Jump to content

Décrire et catégoriser les Cités ruches


Miles
 Share

Recommended Posts

Bonjour tout le monde!

 

Les cités ruches sont un élément majeur du paysage de Warhammer 40k. Mais quand il s'agit de les décrires que ce soit pour les modéliser, les déssiner, les exploiter en JDR on s'aperçoit que le terme "cité ruche" est loin d'être toujours parlant. Dans certains ouvrages c'est presque juste un synonime de "ville", dans d'autre ce sont des villes bâties en alvéoles, dans d'autre simplement des villes très denses avec des bâtiments très haut mais ou l'on peu voir le ciel/la lumière du jours même indirectement alors que d'autre semblent complètement étanches...

 

J'ai à titre personnel toujours tendance à penser en premier lieu à la ruche surpeuplé, séparé de l'extérieur par une enveloppe blindé d'où émergent les spires et bâtit tout en hauteur où l'habitant moyen ne vois jamais le soleil.

 

Mais je suis curieux de voir d'autres visions de cités ruche, notamment des descriptions, des illustrations etc.

 

J'ai tendance à toujours imaginer des ruches très verticales, ou les classes moyennes elles même ne voit jamais le soleil même indirectement, protégé d'un extérieur avec le quel elle n'interagissent presque pas par d'épaisse couche de blindage, où la locomotion se fait principalement par des ascenseur, les téléphériques, des trains, ou le véhicule particulier n'existent pas bien que des camions circulent. Les différents dômes qui la constitue sont quasiment autonome et peuvent être rapidement verrouillé en abattant de gigantesque cloisons étanches. La basse ruche n'est qu'une itération dégradée de la moyenne ruche et le sous monde et clairement une zone à l'abandon, pauvre en métaux (beaucoup ont été récupéré et fondu), où l'éclairage est défaillant et la vermine nombreuse et où de petites communautés de pionniers vivote dans des bâtiments encore debout au milieu des éboulis.

 

Et voici quelques illustrations!

 

Ca ça ressemblerai à ce que je décris...

 

https://media.moddb.com/cache/images/groups/1/3/2055/thumb_620x2000/HivePrimusInv.JPG

https://vignette.wikia.nocookie.net/nsfrencoverse/images/2/26/Hive_city.jpg/revision/latest?cb=20171224174044

 

 

Ca nom, mais c'est potentiellement aussi des cités ruches...

 

https://media.moddb.com/images/groups/1/3/2055/OldschoolBloodangel.jpg

 

Monde-Ruche

https://vignette1.wikia.nocookie.net/warhammer40k/images/1/12/Hive-sibellus-big.jpg/revision/latest/scale-to-width-down/250?cb=20101226021511

Edited by Miles
Link to comment
Share on other sites

Déjà crevons tout de suite l'abcès :

Il y a 2 heures, Miles a dit :

Dans certains ouvrages

Ouais bah certains ouvrages sont écris avec le fion. :whistling:

 

Déjà ça pose quelques bases de réflexions. Abnett a la fâcheuse tendance à coller des "ruches" partout. Si je dis pas de bêtise (et ma lecture date pas mal donc c'est possible) dans un des bouquins Eisenhorn on a d'un côté des ruches et de l'autre des jolies stations de ski pour les touristes.... les deux semblent difficilement compatibles, sauf à l'expliquer (ce que j'ai moi-même fait dans un fluff perso pour une planète perso).

 

On peut aussi distinguer deux choses :

- Le monde ruche, qui est un monde qui peut être à peu près entièrement urbain et est donc qualifié de monde ruche ("le monde" est une gigantesque ruche), là on est dans une ambiance judge Dredd en gros. Le 5eme élément semble être un bon exemple également.

- Le monde ruche sur lequel il y a des ruches, donc ces fameuses cités "fermées" généralement entourées par des déserts plus ou moins inhospitaliers. C'est le cas de Necromunda par exemple.

 

Mais plus le temps passe et plus le fluff de 40k semble effectivement mélanger "ville" et "ruche", comme si cette dernière était tout simplement une ville humaine très développée. Je remarque que ça a l'air d'aller avec une quasi disparition de la notion de mondes "normaux" et au final ça m'évoque surtout des auteurs qui ont un lexique de 10 mots qu'ils casent partout pour désigner les mondes et les cités impériales.

 

Il me semble par exemple que Terra est un monde ruche, et qu'il est intégralement recouvert de bâtiments (peut-être qu'il reste vaguement quelques "océans" quand même), Necromunda est un monde ruche avec des ruches, comme Armageddon et a priori Ichar IV qui se paye même le luxe d'avoir une carte avec de la verdure et des mignons océans bleus.

On oubliera pas les ruches souterraines de Valhalla qui de fait ne s'élèvent pas bien haut :D. Toute cité souterrain est a priori une sorte de ruche même si sa population est finalement assez faible.

