aussi bien provoquer sa fin. Sa découverte ne pouvait être connu que de lui et  devait être impérativement portée à la connaissance du régent Roboute Guilliman en personne. or, le voyage vers la sainte terra était extrêmement long, d'une durée de trois ans minimum, et les ressources militaires de la planète était très faibles et il ne pouvait partager sa découverte avec le technoprêtre Zhu Ex, le seigneur de Roxolan secundus; propriété de l'adeptus Mechanicus, car il se méfiait des adeptes du dieu machine. Il décida donc d'équiper trois destroyers de classe cobra allant dans trois directions différentes, le premier Destroyer foncerait sur Terra afin d'avertir le primarque régent, la seconde ferait route sur le monde de Fenris, à moins de 3 mois de voyages stellaires. Le troisième vaisseau fit enfin route vers la plus proche autorité, qui se trouvait était le seigneur de guerre Jilian McCrawley, Grande commandeure de la garde impériale du secteur,, qui avait établi ses bases dans le système Trinity à moins de 2 mois de voyage.

Une fois les messages placées dans un écrin sécurisé, les trois destroyers se mirent en chemin. Lorsque le seingeur Zhu Ex demanda à Pantax pourquoi trois de ses vaisseaux de ligne avait quitté le système, Pantax prétexta une demande de renforts de la commandeure.  Le gouverneur fit aussitôt bâtir  par son conseiller militaire, l'ancien colonel du 27éme régiment Camarien Cassius Berkely, une forteresse au fond de laquelle était enfermée les prêcieuses reliques. Il demanda également qu'en dessous de la forteresse soit disposée le plus d'explosifs à forte puissance possible, car s'il ne pouvait protéger les reliques, que l'empereur le pardonne, il fallait qu'elles soient détruites.

 

Le système Roxolan

 

Nombre de planètes: 5

 

Roxolan Primus:

Nombre d'habitants: 480 millions

Type de planète: rocheuse tellurique, semi-arctique/semi-désertique

Ressources minière: négligeables

Tempêrature moyenne de la planète:  38,1° au nord, -26,4° au sud.

Particularité: Grande concentration montagneuse dans la partie désertique. La zone arctique est faîte de plaine gelées avec quelques point d'eau

faune: 80% insectoïde, 8% reptilienne, 9%mammifère (issu des élevages), 3% aquatique

Effectif militaire: 200 divisions soit 200 000 hommes. Par édit du gouverneur planétaire, 100 000 soldats ont été recruté et sont actuellement en cours de formation. Les forces de défenses incluent également une force de 10000 arbitrators d'élite

Points clés de la planète: Ruche New Christina, situé dans la partie nord de la planète, situé à côtéde l'oasis cristallin, le plus grand point d'eau de la planète d'un diamètre de 20 kilomètres. la ruche concentre 160 millions d'habitants. La seconde cité-ruche est située au sud de la planète , à la frontière entre les deux pôles et se nomme Elixius. Elle abrite 60 millions de personnes.

 

informations

Roxolan prime est une planète désertique mais selon les récentes recherches,  Elle ne fut pas toujours ainsi. Elle était autrefois une planète verdoyante, mais les évènemants cosmiques, voire la guerre a réduit la planète en un bi-désert, au nord un désert chaud parcourut de montagnes rases et de fin aiguillons de pierre., et au sud un désert arctique ou les blizzards sont permanants.

Le point le plus élevé de la planète est le mont fidélis. C'est sous cette montagne que se trouve la forteresse secrète protégeant les SCS.

 

Roxolan Secundus:

Nombre d'habitant: 200 millions de fidèles de l'adeptus mechanicus.

Type de planète: Rocheuse tellurique volcanique:

Ressources: quantités modérées de Tungtsène, fer et uranium.

Effectif militaire: Une légion de Skitarri

Tempêrature moyenne de la planète: 65,3°C

Particularité, avant poste minier d'importance mineure, dont l'abandon est programmé pour 80 années standard..

Faune: Néant.

 

Informations:

Roxolan Secundus est la plus petite et la plus vieille planète du système, ainsi qu' un territoire de l'adeptus mechanicus. Il y a 150 ans, c'était un important complexe minier mais ses ressources sont maintenant presque taries. De plus, Roxolan secundus est une planète sur le point de mourrir et son explosion dans moins de deux siècles est iminente. Néanmoins l'adeptus mechanicus entend récupérer l'enemble des ressources présentes sur la planète avant de la laisser dépérir.

 

Roxolan Tertius

Nombre d'habitants: Néant

Type de planète: géante gazeuse

Ressources: Hélium, Hydrogène en quantité moyenne

Tempêrature moyenne de la planète: -166,35°C

Particularité: Habrite une usine spatiale accueillant jusqu'à 10000 ouvriers.

 

Roxolan Quatuor.

Nombre d'habitants: néant

Type de planète: Etoile morte

Ressources: Néant.

Faune: néant

Particularité: dépourvue de vie et de ressources.

Tempêrature moyenne de la planète: -273,15°c

 

Roxolan Quintus:

nombres d'habitants 45000 personnes (23000 ouvriers, 3000 arbitrators, 19000 détenus)

Type de planète: Océanique recouverte à 100% d'eau de mer.

Ressources: Ressources aquifères très importantes.

Faune: 100% aquatiques.

Lieux impotant: Cité-pêcherie de Fishtown, Pénitencier de Redemption gate

Tempêrature moyenne de la planète: 23°c

Particularité: Habrite une cité pêcherie et un pénitencier.

Informations: Roxolan Quintus fournit 90% des besoins alimentaires de Roxolan Prime qui se strouve à 3 jours de voyage spatial.

 

I- La venue de l'enfert vert:

 

Depuis des mois, le clan Blacksun avait volé de succès en succès, il avait pillé sans vergogne la plupart des colonies impériales sans défenses, et araisonné un nombre incalculable de vaisseaux pirates. De plus, le clan des Dangerous Jaws menés par le puissant puissant warboss Butmog avait été vaincu et assimilé. Néanmoins Le rok'eud'titan, la forteresse spatiale de Morgust, montrait des signes de révolte et de surpopulation. Les Kriegboyzs commençaient à sortir de leurs obscures tanières et exerçaient leurs talents sur leur congénères. Gravllax, son fidèle mek, du mener les z'immortels fidèls dans l'"usin à dakka" pour mâter une rébellion d'esclaves. Morgust sut que son klan avait pris trop d'importance et qu'il ne pouvait plus se permettre de massacrer et piller des jeunes colonies ou des frégates de contrebadiers. Il fallait une guerre, mais une guerre que le klan serait sur de gagner sans attirer l'attention d'ennemis que le klan ne pourrait vaincre. Or, un de ses kaptain était récemment revenu du du secteur ouest du bord nordique et lui avait justement parlé de ce système ou la population humaine pouvait donner lieu à une guerre importante tout en minimisant les risques. Morgust, après un discours enflammé devant son klan, prépara son armada pour une grande expédition. La guerre était proche. Et avec elle la gloire du klan Blacksun.

Force d'invasion du klan Blacksun:

Forces spatiales:

-1 cuirassé Ork, le vaisseau amiral Lama z'hul.

-2 space Hulks

-2 Roks Orks

-2 Kroiseurs de combat de classe "Hammer"

-3 croiseurs Kitu

-3 Kikraint

-3 massakreurs

-3 sauvaj'

-3 ravajeur

-3 kikass'

Forces terrestres: Environ 10 millions de guerriers.

 

 

En un peu plus de trois mois les orks se présentèrent dans le système. Morgust identifia  Roxolan secundus comme première menace et surtout comme première planète à piller. La flotte Ork élimina sans grande difficultée les trois meca-frégates et réduisirent rapidement les défnes de la planète au silence avec un bombardement orbital soutenu. Les Peaux vertes se deversaires alors sur le monde usine. La légion skittari 47B179CXA se batti vaillamment, sans céder un pouce de terrain aux orks. Pour un légionnaire skittari tué, une dizaines d'orks étaient fauchés mais malgré tout les orks étaitent trop nombreux et la légion fut petit à petit taillée en pièces. Zhu Ex et le reste de ses guerriers n'urent d'autre choix que de metre en service la phalange de Castellans destinés aux armées du dieu machine soutenant les forces de la garde imperiale dans le bord nordique. Il sembla un temps que les colosses robotiques repoussèrent les Orks, détruisants leurs véhicules primitifs et leurs marcheurs inéfficaces. Néanmoins,  Les castellants ne pouvaient s'attaquer au komandos et au kasseurs de tanks qui se faufilaient dans les secteurs étroits du monde usine, plaçant des bombes sur le chemin des robots géants et les criblants de rokettes. Là encore, les effectifs des robots fondaient comme neige au soleil et malgré la perte d'un dizième de leur force d'invasion. Les orks firent jouer le nombre et anéantirent la défense de l'adeptus mechanicus. Le seigneur Zhu Ex fut tué en combat singulier par Vorador, le warboss préferé et garde du corps "perso" de Morgust. Ce fut le premier pari et le premier succès d'importance pour Morgust, les orks avaient envahi le système Roxolan et avait triomphé une première fois malgré  d'énorme pertes.

 

 

(suite ....)

 

 

 

 

 

 

 

Edited by Stargate1090

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les paragraphes narratif manquent un peu d'aération, les SCS sont à la fois affreusement grosbill et la ligne directe entre le gouverneur et guilliman est un peu étrange. (Tout comme la possession de vaisseaux interstellaire en propre).

Enfin, je pige pas trop ce qu'est Roxolan Prime: Pas de ressources naturelles, un environnement propice à la vie mais terraformation en cours et dépendante au dernier stade des importation de Roxolan Quintus pour sa survie au quotidien. Ca mériterai un peu d'explication... (Mauvaise habitude prise à cause d'une conjoncture économique? Planète industrielle exportatrice?)

 

Pour le reste, c'est assez sympa comme  sitting, avec un effort louable de mettre en valeur un peu de géopolitique, de mettre en place un système mineur (malgré le grosbillisme des SCS) et un gouverneur planétaire autrement que comme traitre de service.

