Jump to content
Warhammer Forum
Sign in to follow this  
Rhydysann

[WH40K/WCR] Lignées Sanglantes de Chris Wraight

Recommended Posts

==> Lignées Sanglantes Semi-Poche

Citation

Dans l'immense cité de Varangantua, la vie ne vaut pas cher mais les erreurs se paient au comptant. Quand le Probator Agusto Zidarov des forces de l'ordre locales reçoit pour mission de retrouver l'héritier d'une riche famille, il sait que les chances de le retrouver vivant sont maigres. Las, les gens qui exigent des réponses sont aussi puissants qu'impitoyables, et il doit bientôt naviguer dans un monde de cartels du crime et de guerre entre corporations où sa survie n'a rien de garantie. Sa piste le conduit toujours plus loin dans les bas-fonds, et lui révèle des secrets que gardait quelqu'un au bras long. Alors que les mailles du filet se resserrent sur lui comme pour sa cible, il se heurte aux extrémités auxquelles certains sont prêts pour sauver leur peau…
 

320 pages • Février 2021 • ISBN 978178030-643-8 • Illustration de Amir Zand
 

 

Lignées Sanglantes de Chris Wraight Af7fed10

 

 

Critique certifié sans spoil.
Bonne lecture.

 

 

J’ai quelque peu hésité à écrire un retour en bonne et due forme dans le style habituel du forum Black Librarium sur ce roman que j’ai particulièrement apprécié. Néanmoins j’ai décidé pour cette fois-ci de ne pas prendre le schéma habituel car je ne pense pas que ce genre de roman s’y prête. Du coup je vais plus énumérer le pourquoi du comment je pense que ce livre est un excellent livre au sein du catalogue de la BL. Pas de retours constructifs mais plus des impressions seront livrées ici.
Avant toute chose il faut savoir que je n’apprécie pas vraiment l’auteur du bouquin, que je trouve particulièrement surcoté. Wraight fait partie de ces trop nombreux auteurs du catalogue de la BL à osciller entre le très bon et le mauvais/passable. De plus je n’attendais vraiment rien de cette série Warhammer Crime et tout particulièrement de ce roman tant son autre série d’enquêtes, « Vaults of Terra » est assez moyenne au niveau du suspens et du scénario, surtout le second roman auquel j'ai été généreux dans ma notation.


Et bien ici c’est tout l’inverse. Wraight nous livre un scénario avec de nombreux rebondissements au sein d'une cité vraiment bien détaillée. L’auteur nous fait suivre Agusto Zidarov un probator, en soi détective de la police local et non un arbitrator, qui recherche le fils d’une riche famille marchande ayant disparu. À travers cette enquête et ce en très peu de pages Wraight arrive à faire voyager le lecteur au sein des différentes strates de

J’ai particulièrement apprécie l’ambiance de ladite citée instaurée par Wraight et je l’ai trouvée particulièrement convaincante. On est loin des bêtes descriptions que peuvent nous faires certains auteurs de la BL sur X citées sans intérêt, comme plus précisément a pu le faire Mike Brook dans « rites de passage ». Ici on se fait une réelle idée de comment celle-ci est représentée, de la vie qui grouille, etc.… ce n’est pas un bête théâtre d’opération À tel point que j’ai trouvé Varangantua plus convaincante que la description de Terra qu’il a faite. Et je ne parle pas de Necromunda qui est des années-lumière de Varanguanta ce qui est un peu un comble. Ici il y des hôpitaux, des routes et autoroutes (bouchées), des hôtels, des restaurants, des boutiques, etc…

 

Un second point bien intéressant ce sont la diversité des personnages, très crédibles et bien ancrée dans le roman. Ils sont très humains et aident vraiment à apprécier l’histoire et à voyager à travers cette cité. Déjà car pour une fois les personnages représentés ne sont pas soit uniquement des membres de gang ou des dirigeants de citées.

 

Mais aussi car TOUS les personnages sont importants dans l’avancée de l’enquête ou juste pour donner de la profondeur au personnage principal. Parlons-en du personnage principal, déjà celui-ci est père de famille et habite dans un vrai appartement. Il n’est ni esclave d’une X planète et à ses propres problèmes hors travail. Il a des collèges, des amies, etc... C’est quelque chose d’important pour moi pour l’immersion dans l’univers de 40K qui même hors zone de combat a tendance à ne montrer que du pan pan, piou piou et pas assez la vie dans l’Imperium. Sauf manufactiora et esclavagisme etc… si l’on excepte quelques rares auteurs tels qu’Abnett ou Mitchell.

