Jump to content
Warhammer Forum

[40K] L'AUBE DE FEU (Dawn of Fire) [Projet évolution du fluff]


Recommended Posts

DAWN OF FIRE

L’AUBE DE FEU

 

Pour Approfondir l’expérience

On commence avec un petit code couleur:

 

L'histoire des Blood Angel
ça commence tranquillement avec l'histoire de Mephiston et la Warzone Baal mais ça devrait assez vite l'histoire principal et l'Imperium Nihilus.

 

Battlefleet Gothic
Je ne sais pas si ça a été abandonné ou si c'est toujours d'actualité mais un peu avant la sortie de Blackstone Fortress, on a eu droit a deux audio book: Eye of Night et Hand of Darkness. C'est les deux artefacts qu'Abaddon a utilisé pendent la guerre Gothic pour prendre le contrôle des forteresse noires. Guilliman a lancé des opération de récupération des artefacts et dans le même temps Janus Draik rêve de rentrer triomphalement sur Terra et d'offrir la forteresse a Guilliman.
Affaire a suivre?

 

La religion
J'ai mis un petit moment a me rendre compte que pas mal de livre tournais autour de l'âge de l'apostasie et du règne du Sang.
On à bien sur l'histoire de Bucharis dans les livres de la série l'Aube de Feu, mais on a aussi toute une histoire autour du "Temple de l'Empereur Saint" des disciples nostalgique de Vandire.
Et en fait l'histoire a commencé avec l'audio book "Our Martyred Lady" qui parle d'un schisme dans l'imperium depuis le retour de Guilliman.
cette angle historique est encore en court.

Il y'a aussi un deuxième angle d'approche sur la religion qui a été introduit dans Apocalypse: la révélation de Lorgar et la création de la religion impérial. C'est aussi toujours en court.

 

Le Monde Throne
C'est en grande partie des roman écrit par Chris Wraight, ça se déroule sur Terra ou a proximité et ça fait la liaison entre le retour du primarque et le départ de la croisade Indomitus. Pour le moment il y'a deux série de livres:
La première nous raconte les événements se déroulement sur Terra et les efforts de l'inquisition pour mettre fin a différent complot (ou y participé^^).
La deuxième série montre le point de vue des Custodes mais aussi toute la partie politique interne a Terra.
L'histoire est toujours en cours même si on arrive a la fin du cycle apparemment.

 

Nexus Necron
Alors ça devait etre la grosse nouveauté, les Nexus nécrons. Il y'a deux ans on a eu droit a Nexus puis juste apres Ephrael Stern, mais depuis plus rien...
A croire que cette axe scénaristique a été abandonné.

 

L'histoire des Space Wolve Je ne suis pas sur que ça soit vraiment important pour la suite mais avec le retour des Wulfen, de la vrais 13eme grande compagnie (et pas seulement les Wulfens) et surtout le lien fait a la fin de l’ère des loups entre l'histoire principale et le voyage de Njal pour récupérer la 13eme, on peut ce dire que cette angle historique est encore d'actualité.

L'histoire du Sombre Imperium

Avant la chute de Cadia 40ème millénaire

Mephiston: Héritier de Sanguinius de Darius Hinks (Blood Angel)(Série Mephiston 1)

Chute de Cadia et Gathering Storm

L' Héritage des Wulfen Recueil (Space Wolves) (Warzone Fenris)
The Battle of Tyrock Fields de Justin D. Hill (garde impérial)(cadia)(Ursarhar Creed 1)
La chute de Cadia (Série Gathering Storm 1)
La Fracture de Biel-Tan (Série Gathering Storm 2)
L'Avènement du Primarch (Série Gathering Storm 3)
Eye of Night de Gav Thorpe (audio book)(Inquisition)(Série Gathering Storm 4)
Hand of Darkness de Gav Thorpe (audio book)(Ynnari)(Série Gathering Storm 5)
Our Martyred Lady de Gav Thorpe (audio book)(Inquisition)(Soeur de bataille)(Série Gathering Storm 6)
Cadia Tiendra de Justin D. Hill (garde Impérial) (Cadia) (Série Cadia 1)
La Dévastation de Baal de Guy Haley (Blood Angel)
Argent de Chris Wraight (Inquisition)(Nouvelle)(Les Archives Interdites 0.5)
Les Archives Interdites: Trône-Sarcophage de Chris Wraight (Inquisition)(Les Archives Interdites 1)
The Interrogation of Salvor Lermentov de Chris Wraight (Inquisition)(Audio Drama)(Les Archives Interdites 1.5)
Les Archives Interdites: La Montagne Creuse de Chris Wraight (Inquisition)(Les Archives Interdites 2)
Gardiens du Trône: La Légion de l'Empereur de Chris Wraight (Adeptus Custode)(Sister of Silence)(Gardien du Trône 1)
Vaults of Terra: The Dark City de Chris Wraight (Inquisition)(Les Archives Interdites 3)
Blood Guilt de Chris Wraight (Adeptus Custode)(Sister of Silence)(Nouvelle)(Gardien du Trône 1.5)
Faute de Sang de Chris Wraight (Adeptus Custode)(Sister of Silence)(Nouvelle)(Gardien du Trône 1.5)

Apres la chute de Cadia

L'Honneur Cadien de Justin D. Hill (garde impérial)(cadia)(série cadia 2)
Le Roc au Traître de Justin D. Hill (garde impérial)(Cadia)(Série Cadia 3)
Gardiens du Trône: L'Ombre du Régent de Chris Wraight (Adeptus Custode)(Sister of Silence)(Gardien du Trône 2)
Mephiston: La croisade des revenants de Darius Hinks (Blood Angel)(Série Mephiston 2)
Mephiston: La Cité de Lumière de Darius Hinks (Blood Angel)(Série Mephiston 3)
Le Fils Vengeur de Guy Haley (Série Aube de Feu 1)
La Porte des Ossements de Andy Clark (Série Aube de Feu 2)
Croisade de Andy Clark (space marine)
Indomitus de Gav Thorpe (space marine)(necron)
Ephraël Stern: La Sainte Hérétique de David Annandale (soeur de bataille)(inquisition)(Ephraël Stern 1)
Nexus de Thomas Parrott (space marine)
Apocalypse de Josh Reynolds (space marine)
L'Ere du Loup de Gav Thorpe (Série Aube de Geu 3)
Les Cendres de Prospero de Gav Thorpe (space marine)(space wolves)(Thousand Sons)
Le Trône de Lumière de Guy Haley (Série Aube de Feu 4)
Sombre Impérium de Guy Haley (space marine)(Série sombre impérium 1)
Guerre et Peste de Guy Haley (space marine)(Série sombre impérium 2)
Fléau Divin de Guy Haley (space marine)(Série sombre impérium 3)
Belisarius Cawl: Le Grand Oeuvre de Guy Haley (mechanicus)(space marine)(Sythe of the Emperor)(serie Belisarius Cawl)

Warzone Vigilus
La Dévastation de Baal de Guy Haley (Blood Angel) (oui deuxième fois .... le temps est pas le même quand on est proche de la faille)

 

Edited by gilian
Link to comment
Share on other sites

Trilogie de nouvelle ursarhar creed:

Last Step Backwards de Justin D. Hill (25 pages)

Révélation

 

0 : Avant-Propos

C’est la première nouvelle d’une série de trois qui nous raconte l’histoire d’un des généraux Cadien les plus célèbres : Ursarhar E. Creed.

Justin D. Hill écrit cette nouvelle dans le cadre de l’ »advent calandar 2014 » de la blacklibrary.

 

1 : L’histoire du livre

Le général Travis avait perdu le contrôle de la situation dans le système Gort et au lieu d’appeler des renforts, il avait caché la déroute de ses troupes aussi longtemps que possible.

Maintenant que le seigneur de guerre Ryse s’était rendu compte de la situation, il était presque trop tard. Et les troupes des Anckorites étaient à deux doigts de prendre la planète Besana et de mettre en danger la poursuite de la guerre.

Il a décidé d’envoyer le général Ursarhar E. Creed rétablir la situation.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

Le maître de guerre Ryse a décidé de donner au général Ursarhar E. Creed un poste important dans la guerre qu’il dirige et ça n’a pas été du goût de tous ses officiers bien plus âgés.

Creed est un tout jeune général mais montre des capacités exceptionnelles que Ryse veut utiliser.

 

Tout le monde attend que Creed fasse un faux pas pour s’en débarrasser et rejeter la faute sur Ryse mais pour le moment il a toujours servi le maître de guerre avec efficacité. Mais la mission qui s’annonce sur Besana risque d’être beaucoup plus compliquée que prévu.

 

Les troupes impériales sont en déroute et en train d’évacuer la planète au moment où Creed arrive. La dernière ligne de défense qui empêche les Anckorites de prendre le contrôle de l’astroport est défendue par à peine trois cents boucliers blancs (ce sont les cadets chez les Cadiens) qui tiennent le seul col menant à la capitale.

Creed voit tout de suite les dangers et les avantages de la situation. Bien sûr, le col représente le point faible du dispositif impérial mais c’est aussi la seul voie d’accès avec une route bordée de sables mouvants et de marécages.

Il envoie des renforts pour tenir le col un jour de plus et organise le bombardement depuis l’orbite de la colonne ennemie.

En moins de quelques jours, la situation est rétablie et Creed décide d’incorporer les survivants des boucliers blancs dans son 8ème régiment Cadien.

 

 

3 : Conclusion :

Très bonne petite nouvelle. En 24 pages Justin D. Hill arrive à dépeindre Creed comme un général compétent, marqué par la discipline Cadienne mais sachant aussi prendre ses distances avec la hiérarchie.

Il montre aussi l’impact qu’il a sur les troupes. A seulement trente-six ans, il est déjà un héros au même titre que le commissaire Yarrick ou le commandant Pask.

C’est une très bonne introduction pour ce personnage.

 

 

Lost Hope de Justin D. Hill (22 pages)

Révélation

 

0 : Avant-Propos

Révélation

 

Deuxième nouvelle d’une série de trois qui nous raconte l’histoire d’un des généraux Cadien les plus célèbres : Ursarhar E. Creed.

Encore une fois, c’est Justin D. Hill qui est à l’écriture, en espérant que cette nouvelle soit au même niveau que la précédente. Elle est parue pour la première fois en 2015.

 

1 : L’histoire du livre

Les rapports des différentes attaques du chaos dans la région autour de l’œil de la Terreur commençaient à faire penser à Creed que tout ça était organisé en vue d’une nouvelle attaque sur Cadia mais personne n’était vraiment prêt à le croire.

Au lieu de ça, le seigneur de guerre Ryse lui a ordonné de gagner la guerre contre les troupes Anckorites dans les plus brefs délais et cela sans renfort.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Creed avait réussi à obtenir une concession du maître de guerre. Une fois la campagne contre les Anckorites terminée, il pourrait retourner sur Cadia et essayer de convaincre le haut commandement de l’imminence d’une attaque.

Mais en attendant, Creed avait besoin de troupes en plus de son 8ème régiment pour arriver à finir cette guerre. Après des heures passées à éplucher les rapports de situation, il avait enfin fini par avoir une idée : il allait recruter un régiment sur le monde prison de Last Hope.

 

Mais les choses ne se passent pas comme prévu. Une fois débarqué sur Lost Hope avec seulement une petite escouade, Creed tombe dans une embuscade et se rend vite compte que le gouverneur planétaire a choisi son camp et ce n’est pas le camp impérial.

 

Après avoir manqué de se faire capturer Creed parvient à rejoindre un groupe de prisonniers évadés. Il réussit à les convaincre de l’aider à prendre le contrôle du centre de communication pour lui permettre de contacter son vaisseau en orbite et de faire descendre l’intégralité de son régiment sur la planète.

 

Une fois les Cadiens en force sur Lost Hope, rien n’empêche plus Creed de faire le ménage. Il recrute trois régiments pénitentiaires parmi les prisonniers et part à la poursuite de Luciver Anckorites le général adverse. En moins de deux mois l’affaire est réglée et la rébellion du système Gort est arrêtée.

 

Creed va pouvoir rentrer sur Cadia …

 

 

3 : Conclusion :

Encore une bonne petite nouvelle de Justin D. Hill sur Creed et son voyage qui va l’amener en définitive sur Cadia et sur le champ d’honneur de Tyrok Field.

Après une bonne présentation de Creed dans la première nouvelle, Justin D. Hill s’attarde ici sur les autres personnages et troupes qui vont jouer un rôle dans la suite de l’histoire à savoir, le Major Darr Vel et les légions pénales des Last Hopers.

Hill nous explique d’où ils viennent et ce qu’ils font sur Last Hope, il utilise peut être un peu trop souvent le pouvoir de convaincre de Creed qui fait qu’à chaque fois qu’il fait un discours tout le monde est prêt à le suivre jusqu’en enfer mais bon ça permet de ne pas perdre trop de temps sur les discours de motivation.

 

On verra si Hill arrive à conclure comme il faut sa trilogie dans : « The battles of Tyrok Fields »

 

 

The Battle of Tyrok Fields de Justin D. Hill (39 pages)

Révélation

 

0 : Avant-Propos

Troisième nouvelle d’une série de trois qui nous raconte l’histoire d’un des généraux Cadien les plus célèbres : Ursarhar E. Creed.

Encore une fois c’est Justin D. Hill qui est à l’écriture, en espérant que cette nouvelle soit au même niveau que la précédente. Elle est parue pour la première fois en 2015.

C’est la conclusion de cette trilogie mais le début de la grande histoire de la 13ème croisade et du sombre imperium.

 

1 : L’histoire du livre

Après les événements de Last Hope, Creed était revenu sur Cadia où il avait commencé à essayer de prévenir le haut commandement que quelque chose de bien plus gros se préparait mais personne n’avait voulu l’entendre et il avait été nommé à un post de chef de garnison reculé.

Et aujourd’hui c’est sa garnison qui doit servir de garde d’honneur pour les troupes débarquant sur Tyrok Fields… Un détachement de Cataphractes Volscani venu en renfort sur Cadia…

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

Alors que tout le haut commandement de Cadia est sur Tyrok Fields pour le défilé militaire, Creed a un mauvais pressentiment et au moment où les Cataphractes Volscani défilent devant le quartier général Cadien au grand complet il se rend compte que c’est une trahison et que les Volscani vont ouvrir le feu. Cela lui sauve la vie mais pas celle du reste du haut commandement.

 

Creed rejoint son régiment et commence à coordonner les défenses contre les Volscani. Il essaie aussi de joindre le commandement de la planète mais apparemment des attaques ont eu lieu sur tous les bâtiments de la chaîne de commandement militaire.

Il arrive malgré tout à contacter le seigneur de guerre Ryse qui lui donne l’ordre d’essayer de sauver le gouverneur planétaire.

 

Le régiment de Creed se met en route mais il est rapidement stoppé par un titan renégat qui lui barre la route. Le titan sera détruit par les légions pénitentiaires de Last Hope. Chargées de mines et de détonateurs à fusion, les troupes pénales vont se faire sauter sur les pieds du titan. (Cela ne lui fera pas grand-chose mais la répétition des explosions finit par créer une sorte de glissement de terrain est le titan tombe).

 

Creed finit par rejoindre le gouverneur pour le trouver mort. Après une dure journée de combat, les forces impériales ont réussi à reprendre le contrôle de tous les points chauds de la planète et à tuer tous les hérétiques mais la chaîne de commandement impérial est totalement décapitée et il va falloir attendre des mois avant que Terra ne nomme un nouveau gouverneur.

 

En attendant les quelques généraux survivants finissent par se mettre d’accord et décident de réactiver un ancien protocole de commandement. En période de grand danger pour Cadia, un seigneur Castellan est nommé pour diriger la planète.

Et ce seigneur Castellan sera Creed.

 

L’histoire est en marche…

 

 

3 : Conclusion :

Bonne conclusion à cette trilogie de nouvelles. Elle marque l’ascension de Creed au poste de seigneur Castellan de Cadia et lance la 13ème croisade qui va aboutir à la chute de la planète.

Justin D. Hill est très bon sur se format, entre 20 et 40 pages avec une histoire relativement courte mais danse en actions et en rebondissements. C’est en toute logique qu’il a été choisi pour écrire la suite des aventures de Cadia mais le passage au format roman ne va pas se faire sans mal…

D’ailleurs, il faut signaler que plusieurs noms de personnages (de même que plusieurs archétypes) vont être réutilisés dans les futurs romans mais pas à la même place. Il va recycler ses personnages les plus réussis.

 

 

Trilogie d’introduction GATHERING STORM

Révélation

 

A Introduction

Nous sommes en 2017 la 7ème édition de warhammer 40K va bientôt laisser place a la V8 et en conclusion les studios Games Workshop ont décidé de faire avancé l’univers dans le temps en réécrivant les évènements de la chute de Cadia et en se projetant dans l’avenir.

L’histoire de l’ère Indomitus est en marche et est introduite par une trilogie de livre de campagne : Gathering Storm.

 

B La chute de Cadia

Révélation

 

1 : L’histoire du livre

L’histoire débute avec l’arrivé de la flotte principale d’Abaddon vers Cadia Et finit avec la rencontre des dernier survivant et des eldars sur Klaisus (alors oui les eldars parce qu’à ce moment-là pour les impériaux c’est juste des eldars).

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

Au niveau de l’histoire général de l’univers, rien de particulier ça se met juste en place, la 13eme croisade est une réussite, L’imperium enfin surtout Crawl comprend que les 12 autres croisades ont été des réussites aussi… (Ils auraient pu s’en douter parce que si Abaddon échouais lamentablement depuis 10000 ans je pense qu’il serait déjà mort).

On apprend que Crawl a une relique à convoyer et que sainte Célestine va l’aider.

 

 

3 : Les avancés des personnages

Révélation

 

Be’lakor : Le premier prince démon est toujours dans la partie et pour le coup lui échoue encore à revenir dans les bonnes grâces des dieux du chaos en ratant totalement l’attaque sur phalanx.

 

Trazyn l’infini : C’est un grand voleur collectionneur qui a volé une cloche qu’il n’aurait pas dû voler. Quand il découvre qu’il doit se passer quelque chose sur Cadia, il y va soit pour ramener un souvenir soit pour aider les gens, il n’est pas encore fixer. Au final il fera les deux. Il sauvera Cadia en activant le bouclier, et ensuite en libérant des renforts de sa collection (en vrac des ultramarine pré hérésie des salamandars, des snipers de Tanith (si quelqu’un a la référence dans les fantômes de Gaunt je suis preneur), un custodien, et Katarinya Greyfax). Et il repart avec un souvenir, après avoir pensé subtiliser Abaddon il se contentera de Creed.

 

Sylandri Veilwalker (marchemonde) : Elle est la shadowseer du chemin voilé (un groupe d’arlequin), elle interfère avec Belisarius Cawl depuis plus de 9000 ans. En fait c’est elle qui le fait partir de mars et parcourir la galaxie ce qui retarde ces travaux pour la création des primaris. Mais en même temps c’est grâce à elle qu’il comprend a quoi servent les pylônes et qu’il se rend ensuite sur Cadia. D’une certaine manière elle manipule Cawl et elle travaille avec Eldrad.

 

Katarinya Greyfax : inquisitrice de l’ordo hereticus. Alors j’ai un peu cherché et j’ai rien trouvé sur elle en dehors de Gathering Storm. On apprend qu’elle est vieille, elle fait partie d’un ordo donc je pensais qu’elle était né après le 31eme millénaire, l’inquisition est réorganisé dans les années qui suivent la guerre de la bête. Mais au détour de l’histoire on apprend qu’elle se méfie de Cawl parce qu’elle se souvient que ça vie (celle de Cawl) a précédé celle de l’inquisition et donc qu’il ne reconnait pas vraiment son pouvoir. Du coup ça laisse penser qu’elle est inquisitrice depuis les origines de l’inquisition ? Ou qu’elle a vécus à cette époque. Si un livre raconte son histoire je serais curieux de l’entendre. (Elle a peut être connus Veritas alias Kyril Sindermann le premier inquisiteur et l’ittérateur de la flotte d’Horus). Elle est surprise par la sainte de l’empereur et par les wulfens.

 

Belisarius Cawl : Pour le moment il n’est pas vraiment à la fête, on sait qu’il travaille sur un grand projet et qu’il transporte une relique qui ne doit pas tomber dans les mains de l’ennemie sinon tout ce pour quoi il a travaillé depuis 10000 ans n’aura servi à rien. Il a le don de se laisser entrainer à la course à la connaissance par Sylandri Marchemonde. Qu’il connait depuis plusieurs siècles, 10000 ans apparemment, elle vient le chercher sur Mars de temps en temps pour le pousser à partir à la recherche de savoir.

Cawl même si ce n’est pas dit dans le roman est un hérétique au vue des canons de l’adeptus mecanicus. Il trafique avec les xenos, il étudiât les technologies xenos et surtout il cherche de nouvelles choses. Pour le moment il est décrit comme un prêtre du mecanicus assoiffé de connaissance et qui se laisse détourner de son but.

Un petit encadré relate une conversation entre Sylandri et Cawl elle l'envoie sur Cadia ce qui fait penser à Cawl : Cadia, là où il avait passé le premier pacte. Coïncidence? Certainement pas. ça ne sera pas plus approfondit pour le moment.

 

 

4 : Artefact et choses diverses

Révélation

 

La cloche de Saint Gerstahl : Artéfact voler par Trazin l’infini et qui ruine son sanctuaire de Solennace. Elle sonne 13 fois pour annoncer la 13eme croisade. Trazin décide de s’en débarrasser en la jetant dans la toile en espérant qu’elle fasse chier les eldars.

 

Thanatos : monde primordial de la dynastie Oruscar, on y trouve le planétaire céleste qui est une représentation parfaite de l’univers et qui permet de voir les désastres arriver.

 

Pylône de Cadia : Il y’a 8000 pylônes sur Cadia et ils contiennent le warp alors qu’ils sont inactif. Quand Cawl les active ils commencent à refermer l’œil de la terreur. (La grande question c’est pourquoi les eldars et surtout les Necron ne les ont jamais activé :p )

 

 

5 : Conclusion

Alors pas de grande révélation dans ce premier tome. On a juste la mise en place de l’intrigue et la présentation de certain personnage. Katarinya Greyfax  et Belisarius Cawl sont les deux gros morceaux qui arrivent nimbé de mystère.

A si j’avais oublié c’est aussi la fin des forteresses noires les deux dernières sont détruites. J’ai l’impression que ce premier volume était plutôt la pour remettre dans les mémoires la 13eme croisade.

 

C La fracture de Biel-Tan

Révélation

 

1 : L’histoire du livre

L’histoire débute avec le raté d’Eldrad Ulthran pour réveiller Ynnead et les conséquences que cela engendre. L’ascension d’Yvraine et la quête qu’elle entreprend pour ressusciter Ynnead sans tuer tous les Eldars. Tout ça pour finir avec le sauvetage des derniers rescapés de Cadia sur Klaisus.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

C’est là que les choses sérieuses commencent. On découvre une nouvelle faction eldars émergente. Biel-Tan est presque détruit par une invasion chaotique. Iyanden prend encore de plein fouet une attaque chaotique (qui après les orcs et les tyranides la laisse exsangue).

Et les eldars décide qu’il est temps de trouver un pion un allier pardon pour faire le travail à leur place. Apres avoir écarté les orcs parce qu’ils sont trop indiscipliné, les Tau parce qu’ils sont trop jeune. Ils pensent aux humains qui ont déjà eu leur chance et raté le coche une fois…

Ils pensent donc leur donner un nouveau demi-dieu.  Alors c’est une idée amené doucement par Eldrad. Il a vue dans l’écheveau du destin une voie qui mène à ça…

Je suis septique je pense qu’il a rien vue du tout et qu’il a créé ça. Au point de l’histoire, on sait que Sylandri Veilwalker a aiguillonné Cawl pour qu’il fasse les bonnes découvertes et qu’il soit au bon endroit au bon moment. On sait aussi qu’elle travaille avec/pour Eldrad. Donc Eldrad a vu une voie qui mène à la résurrection d’un demi-dieu… Mais en même temps il a tout mis en place pour que cette voie apparaisse.

 

 

3 : Les avancés des personnages

Révélation

 

Eldrad Ulthran : (L’histoire d’Eldrad et de la 13eme croisade c’est un peu edge of tomorrow…

Dans la première version il meurt en essayant d’empêcher Arhiman d’avoir accès a la bibliothèque interdite, ensuite il meurt en protégeant les Sceaux de Vaul mais jamais deux sans trois ^^) Mais comme tout ça n’a pas existé…

Eldrad Ulthran à plus de 10000 ans, il était déjà la pendent la grande croisade. Il a tenté de prévenir l’empire de la trahison d’Horus mais manque de chance il s’est adressé à Fulgrim.

Il a essayé de réveiller Ynnead et pour cela il s’est allier au chagrin nocturne pour voler les statue de cristal des Farseers dans les vaisseaux mondes. (Si certain vaisseaux considère que mettre une pierre d’esprit dans un guerrier fantôme est de la nécromancie mais la tolére

 Plus_ou_moins, aucun eldar ne peut pardonner l’utilisation des Farsser transformer en cristaux comme source de pouvoir pour un sortilège). Manque de chance la Deathwatch vient foutre la merde et interrompre le rituel). Il est quand même prévenu qu’Yvraine c’est élevé et arrive à convaincre les Farseer d’Ulthwé de créer un vortex warp (en utilisant une nouvelle fois les statue de cristal comme source de pouvoir) pour permettre à Yvraine et au exhumé de venir directement depuis Biel-Tan.

Il finit par être banni d’Ulthwé et rejoint les rangs de l’armée d’Yvraine. Il est rejoint par Kysaduras l’Anchorite le plus grand mythique eldar. (Je ne sais pas bien qui c’est et comme il meurt quelques pages plus loin on en saura pas plus ^^).

 

Ahzek Ahriman : Il sent une perturbation dans le warp et l’apparition d’un grand pouvoir et il pense pouvoir l’utiliser ou du moins l’étudier. Il sacrifie 999 prisonnier à Tzeentch pour pouvoir ce téléporter directement dans la toile et attaquer les Ynnari. La découverte qu’il va faire pendant le combat dépasse tout ce qu’il avait pu espérer. Yvraine peut annuler l’effacement d’arhiman (qui est devenu la rubrique d’arhiman dans le livre…) et faire revenir les Thousand son à leur état d’origine.

 

Le masque de Slaanesh : elle à un plan pour détruire Biel-Tan, elle veut s’introduire sur le vaisseau monde en utilisant un portail détourner sur un monde exodite. Pour cela elle a besoin d’un démon assez puissant pour faire exploser les runes de protections. Elle a donc l’idée de lancer un défi à Skarbrand l’exilé (un démon majeur de Khorne). Apres que le démon ait fait exploser les runes du portail secondaire et pendant que Skarbrand combat l’avatar de Khain, le masque s’introduit dans la chambre de l’avatar et fusionne avec le réseau d’infinité de Biel-Tan, elle est vaincue par Jain Zar mais trop tard.

 

Skarbrand l’éxilé : le plus puissant des démons de Khorne mais il a commis une petite erreur, il a essayé de prendre la place du patron et c’est donc fait exilé. Il sert de gros bras dans la bataille de Biel-Tan.

 

Gara’Gugul’Gor : Le favori de nurgle surtout pour ces blagues... (Pour prononcer son nom correctement il faut avoir la gorge pleine de glaire… ami de la poésie bon appétit…) Il attaque Yyande et est a deux doigt de réussir mais Yriel parviens à déjouer son plan. Il parvient à tuer Yriel et compte renvoyer le corps vers Iyanden pour l’infecter mais quand il voit la lance du crépuscule il comprend ce que c’est et sachant que ça peut nuire à Slannesh

Décide de la renvoyer aux eldars.

 

Le prince Yriel : Il était le haut amiral d’Iyanden mais son impétuosité fait qu’il est réprimandé. Il quitte donc Iyanden pour devenir pirate. Il reviendra sauver le vaisseau d’une invasion tyranide et redeviens amiral. Pendant les évènements qui nous intéresse. Il dirige la flotte contre une attaque de deux space hulk de nurgle. Il réussit à désemparer un des navires mais y laisse sa vie. Il est ramené à la vie par Yvraine grâce a ça lance et deviens un exhumé. Il devient un allier précieux des Ynnari et il fait pencher la balance en faveur d’eldrad et de son idée de ressuscité un demi-dieu.

 

Le Visarch  l’épée d’Ynnead : (de son vrai nom Laarian parle aux étoiles) C’est un ancien Exarch du temple des Dire Avenger de Biel-Tan, il à enseigner la voie du guerrier a Yvraine. Il a participé à la bataille de Coheris ou il a récupérer son épée, mais il est en quête d’une autre lame. Lame qui lui sera fournis par Yvraine après l’invocation de l’Incarne sur Biel Tan (je reviendrais plus loin sur l’histoire des épées).

 

L’Yncarne avatar d’Ynnead : Il est invoquer pour la première fois par Yvraine sur Biel-Tan, il est l’exacte opposé de Khaine, il est calme et froid.

 

Cegorash : Le dieu moqueur. Il est d’humeur à aider les Ynnari parce qu’au fond il s’ennuie de ces frère d’arme. Et si en plus ça peut contrarier Slaanesh alors ça vaut la peine d’être fait.

Il espère reconstituer une trinité eldars avec Khaine en destructeur, Ynnead en pourvoyeur de vie après la mort et Lui pour équilibré le tout.

 

Yvraine l’émissaire d’Ynnead : Le gros morceau du livre, toute l’histoire tourne autour d’elle.

Yvraine a eu plusieurs vies, elle est née sur Biel-Tan ou elle a suivi la voie de l’acteur, puis celle du guerrier chez les dire Avenger. Elle a ensuite suivit la voie de l’archonte pour finir par prendre le nom D’amharoc est devenir pirate. Elle a enfin atterrie à Commorrag dans l’arene ou elle est devenue la Dame des ombres.

Son histoire commence avec ça mort dans l’arène et ça résurrection qui crée une onde de choc qui ébranle le voile entre la toile et le warp et permet une invasion démoniaque de Commoragh.

Elle profite de l’invasion pour s’enfuir dans la toile avec l’aide du Visarch des arlequins et de ces anciens collègues pirates. Elle rejoint Biel-Tan au moment où celui-ci est attaqué par les démons. Yvraine leur explique ce qu’est la septième voie et comment elle va sauver la race eldar. Elle est venu sur Biel-Tan pour récupérer Asu-Var l’épée des hurlements silencieux (qui deviendra par la suite et pour tout le sombre imperium l’épée des cris aphones…). En retirant l’épée du circuit d’infinité du vaisseau monde elle invoque pour la première fois l’Yncarne mais ce faisant elle aspira une grande partie des âmes Eldar et fragmenta le vaisseau monde.

Les construtes de Biel Tan furent activé par millier pour permettre de récupérer autant d’âme que possible. Et les Ynnari récupèrent les âmes qui étaient dans les endroits sectionnés du vaisseau. Biel Tan était au bord de la guerre civile et c’est à ce moment-là qu’Eldrad ouvre son vortex et lui permet de fuir vers Ulthwé.

Sur Ulthwé elle est rejoint par Eldrad qui est bannit, par Kysaduras l’Anachorète et par une délégation du vaisseau monde Altansar qui va les guidé jusqu’à Belial 4 (ancienne capital Eldar) pour récupérer les 2 épées qui s’y trouve.

Sur Belial 4 elle est attaqué Haemonculi venu se venger du désastre de Commoragh, et ensuite par les démons de Slaanesh mais elle parvient à s’échapper avec une des épées et à l’arrivée d’une armée de Iyanden.

Sur Iyanden elle participe à la guerre contre Nurgle et ressuscite le prince Yriel. Apres les combats elle Exhume un grand nombre de Wraithknight et de guerrier fantôme. Elle fusionne les âmes des pilotes vivant et celle des pierres esprit de leur machine. Par cette action elle ressuscite pleinement les guerriers mort qui décide de la suivre par millier.

Elle rejoint enfin Klaisus . Ou après des négociations avec les survivant de Cadia, ils décident de faire route commune vers Ultramar.

 

 

4 : Artefact et choses diverses

Révélation

 

Armée Ynnari :

Sur Commorag :

Ça suite de Bloodbride

Le visarch et ça suite

Les corsaires de son ancien vaisseau le Lanathrialle

Les Harlequin du chagrin nocturne

 

Sur Biel Tan :

Les dire avanger de la lame argenté

Des guerriers de tous les aspects

Des Gardiens de Biel Tan

Des escadrons complets de char antigrav

Et des guerrier fantômes (ils sont reconnaissant a Ynnead d’avoir été ressuscité, ils sont ressuscité complétement, ce n’est pas seulement une pierre esprit qui commande un automate. Mais une véritable machine humaine (enfin Eldar).

Jain Zar

 

Sur Ulthwé :

Eldrad Ulthran 

Kysaduras l’Anachorete

Des sympatisant des Ynnari et D’eldrad

Des Gardiens

 

Sur Iyanden :

Des Gardiens

Des Exhumé

Une des plus grands osts de guerriers fantômes jamais réunis (elle a vidée des halls fantôme complet).

 

La septième voie et les fameuses cinq épées :

Tous les eldars doivent mourir pour que Yannead puisse ressusciter et tuer Slaanesh.

On a vu que c’était relatif, par exemple les Exhumés sont déjà mort mais toujours vivant^^.

La conscience de Yannead est concentrée dans cinq ossements enchanté qui prennent la forme d’épée.

Ces épées ont été forgées par Vaul avec la main de Morai Heg coupé.

Les cinq épées maniées par cinq élus permettrait de ressuscité Ynnead sans tuer tout le monde.

C’est ce qui est dit dans les visions de Morai Heg.

En fait non ce n’est pas exactement ça. Au moment où la prédiction a été faite le panthéon des dieux eldars existe et le seul dieu qui manque c’est Ynnead le dieu de la fin des temps. Mais techniquement réunir les 5 épées permet de ressuscité un dieu eldar… Ce qui peut laisser libre court à toute les interprétations.

 

Pour le moment 4 de ces épées sont en possession des Ynnari :

Kha-Vir : (la lame du chagrin) c’est l’épée d’Yvraine elle a été Exhumés en même temps qu’Yvraine

Asur-Var : (l’épée des hurlements silencieux/épée des cries aphones) était dans le circuit d’infinité de Biel-Tan et est donné par Yvraine au Visarch.

Vilith-Zhar : (l’épée des Âmes) : Récupérer sur Belial 4 et maniée par L’Yncarne

La lance du crépuscule : qui avait aspiré la force vitale d’Yriel pendant des années permet de le ressucité.

 

 

5 : Conclusion

 

Pour le coup on a une grosse avancé de l’histoire surtout du côté des eldars. Avec un nouveau dieu, la destruction d’un vaisseau monde (je ne vois pas trop comment Biel-Tan peut s’en sortir).

La grande question c’est de savoir si c’est vraiment l’empereur qui a guidé sainte Célestine ou si c’est les eldars^^ parce que pour le moment tout marche selon le plan d’Eldrad et je le vois mal avoir eu une petite discussion avec l’empereur à ce sujet pour coordonner leurs efforts.

 

Le seul petit point négatif de l’histoire c’est que sur la dernière page ils disent qu’ils partent pour Ultramar et du coup il spoil totalement le demi dieu ressuscité. Il y’avait moyen de faire durer le suspense jusqu’à la fin du premier chapitre du tome suivant.

 

6 : Bonus

Révélation

 

La trilogie Gathering Storm, ce sont des livres d’introductions a la V8, il y’a donc 100 pages de fluff et une trentaine de page de règle. Mais surtout il y’a de petit encadré qui raconte ce qui se passe. Alors la plupart servent pas à grand-chose mais il y’en a un ou deux qui aurait pu être la base d’un roman, je vous mets ceux que j’ai trouvé intéressant à la suite :

 

Les necrons ont mis une photocopieuse un monolithe en marche près d’Atilla dans le secteur Oberon, quand un vaisseau necron entre en contact avec le monolithe il est dupliqué.

 

Dans le secteur Damoclès, l’arme utilisé par l’Adeptus Mechanicus a déchiré le voile de la réalité et la tempête de flamme qui a traversé le Golfe de Damoclès a acquis une conscience propre en se mélangent au tempête warp ce qui explique qu’ils sont devenu persistant (moi je donnerais une petite augmentation au stagiaire qui a réussi à expliquer l’inexplicable ^^)

 

L’impensable est arrivé et un culte genestealer a été découvert sur TERRA. Des organismes allant de la première a la quatrième génération ont été tuées et 6 nids détruit (a bin bravo les custodes…)

 

Des petits groupes de Gardiens au couleur noir d’Ulthwé interviennent un peu partout pour combattre les démons mais sur la plupart des mondes ils se font tirer dessus par les impériaux … Surtout sur Fenris…

 

 

 

D L’avènement du primarch

Révélation

 

1 : L’histoire du livre

L’histoire débute avec l’arrivé des croisé dans le système d’ultramar, s’en suit la résurrection de Guilliman qui sécurise grosso modo la région aux alentour d’ultramar et part en croisade en direction de terra. Apres pas mal de soucis il arrive sur terra, reprend sa place de seigneur commandeur de l’imperium, réorganise un peu le haut conseil de terra et lance la grande croisade pour réunifier les mondes humains après l’ère des luttes oups je me suis trompé de 10 siècles… Et lance donc la croisade indomitus.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

Alors en entrant dans le détail. Les Ynnari amènent les Celestiniens sur Lapis dans le système Ultramar. Ils font exprès de ne pas arriver directement sur Ultramar pour ne pas offenser les Ultramarine mais laisse bien entendre qu’ils ont des portails partout. Il reste très peut d’Ynnari, Yvraine, le visarch et quelques autres. Le reste est partie avec Eldrad ailleurs (on nous en dira pas plus). Pour la petite histoire il reste deux Knight de la maison tanaris qui sont la depuis la chute de cadia et dont on entendra plus jamais parler a par pour venter leur canon anti aérien.

 

Pendant le voyage entre Lapis et Ultramar, Yvraine arrive à convaincre Cawl que son armure ne soignera que la blessure physique de Guilliman mais que pour le sauver il faut le laisser mourir et le ressuscité.

 

Quand ils arrivent enfin sur Ultramar, ils constatent qu’une attaque du chaos est en court. Ce n’est pas n’importe qu’elle attaque du chaos, c’est Abaddon qui ayant enfin compris ce que trame Cawl a utilisé tout ce qu’il a comme relation pour envoyer une armée tuer Guilliman avant que Cawl arrive.

 

Sur Ultramar il rencontre Calgar qui est conseillé par le premier capitaine Agemma, le maitre archiviste Tigurius et le grand maitre de la 3eme compagnie de chevalier gris Voldus.

 

Nous arrivons à la grande révélation du livre. Calgar dit qu’il ne connait pas Cawl et qu’il n’a jamais passé de pacte, ce à quoi Cawl dit qu’il veut parler au vrais seigneur d’Ultramar pas à Calgar. Ce qui fait monter la tension d’un cran. Malgré le fait que Tigurius prenne partie pour les celestiens, Calgar ne veut pas couper le champ de stase.

Par chance le chaos à qui on avait rien demandé arrive et lance un assaut qui fait un maximum de dégât et qui empêche Calgar d’intervenir quand Cawl coupe le champ de stase… A ce moment on entend un grand râle d’agonie et le désespoir prend possession de Calgar.

La situation deviens critique, ça va être la fin des Ultramarines quand le reliquaire de Cawl s’ouvre et que Guilliman en sort avec l’épée de l’empereur dans la main droite (épée qui se trouvait sur ces genoux quand il était en stase et donc qui n’a pas été amené par Cawl) et la main de domination dans la main gauche, revêtu d’une armure relique du plus belle effet . Et le massacre commence.

Apres quelques minutes tout est finit, et il prend en charge la défense de Macragge.