 

Petit exemple personnel justifiant l'existence d'une "ruche" sur un monde impérial plutôt normal :

Dans mon fluff perso la planète où se déroule l'action est très conservatrice et plutôt xenophobe y compris vis à vis des autres impériaux, ce qui n'a pas d'impact particulier puisque en réalité la planète est "typiquement impérial" dans son état d'esprit (ils se croient juste vraiment plus impériaux que les autres et sont fiers de leur culture).

Cette planète est plutôt en retrait technologiquement mais avec quelques beaux matos quand même (ambiance Dishonored globalement).

Bref

Il y a UN endroit sur cette planète où les mutants hors monde sont autorisés à venir travailler dans une gigantesque ville usine entourée de champs. Ce qui n'était au départ qu'un endroit assez modeste s'est transformé en une "ruche de petite taille" (ce qui est paradoxal) car la ville-usine n'a absolument pas le droit d'augmenter sa taille (les gens ne veulent pas que la "ville des mutants" s'étende sur leur belle planète). On a donc une ville qui prend en hauteur et reste extrêmement fermées avec un dôme pour éviter que les mutants n'en sortent, car concrètement c'est aussi une sorte de ville-prison dont on a pas le droit de sortir.

Ces mutants viennent d'autres planètes du secteur et notamment d'un monde ruche "voisin" qui a été ravagé par un culte genestealer et surtout par la quarantaine impériale (c'est un autre sujet), les mutants venaient principalement de là (ils n'en viennent plus puisque la planète est en quarantaine).

 

C'est a priori l'excuse "typique" pour avoir une cité "ruche" de taille finalement assez modeste et qui prend cette apparence de dôme avec éventuellement des tours qui en dépassent, le tout sur un monde impérial par ailleurs tout à fait verdoyant et sympathique à vivre.

Je précise que dans ce fluff perso l'idée est que ce monde connait un fort développement économique poussé par une impératrice jeune et "pro impérial" et qu'il devient la base de départ d'une croisade qui visant à conquérir des mondes un peu plus loin, d'où la pression économique et même démographique qui s’exerce et qui a favorisé l'émergence de cette "ruche". Des millions de gardes impériaux participant à la croisade affluent vers le monde en question en attente du lancement de la croisade (ce qui prendra plusieurs années, au moins).

Dans le même temps un rapport particulier de la population avec son monde sert à justifier que la planète ne se soit pas développée à tort et à travers jusque là mais c'est un autre sujet.

 

Comme énormément de choses à 40k on peut justifier l'existence d'un truc si on établit correctement les circonstances, les limites de temps et d'espace qui sont concernées.

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Je pense qu'il doit y avoir presque autant de type de cité ruche qu'il y a de monde ruche. Je ne sais pas si il y a vraiment de modèle "uniforme" de monde ruche, même si Necromoundia est un peu le "standard fluffique" de la cité ruche.

D'ailleurs comme la cité ruche s'est développer sur des millénaires de façon plus ou moins organique, je pense que même avec une base standardisé, on devrait avoir énormément de variation dans l'organisation des cités ruches. Et les exemples de cités que tu donnes en illustrations peuvent autant être une cité ruche que pour la première.

 

On peut avoir une cité ruche qui se développe horizontalement en plus de verticalement, un peux à l'image de "Megacity" dans Dread, une ville hyperdense qui s'étend sur des centaines de km avec des tours gigantesque et fortifiées omniprésente (sauf peut etre dans les quartiers ultrariche). Et ce développement horizontale réduirait donc l'aspect entassement verticale  en diluant la concentration d'habitants (qui reste quand même très élevé) et l'aspect "verticale" ce qui fait que à moins d'habité au ras du sol, t'as pas mal de chance de voir la lumière du jour. 

Un exemple que j'ai en tête ce sont les ruches d'Armageddon décrites dans le roman Helsreach et qui n'ont pas l'air d'être construite dans le verticalité et sont "à ciel ouvert"

Link to comment
Share on other sites

"Cité ruche" pour moi ça regroupe toutes les zones ultra urbanisées où la "ville" est quasiment un monde clot, voire un continent en lui-même, où toute la société vit et meurt sans forcémment avoir des contacts avec l'extérieur: la ville est un monde à part entière. D'ailleurs certains mondes semblent être urbanisés dans leur plus grande partie (Terra en particulier) avec des "noyaux" où se concentrent la population, d'immenses friches industrielles, des quartiers d'habitations intermédiaires, le tout répartis aussi bien horizontalement que verticalement, avec des bas fonds....etc.

 

Mais après oui, dans l'immensité de l'Imperium, on peut avoir une infinité de variantes. Le JDR Dark heresy donne de bons exemples.

