Jump to content
Warhammer Forum
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt

[30K] L’HERESIE D’HORUS [Projet évolution du fluff]


Recommended Posts

J'ai très peu de temps libre depuis le début de l'année, mais je viens de terminer "soleil prometheen", et bon sang que c'était mauvais. C'était tellement nul que j'ai mis près de deux mois à lire la petite centaine de pages.

Link to comment
Share on other sites

Le 31/05/2022 à 22:12, gaspard a dit :

J'ai très peu de temps libre depuis le début de l'année, mais je viens de terminer "soleil prometheen", et bon sang que c'était mauvais. C'était tellement nul que j'ai mis près de deux mois à lire la petite centaine de pages.

 

Le seul intérêt de ce récit c'est qu'il explique pourquoi on retrouve Vulkan dans un coin perdu pendent le cycle du réveil de la bête . Sinon Nick Kyme etait partie pour une trilogie parce que on a droit au même récit vue du point de vue de Ferrus Manus dans le triomphe de fer. J'aurais bien aimé voir le point de vue de Mortarion ?

Link to comment
Share on other sites

Le 31/05/2022 à 22:12, gaspard a dit :

J'ai très peu de temps libre depuis le début de l'année, mais je viens de terminer "soleil prometheen", et bon sang que c'était mauvais. C'était tellement nul que j'ai mis près de deux mois à lire la petite centaine de pages.

 

C'était risqué de lire du Nick Kyme... on est pas franchement sur le haut du panier de la BL (je dirais même que c'est plutôt l'inverse :whistling:).

Link to comment
Share on other sites

Mise a joru du 05/06/2022:

Avec:

 Sigismund The Eternal Crusader (série personnages de l’hérésie d’Horus tome 3) de John French

Révélation

 

0 : Avant-Propos

Et voila le 3ème tome de la série personnage de l’Hérésie d’Horus. Après un premier tome sur Valdor ou ça ne parle pas de Valdor et un deuxième tome très intéressant sur Luther qui retrace les événement les plus marquants de la vie de Luther pour nous montrer son évolution, il est à espérer que ce 3ème volume soit plus dans la lignée du tome sur Luther.

C’est John French qui est à l’écriture, surtout connu pour être le pompier de service de l’Hérésie d’Horus, l’homme qui remet les personnages égarés dans le droit chemin, il est aussi un des plus gros contributeurs des Impérial Fists sur cette période.

 

1 : L’histoire du livre

La grande croisade est presque finie, le triomphe d’Ullanor a eu lieu et l’empereur est retourné sur Terra laissant Horus poursuivre et terminer la croisade. Tout le monde se prépare à une ère de paix, enfin presque tout le monde…

Solomon Voss le célèbre commémorateur veut rencontrer Sigismund et lui demander pourquoi il pense que la guerre sera éternelle.

 

2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

Solomon Voss avait enfin décidé de parler à Sigismund et il se demandait pourquoi, après toutes ces années, le plus grand des commémorateur voulait lui parler.

 

Voss était venu le voir parce que tout le monde croyait que la guerre allait se terminer sauf lui et il voulait savoir pourquoi.

Alors Sigismund a décidé de lui raconter son histoire.

 

Chapitre 1 : from dust

Sigismund était un orphelin qui vivait dans un énorme camp de réfugiés sur le plateau de Ionus sur Terra. Il faisait partie d’une bande d’orphelins qui était sans cesse pourchassés par les gangs rivaux de cette région. Les gangs voulaient recruter les jeunes enfants pour en faire des Ganger dociles.

Sigismund les a combattus pendant des années mais, à chaque saison, ils revenaient plus nombreux.

Et un jour, ils finirent par être trop nombreux pour lui mais au moment d’être submergé, quelque chose de vraiment monstrueux est descendu du ciel, a massacré les Gangers et a dit a Sigismund : nous sommes venus pour toi !

 

Interlude 1 :

Voss interroge Sigismund sur son recrutement. Il apprend que Sigismund n’a jamais voulu être recruté et qu’il ne savait pas que les légions astartes existaient à ce moment là. Il insiste d’ailleurs sur le fait qu’ils n’ont pas été recruté mais arrachés à leur vie et enlevés.

Et même s’il avait su ce qui allait lui arriver, il n’aurait jamais voulu être un space marine.

 

Chapitre 2 : reborn :

Il finit par se réveillé dans un laboratoire où des généticiens lui ont fait toute une série d’examens avant de l’enfermer avec d’autres enfants de son âge. Quelqu’un qui, apparemment n’avait pas été enlevé mais offert par sa famille au service de recrutement impérial, lui a expliqué ce qui était en train de se passer.

L’empereur avait unifié Terra et se préparait à partir libérer l’humanité. Ils avaient été recrutés pour suivre toute une batterie de tests pour voir s’ils étaient assez forts pour servir de soldats dans la nouvelle armée de l’empereur.

Après toute une serie de tests qui a duré plusieurs semaines (mois ?) , il avait perdu la notion du temps. Ses tortionnaires avaient fini par définir que les marqueurs les plus communs retrouvés chez lui correspondant à la VIIème légion (certains marqueurs minoritaires correspondent à la XIIème et XVIème légion et un seul marqueur de la XIXème légion).

C’est a partir de ce moment qu’il est transféré sur Luna et que les chirurgies faisant de lui un surhomme ont commencé.

Puis il avait été envoyé pour commencer son entraînement avec deux autres aspirants comme lui, Geldoran et Rann Fafnir.

 

Interlude 2 :

Voss pense que la VIIème légion et Sigismund se sont bien trouvés, mais que Sigismund tourne autour du pot et n’en vient pas au fait.

Il pense que le vieux guerrier est déchiré entre son envie de parler et le contrôle absolu qu’il veut garder en toute chose.

Mais, petit à petit, il arrive à gagner la confiance de Sigismund qui décide de continuer son histoire.

 

Chapitre 3 : Hounds of War

La première affectation de combat de Sigismund avait été la deuxième escouade du 45ème cadre d’assaut de la dixième croisade de la VIIème légion. Ils avaient été assignés au 786ème groupe de croisade et devaient prendre la cité des sorcières.

La mise en conformité de ce secteur de la galaxie avait bien commencé et la plupart des villes avait été assiégées sans opposer de résistance mais une nuit, les seigneurs sorciers avaient utilisé leur pouvoir pour exterminer les troupes impériales et il avait été décidé de lâcher sur eux les légions astartes.

