Jump to content
Warhammer Forum

[30K] L’HERESIE D’HORUS [Projet évolution du fluff]


Recommended Posts

Merci pour ce retour ?

 

Je garde un bon souvenir de ce roman (Après je l'ai lu au sein de l'Omnibus correspondant donc je melange peut-être un peu^^). 

 

Comme on le disait, la chute de Fulgrim est un peu mieux amenée que celle d'Horus et plusieurs points centraux de son basculement restent explicables  par la fierté exacerbée dont il fait preuve.

 

Je suis daccord avec toi concernant la "nécessité" de lire les 5 premiers tomes comme un tout avec la même "période" couverte sous plusieurs angles. Enfin, plusieurs angles des traîtres ? Je suis curieux de lire le point de vue des loyalistes (même si j'en ai lu un peu dans l'Ange Exterminatus au sein de l'omnibus mais ce roman est le numéro  23^^)

Link to comment
Share on other sites

Après les cinq premiers romans qui posent les bases de l’œuvre on rentre dans une série de 4 romans assez lourd par leur écriture ou par leur apport au fluff.

 

Le retour des anges est surtout lourd par rapport a son écriture parce que c'est totalement raté pour l'apport au fluff. Scanlon n'a pas été a la hauteur de l’événement :(

 

EDIT: j'ai rajouté un paragraphe j'avais oublié les trois information importante du livre :x


 

Révélation

 

8 Autres :

 

Taille du Lion et des Astartes : C’est un des premiers livre de l’hérésie est on n’est pas encore tombé dans le déraisonnable. Le Lion fait deux têtes de plus que les plus grands chevaliers et les Astartes en armure font presque ça taille.

 

L’empereur : lors de son face a face avec l’empereur, Zahariel ne peut pas le regarder, son visage est fluctuant et surtout il irradiait une lumière aveuglante.

 

Le début de la croisade : les évènements se passent a peut près 50 ans avant Ullanor a l’époque ou la croisade bat son plein et la principal différence avec ce qu’on a vue jusque la c’est que l’imperium négocie avant de passer aux bolter le gouvernement local.

 

 

Edited by gilian
Link to comment
Share on other sites

Merci pour ce retour @gilian. Je n'ai pas lu 'Le Retour des Anges', n'en ai jamais eu envie et ce n'est pas ta critique qui changera beaucoup cet état de fait. :P 

 

Je trouve un peu étrange que la BL ait donné cette mission, pas forcément impossible, mais assez délicate, d'introduire un Chapitre/Légion aussi populaire que les Dark Angels dans l'Hérésie d'Horus, a un illustre inconnu comme Scanlon, alors qu'elle disposait déjà d'un "spécialiste" en la personne de Gav Thorpe. 

 

Le 08/05/2020 à 14:02, gilian a dit :

Les années passant et la croisade avançant avec elle, il ne resta bientôt plus qu’un bastion pour les bêtes, le territoire contrôler par les chevaliers du Lupus qui s’opposaient farouchement a la croisade et a leur extermination.

 

C'est le WWF les Chevaliers du Lupus, ou comment ça se passe? Ils ont une motivation outre que mettre Lionel en pétard (ce qui vaut déjà le coup, en soi) pour entrer en conflit avec l'Ordre, ou ce sont juste d'ardents défenseurs de la biodiversité locale?

 

Le 08/05/2020 à 14:02, gilian a dit :

Et Luther lui avoue de but en blanc qu’il avait vu la bombe mais qu’il pensait que ça aurait pu être un bon moyen de prendre la place du chef. Mais pris de remort il était revenu désamorcer la bombe. 

 

Ah oui tout de même. C'est pas de la corruption subtile et progressive à ce stade, c'est juste que le gars est un psychopathe qui a encore quelques scrupules. Ce n'était pas l'image que je m'étais faite de Luther, mais pourquoi pas. En tout cas, ça n'explique pas pourquoi Lionel tolère ce genre de comportement en exilant simplement celui qui voulait devenir calife à la place du calife. 

 

Le 08/05/2020 à 14:02, gilian a dit :

Attias, Écuyer de l’Ordre il fait partie des écuyer formé en même temps que Zahariel, il sera blessé sur Sarosh et renvoyer sur Caliban (Note missionné @Schattra pour la nouvelle : the ascension of Balthasar qui explique la capture d’Attias au 41eme).

 

Comme c'est un audio book pas disponible en format écrit à ce stade, je vais passer mon tour pour le moment. Mais il y a un résumé assez complet de cette histoire ici. En gros Attias est utilisé par appât par une bande de Space Marines du Chaos, dont on ne voit que le Hellbrute domestique, pour attirer le Capitaine Zadakiel sur une planète... et lui faire comprendre que le secret honteux des Dark Angels est connu. C'est tout. Bref, ça m'a l'air bien bien naze...

 

Le 08/05/2020 à 14:02, gilian a dit :

On se retrouve au final avec un primarque qui en l’espace de six heures décide de virer la moitier d’un chapitre et de les renvoyer à la maison…

 

C'est sûr que ça fait plus caprice que décision d'un maître stratège. Même si le début de la série n'a pas été aussi encadré que la fin, j'ai du mal à comprendre comment la BL a pu laisser commencer à Scanlon un arc narratif qu'il n'a pas fini, et qu'elle n'a pas vraiment poursuivi. Alors que c'est juste la question la plus importante de l'identité des Dark Angels qui est suspens au final: si on veut comprendre pourquoi ils ont trahi, il faut d'abord comprendre pourquoi le Lion en a laissé un bon paquet sur Caliban à se tourner les pouces énergétiques.

 

Schattra, because of (Invincible) reasons

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Schattra a dit :

C'est le WWF les Chevaliers du Lupus, ou comment ça se passe? Ils ont une motivation outre que mettre Lionel en pétard (ce qui vaut déjà le coup, en soi) pour entrer en conflit avec l'Ordre, ou ce sont juste d'ardents défenseurs de la biodiversité locale?

 

Alors le Lion c'est heurté a beaucoup "traditionnaliste" et de gens qui ont peur du changement. Au final les chevaliers du Lupus sont les derniers a résisté. Je pense même si ce n’est pas dit clairement dans le livre qu'au départ, ils veulent qu'il reste des bêtes à combattre pour garder leurs statuts. Si y'a plus d'ennemie a quoi servent les chevaliers? Si il n'y a plus de bêtes on a plus besoin d'eux.

Ensuite ils sont corrompu, sur la fin ils élèvent des bêtes quand même^^.

 

De toute façon le livre et au final la trilogie est mal enchainer et c'est dommage, ça fera partie des occasions manqué de l'Hérésie d'Horus.

 

Par contre si a la sortie beaucoup de gens ont crié au pire livre de l'Hérésie, je trouve que c'est exagérè , la blacklibrary a prouvé qu'elle pouvait faire pire. Au final c'est un livre comme la BL en sortait a la fin des années 90 début des années 2000. Mais il a pas vraiment ça place dans l'Hérésie d'Horus

Link to comment
Share on other sites

Le 25/05/2020 à 11:04, Schattra a dit :

Et on dit merci à McNeill d'avoir créé une sous-histoire qui ne sert finalement à rien (à part faire un clin d’œil au Dies Irae, présent dans Tempête de Fer de... Graham McNeill), et d'avoir laissé Counter la finir. Peut-être que la suite de l'Hérésie fait avancer cette intrigue, mais dans les premiers bouquins, c'est un gros fail.

 

Le seul truc réussi de Grulgor, c'est son nom, qui fait très méchant. Sinon il n'arrive absolument à rien, comme Typhon d'ailleurs. Et toute la clique de Garro ne sert pas à grand chose au final, mis à part Decius, qui est un "traître" en puissance de façon très visible. Bref, les personnages ne sont pas vraiment le point fort de ce roman, en tout cas ceux créés par Swallow pour l'occasion. 

 

Du coup, je pars avec un a priori négatif sur les histoires de Garro, mais on verra si Swallow arrive à en faire quelque chose d'intéressant.

 

Schattra, la galaxie en fuite

 

 

 

Je viens ploper comme ça, mais je ne comprends pas bien cette "répugnance" aux intrigues secondaires, même quand elles n'apportent rien à la grande histoire. Le mec du titan ça m'a pas dérangé. (la taille du cockpit du warlord par rapport à l'officiel désormais, bien -même si c'est la figurine que je trouve trop petite) Tout ces petits personnages qui vont et viennent, je trouve que ça pose l'univers et ça rappelle les échelles des combattants / civils. Mais bon je lis/ai lu énormément de récits de guerre tirés des témoignages des civils ou de simples soldats.

 

Lucius commence à se mutiler dès après son combat avec Loken, il se fait quelques belles scarif' sur Istvaan, c'est dans le bouquin.

