Jump to content
Warhammer Forum

Le Passant

Membres
  • Content Count

    56
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Ah non mais tout ça c'est fait/en cours hein (tableau du Compagnon rareté/zone, tableau des produits courants de l'Arsenal repris et augmenté avec encombrement/rareté, tableau de toutes les principautés avec niveau de richesse pour la prise en compte de la rareté, les principales importations, principales exportations, principaux partenaires commerciaux, zones d'échange). Je dis juste que j'aurais voulu proposer une simple règle de calcul pour passer de la vente au détail à la vente en gros pour éviter de dédoubler tous les tableaux et tout faire moi-même.
  2. Je trouve le système de commerce de gros du Compagnon assez tortueux, et je n'arrive pas à proposer une règle de calcul simple pour convertir de la vente au détail à la vente en gros. Je crois que j'y passerai une heure de plus pour combiner les tableaux et proposer les chiffres pour le tout... En tout cas, je constate que dans l'Empire, le litre d'amandes est vendu détail à 2 co (40 pa donc), mais vendu en gros, il ne représente que 13/14 pa (il faut exclure le poids du tonneau et le coût du tonneau du calcul, ça donne ça). Mais difficile d'appliquer ça à tous les produits...
  3. Merci ! Pour information, à cause de Miles (oui, gras et souligné, j'insiste), le chapitre Bazar va tripler de volume, avec une quinzaine d'épices, des drogues, de la bouffe, de la boisson, même des matériaux de construction et des instruments de musique bon sang, plus tout les produits indiqués courant de l'Arsenal mais avec les prix version Arabie. Beaucoup de Wikipédia là-dedans, mais bon, on a bien du bien terrien dans l'officiel, et si ça peut permettre d'avoir une base toute prête pour des aventures commerciales...
  4. J'adore cette chanson ! J'en suis environ à la moitié de la version anglaise...une fois finie, je reviendrai sur la vf pour corriger les dernières fautes que j'aurai vu au passage (mais certainement pas les dernières de l'ensemble), puis je mettrai à disposition les deux versions ensemble.
  5. J'ai dilué, au final. Ca nécessitait peu de changements, j'ai simplement changé l'encart pour le faire parler du sport et divertissement en général), changé le passage sur le stade pour inclure d'autres divertissements et effacer la tribune des commentateurs Cabalvision...mais j'ai laissé le passage sur l'équipe, les gens en feront ce qu'ils voudront, y a pas marqué Bloodbowl. C'est ce que j'ai mis dans l'intro, d'ailleurs :
  6. Hello, Je suis allé chercher la page des sorts en question, dans le Town Cryer 20, si jamais ça peut t'aider : https://imgur.com/a/CPgmN8b Edit : quand j'y pense, des Arabiens qui créent des ushabtis, je crois qu'il y en a en deux occurrences : dans Totentanz, le personnage principal se sert d'une statue de danseuse pour y incarner l'âme d'une danseuse arabienne du passé. La statue s'anime comme un véritable corps et avec tout l'esprit de l'incarnée, même si pour une durée limitée. Dans la nouvelle Gotrek et Felix The Two Crown of Ras Karim, le mage arabien de service a des soldats qui sont de pierre sous leurs armures.
  7. Disons qu'ils sont monocentristes, les autres dieux ils connaissent et c'est un peu en fonction des individus...mais officiellement, il n'y a que l'Unique/Ormazd/Allah, les autres étant officiellement au mieux ses subordonnés. La seule source qui contredit ça c'est Warmaster avec la mention de deux déesses (Ishtra et Uzzal), donc j'ai mélangé les deux du mieux que j'ai pu. On pourrait très bien imaginer des cultes clandestins pour les anciennes divinités, et les Arabiens les vénèrent toujours dans un sens, mais plus comme des saints patrons ou des sous-fifres, donc tout va à l'Unique au bout du compte. Bah le népotisme et l'importance de la lignée, à Nehekhara comme ailleurs...d'ailleurs il n'a pas eu le baiser du sang, il a volé l'élixir. Effectivement ce n'est pas de moi, c'est l'une des deux lignées coupées des Maîtres de la Nuit, l'autre étant une lignée basée à Cathay, les Sang de Jade. Aucune pudeur, j'ai simplement suivi et rabiboché ce qui est dit des eunuques dans les différentes sources fluff officielles : esclaves à l'esprit brisé, parfois combattant frénétiques. Il n'est jamais fait mention nulle part d'eunuque ayant de hautes positions, et ça contredisait justement le "fluff officiel" sur la question, donc j'ai inclus pour être exhaustif mais sans aller plus loin. Je le vois comme une carrière contrainte, comme celle d'Esclave des Fils du Rat Cornu. Merci pour les retours ! Je vais donc corriger les étourderies, modifier des choses de-ci de-là, et achever le chapitre sur les superstitions, puis je mettrai en ligne une nouvelle version.