Des unités de deux légions avaient été affectées à ce groupe de combat, la VIIème (les imperial Fist) et la XIIème (les War Hound).

Après de durs combats et de très lourdes pertes, ils avaient fini par prendre la cité mais alors qu’ils pensaient le combat terminé, le lieutenant Valloken de la VIIIème légion était venu prendre le relais…

Les Night Lords étaient arrivés pour faire le ménage.

 

Interlude 3 :

A la surprise de Voss, Sigismund lui explique que participer à son premier combat n’a rien déclenché de particulier chez lui. Les space marines sont formés dans un seul but, la guerre et c’était donc une suite logique de son entraînement.

La discutions dérive ensuite sur les Night Lords. Au début de la croisade, en plus de leur fonction sur le champ de bataille, ils avaient une autre fonction, ils participaient à la mise en conformité des planètes, c’est-à-dire qu’ils chassaient les traîtres et les cellules de résistances cachées sur les planètes conquises.

 

Chapitre 4 : Oath

Sur Phalanx, il existe une salle, la salle des serments. Elle est gardée par les templiers, la garde personnelle du primarque. Et tous les Imperial Fists devaient s’y rendre pour prêter serment à l’imperium, à l’empereur et au primarque.

C’est à l’occasion de ce serment que Sigismund a entendu Dorn parler de la guerre éternelle.

Dorn a posé une question a Sigismund juste avant qu’il ne prête serment, il lui a demandé s’il voulait devenir un guerrier et Sigismund a répondu que non. Dorn lui a alors demandé pourquoi il se battait et Sigismund a répondu qu’il le faisait pour ceux qui ne le pouvaient pas.

 

Interlude 4 :

Voss pense que Sigismund a été touché par les mots de son père : la guerre éternelle mais ce dernier lui dit que ce n’est pas ce qu’il faut retenir de cette histoire.

C’est au moment de prêter serment qu’il a compris qu’ils ne se battaient pas seulement pour des gens ou pour l’imperium mais qu’ils se battaient pour des idées et qu’il y avait un but plus grand a tout cela.

 

Chapitre 5 : Temple

Même s’il n’a pas voulu l’admettre sur le moment, le Temple et la rencontre avec son père génétique ont quand même touché Sigismund et il a décidé de devenir templier.

Pour cela, il a commencé à s’entraîner avec le maître d’arme Appuis et à venir tous les jours pour postuler chez les templiers.

Il s’est entraîné très longtemps au maniement de chaque arme pour les connaître toutes et trouver la sienne avant de pouvoir postuler à l’épreuve qui le ferait devenir templier.

Il finit par passer son épreuve le jour du premier conclave solaire, le plus grand rassemblement de forces dans le système sol depuis le lancement de la croisade.

 

Interlude 5 :

Voss était au premier conclave stellaire, pas en tant qu’invité officiel mais sûrement grâce a l’intervention de Dorn.

Cette histoire fait réfléchir Solomon Voss sur l’importance des événements…

L’événement important à l’époque avait été le conclave stellaire mais rien d’extraordinaire n’en était sorti, rien qui ne se serait pas déroulé sans ça. Par contre, l’épreuve de Sigismund qui s’est déroulée dans l’indifférence générale à l’époque a donné aux imperial Fists et à Dorn son plus grand champion et commandant.

Combien d’événements se déroulent et auront une influence sans que personne ne le remarque avant qu’il ne soit trop tard…

 

Chapitre 6 : First of sons

La campagne contre l’empire mécanique des Astranii (ou contre les hérétek comme les appelait le mechanicus) avait obligé trois légions et trois primarques à se détourner de leur croisade pour venir unir leurs forces : Rogan Dorn, Ferrus Manus et Horus Lupercal. Rassembler une telle armada était dangereux pour l’ennemi bien sûr mais pour l’imperium aussi. Les primarques avaient pour habitude de mener la guerre comme bon leur semble et certains avaient des modes opératoires incompatibles.

Dorn était un fervent partisan de la mise en conformité des peuples soumis alors que Ferrus Manus était plutôt partisan de l’extermination. La présence d’Horus Lupercal avait fait pencher la balance du coté de Dorn mais les tensions était vives et ce qui devait arriver arriva.

Un duel entre les champions de la VIIème et de la Xème légion eut lieu. Ça a été le premier d’une longue série de duels gagnés par Sigismund

 

Interlude 6 :

Voss n’arrive toujours pas à comprendre comment Dorn et Sigismund, deux personnes tellement proches peuvent avoir une idée totalement différente sur la fin de la guerre…

Il cherche la solution dans la soif de contrôle de Sigismund et lui demande si la chaîne qu’il utilise pour attacher son épée fait partie de cette recherche de contrôle ?

Sigismund lui dit que non c’est une marque d’honneur et de fraternité.

 

Chapitre 7 : Brother of the Red sands

L’échange de guerriers entre légions avait toujours été une tradition, ça devait permettre de resserrer les liens entre légions, de créer de nouvelles techniques de combat.

Sigismund s’était porté volontaire pour aller chez les World Eaters, il voulait voir de ses yeux ce qu’ils étaient devenus. S’ils étaient allés trop loin dans la barbarie ou s’ils étaient juste devenus ce que tout les space marine était destiné à devenir, des monstres de guerre…

 

Sigismund finit par se rendre compte que malgré leur barbarie et les clous de boucher il restait une certaine forme d’honneur dans leur légion. C’est aussi à cette occasion qu’il a affronté pour la première fois les arènes de combats des world Eaters et qu’il a gagné leur respect.

 

Interlude 7 :

Voss trouve étrange que Sigismund admire les World Eaters mais hait les Night Lords alors que les deux légions sont aussi violentes l’une que l’autre.

 

Pour Sigismund ce n’est pas la barbarie en elle même qui compte mais la raison de la barbarie. Les World Eaters se sont trompés de voie mais les Night Lords ont délibérément choisi la violence aveugle.

