Jump to content
Warhammer Forum

Dellirium

Membres
  • Content Count

    110
  • Joined

  • Last visited

About Dellirium

  • Birthday 11/21/1992

Previous Fields

  • Jeux
    WFB V9 Chaos-EN-Ogre-Skav-Khemri-Empire / Mordheim

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Tour 4 Elfes Noirs Rahkil l'Implacable se jette dans la mêlée et frappe tel l'ombre de la mort insaisissable. Quatre guerriers tombent sous ses frappes chirurgicales tandis qu'aucun coup ne l'atteint. Le moral des saurus est ébranlé et ils fuient, tandis que Rahkil se retourne pour revenir vers Nisareth, maintenant que sa mission est remplie. Kelgotral ne peut refreiner ses bâtards assoiffés de sang qui descendent se ranger face aux skinks qui menaçaient de leurs traits la silhouette solitaire de Rahkil. L'avatar de Khaine se rue à l'assaut de la herse qu'il tente de fracasser, en vain. Les sanguinaires prennent donc pied sur la portion de mur de la porte pour en activer l'ouverture. Nisareth fait presser le pas à ses exécuteurs sur le rempart pour se rapprocher du slaan dont elle veut la tête. La comète de Cassandora arrive finalement et surprend les khainite par la violence de l'impact. Neuf d'entre eux trouvent la mort en chutant des remparts sous la force du choc ou en recevant les débris projetés avec fracas. Ko'rzac de son côté ne parvient pas à tromper la suprématie magique de ses adversaires. Le char de tzeentch n'arrive toujours pas à abattre le carnosaure sur lequel il s'acharne. Tour 4 Hommes-Lézards L'araignée géante descend sans effort de sa tour pour se rapprocher de la porte. Les saurus lancent l'assaut sur les faibles effectifs druchii tenant encore la tour et massacrent les derniers occupants en y prenant place. Les meutes de crocs de sabre et de sang-froids convergent vers la porte depuis l'extérieur de l'enceinte eux aussi. Les caméléons se rapprochent de l'avatar devant la porte et parviennent à le blesser. Les saurus se rallient sur l'autre flanc et font volte face vers Rahkil tandis que les skinks face aux corsaires gardent leur calme et tir méthodiquement sur l'ennemi tandis qu'il s'organise au pied du rempart. Seulement deux druchii tombent, leurs capes en peau de dragons des mers prouvant leur valeur face à la grêle de dards empoisonnés. Le slaan général parvient à installer son hégémonie arcanique en passant son sort du trône de chêne, scellant les possibilités de Ko'rzac à pouvoir rivaliser avec ses adversaires. Tour 5 Elfes Noirs Les horreurs roses se rendent à l'évidence que s'entêter à vouloir user de magie dans pareil situation est risible et chargent la cohorte face à eux. Une poignée de skinks mourra, tantôt tués des mains difformes des démons, tantôt carbonisés dans les explosions du feu du changement, à la suite des coups des kroxigors qui en évaporent deux, et en divisent en deux encore deux autres. Les sauriens fuient face à pareille engloutissement sous le nombre. L'avatar franchi la porte dont la herse est relevée grâce aux sanguinaires. Ko'rzac vient se placer entre lui et les horreurs pour lancer une faille infernale de tzeentch, mais le flux magique lui échappe dans une débâcle incontrôlable. L'énergie accumulée fait s'affaisser la réalité et l'hâvocateur de tzeentch se retrouve aspiré instantanément dans le warp. Le char de tzeentch parvient enfin à abattre le carnosaure à bout portant de ses flammes du changement. Tandis que les khainites restants vont sur la tour pour se hâter de consolider leur contrôle de la porte. Les corsaires se voient réduits à moins d'une dizaines après avoir chargé et massacré les skinks face à eux. Tour 5 Hommes-lézards La contre-offensive des sauriens se referme sur l'ennemi. Les guerriers saurus chargent les sanguinaires et les font se volatiliser. Ils ne parviennent pas à échapper aux sournoiseries des démons qui concentrent leurs frappes sur le vétéran les menant et parviendront à le décapiter avec d'être révoqués dans le warp. Les caméléons viennent se coller à la tour et réussissent à abattre un exécuteur en haut de la tour de leurs dards empoisonnés. Les meutes sauvages se pressent à l'entrée pour venir faire la curée. L'avatar de Khaine est foudroyé par la puissance d'Uranon, l'électricité magique traversant toutes ses défenses. Les guerriers ralliés sur le flanc droit pressent le pas pour refermer l'étaut. La cohorte se rallie également pour affronter bravement son destin, les sauriens décidés à ne plus céder un pouce de terrain à l'ennemi. Fin de la bataille ! La suprématie magique des slaans pouvait maintenant s'exprimer clairement après la disparition des deux plus importants sorciers de l'alliance druchii et démons. Tout autour de la cité assiégé, l'ennemi refluait sous la menace de la faune cernant les assiégeant qui étaient maintenant les proies. La détermination légendaire des hommes-lézards venait encore de s'illustrer. Les plans des Anciens seraient respectés et la Plaque Maudite allait devoir être scellée à nouveau. Nisareth l'Impétueuse, Rahkil l'Implacable et Kelgotral, aussi appelé La Lamproie, parvinrent à s'échapper au milieu de ce chaos, se taillant un chemin sanglant pour s'extraire de cette folie. Leurs noms resteront dans l'histoire druchii, mais en quels termes ? L'expédition de leur seigneur avait échoué, le précipitant dans sa mort, mais pas seul. Malékith était courroucé d'avoir perdu un dragon noir et surtout le Plaque Maudite. Personne ne pouvait prédire où s'abattrait sa colère, et il y avait fort à parier que les survivants devraient s'acquitter d'un lourd tribu pour voir leur vie épargnée. L'arche noire leva bientôt l'ancre des côtes de la Lustrie pour s'en retourner vers la lointaine Naggaroth, ses cales peu remplies d'esclaves ou autre trésors. Heureusement pour Nisareth et Rahkil, ils dépendaient directement de Hellebron et revenaient de leur expédition avec les faveurs de Khaine. L'abondance de sang qu'ils avaient fait couler, sous le regard approbateur du Seigneur du massacre, laissait planner parmi les fidèles l'espoir d'une nouvelle croisade de sang. Kelgotral de son côté était plus mitigé. Il regrettait le temps perdu dans cette quête folle d'artefact capables de déclencher un tel déchainement de puissances magiques. Il gardait une certaine appréhension pour ce qui relevait de la magie dorénavant, et se dit qu'il ferait mieux d'organiser des opérations plus lucratives et habituelles de pillages. Les nobles elfes noirs de Clar Karond organisent chaque printemps des fêtes d'asservissement rituelles pour chasser les tribus orques. Débarrasser la terre sacrée de Naggaroth des orques est à la fois un grand honneur et un sport plaisant auquel La Lamproie envisageait de s'adonner. Ainsi il mettrait de la distance entre lui et Naggarond, ce qui n'est jamais mauvais lorsque l'on est impliqué dans le courroux du Roi Sorcier. - - - - - - - - - - - - - - - Personne d'autre que feu Tulgulath Sombremalheur n'avait poussé la réflexion quant à savoir pourquoi il avait été si simple de trouver autant d'esclaves skavens, dans des terriers trop facilement visibles, dans les alentours du terrain de la campagne menée contre les hommes-lézards. Personne n'avait fait le rapprochement avec le peu d'affaissement des murailles face aux travaux titanesques de sape organisés pendant des semaines par des milliers d'esclaves. D'ailleurs, personne ne s'était soucié de savoir ce qu'étaient devenu les esclaves skavens sensés être pris au piège dans l'effondrement des galeries de sape. Aussi, aucun druchii, pas même le Roi Sorcier, ne devinait ce qui se jouait réellement sous la cité, dont le siège mené par les druchii venait tout juste d'être levé… FIN DU CHAPITRE 1