 

Grulgor c'est surtout une carte rare du jeu HH

Fichier:HH-87.jpg

 

Swallow est le deuxième plus mauvais auteur de 40k, d'après moi évidemment, la fuite de l'Eisenstein c’est un des moments fondateur de ma passion pour l'Hérésie et il l'a pratiquement ruiné. J'ai essayé de détacher un max mes émotions de la lecture. Les audiobooks sur Garro sont un peu meilleurs, mais c'est faiblard. tiens, je vais coller le résumé que j'avais fait pour mon blog sur le sujet du livre.

 

Le 31/05/2020 à 17:10, gilian a dit :

 

J'ai aussi changé la chronologie de départ pour coller avec ce qui se passera ensuite. En fait la Blacklibrary avait vue trop court et a élargie les dates pour laisser la place à tous les récits futurs.

 

ça c'est LE problème chez GW : les dates. Il y a eu des sujets entiers en section background sur la durée de la grande croisade, et en gros on tablait tous sur un petit millier d'années et là ... 200 ans, avec des impossibilités quand on prend les dates renseignées dans les différentes sources et puis rien que la logique du bouzin... un GROS foirage.

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, gaspard a dit :

Je viens ploper comme ça, mais je ne comprends pas bien cette "répugnance" aux intrigues secondaires, même quand elles n'apportent rien à la grande histoire. Le mec du titan ça m'a pas dérangé. (la taille du cockpit du warlord par rapport à l'officiel désormais, bien -même si c'est la figurine que je trouve trop petite) Tout ces petits personnages qui vont et viennent, je trouve que ça pose l'univers et ça rappelle les échelles des combattants / civils. Mais bon je lis/ai lu énormément de récits de guerre tirés des témoignages des civils ou de simples soldats.

 

Je ne suis pas contre ce genre d'ajouts, mais mon impression sur ce cas précis est que McNeill a parasité une partie du bouquin avec des personnages et une intrigue qui n'apportent rien à l'histoire qu'il raconte dans Les Faux Dieux, et qu'il refourgue à Counter sans état d'âme. Je pense que les dizaines de pages consacrées à cet arc auraient été mieux utilisées pour renforcer d'autres aspects du bouquin, au hasard l'évolution d'Horus à cette époque charnière. Car le type passe du surhomme bienveillant mais épuisé d'Abnett à la tête à claque de lard impulsive et boudeuse de McNeill. 

 

Et comme j'ai l'impression que McNeill adore se faire des clin d'oeil dans ses romans et nouvelles, je vois ça comme un petit plaisir coupable de sa part, plutôt que comme une volonté de raconter l'histoire à travers d'autres points de vue. Pour être honnête, le Titan se serait appelé le Dies Aerie, je n'aurais pas relevé. Mais là c'est du fan service de fan de McNeill. 

 

Il y a 2 heures, gaspard a dit :

Grulgor c'est surtout une carte rare du jeu HH

Révélation

Fichier:HH-87.jpg

 

 

Intéressant ça. C'est l'équipe du jeu qui a créé le personnage, ou une référence obscure mais déjà présente dans le fluff qui a été étoffée?

 

Il y a 2 heures, gaspard a dit :

Swallow est le deuxième plus mauvais auteur de 40k, d'après moi évidemment, la fuite de l'Eisenstein c’est un des moments fondateur de ma passion pour l'Hérésie et il l'a pratiquement ruiné. J'ai essayé de détacher un max mes émotions de la lecture. Les audiobooks sur Garro sont un peu meilleurs, mais c'est faiblard. tiens, je vais coller le résumé que j'avais fait pour mon blog sur le sujet du livre.

 

Bon, je suis content de ne pas me devoir me taper 'Garro' tout de suite alors. ^^

 

Schattra, stay FOCUSED Graham

Link to comment
Share on other sites

Un très grand nombre des noms de l'hérésie trouvent leur origine dans les cartes de sabertooth, mais parfois ces cartes sont un peu nawak : exemple on te dit machin des blood Angels et tu as un death guard en illustration.

Les justaerin etaient des emperor's children, et torgadon un traître. Il y a quelques retcon.

 

 

Après je l'ai déjà dit, mais les auteurs BL sont pas des grands écrivains et s'ils peuvent nous emmener et réellement nous faire voyager à travers certains récits la plupart de leurs personnages sont en carton, le problème c'est quand les perso sont sensés être l'apex de l'humanité.

 

 

Link to comment
Share on other sites

Le 08/06/2020 à 00:01, Schattra a dit :

Ah oui tout de même. C'est pas de la corruption subtile et progressive à ce stade, c'est juste que le gars est un psychopathe qui a encore quelques scrupules. Ce n'était pas l'image que je m'étais faite de Luther, mais pourquoi pas. En tout cas, ça n'explique pas pourquoi Lionel tolère ce genre de comportement en exilant simplement celui qui voulait devenir calife à la place du calife. 

 

Dans le roman, on insiste très très lourdement sur l'importance de Luther aux yeux du Lion. C'est lui qui l'a trouvé dans la forêt, c'est lui qui l'a élevé et formé, plus qu'un frère on est plus proche d'une espèce de figure paternelle. Cela pourrait expliquer que, malgré le craquage de Luther, le Lion ne fasse rien. Autre point qui peut expliquer cela, Luther est révéré par la majorité des Chevaliers comme leur plus grand héros (après Lion El Johnson). Sachant cela, et considérant qu'il serait probablement mal vu de révéler que Luther, le héros de tout un peuple, soit un gars qui a faillit tuer le Pruimarch, un simple "bannissement" vers Caliban pour former la jeunesse passe mieux. Luther est puni et éloigné de la croisade, les petiots sont bien formés (enfin du coup avec les conséquences que l'on sait..) et les Chevaliers n’assistent pas à l’exécution d'un parangon comme Luther.

 

Concernant la corruption en elle-même, c'est plus difficile de juger. Première chose, on nous montre plusieurs fois Luther envieux du Lion, il garde toujours une apparence  joyeuse et heureuse de son sort mais plusieurs fois dans le roman, le narrateur (Zahariel ?) nous décrit un regard triste voir envieux. Seconde chose, on découvre au fur et à mesure qu'une "force maléfique" est présente sur Caliban et est surveillée par les Guetteurs, cela pourrait expliqué une forme de corruption de Luther, celle-ci étant exacerbée par le ressentiment grandissant de Luther. 

 

Une chose à comprendre sur Luther c'est que malgré tout, il reste humain, le meilleur qui ai jamais vécu sur Caliban mais un humain quand même et il passe en quelques années de Légende vivante à "le gars qui a trouvé le Lion et qui le suit partout". Je ne doute pas que ses  regrets soient sincères concernant le fait d'avoir un temps imaginer laisser la bombe en place ni de son réel amour pour le Lion cela dit.

Link to comment
Share on other sites

Merci pour ces précisions @Lagnar! Ce n'est pas facile d'intervenir sur un bouquin que l'on n'a pas lu personnellement, même si les résumés de @gilian sont de qualité (et me donnent une bonne raison de ne pas me coltiner des livres qui ne m'attirent guère, je l'avoue). 

 

Il y a 2 heures, Lagnar a dit :

Dans le roman, on insiste très très lourdement sur l'importance de Luther aux yeux du Lion. C'est lui qui l'a trouvé dans la forêt, c'est lui qui l'a élevé et formé, plus qu'un frère on est plus proche d'une espèce de figure paternelle.

 

Il y a d'autres textes de l'Hérésie où le Lion est présenté comme un type qui a vraiment du mal avec l'entregent et les relations sociales (conséquence de son enfance forestière, j'imagine). Du coup, même si je comprends que Luther est exceptionnel de ce point de vue, ça m'a l'air d'être une nouvelle erreur de continuité dans le traitement du personnage par les auteurs de la BL. 

 

Il y a 2 heures, Lagnar a dit :

Luther est puni et éloigné de la croisade, les petiots sont bien formés (enfin du coup avec les conséquences que l'on sait..) et les Chevaliers n’assistent pas à l’exécution d'un parangon comme Luther.

 

J'ai des doutes sur la pertinence d'envoyer un type hyper charismatique qui a voulu vous tuer sur une planète où il est très populaire, pour former la prochaine génération de guerriers dont votre Légion dépend absolument. Je peux comprendre le raisonnement dans l'absolu, mais il est défectueux pour être humain normal, alors pour un Primarque, c'est carrément impardonnable. En fait mon espoir c'est que le Lion ait agi en connaissance de cause, sachant pertinemment que Caliban allait se rebeller, mais ayant tout de même choisi cette option pour une raison encore tenue secrète. Je ne sais pas si c'est ce que la BL a prévu, et d'ailleurs je ne sais pas si on verra la fin de cet arc narratif, puisque le re-retour des Anges a lieu après la fin du Siège de Terra, mais ce serait pas mal je pense.

