Jump to content
Warhammer Forum
Sign in to follow this  
HeresyEveryWhere

Que ce passe t il quand ont fini son service à la garde impériale

Recommended Posts

Je pose cette question, malgré le post sur la solde de GI (vu que ce n'est pas le sujet), mais j'ai vu certaines réponse comme le droit de coloniser une planète. Toutefois dans une nouvelle d'Eisenhorn, des gardes sont retourné dans leurs monde natal après avoir combattu le chaos.

 

Imaginons que vous êtes un garde qui a fini de servir l'Empereur. Le maître de l'humanité ne peut être que fier de vous, vous avez combattu vaillamment Xenos, Chaos, et Hérétique.

Techniquement, vous avez vu plus de choses que n'importe qu'elle citoyen de votre rang aurait du voir (Techno-Hérésie interdite, Xenos prédateur, Archi démon du chaos, bref, tout ce qui vous vaut normalement, une balle dans la tête).

Pour peu que vous n'entendez pas de voix dans votre tête et votre corps présente un nombre plus qu'acceptable de mutations : 


Que ce passe t il après vos 10 ans réglementaire ? 
Est ce que vous montez dans un vaisseau qui se fait détruire par des chevaliers gris 5 min après le départ ?
Comment être sur de retourner à la vie civile sans embrouille ? (test inquisitorial, psychologique, physique) 

 

Est ce que vous avez des histoires à raconter sur ça ?

 

Edited by HeresyEveryWhere

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis pas un immense spécialiste mais :


-Déjà, il doit y avoir autant de réponse que ton imagination le permet. A 30K, il y avait probablement un système standardisé mais a 40K, c'est un bordel administratif tellement vaste que ça doit dépendre des gouverneurs et/ou commandants responsables au final. On peut donc supposer que certains seront abandonnés à leur sort, d'autres rapatriés, d'autres auront une belle retraite et d'autres seront des colons. 
-Je pense que l'immense majorité des conflits où la GI est impliqué sont plutôt de la guerre standard au fond, contre du rebelles ou du xenos à l'ancienne. 

Aux yeux de l'imperium, une fois que le garde n'a plus d'utilité a proprement parlé, son sort ne l'intéresse pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Note, vu que les soldats sont levé en une fois, une démobilisation concerne plutôt un groupe de soldat plutôt qu'un individu. Après ces groupes peuvent probablement devenir colon (y compris sur des mondes habités, la plupart des mondes civilisé doivent avoir un coin de jungle à mettre en valeur où autre à offrir à des vétérans qu'on leur propose.

 

Les gars ont aussi probablement un savoir faire que les gouverneurs planétaires, maisons nobles et organisme divers se feront une joie d'utiliser (Un vétéran des guerres Orks ça fait un cadre intéressant pour des FDP).

 

Quand aux trucs bizarres vu où pas... Boarf, à moins de pas avoir eu de bol et d'être tombé sur des démons, tant que la campagne à été victorieuse, ils risquent pas d'encourager les civils à aimer les Xenos. Au pire ils raconteront des histoires qui font froid dans le dos, mais ce sera tellement dilué dans la masse de la population que ce sera négligeable la plupart du temps.

 

Et si on part du principe que les équipages des vaisseaux mettent pied à terre de temps en temps (D'après Battlefleet Gothic il y as une flotte de réserve, ce qui signifie qu'on débarque les équipages non nécessaire) Ca en fait des gens qui raconte des trucs.

 

Par contre, tient pour les 10 ans, on compte comment pour un régiment recomposé?

 

Edited by Miles

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ton âme est torturée par les jamais-nés et tu as une chance sur 1 milliards de finir ecraser sur le parebrise d'une barge de bataille.

 

Pas de bol

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et pour les psykers au service de l'astra militarum ? Ils ont un service à vie ? Les pyskers de combats peuvent partir à la retraite, même après avoir affronté des démons ? Parce qu'en somme, c'est leur quotidien...

 

Edited by HeresyEveryWhere

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Et pour les psykers au service de l'astra militarum ? Ils ont un service à vie ? Les pyskers de combats peuvent partir à la retraite, même après avoir affronté des démons ?

 

Non.