  2. Tour 3 Hommes Lézards L'araignée géante se lance sans peine à l'assaut de la tour dans laquelle les esclaves des druchii avaient été menés par le maître esclavagiste. Le massacre effroyable qui en découlera les verra prendre la fuite et disparaître du champs de bataille. La cohorte de skinks et de kroxigors continue de menacer les horreurs de tzeentch pour mieux les dissuader d'aller récupérer la Plaque Maudite enfin repérée dans le grand temple, à côté des guerriers saurus accompagnés d'un vétéran et escortés par un carnosaur plus mort que vif... (Note : il s'agit d'une photo tour 4, le tour 3 Hommes-lézards manquant de photo) Le général slaan descend dans la cour intérieure, voyant les murailles intenables. Le contact retrouvé avec la terre mère décuple ses performances magiques et il réussit enfin à assoir sa pleine puissance magique, poussant à bout les forces de Ko'rzac pour le contrer. C'est à ce moment que le slaan éthéré lance une offensive ahurissante, libérant un torrent de foudre depuis ses doigts immatériels. Le flux électrique jaillit sur les khinerais survivants, les grillant sur place et se propageant vers les sanguinaire juste au dessus dans la tour. leur résistance magique les protège mais la foudre poursuit son chemin et vient écorcher vive la doyenne des furies, n'en laissant qu'un cadavre noirci. L'avatar de Khaine tout proche parvient à résister à la puissance du courant le parcourant, mais l'énergie ne s'arrête toujours pas. Elle vient frapper Mergath et sa manticore par dessus la muraille. C'en est trop pour eux, déjà exténués de leurs combats avec les saurus, et ils s'effondrent. Rassemblant une dernière bourrasque de magie, le slaan éthéré convoque une comète de Cassandora qui ne s'abbat pas encore mais s'apprête à chuter sur l'emplacement de l'avatar de Khaine. Un torrent de foudre se déverse parmi les druchii Les caméléons skinks se rabattent vers la baliste et en tuent les servants sans autre forme de procès. Les dix skinks ayant pris la manticore pour cible jusque là se retournent vers Rahkil, sorti seul de l'abri des remparts. Ils le s'acharnent à le darder de leurs traits, mais il est bien trop vif pour même se laisser toucher par des traits si peu véloces. Les crocs de sabre se ruent sur l'Hydre et l'encerclent tels des loups ayant cerné leur proie. Ils se ruent de toute part, et, même si elle peut opposer une de ses gueules menaçantes à chacun des cinq crocs de sabre l'assaillant, l'assaut de toute part la voit vite être submergée. Elle parvient tant bien que mal à déchiqueter un adversaire tandis qu'elle se fait couper deux têtes tout net par les gueules fatales des prédateurs face à elle. Ses autres blessures ayant beau se régénérer, elle ne parvient pas à rivaliser et fuit pour se faire piteusement rattraper par pareils félins en chasse. Fin du tour 3 Hommes-lézards
  3. Tour 3 Elfes noirs Les khinerais et les sanguinaires sont déterminés à ne pas laisser leur échapper leur trophée en la personne de la tête du slaan bientôt sans garde du corps. Mergath éperonne sa monture pour la lancer à nouveau à l'assaut du rempart toujours tenu par l'ennemi. La doyenne des furies hurle sa dévotion à Khaine en se lançant au milieu de la danse mortelle des deux titans déjà aux prises ensemble. Le chaudron de sang est dirigé sur l'immense lézard dans une fureur aveugle de meurtre mais la jungle et ses racines étrangleuses semble elle aussi répondre à l'enchantement de Mazdamundi et se voit agrippé par la végétation et inexorablement disloqué. L'hydre fait volte face, répondant à son instinct de prédatrice et sentant la meute se ruant à sa rencontre. Son souffle enflammé parviendra à peine à blesser une des agiles créatures. Nisareth guide ses fiers exécuteurs dans le donjon, remontant toujours la muraille vers le slaan résistant face à la mort. D'un geste, elle ordonne à Rahkil d'aller s'occuper seul des guerriers saurus revenant dans leur dos. cette manœuvre suscite l'agitation chez les sauriens qui voient là une proie qui servira d'exutoire après toutes leurs pertes subies par sa main... Ko'rzac, ayant conscience que l'offensive magique repose maintenant sur ses seules épaules, se lance dans une utilisation débridée des vents de magie vomis en torrent par la Plaque Maudite. Il parvient à former des des sorts les plus fous de la magie de Tzeentch sans pour autant parvenir à surclasser ses adversaires. Le chariot de tzeench va se poser dans le dos du carnosaure qui longe le temple pour aller vers les combats. Le feu du changement viens bientôt presque rôtir vivant le prédateur à sang froid qui ne doit sa survie qu'a son endurance impressionnante. Le slaan éthéré reste dans le colimateur de Ko'rzac, qui continue à le darder de ses traits de feu de tzeentch, sans effet... Tandis que les horreurs dans la cour intérieure se refusent toujours à aller au corps à corps pour privilégier la magie, restant bien inefficace, le slaan tiens tête contre toute attente ! Ses gardes meurent jusqu'au dernier, emportant avec eux quelques khinerais. Le batracien restait sur le rempart dans un immobilisme déroutant, contrastant l'agitation psychique que Ko'rzac pouvait percevoir de son troisième oeil. Le slaan mobilisait en effet toutes ses forces dans une débauche de télékinésie face à l'assaut terrible dont il était la proie. Ce mur invisible semblait encore tenir, mais pour combien de temps ? ... La doyenne des furies, telle une anguille vicieuse, se glisse entre les gestes lourds des deux protagonistes et parvient à surprendre le saurien de l'effroi. Elle se jette sur une patte d'appuis de la bête et entreprends une ascension foudroyante sur ses écailles impénétrables pour ses armes. Après avoir gravi le membre hors norme en s'aidant de ses fines lames comme de piolets, elle parvient à planter sa dague empoisonnée jusqu'à la garde dans le creux de son épaule, là où les écaille laissaient place à du simple cuir épais en guise de peau. Le saurien parvient enfin à se débarrasser de la frêle druchii en s'ébrouant énergiquement, ses claquements de mâchoires ne pouvant atteindre pareil endroit de sa propre anatomie. Mais il n'en fallait pas plus à l'avatar de Khaine pour mettre à profit la distraction offerte. Il se rua de tout son poids sur la bête, la percutant et faisant déraper sa patte blessée. Plaquant sa main sur sa nuque, il la bloquait au sol tandis qu'il abattait sa lame de son autre main sur son cou déjà meurtri auparavant. Trois coups d'une puissance prodigieuse eurent raison de la vénérable tête qui fût séparée de son corps dans un bain de sang spectaculaire. L'âme de druchii emprisonnée dans l'avatar et qui l'animait était hystérique devant pareil carnage, continuant à taillader le corps de la bête encore agité de soubresauts dans son agonie. La doyenne remercia Khaine face à cette pluie de sang bouillonnant qui lui redonnait toujours plus de vigueur en la recouvrant. Fin du tour 3 Elfes noirs