 

Chapitre 8 : Kin of Midnight

Pour étayer son argumentation, Sigismund décide de parler de la campagne de Cheraut. Sûrement la campagne la plus longue et la plus sanglante de la grande croisade (bien sû,r elle sera dépassée par la suite par la guerre contre les orcs). Cinq légions, trois primarques des millions de soldats et plusieurs mois de conflits sanglant. Les exactions des Night Lords, la folie de leur primarque…

Plus tard on ne se souviendrait plus de la campagne de Cheraut mais seulement de sa conclusion et de la tentative de meurtre de Konrad Curze sur Rogan Dorn…

 

Interlude 8 :

Sigismund et Voss débattent de la nature de la victoire…

 

Chapitre 9 : Triumph

Inévitablement, Sigismund finit par parler du triomphe d’Ullanor, le début de la fin de la croisade. Le moment où l’empereur a décidé de retourner sur Terra et où il a nommée Horus maître de guerre et Dorn prétorien de Terra.

Dorn pensait réellement que la guerre allait prendre fin mais Sigismund reste persuadé du contraire.

 

Interlude 9 :

Solomon Voss a fini par comprendre le point de vue de Sigismund. Même quand l’imperium aura gagné, il n’y aura pas la paix. Mais il y aura toujours des monstres, des gens cruels ou des ennemis pour remettre en cause la vérité impériale et il faudra toujours se battre pour garder tout ce qui aura été construit.

 

Conclusion : Thruth of the Sword :

A la fin du triomphe d’Ullanor, Sigismund a rencontré l’empereur et il a eu une vision. C’est ce qu’il n’a pas dit à Voss, l’empereur lui a parlé et lui a dit qu’il n’aurait jamais la paix qu’il devrait toujours se battre pour l’imperium, que ça n’aurait jamais de fin.

 

 

3 : Personnages
 

Révélation

 

Sigismund :

C’est très compliqué de choisir les informations à retenir sur Sigismund sachant que tout le livre lui est consacré et qu’on ne parle que de lui…

C’est au cours de sa vie à Ionus qu’il a commencé a utilisé le rituel qu’il effectue avant chaque combat : s’agenouiller, poser son front contre sa lame en silence pour retrouver son calme. C’est une autre orpheline qui utilisait cette technique pour ne pas être submergée par la peur avant un combat.

Lors de son recrutement, les généticiens avait deux pistes pour sa légion de recrutement la VIIème et la XIIème…

On apprend que les space marines qui sont venus « recruter » Sigismund sur Terra étaient des Night Lord et ça le trouble qu’il ait été choisi par eux…

 

Salomon Voss : Avant d’être le premier des commémorateurs, Voss était marchand. Son fils était parti faire la grande croisade (dans le premier régiment Saccalian). Et Voss avait fini par avoir envie de voir pourquoi son fils était parti se battre. Il s’est mis à écrire ce qu’il voyait et il a fini par être lu par Rogan Dorn. Et c’est lui qui l’a poussé dans cette voie.

 

Aeolus : chef des imperial Fists avant le retour de Rogan Dorn, ensuite chef des templiers

 

 

4 : Premier Conclave Solaire :

Révélation

Rogal Dorn était allé s'asseoir en conférence avec ses frères primarques et le reste du Conseil de guerre et accueillir le plus récent d'entre eux, Lion El ‘Jonson, au cœur de l'Imperium. La moitié des hauts commandants de première ligne de la Croisade étaient venus : Fulgrim, Manus, Guilliman et le brillant Horus étaient là avec Zahalume, Terragaaz et même Morn, la Matriarche de la Guerre elle-même. Il y avait des décisions à prendre, des obligations à renouveler et des différends à régler. Bien que la croisade soit déjà ancienne, ce moment marquerait le passage de sa jeunesse et de sa fureur à une ère de maturité et d'élan implacable. Avec le temps, l'histoire donnerait au rassemblement un nom adapté à sa place dans le cours des événements : le Premier Conclave Solaire.

 

5 : Conclusion :

Et bien je n’en attendais pas autant de la part de ce roman. Bien sûr, les esprits chagrins diront qu’on n’apprend rien de vraiment transcendant sur Sigismund, mais ce livre retrace assez bien les grands événements de son histoire. Les événements qui se sont déroulés avant l’hérésie d’Horus.

John French, qui est un auteur que j’apprécie, a toujours été là pour rattraper les erreurs des autres, souvent ces livres ont servi à recentrer l’histoire et à ramener les personnages au bon endroit pour la suite. J’en avais presque oublié qu’il avait été un des plus gros fournisseurs d’histoires sur les Imperial Fists.

La forme utilisée pour ce roman se rapproche de celle utilisée pour Luther, et Alpharius avec un chapitre racontant une histoire suivi d’un interlude où le héros donne son sentiment. Je pense que c’est la bonne façon de faire et j’espère qu’ils vont continuer comme ça.

 

 

Petite mise en bouche pour faire patienté jusqu'au 18 juin et le prochain recueil.

Alors je sais que les romans sont fait pour vendre de la gurine mais franchement celui la m'aurait fait acheter Sigismund si je l'avais pas déjà^^

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

J'ai lu "la chute de cthonia".

Dans l'ensemble les histoires ne sont pas mauvaises, mais on n'a aucune information sur le contexte global et c'est très frustrant. Déjà 14€ pour 200 pages avec une couverture que je trouve moche et limite ridicule par certains aspects (sérieux on dirait qu'ils évoluent dans mordheim) c'était pas mal frustrant, mais là on n'apprend rien avec ces histoires. On a droit a des instantanés de la guerre sur cthonia, visiblement alors qu'elle a lieu depuis longtemps déjà, les personnages sortent de nulle part, du moins je ne me rappelle d'aucun d'entre eux. Je devrais vérifier mais je pense qu'il y a aussi un anachronisme :

Révélation

Necromunda est le nom d'une planète conquise par les fists, mais à partir de quand est il employé, ce nom ? J'avais en tête que c'est après la croisade.

 

Les histoires qui m'ont le moins intéressé, pris en immersion voire qui m'ont ennuyé de par leur pauvreté sont "jusqu'au bout" de Haspil, "la foi d'un traître" de Nguyen et "le postulant" de Forrester. La moisson humaine est faiblarde aussi , mais l'auteur (Wolfe) s'en tire quand même mieux que les autres. Je ne sais pas si j'ai déjà lu un autre texte de leur part, s'ils n'ont pas écrit sur l'hérésie c'est clairement non.

 

Donc au final et sans surprise c'est totalement dispensable comme bouquin.

Edited by gaspard
Link to comment
Share on other sites

Je double poste, mais je voulais pas que l'information passe inaperçue dans une édition du précédent.