En 3h il sécurise la forteresse d’Hera. (On a droit à un petit descriptif de ce qui se passe dans l’univers quand il est ressuscité : je le résume plus loin)

En 4 mois il libère Macragge.

Et il commence à libérer les mondes aux alentours de Macragge mais sur les conseils de Voldus il comprend que Mortarion se joue de lui pour le retenir ici et l’empêcher d’influencer sur la destinée de l’empire depuis terra. Il décide donc de lancer la croisade terran.

Au moment de partir pour Terra les Ynnari prennent congé.

Le voyage ne se passe pas très bien. Les tempête Warp sont nombreuses et retardent la croisade. Plusieurs vaisseaux sont perdus en route.

Magnus le rouge tend une embuscade à son frère et repousse la flotte dans le Maelstrom…Alors qu’il aurait pu tuer tout le monde il préfère laisser la flotte partir dans le Maelstrom.

Apres être presque arrivé à sortir, tout le monde ce fait capturer par les Red Corsaire et Kairos Fateweaver. Ils sont amenés sur la base des Red Corsaire… Une forteresse noir donné par Abaddon…

Apres c’être évadé grâce à Sylandri Veilwalker et Cypher et aussi l’intervention de la légion des damnées.

Ils arrivent enfin sur luna ou après un combat avec Magnus, il arrive sur terre et va voir l’empereur (il est a noté que le voyage entre l’astroport et le palais de l’empereur dure 2 jours alors que c’est l’anarchie dans les étoiles ils n’ont pas pu atterrir plus prêt…).

Apres cela il ressort et redeviens le seigneur commandeur de l’imperium.

 

 

3 : Les avancés des personnages

Révélation

 

Le sénéchal Amalrich : Je n’en avais pas parlé jusque-là parce que même si c’est un des personnages récurant il n’apporte pas vraiment grand-chose mais bon il mérite son petit moment de gloire. Il devait diriger une croisade dans le système Tiberior mais elle a été annulée quand Helbrecht a réuni 3 croisades pour aller aider Armageddon. Apres ça il lance la croisade Cruxis pour aller aider Cadia. Mais à partir de là tout par de travers.

Cadia tombe… Lors de la retraite on l’empêche de se sacrifier dans le dernier vaisseau en orbite autour de Klaisus. On l’empêche encore de mourir en protègent le portail de Klaisus…

Par la suite il doit faire alliance avec les xenos…

Arriver sur Ultramar il est le dernier survivant des Black Templar de sa croisade. Le contingent de black templar qui rejoint la croisade terran fait de lui le champion de l’empereur. Apres avoir essayé de mourir dans un baroud d’honneur contre les red corsaire il se fait assommer et passer à tabac… Il trouvera quand même une mort héroïque des mains de

Skarbrand (qui n’est plus l’exilé comme nous le verront par la suite) après lui avoir planté son épée dans le torse…

 

Katarinya Greyfax : Pas de grande avancé dans son histoire personnel, juste 3 choses notables :

Cawl la débarrasse de l’infection des micro-organismes necron

Elle est membre de l’ordo Hereticus mais aimerait croire que Celestine est vraiment une sainte… Elle en sera convaincue après la résurrection de Guilliman

Et surtout elle est vraiment puissante, pendent le voyage dans le Warp le Pride of Hera est attaquer par des démons et elle se téléporte sur le vaisseau en compagnie de space marine des Praetor of Orpheus et finit par tuer un démon majeur de nurgle d’un coup. (Et en étant dans le Warp).

 

Marneus Calgar : Maitre du chapitre des ultramaines au moment de l’histoire il se bat pour défendre Macragge contre une invasion du chaos. Il ne croit pas que Guilliman puisse être ressuscité mais il suit les conseils de Tigurius et se laisse convaincre de laisser une chance aux Celestiniens de s’expliqué.

Au moment où le champ de stase s’éteint il pense avoir tout perdu et fonce dans une attaque suicide contre les Terminators de la Black Légion. Il est sauvé par Guilliman en personne.

 

Tigurius : Plus grand psyker parmi les spaces marines il est aussi le conseillé de Calgar. Pourtant il le trahit en laissant Cawl désactivé le champ de stase.

 

Grand maitre Voldus : Il est le plus puissant psyker des chevaliers gris, il est devenu maitre de compagnie depuis peu. Le précèdent maitre de la 3eme compagnie, Doriam Narathem est mort au court de ça 4eme mission tuer par un duc du changement. Voldus déchainât alors toute la puissance de son pouvoir se qui créa une colonne de lumière pure qui permis à Chuck Norris Kaldor Draigo de revenir dans l’espace matériel et a eu deux de vaincre le démon. Draigo nomma Voldus grand maitre.

Il est plutôt intelligent c’est lui qui comprend en premier le plan de Mortarion pour retenir Guilliman et celui de Magnus pour arriver directement dans la salle du trône de l’empereur.

 

Mortarion : Il n’intervient très peu ou pour ainsi dire presque pas. On sait juste qu’il est à l’origine de la maladie (le chagrin) qui touche les mondes d’Ultramar. Cette maladie a pour but de retenir Guilliman à Ultramar.

 

Abaddon : On ne le voit pas directement mais on sait qu’il est encore occupé vers Cadia, il sous traite donc l’attaque contre macragge qui est un fiasco. Il envoie donc Kairos tué Guilliman. Il a aussi comme allier les Red Corsair. Il est donc très influant et a beaucoup de gens redevable.

 

Magnus le rouge : Il aurait pu tuer Guilliman avec l’embuscade qui a failli détruire la flotte de la croisade Terran. Mais il a un autre plan : Son but est de forcer Guilliman à arriver sur terre par un portail de la toile qui se trouve sous le trône de l’empereur. Il a en effet un sortilège qui lui permet de corrompre les portails de la toile et de s’en servir pour ce téléporter (comme il le fera sur luna). A la fin des combats sur Luna, les Harlequins manipulent Guilliman pour qu’il repousse Magnus dans le portail au lieu de le tuer. Apparemment les Harlequin veulent se venger… Magnus tombe donc à travers le portail qui se referme et on ne sait pas ce qui se passe ensuite.

 

Skarbrand : On avait quitté Skarbrand l’exilé lors de son combat contre l’avatar de Khaine sur Bel-Tan après qu’il se soit fait manipuler par la masque de slaanesh…

Il revient en force au commande d’une horde de Khorne pour attaquer la base des red corsaires et tuer Guilliman (on peut donc en déduire que c’est lui qui a l’honneur d’avoir été lancé par Khorne pour tuer le primarch). Apres avoir pulvérisé Amalrich (il ne reste que l’épée du champion de l’empereur) et détruit à lui seul le contingent de la légion des damnées il est repousser par Guilliman le temps que les impériaux passes le portail pour se sauver de la forteresse noir).

 

Sainte Celestine : Rien de particulier dans ce tome si ce n’est qu’elle bannit les démons même à l’intérieur du Warp en irradient la lumière de l’empereur et c’est bien pratique.

 

Yvraine : Apres avoir avertie Guilliman de ça relative faiblesse si il venait à devoir enlever son armure, elle part vaquer à d’autres occupations. En fait elle a deux objectifs, le premier est de retrouver la dernière épée et le deuxième est de sécuriser les derniers mondes ou il reste des pilonne.

A ce propos un petit encadré raconte un accrochage sur un monde où il reste des pilonne, les Ynnaris se battent contre le chaos mais ça réveille des necrons qui attaque uniquement le chaos. Yvraine a donné des ordres très stricte pour qu’en aucun cas les Ynnaris n’attaquent les necrons qui protègent leur monde et les pilonnes mais l’animosité naturel des eldars contre les necrons fait qu’il y’a beaucoup d’accrochage et le chaos en profite.

On apprend aussi qu’Yvraine se revitalise en absorbant l’esprit des morts même des non eldars.

 

Kairos Fateweaver : c’est un duc du changement qui est invoqué par Abaddon pour se débarrassé de Guilliman. Il profite du fait que Guilliman soit perdu dans le Maelstrom pour murmurer à son oreille et lui saper le moral, son plan est de rendre fou Guilliman et de le capturer en lui lançant un sort d’entrave. Son plan tombe à l’eau quand Sylandri indique la sortie du Maelstrom a Guilliman. Il est alors obligé d’intervenir immédiatement et donne l’assaut à la flotte impériale avec l’aide des red corsaires. Heureusement pour lui l’esprit de Guilliman est assez affaibli et il peut le capturer. Il le remet entre les mains des Red Corsaires car il ne veut pas le tuer, il veut le torturer le rendre fou et le lâcher sur l’imperium au bon moment. Il a fait un pacte avec les red corsaires, en échange de ces visions ils lui gardent Guilliman.

Ces plans seront à nouveaux contrecarrer par l’intervention de Scarbrand qui attaquera la base et surtout l’arriver impromptu de Sylandri et Cypher qui permettent à Guilliman de rejoindre la terre.

 

Cypher : Alors perso je me demande ce qu’il est venu faire ici parce qu’il n’apporte rien du tout à l’histoire. Sylandri peut très bien se débrouiller seul et elle a déjà rencontré Cawl donc elle n’a pas besoin d’une caution impérial pour apparaitre. La seul raison que je vois c’est qu’il avait un rôle dans l’ancienne version de la 13eme croisade et donc il est là. Donc a par ne servir a rien il traine son épée jusque devant la porte de la salle du trône et est le premier à s’évader de la prison des custodes d’où personne ne c’était jamais évader. Il le fera en 3h.

(Extrapolation de ma part : Alors je ne sais pas trop mais je pense que Cypher n’est pas con au point d’avoir espéré avoir une entrevue avec l’empereur… Il devait bien savoir qu’il finirait en prison donc qu’est ce qu’il est venu chercher en prison ?)

 

Sylandri Veilwalker (marchemonde) : Elle avait quitté l’histoire après avoir expédié Cawl sur Cadia. Elle est du chemin Voilé et même si elle collabore avec Eldrad, le chemin voilé à une logique propre qui le rend indigne de confiance même pour les autres Harlequins. Elle sauve la croisade à elle toute seule, elle montre le chemin à Guilliman pour sortir du maelstrom. Elle amène Cypher et libère Guilliman aussi bien physiquement que psychiquement. Elle l’amène sur Luna et même si au dernier moment elle se sert de Guilliman c’est pour se venger de Magnus et le piéger dans la toile.

 

Belisarius Cawl : Il continu de se distinguer par rapport au mecanicus en acceptent l’aide de Yvraine pour sauver Guilliman. Il se montre très irrespectueux avec Marneus Calgar. Il finit par arriver à ces fins et ressuscité Guilliman et à partir de là il passe au second plan et on ne le voit plus trop, sauf à la fin… Au moment où Guilliman est devant la salle du trône, le Commandeur Aquila Kalim Varanor le toise avant de le laissé passer et …. Le Commandeur Aquila regarda alors le prêtre de Mars qui se trouvait à côté de Guilliman. Ce dernier hocha légèrement la tête, et Varanor rendit son verdict. Le Primarque était autorisé à se rendre seul dans la salle du trône.

Alors ça je ne l’avais pas vu venir… Cawl donne son autorisation au commandeur qui garde la porte de l’empereur ?

 

Roboute Guilliman : Guilliman ressuscite en plein combat contre le chaos, il ne reconnait pas les assaillant mais reconnait son chapitre, il est au-dessus du lot et même en venant juste de sortir de stase il ne rencontre aucun soucis à faire le ménage et a tuer tout le monde. Il se montre pragmatique et remet les questions à plus tard, il prend en main efficacement les défenses de la forteresse d’Hera et ensuite d’ultramar et de tout le secteur. Il est très efficace.

Une fois la situation rétablie il se fait expliquer les évènements depuis 1000 ans. Il se montre un fin diplomate pour tirer le plus d’information des personnes avec qui ils parlent, cela prend 4 jours et 4 nuits, il finit déprimé et pensif, il pense qu’ils (lui, son père, les primarch) ont failli et qu’ils ont abandonné l’humanité, mais il espère aussi avoir une seconde chance.

Il a toujours été présenté comme un habile tacticien un maitre de guerre mais il tombe quand même deux fois dans les pièges tendu par ces frères.

En premier Mortarion utilise contre lui ça compassion pour les humains et le retient dans le royaume d’Ultramar. Et ensuite Magnus ce joue de lui en lui tendant une embuscade et en l’envoyant dans le maelstrom. Par contre il a l’intelligence d’utilisé toute les ressource a ça disposition, il intègre comme conseiller aussi bien des marines que Voldus, Cawl ; Celestine ou Greyfax.

Il a aussi l’intelligence de ne pas déclencher un conflit avec l’ecclesiarchie et sur les conseils de Celestine et de Greyfax il se laisse déclarer demi-dieux.

Il part en direction de Terra en laissant Ultramar sous le commandement de Calgar conseillé par Agemman et Tigurius.

Une fois sur terre il est encore plus désespérer de voir ce que Terra est devenu… Il finit par voir l’empereur et après une discussion avec lui, annonce qu’il va reprendre le titre de seigneur commandeur de l’imperium. Il réunit les hauts seigneurs en vire 4 et commence a réorganisé l’empire…  

 

 

4 : Artefact et choses diverses

Révélation

 

L’épée de l’empereur : La fameuse épée de l’empereur est bien posée sur les genoux de Guilliman quand il est en stase. C’est assez incompréhensible parce que quand il affronte Fulgrim il est équipe du gladius Incandor et de la main de domination. Il perd le gladius pendent le combat.

Il n’y a aucune raison logique a déposé un artéfact aussi puissant sur le corps d’un primarch mot alors que d’autres sont encore en vie.

 

Les forteresses noires : Dans la chute de Cadia on a appris que 4 forteresses ont été détruites pendant la guerre Gothique, que la 6eme à percuter Cadia et que le 5 eme est considérer comme détruite.

Et là on voit que les Red Corsaire utilisent une forteresse noire comme base. Elle leur a été donnée par Abaddon pour sceller leur allégeance et aussi pour prouver qu’il était tellement fort qu’il pouvait se séparer d’une forteresse noire…

Par contre il est précisé qu’une seule forteresse noire a été détruite pendant la guerre Gothique… (Première contradiction :’( )

Pour rester cohérant je pense qu’effectivement 4 forteresses ont été détruites pendant la guerre gothique et que la forteresse qui avait apparemment été détruites avant d’arriver a cadia avait juste été endommagé.

D’ailleurs vue la facilité avec laquelle les Eldar se promène dans les forteresses et ouvre les portes on peut en conclure que même dans le néo fluff elles sont restées les Talismans de Vaul.

 

La couronne des gloires : C’est une couronne qui amplifie la mégalomanie de la personne qui la porte et qui lui donne de plus en plus envie de gloire et de reconnaissance.

 

L’épée dans le dos de Cypher : Aucune info dessus mais elle fait peur à Guilliman, comme il est dit dans le livre : Néanmoins, s’il ne reconnaissait pas Cypher, il savait quelle était la lame qu’il portait. Il avait frémi quand il l’avait vue. Il était hors de question que cet objet se trouve en présence de son père.

J’ai longtemps crue que l’épée de Cypher était celle du lion mais je ne vois pas en quoi elle ferait peur à Guilliman, du coup je ne vois pas quelle arme pourrait lui poser soucis…

 

 

5 : Conclusion

C’est une bonne conclusion à la trilogie Gathering Storm, ça finit de poser les bases du fluff de départ de la V8. On peut regretter que certaine intrigue ne soit pas plus approfondit mais le but de ces 300 pages est surtout de nous appâter avec la suite et de laisser les questions posé.

Comme toute bonne conclusion tout le monde a son petit paragraphe ou ça petite ligne…

 

6 : Bonus

Révélation

 

Les réactions à la résurrection de Roboute Guilliman :

-Fulgrim fait la gueule parce qu’il pensait bien l’avoir tué. Mais il est le premier à intervenir en envoyant un cadeau à son frère, la fameuse couronne des gloires.

-Les Grands immondes de nurggle sont heureux il espère pouvoir contaminé Guilliman pour que Mortarion se sente moins seul

-Les Duc du changement de Tzeench refond leur calcule en intégrant la résurrection du primarch

-Mortarion pense a tué son frère et a contaminé Ultramar mais il est sur un autre projet et il va devoir attendre

-Abaddon se rendant compte que l’armée qu’il a envoyé stopper les Celestiniens a échoué invoque le duc du changement Kairos Fateweaver et ce lie à lui et l’envoie pour tuer Guilliman

-Khorne organise une mêlée pour désigner le démon qui aura l’honneur de tuer Guilliman en son nom

-Magnus le rouge est chaud bouillant, il se dit qu’après c’être venger des spaces wolfs il pourrait surement se faire Guilliman

 

On pourrait faire une analyse des relations entre les différentes bandes du chaos impliqué mais au final chacune joue pour elle-même en faisant fi des alliances passées.

 

Les Masques Harlequins : Deux masques Harlequins ont participé aux événements décrits dans ces 3 livres.

Le chemin voilé, représenté par Sylandri, elle est alliée de circonstance d’Eldrad mais suis son propre chemin. Ils sont retord et trahisse souvent leur allier. Sur la plupart des nouvelles et histoires que j’ai pu trouver, ils agissent souvent comme intermédiaire dans les plans de Cegorach.

Le deuxième est le Chagrin Nocturne allié de longue date d’Eldrad, ils ont participé à la tentative de réveil d’Ynnead. Et beaucoup de ces membres ont rejoint les Ynnaris.

 

Les petites news en encadré :

Kor’sarro Khan est rappelé sur Chogoris pour contrer l’attaque des red corsaires. Alors il y’a des milliers d’heretic astarte et de démon dans la forteresse noire et Huron Sombrecoeur arrive à attaquer et mettre en déroute les White Scares, ça veut dire qu’il doit avoir des effectifs au moins équivalant… C’est plus Huron Sombrecoeur c’est le Cid... (Ils étaient 300 a la fin de la guerre de Badab et là ils sont au bas mot 3000)

 

L’autre news intéressante c’est le fait qu’une inquisitrice commence à s’intéressé a Ghazghkull Thraka qui est vue a plusieurs endroit éloigné les uns des autres dans un très court lapse de temps. D’ailleurs il ne parle pas d’être a deux endroit en même temps mais juste qu’il ne peut pas se déplacer aussi vite.

 

 

 

 

 

 

 

 

CADIA TIENDRA de Justin D. Hill

Révélation

 

0 : Avant-Propos

Apres Annandale et les chevaliers gris qui exterminent tous ceux qui ont vue des démons je me suis dit qu’il serait assez amusant de passer à un livre ou justement les gens voient des démons depuis 10000 ans.

Justin D Hill c’est le spécialiste de la garde imperial Cadienne. (Il a écrit 3 livres sur Creed et 3 sur les régiments de Cadia).

 

Je suis donc curieux de voir comment va être traité le plus grand moment de Cadia.

 

1 : L’histoire du livre

Le livre commence avec la grande convocation, et nous raconte la bataille de Cadia vue par différents soldats. Jusqu’à l’évacuation de la planète et la mort du dernier représentant du haut commandement de Cadia dans un dernier Baroud d’honneur.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

Première partie : la résistance.

Le livre commence avec la grande convocation. Le maitre de guerre Ryse reviens sur Cadia, il a commandé la croisade Deucalion, mais à la fin de celle-ci ils ont (tous les contingent de Cadia) reçus l’ordre de rentrer sur Cadia. C’est du jamais vue, personne n’a jamais été autorisé à rappeler ces régiments.

Il s’apprête à débarquer avec son état-major (dans lequel il y’a le général Ursarkar E Creed et un de ces conscrit le major Isaia Bendikt).

Le retour d’autant de monde ne se fait pas sans soucis. En effet le départ des régiments depuis Cadia a toujours été à sens unique… En général ils ne reviennent pas ou seulement très peut de survivant.

C’est pareil pour l’affectation des régiments… Certain se voit changer d’affectation toute les deux heures et ne savent pas où ils seront envoyés. Au final le 101eme blindé Cadian est envoyé au poste d’observation 9983 en haut d’une montagne sans leur blindé…

Pendant ce temps-là une parade est prévue sur les champs de Tyrok en l’honneur des Cataphractes Volscani qui arrivent en renfort.

Peu de temps après leur arriver au poste d’observation 9983 ils apprennent par radio que les Volscani ont ouvert le feu pendent la parade tuant le gouverneur de Cadia et massacrant tout l’état-major.

Ursarkar E Creed est nommé Seigneur Castellan et l’invasion commença…

Jours après jours semaine après semaine, Creed parlait au peuple de Cadia tous les soirs, et la guerre faisait des ravage alors que le 101eme était bloqué sur ça montagne.

Au 110 eme jour, une valkyrie arrive avec Creed à bord.

 

Pendant ce temps-là à Kasr Myrak, Minka un bouclier blanc levé juste avant le début des hostilités fait partie des derniers défenseurs de la ville encore en état de se battre. Ils sont aux prises avec des hérétiques. La ville a tenu 42 jours fasse a des millions de cultiste ensuite les Iron Warriors sont arrivé et en 3 jours ils sont venu à bout des fortifications mais une fois la ville tombé ils n’ont même pas pris la peine de tuer les derniers défenseurs, ils sont partie assiéger la suivante. Laissant les cultistes se charger du reste.

Et depuis ils résistaient et étaient de moins en moins nombreux. Leurs résistances a du finir par se voir parce que les Cataphractes Volscani sont venu pour finir le nettoyage (à noter qu’ils tuent aussi les cultistes).

 

En même temps sur les champs élyséens un groupe de guerrier de la black légion commence à abattre des pilonnes pour les emmener. Mais le seigneur loup Ottar attaque la bande du chaos. Le combat entre les deux bandes de guerrier est brutal et sans merci. Il n’y aura qu’un survivant

 

Deuxième partie l’heure de la riposte :

Il n’y a jamais eu de poste d’observation, Tous les poste d’observation sont en fait des poste de sauvegarde ou des troupes totalement opérationnel sont positionner pour rester intacte et pouvoir contre attaqué. Et au 110eme jour des combats la contre-attaque est lancée depuis tous les post Salvation en direction des champs élyséens. Bendikt est nommée général et devra diriger 16 régiments.

 

Sur le fleuve Myrak au bastion 8 qui sert de QG à la 17eme armée le général Grüber reçois les mêmes ordres : foncer aux champs élyséens. C’est un vieux général de l’ancien école et autant la défensive et le rouleau compresseur c’est dans ces cordes autant foncer en avant ne conviens pas du tout à son caractère mais il se laisse entrainer par l’entrain que Creed a réussi à redonner au Cadian.

Bendikt commande une formidable armée de 1500 chars 39 chevalier et plus de 150000 hommes, rien ne peut leur résister. Comme rien ne résiste aux autres groupes de combat. Ils vont arriver aux champs élyséens et finir par gagner la guerre.

C’est à ce moment-là que l’ordre d’évacuer la planète arrive.

 

L’ordre d’évacuation est donné et chaque unité est diriger vers un point d’extraction. Mais ça se passe dans le plus grand désordre. Le plan d’évacuation de Cadia a été mis en place en même temps que le protocole salvation pour permettre une contre-attaque. Il a été mis en place à la fin de la purge qui a suivi l’hérésie d’Horus. Seulement depuis 10000 ans il a été très rarement mis à jours. C’est surtout dû au fait que penser que l’imperium pouvait perdre était une hérésie punis par l’inquisition donc le plan d’évacuation a été peut a peut oublier. Certaine troupe se retrouve sur des zones ou personnes ne viens et certain convoie de navette arrive sur des zone vide de troupe.

 

Sur les 660 millions de Cadian seul 10 millions survivent à l’évacuation.

Les deux derniers à partir sont Minka et Rath qui parte avec Skarp-Hedin le dernier survivant de la meute d’Ottar qui est venu récupérer Lightbringer la hache d’Ottar.

 

Troisième partie la fuite :

Grüber est le dernier membre du haut commandement Cadien à avoir survécus et il assume donc le rôle de chef de guerre pendant l’exode. Il essaie de regrouper le plus possible de Cadien pour reformer une armée digne de ce nom et envoyer un message a Terra.

 

La fuite ne se passe pas bien et les sauts dans le Warp sont très dangereux. Mais il est encore plus dangereux de rester en orbite. La flotte tente donc un saut et le vaisseau amiral de Grüber arrive dans le système Agripinaa. Le monde forge a été décimé et les 3 stations de défense Ramiliès ont été détruite.

La flotte imperial a été dispersée et seuls quelques vaisseaux sont arrivés en même temps que Grüber. Et malheureusement pour eux les Sons Of Malices sont en train de piller Agripinaa.

Grüber décide de débarquer sur une petite lune nommé : l’Ancrage de la Foi pour y mener une dernière bataille.

 

Peut après alors que les dernière force de Grüber était exterminer le reste de la flotte sous les ordres de l’amiral Armitage arrivait, avec à son bord le dernier général Cadien encore disponible, Bendikt. Ils massacrèrent la flotte du chaos et reprirent l’ancrage de la foi.

 

Il fallut deux semaines pour nettoyer la lune de la présence du chaos et un peu plus pour le reste du système. Bendikt revendiquât la septième planète du système pour qu’elle devienne la nouvelle Cadia.

C’est à ce moment-là que les space Wolf viennent déposer Minka et Rath ainsi qu’un pylône de Cadia sur le navire amiral de la flotte Cadienne.

 

 

 

3 : Les avancés des personnages

Révélation

 

Il y’a beaucoup de personnages différents et important qui apparaissent dans ce livre. Vu que les ¾ ne s’en sortiront pas je vais me contenter de parler des vivants.

 

Isaia Bendikt : Il fait partie des 3 fils rouges du livre. Il est partie de Cadia comme bouclier blanc et il est major au début du livre. Il commande le 101eme Cadian. L’unité blindé la plus décoré de tous Cadia. 2 citations pour unité valeureuse, 6 croix de fer, 4 Aquila de fer et l’ordre de la serre d’aigle. Il devient général lors de la contre-attaque sur Cadia.

Il va diriger une des contres offensives et va être le général qui arrive le plus près des champs élyséen (15km) avant l’évacuation. Il devient par défaut le nouveau chef de guerre des Cadiens

 

Ursarkar E Creed général au début du livre il fait partie des proche du maitre de guerre Ryse, il lui a sauvé la vie sur Relion V et il avait prédit le rappel depuis plus de 2 ans. Il est connu pour être le meilleur général Cadien mais aussi pour être porter sur la bouteille. On n’apprend pas grand-chose de plus sur lui dans ce livre. Mais Hill ayant déjà écrit une trilogie sur lui c’est un peu normal.

 

Arminka Lesk : C’est la petite fille que l’on aperçoit dans le prologue, elle participe à la défense de Kasr Myrak en tant que bouclier blanc. Elle est une des deux dernières survivante et ce qui la maintient en vie c’est ça fois en l’empereur. Elle aurait dû mourir parce qu’elle ne se fait pas évacuer et est encore sur la planète au moment où les démons et le Warp la consume. Mais elle a la chance de croiser un space Wolf et d’évacuer dans sa navette.

 

Le Général Grüber : C’est un général de la vielle époque, il a toujours suivit les ordres et conduit ces hommes à la guerre de manière dur. Il est complètement dépasser par les évènements mais fait de son mieux pour sauver les Cadiens survivant. Et quand tout est perdu il meurt avec panache.

 

Bellag : C’est un sniper ratling qui cause beaucoup de soucis au cultiste et aux unités humaines du chaos. A force le Night lord traduit night seigneur en Fr… (et après on veut me faire croire que le traducteur utilise pas Google...) Asseb Krieg fait un petit detour pour le tuer. C’est assez cocasse, Bellag saute d’un immeuble pour ce suicidé mais le night lord saute et arrive en bas avant lui pour le torturer.

(Si quelqu’un a le livre en anglais merci de me dire si c’est asseb ou acerbus en anglais ^^ ça serait un gros clin d’œil).

Son of Malice :

Il faisait partie des 20 chapitres de space marines qui montait la garde devant la porte Cadienne. C’est un chapitre qui c’est toujours comporter avec honneur. Le seul petit souci c’est qu’ils étaient cannibales et que l’inquisiteur Solomon Piétas décide de les purger. Il se fit tuer en essayant mais eu le temps d’envoyer un message sur Terra et le chapitre se fit traquer jusque dans l’œil de la terreur.

 

 

4 : Artefact et choses diverses

Révélation

 

Lightbringer : C’est un artéfact du chapitre des spaces wolves. C’est une hache énergétique de maitre.

 

Dicton Cadien : L’espoir n’est que la première étape sur la route de la déception.

 

La petite anecdote :

Le groupe de la black légion qui part aux champs élyséens pour exfiltrer des pilonnes pour une mission qu’on ne connait pas, c’est le petit truc qui permet de relier tout ça au livre gardien du trône d’or la légion de l’empereur.

 

 

5 : Conclusion :

Je m’attendais à voir le conflit Cadien du point de vue de Creed et du coup sur ce point-là je suis un peu déçu. Mais après avoir lu le livre je dois admettre que j’ai été surpris. On se retrouve à lire le déroulement de la bataille du point de vue de personne différente dans des situations différentes et à se demander qui va s’en sortir.

C’est assez étrange de voir comment les différents personnages réagissent face à l’inconnu.

Par exemple on sait tous pourquoi Cadia est évacuer (à cause de la forteresse noir) mais les personnages du livres sont en train de gagner la guerre et en un clin d’œil ils doivent tout abandonner sans savoir pourquoi…

Justin D Hill s’en sort très bien, il a poussé le vice jusqu’à présenter et développer des personnages pour les tuer presque tout de suite.

 

 

The place of pain and Healing de Justin D. Hill

Révélation

 

0 : Avant-Propos

Avec cette nouvelle, Justin D. Hill revient sur une partie du roman « Cadia Tiendra ». La fuite de Minka Lesk de Cadia. Dans le roman, entre le moment de son départ de Cadia avec un space Wolf et le moment où elle rejoint les Cadiens, on n’a aucune précision sur ce qui se passe. Justin D. Hill nous éclaire là dessus.

 

1 : L’histoire du livre

Cadia est tombé, tout le monde a été évacué et Minka Lesk se retrouve sur un vaisseau de la flotte des Space Wolves.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

Minka a survécu à la chute de Cadia mais elle n’est pas en très grande forme. Elle pense même qu’elle est en train de mourir dans la soute du Croc de Fenris qui est en train de quitter le système de Cadia avec la moitié de la flotte chaotique aux trousses.

 

Elle est totalement droguée par les antidouleurs que lui a donnés le medic de bord et dans ses rêves elle repense a la bataille ; la chute des boucliers, le premier assaut, un flot d’images de terreur qu’elle voudrait oublier. Elle repense même au pire moment de sa formation de bouclier blanc.

Elle finit tant bien que mal par se réveiller. Rath Sturm a survécu aussi mais ils sont au fond du trou. Ils ont perdu et ils auraient préféré mourir que survivre à la perte de leur monde.

 

Étrangement c’est Skarp-Hedin le space marine qui les a sauvés qui parvient à leur remonter le moral. La défaite n’existe pas, s'ils sont vivants le combat continue, il n’y a pas de défaite sauf si on abandonne.

 

 

3 : Conclusion :

C’est très court comme résumé mais la nouvelle ne fait que 12 pages et elle est constituée de souvenirs de Minka Lesk, l’histoire générale ne progresse pas, l’histoire des personnages ne progresse pas non plus mais on en apprend plus sur Minka Lesk.

La nouvelle n’est pas indispensable mais elle permet d’approfondir un personnage qui en a besoin. Si on se contente des trois romans déjà parus au moment où la nouvelle est écrite, il y a de gros trous dans la vie de Minka.

 

 

La Bataille de Markgraaf de Justin D. Hill

Révélation

 

0 : Avant-Propos

C’est la première nouvelle indépendante du cycle Cadien. Elle sera rééditée dans les recueils « Lords and Tyrants »et « L’aigle et le marteau ». L’histoire tourne autour de Minka Lesk, une des survivantes du 101 ème Cadien.

 

1 : L’histoire du livre

La rébellion dans l’Amas du gibet est en cours et le 101ème a été envoyé pour reprendre la spire (cité) de Markgraaf.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

Dans les plus hauts niveaux de la spire de Markgraaf, les seigneurs de la famille Richstar résistent et se replient méthodiquement contre les attaques des rebelles mais ils ne tiendront pas éternellement et les forces envoyées en renfort sont bloquées en dehors de la ville sans pouvoir forcer les murs.

Il a donc été décidé d’envoyer le 101ème Cadien dans des foreuses termites pour passer sous les fortifications et prendre les sous-sols de la cité.

Mais les choses ne se passent pas comme prévu et le 101ème tombe dans une embuscade dés qu’ils refont surface dans les sous-sols, et, comme si cela ne suffisait pas, ils se font attaquer par la faune locale qui a été attirée par le sang et la mort.

C’est un bain de sang effroyable et la défaite se profile pour le 101ème… Minka Lesk qui faisait partie de la force d’assaut se retrouve prise au piège dans une salle isolée des sous-sols…

 

 

3 : Conclusion :

Alors non il ne manque pas la fin de l’histoire, ça s’arrête comme ça… Je ne comprends pas du tout ce qu’a cherché à faire Justin D. Hill avec cette nouvelle. Non seulement elle n’apporte rien à la série mais, même si on la prend comme un one shot, elle n’a aucun sens…

Au vu des référence aà Markgraaf dans le livre « Le Roc du Traître » j’avais espéré voir approfondie l’histoire de Minka mais même pas.

Et je vous passe les incohérences, en fait non : les Richstar sont dans le camp impérial, ce qui est faux, ce sont eux qui dirigent les rebelles. Du moins jusqu’à la fin de la bataille de Potence. Sauf qu’on est avant parce que Minka n’est toujours pas sergent.

 

Il y a un homme qui a récupéré une tenu de garde de Valhalla… Sachant que le 101ème va s’entraîner sur un monde glacial avec des instructeurs de Valhalla ça pourrait être possible sauf que les événements se passent bien après potence et pas avant…

 

Il y a un space marine du chaos qui passe par la…

 

Bref, à oublier et c’est dommage.

 

 

L’HONNEUR CADIEN de Hustin D. Hill

Révélation

 

0 : Avant-Propos

Alors pour une fois je fais court mais ce n’est pas parce que le livre est mauvais. C’est juste qu’au niveau de l’univers ça n’apporte pas grand-chose. L’histoire est importante pour les gens qui la vivent mais c’est une histoire qui n’influe pas sur le reste.

Par contre pour des gens qui connaisse bien l’univers de 40K elle réserve pas mal de clin d’œil et de surprise.

Je vous conseille de lire le livre avant le résumé^^.

 

1 : L’histoire du livre

L’histoire reprend un peu après la fin du livre précèdent. Les forces démoniaque continue a avancé en direction de terra et il faut les arrêter.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

L’histoire commence avec le reprise d’El’Phanor, enfin reprise est un bien grand mot vue qu’il n’y a aucune résistance l’ennemie étant partie. On retrouve le général Bendikt en train de participer à un conseil de guerre pour savoir qui va diriger El’Phanor, il y’a un consensus sur le fait que ça doit être les Cadiens sauf le général Raginald de Barka qui insulte les Cadiens… Une altercation éclate et Bendikt se retrouve à l’arrêt après l’avoir frappé.

Le supérieur de Bendikt (le seigneur militant Warmund) lui explique qu’il avait raison qu’il est d’accord avec lui mais que néanmoins il doit s’excuser. Mais Bendiks refuse et cela va finir en duel …

Bendiks a le dessous pendent tout le duel, ce n’est pas un escrimeur et Barka est un des meilleurs escrimeurs de ça planète, mais il le nargue et veut le faire le supplier. Dans un ultime effort Bendiks tue Barka.

 

Pendant ce temps le 101eme est réaffecté à la défense de Potence le monde capital de l’Amas du pendu.

Il débarque sur la planète en même temps que la Confrérie (une milice formé pour la croisade contre le chaos par le cardinal)

Les mondes du secteur sont commandé de façon héréditaire par la famille Richstar (et leur illégitime les starborn). Ils sont fidèles à l’empereur mais pas forcément à l’empire comme nous le verront par la suite.

 

Même si officiellement la planète n’est pas sur la ligne de front, il y règne une très forte tension entre les habitants et les réfugiés. Mais aussi entre les différentes forces en présence. Le gouvernement les gangs les Cadiens et l’ecclésiarchie.

 

Pendant ce temps-là les Flagellés commandé par Drakul-Zar ont enfoncé la ligne de front imperial et ce sont emparer de Kypra une planète a moins d’une semaine de potence. Ils ont réussi à faire reculer les impériaux sans passer la ligne de front. Leur rapide progression est incompréhensible.

Et c’est à ce moment-là que le général Bendikt arrive sur Potence pour reprendre le commandement du 101eme Cadien.

Le seigneur Warmund a envoyé Bendikt et le 101ee sur potence pour y être tué. Il veut se débarrasser d’un général encombrant.

 

C’est au court de la fête de Saint Ignatzio que tout se complique.

Dans un premier temps les Richstar (sauf Bianca qui sera enfermer) décide après avoir consulter les augure que c’est le moment pour se soulever contre l’empire et aller sauver l’empereur de Terra. En fait les Richstar font partie de l’église du temple de l’empereur saint, les disciples de Goge Vandire et ils attendent depuis presque 6000 ans de prendre leur revanche sur l’ecclésiarchie. Ils assassinent donc le cardinal et utilise la Militia Frateris pour se débarrasser des Cadiens et des sœurs de bataille présente sur la surface.

Avant cela ils ont pris d’assaut la tour de l’astra telepatica pour empecher l’appel de renfort.

Le 101eme cadien et les dernieres troupes fidèle a l’empire son encercler dans la cathédrale et s’apprête à mourir dignement.

C’est à ce moment que se produit la deuxième traitrise : Vettor un des Richstar tue le Patridzo (le chef de la planète) et détruit les protections du cœur astropatique pour permettre au flagellé de créer un portail Warp et envahir la planète.

Heureusement il est stoppé  par un détachement de Cadian. Et pendant ce temps les Cadiens protégeant la cathédrale découvre Bianca emprisonné dans les souterrains.

Une fois libérer et avec l’aide des reliques de Saint Ignatzio, ils parviennent à reprendre le contrôle de la Militia Frateris.

La purge du reste de la planète ne prendra qu’une semaine.

Bendikt qui commence à comprendre un peu la politique décide de garder la relique de Saint Ignatzio pour la mener au combat et par la même être suivit par la Militia Frateris.

 

Les armées sont en place, les généraux se sont jauger la guerre pour l’amas du pendu peut commencer.

 

 

3 : Les avancés des personnages

Révélation

 

Isaia Bendikt : Il perd un bras dans un duel pour l’honneur de Cadia. Il est mal vue par ces supérieur et est envoyer sur Potence parce qu’il est tombé en disgrâce. Mais grâce à son génie tactique et a un peu de chance il parvient à rétablir la situation et à faire Reigner la paix imperial et à chasser tous les hérétiques de la planète.

L’honneur de Cadia est lavé.

 

Arminka Lest : Elle est promus sergent au début du livre. Elle à beaucoup de mal à se faire respecter par une partie de son escouade jusqu’à ce que les combats commence. A partir de là elle peut montrer ce qu’elle vaut et gagne le respect de ces troupes. Elle n’a pas l’air d’être un bon sergent, elle est borné et a du mal à comprendre les gens sous ces ordres

 

 

4 Conclusion :

Alors pour l’avancé du fluff et de l’histoire de l’univers il n’y a rien du tout. L’histoire du livre et du livre précèdent n’a aucune influence sur la galaxie.

Par contre ça montre comment sont vécus les évènements par des humains normaux.

Des gens qui doutent de l’empereur, qui font des dépressions, certain totalement à la dérive, d’autre qui plonge dans le fanatisme religieux. Hill fait le tour de la question.

 

Mais Justin D Hill maitrise parfaitement son petit monde. Il connait l’histoire de 40K et ça lui permet de s’amuser avec le lecteur.

Dans Cadia tiendra il fait passer en guest-star un célèbre Night Lord par exemple.

