Jump to content
Warhammer Forum
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
Sign in to follow this  
Rhydysann

[WHB] Cycle Malus Dakblade

Recommended Posts

Voici mes retours sur le cycle de Malus Darkblade personnage hautement connue et renommés du vieux monde ayant eu le droit à son profil dans les livres d'armées, sa série de comics et romans, une figurine et même une place en tant que personnage dans Warhammer Total Wars 2.

A savoir que c'est à travers cette série que ma passion pour le peuple druchii c'est déclenché. 

Certifié sans spoil.
Bonne lecture.
 

 

 

==> Tome 1 : LA MALEDICTION
 

Citation

GUERRIER. TRAÎTRE. MONSTRE. Même au sein de la communauté des perfides elfes noirs, Malus Darkblade apparaît comme un parangon de cruauté. Il dérobe une carte ouvrant l’accès à une puissance secrète, enfouie dans les profondeurs des Désolations du Chaos, et mobilise son équipe de coupe-jarrets pour tenter sa chance. Leur périple les pousse jusque dans la folie du Chaos, face à des horreurs capables de faire tressaillir le plus impassible des elfes noirs. Mike Lee a pour l’occasion travaillé avec Dan Abnett, l’auteur le plus plébiscité de la Bibliothèque Interdite et créateur du personnage de Darkblade. Ensemble, ils ont écrit le premier d’une collection de romans homériques qui donne une tout autre dimension à l’univers sauvage de Warhammer !

 

Cycle Malus Darkblade 784523malus1

 

Scénario et mise en scène: 3/5


Malus après avoir fait une triomphale rafle sur les côtes de la Bretonnie pour impressionner son père et ces frères et sœurs(voir la nouvelle "le prix du sang") est de retour pour célébrer son triomphe. Mais tout ne se passera pas comme prévu. Il tombe dans une embuscade où il perdra tout son butin d'esclaves et d'or. De retour dans sa cité il sera la risée de tous les autres. Il décide alors allié de sa demi-sœur de voler un artefact à son demi-frère qui serait censé ouvrir un certain temple qui donnerait un grand pouvoir à Malus, et de partir donc à la conquête de ce temple dans les désolations du chaos ou là-bas où il trouvera ce que tout le monde sait, sa malédiction.

Le bouquin commence donc par mettre la situation initiale de Malus, Malus est un elfe noir bâtard d'une sorcière et de son père, qui ne rêve que de s'en débarrasser mais ne pouvant le faire par peur de représailles de la sorcière. C'est le moins puissant de tous ces frères et sœurs et le moins « aimé ».

Après cela le bouquin se sépare en deux parties principales, la première la récupération de l'artefact qui dure une centaine de pages, où l'on aura le droit à une visite d'une tour d'elfes noirs assez étrange, qui m'a bien fait penser à un donjon qu'un groupe d'aventurier d'un JDR pourrai visiter lors de leurs aventures. Une partie située dans la ville, et la meilleure, peu de temps mort, des bons dialogues, des intrigues et une ambiance très sombre qui est montré par les deux auteurs tout au long de la visite de la ville.

La deuxième partie la plus longue est un voyage d'une petite dizaine d'elfes noirs pour allait chercher donc ce fameux temple. Cette partie est un peu plus longue, suivre le voyage de Malus est assez plaisant mais des fois c'est assez long et répétitif. Par exemple le fait d'être capturé toutes les trente secondes ou bien encore que Malus subit mainte et mainte blessure mais un jour après plus rien. De plus le côté sword porn est assez présent, pas omniprésent mais certains chapitres qui s’enchaînent sont un combat, puis trente secondes après un combat avec un autre groupe qui sort de nulle part. Néanmoins la lecture est très correcte et le lecteur n'est pas perdu dans tout ce sword porn, et la trame du bouquin s’enchaîne très bien et tout est expliqué au bout d'un moment. Je dirai aussi que l'effet dangereux des désolations chaotiques est très représenté par tous ces combats et même en général avec les descriptions. La scène la plus mémorable pour moi c'est dès l'entrée dans les désolations chaotiques la pluie de sang qui tombe sur Malus et ces compagnons.

Niveau personnage par contre je suis assez déçu, les personnages excepté Malus ne sont pas assez exploités, alors qu'ils le devraient, cela ne gâche pas la lecture encore une fois, et je serai peut-être le seul à le penser mais il y aurait bien mieux à faire si ces personnages seraient plus exploités.