 

Je te rappelle que les psykers sont arrachés à leur foyer, convoyés jusqu'à Terra pendant un très long voyage, dans des vaisseaux qui s'apparentent à des prisons/camps de concentration, qu'on en sacrifie la plupart à l'arrivée, et que ceux qui restent subissent le rituel de l'unification des âmes et se retrouvent avec des personnalités et des séquelles qui les rendent bien différents de ce qu'ils étaient à l'origine (et je parle même pas des plus puissants envoyés chez l'Astartes, l'Inquisition et autres factions de ce genre dont on ne sort jamais une fois qu'on en fait partie).

 

Et les psykers en général restent des gens surveillés, à cause de la menace qu'ils font peser en permanence sur ce qui les entoure. La notion de "retraite", c'est un concept vraiment spécifique à notre époque. Elle n'aura peut-être pas cours au sein de l'Imperium.

 

Pour un psyker assermenté de la garde, il a en outre quand même de très forte chance de "buger" à un moment ou un autre et de finir un bolt logé dans la boîte crânienne tirée par le monsieur en brandebourg et képi le plus proche.

 

Citation

 il doit y avoir autant de réponse que ton imagination le permet. A 30K, il y avait probablement un système standardisé mais a 40K, c'est un bordel administratif tellement vaste

 

C'est pas tant le bordel administratif et bureaucratique qui génère cette diversité de situations (qui dans beaucoup de cas permet de répondre aux questions fluff "on peut imaginer énormément de choses), c'est surtout l'immensité de l'Imperium (on parle d'un million de mondes, c'est colossal) et les distances qui séparent les différentes planètes (même avec le warp, c'est long et dangereux de traverser l'Imperium, certains systèmes, voir sous secteurs sont isolés ou difficiles d'accès et l'Imperium est tellement vaste que deux régions situées à des points opposés peuvent être aussi différentes entre elles que ne le sont deux civilisations et cultures qui ne se sont jamais rencontrées).

 

Donc c'est pas un problème de 30K ou de 40K, c'est qu'un empire de cette taille inconcevable est impossible à unifier à ce niveau.

 

Pour la garde, cependant, c'est une institution "pan" Imperium. Mais on voit bien que chaque régiment de la garde conserve en grande partie sa propre culture et ses traditions.

 

L'idée de revevoir un lopin de terre après le service, c'est très "Romain" dans l'idée, et ça doit fonctionner pas mal dans des systèmes type Maccrage. Mais on peut vraiment imaginer n'importe quoi. J'imagine que les premiers nés vostroyens combattent à vie (ou quand c'est plus possible restent assurer des tâches administratives ou logistiques dans leur régiment).

 

Une autre question correllée à celle de ce sujet: les GI partent-ils en permission? Probablement pour pas craquer, mais vu que les voyages interstellaires sont extrêmement difficiles et rares à 40K pour un simple individu (et que je pense pas qu'il y ait un réseau de transports en commun réservé aux permissionnaires de la garde qui maillerait l'ensemble de l'Imperium), il est probable en tous cas qu'un garde impérial, même s'il survit, ne revoit jamais son foyer et sa famille.

 

Faut bien imaginer que se retrouver ne serait-ce qu'à l'autre bout d'un sous secteur à 40K, c'est un peu comme un européen se retrouvant sur une île du Pacifique ou des Caraïbes au XVIIème siècle: les voyages sont très longs, très dangereux, très coûteux, on a pas l'aéroport du coin qui fait la jonction Paris/Pointe à Pïtre 2 fois par jour, et on est perdu dans une immensité qu'on ne connait que très mal. Sauf qu'en plus là, on parle à des échelles interstellaires (la distance séparant les continents sur Terre étant absolument insignifiante par rapport à la distance qui sépare ne serait-ce que deux planètes d'un même système).

Edited by Ser Eddard

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ya pas besoin de mélanger permission et retour au foyer.
On voit des fantômes de Gaunt en permission à quelques occasions (ce qui en soi est étrange, on va dire que c'est le contexte de la croisade qui le justifie mais... bof bof). Mais clairement c'est "juste" sur une planète du coin.

 

Au fond tout dépend de la façon dont on envisage le voyage interstellaire warp. Certains textes de 40k laissent penser qu'il y a énormément de trafic interstellaire au final, des mouvements de troupes partout, etc. D'autres textes laissent entrevoir quelque chose de bien plus isolé (c'est la vision qui a ma préférence).