 

Il y a 2 heures, Lagnar a dit :

Seconde chose, on découvre au fur et à mesure qu'une "force maléfique" est présente sur Caliban et est surveillée par les Guetteurs, cela pourrait expliqué une forme de corruption de Luther, celle-ci étant exacerbée par le ressentiment grandissant de Luther. 

 

Oui ça ce serait une bonne piste de radicalisation. Le gars revient sur sa planète et se prend une dose d'irradiation mââââââléfique supérieure aux recommandations de l'OMS. Et paf, ça fait des Chocapics Déchus.

 

Il y a 2 heures, Lagnar a dit :

Une chose à comprendre sur Luther c'est que malgré tout, il reste humain, le meilleur qui ai jamais vécu sur Caliban mais un humain quand même et il passe en quelques années de Légende vivante à "le gars qui a trouvé le Lion et qui le suit partout". Je ne doute pas que ses  regrets soient sincères concernant le fait d'avoir un temps imaginer laisser la bombe en place ni de son réel amour pour le Lion cela dit.

 

Ca me fait penser à la manière dont Sigismund est présenté dans 'Le Poing Ecarlate'. S'il n'avait pas eu la déveine d'être contemporains des Primarques, il aurait été le plus grand guerrier de son temps. Au lieu de ça, il est "juste" le porte-truelle de Rogal Dorn. Mais il le vit bien. 

 

La moralité de cette histoire c'est tout de même que les pères adoptifs de Primarque, c'est plutôt mauvais. Il n'y a qu'à voir Kor Phaeron. Les mères adoptives, en revanche, ça cadre un peu plus les choses (cf Guilliman).   

 

Schattra, "d'toute façon t'es pas mon vrai pèèèèèère!!!"

Link to comment
Share on other sites

Il y a dans un recueil de nouvelles (oiel de terra ou guerre des ombres) un passage qui montre le point de bascule des DA sur Caliban. et une autre qui montre une résistance de l'intérieur (ça c'est dans guerre des obres)
Dans les anges déchus on t'explique aussi (et ça se tient relativement) l'influence chaotique présente sur caliban et j'ai trouvé que c'était le meilleur passage du livre.

 

Et tous les papas n'ont pas été mauvais, pour Corax, Russ, sanguinius ça s'est plutôt bien passé.

 

(et j'espère fort qu'il y aura encore des sorties HH après le siège de terra)

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Schattra a dit :

Il y a d'autres textes de l'Hérésie où le Lion est présenté comme un type qui a vraiment du mal avec l'entregent et les relations sociales (conséquence de son enfance forestière, j'imagine). Du coup, même si je comprends que Luther est exceptionnel de ce point de vue, ça m'a l'air d'être une nouvelle erreur de continuité dans le traitement du personnage par les auteurs de la BL. 

 

Après si je veux me faire l'avocat du diable, peut-être que cet évènement à vacciné le Lion dans ce domaine ^^ (même si je doute fortement d'une quelconque réflexion aussi large de la part de la BL

 

Il y a 1 heure, Schattra a dit :

J'ai des doutes sur la pertinence d'envoyer un type hyper charismatique qui a voulu vous tuer sur une planète où il est très populaire, pour former la prochaine génération de guerriers dont votre Légion dépend absolument. Je peux comprendre le raisonnement dans l'absolu, mais il est défectueux pour être humain normal, alors pour un Primarque, c'est carrément impardonnable. En fait mon espoir c'est que le Lion ait agi en connaissance de cause, sachant pertinemment que Caliban allait se rebeller, mais ayant tout de même choisi cette option pour une raison encore tenue secrète. Je ne sais pas si c'est ce que la BL a prévu, et d'ailleurs je ne sais pas si on verra la fin de cet arc narratif, puisque le re-retour des Anges a lieu après la fin du Siège de Terra, mais ce serait pas mal je pense.

 

Comme tu le dis plus haut, le Lion n'est clairement pas connu pour comprendre les gens, d'ailleurs le roman montre que l'unification de Caliban est autant dû à l'aura du Primarch qu'à la diplomatie de Luther. Oui je ne sais pas trop où est la réponse pour cette question. Soit le Lion savait ce qu'il se passerait mais alors pourquoi ? Soit il gardait malgré tout confiance en Luther en espérant que les remords de ce derniers le pousserait à effectuer un travail parfait. Difficile à dire.

 

Autre chose, Luther n'a pas été Space Marinisé (oui ça existe je pense !), il n'est donc pas au "niveau" de ses comparses ce qui peut justifier physiquement son "exclusion" aussi.

 

Et oui moralité les Primarchs sont peut-être des artistes, soldats et généraux mais de piètres papas ou amis :p

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, Lagnar a dit :

le narrateur (Zahariel ?)

J'y ai beaucoup réfléchit en lisant le livre j'ai même pris des notes dessus, ça ne peut pas être Zahariel parce que justement il raconte l'histoire de Zahariel à la troisième personne et il parle de l’influence de Zahariel.

Je ne vois que deux narrateurs possible (attention je me place a la fin du livre un, je fais comme si je n'avais pas lu la suite). Soit Israfael, soit Luther.

 

Le cas Luther est compliqué. Le Lion sait qu'il est jaloux, il le dit a Zahariel en lui disant que Luther aurait aimer tuer un lion Calibanite pour etre au même niveau que le Lion. En fait je crois que la relation Luther/Lion peut être comparer a celle entre Zahariel  et Nemiel son cousin. Zahariel lui est supérieur grâce au pouvoir du warp et petit a petit ça crée de la rancoeur chez son cousin.

 

Après on se doute que l’influence du warp sur Caliban vas jouer son rôle mais ça en parle pas vraiment dans le premier volume.

 

Mais avant de chercher pourquoi ils se radicalisent ça aurait ete bien de nous expliqué pourquoi il renvoie 500 spaces marines sur Caliban sur un coup de tête^^

 

L'autre grande énigme du livre c'est qui est Cypher^^, j'ai essayer de chercher et j'ai trouver personne qui cadre avec.

Link to comment
Share on other sites

Le Cypher est un titre, qui prend le pas sur la personne qui le porte. On ne saura jamais qui était le premier Cypher. (ni même si celui du livre est le premier)

 

 

 

Et on en parlait je sais plus où, du jour où Horus a tué l'Empereur, alors je vous colle ici l'image qui m'a toujours fait marrer:

https://drive.google.com/file/d/13JBwvWteUpPMhHwN3wMTpQiSmu4ggr76/view?usp=sharing

Edited by gaspard
Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, gaspard a dit :

Le Cypher est un titre, qui prend le pas sur la personne qui le porte. On ne saura jamais qui était le premier Cypher. (ni même si celui du livre est le premier)

 

 

Je m’avance un peu vue que je suis pas encore au troisieme livre de la trilogie.

Le premier cypher que l'on connait est vieux et part a la retraite, il doit etre remplacer par Ramiel mais a la surprise général il est remplacer par quelqu'un d'autre.

Dans le troisieme livre Cypher ce fait tuer par Zahariel. Et quand zahariel voit enfin son visage...

Révélation

 

Alors que Zahariel prononçait ces mots, l’énergie de Caliban serpenta le long de la lame du Seigneur Cypher, la changeant en rouille qui s’effrita et tomba au sol.

— Montrez-moi votre visage.

Des vrilles de puissance verte arrachèrent la plaque faciale du casque du guerrier. Zahariel fit un pas en arrière, surpris de reconnaître le visage qu’il y avait en dessous.

— Un secret bien gardé, murmura-t-il. Mais que vous n’avez plus à garder désormais.

 

Du coup j'essaie de faire une petite liste des personnages qui existe que Zahariel connait et qui ont disparu avant le changement ou au moment du changement de  Cypher et j'en voit que un ... Frere Amadis qui ne serait pas mort? Sinon sur le volume un je vois personne d'autre.

 

Et après c'est Zahariel qui prend ça place ...

Link to comment
Share on other sites

Et voila li livre de la semaine avec un peu d'avance.

Legion de Dan Abnett, alors j'ai hésité entre deux introductions du livre vous aurez donc droit a ça :

 

Citation

C’est l’histoire d’une guerre, une guerre basée sur le mensonge. Sur la duperie et la dissimulation. La rencontre improbable entre l’Alpha Légion et la Cabale, l’aboutissement d’une mission, le début d’une trahison.

 

Et vous avez échappé a ça :

 

Révélation

C'est l'histoire de la 670eme flotte expéditionnaire constituer de la Chiliade 5-2 du géno. Régiment tres connus pour étre un régiment de soldat génétiquement créer commander par une bande de nympho prépubère a qui il va arrivé plein de misère...

 

Il faut quand même dire que sur les sept premier volume le seul auteur a réussir a nous coller du sexe dans les bouquins c'est Abnett...