  8. Corrigé, merci ! Les déserts ne sont pas vides de végétations, il y a des oasis, des buissons, des herbes hautes qui poussent de-ci de-là. Il n'y a guère qu'en s'approchant de Nehekhara que ça s'amenuise réellement, et encore, comme l'indique les livres d'armée Roi des Tombes, il y a des oasis habitées par des arbres carnivores ou vampiriques. Après, ça reste très épars la plupart du temps, mais les nomades ont logiquement accès à des dépôts de tourbe ou de charbon quand il affleure dans les zones de désert rocailleux et les petits massifs qui ressortent parfois. Enfin, la bouse séchée est un bon combustible et je pense que les nomades l'utilise forcément. On peut aussi penser que les nomades les plus éloignées des zones boisées doivent commercer avec ceux qui habitent plus près du sud ou des côtes. Là j'admets ne pas être clair car ce passage a été écrit à un tout autre moment. Je vois les choses ainsi, un peu en vrac : si les Arabiens commercent volontiers avec le Vieux Monde, on ne peut pas dire qu'ils les apprécient plus que cela, et craignent beaucoup que les Tiléens ou les Marienburgeois ne marchent sur leur plates-bandes. Je pense que les citoyens du Vieux Monde ont plus de chances de se faire blouser dans les ports arabiens que dans les colonies, que ce soit à cause de la façon dont les Arabiens marchanderont ou des taxes qu'ils leurs seront imposées, sans parler de la corruption. De plus, le développement des colonies nécessite cet apport impérial et bretonnien, et beaucoup de navires qui transitent vers là-bas sont commandités directement par les fournisseurs, il ne s'agit pas de le vendre au plus offrant, il s'agit de soutenir l'effort colonial. Et culturellement, effectivement, les gens seront probablement plus enclins à se diriger vers des "visages familiers", même si les siècles ont changé les choses. On a l'une ou l'autre source qui mentionne aussi que la Tilée et Marienburg font un peu chasse gardée sur le marché arabien, possible que marchands Bretonniens et Impériaux se rabattent sur un marché moins occupé par leurs rivaux, et plus favorable à leur présence à cause des colonies. Même si avec ce que j'ai écrit sur Ra'Ban, ça aussi pourrait tourner en leur défaveur...ou pas. Tout ceci concerne surtout l'aspect commercial de gros, les aventuriers, les touristes, les ambassadeurs vont partout. Pour ce qui est de la navigation, les navires arabiens sont en grande majorité pas du tout adaptés à la haute mer. Les nations du Vieux Monde, elles, emploient des navires capables d'aller plus loin , et peuvent donc se permettre d'aller plus loin sans escale, peut-être aussi pour éviter les pirates, nombreux dans la région.
  9. Le Blood Bowl étant mentionné dans les Héritiers de Sigmar (et dans Warhammer Quest, aussi), il existe, peut-être pas sous la forme très fantasy de Blood Bowl, mais il existe. Après je vais pas épiloguer là dessus, je diluerai, et c'est tout.
  10. C'est mon postulat de départ, sachant également que toutes les régions du monde n'ont pas forcément les mêmes entraves. Des joueurs norses n'auraient que peu de difficultés à rencontrer des équipes kurganes et donc chaotiques (mais pas nécessairement avec un Buveur de sang qui apparaît sur le terrain), ou nains du chaos par exemple, tandis qu'une équipe des colonies pourrait rencontrer des hommes-lézards et des amazones. Dans l'absolu, je partirai même du principe que des équipes peaux-vertes ne seraient pas hors de propos dans le Vieux Monde, car les humains en emploient comme mercenaires. On a un texte fluff qui mentionne explicitement une armée de mercenaires composée d'humains, de nains, d'elfes, d'orques, d'ogres, d'hobgobelins, le tout en Cathay. On a le récit d'un mercenaire qui raconte sa relation avec un "frère d'armes" (tout est relatif) hobgobelin. On a des marchands qui recrutent des guides gobelins pour se diriger vers l'Arabie. On a des gnoblars qui vivent à Pigbarter avec les humains (comme des clodos, certes). Pourquoi les orques ne pourraient-ils pas affronter des humains au Blood Bowl ? Attention, il ne s'agit pas de faire louer les auberges de Nuln par une Waaaaaagh, hein, mais comme le dit Danyboy, je pense que si les circonstances sont correctement expliquées, ça peut bien passer. Après, les gens placent leurs limites en fonction de leur perception de l'univers, et c'est vrai que ça dépend beaucoup de l'époque de production des jeux, certaines étant plus marquée par un antagonisme absolu entre les différentes races/armées du jeu de bataille
  11. Bon, j'essaierai de diluer le Blood Bowl dans l'obsession du prince pour les sports en général (et ce qui tourne autour), à voir comment j'arrive à changer ça sans changer la mise en page.