  4. Tour 2 Elfes Noirs Le char de Tzeentch s'envole pour prendre place sur les murs dans le dos des guerriers saurus refluants pour protéger leurs temples. Le feu capricieux du changement n'infligera pas de perte. Par contre, la méduse qui s'introduit dans la tour pétrifie en pierre le carnosaur qui n'avais visiblement pas compris l'erreur du Coatl avant lui... Ko'rzac se lance dans une traque du slaan éthéré tandis que Varathi vient se placer à tire d'aile sur la tour de siège pour accabler le saurien de l'effroi de sa sorcellerie. Les esclaves vont se placer sur les remparts libres de toute présence hostile. Les Khinerais veulent goûter au combat et fondent depuis les cieux sur les gardes des temples protégeant leur général slaan. Ce combat alléchant attire les sanguinaire qui rejoignent la mêlée sur les remparts. Les druchii sur les murs du flanc droit remontent l'enfilade des fortifications tandis que le dernier garde noir survivant se repli en contrebas des remparts. Tout le reste des troupes en contrebas se détourne des remparts pour remonter vers la porte centrale d'où le saurien de l'effroi s'apprête à s'élancer. Mergath s'élance avec sa manticore pour faire céder les guerriers saurus restants sur le rempart. Les manœuvres arcaniques des assaillants sont une fois encore repoussées par la toute puissance des slaans. Seuls certains sorts mineurs parviendront à s'immiscer dans des failles viendront faiblement accabler les gardes des temples ou blesser sommairement le saurien de l'effroi. Malgré ce soutien magique, la fureur de l'assaut sur le slaan et ses gardes du corps ne parvient pas à les déloger, même si plusieurs d'entre eux tomberons sous les coups ennemis. Même l'intendant skink du slaan, n'écoutant que le devoir de protéger son maître, su ruera sur le premier Khinerai arrivé sur la corniche pour finalement finir le cœur traversé par le bouclier sournois de son ennemi après avoir paré son coup maladroit. Languebestion se fait malmener par les fiers saurus, inspirés par la prouesse du vétéran ayant mis à bas le général ennemi. Cinq des leurs tombent mais ils parviennent à blesser gravement la bête furieuse malgré tout et la repoussent presque agonisante. Fin du tour 2 Elfes noirs. Tour 2 Hommes Lézards Le saurien de l'effroi se rue sur l'avatar de Khaine lui faisant face pour un duel de titan. La cohorte dans la cours intérieure n'ose pas se lancer sur la horde piaillante d'horreurs de tzeentch. Les salamandres et les skinks en fuite ne parviennent toujours pas à retrouver leur calme et fuient entre les temples. Les kroxigors, galvanisés par la mort du général ennemi, se ruent à l'assaut du rempart pour repousser l'ennemi. Le vétéran saurus les rejoint pour lancer un défi à la porteuse de la grande bannière ennemi... Et c'est à ce moment que Mazdamundi parvient à réitérer l'exploit de la bataille des flammes bleus d'antan. Toute la faune locale répond enfin à son appel télépathique et converge vers l'ennemi. Cinq crocs de sabres (fig cavaliers orcs sur sanglier pour proxy) se manifestent dans le dos de l'hydre vers laquelle ils se ruent, telle une meute en chasse. Une araignée géante ainsi qu'une meute de sang-froids sauvages convergent depuis l'autre flanc, soutenu par des skinks caméléons furtifs arrivant dans le dos de Varathi... Le slaan éthéré parvient à frapper avec la foudre la méduse précédemment montée dans la tour, comme pour se rapprocher des éléments qui allaient causer sa perte. Le premier fiasco de l'affrontement , provoquant un drain de pouvoir, voit écourter les tentatives des slaans pour dominer leurs adversaires. Mais ce sont les skinks qui viennent enfin faire pencher la balance des forces mystiques en présence. Varathi Mandebrume, toute absorbée par ses joutes magiques, ne voit pas venir les caméléons qui parviendront à darder sur elle et son pégase une myriade de fléchette mortellement empoisonnées. Le combat à mort opposant ces deux incarnations de la prouesse meurtrière est digne des légendes. Le saurien géant attrape le frêle corps de l'avatar dans sa gueule en tentant de le broyer sous ses crocs, ne parvenant qu'à effriter légèrement son armure de fer sombre et les pierres rituelles qui le constituent. Imperturbable dans pareille posture pourtant délicate, l'avatar réplique d'une frappe de maître dans le cou de la bête. Le saurien se cabra en lâchant sa proie, un flot de sang inondant les alentours par la plaie béante, laissant deviner une artère sectionnée. La statue animée n'en resta pas là, profitant de cette ouverture dans la garde de son adversaire pour porter encore un coup vicieux dans le ventre moins protégé de la bête. Grondant, cette dernière se reculera hors de l'allonge de l'ennemi sans pour autant fuir, trop désireuse de surmonter pareil combat. Le duel du vétéran saurus sur les remparts fût relever par Nisareth, que l'on appelait pas L'impétueuse pour rien. Cherchant à laver l'affront du meurtre de son général, elle se rua sur l'ennemi, ne prêtant pas attention à ses blessures béantes ne semblant pas l'handicaper. La fureur de Khaine l'habitait comme à chaque bataille, et pareils détails ne sauraient la distraire de son but : faucher les âmes pour son dieu et faire couler le sang. Le vétéran saurus avait connu maintes batailles, mais rarement pareil adversaire. Les lames de la matriarche semblaient animées d'une vie propre tellement elles virevoltaient à une vitesse surnaturelle dans ses mains. Le saurus tenta bien d'esquiver autant de coup que sa prouesse martiale lui permettait d'anticiper, mais les coups arrivaient tout bonnement trop vite pour permettre une prompte réaction. Nisareth, en un seul enchaînement, trompa la défense de d'adversaire et logea sa lame dans la seule partie fine de la carapace séculaire de son ennemi. La lame plongea jusqu'au cerveau, laissant le corps du vieux guerrier choir, inerte à ses pieds. Les kroxigors n'arrivèrent même pas jusqu'au sommet du rempart. Les exécuteurs et Rahkil, poussés par une envie de meurtre décuplée par le brouet de sang, se jetèrent littéralement sur l'ennemi, depuis le parapet, alors même que c'était eux qui chargeaient leur position. Les kroxigors, lents et gênés sur l'étroit escalier menant au sommet du rempart, n'eurent aucun chance de riposte. L'assassin donnait l'illusion de se battre face à de grands enfants grotesques. A lui seul, il tua deux colosses, tandis que les exécuteurs progressaient tels de sinistres bûcherons, tranchant gorges, aines et artères comme autant de points vitaux d'où jaillissait le liquide vermeille en flots puissants. Là où un instant auparavant se trouvaient cinq redoutables prédateurs, il ne restait plus maintenant que monceau de corps et viscères répandues sur la muraille. Fin du tour 2