 

Aller a bientôt pour le prochain livre... Si je repasse pas c'est que je suis mort dans les Abysses...

Link to comment
Share on other sites

Bon, ça va très/trop vite ici, alors je fais d'un post deux coups (avant que @gilian ne nous balance le Mechanicum par-dessus).

 

Le 08/05/2020 à 14:02, gilian a dit :

C’est l’histoire d’une guerre, une guerre basée sur le mensonge. Sur la duperie et la dissimulation. La rencontre improbable entre l’Alpha Légion et la Cabale, l’aboutissement d’une mission, le début d’une trahison.

  

Pas mal. J'aimais bien l'option B aussi. ? 

 

Le 08/05/2020 à 14:02, gilian a dit :

Alors qu’il est en train de s’entretenir avec l’Alpha légion, les forces du chaos attaque se qui met fin a la prise de contacte de manière assez abrupte.

 

Une des scènes qui m'a le plus marqué du bouquin c'est l'invasion crocodilienne qui sort de nulle part, qui surprend bien mais est tout à fait chaotique dans l'esprit.

 

Le 08/05/2020 à 14:02, gilian a dit :

Du coté impérial le général Namatjira chef de la 670eme flotte a de plus en plus de mal a garder son calme, tout part de travers et il ne sait pas pourquoi, de plus il vient de se rendre compte que l’Alpha Légion est présente sur place manigance dans son dos.

 

C'est l'origine du fameux gimmick : "Je suis Alpharius". Namatjira n'est pas hyper sympathique, mais le voir se faire balader par ses alliés à ce point m'a fait un peu de peine.^^ D'ailleurs avec ses 24 mondes conquis, il doit être devant Lorgar en termes de palmarès.

 

Le 08/05/2020 à 14:02, gilian a dit :

Et devant l’horreur du futur prédis par la cabale decide de choisir le moindre mal. Et d’aider Horus à détruire l’humanité pour au final vaincre le chaos.

 

Ce roman a tout de même un finish terrible (souvent un point faible d'Abnett, qui accélère le rythme de façon parfois abusive dans les cinquante dernières pages pour boucler son histoire): révélation/confirmation qu'il y a deux Primarques + révélation sur leurs vraies motivations à rejoindre Horus. Sur ce plan là, je pense que c'est le tome de la série qui est le plus percutant.

 

Le 08/05/2020 à 14:02, gilian a dit :

Apres avoir méticuleusement massacrer la 640eme flotte l’Alpha Légion part vers son destin.

 

Il y a aussi la petite "boucle" sympa du monologue de Hurtado ou Soneka en début du roman qui finit enfin par faire sens à ce moment là. Abnett aime bien faire ça, et ça marche souvent.

 

Le 08/05/2020 à 14:02, gilian a dit :

L’Alpha Legio

 

Petite erreur ici, je répare:

 

Révélation

L'Alpha Legion:

  • Alpharius
  • Alpharius
  • Alpharius
  • Alpharius
  • Alpharius
  • Alpharius

 

 

Le 08/05/2020 à 14:02, gilian a dit :

Pareil pour l’Acuité, Alpharius est un primarque, même s’il est le dernier venu il a été élevé dans la haine du Xenos et il suffit qu’une bande d’illuminé nommée la Cabale lui montre une vision pour qu’il se retourne contre l’empereur. ? Je veux dire qu’est ce qui lui prouve que ce n’est pas une fausse vision ?

 

Je me suis fait cette réflexion aussi. Arriver à retourner deux Primarques en leur montrant un PowerPoint, c'est balaise. Dommage que GW ait laissé tomber le concept dans le fluff de 40K à ma connaissance (à moins qu'on nous explique à la fin de l'Hérésie que la Cabale a été exterminée), une organisation secrète de Xenos anti-chaotique, c'est sympa comme concept je trouve. 

 

Le 08/05/2020 à 14:02, gilian a dit :

Pour conclure c’est du bon Abnett, c’est du bon Hérésie d’Horus même si ce n’est pas le meilleur.

 

Pour moi c'est un des romans dont la force est dans l'intrigue et le déroulé, avant que d'être dans ses éclairages fluffiques (même s'il y en a). Alors que c'est souvent l'inverse pour l'Hérésie: on lit/supporte souvent pour en apprendre plus sur la grande histoire, même si le scénario et la mise en scène laissent parfois à désirer. Je pense que l'on peut faire lire 'Légion' à un lecteur non hobbyiste plus facilement que d'autres bouquins de la série, car c'est assez facile à comprendre et c'est vraiment prenant.

 

Le 08/05/2020 à 14:02, gilian a dit :

Note autre petit regrets mais qui n’a rien à voir avec ce livre la mais avec le suivit. Pas mal de monde sort vivant du livre mais je ne crois pas qu’on les retrouve après dans une nouvelle ou un livre : Rukhsana ; Hurtado Bronzi ; Peto Soneka ? @Schattra qui lit plus de nouvelles que moi ?

 

Pas vus. ? Je ne suis pas sûr qu'Abnett avait des grands plans pour eux, le seul personnage qu'il a repris à ma connaissance par la suite c'est John Grammaticus. Pour les Space Marines, on sait ce que devient Ranko ('The Serpent Beneath').

 

Le 08/05/2020 à 14:02, gilian a dit :

Sur l’astéroïde Thule faisant partie des chantiers orbitaux de Jupiter, le Fabricator général Kelbor-Hal est venu superviser le départ du Furious Abyss. Plus gros vaisseau jamais produit par le Mechanicus pour leurs allier Word Bearer, en vue d’une mission secrète ordonner par Kor Phaeron. Apres le départ du vaisseau, Kelbor-Hal sabote la station spatiale qui explosera juste après son départ détruisant toute preuve de la construction du vaisseau.

 

Ça y est, Counter m'a perdu. Le truc doit être grand comme la Belgique et avoir un équipage de centaines de milliers de gonzes, et on nous dit que personne n'a rien vu. Comme tu le dis, c'est grotesque. J'aurais été l'éditeur de Counter, j'aurais pris ça pour un signe manifeste qu'il n'avait pas envie de bosser sur le sujet et je l'aurais donné à quelqu'un d'autre. 

 

Le 08/05/2020 à 14:02, gilian a dit :

Mais le Fist Of Macragge n’arrive pas et à la place un crie d’agonie psychique à presque tuer la totalité des astropath de la station.

 

C'était tous des Psykers sur le Fist of Macragge? Ou alors la totalité des Astropathes de la station, c'est deux (et fragiles)? Dans le vieux fluff, il faut Isstvan III (des milliards de morts en quelques minutes) pour obtenir ce genre d'effet. 

 

Le 08/05/2020 à 14:02, gilian a dit :

Mhotep de la légion des Thousand Sons, Brynngar des spaces Wolves et Skraal des World Eaters ont répondu a l’appel de Cestus qui compte monter une petite flotte pour aller voir ce qu’il est advenu du Fist Of Macragge et en savoir plus sur le crie qui a faillit détruire la station.

 

Autant je vois ce que cette coalition apporte au niveau de la dynamique du récit et du fan service, autant d'un point de vue "réaliste", ça pêche. On a l'impression que les Légions, c'est free for all, les Capitaines peuvent chacun faire leurs petites missions de leur côté. 

 

Le 08/05/2020 à 14:02, gilian a dit :

Ils ne trouvèrent pas de traces du vaisseau mais a la place une empreinte énergétique énorme qu’ils décidèrent de suivre.

 

??? C'est encore plus barré que la mémoire de l'eau ce truc. Moi qui croyait que l'énergie ça avait tendance à se dissiper...

 

Le 08/05/2020 à 14:02, gilian a dit :

Les loyalistes n’ont que deux solutions soit faire route vers Terra pour prévenir de la trahison des Word Bearer et laisser le Furious Abyss détruire Ultramar, soit rattraper le vaisseau et tenter de le mettre hors d’état en le prenant a l’abordage...

 

J'en déduis qu'ils n'avaient plus de radio à ce moment là de l'histoire? Et comment ils savent qu'il va vers Ultramar ce vaisseau?

 

Le 08/05/2020 à 14:02, gilian a dit :

Incapable de rattraper le vaisseau ennemi dans le Warp il ne reste plus qu’une solution désespérer pour Cestus : prendre d’assaut le vaisseau ennemi a la sortie du Warp en bordure du système de Macragge.

 

Ben il devrait n'être même pas capable de le suivre dans le Warp ce vaisseau. Ou alors j'ai raté un truc. Mais bon, c'est pas la première fois que ça arrive dans un livre de la BL. 

 

Le 08/05/2020 à 14:02, gilian a dit :

Brynngar finit par se jeter sur les réacteurs à plasma avec une bombe à fusion mettant définitivement un terme à l’odyssée du Furious Abyss et aux espoirs de Kor Phaeron d’une victoire facile.