 

Je vais suivre l'affaire!

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Miles a dit :

Les paragraphes narratif manquent un peu d'aération, les SCS sont à la fois affreusement grosbill et la ligne directe entre le gouverneur et guilliman est un peu étrange. (Tout comme la possession de vaisseaux interstellaire en propre).

Enfin, je pige pas trop ce qu'est Roxolan Prime: Pas de ressources naturelles, un environnement propice à la vie mais terraformation en cours et dépendante au dernier stade des importation de Roxolan Quintus pour sa survie au quotidien. Ca mériterai un peu d'explication... (Mauvaise habitude prise à cause d'une conjoncture économique? Planète industrielle exportatrice?)

 

Pour le reste, c'est assez sympa comme  sitting, avec un effort louable de mettre en valeur un peu de géopolitique, de mettre en place un système mineur (malgré le grosbillisme des SCS) et un gouverneur planétaire autrement que comme traitre de service.

 

Je vais suivre l'affaire!

Coucou et merci de tes conseils :) POui pour les SCS je me suis un peut emporter je le reconnaît et j'ai réduit à trois, c'est plus simple et moins overkill :) COncernant Roxolan prime, c'était durant la période pré hérésie un monde impérial qui disparut et qui fut redécouvert et recolonisé (tu sauras pourquoi dans quelques jours promis^^). Enfin, c'est une planète standard qui est grosso modo semblable à Mars en terme de taille, mais comme je l'ai indiqué, elle reste une planète hostile avec assez peu de ressources pour ses habitants. Ainsi, la planète Roxolan quintus qui est une planète océanique lui fournit l'essentiel des ressources via les cargo marchantds. Il est vrai que j'aurai pu insister sur le pourquoi une planète impériale et l'adeptus Mechanicus à côté.... mais vu que Mars et Terra sont elles-même à côté, je ne voit pas l'idée de justifier celà. En revanche, ce qui importe, c'est l'écosystème du système et comment les différents acteurs de la tragédie vont tirer parti des atouts des planètes tout en essayant de gommer leurs inconvéniants.

Mais en tout cas merci de me doner un avis :).

Share this post


Link to post
Share on other sites

De rien!

 

La proximité entre un monde de l'adeptus méchanicus et un monde impérial ne me choque pas du tout.

En fait, ce que j'ai pas compris c'est le pourquoi du peuplement de Roxolan Prime. Si il n'y as rien à exploiter sur la planète et que toute la bouffe vient de Roxolan Quintus, autant vivre sur Roxolan Quintus... (Surtout que les deux planètes sont assez peu peuplé, ^^).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Miles a dit :

De rien!

 

La proximité entre un monde de l'adeptus méchanicus et un monde impérial ne me choque pas du tout.

En fait, ce que j'ai pas compris c'est le pourquoi du peuplement de Roxolan Prime. Si il n'y as rien à exploiter sur la planète et que toute la bouffe vient de Roxolan Quintus, autant vivre sur Roxolan Quintus... (Surtout que les deux planètes sont assez peu peuplé, ^^).

Coucou,

Eh bien parce que sur Roxolan Prime, il y avait déjà des ruines impériales, ensuite, Roxolan prime fut découverte en premier par les colons. De plus, la géographie de prime permet une meilleure défense  :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

 Juché sur une rampe-balcon en partie éffondrée, Gravlax contemplait la gloire de son clan. Le bruit assourdissant de la lave en fusion etait couvert par le fracas des combats. Les technos-ouvriers décérébrés du dieu machine n'offrait qu'une piètre résistance face aux boyzs du clan. Au loin il discerna son ami Morgust, à la tête de la waaaagh. Bien qu'il n'était pas comme les autres warboss, il avait succombé dans l'instant à la soif de guerre ork, et celà ne le rendait que plus puissant.

Gravlax se mit ensuite à penser aussitôt au butin qu'ils allaient tirer grâce à leur invasion de la planète. C'était très peu de chose par rapport à des mondes comme Armageddon, mais celà permet de rééquiper les boyz pour fondre sur Roxolan prime. Il entndit derrière lui des pas pesants et reconnu la silouhette imposante du Warboss Vorador. Sa hauteur et sa masse laissait paraître une force prodigieuse, renforcé par le métal et les améliorations cybernétiques arborées par la bête. Il tenait, pendu à son armure grossière, une tête mi-humaine mi-cyborg.

-"Eul'chef des z'oms-cybork est cané, j'aporte sa tête au big boss". Dit-il d'une voix grésillante à travers son casque cybork

-T'as bien bossé Vorador, Le boss Morgust sera content, maint'nant va rejoindre les gars et fait toi plaiz, ensuite faudra qu'on s'rééquipe pour allé s'battr sur l'autre planèt. Et amèn les Z'immortels fidèl, faut que j'vois si y sont à la page pour le logiciel de Kombat.

-Ok, j'y vais, rugit l'imposante créature en sautant de la balustrade.

Bien que la hauteur du bâtiment faisait une diaine de mètres, l'Ork atterit sans dommage. A peine arrivé  il s'exclama:

-"Allé lé gars, fau qu'on s'entraîn, Waaaaaagh!"

Derrière lui se rassemblait une troupe d'orks, ils étaient grands, mais surtout, ils étaient à demi organiques. Leurs membres inférieurs et supérieurs avaient été remplacé par des prothèse bioniques. Les membres supérieurs étaient terminés par une arme à feu de très gros calibre, et par une énorme lame tronçonneuse, une pince énergétique, ou un marteau foreur. Des armes qui suffiraient à couper en deux un space marine en armure énergétique sans le moindre effort.

 

Sur Roxolan Prime, le colonel Berkeley poussa la porte majestueuse du bureau du gouverneur. Son état trahissait un état d'affolement certain, ce qui était de très mauvaise augure quant on sait qu'il avait commandé un régiment de l'astra militarum durant 40 années.

-"Monseigneur, des orks, ils"

-"Je sais Colonel, ils ont envahi Roxolan secundus et ils ont tué Ex, nous ne pouvons plus compter sur leur usine d'armement".

 

Le colonel berkeley continua son rapport la gorge sérée:

"Nous avons doublée la production d'armement civil d'Elixius et New Christina et avont fortifié toutes les entrées et points stratégiques de nos deux principales cité-ruches, mais même avec cela, nos analystes estiment que si les Orks nous attaque, la planète sera conquise en moins de 72heures standard et les SCS découverts en moins de d'une semaine".

Le gouverneur se leva de sa chaise et se dirigea vers le balcon. Dehors, chaque citoyen avait été regroupé selon les catégories d'âge. Les plus jeunes et les plus résistants étaient affectés à la consolidation des fortifications,  tandis que le reste de la population, hommes et femmes, jeunes et vieux, apprenaient à manier une arme à feu, ou lorsqu'elles manquaient, une arme de corps à corps.

 

-L'empereur nous protège.... Espèrons que des renforts arrivent... soupira le gouverneur.

 

 

 

 

II- Les Défenseurs de l'impérium répondent à l'appel.

 

Le Destroyer Cobra chargé d'avertir la commandeure McCrawley arriva comme selon les prévisions, en moins de deux mois standards et le capitaine du vaisseau demanda audience à la commandeure, lui remettant l'écrin qui contenait le message:

 

********Message en provenance de Roxola Prime***** Auteur : Gouverneur planétaire Pantax**** Priorité du message : absolue***** Requête : Envoi d’une flotte de guerre et de troupes pour sécuriser et ramener sur la sainte Terra des artefacts capables de changer le cours de la guerre.

 

 

Mes Salutations Grande Commandeure,

 

 

Béni soit l’Empereur lorsque ce message vous parviendra et béni soit votre probité à répondre à mon appel. Lors du jour MMMMLLXXXVVIIII du quarante-deuxième millénaire, nous avons fait la découverte sur Roxolan Prime d’antiques artefacts datant de la très sainte époque de la grande croisade. J’ai la conviction que ces artefacts pourraient changer le cours de la guerre contre les xenos. Cependant, comme vous le savez, le très saint administratum n’a pas jugé notre système digne d’être une priorité stratégique de classe oméga, nous laissant à la merci des vautours impies. C’est pourquoi je vous demande, très honorable commandeure, l’assistance d’une flotte de guerre et de plusieurs régiments de la garde afin de protéger les biens de l’empereur. D’autre part, au vu de l’importance que représente nos découvertes et du dénuement militaire dans lequel nous nous trouvons, Je requiert également la venue des officiers les plus pieux et valeureux que vous puissiez envoyer, ainsi que l’assistance de plusieurs chapitre de l’adeptus astartes. Je sais que dans sa clairvoyance, le très saint Guiliman vous a donné la possibilité de contacter et demander le concours  des élus de l’empereur.  Soyez assurez de toute ma fidélité et de ma foi envers l’impérium.

 

 

Vive l’Empereur !

 

 

 

 

Lorsqu'elle eut ce message entre les mains la commandeure MCCrawley dut faire face à un dilemme. En effet, le secteur Trinity était la proie des affrontements entre les forces de l'impérium et la légion maudite des emperor's children. Le détachement ne serait-ce que d'un seul régiment pouvait avoir de grandes conséquences sur l'issue de la guerre. Néanmoins, la perte d'artefacts anciens pouvait signifier le glas de l'impérium et si le gouverneur ne précisait pas la nature de ses découvertes, le ton de son message en montrait à lui seul l'importance.

La commandeure détacha pour l'heure 6 régiments se trouvant en réaprovisionnement et trois croiseurs de classes gothic, L'hellespon, le Victrix, et le Carthago dans lesquels prenaient place 6 régiments de la garde impériale. Les régiments envoyés se composaient de la manière suivante: Le 4éme scintillan, le 9éme de Firenth, le 12éme Francien, le 35éme Valhalan  le 19éme régiment des janissaires Maccabéen et la 6éme légion pénale. Les Préparatifs furent achevés en moins d'une semaine et les vaisseaux décolèrent sur l'heure slorsqu'ils en eurent la possibilité.