  5. Salut salut ! Oui @Grush, j'aime beaucoup la narration dans mes rapports, m'amusant à interpréter les jets de dés qui façonnent le destin de nos figs adorées pendant les batailles. C'est clair qu'au milieu de cette bataille qui s'est étalée sur un jour complet, on avait pas le temps pour y aller de nos interprétation sur le moindre résultat obtenu. Mais avec du recul, je trouve toujours des interprétations intrigantes et aime les enrober de contexte pour rendre la chose plus héroïque qu'un simple cube s'étant arrêté sur une de ses faces ^^ Merci @Kanak ! Ravi que cela te plaise. Ton vœu est sur le point d'être exaucé… Alors sans plus attendre, je m'y remets Tour 1 Hommes-Lézards Les druchii faisant péniblement progresser le bélier de siège étaient soulagés de n'avoir pas été la cible des attaques pyrotechniques des salamandres. Ils progressaient lentement mais allaient bientôt arriver au contact de la porte de la forteresse. A leur grande surprise, la porte s'ouvrit pour laisser apparaître un saurien de l'effroi titanesque se ruant sur eux dans une charge faisant trembler la structure qu'ils poussaient. Une surprise de taille ! Tandis que le bélier et ses occupants druchii se faisaient éparpiller en milles morceaux, au sens propre, les forces hommes-lézards dans la coure intérieure s'efforçaient à retrouver leur sang-froid, au sens figuré. C'est ainsi que les kroxigors forcent les skinks ayant fuit la tour face aux sanguinaires à se rallier, dans un grondement de gueule sourd sans équivoque. Ils se reforment donc pour faire face aux horreurs de tzeentch qui venaient d'apparaitre soudainement hors de leur glyphe de portail. Les guerriers saurus et la troupe de kroxigors répondent à leur instinct de prédateur en faisant volte face en se ralliant pour organiser la résistance malgré le terrain cédé sur les remparts. Les salamandres et skinks tirailleurs, ayant fuis au travers du char démoniaque et de Varathi auparavant, n'arrivent pas à retrouver leur calme et poursuivent leur fuite entre les temples. Les guerriers saurus restants, sur le flanc gauche des druchii, sortent des remparts pour se rabattre vers le gros des troupes ayant fait la percée, pouvant se rapprocher prochainement des temples à protéger de leur incursion. Le slaan éthéré vole et s'éloigne vers le grand temple, pour ne pas se faire encercler par les hordes démoniaques pouvant parvenir à le blesser du fait de leur nature magique. Le bras de fer magique se poursuit, ne voyant émerger toujours aucun vainqueur. Les arcs d'énergie pure crépitent, les volontés s'affrontent, mais aucun ne parvient à dominer l'autre. Les paris risqué vont crescendo, les vents de magie violents au milieu de cet éveil de tempête de magie alimentant les tentatives les plus folles. Et pourtant, aucun faux pas n'est commis, les prouesses des uns rivalisant avec la maîtrise des autres. Les skinks armés de sarbacanes, dans le dos de Mergath sur sa manticore, tentent de l'abattre de leurs traits empoisonnés sournois. Hélas, la Cape du Crépuscule portée par le maître des bêtes le protège contre les projectiles paraissant bien ridicules, en rebondissant tel de vulgaires cure-dents sur une carapace invisible. Le vétéran saurus, accompagnant les guerriers ayant résisté face à l'assaut des furies, laisse ses troupes tenir le rempart tandis qu'il va lancer un défi au vil druchii perché sur son dragon noir en haut du donjon. Tulgulath, affublé de son caractéristique sourire arrogant, éperonne sa monture pour qu'elle aille ne faire qu'une bouchée du téméraire homme-lézard. Suaire Sinistre, ouvrant grand la gueule, va pour happer l'importun quand celui-ci activa un étrange objet arcanique du bout de sa griffe. Le dragon noir senti sa vitalité le quitter tandis qu'il lacérait le saurus de ses crocs et ses griffes. Il tentait d'en venir à bout de son mieux, mais les blessures ne l'arrêtaient pas, son corps gonflé d'une endurance phénoménale. Tulgulath senti le dragon noir sous lui paniquer devant l'aspect implacable du guerrier face à eux. Il devait l'achever en se hâtant de prendre part au combat depuis le haut de sa monture. Il lui assena un coup coup d'estoc prodigieux tandis que Suaire Sinistre lançait encore une fois sa gueule béante vers l'ennemi. Sombremalheur profita ainsi de l'élan de la bête en étant juché sur son cou. En temps normal, un coup pareil aurait dû traverser son corps, perforer son cœur de part en part. Au lieu de cela, c'est comme si il venait de s'attaquer à de la roche, ou plutôt ... un dragon ? Le vétéran saurus, déchiré de toute part mais tenant toujours sur ses pates griffues, savait ce qu'il lui restait à faire ... Il attendait une ouverture dans la garde de ses adversaire. Et vient le moment du doute dans leurs esprits. La dragon et son maître marquèrent un demi-seconde d'hésitation face à leur adversaire qui semblait avoir toujours la même vitalité alors qu'il était meurtri de quatre plaies béantes qui auraient terrassé autant de fiers guerriers saurus. Et leur dernière attaque les avaient amenés à portée de sa masse à deux mains. C'était le moment qu'il attendait. Il bondit en avant et, d'une ample frappe en arc de cercle, vient broyer le genou du seigneur druchii tout en faisant craquer les cervicales du dragon en dessous. Pressant son avantage, il se rua férocement sur eux, ne lançant pas le dragon se placer hors de son allonge. Ce dernier, qui n'avait jamais connu pareille douleur, s'efforçait de reculer devant cet incompréhensible assaillant, ne sachant que faire. Le vétéran profita du manque soudain de fluidité de mouvements de la tête de la bête, avec ses cervicales abîmées, pour lui porter un coup magistrale dans la tempe qu'il ne pouvait éviter. Le choc sourd fut entendu de tous les combattants alentours qui, n'étant engagés dans aucun combat, ne voyait que les agitations violentes du dragon noir sans réussir à voir ce que faisait son adversaire à sang froid. La masse sombre sembla soudainement désarticulée à la suite du choc, et tous purent voir le vétéran saurus venir se jeter sur elle jusqu'au bord du vide pour la faire basculer. Tulgulath jura, sa jambe inerte après le coup de l'adversaire ne pouvant se retirer de l'étrier faussé par la violence du choc. Tandis que la chute du dragon dans le vide l'entraînait à sa mort, il comprenait enfin que l'homme-lézard avait échanger sa force vitale avec celle de sa monture, mais trop tard ... La chute du dragon noir, entraînant avec lui Tulgulath dans la mort Fin du tour 1 Honnes-lézards
  6. La première joute magique de ce combat de titans ne voit aucun fiasco survenir, ni aucun sort significatif. Les slaans sont déterminés à juguler ce début de tempête de magie. Des quantités astronomiques d'énergies arcaniques sont mobilisées de part et d'autre sans voir aucun protagoniste prendre réellement le dessus, la fureur des manœuvres magiques s'équilibrant en un bras de fer effrayant, où la première erreur pourrait s'avérer fatal, d'un côté comme de l'autre. Les tirs des assaillants voient enfin l'occasion de s'exprimer. La méduse vient darder son regard pétrificateur mortel dans les grands yeux globuleux du Coatl qui observait cette étrange créature mi elfe mi serpent. Mal lui en pris, car malgré son âge vénérable et toute sa sagesse, il ne savait rien des propriétés du regard de pareille créature exotique pour lui. Dans un râle rauque s'étoffant vite dans son corps se figeant en pierre, le Coatl se recroquevilla tel les serpent mourants. Bientôt, il ne sembla rester de lui qu'une boule noueuse d'écaille et de plumes pétrifiées en pierre. Le corps minéralisé du Coatl bascula du parapet des remparts pour venir exploser en mille morceaux et se répandre en gravats dans la cour intérieur sous les yeux consternés de tous les sauriens