Par contre le personnage de Malus est très bien fait, un réel plaisir de suivre cet être pervers et décadent qu'est Malus, dès les premières livres du bouquin le lecteur à une représentation très précise de ce qu'est cet horrible être qu'est Malus. Darkblade est un personnage écœurant et pas du tout le personnage que l'on s'attend à suivre en général dans un livre, il n'est même pas un antihéros, il pourrait à même jouer le méchant de n'importe quel bouquin. Néanmoins on s'attache quand même à celui-ci. Pour finir je dirai que voir Malus sans le démon qui l'abritera plus tard, comme tout le monde le sait, ça fait bizarre.


Style et écriture : 4/5


Le style est très bon, excepté quelques passages ou le combat est trop omniprésent le livre ce lis assez facilement que l'on sois un fan de Warhammer, d'elfes noirs ou non. L'association d'Abnett et Lee se fait à la perfection deux auteurs qui aurait dû travailler ensemble plus souvent d'ailleurs.
De plus le bouquin représente vraiment la perfidie de cette race EN, une race décadente et horrible, et les deux auteurs arrivent à nous en dégoutter mais aussi à apprécier toute cette horreur.
Un sans faute donc pour moi pour les deux auteurs là-dessus.
Je finirai juste sur la fin qui comparé à ce que je m'attendais est un peu molle, je m'attendais à plus grand mais en fait nan, j'ai été un tantinet surpris par cette fin d'ailleurs.


Fluff: 4/5


Hum, beaucoup, beaucoup de fluff, sur les EN en général, avec plein de petit truc sympathique par exemple sur l'énonciation du temple de Slanesh et de sa vénération par les EN par Malus qui plaira je pense à tous les vieux de Warhammer(donc pas moi^^).
Il y a du fluff sur les ombres aussi, comment vivent-ils finalement en dehors des citées, comment s’organise leurs sociétés. Pareil pas mal de fluff sur la société hostile des EN, leurs organisations etc...


Avis Personnel : 4/5


Cela faisait longtemps que j'avais pour projet de récupérer tous les bouquins VF Warhammer qui me manquait. Et je me devais de commencer par une des séries les plus connues avec l'un des personnages les plus connues de Warhammer, Malus Darkblade et franchement j'en suis pas déçu, un bon premier tome pour les deux auteurs que je conseillerai de lire juste pour suivre ce terrible héros qui change de l'ordinaire et apporte un coup de fraîcheur dans les lectures du moment de Warhammer 40K. Le tome 2 d'ailleurs est encore meilleur que le tome 1 et tout s’emboîtent entre les deux tomes.


Total: 15/20

 

 

Edited by Rhydysann

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit retour sur le second roman de cette série. Et tout simplement mon préféré et peut-être un de mes romans préférés du vieux monde.

Certifié sans spoil.
Bonne lecture.

 

 

==> Tome 2 : TEMPETE DE SANG
 

Citation

Un monstre pour en tuer un autre… Meurtrier, traître, combattant hors pair. Et pourtant, selon les critères impitoyables des elfes noirs, Malus Darkblade a encore beaucoup à prouver. Possédé par l’odieux démon Tz’arkan, il ne dispose que d’une année pour retrouver cinq reliques magiques, sans quoi il sera privé de son âme. Pour retrouver l’Idole de Kolkuth, il devra faire appel à toute sa ruse et toutes ses ressources – notamment familiales – jusqu’au dédale mystique et son redoutable gardien. Second volet des aventures de Darkblade, Tempête de sang explore un peu plus la conscience pervertie de ce druchii particulièrement retors et malveillant.

 

Cycle Malus Darkblade 979038malus2

 

Scénario et mise en scène: 4/5


Le bouquin reprend directement là ou le précédent nous avait laissés. Malus est seul, doit rentrer dans sa cité et affronter tous ses ennemies alors qu'il est rentré bredouille et en plus avec sa nemesis en lui, le terrible Tz'arkan qui lui a pris son âme. Il lui reste un an et encore quatre objets à trouver dans sa quête pour retrouver son âme.