 

Attention je ne dis pas qu’à Varanguata la vie est belle mais juste qu’il y a une certaine nuance que j’apprécie. 

 

Pour finir sur le scénario, j’avais un peu peur que l’enquête soit tout sauf une enquête et que l’on comprenne au bout de dix pages qui est le coupable, etc… comme souvent…
Ce ne fut pas du tout le cas, le secret est assez bien gardée et les raisons de tous les personnages crédibles et bien expliquées. Il y a de la nuance quoi ! Le thème global de l’enquête est particulièrement intéressant et je vous laisse d’ailleurs le loisir de le découvrir. Pareil de la nuance au niveau des personnages qui ne sont ni trop gentils (Ultramarine pan pan Empereur), ni trop méchant (Chaos détruire tout !).

 

L’auteur s’amuse d’ailleurs à lancer le lecteur sur de fausse piste que ce soit sur le scénario principal ou des sous-péripéties avant de prendre une tout autre direction. Par exemple

Révélation

 

-adultère transformé en pratique de religion occulte (non chaotique ou potentiellement chaotique l’auteur laisse un certain doute planer)
-fille du héros qui disparaît s’est-elle fait enlever pour la ponction cellulaire ? Non elle est juste dans un squat avec un type bizarre potentiellement un Inquisiteur
-La none qui ne sers à rien dans l’histoire mais qui permet de montrer une nouvelle facette de la ville

Et je pourrai encore continuer à énumérer

 

Je conclurai ce résumé de mes impressions assez brouillonnes en vous invitant à découvrir le roman. C’est vraiment très rapide à lire, prenant et sympathique. Cela change un peu de ce qui se fait habituellement au sein du catalogue de la BL. J’ai essayé d’en dire le moins possible pour ne pas spoil l’enquête mais j’espère que ces impressions vous aideront à tenter l’aventure tout comme moi.

 

Du grand Wraight qui est remonté dans mon estime, si tous ces romans pouvaient avoir la même qualité d’écriture. Je ne sais pas si l’auteur récriera sur ce personnage mais j’apprécierai bien surtout les pistes pour une potentielle suite. D'ailleurs peut-être un des meilleurs potentiels one shots que j'ai lus au sein de la BLF.

 

Licence à suivre!

PS : l’histoire se déroule quelques années après l’ouverture de la faille.


Retour du T2 des « têtes brulées » à venir il ne me reste plus que quelques pages à lire.

Edited by Rhydysann

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est justement la dernière critique/résumé que j'ai faite (avant aujourd'hui)

J'ai aussi bien aimé ce roman, plutôt bien écrit, qui n'échappe pas à certains poncifs des romans policiers/enquête anglophones (les polars américains en tête) mais qui use savamment l'univers de 40k et qui décrit merveilleusement la ville, les personnages et leurs relations. Je le redis, j'avais parfois une impression "à la Blade Runner" pour l'ambiance, et c'est vraiment pas ce que je ressens dans les autres romans décrivant des cité-ruches.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hop, je rejoins vos retours positifs. Ce fut une excellente surprise que cette lecture. Une plongée dans la vie de "tous les jours" d'une planète urbaine, tentaculaire, avec une belle mise en avant des aspects économiques, industriels et judiciaires (normal vu le thème).

 

Un scenario et des personnages plaisants, j'ai moins ressenti les clichés propres au genre polar n'étant pas un lecteur habituellement de ce style. J'ai trouvé justement qu'on évitait l'habituel poncif du héros flic, solitaire, cabossé avec ses dépendances divers et variées (même si ce n'est pas un gai luron pour autant ^^). J'ai aussi beaucoup aimé le fait de ressentir la "coupure" des habitants de Varangantua du reste de l'Imperium. Pour eux la guerre dont on a l'habitude avec 40k n'est qu'une lointaine réalité, très peu concrète. J'ai particulièrement apprécié le point suivant :


Le sous-entendu des évènements de la Cicatrix Maledictum jamais évoqué et dont personne ne sait rien sur la planète si ce n'est que ça provoque un bazar monstre dans les transports de marchandises hors-monde... on ne le comprend que si on a connaissance du fluff actuel de 40k.

 

Bref, je recommande chaudement la lecture de ce roman en espérant que d'autres de la série Warhammer Crime arrivent en français et dans la même qualité.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.