présents. Le duel serpent à plume contre femme serpent provoque la première perte chez les hommes-lézards La fureur de la bataille naissante ne leur laissa pas le temps de s'appesantir sur la perte d'un être aussi mythique. L'ennemi les cernait et faisait pleuvoir le feu sur eux de toute part. L'incendiaire exalté, depuis son char, voulu lâcher une déflagration enflammée à bout portant sur le slaan éthéré face à lui. Hélas, les caprices du Changement lui jouère des tours et ses propres flammes se déversèrent sur son char, meurtrissant encore un peu plus les hurleurs le tractant. Ko'rzac libéra lui aussi une langue de feu d'un de ses multiples bras qui réussi à blesser partiellement le saurien de l'effroi dans la cour face à lui. Les sanguinaires n'en pouvait plus d'attendre de verser le sang au nom de leur dieu. A peine arrivés en haut de la tour, les armes se levèrent et s'abattirent avec une maîtrise caractéristique de démons ayant déjà connu le creuset de mille et une batailles. Les malheureux skinks sur la trajectoire des lames n'avait aucune chance, leurs frêles carcasses projetées en tous sens, et même par dessus les créneaux de la tour. Le sang homme-lézard ruisselait déjà en haut de la tour, comme si un maléfice était à l'œuvre dans chaque blessure tracée par les lames infernales des sanguinaires. De chaque membre tranché jaillissait des geysers d'hémoglobine rendant exsangue instantanément la moindre victime. La fureur des démons de Khorne satisfaisait leur dieu qui les protégea des coups, maladroits mais prodigieux, des deux kroxigors accompagnant la cohorte. Le carnage perpétré était insoutenable et la cohorte se retira de la tour, fuyant ces incarnations démoniaques du dieu malfaisant de la guerre. Leur fuite les fit passer maladroitement autour de Ko'rzac qui tua deux skinks inconscient en passant si près de lui. Le pacte démoniaque offre ses premières preuves à Tulgulath en permettant déjà la prise d'une tour Les furies offrent sept âmes à Khaine mais paient le même prix en retour. Il ne reste que la doyenne refoulée tandis que les guerriers saurus tiennent bon face à cette seule survivante. La véritable boucherie a lieu dans l'autre tour, face à Nisareth et ses exécuteurs déchaînés. Ils massacrent absolument toute la garnison sauf le prêtre skinks qui ne devra sa survie qu'à une fuite désespérée. Sa cape de plume lui permettra de voler en sautant par dessus le parapet, évitant par la même une chute mortelle et un destin sordide face au ballet que les draichs dessinaient sous ses yeux en démembrant toute la garnison. Il trouva refuge dans la petite jungle en contrebas. Sombremalheur massacre littéralement les salamandres ayant coûté trop de vies druchii pour espérer survivre à son courroux. Suaire Sinistre rugit tout en prenant place sur le donjon, les tirailleurs skinks auparavant dans la garnison fuyant à toute jambe face à ce cauchemar ambulant. Les chiens galeux accompagnant Kelgotral fournissent enfin le résultat attendu par le psychotrope et prennent pied sur les remparts dans une frénésie délirante. Les guerriers saurus sont refoulés et se replient dans la cour intérieure. La garde noire prouve sa détermination légendaire une fois de plus, perdant seulement cinq guerrier émérite tandis qu'ils terrassent presque deux colosse à eux seuls. La pression des combats sur les tours adjacentes ayant fait fuir leurs garnisons respectives, les kroxigors se voient submergés et malmenés au combat par de si peu nombreux adversaires à sang chaud. Ils refluent également dans la cour intérieure pour rejoindre les frères de couvées afin de préparer la contre-offensive. De l'autre côté de la porte, la tour d'assaut déverse ses guerriers déterminés à prendre pied sur ce donjon. Ils abattent six skinks et tiennent bon fait à la riposte sauvage des salamandres. La pression de l'assaut sera suffisante pour parvenir à prendre pied également dans ce donjon. Fin du tour 1 Elfes noirs
  7. C'est parti, on rentre dans le vif du sujet ! Phase 1 du siège : jets de famines La famine ne semblait pas affecter l’ennemi... Tulgulath, perché sur Suaire Sinistre, en profitait pour prendre de l'altitude et évaluer les forces en présence. L'abondance de bêtes titanesques, semblant provenir d’une époque antérieure aux anciens dieux, le fit frissonner. En général avisé, il avait voulu prendre le temps d'affamer l’ennemi, sans pour autant attendre que des renforts viennent menacer les arrières de ses troupes. Il avait entendu des maîtres des bêtes druchii lui parler de sauriens, capables de survivre un mois durant avec seulement un esclave ingurgité auparavant. Il avait craint que cette frugalité saurienne soit un trait physiologique partagé parmi les hommes-lézards. Et cette crainte semblait fondée, au vu de la ménagerie écailleuse s’agitant sous ses yeux. Phase 2 du siège : tir de barrage du défenseur Rien car pas de machines de guerre côté Homme-Lézards. Phase 3 du siège : tir de barrage de l'attaquant La seule baliste présente dans cette portion de l'assaut fit feu. Les furies de khaines rugirent encore plus férocement qu'a l'accoutumée en voyant le chaudron ampli d'or en fusion voler en éclat. Son contenu, brillant de mille feu, se répandait inoffensivement sur la muraille, tandis que les épouses de Khaine s'élançaient vers cette section de mur. Les maîtres esclavagistes, ayant entendu le signal de l'assaut , ordonnèrent le sabotage des derniers étais de soutien des galeries . Les travaux de sape grouillant sous les remparts avaient coûté des centaines de vies d'esclaves pour creuser en un temps record. Une fois les derniers étais sabotés, un craquement sinistre et retentissant ébranla le sol où évoluaient les corsaires accompagnant Kelgotral sur le flanc droit. Soudain, le mur face à eux sembla s'affaisser dans une dépression en formation à sa base. Les guerriers saurus s'agrippèrent à ce qu'ils pouvaient sur la muraille pour ne pas basculer dans le vide pendant les soubresauts des remparts s'affaissant. La structure fût bientôt stabilisée, et Tulgulath ne savait dire si cela était dû à une quelconque assistance magique de ces maudits slaans, qu'il distinguait en contrebas, ou de ses ingénieurs incapable d'avoir fait assez creuser les esclaves pour créer une brèche digne de ce nom, tout le long des remparts face à lui. Le seul point ayant subi assez de dommages dans l'affaissement de la structure pour représenter un quelconque intérêt stratégique était face à Kelgotral et ses hommes. Le moral des troupes est au summum avec ce bon début Phase 4 du siège : tir nourri des défenseurs Sombremalheur avait estimé l'attrition que subiraient ses forces en partant à l'assaut des remparts, mais il ne s'attendait pas à pareil enfer ! Des salamandres agiles et féroces étaient en place sur le sommet des tours et elles vomirent bientôt leurs torrents de flammes en contrebas sur les druchii. Les gardes noirs se retrouvèrent englouti sous les flammes dont bien peu réchappèrent au grand damne de leur général. Ils formaient la clé de voute de sa formation d'assaut. Si la bannière de Naggarith tombait des mains du dernier garde noir, alors il craignait ne pas pouvoir traverser les lignes ennemis comme prévu... Un carnage effroyable se déroulait de l'autre côté du chaudron de sang, en plein