  12. Les soucis des modifications incomplètes des mois/années après ! Merci, je corrigerai ça. A côté, Alexandrie au I° et II° siècle va sur ses 500.000, Antioche vers 400.000 au I° siècle av, Rome 1 millions à la même époque, Bagdad 1millions 200.000 entre 1000 et 1100, le Caire 400.000 en 1500, Constantinople 600.000 en 1550, 700.000 un siècle après... Pour une cité qui existait déjà quand Nehekhara est partie en poussière, donc plus de 4000 ans, ça ne me paraît pas nécessairement exagéré, surtout si elle draine des nomades, des pauvres qui viennent de partout, une communauté étrangère assez importante, etc. Par ailleurs la seule information qu'on a sur le parallèle Arabie/Terre, c'est que ça correspond à l'Empire Ottoman du XVI° (Warhammer 2nde édition, dans le descriptif des Arabiens, dans la partie bestiaire), donc une version exagérée d'une Constantinople/Istanbul du XVI°-XVII° ne me paraît pas trop hors de propos. J'avoue. Mais sur ce point tant pis, les PNJs c'est un truc que je me force à faire à la base, donc je pense ne pas revenir dessus. Note qu'à aucun moment je n'ai parlé d'équipe chaotique ou de skavens qui se promènent tranquillement dans les rues, ou même de Nuffle. Je parle du Bloodbowl comme d'un sport violent avec des fans qui le sont tout autant, comme il l'est dans les Héritiers de Sigmar (yep, un encart sur une loi qui encadre les fans), ou comme d'autres sports comme le Snotball peuvent être décrits dans WJDR1. J'avoue, c'est là parce que ça m'amuse et que j'aime bien faire des références à d'autres choses, mais vis-à-vis du JDR v2 la seule chose qui se rapproche plus du jeu Blood Bowl c'est le sort de Cabalvision. On est dans le cadre du cameo, ici. Mais je pars du principe que le sport existe dans le monde "principal" de Warhammer, mais qu'il ne se déroule pas comme dans le jeu Bloodbowl, tout simplement. Pour citer les Héritiers de Sigmar, page 29 : Merci pour tes retours en tout cas, ça va me permettre de reprendre certaines choses !
  13. Hello, Alors il y a des éléments fluffiques pour la magie arabienne, car on a deux mages bien identifiés : le Mage Doré dans Dreadfleet (le jeu et le roman qui ajoute des choses), et Jasmina el Al, dans Blades of Chaos. Dans le tas, on a une épée enflammée, un jet de flammes, un sort de téléportation (plutôt un couloir dimensionnel), des éclairs à la Palpatine, des sceaux de protection... Il y a aussi la liste de sorts pour les bandes arabiennes qui figurent dans un Town Cryer et qui est essentiellement une liste d'élémentaliste mais qui reprend des classiques : la force du djinn, la tempête de sable, le jet de feu, etc. Dans Red Duke, on a aussi la mention d'une oasis transformée en vin par magie. Egalement un mage arabien capable de produire un Ushabti, en intégrant une âme défunte dans une statue, dans Totentanz. Mais pour un jeu de bataille, la liste proposée me semble bien. Beaucoup de sorts des sources citées au dessus sont plus "roleplay" ou destinés à des cibles réduites et pas à de grands affrontements.
  14. Merci pour ton retour ! Je vais voir pour cet encart tronqué, il y a peut-être eu un problème dans un redimensionnement. Je suis en train de finir la mise à jour. Avec plein de corrections, parce que fautes partout, donc je vais en profiter... Pour le commerce, je n'ai pas fait de cartes. J'avais envisagé de faire une "gazette" avec cités/denrées habituellement produites/exportées. Je pourrai effectivement faire ça, mais à l'époque je m'étais dit "ça va prendre trop de place". Entretemps j'ai ajouté 150 pages, donc je ne suis plus à ça près... Concernant la religion : c'est quasiment le premier chapitre que j'ai écrit, en fait. Il faudrait peut-être que je le reprenne pour l'enrichir. D'un autre côté, je ne veux pas en rajouter sur autre chose que l'Unique car c'est lui la divinité tutélaire... Pour Gotd et son culte : en fait c'est un assemblage de deux choses qui exist(ai)ent dans Warhammer. L'histoire du culte est à peine modifiée de celle de la Rédemption Rouge, un très vieux régiment de mercenaire pour Warhammer et quasiment le premier fluff écrit pour l'Arabie avec le régiment de mercenaire d'Aklan'd. La description de la folie meurtrière m'a rappelé Gotd, un sous-fifre de Khorne apparu dans la préhistoire de Warhammer, et comme j'adore essayer de mêler le vieux au récent, je me suis dit que c'était l'occasion de rapprocher les deux éléments de fluff. Dispensable, certainement, mais j'ai bien aimé le faire !
  15. Deathblow n'était pas un magasine sur Bloodbowl, mais sur Warhammer Quest. ? Toujours est-il qu'on ne peut pas, avec le fluff "moderne" de Warhammer, avoir un royaume arabien dans cette partie du monde.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.