Dans L’honneur Cadian je suis sûr qu’il a fait exprès de donner le titre de porteur de nouvelle (décrit comme le personnage qui porte la parole du saint), porteur de parole… Jusqu’au dernier moment je pensais que c’était lui le traitre : p

Pareil la double trahison et surtout l’église du temple, hérité de Vandire plein de petite chose qui enrichisse l’histoire.

 

Je suis agréablement surpris de la forme de ces deux romans, j’étais septique a la base, avec Cadia tiendra ou je trouvais qu’il y’avais vraiment trop de personnages différent mais Hill en a sauver très peut pour au final n’en conservé que deux, Arminka Lest et le 101eme mécanisé. Et ça marche très bien. Vivement le volume 3.

 

 

Le Roc aux traîtres de Justin D. Hill

Révélation

 

0 : Avant-Propos

Troisième volume du cycle Cadia Never Give Up . Justin D. Hill continue à nous narrer l’histoire du 101ème Cadien pendant les événements qui suivent la chute de Cadia.

Entre le deuxième volume et le troisième volume, Hill a écrit deux nouvelles qui auraient pu apporter un peu de profondeur à ses personnages mais au final non… On va voir ce que ça va donner.

 

1 : L’histoire du livre

Alors que la 13ème croisade noir fait rage depuis des années maintenant, le 101ème Cadien devait retourner sur El’Phanor (la nouvelle Cadia) après avoir passé plusieurs mois sur une planète glacière. Mais la rébellion sur Malouri n’est toujours pas matée après cinq années de siège et le 101ème avait été dérouté sur Malouri.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

L’imperium de l’humanité est régi par une administration tentaculaire qui n’a jamais été réputée pour sa réactivité et avec les événements récents, c’est devenu encore plus flagrant.

Malouri était une des dernières étapes dans la chaîne de ravitaillement de la porte Cadienne et des systèmes environnants mais la porte Cadienne avait été perdue et Cadia détruite.

Bien sur personne ne parlait de ce désastre et aucune information n’avait encore officiellement fuité, les vaisseaux de ravitaillement arrivaient toujours plus nombreux dans le système de Malouri mais plus rien n’en partait, des vaisseaux tombaient en panne en orbite, des équipages désertaient ou mouraient de fin.

Les rumeurs et l’anxiété d’un coté…. L’inertie de l’imperium de l’autre… Tout était en place pour un soulèvement et c’est ce qui se produisit. Comme dans le reste de l’amas du pendu, les prêches des prêtres de l’église du temple de l’empereur saint restés fidèles à la mémoire de Goge Vandire ont réussità soulever la population vite rejointe par le commandant de la planète.

 

Une force de l’armée impériale est arrivée sur la planète dirigée par un général Mordian mais après avoir repris la plus grande partie de la planète, les Mordian se sont vite trouvés bloqués dans l’impossibilité de prendre la dernière place forte ennemie. Après cinq ans de siège infructueux, et alors que d’après les décomptes les plus optimistes le siège devrait encore durer sept ans, le seigneur militant Warmund a décidé d’y envoyer le général Benedikt avec son 101ème Cadien.

 

Alors que le 101ème Cadien débarque sur Malouri et monte au front, le général Benedikt prend possession de son QG. Il a déjà un plan pour prendre le « roc aux traîtres » et annonce tout de go que la planète sera libérée dans moins de 50 jours.

 

Le plan de Benedikt est assez simple, il veut forcer les assiégés à faire sortir leurs meilleures troupes pour en tuer le plus possible avant de donner l’assaut à la forteresse.

Pour cela, il va attaquer les deux postes avancés du Mont Crannog (la forteresse ennemie connue aussi sous le nom de Roc aux traitres).

Sur le poste nord, il va envoyer les légions pénitentiaires qui attaqueront de front pour fixer l’ennemi. Une fois fait, les Cadiens effectueront un débarquement amphibie sur l’avant poste sud.

La première phase se passe plutôt bien, malgré les millions de morts parmi les troupes pénitentiaires, l’assaut arrive aux portes de la forteresse et l’ennemi est bloqué sur place. L’assaut est stoppé mais l’ennemi ne peut pas se retirer derrière les murs de la forteresse sous peine de laisser les impériaux venir assez près pour les détruire.

La deuxième phase se passe plus difficilement mais les Cadiens, fidèles à leur réputation, réussissent à prendre l’île du sud. Le général rebelle fait donner ses troupes d’élite pour reprendre l’île. Les combats font rage et les Cadiens se battent pour chaque pouce de terrain forçant les rebelles à déployer de plus en plus de troupes.

Quand la bataille arrive à son point culminant, les Cadiens se replient en faisant exploser l’île avec toutes les troupes ennemies.

 

Les forces ennemies sont exsangues mais les boucliers de la forteresse tiennent toujours et l’artillerie est intacte. Et le 50ème jour est bientôt la.

Benedikt annonce qu’il mènera les Cadiens à l’assaut de la forteresse ennemie accompagné des Mordian et des gardes de Rakallion (l’Elite des Richstar).

C’est une tentative désespérée pour ne pas perdre la face, parce qu’avec l’artillerie ennemie intacte, protégée par les boucliers, c’est une attaque suicide.

 

Mais heureusement pour lui, Minka Lesk et son escouade ont eu une idée. Donner l’assaut aux étages supérieurs de la forteresse ennemie en s’infiltrant par les câbles de soutien de l’ancien pont qui a été détruit. Le pont n’est plus là mais les pylônes sont encore intacts et personne ne penserait à une chose aussi dangereuse.

 

L’attaque surprise marche et l’artillerie ennemie est détruite, ce qui permet à l’assaut de Benedikt de prendre la forteresse sans soucis.

 

 

3 : Personnages :
 

Révélation

 

Seigneur militant Warmund : en plus d’être le supérieur hiérarchique d’Isaia Benedikt , il est aussi le commandant en chef des Cadiens survivants.

Benedikt est persuadé qu’il lui en veut personnellement et que c’est pour ça que son régiment est toujours affecté à des zones de combats secondaires.

Mais la raison est tout autre.

Cadia étant détruite, les Cadiens sont en voie de disparition et Warmund essaie par tous les moyens de les sauver et pour cela il ménage les troupes Cadiennes qui restent.

 

Isaia Benedikt : En définitive, il est le pur produit de l’armée impériale, le général qui use de ce que l’armée impériale a le plus… des troupes à faire tuer. Mais il a quelque chose en plus, comme tous les généraux qui finissentt par sortir du lot s'ils ont assez de chance, il a aussi l’intelligence d’utiliser les troupes spéciales qu’il a sous la main et de parfois utiliser autre chose que la force brute.

On le voit ici combiner la politique, la force brute, le marchandage mais aussi la ruse pour arriver à ses fins.

 

Arminka Lesk : elle continue son ascension dans la hiérarchie de son régiment en ayant bien profité des conseils de sa supérieure pour devenir un meilleur sergent, et en prenant ensuite sa place quand cette dernière se fait tuer.

 

 

4 : La guerre dans l’Amas du Gibet :

Révélation

 

L’Amas du Gibet ou l’Amas du Pendu (ça dépend le livre ce n’est pas toujours traduit pareil), avec pour monde centrale Potence est une des régions bordant l’œil de la Terreur. C’est dans cet Amas que ce trouve les derniers entrepôts impériaux qui ravitaillaient la zone de guerre Cadia.

Depuis la chute de Cadia la région est en proie à divers troubles. Dans un premier temps des prêcheurs ont commencé à soulever la population au nom du Temple de l’Empereur Saint, mais ce que beaucoup de gens ont oublié c’est qu’avant d’être maître de l’ecclésiarchie, Vandire était le maître du ministorium, le soulèvement populaire n’était que le début du soulèvement général et beaucoup de gouverneur planétaire élevé dans la croyance du temple, on rejoint la rébellion.

 

La première mission que c’est donc vue confier les survivants du conflit Cadien a été de reprendre le contrôle de l’Amas du Gibet pour pouvoir y établir une base de contre attaque.

Et c’est le général Isaia Benedikt qui s’y colle avec son régiment Cadian et surtout l’appui des Richstar (la famille dominante de l’Amas).

 

 

5 : La garde impériale :

Révélation

 

Note : C’est assez drôle parce que Justin D. Hill nous donne une vision très « joueur » de Warhammer 40K de la garde impériale.

 

La garde impériale est un rouleau compresseur qui est envoyé se fracasser sur l’ennemi pour le vaincre, sans prendre en compte les pertes subies. Mais on voit dans cette bataille que ce n’est pas tout à fait exact.

Si 99% de la garde impériale n’est que de la chair à canon, il y a quand même quelques régiments légendaires de renom qui sont utilisés pour des opérations spéciales et qui ne sont pas forcement envoyés à l'abattoir comme les autres.

 

Même si je ne suis pas sûr que ces régiments (Mordiens, Cadiens, Valhala et d’autres) soient loin au dessus de tous les autres, je pense que c’est surtout le symbole qu’ils représentent.

Les Cadiens ou les Mordiens sont connus d’un bout à l’autre de la galaxie et leur réputation les précède, on ne peut donc pas les faire tuer pour rien. (Un peu comme les Légions de Space Marines que Guilliman veut absolument sauver parce que leur nom représente l’espoir de l’imperium).

 

 

6 : Sauver le legs de Cadia :

Révélation

 

Cadia a été détruite et dans le meilleur des cas, les régiments Cadians auront disparu d’ici 25 ans.

Le haut commandement Cadian a un plan pour le long terme pour éviter ça, il est en train de répertorier toutes les colonies Cadiennes qui ont été créées et se prépare à rapatrier tout le monde dans le secteur de la nouvelle Cadia pour reconstituer le peuple Cadian, mais ça va prendre plusieurs dizaines d’années et, en attendant, il faut faire durer les régiments qu’il reste.

 

La première idée avait été de recruter les vétérans d’autres régiments mais ça aurait dilué l’héritage Cadian parce qu’ils n’auraient pas été formatés depuis le début.

 

L’idée finale est donc de recruter tous les Cadiens de la flotte, tout ce qui est en âge d’être entraîné et a un peu de sang de Cadia dans les veines pour en faire des boucliers blancs et les former au combat. Mais attention, ça doit être fait dans les règles de l’art et 90% d’entre eux vont mourir avant la fin de l’entraînement.

 

 

7 : Conclusion :

En début de résumé je vous ai parlé des deux nouvelles, je dois ajouter qu’il a aussi écrit un roman d’horreur qui se déroule sur Potence ; la planète sur laquelle ont lieux les événements de l’honneur Cadien.

Pour revenir au roman présent, l’histoire du 101ème Cadien est toujours aussi intéressante. Mais j’ai l’impression que Justin D. Hill a de plus en plus de mal avec ce cycle. Au niveau de l’histoire c’est toujours aussi bon, par contre au niveau de la forme les chapitres ont du mal à être lié.

Par exemple, dans la première partie du livre, on suit trois groupes de personnes (le 101ème sur la ligne de front, les boucliers blancs et Isaia Benedikt et son QG). On commence avec le 101ème qui va donner l’assaut pour revenir au moment où le 101ème débarque… l’histoire avance et au moment où le 101ème va donner l’assaut, on part sur Isaia Benedikt qui arrive sur la planète (donc au moment où le 101ème débarque) l’histoire avance jusqu’à ce que Benedikt décide de donner l’assaut et on repart au début pour les bouclier blancs… pour en arriver au moment où l’assaut est donné mais pas par le 101ème, c’est un autre assaut en fait…

C’est dommage parce que autant le passage entre les diffèrents personnages avait été bien fait sur les deux premiers romans qui ont été écrits en 2017 et 2018 autant depuis, entre les nouvelles et ce roman qui date de 2021, ça se passe beaucoup moins bien. Peut être que Justin D. Hill veut passer à quelque chose d’autre.

Ça serait dommage parce qu’on aimerait savoir si les Cadiens vont disparaître ou pas.

 

 

Le Fils Vengeur  de Guy Haley

Révélation

 

0 : Avant-Propos

 

Dawn of Fire, l’aube de feu, la nouvelle serie de la blacklibrary qui doit prendre la place de l’Hérésie d’Horus.

Alors je vais être direct, je n’y crois pas du tout, ce n’est pas comme ça que ça marche, on ne peut pas imposer une série comme ça. L’Hérésie d’Horus a marché et peut être que l’aube de feu marchera aussi, mais en la présentant comme la fille spirituelle de l’Hérésie d’Horus c’est mettre beaucoup de pression sur les auteurs.

On va voir ce que ça va donner.

 

1 : L’histoire du livre

 

C’est l’histoire du début de la croisade Indomitus. Un nouveau départ pour l’humanité ou la fin d’un empire ?

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

La petite histoire ? :

 

Le Magos Perscrutor Camalin Hiax dirige une flotte d’exploration de l’adeptus mechanicus. Sa mission est d’enquêter sur l’Anomalie Nephilims, mais, alors que son vaisseau est en train de s’approcher de l’anomalie, il rencontre un autre vaisseau qui en sort. Après avoir abordé le vaisseau, les troupes du méchanicus trouvent l’équipage à moitié mort et le reste ayant perdu la raison.

Après avoir envoyé un rapport vers Terra, il continue sa route.

 

Plus tard, sur Terra, Nawra Nison travaille au centre de traitement des missives de priorité Ultima, et en se penchant pour ramasser une liasse de missives qu’elle a fait tomber, son Tarot Imperial glisse et donne une main de cinq cartes annonçant un grand malheur. Étant une fervente pratiquante, elle en fait part aàson supérieur qui la réprimande pour la perte de temps, mais cette incident la travaille pendant des jours…

 

Finissant par craquer, Nawra décide de voler la missive et de s’enfuir du bâtiment où elle travaille pour aller la porter à la seule personne à qui elle pense pouvoir faire confiance.

Mais, n’étant jamais sortie de sa tour, elle finit par se perdre en essayant de fuir la spire du departmento processium Quinta et se retrouve dans la tour des Archivistes où elle rencontre un fouineur, un mineur de données. Avec son aide, elle arrive à retourner voir son père qui malgré sa contrariété de la revoir l’envoie vers le departmento de la considération final pour qu’elle puisse remettre ça missive.

 

Après bien des aventures et le sacrifice de Fouinzel, Nawra finit par arriver devant le bureau de la considération finale pour trouver porte close. L’adepte qu’elle est venue voir n’est pas là et son bureau est en train d’être scellé, malgré l’intervention d’un autre adepte.

 

Nawra est totalement désespérée par la tournure des événements, surtout quand elle se rend compte de la présence de dizaine de scribum à ses cotés tous avec le même message :

Révélation

 

À l’attention du Seigneur Commandeur… zone des morts… anomalie Nephilim… activité xénos probable à très grande échelle… : Magos Perscrutor Camalin Hiax 43-Tau-Omicron.

. Anomalie Nephilim,. Activité xénos importante… astrotélépathie impossible. Demande de réponse immédiate.

: Anomalie, secteur Nephilim, action immédiate requise. À la vitesse de progression actuelle, Manumantia sera bientôt englouti… des vaisseaux emplis d’êtres sans âme…. des navires maudits. L’anomalie Nephilim… l’anomalie Nephilim… l’anomalie Nephilim.

 

 

Mais l’information n’a pas suivi la voie légale et sera oubliée.

 

La grande histoire :

 

Vitrian Messinius des White Consuls était au Siège de Terra, il était là le jour où l’imperium est mort. Il était arrivé sur Macragge au moment ou Guilliman avait été ressuscité et l’avait suivitjusque sur Terra, ensuite il avait participé au combat de la porte du lion contre les légions de Khorne, mais c’était du passé. Un passé qu’il avait du mal à laisser derrière lui mais du passé quand même.

 

Maintenant il est devenu le chef de la garde personnel du primarque. Elle est formée de 20 capitaines qui forment la garde de la nuit et qui veillent sur son sommeil, ainsi que la garde Victrix qui l’accompagne pendant ses déplacements. Et, justement, Guilliman vient de recevoir un message de Belisarius Cawl qui l’invite à venir sur Mars pour que Cawl puisse lui montrer la réalisation de sa mission.

 

Guilliman attend l’arrivée du messager de Cawl au milieu d’un aéropage de personnes importantes de Terra. A ses cotés se trouve le tribun de l’adeptus, Custode Maldovar Colquan.

L’émissaire de Cawl est Qvo-87 et Vitrian comprend bien vite que Guilliman est déjà au courant de l’annonce qui va être faite et que toute cette réunion a été organisée dans le seul but d’annoncer la nouvelle aux hauts dignitaires de Terra.

 

Pendant ce temps là, dans le segmentus pacificus, le commodore Eloïse Athagey à la commande de son vaisseau amiral « Sainte Aster » dirige sa flottille contre une escadre de pillards du chaos inféodés à Khorne. ses techniques pour le moins brutales et audacieuses viennent à bout de la flotte ennemie assez facilement en la prenant totalement au dépourvu. Mais ce n’est pas l’information la plus importante qu’a reçue l’escadre.

En effet, un message est parvenu de Terra, le fils vengeur est de retour et il prépare une nouvelle croisade. La flotte a ordre de faire évacuer le plus d’hommes et de matériel possibles vers le monde forteresse d’Hydraphur pour y attendre de nouveaux ordres.

 

La flotte d’Athagey est donc envoyée évacuer la garde impériale du système de Fomor mais les forces de la croisade du massacre (une grande force d’hérétique dévouée à Khorne) est sur place en force et le combat ne se passe pas très bien.

 

Sur la planète, la situation est critique et la fin de l’évacuation est compromise. Les dernières force impériales sont condamnées mais l’inquisiteur Rostov qui se trouve sur la planète parvient à s’en extraire in extremis en forçant la gardes impériaux à se sacrifier pour couvrir sa retraite et en réussissant à rejoindre en orbite le vaisseau du Commodore Athagey.

 

Une fois l’inquisiteur récupéré, une communication astropatique urgente est envoyée vers Terra et la flotte impériale évacue totalement le système.

 

Sur Terra dans les spires de l’Administratum, Fabian Guelphrain et les autres adeptes de son service participent à un dîner d’affaires et le ton monte entre Guelphrain et ses collègues. Il n’admet pas que tout le monde se voile la face et fasse comme si tout allait bien et, la colère aidant, il finit par tenir des propos qui frôlent l’hérésie.

De retour à ses appartements, il trouve Jermaine Gunthe et ses hommes en train de mettre sans dessus dessous ses affaires. Ce dernier le prévient qu’il va devoir l’arrêter pour ses récents propos séditieux mais que ce n’est qu’une façade. Il doit le présenter à quelqu’un.

En fait, le primarque a décidé de reformer l’ordre des historiens pour pouvoir avoir des données fiables sur ce qu’il s’est passé pendant 10000 ans et il propose une place parmi les quatre premiers historiens a Guelphrain.

 

 

Fabian et ses nouveaux collègues, Solana et Mudire, sont invités à suivre Guilliman à bord du Zar Quaestoris, vaisseau de classe Ark Mechanicus appartenant a Cawl pour la présentation de son grand œuvre.

Il a créé de nouvelles armes mais aussi une nouvelle génération de space marine, les primaris, et il en a créé beaucoup… Beaucoup plus qu’à l’époque de l’empereur.

Pendant ce temps là, la planification de la croisade continue et sur l’étreinte de Flammes, le navire amiral de la flotte Quintus, le transmecanicien Adoli-4963 est en train de faire sa tourner d’inspection des moteurs quand il découvre une anomalie sur un conduit a plasma. Il faut changer une dalle qui s’est érodée. Alors qu’il est en train d’effectuer la réparation, un test de réacteur est déclenché alors que rien n’était prévu.

La flotte Quintus était la première flotte au départ et l’explosion des moteurs Warp de l’étreinte de Flammes crée une détonation de plus d’un million cinq cent mille kilomètres de diamètre. Ce n’était que le premier désastre qui frappera la flotte maudite.

 

Après les derniers événements survenus sur la flotte Quintus, une réunion est organisée pour planifier les changements qui doivent être faits. Cette réunion se fait par Hololithe pour préserver la sécurité du primarque.

Il s’avère que c’est un acte de sabotage de plus qui a frappé la flotte Quintus et il paraît peu probable qu’elle soit capable de partir dans les temps. La maîtresse de flotte Vanleskus propose que la flotte Tertius, qui est déjà sur le pied de guerre, soit celle qui parte en premier. Bien sûr, le fait qu’elle en soit la maîtresse de flotte n’a rien à voir.

 

Avant de changer ses plans, le Primarque décide d’envoyer son fidèle capitaine Messinius pour vérifier l’état de la flotte Quintus.

Et après enquête, la flotte Quintus est bien plus compromise que prévu. Et, entre les accidents les sabotages et la peste Warp qui frappe ses navires, elle ne sera jamais prête à temps.

 

Guilliman décide donc d’envoyer la flotte Tertius en premier et d’y adjoindre Messinius comme commandant en second.

Avant de disperser les membres de sa garde personnelle à travers les diverses flottes de croisade, il leur explique ce qu’il attend d’eux.

 

La flotte Tertius part donc en premier par la porte de Vorlese en direction de l’est galactique avant de faire demi tour et de repartir vers l’ouest pour rejoindre Hydraphur.

C’est là que le groupe de combat d’Athagey est incorporé à la flotte de croisade et que l’inquisiteur Rostov met au courant VenLeskus de ce qu’il se trame vraiment.

C’est la confirmation des doutes du primarque : les forces du chaos ont trouvé un moyen de manipuler les failles Warp et de faire grandir la cicatrice.

 

Rostov explique son plan qui est accepté par Vanleskus ; on ne refuse pas un plan de l’inquisition.

 

Et, officiellement, la bataille pour libérer le détroit d’Hydraphur commence. Officieusement, cette bataille a pour but de détruire le vaisseau qui ouvre la faille Warp et qui suit la croisade du massacre de Khorne.

 

C’est le groupe de combat d’Athagey qui est chargé de détruire le vaisseau aidé par un groupe de space marine commandé par Messinius et par Rostov. Pendant ce temps, le reste de la flotte affronte l’armada de Khorne.

Après un terrible combat aussi bien dans l’espace qu’a bord des vaisseaux, l’inquisiteur Rostov réussit à détruire l’artefact xenos utilisé par les forces du chaos. Le contrecoup de l’explosion inverse la polarité de la noctulite et le Warp et les démons sont refoulés. Le massacre de la flotte de Khorne peut commencer.

A bord de l’Aube de Feu, Guilliman reçoit les premières Œuvres de ses Historitors. Fabian a été chargé d’écrire une histoire de l’hérésie d’Horus et s’est basé sur les récits de Sindermann, celui qui a écrit :  « j’étais la le jour ou l’empereur a tué Horus ».

 

Dans la faille de Nachum, apres le combat contre la flotte de Khorne, Rostov a enfin identifié la main d’Abaddon. Du moins, il a eu confirmation de sa description et s’apprête à envoyer son rapport a Guilliman.

 

 

3 : Personnages :

Révélation

 

Flotte Primus:

Roboute Guilliman, Le Régent Impérial, le Fils Vengeur, le Dernier Fils Loyal, le Primarque Ressuscité et Sanctifié. Il a fini de réorganiser l’Imperium pour le moment. Disons qu’il a mis en place ce dont il avait besoin pour pouvoir partir en croisade sans s’inquiéter de ce qui pourrait se passer sur Terra. Il a du adapter ses plans au nouveau développement du chaos mais il ne connaît rien de la menace necron. Il se méfie des objectifs de Cawl et se demande si ce n’est pas lui et les primaris qui font partie du plan de Cawl plutôt que l’inverse.

 

Belisarius Cawl, Archimagos Dominus, Premier Conduit de l’Omnimessie : Il est grandiloquent et un peu tape à l’œil. Il aime montrer qu’il est supérieur aux autres et ça crée pas mal de soucis du coté du mechanicus. Malgré cela, il ne donne pas l’impression d’avoir d’ambition personnelle. Sa seule ambition est de sauver l’imperium et de poursuivre le plan de l’empereur. Seulement, il a vécu au temps de l’empereur, au temps où le mechanicus faisait évoluer la technologie, avant que le dogme n’étouffe tout et il est plus ou moins considéré comme hérétique par une partie du mechanicus.

 

Jermaine Gunthe, Logister Supérieur. Il fait partie de l’officio Logisticarum mis en place par Guilliman. Il sert directement sous les ordres du primarque et c’est lui qui va chercher les recrues sélectionnées par ce dernier.

 

Logos Historica Verita, « Les Quatre Fondateurs »

Fabian Guelphrain, Historitor, il travaille au departmento de la considération finale. Chaque jour il doit traiter des centaines de demandes de niveau Ultima, de ses décisions dépendait la vie de millions voir de milliards d’individus. Mais il a un passe temps qui fait de lui un hérétique. Il aime la vérité et l’histoire et il aime écrire l’histoire comme elle s’est réellement passée. Il était connu pour être une des rares personnes à faire son travail consciencieusement en cherchant à ce que ses décisions soient justes plutôt. C’est vers lui que l’empereur à envoyé les alertes au sujet des necrons mais malheureusement il n’était déjà plus là.

Il va rédiger la première histoire officielle de l’hérésie d’Horus depuis que toute trace des événements a été effacée par l’inquisition.

 

Solana de Mars, Historitor. Elle a fait partie des trois premiers Historitor recrutés par Guilliman, elle admire beaucoup Cawl.

 

Deven Mudire, Historitor, lui aussi a fait partie des trois premiers Historitor, mais il fait partie de l’aristocratie et traite les gens de haut.

 

Viablo, Historitor, dernier des Quartes fondateurs de l’ordre, il vient d’un monde à faible gravité.

 

Thiennes : Apparemment un ancien membre du Logos Historica qui a déplu a Guilliman et qui a été démis de ses fonctions.

 

Flotte Tertius

Cassandra Vanleskus, Général héréditaire de Vodine Sergastae, maîtresse de flotte : Elle est ambitieuse et prête à marcher sur les autres pour arriver à ses fins mais c’est aussi la plus brillante maîtresse de flotte sous les ordres de Guilliman.

Elle a un œil remplacé par un bionique depuis une tentative d’assassinat raté. C’est elle qui s’est imposée quand la flotte Quintus n’a pas pu partir en premier et c’est elle qui remportera la première victoire significative de la croisade contre la croisade du massacre de Khorne.

 

Vitrian Messinius, Capitaine, 10e Compagnie, White Consuls/Seigneur lieutenant de la Flotte Tertius, Fils de Guillima. Il était venu sur Macragge pour chercher de l’aide et des renforts pour la bataille de Cadia, et s’est joint à la croisade Terran de Guilliman. Une fois sur Terra, il a participé à la bataille de la porte du lion contre les légions de Khorne. Il est devenu le chef de la sécurité de Guilliman et a ensuite été affecté à la flotte Tertius avec la triple mission de surveiller la maîtresse de flotte, de former les futurs officiers primaris et de représenter Guilliman au sein de la flotte.

Depuis la perte de son monde, il a beaucoup réfléchi aux erreurs commises par les siens et par les space marine en général.

 

Areios, Lieutenant, Première Compagnie, Première Division. Il est né sur la ruche de Daner 5. Il a été choisi personnellement par Guilliman pour être formé et devenir un des premiers chefs primaris. Il est un des rares survivants du contingent primaris envoyé prendre d’assaut les navires de la flotte du massacre. Comme la plupart des primaris créés par Cawl, il est désynchronisé et déboussolé après sa sortie de stase. Il y’a une opposition entre son esprit et les réactions de son corps. Ça s’améliore par la suite mais c’est fatal à beaucoup de primaris.

 

Éloïse Athagey, Commodore et maître de groupe. Elle commandait une flottille qui combattait la croisade du massacre. Elle utilise des tactiques atypiques pour la marine impériale. Elle privilégie l’agressivité. Elle est ensuite affectée à la flotte tertius. Elle est accro au Stimm.

 

Finnula Diomed, Première lieutenant et capitaine de vaisseau. Elle est sous les ordres d’Athagey et la temporise souvent. Elle a conscience que son travail va devenir très compliqué à cause des tensions à venir entre la maîtresse de flotte et Athagey qui ont le même caractère.

 

Adeptus Administratum, Traitement des Missives Ultima

Nawra Nison, Scribum de traitement, petite main de l’Administratum elle est touchée par l’empereur. Et pense se voir confier une mission. Elle va enfreindre toute les conventions de l’Administratum pour apporter son message mais au final elle se fera broyer par la puissance d’inertie de la machine impériale.

 

Equipe d'exploration de l'adeptus mechanicus

Camalin Hiax 43-Tau-Omicron, Magos Perscrutor il a été envoyé pour diriger une équipe d’exploration à bord du Pureté d’Acier après avoir été puni pour insubordination. Il va faire la rencontre des premiers humains touchés par un mal inconnu (les pylônes necron en fait)

 

AGENTS DE LA TRÈS SAINTE INQUISITION

Rostov, Inquisiteur de l’Ordo Xenos, on ne sait pas grand-chose de Rostov pour le moment… Il s’est lancé à la poursuite de la main d’Abaddon qui, en coulisse, récupère de la pierre noire pour créer une machine capable d’agrandir la faille. Il fait preuve d’une autorité sans faille, forçant même un commissaire et son escouade à se suicider pour lui laisser la place dans une navette d’évacuation.

 

Cheelche, Acolyte Elle fait partie de la race xenos des Cheelche mais sert l’inquisiteur avec ferveur. Elle connaît les dieux du chaos mais a décidé de ne pas les adorer parce que les dieux en général apportent plus de problèmes que de solutions.

 

 

4 : Notes personnelles avant la suite :

De toute évidence Guy Haley a entendu parler de mes résumés et n’est pas très content du boulot, du coup, à la fin du livre il y’a un appendice qui me mâche le boulot :p.

 

Plus sérieusement : A la fin du livre un « Appendice » regroupe la majorité des informations parues dans White Dwarf de cette année sur la croisade et d’autres choses. Et beaucoup d’autres infos, il n’y a pas tout, bien sûr, mais certaines choses sont vraiment intéressantes.

 

5 : L’administration Impériale et la chute de l’empire romain.

Révélation

 

Les aventures de Nawra Nison nous font parcourir les affres de l’administration impériale et le parcours d’une missive en temps normal.

L’organisation de l’administration impériale est largement puisée dans notre passé à nous, avec une sorte de noblesse de fonction qui fait que chaque administration est devenue un clan qui passe plus de temps à essayerde gagner de l’influence sur les autres ou à garder ses privilèges, qu’à faire fonctionner l’imperium.

Les mariages et échange d’enfants entre clans ont pour but de lier les clans et d’augmenter leur influence.

 

Dans ce livres on voit le parcours des missives.

Les receveurs lisent les plaintes et les messages et les font suivre

Les Post-classificateur : ils effectuent un premier classement pour faire suivre les missives à l’échelon supérieur vers le bon bureau /

 

Le Scribum de traitement : c’est l’échelon supérieur, c’est là qu’est effectué le tri et l’envoi des missives. Les scribes qui travaillent ici le font dans de petite cellule et traitent des milliers de courriers par jour.

 

Le departmento de la considération finale : c’est là qu’arrivent les missives Ultima, les plus précieuses et les plus urgentes. C’est ici qu’un adepte de l’Administratum se retrouve avec le pouvoir de vie et de mort sur des systèmes stellaires entiers, suivant s’il fait bien ou mal son travail.

 

Une missive peut mettre plusieurs années, voire plusieurs centaines d’années pour arriver au bon département. En général, une missives Ultima qui a plus de 50 ans finit aux archives.

 

La tour des Archivistes : Toutes les missives finissent aux archives mais ce n’est pas pour autant la fin de la route, il existe le clan des mineurs de données qui fouillent les archives ayant moins d’un siècle. Pour chaque archive mal classée retrouvée il gagne une prime.

 

Quand une missives est traitée ou rejetée, ou quand elle est vraiment trop vieille pour être archivée, elle finit sur le territoire du clan incendiaire qui les brûle pour alimenter les générateurs de la ruche des missives.

 

Mais le parchemin est une denrée rare sur Terra et des affrontements fréquents opposent les incendiaires aux scribes qui veulent récupérer du papier.

 

Guy Haley nous donne une vision assez noire de l’administration impériale en pleine décadence (ça avait déjà été abordé par Chris Wraight). Il est assez ironique là-dessus avec le statut de Scribum Errant : si un scribe arrive à apporter une missive assez loin, on considère qu’il est béni par l’empereur et sa missive devient une priorité (enfin sauf si on est trop con…).

 

 

6 : Le plan de Guilliman et ses doutes sur Cawl.

Révélation

 

Le primarque vient de finir de reprendre en main l’administration impériale et est en train de finir de mettre à jour le Codex Astarte.

 

a) la connaissance

Il a décidé de reformer le corps des commémorateurs mais sous un autre nom le Logos Historica Verita, pour plusieurs raisons.

Premièrement il veut sauver l’empire et le reformer et pour ça il a besoin de savoir comment l’empire en est arrivé là. Mais il a besoin de connaître la vérité, pas la vérité impériale, et plus personne ne connaît la vérité…

Deuxièmement, il veut donner à ses maîtres de flottes des informations sur l’ennemi qu’ils vont devoir affronter . La vraie histoire de l’hérésie d’Horus et non pas l’histoire religieuse impériale où les neuf anges de l’Empereur affrontent les neufs démons d’Horus.

 

b) les primaris

Les primaris sont une nouvelle arme qui n’est pas rodée du tout. La plupart des primaris n’ont même pas une année de vie réelle depuis leur transformation. Areios, par exemple, a toujours 9 ans. Ils n’ont pas non plus d’esprit de corps, ce sont de formidables combattants mais ce ne sont pas encore de vrais soldats.

Guilliman compte sur les officiers des chapitres qu’il a sous la main pour les former rapidement.

Guilliman a une vision particulière de l’Hérésie d’Horus, il pense que c’est arrivé parce que les légions étaient trop différentes avec chacun leur spécificité, tout comme leur primarque.

Et comme ils avaient été créés pour être diffèrents et complémentaires ils n’avaient pas de point commun. Guilliman décide donc de mélanger les lignées génétiques pendant la croisade Indomitus. Même si pour des raisons pratiques (le mélange du patrimoine génétique en particulier) les chapitres formés ne le seront qu’avec une lignée génétique. (Ce qui pose la question des deux légions perdues^^, si on ne peut pas mélanger les gènes :p )

 

c) Belisarius Cawl

Sûrement la personne la plus puissante de l’imperium derrière Guilliman. Et même si sa loyauté envers l’empereur et l’humanité ne fait aucun doute, Guilliman se méfie de lui et de l’influence qu’il a sur les primaris. Il se demande la place des primaris dans les plans de Cawl.

 

d) La croisade Indomitus

 

Le contexte de départ

La galaxie est coupée en deux par la grande faille. Les 13 croisades d’Abaddon avait pour bute de détruire les mondes où les nécron avaient utilisé de la noctulite pour créer des pylônes et contenir le Warp. Une fois les pylônes détruits le Warp a été libéré.

 

Guilliman a deux théories : Soit Abaddon essaie d’isoler Terra, soit il essaie de plonger l’univers entier dans le Warp. Et comme le primarque ne peut pas envisager la deuxième option, il penche pour la première.

 

Plus la masse d’étoile est importante et plus le tissu de la réalité entre le Warp et le royaume matériel est fin, c’est dans ces zones que s’est créée a grande faille.

Mais maintenant qu'elle est créée, pour faire s'étendre la faille en direction de Terra, les séides du chaos utilisent de la noctulite (en effet la noctulite peut engendrer les deux phénomènes, soit bloquer soit accélérer).

 

Le plan de départ :

Sur les huit nexus Warp majeurs entourant Terra seul Vorlese est encore en la possession impériale. La première mission de la croisade était de prendre les sept autres.

Quintus devait partir pour Lessira au sud. Tertius devait prendre Olmec à l’ouest. Primus enfin devait prendre Gathalamor au sud est.

 

Le plan réactualisé :

La croisade du Massacre progressant trop vite et la flotte Quintus n’étant pas près, Tertius devra passer par Vorlese à l’est avant de repartir vers l’ouest aller stopper la croisade du Massacre.

 

 

7 : Autres :

Révélation

 

Les Flottes de croisade

Il y’a eu dix flottes de croisades mais toutes ne partirent pas en même temps.

Les flottes Octus et Decius furent les dernières à partir.

Chaque flotte était divisée en groupes de combat plus petits.

 

Le Logisticarum :

L’adeptus Administratum était au bord du gouffre, miné par les luttes intestines. Guilliman s’est vite rendu compte qu’il était impossible de le reformer et a donc créé le Logisticarum.

Pour ce faire, il a collectionné le personnel parmi les gens ayant un esprit d’initiative. En clair, parmi des gens qui ne pouvaient pas progresser dans l’administration impériale sous peine d’aller au bûcher pour hérésie.

 

Les mondes-Bastions et les Mondes-redoutes :Les mondes-redoutes ont été érigés le long de la route de progression des flottes de croisades. Ces mondes appartiennent à l’Officio Logisticarum et servent de point de ravitaillement et de réarmement pour les flottes de croisade.

Les monde-Bastions sont des mondes forteresses qui ont résisté entre le moment où la faille est apparue et le moment où ils ont été retrouvés par l’imperium. Ces mondes faisant déjà partie de l’organisation impériale ils ont été fortifiés mais pas réattribués au Logisticarum.

 

Les portails Warp :Avec l’avènement de la grande faille, les routes Warp qui étaient plus ou moins sûres avaient disparu. Et il ne restait plus que huit routes Warp pour sortir du Segmentum Solar. Sept étaient aux mains de l’ennemi avant le début de la croisade.

 

Les porte-Flambeaux :Ce sont des flottes envoyées au devant de la croisade avec des effectifs complets de space marine pour réapprovisionner et réarmer les chapitres de space marine qui résistaient toujours.

 

L’Hypnomate : c’est un appareil qui permet d’implanter des souvenirs à une personne ou de lui faire vivre un événement pour qu’il en tire sa propre expérience sans forcément avoir pris physiquement part à l’événement en question.

 

L’ordo Sepulturum : Branche de l’inquisition qui purge les maladies Warp. Enfin qui fait plutôt disparaitre les malades.

 

Sindermann : Quand Fabian commence à écrire l’histoire concise de la grande hérésie d’Horus, il ne trouve aucun document. Sauf une serie de livres écrits par Kyril Sindermann. Fabian panique quand il essaie de se souvenir du nom de Sindermann et il a beaucoup de mal à le prononcer comme si le nom était caché (rapport sûrement avec la deuxième carrière de Sindermann).

Le livre commence par : « J’étais là le jour ou l’Empereur a tué Horus ». Ce qui a l’air de surprendre légèrement Guilliman.

 

Le Tempus Indomitus :

L’utilisation du voyage dans le Warp peut entraîner une désynchronisation de plusieurs jours ou même siècles avec le temps réel.

Un ordre de l’inquisition : l’Ordo Chronos est chargé de neutraliser les hérésies temporelles les plus problématiques.

Avec l’avènement de la grande faille, le cours du temps a été totalement altéré.

Dans un souci de facilité, il a été décidé que chaque flotte aurait son propre Tempus Indomitus réglé sur les coordonnées temporelles de son vaisseau amiral.

 

 

8 : Conclusion :

Pour une fois la conclusion est en spoile au cas ou :)

Révélation

 

Déjà je vais pousser un petit coup de gueule :

On ne sait pas grand-chose de Rostov et je remercie à ce titre la blacklibrary d’avoir sorti une Edition limitée anglaise d’avenging son avec la nouvelle « A Witch’s Fate » qui explique l’histoire de Rostov pour rendre son intervention compréhensive mais qui disparaît de la version française vu qu’il n’y a pas de traduction des éditions limitées^^.

 

Voila maintenant que c’est fait, parlons du livre. Ils nous vendent ça comme l’équivalent de l’hérésie d’Horus et au point de vue de la black Library ça sera sûrement le cas. Dans le cœur des fans, je pense que l’Hérésie aura toujours une place à part par contre.