coeur des furies. Les dards des sarbacanes skinks dans les tours volaient tels des frelons discrets. Les ravages que leurs poisons causaient, en trouvant facilement la chair délicate des elfes, étaient répugnants pour les khainites, qui voyaient les corps s'entasser sans la moindre effusion de sang. Khaine était satisfait tant que le sang coulait, quelque soit le bord qui le versait, et se voyait toujours renforcé par les batailles, qu'elles soient gagnées par ses dévots ou non. Mais pas cette fois. Les furies hurlaient leur mépris face à un tel sacrilège. L'approche des remparts prélève un lourd tribu mais ne fait pas frémir la discipline des implacables druchii Une cohorte skink, dans la tour face aux sanguinaires de Khorne, faisait fuser des javelots dont le poison n'avaient aucune influence sur les organismes démoniaques. Trois des leurs furent tout de même révoqués dans le warp par les projectiles abondants. La fureur incandescente des démons semblait être attisée par ces armes de lâches à leurs yeux. Le char de Tzeentch n'était pas en reste, subissant lui aussi la pression tangible des projectiles, menaçant de dématérialiser sa présence en ce monde. Il ne restait déjà qu'une petite dizaine d'individus dans chaque régiments du centre de l'armée, mais Tulgulath les embrassaient d'un regard arrogant, fier de ses tueurs nés qui se battraient jusqu'au dernier plutôt que de fuir, même dans cette posture délicate. Les sauriens s'appliquent à abattre méthodiquement l'ennemi affluant contre les remparts de leur cité sacrée Phase 5 du siège : assaut de l'attaquant = tour 1 elfes noirs Kelgotral et ses hommes se ruaient sur les remparts comme s'ils étaient possédés, avides de faire couler le sang. Arrivés au pied du mur lézardé par les travaux de sape, ils firent tournoyer leurs grappins pour partir à l'ascension du rempart. Les guerriers saurus, qui les attendaient de pied ferme, ne leur laissèrent pas le temps de se disperser au pied de la muraille pour se préparer à l'ascension et déversèrent sur eux le chaudron d'or en fusion toujours fonctionnel malgré les avaries des fortifications ici. La fureur sanguinaire qui habitaient les hommes de Kelgotral, à qui il avait distribué ses rations de rhum macéré au champignon bonnet de fou, leur ôtait la présence d'esprit de s'écarter. Ils avaient pourtant des réflexes foudroyants du fait de leur nature elfique, mais c'est l'instinct de survie qui leur faisait défaut, sous l'influence du psychotrope. Neuf corsaires convulsèrent en silence, fascinés par leurs corps enduits d'or, la drogue coulant dans leurs veine leur faisant ignorer la douleur. Jusqu'à leur dernier souffle, bien vite arrivé en étant pareillement ébouillantés par le liquide éclatant, ils avaient un sourire extatique devant ce qu'ils prenaient pour leur nouvelle fortune chanceuse. Les pierres des défenseurs restèrent par contre sans effet, rebondissant sans dommage sur les capes en peau de dragons des mers des corsaires, tandis qu'ils se hissaient grâce à leurs grappins solidement ancrés sur les murs. Neuf corsaires se retrouvent englouti par l'or en fusion, les transformant vite en statues dorées mortellement fascinantes A leurs côtés, les exécuteurs s'élançaient, encadrant Nisareth qui brandissait bien haut la bannière de l'armée. Le brouet de sang qu'avaient ingurgité ses gardes du corps et elle-même leurs donnait une fureur impie, tandis que le porte-bannière des exécuteurs agitait la bannière marqué des armoiries de Hag Graef. Ils avançaient de pas souples et vif qui n'aurait jamais semblé permis avec pareilles armures lourdes sur eux. L'ascension de la tour commença, tandis qu'une seule pierre arrivait à bout d'un assaillant. Encore plus loin sur la gauche, l'hydre de guerre se ruait sur le rempart intact pour tenter de le fracasser de ses rostres de métal fraîchement harnachés sur ses multiples têtes. Sa tentative d'ébranler les murs séculaires restera vaine. Khaine allait enfin voir le sang couler comme il se doit... Les gardes noirs s'élançaient, implacables tandis qu'ils voyaient encore trois des leurs tomber aux pied d'un rempart défendu par d'impressionnants kroxigors, lançant chacun des rocs que cinq elfes auraient peiné à soulever. Suaire Sinistre lâcha un hurlement hargneux lorsque Languebestion claqua son fouet sur ses écailles, décuplant sa férocité. Tulgulath dirigea sa fureur droit sur le donjon inaccessible pour ses troupes au sol. L'ombre projetée du jeune dragon noir survola un instant les druchii, rappelant l'origine de son nom, pour terminer sa course dans un rugissement puissant au sommet de la tour gigantesque, là où se tenaient les salamandres meurtrières. L'élite de l'armée arrive enfin au contact de l'ennemi, à six contre six, mais pas du même gabarit... Mergath, gardant le contrôle de sa manticore, va se poser dans la cour intérieure, derrière le donjon, tandis que le chaudron de sang se rapproche des murs pour bénir les guerriers survivants du regard exigeant de Khaine Les furies s'élancent sur la seule échelle d'assaut qu'il leur reste, gravissant 4 à 4 les barreaux les séparant de leur fureur vengeresse. Pendant ce temps, l'avatar de Khaine tente lui aussi d'ébranler cette même partie de la muraille mais échoue, comme l'hydre. Les sanguinaires de Khorne voient trois javelots se ficher dans leur chair démoniaque. La lave qui leur sert de sang, après avoir consumé en un instant les projectiles plantés en eux, ne laissera pas même une écorchure visible. Déjà, ils gravissent la tour en plantant leurs griffes dans la pierre comme si ce n'avait été que du bois tendre, arrivant au sommet face à une cohorte skink dans un cri triomphant. Ko'rzac survolle la porte pour se poser au plus près des temples et apposer la glyphe de portail au centre de ces derniers. Immédiatement, dans un geyser de flammes bleues, vingt horreurs roses de Tzeentch en surgissent en piaillant et s'agitant à côté de l'autel central. Elles se rendent vite compte que la Plaque Maudite ne se trouve pas dans cet endroit, sans parvenir à localiser dans lequel des deux autres temple elle est. Varathi arrive à tire d'aile dans la cour intérieure elle aussi et darde son regard aiguisé sur le sauriens s'agitant sur les remparts. Le char de Tzeentch vient se poser près d'elle en attaquant au passage les gardes des temples, en tuant un. Il vient stabiliser son vol à côté du slaan éthéré, l'incendiaire exalté se préparant à vomir bientôt ses flammes du changement. Les Khinerais viennent encadrer le slaan de l'autre côté, menaçantes. La méduse et les esclaves se rapprochent des remparts, jaugeant les adversaires titanesques qui s'y agitent. La cour intérieure est investie par les nombreuses forces volantes des assaillants, menaçant les arrières des défenseurs. La tour de siège s'ébranle et arrive au contact du donjon, prête à abaisser la passerelle pour donner l'assaut. Le bélier (figurine de creuset de la peste) avance seulement de 6 pas sur les 8 le séparant de la porte et devra donc attendre pour tenter de la défoncer. Voilà ! Je vous laisse mijoter un peu avec déjà ça à vous mettre sous la dent A bientôt pour la suite, et amusez vous à y aller de vos pronostiques et/ou remarques quant aux règles/situations, toute critique constructive est bienvenue A bientôt !