 

Il y a une nouvelle (et une vraiment pas terrible, faut le reconnaître) dans le livre qui ..

Révélation

Annonce le début de la purge. Sans surprise la dernière du livre.

 

Link to comment
Share on other sites

La chute de Cthonia (recueil)


 

Révélation

 

0 : Avant-Propos

Je ne sais pas trop quoi penser de cette sortie. C’est vrai que ça fait toujours plaisir de voir sortir un livre ou un recueil sur l’hérésie d’Horus mais là, c’est un peu particulier. Le livre sort en même temps que la version deux du jeu et donc c’est un livre publicitaire et en général ce genre de recueil n’est pas vraiment bon.

Après, ça reste l’hérésie d’Horus, donc espérons que la Black Library n’ait pas tout gâché. Mais j’ai un doute quand même, 7 nouvelles 109 pages et de nouveaux auteurs…

 

1 : Fils de Cthonia de John French 8 pages

Révélation

 

1.1 : L’histoire du livre

Dans les profondeurs de Cthonia, l’ultime duel entre un Imperial Fist et un Son of Horus.

 

1.2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

La mission était simple, deux escouades en sous effectif des Imperial Fists devaient s’enfoncer dans les sous-sols trouver un point d’embuscade et stopper l’avancée ennemie. Mais rien ne s’était passé comme prévu. Il n’y avait pas eu d’embuscade, l’ennemi était arrivé trop vite et trop nombreux et ça avait tourné à la boucherie.

Maintenant ils étaient tous morts, il ne restait plus que Diosus des Imperial Fists et Geldron des Sons of Horus et, par un caprice du destin, ils étaient tous les deux des fils de Cthonia, enlevés à leur monde à une époque où les deux légions étaient encore dans le même camp.

Aucun des deux ne sortira jamais des profondeurs de Cthonia, leur duel finissant par la mort des deux soldats.

 

 

1.3 : Conclusion :

John French est un vétéran de l’hérésie d’Horus et en huit petites pages il a planté le décor. Il a réussi à poser le conflit sans prendre parti, même si au final le Geldron est plus humain dans ses réactions que Diosus qui est complètement conditionné par son entraînement.

Ce petit huit clos entre deux guerriers et le dialogue partagé pendant le duel fait une très bonne introduction à ce recueil.

 

 

2 : Jusqu’au bout de Michael F. Haspil 22 pages

Révélation

 

2.1 : L’histoire du livre

L’hérésie d’Horus avait coupé l’imperium en deux. Tout le monde avaient dû choisir un camp et dans la flotte impérial, cela avait entraîné des mutineries et des combats entre navires de même flotte.

 

2.2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

La capitaine Rumiko Salakia commandait le Ferrum Purgatio depuis peu, et sa première mission avait consisté à se rendre dans le système de Cthonia pour participer au blocus de la planète pendant que les Imperial Fists en prenaient le contrôle.

Avant cela, elle avait fait partie d’une force opérationnelle qui avait volé en éclat quand Kyghon Dachoro, le premier officier du Bringer of Justice, avait déclenché une mutinerie et que la plupart des vaisseaux avaient rejoint le camp d’Horus.

 

La prise de Cthonia était plus longue que prévu et les Sons of Horus résistaient bien, ils avaient même envoyé un appel à l’aide qui était resté sans réponse jusqu’à aujourd’hui.

Mais à présent, la flotte de secours était là, constituée de trois vagues totalisant plus de 40 vaisseaux ; elle allait submerger la force de blocus impérial et l’amiral en poste a ordonné au vaisseau de fuir pour prévenir Terra de l’attaque.

 

Le Ferrum Purgatio étant un vaisseau relativement lourd et peu rapide devait rester en arrière pour retarder la flotte rebelle qui était commandée par Kyghon Dachoro.

L’incompétence de Dachoro et le génie de Rumiko ont non seulement permis au Purgatio de retenir le flotte adverse un long moment mais en plus il a pu fuir après avoir infligé d’énormes dégâts à l’ennemi.

 

 

2.3 : Conclusion :

Michael F. Haspil avait fait une très bonne première nouvelle avec Amor Fati (nouvelle sortie à Noël 2021). Je ne sais pas si c’est son expérience d’ingénieur et de vétéran de l’US air force ou le fait d’avoir bossé à la NASA mais cette petite nouvelle spatiale est pas mal menée du tout. En plus de cela, il s’attarde sur le fait que la confiance est définitivement perdue coté impérial, la suspicion est de mise. Au final c’est une bonne petite nouvelle aussi.

 

 

3 : Les gangs du dessous de Gary Kloster 14 pages

Révélation

 

3.1 : L’histoire du livre

La porte du traître a été sécurisée par les Imperial Fists des le début des combats sur Cthonia mais, depuis, la guerre fait rage dans les tunnels et tout les coups sont permis.

 

3.2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

Trois compagnies d’Imperial Fists ont débarqué sur Cthonia mais l’attrition du à la bataille et l’absence de renforts avaient forcé les chefs de compagnies à former de nouvelles escouades mixtes.

Crius était avec sa nouvelle demi-escouade en train de patrouiller dans les tunnels quand ils étaient tombés sur les Sons of Horus. Après leur avoir tendu une embuscade et les avoir tués, les Imperial Fists se sont rendus compte que leur ennemi avait capturé des Gangers Chtoniens et les avaient réduits en esclavage.

Crius finit par gagner la confiance d’un des Gangers qui leur explique le plan des Sons of Horus : ils ont capturé des Gangers pour qu’ils leur indiquent un passage dans les tunnels qui leur permet de contourner les lignes impériales pour tomber sur les arrières des Imperial Fists.

Mais les sons of Horus ont oublié ce que c’est d’être un Ganger et, à vouloir les réduire en esclavage, ils s’en sont fait des ennemis.

Avec leur aide, les Imperial Fists réussissent à neutraliser l’attaque des Sons of Horus avant qu’il ne soit trop tard.

 

 

3.3 : Conclusion :

Gary Kloster a commencé sa carrière à la Black Library en écrivant des romans et des histoires pour Necromunda et Warhammer Crime et il a utilisé cette expérience pour raconter cette histoire de Space Marines et de Gangers. (D’ailleurs, jolieclin d’œil à Necromunda avec Crius qui était justement un Ganger de Necromunda avant d’être un Imperial Fist). Ça donne une bonne petite nouvelle même si je me serais attendu à ce qu’un Space Marine tue un mutant sans réfléchir plutôt que de s’en faire un allié.