 

Ce livre est très bon et même s’il est parfois un peu confus par le nombre d’informations qu’il apporte, il fait le boulot pour présenter la situation de départ de la série.

 

Guy Haley n’a pas hésité à se reposer sur certains livres écrits ces dernières années dans l’univers du sombre imperium.

 

Le cadre est posé il va falloir voir la suite. Haley a posé pas mal de pistes mais le principal souci va être le fait que les romans décrivent une période identique à la version 9 du jeu et que du coup ils ne pourront pas faire n'importe quoi pour ne pas déséquilibrer le jeu. La liberté qu’il y’avait sur l’Hérésie d’Horus est perdue par la proximité des événements.

 

Les principales pistes ouvertes :

Opposition entre les objectifs de Guilliman et de Cawl

La main d’Abaddon qui est un ancien membre de l’inquisition ? Rostov dit qu’il est des leurs.

Guerre civile parmi le mechanicus entre opposants et adeptes de Cawl.

L’arrivée des nécrons dans la guerre de façon assez furtive à cause des méandres de l’administration.

Mais surtout guerre civile impériale, je dis ça a cause de cette phrase :

 

« Bien qu’efficaces, ils butèrent fréquemment contre les rouages de la machinerie impériale, un facteur qui contribua aux problèmes auxquels l’Imperium allait plus tard se retrouver confronté. »

 

Du très bon pour lancé la série à voir ce qu’il va se produire ensuite. Je vais m’arrêter la parce qu’il y’a tellement de chose abordées dans ce livre.

 

 

 

La porte des ossements d’Andy Clark

Révélation

 

0 : Avant-Propos

C’est Andy Clark qui a été choisi pour écrire le deuxième volume de la série l’Aube de Feu. Andy a commencé comme rédacteur de fluff dans White Dwarf avant de rédiger de petites nouvelles pour les codex. Il a, par la suite, écrit quelques nouvelles et romans pour la Blacklibrary, principalement sur les chevaliers impériaux et sur les sœurs de bataille, et ça tombe bien vu le sujet du volume.

On va voir ce que ça va donner.

 

1 : L’histoire du livre

En ce début de croisade, les forces impériales en sont réduites à faire du porte à porte. Après la prise de la porte de Vorlese qui a empêché l’isolement de Terra, la flotte primus, dirigée par le primarque en personne se dirige vers le monde sanctuaire de Gathalamor pour prendre la porte des Ossements qui doit ouvrir aux forces impériales l’accès à la moitié sud de la galaxie.

Mais une sombre menace guette.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

La prise de la porte de Vorlese a permis à la croisade Indomitus de prendre son envol mais malgré certaines bonnes nouvelles (comme par exemple le fait que Vigilus résiste et que la partie de la galaxie située de l’autre coté de la faille combatte encore), l’élan de la croisade peut encore être brisé.

 

Alors que la flotte Tertius a réussi à écarter la menace de la croisade du massacre de Khorne, Guilliman, aux commandes de la flotte Primus s’apprête à mettre le cap vers le monde cardinal de l’ecclésiarchie Gathalamor.

Gathalamor est un monde stratégique situé sur la porte des Ossement, un nexus Warp qui ouvre toute la partie sud de la galaxie et qui doit absolument être sécurisé.

C’est pourquoi Guilliman y avait une petite force de la garde impérial soutenue par des chevaliers et des sœurs de bataille pour aller renforcer la garnison de la planète.

 

Mais les choses ont évolué d’une manière inquiétante au cours des derniers mois. La planète ne répond plus et les présages sont très mauvais. De plus, un émissaire envoyé par Eldrad Ulthran le grand prophète Aeldari est venu prévenir Guilliman qu’une grande menace était en train de prendre forme sur Gathalamor.

 

Guilliman n’est pas du genre à se fier aux présages mais vues les puissances impliquées dans cette guerre, il prend quand même en compte les avertissements et décide d’envoyer une petite force en avant-garde pour évaluer la situation et, si possible, renforcer la planète le temps que le gros de la flotte n’arrive.

 

Une petite force de cinq Custodes et trente primaris partent donc pour Gathalamor.

 

Quand la mission de secours arrive en orbite de Gathalamor, son commandant Marcus Achallor comprend tout de suite que quelque chose s’est mal passé.

La flotte de défense a été détruite et les vaisseaux des Iron Warrior patrouillent dans le secteur. De plus, une sorte de vaisseau démon est en position au dessus de la Macro-cathedrum de l’Empereur Exultant (la plus grande Cathédrale de la planète). Il réussit quand même à se poser sur la planète et à entrer en contact avec les forces impériales qui lui expliquent la situation.

 

En fait, rien ne s’était passé comme prévu. Moins d’une semaine après l’arrivée du corps impérial, alors qu’ils étaient encore en train de débarquer leur équipement, les Iron Warriors et les Word Bearers avaient fait leur entrée dans le système. La population s’était soulevée contre les forces impériales et, en moins de quelques jours,tout était joué.

Les renforts impériaux avaient seulement pu sécuriser le spatioport mais le reste de la planète était tombé. Et, depuis, une guerre de position s'était installée, les impériaux n’ayant pas les effectifs pour avancer et les forces du chaos ne donnant pas l’impression de vouloir progresser.

 

Par contre, les diverses reconnaissances impériales avaient permis de voir que les forces ennemies cherchaient quelque chose sous la planète et étaient en même temps en train de construire une arme dans la macro-cathedrum.

 

Et, effectivement, les forces du chaos ne sont pas venues pour prendre la planète mais pour chercher quelque chose dans les catacombes.

La véritable histoire de Gathalamor avait été réécrite et déformée par l’inquisition pour faire disparaître le règne du cardinal Bucharis qui avait été le véritable maître bâtisseur de la planète avant que sa soif de pouvoir ne le fasse se retourner contre l’imperium.

Apres l’avoir vaincu et de peur que son âme ne vienne se venger il avait été enterré au plus profond de la planète et sa chambre mortuaire avait été scellée par de puissants sorts pour empêcher toute intrusion ou éventuelle évasion de son âme.

Et c’est ça que les forces sous les ordres de Tenebrus (la main d’Abaddon) étaient venues chercher sur Gathalamor ou plutôt sa bague de cardinal : « le don de Bucharis ». Ce puissant artéfact réceptacle de la haine de Bucharis.

Cette relique doit permettre d’activer un énorme canon créé par le Dark Mechanicum à partir des ossements de milliards d’humains morts sur la planète.

Et, justement, les recherches ont été fructueuses et le canon est bientôt opérationnel.

 

Pressé par le temps et les présages de plus en plus funestes, Marcus Achallor décide de donner l’assaut à la Cathédrale de l’Empereur Exultant dans les plus bref délais.

Alors que les combats font rage entre les forces impériales qui, dans une grande diversion, donnent l’assaut directement sur les défenses de la cathédrale, les Custodiens, commandés par Achallor, tentent une approche furtive à bord d’un Thunderhawk.

 

C’est à ce moment que l’avant-garde de la flotte Primus entre dans le système et que Tenebrus en profite pour essayer la nouvelle arme. Le Canon tire une énorme vague d’esprit enragé en direction de la flotte qui vient de pénétrer dans le système et pulvérise la plupart des vaisseaux impériaux. Le contre coup du tir déverse une vague d’esprit sur la planète elle-même et met à mal aussi bien les impériaux que les forces du chaos.

 

Achallor et son petit groupe finissent par arriver au macrocanon mais Achallor trouve la mort en combattant un démon du chaos, ce qui laisse le temps à Tenebrus et sa suite de partir de la planète.

La plupart des forces Iron Warriosr arrivent aussi à évacuer avant l’arrivée de la flotte Primus.

 

Officiellement c’est une victoire des forces impériales et elle sera fêtée comme telle mais l’ennemi a réussi à fuir avec son arme et les pertes impériales sont très lourdes…

 

 

3 : Personnages :

Révélation

 

Flotte Primus :

Roboute Guilliman, XIIIe Primarque, le Fils Vengeur, le Seigneur Commandeur, Régent Impérial : il intervient très peu dans le roman. Il est en train d’essayer de réorganiser les plans du début de la croisade pour éviter un fiasco alors que beaucoup de choses imprévues se dressent devant lui. Mais c’est un primarque et il a été créé pour ça.

 

Maldovar Colquan, Tribun Stratarchis Actuarius, Adeptus Custodes : toujours très méfiant vis-à-vis de Guilliman, il sape quelque peu son autorité. Pas ouvertement bien sûr, il ne va pas l’affronter de front mais au moment où Guilliman envoie une mission de secours sur Gathalamor, on voit Colquan faire en sorte que ccelle-ci se transforme en mission de reconnaissance en limitant les effectifs et les possibilités tactiques des troupes allouées à l’expédition.

 

Illiyanne Natasé, Grand prophète, envoyé d’Eldrad Ulthran : Eldrad l’envoie prévenir Guilliman qu’un grand danger est en train de voir le jour sur Gathalamor. Son arrivée parmi les humains ne se passe pas sans mal, depuis dix mille ans l’empire enseigne la haine des xenos et les Aeldari n’ont pas vraiment bonne presse avec leur manies de manipuler les autres races, et leur attitude supérieure en toute occasion.

 

Le Conseil Exterra : il n’intervient pas vraiment dans l’histoire.

C’est l’organe qui doit faire le lien entre les hauts seigneurs de Terra et la croisade Indomitus. Il est formé de :

Geestan, Militant-apostolique, Adeptus Ministorum

Andiramus, Prévôt, Adeptus Arbites

Luthian Xhyle, Chiliarque de Rassunéon, Astra Militarum

Dame Filomensya Blaaz, Psyker primaris, Adeptus Astra Telepathica

Arfon Hoiditma, Inquisiteur, Inquisition Impériale

Belisarius Cawl, Archimagos Dominus, Adeptus Mechanicus

Dho Gan Mey, Contre-amiral, Navis Imperialis

 

La mission de secours :

Adeptus Custodes, Émissaires Imperatus de l’ost-rempart

Marcus Achallor, Capitaine-protecteur : c’est le commandant de la mission de secours. Il aurait aimé pouvoir amener plus de Custodiens avec lui mais Maldovar Colquan a préféré le restreindre pour l’empêcher d’être trop entreprenant. Au final, cela n’aura servi à rien.

Il est très proche des humains et regrette que les custodes s’éloignent autant de l’humanité dans leur mission de protection de l’empereur.

Même si, comme tous les custodes, il est contre la religion impériale qui voit l’empereur comme un dieu, il en comprend l’utilité et la force que cela donne aux humains.

Il va mourir en combattant Gatharr et, à la consternation de son ami et frère d’arme Vychellan, il sera inhumé sur Gathalamor et deviendra un saint martyre de l’imperium.

 

Hastius Vychellan, il seconde Achallor pendant la mission sur Gathalamor, ils sont amis et surtout complémentaires, Achallor est porté sur la réflexion et Vychellan sur l’action, il a aussi une vision différente sur le culte impérial, il pense que les custodes devraient le faire disparaître.

C’est un des personnages qui devient récurrent dans cette série de livre et même à coté, il apparaît dans cinq romans et son histoire devient de plus en plus étoffée.

 

Undeyr Amalth-Amat, Vexillor c’est le troisième survivant des quatre custodes envoyés sur Gathalamor, tout le monde le pensait mort mais il a réussi à revenir à la surface après le glissement de terrain qui l’avait emporté, lui et le sergent Magda Kesh, pendant l’assaut sur la cathédrale. Il va perdre un œil pendant les combat.

 

Boucliers Gris de Dorn

Racej Lucerne, Sergent : encore un personnage qui va devenir récurrent au fil de la série. C’est un bouclier gris de la lignée de Dorn, un impérial Fist donc mais avant d’être enlevé recruté pour devenir un primaris il était sur le point de devenir prêtre. Et il espère donc un jour rejoindre les Black Templars, le chapitre fondé par l’illustre Sigismund.

On apprend à cette occasion que l’hypno conditionnement des space marines du 30ème millénaire ne leur effaçait pas leurs souvenirs, ou pas totalement, ce n’est venu que plus tard.

 

Les défenseurs de Gathalamor

84e Régiment Mordian de l’Astra Militarum

Luthor Dvorgin, Général, commandant des forces impériales de Gathalamor, il commande les forces de renfort envoyées sur Gathalamor. Il est tourmenté parce qu’il pense avoir trahi l’empereur au moins une fois, en refusant de donner un héritier à sa femme. Il veut bien vivre et mourir pour l’imperium et l’empereur mais il ne se sentait pas l’autorisation de faire subir cela à son propre enfant… Qui voudrait élever un enfant dans le 40ème millénaire ?

Il va survivre au combat et demander à être redéployé dans le protectorat d’Ironhold pour continuer le combat auprès des alliés et amis qu’il a trouvés sur Gathalamor.

 

Magda Kesh, Sergent éclaireur, c’est elle qui découvre ou creuse les cultistes et c’est aussi elle qui va permettre aux Custodes de s’introduire dans la cathédrale.

Dvorgin a un petit faible pour elle et dans le régiment certains pensent qu’il est amoureux mais en fait, elle lui rappelle l’enfant qu’il n’a jamais osé avoir et cela le rend heureux et triste. Il est fière d’elle et il est en même temps malheureux parce qu’il se dit qu’il aurait pu avoir un enfant qui aurait pu survivre dans ce monde de fou.

 

L’ordre du Suaire d’Argent, Préceptoire de Gathalamor

Imelda Veritas, Chanoinesse elle seconde le général Dvorgin. Et le remplace quand il n’est pas là. C’est grâce à elle et à ses sœurs que la planète tient encore. La ferveur religieuse des sœurs de batailles permet de repousser les âmes invoquées par les tirs du canon manœuvré par le don de Bucharis.

Après la bataille, elle restera sur Gathalamor pour participer à la purification de la planète.

 

Les Chevaliers de la Maison Kamidar, Protectorat d’Ironhold

Jessivayne Y’Kamidar, Princesse héritière : elle dirige la seule force capable de s’opposer aux unités blindées des Iron Warriors. Bien qu’elle soit impétueuse comme tout pilote de Knight, elle n’est pas aussi irréfléchie que la plupart et sait quand elle doit se replier.

Ses capacités de commandement vont lui permettre de repousser les assauts des unités blindées des Iron Warriors mais elle finira par se faire tuer par le commandant ennemi.

 

Les envahisseurs de Gathalamor

Tenebrus, Sorcier, la Main d’Abaddon : on sait peu de choses de lui, à part qu’il est très puissant et qu’il était un inquisiteur. Il cherche le Don de Bucharis pour créer une arme capable de tuer l’empereur. Il parvient à s’échapper malgré la défaite de ses troupes.

 

Vech Xyrax, Haut magos du Mechanicum Noir : c’est lui qui fabrique le canon qui est commandé par le Don de Bucharis. On ne sait presque rien sur lui sinon qu’il est très proche de Tenebrus.

 

Légion renégate des Word Bearers

Kar Gatharr, Apôtre noir, serviteur de Kor Phaeron, Il est sous les ordres de Tenebrus ou du moin,s il suit ses ordres mais il est surtout le serviteur de Kor Phaeron et des dieux du chaos. Il s’est lié d’amitié avec Torvann Lokk au moment de la bataille d’Istvaan il y a plus de dix mille ans. Ils font partie de la même loge mais ils sont relativement opposés au niveau de leur vision de l’avenir.

Kar Gatharr sait qu’il va mourir, les dieux du chaos lui ont donné trop de puissance et ça le consume. Il va devenir un démon et ,grâce à cette nouvelle force, il va pouvoir retenir les Custodes assez longtemps pour permettre à Tenebrus de se sauver. Mais il sera tué dans la bataille.

 

Tharador Yheng, Chef de culte : c’est la suivante de Kar Gatharr, elle est très puissante et favorisée par les dieux du chaos. Avant de mourir, Kar Gatharr lui donne un ultime ordre : survivre assez longtemps pour gagner en puissance et pouvoir influencer Tenebrus et Abaddon. Elle s’enfuit avec Tenebrus à la fin de la bataille.

 

Légion renégate des Iron Warriors

Torvann Lokk, Techmancien : il a participé au massacre du site de largage sur Istvaan il y a dix mille ans et alors qu’il poursuivait un groupe de Raven Guard il a été attaqué par leur primarque Corax qui a exterminé toute sa colonne de blindés en le laissant seul en vie en train d’agoniser dans son tank.

Il sera sauvé par Kar Gatharr que les dieux du chaos avaient guidé jusqu’à lui.

Il est las de la longue guerre et espère qu’elle va bientôt finir. Il ne croit pas vraiment aux dieux du chaos mais il leur dédie quand même toutes ses victoires et, à la fin de la bataille de Gathalamor, la délivrance vient enfin et il devient un démon…

Même après dix mille ans, il existe deux courant de pensée chez les Iron Warriors : certains vouent leur vie au chaos universel et d’autres pensent encore que le fer est le plus fort et ne veulent pas se tourner vers le chaos.

 

 

4 : L’histoire de Gathalamor :

Révélation

 

a) la version officielle :

Gathalamor était un monde cardinal de l’ecclésiarchie et un monde de pèlerinage pour des milliards d’êtres humains. Le cardinal Asclomaedas, le bâtisseur, a fait construire de gigantesques cathédrales en l’honneur de l’empereur.

 

b) La version des Historitor :

Pendant l’ère de l’Apostasie, alors que les voyages Warp étaient devenus difficiles, Gathalamor était dirigé par le cardinal Bucharis, mais même si c’était un monde cardinal c’était un monde pauvre.

Le cardinal avait une idée : au nom de l’empereur, il avait commencé à faire construire de gigantesques Cathédrales, en engloutissant les ressources de la planète et quand il n’y avait plus eu de ressources, il a fait venir des ressources d’autres mondes en utilisant la foi puis la force. Petit à petit,il est devenu un tyran, il a prêché la chute de Terra et s’est forgé son propre royaume.

Il n'a été renversé qu’après avoir attaqué Fenris où ses armées ont été décimées et après l’intervention d’un confesseur impérial, Dolan, qui avait réussi à retourner le peuple contre lui.

Quand Bucharis a été renversé, le cardinal Asclomaedas a pris sa place et l’inquisition s’est mise au travail pour effacer toute trace de Bucharis.

Mais Asclomaedas était persuadé que l’âme de Bucharis voudrait se venger et au lieu de détruire son corps en l’envoyant dans le soleil par exemple, il a préféré l’enfermer dans une crypte sécurisée par de puissants sortilèges.

C’est cette haine qui se retrouve piégée dans l’anneau de Bucharis (le fameux don de Bucharis) et c’est ça que sont venus chercher les forces du chaos.

 

 

5 : Le plan d’Abaddon :

Révélation

 

Tenebrus avec l’aide du haut magos du Mechanicum noir, Vech Xyrax, doit mettre la main sur le Don de Bucharis et tester une arme capable de tuer un dieu. Après le premier essai et alors que ses alliés pensent qu’il veut tuer le primarque, Tenebrus fuit la bataille à bord du Paracyte (son navire démon) en emportant avec lui le Don de Bucharis.

Il veut l’utiliser pour tuer l’empereur.

 

 

6 : le plan des Word Bearers

Révélation

 

Il existe une légère différence d’objectif entre Lorgar, le primarque des Word Bearers, et Abaddon, le nouveau maître de guerre du chaos.

Alors qu’Abaddon veut consumer la galaxie, Lorgar veut une galaxie vouée aux dieux du chaos. En fait, il veut renverser le culte impérial pour le remplacer par le culte du chaos mais pas forcement détruire l’univers matériel.

Et pour cela ,les Word Bearers doivent influencer Abaddon, la victoire du chaos est inévitable mais la façon de gagner définira le futur de la galaxie.

Kor Phaeron a donc prévu un plan : la légion va se réunir sur Talledus et au moment où Guilliman arrivera sur Gathalamor alors la légion partira attaquer Terra.

 

 

7 : Les custodes :

Révélation

 

Comme dans le camp du chaos on peut voir qu’il y a plusieurs courants de pensée chez les custodes.

Ils ont tous le même objectif mais n’ont pas du tout la même façon de voir les choses et d’envisager les moyens d’arriver à leur fin.

A propos du primarque déjà : tous sont d’accord pour dire que si un primarque a pu revenir alors l’empereur peut revenir aussi. Mais ils sont partagés sur le fait de faire confiance à un primarque à nouveau alors que tellement d’autres ont trahis.

Le sujet de la religion partage aussi les Custodes, ils sont tous d’accord sur le fait que l’empereur n’est pas un dieu mais alors que certains d’entre eux sont totalement contre l’idée d'utiliser cette fausse croyance pour asseoir l’autorité impériale, d’autres sont prêts à utiliser tous les moyens pour garantir la victoire finale du plan impérial.

 

 

8 : Les appendices :

Révélation

 

Comme à la fin du premier volume, il y a des appendices à la fin de celui-là :

 

a : la croisade Indomitus :

D’apres les calculs, la croisade indomitus aurait dépassé en ressources et en effectifs la grande croisade.

 

Avec la perte de sept des huit nexus Warp situés à proximité de Terra, les manœuvres initiales de la croisade indomitus étaient simples : la fllotte Quintus devait être la première à partir pour Lessira et le sud du Segmentum Solar, suivie par la flotte Tertius qui devait reprendre Olmec. Pendant ce temps, la flotte Secundus devait donner l’assaut à l’œil de la Terreur pour retenir la plus grosse partie de l’armada ennemie.

Une fois les deux premiers nexus libérés, la flotte Primus devait partir pour Gathalamor puis effectuer un arc de cercle autour du sud du Segmentum Solar pour libérer tous les Nexus un à un et, une fois fait, lancer vraiment la croisade.

 

Mais les choses ne se sont pas déroulées comme ça : la Flotte Quintus a gagné son surnom de flotte maudite après plusieurs défaillances techniques, le déclenchement d’une peste et plusieurs sabotages.

De plus, une flotte de Khorne est sortie de l’œil de la terreur pour attaquer Hydraphur et la flotte Tertius a été détournée vers ce nouvel objectif.

La stratégie du primarque était mise à mal mais, en prenant Gathalamor, tout n’était pas perdu…

La flotte Secundus a commencé à suivre la route des Martyrs vers l’œil de la terreur.

La flotte Primus qui devait balayer le sud galactique s’est trouvée déroutée vers le nord pour libérer les nexus sur son chemin et la flotte Tertius partie vers le sud.

Bien que la première phase de la croisade restera aux yeux de l’histoire une victoire, tout a été à deux doigts de finir bien plus tragiquement.

 

b : Les gardiens de l’empereur :

Bien que les custodes aient effectué de nombreuses missions secrètes en dehors de Terra, c’est la première fois avec la croisade Indomitus qu’ils quittent ouvertement Terra depuis l’hérésie d’Horus.

Pour mettre fin à l’édit de restriction, Trajan Valoris le capitaine général de l’adeptus custode s’est servi de l’intervention du capitaine protecteur Valerian et de la sœur du silence Aleya sur Vorlese et a promulgué : » le précédent de Vorlese ».

Même s’il y avait des custodes dans toutes les flottes, la plus grande force était présente dans la flotte primus sous les ordres du tribun Colquan.

Il y avait deux raisons à cela : la première avouable était de protéger le régent de Terra, le primarque Guilliman.

La deuxième c’était d’espérer avoir une force de custodes assez puissante pour l’arrêter s’il voulait prendre le pouvoir.

 

Note : Les Custodiens ont toujours joué sur les mots : l’édit de restriction empêche les Custodiens de quitter la demeure de l’empereur et un dicton impérial dit que l’humanité est la demeure de l’empereur…

 

c : La foi impériale :

La foi impériale en général et celle des sœurs de batailles en particulier allaient devenir un atout indispensable à la croisade indomitus.

L’ouverture de la grande cicatrix a provoqué une augmentation des événements d’ordre psychique et , par là même, une augmentation des miracles.

Même si Guilliman est contre la foi impériale et que les custodes trouvent dangereuse la propagation grandissante de cette idée, ils ont été assez intelligents pour ne pas la combattre de front et l’utiliser au profit de la croisade.

 

 

9: Conclusion :

Je dois avouer que j’avais quelques appréhensions quand j’ai vu que c’était Andy Clark qui devait écrire le deuxième roman de l’aube de feu. J’avais déjà lu deux de ses romans : « croisade » et « le poing de l’imperium » et à chaque fois j’ai trouvé qu’il manquait un petit quelque chose pour que le roman sorte de la norme.

J’ai donc été agréablement surpris par la porte des ossements.

Même si le roman met un peu de temps à démarrer, il met bien en place l’histoire et continue sur la lancée du premier volume. On nous présente des personnages crédibles qui ne sont pas tout lisses ou totalement mauvais (à part un ou deux).

Andy Clark a réussi à montrer plusieurs facettes des servants du chaos. On voit la différence entres les deux légions présentes et même les différences entre Iron Warriors.

Et c’est pareil du coté impérial, on note pas mal de différences entre les protagonistes.

 

En écrivant ces lignes je repensais à l’hérésie d’Horus et un des grand avantages de cette nouvelle serie, c’est qu’à part peut être Guilliman, aucun des personnages n’a d’armure en « scénarium »^^. Contrairement à l’hérésie d’Horus où on savait qui avait survécu, ici la mort peut frapper à tout moment.

 

 

L’ère du loup de Gav Thorpe

Révélation

 

0 : Avant-Propos

Et c’est l’inévitable Gav Thorpe qui se retrouve à l’écriture du tome trois de l’aube de feu. Surtout connu pour ses romans des têtes brûlées et sur les dark angels ; c’est l’auteur que tout le monde adore critiquer mais qui reste néanmoins un pilier de la Blacklibrary.

Après les romans sur les Aeldari et les Ynnari et un bon roman sur les space Wolves, on le retrouve une nouvelle fois pour nous conter une saga des fils du loup.

 

1 : L’histoire du livre

Après avoir pris la porte des ossements, la flotte Primus, au lieu de suivre le plan initial et de se répandre dans le sud galactique, commence un mouvement en arc de cercle pour remonter vers le nord-est en direction de Fenris, la planète des Spaces Wolves.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

Juste après avoir pris la porte des Ossements, les flottes porte-flambeaux avaient été envoyées dans toutes les directions pour apporter les primaris aux chapitres encore à même de défendre l’imperium. Une flotte avait été envoyée en direction de Fenris mais, depuis 3 ans, elle ne donnait plus de nouvelles et aucune nouvelle n’était venue de Fenris non plus.

La flotte Primus avait donc commencé à pousser en direction de Fenris, elle avait commencé à remonter la zone de la galaxie connue sous le nom de l’étendue du voile de fer, c’était une zone qui n’était protégée par aucune force impériale, elle se situait entre les secteurs alignés sur Fenris et ceux soumis à une croisade de Black Templar. Il existait bien le protectorat d’Ironhold, siège de la maison de Kamidar, mais la reine de Kamidar avait d’autres priorités que de s’occuper de toute cette zone.

C’est ce qui avait permis aux Night Lords de se tailler un petit royaume parmi les ruines de l’imperium et c’est cette menace que devait combattre la flotte Primus et qui retardait son avance vers Fenris.

 

Dans le même temps, Maldovar Colquan et Guilliman avaient convenu d’envoyer une nouvelle flotte porte-flambeaux en direction de Fenris mais cette fois accompagnée d’Historitors et du custodes Vychellan pour essayer de glaner des informations sur le « Don de Bucharis ». Depuis trois ans l’enquête piétine, la plus grande partie des archives avait disparu et les seuls qui restaient n’apportaient pas de réponse…

 

Sur la route qui les mène à Fenris, la flotte porte-flambeaux sort du Warp dans le système de Noviomagus qui est attaqué par les orks. Vychellan décide d’intervenir et leur arrivée imprévue permet de sauver ce qui reste de la garnison humaine et des space marines sur place.

La planète était défendue par une compagnie de Dragonspears et la grande compagnie des Tueurs de Drakks de Krom Œil de Dragon.

Après la victoire et une rapide explication de Vychellan sur sa mission, Krom annonce que le loup suprême a rappelé toutes les compagnies sur Fenris et qu’il sera très content d’emmener la flotte porte-flambeaux avec lui, tout les renforts sont les bienvenus parce que si le loup suprême appelle toutes les compagnies l’heure doit être grave…

 

Et, en effet, l’heure est grave… En guerre continue sur tous les fronts depuis la chute de Cadia et sans renfort de Terra, les space Wolves ne sont plus vraiment en mesure d’être partout en même temps et même si plusieurs autres chapitres et unités de l’armée impériale se sont mis sous les ordres du loup suprême Logan Grimnar, cela ne suffit plus. La fin est proche pour les loups de Fenris.

Mais Logan ne veut rien savoir, il veut combattre l’ennemi partout où il se trouve, et, en ce moment l’ennemi est surtout constitué de flotte d’Orks de plus en plus nombreuse et de plus en plus puissante. Il a lui-même donné un assaut à un space Hulk ork qu’il a nommé Gottrok, mais l’assaut s’est soldé par un échec et c’est pour ça qu’il a rappelé toutes les grandes compagnies… Les space Wolves vont prendre le space Hulk ou disparaîtront en essayant de le prendre.

 

Krom Œil de Dragon pensait être accueilli en héros avec les nouvelles et les renforts qu’il apportait mais cema n'a pas été le cas et il a failli en venir aux mains avec le Loup Suprême en personne.

Logan ne voulait rien avoir à faire avec les primaris et surtout pas prêter allégeance à Guilliman le briseur de Légion.

 

Après plusieurs mois de discussions et de négociations infructueuses, Guilliman s’est décidé à venir lui-même à la rencontre de Logan, mais même ça n’a rien changé et le loup suprême était déterminé à marcher vers son destin…

C’est en définitive l’exploit d’un primaris de la ligné de Russ du nom de Titus qui décidera Logan à accepter les primaris.

Titus, depuis son réveil de champs de stase, a baigné dans les récits et les livres sur les loups de Fenris, il a essayé de tout son être de s’intégrer à eux mais les loups n’acceptent pas les étrangers même s’ils les tolèrent . En désespoir de cause, Titus a voulu démontrer qu’un primaris de la lignée de Russ était un vrai space Wolf et il a sauté dans la forêt depuis un Thunderhawk pour rentrer à la forteresse du chapitre à pied et réalisé le test de Morkai. Grâce à son exploit, les primaris sont enfin acceptés par les loups, mais Logan ne prête pas pour autant serment à Guilliman, il continuera à protéger l’imperium et a mené sa guerre contre les orcs comme les space Wolves le font depuis 10000 ans.

 

De leur coté Vychellan et les Historitors ont fait quelques découvertes intéressantes sur Bucharis et même sur les space Wolves. Ils ont aussi retrouvé la trace de la première flotte porte-flambeaux envoyée vers Fenris.

Elle a été interceptée par les orks et son équipage a été réduit en esclavage. Mais un d’eux a survécu et a pu raconter ce qui s’était passé aux Historitors qui ont fait un rapport a Guilliman.

Ce rapport n’est pas vraiment fiable à cause de la folie du pauvre homme qui a passé trois ans comme esclave des orks et il n’a donc pas été archivé.

 

Les space Wolves ayant été renforcés, la croisade peut poursuivre sa route.

 

 

3 : Personnages :

Révélation

 

Haut commandement indomitus, flotte primus :

Roboute Guilliman, XIIIe Primarque, le Fils Vengeur, le Seigneur Commandeur, le Régent Impérial, il est sur tous les fronts, aussi bien extérieurs qu’intérieurs. Même si la croisade a fini par partir sur la bonne voie, il reste beaucoup de choses qui peuvent mal tourner. Le retour des orks en est une et il compte sur les Space Wolves pour les retenir. Mais il a aussi bien conscience que la seule chance de sauver l’imperium c’est que toute sa puissance soit tournée vers sa survie et non pas vers des luttes intestines ou vers un repli défensif.

C’est aussi le premier livre où la droiture de Guilliman et son image immaculée commencent à se craqueler. On commence à nous parler de ses mensonges et de ses manipulations…

 

Maldovar Colquan, Tribun Stratarchis Actuarius, Adeptus Custodes : toujours de plus en plus inquiet sur ce que pourrait devenir le primarque, il cherche par tous les moyens à le prendre en faute. Il a même commencé à chercher comment le tuer. Et va même jusqu’à compromettre le ralliement des Space Wolves par ses sous-entendus sur la fiabilité de Guilliman.

En ayant des livres qui se passent en début de croisade comme celui-ci et d’autre en fin de croisade comme sombre imperium, on peut se demander à quel moment Colquan change d’avis.

 

Hurak, Capitaine, Fils de Corax : il fait office d’écuyer de Guilliman. Il est toujours d’humeur joyeuse et essaie de rire de tout. C’est assez contradictoire pour un fils de Corax mais il a beaucoup lu et appris sur son primarque et sur la Raven Guard, et il a décidé d’être joyeux pour eux qui voit la vie en noir et noir…

 

Les envoyés sur Fenris

Hastius Vychellan, Émissaire Imperatus, Adeptus Custodes : il continue à se faire une place dans cette univers, c’est le personnage qui est toujours là en fait^^. Il n’a pas forcément une grande importance mais c’est souvent lors de ses dialogues qu’on apprend des choses. Dans ce livre, c’est l’histoire des Space Wolves… Un peu sur la onzième légion… Et même sur la création des Custodes. Il s’oppose de plus en plus à Colquan sur sa façon de voir Guilliman et la coopération qu’il devrait y avoir entre les Custodes et le primarque.

Mais il est d’accord avec Colquan sur le fait que, si Guilliman trahit, ça sera très dur de l’arrêter.

 

Deven Fraçoi Estérant Mudire : il fait partie des quatre (trois en fait, le quatrième a mystérieusement disparu) premiers Historitors. Il a participé à la formation de la première vague de chercheur. Il a été envoyé sur Fenris pour en apprendre plus sur Bucharis. Mais ses découvertes vont dépasser de loin le cadre de sa mission et, par certains aspects, mettre en péril la croisade. Contrairement à son collègue Fabian Guelphrain, il saura faire la différence entre une vérité bonne à dire et une qui doit rester cachée.

On apprend qu’il déteste les Custodiens parce que sa famille n’a pas été estimée assez digne pour fournir des aspirants, mais il reviendra sur cette position après en avoir parlé à Vychellan.

 

Sergent Titus : c’est un bouclier gris de la lignée de Fenris. On apprend à cette occasion que Cawl a enlevé des enfants sur Fenris pour en faire des Space marines… Il a beaucoup lu et appris sur les guerriers de Fenris (surtout grâce au livre fourni par Mudire), et il rêve de s’intégrer parmi eux. Mais la réalité va vite le rattraper et, même si ses capacités martiales font que les Space Wolves le respectent, ils ne l’acceptent pas comme un des leurs.

Titus ne voulant pas être juste une pièce rapportée qu’on supporte mais qu’on n’intègre pas, il décide de passer le test de Morkai comme tout Space Wolf.

Et son histoire deviendra légendaire… Il va réussir le test et avec la manière en plus (il va tuer un loup crinière noir, il va tuer un kraken) mais il va en plus permettre à un Gothi d’une tribu de Fenris de délivrer un message au loup suprême en personne.

C’est grandement grâce à ses actions que le loup suprême va accepter les Primaris et que les Space Wolves vont échapper à leur destin.

 

Les défenseurs de Noviomagus Superior

Capitaine Orstanza, Quatrième Compagnie des Dragonspears : il n’y a pas grand-chose à dire sur Orstanza si ce n’est qu’il n’est pas vraiment d’accord avec la façon qu’ont les Space Wolves de mener leur guerre. J’en parle ici au cas où le personnage revienne plus tard^^.

 

Guerriers de Fenris

Logan Grimnar, Le Loup Suprême, Maître de chapitre des Space Wolves, Seigneur des Champions de Fenris

 

Njál des Tempêtes, Prêtre des Runes, le Seigneur des Runes, Maître archiviste des Space Wolves : c’est grâce à lui que la situation se débloque entre l’imperium et Logan. Il a des visions partielles de l’avenir et sait que, sans aide, les Space Wolves vont disparaître. Il accepte de rencontrer les Historitors et de leur parler de Bucharis et des Space Wolves. Il leur donne même plusieurs informations sur les rapports entre le chapitre et l’imperium. Au final, il va partir seul dans les montagnes pour essayer d’entrer en communion avec la planète et de clarifier sa vision ; la suite est racontée dans « Les cendres de Prospero ».

 

Ulrik le Tueur, Haut Prêtre Loup : Au départ, il est contre l’intégration des Primaris et contre reconnaître l’autorité de Guilliman, mais devant la force que représentent les Primaris et la possibilité de créer des Primaris de Fenris sans le conditionnement de Cawl, il change d’idée.

Au final, le fait qu’un Primari réussisse le test de Morkai finit de le convaincre. Mais il est contre faire allégeance à Guilliman.

 

Bjorn Main Terrible, Dreadnought Vénérable, ancien Loup Suprême : il en veut toujours à Guilliman d’avoir brisé les légions et ne lui fait pas confiance pour ça. Dans la tête de Bjorn, Guilliman a détruit les légions de Space Marines par jalousie parce qu’Horus avait été nommé maître de guerre à sa place.

 

Arjac Poing de Pierre, Garde royal, Champion de Logan Grimnar : c’est le garde du corps de Logan Grimnar, il risque plusieurs fois sa vie pour son seigneur. Et même s’il n’est pas toujours d’accord avec lui, il le soutient en toute circonstance.

 

Krom Œil de Dragon, Seigneur Loup : c’est le premier seigneur loup à entrer en contact avec des Primaris. Il n’a aucune considération politique et ne pense qu’à se battre et remplir son devoir. Il accepte donc les Primaris parmi ses troupes sans se douter que le loup suprême lui en voudrait pour ça et que ça allait remettre en cause sa loyauté.

Mais au final tout rentrera dans l’ordre.

 

La tribu de Landsattmar

Gytha : elle est de la tribu de Landsattmar, une tribu qui n’a plus de Gothi depuis plus d’une génération. Elle n’est pas vraiment une Gothi, ou du moins pas encore, mais elle commence à avoir des visions, des visions d’un grand danger mais qu’elle ne comprend pas vraiment.

En fait, elle a les mêmes visions que Njal mais en bien plus précises, seulement n’étant pas Gothi et n’ayant personne pour l’aider, elle ne comprend pas ce qu’elle voit.

Elle et sa tribu décident de partir vers le nord pour aller rencontrer le seigneur loup et lui parler de ses visions.

Mais le voyage est difficile et ils ne doivent leur survie qu’à l’intervention de Titus qui croise leur route et les conduit jusqu’à la forteresse des loups.

Elle manque de se faire capturer par une escouade de Tempestors de la croisade Indomitus et, pour désamorcer la situation, elle promet de se rendre si elle a le droit de délivrer son message avant.

Njal reconnaît en elle une très puissante psyker mais qui ne possède pas toute la panoplie des psykers, elle est plutôt un récepteur des puissances magiques mais n’a aucun moyen de les émettre.

Le message permet à Njal de comprendre ce qu’il doit faire et le convainc de partir seul dans les montagnes pour retrouver son lien à Fenris.

La tribu de Landsattmar a gagné le droit de s’installer sur les terres du seigneur loup.

Et Gytha sera la première Fenrissienne depuis des milliers d’années à passer les tests impériaux.

 

Servants de l’empereur

Orad, Soldat, 4e canon, seconde batterie tribord : c’est le seul survivant de la première flotte envoyée en direction de Fenris, il va passer trois ans comme esclave des Orks, il sera libéré par la flotte commandée par Vychellan, ses propos sont incohérents et son histoire est totalement folle et incompréhensible. Il y a trop d’incohérences et d’exagérations…

Mais Guilliman connaît la vérité, et il envoie Orad mourir dans une opération suicide pour garder le secret…

 

 

4 : La onzième légion :

Révélation

Très peu d’informations sur cette légion. Mais les Custodes y font allusion pour signaler que la loyauté impériale peut parfois être retournée contre l’empereur. Et aussi pour souligner la fidélité des Space Wolves.