Link to comment
Share on other sites

Le 25/11/2020 à 16:26, Inquisiteur Thorstein a dit :

Il me semble par exemple que Terra est un monde ruche, et qu'il est intégralement recouvert de bâtiments (peut-être qu'il reste vaguement quelques "océans" quand même),

 

Non Terra c'est le monde-palais, puisque le palais s'étend finalement sur la majeur partie de la planète. Et les océans se sont évaporés depuis longtemps. Mais dans l'idée c'est un peu ça.

Comme toi, je distingue des cité-ruches (exemple la ruche Vervun sur Verghast) et les mondes-ruches (comme Necromunda) qui sont quasiment recouverte de ruches et ont généralement une atmosphère irrespirable (soit naturellement, soit après une très forte dégradation par l'exploitation des ressources du monde).

Link to comment
Share on other sites

il y a 30 minutes, ariegeboy a dit :

mondes-ruches (comme Necromunda) qui sont quasiment recouverte de ruches

 

Nécromunda, Armageddon ou Ichar IV, bien que catégorisé comme "monde ruche" sont loin d'avoir toute leur surface urbanisé. Les ruches sont ponctuelle sur leur surface...

Link to comment
Share on other sites

Citation

Comme toi, je distingue des cité-ruches (exemple la ruche Vervun sur Verghast) et les mondes-ruches (comme Necromunda) qui sont quasiment recouverte de ruches et ont généralement une atmosphère irrespirable (soit naturellement, soit après une très forte dégradation par l'exploitation des ressources du monde).

Mais les deux sont "des mondes ruches". Un monde sur lequel il y a des ruches est un monde ruche, voila tout.

C'est pas tant une question d'avis personnel qu'une question de ce qu'on trouve dans le background. Les deux sont concrètement des mondes ruches. Même si certains romans font des trucs bizarres avec ce concept (comme Abnett, cf ce que j'ai écrit plus haut) a priori on peut pas avoir une "ruche" si il est encore possible de s'étendre horizontalement dans un environnement viable.

C'est le "paradoxe naze de Blade runner version cinéma" quand après avoir passé tout le film dans une ville sombre anxiogène et très verticale on nous met les personnages sur une gentille route à la campagne avec de l'herbe et des forêts autour d'eux, une vision totalement contraire à celle de Ridley Scott qui a dit "les gens ne s'entasseraient pas dans des villes comme ça si il y avait de l'espace autour"

Pareil pour le film Alita : à quoi ça rime de vivre dans une cité-poubelle (soi disant hardcore mais très mal représentée dans le film) si autour il y a des grandes étendues de verdures et des beaux lacs dans lesquels plonger ? C'est absurde.

 

Necromunda n'est pas "recouvert de ruches" au sens d'entièrement urbanisé, ya le désert de cendres entre les différentes ruches de la planète.

 

 

Citation

    Non Terra c'est le monde-palais, puisque le palais s'étend finalement sur la majeur partie de la planète. Et les océans se sont évaporés depuis longtemps. Mais dans l'idée c'est un peu ça.

 

Moui bon, c'est un monde ruche à forte forte vocation d'être un palais quoi :whistling:

Ca reste un monde entièrement urbanisé (ou presque) avec une très grande population et un environnement difficile. C'est concrètement un monde ruche : les gens qui vivent dans le palais habitent bien quelque part, c'est bien "de la population" !

Si on commence à distinguer les mondes en fonction de si ya tel ou tel élément dessus on va pas s'en sortir :rolleyes:

Limite on peut dire que c'est un monde ruche cardinal, l'un n'empêchant absolument pas l'autre.

D'ailleurs:

https://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Terra

Catégorie : monde ruche

 

ps: d'ailleurs c'est parfaitement logique, Terra étant par définition le plus ancien monde humain de la galaxie (de l'univers) et les mondes humains devenant des mondes ruches avec le temps et l'exploitation intensive.... c'est normal que Terra en soit un. Necromunda a 15 000 ans... Terra a ... bah plusieurs dizaines de milliers d'années, concrètement (au moins 39 000 ans d'ère industrielle avec guerres nucléaires et techno-barbares en option, en terme environnemental ^^).

 

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

Le terme de monde ruche désigne un monde où il existe des infrastructures urbaines hyper denses, les fameuses ruches.

La question primordiale, c'est pourquoi les sociétés humaines qui vivent sur ce monde sont confinées dans ces ruches. On peut apporter plusieurs réponses qui peuvent aboutir à des modèles de ruche très différents.

- pour se protéger d'un environnement hostile, pour des raisons anthropogènes ou naturelles. On imagine alors des ruches fermées.

- pour se protéger des menaces de bombardements xenos/meteoritiques. La protection peut ne consister qu'en un système de bouclier similaire à celui des titans et vaisseaux spatiaux. Cela impose une architecture densifiée mais pas forcément fermée.

- pour se protéger des raids xenos : dans ce cas la ruche est pensée comme une forteresse, plutôt fermée.