 

Le second destroyer à destination de Fenris parvint à sa destination et le messager fut reçu par le seigneur loup Gunnar Lune pourpre. Si il brulait plus que tout d'aller se joindre à une bataille, il ne pouvait lui non plus dêpêcher l'ensemble de sa grande compagnie car la plupart des forces des spaces wolves étaient, elles, en train d'affronter les Thousand Sons, ses ennemis héréditaires. A la place, il chargea Skaeld aux dents longues, un des meilleurs gardes loup de sa compagnie, de conduire une chasse de 150 frères. Skaeld accepta et décola à bord du du croiseur d'attaque Freyir. Ses ordres étaient simples. Sécuriser la planète et éliminer toute menace en attendant la flotte charger de protéger les artefacts et de la ramener sur Terra.

 

Forces de secours:

Astra Militarum & Marine Impériale

 

Trois Croiseurs de classe Ghotic

 

Régiment de l'Astra Militarum

4éme scintillan: 30000 hommes

9éme Firenth: 27000 hommes

12éme Francien: 38000 hommes

35éme Valhalan: 16000 hommes

19éme Maccabéen:21000 hommes

6éme légion pénale: 42000 hommes

27éme régiment du Militarum Tempestus: 10000 hommes

 

Ces régiments comportent des contingents d'Abdumains dont:

5000 Abdhumains ogryns

2800 Abdumains Ratlings.

 

Sous le commandement du maître de guerre Elias Norrington, colonel du 4éme scintillan.

 

Total des forces de l'astra Militarum déployées: 184000 hommes

 

Meute de Chasse space wolves:

4 meutes de griffes sanglantes

4 meutes de chasseurs gris.

3 meutes de longs crocs

1 meute de cavaliers tonnerre

5 véhicules rhino

4 Dreadnougth dont 2 Ironclad et deux dreadnought vénérable

2 prédators dont 1 Anihilator et un vindicator.

Le prêtre Olaf Windtalker

Le garde loup Skaeld dents longues

 

 

 

(Suite....)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Edited by Stargate1090

Share this post


Link to post
Share on other sites

III- L’entrée en scène des space wolves et l’arme secrète du clan blacksun.

 

Le Freyr arriva dans le système Roxolan 15 heures après la prise de Roxolan Secundus par les orks. Ceux-ci n’avaient pas mis longtemps à rembarquer dans leurs vaisseaux et à faire route vers Roxolan Prime. Le Freyr atteignit l’orbite de la planète où l’armada verte s’apprêta à affronter la poignée de vaisseau de défenses. Dès qu’il fut à portée, l’équipage du Freyr activa les nacelles d’abordage qui allèrent se fixer sur un kroiseur qui tue et une kanonière sauvaj’. Les Kikass de la flotte s’apprêtèrent à charger le croiseur d’attaque space wolve mais ils furent détruits les uns après les autres par les bordées méthodiques des batteries du vaisseau space marine. Néanmoins, les orks étaient trop nombreux et réservaient de plus une surprise fort déplaisante aux spaces wolves. Le Lama Z’hul, le vaisseau amiral des orks se détacha de la flotte et se mit en position latérale. Une immense paire de canons située sur les flancs supérieurs et inférieurs du vaisseau visèrent le croiseur. Un groupe d’éclairs jaillirent alors du canon sans que rien ne se passent. Les serfs et les spaces wolves échangèrent des regards, se demandèrent si l’arme ork  avait atteint le vaisseau ou non. Tout d’un coup, une force, plia et compressa la passerelle babord comme une feuille de parchemin que l’on froisse et met en boule. Des pans entiers du pont babord furent arrachés et se concentrèrent en un seul point avant de disparaître et réapparaître en amas de ferrailles.

Le capitaine Sven Bloodcold qui commandait le destroyer savait que son navire avait subi des dommages irréparables malgré ses boucliers de protection et que l’évacuation des spaces wolves en situation d’abordage était inéluctable. Ils devaient se replier sur la planète afin de contrer l’avancée des orks au sol. Il fit décoller tous les thunderhawks disponibles  et se prépara à éperonner le navire amiral Ork.

 

Skaeld dents longues asséna un coup de pied dans la figure de l’ork ce qui eut pour effet de lui broyer le visage, tout en fendant un autre peau verte avec sa hache. Il leva enfn son pistolet bolter et tira dans le dos d’un ork qui donnait du fil à retordre à un de ses hommes.

Ces orks se défendaient bien mais ses frères étaient bien plus expérimenté et surtout bien plus forts. Dans quelques minutes, lui et ses frères s’engageraient dans la salle du générateur afin d’y poser des charges de démolition et de réduire en cendres le bâtiment de guerre ork. Il arracha une fois de plus les entrailles d’un autre ork avec sa hache énergétique lorsque son armure lui indiqua une transmission prioritaire venant du Freyr. Il activa la transmission tout en continuant de se battre.

-Frère Sven tu es en train de m’interrompre alors que j’accompli mon devoir et écris ma saga. Ton appel à intérêt à être important….

-****urgence******touché par arme d’artillerie ork*******dégâts***** considérables *********évacuation **immédiate des*** serviteurs et matériel de combat nécessaires aux combats au sol***Ordres de procéder à la destruction des navires abordés et de se replier sur la planète********* je ne vous oublierai pas****frère.

Ces mots résonnèrent dans l’esprit du garde loup qui lutta pour garder toute sa rationalité. Les paroles de Sven formaient un poing de douleur, de peine et de colère qui battaient ses côtes en brèche. Il ne remarqua pas l’intense douleur résultant du choc d’un kikoup sur son épaulière. Sa rage décuplée, il donna un coup à l’aide du manche de sa hache sur son adversaire, faisant tomber celui-ci à la renverse. Il s’acharna alors sur son adversaire, alternant coup de hache et tir de bolter jusqu’à ce que son adversaire soit transformé en un épais compost rouge/vert.

Se maudissant pour cet accès de faiblesse, il se mit alors à transmettre ses ordres à ses hommes.

-Frère, dans quelques instants, le Freyr va être rappelé à la table de Leman Russ et de l’Empereur. Nous allons prendre possession des vaisseaux que nous avons abordés afin  de les amener au plus près de la planète, puis nous les ferons sauter tout en gagnant la planète grâce aux modules d’abordage.

 

 

Les spaces Wolves réussirent à prendre possession du Kroiseur Kitu et de la Kannonière qu’ils avaient abordé et réussirent à l’amener au plus près de l’orbite terrestre de Roxolan Prime. Là, ils placèrent des charges de démolition dans la salle du générateur de chaque vaisseau qui explosèrent dans les 5 minutes. Les spaces wolves avaient pu rejoindre leurs nacelles d’abordage qui se désengagèrent des vaisseaux au moment où ceux-ci explosèrent.

Le Freyr n’eut lui pas le temps de pouvoir emporter son ennemi avec lui. Au moment où il allait éperonner le Lama Zh’ul, L’autre Kroiseur Kitu lui fit barrage, faisant feu de toutes ses armes primitives. Avec les dégâts aussi graves provoqués par le nouvel armement ork, le Freyr ne put supporter le barrage de tir et ce fut une boule de feu qui atteignit le Kroiseur qui, certes, lui provoqua des dégâts effroyables, mais fut bien insuffisant pour détruire le vaisseau Ork.  La poignée de vaisseaux de guerre impériaux gardant la planète furent balayés. Seul le destroyer Cobra qui avait accompagné le Freyr, une frégate et deux corvettes faisaient encore face à l’armada ork. Le commandement ordonna à ces vaisseaux de se replier sur Roxolan Quintus.  Afin de réparer les dégâts et de revenir harceler la flotte Ork.

 

Les pertes impériales furent très importantes, outre la perte du croiseur d’attaque, de son commandant et de la moitié de l’équipage, les spaces wolves perdirent 21 frères dont une meute complète de griffes sanglantes durant l’abordage. La flotte de défense avait quant à elle perdu 8 vaisseaux dont leur vaisseau amiral, un croiseur de combat de classe Lunar réduit en cendres par le nouvel armement ork. Les ork avec 3 Vaisseaux kikass, un Kroiseur Kitu détruit, une kanonnière sauvaj’ et 2 ravajeurs  furent amputés de la moitié de leur force spatiale. Néanmoins, les bâtiments transportant le maximum de troupes n’avaient été que peu ou pas touché. De plus, les orks allaient aussi recevoir des renforts. Les combats sur Roxolan secundus et dans l’orbite de Roxolan Prime avaient engendré un flux gigantesque d’énergie psychique, gigantesque à un tel point que les Weirdboyz  furent transformé en relais de communication de l’esprit Waaaagh sur des dizaines d’années lumières. Les vaisseaux Korsaires et les petits klans orks touchés par cette débauche de violence psychique mirent le cap sur Roxolan. Sur le Rok eu’dtitan, de jeunes générations d’orks avaient grandi et se préparèrent à embarquer dans les vaisseaux nouvellement construits à destination de Roxolan.

Les Orks depuis le conflit, avait perdu plus d’un tiers de leurs effectifs. Néanmoins, les effectifs de la seconde vague allaient grandement combler leurs pertes, voire, doubler les effectifs initiaux.

 

 

Edited by Stargate1090

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 28/04/2020 à 16:55, Stargate1090 a dit :

La commandeure détacha pour l'heure 6 régiments se trouvant en réaprovisionnement et trois croiseurs de classes gothic, L'hellespon, le Victrix, et le Carthago dans lesquels prenaient place 5 régiments de la garde impériale.

 

Y'as un régiment qui as été oublié au sol? ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, Miles a dit :

 

Y'as un régiment qui as été oublié au sol? ^^

 Coucou^^,

Merci Miles, c'est corrigé! ^^' tu voudrais pas être mon éditeur? sinon, dis mois ce que tu en penses, je pense reprendre le récit demain ou Vendredi soir entre deux peintures de Franciens.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca dépend, c'est bien payé?

