Jump to content
Warhammer Forum
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
Sign in to follow this  
Ghiznuk

[Background] Bestiaire

Recommended Posts

DRAGONS

traduit de L’Univers du Neuvième Âge

 

La Société impériale considère les dragons adultes comme les créatures les plus puissantes jamais rencontrées dans le Royaume mortel. Même si certains érudits remettent cette notion en question, il ne fait aucun doute que ces bêtes merveilleuses font partie des atouts militaires les plus recherchés, et jouent un rôle de premier plan dans l’imaginaire collectif d’à peu près toutes les cultures du monde.


Les dragons nichent dans toutes les régions du monde ; certaines races sont particulièrement adaptées à un type d’habitat en particulier. Étant donné qu’ils peuvent vivre plusieurs siècles, ils sont pratiquement toujours considérablement plus âgés que leur compagnon humain ou même elfique. Ils sont particulièrement remarquables pour leur affinité pour la magie. Tout comme les surnaturels et créatures comparables, les dragons peuvent manipuler la magie sans effort pour produire des effets spectaculaires, tels que leur capacité à voler, leur feu intrapulmonaire, et même parfois quelques sorts qu’ils ont appris d’eux-mêmes. Quand bien même cela paraîtrait biologiquement impossible, toutes les données confirment que ces êtres sont bel et bien par nature des créatures mortelles, composées essentiellement de chair et de sang.
 

+++

 

Chacun d’entre nous possédait ses propres ressources et avait son propre domaine de recherche spécialisé. Nous aimions nous répéter que nous avions une stratégie ou un plan à long terme, mais tout ce dont je me souviens de nos réunions était que nous échangions des informations tout comme d’autres échangent des pierres précieuses. Oglethorpe nous a parlé de rituels de reproduction aussi violents qu’inoffensifs. Da Quino nous a fait le résumé d’un grimoire occulte qui tentait de catégoriser les trésors célèbres : la plupart des dragons collectionnent l’or et les joyaux, mais beaucoup d’entre eux collectent aussi des objets beaucoup moins familiers ; certaines collections draconiques sont tout à fait ésotériques. Nous avons étudié leur habitude de « sommeiller », qui consiste à passer de longues périodes de dormance et de récupération pouvant s’étendre sur des décennies, particulièrement après avoir subi de graves blessures.
 
Le plus fascinant pour nous était le travail réalisé par Khozemi sur leurs grandes assemblées. Nous fûmes fascinés par ce sujet pendant de nombreux mois. Malgré tous nos efforts, nous ne parvenions pas à établir la périodicité exacte de ces terribles réunions de dragons. Elles se produisent en moyenne une fois tous les cent ans dans chacune des grandes régions du monde. Mais nous comprenions encore moins quel en était le but. S’il paraissait établi qu’elles avaient pour objet la discussion, nous n’avions pas la moindre idée de quoi pouvaient bien discuter ces immenses créatures. Je doute de ce que nous autres, mortels, l’apprenions jamais. Mais le sentiment général parmi notre groupe était que les dragons ont certainement des plans qui dépassent de loin notre compréhension primitive.
 
– Mémoires d’une membre d’un « Club d’appréciation des dragons »

 
+++

 

Nous ne savons toujours pas si les rumeurs concernant l’œuf de dragon qui serait conservé par la famille régnante de Zmayevatz sont véridiques. Rappelons donc certains faits, sans nous départir de la plus grande prudence. Les dragons n’atteignent leur pleine stature qu’après de nombreux siècles. Les chasseurs d’œufs sont parfois parvenus à contrôler de jeunes dragons pendant dix ans ou plus avant que leur dominance naturelle ne brise tous les liens de domestication.
 
Mes sources abondent toutes dans le même sens : il n’y a qu’une seule manière d’effectivement monter un dragon, et c’est lorsqu’il choisit de son plein gré un partenaire mortel. Ce qui est rare. Les raisons de cette décision restent obscures. La plupart des compagnons ainsi choisis sont des elfes (nous ignorons pourquoi), mais ils ne se limitent pas à cette seule espèce. Qui plus est, on n’a jamais vu de dragons se combattre l’un l’autre hormis ceux qui ont accepté un cavalier. En toute autre occasion, on dit des dragons qu’ils abhorrent les affrontements entre eux.
 
Peu nombreux sont les dragons non associés à un simple mortel qui se mêlent des affaires des peuples inférieurs. Une notable exception à cette règle est l’Empereur du Tsouan-Tan. Je dois cependant souligner le fait que tous les dragons sont des êtres hautement intelligents. Ils sont même capables de parler : on dit d’ailleurs que toute conversation avec l’un d’entre eux est une expérience éprouvante et qui change souvent entièrement la vie de la personne concernée. Ils sont de nature variée, mais ont tous la fierté en commun. En outre, ils sont rarement francs dans leurs interactions.
 
Mon avis en ce qui concerne cette affaire est qu’un jeune dragon sorti de l’œuf serait un énorme atout pour Zmayevatz pour un certain temps, mais qu’au final, il risque tout autant d’entraîner d’irrémédiables pertes à ses possesseurs que de leur profiter.
 
– Rapport au Comte de Coslingen
 

Edited by Ghiznuk

Share this post


Link to post
Share on other sites

GÉANTS

traduit de L’Univers du Neuvième Âge

 

Les géants vivent en petits groupes dans les vallées les plus isolées des régions montagneuses. Si leur véritable nature et taille adultes demeurent sources de spéculation et d’effroi, comme nous le savons, les jeunes membres de leur espèce se retrouvent chez tous les autres peuples, dans toutes les régions du monde. Ces jeunes géants sont souvent intégrés dans les cultures de leurs hôtes auxquelles ils s’adaptent à un degré surprenant. Cet attachement au mode de vie autochtone des régions où ils vivent découle certainement de leur nature éminemment sociable et de leur désir de trouver des amis.
 
Comme en attestent de nombreux commandants militaires, cette même amabilité et intelligence puérile rend les géants hautement imprévisibles au combat. Ils peuvent être mus par une loyauté démente, mais sont tout aussi prompts à de catastrophiques colères lorsqu’ils sont fâchés ou ont été blessés.
 
Quant à moi, je considère les géants comme les âmes les plus pures et les plus douces en ce monde cruel. Si je n’ai jamais trouvé la force de coucher par écrit ma propre expérience, il me suffit de dire qu’il s’agissait d’une amitié qui a profondément affecté le cours de ma vie. Le présent ouvrage est à jamais dédié à mon vieux compagnon, Maurice. Ce monde ne méritait pas ta bonté.
 

+++

« Le Cycle des géants »

 

1. Naissance
Les parents élèvent les petits géants dans les montagnes.
–> 2

 
2. Voyage
Les jeunes géants ressentent une soif naturelle de découvertes et se mettent à explorer le monde.

–> 3

 
3. Association
Les géants rencontrent d’autres êtres qui les traitent bien et nouent des liens d’amitié, s’adaptant à leur nouvelle culture.
–> 4

 
4. Départ
Après plusieurs années, le géant s’en va subitement, soit qu’il a perdu son intérêt pour ses nouveaux amis, soit qu’il est à nouveau gagné par la soif de voyage.

–> 2 ou 5

 
5. Retour au pays
À partir d’un certain âge, le géant ressent un désir profond de retrouver les siens. Il retourne à son lieu de naissance et fonde une nouvelle famille.
–> 1

 
– Extrait de De Monstri Corporis Fabrica, par Grégoire Kleber
  

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.