 

 

4 : La moisson humaine de Nicholas Wolf 16 pages

Révélation

 

4.1 : L’histoire du livre

L’Hérésie d’Horus a enflammé la galaxie, et même sur Cthonia la guerre fait rage entre les Space Marines. Mais malgré tout, pour les Gangers, la vie continue à suivre son cours.

 

4.2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

Ikharios Brehker est le chef des Faucheurs de Kraton et il a payé très cher un traître du mechanicus pour avoir des informations sur la « crypte ». Un endroit légendaire contenant un trésor qui n’a jamais été trouvé sur Cthonia.

Il s’avère que la crypte se trouve dans la zone Mortalis, la zone la plus dangereuse de Cthonia où personne ne va jamais.

Pourtant les faucheurs de Kraton vont trouver pas mal de monde sur leur route, à commencer par Kholkhar et sa bande des ravageurs d’Abrax qui cherchent eux aussi la crypte. Ils devront s’allier pour survivre aux attaques des mutants reptiliens qui pullulent dans la zone Mortalis.

Mais, en arrivant devant l’entrée de la crypte, Ikharios se retrouve confronté au veritable commanditaire de Kholkhar, c’est un Word Bearer du nom de Malga Drak qui lui propose de se rendre et de lui jurer fidélité pour garder la vie sauve.

Mais Ikharios est un vrai Chtonien et un Chtonien ne s’agenouille devant personne et il préfère faire exploser la crypte, le Space Marine et tout son gang plutôt que de se rendre.

 

 

4.3 : Conclusion :

Nicholas Wolf fait partie des dernier venus à la Black Library, il a écrit une poignée de nouvelles. Le thème de cette nouvelle est la fameuse « zone Mortalis ». Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un ensemble de règles du jeu pour l’hérésie d’Horus pour simuler des combats dans des espaces clos, sans véhicule et avec une interaction entre l’infanterie et le décor.

Le souci c’est que Wolf ne semble pas avoir été mis au courant, du coup, la zone Mortalis c’est juste une zone mortelle servant de cadre à une mission entre gangs rivaux.

La nouvelle se laisse lire et le petit twist final avec l’arrivée du Word Bearer n’est pas mal du tout.

 

 

5 : La foi d’un traître de Noah Van Nguyen 18 pages

Révélation

 

5.1 : L’histoire du livre

La résistance impériale sur Cthonia touche à sa fin. Les trois compagnies sont réduites à presque rien et les Sons of Horus passent à l’attaque.

 

5.2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

Le chef de clan Kovarny a reçu l’ordre de reprendre la porte de Lupercal (renommée la porte du Traître). C’est le dernier point de résistance des Imperial Fists sur la planète. Mais il connaît le capitaine Garrius qui commande les forces impériales, ils ont été frères et se sont battus côte à côte avant l’Hérésie et il ne veut pas le tuer.

Pour Kovarny, un frère reste un frère quoi qu’il arrive et il veut essayer de le convertir avant de le tuer. Mais sa quête pour sauver son ancien ami, le conduit d’embuscade en embuscade et malgré les avertissements d’Ul-Buus l’apôtre noir, il finira par faire tuer tous ses hommes et par mourir lui-même des mains de Garrius.

 

 

5.3 : Conclusion :

Encore une histoire d’amitié entre un Imperial Fist et un Son of Horus et, encore une fois, c’est le Son of Horus qui est le plus humain des deux. Noah Van Nguyen joue sur la dualité loyaliste/traître. Beaucoup de Space Marineq se sont retrouvéq dans le camp des traîtres par loyauté. Loyauté envers leur légion, leur primarque ou leurs frères.

Au contraire des Space Marines qui sont restés loyaux envers l’imperium mais qui, au final, se retrouvent à combattre leurs anciens frères.

Au final, tout est juste une question de point de vue.

Nguyen s’en sort relativement bien. L’intervention du World Bearer est ici aussi bienvenue (comme dans la nouvelle précédente).

 

 

6 : Poussé par la haine de Gav Thorpe 18 pages

Révélation

 

6.1 : L’histoire du livre

Depuis la chute de la plate-forme de défense orbitale et l’arrivée des compagnies du capitaine Ashurhaddon, la situation avait changé sur Cthonia. Les Imperial Fist étaient pris entre deux feux.

 

6.2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

Les maigres forces des Sons of Horus présents sur Cthonia au moment de l’arrivée des Imperial Fists avaient tenu bon. Bien sûr, ils avaient perdu la station orbitale et n’avaient pas pu empêcher les Imperial Fist de débarquer sur la planète et de prendre la porte de Lupercal Traître mais ils les avaient bloqués dans les étages intermédiaires et l’arrivée des renforts avait totalement coincé les étages supérieurs.

Pour se sortir de ce piège, le capitaine Garrius a envoyé une petite force d’Imperial Fists sous les ordres du lieutenant Veermaf pour prendre possession d’une foreuse et percer un trou jusqu’à la surface.

Mais les Sons of Horus sont bien décidés à ne pas les laisser faire, et un véritable combat de rue s’engage autour de l’objectif.

Les Imperial Fist ne parviendront pas à percer et encore une fois tout le monde va périr dans cette affrontement.

 

 

6.3 : Conclusion :

C’est au tour de Gav Thorpe d’écrire une petite nouvelle. L’auteur de la Black Library qu’on aime détester. Mais il faut reconnaître que comme souvent il fait le boulot. Alors oui, c’est encore une histoire de combat entre deux anciens Gangers, un dans chaque camp mais Thorpe réussit à augmenter l’angle de vue et à nous donner un aperçu de la guerre dans son ensemble et de la mentalité insoumise des gangs de Cthonia.

C’est la nouvelle qui introduit le mieux la boite de jeu de la V2 qui sort en même temps. Sans faire de publicité, elle pose le décor de la campagne.

 

 

7 : Le Postulant de Chris Forrester 13 pages

Révélation

 

7.1 : L’histoire du livre.

La bataille de Cthonia durait depuis trop longtemps maintenant et le siège de Terra était engagé depuis longtemps aussi. Alors que tous les yeux étaient tournés vers Terra, une autre force arrive sur la planète.