 

Je t'avoue que je suis pas forcément super motivé pour faire une critique ultra pointue, mais à chaud en speed, j'ai l'impression que la Temporalité est un peu confuse:

L'arrivée des orks dans le système, la capture de la colonie du Mecha et la mobilisation sur Roxolan ont un peu l'air de se passer tout en même temps.

Les Spaces Wolfes ont aussi l'air d'arriver en voisin, sans trajet...

Pas que la time line soit pas bonne, mais elle manque de clarté...

 

Je suis très curieux de voir comment tu vas traiter la "disproportion" entre les FDP et la garde impériale en terme d'effectif.

Share this post


Link to post
Share on other sites

IV: La Mort surgit des profondeurs.

 

Bart courrait dans les méandres de la plate-forme pénitentiaire, malgré la peur qui lui glaçait le sang. Il avait pourtant été un vétéran, un soldat d’élite de l’empereur, et tout ça pour quoi? Pour se retrouver ici jusqu’à la fin de sa vie, dans ce lieu abandonné de tous, après avoir été condamné pour abandon de poste face à l’ennemi. S’il avait su  que l’incarcération serait pire que la mort, c’est elle qu’il aurait choisi.

Les créatures avait surgit de nulle part, commençant à massacrer les prisonniers pêcheurs et leurs contremaîtres sur les quais. Tous les arbites gardiens avaient  étaient mobilisés mais avaient été balayé par le nombre et la force des assaillants. Bart avait reconnu les assaillants, de longues et minces silhouettes voûtées tenant des armes antiques. Il s’agissait de Nécrons, des êtres mécaniques quasi-invincibles qui n’éprouvaient aucune pitié pour les créatures de chair et de sang.

Il fallait que Bart trouve un vaisseau en état, il pourrait s’échapper de cet enfer et refaire sa vie ailleurs. Il parvint jusqu’aux docs, qui demeuraient silencieux mais pas moins vides. Sur le sol, des monceaux de corps de civils, de prisonniers et d’arbitrators, certains déchiquetés et d’autres à moitié désintégrés. Malgré la peur qui le tenaillait, il savait que marcher silencieusement était son seul espoir de survie.

Au moment où il ne fut qu’à quelques pas de la soute d’entrée d’un petit vaisseau cargo, un bruit sourd et métallique se fit entendre. Un spectre canoptek se dressa toutes griffes dehors.

Bart su qu’il était perdu. Il leva le pistolet laser qu’il avait subtilisé au corps d’un arbitrator au moment de sa fuite mais tous les tirs rebondirent sans exceptions sur le géant de métal.  Il mit alors le pistolet contre sa tempe, préférant mettre lui-même fin à ses jours plutôt que de finir sous les coups de l’abominable créature. Néanmoins, après le clic de la gâchette, rien ne se passa. La batterie laser était vide. Il sentit alors une compression terrible exercée sur ses bras et son torse alors que les câbles constricteurs semblables à des raits d’araignée, enlaçaient son corps. Son agonie fut rapide, il ne sentit pas la griffe aiguisée comme une lame de rasoir lui couper la tête.

 

 

 

Roxolan Quintus ne fut pas toujours une planète océanique. Elle abritaît autrefois un réseau d'îles sur lequel la civilisation nécontyr prospera, gouvernée par le grand Valanekesh, souverain dont on dit qu'il fit partie de la famille du roi silencieux. Sa planète subit de plein fouet la guerre opposant les nécontyrs aux C'tan. Dans un esprti de vendgeance, les dieux des étoiles entaillèrent profondément l'écorce terrestre, provoquant tremblements de terres, tsunamis et montée des eaux qui engloutirent les îles et la population Nécontyr. Afin de survivre, les survivants s'enfermèrent dans leurs nécropoles et se mirent en état de stase. Au moment où la waaagh Morgust ança son assaut contre le système Roxolan, l'énergie psychique qu'ils dégagèrent ravivèrent les systèmes de détection des nécropoles englouties, avertissant Valanekesh d'un danger iminent qui menaçait le domaine mortuaire. Avec surprise, Les nécrons découvrirent que les humains s'étaient installés sur leurs terres et par conséquent, massacrérent tous les humains présents sur Roxolan Quintus. Néanmoins les forces des nécrons étaient maigres, à peine trois légions de guerriers (30000), une garde de 5000 immortels et une suite de 500 guerriers d'élite mélangées de prétoriens du triarcats, de factionnaires, de destroyers, spectres et traqueurs. Néanmoins, Valanekesh pouvait compter sur un monolithe ainsi que le léviathan, un titan des âges anciens, seul survivant de la guerre contre les dieux.

Le seigneur nécron rassembla ses troupes et embarqua sur un des redoutables vaisseaux moissonneurs nécrons afin de reconquérir l'ensemble de son domaine.

 

La chute d'Elixius.

 

Tandis que les spaces wolves avaient atteint New Christina, les Orks firent s'abbatre toute leur fureur sur Elixius,  Les remparts et les points clés de la ville, sur-fortifiés et hérissée d'armes, n'arrêtèrent même pas la horde verte. Les orks attaquèrent de tous les côtés et d'une manière parfaitement coordonnée, Les escadrilles Orks criblèrent la cité de bombes et de balles, tandis que la horde marchait, chariots de guerre, marcheurs et véhcules blindées en tête, et une horde de fantassins à leur suite, tous couverts par les tirs d'artilleie des mek gunz et des lootas. Dans le même temps, les  Kommandos orks profitèrent de la panique pour s'infiltrer, faisant sauter les gonds des portes, désactivant les barrières de sécurités, et éliminant les servants d'armes lourdes. Malgré des pertes énormes, les orks enfonçèrent les défenses, éliminant chaque niveau de défense en quelques minutes à peine. Les dernières positions fortifiées, tenus par des troupes d'élite, des arbitrators et des citoyens conscrits de force, furent submergés par la panique. La dizaine de comissaires présents n'eurent pas assez de munitions pour punir les fuyards et les troupes d'élites furent trop peu nombreuses ne serait-ce que pour instiller le doute de la difficulté dans l'esprit des orks. La cité tomba en moins de 24 heures, le tiers de la population fut massacrée, un autre réduit en esclavage. Pour les civils fragiles et sans défense, Morgust ordonna qu'il soient expulsés des ruines de la ville afin d'aller porter la nouvelle sur le reste de la planète, les condamnant ainsi à une mort certaine. Il se mit aussitôt à ordonner à ses boyzs de se préparer. Il savait que les spaces wolves allaient rapidement intervenir, il allait ainsi leur préparer une surprise au cœur er des ruines d'Elixius.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Edited by Stargate1090

Share this post


Link to post
Share on other sites

V-La triste saga de Skaeld dents longues.

 

Malgré les supplications du gouverneur d'attendre les renforts, Skaeld ne voulait pas attendre pour frapper l'ennemi car il savait que les peaux vertes allaient consolider leurs position et fortifier les ruines d'Elixius afin d'en faire leur base d'opération. Sans perdre un instant, il mobilisa l'ensemble de ses forces hormis la meute de chasseur gris d'Hojmar Gundersson. Ce space wolves, vétérans de plusieurs batailles, était renommé pour ses prouesses martiales qui égalait Skaeld, ainsi que pour sa sagesse, mais avait toujours refusé de prendre le commandement d'une compagnie, arguant que son devoir était de guider ses frères, de protéger l'humanité et d'en éliminer ses ennemis, cce qui ne laissait que pe de place aux commandement.

Skaeld, ne réquisitionna que 3 régiments des troupes aéroportées* et les valkyries dont disposait le gouverneur, car l'opération devait être mené avec rapidité sans attirer l'attention des orks. De plus, les systèmes d'armes anti-aériennes avaient été détruites par les peaux vertes et même s'ils étaient nombreux, ils ne pouvaient pas s'organiser suffisament face à une attque aérienne précise. Si l'attaque réussissait. Skaeld pourrait trouver le big boss, l'affronter, et l'éliminer.

 

*troupes aérportées: Les forces de défenses aéroportées de Roxolan sont les troupes d'élite du système Roxolan et les mieux équipées. Elles sont réparties en 11 régiments de 100 hommes et sont constitués de vétérans ayant plus de dix ans de service. Ils sont également spécialistes des abordages spatiaux, ayant très souvent affrontés de nombreux renêgats et xenos  pratiquant la piraterie.

 

L'escadrille de thunderhawks et de valkyries arrivèrent quelques heures plus tard. Alors que les spaces wolves s'attendaient à essuyer les tirs nourris venant de la cité en ruine, celle-ci paraissait déserte. les senseurs des armures énergétiques et les scanners des aéronefs ne détectère pas la moindre présence d'un ork. Skaeld ordonna aux valkyries et aux thunderhawks de  se poser afin de débarquer leurs passagers.  A peine le dernier marine eu-t-il posé le pied sur le sol qu'une énergie d'une puissance insoutenable fit trembler le sol une fraction de seconde avant de disparaître. Toute la force aéroportée fut aspirée dans le cratère faisant une dizaine de mètres de profondeurs. 4 Valkyries et un Thunderhawks explosèrent en touchant le sol. Si les marines, à l'exception de sept frères et des pilotes du thunderhawk survécurents. La moitié des soldats aéroportés étaient déjà morts ou hors de combat. Une clameur s'éleva au dessus d'eux alors qu'ils entendez des bruits de foreuse perçant la terre. Un Ork en mega-armure de grande taille s'exprima dans un rugissement mélant rire, excitation, et envie d'en découdre:

"Bien'vnu dans mon arène marines-loups. C'est la dernière chose que vous verrez avant qu'on vous éklat, Waaaaaaagh!"

Les orks, précédent leur chef se jetèrent dans le cratère. Dans le même temps, les foreuses des dreadnoughts et des boit'kitu avaient fini de creuser un passage et les marcheurs orks s'élencèrent, toutes armes dehors.