- pour des raisons économiques. Une société extrêmement rationalisée peut accoucher de ruches : rapprochement maximum entre lieu d'extraction des matières premières, industries de transformation et main d'oeuvre.  Là encore la fermeture n'est pas obligatoire.

- pour des raisons sociologiques : les ruches sont souvent décrites comme très anciennes, assez souvent plus vieilles que l'Imperium lui même. On peut imaginer que les domes constituants les ruches sont à la fois le fruit de mode de construction issus d'antiques SCS, permettant des colonisations rapides adaptées à tout type d'environnement, et/ou refléter des cultures coloniales elles même héritières de sociétés ayant évoluées confinées dans les vaisseaux colonisateurs.

Enfin on peut imaginer qu'à une époque de son histoire l'humanité ait pris l'habitude de construire des ruches justement pour pouvoir se protéger préventivement contre toutes les menaces citées plus haut.

Bref on peut imaginer de nombreuses ruches différentes, et pas forcément avec les sempiternelles étendues de cendres.

Un point TRÈS important c'est qu'il va falloir nourrir toute cette population. 

Or on ne peut pas expliquer la subsistance de ruches millénaires dépendant pour leur survie du commerce interstellaire et en même temps expliquer que la navigation interstellaire est relativement hasardeuse. 

Le monde ruche qui dépend d'un agri-monde, c'est du groxshit.

Les systèmes sont forcément autonomes pour ce qui est des matières nécessaires à leur survie immédiate*. Cela n'empêche pas d'importer des quantités énormes de nourriture, mais cela ne peut représenter que la nourriture de luxe, pas l'essentiel.

Pour dire que des ruches dispersées sur des continents dévoués à l'exploitation agricole me semblent tout à fait raisonnables, si c'est possible. Les cultures hydroponiques en orbite, cela me semble forcément moins rentable économiquement.

 

*et immédiate j'entend 10 à 100 ans à la louche...

Link to comment
Share on other sites

il y a 44 minutes, vonKriegliz a dit :

Pour dire que des ruches dispersées sur des continents dévoués à l'exploitation agricole me semblent tout à fait raisonnables, si c'est possible. Les cultures hydroponiques en orbite, cela me semble forcément moins rentable économiquement.

Sauf qu'il n'y aurait plus aucun intérêt à fabriquer d'immenses ruches "fermées" si tout le reste de la planète autour est parfaitement viable pour l'agriculture et donc la vie.

 

Un monde ruche c'est a minima un monde écologiquement défoncé. Si il devait se "jumeler" avec le fait d'être un genre d'agri monde ce serait de l'agriculture "sous serre"... ce qui est déjà le cas sur un monde comme Necromunda (où les gens mangent des trucs à base d'algues et autres matériaux recyclés).

Sinon c'est pas une ruche, c'est une grosse ville.

On voit par exemple que Valhalla n'est PAS présenté comme un monde ruche, malgré des villes souterraines et un environnement hostile en surface. Il y a surement beaucoup trop d'eau pour prétendre être un monde ruche ^^

 

N'oublions pas que les ruches / mondes ruches se forment sur des milliers d'années. Un peu comme l'évolution c'est un phénomène qui est trop lent pour qu'une ruche apparaisse "soudainement" au milieu d'un environnement qui n'a pas lui-même fait pression sur la vie humaine et son organisation.

 

Dit autrement, on ne choisit pas d'être un monde ruche on le devient avec le temps. Les mondes ruches sont par ailleurs relativement rares, en tout cas c'est clairement pas la norme.

Bref :

8d0ac2379964233d4a6bf4e8e3d6f67b.jpg

 

 

En fait on essaye de coller des nuances à ce qui est quand même essentiellement une situation "aboutie". Le monde ruche est lessivé, il a déjà vécu. L'écosystème est ruiné, la planète ravagée, l'extension humaine débridée a tout niqué.

Si on a encore des jolies forêts des champs et de l'espace où on peut raisonnablement poser un habitat sans mourir dans la semaine on est pas un monde ruche. La situation où tout est déjà urbanisé et où on construit par dessus est aussi un cas typique de monde ruche (qui n'est donc effectivement pas "limité" aux ruches fermées, encore que a priori la ville se termine bien quelque part même si c'est sur un océan toxique ou un désert quelconque).

 

On notera par ailleurs que pour Necromunda quand on dit "désert de cendres" en fait c'est un désert de déchets plastiques et autres saloperies industrielles, alimenté par la production des ruches elles-même. La situation est donc assez parlante et va au delà d'un simple "environnement hostile".

La même dynamique serait à l’œuvre dans un monde entièrement urbanisé sauf que les déchets iraient vers le bas par exemple.

 

il y a une heure, vonKriegliz a dit :

La question primordiale, c'est pourquoi les sociétés humaines qui vivent sur ce monde sont confinées dans ces ruches. On peut apporter plusieurs réponses qui peuvent aboutir à des modèles de ruche très différents.