Encore une fois le bouquin se déroule en deux parties, la première comme dit plus haut, son retour dans la cité. Une partie fort intéressante où nous sommes plongées au plus profond de la société elfes noirs par les yeux de Malus, ici peu de combat mais beaucoup de dialogue qui met en place la suite du livre. Malus est impliqué dans les complots politiques de sa famille et doit les subir. Durant cette partie Malus aura affaire à des terribles ennemies, sa propre famille qui cherchent tout soit à l'exploiter ou à le tuer. Amateur de fluff druchi vous serez comblé, car vous allez être plongés directement dans tout ce qui se fait de pire dans une société décadente, entre tortures, magie et complot. Et pour les amateurs de vieux fluff vous aurez le droit à une profonde excursion dans une secte de Slaanesh tout est bon à prendre dans cette partie.

La deuxième partie est tout aussi bonne, et elle se déroulera uniquement sur bateau. Après que Malus se soit déjoué des complots et est utilisé ceux-ci à son avantage il a enfin trouvé ou se trouver le deuxième objet de sa quête. Il vivra diverses péripéties et arrivera enfin à sa destination. Au menu des combats maritimes contre du bretonnien et du chaotique. Une partie pour tout fan de bateau, guerre navale et de Dreadfleet à ne pas rater. Une vraie mine de fluff sur tout ce qui touche au Naval dans l'univers de Warhammer, mais j'en reparlerai dans la partie fluff. Certains passages d'ailleurs me font penser que Malus est un pirate/aventurier juché sur son bateau qui recherche un précieux trésor par tous les moyens.

Le deuxième tome est bien meilleur que le premier en général, déjà premièrement car les personnages secondaires sont parfaitement bien utilisés, une reproche que je faisais au tome un qui a disparu dans ce second bouquin. Ils sont tous très charismatiques et importants. De plus beaucoup de personnages qui apparaissent, dont un(Hauclir) très très intéressants.
Le personnage de Malus a aussi beaucoup évolué, les dialogues entre Malus et Tz'arkan sont très bien fait. On en vient à avoir pitié du pauvre Malus parfois. Ce duo et celui de Malus et Hauclir fournissent des dialogues très intéressants qui rythmeront le livre tout au long de la lecture à notre plus grand bonheur.


Style et écriture : 5/5


Encore une fois tout ce que j'avais reproché au premier tome a disparus notamment ce côté sword porn qui a disparu. Le bouquin est parfaitement rythmé et on ne s'ennuie jamais pendant tout le bouquin. Encore une fois le style des auteurs se mélange parfaitement.
La fin aussi que j'avais trouvé très molle, et ici au contraire très bien faite et nous donne clairement envie de lire la suite.
Pour finir je dirai que toute l'atmosphère et l’univers que ce soit de Warhammer ou bien encore des EN et parfaitement retranscrite, ça transpire la trahison, le complot et le dégoût(le lecteur ressent ceci pour les personnages en général) tout au long du livre.


Fluff: 5/5


Comme le premier tome beaucoup de fluff, dont beaucoup de vieux fluff.
Premièrement une profonde excursion dans la société EN en général, que ce soit directement dans l'histoire, avec une grande excursion au sein d'un culte Slaanesh, ou juste par des petits passages ou bien encore par des précisions que nous apporte l'auteur par Malus ou Tz'arkan quand ils parlent ou pensent. Vraiment encore une fois une vraie mine de fluff sur les elfes noirs, mais que dire encore heureux que s'en soit une lorsuque le héros est lui même un elfes noirs.
Par contre ce qui est vraiment « rare » dans les bouquins VF est tout ce fluff sur les navires au sein du monde de Warhammer, que ce soient ceux des druchii ou bien des bretonniens et bien d'autres. Un vrai plaisir de découvrir tout sa par les yeux de Malus. Encore une fois un fan de Dreadfleet serait comblé. On a aussi beaucoup de fluff sur Malus et son démon, pour les fans du personnage, qui font avancer l'histoire petit à petit.


Avis Personnel : 4/5


Vraiment combler par ce deuxième tome qui répond à toutes mes attentes et rehausse la qualité de la série. Encore une fois je suis surpris par la qualité des deux auteurs qui me font regretter l’univers de WHB mais qui me font aussi rêver tout au long du bouquin grâce à leurs styles d'écriture. Bref un tome deux qui met la barre haute en espérant que la suite soit tout aussi bonne et ne me déçoivent pas. 


Total: 18/20
 

Edited by Rhydysann

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, Hauclir ! Mon personnage favori de la série Malus Darkblade.