 

Ah là là, encore une victime du syndrome de l'Etoile de la Mort. Il ne reste plus qu'espérer qu'une nouvelle sortira pour nous expliquer qu'un Magos loyaliste a fait exprès de saloper son boulot pour permette au monstre d'être détruit plus facilement. Rogue One à 30K quoi.

 

Le 08/05/2020 à 14:02, gilian a dit :

Je pense qu’il faut prendre ce livre comme on regarderait un film d’action des années 80 ou plus récemment Expendables pour les plus jeune. Un scenario qui tient sur un bout de feuille, des personnages caricaturaux au possible, et de l’action tout le long du bouquin.

 

Avec le recul, on peut effectivement en rigoler, mais pour la BL, c'était tout de même un très mauvais calcul je pense. La série vient tout juste de commencer, les cinq premiers bouquins suivent fidèlement le fluff connu, et le 8ème livre est un gros nanar? Heureusement que 'Légion' avait bien fait le taf juste avant, parce qu'un combo 'Battle for the Abyss'/'Nemesis' aurait tué l'Hérésie je pense. 

 

...

 

Je crois que j'en suis venu à bout! Merci @gilian pour ces retours, très instructifs et divertissants. D'ailleurs je dois dire que je trouve tes résumés de plus en plus réussis (et les premiers étaient déjà très bons^^), vivement la suite!

 

Schattra, commentaires décomposés

Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, Schattra a dit :

Ce roman a tout de même un finish terrible (souvent un point faible d'Abnett, qui accélère le rythme de façon parfois abusive dans les cinquante dernières pages pour boucler son histoire): révélation/confirmation qu'il y a deux Primarques + révélation sur leurs vraies motivations à rejoindre Horus. Sur ce plan là, je pense que c'est le tome de la série qui est le plus percutant.

 

Tout a fait d'accord, il c'est un peu attarder au début et du coup a la fin il massacre :x

 

Il y a 16 heures, Schattra a dit :

(à moins qu'on nous explique à la fin de l'Hérésie que la Cabale a été exterminée)

 

A un moment ils vont faire une boulette et ce mettre en travers du chemin de quelqu'un de vraiment plus puissant qu'eux^^. Je spoile pas plus, on va les revoir plusieurs fois d'ici la fin de toute cette sombre histoire

 

Il y a 16 heures, Schattra a dit :

C'était tous des Psykers sur le Fist of Macragge? Ou alors la totalité des Astropathes de la station, c'est deux (et fragiles)? Dans le vieux fluff, il faut Isstvan III (des milliards de morts en quelques minutes) pour obtenir ce genre d'effet.

 

Apparemment si j'ai tout compris, les Word Bearer utilise des suppliants pour influer sur le warp et se cacher ou alors bloquer les communications. Du coup la ils ont bloqué la l'appel mais a force de poussé y'en a un bout qui est passer ... trop viteeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee...

Oui bon spas pire que la piste laissé dans l'espace par un vaisseau spacial :x

 

Il y a 16 heures, Schattra a dit :

J'en déduis qu'ils n'avaient plus de radio à ce moment là de l'histoire? Et comment ils savent qu'il va vers Ultramar ce vaisseau?

 

Alors c'est marrant que tu dise ça parce qu'au briefing de début de mission quand Cestus expose ces déduction logique:

Alors le Fist of Macragge allait en direction de Calth quand il a disparu donc si quelque chose l'a détruit ça va logiquement dans la même direction

Les autres capitaines sont septique devant un tel résonnement et y'en a même un qui lui dit que c'est de la merde.

 

Il y a 16 heures, Schattra a dit :

avant que @gilian ne nous balance le Mechanicum par-dessus

 

Finit plus qu'à résumer, il sortira a la fin de la semaine avec surement chronique de l’hérésie (même si je suis pas motivé a le relire vue que j'ai lu ta critique ? )

Edited by gilian
Link to comment
Share on other sites

Et voila mise a jour du 20/06/2020 avec

Mechanicum

Chronique de l'Heresie

 

Gros bouleau sur Mechanicum que vous aller surement trouver un peu indigeste mais y'avait de quoi dire ... McNeill écrit vraiment trop..

C'est un peu plus léger pour les Chroniques du coup je me suis laisser un peu aller.

 

On arrive a la fin du premier quart de la série principale et je vais commencer a avoir des soucis pour classer tout ça par Arc narratif et chronologique^^.

 

Bonne lecture a tous

Link to comment
Share on other sites

Il y a 21 heures, gilian a dit :

Gros bouleau sur Mechanicum que vous aller surement trouver un peu indigeste mais y'avait de quoi dire ... McNeill écrit vraiment trop..

 

J'avoue que j'ai dû m'y prendre à deux fois pour le retour sur 'Mechanicum', le contenu était un peu trop dense pour une lecture sur mon téléphone portable.^^

 

Merci pour ces résumés et analyses, et félicitations pour ce premier quart d'Hérésie déjà chroniqué!

 

Schattra, "du calme, Graham"

Link to comment
Share on other sites

Le 21/06/2020 à 10:42, Schattra a dit :

Merci pour ces résumés et analyses, et félicitations pour ce premier quart d'Hérésie déjà chroniqué!

 

Merci, j'essaie de faire de mon mieux et surtout de relater l’hérésie comme elle est décrite dans les livres, avec le bon et le moins bon, même si certaine chose me dérange ^^ (je pense qu'on va en parler avec le livre qui vient ? ).

 

Par contre c'est vrais que Graham a beaucoup écrit au début de l’hérésie, presque un livre sur trois et surtout des livres de 500 pages souvent contre 300 à 400 pour les autres.

Link to comment
Share on other sites

Mise à jour du 28/06/2020 avec :

Les anges déchus

Un millier de fils

 

J’ai un peu changé ma façon de faire pour les résumés pour éviter de faire 15 pages à chaque fois :p

Maintenant je lis le livre et je prends des notes pour les sections personnage et histoire mais rien pour le résumé du livre. Et je fais un résumé après, ça limite de beaucoup la taille du résumé mais en même temps je risque d’oublier des trucs.

 

Sinon gros boulots sur le fluff dans ces deux livres mais j’ai quand même une petite remarque sur la partie dark angel :

Citation

 

Je suis resté neutre, c’est l’histoire des Darks Angels écrit par la blacklibrary pour GW c’est le canon officiel. Personnellement je joue DA depuis la V2 et ça me fait mal de voir comme ils sont traité par GW^^.

Mais je dois admettre que c’est plutôt cohérant a se moment la.

Le Lion est un génie militaire mais et nul en relation social. Soit tu es son meilleur ami soit tu n’existe plus.

Les Dark Angel sur Caliban se sente abandonner et a cause de la corruption rampante sur Caliban vont finir par trahir le Lion.

Apres savoir pourquoi le Lion les a renvoyés sur Caliban c’est le vrai chalenge à relever. La trahison de Luther sur Sarosh est trop surjouer. Le renvoie des space marines corrompu sous la supervision d’Israfael ? Pourquoi pas mais alors ils auraient du mieux l’expliqué.

Mais avec un bon troisième livre ça aurait pu se justifier.

Seulement Gav Thorpe est passé par la. Alors Thorpe a fait du bon et du mauvais mais sur les Ange de Caliban il a surtout décidé de faire se qu’il voulait sans tenir compte des deux livres précédents. Alors c’est vrai que les deux premiers auteurs auraient pu faire mieux mais Thorpe aurait aussi pu lier son histoire aux deux livres précédents plutôt que d’en faire qu’à ça tête. Mais on en reparlera dans 28 volumes

 

Plus généralement il y’a pas mal de chose que j’aimerais voir autrement dans le monde de Warhammer mais c’est leur monde et faut prendre le bon et le moins bon.

 

 

Il y’a deux grands mystère aborder dans ces deux livres :

 

Cypher : Franchement mettre un chevalier Lupus comme Cypher c’est pas une bonne idée mais ça expliquait la corruption des Dark Angel et ça pouvait passer pour une nouvelle erreur de jugement sur une personne de la part du Lion… Gav Thorpe a tout gâché dans le 3eme livre

 

Les loups de Fenris : je pense vraiment que Graham tenait un truc avec ça, il y fait allusion a plusieurs reprise dans le livre et je pense que l’idée de base n’était pas juste des space Wolves qui ont muté… Mais que cette solution a été choisit par facilité ensuite.