 

5 : Les Custodes :

Révélation

 

Encore une fois, on peut voir à quel point Colquan se méfie de Guilliman. Il a même commencé à chercher le meilleur moyen de le tuer. Mais on commence à mieux comprendre pourquoi il se méfie de lui.

Les custodes n’ont rien oublié et ils se souviennent de l’imperium Secundus.

« — Ne confondez pas Dante et Sanguinius. Vous ne pourrez établir un autre royaume par-delà la tempête. Pas cette fois. »

On apprend aussi la relation entre la noblesse de Terra et les Custodiens. Jusque là, on nous avait expliqué que certains enfants de la noblesse étaient sélectionnés pour devenir des Custodiens.

Ce n’est pas tout à fait exact.

En fait, pour créer un custodien il faut une base génétique pure. La personnalité et les souvenirs de l’enfant ne survivent pas au processus de transformation. Et, si le matériel génétique n’est pas assez pur, il est envoyé sur Mars pour servir à faire des servitors.

 

 

6 : Les Space Wolves

Révélation

 

Ils sont dans une situation désespérée mais préfèrent mourir que se soumettre au primarque. Et surtout, secrètement, ils espèrent le venue de l’ère du loup et le retour de Leman Russ, leur propre primarque .

On apprend des choses surprenantes sur eux.

Ils se sont toujours tenus à l’ écart des luttes intestines de l’imperium et ils ont une tradition orale, ce qui rend presque impossible de trouver un renseignement sur eux. Mais il y a 4500 ans de cela, le loup suprême de l’époque, Horist le Vindicatif, s’était allié à une faction impériale (on parle sûrement du Nova Terra Interregnum) et, pour désamorcer les accusations de trahison, il avait permis à l’imperium de créer une colonie sur Himhertha. Tous les trois ou quatre siècles, un vaisseau vient récupérer les archives des Space Wolves pour les amener sur Himhertha.

 

 

7 : Les Orks :

Révélation

 

La partie la plus surprenante du livre. Guilliman a compris le danger en lisant le rapport annexe sur le soldat Orad.

On apprend que les orks sont en train de se réunir…

Orad raconte son histoire et parle même d’une commissaire renégate qui travaille pour les orks… Son récit est tellement confus et fou que les Historitors ne le croient pas… Et cherchent à savoir ce qui est vrai de ce qui est faux.

Mais Guilliman et les Custodes savent la vérité… Ghazghkull Thraka est en train de rallier les orks comme au temps de leur grandeur.

Comme au temps d’Ullanor ou de la guerre de la Bête (qui a été totalement effacée des archives impériales. Aucun Ork n’a jamais mis les pieds sur Terra).

Les orks recommencebt à construire des armes et des stations dont ils avaient oublié l’existence depuis longtemps.

Mais l’information ne doit pas parvenir à Terra pour le moment.

La croisade Indomitus doit continuer sans interférence, et Terra ne doit rien apprendre de la menace ork. Les hauts seigneurs seraient capables de paniquer et de ruiner les efforts de la croisade en rappelant des millions de soldats dans le système sol.

 

 

8 : Bucharis :

Révélation

 

On apprend au final pas grand-chose de concret mais pas mal de choses de moindre importance.

Premièrement, l’anneau des cardinaux change après la mort de Bucharis. Et l’anneau était en noctolite (en pierre noire comme la prison sur Terra), et il a disparu en même temps que Bucharis. Vychellan émet l’hypothèse que c’est ce qu’est venu chercher Tenebrus. L’anneau a du être enterré avec Bucharis (et il tombe juste^^).

On apprend aussi qu’un inquisiteur était venu sur Fenris pour interroger les prisonniers de l’armée de Bucharis, mais Vychellan dit qu’il n’y a aucune archive sur Terra, Colquan a déjà demandé.

Deux solutions à cela, soit les inquisiteurs jouent leur propre partie dans leur coin, soit l’information n’a jamais été communiquée à l’inquisition.

Ou alors un peu des deux… Dans la série les archives interdites,  on apprend que la main d’Abaddon était un inquisiteur (un inquisiteur dit : « c’était l’un des nôtres avant »)…

Si Tenebrus est l’inquisiteur qui a interrogé les prisonniers, il aurait plus de quatre mille ans… cela peut être possible même si c’est tiré par les cheveux^^.

 

 

9 : Conclusion :

Ce troisième livre de la série s’écarte un peu des conflits opposant le chaos à l’imperium et nous présente une nouvelle menace avec les orks.

Gav Thorpe s’en sort très bien et au final, c’est un bon livre avec son lot de révélations et la poursuite de l’intrigue principale qui tourne autour du don de Bucharis.

On voit de nouveaux personnages arriver, on ne sait pas encore si on les reverra mais ils ont le mérite d’être introduits.

Pour le moment, le fil conducteur reste quand même Vychellan qui est toujours dans les bons coups.

On va voir où tout cela va nous mener.

 

 

 Le Trône de Lumière de Guy Haley

Révélation

0 : Avant-Propos

Et voici le 4ème tome de la série l’Aube de Feu avec le retour en force des World Bearer et d’un ancien morceau d’archéofluff l’enfant de lumière^^. Après les débuts de la croisade, et le renforcement des Space Wolves nous allons voir ce que Guy Haley a à nous proposer.

 

1 : L’histoire du livre

Alors que la croisade Indomitus continue à voler de succès en succès, et que l’encerclement de Terra ait été brisé, une nouvelle menace se fait jour : Les World Bearers sont en train de soulever les populations du Segmentum Solar et de couper l’approvisionnement du trône impérial en psyker.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

Malgré quelques petits revers la croisade Indomitus se déroule selon les plans et alors que Guilliman préside a la création du 140ème chapitre de space marine, les quatres fondateurs du Logos Historica Verita se font leur adieu chacun ayant reçus leur nouvelle affectation.

 

Fabian Guelphrain doit partir pour la flotte Tertius pour remettre en ordre les cellules du Logos attaché à la flotte avant de partir pour Vigilus où il doit rejoindre Marneus Calgar.

 

Il sera escorté par Racej Lucerne qui doit amener un contingent de Primaris à la croisade Angevin attaché à la flotte Tertius. 

 

Mais les choses ne se passent pas vraiment comme prévu.

 

Racej Lucerne se rend compte que la croisade Angevin a été compromise, sous l’impulsion du chapelain Mortian un vote a eu lieu et le Castellan Angevin a été mis en minorité. Angevin et ces partisans, les primaris du précèdent contingent ainsi que le Custodian qui les accompagnait ont été tué par les fidèle de Mortian, mais tuer un Custode n’est pas simple et il ne reste que 15 Black Templar.

 

De son coté Fabian arrive juste a temps pour participer au déploiement de la flotte autour du relais astropatique de Srinagar, en effet apres plus d’un an de traque l’Inquisiteur Rostov est persuadé que la main d’Abaddon et ses alliés Word Bearers vont tenter quelques chose contre le relais et il a appelé son allié Éloïse Athagey, maitresse du groupe Iolus à l’aide pour protéger la planète.

 

L’attaque contre Srinagar est un demi échec pour le chaos, ils ne parviennent pas a enlever l’astropathe qu’ils étaient venu chercher (parce qu’elle est morte avant leur arrivée) mais ils parviennent quand même à partir avec des informations et la conviction que s’ils ne se dépêchent pas d’intervenir alors l’Empereur pourrait revenir en pleine possession de ses moyens.

 

De leur coté, les forces impériales ont repoussé l'adversaire et sauvé les archives, la mission de Fabian s’est finalement déroulée comme prévu.

Racej Lucerne a réussit à sortir du piège tendu par Mortian grâce a l’intervention d’un novice Black Templar et va pouvoir poursuivre sa mission auprès de Fabien.

 

Rostov quant à lui est perturbé par le fait que Tenebrus soit la main d’Abaddon mais ne soit pas la même personne que traquait son vieux mentor (encore un mystère de plus a éclaircir…).

 

3 : Personnages :

Révélation

308ème expédition porte-flambeau, renforts de la croisade d’angevin

 

Racej Lucerne, Sergent, Bouclier Gris de Dorn : Avant d’être enlevé par les hommes de Cawl il suivait une formation pour devenir prêtre. A cause de sa foi en l’Empereur dieu il a été choisit par Guilliman pour apporter un contingent de primaris a la croisade D’Angevin, une croisade de Black Templar. Bien que Guilliman ne soit pas d’accord avec leur croyance, les Black Templar ont toujours servi l’imperium et il est important qu’ils acceptent les primaris.

 

Racej Lucerne a été confronté à la haine de Mortian le chapelain de la croisade d’Angevin. Ce dernier a déjà œuvré a la mort du premier contingent de primaris envoyé en renfort, et il n’a pas hésité a tuer ses propres frere qui ne pensaient pas comme lui.

 

Lucerne a toute la confiance de Guilliman qui lui donne aussi une autre mission, protéger Fabien et le surveiller au cas où il succomberait au chaos.

 

Note : Racej Lucerne que j’avais pris pour un personnage mineur dans les premiers livres prend de plus en plus d’ampleur surtout sous la plume de Guy Haley.

 

Black Templar, croisade d’Angevin

 

Botho, Novice : Il sera le seul membre de la croisade à survivre. C’est lui qui tuera Mortian juste avant que ce dernier ne tue Lucerne. Et c’est lui aussi qui racontera ce qu’il c’est passé avec les renforts et la folie qui s'est emparée de Mortian.

 

Logos Historica Verita

« Les Quatre Fondateurs »

 

Fabian Guelphrain, Historitor Majoris : Au moment de la dispersion des quatre fondateurs, Fabian se voit confier plusieurs missions par Guilliman. La premiere était de rejoindre le groupe de combat Iolus de la flotte Tertius qui se battait dans le segmentus Solar, pour enquêté sur la croisade Angevin et pour réorganiser le Logos de la troisième flotte qui est défaillant. Il va se retrouver embarqué dans le combat de l’Inquisiteur Rostov et sa quête pour trouver Tenebrus.

Mais il n’a pas vraiment le temps de s’attarder, sa deuxième mission est de rejoindre Marneus Calgar sur Vigilus.

 

Guilliman a toute confiance en Fabian mais il a aussi la conviction que les dieux (ou un dieu) joue avec le destin de Fabian et dans le doute il demande a Lucerne de le surveiller.

 

Solana de Mars, Historitor Majoris : Au moment de la dispersion des quatre fondateurs, Solana reçois pour mission d’aller de monde forge en monde forge pour porter la parole du Logos

 

Deven Mudire, Historitor Majoris : Au moment de la dispersion des quatre fondateurs, il est affecté à la flotte Octus. On ne sait pas grand-chose sur cette flotte.

 

Théodore Viablo, Historitor Majoris : Au moment de la dispersion des quatre fondateurs, il est choisi pour rester avec la flotte primus et devenir l’Historitor particulier de Guilliman.

On apprend dans « Fléau Divin » qu’il trouvera la mort quelque temps plus tard.

 

 

Yassili Sulymanya, Historitor Elevate : C’est une Rogue Trader qui a publiquement dit qu’elle ne pensait pas que l’Empereur soit un dieu ce qui l’a pratiquement fait tuer. Elle est envoyée dans la flotte Tertius pour y installer durablement le Logos. Apparemment c’est sa mission principale mais on verra par la suite (dans « Fléau Divin ») qu’elle va reprendre ces fonctions de Rogue Trader et qu’elle va se retrouver confrontée de plus en plus violemment à l’inquisition et à l’ecclésiarchie.

 

Resilisu, Archiviste : l’ancien serviteur de Fabian s’est fait une place parmi le Logos et est devenu quelqu’un d’important.

 

Flotte Tertius : groupe de combat Iolus :

Vitrian Messinius, Capitaine, 10ème Compagnie, White Consuls/Seigneur Lieutenant, Flotte Tertius : Toujours fidèle au poste, il seconde Athagey dans le groupe de combat Iolus.

En plus de ses fonctions officielles, il essaie de former la nouvelle génération d’officier primaris mais à beaucoup de mal, les primaris de Mars sont de formidable combattant individuel mais ils ont beaucoup perdu au niveau de leur humanité et de leur capacité à « sortir du moule ». (Peut être du au conditionnement ou alors a la trop grande période en hibernation, en tout cas ces défauts ne touchent pas la nouvelle génération de primaris).

 

Éloïse Athagey, Commodore et maîtresse de groupe : Elle commandait le groupe Saint Aster qui a rejoins la flotte Tertius. Apres que le groupe Iolus soit tombé dans une embuscade, les deux groupes ont été fusionné sous son commandement mais à sa grande fureur, le nouveau groupe a hérité du nom Iolus. (C’est un reproche récurent à l’œuvre de Guilliman, c’est un tres bon organisateur mais il réduit tout  a des chiffres et des noms génériques et la flotte a du mal à voir disparaitre ces noms chargé d’histoire).

Elle est devenue accro au Stimm.

 

Ferren Areios, Capitaine, Première Compagnie, Premier Bataillon, Première Division : Il est toujours sous les ordres de Vitrian Messinius et au grand dam de son capitaine, il est toujours aussi déconnecté de son « humanité » mais en étudiant la façon de faire de Fabian, il retrouve peut a peut ses souvenir pré primaris.

Il va trouver la mort en combattant les Word Bearer mais sa fournaise bellisarienne va le ramener à la vie.

 

Relais astropatique de Srinagar :

Yolosta Sov, Astropathe Exultatia c’est la plus puissante astropath de Sprinagar et c’est elle qui a des visions de l’Enfant des étoiles. Elle est l’objectif de Tenebrus mais elle meurt avant son arrivé. Elle a quand même le temps de transmettre son message à Rostov mais ce dernier ne le comprend pas. Il pense qu’elle parle de l’arrivé des forces du chaos.

 

Inquisition : Ordo Xenos :

 

Léonid Rostov, Inquisiteur : apres la bataille du golfe de Machorta, lui et sa suite sont parti à la poursuite de la main d’Abaddon. Après plus d’un an de traque il a fini par apprendre que la main cherchait à réunir des informations sur l’enfant des étoiles et allait attaquer Sprinagar. Il a appelé à l’aide le Commodore Athagey ce qui a surement sauvé Sprinagar de l’invasion. Mais il n’a pas réussit à capturer la main d’Abaddon, la chasse continue.

 

Note : dans la collection Warhammer Imperium, il y’a un petit encadrer signé de Rostov où il parle des canoptek Necron.

 

XVIIème Légion Astartes les Word Bearers :

 

Kor Phaeron, Cardinal Noir, Porteur du Verbe, Seigneur du Premier Ost : C’est le retour d’un des grands méchants de l’hérésie d’Horus. Il s’est donné pour mission de faire peser le poids de la guerre sur le Segmentus Solar qui est réputé être plutôt calme. Il a commencé par envahir le secteur de Talledus puis a mené des soulèvements dans tout le Segmentum.

Il a vu de mauvais présages, parlant de l’arriver de l’enfant des Etoiles et de la ruine des plans du chaos.

Il organise aussi la traque des vaisseaux noirs.

Il « s’allie » avec Tenebrus pour trouver l’enfant du chaos.

 

Xhokol Hruvak, Capitaine, Maître-Limier des Word Bearer, contrairement aux autres traqueurs de psyker, il utilise des Khymerae (bête du Warp des armées Eldar noir de la 3ème a la 5ème Edition) plutôt que des démons, d’apres lui, les bêtes sont plus fiables. Il sera tué par Racej Lucerne pendant la bataille de Srinagar.

 

 

Agents du chaos :

 

Tenebrus, Sorcier, la Main d’Abaddon après avoir récupéré l’anneau de Bucharis et mis en sécurité l’arme qu’il a testé sur Gathalamor, il continue à œuvrer pour Abaddon et part à la recherche de l’enfant du chaos.

Pour cela il doit s’allier avec Kor Phaeron et les Word Bearers.  Malgré les avertissements de Kor Phaeron qui l’a prévenu qu’il utilisait trop les pouvoir du chaos sans leur donner assez, Tenebrus a invoqué Kairos Fateweaver pour le questionner sur l’enfant des étoiles.

Le démon a répondu à ces questions mais lui a offert un petit cadeau avant de partir…

Tenebrus soufre de plus en plus des petits cadeaux que lui laissent à chaque fois les démons.

 

Note : D’apres l’inquisiteur Rostov, Tenebrus n’est pas la même personne que celle que son ancien maitre chassait et qui se faisait aussi appeler main d’Abaddon…

 

Tharador Yheng, Sorcière, acolyte de Tenebrus : apres Gathalamor elle a continué à suivre Tenebrus comme lui avait demandé Kar-Gatharr mais elle le fait pour elle-même et pour devenir plus puissante et en aucun cas pour aider les Word Bearers. Elle prévient d’ailleurs Tenebrus en lui disant qu’elle lui sera toujours fidèle sauf si elle trouve mieux ailleurs.

 

4 : La croisade d’Angevin

Révélation

La croisade avait accepté de recevoir un contingent de primaris mais depuis que le contingent les a rejoint il n’y a plus aucune nouvelle de cette croisade.

 

Quand Racej Lucerne rejoint la croisade il se rend compte que quelque chose s’est passé.

En fait le chapelain Mortian n’a jamais accepté les primaris et a fomenté une révolte contre le sénéchal Angevin, le sénéchal et ses partisans ont été tué, ainsi que les primaris et même le Custode qui les accompagnait.

 

Une fois de plus certains Black Templar sont tombé dans l’excès. Lucerne ne devra sa survie qu’a l’intervention de Botho, un novice Black Templar et le reste de la croisade trouvera la mort dans un affrontement avec les Word Bearers.

 

Lucerne ne dévoilera pas ce qui c’est réellement passé (ou alors seulement a Guilliman mais on en a aucune preuve).

 

Note : Guy Haley a une approche particulière des Black Templar, ce n’est pas la premiere fois qu’il les présente tiraillés entre leur devoir envers l’empereur et ce que leur commande leur honneur. Déjà dans l’éveil de la Bête, une croisade de Black Templar s’était alliée avec des Iron Warriors.

 

5 : Logos Historica Verita :

Révélation

Le nouvelle adeptus créee de toute pièce par Guilliman a enfin prit son envol et les quatre fondateurs vont être dispersés pour permettre d’implanter plus durablement le Logos.

 

On s’aperçois que le Logos rencontre les mêmes soucis que son ancêtre de l’Hérésie d’ Horus, avec une défiance de la part du pouvoir militaire. Mais là ou l’empereur et Malcador l’avait imposé sans explication, Guilliman essaie d’être plus didactique que son prédécesseur.

 

6 : Les objectifs des forces du chaos :

Révélation

Tenebrus a été envoyé vers les Word Bearer pour enquêter avec eux sur l’émergence d’un enfant des étoiles. Les augures du chaos sont unanimes quelques chose de potentiellement catastrophique pour la croisade noire d’Abaddon est en train de se produire et si rien n’est fait, la croisade sera détruite et les dieux du chaos mis en difficulté.

 

Malgré tout, Tenebrus et Kor Phaeron suivent leurs propres objectifs et n’hésitent pas à se cacher des informations.

 

Avant de recevoir l’émissaire d’Abaddon, Kor Phaeron s’est lancé dans une guerre contre l’Ecclésiarchie et les Word Bearers ont attaqué plusieurs mondes sacrés dans le Segmentum Solar, ils ont aussi commencé à faire la chasse aux vaisseaux noirs.

Là où Abaddon a essayé d’isoler physiquement Terra, Kor Phaeron essaye de l’isoler psychiquement en coupant l’approvisionnement de Terra en psyker.

 

7 : Les Athames :

Révélation

On en avait plus entendu parler depuis l’Hérésie d’Horus et le Siege de Terra (je ne m’étendrais pas dessus ici pour ne pas spoiler un autre livre). Mais les fragments d’Erebus (les Athame créé par Erebus avec la lame qui a blessé Horus) refont leur apparition.

 

Kor Phaeron laisse croire que son Athame est un cadeau des dieux alors qu’il lui a été donné par Erebus, et il va s’en servir pour attaquer le relais astropatique.

 

Tenebrus fait semblant de croire Kor Phaeron mais il possédé lui aussi un Athame qu’il a pris à son propriétaire.

 

8 : Les Vaisseaux noirs :

Révélation

Depuis les débuts de l’imperium, les Vaisseaux noirs ont sillonné la galaxie. Avec l’ouverture de la grande cicatrice, beaucoup de monde ont été perdu et « l’approvisionnement » en psyker par les vaisseaux noirs s'est compliqué.

L’éveil psychique a bien aidé a combler la perte de contact avec certaines planètes mais le Warp étant plus agité et surtout les Word Bearer s’étant lancé dans la chasse aux vaisseaux noirs ces derniers sont obligés de voyager en groupe.

 

On apprend aussi que les sœurs du silence rattaché aux vaisseaux noirs n’ont pas été pourchassées par l’ecclésiarchie et n’ont donc pas quitté le service de l’imperium.

 

9 Les ordres du groupe de combat Iolus de la flotte Tertius :

Révélation

Apres les batailles d’Hydraphur et du détroit de Machorta, la flotte Tertius à commencé un mouvement tournant à la bordure du Segmentum Solar, mais devant la menace que faisait peser les Word Bearers, plusieurs groupe de combat on été renvoyer dans le Segmentum Solar pour faire le ménage.

Le groupe de combat Iolus c’est fait presque détruire et il a été incorporé au groupe Saint Asper commandé par la Commodore Athagey qui rumine ça colère de ne pas participer à la croisade et de se retrouver à faire le ménage en arrière garde.

 

10 : Les Primaris :

Révélation

Guy Haley insiste lourdement sur le fait que les primaris de Mars ont totalement perdu leur humanité à de rare exception. La plupart ne sont que des machines qui ont beaucoup de mal à comprendre les réactions humaines.

 

En fait le conditionnement de Cawl ne leur a pas fait perdre leur humanité mais l’a d’une certaine manière bloqué. Mais le conditionnement étant incomplet certain finit par se souvenir.

 

11 Les Void Sabers :

Révélation

Chapitres primaris ayant pour origine la Raven Guard c’est le 140ème chapitres créer pendant la croisade Indomitus.

C’est le 140 ème chapitre créé depuis le départ de la croisade sans tenir compte des chapitres créé avant le départ de cette dernière.

 

En tenant compte du nombre de bouclier gris qui reste sous le commandement de Guilliman, et en se rappelant des effectifs de la grande croisade, on peut estimer que le déploiement des primaris est presque aussi important que celui de la premiere croisade à son apogée.

 

12 : L’enfant Stellaire :

Révélation

Note archéofluff : Le Star Child serait la représentation de l’âme de l’empereur. Avec les Illuminati et les Sensai, il fait partie de l’héritage historique de l’univers de Warhammer 40K.

Avec la série Hérésie d’Horus et le Siégé de Terra, plus particulièrement avec les Perpétuels la blacklibrary a réintégré ces anciennes histoires en les remaniant. Mais jusqu’à présent personne ne s’était attaqué à l’enfant Stellaire.

 

Depuis l’ouverture de la grande faille et l’éveil psychique de l’humanité, l’Empereur (ou du moins on pense que c’est l’Empereur) intervient de plus en plus souvent et directement pour aider l’humanité. Il y’a de plus en plus de preuve de « miracles » qui sauvent les armées de l’imperium.

Mais il y’a aussi de plus en plus de vision (montrant un enfant dorée accompagné d’un message disant qu’il arrive) qui s’accroche à presque toutes les transmissions astropatiques. Il n’en a pas fallu beaucoup plus pour que la rumeur du retour de l’empereur ne prenne de l’ampleur…

On apprend aussi que quelques années avant l’ouverture de la grande faille, un culte de l’enfant stellaire avait été exterminé mais quatre de ces chefs étaient parvenu à s’enfuir.

Le Culte de l’enfant stellaire s’est apparemment reconstitué et ils ont trouvé leur enfant stellaire.

Le Culte considère le chaos mais aussi l’inquisition et l’ecclésiarchie comme des ennemis parce que pour que l’enfant stellaire atteigne sont plein potentiel l’Empereur doit mourir.

 

Je ne sais pas ou tout cela va nous mener mais c’est une nouvelle intrigue intéressante. 

 

13 : Guilliman et l’Empereur Dieu :

Révélation

Guilliman est au courant de l’intervention divine à propos du Nexus Pariah et de Fabian Guelphrain (Pour rappel, dans « Le fils Vengeur » des milliers de scribes font la queue devant l’ancien bureau de Fabian sur Terra avec un message d’alerte à propos des Necron).

 

Il est conscient qu’une « Divinité » essaye d’intervenir par l’entremise de Fabian Guelphrain mais il n’est pas sur que ça soit l’Empereur. Il est même persuadé que c’est un des dieux du chaos et ne veut prendre aucun risque.

D’apres lui, les dieux du chaos ont autant intérêt que l’imperium à combattre les nécrons.

 

14 : Conclusion :

Je ne sais pas trop quoi pensé de ce livre.

C’est du Guy Haley mais ce n’est pas du tres bon Guy Haley, je ne peux pas être sur de la raison mais je pense qu’avec 6 romans et plus d’une quinzaine de nouvelle en moins de 3 ans, forcement parfois il y’a du moins bon (c’est vraiment un souci de la blacklibrary de presser un max les bons auteurs comme ça).

 

Pour revenir au livre, c’est la suite du premier volume de la série qui avait lui aussi été ecrit par Guy Haley. On y retrouve le groupe Saint Aster, rejoint par Fabien et Lucerne. Alors oui il y’a aussi Tenebrus et Tharador Yheng mais il n’est fait aucunement mention des évènements de la porte des ossements, de l’anneau de Bucharis ou de la trahison de Tenebrus envers les Word Bearers, un peu comme si Guy Haley avait écrit son livre dans son coin.

 

En plus de ça l’histoire n’est pas follement épique, on a plus l’impression d’assister a un livre de transition qui permet de placer les bonne personnes au bons endroits.

 

Le livre n’est pas mauvais mais je m’attendais a beaucoup mieux. Il ne faut pas oublié que la blacklibrary nous a vendu le livre comme l’assaut des Word Bearer sur le monde Trône avec la nouvelle arme pouvant tuer un dieu…

 

Pour en revenir a la serie : On commence à voir un schéma se mettre en place :

Contrairement a l’hérésie d’Horus il ne se passe rien de vraiment impactant, a chaque fois qu’on arrive à un moment où la balance doit pencher d’un coté ou de l’autre, quelque chose se passe et on repart sur un match nul… C’est surement du au fait que le récit parle de l’univers actuel et que GW ne veut vexer personne mais ça enlève tout l’intérêt de la série…

 

La série peine à mettre en place des personnages « intéressant » ou plutôt marquant. J’avoue que j’ai été obligé de relire mon résumé des premiers livres pour me souvenir de certain personnages…

Je ne demande pas des primarques a tout les coins de livres mais je suis sur que si vous penser a l’hérésie d’Horus vous avez tous une poignée de personnages qui vous ont marqué.

 

Et au final j’ai malheureusement l’impression qu’on part plus sur une série du genre l’éveil de la bête ou chaque auteur écrit dans son coin que sur une hérésie d’Horus ou il y’a des réunions et un fil commun entre les livres.

 

Après je peux me tromper, on en est qu’au quatrième livre de la série.

 

 Les royaumes de fer de Nick Kyme 560 pages

Révélation

0 : Avant-Propos

Nous voilà déjà au tome 5 de la série l’Aube de Feu et cette histoire prend place six ans après le deuxième roman de la série , « La porte des ossements ». Nous allons retrouver les survivants de Gathalamor qui ont été incorporés dans le groupe de combat Praxis et qui ont fait route vers les royaumes de fer. Étrangement, alors que Guy Haley avait pu écrire la suite des aventures de ces personnages, ce n’est pas Andy Clark qui se retrouve à écrire ce roman mais Nick Kyme. J’espère qu’il va se montrer à la hauteur de la tâche.

 

1 : L’histoire du livre

Le groupe de combat Praxis ramène le corps de l’héritière de Kamidar sur sa planète, mais le maître du groupe de combat a d’autres ordres à exécuter. Il doit réintégrer les royaumes de fer dans l’Imperium et fortifier la planète pour l’intégrer à la ligne Anaxian (ligne de défense prévue au cas où la deuxième flotte n’arriverait pas à contenir les hordes du chaos venant de l’œil de la terreur).

 

Mais il doit aussi renforcer sa flotte qui a subi de lourd dommage pendant les six dernières années de combat., et le moyen le plus rapide est de saigner les royaumes de fer comme l’y autorise le décret impérial accordant l’Exacta Amplius…

Mais Kamidar est fière et noble et ne compte pas se laisser faire.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

Première partie : Le protectorat de Fer : Ironhold

 

Le groupe de combat Praxis arrive enfin vers son objectif, après six longues années de combat ininterrompu  alors qu’il est à bout de souffle et harcelé par les forces du chaos.

Sa mission était à la base d’aller consolider les positions impériales de la planète Kamidar (maison mère des chevaliers de Kamidar) et d’en faire un monde forteresse pour protéger le flanc est (est galactique) de la ligne Anaxian mais après les combats de la porte des ossements, la flotte se retrouve aussi à escorter le corps de l’héritière de la reine de Kamidar qui a donné sa vie pour l’Imperium.

 

Tibérion Ardemus, le maître du groupe Praxis, ne compte pas s’attarder sur Kamidar, il est déjà en retard sur le planning prévu pour la croisade. Il doit fortifier la planète mais il compte aussi user des prérogatives que lui donne le décret d’Exacta Amplius qui lui permet de réquisitionner les ressources d’un monde impérial.

 

Il envoie donc, en avant de la flotte principale, une flotte de réquisition qui se pose sur Kamidar et commence à piller les ressources de la planète.

Dans le même temps, il fait bien comprendre à la reine qu’elle doit se plier aux exigences impériales sinon le corps de sa fille ne lui sera pas rendu.

 

Alors que la reine Orlah et le peuple de Kamidar avaient dans un premier temps été heureux de reprendre contact avec l’Imperium, les frictions et les spoliations des équipes de réquisitions finissent par jeter un froid sur leur relations.

La reine Orlah, poussée par sa conseillère Ekria, finit par sauter le pas et fait exécuter les dignitaires impériaux sur la planète avant de déclarer la guerre à l’Imperium.

 

Deuxième partie : C’est la guerre

La reine fait appel à tous ses alliés pour affronter l’Imperium et les chevaliers rebelles à son autorité. La principale inconnue est la position que vont prendre les Black Templars sous les ordres du frère-castellan Morrigan. Ils ont prêté serment envers le protectorat mais ce sont avant tout des Black Templars et il serait inenvisageable qu’ils attaquent l’Imperium.

Morrigan prévient la reine qu’il n’interviendra pas dans la guerre qui oppose Kamidar et le groupe de combat Praxis, les Black Templars ont une autre mission en cours bien plus importante que des querelles entre bureaucrates de l’Imperium mais si elle persiste dans cette voie, ils reviendront rappeler à tout le monde qu’ils doivent tous allégeance à l’Empereur Dieu.

 

Troisième partie : le point de non-retour

L’attaque de Kamidar sur la flotte Praxis est fulgurante, et la reine ordonne l’utilisation d’armes interdites, des missiles nucléaires d’une force inimaginable qui déciment la flotte impériale.

Tibérion avait prévu que ça se passerait mal et avait ordonné le déploiement d’une force de Marine Malevolant pour prendre d’assaut la capitale et tuer la reine. Les combats au sol sont rudes et les marines massacrent aussi bien les militaires adverses que les civils.

 

Alors que le retour de Kamidar dans le giron impérial aurait dû se faire sans heurt, l’entêtement de Tibérion Ardemus et de la reine Orlah ont provoqué une guerre sans merci.

Heureusement, l’intervention des Black Templars va réussir à mettre fin à la guerre avant que le sénéchal du primarque Vitrian Messinius ne soit obligé d’intervenir.

 

La mort de la reine et de Tibérion vont permettre un cessez-le-feu et au nouveau régent de Kamidar ainsi qu’au nouveau chef du groupe Praxis de repartir sur de bonnes bases et d’acter le retour du protectorat dans le giron impérial.

 

Mais les choses ne sont jamais aussi simples qu’il n’y parait…

 

Note : Je suis passé sur plusieurs intrigues secondaires pendant ce résumé mais elles vont être développées dans la suite de l’analyse. On peut voir ce résumé comme la version officielle de ce qui s’est passé sur Kamidar : un chef de groupe un peu trop zélé a pris de haut un protectorat de chevalier impériaux sans se rendre compte que c’est une force un peu trop puissante pour être intimidée de la sorte.

 

3 : Personnages :

Révélation

Tibérion Ardemus, Maître de groupe de la Flotte Primus, capitaine du Seigneur Déchu et commandant impérial en chef. Il est autoritaire et ne fait preuve d’aucune diplomatie. Il ne comprend que le rapport de force. C’est son intransigeance qui pousse la population de Kamidar à la révolte. Il va se faire tuer par Herek qui va en plus voler le vaisseau.

 

Syreniel, Chevalier de l’Oubli des Vigilators Palatins, Sororité Silencieuse. Elle est envoyée par Ardemus pour tuer la reine Orlah, elle ne réussira pas à la tuer mais avec l’aide de Magda Kesh elle parviendra à prévenir la flotte du massacre de la délégation envoyée sur la planète.

 

Ogin, Frère de bataille, Storm Reapers, dernier survivant du contingent de Storm Reapers qui accompagne le groupe de combat. Il escorte le contingent envoyé prélever la dîme et plus tard se retrouve à se battre aux côtés des Marines Malevolent.

Avec l’aide des sœurs de bataille, il finira par exécuter le capitaine Renyard des Malevolent pour mettre fin au massacre inutile de la population.

 

Renyard, Frère-capitaine, Marines Malevolent : digne représentant des Malevolent,. C’est un marin violent prêt à tout pour gagner y compris à massacrer ses alliés. Il va se faire tuer par Ogin.

(Note :  les Marines Malevolent sont un chapitre créé par Nike Kyme, ils sont à l’exact opposé de tout ce que représentent les Salamanders)

 

Vitrian Messinius, Seigneur lieutenant, sénéchal du Primarque, White Consuls. Bras droit de Guilliman, il a le pouvoir de réunir un contingent de Space Marines de la taille d’une des anciennes légions… Il a d’ailleurs réuni une flotte pour prendre Kamidar au cas où Tibérion Ardemus échouerait.

 

Théodore Viablo, Historitor, l’un des Quatre Fondateurs, il va mourir lors du massacre de la délégation diplomatique.

 

Hastius Vychellan, Adeptus Custodes, Émissaires Imperatus, Ost-Rempart, il va mourir lors du massacre de la délégation diplomatique. Il faudra quand même trois tirs de lance thermique pour venir à bout du Custode.

 

Luthor Dvorgin, Général, 84e Mordian, il va mourir lors du massacre de la délégation diplomatique.

 

Magda Kesh, Sergent éclaireuse, 84e Mordian, seule survivante de la délégation diplomatique avec la sœur du silence Syreniel, elle va réussir à envoyer un message à la flotte pour la prévenir de la traîtrise de la Reine.

 

Reine Orlah Y’Kamidar, Monarque suprême de Kamidar, pilote du Chevalier Impérial Lionne, ravagé par la perte de sa fille et passablement énervée par les actes de la flotte de réquisition impériale, elle se laisse influencer et finit par entrer en guerre contre l’Imperium. Elle ordonne l’utilisation d’armes atomiques, mais finira par se faire trahir par Ekria/Albia qui la tuera avant de prendre la fuite.

 

Baron Gerent Y’Kamidar, Noble de la Maison Kamidar, frère de la reine, pilote du Chevalier Impérial Lance de Dieu, c’est lui qui deviendra roi de Kamidar après que la révolte ait été matée.

 

Ekria, Écuyère et assistante de la reine/ Albia, Prêtre mendiant de Hurne, c’est la Main d’Abaddon, c’est aussi un sorcier et un métamorphe extrêmement puissant. C’est lui qui a organisé le complot visant à soulever Kamidar, pour pouvoir tranquillement récupérer un des fragments d’Erebus. Cerise sur le gâteau, il va réussir à corrompre une lance de chevaliers impériaux.

 

Laréoc Y’Solus, Chevalier-mendiant, ancien suzerain de la Maison Solus, pilote du Chevalier Impérial Cœur de Gloire. Après s’être soulevé contre la reine, il cherche des alliés dans sa guerre. Il finira par trouver Albia, un prêtre de l’ancienne religion. Ça sera le début de sa damnation et de sa corruption par le chaos.

 

Morrigan, Frère-castellan, Black Templars, surnommé le Désenchaîné, depuis la mort de leur chef, c’est lui qui dirige les Black Templars, il s’est lancé dans une croisade personnelle contre Herek pour récupérer le crâne de son ancien chef. Après l'avoir récupéré, les Black Templars vont rejoindre la croisade Indomitus.

 

Graeyl Herek, Red Corsair, seigneur pirate et capitaine du Ruine. Il s’est créé une petite flotte en gardant tous les vaisseaux qu’il arrive à prendre d’assaut. Il a été chargé par Albia de retrouver l’épée démon qu’il a lui-même perdue. En plus de cet artefact qui s’avère être un des fragments d’Erebus, il va aussi récupérer le vaisseau amiral du groupe de combat Praxis.

 

4 : Le protectorat d’Ironhold

Révélation

Il y a un petit souci avec la localisation du protectorat d’Ironhold. Dans la porte des ossements, ils laissaient entendre qu’il se trouvait dans l’Imperium Nihilus juste à côté de la grande cicatrix.

Mais là, sur la carte il se trouve au centre de la ligne Anaxian qui doit protéger le Segmentum Solar de toute invasion venue de l’œil de la Terreur.

Et dans le livre, Kamidar serait à l’extrémité de cette même ligne…

 

Le protectorat était situé entre plusieurs zones d’influence impériale, mais assez puissant en temps normal pour ne pas avoir besoin d’aide. Quand la grande cicatrix est apparue, Kamidar a envoyé ses chevaliers participer à l’effort de guerre, mais s’est vite retrouver isolée dans une région attaquée par les Night Lords.

A part un petit groupe de Black Templars, le protectorat d’Ironhold a dû survivre coupé de l’Imperium.

Et il a tant bien que mal réussi à survivre aux attaques de Xenos, du chaos et même aux révoltes de certains chevaliers mécontents.

Après sept ans de survie sans aide , la reine Orlah et son peuple voient d’un mauvais œil l’arrivée d’une flotte de croisade impérial qui compte piller les ressources de la planète pour se réarmer.

Ce qui avait commencer comme un mouvement de mécontentement de la population finit par dégénérer en guerre ouverte entre Kamidar et l’Imperium.

L’intervention de la main d’Abaddon, qui a en fait manipulé la reine pour qu’elle se soulève contre l’Imperium, précipite la chute de Kamidar et la destruction du groupe de combat Praxis.

Heureusement, l’intervention des Black Templars permet un retour au calme et la réintégration du protectorat d’Ironhold dans l’Imperium.

 

5 : Les Black Templars

Révélation

Les Black Templars présents proches de Kamidar sont aux effectifs d’une petite compagnie. Ils ont eu beaucoup de pertes au cours des dernières années. En défendant Kamidar mais surtout en combattant la flotte Red Corsaire commandée par Herek.

Ce dernier a tué le chef des Black Templars et le frère castellan a juré de le venger.

Il finira par réussir à récupérer le crâne de son ancien chef et ami mais Herek réussira à se sauver.

Les Black Templars ne veulent pas se mêler de la guerre entre Kamidar et le groupe de combat Praxis, pour eux ce n’est qu’une querelle politique. Mais quand ça dégénère, ils prennent parti pour l’Imperium et vont renverser le gouvernement de Kamidar.

 

6 : Le plan du chaos

Révélation

La main d’Abaddon se fait passer pour un ancien prêtre de Hurne sur la planète Kamidar et il aide Laréoc le chevalier mendiant et sa maison dans sa guerre contre la reine Orlah. Son but semble être de renverser la reine et de placer Laréoc à sa place.