 

Globalement je ne vois aucune raison sensée de déplacer des soldats sur une autre planète juste pour une permission. Il me semble bien bien (bien bien) plus probable de simplement les envoyer à l'arrière du front ou sur un vaisseau possédant des infrastructures à peu près sympa (mais l'arrière du front me semble plus crédible). Il suffit d'une ville de taille moyenne, de quelques bars et de filles faciles et voila les GI sont contents. On rajoute une petite brise printanière et des chaises longues et ça fait largement le travail.

 

C'est tellement typique des écrits sur 40k ça d'aller "sur une autre planète" pour se reposer.

 

A la limite on peut imaginer un scénario du genre : les transports et la flotte d'escorte vont sur X planète pour se réapprovisionner, récupérer des renforts, régler des trucs, etc, et pendant ce temps ok on fait débarquer les hommes quelques jours / une semaine pour qu'ils se dégourdissent. Du coup là c'est une "permission de circonstances" et pas quelque chose de très commun comme une rotation au front.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tient, une source qui rajoute au bordel des contacts entre les régiments et leurs planètes d'origine:

 

Dans le codex de la garde 3 éditions, il y as une lettre d'un soldat de la garde à sa famille.

 

(On peu imaginer que la zone de déployement est proche Après tout il y as quand même du trafic spatial...)

Edited by Miles

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Il y avait des gens en expédition en Amérique au XVIIème qui écrivaient régulièrement à leurs proches en Europe (on avait un exemple dans mon bouquin d'histoire en 4ème, ça remonte à loin ^^), pourtant le bateau postal intercontinental ne devait pas partir souvent et encore encore moins être rapide (sans parler du transport entre le lieu où était la personne et le port maritime le plus proche...). Ca serait pas déconnant que certains gardes écrivent pour garder le moral, soit en y croyant parce que la propagande dit que la poste galactique s'occupe de tout, soit en sachant parfaitement que personne ne lira jamais leurs lettres mais que s'accrocher au principe d'une pratique rassurante est plus important que son utilité réelle.

 

 Si par contre la lettre en question est la contre-réponse du garde à la réponse de sa famille à une de ses lettres, là l'auteur a un peu exagéré les capacités des facteurs inter-systèmes impériaux... Mon premier codex est celui de la Garde v4, c'est bête : je suis arrivé une version trop tard pour lire ça.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La lettre était visiblement une première expédition de la part du garde, visée par la censure (quelques passages sont caviardés).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je partage totalement la vision de Thorstein sur les rotations et permissions. Les voyages interstellaires sont je pense moins rares et moins dangereux que ce que l'on lit parfois, mais ils restent prohibitifs, et relativement aléatoires sur le temps de trajet. 

Pour le courrier, je pense que c'est important pour la propagande impériale de donner des nouvelles aux familles, ne serait-ce que pour stimuler les populations qui restent à l'arrière. Il est bien plus simple de transporter des courriers numérisés que des hommes, alors pourquoi s'en priver ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je sais pas si la numérisation est une pratique très courante dans l'impérium...

Puis pour des lettres, faut des soldats lettrés.

Et je ne sais pas si c'est une bonne idée de faire circuler des lettres à des gens qui ne reviendrons jamais. Ca risque de leur faire trop penser au pays... Et en cas de catastrophe, ça vas se voir sur le monde d'origine.

Par contre, y'as moyen de bien rigoler sur une campagne de Only war avec des marraines de Guerres désignés d'office (Les Catachans qui reçoivent des lettres de mordia ^^)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une solution simple en terme de fluff consiste à  considérer que le courrier c'est vraiment une question de circonstances et peut-être même de dispositions prises par le régiment/monde d'origine. Un truc anecdotique.

Si c'est UNE lettre dans une version du codex GI je pense qu'on peut la mettre sous le tapis l'air de rien (sous le meuble de l'entrée, à la limite) et ne pas considérer que c'est un élément très pertinent du background de 40k.

 

Si "marraines de guerre" il devait y avoir ce serait a priori plutôt des civiles de la planète sur laquelle on se bat. Au fond c'est absurde de raisonner en termes de "planète d'origine" pour les gardes impériaux, ya plein de planètes impériales partout et notamment là où combattent les GI, pas besoin d'aller chercher des civils compatissants à la maison d'origine. Est-ce seulement nécessaire d'avoir "des nouvelles" franchement ? L'esprit GI c'est pas vraiment ça, c'est plutôt "adieu tout le monde je pars pour de bon".