Par contre, je mettrais un petit bémol sur le fluff : y a pas mal de petits trucs qui contredisent ce qui était dit dans les LA.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Troisième roman, et le moins bon à mes yeux de la série.

Certifié sans spoil.
Bonne lecture.

 

==> Tome 3 : LE FAUCHEUR D'AMES
 

Citation

Guerrier. Traître. Monstre. Même parmi les siens, Malus Darkblade se distingue comme modèle de cruauté absolue. Alors qu’il vole une carte menant vers un pouvoir secret enfoui dans les profondeurs des Désolations du Chaos, Malus ne peut se douter qu’il s’agit d’un piège tendu par le démon ancestral Tz’arkan. Son âme est désormais otage et Darkblade a encore une longue route avant de parvenir à acquitter la rançon. Sa nouvelle mission l’envoie dans un mausolée hanté, en quête d’un poignard maudit censé conférer une terrible puissance à son porteur. Certainement pas de quoi effrayer un elfe noir privé d’âme. Mike Lee et Dan Abnett, le créateur de Darkblade, nous livrent ici le troisième tome des aventures palpitantes de ce personnage sinistre qui donne une nouvelle dimension à l’univers brutal de Warhammer.

 

Cycle Malus Darkblade 174300malus3

 

 

Scénario et mise en scène: 3/5


Retour sur le bateau avec Malus et retour à la maison avec Hauclir pour ceux-ci. Le début du bouquin remet un peu l'histoire dans son contexte et nous remémore les deux premiers bouquins mais rien d'exceptionnels. Puis très vite Malus pars à la recherche du troisième objet. Ici pas de longues péripéties pour trouver l'un des cinq objets tant convoités par le perfide elfe car dès le début très vite il va retrouver l'objet. Mais pour cela il va devoir faire basculer son destin et détruire tout ce qu'il avait construit. Je ne peux pas en dire plus pour ne pas trop spoiler, néanmoins je peux vous dire que la récupération de son artefact est très, comment dire...stupide et mal décrite je trouve.
Après cela le héros ira faire un tour vers la cité arche noire. Ou on aura le droit à une description fort sympathique de celle-ci. Puis notre héros sera soldat dans une armée pendant un temps et nous assisterons à plusieurs batailles entre druchii. Voilà à peu près pour le scénario, je l'ai trouvé personnellement assez long quoique le livre soit plus court que les deux premiers et surtout moins passionnant. Néanmoins le bouquin est très important et met en place les deux derniers romans de la série.

Sinon que dire d'autre plein de personnages secondaires (re)apparaît mais la plupart ne sont pas très attachant. La présence d'Hauclir que l'on voit très peu aussi dans le roman manque beaucoup je trouve, tout comme Urial par exemple, sa manque de personnages secondaires intéressant à suivre et attachant. Là toute l'histoire est focus sur Malus, normal vous me direz, mais trop centré sur lui. Heureusement des dialogues très intéressant avec sa némésis Tz'arkan continuent d’apparaître tout le long du livre et d'apporter toujours une certaine fraîcheur à la série.

Je n'ai aussi pas du tout accroché au fait qu'il trouve l'objet hyper rapidement et comment il le récupère, c'est bien dommage car le bouquin avait vraiment bien commencé, puis ça c'est dégradé petit à petit. Heureusement la fin est correcte, et le fait d'assister à des batailles en druchii et comment elles sont mises en scène est très bien fait. Un régal de suivre le déroulement de ces batailles.


Style et écriture : 4/5


Rien à dire de plus vu que c'est la même chose que dans les deux premiers bouquins de la série.
Une seule remarque à faire, beaucoup de sword porn(le retour, j'aime bien cette appellation  ), des fois peut être un peu inutile. Ça ne gâche pas la lecture mais des fois c'est gênants.


Fluff: 4/5


Toujours plus de fluff sur la société elfes noirs, leurs politiques etc...
Du fluff sur les cités arches aussi. Et pour finir suivre le déroulement d'une bataille de druchii contre druchii a été très intéressant et enrichissant. Je pense que ces batailles sont le point fort du roman.(de mon point de vue)


Avis Personnel : 2/5


Dommage, le deuxième tome m'avait vraiment hypé, celui-ci beaucoup moins. Heureusement que la fin qui fait transition avec les deux prochains tomes me « re-hype » pour la suite. Une série pour le moment en dents de scie. Malgré tout ce que je viens dire et ma critique un peu dur pour ce tome le livre est largement lisible et on passe quand même un bon moment à le lire. Wait and see pour la suite. En espérant que ce tome de « transition » valait la peine pour mettre parfaitement en place la suite.