 

7.2 : L’histoire avec un grand H

Révélation

 

Nous sommes venus, nous sommes la mort…

La Dreadwing venait de poser les pieds sur Cthonia et donnait directement l’assaut sur les positions des Sons of Horus.

La Dreadwing faisait partie des six Osts formant les Dark Angels et avait reçu de l’empereur des armes qui avaient été par la suite interdites.

C’était à eux de détenir le savoir interdit de l’imperium et c’était à eux de savoir quand l’utiliser.

Et aujourd’hui, l’heure était venue de faire regretter leur traîtrise aux Sons of Horus.

Karaël effectue sa première mission avec la Dreadwing il est postulant pour en faire partie, il sait qu’il n’a pas droit à l’erreur mais quand ils interceptent un appel à l’aide des Imperial Fists, les doutes l’assaillent et il voudrait leur porter secours. Il ne comprend pas que la Dreadwing et leur lieutenant ne considèrent même pas la possibilité de le faire.

Mais Karaël ne pouvait pas laisser mourir ses frères Imperial Fist, ça allait à l’encontre de son serment de Space Marine et il n’avait pas encore prêté serment à la Dreadwing alors il avertit les Imperial Fists de fuir.

Et cette communication non cryptée permet aux Sons of Horus de les localiser.

Les Dark Angels ont finit par exécuter leur mission mais ça a coûté beaucoup trop de vies…

Cthonia allait être totalement détruite mais c’était une faible vengeance pour la mort de l’empereur.

 

 

7.3 : Conclusion :

Chris Forrester m’avait agréablement surpris avec sa nouvelle sur les Space Wolves à Noël et il réussit à me surprendre une nouvelle fois avec cette nouvelle sur les Dark Angels de la Dreadwing. Alors bien sûr, c’est assez rapide il n’y a que 13 pages mais il a bien compris ce que sont les Dark Angels, il fait la distinction entre la Deathwing qui représente la part honorable des anges et la Dreadwing, la part de destruction et de vengeance. Il pose aussi le problème de conscience que posent les secrets et les non-dits parmi les plus jeunes aspirants.

C’est une bonne petite nouvelle pour en terminer avec Cthonia.

D’ailleurs, Forrester qui avait développé l’histoire de BloodHowl en expliquant ce qui lui était arrivé, a encore le droit de développer l’histoire de l’hérésie d’Horus avec l’explication sur la destruction de Cthonia.

C’est assez rare qu’un nouvel auteur puisse le faire pour le signaler.

 

 

8 : L’histoire de Cthonia :

Révélation

 

Avec ces sept petites nouvelles, on a quand même une vue de ce qui se passe sur Cthonia pendant l’hérésie d’Horus.

Après le début de l’hérésie, une flotte de blocus est venue mettre le siège à Cthonia et débarquer trois compagnies d’Imperial Fists.

Les impériaux ont rapidement pris la forteresse orbitale et la forteresse planétaire qui s’appelait la porte de Lupercal et qu’ils ont renommée la porte au traître. (Ce qui est assez drôle parce que les impériaux utilisent le mot traître pour remplacer le nom d’Horus alors que les Chtonien utilisent le mot « porte aux traîtres » parce que la forteresse appartient aux impériaux).

Les choses se compliquent par la suite avec l’arrivée d’une flotte de secours des Sons of Horus qui fait fuir la flotte impériale et bloque les Imperial Fists au sol. Les combats entre les deux forces s’engagent.

Les Imperial Fists utilisent les installations de la forteresse qu’ils occupent pour « fabriquer » des Space Marines de manière accélérée dans le but de remplacer leurs pertes.

Mais, petit à petit, les Sons of Horus prennent le dessus.

Au moment de la fin du siège de Terra, apres l’affrontement entre Horus et l’Empereur, un détachement de Dark Angels arrive pour faire exploser la planète (Le primarque des Dark Angels s’est lancé dans une tournée des planètes des légions rebelles et les a toutes détruites).

Les Dark Angels font exploser la planète avec les traîtres et les Imperial Fists survivants.

 

 

9 : L’hérésie d’Horus

Révélation

 

On ne parle pas d’hérésie mais beaucoup d’honneur dans ces nouvelles. Les soldats des deux camps se battent par loyauté envers leurs frères, leurs légions ou leur primarque. C’est d’ailleurs assez paradoxal de constater que la plupart des protagonistes (impériaux comme rebelles) se battent et vont mourir pour des valeurs qui ne signifient plus rien pour leur maîtres respectifs.

Les seuls à sortir vivants de l’affrontement au final, sont les Dark Angels qui ont abandonné leur honneur pour leur devoir.

 

 

10 : Conclusion générale :

Je suis vraiment mitigé avec ce recueil. Franchement, il fait moins de 110 pages (en version numérique) et c’est vraiment très peu. Surtout pour un recueil qui sort en même temps que la nouvelle version d’un jeu. En général, ce genre de recueil balaye une majorité de factions et les montre à tour de rôle sous leur meilleur jour.

Là, en fait, on nous raconte vite fait l’histoire de Cthonia, la planète de Horus Lupercal et c’est tout.

Après l’histoire est intéressante mais on reste quand même sur notre faim.

 

 

Link to comment
Share on other sites

Mise a jour dur 28 juin 2022 avec:

La Chute de Cthonia

 

@gaspard Bravo tu m'as pris de vitesse 😛

 

En epub le livre fait 109 pages enfin la partie récit sans la pub a la fin 😛 ce qui est vraiment tres peu.

 

Sinon pour ce que tu as mis en spoil :
 

Révélation

 

Necromunda: les Imperial Fist libèrent Nécromunda des Orcs mais j'ai pas réussit a savoir si c’était pendant la croisade ou après

 

Et pour la dernière nouvelle, je vois plus ça comme le dernier monde détruit sur ordre du Lion pendant ça tourné des planètes des légions renégate non?

 

 

Bonne lecture a tous^^

Link to comment
Share on other sites

La réponse mystérieuse..

 

Révélation

Necromunda semble avoir été renommée tel que durant la grande croisade. La réponse est dans le livre 3 de FW en page 77 apparemment, que je n'ai pas sous la main pour le moment.

 

 

Et concernant le postulant, je pense que c'est bel et bien le début littéraire officiel de la purge, puisque même le patron local de la dreadwing déclare que c'est la faute aux fists si l'empereur a été tué.