Ces raisons ne sont pas celles données par le background, qui est très clair.

Link to comment
Share on other sites

Si on distingue la Ruche du Monde ruche, moi, les intentions définie par Von Krieglitz me paraisse parlante.

 

Une ruche dense peu évoluer sur une planète non toxique pour des tas de raison. Le fait de construire un habitat forteresse où 90% de la population planétaire vis en île de France parce que les Eldars noir font des raids fréquent et que la défenses est concentré en un point peu expliquer une ruche.

Les Valhallans ce qui les disqualifie pour l'appellation de Ruche pour moi, c'est plus qu'ils passent manifestement du temps en extérieur. (sinon ils n'auraient jamais vu de neige)

Me suis toujours demandé à quoi ressemblait l'habitat sur Catachan. Ca doit être très dense aussi, mais limité aux zone de repos et les communautés elles même pas bien grosses.

 

Après par contre, quand on dit que les voyages spatiaux sont hasardeux, je pense que c'est plus pour dire que c'est pas Bordeaux-Paris en TGV (Ou alors en tenant en compte les retards SNCF). Plus que c'est comme aux 18ème et 19ème siècles: On part, on sais pas quand on arrive, il peu y avoir des pirates, parfois on fait naufrage et y'a toujours un peu de risque. Mais globalement on fini par arriver et le commerce rapporte. Donc un monde "important" il as de quoi voir passer plusieurs cargo en un siècle.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Miles a dit :

Plus que c'est comme aux 18ème et 19ème siècles: On part, on sais pas quand on arrive, il peu y avoir des pirates, parfois on fait naufrage et y'a toujours un peu de risque. Mais globalement on fini par arriver et le commerce rapporte.

Précisément : au XVIIIème siècle le commerce de nourriture (hors méditerranée) reste essentiellement axé sur les denrées de luxe.

Ce n'est pas tant que le fret de céréales dans des cargos de la Flotte soit impossible, mais plutôt que cela me paraît difficilement rentable. Et si une tempête warp surgit et isole un an, dix ans un système, j ai du mal à  croire que tout s'écroule. J'imagine bien des famines, de la récession, mais pas la chute de la civilisation du système pour si peu.

Link to comment
Share on other sites

Ouais enfin, la différence c'est surtout qu'à 40k, on a les moyens de conserver les denrées le temps du trajet. Au dix neuvieme, la bouffe s'exporte et s'importe. Après si on monde ruche s'est rendu dépendant et que son économie s'effondre à cause d'une tempête warp, bah, les gens développent un nouveau système ou se bouffent entre eux jusqu'à stabiliser la pop.

L'Existence d'Agrimonde et de monde usines tel que le BG en est plein ne peu s'expliquer que par le maintient de relations commerciales. Si les mondes ruches produisent (en général des flingues) faut bien qu'ils achètent quelque chose pour équilibrer la balance: De la bouffe ça fait le taf.

 

Après un monde isolé pendant quelques décénnies, bah, ptet ben qu'il peu vivre sur ses réserves. Si le monde à été pérènne on peu penser que le gouvernement local assure le coup et se montre prévoyant ("Et donc il y as quatre cités ruches sur ce continant?" "Non, trois seulement, ce que vous voyez là bas, c'est juste notre silo à grain, en cas de coup dur"). Les Agrimondes qui fournissent d'autres mondes (Ruches, mais aussi Forge, Minier, stations spatiales) sont aussi sans doute dans des systèmes proches voire dans le même système.

Bref, ça me semble pas exagérer de laisser certains mondes ruches exporter massivement (ce qui les empêchent pas de produire de la nourriture et d'en recycler aussi)

Link to comment
Share on other sites

Après on pourrait être plus sérieux sur le sujet, par exemple :

Le 25/11/2020 à 13:59, Miles a dit :

Dans certains ouvrages c'est presque juste un synonime de "ville", dans d'autre ce sont des villes bâties en alvéoles, dans d'autre simplement des villes très denses avec des bâtiments très haut mais ou l'on peu voir le ciel/la lumière du jours même indirectement alors que d'autre semblent complètement étanches...

Quels ouvrages ?

Pour quelles descriptions ?

 

Parce que là en gros on a d'un côté des sources très claires sur le sujet (que j'ai déjà utilisé) et d'autres plus.... théoriques on va dire. Les "moi je pense que" et les "il me semble avoir lu quelque part..." ne sont pas très utiles pour réellement discuter des ruches à 40k.

 

On se retrouve dans une situation où certains justifient l'existence de certaines forme de ruches qui ne sont même pas explicitement validée par des textes précis.