Total: 13/20

 

Il y a 22 heures, deathshade a dit :

Ah, Hauclir ! Mon personnage favori de la série Malus Darkblade.

Par contre, je mettrais un petit bémol sur le fluff : y a pas mal de petits trucs qui contredisent ce qui était dit dans les LA.

Moi de même. Hauclir un personnage que j'avais énormément apprécié.. 

Pour avoir lu plusieurs fois les livres d'armées des elfes noirs à l'époque je ne me souviens pas de contradiction avec le fluff du LA. Si tu as des exemples je suis preneur. 

Edited by Rhydysann

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avant-dernier retour que j'avais fait sur cette série, et un tout petit retour pour le coup!

Attention spoil!

Bonne lecture.

 

 

==> Tome 4 : L’ÉPÉE DE KHAINE
 

Citation

Il n’y a, dans le Vieux Monde, aucune race plus cruelle ou plus maléfique que les elfes noirs. Leur malveillance est légendaire, et même parmi ces créatures haineuses, un nom résonne plus fort que les autres : Malus Darkblade. Possédé par l’ancien démon Tz’arkan, Malus doit entreprendre une quête périlleuse pour retrouver cinq objets de pouvoir ou perdre son âme pour l’éternité ! Son attention se tourne désormais vers l’Épée de Khaine, une arme d’une puissance incommensurable, qui fera la différence entre damnation éternelle et survie !

 

Cycle Malus Darkblade 428790malus4

 

 

Scénario et mise en scène: 4/5


Bon je reprécise à partir d'ici spoiler à gogo, car après trois critiques je pense que vous avez lu les bouquins précédant la plupart.

Donc comme après la fin du précédent tome, Malus est seul au monde et doit retrouver le quatrième objet dans la cité d'Har Ganeth la cité des bourreaux de Khaine. La cité qui accueille en son sein le temple de Khaine, enfin le siège du temple. Mais pour ce faire il va devoir affronter deux vieilles connaissances, Yasmir et Urial. Le dernier se prenant toujours pour le fléau qui doit faire couler le sang et apporter gloire et prospérité aux Druchii. De plus le temple est sujet à une guerre civile au sein de la cité, dans laquelle Malus va se voir embarquer et jouer un grand rôle.

Du coup on va avoir le droit à une visite de la cité très intéressante et surtout découvrir un nouvel aspect de la société elfe noir, l'aspect religieux. Il va y avoir beaucoup de combats mais aussi beaucoup d'aspects politiques de la vie elfes noirs. Les deux sont d'ailleurs admirablement bien mélangés.
En matière de personnage, retour d'anciens personnages secondaires qui rehausse le niveau du bouquin par rapport au précédent. Mais à mon grand regret toujours pas de Hauclir en vue qui pour moi est le meilleur personnage de la série.
Au niveau de Malus, sa situation a beaucoup évolué on le voit bien, surtout avec sa relation avec le démon Tz'arkan. Il est beaucoup plus méfiant envers lui, et ne veut plus de ces dons. D'ailleurs l'histoire va beaucoup tourner autour de ceci. Et c'est ce qui est vraiment intéressant à suivre durant les quatre bouquins, cette relation qui au fil des tomes évoluent vraiment bien.

Un peu juste déçu de la fin assez abusée et rapide. Surtout abusé, Malus devient trop puissant trop rapidement. Néanmoins encore une fin qui nous laisse sur notre faim et nous annonce un dernier tome normalement époustouflant.


Style et écriture : 4/5


Bon après quatre bouquins je vais pas me rerererepéter car c'est toujours la même chose. On va juste dire que le style et la qualité de l'écriture sont toujours très bon. On revient quand même à un style d'écriture plus proche du deuxième tome.


Fluff: 4/5


Beaucoup de fluff encore une fois, sur les assassins, la religion chez les druchii, sur Malus lui-même dont des très grosses révélations sur son destin. Fluff sur la ville qui accueille le temple etc.
Donc encore une fois beaucoup de fluff.