Il y a plusieurs passages qui me dérangent dans cette nouvelle, en français en tout cas il y a des trucs genre : " il est trop vénère d'entendre les vox renegats" Et la phrase d'après"il n'est absolument pas touché par les Vox renégats". Et le postulant en lui même n'est un peu concon hein.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, gaspard a dit :

La réponse mystérieuse..

 

Perso j'ai lu le livre en anglais et :

Révélation

 

On voit bien le soucis de loyauté posé au postulant. Il a du mal avec les secrets et le fait de laisser des ennemies en vie et de laisser mourir des allier. Après il est con aussi c'est un space marine il devrait comprendre que des fois il n'y a pas le choix.

Mais l'auteur joue sur l’ambiguïté qu'il y'a entre la loyauté entre légion et la loyauté a la Dreadwing.

 

 

Et sinon avec les dernières nouvelles sorties : ce recueil, les nouvelles de noël ou même le recueil successor que je suis en train de lire , je crois qu'on va avoir un gros soucis de cohérence avec les nouveaux auteurs. Alors il y'a des auteurs qui connaissent warhammer 40K, l'hérésie d'horus et AoS mais il y'en a qui ne connaisse pas trop et qui tape totalement a coté de tout ce qui a été écrit avant et c'est dommage...

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Il y a 8 heures, Krinvitz a dit :

Aberrant - Dan Abnett

 

Dsl pour le spoil du coup :'( sinon le titre de la nouvelle en anglais c'est Misbegotten. Et ça spoil aussi les historie dans la 4eme de couverture anglaise ....

 

Sinon pour L'Ombre du Passé:

Révélation

Corax a se moment de l'histoire a abandonné son enveloppe charnelle depuis longtemps et poursuit les Words Bearers à travers le warp tel un démon de l'empereur pour les tuer un par un. Donc il doit y avoir un peu des deux: c'est un démon mais Lorgar a un peu les chocottes aussi.

 

Pour le prix, les recueils de la série Primarques sont tous exagérer... Moins de 10 nouvelles a chaque fois pour plus de 15 euro a chaque fois.

 

Pour Cthonia a par si tu veux tout lire comme moi c'est vraiment dispensable, c'est un roman pour vendre la sortie du jeu comme on a pu voir avec croisade et autres récits sauf que la c'est vraiment fait a la va vite...

Link to comment
Share on other sites

On l'avait sentit venir après "Saturnine" mais surtout après les éventements de "Faucon", la fin de l'histoire de Garro:

https://www.warhammer-community.com/2022/07/13/nathaniel-garro-strikes-back-against-mortarion-in-a-new-siege-of-terra-novella/

 

 

Alors je fais les spoil ici est pas sur le tread actualité au cas ou :

Saturnine:

Révélation

Après le départ des chevalier gris pour Titan, Garro et Loken partent ensemble avec les derniers survivant des loyalistes des légions rebelles

 

Faucon:

Révélation

On retrouve Loken qui pourchasse Euphrati Keeler mais Garro n'est plus avec lui...

 

Et du coup le petit résumé du 4eme de couverture du livre sur Garro me fait me poser pas mal de question....

Révélation

 

Alors que Garro lutte pour protéger Keeler des horreurs de la guerre, il se retrouve confronté a Mortarion...

 

Ce qui est impossible en fait ^^.... Keeler est en prison sous la garde des Custodes, quand elle est libérè pendant "Faucon", Mortarion n'est plus en possibilité d'intervenir parce qu'il est au prise avec Jaghatai Khan... Du coup je ne vois pas comment ils vont concilier tout ça....

 

 

Ils annoncent aussi qu'il reste pas mal d'histoire à conclure avant la fin... C'est peut etre juste une figure de style mais ça promet la fin de pas mal d'histoire si ils veulent surfer sur la sortie de HH V2.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, gilian a dit :

Faucon:

  Masquer le contenu

On retrouve Loken qui pourchasse Euphrati Keeler mais Garro n'est plus avec lui...

 

Et du coup le petit résumé du 4eme de couverture du livre sur Garro me fait me poser pas mal de question....

  Masquer le contenu

 

Alors que Garro lutte pour protéger Keeler des horreurs de la guerre, il se retrouve confronté a Mortarion...

 

Ce qui est impossible en fait ^^.... Keeler est en prison sous la garde des Custodes, quand elle est libérè pendant "Faucon", Mortarion n'est plus en possibilité d'intervenir parce qu'il est au prise avec Jaghatai Khan... Du coup je ne vois pas comment ils vont concilier tout ça....

 

 

Ils annoncent aussi qu'il reste pas mal d'histoire à conclure avant la fin... C'est peut etre juste une figure de style mais ça promet la fin de pas mal d'histoire si ils veulent surfer sur la sortie de HH V2.

 

Petite erreur je pense,

Révélation

Keeler est libérée à la fin de Mortis (par Loken), du coup dans l'intervalle Mortis-Faucon Garro et Mortarion ont le loisir de se taper dessus

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 49 minutes, Dias Irae a dit :

 

Petite erreur je pense,

  Masquer le contenu

Keeler est libérée à la fin de Mortis (par Loken), du coup dans l'intervalle Mortis-Faucon Garro et Mortarion ont le loisir de se taper dessus

 

 

Oui pardon je me suis trompé de livre mais:

Révélation

Au moment ou elle est liberé c'est l'intervention d'un space marine qui la sauve et on sait plus tard que c'est Loken, j'avais pensé Loken et Garro mais Loken a l'air de l'avoir fait solo. Du coup tu as tout a fait raison pour la partie entre Garro et Mortarion par contre je vois pas a quel moment il aide Keeler... Ou alors c'est lui qui fait que Keeler a de la chance^^.

 

 

@Krinvitz Alors Corax finit l'hérésie et la purge a la tête de ça légion mais au moment de divisé ça légion en chapitre, il retourne dans la tour du Corbeau sur Délivrance et exécute les monstres qu'il a créé et un an après il part seul dans l'oeil de la Terreur. Par contre je connais l'histoire depuis longtemps mais je me souvient plus ou je l'ai lu^^.

 

Sinon même si c'est bien de finir l'histoire de Garro, il y'a d'autre personnage dont j'aimerais avoir la fin de l'histoire.... Jago Sevatarion par exemple^^

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Bon, après avoir lu le cycle Word Bearers, puis le cycle Emperor's Children, je suis en plein dans le cycle Night Lords.