 

Quand on justifie l'existence d'une ruche par des "raids eldars noirs fréquents" c'est qu'on s'est fait brainwasher par le fluff des codex :rolleyes: Et encore, je suis même pas sûr que le codex eldar noir évoque ce genre d'attaques récurrentes à une échelle suffisante pour modifier la structure de toute une société.

On est en train d'essayer de justifier quelque chose qui n'existe à peu près PAS dans le fluff de 40k avec des prétextes plus ou moins fumeux.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Miles a dit :

exagérer

 

Il y a 11 heures, Miles a dit :

Bref, ça me semble pas exagérer de laisser certains mondes ruches exporter massivement (ce qui les empêchent pas de produire de la nourriture et d'en recycler aussi)

Oui bien sûr, ma vision de l'Imperium c'est aussi un commerce interstellaire très important. Mais comme tu le dis, on ne peut pas avoir des flux tendus, en tout cas pas sur les denrées critiques, particulièrement les denrées alimentaires. Du coup chaque système doit avoir le moyen de survivre à plusieurs années d'isolement. Et quand on a une population de 50 milliards ça représente quand même 10 milliards de tonnes de céréales par an juste pour un régime végétarien.

En gros si on a aucun problème de conservation, et en densifiant les rations, il faut compter 1 m cube de ration pour tenir 5 ans par bonhomme... en recyclant les déchets de manière industrielle on peut sans doute doubler voire tripler la durée... 

M'enfin une source de production locale qui produirait 50% des besoins au minimum, je pense que c'est un minimum si on veut des ruches qui durent des milliers d'années avec un "océan" warp parfois capricieux.

Link to comment
Share on other sites

Sans vouloir faire ma raclette, Rome cité ruche de l'empire romain fesait venir son blé de Sicile et d'Égypte car la production locale ne suffisait pas nourrir tout le monde. Le transport se fesait par galère sur une mer pas toujours clémente avec des pirates. Si on transpose à 40k, un monde ruche produit un peu de nourriture mais doit en importer la plus grande quantité.

Mes 3 francs et six sous.

Edited by Lordy
Link to comment
Share on other sites

 

Il y a 1 heure, vonKriegliz a dit :

Mais comme tu le dis, on ne peut pas avoir des flux tendus, en tout cas pas sur les denrées critiques, particulièrement les denrées alimentaires

 

Il y a 13 heures, Miles a dit :

ptet ben qu'il peu vivre sur ses réserves

 

Ouais enfin bon, vous partez du postulat que dans une ruche on mange encore 5 fruits et légumes par jour et des chocapic le matin... et ça c'est pas gagné.

En dehors des privilégiés, j'imagine que la population est nourrie à coup capsules de Gel/bouillie/machin nutritif à base de substance organique recyclée(végétal animal ou humaine) et d'aditif chimique et autre exhausteur de goût.

On doit plus être proche du "savon" nourrissant les esclaves Sonmi du film Cloud Atlas que des frites de la cantine. Ils doivent être content quand ils mange du rat-burger. 

Surtout que si ils arrivent à élevé des humains en cuve, il doit y avoir quelque chose d'équivalent pour les animaux. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 50 minutes, le Rat-stakouere a dit :

 

Ouais enfin bon, vous partez du postulat que dans une ruche on mange encore 5 fruits et légumes par jour et des chocapic le matin... et ça c'est pas gagné.

En dehors des privilégiés, j'imagine que la population est nourrie à coup capsules de Gel/bouillie/machin nutritif à base de substance organique recyclée(végétal animal ou humaine) et d'aditif chimique et autre exhausteur de goût.

 

Non, je pense que Von Krieglitz et moi assumons tout les deux le fait que le monde ruche sert pas de la gastronomie à tout ses habitants. On parle de nourriture, pas de bon petit plat. Von Krieglitz part du principe que 50% minimum de la nourriture doit être produite localement, et j'accepte se postulat. Savoir s'il s'agit de cadavres recyclés, de blattes mutantes élevée en batterie ou de canard laqué, c'est un autre débat.

 

Celà étant, je cherche des pistes pour décrire des cités ruches, hésitez pas à proposer des visions de ce qu'on y mange (sachant qu'on peu imaginer des choses antynomiques d'une ruche à l'autre), comment on y circule, comment on y dors... Ca me botte!

 

Il y a 1 heure, Arthourr a dit :

la conurbation Tokyo-Yokohama

 

Moi je dirais pas. Un Métroplexe dans l'esprit cyber-punk tout au plus. Pour y avoir foutu les pieds, on voit le soleil et on jouent pas tant des coudes dans la rue...

 

Ca me fait penser qu'un hébergement permanent qui ressemblerai aux hôtels cercueils serait pas mal pour densifier une ruche... Tient en terme de densité, c'est quoi une ruche pour vous? Combien de mêtre carré par personne?