Link to comment
Share on other sites

Merci pour ces retours, @gilian ! Je dois dire que j'ai de plus en plus envie de me lancer dans l'exploration du corpus Dark Angels de l'Hérésie d'Horus. Tout est tellement décousu (et ce n'est pas encore fini car il nous reste la novella Primarchs de David Guymer + sans doute quelques passages dans la fin du Siège de Terra) qu'une analyse d'un point de vue purement historiographique - ou quelque chose comme ça - pourrait valoir la peine. À côté de ça, les Thousand Sons ont eu la chance de pouvoir compter sur McNeill d'un bout à l'autre de l'Hérésie, ce qui les a sans doute aidé à développer une vraie identité et consistance au fil des pages.

 

Schattra, "la première sera la dernière..."

Link to comment
Share on other sites

Le 08/05/2020 à 14:02, gilian a dit :

 

  Révéler le contenu masqué

 

0 : Avant-Propos

 

Et bien nous y voila premier recueil de nouvelle de l’Hérésie d’Horus. Avec sept nouvelles se déroulant avant ou juste au début de l’Hérésie d’Horus. Je n’attends pas de grande histoire de ce genre de recueil mais l’introduction de personnage ou de moment permettant de mieux comprendre le reste de l’œuvre. On va voir ce que ça va donner.

 

1 : Parties de Chasses de Dan Abnett

  Révéler le contenu masqué

 

1.1 : L’histoire du livre

 

C’est historie est une petite introduction aux custodes en général et a Amon Tauromachian en particulier.

 

1.2 : L’histoire avec un grand H

  Révéler le contenu masqué

 

Cela fait dix mois qu’il est sur Terra a tenté de s’approcher du palais imperial pour y commettre son méfait. C’est une progression bien plus lente qu’il n’avait prévus au départ mais étrangement les choses ont changé sur Terra depuis ça dernière visite, la sécurité est plus renforcer et partout on érige des murailles et des positions défensives.

Mais rien n’a pu l’empecher de s’introduire dans le palais imperial et il se trouve a quelques mètres de ça cible, il ne reste plus qu’a le poignarder.

Malheureusement c’est a se moment la qu’il est repérer et arrêter…

Bien entendu tout cela n’était qu’une simulation grandeur nature, notre assassin était un Custode du nom d’Amon Tauromachian qui exécutait une partie de chasse pour tester les défenses du palais imperial contre les intrusions.

Apres avoir été débriefé, Amon toujours en quête d’un peu d’action décide d’aller voir s’il n’y a pas une enquête qui traine pour se changer les idées. Il était tombé sur le cas du seigneur Sichar du haut brésil, un puissant seigneur toujours en train de critiqué le pouvoir impérial mais qui savait rester du bon coté de la ligne rouge.

Comme il s’ennuie ferme et après avoir prouver que prendre son temps pour mener une mission était la bonne méthode , Amon décide logiquement de foncer tête baisser aller retourner la moitier du Brésil pour trouver des infos et se faire prendre la main dans le pot de confiture…

(Attendez, Stop !!! S’infiltrer dans le palais de l’empereur pas de soucis, mais on se fait prendre en allant espionner un seigneur local ? Faudrait peut être que les custodes engagent un ou deux Lucifers noirs)…

Et tout ça pour quoi ? Pour faire la boulette du siècle et arrêté l’agent double que Dorn avait réussit à placer dans les contacte d’Horus.

 

 

1.3 : Personnages

  Révéler le contenu masqué

 

Rogan Dorn : pas vraiment le personnage principal de la nouvelle mais Abnett arrive quand même en quelques mots à nous faire voir le mépris qu’il a envers les custodes, ou tout au moins son sentiment de supériorité.

 

Amon Tauromachian Il va devenir un personnage récurant de la série, enfin surtout du siège de Terra, et un des meilleurs custodes de son époque, on va dire que la mission Do Brazil aura été son seul faux pas^^.

 

 

1.4 : Custodes

  Révéler le contenu masqué

 

Partie de chasse : Façon dont les Custodes passe leur temps entre deux missions pour l’empereur. Ou plus sérieusement, façon de tester les défenses du palais imperial, à tout moment une demi-douzaine de custode joue le rôle d’agent double.

 

Nom des custodes : Le nom de chaque custode raconte ça vie par exemple dans le cas d’Amon Tauromachian :

Amon c’est son nom

Tauromachien : profession de ça famille

Xigaze lieu de naissance

Lepron : lieu de formation

Cairn Hedrossa : Lieu de formation militaire

Pyrope premier combat

Leng le nom de la salle ou il est arrivé pendent ça partie de chasse

 

 

1.5 : Autre :

  Révéler le contenu masqué

 

Champs de distorsion : C’est un champ permettant d’altérer ce que vois les gens, les custodes s’en serve pour paraitre plus petit.

 

Tissu-de-mensonge : c’est une sorte de camouflage intégrale qui permet à quelqu’un de disparaitre totalement.

 

 

1.6 : Conclusion :

 

J’ai bien aimé cette nouvelle mais je suis un peu mitiger quand même, la premiere partie est vraiment bien et aurait pu se suffire à elle-même. Comment expliquer qu’un custode qui arrive a quelques millimètres du dos de Dorn puisse se faire chopper a l’entrer du Brazil :x

Et comme d’habitude Abnett semble toujours prix de court sur les petites nouvelles par manque de page…

 

Mais ça reste une bonne nouvelle qui nous montre Terra se préparant a la guerre et surtout introduit Amon Tauromachian.

 

 

2 : Dans la Gueule du loup de Mike Lee

  Révéler le contenu masqué

 

2.1 : L’histoire du livre

 

Ce n’est jamais une bonne idée de laisser une escouade d’astartes sur une planète sans rien à faire surtout si c’est des spaces Wolves. Nous allons découvrir le passe temps préférer des space Puppies Wolves ; la chasse au drukhari (perpétrer aussi au 41eme millénaire, mes salutation a Lukas^^).

 

2.2 : L’histoire avec un grand H

  Révéler le contenu masqué

 

Sur Kernunnos, Bulveye seigneur loup de la 13eme compagnie attend la reddition du gouvernement local qui se fait attendre. Bulveye n’est pas spécialement le genre de personne que l’on fait attendre et il s’apprête à donner l’ordre de prendre d’assaut la dernière forteresse au moment ou les portes s’ouvrent enfin et les Tyrans de Lammas se rendent enfin.

La campagne venait de ce terminé après 7 ans de guerre mais il n’y a pas de repos pour les braves et un message vient d’arriver. Toute la légion doit se regrouper à Telkara pour aller rendre visite à leur grand ami les Thousand Son.

 

Bulveye avait juré a son primarque qu’il reprendrait tout le secteur Lammas et il restait une planète à reprendre, il decide d’y faire un tour rapidement avant de partir pour Telkara.

 

Comme le rassemblement est en cour Bulveye se rend sur cette nouvelle planète avec tres peut de marines et un seul vaisseau. Grossière erreur…

La planète en question est rançonné régulièrement par les eldars noirs (a l’époque c’était encore des eldars noirs) et la population est tellement impressionné par les xenos qu’elle ne veut pas les contrarier.

C’est sans connaitre Bulveye qui coincer au sol par l’arriver de la flotte ennemie decide de passer le temps en reprenant la planète en attendant l’arriver des renforts.

Quartes semaines plus tard les pillards sont en déroute et les renforts sont la.

Bulveye s’apprête à partir enfin pour rejoindre son primarque mais la population local a pris gout à la liberté et ne compte pas rejoindre l’imperium…

Tres contrarié Bulveye fait massacrer la population avant de partir.

 

 

2.3 : Personnages

  Révéler le contenu masqué

 

Bulveye : Le seigneur loup de la 13eme compagnie, Il représente toute l’ambiguïté de la grande croisade à lui seul. Il suit les ordres, massacres des gens et les intègres de force a l’imperium mais comme c’est pour leur bien ça ne lui pose pas de problème.

Il va par la suite avec Jorin Bloodhowl mettre à rude épreuve mon approche chronologique et logique de l’Hérésie d’Horus.

 

 

2.4 : Chronologie :

  Révéler le contenu masqué

202 : Début de la campagne du sous secteur Lammas qui durera sept ans

 

2.5 : Conclusion :

 

Le gros morceau du recueil qui est la pour introduire les spaces Wolves en vue des évènements à venir. On apprend pas mal de chose sur les spaces Wolves et en particulier sur l’origine de la 13eme compagnie, les « frères » de Leman du temps ou il était seulement maitre de Fenris.

 

Une petite chose me chagrine quand même, il faut 7 ans pour massacrer systématiquement un secteur mais seulement quartes semaines pour défoncer une flotte eldars noirs^^.

En plus la destruction complète d’un secteur ne cadre pas vraiment avec la grande croisade. Même si la population résiste, raser toutes les infrastructures d’un système entier est contre productif pour l’effort de guerre. Il n’y a plus rien a occupé.