 

Et mon dieu, que c'est fatiguant de lire toujours la même chose dans Pharos. Et vas y qu'il faut 5 Night Lords pour tuer 1 Ultramarines, ou que 5 troufions de l'armée irrégulière se font 2 Night Lords tranquillou. C'est vraiment dommage qu'à chaque fois, il faut qu'on ait du glorieux loyaliste qui se bat/défend mieux que le traître parce qu'il est poussé par des idéaux plus nobles. Qu'un 1vs1 Night Lord/Ultramarine penche en faveur de l'UM qui a une plus grande tradition martiale alors que le NL est plus versé dans le coup par derrière, ok. M'enfin là j'ai l'impression de sous-Astartes en permanence. Même quand les deux lieutenants NL affrontent un capitaine Ultramarines, c'est la chienlit, le mec les dose avec juste un gladius contre une vouge tronçonneuse et une hache de bourreau (on est pas sur la même allonge...).

 

Bref, j'ai vraiment peur d'arriver à Terra et de constater que 10 Imperial Fists tuent des compagnies entières de World Eaters, d'Iron Warriors ou d'Emperor's Children parce que "ils sont trop cons les chaotiques, ils courent droit devant". A la base, un space marine d'une légion est sensé équivaloir à celui d'une autre. Même sans psy, les Thousand Sons de Prospero réussissent à tuer des Custodes et mettre en place des stratégies utiles.

 

Désolé pour le coup de gueule, mais là c'est dur.

 

P.S.: c'était pareil pendant le cycle de Calth où les Word Bearers éclatent quelques Ultramarines avec un stratagème plutôt astucieux, avant de se faire génocider en masse par les héros du p'tit déj'. Remus Ventanus est notamment insupportable. J'ai peut-être un problème avec les Ultramarines.

 

Le 14/07/2022 à 20:17, gilian a dit :

Sinon même si c'est bien de finir l'histoire de Garro, il y'a d'autre personnage dont j'aimerais avoir la fin de l'histoire.... Jago Sevatarion par exemple^^

Grave ! Sinon faudra attendre la série sur la Purge peut-être. Je doute que Games donne une figurine de personnage spécial à chaque légion renégate dans les prochaines années, sinon ça aurait été un choix de fou !

Link to comment
Share on other sites

Il y a 23 heures, Kaelis a dit :

Je doute que Games donne une figurine de personnage spécial à chaque légion renégate dans les prochaines années, sinon ça aurait été un choix de fou !

Pour le coup Sevatar et Garronont leurs figurines, et je ne désespère pas d'avoir un perso spécial par légion.. bon pour le coup mes deux principales sont les if et les soh donc je suis gâté, mes IH et Salamandres pleurent un peu plus..

 

Et sinon j'ai terminé forgé par les flammes, un peu au forceps faut bien le dire. J'ai eu l'impression que l'auteur devait se forcer d'écrire ces histoires pour faire le raccord avec 40k, et j'ai trouvé tous les intervenants un peu pathétiques. Ça m'a un peu chiffonné avec cette fin d'hérésie, alors je relis la trilogie originelle pour voir ce qu'il s'y dit (et si je retrouve des liens avec les cartes du jeu du même nom).

Edited by gaspard
Link to comment
Share on other sites

Le 05/08/2022 à 15:11, Kaelis a dit :

Bref, j'ai vraiment peur d'arriver à Terra et de constater que 10 Imperial Fists tuent des compagnies entières

 

Mais non mais non .... quoi que 😛 ......

Je déconne, franchement le siège de Terra est très bien. Alors oui y'a des coups d'éclat mais dans les deux camps d'ailleurs. Après le seul défaut de ce genre de chose c'est pour les gens qui connaissent bien 40K . On sait que certains personnages ont des armures en scénarium... Mais même la ils arrivent a en faire quelques choses.

Le duel a distance entre Perturabo et Dorn est relativement bien rendu, alors oui c'est pas des coup de hache c'est de la strat mais c'est bien fait. 

Je vais pas m’étendra sur le cycle on en parlera quand tu l'aura lu ça m'évitera de spoil par inadvertance.

 

Le 06/08/2022 à 14:31, gaspard a dit :

Pour le coup Sevatar et Garronont leurs figurines, et je ne désespère pas d'avoir un perso spécial par légion..

 

Quand on voit qu'ils arrivent a sortir des kit en injection pour des perso de la blacklibrary et que tu vois que certain studio lache la résine pour la 3D ( je pense au dernier Greebo Games @Barbarus notre spécialiste BB a peut etre du en voir), je vois pas pourquoi GW le ferais pas...

 

Sinon moi aussi @gaspard je me suis fait avoir par les impérial fist:

 

To04yq3h.jpg

 

Mais ça va en rester la je pense je suis vraiment trop nul en jaune :x

Link to comment
Share on other sites

Franchement t's dur avec toi, c'est un beau jaune.

Par contre moi j'attends toujours le Faf' et le livre sur Magnus que j'avais commandé en même temps, je suis pas pressé mais là ça fait long quand-même.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

SPOILER

 

Vous pourrez pas dire qu'on vous a pas prevenu^^: Il n'y a pas de texte seulement les 3 illustrations qui se trouve dans Echoes de l'Eternité mais y'en a une des 3 qui est une surprise 😛

 

Si vous voulez lire le livre sans spoile ouvrez pas ce qui suis^^.

 

Révélation

cp2u5feh.png

 

5JxRAdEh.png

 

e3QWXJWh.png

 

Et bonne lecture a tous, vous me voyez pas de la journée je pense 😛

Link to comment
Share on other sites

Messieurs (mesdames) avides lecteurs j'ai une question.

 

Je cherche à me faire une force 30k d'Emperor's children en étant le plus canonique possible. J'ai déjà fais un Kratos qui est le Arme Superbia illustré dans le bouquin de règle (avec le Prédator et le Léviathan de cette même double page qui vont suivre).

 

J'aimerais trouver des romans/nouvelles avec des Emperor's children dedans pour m'inspirer sur mes figurines.

 

Comme je suis les nouvelles sorties Horus Heresy on part sur une base de Mk Corvus donc plutôt de l'EC traitre et au moment du siège de Terra (j'ai déjà l'omnibus Fulgrim et le bouquin Path of Heaven).

 

Merci

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.