 

Link to comment
Share on other sites

(Double post pour répondre à celui de Thorstein publié à postériori)

 

Il y a 14 heures, Inquisiteur Thorstein a dit :

On est en train d'essayer de justifier quelque chose qui n'existe à peu près PAS dans le fluff de 40k avec des prétextes plus ou moins fumeux.

 

Tututu, on essaye d'envisager des situations possible et plausible dans l'univers  de W40K. Le but du topic est de réfléchir à définir et décrire des cités ruches dans principe de dégager des idées utilisables pour de l'écriture, du modélisme ou du jeu de rôle. Donc formuler des Hypothèses se basant sur du fluff connu est tout à fait légitime.

Le Fluff nous parle de raid eldar noir terrifiants. L'histoire de l'humanité nous propose des exemples de densifications de l'habitat pour des raisons défensive, il n'y as donc rien qui vas à l'encontre du fluff que d'imaginer que la terreur provoqué par des raids eldars noir peuvent pousser les habitants d'une planète à vivre entassé les uns sur les autres dans une zone réduite.

Si on en reste à juste les sources sans les interpreter, on vas pas aller loin.

 

Après je suis pour les que les gens avances des sources quand ils citent des éléments canon. Je suis le premier feignant à pas tendre la main jusqu'à mes bouquins pour vérifier ce que j'avance parfois et c'est un tord.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Lordy a dit :

Rome cité ruche de l'empire romain fesait venir son blé de Sicile et d'Égypte car la production locale ne suffisait pas nourrir tout le monde. Le transport se fesait par galère sur une mer pas toujours clémente avec des pirates. Si on transpose à 40k, un monde ruche produit un peu de nourriture mais doit en importer la plus grande quantité.

C'est une très bonne analogie, et justement cela illustre bien les dangers et difficultés d'être aussi dépendant de ressources lointaines dont l'approvisionnement peut être fragile. 

Je me répète, je ne dis pas que c'est impossible, mais c'est fichtrement dangereux, et cher. Et que dans un système entier il y a sans doute moyen de produire local, donc avec une chaîne d'approvisionnement plus sûr, et que si cela peut être fait sur le monde même, c'est encore plus simple et moins cher. 

Et évidemment le steak de larve est sans doute bien plus répandu que celui de grox dans le menu des ouvriers des Manufactoria des ruches.

Il y a 1 heure, le Rat-stakouere a dit :

ils arrivent à élevé des humains en cuve, il doit y avoir quelque chose d'équivalent pour les animaux. 

Oui, effectivement, après on peut hierarchiser les sources nutritives selon leur coût :

- bouillie de déchets recyclé

- base végétale poussé sur base minérale (agriculture classique ou hors sol ou hydroponique)

- base de végétaux et champignons poussé sur déchets 

- sources de protéines animales récoltées directement sur l'écosystème (typiquement : pêche industrielle ). Historiquement cette source se raréfie vite, mais certains mondes pratiquent peut être une ponction soutenable sir leurs écosystèmes.

- source de protéines animales issues de vers ou d'insectes (eux même nourris sur les deux premiers 

- source de protéines animales issus de bebetes plus grosse en elevage intensif (la cuve etant le paroxysme de ce type d'élevage). Le poisson revient moins cher que la volaille qui revient moins cher que le porc. Le boeuf est plus cher. Je n'ai pas de chiffres pour le rongeur ni pour le grox.

- source de protéines animales issus d'élevage extensif 

 

Les ressources les moins chères sont aussi celles qui restent disponibles même sur des mondes hostiles ou fortement pollués. Les ressources les plus chères sont évidemment celles qui sont le plus rentables pour le transport interstellaire, et donc ce sont sans doute les produits d'exportation pour les agrimondes.

Donc en caricaturant le monde ruche typique (mais est-ce que ce terme a un sens?) pourrait produire une partie de sa nourriture, essentiellement sous forme cheap si l'environnement est ravagé/hostile,  et importer le reste, comme de bon steaks surgelés d'Ambull pour améliorer l'ordinaire...

Link to comment
Share on other sites

Et si le fluff avait déjà répondu à ce genre de question :

Citation

Au fil des millénaires, la population de Necromunda a augmenté bien au-delà des capacités de la planète pour l'entretenir. En conséquence, elle est dépendante de nourriture synthétique et importée. Chaque ruche possède un centre de recyclage recyclant la matière organique en nourriture synthétique. La vraie nourriture est importée depuis les autres planètes, mais est un luxe coûteux que seuls les Necromundans les plus riches et les plus prestigieux peuvent se permettre.

 

C'est acté depuis longtemps que les Necromundiens mangent des trucs à base d'algues, d'insectes, cultivés notamment (mais pas que) avec des cadavres recyclés tout ça tout ça. Ce raisonnement s'étend à tous les mondes ruches. Ca pourrait même s'étendre aux vaisseaux spatiaux.

 

Link to comment
Share on other sites

Tient, un point: Comment décrire un habitat de fortune dans une cité ruche? Un camps de réfugié par exemple?