 

 

3 : Les descendants de la Tempête d’Antony Reynolds

  Révéler le contenu masqué

 

3.1 : L’histoire du livre

 

Si vous voulez savoir comment une engueulade paternelle peut finir par deux cents millions de morts cette nouvelle est pour vous.

 

3.2 : L’histoire avec un grand H

  Révéler le contenu masqué

 

La 47eme flottes expéditionnaire est en orbite autour de quarante-sept seize et un vif débat oppose Sor Talgron et Kor Phaeron pour savoir comment faire entrer la vérité imperial dans la tête de ces habitants.

Kor Phaeron veut tuer tous le monde mais Sor Talgron pense qu’on peut les sauver.

Erebus qui a toujours la solution a tout met fin au face a face en disant qu’il allait demander au primarque.

Le primarque justement, Lorgar n’est plus tout a fait le même depuis presque un mois, depuis son entrevue avec l’empereur en fait, il en est revenu décourager et détruit et personne ne l’a vue depuis.

En moins de temps qu’il n’en faut pour quitter le Fidelitas Lex, Lorgar a pris ça décision. C’est vrais qu’on pourrait prendre le temps de convertir la population mais comme l’empereur vient de lui passer un savon parce qu’il perdait du temps et n’avançait pas assez vite, on va tuer tout le monde ça sera moins long, et en plus comme Kor Phaeron a mentit …

Sor Talgron menant l’assaut après un bombardement orbital qui a quand même rater 2% de la population finit par arriver au dernier refuge des survivants et se rend compte de la méprise… Les locaux suivent les préceptes du Lectitio Divinatus et ce sont donc fait massacrer pour rien.

Prévenant les autorités compétentes à savoir Lorgar, Sor Talgron essaie de sauver la vie à la population restante. Mais c’est peine perdu, Lorgar toujours tres en colère contre l’Empereur a décidé de prier d’autre dieu et devant un pauvre Talgron qui ne peux rien faire fait massacrer le reste de la population.

 

 

3.2 : Personnages

  Révéler le contenu masqué

 

Lorgar : Il a tres mal vécus les remontrances de l’empereur et a déjà commencer à chercher une autre divinité digne de lui. C’est dommage dans cette nouvelle on le voit plus comme un fou que comme une personne déterminé.

 

Sor Talgron : capitaine de la 34eme compagnie, c’est la premiere nouvelle parlant de ce personnage qui deviendra un personnage important de la légion. Il est droit et noble et croit fermement en l’empereur dieu. Mais il est fidèle a son primarque avant tout et veux croire en Lorgar.

 

 

3.3 : Autres

  Révéler le contenu masqué

 

Fidelitas Lex vaisseau amiral de Lorgar

 

Les primarque :

La force du Loup est ça férocité

La force du Lion ça ténacité implacable

La force de Guilliman ça maîtrise de la stratégie et de la logistique

La force de Lorgar sa foi inflexible et ça devotion inébranlable.

 

 

3.4 : Conclusion :

 

Que dire de cette nouvelle, elle est un peu bancale ? D’après l’histoire officiel, Lorgar c’est fait convoqué par l’empereur parce qu’il perdait trop de temps et parce qu’il imposait le culte impérial. Et comme apparemment ça n’a pas suffit l’Empereur a fait détruire Monarchia devant toute la Légion. La nouvelle a l’air de se dérouler entre ces deux moments mais Lorgar a déjà commencer à changer de religion.

Pareil le fait que 47-16 ait intercepté des messages radio parlant de l’empereur dieu je peux encore le comprendre mais que toute la population de la planète ait changé de religion en moins d’une génération c’est un peu fort (ils n’ont pas changé de religion ils ont intégrer le message imperial dans leur culte se qui peut être possible après tout une planète isolé depuis plusieurs milliers d’années qui entend une vois venu du fin fond de l’univers…).

Surement pas la meilleur nouvelle de ce livre mais ça reste assez bien écrit et ça introduit Sor Talgron donc ça fait le boulot.

 

 

4 : La Voix de James Swallow

  Révéler le contenu masqué

 

4.1 : L’histoire du livre

 

Leilani Mollitas n’était pas faite pour devenir une sœur du silence.

 

4.2 : L’histoire avec un grand H

  Révéler le contenu masqué

 

Depuis l’incident de la citadelle de Somnus avec le seigneur des mouches, Mollitas est troublé. Son monde et ces certitudes se sont effondrer et elle ne sait trop quoi penser. Et Amendera Kendel ça tutrice avait bien du mal à lui remonter le moral.

Mais le temps pressait et une nouvelle mission les attendait, un vaisseau noir avait été perdu dans le Warp et il fallait le retrouver.

Apres avoir facilement retrouvé le vaisseau et être monté a bord, Kendel se rend compte que c’est son ancienne partenaire d’aventure sœur Herkaaze qui commandait le vaisseau et que cette dernière ne lui a toujours pas pardonné la balafre qui lui défigure le visage.

De nouveau assez nombreuse pour mener une offensive, nos valeureuses sœurs du silence s’enfoncent dans la noirceur du vaisseau pour tirer cette sombre affaire au clair.

Il s’avère que l’horreur psychique qui a pris le contrôle les psyker du vaisseau n’est autre que Mollitas dans le futur qui a vendu son âme aux puissances de la ruine pour donner a l’empereur un moyen d’empecher l’hérésie.

Devant une telle révélation Herkaaze exécute Mollitas et se tire en laissant Kendel à moitier morte…

Mais ce n’est pas finit Kendel réussira à se faire extraire du vaisseau en perdition et Herkaaze brisera son vœu de silence en lui avouant être une fidèle du Lectitio Divinitatus…

 

 

4.3 : Personnages

  Révéler le contenu masqué

Amendera Kendel : Cette nouvelle étoffe un peu plus de profondeur au personnage de Kendel que l’on a vue apparaitre dans la Fuite de l’Eisenstein et qui doit être recruté par Malcador avec les autres transfuges de l’Astartes.

 

4.4 : Vaisseaux noirs :

  Révéler le contenu masqué

 

Honour Haltis : capturer par des eldars noirs

White Sun emporté par une tempête Warp.

Validus porté disparue

Aeria Gloris vaisseau de Kendel

 

 

4.5 Orskôde :

  Révéler le contenu masqué

C’est un moyen de faire comprendre les signes à une machine qui n’a pas d’optique pour enregistrer une image. J’ai du mal à comprendre comment ça marche.

 

4.5 : Conclusion :

 

Swallow a toujours eu une façon d’écrire déconcertante. Cette nouvelle pose plus de question qu’elle n’apporte de réponse.

Mollitas a vendu son âme pour pouvoir communiquer avec le passé donc on peut en déduire qu’elle n’avait pas de solution mais qu’elle était au final manipulé.

Par contre Herkaaze donne l’impression d’être passé du mauvais coté de la barrière tout en laissant penser qu’elle est peut être guidé par l’empereur.

En fait il y’a de bonne idée dans cette nouvelle mais Swallow complique tout^^.

 

Par contre c’est dommage que les deux héroïnes de cette nouvelle aient rencontrées moins de succès que Garro et compagnie et du coup n’ont presque pas eu droit a leur suite. J’aurais aimé savoir comment finit Herkaaze.

 

 

5 : L’appel du lion de Gav Thorpe

  Révéler le contenu masqué

 

5.1 : L’histoire du livre

 

La rencontre choque entre deux façons tres différente de voir la grande croisade entre un terran et un calibanites dark angel.

 

5.2 : L’histoire avec un grand H

  Révéler le contenu masqué

 

Le maitre de chapitre Astelan traine son spleen depuis bientôt 5 ans à naviguer de système vide en système vide, mais pour une fois la chance lui souri ça flotte a découvert un monde habité. Il invite donc a bord de son vaisseau son nouveau confrère maitre de chapitre lui aussi qui vient de rejoindre ça flotte. Maitre Belath.

Il fait partie du contingent de dark angel nouvellement recruté sur Caliban.

La premiere rencontre entre les deux maitres de chapitre bien qu’amical est tinté de méfiance. En effet Astelan qui pensais que le nouveau maitre de chapitre avait été envoyé pour apprendre le métier ; s’aperçois que les choses ont changé depuis le retour du primarque.

Les nouveau dark angels ont gardé l’héraldique de leur ancien ordre de chevalerie et se sont permis quelques changements de couleur sur les armures…

 

Mais surtout la doctrine prônée par Belath est plutôt offensive, il veut conquérir des mondes et non pas les ramener dans la lumière imperial.

 

Leur différence de points de vue finit par être fatale à la population humaine locale qui va finir exterminé.