Ca n'a pas besoin d'être un truc déchirant plein de larmes, juste une question de devoir, d'honneur, et puis de sens pratique.

N'oublions pas que même si un humain reste un humain l'humanité de 40k est un poil différente. Un GI c'est bien plus un soldat japonais sur une île du pacifique qu'un américain qui fait sa rotation au vietnam.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, Inquisiteur Thorstein a dit :

L'esprit GI c'est pas vraiment ça, c'est plutôt "adieu tout le monde je pars pour de bon".

 

Il semble en effet d'après la description des bouquins sur la GI qu'on est plus dans le "adieu" que dans le "au revoir".

 

Un élément concernant les relations sentimentales, il y a de nombreuses femmes dans la GI et surtout dans la flotte. Même si ce n'est pas encouragé et même officiellement interdit (il me semble l'avoir lu). Les histoires d'amour se font principalement au sein de la flotte où des milliers de personnes vivent des semaines et des mois dans la promiscuité.

 

Les histoires d'amour se font également sur les planètes en guerre.

 

Pour ce qui concerne la famille, les nouvelles doivent être nulles ou quasi nulles sauf pour les officiers nobles qui ont les moyens de communiquer à l'échelle d'un secteur voire de l'Imperium.

 

Pour moi, le simple soldat quitte sa famille jeune avec quelques souvenirs qu'il conservera précieusement et qui lui permettront de tenir moralement loin des siens, le tout sans véritable espoir de retour, en tout cas pas avant plusieurs années. Il vit en permanence dans la promiscuité et n'est donc jamais isolé et j'ai du mal à imaginer un service postale (même sporadique) mais ce n'est pas non plus impossible. J'imagine que si un tel système existe, la censure ne doit pas y aller de main morte.

 

Pour nuancer mon propos on serait parfois surpris de l'effort qui est fait pour que le soldat transmette des nouvelles à sa famille, ainsi mon grand père qui était prisonnier de guerre de 40 à 45 a pu écrire toute la guerre même après le débarquement des alliés en France, quand on y pense, ça veut dire qu'un système postal restait en service malgré le front qui séparait mon grand père de sa famille. Il me semble que c'est la Croix Rouge qui s'en occupait, on pourrait imaginer que l'Adepta Sororitas des ordres mineurs non militants s'occupe de ce genre de tâche.

Edited by Aeneas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout dépend du conflit dans le quel la garde est envoyé.

Si ce conflit ce trouve dans un système proche de la planète natal d'un régiment (avec des voyages sûr) envoyer du "courrier" et recevoir des nouvelles doit être faisable.

Le courrier peu être transporté par des vaisseaux faisant des allers retours pour une autre raison (comme convoyer du matérielles) car ne prenant pas de place et bon pour le moral. 

 

Mais si le confis ce fait "loin" la logistique serait surement trop importante.

De même en cas de gros conflits ( waagh orc ou attaque de grosse flotte ruche tyranide) car cela serai inutile, vu le carnage annoncé.

Edited by Overlord

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les vaisseaux qu'empruntent la garde sont incroyablement vastes et peuplés. On y trouve des cantinas, des chapelles mais aussi des installations comme des arènes d'entraînement, des bibliothèques, etc. ... il est fort à parier que les gardes vont simplement s'occuper de temps en temps dans ce genre d'endroit. De plus, il existe des ports spatiaux où les vaisseaux peuvent attendre des effectifs de croisade. Ce genre de port a toute une gamme de divertissement.

 

Au niveau du retour à la maison, la maison d'un garde devient son régiment ou son vaisseau. La mixité présente permet aux gardes de former des familles. Ainsi, les cadiens continuent de faire des petits cadiens, même quand ils sont au bout de la galaxie. De plus, la garde est une armée d'élite : la plupart des gardes sont les meilleurs militaires de leur planète. C'est un grand honneur d'aller combattre pour l'Empereur.