Avis Personnel : 4/5


Un tome meilleur que le troisième mais toujours pas a la cheville du deuxième. Une série qui continue et qui déroule son fils narratif petit à petit, et dont les bouquins sont assez homogènes et sympas à lire. Sinon que dire de plus, après cette série je pense que je serais un expert en fluff EN c'est tout. Je ferai une plus grosse critique pour le dernier tome, et ferai un résumé de tout ce que j'ai dit dans les précédentes critiques et celle-ci. Sinon dernière critique qui devrait arriver bientôt.


Total: 16/20

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, Rhydysann a dit :

Pour avoir lu plusieurs fois les livres d'armées des elfes noirs à l'époque je ne me souviens pas de contradiction avec le fluff du LA. Si tu as des exemples je suis preneur. 

 

J'ai plus tout en tête, mais par exemple il est dit que l'interdit sur les sorciers mâles par le Roi Sorcier est dû à la rivalité entre Naggarond et Naggor. Or, dans le LA V6, il est dit que c'est à cause d'une prophétie de Caledor. (d'ailleurs, Naggor sort de nulle part, ou plutôt du comics originel, alors que le fluff druchii n'était pas encore celui qu'on a connu dans Battle)

Share this post


Link to post
Share on other sites

==> Tome 5 : LE SEIGNEUR DE LA RUINE

 

Citation

Dans l’univers de Warhammer, les elfes noirs sont craints et vénérés pour leur nature éminemment maléfique et traîtresse. Nul représentant de cette espèce n’est plus tristement célèbre que Malus Darkblade. À l’issue du périple semé d’embûches qui lui permet de retrouver cinq reliques, Darkblade doit les rapporter au démon ancestral qui détient son âme, sans quoi il devra renoncer à la vie. Mais après une année de duperie, Tz’arkan honorera-t-il sa part du contrat ou tentera-t-il de tromper Darkblade une dernière fois ? Mike Lee et Dan Abnett, le créateur de Darkblade, nous livrent ici l’avant-dernier tome des aventures palpitantes de ce personnage sinistre qui donne une nouvelle dimension à l’univers brutal de Warhammer.

 

Cycle Malus Darkblade 530783malus5

 

 

Dernière critique la compagnie, quelques précisions encore une fois avant la lecture, pour les trois dernières parties je ne fais pas une critique sur le livre mais sur toute la série en général. Seul la partie scénario et mise en scène parlera seulement du dernier bouquin. Critique sans spoiler sinon donc vous pouvez lire sans problème, et les trois dernières parties en faites résume à peu près toute la série.

Certifié sans spoil.
Bonne lecture.

 


Scénario et mise en scène: 4/5


Ici changement direct de ton par rapport aux premiers tomes, les deux auteurs nous annoncent dès le début la fin de l'aventure de Malus et de la série. Malus de retour au temple, contrôlé par le démon Tz'arkan, pour on ne sait quelles raisons. Puis retour en arrière et on va pouvoir voir comment toute cette histoire va se terminer et comment Malus est retournée au temple.
À part le début où on va avoir le droit à une course-poursuite de Malus et une visite de la capitale des druchii Nagarrond siège de Malékith, même si je déplore le fait que sa description ce fasse trop vite alors que pour les autres citées on a eu droit à beaucoup de description.
Le reste du bouquin ne sera ponctué que de grande bataille contre son pire ennemi Nagaira et son/ses acolytes du chaos qui ont décidé d'envahir les elfes noirs pour récupérer Malus. Néanmoins même s'il y a beaucoup de combats, ils sont très bien décrit et peu redondant. L'auteur nous laisse surtout aussi respirer centre chaque combat, et n'enchaine pas ceux-ci n'importe comment comme certains bouquin WH40K ou WHB.

Niveau personnage retour annoncé de vieux et très vieux personnages dont personne ne se douterait. Et surtout des nouveaux personnages comme le général personnel de Malékith, Malékith lui-même qui est assez bien décrit, une personne parlant peu, utilisant ces serviteurs comme des pions et surtout très intelligent et cruel. Mais aussi Morathi, qui pour ma part est un peu sous-estimé dommage. Elle est censé être la meilleure magicienne druchii et elle galère vraiment contre d'autre magiciens tels que Nagaira. Je pense que les deux auteurs ont largement sous-estimé son potentiel et ne l'ont pas assez exploité.
Puis la relation entre Tz'arkan et Malus qui n'a fait que se dégrader, le premier ayant de plus en plus d'emprise sur le second. Mais le second cherchant une porte de sortie. D'ailleurs à part à la fin, les deux protagonistes n'auront très peu de discussion entre eux, ce qui montre vraiment comment leur « relation » à changer.