 

Une citée ruche comme ça

 

Monde-Ruche

 

Bon, on fera des abris en tôles, un bidonville tout ça...

 

Mais dans une ruche comme nécromunda? Tout est clos. Dors on à même le sol sans problème? A première vu, pas d'aléa climatique contre les quels se protéger... Mais à on la place? Comment l'éclairage peut il être traité? Réparé?

 

Et tient, les conflits dans les cités ruches sont ils plus meurtrier qu'ailleurs? Si la densité est folle, des réfugiés peuvent ils s'installer dans une partie de la ruche épargnée où est ce que la densité ne sera pas invivable? Au quel cas les populations serai tenté de résister à tout prix à toute attaque de leur zone d'habitation...

Link to comment
Share on other sites

Le fluff de Necromunda est très clair sur les "aléas climatiques" : la ruche possède des "points de chaleur" qui sont en gros des tuyaux de chauffage qui passent verticalement à travers toute la ruche. Il y en a "peu" et il me semble qu'ils sont surtout vers le centre, plus on s'en éloigne et plus il fait froid.

Les maisons contrôlent ces points et c'est aussi ce qui fonde leur pouvoir. C'est valable pour à peu près tout : on contrôle le point qui permet d'avoir de l'eau, de la nourriture, de la chaleur... et c'est comme ça qu'on a du pouvoir.

 

Par extension un "bidonville" ira très certainement vers l'extérieur de la ruche et/ou loin des points de chaleur et d'accès aux ressources, puisque ceux-ci sont contrôlés. Les plus pauvres camperont carrément au pied de la ruche ou dessus, en devant s'enfuir quand une tempête de sable arrive ou en étant vraiment très bien placé sous un élément qui tient le coup. Ou alors il ira dans le sous-monde qui est dangereux et possède les même soucis qu'au dessus en terme de chaleur et de nourriture même si a priori dans le sous-modne on peut faire pousser des trucs et des machins (des champignons chelou par exemple). Et puis ya moins les autorités qui viennent nous embêter.

Globalement le "problème" d'un "bidonville" c'est que dès qu'il peut mettre en place quelque chose d'intéressant il risque d'attirer l'attention et donc d'être "repris". Des gens nomades peuvent aussi être envisagés.

 

La notion d'aléa climatique ne change finalement pas beaucoup au sein d'une ruche parce qu'elle est tellement gigantesque et potentiellement tellement pétée à plein d'endroits qu'il est tout à fait possible de "transformer" le froid de la nuit/l'hiver en froid parce qu'on est loin du point de chaleur, la pluie par des fuites d'eau, les bestioles restent les bestioles, les persécuteurs restent les persécuteurs. Quand on est près de la paroi les tempêtes de cendres sont un risque de même que les chutes de poutres ou de morceaux de bâtiment (les tempêtes pouvant être très vénères). Quand on est dans le sous-monde et un peu au dessus on peut même avoir des effondrements plus ou moins importants.

 

Puis bon, une ruche c'est froid sauf si c'est chauffé. Et dans le cas où ce serait l'inverse ça poserait quand même problème car trop chaud c'est pas bon non plus et faudrait alors pouvoir refroidir.

Link to comment
Share on other sites

N'êtes-vous pas en train de vous battre pour ce qui me semble être un défaut linguistique?

 

Les monde ruches de GW sont décrits comme des mondes possédants plusieurs à plusieurs milliers de ruches. Celles-ci sont décrites comme étant le plus souvent "archologies" (ville autosuffisante) fermées, qui visuellement ressemblent à une flèche ("spire"). Une ruche a de nombreux quartiers différents autant dans leur structure physique que socio-économique et culturelle... et parfois mêmes abandonnés. La population est toujours massive; avec une répartition des richesse bas (pauvre) - riche (pointe). La production est principalement industrielle, ce qui pollue / a pollué complétement l'extérieur - extérieur devenu inhabitable voire toxique. Nombre d'entre elles sont également décrites comme très anciennes, voire multimillénaires datant du Moyen-Âge Technologique.

 

Or il semble que d'aucuns confondent le mondes ruches avec les Œcuménopoles (ville qui s'étendrait sur toute la planète - à l'instar par exemple de Coruscant dans Star Wars). Ce qu'on retrouve, à un niveau moindre, avec nos actuelles mégalopoles. Bien qu'il soit possible que les Œcuménopoles existent à 40k, il faut reconnaître que les centres (mondes) urbains prennent à 40k normalement la forme de monde ruche.

Link to comment
Share on other sites

Ben, moi je cherche simplement des biais de descriptions et de fonctionnement des ruches. Je tombe ça et là sur des images où des descriptions qui vont à l'encontre de la cité ruche "Archologie" et je me demande comme imaginer la vie dans ces différents types de ruches...

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.