En fait tout cela est bien plus complexe. Albia est polymorphe et se fait aussi passer pour l’écuyère de la reine et la pousse à se soulever contre l’Imperium.

Mais le soulèvement finira par échouer et il prendra la fuite après avoir tué la reine. Il entraînera avec lui toute la maison de Chevaliers de Laréoc.

 

Nous apprendrons par la suite que toute la campagne de Kamidar n’est qu’une diversion. Albia est en relation avec le capitaine Red Corsaire Graeyl Herek, Albia crée une diversion pour forcer les Black Templars à intervenir et pendant ce temps, Herek doit attaquer la forteresse monastère des Black Templars pour récupérer l’épée démon qu’il a perdue et qui contient un fragment d’Erebus.

 

7 : Les mains d’Abaddon

Révélation

On a la confirmation de ce qu’il avait été sous-entendu dans le « trône de lumière » il y a plusieurs mains d’Abaddon, c’est une confrérie plutôt qu’une personne. La main d’Abaddon de ce roman se nomme Présage, chaque main a ses propres suivants, Présage a recruté Herek et sa flotte mais aussi la maisonnée de Chevaliers de Laréoc.

Présage doit retrouver les fragments d’Erebus, les athamés fabriqués à partir de l’arme qui a blessé Horus.

La cour de la Main est composée d'un seigneur de la Death Guard, un sorcier de Tzeench et un adepte de haut rang du culte Mechanicus noir.

Herek gagne sa place en apportant le 4eme morceau d’athamé.

 

8 : Notes concernant la croisade

Révélation

Cinq ans après un départ fulgurant, la croisade a un peu perdu de son élan et la plupart des groupes de combats sont embourbés dans différentes zones de guerre.

 

Le chaos divisé.

Même s’il reste la plus grande menace pour l’Imperium, le chaos n’a pas réussi à garder un front uni après la destruction de Cadia et les luttes intestines ont vite repris.

La Death Guard a attaqué Ultramar. Les Word Bearers ont attaqué des planètes dangereusement proches de Terra. Magnus le Rouge a commencé a créer un empire autour des mondes jumeaux de Prospéro et de la planète des sorciers. Et Abaddon était introuvable…

 

L’opportunisme Xenos

Les Nécrons, les Tyranides, les Orcs et les T’au sont toujours actifs mais d’anciennes races refont parler d’elles.
Les Hruds, les Asservisseurs et les Barghesis sont de retour…

 

Les Périls du Warp

Les pertes de vaisseaux dans le Warp se multiplient et le temps et l’espace ne veulent plus dire grand-chose. Le primarque est apparu à plusieurs endroits à la fois. Certains vaisseaux arrivent avant d’être partis, d’autres réapparaissent des dizaines d’années après.

 

Le manque de ressources

Devant le manque de ressources de l’Imperium et les perturbations de l’espace et du temps, Guilliman a rédigé un décret impérial permettant à la croisade de réquisitionner n’importe quelles ressources en échange d’une exemption future.

Mais cela a donné lieu à de terribles excès…
Petit exemple : la population du monde minier de Frentius est entièrement enrôlée dans la marine impériale en échange de vingt ans d’exemption de taxes (ce qui est symbolique vu que le monde est totalement dépeuplé)..

 

Beaucoup de mondes heureux de retrouver l’Imperium ont fini par se soulever devant le pillage de leurs ressources.

 

9 : Conclusion

Je suis très partagé sur ce roman, Nick Kyme avait un sujet en or et finalement je trouve qu’il s’en est mal sorti.

Je m’explique, le premier tiers du livre nous introduit beaucoup de nouveaux personnages ou de personnages appartenant à l’univers de 40K mais qui ne sont pas encore apparus dans la série « l’aube de feu », mais Kyme ne prend pas la peine de les développer et part du principe que tout le monde les connaît, on a donc beaucoup de nouveaux personnages qui pourraient être intéressants mais qui ne le sont pas.

Il avait une deuxième chance avec les personnages qui étaient à la bataille de la porte des Ossements et qui avaient demandé leur affectation au groupe de combat Praxis pour aller porter secours au protectorat d’Ironhold, mais Kyme décide de les faire mourir en une fois au début…

Alors qu’il aurait été intéressant de voir leur allégeance étirée entre l’Imperium et leur anciens frères d’armes.

Le scénario principal montrant une planète anciennement impériale  qui a survécu à l’isolement et qui, dans un premier temps, est heureuse de retrouver l’Imperium mais au final se soulève devant ce qu’ils considèrent comme de l’exploitation, nous renvoie un peu à l’hérésie d’Horus et aux royaumes humains qui ont survécu à la longue nuit pour se retrouver sous le joug impérial…

En soi , c’était un très bon scénario qui montrait que l’Imperium, même sous les ordres de Guilliman, ne s’est pas amélioré et est resté une dictature impitoyable.

 

Mais Nick Kyme a décidé que la rébellion de Kamidar au lieu d’être spontanée contre le joug impérial a été orchestré en sous-main par le chaos, je trouve que ça amoindrit le message mais pourquoi pas.

Le soucis vient du fait que Kyme a essayé de cacher les différents complots (impériaux, chaotiques et Kamidarien) aux lecteurs et, au final, c’est assez réussi mais comme le lecteur n’est au courant de rien, il ne peut pas s’identifier à une faction et on se retrouve avec une série de twists sortis de nulle part qui, au final, perdent de leur poids .

Le lecteur est placé du côté impérial mais même la stratégie impériale nous est cachée donc on est un peu perdu.

 

Finalement même si le contenu est là, le potentiel pour la suite intéressant, la forme laisse à désirer, c’est lent à démarrer et une fois démarré, ça part dans tous les sens …

 

 Le Tombeau de la martyre de Marc Collins 354 pages

Révélation

0 : Avant-Propos

Et voilà le sixième tome de l’Aube de Feu et on part encore une fois sur une histoire de religion mais cette fois écrite par Marc Collins. Collins est un auteur assez récent de la Black Library spécialisé dans les nouvelles policières et sur les Black Templars, il n’a qu’un seul roman à son actif et c’est sur les libres marchands. On va voir ce que ça va donner.

 

1 : L’histoire du livre

Le royaume de Fer a été sécurisé et intégré au dispositif défensif impérial. Mais ailleurs, la guerre continue à faire rage et dans les mondes sanctuaires de la Chaîne d’Or, la situation devient critique…

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

Acte un : Les âmes de pierre.

Le groupe de combat Thor était arrivé pour sauver les sept mondes de la chaîne dorée, mais il était déjà trop tard, les force de Nurgle avaient pris les mondes un par un, en prenant bien soin de les consacrer à leur dieu de la pestilence et il ne restait plus que Vélua à résister aux enfants de la sextuple révélation (le culte de Nurgle qui s’était soulevé contre la foi impériale).

 

Après avoir débarqué une force constituée des sœurs de bataille de l’ordre de Notre-Dame des martyres, de Chem-Dogs de Savlar et de deux cents Black Templars, le groupe de combat sous les ordres du Sénéchal était parti poursuivre la flotte de la Death Guard.

 

Sur la planète, les combats étaient de plus en plus durs et les forces impériales, malgré une vaillante résistance, étaient repoussées inexorablement dans leur derniers retranchements. 

 

La présence des Black Templars permettait aux défenseurs de tenir devant l’avance ennemie mais les choses allaient brusquement changer. Gaheris, le champion de l’Empereur, avait eu une vision, il devait quitter Vélua et chercher la louve pour lui porter secours.

 

Bien conscient que le départ du contingent de Black Templars signifie la mort de la planète, les derniers défenseurs essaient de le retenir mais rien n’y fait et il part vers son destin, suivi des membres de son chapitre.

 

Acte deux : la voie du chasseur.

 

Avec le départ des Space Marines, la situation devient de plus en plus critique sur Vélua, surtout que dans le même temps les cultistes ont  reçu le renfort de la Death Guard venue en finir.

 

Pendant ce temps, à proximité de la cicatrix malefictus, la libre marchande Katla Helvintr, aux commandes de la force de frappe Saturnine, continue à chercher un passage à travers la grande faille.

La force de frappe Saturnine avait été créée en prélevant des vaisseaux sur les flottes porte-flambeaux qui avaient fini leur mission et le commandement en avait été confié à Helvintr après qu’elle se soit remise des blessures subies pendant l’embuscade de la trouée de Draedes.

 

Alors que la flotte s’approche du prochain point de passage possible que les Navigator ont calculé, ils tombent nez à nez avec la flotte de Grommulus Tuul.

Ce dernier, alors qu’il consultait les augures pour savoir comment allait finir la campagne de Vélua, avait découvert que s’il n’intervenait pas, l’Imperium Sanctus allait trouver un moyen de reprendre contact avec l’Imperium Nihilus. Il s’était donc précipité au devant de la flotte impériale et était arrivé juste à temps.

 

Il avait amené avec lui une force écrasante avec laquelle la flotte impériale ne pouvait pas rivaliser et s’apprêtait à la détruire quand les Black Templars avaient surgi à l’improviste pour rééquilibrer le combat.

 

L’arriver des Black Templars et la rapidité des vaisseaux impériaux leur avaient permis d’éviter le combat et de fuir en direction de leur objectif.

 

Acte trois : le jugement des trônes.

 

Alors que la force de frappe Saturnine arrive à destination pour constater qu’il existe bel et bien une porte dans le secteur de la planète Attila, elle est à nouveau attaquée par la flotte de Grommulus Tuul et cette fois elle ne peut pas s’échapper.

 

Le combat s’engage et, malgré le sacrifice des Black Templars et de leur Champion de l’Empereur, Katla Helvintr a bien conscience qu’elle va être vaincue et que tous ses efforts n’auront servi à rien.

 

Mais c’est à ce moment-là que surgit le reste du groupe de combat Thor amené par les survivants de Vélua. L’intervention providentielle de cette nouvelle flotte va laisser le temps aux cartographes de Katla de noter avec exactitude les coordonnées de la porte et, à la libre marchande, le temps de fuir pour pouvoir remettre ces informations au régent impérial en personne…

 

Note :

Après le départ des Black Templars de Vélua, la situation est devenue critique et avec l’arrivée de la Death Guard et de leur machine de siège, les défenseurs n’ont plus rien eu d’autre à faire que de vendre chèrement leurs vies en attendant la fin. Au moment du dernier carré, au niveau du mausolée de la Sainte, un miracle s’est produit et la foi impériale a consumé l’armée et la pourriture de Nurgle. La lumière a été tellement puissante qu’elle a éclipsé l’astronomican pendant quelques secondes et a permis au groupe de combat Thor de revenir sur Vélua et ensuite de faire route vers la porte Attiléenne pour arriver juste à temps.

 

3 : Personnages :

Révélation

Forces Impériales

Irinya Saraël, Chanoinesse de l’ordre de Notre-Dame des martyrs, elle est entrée dans les ordres en même temps que la Chanoinesse Tenu, toutes les deux ont suivi le même parcours, avec Téneu toujours un peu devant Irinya. Quand Téneu est morte et est devenu une Sainte, Irinya s’est retrouvée seule et perdue et elle s'est jetée à corps perdu dans la guerre.

Ses exploits lui ont permis de gagner sa place dans la croisade et quand son monde a été attaqué, elle est revenue le défendre.

 

Ce que peu de gens savent, c’est que Tenu n’était pas une sainte et que tous les miracles qui ont été mis à son crédit étaient en fait réalisés par Irinya. D’ailleurs, à la fin, c’est elle qui est frappée par la volonté impériale et qui devient une sainte vivante.

 

Gaheris, le Champion de l’Empereur des Black Templars. Dans un premier temps, alors que le groupe de combat Thor n’avait débarqué que les Sœurs de bataille et les Chem-Dogs sur la planète, c’est Gaheris qui a insisté pour rester défendre Vélua et deux compagnies de Black Templars sont restés avec lui.

Il a ensuite une deuxième vision qui lui enjoint de trouver Katla Helvintr et de la protéger et il a ensuite plusieurs visions qui lui montrent Aeirin devenir Champion de l’Empereur.
Il va mourir en affrontant Grommulus Tuul mais il va l’amener avec lui dans la mort.

 

Aeirin, Néophyte, escouade Fidelitas. Personnage secondaire dans ce roman, il a l’air prédestiné à devenir quelqu’un d’important. Il sert surtout ici à faire le lien entre Space Marines et humains. En temps que Néophyte, il n’est plus tout à fait humain mais pas encore un Space Marine.

 

Toron, Dreadnought Vénérable, de son vivant il a été Sénéchal des Black Templars et après son inhumation dans un Dreadnought il a continué à se battre à l’épée. (Ce qui est assez unique).

Après être resté sur Vélua avec Gaheris, il va refuser de le suivre. Il pense qu’abandonner la planète serait une tâche sur son honneur. Il va mourir en affrontant la Death Guard dans la catacombe de la capitale.

 

Katla Helvintr, Jarl Suprême de la Maison Helvintr, capitaine du Reine Tueuse de Wyrms . Après avoir échoué à trouver un passage à travers la grande faille une première fois, elle se voit offrir par Guilliman une seconde chance.

Cette seconde chance sera couronnée de succès.

Note : la première tentative est racontée dans le roman Void King.

 

Augustus, Le Custodien du roman parce qu’il en faut un dans chaque roman. Il est là pour assurer la sécurité de Katla Helvintr, le temps qu’elle accomplisse sa mission et il donnera sa vie pour la sauver.

 

Maxim Draszen, Colonel des Hoplites Veluan, après une très longue carrière sans tâche,  finit par craquer et fuir devant l’ennemi. Cette seule et unique faute va le condamner à devenir un Arco-flagellant (une créature à base d’un humain à qui on a greffé des armes et grillé le cerveau pour en faire une machine de guerre)

 

Rugrenz, Commissaire des Chem-Dogs de Savlar, personnage complètement désabusé qui a bien conscience de mener une bande de psychopathes drogués (les Chem-Dogs sont des régiments pénitentiaires) au milieu d’une armée de fanatiques religieux et de ne pas vraiment être à sa place. Il a l’air totalement détaché de tout mais, malgré tout, il va réussir à maintenir la discipline jusqu’au bout.

 

Death Guard :

Grommulus Tuul, Le Pèlerin, le Briseur de la Foi, Main d’Abaddon. Il commande la flotte qui saccage et transforme les mondes de la chaîne dorée en mondes démoniaques. Il va essayer de s’opposer à la flotte impériale qui cherche un passage vers l’Imperium Nihilus et trouver la mort dans cette tentative.

En fait, on ne comprend pas bien ce qu’il fait là. La Main d’Abaddon est une organisation qui recherche les Athame d’Erebus et il n’en est pas du tout question dans ce roman, on peut donc légitimement se demander s’il y a eu une mauvaise communication entre les auteurs ou si un indice a été trop subtilement caché…

 

Ulgrath, le Destructeur et Pustrus le Sorcier. Deux des trois guerriers qui commandent le détachement de la Death Guard envoyée finir le travail sur Vélua. Ils trouveront la mort au moment où Irinya deviendra une Sainte Vivante.

Bien qu’ils soient intéressants individuellement c’est surtout leur duo qui marche très bien, les deux anges de la mort, blasés par dix mille ans de guerre, arpentant le champ de bataille d’un pas lent en tuant tous ceux qu’ils croisent et en parlant du bon vieux temps.

Ils se permettent même de se moquer des Black Templars en se demandant s’ils ne tiendraient pas un peu des Word Eaters… Après tout, ils leur rendent hommages en attachant leurs armes de corps à corps à leur poignets avec des chaînes comme le faisaient les gladiateurs avant d’entrer dans les arènes de combats.

 

4 Appendices :

Révélation

La Croisades Indomitus : A son lancement, elle était d’une taille comparable à la grande croisade de l’Empereur et avait suscité de grandes espérances mais après dix ans de guerre, il a bien fallu se rendre à l’évidence : la croisade allait durer longtemps, très longtemps et n’allait peut-être même jamais s’achever.

 

Le bouclier de foi : plus la croisade avançait et plus il devenait évident même pour les plus sceptiques qu’il se passait des choses étranges. Au début, les érudits et les scientifiques de l’Astra telepathica et du Mechanicus voyant le nombre de psykers croître à une vitesse alarmante conclurent que les manifestations de soi-disant miracles étaient eux aussi dûs à l’augmentation de la puissance psychique dans le materium et à l’influence grandissante du Warp.

Mais au fil du temps, il devint de plus en plus évident que quelque chose était à l’œuvre derrière tout ça, de plus en plus de miracles se produisaient sur les champs de bataille où se trouvaient des adeptes de la foi (sœurs de bataille, Black Templars ou même juste des prêtres).

Les plus fervent adorateurs de l’Empereur voyaient sa main toucher le materium…

 

Les passages à travers la tempête.

Très tôt après le début de la croisade et alors que les ténèbres n’étaient pas encore repoussées de l’Imperium Sanctus, Guilliman a commencé à chercher un moyen de rétablir le contact avec l’Imperium Nihilus.

Ne pouvant pas détacher de force des flottes de croisade, il a construit des flottes autour des libres marchands en leur réaffectant les flottes porte flambeaux qui avaient fini leur mission. Petit à petit, la faille était cartographiée pour trouver de nouvelles routes, mais les premières trouvées n’étaient pas sûres.

La faille de Nachmund était trop dangereuse pour faire passer une flotte.

Le passage d’Epona était aussi dangereux que la faille de Nachmund.

Et la trouée de Draedes s’était révélée être un piège.

Pour finir, c’est la libre marchande Katla Helvintr qui trouva un passage sécurisé non loin de la planète Attila, ce passage allait devenir la porte Attiléenne.

 

5 : La révélation cachée du roman :
 

Révélation

Je ne vous ai pas parlé de Yazran, Magos astrocartographique, personnage secondaire de l’histoire mais c’est lui qui finit par trouver la porte. En fait, il va perdre la vie en se faisant aspirer son âme au moment où il va la trouver.

 

Je dois avouer que je n’ai pas fait attention à ma première lecture et que je suis vite passé sur ce passage en me disant que c’était un démon qui lui avait aspiré l’âme. Mais à la toute fin du roman, les pèlerins viennent prier devant l’entrer de la porte et la porte grandit et les pèlerins meurent (exposition au Warp oblige) …

 

Sauf que si on revient en arrière et que l’on regarde le passage où Yazran voit la porte, il voit autre chose.

Citation

 

C’était une divinité factice taillée dans le noctolithe et un métal cruel. Immense et sise sur un trône, elle le fixait avec les traits de la mort elle-même. Sa surface était constellée d’excroissances et de constructs monolithiques. Un colosse imparfait qui avait maintenu la cohérence de l’univers en des temps plus cléments. À présent que la galaxie tremblait et brûlait, il luttait, défaillant et défectueux.

Yazran regarda l’abysse dans les yeux et l’abysse le regarda en retour. Il regarda, impuissant, incapable du moindre mouvement, alors qu’une flamme émeraude s’allumait dans les orbites du colosse. Alors que celui-ci le voyait véritablement et comprenait son but. Une machine imparfaite et une forme de vie inférieure qui tentait en vain de s’interfacer avec une chose dont la puissance dépassait son entendement. Un moucheron qui tentait de comprendre le fonctionnement d’une machine divine.

 

 

Il voit un C’than, Un dieu du materium qui se nourrit de soleil et d’âmes. Si je ne me trompe pas nous venons encore une fois d’assister à l’arrivée des Nécrons dans cette série

 

6 : Le groupe Thor de la flotte Sextus

Révélation

Le groupe Thor de la flotte Sextus a été créé pour aller porter secours aux sept mondes de la chaîne dorée qui étaient attaqués par les cultistes de Nurgle. Il était principalement composé de pèlerins et de forces de l’Ecclésiarchie accompagnées d’un contingent de sœurs de bataille et de Black Templars.

Le groupe de combat ne peut sauver les mondes de la chaîne dorée mais c’est son intervention qui a permis la découverte de la porte Attiléenne

 

7 : les Blacks Templars

Révélation

Les tomes de l’Aube de Feu se suivent et il y a toujours une croisade de Black Templars dans les parages…

 

On a toujours su que les black Templars ne suivaient pas vraiment le codex et que chacune de leur croisade suivait sa voie et recrutait ses troupes.

Malgré tout, depuis le début de la série l’aube de feu, on se retrouve avec des croisades de Black Templars dans toutes les flottes ou groupes de combat, et presque à chaque fois, menés par un champion avec une épée noire et une armure de la foi.

Alors l’épée noire donnée à Sigismund était une arme unique et il a été plusieurs fois expliqué que les Black Templars possédaient seulement dix « Black Swords » : des épées énergétiques à deux mains forgées par les meilleurs maîtres de l’ancienne légion.

A vue de nez ,depuis le début de la croisade, on se retrouve avec plus de 10 000 Black Templars et plus de la moitié des épées noires de perdues….

 

8 : La main d’Abaddon

Révélation

Nick Kyme, dans le roman précèdent (le royaume de fer), nous avait offert une rapide présentation de la main d’Abaddon qui s’avérait être une organisation plutôt qu’une personne et qui avait pour but de réunir les athames d’Erebus.

On retrouve ici Grommulus Tuul qui se lance dans la destruction de monde de l’Ecclésiarchie et ensuite dans une tentative d’empêcher la flotte impériale de trouver un passage vers l’Imperium Nihilus.

Ce qui n’a rien à voir avec la mission de base. Ce qui donne l’impression d’un personnage très mal exploité, surtout pour le faire mourir bêtement à la fin du roman pendant qu’il raconte sa vie (les méchants parlent toujours trop).

 

9 La religion :

Révélation

Depuis la chute de Cadia et le début de la croisade Indomitus, les combats tournaient autour de la survie de l’Imperium, on est, petit à petit, passé sur une guerre plus spirituelle et religieuse. Chaque série a plus ou moins pris un tournant religieux. A voir ou tout ça va mener.

 

10 : La dictature impériale.

Révélation

Alors attention, c’est un avis personnel qui se base seulement sur mon expérience de lecteur de la Black Library .

Il y a eu des problèmes en 2020 /2021 avec des néonazis, des xénophobes et toutes sortes d’extrémistes.

A l’époque, Games Workshop avait fait un communiqué pour dire que le monde de 40K, était un monde de haine et de violence mais qu’en aucun cas eux ne promouvaient ce genre de comportement.

Et depuis, on peut voir que ce qui était sous-entendu dans les romans et les histoires avant cette date n’est plus sous-entendu du tout mais plutôt forcé. Il n’y a plus vraiment de masque mis sur l’Imperium, on nous le présente comme une entreprise à broyer et à manipuler les gens. Et le faux prétexte de la nécessité qui force les gens à agir a lui aussi sauté, à quelques exceptions près, les gens sont mauvais et autoritaires parce qu’ils en ont le pouvoir, c’est tout.

Je vois ça comme un changement de ligne éditoriale.

 

11 : Conclusion :

J’ai vraiment eu du mal à accrocher à ce roman, la première partie qui représente un bon tiers du livre est une description de bataille sur un monde saint de l’Imperium comme il en existe des milliers, entre une force de cultistes de Nurgle et des défenseurs impériaux. On a aucun contexte et les personnages sont lancés dans l’histoire sans vraiment être présentés et malheureusement beaucoup même parmi les principaux personnages sont à peine développés.

Ensuite, pour mieux comprendre comment on en est arrivé là, il faudrait avoir au moins lu Void King et sûrement une ou deux autres nouvelles de Marc Collins qui, malheureusement, n’ont pas été traduites.

 

Malgré tout, si on arrive à ne pas lâcher avant le dernier tier sdu roman, on se retrouve avec une histoire intéressante aux enjeux importants pour la survie de l’Imperium Nihilus.

 

Je continue quand même à penser qu’il manque quelque chose à la série pour vraiment décoller. On a toujours l’impression que chaque auteur amène les personnages qu’il a développés dans d’autres œuvres pour faire une apparition dans la série principale sans prendre en compte ce qui a été écrit par d’autres…

On va voir ce que va donner la suite avec l’arrivé de la V10.

 

 

EPHRAEL STERN LA SAINTE HERETIQUE de David Annandale

Révélation

 

0 : Avant-Propos

A la base, ce n’est pas vraiment un roman, c’est un audio Drama qui est ensuite devenu une novela d’un peu moins de 180 pages. Il ne faut donc pas s’attendre à une grosse histoire.

Comme souvent, quand un livre doit introduire un peu d’ésotérisme, un peu de démon, un peu de foi impériale et des hectolitres de sang c’est David Annandale qui s’en charge. Ephrael Stern est un vieux personnage qui a eu droit à une trilogie de bande dessinée au début des années 2000. Elle est revenue lors des événements de l’éveil psychique.

Pour remettre tout ça dans le contexte, je vais faire un résumé des épisodes précédents avant de m’attaquer au résumé du livre.

 

1 : Ephrael Stern et la trilogie Démonifuge :

Révélation

 

Ephrael Stern a été confiée au couvant de l’ecclésiarchie par ses parents. Elle a réussi sa formation et a prêté serment pour devenir une sœur de bataille.

Elle a été affectée à l’Ordre de Notre-Dame des Martyrs et a eu une ascension fulgurante au sein de cet ordre. Elle est devenue Sœur supérieure en moins de trois ans.

Elle a été ensuite envoyée en mission sur Parnis pour savoir ce qui était arrivé au couvent qui s’y trouvait. Le couvent a été attaqué par un démon majeur de Slaanesh qui a profanée l’âme et le corps des 700 sœurs qui s’y trouvaient en les faisant fusionner pour créer une construction de chair « la cage hurlante ». Mais le démon n’avait pas prévu qu’en les faisant fusionner, il allait aussi leur permettre de fusionner leur foi.

Le groupe de sœurs de bataille mené par Stern ne faisait pas le poids contre un démon majeur et elles se sont toute faites tuer. Les 700 âmes liées ont profité du dernier souffle de vie de Stern pour fusionner avec elle et la ressusciter. Stern a réussi à fuir la planète, mais, comme elle a été la seule survivante de l’expédition et qu’elle en est revenue avec des pouvoirs psychiques et sans aucun souvenir de ce qui c’était passé, elle a été mise au secret dans un cachot, jusqu’à ce que l’inquisition décide de son cas.

 

Le procès en sorcellerie qui suivi a conclu à l’innocence de Stern et l’inquisiteur Hand qui avait été envoyé pour évaluer son cas a décidé de l’amener sur Parnis pour voir ce qui c’était passé. Lors du combat contre Asteroth, le démon majeur de Slaanesh, Hand s’est sacrifié pour permettre à Stern de le tuer.

 

Une nouvelle fois, Stern se retrouve comme seul survivante et décide de fuir plutôt que de subir un nouveau procès.

 

Elle est alors pourchassée par les agents de l’imperium mais aussi par les forces du chaos. Elle va affronter toutes sortes de défis. Elle va encore mourir une deuxième fois en se suicidant pour ne pas succomber à la corruption du sorcier Ahriman.Elle va tuer un assassin Culexus envoyé pour l'assassiner. Elle a même fait cause commune avec Kyganil, un Arlequin Aeldari avec qui elle cherche à aller à la bibliothèque interdite.

 

L’inquisition est divisée sur son rôle, elle pourrait être la plus grande menace ou le plus grand espoir de l’humanité.

 

 

2 : L’histoire du livre

Cela fait plus d’un siècle que l’inquisiteur Otto Dagover s’est lancé à la poursuite d’Ephrael Stern, mais les choses se sont compliquées avec l’apparition de la grande faille.

Il est maintenant coincé du mauvais coté de la faille sans possibilité de retour, mais c’est un inquisiteur têtu et il continue la traque.

 

3 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

Otto Dagover poursuit sa traque depuis plus de cent ans, mais il est sur le point d’enfin retrouver sa proie. L’apparition de la grande faille l’a coincé dans l’Imperium Nihilus, mais ça lui a aussi permis de trouver une nouvelle piste : une sainte impériale se déplace de planète en planète pour tuer les infidèles et restaurer la foi impériale.

A noter qu’Otto Dagover est aussi un ancien personnage qui est apparu pour la première fois dans la nouvelle « The Vorago Fastness »

 

C’est en suivant cette piste qu’il finit par retrouver Ephrael Stern et son compère Aeldari Kyganil.

Leur première rencontre est assez tendue. Dagover veut convaincre Stern d’abandonner son voyage vers la bibliothèque interdite et de le rejoindre dans sa guerre contre le chaos.

Stern a bien conscience que Dagover veut l’utiliser mais depuis l’ouverture de la grande faille, elle n’a plus de contact avec l’empereur et, à la place elle voit un grand vide, un néant absolu d’où rien ne sort.

Après en avoir parlé avec Dagover, elle finit parsce laisser convaincre de prendre contact avec des Aeldari pour avoir des réponses. Kyganil réussit à lui obtenir une audience auprès des Ynnari (une faction Aeldari qui vénère leur nouveau dieu de la mort).

Et Stern obtient ses réponses : elle n’a pas perdu contact avec l’empereur, le néant qu’elle voit c’est le message de l’empereur. Elle est mise en garde contre une menace qui avance cachée, bien plus dangereuse pour l’humanité que le chaos.

 

Mais, en échange de cette entrevue, Kyganil a dû promettre d’effectuer une mission pour les Ynnari et il doit donc laisser Stern seul pour un moment.

Stern décide de partir avec Dagover et il tente de traverser la grande faille en suivant une vision de Stern.

Et, contre toute attente ,ils arrivent de l’autre coté assez facilement.

Ils arrivent en orbite de Severitas où un groupe de sœurs de bataille est confronté à une planète tombée sous la coupe des Word Bearers.

Après un rapide mais dur combat, Stern et Dagover parviennent à sauver les sœurs de bataille.

 

Il s’avère que ce petit groupe de combat fait partie du groupe de combat Kalides et qu’il se dirige vers le secteur Nephilims.

Stern décide de rejoindre la croisade Indomitus et le groupe Kalides mais ceci est une autre histoire…

 

 

4 : Personnages :

Révélation

 

Otto Dagover : c’est un inquisiteur de l’ordo Xenos (chasseur d’extra terrestre) de plus il fait partie d’une faction radicale, les recongrégateurs qui pensent qu’il faut reformer l’imperium par le feu. Il cherche Stern pour s’en servir mais il va être déçu en se rendant compte qu’elle est trop puissante pour lui. Il décide donc de poursuivre sa route seul après avoir permis à Stern de rejoindre la croisade.

 

Ephrael Stern : La sainte hérétique, le Démonifuge, la trois fois née, elle porte de nombreux noms et l’inquisition est partagée sur son allégeance. Mais il s’avère qu’elle est vraiment une sainte au service de l’empereur dieu. Après avoir survécu un peu plus de cent ans en fuyant aussi bien le chaos que l’imperium, elle finit par rejoindre la croisade Indomitus et plus précisément le groupe de combat Kalides qui est confronté aux Nécrons.

 

Kyganil : L’allié et peut être l’ami de Stern. C’est un pariah sa troupe d’Harlequins a été totalement détruite et il est le seul survivant. Il a accompagné Stern pendant une centaine d’années mais, peu avant la fin de l’histoire, il part en mission pour les Ynnari.

 

 

5 : Le nexus Pariah et les Nécrons :

Révélation

 

L’empereur est conscient de la menace des Nécrons, c’est le troisième « message » qu’il envoie à l’imperium : le premier a été un vaisseau du mechanicus détourné vers le secteur nephilims, le deuxième a été des milliers de scripts ayant un message unique à apporter.

 

Je ne vais pas entrer dans les détails de la menace Nécron parce qu’on en parle pas ici mais leur technologie leur permet d’annihiler le Warp et donc d’empêcher tout déplacement et l’usage de pouvoir psychique.

Malgré tout, Stern utilise sa foi pour combattre le néant. La foi est donc différente des pouvoirs psychiques même si un œil extérieur ne va pas voir la différence entre une foudre psychique et une foudre divine par exemple.

 

 

6 : Conclusion :

Bon c’est un peu léger comme histoire et franchement si vous n’avez pas envie de lire l’intégralité des sorties de la blacklibrary c’est un volume dispensable.

Il ne sert qu’à introduire la menace Nécron.

Après, ça reste du bon Annandale, ça se lit facilement et ça se lit vite. Pas vraiment de message caché ou d’information importante.

La seule chose intéressante c’est le retour de Stern et une piste sur le sort de Kyganil qui part à la recherche d’un solitaire.

 

 

RECONGREGATEURS de David Annandale

Révélation

 

0 : Avant-Propos

C’est une petite nouvelle d’une quinzaine de pages écrite par David Annandale pour le recueil de nouvelles de janvier 2022 sur l’inquisition. C’est un petit complément au roman court :  « Ephrael Stern la Sainte Hérétique ». Rien de vraiment nouveau, il nous rappelle juste que l’inquisition est constituée de plusieurs courants de pensée parfois irréconciliables.

 

1 : L’histoire du livre

Apres avoir enfin retrouvé Ephrael Stern, Otto Dagover a une conversation avec elle. Il lui parle de sa traque et lui explique ce qui est arrivé au monde de Sacramentum qu’elle a sauvé.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

Otto Dagover était en route pour Sacramentum pour trouver une piste à suivre. Sacramentum avait été sauvé par Ephrael Stern et commençait seulement à se remettre de la guerre.

Mais alors qu’il traversait la ceinture d’astéroïdes qui borde le système de Sacramentum, il a reçu un appel à l’aide d’une des stations de minage, elle était attaquée par des Drukhari.

Dagover est membre de l’ordo Xenos et il ne peut pas ne pas répondre à l’appel, il se déroute donc sur la station.

En fait, c’était un piège organisé par un autre inquisiteur, un puritain du nom de Task qui avait déjà eu maille à partir avec Dagover et qui lui avait gardé rancune.

Mais Dagover est plus malin que Task et parvient à lui fausser compagnie. Leur confrontation aurait pu en rester là mais Dagover fait partie des radicaux et des recongrégateurs et il décide de se débarrasser de Task et par la même occasion de tester la résistance de Sacramentum en attirant les Drukhari dans le secteur…

 

 

3 : L’inquisition :

Révélation

 

On nous présente la façon de voir les choses des recongrégateurs dans cette nouvelle mais pour que tout le monde comprenne, je vais reprendre les bases de l’inquisition :

 

L’inquisition est formée de plusieurs ordres : les ordo. Il y a trois Ordo majeurs (Malleus, Xenos, Hereticus) et plusieurs mineurs.

Ces ordres donnent la fonction d’un inquisiteur. Par exemple, un inquisiteur de l’ordo Malleus chasse en priorité les démons.

 

Mais il existe une autre classification parmi les inquisiteurs : leur écoles de pensée. Il y a deux grandes écoles .

Les puritains : ils suivent la doctrine impériale à la lettre. Ils sont pour que rien ne change, aucune entorse ne doit être faite au dogme impérial. Les Xenos ne valent pas mieux que le chaos. Rien ne doit contrarier les plans de l’empereur.

 

Les Radicaux : ils sont plus pragmatiques que les puritains, ils suivent l’esprit de la doctrine impérial plutôt que la lettre. Pour eux, la fin justifie les moyens. Ils n’hésitent pas à retourner les armes de l’ennemi contre lui. Ils utilisent des armes xenos ou du chaos et parfois vont même jusqu’à asservir des démons. Ils finissent souvent excommunié traitroris…

 

Il y a dans chaque école de pensée des sous écoles. Par exemple, l’inquisiteur Task est un puritain monodominant. Les monodominants pensent que seul l’imperium a le droit d’exister et que tout le reste doit être détruit.

 

Otto Dagover lui est un radical recongrégateur. C’est une faction qui pense que l’imperium stagne après des années de décadence et doit être reconstruit.

Et pour reconstruire l’imperium, il faut le détruire. Ce sont des agitateurs, ils aident souvent les sectes plutôt que de les détruire pour voir si une planète ou un gouvernement local se révèle assez fort pour contrer la menace. Si c’est le cas, ils peuvent les aider et sinon ils utilisent l’exterminatus pour purger le monde (et peut être aussi pour effacer leur traces^^).

 

 

4 : Conclusion :

C’est assez moyen comme récit mais ça introduit assez bien les tensions qu’il peut y avoir dans l’inquisition entre ses différentes factions. C’est d’ailleurs le seul intérêt de cette nouvelle.

 

 

Nexus de Thomas Parrott 113 pages

Révélation

 

1 : L’histoire du livre

 

Après la mort de toute la chaîne de commandement d’une compagnie d’Ultramarine, le sergent Allectius se retrouve nommé lieutenant et a pour lourde tache de protéger une planète contre une attaque nécron.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

Alors qu’ils viennent de mettre fin à la menace que représentait une bande de pirates, un détachement de la croisade Indomitus se dirige vers la planète Cassothea pour y faire son rapport.

Mais alors qu’ils sont en route, ils apprennent que la planète et attaqueée par les necrons. Ils se préparent donc à se battre contre une menace plus en adéquation avec leur force …

 

La campagne de Cassothea se déroule mal et après huit mois de combat les troupes impériales en sont réduites à tenir le dernier spatioport de la planète. Pire que tout, il devient impossible d’évacuer les derniers survivants à cause de la flotte ennemie et d’une anomalie dans le Warp.

 

Allectius, qui était sergent au début des événements, se retrouve nommé lieutenant de compagnie après la mort de l’intégralité du QG en à peine huit mois de combat.

 

Alors que la campagne dure, les premiers cas de flétrissure de l’âme commencent à toucher la population. C’est la première fois qu’une troupe de la croisade indomitus se retrouve sur les lieux au moment où la sphère d’influence necron grandit et commence à affecter un nouveau monde.

 

Après une analyse rapide de la situation, il devient évident que les nouvelles constructions réalisées par les necron sur la planète ont pour but de sécuriser la planète et de sceller le Warp.

Dans un dernier baroud d’honneur Allectius et les ultramarine prennent d’assaut la base ennemie pour désactiver les boucliers et permettre une frappe cyclonique depuis l’espace.

 

Une fois la base détruite, les quelques survivants parviennent à quitter le système.

 

 

3 : Conclusion :

 

Oui je sais c’est un petit résumé pour 113 pages mais la novela est surtout là pour présenter les unités et un peu l’histoire. A ce sujet, elle fait d’ailleurs doublon avec le roman Indomitus qui raconte à peu près la même chose. Une compagnie d’Ultramarine qui se retrouve bloquée sur une planète et essaie de détruire le pylône noir pour empêcher l’assimilation du système par les necrons.

 

La seule nouveauté pour moi, c’est que ça apporte un semblant de réponse à la grande question : comment combattre les necrons ?

Et bien il suffit de détruire le pylône noir et le Warp reprend ses droits du coup on peut attaquer la planète… Maintenant il reste à savoir comment arriver sur une planète où il y a déjà un pylône si les translations Warp sont impossibles.

 

Au final ça se laisse lire mais c’est relativement moyen.

 

 

 Trilogie SOMBRE IMPERIUM

Révélation

 

A: Introduction:

A la base les évenements de la trilogie sombre impérium devait prendre place apres la croisade Indomitus, soit environt 100 ans apres l'apparition de la faille. Mais avec la sortie de la V9 et l'arrivé des necrons en force, les évenements ont été chamboulé et la trilogie "sombre impérium" se déroule 12 ans apres le début de la croisade. Une fois la croisade sur lancé, Guilliman retourne sur Ultramar pour faire la guerre a son frére Mortarion ...

 

B:Sombre imperium

Révélation

 

0 : Préambule

 

Je me permet de linker le tres bon poste de Red Qafe sur ce livre:

J'ai réouvert un post parce que je me suis apperçus que je suis incapable de faire un petit résumé et que du coup les poste a ralonge allait polluer le poste sur l'évolution du fluff au 42eme milenaire^^

 

1 : L’histoire du livre

Le livre est découpé en trois parties, dans la première on nous raconte pour la première fois en détaille la mort de Guilliman.

On passe ensuite à la fin de la croisade Indomitus avec tout ce que ça implique comme changement.