Le livre a un petit côté bourrin, mais au fil des livres nous allons aussi avoir beaucoup d'explication sur le destin sur Malus, pour arriver à la fin très bien faite, et qui est ouverte. D'ailleurs celle-ci présage une suite, qui ne sera jamais décrite dommage, le prochain tome de Malus se situant lors d'EOT. Vraiment dommage que la suite de Malus ne se soit jamais faite d'ailleurs, car après la fin il reste beaucoup de questions en suspens

Révélation

Comment va-t-il détrôner Isilvar
Pourquoi sa mère a fait tout cela pour Malus et que veut-elle faire de lui, que lui réserve-t-elle.
Malus est le fléau, que va-t-il faire de Yasmir alors ?
Va-t-il retrouver Hauclir ?
Comment va-t-il faire pour récupérer Tz'arkan et donc son âme

Sinon j'ai beaucoup aimé le fait que tout soit lié depuis le début

Révélation

Sa lieutenant(e) venant ce venger de Malus, car celui-ci l'a tué pour pas qu'elle ne le voit sous sa forme démoniaque, alors que celle-ci aimée éperdument Malus



Style et écriture : 4/5


Le style de la série globale est très bon, les personnages très intéressant, la série a juste quelques problèmes de qualité entre les bouquins et subit des fois des grosses phases de « sword porn ». De plus la série a des fois des problèmes de badassitude sur Malus trop développé.
Sinon tout est très bon, on se prend aux styles des deux auteurs, les personnages évoluent vraiment au fil des bouquins, surtout la relation de Malus et Tz'arkan qui change de bouquin en bouquin et qui est parfaitement bien décrite, les deux auteurs réussissent le parie de nous faire aimer un personnage aussi retord et cruel que Darkblade. Donc vraiment un très bon style d'écriture, je suis vraiment triste sur le fait que les deux auteurs n'est pas plus écrit ensemble et sur le fait qu'ils n'ont pas fait plus de bouquins sur Darkblade ou WHB en général.
Et un petit plus pour finir au personnage de Hauclir qui est un de mes personnages préférés de Battle du coup dorénavant. Faudrait que je lui fasse une figurine un jour d'ailleurs.


Fluff: 5/5


La série est une bible de fluff sur le peuple maléfique que sont les druchiis voilà ce que je peux en dire. À travers les aventures de Darkblade nous allons d'abord voyager à travers toutes les grandes citées elfes noirs ou nous allons avoir une description précise de celle-ci, à quoi elles servent, leus spécificité etc.seule la capitale ne sera pas très bien décrite dommage, ou plutôt pas assez décrite.
À travers ces aventures nous allons aussi voir tous les pans de la société de ces elfes démoniaques, que ce soit chez les nobles, pauvres, corsaires, au niveau de la religion etc.
Aussi comment ils vivent entre eux et bien d'autres trucs. Si vraiment vous aimez les elfes noirs cette série et pour vous, excepté le premier tome ou le fluff elfe noir n'est pas omniprésent, les quatre autres tomes vous allez prendre votre pied.
Ce sont les seuls tomes sortis sur les EN je crois, mais ils suffissent vraiment à détailler de long en large la société elfe noir


Avis Personnel : 4/5


J'avais entendu dire que la série était plutôt bonne, eh bien je ne suis pas vraiment déçu, la série répond à toutes mes attentes. Celle-ci  a des hauts et des bas entre les romans mais est assez constante quand même en matière de niveau d'écriture et on rentre facilement dans la série. Je retrouve l'univers noir que j'ai tant aimé de WHB et aussi très ironique. Je retrouve aussi totalement l'idée que je me faisais des EN à travers le personnage de Malus. De plus grâce à la Bible de fluff qu'est la série j'ai beaucoup appris sur les Druchiis. Bref une bonne série. Juste déçu de ne pas avoir de suite et plus exploité le personnage car la BL aurait largement pu le faire. Bref série que je conseille pour les nostalgiques du vieux monde qui n'ont toujours pas lu les aventures de Darkblade.