 

Abrités derrières les véhicules encore états et ceux hors de combat, les Spaces wolves et le reste des troupes aéroportées firent feu de toutes leurs armes, fauchant les trois premières vagues et détruisant chaque dreadnought et boit'kitu pour chaque pas que les géants de métal ork faisaient. Les deux dreadnought ironclad, frère Lars et frère Iruur, ainsi que les deux autres dreadnoughts, frère Borgaard et frère Thall s'engagèrent dans un titanesque corps à corps, le marteau et la hache fendant en deux les marcheurs cliquetants. Néanmoins, pour un marcheur éliminé, deux autres se trouvaient face aux deux héros. Frère lars tomba le premier, lorsqu'une boit'kitu armé d'une foreuse réussi à porter son ataque en perçant le sarcophage d'adamentium, déchiquetant par la même occasion le corps de son occupant. Ce fut ensuite frère Thall qui explosa, atteint de plusieurs tirs de klateur et de rokettes orks. Frère Borgaard rendit enfin l'âme déchiqueté sur toute sa largeur par les scie'kibeuz d'un dreadnought ork faiant le double de sa taille. La mort de ses frères plongea Iruur dans un état de fureur indescriptible qu'il communiqua à ses frères, redoublant d'efforts meurtriers. Malgré tout, malgré les carcasses des marcheurs orks qui s'ammoncelaient, le vénérable dreadnought fut submergé et mis en pièces. La dernière chose que vire les spaces marines retranchées fut le corps extirpé du sarcophage par la pince énergétique d'un dreadnought ork, et peu après sectionné en deux.

 

Malgré ces pertes tragiques, les spaces wolves ne s'arrétêrent pas de tirer, appuyer par le seul prédator encore en état et deux rhinos. Les corps des orks commençaient à bâtir un mur et n'avait jusque là pu atteindre directement les sapces wolves. Seul une dizaine d'entre eux avaient succombé aux tirs des orks.

Néanmoins, les tirs des marcheurs ainsi que le pillonage des lootas réduisire au silence les 3 derniers chars spaces marines. La marée verte fujt par conséquent innarétable et le choc du corps à corps fut rapide et brutal. Les spaces wolves tuére plus de 10 orks pour la perte de l'un des leur mais l'ennemi était trop nombreux. Le seigneur morgust avait déjà massacré plus de vingt loups lorsqu'il rencontra skaeld, qui pennait à se dégager du tas de coprs d'orks qui avait eu la'inconscience de le défier. Le combat contre les deux titans commença.

Au milieu du fracas des combats, Skaeld et Morgust se fixèrent. Le seigneur de guerre paraissait moins impressionnant que d’autres xénos que Skaeld avait affronté, mais il sentait que celui-ci n’en été pas moins extrêmement dangereux et que le vaincre ne serait pas chose aisée. Néanmoins, il se devait de le faire, car s’il échouait, ses frères seraient massacrés et la planète tomberait en moins de quelques jours.

Skaeld s’élança sur le monstre, abattant son énorme hache à double tranchant. L’ork para sans effort le coup malgré la puissance de la hache énergétique et asséna un revers de son autre gantelet. Skaeld fut projeté en arrière et s’écrasa contre le blindage fumant d’un rhino. Il tenta de se relever mais mis un genou à terre, Haletant, un filet de sang coulant le long de ses lèvres et de son menton. Le plastron de son armure énergétique était cabossé et il sentait que plusieurs côtes avaient perforé un poumon. Malgré sa vision qui était en train de se brouiller, il voyait ses frères se battre, à un contre cent, mourir sous les coups de kikoup des orks. Le colosse vert rugissant de plaisir l’invectiva :

-«J’tai vaincu marine-loup, casses-toi et ramène toi avec encore plus de gars la prochaine fois. M’oblige pas à t’canner maintenant, sinon après, c’est plus intéressant».

- «Nous allons en finir ici et maintenant xenos». Rétorqua Skaeld. «Je préfère mourir et t’emporter avec moi plutôt que de fuir comme un lâche ».

Sur ce, Skaeld tenta une autre attaque avec l’énergie du désespoir. Il ne put atteindre la tête du seigneur de guerre mais arracha une plate d’acier de sa méga armure, parvenant à blesser la bête. L’ork riposta, fit sauter la hache énergétique des mains du space marine d’un revers de sa pince avant de l’agripper par sa nuque. Skaeld entendit un claquement soudain, pui sa tête tomba au sol joue contre terre. La dernière chose qu’il vit était le corps de son ami, le prêtre loup Olaf Windtalker. Lorsque le dernier space wolve tomba, les orks hurlèrent à l’unisson pour fêter leur victoire. Ils avaient triomphé des meilleurs champions de l’humanité et étaient prêts à lancer une nouvelle waaaagh.

A ce moment-là le communicateur de Morgust retentit. Celui-ci entra dans une nouvelle fureur et beugla à un volume sonore digne du tonnerre :

-«Poutkoi tu m’déranges ? Ta intêré à ce que ce soit pas pour rien ! »

-Chef Chef, on a un gros problèm, ya un vésso qui est arrivé et il est en train de tous nous éklaté, faut qu’vous venié vite.

 

Edited by Stargate1090

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je lis toujours. Pas grand chose à dire. J'aime bien les nécron sous-marin. Ca aurais pu valoir le coup de mentionner "la fonte des glaciers/poles" pour justifier la monté du niveau de la mer.

 

Sinon, les régiments de 100 hommes, boarf Techniquement c'est possible, un planète peu très bien appeler un groupe de douze fantassins-tunelier des FDP "Grande Division de cavalerie aérienne" si ça lui chante et même dans le monde réel il y as un tas de groupe armés portant le même nom et représentant des réalités différentes mais dans le cadre d'une fiction W40K régiment est très connoté "garde impériale" et et même si le fluff est très variable sur l'effectif, c'est toujours une force autonome à minima d'un millier d'homme. Cette apelation pour de si petit groupes me perturbe un peu...

Pourquoi ne pas en faire un seul régiment? Ou deux ou trois? Ou nommer ces groupes de 11 "compagnie"? Où un terme militaire non connoté à 40k? Ailes pour piocher chez les romons par exemple? Où escadrons?

Share this post


Link to post
Share on other sites

VI- Bataille en orbite.

Alors que les Orks continuaient de déployer leurs troupes au sol, la flotte ork dû affronter un nouvel arrivant et pas des moindres. Un vaisseau de classe scythe avait émergé des profondeurs maritimes de Roxolans Quintus. Aussitôt en orbite de la planète, Valanekesh ordonna aux vaisseau de faire route vers Roxolan prime. Avec son terrible armement, le vaisseau vaporisa toutes les patrouilles spatiales orks rencontrées. Un des vésso kikraint fut annihilé d'un seul tir avant même d'être à portée d'engagement. Néanmoins, il eu le temps d'envoyer un signal à la flotte ork qui levèrent le blocus autour de Roxolan Prime afin d'affronter ce nouvel adversaire, seul un rok fut gardé en orbite de la planète comme base spatiale. La flotte ork engagea directement le lama z'hul qui détruisit prestement le deuxième kroiseur kitu éprouvé par le combat contre les spaces wolves, deux ravajeurs et réussi à séparer en deux le space hulk accompagnant la flotte. un massakreur tenta de percer le bouclier mais fut rejeté par le bouclier et les rayons de défense du vaisseau scythe, ce qui le fit sauter. Il devint ainsi une gerbe de feu multicolore. Encore une fois, le Lama Z'hul se servit de son "réyon tordan"  et même les puissants boucliers nécrons ne purent résister. A ce moment là, Morgust donna le signal et tous les vaisseaux-mère orks lancèrent leurs intercepteurs d'abordage. La première vague composée de petits vaisseaux n'arrivèrent même pas à 100 mètres de l'objectif mais le dernier massacreur et les vaisseaux de la seconde vague purent s'engouffrer dans la brèche et vomir un flot de guerriers à la peau vertes et de marcheurs. Les premières bandes furent désintégrées par les rayons des guerriers nécrons avant même de poser le pied sur l'antique vaisseau, mais la soif de combat des orks les firent rencontrer la première légion de guerriers nécrons qui fut mise en pièce de telle manière qu'aucune auto-réparation ne fut possible. Outré par cet affront que lui adressait les peaux vertes, Valanakesh se rua au combat, entouré de ses prétoriens et factionnaires.

Valanekesh cribla une brute verte de carreaux de son arbalète à Tachyons tandis qu’un de ses factionnaires décapita un ork d’un revers de son épée. Comment ces barbares avaient-ils eu l’audace de poser le pied dans ce vaisseau sacré ? Comment osaient-ils détruire ses guerriers bien-aimés ? Comment osaient-ils s’opposer à la récupération de son bien légitime ? Il fit le serment de les massacrer jusqu’au dernier et dans sa colère, il trancha en deux une de ces abjectes créatures qui faisaient deux fois sa taille, l’armure rapiécée du nob n’offrant aucune protection contre son fauchard.

-«Repoussez-les ! Jetez-les dans le grand vide!» ordonna t’-il mentalement à ses soldats. Et ceux-ci obéirent sans broncher, comme ils l’avaient toujours fait depuis des siècles. Les factionnaires et prétoriens trébuchaient presque sur les cadavres verts tandis que les destroyers skorpeks et ophidiens isolaient des bandes de boyz avant de les massacrer. L’assaut vert allait finalement être repoussé. C’est alors que le blindage intérieur du vaisseau scythe fut percé en trois points. De lourds sas d’un premier  vaisseau ork s’ouvrirent et laissèrent passer des orks imposants engoncés dans une armure épaisse. Certains faisaient tournoyer des scies circulaires immenses pouvant couper en deux un destroyer sans le moindre effort quant d’autre étaient armées d’une pince et d’armes de tir, qu’ils déchainèrent sur les destroyers en détruisant plusieurs. Un autre vaisseau, plus imposant, laissa échapper des véhicules orks qui surprirent Valanekesh par leur vitesse et renversèrent en quelques secondes les carrés d’immortels de sa troisième légion.