Et enfin le retour du primarch chez lui à Ultramar pour combattre son frère et réorganiser la tétrarchie.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

I partie 1 : la mort d’un primarch

 

La première partie nous raconte la bataille de Thessala est la mort du primarch. Elle apporte rien à sombre millenium mais je crois que c’est la première fois que cette bataille est décrite en détaille.

On apprend quelques informations intéressantes sur Guilliman. On savait déjà qu’il avait pris en charge l’imperium a la mort de son père, les primarch restant n’étant pas trop intéressé par l’administratif. Et la situation lui pesait il avait de plus en plus de mal a être partout.

Il commettait donc de plus en plus d’erreur, la bataille de Thessala en était une, il c’est laisser piéger par Fulgrim.

On y apprend aussi que bien que froid et calculateur, Guilliman est sujet à des accès de colère voir de rage (comme à Calth et a Sotha).

Son vaisseau amiral est le Poigne de pouvoir, à ce moment de l’histoire l’Honneur de Macragge est considérer comme perdu.

 

II partie 2 : la fin de la croisade

 

Le récit commence juste avant la fin de la croisade indomitus, 112 ans après ça résurrection.

On apprend qu’il a récupérer l’Honneur de Macragge un vaisseau de classe Gloriana (c’est les vaisseaux des primarch). Il avait été envoyé par Guilliman a la poursuite de l’infidus imperator de Lorgar et considérer comme perdu, mais il était revenu après la mort du primarch.

On apprend aussi que Guilliman veux que les primaris soit former a la diplomatie la gestion et la politique. Il les intègre donc à tous les échelons de l’administration depuis qu’il est de retour.

 

Guilliman c’est aperçus avec tristesse que le niveau de connaissance de l’imperium du 41eme millénaire était inferieur à celui des guerres d’unification sur terra.

Pour comprendre comment cela a pu arriver il a créé le corps des Historitors qui est charger de réunir les connaissances perdu. Dans un premier temps pour permettre à Guilliman de comprendre et ensuite pour relancer l’imperium vers l’avant.

Le corps des historitors (Logos Historica Veritas) est plus ou moins en guerre ouverte avec l’inquisition qui parfois pour cacher une petite information détruit des civilisations entières.

Il est atterrer de voir que rien de son père n’a survécus a 10000 ans d’obscurantisme… même le calendrier

L’ordo Chronos charger d’organiser et de maintenir le calendrier impérial c’était égarer dans des dogmes aveugle et il existant une quasi guerre entre 5 factions, du coup les dates étaient bonne a plus ou moins un siècle prêt…

Il a décidé de nommé un frère Mathieu comme apostolique militant. Il a décidé de prendre un prêtre de bas niveaux autant pour contrarier les cardinaux que pour se montrer près du peuple.

Bataille du golfe de Raukos n’est qu’une formalité.

Les forces de la croisade sont bien trop nombreuses pour le peu de défenseur. Le but de la prise de Raukos est d’y implanté des pylônes testes créer par Cawl pour suturer la cicatrix.

 

III partie 3 : la lance d’espandor

 

Le retour du primarch sur Ultramar provoque beaucoup de remous. Il décide de reformer la tétrarchie et décide aussi de concentrer 10 chapitres de space marines sur le domaine des 500 mondes d’Ultramar. Il laisse aussi entendre que les domaines sous la coupe des astarte devaient redevenir des utopies qui devaient servir d’exemple à l’Imperium.

 

Il lance ensuite le début de la contre-attaque contre les forces du chaos et le livre ce termine avec la reprise d’espandor tertio.

 

 

3 : Les avancés des personnages

Révélation

 

Félix : Il était lieutenant chez les écus gris et a été nommée 11eme capitaine des Ultramarine par Guilliman lui-même. Il lui sert d’écuyer personnel. Il se pose beaucoup de question sur sa situation et sur la perception que peut avoir le monde des décisions du primarch. Il devient tétrarque de l’est.

 

Cato Sicarius : capitaine de la 2eme maitre de la garde grand-duc de talassar champion de macragge et haut suzerain d’ultramar. Il est capitaine de la garde Victrix. Et il est arrogant.

 

Frater Mathieu : C’est un frère de moindre extraction il fait partie de l’ordre des mandant et n’a aucune influence dans l’ecclésiarchie. Il se retrouve Apostolique militant un peu contre son gré. J’en parle ici parce que son personnage va s’étoffer plus tard et aussi parce que ces conversations avec le primarch nous en apprenne beaucoup.

 

Uriel Ventris : Capitaine de la 3eme compagnie des ultramarine, il apporte des nouvelle d’Ultramar a Guilliman. Il tombe littéralement en adoration devant son primarch.

 

Guidus Losenti : c’est un des astropath les plus puissant de l’imperium, il est enfermer dans une salle secrète de l’Honneur de Macragge. Il n’est là que pour créer le lien télépathique nécessaire pour parler à Cawl. Il écrit de la poésie et rêve d’un monde meilleur. Il préfère ne pas être libérer par Guilliman ;)

 

Les seigneurs de la garde purulente : Ils sont 7 :

Septicus sept (qui joue de la cornemuse et 7eme préférer de nurgle)

Buboudubon le boute en train toujours en train de raconter des blagues

Pestus Throon le destructeur de l’empire Draviens (il s’y est tellement bien pris que personne ne se souviens que l’empire à exister)

Gangrel

Squatumous pestifex maximus

Famine (le plus gros des grands immondes)

Ku’Gath le deuxième préférer de nurgle tomber dans le chaudron du grand père quand il était simple nurgling

 

Quaramar de la seconde perdu : C’est le drake du temps il a été envoyé pour tuer Guiliman et protéger l’horloge d’espandor. Il est le 5eme favori de Nurgle. Il se fait tuer par l’épée de l’empereur.

 

Mortation : Il est le favori de Nurgle.

Il est toujours à bord de l’endurance et possède toujours ça faux silence.

Il ne voulait pas quitter l’œil de la terreur mais au final il est contant de voyager à nouveau à travers les Etoiles.

Il possède une très grande collection d’horloge, il s’adonne à la nécromancie qui a l’air d’être l’apanage de Nurgle. Abaddon lui a donné la main des ténèbres pour relever les morts. Il a décidé d’un plan sournois pour vaincre Guilliman ce qui est contre les principes de la Deathguard. Il a été le plus virulent contre les psyker au conseil de Nickea.

 

Typhus : Il est le 3eme favori de Nurgle bien qu’il pense être le premier et qu’il méprise tout le monde et surtout Mortarion. Il fait tout pour le mettre en colère et l’humilier. Il refuse de suivre les ordres et pense que le plan de son père ne marchera pas (en même temps il fait tout pour pas que ça marche). Il pense que Mortarion est un hypocrite parce qu’il ne veut pas se livrer corps et bien à Nurgle. Mais il espère encore qu’il changera d’avis. Il est en armure Cataphractii.

 

Justinian Parris : Ami de Felix affecté au Novamarine. Rien à dire pour le moment mais ça viendra^^

 

Kalael : primaris dark angel des Ecus gris, il faisait partie de la compagnie de Felix, Il est assez drôle de voir que l’auteur a choisi de se servir de lui pour titiller Félix à propos du primarch.

Il fait remarqué que les Ecus gris sont diriger comme une légion et qu’au final Guilliman à reformer une légion. Il fait aussi remarqué que ce n’est pas son primarque, (Bjarni le space wolf fera la même remarque).

 

Cawl : Il est obnubilé par le secret et la sécurité. C’est « une pie voleuse » il prend ce qu’il a besoin sans s’inquiété de la provenance ni des répercutions. Il n’a aucun moral, ou plutôt il a ça moral à lui. Il a un complexe de supériorité envers tout le monde et est capable de pointes d’humour sardonique. Il dirige le conclave Acquisitorius et a fait de gros progrès dans la compréhension des pylônes même si il ne comprend pas encore tout et qu’il n’est pas capable de les copier à 100%. Il continu quand même à faire des expériences sur les primaris. Et surtout Guilliman ne sait pas où il se trouve depuis plus de 12 ans.

Guilliman a conscience d’ l’utilité de Cawl mais a bien compris qu’a un moment il deviendra un obstacle et il devra être éliminé.

 

Inferior Cawl : (c’est personnel si on écoute Cawl il va plutôt dans la section artefact^^). L’inferior Cawl est un dispositif placé sur l’Honneur de Macragge qui permet à Cawl et Guilliman de discuter. D’après l’inferior il n’est pas une intelligence artificielle, Cawl l’a fabriqué à partir d’objet qui n’ont pas d’intelligence artificiel et qui sont tous accepter par le méchanicus… Apres il joue un peu sur les mots par exemple beaucoup de technologie du méchanicus utilise des cerveaux d’esclave créer spécialement comme unité de calcule pour leur machine.  L’inferior Cawl a bien des Tête coupé mais elle ne possède pas de code barre et continu à souffrir. (Ce ne sont pas des esclaves et elles sont encore en vie ?). La puissance psychique dégager par l’inferior arrive à oppresser la psyché de Guilliman.

Il essaie de créer un lien social avec le primarch mais exécute exactement le même processus à chaque conversation.

Il explique qu’il a été codé pour avoir toute la réponse et que l’équation envoyée par Cawl lui donne la réponse approprié. (Ça me rappel un peu la psycohistoire de fondation avec les vidéo qui se déclenche après chaque crise. Tout a été prévu par des calculs et il a donc les bonnes réponses grâce à la bonne équation…)

Le mystère reste entier.

 

Marneus Calgar : On retrouve le Grand chef des Ultramarine en train de …. Réprimer un soulèvement étudiant : l’insurrection du Muséo Illyricus. Il a amené avec lui une escouade de la première compagnie et la bannière du chapitre pour réprimer un soulèvement de 132 étudiants armée de fusil laser…

Il est hors de lui, des Ultramarian ce sont révolté mais ce n’est pas le pire. Ça a été fait avec un amateurisme incroyable, la position choisit n’est pas défendable, l’entrainement laisse à désirer et les gens ne savent pas mener une révolte. Il note qu’il faudra changer les cours de l’université pour que les prochains élèves soient plus efficaces car ils font honte à Ultramar.

Il est en plein conflit intérieur. Il reconnait qu’il a eu du mal à seder son pouvoir au primarch la première fois et il a peur de devoir lui céder définitivement parce qu’il n’a pas été à la hauteur de la tâche, qu’il n’a pas réussi à vaincre la Deathguard et libérer les 500 mondes. Il prend chaque parole de Guilliman comme un reproche à son égard. Il s’enfonce peut a peut dans la dépression. Ça peut être du au machine utilisé par Mortarion qui mine le moral des gens…. Mais il est aussi très déçu de voir que tout ne va pas dans le sens du primarch… C’est le début de la fin de Calgar qui va le mené a la primarisation.

 

Roboute guilliman : Il aime s’occuper de tout, il essaie de réparer l’imperium de son père. Mais la tâche est gigantesque. Il a déjà remplacé 5 hauts seigneurs sur 12 et a fait fouetter l’envoyé de la Navis Nobilite mais ne veux pas donner le titre de Fabricator General a Cawl… Il se méfie de Cawl.

Il préfère la compagnie des primaris qui lui rappel les space marine originaux. D’ailleurs dans la première partie du livre on apprend aussi qu’il préférait les premier space marine à ceux qui avaient suivi. Les premiers space marines avaient leur libre arbitre et leur franc parlé, les fournées suivantes étaient plus formaté.

Pour lui les space marine première génération ont fait leur temps et vont être remplacé par les primaris. Il s’en veut de devenir comme son père. Froid et distant avec ces fils. Il les aime et veut les aimer mais il prend de plus en plus de décision autoritaire parce qu’il est obligé.

Ça rencontre avec son père l’a profondément marqué, il remet pas mal de chose en question et est troubler de devenir comme lui.

Il se confit a Frère Mathieu, il lui avoue avoir fermé la bibliothèque de Ptolémée parce qu’il considère que l’humanité a régressé et que les gens ne sont pas aptes a comprendre les livres qui y sont. (Et secrètement il ne veut pas que quelqu’un tombe sur le livre du second imperium, il a fermé la bibliothèque à cause de ça en premier lieu, ce qui laisse à penser qu’il avait déjà décidé de former son empire et la croisade avant de partir d’Ultramar…)

Le mensonge de la vérité impérial trouble Guilliman, l’empereur a mentit sur le Warp il a peut-être mentit sur autre chose

 

 

4 : Artefact et choses diverses

Révélation

 

Vaisseaux de classe Gloriana :

L’Honneur de Macragge : Guilliman à récupérer l’Honneur de Macragge. Il avait été envoyé par Guilliman a la poursuite de l’infidus imperator de Lorgar et considérer comme perdu, mais il était revenu après la mort du primarch. Il était très endommager mais il a été remis en état.

 

L’Infidus Imperator : Apparemment toujours entre les mains de Lorgar

 

L’endurance : Il sert toujours de navire amiral à Mortarion

 

Armure du destin : remplace l’armure de raison (par contre on le voit sans armure en publique alors qu’il ne doit pas l’enlever sous peine de mourir… Apparemment il a une sorte de carapace noir sur la carapace noir d’origine, pour ne pas totalement me gâcher l’histoire je vais considérer à partir de maintenant que c’est cette partit d’armure qu’il doit garder)

L’armure du destin pèse plus d’une tonne

 

La main des ténèbres : Alors je vais faire une digression parce que l’histoire de la main existe mais seulement en audio drama. La main des ténèbres permet d’anéantir totalement tout ce que touche sont porteurs. Elle puisse dans le Warp l’énergie nécessaire. Abbadon l’utilise pour prendre le contrôle des forteresses noires. Puis il donne la main à Mortarion en échange de l’appui de la Deathguard pendent la 13eme croisade. Mortation parvient à détourner les fonctions de la main. Et par son intermédiaire insuffle le pouvoir du Warp pour ressuscité les morts.

On apprend ensuite dans l’audio Drama que Tigurius a prévenu Eldrad et que celui-ci à envoyer Yvraine récupérer la main. Yvraine récupère la rose d’Isha et s’introduit dans le jardin de Nurgle pour voler la main des ténèbres.

 

Horloge de Nurgle : c’est des horloges poser par 3 dans des secteurs des 500 mondes d’Ultramar et qui permettent au mort de ressuscité et qui engendre un désordre mental poussant les gens à se soulever. Les 3 horloges de l’est (Rodosia, Konor, Espendor) sont détruites ainsi que celle sur Ardium.

 

 

5 : Bonus

Révélation

 

La clémence de Guilliman Vs la clémence de l’Empereur

La clémence de l’empereur est une libération par la mort des souffrances qu’endure un loyal serviteur. Elle est mise en opposition à la clémence de Guilliman qui a ordonné d’essayer de soigner les malades et les blessés de guerre. D’immense ressource sont utilisé pour soigner les gens alors que l’imperium avait pris l’habitude d’exécuté les faibles et réassigner les ressource au front.

C’est amusant de voir que le primarch est aimer pour cela alors que lors d’une conversation avec un astropath qui lui dit que c’est de plus en plus difficile et qu’il est las il lui propose de le libérer, et l’astropath lui dit qu’il ne veut pas de la libération de son bolter

 

 

Organisation Imperial et niveau technologique: Dans ce livre on apprend la création par Guilliman de deux nouveaux organismes impérial :

Le Logos Historica Veritas : Guilliman c’est aperçus avec tristesse que le niveau de connaissance de l’imperium du 41eme millénaire était inferieur à celui des guerres d’unification sur terra. Pour comprendre comment cela a pu arriver il a créé le corps des Historitors qui est charger de réunir les connaissances perdu. Dans un premier temps pour permettre a Guilliman de comprendre et ensuite pour relancer l’imperium vers l’avant. Le corps des historitors (Logos Historica Veritas) est plus ou moins en guerre ouverte avec l’inquisition qui parfois pour cacher une petite information détruit des civilisations entières.

Le conclave Acquisitorius dirigé par Cawl et chargé de retrouver tous les artefacts et de réunir toutes les informations permettant de fermer la cicatrix. Aussi bien humain que xenos.

Apres c’être rendu compte qu’aucune des œuvres de son père n’a survécus a 10 millénaire d’obscurantisme, il a décidé de rédiger le Codex Imperialis sur la façon de gouverner selon les principes de l’empereur.

Il décide aussi de réorganiser le calendrier impérial : L’ordo Chronos charger d’organiser et de maintenir le calendrier impérial c’était égarer dans des dogmes aveugle et il existant une quasi guerre entre 5 factions, du coup les dates étaient bonne a plus ou moins un siècle prêt…

Les écus gris : La moitié des primaris créer par Cawl n’ont pas été affecté à des nouveaux chapitres au début de la croisade Indomitus, a la place ils ont été regroupé en une force plus efficace qu’une légion (au dire de Guilliman), petit à petit les écus ont été dispersé et réaffecter. A la fin de la croisade il reste 20000 écus gris (plus 40 chapitres de space marine et 20 millions de soldats) parmi c’est 20000 écus gris seul 5% ne sont pas d’origine ultramarine… Il a donc de fait reformé ça légion.

 

 Les 500 mondes D’ultramar :

 

Quand Uriel Vantris lui apprend que seulement ¾ des mondes ont accepté de revenir sous l’autorité d’ultramar il n’est pas très contant. Il regrette d’avoir libérer les 500 mondes et d’avoir laissé le pouvoir à la main des humains. Il compte remédier à ce souci. Quand il revient sur Ultramar il convoque tout le monde et les préviens qu’il remet en place la Tétrarchie avec effet immédiat. Ça se complique quand il annonce qu’il va stationner 10 chapitres de primaris dans les 500 mondes et donc que les principaux mondes vont devenir des mondes de recrutement. Les chefs de l’administration en place commence par lui expliquer qu’ils sont en place depuis 3000 ans et que l’empereur leur a donner leur titre. Guilliman rectifie en précisant que les haut seigneur de terra leur avait donné leur titre et que lui ayant parlé à l’empereur il est le Régent impérial et voix de l’empereur et donc qu’il a plus de poids. On lui oppose alors que les choses ont changé depuis la grande croisade et que les chapitres ont pour habitude de se voir accorder comme fief des planètes sans importance. Et il répond que si ça à changer une fois ça peut encore changer.

 

seigneur-protecteur du Grand Royaume Marneus Calgar

Tétrarque du nord sur Konor Severus Agemman 1er capitaine des Ultramarine

Tétrarque du sud sur Andermung Portan 2eme capitaine des Genesis (il doit son titre à la reconstruction de l’amas de Diamat 400 ans plus tôt)

Tétrarque de l’ouest sur Protos Balthus Capitaine des Doom Eagles

Tétrarque de l’est sur Vespator Felix 11eme capitaine des Ultramarine et porte-parole des primaris.

 

De plus les Ultramarine et les Scythes of emperor (qui seront reformer pour l’occasion) seront rejoint par 8 nouveaux chapitres primaris former et stationné dans les 500 mondes.

On peut ajouter à cela les 20 chapitres descendent des Ultramarine qui sont stationner pas loin.

 

 

Le bilan des primaris après 112 ans :

Guilliman et Cawl font un bilan des primaris après un siècle :

Tous les Space Marine ont à nouveaux accès à l’ensemble de leurs organes supplémentaires. Les chapitres qui avaient perdu l’usage de certaines « options » les ont récupérer.

Les différentes tard génétiques et les dégradations du génome ont été effacées.

 

Par contre les défauts des Space Wolf et des Blood Angel n’ont pas été éliminé parce qu’elles ont été implémenté et voulu par l’empereur. Le wulfen … La soif rouge… Les rages noires ont donc été codées par l’empereur. (Par contre on ne dit rien sur l’activation de la tard, si elle est accidentel avec l’intervention d’un démon ou du code génétique fenrisien ou si l’empereur l’avait prévus).

Cawl a poursuivi l’implantation expérimental sur les souches des 2,3,4,8,11,12,14,15,16,17 et 20eme légions. Il insiste pour relancer la production de masse (il dit bien relancer…)

Guilliman ne veut pas, et Cawl lui rappelle que de nombreux successeur des ultra marine ont trahit et qu’il n’a pas interdit d’utilisé le génome des ultramarine pour autant

 

L’empereur et son entrevus avec Guilliman : L’empereur est un cadavre, prisonnier de l’étreinte cruelle des artifices du Mechanicus, un assemblage hideux où chair et machine se confondaient. Et les hurlements des siphons d’âmes, horribles et incessants…

L’empereur avait parlé à sa création (pas son fils) à son outil, la chose qui allait lui permettre de continuer son œuvre.

L’empereur de son vivant avait été subtile il savait refréner ça puissance pour parler aux gens et leur montrer ce qu’ils voulaient voir. Mais la sur le trône impérial il a abandonné son humanité et il a donc donné ces instructions a son outil. C’est à ce moment-là qu’il reçoit l’épée de l’empereur. Capable de tuer des démons.

 

 

La petite anecdote :

Les techno mage du 31eme millénaire ne chantaient pas et ne priaient pas quand il équipait les primarque. Guilliman a réussi à les faire arrêter de chanter mais pas encore de prier.

Pendent 30 ans il a repris les gens qui citait ces paroles qu’il n’avait pas dit puis il en a eu mare

Le chapitre Lord of pain ont trahis avec l’arrivée de la cicatrix

Il y’a 36 modèle d’armure énergétique depuis l’armure scout jusqu’au dernier model de mark10 (je n’ai pas vérifié mais Guilliman les collectionne…)

 

Interdiction de récupérer les vaisseaux du chaos, exécution de plusieurs prêtres de mars pour l’exemple

Malacades est le tout premier primaris à avoir été introduit dans un dreadnought redemptor, son exploit ? Avoir été le tout premier primaris à mourir (comme quoi la gloire ça tiens a rien)

 

Mortarion à traquer l’âme de son père adoptif pendent 1000 Ans dans le Warp pour finir par l’emprisonné. Ce n’est pas super important mais du coup on doit pouvoir récupérer l’âme de Ferrus Manus^^

 

La méthode pour tuer un space marine c’est une volé de 3 bolts Cœur Cœur Tete.

 

On peut mettre 40 primaris dans un overlord.

 

Bjarni Arvisson un Ecus gris space wolf deviens membre des Wolfspear et défendra Raukos.

 

Au conseil d’Héra Même l’Inquisition avait dépêché ses agents, ainsi que d’autres organisations plus secrètes encore. (Vous avez une idée de ce qui peut être plus secret que l’inquisition a par les temples d’assassin ?)

 

 

6 : Conclusion :

On apprend beaucoup de chose sur l’état d’esprit de Calgar et surtout de Guilliman. Ce livre fait bien avancer l’intrigue et montre les réticences que l’administration en place met à changer.

C’est un bon livre qui fait pas mal avancer les choses et met en place l’univers du 42eme millénaire.

Il introduit aussi une foule de personnage mineur pour le moment mais qui pourrait avoir de grand destin.

 

 

C : Sombre imperium : La guerre et peste

Révélation

 

1 : L’histoire du livre

 

Le livre nous raconte la suite de la guerre de la peste, avec les évènements qui se déroule sur Parmenio.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

En fait au niveau de l’histoire on n’avance pas beaucoup, ça commence avec l’arrivée de la flotte impériale à Parmenio et ça finit avec la fuite des champions de Nurgle de la planète et Mortarion qui donne rdv à son frère sur Iax.

Mortarion veut tuer son frère sur Iax pour transformer la planète en planète de Nurgle et faire avancer les astres fléaux jusqu’à Macragge. Mais Guilliman progresse trop vite dans sa libération des planètes de la zone donc il vient le retarder sur Parmenio.

Guilliman fonçant tête baissé dans le tas, il faut une intervention de l’empereur pour le sauver (le primarch doute que ça soit l’empereur).

 

Par contre on apprend pas mal de chose sur les relations entre Guilliman et le reste du monde et aussi sur certain personnage.

 

 

3 : Les avancés des personnages

Révélation

 

Justinian Parris : On l’avait laissé au moment où il recevait son affectation chez les Novamarine. On le retrouve sur la forteresse de Galatan, la plus grande forteresse de défense du secteur Ultramar. Il a beaucoup de mal à s’adapter et ne se considère pas comme un Novamarine. Pour lui il est toujours un Ultramarine ou du moins un des Fils innombrable (on apprend a cette occasion qu’ils étaient 100000 et organisé comme une légion)

Il a été nommé sergent vétéran dans la 5eme compagnie sous les ordres du capitaine Orestinio et du chapelain Vul Direz.

On apprend aussi qu’il a été enlevé a sa famille il y’a 8000 ans (donc Cawl a continué à recruter après la première fondation).

Un tiers du chapitre des Novamarine est basé sur Galatan et leur maitre de chapitre (Bardan Dovaro) se fera tuer par Typhus en combat s’singulier. Mais ils arriveront à faire fuir les hérétiques.

 

Typhus : Il s’amuse à détruire les stations de défense dans le secteur de Macragge. On savait qu’il commandait la 1ere compagnie de la légion Death Guard mais on apprend qu’ils sont encore plus de 1000 membres. Il se fait taper sur les doigts par le Seigneur Mollucos (300eme fils préférer de Nurgle) un portepeste exalté envoyer directement par Papy Nurgle pour lui dire d’aller prendre Galatan et d’aider Mortarion.

 

Les seigneurs de la garde purulente : Ils sont convoqués par Mortarion sur Parmenio pour l’aider à retarder son frère. Mais comme l’horloge qui était sur Parmenio est détruite ils ne sont pas au sommet de leur puissance.

Pendant le combat final sur Parmenio, Squatumous et Bubondubon se suicide pour ne pas être tué par une sœur du silence. (S’ils meurent ils peuvent revenir, mais si une sœur du silence ou l’épée de l’empereur les tue c’est fini pour eux).

Par contre Septicus se fait tuer par Guilliman et l’épée de l’empereur.

 

Cato Sicarius : Il a changé, il est plus sombre et est hanté par les hurlements de ces hommes mort dans le warp qu’il n’a pas pu sauver.

Durant tout le livre il est présenté comme capitaine de la garde Victrix des ultramarines. ET il n’est jamais fait allusion à la 2eme compagnie.

 

Félix : Il est tétrarque de l’est mais continu a mené les assauts a la tête de ces troupes souvent avec le capitaine Sicarius pour l’épauler. Il a beau être Tétrarque il agit encore beaucoup comme écuyer personnel de l’empereur

 

Maldovar Colquan : (Il était déjà présent dans le livre précèdent mais comme c’était juste un personnage arrogant que Guilliman passait son temps à remettre en place je ne pensais pas qu’il était intéressant). Il est tribun de l’adeptus Custode, il fait le lien entre le primarch et Trajan Valoris. Au début de sombre imperium il est opposé a Guilliman, il n’est pas d’accord pour qu’il dirige l’empire il pense qu’il veut usurper la place de son père.

Il n’éprouve que du dédain pour l’humanité et ce qu’est devenu l’empire. Il a honte du fait que les Custode aient abandonné l’empire pendent 10000 ans. Et du coup il est en colère contre tout le monde. Contre Guilliman qui usurpe le trône, contre les hommes qui sont tombé bas, contre les primarch qui ont trahis et contre les Custode qui n’ont pas été à la hauteur.

Par contre il ne croit pas que l’empereur soit un dieu et il est prêt à tuer un prêtre sans que ça lui pose de problème de conscience.

Il est un peu la tête de turc de Guilliman

 

Lieutenent Devorus : c’est le commandant en chef des défenses de Parmenio (comme quoi ça a du taper fort parce que pour qu’un lieutenant soit chef^^). Il réussit à survivre à la DeathGarde tout ça pour être tuer par une sœur de bataille …

 

Sœur superieur Iolanth : Elle fait passer le probos mallefica a la sainte et ce fait manipulé par frater Mathieu pour amener la sainte a la bataille final alors que Guilliman l’a laissé sous bonne garde a l’arrière.

 

Frater Mathieu : On apprend beaucoup de chose sur lui dans ce roman : Il a commencé son apprentissage à la Schola a l’âge de 4 ans, il faisait partie d’un groupe de 200 élevés. Ils ne sont plus que 23 à son 17eme anniversaire pour passer prêtre. Mais ça planète est attaquer par un raid de l’alpha légion qui cible la Schola et tue tout le monde (le régiment de garde et les membres de l’école) sauf lui qui n’était pas à l’école ce jour-là.

Il était très amoureux de sa prof H. Valera (les lettres HV marqué sur le cervo-crane qui l’accompagne partout)…

Il s’est mis en tête de convertir Guilliman, il écrit ou plutôt réécrit l’histoire de la croisade et de la guerre de la peste. On s’aperçoit qu’il est vaniteux et qu’il se croit au-dessus des autres.

Il a une vision de l’empereur qui lui dit d’aider la sainte à aller combattre Nurgle au côté du primarch. Il élabore donc un plan en ne s’impliquant pas. Mais Guilliman n’est pas dupe.

Il reste quand même persuadé d’avoir raison. 

 

Yassilli Sulymanya : Elle fait partie du Logos Historica Verita, elle a été sauvé du bucher par les hommes de Guilliman (qui ne recrute que des athée).Elle fait partie de la maison libre Sulymanyenne. Elle a une longue conversation avec Guilliman qui nous permet d’appréhendé les lute d’influence dans le nouvelle imperium. Elle possède le sceau du primarch qui doit lui ouvrir toutes les portes mais elle rencontre pas mal d’obstruction.

Elle apporte une copie du Lectitio Divinitatus à Guilliman et on apprend par la lutte d’influence entre le Logos Historica Varita et l’inquisition se règle souvent à coup de bolter…

Elle se permet d’appeler le primarch Guilliman, elle tente même un petit merci Robu mais ça lui plais pas trop.

Guilliman lui confis un coffret d’annihilation contenant un message à remettre au gardien de l’imperium nihilus (je me demande si c’est toujours Dante vue qu’il n’est pas nommé) et lui dit de passer par le piège de Nachmund qu’il s’est occupé à faire sécuriser (donc c’est à ce moment que Marneus va se faire primarisé je pense^^).

 

Roboute guilliman : On apprend pas mal de chose sur les relations entre le primarch et l’imperium. Il n’aime pas trop le ton condescendent des Custodes surtout parce qu’ils n’ont rien fait en 10000 ans. Il est aussi en froid avec le ministorium, Il a nommé Mathieu parce qu’il vient du peuple et ça a coupé l’herbe sous les pieds des grand ponte du ministorium mais il a peur que ça dévotion ne se retourne contre lui. Il a pensé à un moment à aller dans le sens de l’ecclésiarchie et à en prendre le contrôle mais il pense que ça créerait une guerre de religion. Il sait qu’il doit faire avec mais il ne les aime pas. A la fin du livre toutefois il a évolué sur ce sujet, de deux manières distinctes :

D’un côté il se met à lire le Lectitio Divinitatus (il pense qu’il a fait une erreur en ne le lisant pas pour ce faire ça propre opinion)

Et de l’autre il prévient Mathieu qu’il est prêt à déclencher une guerre de religion s’il va trop loin.

 

On apprend aussi qu’il est en froid avec une partie de l’inquisition qui voit d’un très mauvais œil le fait qu’il essaie de déterminer le vrais du faux et de savoir ce que l’inquisition préfèrerait cacher.

Il est au courant pour l'ecclésiarchie et le Lectitio Divinitatus et se demande ce qu'il se passerait si la nouvelle qu'un hérétique a écrit le fondement du culte imperial venait a ce savoir

 

On en apprend plus sur son armure aussi, normalement il doit la garder sous peine de mourir mais il ne peut pas se permettre d’être dépendant du méchanicus ou des Eldar (d’ailleurs l’armure est en partie xenos et Cawl ne connait pas son fonctionnement exacte). Il a donc commencé à la retirer petit à petit depuis le début et maintenant il peut vivre sans.

 

Il se demande aussi si au final l’empereur n’a pas tout planifier.

 

 

4 : Artefact et choses diverses

Révélation

Torpilles anti-psy : Ce sont des armes antique et considérer par beaucoup comme hérétique. En fait dans chaque torpille il y’a 3 cercles de 6 capsule contenant chacune la dépouille d’un paria qui annihile les champs Warp.

 

5 : Bonus

Révélation

 

L’empereur, la sainte et son influence: Coté impérial ont pensé que l’empereur guide Guilliman parce que le Warp est apaisé. Arrivé sur Parmenio, une sainte a repoussé l’attaque des troupes de Nurgle. Elle réussit à passer le probos mallefica, c’est donc une véritable incarnation de la volonté de l’empereur. Pour preuve les démons l’appel l’anathème et même

Maldovar Colquan quand il la croise l’appel mon seigneur.

Le seul a vraiment douté c’est Guilliman, il pense que ça pourrait être Magnus ou dans le meilleurs des cas un psyker dont les croyances lui fond confondre ces pouvoirs et ceux d’un saint.

Il tient aussi le même discours que les Tau dans la guerre des secrets à propos du bien suprême.

L’empereur n’est pas un dieu donc quand les fidèles prient quelque chose dans le Warp se nourri de ces prières mais ce n’est pas l’empereur.

 

Comme d’habitude la vérité nous vient du camp opposé... Les démons de Nurgle et Mortarion finissent par se rendre à l’évidence, quelque chose apaise le Warp devant Guilliman et quelque chose est à l’œuvre sur Parmenio. Ils finissent par tomber d’accord sur le fait que le « terrien » rassemble à nouveau ces forces. Pour le moment il le fait pour aider ces fidèles mais ils pourraient bientôt le faire pour se réveiller.

Lors de cette conversation on apprend autre chose, Ku’Gath et Septicus parle des primarch et Ku’Gath dit que tout ceci est risible sachant que les primarch étaient des créatures du Warp avant que le premier d’entre nous sombre, les entités du Warp ont été corrompu quand le Warp a été corrompu mais les primarch étaient déjà la avant donc avant les hommes ? (après c’est peut être juste une figure de style).

 

Les Primarch :  

Chaque primarch a des talents hérités de l’empereur.

Rogan Dorn : Stratégie et plans de contingences, mais il est le meilleur bâtisseur

Guilliman : Stratégie et plans de contingences, mais il est le meilleur administrateur

Sanguinius : pouvoir de prescience

Konrad : capacité de voir le futur

 

La petite anecdote :

 

1 année dans le Warp corresponde à 5 années standard. (Il y’a une conversation sur année standard et années relatives).

 

 

 

 

6 : Conclusion :

 

L’histoire continu et il faudrait une conclusion a cette guerre pour faire avancer l’histoire mais je pense qu’on risque de l’attendre longtemps.

Par contre la porte est ouverte pour un cycle de livre sur le Logos Historia Verita.

Mais bon Guy Haley étant parti sur Cawl et sur des projets perso on risque d’attendre un peu

 

 

D : Fléau divin

Révélation

 

0 : Avant-Propos

Cinq ans après la sortie du premier volume de la trilogie Sombre imperium, Guy Haley nous offre enfin la conclusion de cette guerre d’introduction à la nouvelle ère Indomitus qui fait suite au retour du primarque.

 

Avant de commencer, il faut préciser que depuis 2017 et le premier roman, une nouvelle édition de 40K est sortie et Games Workshop a décidé de clarifier le flux temporel. La trilogie dark imperium qui se déroulait 100 ans après la croisade Indomitus prend place maintenant au début de la croisade, juste après la découverte du nexus paria et juste avant la deuxième phase de la guerre dans le système Vigilus.

 

1 : L’histoire du livre

Après plusieurs années de guerre entre les forces de Guilliman et Mortarion, la décision de la campagne va se faire sur Iax où Mortarion attend son frère pour le tuer. Mais tout ne se déroule pas comme prévu. En effet, aussi bien Mortarion que Guilliman sont pressés par le temps.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

Le tétrarque Decimus Andronaius Félix suivi de sa garde personnelle « les Elus de Vespator » arrive sur l’Honneur de Macragge avec la ferme intention d’avoir une discussion avec Roboute Guilliman.

Il est de méchante humeur, le primarque lui a subtilisé son prisonnier et s’apprête à commettre l’irréparable…

 

Il se dirige d’un pas décidé vers les appartements du primarque sans tenir compte du protocole et est intercepté juste avant d’y pénétrer par la garde Victrix commandée par Sicarius.

Une petite discussion entre les deux surhommes permet de calmer un peu Félix et Sicarius finit par le laisser passer ; de toute manière Guilliman avait prévu sa venue.

Encore une fois, Guilliman avait réussi à prendre de court Félix, mais le tétrarque était bien décidé à faire changer le primarque d’avis. Il était contre le fait d’interroger un démon du Warp, c’était bien trop dangereux.

Après une brève discussion sur l’état de l’imperium en général et du tétra oriental en particulier, la discussion se reporte sur l’esclave lié à un démon de l’inquisiteur Tjejren que Félix a capturé et que Guilliman s’apprête à interroger.

Malgré les avertissements de Félix, l’interrogatoire va avoir lieu, mais Guilliman a quand même demandé à être assisté par les chevaliers gris pour cet interrogatoire.

L’interrogatoire a lieu dans le Librarium du vaisseau, en plus du frère capitaine Grud des chevaliers gris ils sont rejoints par Donas Maxim un psyker du chapitre Aurora et Illiyanne Natasé, l’émissaire d’Eldrad Ulthran. Natasé aussi pense que c’est une mauvaise idée mais il fera tout ce qui est possible pour que l’interrogatoire du démon se passe bien.

 

Après avoir résisté un peu, le démon finit par accorder neuf questions à Guilliman parce que c’est le chiffre de son dieu :

Où est Mortarion ? Sur Iax

Quel est son but ? Tuer Guilliman

Comment ? Par la maladie parce que c’est la marque de Nurgle

Quelle maladie ? Un fléau concocté par Khu’gath

Le chaudron est-il la source de la corruption des 500 mondes ? Oui

S’il est détruit la corruption sera-t-elle dissipée ? Oui

Où est-il ? Dans le Warp 

Où est-il sur Iax ? Partout

Où est-il sur Iax ? Nulle part

 

Mais le démon de Tzeentch a fait exprès de répondre aux questions de Guilliman, pour avoir le temps de se libérer et d’essayer de le tuer. Le primarque est trop puissant et, grâce à l’aide de l’épée de l’empereur, il vaporise le démon.

Grâce à ses réponses, Guilliman sait enfin ce qu’il doit faire pour gagner la guerre et reprendre Iax.

 

Pendant que Guilliman met en place son plan, du coté de Mortarion les choses ne se passent pas comme prévu.

Typhus refuse de venir sur Iax et est reparti vers les Astres Fléaux avec la première, la troisième et la quatrième compagnie de la Death Guard. La grande guerre des dieux a commencé et Tzeentch attaque le domaine de Nurgle. Typhus avertit Mortarion qu’il doit arrêter sa guerre contre Guilliman et revenir au plus vite.

Mais Mortarion refuse et décide de continuer sa propre guerre.

De son coté, Khu’gath, l’allié de Mortarion reçoit la visite de Rotigus. Ce dernier vient le prévenir que Tzeentch et Khorne ont fait alliance contre Nurgle pour lui reprendre les Astres Fléau et qu’il doit quitter Iax pour venir se battre là-bas.

Les choses vont mal et Khu’gath décide d’aller recruter le Jacassticot pour avoir des informations sur ce qu’il se passe dans le camp ennemi.

 

Après l’interrogatoire du démon et avant d’arriver sur Iax, Guilliman a encore un petit souci à régler, il a convoqué Maxim et Natasé, il veut leur parler du Lectitio Divinitatus et de son origine. Il annonce à Maxim que c’est Lorgar qui l’a écrit et qui est à l’origine du culte impérial. Et il lui raconte comment Lorgar devient le premier hérétique. Ces révélations ne sont pas une surprise pour Natasé, les eldars sont au courant de toute l’histoire. Ils engagent alors tous les trois une discussion sur la divinité.

Natasé en profite pour faire un petit topo sur les dieux :

Il en existe deux sortes : les dieux de l’outremer (ceux du Warp) et les dieux du materium (les C’tan), il existe d’autres entités bien plus anciennes et puissantes mais le temps n’est pas venu de les aborder.