Total: 17/20


Note totale de la série 16/20

 

 

Si vous aimez le meurtre, la consanguinité et la trahison la série est pour vous!

 

 

@deathshadeJe n'ai pas souvenir de ce passage non plus mais si tu dis vrai oui c'est un poil gênant, et un point négatif supplémentaire à imputer au roman. C'est toujours gênant quand les LA et les livres de la BL ne sont pas d'accord (coucou Hinks et Orion! ^^)

 

A suivre des retours négatifs sur McNeill et ces romans portant sur les hauts elfes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi j'avais moins aimé la conclusion. Entre autre pour cette raison:

 

Pourquoi Malus se retourne pour aider [l'elfe noir se battant avec une massue] (j'ai oublié son nom mais il est présent depuis le 1er tome, il gardait une porte de la cité) gravement blessé au lieu de le laisser mourir? D'où vient cette soudaine charité? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est dans le premier roman Darkblade que c'est dit, et livre V6 pour la référence fluff. Mais en vrai, ça date du comics qui paraissait dans Inferno. D'ailleurs, je te le conseille, on y apprend comment Malus récupère son âme, et on voit la suite de ses aventures (bon, c'était quand même beaucoup moins détaillé et plus rapide que les livres, mais c'est normal).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le cycle Malus darkblade est de loin mon œuvre préféré des publications de la black library que j'ai eu l'occasion de lire, un univers riche, un anti-héro charismatique et véritablement cruel, une histoire non manichéenne, des mystères, des combats variés, véritable pépite à découvrir et redécouvrir.

J'ai néanmoins un regret voir même une frustration quand je pense à Malus, c'est son roman dans End Times. Sans être intrinsèquement mauvais, deathblade n'existe que pour 

Révélation

Tuer Malus et clôturer son histoire de manière brutale, incohérente et en abandonnant nombre de sous intrigue et mystères. 

J'espère très sincèrement et j'ai l'intime conviction qu'il fera un retour grandiose dans Âge of Sigmar. Le potentiel de ce personnage est illimité a fortiori dans un univers comme les huits royaumes. 

Games aurait tord de se priver et les votes des clients sur les re-publications des anciens tomes de Malus le confirme.

Edited by pyro8

Share this post


Link to post
Share on other sites

@pyro8: EOT n'existant pas dans mon esprit il n'y a aucune chance que je lise un jour un roman ce déroulant durant cette période. Quand à son retour dans AOS j'ai du mal à voir comment, pareil très peu de chance que je lise un jour un roman AOS (mais ici ce n'est pas exclu) et je pourrai effectivement par pur curiosité lire un roman portant sur cet elfe.

Mais bon je me fais pas de fausse illusion il n'y aura pas d'autres roman sur Malus, la BL à l'époque avait le don pour gâcher certaines de ces bonnes séries. Du genre le Time of Legends sur les vampires et Neferata, trilogie à deux tomes :D

Edited by Rhydysann

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'en serai pas aussi convaincu. Gotrek est bien revenu dans l'univers et ses livres perdurent.

Malus peut suivre une trajectoire identique d'autant plus que les elfes ont tendance à ressusciter dans Aos.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca ne nous rajeunit pas mais merci pour ces retours @Rhydysann !

 

J'avais lu ces bouquins il y a bien longtemps, et apprécié l'expérience. Malus Darkblade reste pour moi le héros de la BL qui incarne le mieux Warhammer Fantasy Battle dans sa maturité grimdark. On peut aussi penser à Gotrek & Felix, mais ils ont été créé "trop tôt" dans l'histoire de la franchise, et ils ont un trop bon fond pour coller parfaitement à l'image que je me fais de cet univers. D'ailleurs, le seul reproche que je me souviens d'avoir fait à cette série quand je l'ai terminée, c'est que Darkblade devient de plus en plus gentil au fur et à mesure que les tomes s'enchaînent, au point de venir sauver Hauclir dans le dernier bouquin, si je ne dis pas de bêtise c'est peut-être ce que fait remarquer @Astre radieux d'ailleurs).

 

Ceci dit, et sans rentrer autant dans l'analyse que toi (plus besoin: tu l'as très bien fait), je recommande également chaudement cette série à tous ceux qui voudraient se (re)plonger dans le Vieux Monde. C'est le haut du panier et c'est entièrement traduit en français: l'introduction par excellence au background qui fut.

 

Schattra, slow nod 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.