Le troisième vaisseau quant à lui déchargea des marcheurs claudiquant de tailles variables, certains à peine plus haut qu’un factionnaire mais d’autres aussi gros et imposants qu’un scarabée canoptek. Trois orks firent leur apparition à la suite des marcheurs. Valanekesh vainquit deux autres peaux vertes en une passe de son fauchard et estima la force de ces trois orks qui étaient sans doute les commandants de la horde. Le premier et le seul qui n’était pas équipé d’une armure à exosquelette dépassait toutefois la taille des deux autres. Il maniait une énorme hache dotée de quatre tranchants et à une pointe parcouru d’une énergie électrique fournie par un générateur à la base de la plus large lame. Il était accompagné d’une créature rouge repoussante, trapue, mais avec des crocs si long que l’on aurait dit ceux d’un triton de mer qui pullulaient sur l’ancien domaine du seigneur nécron. Celui au centre était moins grand, mais avait l’air tout aussi dangereux. Il était engoncé dans un exosquelette recouvert d’épaisses plaques d’acier. Chaque proportion de ses membres montrait une dangerosité extrême. Le troisième, quant à lui, était équipé de la même armure mais portait sur son dos une étrange machine composée de trois bobines et à son bras droit une arme tout aussi étrange, qui vomit un rayon bleu qui détruisit complétement un autre scarabée canoptek. Un arc électrique traversa les trois bobines de l’étrange machine et en un clin d’œil, un carré d’immortels se retrouva fusionné avec la structure du vaisseau.

La surprise de Valanekesh fut totale ! il connaissait ce genre d’armes, mais les ennemis qui l’utilisaient n’étaient plus depuis longtemps, et en outre, plus sophistiqués que les peaux vertes. Comment les barbares pouvaient maîtriser cette technologie ? à moins que…

Le fracas des machines de guerre peaux vertes culbutant ses troupes le tira de ses réflexions. Malgré la puissance de ses soldats, ils allaient être submergés par le nombre. Un petit marcheur peau verte armée d’un énorme foret se dirigea vers lui. Le seigneur nécron cribla le marcheur de tirs de son arbalète, se baissa pour esquiver le coup fit tournoyer son fauchard, coupa le bras mécanique armé du foret et trancha la machine en deux dans le sens de la largeur.

Il esquiva suffisamment vite pour voir le géant peau verte sur sa trajectoire, écrasant des dizaines de guerriers et en fauchant encore plus avec son arme hérissée de lames. Le monstre fit un quart de tour impeccable et balança sa hache au visage du seigneur nécron. Jamais au cours de son existence celui-ci n’avait ressenti pareille force. Le manche ouvragé retint le coup mais finit par céder et le seigneur nécron fut catapulté en arrière par l’impact. Son épaule avait été démise et même si il pouvait se régénérer, cela prendrait du temps. Un ork en exosquelette blindé, armé de 2 énormes gantelets comportant des scies circulaires s’approcha de lui. De son bras valide, le seigneur nécron tira une série de projectiles dont quelques-uns traversèrent l’imposante armure, sans toutefois réussir à abattre la bête.

Tout d’un coup, la bête verte hurla de terreur et son hurlement ne couvrit pas les craquements de ses os lorsque ses propres armes mordirent sa cher après avoir découpés le blindage de son armure. Il reconnut là le sort D’Anit-Xin, son cryptek et psychomancien. Un groupe de factionnaires se placèrent devant leur suzerain et formèrent un mur de bouclier impénétrable.

-Protégez le roi ! invectiva le cryptek à travers le nœud de communication interne.

-Sire, selon les calculs nous ne pourrons pas repousser les barbares, ils sont beaucoup trop nombreux. Il faut se replier vers T’zamana afin de réveiller davantage de légions.

Grande était la colère de Valanekesh, mais il savait que son conseiller avait raison. Il marmonna un ordre et aussitôt, les nécrons disparurent dans un éclair vert.

Les orks restèrent incrédules, ne voyant plus les ennemis mécaniques, un petit scarabée cybernétique se posa sur la joue d’un nob. Un ork de taille plus modeste le gifla dans l’espoir d’écraser le scarabée, ce qui eu pour résultat que toute la force du coup s’abattit sur le nob. En retour, celui-c asséna à son compère un direct du gauche lui faisant sauter plusieurs dents.

La horde entière se mit alors à rire à gorge déployée.

Un bruit insupportable se mit à sonner dans l’attirail de Gravlax. Celui-ci hurla à Morgut:

-Chef, Fau se baré de là, les zom de métal vont tout faire sauté!

-Tou l’mond dans les transporteurs et qu’ça saute !!!

 

 

Edited by Stargate1090

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

VII-Le débarquement de la force de secours.

 

Les combats entre Orks et Nécrons coïncidèrent avec l'arrivée de la flotte de guerre envoyée par la commandeure Mccrawley. Les croiseurs firent jonction avec les forces de défense spatiales et vinrent facilement à bout des quelques bâtiments de guerre orks chargés de ceinturer la planète et qui étaient trop endommagés pour engager le combat contre les nécrons. Néanmoins, il était évident que malgré leur puissance, les croiseurs étaient trop peu nombreux pour rivaliser avec la flotte Ork. Aussi, dès que le dernier vaisseau Ork fut détruit les croiseurs déployèrent à toute vitesse les troupes au sol vers New Christina. Des escadrons de transporteurs d'assaut lourds étaient escortés par des groupes de valkyrie et de Vultures. Malheureusement, semblables aux mortelles guêpes de Carchyx, des essains de Dakka-jets fonçaient sur eux accompagnés de nuées de chassa-Bomba. Les chasseurs impériaux se battirent commes des aigles enragés défendant leur progéniture. Malgré tout, un tiers des transports d'assaut transportant le 4éme scintillan dont celui qui transportait le chef du régiment, le général Austinien, et la 6éme légion pénale furent détruits avec leurs passagers. Néanmoins, les appareils impériaux réussirent à chasser les orks et les forces de secours se posèrent sur les aérodocs et les pistes d'attérissage improvisées.  

Dès que les valkyries et les transporteurs d'assaut eurent touchés le sol, les rampes d'accès sortirent des appareils et de ceux-ci emergèrent au pas de course des milliers de soldats hommes et femmes, qui se mirent au garde à vous dans un mouvement d'horloge impeccable,  et un flot inintérompu de chars, Chimères, Leman russ, Sentinelles,  Basilisks, Hellounds, tous les chars en fonction dans la garde impériale. 

 

Une fois hommes et chars parfaitement alignés, un groupe de six personnes se tinrent devant l'armée au garde à vous. Un homme, en uniforme bleu portant une cuirasse d'or ouvragé, ainsi qu'un shako orné d'or et d'une cape rouge se tenait devant le groupe. Il s'agissait du Maréchal Roland Lannes, chef du 14éme Francien et élu maître de guerre de la force de secours. Derrière lui se tenait les autres commandants de régiments. Il y eut tout d'abord le nouveau commandant du 4éme scintillant, le colonel Justinia Krondar, fraîchement promu en raisoon de la mort du général Austinien. Justinia était issu d'une des plus nobles familles de Scintilla. puînée de 4 enfants, elle refusa le mariage arrangée voulu par ses parents et préféra s'engager dans les forces de l'astre militarume. âgée d'une qarantaine d'années, Elle avait le teint mat, les cheveux courts, une taille d'environ un mètre soixante-cinq.  Malgré son charme naturel, ses traits réguliers affichait une mine dure et résolue, marque d'un officier bénéficiant d'une certaine expérience à la guerre. Juste à ses côtés se tenaient le colonel Jurgen Haas, commandant de la 6éme légion pénale. Borgne, les cheveux coupés courts et les tempes grisonnantes, sa taille d'un mètre quatre ving quinze et son visage de lion fatigué aurait suffit à faire baisser les yeux de nimporte quel vétéran de l'astra militarum.

Le troisième officier supérieur était quant à lui engoncé dans une armure de bronze ouvragé, d'une taille exceptionnellement grande, dépassant les deux mètres, l'homme avait toutefois l'air bien mince malgré son armure. On ne pouvait appercevoir son visage car un masque d'argent surmonté d'un heaume caché les très de son visage. Il s'agissait du frère-commandant Faustus Kaneshi, commandant le 19éme Maccabéen

.Coiffé d'un béret blanc, qui laissait toutefois apparaître un crâne rasé, le maître tempestus Harlan Lakkad était bien moins grand que les deux précédent commandant, Néanmoins, il paraissait nettement plus dangereux à affronter. Mesurant tout au plus un mètre soixante-quatorze, il était doté d'une musculature impressionnante que ni sa combinaison de protection ni son armure carapace ne pouvait cacher. Il était doté d'un avant bras bionique droit dont la main ensérrait d'une prise ferme une épée. Sa fine moustache et ses traits taillés au couteau achevait de lui donner cet air mortel.

L'officier suivant était tout aussi impressionnant, mais par son aspect plus primitifs. Le chef de clan Finn Rikkisson était plutôt jeune, et donné l'impression qu'il possédait une force colossale malgré dune taille des plus communes. Ses cheveux longs étaient tressés pour moitié  et encadré un visage lupien dont la partie gauche était marquée d'un important tatouage tribal qui justifiait de ses exploits guerriers.

Le dernier officier supérieur qui complétait le groupe était une jeune femme grande et élancée. Le commandant Natalya Malinkova était un soldat issu du rang dont l'intelligence, le courage, la maîtrise des arts de la guerre ainsi que le décès au combat de ses supérieurs avaient accéléré sa montée en grade de manière stupéfiante. Elle est aujourd'hui le chef d'un régiment de 16000 hommes qui en comptait au départ 60000. Grande et élancée, sa beauté semblable à une aurore boréale valhallane n'est qu'à peine entamée par la fine cicatrice qui li barre la joue droie.