 

On a des exemples d'anciens gardes. Certains sont attachés à une planète en guise de punition, d'autres pour renforcer un point clé (comme une planète stratégique), et enfin certains sont démobilisés car leurs régiments sont tellement éclatés que d'en faire de nouveau n'aurait pas de cohérence.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je rejoins l'avis d'Overlord (et donc je me contredis par rapport à mon post précédent :) ), tout dépend du lieu du conflit, si ce dernier à lieu dans le même sous-secteur, secteur ou même à la limite les secteurs voisins, le courrier peut-être acheminé (je pense qu'il s'agit de 95% des cas), le courrier peut effectivement être coincé dans un coin de vaisseau. Si le conflit a lieu dans un autre segmentum ou simplement un secteur éloigné, il deviendrait peu probable que l'acheminement du courrier soit pris en charge.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je rajoute une petite anecdote, dans la nouvelle "portés disparus" du livre MAGOS ( Eisenhorn ) (Que tu as cité *)

On se retrouve sur Sameter un monde agricole prospère et gentillet, ou la GI est venue prendre son dû pour une croisade dans le secteur. 
Une fois la croisade finie les vétérans de la GI de Sameter son rapatrié chez eux. Sauf qu'en revenant, le monde Sameter a bien changé. Changé par la corruption du.. du chaos ? Non de l'hypercapitalisme haha pour changer. Et ouais, après une rude croisade, traumatisés des atrocités commises et vues ils reviennent enfin chez eux pour retrouver leur monde saccagé et corrompu (pas de chaos ici). Ils sont désorientés, sans le sou, traumatisés (encore une fois) et ne sont pas loués mais honnis et évité. Grosse déception. Craquage psychologique. Ils se croient encore en croisade et s'organisent en cellule terroriste pour "purger" les hérétiques pour le bien de l'empereur. 

Comme tu peux le voir @HeresyEveryWhere ici les soldats ont eu la chance d'être rapatriés dans leur monde natal, mais n'ont pas su s'adapter à leurs nouvelles vies de civile. Et c'est surtout ce qui arrive quand tu un soldat portent les stigmates des horreurs vécus. Ils reprennent difficilement une vie normale s'ils ne sont pas accompagnés psychologiquement. 



PS : je me suis aidé du commentaire de Alfaric pour structurer mon propos ! (Que vous retrouverez en cliquant sur le lien ici MAGOS)
PSS : D'ailleurs il y a autant de cas différents que de campagne, certains se font recruter par l'inquisition, d'autres récupèrent des terres sur de nouveau monde etc etc 

(J'arrive trop tard pour apporter de nouvelle information beaucoup de cas ont été cités haha)

 

Edited by Scotty

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 06/11/2020 à 12:35, Miles a dit :

Tient, une source qui rajoute au bordel des contacts entre les régiments et leurs planètes d'origine:

 

Dans le codex de la garde 3 éditions, il y as une lettre d'un soldat de la garde à sa famille.

 

(On peu imaginer que la zone de déployement est proche Après tout il y as quand même du trafic spatial...)

 

Oui, il parle de coloniser un monde "tout neuf" à l'occasion d'une participation à une croisade. Donc ça laisse entendre que certains régiments à pacifier une planète s'établiront définitivement dessus. C'est ce qui s'est sûrement passé pendant la Croisade Macharienne.

 

On peut supposer que les régiments d'une planète proche du théâtre d'opération rentrent chez eux si leur planète est encore habitable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de me souvenir qu'il y'a des gens qui ont des permissions pour aller sur Terra, (dans trône sarcophage le premier bouquin). Et d'ailleurs il me semble avoir lu quelques sous entendus de ces pratiques dans https://regimental-standard.com/...

Donc en gros suffit d'une petite occaz pour rendre des vacances. Mais les gardes qui restes sous le contrôle de leurs régiment doivent être surveillé et testé 50 fois avant d'avoir leurs permission.

Il y a 3 heures, Scotty a dit :

On se retrouve sur Sameter un monde agricole prospère et gentillet, ou la GI est venue prendre son dû pour une croisade dans le secteur. 
Une fois la croisade finie les vétérans de la GI de Sameter son rapatrié chez eux. Sauf qu'en revenant, le monde Sameter a bien changé. Changé par la corruption du.. du chaos ? Non de l'hypercapitalisme haha pour changer. Et ouais, après une rude croisade, traumatisés des atrocités commises et vues ils reviennent enfin chez eux pour retrouver leur monde saccagé et corrompu (pas de chaos ici). Ils sont désorientés, sans le sou, traumatisés (encore une fois) et ne sont pas loués mais honnis et évité. Grosse déception. Craquage psychologique. Ils se croient encore en croisade et s'organisent en cellule terroriste pour "purger" les hérétiques pour le bien de l'empereur. 