  8. Intéressé par le lot, suite en MP.
  9. Et voilà, c'était enfin la délivrance ce weekend avec la partie tant attendue enfin disputée ! Sans plus attendre, je vous laisse parcourir cette intro narrative comme à mon habitude et vous donner l'aperçu de ce qui vous attend ! =D Tulgulath n’était pas de nature à se laisser distraire, aussi avait-il mis en branle la caractéristique organisation de guerre druchii, avant même de savoir l’issue de la bataille de diversion sur la côte. Varathi Mandebrume, comme tous les généraux de Sombremalheur, se savait promise à une mort rapide et inévitable si elle échouait dans ses responsabilités, paramètre qui déchargeait le seigneur de guerre druchii du fastidieux travail de suivi des manœuvres de ses subordonnés. C’est ainsi qu’il détacha un contingent du camp principal pour aller rafler en masse d’autres esclaves skavens dans des terriers environnants anormalement visibles. Cette facilité inhabituelle à repérer la présence d’hommes-rats ne lui disait rien qui vaille, mais ses éclaireurs ne rapportaient aucun signe de présence du clan Pestilens. Ce clan avait la fâcheuse habitude d’affaiblir leurs ennemis avec des maladies très virulentes transmises par les esclaves récupérés dans leurs terriers. Cette fois, la facilité à trouver des esclaves ne semblait pas de leur fait, mais certainement des luttes intestines usuelles pour cette race. Tulgulath allait pouvoir entamer des travaux de sape colossaux sous la cité homme-lézard à assiéger grâce à ces innombrables vies insignifiantes, en plus de disposer de nombreuses âmes à offrir pour maintenir les faveurs de Khaine et lancer les plus terribles sortilèges. Qu’importe que le bastion tombe, pourvu qu’il puisse exfiltrer cette Plaque Maudite ! Le bastion des hommes-lézards se dresse au cœur de la jungle, imposant ouvrage du temps des Anciens Kelgotral de son côté n’avait pas traîner pour se démarquer auprès de son seigneur. Il avait des contacts à Clar Karond qui lui avaient laissé entendre que de toutes les bêtes exotiques que l’on peut trouver en Lustrie, les stégadons étaient les créatures les plus rares et prisées des dresseurs de bêtes. Il eut donc l’idée de faire subtiliser les œufs des couvées environnantes au bassin de fraie où avait eu lieu le massacre, afin que les sanguinaires de Khaine ne les brises pas bêtement. Il rapporta ces informations importantes à Tulgulath qui s’empressa de faire fructifier pareille opportunité. En effet, une expédition de Clar Karond écumait les eaux non loin de son arche noire, avec toute une ménagerie de monstres déjà dressés et prêts au combat. Il expédia Kelgotral auprès de cette flotte en tant que négociateur pour échanger ces précieuses couvées volées. Mergath Languebestion était chargé de parfaire le dressage du dragon noir connu sous le nom de Suaire Sinistre, éclos trois ans plus tôt, mais ayant déjà atteint sa taille adulte sous l’influence des sortilèges occultes, tissés autour de son œuf. C’est ce dragon que venait monnayer Kelgotral avec sa cargaison d’œufs exotiques. Mergath était directement sous les ordres de Malekith, qui ne laissait personne d’autre que lui gérer les rares dragons noirs dont disposait les druchiis. La ténacité de La Lamproie avait beau être célèbre, il ne pouvait tenir tête face à des décisions du Roi Sorcier lui-même. Aussi la négociation tourna court quand Languebestion découvrit la cargaison de Kelgotral, qu’il réquisitionna immédiatement au nom du Roi-Sorcier. Des créatures de cette valeur ne sauraient rester des biens privatisés par de quelconques seigneurs, et devaient servir les desseins de Malekith sans tarder ! Néanmoins, ce dernier étant déjà au fait de l’avancement de l’expédition de Tulgulath, il mandata Mergath d’apporter son aide à l’entreprise, accompagné de Suaire Sinistre qui connaitrait le fracas des batailles pour la première fois. Kelgotral n’était pas parvenu à ses fins de la manière espérée, ni avec le retentissement qu’il aurait souhaité, mais au moins n’était-il pas fautif de voir les biens de son seigneur ainsi dérobés. Mergath jouissant d'une position sociale relativement haute en considération de sa basse extraction Rakhil ne se rendit pas compte de la prise de contact magique par Tulgulath durant les combats au bassin de fraie, l’esprit trop embrumé par la folie sanguinaire de Khaine. Son employeur fût tout de même satisfait de constater le massacre perpétré au travers de la vue partagée. Une fois cet aveuglement temporaire passé, Sombremalheur lui ordonna de transmettre ses nouveaux ordres à Varathi. Elle devait rabattre toutes ses forces au plus vite sur le bastion connu sous le nom de Rezephua, le siège ayant déjà débuté. Elle devait diligenter également l’intégralité du couvent de sorcières résidant dans l’arche noire. Ce serait Nisareth qui dirigerait l’ost dans son évolution pénible au travers de la jungle, tandis que Mandebrume ferait préparer ses sorcières avec ce qu’elles avaient de plus puissant à déployer face à la redoutable magie des slaans. La possession démoniaque de Varathi était peut-être passée inaperçue aux yeux des druchii présents à la bataille, mais elle ne pût le cacher au couvent de sorcières qu’elle devait mobiliser pour le siège en cours. Toutes les magiciennes se téléportèrent auprès de Tulgulath comme demandé, mais s’attelèrent avant toute chose à extraire le démon de Mandebrume qui n’était pas sûre de pouvoir contenir son influence encore longtemps. Après une prise de contact télépathique risquée avec le démon, les sorcières apprirent qu’il s’agissait de Ko’rzac, un démon de Tzeentch presque oublié, datant de l’apparition du chaos sur le Vieux Monde. Celui-ci avait senti l’ombre du chaos se répandre à nouveau depuis la Plaque Maudite, une fois sortie de son temple où elle était scellée. Il avait vite compris l’implication des druchii dans ce réveil et avait porté son attention sur leur expédition depuis le warp. Il avait saisi la première opportunité en la personne de Varathi qui avait fissuré un instant le voile entre les deux mondes pour prendre possession d’elle. Maintenant qu’il était revenu dans le monde réel, il ne souhaitait qu’une chose, tout du moins c’est ainsi qu’il l’énonça : prendre sa revanche sur les hommes-lézards qui l’avaient renvoyé dans le warp après la bataille des Flammes Bleues, à Itzahotek. C’était la Plaque Maudite, à l’époque encore immaculée, qui avait permis cette conjuration par la main de Mazdamundi et la fermeture de la faille donnant sur le chaos. C’est pourquoi Ko’rzac surveillait depuis des temps immémoriaux cette plaque, sachant que c’était Tzeentch lui-même qui avait maudit l’objet autrefois sacré. Ko'rzac parlant par la bouche de Varathi Mandebrume Rappel des faits historiques décrits dans l'extension de jeu Tempête de Magie : Tulgulath fût informé de la présence de ce démon en Varathi et se dit que si Khaine avait su être généreux à la précédente bataille du bassin de fraie, près de la côte, c’était maintenant Hekarti qui venait lui apporter son soutien. Il ordonna sur le champ le sacrifice rituel d’autant d’âmes que nécessaires pour alimenter un pacte avec les forces démoniaques. Bientôt, ce fût un bombardement cataclysmique qui fut déchainé sur les défenses du bastion des hommes-lézards. Tout le couvent de sorcière prenait part à la manœuvre, Varathi/Ko’rzac