 

Le silence succéda au son des pas et des chenilles des chars. Chaque garde attendait le discours du maître de guerre. Debout sur la coque d'une chimère de commandement, la voix du maître de guerre était à l'image de son corps. dancgereuse et incisive:

-"Soldats!  le très saint empereur à besoin de vous! Une nouvelle fois des ennemis s'en prennent aux citoyens de l'impérium, à vos frères! Il s'agit de ses misérables peaux verts, ces barbares qui ne se complaisent que dans la violence et la destruction aveugle! Ils sont là, sur le planète, ils l' ont déjà ravagée à moitiée. Ils sont à quelques kilomètres et bientôt, ils seront sur nous! Ils sont plus nombreux que nous!

Mais ils ne gagneront pas, savez vous pourquoi? Car nous sommes là et  nous ne ne céderons pas. nous nous battrons jusqu'au dernier. Vous êtes le rempart entre ces xenos et l'impérium, vous êtes l'astra militarum!

Beaucoup d'entre vous ne reviendrons pas, mais combattre au nom de l'empereur est un honneur, un sacrifice que vous ferez, pour protéger votre planète, vos familles, ou encore pour le salut de votre âme!

Soldats, la guerre est là, elle vous attend et nous irons à sa rencontre. Tous aux postes de combat!"

Une vive clameur parcourru les lignes d'hommes et des chars, les hourras des franciens se mêlant aux cris de guerre des Finrehts.  Quelques secondes après, chaque régiment se regroupa en fonction des ordres des officiers suppérieurs.*

 

Une fois son discours achevé, le maréchal et les officiers se dirigèrent vers la silouhette en haut des murailles qui l’avait observé faire son discours. Lorsqu’il parvint en haut des murailles, Lannes observa attentivement le space marine, bien plus grand et large que lui. Il avait déjà guerroyé auprès des astartes et celui qu’il regardait ressemblait à un chapelain, les prêtres guerriers space marine, mais sous une forme plus archaïque. En effet, l’armure noire de celui-ci était couverte de fourrure et au lieu du casque à tête de mort qu’utilisaient les chapelains, un casque façonné à partir d’un crâne loup était porté entre le bras gauche du prêtre loup.

Celui-ci semblait vieux, le crâne était luisant et à la base de celui-ci trônait une couronne de cheveux longs. Le visage buriné du space marine comportait  une longue moustache blanche et une barbe épaisse. Néanmoins, malgré ses talents d’escrimeur accompli, Lannes savait qu’il n’aurait aucune chance en combat singulier contre cet élu de l’empereur. Il était accompagné de quelques marines, dont la plupart semblaient aussi expérimentés que celui-ci

Le maître de guerre salua révérencieusement les space marines et les autres officiers en firent tout autant :

-« C’est un honneur de combattre à vos côtés Monseigneur » dit-il.

-« Beau discours Maréchal » répondit Olaf avec un sourire faisant apparaître ses impressionnantes canines blanches.  «J’espère que vos hommes mériteront votre confiance et celle de l’empereur ».

-«Nous nous battrons jusqu’au dernier s’il le faut Monseigneur, pour la gloire de l’impérium ».

Le prêtre loup cessa de sourire et se tourna vers l’horizon. Plusieurs secondes s’écoulèrent en silence. Lannes se demanda s’il avait commis une faute, mais il sut d’expérience que si c’était le cas, il aurait été rappelé à l’empereur sur le champ. Lannes se plaça prudemment à côté du prêtre loup :

-«êtes-vous seul Monseigneur ? J’ai cru comprendre qu’un détachement entier de votre chapitre avait été déployé ? ».

Un nouveau silence fit son apparition… et le space marine répondit enfin. Bien que sa voix fut toujours claire et acéré, la voix du prêtre-loup était empreinte d’une certaine mélancolie :

-«Mes frères ne sont plus. Ils ont rejoint Leman Russ dans sa chasse après avoir livré bataille aux peaux vertes. »

Ces paroles firent prendre à Lannes la gravité de la situation. Si les élus de l’empereur ont été vaincus, alors les chances de victoires seront infimes. Néanmoins, défaite assurée ou non il n’hésitera pas à sacrifier les hommes sous son commandement ainsi que lui-même afin d’accomplir sa mission.

-«Je suis navré Monseigneur….Je sais qu’ils sont morts en soldat, et je vous assure que nous ferons l’impossible pour venger leur trèpas et que pour chacun de vos frères tombés 100 xenos seront tués. »

Le prêtre loup se tourna à nouveau vers lui, un sourire découvrant à nouveau ses longues canines semblables à des crocs :

«Je vous remercie maître de guerre, vous êtes un officier sage et compétent, ainsi qu’un vrai soldat. Mes frères se tiennent à votre disposition ainsi que moi-même et……. »

Le prêtre loup s’arrêta lorsqu’il vit un officier accourir ver eux, c’était un jeune officier des forces de défense planétaire, du grade de lieutenant d’après le marquage sur son gilet pare-balle.

L’officier s’arrêta, essoufflé et haletant, au niveau du maréchal et adressa une salut impeccable malgré sa fatigue :

-«Mes seigneurs, Maréchal, le centre de communication a capté une transmission prioritaire. Le chapitre space Marine des Soul Reaver a répondu favorablement à notre demande d’aide. Le chapitre va mobiliser 8 compagnies sous le commandement du capitaine Longinus. Deux croiseurs d’attaques prêteront assistance à la flotte de secours ».

Le lieutenant tendit un data-carnet au maréchal afin que celui-ci puisse examiner les informations. Lannes était soulagé, l’assistance de la quasi-totalité d’un chapitre space marine pouvait s’avérer être un atout non négligeable qui pourrait permettre, malgré le nombre des xenos, de remporter la victoire. Néanmoins, Lannes vit que le visage de l’officier était emplit d’inquiétude, et ainsi le questionna :

-«Quoi d’autre lieutenant ? »

-«Les astropathes ont détecté des fluctuations dans le warp, et les capteurs sub-spatiaux font état de nombreux vaisseaux de types orkoïdes. Selon nos données les estimations font état de renforts orks deux fois plus nombreux que la force d’invasion initiale.

 

Une fois le discours de guerre terminé, le maréchal se rendit auprès du gouerneur Pantax afin de s'informer de la situation. Après la chute de l'elixius et la défaite de la meute de chasse space wolf, le maréchal su qu'avec les forces dont il disposé, il ne pouvait espéré gagner le conflit contre les Orks presque 5 fois plus nobreux et eux aussi en attente de renfort. Il fallait extraire les artefacts et les emporter mais celà demandait des rituels de l'omnimessie long et difficile, le maître technoprêtre estimant à 2 semaines standard la desactivation des sécurités. Il fallait tenir coûte que coûte, autant que possible. Le Maréchal distribua ses ordres aux chefs de régiment.

Les régiments furent affectées à une tâche spécifique selon leur spécialité. Les Franciens, les Valhallans et les Macabéens avec les forces de défense planétaires restantes, les membres de l'adeptus arbites et les milices levées en hâte fortifièrent la ville. A chaque quartier de la ville était assignée un groupe de combat différent. Les basilisks franciens prenaient position dans les hauts quartiers fortifiés afin de bénéficier de la meilleure position de tir.

Les franciens et les valahlans installaient des points fortifiés pourvus en hommes et en armes lourdes appuyés par des transports de classe "chimère" de manière à barrer la route de tout ennemi. Sur les murailles renforcées de la ville le reste des scintillans et de la légion pénale tinrent position, appuyés par leurs chars Hellhounds, devil dog et bane wolfs gardaient les portes et les artères principales de la ville.  Les deux régiments se detestaient et les heurts étaient monnaie courante, mais sous le commandement du maréchal, tout homme mettant en danger la cohésion du groupe, qu'il soit scintillant ou membre de la légion pénale, était puni avec la plus extrême sévérité. Du fait de leurs capacités à opérer en territoire hostile, le 9éme Firenth fut déployé aux abords de la capitale, recherchant toutes les ressources disponibles afin de tenir le siège. Le 27ème régiment du militarum tempestus eu quant à lui pour mission de reconnaître l'avancée ennemie et de bloquer sa progression par des actes d'assassinat et de sabotage et furent en celà appuyés par les snipers ratlings des autres régiments.

.

 

 

 

Edited by Stargate1090

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

VIII: Le premier acte prend fin: escarmouches et le péril vert.

 

Lochlan du 9éme Finreth  cribla le trio de gretchins de sa carabine laser de facture catachan et chaque tir toucha au but. Les grots s’effondrèrent en hurlant de douleur. A quelques mètres, Mcready empala sur sa baïonnette un fouettard, tout en maintenant pressée la gâchette de son fusil laser. Le vieux peau verte, tout en grognant de douleur tenait fermement le canon de l’arme d’une de ses mains griffus et essayait d’atteindre le garde impérial de son fouet mais Mcready, en combattant expérimenté esquivait tous ses coups. L’ork finit par rendre l’âme et se laissa glisser au sol, le canon du fusil laser toujours coincé dans son abdomen.

Lochlan et son groupe de combat avait eu pour missions de pénétrer dans les technos-faubourgs afin de ramener tout ce qui était utile à New Christina, mais également de piéger chaque bâtiment et ériger des obstacles là où c’était possible.

Jusqu’à présent, les soldats du 9éme Firenth n’avaient rencontré que des groupes d’Orks isolés, pour la plupart, des gretchins et des boyz ork qui avaient déjà commencé leur activité de pillard. Heureusement les troupes du 9éme étaient à l’aise en combat urbain et avait facilement éliminé toutes les menaces orks qu’ils avaient rencontré. Le dernier Gretchin fut vaporisé et le groupe de combat se rassembla. Quelque chose clochait néanmoins, d’habitude, les orks étaient bien plus nombreux et lorsque des groupes étaient anéantis, d’autres groupes plus importants et plus dangereux venaient se joindre au combat. De plus il n’y avait pas de nouvelles des éclaireurs ratlings envoyés reconnaître le terrain plus en avant.

 Il s’adressa à son sergent :

-Sergent c’est trop calme ici, est-ce qu’on a des nouvelles des demis-portions ?