 

Mais les choses ne s’arrête pas la. Non contant d’avoir réussit à rendre la guerre inévitable, Belath balance Astelan au Lion …

 

 

5.3 : Personnages

  Révéler le contenu masqué

Astelan : C’est un Dark Angel terran, cette nouvelle contraste avec le portrait que l’on aura d’Astelan dans le futur. Il est un noble représentant des space marines, essayant de convaincre plutôt que de tuer mais les choses vont bien changer…

 

5.4 : Conclusion :

 

Encore une nouvelle ou la population humaine est la victime collatérale des sauts d’humeur des astarte^^. Mais c’est tres différents des deux premières nouvelles. Ici le contexte n’a que peu d’importance. Gav Thorpe introduit un des personnages les plus importent et les plus récurant de l’univers des Dark Angel, à savoir Astelan. Qui non seulement va marquer le 30eme millénaire mais fera aussi beaucoup parler de lui au 40eme.

Il introduit aussi la rivalité avec Belath qui trouvera une conclusion plutôt sanglante dans un proche avenir.

 

Alors si on ne tiens pas compte du contexte et que l’on reste juste sur une analyse du livre. Cette nouvelle est redondante avec celle des spaces Wolves et celle des Word Bearers, et de ce point de vue elle s’ouvre de la comparaison.

 

 

6 : La dernière église de Graham McNeill

  Révéler le contenu masqué

 

6.1 : L’histoire du livre

 

C’est un moment charnière/charnier de l’histoire de l’humanité. La fin des guerres d’unifications et le début de la grande croisade.

 

6.2 : L’histoire avec un grand H

  Révéler le contenu masqué

 

Un homme entre dans la dernière église de Terra pour parler au dernier prêtre de Terra. Et tout de suite on sait que ça va mal finit pour le prêtre. Le jeu est de savoir pourquoi un envoyer de l’empereur discute au lieu de tirer dans le tas et surtout a quel moment il va tirer dans le tas.

 

Mais bon Révélation car c’est son nom a une nuit de livre sur un agenda surbooké (entre la fin de la guerre d’unifications et le début de la grande croisade) et il a décidé de la passer à discuter philosophie et religion tout en sirotant un petit verre avec un inconnu.

 

En fait notre inconnu s’avère être l’empereur qui est venu réparer une petite erreur qui a pousser un honorable bon a rien dans la prêtrise (c’est une habitude en fait).

 Apres avoir expliqué tout le mal qu’il pensait des religions, de l’inquisition des croisades idéologiques et du mal que peut faire l’homme pour imposer ça vision, il demande au prêtre de le suivre dans la conquête de la galaxie.

 

Devant de tel argument imparable notre prêtre decide de s’immolé dans son église bien aidé par les lance flamme de l’astarte.

 

 

6.3 : Autres :

  Révéler le contenu masqué

Le moment c’est quand le regard de l’empereur s’attarde a plusieurs reprise sur le panneau dépeignant le chevalier et le dragon. Bin oui McNeill se devait de faire un clin d’œil a Mechanicum quand même^^.

 

6.4 : Conclusion :

 

C’est la surprise de ce recueil à mes yeux. J4aime bien McNeill comme auteur, il arrive à raconter de bonne histoire, il a parfois quelques longueurs et aime faire des livres énorme mais il a souvent beaucoup à dire sur les sujet qu’il traite.

Il aime aussi émailler ces histoires de personnage et de clin d’œil à ces autres ouvrages. Le soucies c’est que parfois c’est un peu lourd et ça viens comme un cheveu sur la soupe.

Mais il reste agréable à lire.

Par contre je ne m’attendais pas à ça de lui… C’est surement la meilleure nouvelle qu’il n’a jamais écrit. Cet huis clos entre un croyant et un athée qui débatte de la nature humaine et de la religion est la dernière chose qu’on s’attend à trouver dans cet univers.

Alors bien sur les arguments ne son pas vraiment aboutie et ne supporteraient pas une analyse approfondie de la nouvelle mais le rebondissement final, au moment ou le prêtre comprend que l’empereur est peut être plus fanatique qu’un religieux est assez bien mené.

 

 

7 : Après Desh’ea de Matthew Farrer

  Révéler le contenu masqué

 

7.1 : L’histoire du livre.

 

Alors que le grand père a totalement démissionné de ces obligations après avoir retrouver son fils totalement accro aux drogues de combat et a la violence. Il laisse son petit fils géré les sauts d’humeur paternelle dans un huis clos sanguinolent.

 

7.2 : L’histoire avec un grand H

  Révéler le contenu masqué

 

L’empereur vient de soustraite Angron a Nucretia alors qu’il était sur le point de mourir dignement dans une dernière bataille héroïque avec ces frère d’arme contre l’armée envoyé mettre fin a leur rébellion.

 

Mais au lieu d’être reconnaissant a L’empereur de l’avoir sauver, Angron massacre un custode et s’apprêtait à faire de même avec les autres.

 

L’empereur decide donc de refiler directement le primarque a ça légion et de les laisser se demerder…

 

Grace a cette grande idée de l’empereur Khârn a prix subitement du galon passant de capitaine de la 8eme compagnie à commandant le plus gradé de la 12eme légion.

Mais malheureusement de grande responsabilité impose de dangereux devoir et c’est à son tour d’aller convaincre le primarque d’arrêter de tuer tout le monde.

 

Surement un peu plus intelligent que la moyenne ou alors Angrom commençant a fatigué a force de déchirer de l’astartes, Khârn arrive à placer quelques mots avec son père génétique entre deux coup bien sentit. Et à force de description de bataille et d’exploit guerrier arrive à le convaincre de prendre la tête de ces hommes et de partir faire se qu’il fait le mieux… Massacrer des gens.

 

 

7.3: Conclusion :

 

Encore un huis clos mais cette fois beaucoup plus sanglant que le premier. Farrer arrive à prendre tout le monde a contre pied en faisant tenir une conversation passionné et passionnante au deux plus grand psychopathe de 40K. Bien sur la discussion est entrecouper de violence mais elle pose les bases de ce qui va entrainer la 12eme dans les bras de Khorne.

 

On peut reconnaitre a Farrer d’avoir approfondit et poser les bases de la 12eme avant qu’elle ne se laisse submerger par le chaos.

En effet il aurait été facile pour lui de ce contenter de présenter un primarque fou de douleur a cause de son croc de boucher et de le laisser influencer ça légion. Alors que la il donne de la profondeur et de l’humanité a ces personnages. Même Angron rendu à moitier fou par la douleur essaie de réfléchir et arrive à avoir des moments de clarté.

 

Ce recueil qui avait commencé doucement avec des nouvelles de bonne qualité mais assez classique finit par deux nouvelles totalement inattendu a se moment de l’histoire de l4heresie et de la blacklibrary.

 

 

Conclusion Général :

 

Il y’a deux façons d’aborder ce recueil :

La premiere en temps que recueil de nouvelles indépendantes du contexte et dans ce cas le livre n’est pas trop mal mais reste dans la moyenne de la blacklibrary avec quand même deux nouvelles qui sortent du cadres général des productions de la BL. A savoir après Desh’ea et la dernière église.

 

La deuxième c’est de lire le recueil dans le contexte de l’Hérésie d’Horus et la, chacune des  nouvelles, fait le boulot. A savoir présenter des personnages qui vont devenir important par la suite.

 

Note : j’ai été un peu moins sérieux sur les résumés de se recueil mais comme il y’a moins de contenu que dans le reste j’en ai profité un peu^^.

 

 

 

 

LES ANGES DECHUS de Mike Lee

  Masquer le contenu

 

Ensuite la partie sur le Lion :

On nous présente un génie tactiques et stratégiques qui arrive a réorganisé ça légion pour pouvoir retirer des hommes et suivre un plan. C’est peut être con mais on est au dixième livre de l’Hérésie d’Horus est c’est la premiere fois qu’un primarque explique un plan qui n’est pas tout droit sortie d’une pochette surprise.

Son souci relationnel aussi est bien décrit et en fait je me demande si on ne se trompe pas totalement sur le personnage. Je pense que pour lui tout le monde est honnête et fait ce qu’il dit. Il n’envisage pas la trahison parce qu’il ne sait pas jauger les hommes.

Du coup la trahison de Luther même minime lui est impardonnable. Et pareil quand il va se rendre compte qu’il c’est fait avoir par Perturabo. Et il se fera toujours avoir ^^. Et c’est se genre de chose qui va finir par le former et l’éloigner de plus en plus des gens.

 

 

 

 

 

 

Intéréssant point de vue sur le Lion et cela expliquerait quand même pas mal de choses, j'aime l'dée ?

 

Encore merci pour tout tes résumés, même si j'ai pour l'instant quelques tomes d'avance (ce qui ne devrait pas trop durer haha), c'est toujours plaisant d'avoir des retours sur des livres que j'ai encore bien en tête  ?

 

D'ailleurs question pour toi :

 

Révélation

La lumière dorée qui aide Magnus à briser les protection de Terra c'est Tzeench ?

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.