Bah ce sont eux qui m'ont fait poser la question, et je savais qu'ils n'étaient pas les seuls chanceux, puisque parfois dans des mondes ruches, tu croises dans les bas-fonds un gars à qui il manque un bras qui a tout donnée pour l'empereur et qui mange du rat.

En fait, j'ai l'impression que ça dépend vraiment du secteur, de la croisade et de la politique en place que ce soit pour les permissions ou les fins de service officielles.
Y a l'exemple d'Indomitus qui m'est venu en tête, Guilliman, ce grand schtroumpfs à décidé "les soldats blessés iront dans une planète hôpital haut de gamme" (Iax, je précise le nom, car bientôt, certains vont faire le jeu de mot "pesti-iax"...). Et bien il a fallu que 7 pelo se fasse piquer par 7 mouches à 7 pattes et 7 yeux pour que Iax se souvienne du chiffre 7.
Mais bon, ça m'étonne que l'inquisition ne surveille pas ça par exemple, tu vois des soldats qui sortent de combat contre la death guard = vacance sur une planète hôpital ??? Alors oui, ils ont eu des scans, oui, ils ont eu des médics qui ont surveillés, mais je comprends que la douche au prométhéum à du être envisagé... Sinon les "dons" de grand père Nurgles arrivent...

 

 

Edited by HeresyEveryWhere

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 51 minutes, HeresyEveryWhere a dit :

Et bien il a fallu que 7 pelo se fasse piquer par 7 mouches à 7 pattes et 7 yeux pour que Iax se souvienne du chiffre 7.
Mais bon, ça m'étonne que l'inquisition ne surveille pas ça par exemple, tu vois des soldats qui sortent de combat contre la death guard = vacance sur une planète hôpital ??? Alors oui, ils ont eu des scans, oui, ils ont eu des médics qui ont surveillés, mais je comprends que la douche au prométhéum à du être envisagé... Sinon les "dons" de grand père Nurgles arrivent...

 

 


Je suis plutôt d'accord -> douche au prométhéum. 
Si soldat se bat contre du chaos (pas des hérétiques) mais des bestioles du chaos ou rencontre des puissances de la ruine. Je serais réticent à les laisser partir sans surveillance. Ils ont forcément gagner des pts de corruption et si l'esprit et faible et bien.. qui te dit que dans 30 ans il ne va pas devenir un hérétique ? 

Ensuite, si ils survivent et qu'ils ont gardé 'le moral ' -> cela en fait de bon candidat pour être recruté par l'inqui non ?

Après. en vrais c'est compliqué, va tester un régiment entier (cela risque de prendre des mois ou des années). 

Je sais pas comme tu dis "ça dépend vraiment du secteur, de la croisade et de la politique en place" je fais place à toutes les possibilités dans mon petit esprit :P 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, HeresyEveryWhere a dit :

Je viens de me souvenir qu'il y'a des gens qui ont des permissions pour aller sur Terra, (dans trône sarcophage le premier bouquin). Et d'ailleurs il me semble avoir lu quelques sous entendus de ces pratiques dans https://regimental-standard.com/...

 

Pour évacuer: Je pense pas que le régimental standard soit une super source pour définir le canon, c'est surtout pour rigoler un bon coup...

 

Par contre: Des permissions pour aller sur Terra? Heuuuu, on parle bien du plus saint Pelerinage de l'Impérium ou les petits enfants des pélerins partit au départs vont mourir dans des files d'attentes? C'est sur que c'est une permissions avec  retours aux opérations ensuite ou plutôt une permission genre "En récompense de service rendu, tu est autorisé à partir en pelerinage, adieu"?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, Miles a dit :

 

Pour évacuer: Je pense pas que le régimental standard soit une super source pour définir le canon, c'est surtout pour rigoler un bon coup...

 

Par contre: Des permissions pour aller sur Terra? Heuuuu, on parle bien du plus saint Pelerinage de l'Impérium ou les petits enfants des pélerins partit au départs vont mourir dans des files d'attentes? C'est sur que c'est une permissions avec  retours aux opérations ensuite ou plutôt une permission genre "En récompense de service rendu, tu est autorisé à partir en pelerinage, adieu"?

Ben justement, ce gars été étonnant, il a déserté et a fini par rester sur terra...

Attend, j'envoi mes servo-documentaliste compiler des citations sur Salvor Lermatov...

 

Edited by HeresyEveryWhere

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.