-« Non aucune» lui répondit son chef d’unité tout en ajoutant «Le contact radio était prévu lorsque nous devions engager le groupe de pillards peau vertes et depuis plus de nouvelles, Eh, Altauhf contacte le PC pour faire état de la situation».

 

 

Au moment où le porteur de radio commença à manipuler le dispositif de communication, un sifflement sur-aigu survint et devenait de plus en plus insupportable au fil des secondes qui s’écoulaient. Le sergent hurla alors :

-Artillerie ennemie ! A Couvert !

Les gardes plongèrent de manière désordonnée dans la moindre ruine ou le moindre trou pouvant leur offrir une protection. Un groupe de quatre gardes, les gars de Scott, ne furent pas assez rapides et furent touchés de plein fouet par l’obus. Celui-ci explosa dans une gerbe incandescente tout en faisant s’envoler les morceaux de corps déchiquetés des malheureux mal-chanceux. Le sergent Alastor, abrité derrière un mur partiellement détruit demanda aux survivants de le rejoindre et de s’engouffrer dans un bâtiment à moitié détruit qui ne tenait que par la grâce de l’empereur. Une quinzaine de gardes étaient entrés lorsqu’un insupportable bruit de moteur surgonflé fut entendu à travers le mur extérieur donnant sur une petite allée. Malgré le vacarme, Lochlan reconnu le bruit d’une culasse de mitrailleuse enclenchée :

-« A terre » ! s’époumona-t’il.

Il eut à peine le temps de s’applatir sur le sol poussiéreux que les balles d’un gros fling’ ork trouèrent le mur de plast-bêton comme du beurre. Mackarie, un soldat de la même tribu de Lochlan qu’il connaissait depuis l’enfance, tressauta comme un pantin désarticulé lorsque des dizaines de balles le traversèrent de part en part. tandis que l’arme ork continua de percer le mur dans le sens de la longueur, le corps de Mackarie se laissa tomber dos au mur, le sang coulant de ses nombreuses blessures, ainsi que de ses lèvres. Les peaux-vertes allaient payer, et dès aujourd’hui. Le groupe de soldats longèrent le mur accroupis et sortirent par la porte à l’opposé de la direction prise par le véhicule ork . Ils entrèrent dans le bâtiment voisin ou un étage supérieur tenait encore debout. Ils montèrent à l’étage et repérèrent le trukk ork qui recherchait une cible. Alastor fit un signe de tête au porteur d’armes spéciale, un certain Lokir, venu d’une tribu du nord, qui portait un lance grenade. Celui-ci changea le chargeur tambour afin d’installer les grenades kraks prévus pour détruire les véhicules. Alastor laissa le trukk s’éloigner et ordonna d’un ton sec et assuré

-Bousille le !

Lokir se leva et pressa la détente. Les grenades sortirent une à une du canon à la vitesse de l’éclair et après avoir tiré cinq projectiles, Lokir se rebaissa. Précédé d’une ou deux sseconde de silence,  les grenades commencèrent à détonner et le véhicule fut secouer par les explosions produites par les grenades qui avaient toutes touchées au but. L’explosion atteignit le réservoir du véhicule et le trukk explosa dans une tornade de feu. Presque aussitôt les sons stridents reprirent mais la protection offerte par la structure était suffisante pour ne pas inquiéter les gardes de Finreth pour le moment.

Alastor s’adressa à son opérateur radio :

-Donne l’ordre à l’artillerie de calmer les peaux vertes !

Le radio donna précisément les coordonnées malgré le vacarme et quelques secondes après, les basilisks réduisirent à néant les lootas orks qui avaient pris position dans une usine désaffectée.

 

 

 

 

Alors que les régiments restés à New Christina prétèrent main-forte aux forces locales afin de fortifier le moindre mètre carré de la ville, la mission confié au 9éme Finreth fut un succès bien que relatif. en effet, ceux-ci purent éliminer les orks en maraude sans subir d'énormes pertes, et réussirent à pièger l'ensemble des technos-faubourgs à proximitée de la ville et en bloquant les voies d'acccès rendant plus difficiles les voies d'accès à la capitale. Néanmoins, les faubourgs qui avaient été évacués et qui commençaient à être pillé par les peaux-vertes  n'offrirent que peu de vivre et peu de matériel dont les forces impériales pouvaient se servir afin de défendre la citadelle.

 

Les pertes du 27éme tempestus furent en revanche extrêmement élevées pour un régiment d'élite. Sur les 1000 escouades déployées par le maître de guerre, la moitié revint. Les autres escouades étaient soient anéanties, soit disparues. Des dizaines de transports Valkyrie qui transportaient une partie des escouades furent également supposées détruites. Le sacrifice ne fut toutefois pas vain car même si les escouades restantes avaient également essuyées de lourdes pertes, elles avaient pour une grande majorité accomplies leur mission. ainsi, une énorme ferme à squigs improvisée qui constituait le ravitaillement des éclaireurs orks fut démentelée; des boss orks qui commandaient à des centaines de bandes furent éliminées créant une compétition pour le commandement; un parc de véicules rapides ork avaient étaient saboté et privés de carburant. Pour chaque tempestus qui s'était sacrifié, New Chrisitna avait gagné de precieuses heures pour sa survie.  Malgré tout, les renforts orks et le reste de la flotte de Morgust firent jonction en orbite et déployèrent de plus en plus de troupes dans les ruines d'elixius, devenue la base et le nouveau palais de Morgust.

 

 

 

 

Edited by Stargate1090

Share this post


Link to post
Share on other sites

IX-La guerre en marche.
 

Morgust avait été informé de la défaite de sa flotille de surveillance et de l'arrivée massive de soldats de l'astra militarum. Néanmoins, fidèle à l''esprit Ork, il ne s'en soucia pas le moins du monde, au contraire, il esparait que l'arrivée de cette force, si minuscule soit-elle face à sa waagh, pouvait motiver ses guerriers et lui assurer la suprématie du pouvoir. Son armée dépassa une fois de plus les dix millions de guerriers, elle était même, avec les renforts de klans freebooters et autres pirates venus des quatres coins du système, deux fois plus nombreuse qu'avant. Souhaitant éprouver les défenses de la capitale humaine, il envoya le boss Rogrokk, un chef goff parmis les plus forts et sanguinaires de son armée, avec pour mission de briser les défenses de la citadelle. Morgust y voyait un double objectif, si Rogrokk échouait et se faisait tuer, il aurait un potentiel rival de moins à affronter, s'il réussissait, il obtiendrait une force de combat expérimentée et puissante.

Rogrokk se mit en marche avec son armée. Celle-ci, fidèle à ses origines goffs, comptaient des milliers de boyzs qui précédaient des centaines de nobzs, de véritables montagnes de muscles engoncés dans des armures lourdes, maniant de lourdes lames capables de couper une sentinelle en deux, d'automatiks et de pinces énergétiques. A cette marée verte succédait de nombreux marcheurs orks, d'imposante machines à tuer de trois mètres de haut qui marchaient aux côtés de machines plus petites, mais tout aussi redoutables. des nuées de trukks bruyants fermaient la marche, mais peu transportaient des fantassins orks, beaucoup d'entre eux en revanche portaient sur le plate forme d'étranges pièce d'artillerie utilisés par les gretchins. Bien que Rogrokk méprisait ce genre de machine, Morgust lui avait assuré que grâce à elles, il pouvait se battre plus rapidement. Son armée était en marche, il ne lui restait plus que quelques jours avant de quitter le sol glacé de l'hémisphère sud, et arriver à proximité de la citadelle humaine.

 

Trente-six heures après le départ de la horde peau verte, ceux-ci furent repérés par les troupes de reconaissance de l'astra militarum. les orks furent aussitôt harcelés mais ils subirent assez peu de pertes, développant même une véritable auto-défense afin de contrer les attaques éclairs. Des escadrons d'appareils tentèrent également d'attaquer  la horde mais les étranges machines de guerre orks détruisirent promptement tout appareil à portée. A New Crhistina, La maréchal étudia attentivement la défense de la ville.

Bâie à flan de montagne, la citadelle était bâtie sur trois niveau. Le premier niveau d'une surface de 10 kilomètres carrés en arc de cercle épousant parfaitement le flan de montagne contenait le quartier général de l'adeptus arbites, des usines de production, les aérodocks et les blocs d'habitation des commerçants et dockers. Le premier niveau situé au bat de la montagne étaient ceint de murs de plusieurs centimètres d'épaisseur de plast-bêton conçu pour résister éfficacement à tout aléa.  Le deuxième niveau , à moitié moins large, contenait les jardins hydroponiques, les centres scientifiques et techniques et les hôtels particuliers des notables de la citadelle. Le second niveau n'était pas protégé et comportaient une dizaine d'accès, la moitié par funiculaire et la moitié par escaliers automatiques. Si les choses empiraient, ces accès pouvaient toutefois être piégés, fortifiés et condamnés. Le dernier niveaux, accessibles seulement par 4 asenceurs pouvant supporter le poids de cinq cents personnes ou de deux véhicules permettaient d'accéder au troisième niveau, qui abritait la caserne des troupes aéroportées et le palais du gouverneur. Le troisième niveau, quant à lui, était très bien protégé par une muraille d'adamantium et plusieur bunkers. 

Lannes savait maintenant que la clé de la résistance n'était pas la citadelle mais le quartier de Nova Hope dans les tehnos faubougs. Situé à 400 mètres en contrebas du premier niveau, le quartier était constitué de blocs d'habitations qui formaient une structure carrée, à l'intérieur duquel se trouver la place du marché planéaire. Tenir cette place permettait d'empêcher les troupes au sol d'atteindre éfficacement la muraille et c'était donc un enju vital. la moitié du 12éme francien, la totalité du 19ème maccabéen et des valhalans  eurent la charge de défendre ce point stratégique côute que coûte. Les régiments furent renforcés par les forces de défenses planétaires de la ville et de la milice. Le maréchal avait expressement ordonné au gouverneur que les citoyens défendant leurs familles et leurs biens soient placés en première ligne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.