compris, encerclant le bastion et lançant des frappes d’énergies brutes en tous sens, tandis que des centaines de corps sacrifiés s’entassaient aux pieds de chacune des lanceuses de sorts. Les défenses magiques du bastion menaçant de céder, toute la puissance mentale des défenseurs fut dirigée pour bloquer la débauche de force druchii, ce qui laissa la Plaque Maudite s’agiter au sein de ce maelstrom de magie brute. La discipline et le stoïcisme saurien mis à l'épreuve devant la débauche d'énergie druchii Arrivant à tire d’aile au milieu de ce chaos de sortilèges durant déjà depuis trois jours, Mergath Languebestion, monté sur sa manticore, et Suaire Sinistre allèrent se poser auprès de Tulgulath, un groupe de Khinerais dans leur sillage. Le maître des bêtes rapporta que le Roi-Sorcier en personne leur avait ordonné de lui offrir leurs services, les Khinerais ne les ayant suivis que pour goûter au bain de sang à venir. Sombremalheur brava le regard du dragon et marcha droit sur lui, ne lui laissant pas le moindre instant le doute de qui était le maître ici. Montant sur son dos, il ordonna de procéder aux sacrifices de tous les derniers prisonniers restants, à la gloire de Khaine, d’Hekarti et en l’honneur du pacte avec les démons prêts à les rejoindre. Le valse macabre de l'assaut se prépare L’instant d’après, presque mille âmes étaient arrachées à des corps mourants dans d’horribles spasmes, l’air devenant lourd et électrique. C’en était trop pour la toile géomantique qui s’effondra en un point, laissant apparaître juste devant Varathi/Ko’rzac une faille d’une lueur surnaturelle d’où s’échappa soudainement un char embrasé de Tzeentch volant sur les vents de magie vomis par la faille. Revenant vers Varathi, l’incendiaire exalté qui dirigeait le char l’inonda de son feu du changement, laissant interdit un instant les druchii alentour. En ressorti des flammes le corps d’une Varathi intacte, tandis que se dressait à ses côtés le démon Ko’rzac, comme si les flammes mutatrices avaient données un corps à son esprit cohabitant avec celui de Mandebrume. Il était juché sur un disque de Tzeentch flottant haut pour mieux embrasser la scène devant ses multiples yeux. Ko'rzac émergeant de la fumée du jet de flammes du changement lancé par l'incendiaire exalté Les énergies arcaniques instables se déversaient depuis la déchirure en un torrent dément et violent. Un tentacule d’énergie spectrale, tellement condensé que même ceux n’ayant pas le troisième œil pouvaient le voir, vint toucher le chaudron de sang. Nisareth y vit un signe de son dieu Khaine. Immédiatement, le sang du chaudron jaillit en un geyser d’hémoglobine qui atterri en flaques informes d’où émergèrent des démons. Le sang bouillant se coagula sous la forme de sanguinaires de Khorne qui se rassemblèrent en une petite troupe, souillant et brûlant la terre de leur présence. Le feu impie qui les animait semblait racornir le monde réel qu’ils arpentaient maintenant, le feu couvant dans chacune des empreintes laissées par leurs membres en fusion. Les déchirures du voile entre les deux mondes n’en étaient qu’à leurs débuts. Elles ne permettaient pas à plus de forces démoniaques de traverser pour le moment, la magie adverse s’évertuant à suturer pareille aberration. Néanmoins, la saturation magique ambiante permettait bel et bien aux démons matérialisés d’évoluer sans problème dans le monde réel. Ainsi, les Dieux semblaient répondre aux rituels des sorcières de Tulgulath et lui offrir leur bénédiction, du moins en cet instant. Tout convergeait, tout semblait se coordonner au-delà même de ses plans. Les préparatifs de sièges étaient terminés. Les rostres de métal récemment conçus étaient déjà harnachés aux têtes de l’Hydre, gardée en réserve pour ce siège, tout comme l’Avatar de Khaine qui avait été renforcé de métal sombre pour pouvoir abattre les remparts de sa force impie. Les centaines d’esclaves skavens grouillants sous la surface avaient fini les travaux de sape sous les imposantes murailles ancestrales. Il ne restait plus qu’à donner le signal de saboter les derniers renforts des tunnels pour faire s’effondrer les galeries et fragiliser l’enceinte extérieure. Même le Roi-Sorcier lui accordait une aide précieuse avec ce renfort aérien plus que bienvenu face aux fortifications handicapant fortement les manœuvres terrestres. Il n’osait encore se féliciter du pacte démoniaque car c’était là un pari risqué, mais il devait absolument s’assurer la victoire pour s’emparer de la Plaque Maudite. Sans cela, il craignait fort que ce soit Malékith en personne qui vienne mettre fin à ses jours sans autre forme de procès. L’arrogance de Sombremalheur était célèbre, mais, comme pour tous druchii, lorsqu’il était sujet des exigences du Roi-Sorcier, aucun faux pas n’était permis. Tulgulath éperonna Suaire Sinistre pour le faire décoller, ce dernier lançant un rugissement retentissant, ébranlant les cimes alentours et donnant le signal de l’assaut ! Les druchiis s'élancent d'un pas mortel et rythmé, enjambant les corps sans vie des esclaves sacrifiés comme de leurs propres congénères tombants sous les tirs ennemis Déploiement EDIT : le régiment d'esclaves (derrière l'hydre) a été en réalité déployé à gauche de la tour de siège Le flanc droit : les Carnosaures sont sur les tours, tandis qu'un Coatl garde un rempart (proxy avec figurine de vouivre). La tour de siège s'apprête à partir à l'assaut du donjon face à elle, gardé par des salamandres et des tirailleurs skinks. On distingue le saurien de l'effroi dans la cour intérieure, derrière la porte. Règles du scénario : Les pouvoirs instables de la Plaque Maudite commencent à se réveiller, faisait apparaître un début de tempête de magie. Il n'y a pas de piliers de pouvoir présents ni de sorts de tempête de magie, mais les vents soufflent de 2D6 plus fort, pour un total de 6D6 dés de pouvoir générés par phase de magie. Les 4000 pts d'armées ont accès à 25% bonus (1000 pts donc) selon les manière de les dépenser de l'extension tempête de magie. Seule restriction pour ces points bonus : aucun artefact de légende n'est autorisé. Les Elfes Noirs ont donc passé un pacte démoniaque tandis que les Hommes-Lézards ont pris possession de toute la faune des environs en reproduisant ainsi l'exploit de Mazdamundi lors de la Bataille des Flammes Bleues. Le but pour les Elfes Noirs est de s'emparer de la Plaque qui est dissimulée dans un des 3 temples situés à 20 pas de la porte dans les murailles. Son emplacement est inconnu des druchii mais si une de leurs unités fini son déplacement à 3 pas ou moins d'un des temple, celui-ci est fouillé. Si elle n'est pas présente, sur 5+, son emplacement réel est révélé, les sorts la camouflant à l'ennemi ayant été déjoués. Sinon il faut continuer les inspections en envoyant des unités directement à proximité des autres temples. Ils doivent ressortir avec la Plaque à tout prix, indépendamment des pertes. Listes d'armées Démons (selon critères de sélection de l'extension Tempête de Magie) : Elfes Noirs Investissements de siège de l'assaillant Homme-Lézards (troupes en défense) à suivre Homme-Lézards (renforts) à suivre Investissements de siège du défenseur Voilà pour le plantage du décor ! A très bientôt pour le détail du déroulement de la partie qui a été palpitante !
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.