La principale différence, c’est que les dieux du Warp ont besoin qu’on croit en eux pour devenir puissants alors que les C’tan n’ont pas besoin de ça, ils sont puissants mais seulement dans l’univers physique auquel ils sont attachés.

Il y a une exception : les quatre dieux du chaos sont tellement puissants qu’ils n’ont plus besoin de prières pour exister, même si les prières les rendent encore plus puissants.

Certains Eldars pensent aussi que le grand dévoreur en définitive est devenu un dieu. Mais c’est sujet à débat.

 

Natasé en arrive finalement à l’empereur et à Guilliman, même s’ils ne veulent pas être des dieux, à partir du moment où des milliards d’humain croient qu’ils en sont, ils commencent à avoir une résonance dans le Warp et peuvent engendrer un dieu. Il prend pour exemple les Ynnaris qui ont engendré leur propre dieu juste par la foi, la seul chose qui peut plier le Warp.

 

La flotte primus arrive enfin en orbite d’Iax et Guilliman a décidé de mener personnellement les opérations d’abordage au grand dam de Maldovar Colquan le tribun de l’adeptus Custode qui l’accompagne.

La stratégie de Guilliman est assez simple pour cette première partie de la bataille, il veut prendre part aux assauts pour tuer le plus possible de Death Guards et leur montrer qu’il n’a pas peur et que rien ne peut l’arrêter, il espère aussi pousser Mortarion à se montrer mais il sait bien qu’il devra faire plus que gagner la bataille spatiale pour que cela arrive. Mais surtout, il est en colère et veut faire payer à la Death Guard les destructions qu’elle a faites à son royaume.

La bataille spatiale n’en est pas vraiment une et les combat sont vite terminés. Guilliman se prépare à organiser le débarquement des troupes dans la seule zone d’Iax encore contrôlée par les forces impériales : « Prime atterrissage » mais pour cela il doit reprendre le contrôle du port spatial.

Il est précédé par Mathieu l’apostolique-militant qui dirige sa propre croisade faite de civils et de fanatiques et qui a décidé de partir a l’assaut de la planète sans attendre et de prendre le port spatial tout seul.

Guilliman est furieux mais il ne peut pas faire exécuter l’apostolique militant, qui dirige une véritable armée ou plutôt une croisade constitué de plusieurs milliers de fanatiques, d’un régiment blindé cadien, de gardes pourpres et même d’un train blindé.

Le primarque va devoir faire avec…

 

Il convoque donc les généraux de son armée sur Iax pour leur expliquer son plan. après une dizaine d’années à faire la guerre contre Mortarion, il en a finalement conclu que son frère déchu veut faire plonger les 500 mondes d’Ultramar dans le chaos et en faire un royaume démoniaque. Pour ce faire, il a tissé une toile dans toute la région et préparé un rituel dont le point d’orgue doit être la mort de Guilliman sur Iax pour permettre l’ouverture d’une faille vers les royaume du chaos qui devrait engloutir toute la région de l’espace.

Il est donc venu sur Iax pour répondre au défi de son frère et le battre à son propre jeu. Il va fortifier la ville et attendre la venue de la Death Guard et de son frère pour le terrasser.

Mais Guilliman n’avait pas prévu qu’il y ait un espion dans l’assistance et le Jacassticot va pouvoir faire son rapport a Khu’gath : Guilliman ignore l’existence du Fléau Divin et du chaudron, son plan va donc échouer.

De son coté, Khu’gath vient de finir la mise au point du fléau divin et s’empresse de prévenir Mortarion de sa réussite.

Mais l’entretien en se passe pas comme Khu’gath l’avait prévu. Mortarion est content pour le fléau divin mais il est persuadé que le Jacassticot s’est fait manipulé et que Guilliman n’a pas révélé sa vraie stratégie. Il pense que Guilliman connaît l’existence du chaudron et va tenter de le bombarder ou de lancer un assaut orbital pour le détruire et il ordonne a Khu’gath de le protéger.

Et il a en partie raison. Maxim, l’archiviste qui accompagne Guilliman, a détecté le Jacassticot et l’a détruit et Guilliman a vraiment envoyé une troupe de marines pour détruire le chaudron avec l’aide d’une machine créée par Cawl.

Comme Mortarion l’avait prévu, Guilliman avait envoyé une équipe d’exécution composée de 4 chars et de 26 Novamarines pour détruire le chaudron ou du moins en donner la position pour une frappe orbitale.

Mais Mortarion n’a pas pu prévoir ce que Guilliman lui-même n’avait pas prévu : l’intervention de Mathieu et de sa croisade des Témoins qui a quitté le site d’atterrissage pour s’enfoncer dans les étendues de Iax contrôlées par les forces de Nurgle, à la poursuite d’une mission que lui aurait envoyée l’empereur.

Alors que la bataille s’engage sur le site d’atterrissage, les forces de Mathieu et les Novamarines, après un long et difficile voyage, finissent par engager les forces de Khu’gath qui protègent le chaudron.

La bataille du site d’atterrissage fait rage et de plus en plus de démons et de Death Guards montent à l’assaut mais Mortarion ne se montre toujours pas. Guilliman décide de tenter une sortie pour le faire venir…

De leur coôé, les fanatiques de la croisade des témoins ont commencé à donner l’assaut au chaudron mais ils ne sont pas de taille contre les démons. L’intervention des Novamarines permet de rétablir tout juste l’équilibre mais les forces de Khu’gath gardent quand même l’avantage.

La sortie de Guilliman a fini par faire venir Mortarion et le duel s’engage enfin entre les deux frères. Tout était en place. Les Novamarines devaient détruire le chaudron et Guilliman survivre au fléau divin ou tout serait perdu.

Guilliman se laisse donc vaincre par Mortarion et infecter par le Fléau, paradoxalement c’est une vision de l’empereur dieu qui lui purifie le corps et lui permet de survivre et de renvoyer son frère dans le Warp, et, au passage à envoyer un message à Nurgle :il est le fils vengeur et il arrive pour le tuer.

De leur côté, les Novamarines, avec l’aide des fanatiques de Mathieu, réussissent finalement à détruire le chaudron mais il ne reste que cinq space marines survivants et Mathieu en train d’agoniser qui a un dernier message à passer à Guilliman avant de mourir.

Il a un message de l’empereur : ce dernier est en train de se réveiller, en ouvrant la faille, le grand ennemi a commis une erreur : l’éveil psychique profite pleinement à l’empereur qui est le plus grand psyker qui ait jamais existé. Il est en train de revenir et Guilliman est la clef qui doit permettre son retour.

 

Pendant ce temps, sur Ultramar, Marneus Calgar traîne son spleen dans la forteresse d’Héra. Tigurius et lui sont restés en arrière pour défendre le monde capitale Ultramar contre les attaques des forces de Nurgle qui les retenaient sur place.

Calgar était irrité par ces attaques, les forces ennemies n’étaient pas assez puissantes pour prendre la planète mais juste assez fortes pour les clouer sur place et leur faire perdre du temps.

En plus de cela, l’Historitor Majoris Fabian Guelphrain tentait par tous les moyens d’avoir accès à la bibliothèque de Ptolémée que le primarque avait ordonnée de sceller.

Mais quelque chose de plus dangereux approche, le maître archiviste Tigurius en a la certitude.

Pourtant les attaques ennemies ne présentent toujours aucun danger. Mais alors que la nuit arrive, des nurglings s’introduisent dans la forteresse d’Héra à la faveur d’une pluie de nature démoniaque. Cette attaque ne semble mener à rien comme toute les attaques jusque là.

Mais en fait, Fabian l’Historitor a été guidé par les démons jusqu’à une entrée cachée de la bibliothèque de Ptolémée… Il s’engage à la suite du démon dans la bibliothèque et prévient par radio Tigurius de ce qui se passe.

Tigurius finit par arriver pour combattre le démon mais ce dernier a eu le temps de guider Fabian vers un livre… « L’imperium Secundus ».

Avec la fin de la guerre dans les mondes d’Ultramar Guilliman va continuer sa croisade et tenter de traverser la faille pour rejoindre l’imperium Nihilus.

Il demande à Felix de rejoindre Cawl pour une mission spéciale sur Sotha où Cawl veut étudier le Pharos. Guilliman ne lui fait pas entièrement confiance et veut que Félix garde un œil dessus.

 

 

3 : Personnages :

Révélation

 

a : les forces impériales

 

L’inquisiteur Tjejren et son interrogateur Remo : Ils sont à peine abordés dans le livre, mais Tjejren est un inquisiteur radical qui a fini par aller trop loin et qui a lié un démon à son interrogateur. Le démon va être interrogé par Guilliman et lui donner la clef pour vaincre son frère.

 

Decimus Andronaius Felix : Tétrarque de Vespator, il est accompagné de sa garde personnelle : les élus de Vespator. Il vient voir Guilliman avant la bataille de Iax parce qu’il désapprouve l’utilisation d’un démon par Guilliman.

 

Ionan Grud : frère capitaine des chevaliers gris, c’est lui qui a vaincu Typhus pendant la bataille de la forteresse de Galatan. Il va assister Guilliman pendant l’interrogatoire du démon mais il désapprouve. Après l’interrogatoire, il va quitter la flotte avec ses hommes pour aller combattre à leurs côtés pendant un moment. Apparemment, il en veut beaucoup à Guilliman.

 

Donas Maxim : c’est un épistolier du chapitre Aurora il s’est trouvé coincé du mauvais côté de la faille et, depuis, il fait partie du concilia Psykana. Il est un des proches de Guilliman.

Il passe le Rubicon primaris juste avant la bataille d’Iax et c’est aussi lui qui découvre l’espion de Nurgle.

 

Illiyanne Natasé : il est l’émissaire d’Eldrad Ulthran, il avait déjà fait une apparition dans le cavalier rebelle (volume 2 de l’ascension des Ynnari) et dans la porte des ossements (volume 2 de l’Aube de Feu). Il déprime un peu de rester avec les humains. Pour lui, être parmi les humains, c’est un peu comme si un humain vivait au milieu des orcs, il a un niveau tellement supérieur.

Il est ici pour conseiller Guilliman et l’aide à mettre en place le piège qui doit vaincre Mortarion.

 

Actuarius Maldovar Colquan : le tribun des Stratarchis de l’adeptus Custode, il accompagne Guilliman avec un contingent de Custodes pour le protéger et aussi pour le stopper au cas où il voudrait usurper le trône impérial.

Alors qu’au début de la croisade il pensait que c’était une mauvaise idée de faire confiance à un primarque, il en vient peu à peu à apprécier Guilliman et à revoir son jugement.

 

Fabian Guelphrain Historitor Majoris, il est le dernier à être encore auprès de Guilliman, Viablo est mort et les deux autres (Mudire et Solana) sont à l’autre bout de la galaxie. Il est protégé par Racej Lucerne du chapitre des blacks Templar.

Il fait une fixation sur la bibliothèque de Ptolémée qui est interdite à tout le monde. Il est persuadé que Guilliman y a caché quelque chose et, grâce a l’intervention du démon Rotigus, il finit par mettre la main sur le plus sombre secret de Guilliman : « l’imperium secondus ».

 

Mathieu : l’apostolique militant. Il avait été mis en place par Guilliman avec pour ordre de ne pas prêcher la divinité du primarque mais il a pris de plus en plus de libertés depuis le début de la croisade et il dirige maintenant une véritable armée : la croisade des Témoins.

Il finira par tout sacrifier y compris sa vie pour détruire le chaudron de Nurgle.

Mais, avant de mourir, il va transmettre un message à Guilliman de la part de l’empereur.

 

Marneus Calgar : Il déprime depuis le retour de Guilliman, il pense qu’il n’a pas été à la hauteur et que le primarque lui en veut.

Au moment des événements racontés dans le livre « la porte des ossements » il est allé se battre sur Vigilus, il en est revenu blessé et juste à temps pour monter la garde sur Ultramar pendant que Guilliman amenait la flotte se battre sur Iax.

Le fait de rester en arrière le rend de mauvaise humeur et il a hâte de retourner sur Vigilus.

 

b : Les forces de Nurgle :

 

Mortarion : il veut absolument tuer son frère, il est obnubilé par sa guerre contre Ultramar au point de désobéir aux ordres de son dieu en refusant d’aller combattre les démons qui attaquent les Astres Fléaux. Sa défaite contre Guilliman, et le fait qu’il ait permis à ce dernier de se tenir dans le jardin de la peste devant le manoir de Nurgle, font qu’il va subir les foudres de son dieu mécontent de lui.

 

Khu’gath le patriarche purulent, c’est le favori de Nurgle il est le numéro un dans la hiérarchie des démons. Malgré l’assaut sur les Astres Fléaux il reste allié de Mortarion. Mais sa mort dans l’espace réel, la destruction du chaudron de Nurgle et la défaite de Mortarion font qu’il va perdre des places dans la hiérarchie démoniaque et être remplacé par Rotigus comme favori de Nurgle. Il est à noter que Khu’gath est le seul démon majeur de Nurgle à être morose alors que tout les autres sont joyeux.

 

Rotigus le père des pluies : il était numéro deux mais avec son petit complot qui va permettre de découvrir que Guilliman avait créé un second empire il y a 10000 ans, il a pris la place de Khu’gath. Et il espère bien la garder.

 

Jacassticot (Tattleslug en anglais) : c’est une sorte de petit nurgling qui parasite les êtres vivants et les contrôle. C’est l’espion parfait pour les démons de Nurgle et il sait très bien vendre ses services. Il va quand même se faire repérer par Maxim et se faire renvoyer dans le Warp.

 

 

4 : Concilia Psykana :

Révélation

C’est une coterie de psyker : certains de l’adeptus astarte, d’autres de simples humains et même des extraterrestres. Ils conseillent Guilliman pour tout ce qui est ésotérique. Guilliman a bien compris qu’il avait des lacunes à propos du Warp et de l’ésotérisme et il ne veut pas à nouveau perdre la guerre à cause de ça.

 

5 : L’Adeptus Custode :

Révélation

 

Trajan Valoris le capitaine général de l’Adeptus Custode a pris fait et cause pour Guilliman mais certain Custodes (et peut être Valoris aussi) se méfient des primarque et ne veulent pas que l’histoire se reproduise.

Il a donc assigné le plus farouche opposant au primarque comme garde du corps. C’est comme ça que Maldovar Colquan s’est retrouvé à suivre Guilliman partout.

 

Colquan n’était pas seul et la garde du primarque comprenait au moins une quinzaine de Custodes, on en avait jamais vu combattre autant au même endroit sauf sur Terra.

 

Mais l’Adeptus Custode a aussi fait cadeau d’un vaisseau à Guilliman : L’Aquila Resplendum, un vaisseau a deux têtes, comme l’aigle impérial, avec deux ponts d’envol. Son train d’atterrissage était constitué de deux serres et ses ailes une fois dépliées avaient un arsenal d’armes impressionnant.

 

Autre fait important, les Custodes recommence à sentir la présence de l’empereur.

 

 

6 : Mathieu et la Croisade des Témoins :

Révélation

 

Mathieu n’a pas perdu de temps depuis qu’il est devenu apostolique militant et l’empereur lui a envoyé des disciples par milliers.

Mathieu a promis à Guilliman de ne pas prêcher et il se sert donc de ses disciples pour le faire à sa place.

En fait, Mathieu et sa croisade sont manipulés par l’empereur qui veut permettre à Guilliman d’en finir avec la guerre dans les cinq cents mondes d’Ultramar pour qu’il puisse se consacrer à son retour parmi les hommes.

 

 

7 : Les Novamarine

Révélation

 

Après les combats contre la Death Guard sur Parménion, le chapitre des Ultramarines a presque été entièrement détruit ?. Avant la bataille, c’était un des chapitres successeurs qui avait le moins de primaris, depuis c’est celui qui en compte le plus.

Guilliman a affecté un groupe de combat d’un peu moins de trente marines pour trouver l’artefact de Nurgle qui propage la peste et soit le détruire soit activer une balise pour une frappe orbitale.

Mais Guilliman avait sous estimé les forces de Nurgle et c’est l’intervention de la croisade des Témoins qui sauve la situation.

Les Novamarines ont encore perdu 27 membres….

 

 

8 : Les dieux :

Révélation

 

Pour les Aeldari (on a juste leur point de vue mais il semble que les érudits humains et Guilliman soient assez d’accord avec), il existe deux sortes de dieux.

Les dieux du monde physique, les C’than qui ont toujours été la et qui sont très puissants. Ils n’ont pas besoin de disciples pour être puissants mais ils sont limités par le fait qu’ils n’ont aucune influence dans le Warp.

 

Et les dieux du monde psychique qui se trouvent dans le Warp et qui dépendent des sentiments, de la foi, des prières des être vivants. Si assez de personnes croient en eux, ils peuvent être très puissant smais si personne ne les adore plus, alors ils perdent en force.

Il existe quatre exceptions : Tzeench, Khorne, Nurgle, Slaanesh, ils sont tellement puissants qu’ils n’ont plus besoin de l’adoration des êtres physiques, ils sont devenus autonomes. Mais, bien sûr, plus on les adore plus ils sont puissants^^.

 

Le grand dévoreur : l’esprit ruche des Tyranides est peut être un dieu, ça reste sujet à débat dans la société Aeldari, en tout cas il en a la puissance et si la puissance définit la divinité, alors il en est un.

 

Il existe aussi des êtres encore plus puissants qui étaient là avant tout les autres mais Illiyanne Natasé a refusé d’en parler.

 

Il continue son exposésen expliquant que si assez de gens pensent que vous êtes un dieu et prie pour vous, alors vous devenez un dieu même si vous ne le voulez pas. Les prières des gens vous donnent un reflet psychique. Guilliman ne croit pas en cette théorie mais Natasé lui explique que les Aeldari ont déjà donné naissance à deux dieux… (Sous entendu Slaanesh et Ynnead) Et que c’est peut être au tour de l’humanité de créer le sien.

 

 

9 Les humains :

Révélation

 

Au cours de ce roman, Guilliman a plusieurs fois l’occasion de donner son avis sur le genre humain ou d’entendre l’avis des autres protagonistes.

Au final, et même si cela lui déplait profondément, il en conclut que les humains sont incapable de se gérer seuls et qu’ils ont besoin d’une main de fer pour les empêcher de sombrer dans le chaos et d’adorer les dieux du chaos.

C’est d’ailleurs paradoxal de voir qu’il faut un régime brutal pour assurer la sécurité de la galaxie contre le chaos et que c’est ce régime brutal qui pousse les humains à se jeter dans les bras du chaos.

 

 

10 l’empereur :
 

Révélation

 

Il y a deux théories chez les Aeldari :

La première veut que l’empereur soit vraiment mort et que la lumière d’ l’astronomican soit généréepar les machines et ne soit que l’écho d’un être perdu.

L’autre théorie veut qu’il soit encore vivant et qu’il soit le seul espoir de la galaxie contre le chaos.

Mais personne ne sait vraiment car personne ne peut le voir, et tout les fils du destin qui menaient à lui ont été coupés.

 

A la fin du livre, Mathieu donne un ultime message à Guilliman de la part de l’empereur. L’empereur n’est pas mort maisil était très affaibli. Pendant des milliers d’années, sa puissance lui a peine suffi pour maintenir l’imperium debout mais le grand ennemi a commis une erreur. Il a ouvert la faille et permis l’éveil psychique de l’humanité.

L’empereur étant le plus puissant psyker de tous les temps, il profite pleinement de l’éveil psychique et est en train de reconstituer ses forces. Il va bientôt se réveiller et il attend de Guilliman qu’il prépare son retour.

 

 

11 Guilliman :

Révélation

 

Vous avez sûrement remarqué que, dans la section personnage, je n’ai pas parlé du primarque Guilliman.

En fait, si on fait abstraction de l’histoire principale qui ne sert qu’à accompagner la réflexion de Guilliman on s’aperçoit que l’intégralité du livre se consacre à construire une identité et un but à Guilliman. Je me suis donc dit que je devais développer le reste des idées avant d’en parler.

 

Guilliman est resté un primarque du 30ème millénaire, une époque de grandeur de l’imperium et il a du mal à accepter ce qu’il est devenu. Il essaie de rétablir la situation et de gagner la guerre contre le chaos mais il a déjà prévu le reste et a commencé à rédiger le codex imperialis. Il pense vraiment que les être humains peuvent se gérer et devenir meilleurs.

Il pense aussi qu’une période de transition avec un régime brutal pour purger l’imperium est nécessaire mais que ça doit rester temporaire avant d’évoluer vers autre chose de plus démocratique (c’est en tout cas l’idée qu’il se fait des intentions de l’empereur à l’époque).

Malgré tout, il se rend compte que c’est très loin de la vérité et qu’il n’aura sûrement pas le temps de gagner sa guerre avant que l’imperium ne s’effondre sous sa propre corruption.

 

Il a du mal à considérer la divinité impériale, mais il commence à comprendre un peu comment le Warp marche et à se faire à l’idée que l’empereur soit devenu un dieu. Il espère juste que ça soit contre sa volonté.

Il sait au plus profond de lui (et Cawl aussi le sait) que l’humanité n’a pas besoin d’un dieu et que ça serait peut être une erreur que l’empereur se réveille.

 

On voit donc Guilliman comme un être déchiréentre son devoir envers l’humanité, sa fidélité a son père, sa fidélité à l’imperium et ses propres convictions.

 

 

12 : Conclusion :

Guy Haley conclut magnifiquement sa trilogie avec ce volume. Je l’avais lu il y a un moment et j’ai du le relire pour le résumer et, avec le recul, je me rends compte que l’important dans ce livre ce n’est pas vraiment l’histoire du combat sur Iax ou la fin de la guerre de la peste, mais plutôt ce que raconte Haley à coté de ça.

Les débats philosophiques sur la divinité, l’annonce du retour de l’empereur, la découverte de l’imperium Secundus, la probable diffusion des origines du culte impérial.

Et finalement le réveil de l’empereur.

Étrangement j’ai l’impression que cette trilogie et ce livre en particulier introduisent beaucoup mieux les événements qui vont marquer l’ère indomitus que le premier volume de l’aube de feu.

D’ailleurs, Haley a bien pris le temps d’inclure plusieurs personnages du cycle aube de feu pour faire la liaison entre les deux séries. (Et pas seulement en fait, la trilogie sombre imperium est reliée à presque toutes les dernières sorties de la blacklibrary sur l’ère indomitus).

 

On peut voir se profiler la suite des événements : d’un coté Guilliman ne veut pas d’un dieu et il peut prouver que le culte impérial a été créé par un primarque qui est passé au chaos.

Il veut réorganiser l’imperium et est en train d’écrire le codex imperialis.

De l’autre côté, on a les Historitors qui sont en possession de l’imperium Secundus, un livre écrit par Guilliman il y a dix mille ans et qui « prouve » que trois des primarques adorés par le peuple ont voulu devenir empereur…

Tout est en place pour une nouvelle guerre civile impériale… (Mais ça reste des livres et GW ne va quand même pas tuer un deuxième univers^^).

 

PS : j’ai sûrement oublié pas mal de choses, le livre est vraiment dense en révélations.

 

 

E : His Will

Révélation

 

0 : Avant-Propos

Guy Haley se fend d’une petite nouvelle pour introduire un personnage qui va, peu à peu, prendre de l’importance au cours de la trilogie sombre imperium.

Cette nouvelle se déroule pendant les événements de l’avènement du primarque, au moment où la flotte de Guilliman est capturée par les Red Corsairs.

 

1 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

Frère Clydeus et frère Mathieu font partie de l’équipage de l’honneur de Macragge, qui a été capturé par les Red Corsairs. Ils se cachent dans les coursives et voyagent cachés pour faire vivre le culte impérial parmi l’équipage.

Bien qu’ils aient trahi l’imperium et soient passés au chaos les Red Corsairs ne sont pas obnubilés par la religion, si bien que si l’équipage suit les ordres et ne prie pas l’empereur dieu ouvertement, il ne s’en occupe pas trop.

Alors qu’ils finissent une messe en l’honneur de l’empereur, Clydeus et Mathieu sont abordés par une mère dont le fils est malade. Il s’avère que le fils est en fait possédé par un démon. L’intervention de Mathieu bien aidé par Clydeus mais aussi par l’empereur en personne, permet de sauver l’enfant mais tout ce raffut alerte les Red Corsairs.

Clydeus décide de se sacrifier en se faisant passer pour le prêtre du navire et ainsi permettre à Mathieu de fuir pour accomplir la mission que lui a confiée l’empereur.

 

 

2 : Conclusion :
 

Révélation

 

Pas grand-chose dans cette petite nouvelle de treize pages, même si, au final, elle se lit très bien.

Elle réalise quand même bien son office qui était d’introduire le personnage de Mathieu.

Petite cerise sur le gâteau, Guy Haley se permet une petite pique contre l’imperium en laissant entendre que la vie d’un équipage est à peu de choses près identique sous le joug impérial ou d’un chapitre passé au chaos. La seule différence c’est que les Red Corsairs sont plus violents et plus sadiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Edited by gilian
Link to comment
Share on other sites

Ça va partir plutôt lentement parce que j’ai pas mal de truc à faire à coté en même temps^^.

Pour commencer, il y’aura l’aube de feu et petit à petit je vais intégrer au post les résumés des livres qui racontent des histoires citées dans l’aube de feu.

En parallèle, il y’aura les résumés des livres sur les xenos.

L’infini et le divin et ruze brutal par exemple ;se déroulent a la même époque, et ils apportent une vision sur deux factions de l’univers même s'ils ne font pas partie de la série « Dawn of Fire ».

 

Même si ça part lentement le résumé du premier livre doit être le plus long que j'ai jamais fait^^

Link to comment
Share on other sites

Je suis en train de lire Le Fils Vengeur, donc le premier tome de l'Aube de Feu.

Et le résumé de Gilian peut être complété en y associant d'autres histoires se déroulant bel et bien autour de la même période :

- les romans Gardiens du Trône sur les Serres de l'Empereur le Custodes et la Soeur du Silence étaient justement partis vers Vorlese empêcher les armées d'Abaddon de finir d'isoler Terra... et vont participer à la suite des évènements de Terra une fois la Croisade Indomitus partie.

(les romans de l'Inquisition Les Archives Interdites se situant aussi sur Terra autour de l'ouverture de la Faille, se croisant avec les précédents; de plus ils dépeignaient également la décadence de l'Administratum)

- Rites de Passage , le roman sur la Navigatrice Chettamandey Vula Brobantis, se déroule aussi autour de Vorlese !!!

 

Encore une fois je trouve très bien que la Black Library essaye de faire en sorte que toutes ces histoires se déroulent dans un tout relativement cohérent (qu'il y ait au moins des mentions et références aux lieux, personnages et évènements censés avoir au moins une légère influence les uns sur les autres)

Link to comment
Share on other sites

Encore une fois je m'incline devant tes résumés @gilian sacré taff ! Tu dors un peu de temps en temps ou bien ? ?

Merci pour les précisions @Red Qafe ? Je ne vous remercie pas cependant car j'avance dans l'Hérésie  et vous me tentez avec d'autres romans...

Question, tu compares ça avec une nouvelle Hérésie dans l'intention. Si on part de ce principe, Le Fils Vengeur est le premier tome ? Y a-t-il déjà d'autres tomes d'annoncés ? ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Lagnar a dit :

Question, tu compares ça avec une nouvelle Hérésie dans l'intention. Si on part de ce principe, Le Fils Vengeur est le premier tome ? Y a-t-il déjà d'autres tomes d'annoncés ? ?

 

Le Fils Vengeur est clairement désigné comme le tome n°1 d'une série nommé l'Aube de Feu.

Les mentions "Un roman de l'Aube de Feu" et le chiffre romain I sur la tranche le laissent bien entendre en tous cas.

Par contre, nouvelle Hérésie... on peut supposer qu'il y a de l'idée, vu certains éléments du texte (rien que l'introduction est un écho au premier tome de l'Hérésie)

Link to comment
Share on other sites

@Red Qafe merci pour les précisions, faut que je me motive pour remplir les cases et surement faire un truc dans le genre de se que j'ai fait pour l'heresie d'horus avec une section ou je range les récits par ordre.

 

il y a 35 minutes, Lagnar a dit :

Question, tu compares ça avec une nouvelle Hérésie dans l'intention. Si on part de ce principe, Le Fils Vengeur est le premier tome ? Y a-t-il déjà d'autres tomes d'annoncés ?

 

C'est annoncé comme la série qui remplacera l'hérésie d’Horus a la blacklibrary. C'est un peu ce qui m’inquiète, en lançant un truc comme ça je ne voit pas trop comment ils vont lancer leur série sur la purge comme c’était prévus.

 

Après avec les auteurs qu'ils ont et si ils leurs mettent pas la pression, il y'a moyen de faire quelque chose de bien. Le seul vrais soucis ça va être de contenter tous le monde parce qu'il n'y a pas que deux factions et aussi de devoir finir les livres.

 

Parce que autant dans l’hérésie d’Horus faire mourir des perso et finir des batailles c’était facile, autant la si il décide que l'univers ne doit pas bouger les auteurs vont vite se faire chier.

Après ils se sont laissés une marge de 200 ans environ en commençant au lancement de la croisade.

 

il y a 42 minutes, Lagnar a dit :

Encore une fois je m'incline devant tes résumés @gilian sacré taff ! Tu dors un peu de temps en temps ou bien ? ?

 

Entre le boulot et les livres ça se passait relativement bien jusqu’à présent, sauf que la, la blacklibrary commence a sortir plus de livre que je n'en lis^^.

 

D'ailleurs les prochains mois vont être assez charger avec les nouveauté sur les blood angels, les spaces wolves et les dark angels. Sans parler des livres sur les xenos vue par les xenos qui peuvent être intéressant.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 21 heures, gilian a dit :

 

Parce que autant dans l’hérésie d’Horus faire mourir des perso et finir des batailles c’était facile, autant la si il décide que l'univers ne doit pas bouger les auteurs vont vite se faire chier.

Après ils se sont laissés une marge de 200 ans environ en commençant au lancement de la croisade.

Je ne vois pas trop comment ils vont pouvoir rendre la situation aussi intense que l’HH, alors qu’on connaît la suite, soit un statuquo entre toutes les factions et qu’il faut intégrer les événements de l’Eveil Psychique, événements particulièrement peu intéressants.J’aurai espéré qu’ils passent rapidement à la suite.

De mon point de vue ce retour en arrière et plus une régression qu’autre chose par rapport aux avancées des romans autour de Sombre Impérium. 

Link to comment
Share on other sites

Bonne chance pour ce nouveau projet de lecture que je suivrai de loin. (Impossible que je m'attaque à ce genre de série par contre)

Successeur de l'HH cela risque d'être dur vu comment les fans affectionnent tout particulièrement cette série de romans. Curieux de voir la suite.

En espérant que la BL ne refasse pas un "éveil de la bête" 2.0

Link to comment
Share on other sites

Ah, un autre lien entre plusieurs romans récents :

L'un des personnages principaux du Fils Vengeur est Messinus, un Space Marine du Chapitre des White Consuls.

Ceux ci ont envoyé la majorité du Chapitre défendre la Porte Cadienne, et Messinus, le Capitaine de la 10ème Compagnie (les Scouts), a été envoyé en Ultramar demander des renforts.

Mais le réveil de Guilliman a fait que Messinus a accompagné ce dernier sur Terra et fait maintenant partie de la Croisade Indomitus.

Bref, les White Consuls, c'est le Chapitre que les Seigneurs du Silence, un ost de la Death Guard, a achevé en attaquant la Forteresse Monastère sur le monde de Sabbatine

Link to comment
Share on other sites

Lu :) 

 

Une bonne entrée en matière pour une nouvelle série. Un bouquin bien réussit sur pas mal de plans avec bizarrement un petit coup de cœur pour les aventures de Nawra dans les méandres de la bureaucratie impériale. J'espère qu'on retrouvera ce personnage dans un autre bouquin, réussira-t-elle à délivrer son message ? :) 

 

J'ai par contre pas trop accroché à la révélation de la toute fin sur les ambitions d'Abaddon. Dans les bouquins de la Black Guard, ce que j'avais apprécié c'était que finalement le sort de l'Empereur indifférait Abaddon, ce qui comptait, c'était de se tailler un empire sur les décombres de l'Imperium. Ici, sous réserve que la révélation soit confirmée, on a de nouveau un Abaddon nihiliste et trop dark, scénaristiquement je trouve ça dommage. 

 

Un personnage à suivre: 

 

Révélation

Alpha Primus, qui m'a tout de suite fait penser à Alpharius. Le nom tout d'abord, le fait qu'il soit le fruit d'une expérience à part ensuite, qu'il soit plus grand qu'un primaris, plus puissant et discret mais pas aussi puissant et charismatique qu'un Roboute Guilliman, à voir donc.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, Aeneas a dit :

  Révéler le contenu masqué

 

Révélation

Dans l'ancien lore guilliman tue alpharius, mais dans l'ancien lore on ne connaissait pas omegon. Y a t il un lien ? Guilliman a t il vraiment tué omegon ?Omegon est il un perpétuel ? Y a t il eu des clones ?

 

Link to comment
Share on other sites

Le 01/11/2020 à 19:08, gilian a dit :

Vitrian Messinius des White Consuls était au Siège de Terra, il était là le jour où l’imperium est mort. Il était arrivé sur Macragge au moment ou Guilliman avait été ressuscité et l’avait suivitjusque sur Terra, ensuite il avait participé au combat de la porte du lion contre les légions de Khorne, mais c’était du passé. Un passé qu’il avait du mal à laisser derrière lui mais du passé quand même.

 

Woh woh woh woh ! Attendez, y a que moi que ça choque ? Si le mec était au siège de Terra en 30k, puis à Maccrage lors de la résurrection de Roboute en 40K et au combat de la porte du Lion sur Terra en 41K, le mec a genre 11 000 ans ? Genre 10 fois plus que le plus vieux des Marines, Dante ? Et il va bien, pas de problèmes ? Même Sigismund en M31 est déjà considéré comme vieux. J'ai loupé quelque chose ? Il y a une justification ?

 

@Aeneas Attendons de voir le troisième tome de Black Legion. Vu la tournure que prend Abaddon dans le second tome, je serai pas surpris que malgré sa grande force de caractère, il devienne très sombre et nihiliste dans le dernier tome qui devrait annoncer l'éclatement de l'Ezekarion...

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Kaelis a dit :

Woh woh woh woh ! Attendez, y a que moi que ça choque ? Si le mec était au siège de Terra en 30k, puis à Maccrage lors de la résurrection de Roboute en 40K et au combat de la porte du Lion sur Terra en 41K, le mec a genre 11 000 ans ? Genre 10 fois plus que le plus vieux des Marines, Dante ? Et il va bien, pas de problèmes ? Même Sigismund en M31 est déjà considéré comme vieux. J'ai loupé quelque chose ? Il y a une justification ?

 

@Aeneas Attendons de voir le troisième tome de Black Legion. Vu la tournure que prend Abaddon dans le second tome, je serai pas surpris que malgré sa grande force de caractère, il devienne très sombre et nihiliste dans le dernier tome qui devrait annoncer l'éclatement de l'Ezekarion...

 

C'est pas le même siege de Terra , ici on parle des legion de Khorne qui attaque la porte du Lion a l'arrivé de Guilliman.

Mais je suis sur que l'auteur a fait expres de jouer sur les mots :). La bataille est elle aussi appelé le siège de Terra.

 

Entre ça et l'utilisation du "J'étais la quand l'imperium est mort" et l'invocation de la mémoire de Sinderman, Haley joue sur la nostalgie

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, gilian a dit :

 

C'est pas le même siege de Terra , ici on parle des legion de Khorne qui attaque la porte du Lion a l'arrivé de Guilliman.

Mais je suis sur que l'auteur a fait expres de jouer sur les mots :). La bataille est elle aussi appelé le siège de Terra.

 

Entre ça et l'utilisation du "J'étais la quand l'imperium est mort" et l'invocation de la mémoire de Sinderman, Haley joue sur la nostalgie

Ah ouais mais la formulation Siege de Terra -> Résurrection de Guilliman -> Porte du Lion prête vraiment à confusion. Puis jusqu'à présent c'était justement la Bataille de la Porte du Lion ou l'Invasion de Terra par les démons de Khorne. Bref, une subtilité de Haley qui singe Abnett j'imagine. Merci pour la clarification ,j'ai eu très peur en lisant ça au début !

Et comme d'habitude, merci à toi pour le résumé ! Bon j'avoue que la "nouvelle Hérésie d'Horus" ne me donne aucune envie de ce qu'il s'en dégage. Il y aura peut-être des personnages intéressants à développer. Ils vont peut-être développé les personnages Primaris Imperial Fists et Salamanders tout neuf ? J'ai pas lu leur fluff, ça pourrait ?

Chaotique dans l'âme, j'attends forcément beaucoup de la révélation de la main d'Abaddon. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Kaelis a dit :

Bon j'avoue que la "nouvelle Hérésie d'Horus" ne me donne aucune envie de ce qu'il s'en dégage.

 

Il ne faut pas le comparer au niveau du scénario mais plutôt par rapport à l'ampleur de l'événement (du moins c'est comme ça que GW le présente). L'Aube de Feu est sensé rendre compte de l'état du fluff actuel. Il ne faudra pas compter y retrouver les mêmes sensations que l'Hérésie. J'ai peur que beaucoup de gens fassent la confusion et que ça tue dans l'œuf la possibilité que cette série prenne son envol.

 

Pour l'instant j'en suis à 200 pages dans ma lecture et j'aime bien. On prend la température de l'Imperium dans cette situation de début de Grande Faille. Les passages de "tranches de vie" de la bureaucratie impériale sont ceux qui me plaisent le plus pour l'instant. On ressent bien toute l'absurdité et la décrépitude de ce système cauchemardesque.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour je ne sais pas si c'est le bon endroit pour demander cela mais quel livres me conseillerais vous pour commencer dans l'univers de 40k. J'ai commencé le hobby il y a peu et j'aimerais approfondir cela mais je me dis que prendre comme entrée les évènements actuels me parait pas être une mauvaise idée. Pouvez vous me dire si commencer par ce roman est une bonne idée ? et si oui d'autres livres couvrent t'il le début de la v9 ? ( et que vous juger intéressant)

(J'aime beaucoup les blood angel donc si vous avez aussi des conseil je suis preneur) 

 

merci à vous.  

Link to comment
Share on other sites

@Mel-striff si tu veux un bon point de vue impérial sur les évenements il y'a

Indomitus

Sombre Imperium

L'aube de Feu

 

Si tu cherche des recueils qui te présente un peu toutes les races:

Nexus et autres récits

Croisades et autres récits

 

Pour les blood Angel:

La trilogie Mephisto même si pour un débutant ça peut être rebutant. Le soucis des Blood Angel a mon sens c'est qu'ils ont jamais eu un bon écrivain qui écrit sur eux.

Et au mois de décembre il va y avoir des rééditions de livre blodd angel avec peut etre un Omnibus

 

Link to comment
Share on other sites

@gilian  d'accord, j'imagine qu'il faut commencer par sombre imprium ? je pensais quoiqu'il arrive prendre l'aube de feu. J'avais regardé du coin de l'oeil le livre indomitus mais les avis avaient l'air de dire que le roman faisait très "vitrine" dans le sens présentations d'unités, est-ce cas ? 

 

J'attendrais décembre alors j'ai déjà de quoi lire je pense. Merci pour les recommandations.

Link to comment
Share on other sites

Je rajouterais que pour avoir la meilleure vue d'ensemble du fluff actuel de 40k, il faut dans l'ordre chronologique :

 

Le Fils Vengeur

Sombre Imperium

Guerre & Peste

 

Tu vois autre chose d'incontournable @gilian ?

 

Sinon je plussoie pour Indomitus : ça sent quand même fortement le support publicitaire pour les figurines de la boite éponyme (perso, je fais l'impasse dessus sans problème).

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.